Issuu on Google+

Les actualités d’Oxford University Press pour la communauté des sciences de l’information et des bibliothèques universitaires

Janvier 2010

o de Numér

nt

e lancem

Dans ce numéro Nos nouveautés en 2010 Page 4

Accès mobile aux contenus Oxford Page 4

L’évaluation qualitative, par Richard Gedye Page 8

Oxford Bibliographies Online Une ressource pour

transformer la recherche

page 3


Numér o de

lancem

ent

Un nouveau magazine pour une nouvelle décennie Chers lecteurs, Bienvenue au premier numéro d’Illuminea, un magazine consacré à Oxford University Press (OUP) et destiné aux bibliothécaires des universités et aux professionnels de l’information dans le monde entier. Il y a quelques mois, nous vous avons demandé d’exprimer votre opinion sur Oxford Journals Update for Librarians, et votre réponse a été très claire. Vous souhaitez connaître la totalité des ressources que nous publions et pas seulement nos revues. L’objectif d’Illuminea, notre nouveau magazine trimestriel, est de vous tenir informés des actualités essentiels et des développements importants d’OUP. Succédant à Update, Illuminea n’est pas une publication sur notre industrie, mais elle ne se limitera pas non plus à nos seules activités. Nous espérons publier dans chaque numéro un article sur notre industrie, couvrant un thème d’actualité ou un portrait d’une personnalité active dans le monde de l’édition ou de l’information universitaire. Dans ce numéro, nous nous intéressons à ARROW, un projet innovant qui supportera le développement d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne. Comme l’innovation est le thème sous-jacent de ce numéro de lancement, nous avons inclus des informations sur un de nos prochains produits en ligne, Oxford Bibliographies Online, qui nous l’espérons contribuera à transformer la recherche. Ce magazine est publié spécialement pour vous et nous souhaitons vivement recevoir vos commentaires. N’hésitez pas à exprimer votre opinion et à partager vos suggestions pour les futurs numéros, et en particulier pour les articles sur notre industrie. Envoyez vos messages à lizzie.shannonlittle@oup.com. Nous vous souhaitons une bonne lecture !

L’équipe de la rédaction Illuminea Damian Bird, Alison Bowker, Claire Dowbekin, Richard Gedye, Amanda Hirko, Patricia Hudson, Kirsty Luff (rédacteur), Colin Meddings, Lizzie Shannon-Little, Sarah Ultsch, Aviva Weinstein

2

Illuminea

Numéro 1


Une ressource pour révolutionner la recherche ? Oxford Bibliographies Online (OBO) est une nouvelle ressource capable de jouer un rôle essentiel. Elle est conçue pour remédier à la prolifération massive des informations disponibles au vingt-etunième siècle. OBO peut accélérer la recherche et la rendre plus efficace, comme l’explique Casper.

O

xford Bibliographies Online (OBO) est le résultat de 18 mois d’études de marché intensives. Nos investigations ont révélé un thème commun à toutes les catégories de chercheurs universitaires interviewés. Comme l’a si bien résumé David Forsythe (University of Nebraska-Lincoln) : « La communauté universitaire est en crise, nous sommes littéralement submergés par la quantité d’études qui sont aujourd’hui accessibles ». Et cette situation est pourtant logique. Comment le monde universitaire pourrait-il ne pas être affecté par un problème qui touche la quasi-totalité des secteurs d’activité ?

Casper Grathwohl VP & Publisher, Reference, OUP Oxford et New York

des études du domaine demandé ainsi qu’un synopsis des principaux travaux, permettant d’évaluer la pertinence de chaque document pour chaque recherche. Grâce à une interface interactive facile à utiliser, les utilisateurs peuvent créer leurs propres itinéraires pour parcourir les études les plus utiles et les plus importantes dans chaque sujet, en commençant à un niveau relativement général pour explorer ensuite des questions de plus en plus spécifiques.

Reprenons par exemple la recherche sur le poète grec Callimachus – pour qui L’Année philologique liste quelque 2.800 entrées nonstructurées. Dans OBO, nous obtenons en premier lieu une entrée générale structurée (incluant des informations contextuelles, des citations, et des annotations), qui nous aide à affiner la recherche, pour examiner diverses questions pertinentes telles que Traductions françaises, ou Hymnes : Université, Utilisation de poésie grec antique, Relations avec les poètes contemporains, Combinant les meilleures et Réception à Rome. Toutes les citations caractéristiques d’une encyclopédie incluent un lien complet, permettant aux utilisateurs de consulter les textes dont ils de haut niveau et une bibliographie ont besoin, en ligne ou dans un catalogue de bibliothèque.

La facilité de publication, de partage et de découverte d’une quantité toujours croissante de contenus en ligne a généré une prolifération massive des informations. Nous sommes tous submergés. Pour la recherche moderne et à tous les niveaux, le plus urgent des challenges consiste à gérer l’immense quantité de matériaux immédiatement disponibles sur nos ordinateurs.

Une recherche universitaire dans Google avec les mots « sommeil et enfants autistes » génère 19.300 résultats. Dans WorldCat, la recherche du mot « cybercriminalité » affiche 2.800 entrées. Même un outil spécialisé comme L’Année philologique liste 2.800 entrées pour traditionnelle Callimachus, un poète de l’antiquité Pendant le développement d’OBO, grecque. Les bibliographies traditionnelles nous avons effectué des essais avec la participation d’étudiants et et les services d’indexation et de résumé en ligne supportés par ces d’universitaires pour vérifier que notre outil répond aux besoins de moteurs ne présentent guère d’utilité dans ce cas. Ils n’indiquent pas recherche émergeants. La réponse des participants a dépassé toutes nos pourquoi une citation apparaît parmi les résultats des recherches, attentes. Les utilisateurs qui ont examiné les premières entrées confirment ni comment elle s’inscrit dans l’historique des connaissances. Il est que OBO améliore la vitesse et l’efficacité du lancement des projet également impossible de savoir si les citations sont de bonne qualité. d’études. Aujourd’hui, le challenge est de développer une ressource capable de Nous sommes convaincus que OBO peut transformer les recherches guider les chercheurs dans une jungle de productions universitaires dans tous les milieux universitaires, et à partir de cet hiver, nous sommes indéterminées, offrant des itinéraires de recherche annotés et heureux de lancer nos premiers modules OBO qui permettront d’explorer sélectifs, qui permettront grâce à des données éclairées d’améliorer un nouveau monde de connaissances en ligne. la productivité et le niveau qualitatif des nouvelles études. OBO a été conçu pour répondre à ce challenge. OBO sera lancé en février 2010, avec les modules spécialisés dans les Études classiques, la Criminologie, les Études islamiques, et le Travail Combinant les meilleures caractéristiques d’une encyclopédie de haut social. niveau et une bibliographie traditionnelle, OBO contient des entrées Pour de plus amples informations sur OBO, veuillez nous contacter : en texte intégral rédigées par les meilleurs spécialistes de chaque • Pour les clients au Royaume-Uni et dans le reste du monde : domaine. Alors que les bibliographies et les recherches en ligne actuelles onlinemarketing@oup.com ne fournissent que des listes de citations, chaque entrée OBO inclut • Pour les clients aux Amériques : obomarketing@oup.com une courte introduction décrivant les tendances passées et présentes

Illuminea

Numéro 1

3


Accès mobile aux contenus Oxford

U

ne révolution de l’accès aux contenus sur les téléphones portables est en cours. L’année dernière, le succès des boutiques d’applications iTunes pour iPhone et iPod Touch a ouvert un nouveau marché et Oxford University Press travaille actuellement avec des détenteurs de licences pour assurer la disponibilité de nos contenus sur ces platesformes. Pour situer le contexte, précisons qu’Apple a récemment annoncé que les téléchargements disponibles sur iTunes Store ont dépassé deux milliards, et que le nombre d’apps a atteint 85.000 (pour ceux qui ne le savent pas, une « app » est une application logicielle exécutable sur l’internet, un ordinateur, un

téléphone ou autre appareil électronique). Il existe maintenant une multitude de boutiques d’applications sur réseau ou gérées par des fournisseurs d’équipements qui espèrent obtenir les mêmes résultats qu’Apple en offrant à leur clientèle une expérience similaire. La liste extensive et prestigieuse des dictionnaires Oxford est maintenant accessible en ligne et téléchargeable dans les boutiques d’applications. Les utilisateurs peuvent ainsi consulter nos dictionnaires monolingues et bilingues et nos dictionnaires de référence spécialisés sur leurs iPhones. Neuf guides pratiques Oxford, incluant le Oxford Handbook of Clinical Medicine et des Oxford American Handbooks peuvent aussi Neuonc_cover

_sample_1.qx

d

09/16/09

Page 1

Journal of

for Neuro-Onco

logy since 1997

NEURO-ONCOLOGY

European Competition Law & Practice •

volume 1 s number 1 s 2010 Issue 1

www.jeclap.oxfordjournals.org

Volume 12 • Issue 1 • Januar y 2010

Autophagy induce d is associated with by valproic acid oxidative stress in glioma cell lines • page 4

JANUARY 2010 •

1–56

Extradition for cartel offences Rebates under Article 82

L’actualité Oxford Journals en bref

Official Journa l of the Society

Volume 12

2010

Dans un environnement aussi passionnant et en évolution constante, nous devons rester à la pointe de tous les développements innovants. Dans ce but, nous suivons étroitement l’évolution du marché des apps mobiles pour pouvoir tirer le meilleur parti des nouvelles possibilités.

NEURO-ONCOLO GY

Nos nouveautés en

11:42 AM

être téléchargés à partir des boutiques d’applications iTunes. Quatre titres supplémentaires de cette série seront bientôt disponibles. Nous prévoyons d’offrir ces titres sur Ovi au début de 2010, ainsi que des contenus supplémentaires dans les « apps stores » au cours des années suivantes.

Genome-wide profili nucleotide polym ng using single orphism arrays identifies novel chrom imbalances in pediat osomal ric glioma • page 15 Timing of crania l irradiation in elderly patients with newly glioblastoma multif diagnosed orme • page 35

MGMT protein expres cells predicts outco sion in tumor me of temozolomide therap glioblastoma patien y in ts • page 42

The economics behind bank rescue Mergers review

Chromosome 9p and losses predict unfav 10q low-grade gliom orable outcome in as • page 51

Antitrust enforcement priorities under the Obama administration Energy sector review

oxford

neuro-on c o l o g y. o xfordjou rnals.org Online ISSN: 1523-5 866 Print ISSN: 1522-8517

Grâce à notre forte relation avec nos partenaires, nous pouvons développer des contenus pertinents pour toutes nos publications et les mettre à la disposition d’une audience aussi étendue que possible. Cette position est clairement démontrée par nos prévisions pour l’année à venir.

E

n 2010, notre collaboration avec HighWire Press (notre partenaire pour nos contenus en ligne) nous permettra de placer toutes nos publications sur H2O, leur nouvelle plate-forme d’édition électronique XML. Vos utilisateurs ne remarqueront que des modifications mineures sur l’interface du site. Pourtant cette actualisation de l’infrastructure garantit la robustesse et la souplesse de nos contenus en ligne et qu’ils continueront de répondre aux besoins toujours changeants de la communauté universitaire. D’un point de vue technologique, précisons que les statistiques d’utilisation de notre offre sont maintenant conformes aux normes COUNTER 3 et SUSHI les plus récentes. Pour Oxford Journals, le développement de partenariats durables avec des sociétés professionnelles et universitaires est indispensable. Nous investissons des efforts importants pour renforcer les relations avec nos partenaires actuels et, à part quelques rares exceptions, ils continueront tous de travailler avec nous l’an prochain. Aucune publication ne quitte Oxford Journals en 2010 et quatre nouveaux titres s’ajoutent à notre

liste, avec parmi eux deux publications de sociétés professionnelles : Neuro-Oncology et American Journal of Agricultural Economics. Vous trouverez sur notre site internet d’autres informations sur ces nouveautés et d’autres changements apportés à notre liste. En outre, nos partenariats avec des bibliothèques à l’échelle globale nous permettent de proposer nos contenus à une audience aussi étendue que possible. Nous souhaitons renforcer notre engagement avec vous pour mieux assurer notre progression mutuelle pendant les prochaines années qui seront encore très probablement difficiles et incertaines. Nous sommes heureux de vous informer qu’il n’y aura aucune augmentation des prix pour la majorité des publications figurant sur notre liste en ligne entre 2009 et 2010. Nous avons aussi modifié notre politique de prix pour que le prix des produits uniquement disponibles en ligne devienne la base de calcul des prix combinés, imprimés et en ligne. Cette approche nous permettra de minimiser la montée des prix et d’offrir des réductions grâce aux options en ligne uniquement.

Pour en savoir plus, veuillez consulter www.oxfordjournals.org/librarians

4

Illuminea

Numéro 1


Le nouveau Americas Library Advisory Group discute de l’avenir du développement des collections en ligne Cette première réunion de l’Americas Library Advisory Group (LAG) a été l’occasion d’un débat ouvert sur les avantages et les risques des acquisitions pilotées par les demandes clients, les modèles de prix basés sur l’utilisation et le rôle des bibliothèques dans la gestion des droits numériques.

S

eize bibliothécaires, représentant diverses institutions de la Caroline du Nord au Brésil se sont réunis à New York pour discuter d’une multitude de questions allant de la normalisation des technologies de publication en ligne à l’évolution constante des collections dans les bibliothèques. Souhaitant la bienvenue aux participants, Tim Barton, Président d’OUP USA, a donné le ton de la réunion en les encourageant à « ne pas laisser trop la parole au personnel OUP et ne pas se soucier de politesse pour exprimer librement votre opinion ! » Affirmant que la question trop décriée des normes est en réalité libératrice, un panel « Technique et autres normes – Qu’attendent les bibliothécaires des éditeurs ? » s’est réuni et a inclus des présentations d’Eleanor Cook (East Carolina University) et de Richard O’Beirne (Online Publishing Manager, Oxford Journals) sur l’importance des normes. Selden Durgom Lamoureux (North Carolina State University) a ouvert un débat sur diverses questions, telles que l’identification et la terminologie normalisées des accords de licence (ONIX-PL) et les problèmes liés à la variabilité des conditions de gestion des droits numériques (DRM) entre les éditeurs. Les participants estiment qu’au lieu d’être restrictives les normes favorisent en réalité les possibilités de découverte et une meilleure utilisation des contenus en ligne. Les importantes améliorations d’accès générées par la migration des publications sur des services en ligne et les offres groupées des collections d’éditeurs, ainsi que la domination des séries dans les budgets généraux des collections faisaient partie des thèmes couverts par le panel « Séries : Migrer de l’imprimé à la version en ligne et les

modèles de prix ». Pendant leurs présentations, Jim Mouw (University of Chicago) et Narda Tafuri (The University of Scranton) ont partagé leur expérience personnelle des offres groupées (« big deals ») sur les séries et leurs conséquences pour leurs institutions en termes de valeur et d’utilisation. Tous les participants confirment que les bibliothécaires et les utilisateurs ont définitivement adopté les publications en ligne, même si la question de savoir si l’utilisation a atteint son point culminant reste posée et pertinente. D’autres questions incluaient l’impact du climat économique actuel sur les ventes de séries, en particulier les difficultés de résiliation des offres groupées et les implications pour les abonnements individuels non-couverts par ces offres. La tarification basée sur l’utilisation faisait partie des thèmes les plus discutés, avec en particulier les difficultés de budgétisation ainsi que le problème fondamental des bibliothèques financièrement dissuadées de promouvoir l’utilisation. Ce panel a aussi réfléchi à d’autres alternatives à l’utilisation des fonds imprimés historiques comme base tarifaire, et conclut que si un changement reste indispensable, aucune option universellement acceptable n’a été identifiée. Le débat a porté sur les tendances du développement de collections pour les ouvrages de référence et les monographies universitaires. Dans l’après-midi, d’autres sessions ont été consacrées à la progression constante de la migration sur des solutions en ligne, avec les nouveaux problèmes de tarification que cette évolution génère. Robert Murdoch (Brigham Young University) a partagé avec le groupe l’expérience de

Taylor Stang Spécialiste des produits en ligne OUP USA la BYU dans ce domaine. Il a insisté sur l’importance des nouvelles possibilités de découverte offertes par les ressources en ligne (et comment les éditeurs peuvent les renforcer), donnant plusieurs exemples d’options de tarification créatives pour les contenus électroniques, incluant des remises pour les clients les plus importants et les plus fidèles. Après une présentation de Michael Levine-Clark (University of Denver) sur les monographies universitaires, tous les participants confirment la forte nécessité d’un assouplissement du partage des ressources (ILL) pour accéder aux contenus électroniques. Une discussion très franche sur les acquisitions pilotées par les demandes clients et l’impression à la demande a permis aux bibliothécaires de partager leurs expériences concernant ces nouvelles tendances. Dans l’ensemble, la valeur des informations, des expériences et des débats pendant cette journée d’échanges ne peut pas être quantifiée. Alors que divers efforts permettent déjà à OUP d’adresser les questions soulevées par les membres du LAG, les commentaires francs des bibliothécaires présents à cette réunion nous permettront de continuer à adapter nos stratégies et à réévaluer nos priorités de développement au cours des mois et des années à venir.

Illuminea

Numéro 1

5


ARROW ouvre la voie à la

bibliothèque de l’avenir Louise Edwards, Directrice de la Bibliothèque européenne, et Sally Chambers, sa Directrice technique et des métadonnées, discutent avec Linda Bennett d’un programme de développement d’une bibliothèque numérique paneuropéenne.

L

a possibilité de numériser relativement économiquement et facilement des documents imprimés a créé un accès universel à la connaissance que personne n’aurait pu imaginer vingt ans plus tôt. Au cours des dernières années, des projets de numérisation à grande échelle ont permis de mettre à la disposition des lecteurs du monde entier des œuvres importantes des dixseptième, dix-huitième, dix-neuvième siècles et du début du vingtième siècle.

Un trou noir numérique

Les droits aux royalties sur l’œuvre d’un auteur décédé sont limités à soixante-dix ans et les contrats d’auteur signés avant le début du vingt-et-unième siècle n’incluent qu’exceptionnellement des clauses sur les droits numériques. Par conséquent, ne serait-il pas ironique que la législation des droits d’auteur actuelle pose le risque d’un trou noir numérique, aspirant de nombreuses œuvres du vingtième siècle, les condamnant à un oubli total parce que leurs auteurs ne rendent pas disponibles les droits numériques ou, plus fréquemment, ne peuvent tout simplement pas être contactés. L’une des ambitions du projet ARROW est de remédier à cette situation.

Pour supporter Europeana, la Bibliothèque numérique européenne

ARROW est l’acronyme de « Accessible Registries of Rights Information and Orphan Works ». L’objectif du projet ARROW est de

6

Illuminea

Numéro 1

créer une infrastructure de gestion unique des informations sur les droits qui supportera le développement d’Europeana – la Bibliothèque numérique européenne – et qui favorisera les accès aux contenus numériques sans compromettre les droits des auteurs et autres ayant droits. Lancé en novembre 2008, ARROW sera achevé en 2011. Il est financé par le programme eContentplus mis en place par la Commission européenne pour améliorer les accès et l’exploitation des contenus numériques européens.

Gérer les informations sur les droits

ARROW propose de créer un service transparent supporté par un réseau distribué de bases de données nationales réunissant des informations sur la situation d’une œuvre quant à ses droits d’auteur. Cette infrastructure aidera les bibliothèques et autres organisations à obtenir les autorisations requises pour utiliser des contenus. En outre, ARROW vise à améliorer l’interopérabilité entre le domaine public et les contenus commerciaux pour faciliter la création de modèles commerciaux innovants supportant la diffusion, l’utilisation et la rémunération des produits numériques. Louise Edwards est Directrice de la Bibliothèque européenne, dont le siège est à La Haye, aux Pays-Bas. Elle est responsable de l’administration opérationnelle et du développement stratégique de ce service. Elle travaille en collaboration étroite avec Sally Chambers, Directrice technique et des métadonnées de la Bibliothèque européenne.

La phase de collecte des informations du projet ARROW est actuellement presque terminée. Pour définir les étapes suivantes, une réunion s’est tenue à Paris au début d’octobre et a travaillé plus spécifiquement sur la phase pilote. Les pays pilotes seront probablement le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Espagne et la Norvège. Il est prévu que l’Allemagne sera le premier pays à être mis en ligne par ce projet. Pour Louise Edwards, ARROW est réellement passionnant parce qu’il est le « premier projet international de grande envergure basé sur une véritable collaboration des éditeurs et des bibliothécaires. D’autres projets similaires se sont appuyés sur la collaboration d’éditeurs avec d’autres éditeurs, ou de bibliothécaires avec des bibliothécaires ». Des annonces régulières permettront de suivre les progrès du projet ARROW. Les bibliothécaires et les éditeurs plus particulièrement intéressés par les questions techniques et les métadonnées peuvent contacter Sally Chambers : sally.chambers@kb.nl. A propos de l’auteur : Linda Bennett (linda@ goldleaf.co.uk) est la fondatrice de Gold Leaf, une organisation qui fournit des études de marché et des services de développement commercial dans l’industrie de l’information. Spécialiste de l’édition électronique, Linda Bennett a organisé plusieurs grands projets dans les secteurs publics et privés.


Une nouvelle fonction OLDO ouvre un vaste univers linguistique

Oxford Language Dictionaries Online (OLDO) est déjà le leader des sites de dictionnaires bilingues accrédités et de haute qualité en ligne. Si vous visitez ce portail aujourd’hui, vous découvrirez une nouvelle fenêtre qui donne accès à un nouvel univers de langues vivantes.

O

xford Language Web est une nouvelle fonction qui permet de consulter une multitude de langues sur un seul écran. Par exemple, lorsque vous recherchez le mot « beautiful » en anglais, sa traduction en douze autres langues est immédiatement affichée sur un même écran : allemand, arabe, chinois, coréen, espagnol, français, italien, japonais, polonais, portugais, russe, thaï. Et vous êtes curieux de le savoir, en chinois beau s’écrit : 漂亮的 ! Cette fonction permet en outre d’effectuer des recherches dans toutes les langues, pas seulement en anglais. Non seulement vous disposez d’un dictionnaire simultané de 7500 mots dans toutes ces langues mais vous pouvez aussi voir les relations entre elles. Oxford Language Web vous apporte donc la traduction rapide d’un vocabulaire essentiel et vous aide à étendre vos connaissances dans de nouvelles langues. OUP suit en continu l’évolution des langues pour supporter une actualisation efficace de nos dictionnaires en ligne. La première phase a consisté à mettre en ligne nos dictionnaires bilingues de haute qualité. Oxford Language Web, une fonction intégrée à OLDO, aide les utilisateurs à effectuer des recherches linguistiques plus avancées. OLDO permet de rechercher intégralement les dictionnaires bilingues OUP dans un large éventail de langues, d’exploiter des outils et des ressources, et d’utiliser des modèles d’e-mails. Ce site facilite de manière très pratique la communication dans une ou plusieurs langues étrangères. La nouvelle fonction Oxford Language Web est disponible gratuitement pour tous les abonnés OLDO. Pour un essai d’évaluation gratuit ou pour obtenir d’autres informations, veuillez visiter www.oxfordlanguagedictionaries.com.

OSO : plus de 3000 titres disponibles E n septembre 2009, Oxford Scholarship Online a ajouté son 3000ème titre à sa bibliothèque de monographies universitaires en ligne, soutenue par une fonction de recherche croisée.

Oxford Scholarship Online (OSO) permet de consulter à partir d’un accès internet les monographies récemment publiées dans les principales disciplines. Les universitaires, les étudiants et les chercheurs dans des centaines d’institutions dans le monde entier ont maintenant accès à ces contenus de qualité exceptionnelle, selon leurs besoins et où qu’ils se trouvent. Depuis le lancement d’OSO fin 2003, nous avons constamment étendu l’ampleur et la diversité des contenus disponibles pour améliorer la valeur de cette ressource en ligne, afin de mieux servir les utilisateurs, faciliter la recherche et développer les connaissances en ligne. En 2003, les utilisateurs d’OSO pouvaient consulter des ouvrages dans quatre disciplines

seulement : Économie et Finance, Philosophie, Sciences politiques et Religion. En 2007, ce service permet d’accéder aux monographies en ligne dans les domaines clés des disciplines suivantes : Biologie, Administration des entreprises, Études classiques, Histoire, Linguistique, Littérature, Mathématiques, Physique, Psychologie. Des modules supplémentaires ont été ensuite ajoutés pour le Droit, la Musique, les Neurosciences et le Travail social. En septembre 2009, nous avons lancé le module Santé publique et Épidémiologie. Parallèlement à ces nouveaux modules, de nouveaux titres dans chaque discipline sont ajoutés au service aussi rapidement que possible après leur publication imprimée, pour garantir que le service continue d’offrir une assistance pertinente et actualisée aux recherches des utilisateurs. Pendant la seule année 2009, nous avons ajouté plus de 750 ouvrages, portant la collection au-delà du seuil des 3000 titres. www.oxfordjournals.org

Illuminea

Numéro 1

7


Réflexion –

L’évaluation qualitative par Richard Gedye Votre travail de bibliothécaire universitaire peut impliquer un rôle d’évaluation qualitative des mérites relatifs des très nombreuses ressources qui viennent solliciter votre attention et une part de votre budget déjà sous pression. Pour les publications, vous avez probablement choisi les facultés comme base d’évaluation par des pairs et les facteurs d’impact basés sur le nombre moyen de citations comme critère de qualité externe principal.

A

ujourd’hui, une part croissante des fonds de publications des bibliothèques figurent dans les offres groupées des collections. Mais les évaluations par des pairs (les facultés) ou les facteurs d’impact des titres ne suffisent pas toujours à évaluer les mérites relatifs de ces offres. Les opinions des facultés et les citations ne sont évidemment pas les seuls indicateurs de qualité envisageables. Un nombre croissant d’organisations ont ajouté l’utilisation à leurs critères d’évaluation. Personnellement, j’estime qu’il est probablement plus judicieux de considérer l’utilisation comme un critère d’appréciation de la valeur d’une publication et non pas de sa qualité. Le projet « Usage Factor » d’UKSG (que je préside) travaille sur la possibilité très séduisante d’une mesure globale de la valeur

des publications pour compléter le facteur d’impact comme critère qualitatif (voir www.uksg.org/usagefactors). Cependant, la direction que semblent prendre les innovations technologiques suggère qu’à relativement court terme le monde des informations devra définir avec plus de rigueur la ligne de partage entre la pertinence des données d’utilisation et la protection des données et des informations personnelles. Par exemple, en tant que lecteur, comment accueilleriez-vous la proposition suivante : vous êtes autorisé à télécharger la totalité des fonds en ligne de votre bibliothèque sur un système mobile personnel pour pouvoir les consulter en tout lieu et à tout instant. En contrepartie, vos habitudes de lecture seront enregistrées

Richard Gedye Directeur de la recherche Oxford Journals

et analysées pour fournir à votre bibliothécaire des informations qui justifient l’investissement continu et nécessaire à la fourniture des contenus que vous demandez... Devant l’importance et la continuité des débats sur les diverses méthodes d’évaluation de la qualité des recherches, j’ai persuadé l’UKSG de me laisser présider une session de leur conférence en 2010, où les représentants de trois nouvelles approches viendront argumenter leurs mérites respectifs. Ils ont en outre accepté de participer à une session de questions-réponses. Par conséquent, je souhaite collecter à l’avance des questions et je vous remercie de m’envoyer celles qui vous intéressent le plus. E-mail richard.gedye@oxfordjournals.org.

Actualités technologiques Des statistiques d’utilisation des publications conformes à COUNTER 3

I

l est important pour nous que nos bibliothèques clientes puissent comparer de manière pertinente les statistiques d’utilisation de plusieurs fournisseurs. Par conséquent, les statistiques d’utilisation de nos journaux sont maintenant conformes à la dernière version du Code des bonnes pratiques COUNTER. Le Code des bonnes pratiques COUNTER 3 soutient l’amélioration continue de la fiabilité des rapports d’utilisation COUNTER. Il intègre de nouveaux protocoles conçus pour pallier les effets potentiellement inflationnistes des moteurs de recherche fédérée, des robots, des « crawlers » sur les statistiques d’utilisation. Il inclut également des outils qui facilitent la consolidation, la gestion et l’analyse des statistiques d’utilisation COUNTER.

8

Illuminea

Numéro 1

Cette nouvelle version de COUNTER inclut les caractéristiques supplémentaires suivantes : • Tous les rapports COUNTER sont maintenant disponibles dans le format XML. Les clients peuvent collecter ce format manuellement (cette option est également applicable aux rapports que nous fournissons en plus de ceux requis par COUNTER 3). • Un nouveau rapport pour consortium (CR1) est disponible dans le format XML (ainsi que les formats HTML, .csv et .rtf, qui ne sont pas exigés par COUNTER 3). • Les utilisateurs peuvent maintenant obtenir automatiquement leurs statistiques avec SUSHI. Pour toutes les questions sur l’accès à vos statistiques d’utilisation, veuillez contacter : jnls.consortia@oxfordjournals.org


Gros plan

une discipline sur

La cardiologie Dans le domaine de la cardiologie, Oxford University Press publie une gamme croissante de ressources imprimées et en ligne. Nos efforts actuels visent à garantir que des liens croisés pertinents autoriseront des possibilités de découverte optimales pour les cardiologues.

L

a diversité croissante de nos produits complémentaires, aussi bien livres que publications, offre une couverture complète dans le domaine de la cardiologie. Une grande partie de notre activité est soutenue par notre partenariat avec la Société Européenne de Cardiologie (ESC). Depuis 2005, nous publions European Heart Journal, la revue phare de l’ESC et principale publication européenne de cardiologie. Nous avons depuis acquis la majorité des revues de l’ESC : EP Europace, Cardiovascular Research, European Journal of Echocardiography, et European Journal of Heart Failure. Plus récemment, en plus des revues, nous publions également la deuxième édition de ESC Textbook of Cardiovascular Medicine. ESC Textbook est un ouvrage de référence essentiel pour tous les cardiologues, des étudiants aux spécialistes expérimentés. Il complète les revues que nous publions déjà. Outre la version imprimée, une version en ligne est disponible. Elle ajoute à tous

les matériaux imprimés divers contenus tels que vidéos, fonctions de recherche avancée, illustrations téléchargeables pour la formation. Prochainement, nous intégrerons des questions éducatives accréditées pour la formation continue. Comme toutes nos publications, ESC Textbook est hébergé par HighWire Press, ce qui nous permet de créer un réseau de ressources en ligne spécialisées en cardiologie. Les liens gratuits connectent ESC Textbook of Cardiovascular Medicine 2e éd. aux contenus des publications ESC, incluant les conseils pratiques de l’ESC, qui est une ressource indispensable pour tout cardiologue.

congénitaux adultes. The Oxford Handbook of Cardiology est déjà disponible en ligne et les ouvrages pour spécialistes le seront prochainement. Avec ces guides, ouvrages spécialisés et autres produits en ligne, notre réseau de ressources continue sa croissance, pour offrir une couverture extensive du domaine. Mais l’innovation en ligne ne s’arrête pas là. Nous n’en sommes qu’au début, et nous continuerons de consolider nos ressources de cardiologie en ligne avec des options toujours plus avancées, pour mettre à la disposition de nos clients une ressource globale, complète, dynamique et actualisée.

En plus des publications ESC, nous publions plusieurs ouvrages consacrés à la cardiologie. Ils incluent la série très demandée des guides pratiques The Oxford Handbook of Cardiology et sept ouvrages destinés aux médecins spécialistes de la cardiologie, allant de l’échocardiographie aux troubles cardiaques

Illuminea

Numéro 1

9


Développer nos publications pour renforcer leur qualité et leur valeur

Martin Green Journals Publisher Oxford University Press

Nous publications font l’objet d’un développement continu pour garantir le maintien de leur haute qualité et de leur pertinence pour nos lecteurs. Comme le montrent ces trois exemples, nous travaillons avec nos rédacteurs pour que nos bibliothèques clients bénéficient d’un rapport qualité-prix optimal. The British Journal of

The British Journal of

CONTENTS 1

Odette Parry, Andy Pithouse, Cathy Anglim and Claire Batchelor ‘The Tip of the Ice Berg’: Children’s Complaints and Advocacy in Wales— An Insider View from Complaints Officers

5

Sally Holland and Mark Rivett ‘Everyone Started Shouting’: Making Connections between the Process of Family Group Conferences and Family Therapy Practice

21

Jim Wade The Ties that Bind: Support from Birth Families and Substitute Families for Young People Leaving Care

39

Johanna Woodcock and Claire Tregaskis Understanding Structural and Communication Barriers to Ordinary Family Life for Families with Disabled Children: A Combined Social Work and Social Model of Disability Analysis

55

Paul Cambridge The Case for a New ‘Case’ Management in Services for People with Learning Disabilities

73 91

Joanne Warner and Jonathan Gabe Risk, Mental Disorder and Social Work Practice: A Gendered Landscape

117

Siobhan E. Laird Social Work Practice to Support Survival Strategies in Sub-Saharan Africa

135

Sarah Cemlyn Human Rights and Gypsies and Travellers: An Exploration of the Application of a Human Rights Perspective to Social Work with a Minority Community in Britain

153

Mel Gray Viewing Spirituality in Social Work through the Lens of Contemporary Social Theory

175

Book Reviews

197

Books Received

213

VOLUME 37 � NUMBER 6 � SEPTEMBER 2008

International Social Work Special Issue

Volume 37 � Number 6 � September 2008

Eileen McLeod, Paul Bywaters, Denise Tanner and Maureen Hirsch For the Sake of their Health: Older Service Users’ Requirements for Social Care to Facilitate Access to Social Networks Following Hospital Discharge

SOCIAL WORK

SOCIAL WORK

Hazel Kemshall Editorial

ISSN 0045–3102

www.bjsw.oxfordjournals.org An International Social Work Journal Published for the British Association of Social Workers

The Computer Journal Début 2008, le nouveau rédacteur en chef du The Computer Journal souhaitait remodeler cette publication pour en renforcer la pertinence. Son concept devait être repensé pour être moins général et couvrir des questions clés reflétant mieux la science informatique actuelle, ainsi que ses importantes sous-disciplines. En 2009, The Computer Journal a été restructuré en deux sections : La Section A : Science informatique, méthodes et outils ; et la Section B : Réseaux et systèmes informatiques. Chaque section nécessitant quatre numéros, la fréquence est passée de six à huit numéros par an. Le nombre de pages a été augmenté en proportion. L’ajustement du prix est inférieure à la moitié de l’augmentation de la taille de la publication, améliorant considérablement son prix par page. Grâce à ces modifications, la qualité de notre produit a indiscutablement progressé. Le facteur d’impact a battu tous ses records et le nombre de contributions a doublé depuis 2007, permettant au rédacteur d’être plus sélectif que jamais dans ces choix de contenus à publier.

10

Illuminea

Numéro 1

The British Journal of Social Work

Journal of the National Cancer Institute

En 2004, notre travail avec nos nouveaux rédacteurs du BJSW a permis d’importants développements. Un système de contributions en ligne améliore l’efficacité du processus d’évaluation. La gamme des sujets couverts est élargie et les critères d’acceptation sont plus rigoureux. Les articles combinent ainsi un niveau et une qualité des connaissances plus élevés ainsi qu’une pertinence optimale au regard des pratiques professionnelles du domaine. Nous avons instauré un programme éditorial intégrant des évaluations/ commentaires périodiques et stratégiques ainsi que des numéros spéciaux pour couvrir des sujets clés présentant un intérêt étendu, et aussi pour accorder un espace adéquat à des questions sous-représentées.

Au cours des dernières années, les rédacteurs du JNCI ont apporté des contributions clés pour maintenir et améliorer sa qualité. Nos évaluateurs peuvent maintenant examiner la conformité d’un manuscrit par rapport à des normes standard. En outre, nous avons récemment ajouté à chaque document de recherche une rubrique Contexte et Avertissements, qui présente un synopsis des conclusions et des limitations des études.

Pour renforcer la visibilité du magazine aux États-Unis, nous avons créé un poste de rédacteur-adjoint pour ce pays. Aujourd’hui, nous bénéficions d’un plus grand nombre d’évaluations provenant des États-Unis, et depuis cette nomination le nombre des contributions a augmenté de 5 % à 11 % dans ce pays. Tous ces changements ont eu un impact positif sur le facteur d’impact de BJSW, qui a doublé depuis 2004.

Nous avons également pris diverses mesures pour améliorer la visibilité des contenus JNCI. Les lecteurs peuvent télécharger des podcasts périodiques (disponibles gratuitement) de résumés d’articles et d’interviews avec des experts du domaine. Nous utilisons Twitter pour améliorer la sensibilisation aux études JNCI et autres actualités liées au cancer. Nous avons attiré plus de 500 « followers » en seulement quatre mois. Ces trois exemples illustrent comment OUP développe activement ses publications pour qu’elles continuent de répondre aux besoins des audiences et pour améliorer leur qualité. Nous espérons que ce processus d’amélioration contribue également à augmenter la valeur de nos publications pour les nombreux abonnés de nos bibliothèques clientes.


Notre

équipe Nos agents commerciaux et nos responsables de comptes participent à des conférences dans le monde entier, et nous sommes toujours très heureux de rencontrer des bibliothécaires et des représentants de consortiums. Vous pouvez venir nous voir à notre stand d’information ou prendre un rendez-vous personnel avec l’un de nos représentants. Vous trouverez ci-dessous une liste des principales conférences auxquelles nous participerons de janvier à avril 2010. Pour programmer une réunion ou demander d’autres informations, veuillez envoyer un e-mail au contact concerné.

Asie

Europe

Korean Medical Library Association Février, Corée du Sud Won Jung, Oxford Journals won.jung@oxfordjournals.org (Date et lieu à confirmer)

Bibliostar 2010 11 – 12 mars, Milan, Italie Victoria Lopez, Oxford Journals victoria.lopez@oxfordjournals.org Annaig Gautier, Oxford Online annaig.gautier@oup.com

Academic Librarian 2: Singing in the Rain 11 – 12 mars, Hong Kong Polytechnic University Michael Zhou, Oxford Journals michael.zhou@oxfordjournals.org

Australie 15ème Biennale VALA: Connexions, Contenus, Conversations 8 - 11 février, Melbourne, Australie Marika Whitfield, Oxford Online marika.whitfield@oup.com Matthew Howells, Oxford Journals matthew.howells@oxfordjournals.org

UKSG 2010 12 – 14 avril 2010, Édimbourg, Écosse Ged Welford, Oxford Online ged.welford@oup.com Matthew Howells, Oxford Journals matthew.howells@oxfordjournals.org

Moyen-Orient SLA Gulf 16 - 18 mars 2010, Émirats Arabes Unis Matthew Howells, Oxford Journals matthew.howells@oxfordjournals.org

Amérique du Nord American Association of Law Schools (AALS) 6 – 10 janvier, New Orleans, LA Ninell Silberberg, Law Division ninell.silberberg@oup.com Conférence annuelle d’hiver ALA 15 – 19 janvier, Boston, MA, USA Francesca Martin, Oxford Journals francesca.martin@oxfordjournals.org Belinda Hayes, Oxford Journals belinda.hayes@oxfordjournals.org Rebecca Seger, Oxford Online rebecca.seger@oup.com Debbie Farinella, Oxford Online debbie.farinella@oup.com XIIe Réunion sur les publications et la recherche universitaires, Foire internationale du livre, Mexico 25 – 26 février, Mexico, Mexique Jenifer Maloney, Oxford Journals jenifer.maloney@oxfordjournals.org Conférence de printemps, Illinois ACRL Chapter 25 – 26 mars, Springfield, IL, USA Belinda Hayes, Oxford Journals belinda.hayes@oxfordjournals.org Conférence nationale de la Pennsylvania Library Association 23 – 27 mars, Portland, Oregon Lesa Moran, Oxford Online lesa.moran@oup.com American Society of International Law (ASIL) 24 – 27 mars, Washington, DC Ninell Silberberg, Law Division ninell.silberberg@oup.com Conférence de la Texas Library Association 14 – 17 avril, San Antonio, TX, USA Jenifer Maloney, Oxford Journals jenifer.maloney@oxfordjournals.org

Illuminea

Numéro 1

11


Vos contacts Oxford University Press Oxford University Press est un des plus grands fournisseurs de publications et de produits en ligne pour les bibliothèques et les particuliers dans le monde entier. Notre équipe expérimentée et serviable est là pour vous aider à accéder à ces vastes ressources d’information.

Publications Nous publions plus de 220 publications universitaires, mises à la disposition des bibliothèques (sur un ou plusieurs sites) et des consortiums par une offre globale (Oxford Journals Collection), par sujet ou sous forme de sélections personnalisées pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs de votre bibliothèque. Oxford Journals Archive met également à votre disposition un grand nombre d’anciens numéros.

Renseignements commerciaux

Produits en ligne Nous publions également un certain nombre d’autres produits en ligne. Nos produits en ligne plébiscités incluent Oxford English Dictionary, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford Reference Online, et Oxford Scholarship Online.

Renseignements commerciaux

Pour obtenir des informations sur les produits, demander des essais et des devis, veuillez contacter nos équipes commerciales :

Pour obtenir des informations sur les produits, demander des essais et des devis, veuillez envoyer un e-mail à : library.sales@oxfordjournals.org.

Monde entier hors Amériques onlineproducts@oup.com +44 (0) 1865 353705

Vous pouvez contacter un membre de notre équipe commerciale expérimentée. Chacun d’eux a une connaissance approfondie de nos ressources et de leur territoire. Pour cela, rendez-vous sur www.oxfordjournals.org/for_librarians/quote.html.

Renseignements marketing

Renseignements marketing

Monde entier hors Amériques onlinemarketing@oup.com

Pour obtenir des matériaux promotionnels et des informations/ conseils sur le marketing de votre collection auprès des utilisateurs de votre bibliothèque, envoyez un e-mail à library.marketing@oxfordjournals.org.

Service clientèle

Pour toutes les questions relatives au service clientèle, incluant les problèmes d’accès en ligne, l’assistance technique, les problèmes d’impression, les paiements ou les factures, les clients sont priés de contacter un membre de notre équipe d’assistance qui sera très heureux de l’aider : Amériques jnlorders@oxfordjournals.org +1 800 852 7323 (numéro gratuit aux USA/Canada) Japon et Corée du Sud custserv.jp@oxfordjournals.org +81 3 5444 5858 Autres régions et Consortiums jnls.consortia@oxfordjournals.org +44 (0)1865 354949 Clientèle hors consortium jnls.cust.serv@oxfordjournals.org +44 (0)1865 353907

Amériques librarysales@oup.com +1 800 624 0153

Pour obtenir des matériaux promotionnels et des informations/ conseils sur le marketing de votre collection auprès des utilisateurs de votre bibliothèque, envoyez un e-mail à nos équipes de marketing : Amériques oxford.reference@oup.com

Assistance en ligne

Pour toutes les questions relatives au service clientèle, incluant les problèmes d’accès en ligne, l’assistance technique, les problèmes d’impression, les paiements ou les factures, les clients sont priés de contacter un membre de notre équipe d’assistance qui sera très heureux de l’aider : Monde entier hors Amériques onlinesubscriptions@oup.com +44 (0) 1865 353705

Amériques oxfordonline@oup.com +1 800 334 4249 (poste 6484)

Demandes de formation Pour les demandes de formation sur l’utilisation de nos produits en ligne, veuillez contacter nos spécialistes dans ce domaine : Monde entier hors Amériques Mark Turner mark.turner@oup.com

Amériques Taylor Stang taylor.stang@oup.com +1 212 726 6143


Illuminea January 2010 French