Page 1

N째6 - JUIN

+ Oh, memoire ! // Black Mountain // DIY Market // Festival de Cannes ...


2 | OUATwebzine

Equipe Redacteur en chef + Directeur artistique Florian Bahuet

Chargée de communication Pauline Mizon

MANAGER DES RELATIONS INTERNES Emmanuelle Jourdan

BLOGUEUSE

Mathilda Dupuis

Chroniqueurs

Aurore Monclin Clément Piot Emmanuelle Jourdan Florie Jacob Mathilda Dupuis Pauline Mizon Sandy Denis

Remerciements La fuite

www.facebook.com/LaFuiteStudio

AT HOME VINTAGE STORE

http://www.at-home-vintage-store.com

Gaz’ rocK

www.facebook.com/pages/Gaz-Rock-Make-Up/208498329205013

MArion Deschamps

Gagnante du concours «Fait la couv’ de OUAT»


OUATwebzine | 3

Edito Tim Burton. Un choix qui s’est imposé à nous quand on s’arrête sur son actualité. Un film très attendu et un exposition qui s’arréte plusieurs mois à la cinémathèque française, l’équipe de OUat ne pouvait pas passer à coté. On vous propose donc dans ce sixième numéro de (re) découvrir Mr Burton à travers ses oeuvres, ses proches et son exposition. Bien sur, on ne vous laisse pas seul avec Burton ! Vous retrouverez la chronique décalée de Florie AKA Doctissiflo, la critique d’album de Clément et bien d’autre encore. // Florian Bahuet


4 | OUATwebzine

Sommaire

Critique d’album // Black Mountain - Wilderness Heart

6

Oh, mémoire !

10

Tim Burton : un homme, un univers, un style.

16

Les groupes émergents : Volbeat & Airbourne

50

65° Festival de Cannes, un anniversaire à l’image de son palmarès : décevant.

54

Live Report : Metallica au Stade de France 

58

DIY market : un concept original et décalé

62

La playlist

68


OUATwebzine | 5


6 | OUATwebzine

Critique d’album // Black Mountain - Wilderness Heart

Critique d’album // Black Mountain – Wilderness Heart

Texte // Clément Piot


OUATwebzine | 7

Le succès critique de leur second album In The Future (2008) canonise les canadiens de Black Mountain comme leaders du renouveau de la scène psychédélique (avec The Black Angels) ; alors autant dire que le 3ème opus était très attendu.

car leurs deux voix harmonisées donnent une sonorité et une atmosphère étranges et plutôt jolies.

Si les canadiens ont opté pour une plus grande présence de la guitare acoustique, ils n’ont pas pour autant omis de placer leurs riffs de guitare lourds et Beaucoup redoutaient un In The bien gras comme sur Rollercoaster, avec une Future 2, et au moins on peut dire que ce basse elle aussi lourde et très profonde. La n’est pas cette solution de facilité qui a été batterie de Joshua Wells est puissante avec choisie. En effet, Wilderness Heart est très une frappe assez forte sonnant presque différent de son prédécesseur ! Dites adieu heavy metal (la technicité excessive en aux longs morceaux psychés de 15 minutes moins). Le clavier est quant à lui mis au comme le formidable Bright Lights et laissez même rang que la guitare lead, il donne place aux morceaux à la guitare ensoleillée une dimension supplémentaire à chaque et sucrée que l’on retrouve dès l’ouverture morceau et rend cet album plus aérien, avec The Hair Song. plus psyché-prog, plus Black Mountain. On peut attribuer une mention spéciale au Il y a toujours la patte de Black morceau éponyme qui est pour beaucoup Mountain mais elle est plus lissée et moins le meilleur de l’opus, il est plus abouti que atypique que sur les précédentes pièces. les autres rappelant sur certains points In On trouve dans Wilderness Heart des The Future mais avec les quelques bons accents hard rock mêlés au psychédélisme accents de Wilderness Heart en plus. habituel comme avec Let Spirits Ride qui additionne soli de guitare électrique Tout le monde sera d’accord pour le puissants et lignes de synthé plus dire, Black Mountain a quelque peu déçu planantes. Stefen McBean nous gratifie de sur cet opus nettement moins psyché. sa voix particulière et nature, mais ne laisse Mais après tout, qu’ont fait de mal ces que trop peu de place à l’autre vocaliste du gentils canadiens ? Ils n’ont pas fait ce que groupe Amber Webber qui est reléguée au l’on attendait d’eux, ils n’ont pas été le rang de second rôle, et c’est bien dommage renouveau psychédélique que


8 | OUATwebzine

l’on souhaitait. C’est donc de façon plus objective que s’apprécie cet album qui est loin d’être mauvais. Effectivement certains morceaux auraient peut être plus collé avec du Pink Mountaintops (dont on a déjà parlé dans le OUAT n°4), mais Wilderness Heart est une pièce intéressante si l’on s’écarte des précédentes. C’est pourquoi j’invite ceux qui connaissent déjà Black Mountain à reconsidérer cet album hors de son contexte, et ceux qui ne connaissent pas ou très peu le groupe à commencer par écouter celuici avant d’écouter In The Future que vous apprécierez probablement plus ainsi. En attendant rappelons que les amis de Stefen McBean ont composé la bande originale du film de surf Year Zero qui contient 5 inédits du groupe qui feront surement plaisir aux sceptiques de Wilderness Heart.


OUATwebzine | 9


10 | OUATwebzine

Oh, mémoire !


OUATwebzine | 11

Mémoire ohhh ma mémoire, dis-moi que je vais réussir mes exams...

Texte // Florie Jacob

Et voilà qu’ils reviennent insidieusement pour la deuxième fois de l’année comme une belle claque en pleine tête qui vous rappelle que, NON, être étudiant ce n’est pas que boire des cafés aux pauses, finir son jeudi soir en boîte complètement déchiré, et boire de la bière sur la pelouse du campus quand le beau temps est de la partie… Cette brique jetée dans la marre de l’insouciance étudiante vous l’aurez reconnue, c’est bien la deuxième session de partiels… ! Je ne vous oublie pas non plus, oh vous, les lycéens fringants, qui voyez arriver à grands pas votre ami le baccalauréat et ses milliers de fiches à savoir sur le bout de vos petits doigts dépourvus d’ongles que vous rongez nerveusement depuis peu… Pas de panique, même avec du retard on peut s’en sortir et notamment grâce à quelques conseils et avec quelques règles hygiéno-diététiques qui permettront au moins à votre corps de tenir le coup pendant cette magnifique période pleine de stress !

// LES 10 COMMANDEMENTS DE L’ETUDIANT AU BORD DE LA CRISE DE NERF : Mettons les choses au clair tout de suite, votre petit corps va en prendre un sacré coup dans l’aile avec tout ce que vous allez lui demander de retenir sur une période relativement courte (même en étant assidu ne me faites pas croire que vous êtes au taquet sur toutes vos matières… !) C’est pourquoi il va falloir vous faire violence pour résister aux tentations de faire toute autre chose qui ne s’apparente pas à de la révision comme le ménage de votre appart alors que d’habitude crasse et poussière s’entassent allégrement dans votre gourbi, checker les comptes FB de vos potes, prévoir de classer vos dvd par ordre alphabétique, checker vos mails, vous faire le maillot à la pince à épiler… Quelques règles simples peuvent vous aider à ne pas tomber dans la spirale infernale des révisions qui tournent mal !


12 | OUATwebzine

// 1er commandement : trois fois par jour tu mangeras : Votre corps va tout simplement être en surchauffe permanente, ce n’est pas parce que vous êtes confortablement assis sur une chaise que vous ne cramez pas de calories. C’est pourquoi un apport régulier en nourriture et boissons (non alcoolisées bien évidemment !) est nécessaire, car il n’y a rien de tel qu’un estomac qui crie famine pour vous faire faire des aller retour chambre frigo et vous faire perdre du temps. • Un bon p’tit dej’ comportant 1 produit laitier, 1 boisson chaude, 1 fruit et 1 ou 2 tartines beurre/confiture et vous serez paré pour la matinée. • Au midi même principe, on se cale le bidon avec une entrée à base de crudités, un plat chaud avec une viande ou un poisson accompagné de légumes ou de féculents, une part de fromage avec du pain et un fruit. • Au goûter, une boisson type soda light avec une tartine vous donneront de quoi tenir jusqu’au dîner. • Au dîner on mange léger afin de ne pas trop en demander au corps question digestion et de pouvoir dormir d’un bon sommeil : je vous conseille donc soupe ou crudités, viande maigre et légumes, et un produit laitier ou un fruit.

// 2ème commandement : 5 fruits et légumes par jour tu ingurgiteras :

Eh oui plus vous mangerez varié mieux votre corps se portera, et ce d’autant plus en période de stress ! Comme ça, ça à l’air assez chaud d’avoir les 5 fruits et légumes par jour mais si vous avez bien lu ce qui était préconisé précédemment vous verrez qu’au final ça se fait largement ! On comptera dans cet apport les jus de fruit,

les smoothies, et les soupes. Donc faitesvous plaisir !

// 3ème commandement : les sucres lents tu adoreras : On oublie les saletés genre bonbons fluos contenant du E415 et autres colorants non identifiés, les barres chocolatées à l’huile de palme, les biscuits blindés de graisses trans et autre Junk Food qui appartiennent à la classe des sucres rapides, qui sur le coup vous rassasient, vous font avoir une digestion lente, et donc vous donnent des envies de sieste postprandiale. Autre inconvénient, vous ne serez repus que peu de temps : vous allez alors avoir encore faim, refaire des allers retour frigo/chambre, perdre du temps et prendre 5 kilos… Ce serait tout de même moche de ne plus pouvoir rentrer dans votre superbe maillot de bain dans lequel vous savez que vous allez faire tourner de l’œil plus d’un(e) surfeur (euse) à Lacanau Beach cet été !!!


OUATwebzine | 13

Si vous sentez que les légumes ne vous calent pas assez couplez-les à une portion de pommes de terre à l’eau, de riz ou de pâtes cuites al dente (car trop cuits ils deviennent des sucres rapides et seront moins intéressants d’un point de vue énergétique et le petit creux arrivera plus vite !)

// 4ème commandement : les excitants tu éviteras : Par ce 4ème commandement j’entends de ne pas tomber dans la surconsommation de produits tels le café, les boissons énergisantes et l’alcool. Pour l’alcool, je pense que l’on est d’accord, personne n’arrive à retenir quoi que ce soit quand on est sous l’emprise de breuvages alcoolisés : vous-vous souvenez des prénoms ou des têtes de vos conquêtes d’un soir après avoir fini à 3 grammes ?? Non ! Donc ce sera pire pour les cours…

Quant à la caféine et autres molécules qui donnent du pep’s comme la taurine que l’on trouve dans la célèbre boisson qui donne des ailes, elles peuvent être consommées en cas de coup de mou mais certainement pas sur de longues périodes, les effets sur votre sommeil (insomnies, suées nocturnes…) et votre système cardio-vasculaire (palpitation, tachycardie…) n’en seraient que plus néfastes.

//5ème commandement : les compléments alimentaires tu prendras : Concernant les compléments alimentaires il en existe de toutes sortes, et plus ou moins efficaces. Le principe serait d’en prendre sur une période assez longue sous forme de cure avant les révisions pour que votre corps les assimile au mieux. Mais vous pouvez tout de même essayer de prendre du magnésium (d’origine marine pour éviter les douleurs abdominales…!) qui est un excellent minéral dont les cellules nerveuses raffolent, de la gelée royale (gorgée de sels minéraux également), et bien sûr votre pharmacien pourra vous aiguiller vers d’autres compléments alimentaires où sont combinées plusieurs substances pour vous aider à garder la forme pendant cette période.

// 6ème commandement : un sommeil réparateur tu auras : L’idéal, pour que vos méninges surchauffées se reposent totalement, serait d’avoir une nuit de sommeil d’environ 8h, mais je vous l’accorde, pas facile de dormir tout ce temps alors que l’on sait qu’on est à la bourre dans les révisions, et que dormir par Eric Terin au final ca nous fait perdre du temps et


14 | OUATwebzine

donc des points … Erreur magistrale !! Plus vous dormirez, mieux vous retiendrez ce que vous avez appris dans la journée…Donc à bon entendeur…

// 7ème commandement : ton petit corps tu bougeras : Ce n’est pas le tout de rester les fesses sur sa chaise prostré en position fœtale devant un amas de feuilles qui à la fin se ressemblent toutes et vous donnent la nausée… Bougez vous un peu (et pas que pour aller fouiner dans ce foutu frigo, je vous ai à l’œil !), sortez le chien 15 minutes, faites un petit jogging de 20 minutes (et pas pour aller au café du coin faire un baby ou discuter des derniers potins avec votre meilleur pote) bref aérez-vous le corps et l’esprit histoire de ne pas finir cristallisé en position penseur de Rodin devant vos fiches.

// 8ème commandement : de manière efficace tu réviseras : Question méthodologie, la première chose à faire et de ne pas se jeter à neurones perdus dans folle course à l’apprentissage par bourrage de crâne… Enfin du moins pas au début ! Je vous conseille dans un premier temps de ne consacrer à vos révisions que deux à trois heures par jour avec une pause de 20 min entre chaque heure de surchauffe (et j’entends par pause une vraie sieste ou faire l’étoile de mer dans votre lit et contempler votre plafond et pas triturer votre portable pour checker tout les statuts FB de vos amis qui seront, je vous le garantis plus déprimants les uns que les autres !) et ce pendant 2 ou 3 jours , ce qui permettra à votre machine cérébrale de se remettre en route de manière plus efficace. Vous pourrez ensuite aborder le bachotage plus facilement, vu que vos petites cellules grises auront pris un rythme de croisière, elles pourront passer en mode rapide plus efficacement et vous pourrez vous plonger une journée entière dans vos fiches/bouquins/ ou tous autres supports de cours, mais toujours en respectant la règle de une heure, ou une heure et demie d’apprentissage = 20 minutes de pause.


// 9ème commandement : le jour j tu ne stresseras pas : Si vous suivez ces astuces vous serez déjà un peu plus serein face à vos examens. Si tout cela ne suffit pas, vous pouvez ajouter ces quelques petits conseils à la liste : • Faire quelques exercices de respiration par le ventre tous les soirs et même avant l’épreuve : assis (ou allongé sur le dos jambes pliées si l’endroit vous le permet), mains sur le ventre au niveau du nombril, fermez les yeux, pensez à un moment agréable ou à un endroit où vous vous sentez bien, inspirez à fond par le nez en gonflant votre ventre en comptant 4 temps, puis soufflez doucement par la bouche en dégonflant votre ventre en comptant 8 temps. Recommencez une bonne dizaine de fois, vous verrez vous serez déjà plus zen. • Usez et abusez des tisanes à base de fleur d’oranger, de passiflore, de tilleul ou de valériane, qui ont des propriétés relaxantes assez intéressantes. • Demandez à Chéri(e) un bon massage avec musique douce, lumière tamisée etc.… A prolonger ou non par des galipettes, car le massage couplé à un bon gros câlin permettra à votre cerveau de sécréter des endorphines (les molécules du plaisir et de la détente…) qui vous mettront sur un petit nuage et vous permettront de décompresser pour de bon.

// 10ème commandement : après tout ça la fiesta tu feras : Exténués après une semaine de partiel / de bac, vous n’aurez plus qu’une seule envie : relâcher toute cette pression… Pour cela je ne me fais pas d’inquiétude, je vous fais confiance, vous trouverez mille et une façon de fêter la fin de ce calvaire. Simple recommandation, attention à ne pas trop charger la mule question alcool, votre corps étant déjà bien fatigué la cuite post-partiel peut pointer le bout de son nez très rapidement : c’est pourquoi avant toute tentative d’ingestion massive d’alcool, allez dormir, mangez un bon repas, pensez aux capotes et allez vous éclater. Et en cas de coup dur, je vous recommande un ibuprofène avant de vous coucher, un comprimé de citrate de bétaine le matin au réveil avec 1 litre et demi d’eau à boire tout au long de la journée… Vôtre crâne m’en remerciera !

OUATwebzine | 15


16 | OUATwebzine

Tim Burton : un homme, un univers, un style.

Tim Burton

Un homme, un style, un univers.


OUATwebzine | 17

Biographie // Aurore Monclin Filmographie // Mathilda Dupuis Depp & Bonham Carter // Sandy Denis Danny Elfman // Pauline Mizon L’exposition // Florian Bahuet Illustrations // Morgane Alaimo


18 | OUATwebzine

TIM BURTON : qui est-il vraiment ? Beetlejuice, Big Fish, Edward aux mains d’argent, Mars Attacks, Charlie et la Chocolaterie, Sweeney Todd... et je pourrais en citer encore plein d’autres. Ces titres de films ne vous sont pas étrangers ? Vous les avez aimé ? Et si nous réalisions un petit portrait de l’homme qui se trouve dérrière tous ces chefs-d’oeuvre du 7ème art ?

// Timothy Walter Burton Né le 25 août 1958 à Burbank en Californie, Timothy Walter Burton, dit Tim Burton, est un grand réalisateur, scénariste et producteur américain. Il passe l’essentiel de son enfance en solitaire, se considérant lui-même comme étant un introverti. Il préfère passer son temps dans les salles obscures des cinémas, où il aime voir et revoir les films de monstres comme Godzilla ou Frankenstein, plutôt que de profiter du soleil de Californie, comme l’aurait fait tout autre enfant de son âge.

poème qui, dix ans plus tard, sera la base du scénario de L’Étrange Noël de monsieur Jack. Il a été décoré de l’insigne de chevalier et d’officier de l’ordre national des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand en mars 2010. Il a été le président du jury du Festival de Cannes en mai 2010.

// Le «style Burton»

Petite anecdote amusante : il s’amuse même à terroriser l’enfant de ses voisins en lui faisant croire que les extraterrestres s’apprêtent à envahir la planète.

Tim Burton aime varier les façons de réaliser un film. C’est un amoureux des images, jouant aussi bien avec le Technicolor kitsch des années 1950 qu’avec le noir et blanc du gothique, par exemple. Nous pouvons aussi voir dans bon nombre de ses œuvres, des monstres attachants.

Burton se tourne tout naturellement vers l’animation en étudiant au California Institute of Arts. En 1979, il est embauché par les studios Disney, dont le siège est à Burbank, et travaille sur les concepts de Taram et le Chaudron magique. Malgré son immense talent, et avec toute la meilleure volonté du monde, Tim Burton ne parvient pas à dessiner ce que le studio recherche. Il écrira néanmoins durant cette période un

Son cinéma se caractérise par des histoires mettant en scène des personnages marginaux et des êtres hors-normes confrontés à la méchanceté du monde réel. Pensons à Edward dans Edward aux mains d’argent, à Jack dans L’Étrange Noël de monsieur Jack, au barbier diabolique de Sweeney Todd ou encore dernièrement, au vampire Barnabas Collins dans Dark Shadows.


OUATwebzine | 19

«Mon truc à moi ce sont les monstres. Déjà, môme, je les aimais. Je me sentais proche d’eux : en marge de la société et incompris, comme eux. De plus, j’ai toujours eu un faible pour les outsiders, ceux que l’on pense méchants alors que, en fait, ils ne le sont pas. Ce sont des personnages attachants, très intéressants à explorer».

Il est l’un des réalisateurs qui rapporte le plus d’argent au monde du cinéma grâce à ses films. Mais il est toutefois l’un des rares réalisateurs américains à concilier de gros chiffres au box-office avec un univers et un style très personnels et une ambition artistique certaine. Il fait partie des cinéastes qui parviennent à concilier succès critique et commercial.

// Une préférence ?

Burton est aussi un des derniers à utiliser la méthode artisanale de l’animation comme dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack ou dans Les Noces funèbres, par exemple.

Quant à sa musique, il travaille énormement avec Danny Elfman

On dit beaucoup que son œuvre est d’inspiration gothique.

Ses acteurs fétiches sont Johnny Depp - qu’il a tout de même dirigé dans huit de ses films ! - et Helena Bonham Carter, sa compagne à la ville et la mère de ses deux enfants. Mais il a aussi beaucoup collaboré avec des acteurs tels que Christopher Lee, Lisa Marie, et bien d’autres encore...

Espérons que ce grand maître du cinéma va nous enchanter encore et encore avec d’autres chefs-d’œuvre... !


20 | OUATwebzine

Tim Burton ou la filmographie d'un grand cineaste. Tim Burton commence sa carrière en 1971, alors âgé de 13 ans, le jeune cinéaste réalise avec une caméra Super 8, The Island of Doctor Agor. Ce court-métrage adapté d’un roman de H.G Wells, définit déjà l’univers sombre et fantastique de Burton. Malheureusement très peu accessible en France, il en reste tout de même quelques traces si vous aimez chercher et êtes un fervent admirateur! Après une courte pause, Burton, fraichement diplômé du California Institute of the Arts nous livre, en 1979, deux court-métrages de plus, probablement réalisés lors de ses études. The Stalk of the Celery et Doctor of Doom. Là encore, le spectateur est plongé dans l’univers Burtonien avec savant fou et monstre cauchemardesque sur musique stressante qui rythme les histoires loufoques de l’artiste. En 1981, Burton commence à travailler pour Disney, collaborant ainsi sur plusieurs dessins animés dont Rox et Rouky mettant ainsi sa carrière de réalisateur de côté, qu’il reprendra rapidement en 1982 avec des films comme Aladdin and his Wonderful Lamp, Luau ou encore Hansel & Gretel, un film d’animation destiné à la TV, mais sans grand succès. Il faudra attendre Vincent, sorti lui aussi en 1982, pour que le réalisateur gagne en notoriété. Ce court-métrage relatant la passion d’un petit garçon pour Vincent Price et Edgar Allan Poe est narré par un invité de choix qui n’est autre que Vincent Price lui-même. Pour ceux d’entre vous qui ne l’auraient pas vu, il est disponible sur Youtube et nous vous conseillons de le regarder en vostfr, vous pourrez ainsi profiter du film et de la voix du narrateur qui se trouve être bien médiocre en français.


OUATwebzine | 21

En 1984, Frankenweenie fait son apparition, dans la même lignée que Vincent, ce court-métrage est un clin d’œil au célèbre docteur Frankenstein et à sa créature ! L’année suivante, le réalisateur travaillera sur plusieurs projets dont The Jar et Alfred Hitchcock Presents mais aussi sur Taram et le Chaudron Magique en tant que concepteur artistique ! Il faudra attendre 1985 pour que Tim Burton sorte son premier long-métrage, le fameux Pee Wee’s Big Adventure qui, bien loin de Vincent ou The Jar, nous plonge dans un univers très coloré et truffé de moments amusants ! 1989, Beetlejuice, Beetlejuice, Beetlejuice ! Vous connaissez tous ce film ou une famille aisée trouve son train de vie habituel perturbé par un revenant pervers, vulgaire et à l’humour un peu douteux ! L’année suivante, changement d’univers pour le cinéaste qui s’attaque à un grand classique de la bande dessinée : Batman et comme un succès ne vient jamais seul, il réalisera aussi Batman, le Défi en 1992! En 1991, Burton réalise l’un de ses films les plus poétiques avec Edward aux Mains d’Argent. L’histoire d’un jeune homme né de la science qui sera confronté à la société américaine et devra y faire face, apprendre à vivre et à aimer malgré son handicap.


22 | OUATwebzine

Edward aux Mains d’Argent marque un tournant dans la carrière du cinéaste, le film est le premier d’une longue lignée de succès ! Ainsi, Tim Burton réalisera Ed Wood en 1995, Mars Attacks ! en 1997, Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête en 2000, La Planète des Singes en 2001 et Big Fish en 2004 qui n’est pas sans rappeler l’univers de Pee Wee’s Big Adventure ! Suivront Les Noces Funèbres en 2005 et Charlie et la Chocolaterie, adapté du roman de Roald Dahl, la même année. Burton se fera discret pendant quelques années avant de revenir en 2008 avec Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street, tiré d’une comédie musicale relatant le destin brisé d’un brillant barbier qui fut envoyé en prison par jalousie! Puis en 2010, le cinéaste sort Alice aux Pays des Merveilles en collaboration avec Disney, vous connaissez tous l’histoire d’Alice et accordons nous sur le fait que l’univers de Burton est resté trop en retrait dans ce film malgré l’esthétique des personnages ! Disney et Burton ne font pas très bon ménage, le film n’a pas rencontré le succès escompté ! En 2012, Burton revient avec Dark Shadows, inspiré d’une série américaine. Pour ceux qui ne seraient pas allé le voir, Barnabas Collins est un vampire emprisonné depuis 200 ans. Lorsqu’il est enfin libéré en 1972, l’héritage de sa famille a presque disparu. Il tente avec ses descendants de sauver ce qu’il en reste! Le choc des cultures est amusant et le casting impressionnant ! Ouat Webzine a aimé, et vous? Pour les fans incontestés de Tim Burton, vous remarquerez forcément que je n’ai pas cité L’étrange Noël de Mr Jack. En effet, Tim Burton n’en est pas le réalisateur mais l’auteur, producteur, scénariste et directeur artistique ! Le film, lui, fut réalisé par Henry Selick!


A la redac’, quelques un ont choisi leur préféré !

OUATwebzine | 23

// L’étrange Noel de Mr JAck Pour Morgane

J’ai vu ce film d’animation pour la première fois au moment des fêtes de Noël. J’étais encore haute comme trois pommes et à vrai dire les personnages me faisaient plutôt flipper ! L’univers assez sombre de Tim Burton, les décors psychédéliques, et les personnages sont esthétiquement originaux. Au final après l’avoir visionné des dizaines de fois j’ai adoré et cet univers est devenu pour moi sympathique et source d’inspiration !

// sleepy hollow pour Pauline Sleepy Hollow est pour moi ce que Johnny Depp est pour Tim Burton : incontournable. Dans un décor glauque et étrange, ce film est plein de rebondissements et d’histoires de familles ! A la lisière entre le fantastique et l’horreur, Sleepy Hollow contient tout ce que j’aime dans une production : Du sang, de l’intrigue et Johnny Depp !! Je vous le recommande froidement...


24 | OUATwebzine

// Dark Shadows pour Florie Ce n’est certainement pas le meilleur mais voilà pourquoi il supplante les autres : Tout d’abord parce que j’ai vu ce film en très charmante compagnie (mais ça c’est un autre sujet que je développerai peut être dans un de mes articles sexo…), ensuite au niveau du scénario mon cœur de midinette n’a pu qu’apprécier cette jolie histoire d’amour impossible. Sans compter les blagues glauques bien potaches, les costumes et les décors très burtoniens qui se mêlent à merveille avec les seventies (chose qui semble comme ça assez risquée). Bon côté bande son rien d’exceptionnel. En gros j’ai bien ri, je n’ai pas eu trop à réfléchir (chose importante dans le choix du film pour une blonde écervelée comme moi) et mes mirettes en ont pris plein la vue (oui je dis ça parce que je l’ai vu en I-MAX à Disney-village et pas à cause de mon accompagnateur…) Bref, Dark Shadow est mon film préféré de Burton.

// sweeney Todd pour florian Je crois que je suis fan de ce film pour trois choses : les voix de Depp et de Bonham Carter, le vieux Londres et la prédominance noir/ blanc/rouge. Tout ce que j’aime (palapampampam).


OUATwebzine | 25

// big fish pour sandy Mon Burton préféré ? Big Fish !! On y retrouve toute la poésie et l’univers de Burton. J’aime son esthétique, sa fraicheur et aussi Ewan McGregor qui donne tout son charme au film. C’est le Burton qui me touche le plus au final et qui me fait rêver par cette histoire surprenante et tellement réelle au fond. Comme lui on veut y croire.

// sleepy hollow pour mathilde J’ai toujours beaucoup aimé les films de Tim Burton mais celui que je préfère c’est probablement Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête pour son univers sombre typiquement Burtonien mais aussi pour les pointes d’humour qu’apporte la prestation de Johnny Depp. C’est un film très poétique et les interprétations de Christina Ricci et Christopher Walken ne laissent pas indifférentes !


26 | OUATwebzine

Tim Burton, jamais sans Johnny Depp (ou presque)


OUATwebzine | 27

Ils viennent de signer leur 8e film ensemble, Dark Shadows, sorti le 9 mai dernier. Cela fait maintenant 22 ans qu’ils tournent ensemble et à chaque fois c’est un succès. Tout commence en 1991 avec le film d’Edward aux mains d’argent. Devenu culte pour toute une génération et les fans de Burton, on y découvre tout un monde mais surtout une nouvelle facette de Johnny Depp. S’en suivront 7 films colorés ou plus sombres, qui reprennent tous l’univers du réalisateur et de son acteur fétiche. Peu importe le rôle qu’il lui fera jouer, Johnny Depp sera à chaque fois différent, il donne une âme aux personnages, s’inspirant parfois de grands noms ou tout simplement en lui donnant une interprétation personnelle qui lui colle à la peau. Ils se rencontrent vers la fin des années 80, Johnny Depp tourne alors dans la série 21 Jumpstreet. Repéré par Burton, il obtient le rôle d’Edward, rôle qui lancera franchement sa carrière professionnelle au cinéma. Après cette première expérience, ils se retrouvent pour le tournage d’Ed

Wood en 1995, film sur un réalisateur du même nom, dit le plus mauvais cinéaste. Vient ensuite Sleepy Hollow, un film sombre et fantastique sur le cavalier sans tête. Ensuite, en l’espace de cinq ans, les deux compères collaboreront à quatre reprises. Dans Charlie et la chocolaterie où Depp incarne avec tout une élégance le fameux personnage de Willy Wonka ; dans Les noces funèbres, film d’animation où il prête sa voix au personnage de Victor ; dans Sweeney Todd, là Depp n’a pas hésité à pousser la chansonnette pour interpréter le sanglant barbier de Fleet Street ; puis Alice aux pays des merveilles en 3D, où il incarne le chapelier fou de Lewis Caroll. Des films de Burton on retient la qualité visuelle, la poésie et ses mondes imaginaires. Mais aussi, on retient les personnages de Depp qui marquent les films par leur originalité, leur différence et la façon dont ils peuvent nous intriguer parfois. On attend bien sûr la prochaine collaboration avec impatience, en espérant qu’ils continueront à nous faire rêver pour 20 ans encore.


28 | OUATwebzine

Helena Bohnam Carter, l'autre muse de Tim Burton Ils se rencontrent en 2001, sur le tournage de La planète des singes, elle devient alors la fiancée du cinéaste et sa nouvelle source d’inspiration. A partir de là, on la retrouvera dans tous les films de Burton. Et tout comme Johnny Depp, elle est capable de jouer n’importe quel rôle. On la retrouve donc dans Big Fish en 2004, où elle tient le rôle d’une sorcière ; puis dans Les noces funèbres, elle prête sa voix à Emilie, une mariée revenue d’entre les morts ; Charlie et la chocolaterie, elle joue la maman de Charlie ; dans Sweeney Todd, elle est Madame Loveet, qui fabrique des tartes à partir de viande humaine ; elle devient la reine rouge dans Alice aux pays des merveilles et enfin dernièrement elle tient le rôle du Docteur Julia Hoffman dans Dark Shadows. On retrouve donc Hélèna Bohnam Carter aux côtés de Johnny Depp pour notre plus grand plaisir car ils forment un duo à l’écran assez extraordinaire et leurs personnages s’en ressentent de façon positive. Elle est une actrice rare, qui est capable de jouer ce qu’elle veut et d’être méconnaissable dans certains de ses rôles. Bien sûr les costumes et maquillages jouent beaucoup mais ils ne font pas tout. A l’écran comme dans la vie, la complicité qu’elle partage avec Depp et Burton bien sûr, se ressent et cela donne de jolis moments de poésie, de drôlerie et de bizarrerie. Tout comme Johnny Depp, on attend le prochain film et leur prochain duo auprès de Tim Burton.


OUATwebzine | 29


30 | OUATwebzine

Danny Elfman: On connait la musique ! Son nom est au générique d’un nombre de films vertigineux. Son oeuvre principale ? La quasi-totalité des bandes originales des films de Tim Burton. Zoom sur Danny Elfman, l’acolyte de toujours du réalisateur déjanté…

// Une carrière au sommet Danny Elfman, né le 29 mai 1953 à Amarillo au Texas s’est vraiment révélé grâce à ses BOs. De nombreuses fois nominées à l’Oscar de la meilleure musique de film, notamment pour la comédie de science-fiction Men In Black de Barry Sonnenfeld (1998), pour Will Hunting de Gus Van Sant (1997) et pour la comédie musicale Chicago de Rob Marshall (2003). Il n’a pour l’instant toujours pas reçu la reconnaissance des «professionnels de la profession». Peu importe pour l’immense compositeur qui a délivré quelques-unes des plus belles musiques de ce siècle (Edward aux mains d’argent, Batman Returns, L’Étrange Noël de monsieur Jack....) Il obtient néanmoins le Grammy Award de la meilleure composition instrumentale pour le thème de Batman en 1990 et l’Emmy Award du meilleur thème musical pour Desperate Housewives en 2005.

Fan de Bernard Herrmann (le compositeur attitré d’Alfred Hitchcock), Elfman lui rendra en quelque sorte hommage dans le Batman Theme, très (trop?) fortement inspiré de la musique du Voyage au centre de la Terre de 1959.

// Surdoué de la musique ? Danny Elfman est le meilleur compositeur actuel de musiques films, enfin, d’après moi, bien sûr. Ses talents sont infinis et le nombre de styles qu’il réussit à aborder avec génie est hallucinant. De la country au symphonique pur, de la musique de cirque à la comédie musicale, Danny Elfman sait tout faire avec un brio incroyable. Et si son nom reste indissociable de celui de Tim Burton (un peu comme Fellini/Rota, Hitchcock/Herman, Spielberg/ Williams), il possède une carrière passionnante et loin d’être uniquement axée sur la musique de films.


OUATwebzine | 31

Car avant d’être le roi de la BO, Elfman fut le leader du groupe Oingo Boingo. Le groupe occupa en grande partie sa carrière entre 1979 et 1995. C’est avec ces Mystics Kinghts of Oingo Boingo qu’il signe sa première BO sur le film de son frère : Forbidden Zone. Nous sommes en 1980 et il faudra attendre 5 ans pour que Danny reprenne pour de bon le chemin des Cinémas avec... le premier film de Tim Burton, Pee Wee’s Big Adventure.


32 | OUATwebzine

Familier du fantastique et des super héros, il a composé la musique de quatre films de Sam Raimi : Darkman, L’Armée Des Ténèbres, Un Plan Simple et Spider-man. Danny Elfman est évidemment le compositeur attitré de Tim Burton, à l’univers gothique et féérique devenu culte. La musique de Danny Elfman pour ses films est à l’image des créations de Burton : originale, fantasque, baroque, riche et colorée, joyeuse ou grinçante, etc... Elfman est l’un des rares compositeurs issus du rock à avoir réussi dans la musique de film. Il est particulièrement doué pour les «Main Titles» de ses BO : ses «ouvertures» sont toujours monumentales, pleines d’inspiration et très dynamiques... Un vrai maestro dans le genre ! La particularité de la musique de Danny Elfman réside aussi dans l’utilisation récurrente des choeurs (on parle souvent de «chœurs elfmaniens»), surtout ceux de jeunes garçons, ce qui confère à la musique, blague de mauvais goût mise à part, une certaine beauté.

Tim Burton & Danny Elfman en 1985


OUATwebzine | 33

Tim Burton & Danny Elfman en 2011

// D’autres Talents ? Il prête par ailleurs sa voix à trois personnages du film d’animation L’étrange Noël de Monsieur Jack : Jack (pour les chants), Gram (l’un des trois enfants) et le clown. Il prête à nouveau sa voix à des personnages dans Charlie et la chocolaterie où il interprète les voix des Oompas Loompas pendant les chants et dans Les Noces funèbres pour la voix de Bonejangles. Elfman compose aussi le thème culte d’une série qui est tout aussi connue, Les Simpson, où, comme pour Edward..., il développe une thématique musicale «banlieusarde» qu’il reprendra en 2004 pour le thème du générique de Desperate Housewives. Enfin, pour toucher toujours plus à tout, il s’essaye à la BO de jeux vidéo avec The Elder Scrolls III et IV ainsi que Fable et sa suite.


34 | OUATwebzine

La cinematheque accueille Tim Burton L’exposition Tim Burton, que la Cinémathèque française accueille depuis le 7 mars 2012, a été conçue en 2009 par le Museum of Modern Art de New York. Elle y a connu un succès historique, avant de voyager à Melbourne, Toronto puis Los Angeles. L’aventure continue pour cette exposition à Paris avec l’accord de Tim Burton, ravi que son exposition s’installe en France. Paris serait donc la seule ville européenne à accueillir cette exposition qui regroupe dessins, photographies, figurines, objets, qui constituent l’univers artistique de Tim Burton ainsi que son atelier de créateur et d’artiste, le lieu intime de ses fantasmes. Nous y découvrons ses premiers dessins, conçus alors qu’il fréquente une école d’arts en Californie, puis son passage chez Disney, avant l’éclosion de l’artiste, auteur de films mythiques : Beetlejuice, Batman, Edward aux mains d’argent, L’Étrange Noël de Monsieur Jack, Ed Wood, Mars Attacks !, Sleepy Hollow, Charlie et la Chocolaterie ou Alice au pays des merveilles.


OUATwebzine | 35

N’ayant pas pu y assister, j’ai demandé à mes amis sur Twitter et Facebook leur avis sur leur visite à l’exposition, que ce soit à Paris ou ailleurs et on peut dire que les avis divergent. Sur Twitter, ça donne ça : @Mackpaye : Cool et assez complète. On se rend compte de l’énorme personnalité de Burton. Je ne suis pas un grand fan mais ses projets et son univers remontent à très loin. Ce n’est pas un style qu’il s’est donné pour le coup, l’expo montre que c’est ce qu’il est. @melanielelapin : Je l’ai vu à NYC au MoMA en 2009...assez complet mais pas impressionnant, trop de queue, des clins d’oeil avec les vieux court-métrages sinon c’était trop court. @zwaff : vu aussi à NYC : trop de monde pour en profiter vraiment, mais sympa de revoir les vieux courts métrages et tous les dessins. @williamapan : L’expo de #TimBurton ? Ça te rend encore plus fan que tu ne l’es déjà ! Mais évite d’y aller le WE si tu ne veux pas attendre 2h dehors ;) Et sur Facebook... Arié Benchetrit : Mystique! Sabrina Vnct : Cher pour au final pas grand chose. Enfin de très beaux dessins Arthur Bill : Une expo centrée sur ses dessins plus que sur ses films, pas très grande.. Marine Bowie : Assez court. Il aurait été intéressant de voir plus de costumes et objets / souvenirs / anecdotes de tournages que des écrits et des croquis pourtant très beaux... L’exposition n’a donc pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux. Mais si vous voulez vous faire votre propre opinion, elle est toujours disponible à la Cinémathèque française - 51 rue de Bercy - Paris 12, jusqu’au 5 aout.


36 | OUATwebzine

Et comme on aime vous faire plaisir (ou s’habiller et se faire prendre en photo, on hésite encore...), voila une partie de l’équipe stylisée façon Burton. Mathilda Dupuis est Emily des Noces funébres Emmanuelle Jourdan est Sweeney Todd Florian Bahuet est Beetlejuice Loreen Marchand est Lydia Deetz de Beetlejuice Pauline Mizon est la Reine de coeur d’Alice au pays des Merveilles Florie Jacob est le Chapelier fou d’Alice au pays des Merveilles Ophélie aka Gaz’ Rock est Mr Jack de l’Etrange Noel de Mr Jack. Photographies // La Fuite Maquillage // Gaz Rock’ aka Blood on the fingertips Vêtements // At Home Vintage Store


OUATwebzine | 37


38 | OUATwebzine


OUATwebzine | 39


40 | OUATwebzine


OUATwebzine | 41


42 | OUATwebzine


OUATwebzine | 43


44 | OUATwebzine


OUATwebzine | 45


46 | OUATwebzine


OUATwebzine | 47


48 | OUATwebzine


OUATwebzine | 49

Fuite une

Les graphistes sont des voleurs, les photographes sont des menteurs.

http://www.facebook.com/LaFuiteStudio


50 | OUATwebzine

Les groupes émergents : Volbeat & Airbourne

Les groupes émergents :

&

Ces deux groupes sont en plein essor depuis 2000, ils ont attaqué l’Europe et les Etats-Unis, ils se produisent sur les festivals ce qui permet aux métalleux d’apprécier des nouveaux genres et de populariser ces groupes. Texte // Emmanuelle Jourdan


OUATwebzine | 51

//Volbeat Un mot, un groupe, un son inimitable, une approche musicale incomparable. Formé à Copenhague en 2001, le groupe est constitué de Michael Poulsen au chant et à la guitare, Anders Kjølholm à la basse et Jon Larsen à la batterie. Ces trois membres sont tous des membres permanents seul le guitariste change : de 2001 à 2002 Teddy Vang, de 2002 à 2006 Franz Gottschalk, de 2006 à 2011 Thomas Bredahl et de 2011 à aujourd’hui Hank Shermann qui nous vient du groupe Mercyful Fate. Tous les albums de nos chers Danois sont disques d’or au Danemark et le dernier Beyong Hell / Above Heaven est disque d’or aussi en Suède et a reçu une critique positive à l’international. Avant de créer Volbeat, notre trio jouait dans le groupe Dominus que Michael Poulsen a créé. Dominus est aux antipodes de ce que fait Volbeat maintenant, même si le nom du groupe vient de l’avant dernier album de Dominus intitulé Vol. Beat. L’ancien groupe jouait du Death Métal et occultait totalement les qualités de vocalise de notre cher Michael Poulsen qui fait fonctionner Volbeat grâce à sa voix magnifique.


52 | OUATwebzine

Il n’y a pas que le chanteur évidement les textes les sons à la batterie, à la guitare et à la basse de Volbeat sont très entrainant et plaisent à beaucoup de métalleux, mais pas seulement. Les influences musicales du groupe sont Elvis Presley, Slayer, Metallica et Johnny Cash... Volbeat reprend aussi une chanson qui a été interprétée par Elvis et par Johnny Cash, I’m so lonesome I could Cry, qui est une excellente version. Actuellement en tournée aux Etats-Unis, Volbeat ne fera qu’un seul fest cet été : le Wacken en Allemagne. Mon album préféré du groupe est The strenght / the sonds / the song, et oui c’est le premier album, aucune originalité. Mais cet album est aussi la découverte d’un nouveau genre de musique avec des musiques plus géniales les unes que les autres. Bien sûr pour ma part c’est très dur de faire un choix parmi tous les albums.

// Airbourne Devise du Groupe : « Stand up for Rock n’ Roll » ! Mais oui on se lève pour le Rock mais aussi pour le son d’Airbourne qui nous en met pleins la tête avec les deux frangins O’Keeffe sur scène, impossible de s’ennuyer. Les deux créateurs du groupe son Joel et Ryan O’keeffe le premier au chant et à la guitare, le deuxième à la batterie. Les autres membres du groupe sont David Roads à la guitare rythmique et Justin Street à la basse. Les frères O’Keeffe et Adam Jacobson à la basse rencontrent David en 2003 et sortent leur premier album Ready to rock qui, à cause du manque de notoriété du groupe, était seulement vendu après leurs concerts. Airbourne est un groupe australien qui s’inspire principalement d’AC/DC. Peu de temps après la sortie de l’album, Adam fut remplacé par Justin Street prêt à suivre le groupe à Melbourne. Les quatre membres ont décidé de s’y installer pour vivre ensemble afin de répéter plus souvent tout en sillonnant les pubs pour partager leur musique. Petit à petit les pubs sont devenus des salles de concert. En 2006 Airboune participe au Big Day Out ce qui leur permet d’obtenir la réputation d’être l’un des groupes les plus rapides de leur pays, mais avant ça ils ont fait la première partie des Rolling stones et de Mötley Crüe pendant leur tournée en Australie. Après cela le groupe fut appelé par plusieurs labels et tous les quatre partirent aux Etats-Unis pour commencer le travail de l’album Runnin Wild.


OUATwebzine | 53

Maintenant qu’Airbourne a conquis son pays natal, les 4 australiens veulent conquérir l’Europe, ce qu’ils font avec la sortie mondial de Runnin Wild, les européens et en particulier la France sont conquis les 4 dates françaises ont affiché complet. Mon album préféré est Runnin Wild, le premier album qui a traversé les frontières de l’Europe avec des musiques entrainantes qui nous font bouger comme des dingues aux concerts, bref une petite merveille que je conseille à tout le monde.


54 | OUATwebzine

65° Festival de Cannes, un anniversaire à l’image de son palmarès : décevant.

65° Festival de Cannes un anniversaire à l’image de son palmarès : décevant.

Texte // Mathilda Dupuis


OUATwebzine | 55

Le festival de Cannes fait rêver énormément de personnes, artistes comme cinéphiles, depuis sa création en 1946 et comme l’explique Vincent Malausa, critique au Cahiers du Cinéma : « Il y a des Cannes inoubliables et d’autres zappés sitôt la cérémonie de clôture terminée. », l’édition 2012 est à classé dans la deuxième catégorie. En effet, le palmarès n’a pas fait beaucoup parler de lui cette année et pour cause, les films les plus attendus comme Cosmopolis de David Cronenberg ou encore De Rouille et d’Os de Jacques Audiard sont passé à côté de récompenses bien méritées qui furent décernées à ce que j’appellerais personnellement des navets.


56 | OUATwebzine

Nanni Moretti, président du Jury pour cette édition du festival fut insatisfaisant dans ce rôle, dommage pour les 65 ans d’un festival réputé pour son cinéma d’auteur, on s’attendait à des films de qualité pour marquer le coup ! Les promus sont donc Amour de Micheal Haneke pour la Palme d’Or, Reality de Matteo Garrone pour le Grand Prix, le Prix de la mise en scène fut décerné à Carlos Reygadas pour Post Tenebras Lux, celui du scénario à Christian Mungiu pour Au-delà des Collines. On peut aussi citer Christina Flutur et Cosmina Startan qui reçurent le prix d’interprétation féminine pour le film Au-delà des Collines ou encore Mads Mickelsen, prix d’interprétation masculine pour La Chasse de Thomas Vinterberg. Le Prix du Jury, lui, fut attribué à Ken Loach pour La Part des Anges. Et pour finir c’est L. Rezan Yesilbas qui reçut la Palme d’Or du court-métrage pour son film Silencieux. Le prix d’interprétation masculine et le Prix du Jury sont probablement les seuls à avoir été assez bien décernés avec un Mads Mickelsen convaincant et touchant dans le rôle de Lucas et une comédie dramatique plutôt réussie pour Loach. En fin de compte, ce 65° festival de Cannes n’aura pas fait beaucoup parler de lui et c’est peut-être mieux ainsi, rendez-vous l’année prochaine, en espérant que la sélection officielle nous fasse pétiller les yeux et que le jury saura récompenser les films qui le méritent ! Retrouvez les bandes annonces des films séléctionnés sur facebook.com/OUATwebzine

// ©AFP- Valery Hache


OUATwebzine | 57


58 | OUATwebzine

Live Report : Metallica au Stade de France

Live report : au Stade de France 12 mai 2012

Attention les loulous, pour mon premier live report, je m’attaque à du lourd de chez lourd : METALLICA ! Hé oui, l’équipe de OUAT (Florie et moi-même, en fait) s’est rendue à St Denis le 12 mai dernier pour un concert mythique des Four Horsemen, et on ne s’est pas déplacées pour rien ! Texte // Pauline Mizon


OUATwebzine | 59

// 18h30 – Entrée dans le gigantissime stade

fin fond de leurs tripes. Malheureusement, les basses sont trop présentes et saturées. J’imagine que ceux qui se trouvent en Ne nous étant jamais rendues à Saint- gradin n’entendent rien, mais nous, en pelouse or (hé ouais !) on est bien. Denis, nous n’avions jamais vu la bête. OK, c’est énorme ! Nous réussissons à entrer Malgré cela, le set est bon, le groupe après une bonne demi-heure de queue est heureux d’être ici et Joe Duplantier, et nous rendons directement au stand de merchandising. Un t-shirt acheté plus tard, Chanteur/Guitariste de son état, nous montre bien qu’il est fier de jouer pour il est l’heure de pénétrer sur la pelouse sur laquelle l’équipe de France de Foot a battu nous. le Brésil en 1998… ET C’EST ENCORE PLUS Après Oroborus (de l’album The IMMENSE VU DE L’INTERIEUR ! Way of All Flesh), une de mes chansons préférées du groupe, les 4 compères // 19h - Gojira entament des hits de leur 3ème album : From Mars to Sirius. Puis, s’en suit une Après un rapide tour de vue de découverte, L’enfant Sauvage, issue de l’intérieur du Stade (et un passage à la l’album éponyme qui sortira le 25 juin 2012 buvette), l’heure est à l’ouverture de la (j’ai déjà hâte d’écouter l’album en entier !). première partie. Gojira, groupe français de Death Metal créé en 1996, et fierté de tous les métalleux français, ouvre le bal. Il fait encore soleil et les landais nous assomment d’un son lourd et puissant provenant du

Après cette claque musicale, bien trop courte à mon goût, il est temps d’aller faire une pause pipi pour mieux se préparer à la suite.

// Setlist : Oroborus The Heaviest Matter of the Universe Backbone Flying Whales L’Enfant Sauvage Vacuity

// 20h – The Kills

Très peu attendus par le public, et hués dès leur arrivée, The Kills, groupe culte de Garage Rock, entame sa partie. Je ne suis pas une spécialiste de ce genre mais j’avoue qu’il m’est arrivé de taper du pied sur certaines chansons.


60 | OUATwebzine

// Setlist : No Wow Future Starts Slow Heart Is a Beating Drum Kissy Kissy Pull A U Black Balloon Pots and Pans Fuck the People

Malheureusement, les fans du groupe Thrash tête d’affiche ce soir ne sont pas satisfaits. Il est vrai que le Duo est un peu hors-contexte ce soir, et c’est sous des fucks lancés par les premiers rangs que le groupe joue son set. Alison Mosshart et Jamie Hince, accompagnés de quatre joueurs de tambour, finissent leur partie sans demander leur reste. Et je pense pouvoir dire qu’ils ont du courage d’avoir tenu toute une heure devant un public hostile. Mais c’est ça parfois le métier.

// Alisson Mosshart - The Kills

// 21h – Metallica C’est comme d’habitude, sur la musique du film Le Bon, La Brute et le Truand, que débarquent sur scène les quatre personnes les plus attendues de la soirée. Je ne vais pas détailler leur set de la soirée, parce que ça me prendrait sûrement des siècles ! Ils démarrent donc par quatre grands classiques de leur carrière pour nous mettre en jambes. Puis s’en suit Hell And Back, titre joué pour la première fois chez nous, issu de leur dernier EP : Beyond Magnetic.


L’ambiance est déjà électrique lorsqu’une vidéo retraçant le succès de leur Black Album nous en fout plein les mirettes, et rappelle à certains qu’ils ne sont plus tous jeunes (ndlr : Le Black Album est sorti en 1991). C’est en effet cet album qui a signé le succès international de Metallica et qui fait que 30 ans après leurs débuts, le groupe est toujours là. Nous avons donc pu apprécier ce soir d’écouter cet album en live, et à l’envers, comme pour faire un retour en arrière jusqu’à sa création.

// Setlist :

OUATwebzine | 61

The Ecstasy Of Gold ---Hit The Lights Master Of Puppets No Remorse For Whom The Bell Tolls Hell And Back ---The Struggle Within My Friend Of Misery The God That Failed Jusque-là tout va bien. Les lumières, Of Wolf And Man les écrans géants, la chaleur du public et le Nothing Else Matters dynamisme des 4 compères, tout y est pour Through The Never passer un moment énormissime. Don’t Tread On Me Wherever I May Roam Le 2ème plus gros concert de The Unforgiven Metallica en Europe touche à sa fin, mais Holier Than Thou avant cela, le rappel est plus que jamais Sad But True violent ! Battery, One et Seek & Destroy Enter Sandman marquent la fin de cette soirée, épuisante ---mais fantastique. James, Kirk, Lars et Battery Robert jouent encore un peu avec le One public avant de s’éclipser sous une nuée Seek & Destroy d’applaudissement, et nous, fans que nous sommes, on traîne des pieds à sortir du stade. On en redemanderait presque…

// Kirk Hammett & James Hetfield - Metallica


62 | OUATwebzine

DIY market : un concept original et décalé

Le DIY market, ça s’passe à l’UFO, un bar parisien, tout les trois mois. Le concept ? Réunir des créateurs originaux et décalés qui fabriquent leurs produits avec leurs petites mains, dans un endroit et une ambiance cool. J’ai rencontré Katia de My Queendom For... et Victoria de Die Young, Stay Pretty, les deux créatrices du DIY market. Texte // Florian Bahuet

// Depuis quand existe le DIY Market ? Question super facile déjà ! La première édition a eu lieu le 4 septembre donc on va fêter nos un an à la rentrée. Mais l’idée est venue il y a un an tout pile quand on a fait une vente ensemble sur Rouen et Paris en très peu de temps.

// Pourquoi avoir créé le DIY Market ? Ça faisait un moment qu’on faisait des ventes chacune de notre côté ou ensemble et on s’est dit qu’il y a des marchés de créateurs et des salons qui existent mais il n’y avait rien où on pouvait avoir un espace assez restreint avec une sélection de créateurs triés sur le volet, qui nous correspondent. On s’est dit qu’on allait le faire et voir si ce n’est pas trop chiant à organiser et si ce n’est pas trop

lourd parce qu’on a toutes les deux des vies bien remplies. On s’est dit on se lance, on prend le risque et si on se taule, tant pis et on pense qu’on a bien fait.

// La rencontre s’est faite où? Sur un marché ou avant ? Sur internet ! Victoria : Un jour, une copine me dit qu’une amie à elle fait le même genre de bijoux et que je devrais la contacter. Effectivement, Katia et moi, on faisait le même genre mais avec des références différentes. Les clientes de l’une et de l’autre sont devenues nos clientes. Mais sans empiéter l’une sur l’autre : les bijoux de Katia vont droit au but, sans fioritures alors que Victoria fait plus dans les bijoux avec des breloques en cœur ou en forme d’ancre. Y’a des moments où on a les mêmes idées au même moment et on se dit que nos cerveaux sont connectés (rires.)


OUATwebzine | 63

// Comment vous recrutez les exposants ?

verres, découvrir des nouvelles personnes et des créateurs.

Dans un premier temps, via notre réseau personnel puisqu’avec le temps, on a rencontré des créateurs, des artistes au sens large, on a un peu déjà nos noms et on a aussi une idée qui est d’abord financière. On a aussi envie que ce soit des prix abordables pour les gens, on n’a pas envie d’avoir quelqu’un qui vend quelque chose à 500 euros puisqu’il ne vendra pas.

On s’éloigne du coup du salon classique et on met un point d’honneur à refuser ou arrêter de bosser avec des divas qui s’attendent à faire un très gros chiffre.

On a une idée de notre public, de ce qu’on va leur présenter, qu’il soit en mesure d’acheter, de se faire plaisir avec une somme d’argent correcte. Et après, on est très difficile au niveau des exposants. C’est très important pour nous qu’il y ait un fil conducteur dans le marché et pas que quelqu’un fasse tache au milieu. Ça se passe dans un bar, on veut que les gens s’amusent, puissent boire des

On est très l’alternatif, vraiment dans la culture DIY c’est-à-dire que tu te débrouilles ! Nous on prend énormément de temps pour organiser le marché qui est absolument pas rémunéré, c’est notre plaisir à nous et la contrepartie des créateurs qui ont un stand est dérisoire par rapport à un stand classique mais il faut qu’ils fassent bouger leur réseau, ramener du monde au DIY market et c’est là que le fil conducteur est très important puisque si une fille qui fabrique des doudous avec des fleurs ramène ses copines, elles ne seront surement pas intéressées par les autres exposants et l’exposant ne vendra pas.

// Stand d’Alter Eghost


64 | OUATwebzine

D’ailleurs, un des meilleurs compliments qu’on a eu, c’est quelqu’un qui nous a dit « On n’est pas passé devant un stand en étant déçu ». En général, nos exposants sont toujours très contents de l’expérience et sont toujours enclins à recommencer.

// Vous comptez élargir le marché sur d’autres villes ? On nous le demande. Si on avait le temps, on ne serait pas contre mais ce n’est pas évident d’organiser un truc à distance, quand t’as pas déjà un pied dedans. Par exemple là, on se répartit les tâches. Une est à Rouen donc elle s’occupe de tout ce qui est sur internet ; l’autre est sur Paris et s’occupe de tout ce qui est sur place. La répartition des taches marche mais si aucune de nous n’est dans la ville et devoir juger sur des photos par exemple, ça nous stresserait.

// Mais par exemple, si quelqu’un d’une autre ville veut collaborer avec vous et essayer de faire ça chez elle, ça vous irait ? On est ouvertes mais après, il y a aussi la contrainte de se déplacer loin, de ramener des gens de loin. On ne peut jamais trop savoir. Si on ne travaillait pas à coté, ça serait plus facile. Déjà, on aimerait le faire une fois à Rouen, c’est tout près de Paris et notre réseau est composé à 75% de parisiens mais aussi à 25% de rouennais et surtout que le rouennais sont réceptifs au DIY. Notre idée de fin 2012, début 2013, c’est de faire un gros truc sur Rouen.

// Pourquoi le marché est trimestriel ? Par manque de temps et aussi pour pas saturer parce que des marchés il y en a d’autres. Même si le nôtre a sa particularité, si on fait une vente tous les mois dans un bar, il y a des mois qui ne vont pas marcher vu que le public se dira qu’il y aura le même marché 2 semaines après.


OUATwebzine | 65

On pense que c’est important de respecter un espace de temps aux clients et en dehors du marché, ils savent où nous trouver. Le marché, ce n’est pas que vendre, c’est aussi rencontrer nos clients qui parfois ne nous ont jamais vus. Ca permet aux exposants d’avoir une communication importante qui ne leur a pas couté cher. Le but de DIY market, c’est aussi de proposer à des personnes qu’on ne voit pas sur les marchés classiques d’exposer ce qu’ils font, pour encore une fois ne pas lasser le public. La moralité, c’est qu’un exposant qui a 2000 followers sur facebook, on ne garde pas. On va plutôt regarder si ça correspond à l’image du marché, si ça peut plaire à notre public et si ça peut aussi aider l’exposant.

// Vous ne prenez donc pas de professionnels ? Si mais juste si ça correspond au DIY market, mais ce ne sera pas sur un but de communication pour qu’il nous ramène du monde, ça n’a jamais été ça.

// C’est quoi pour vous le DIY ? C’est les gens qui veulent créer avec leurs petites mains, qui vont le faire bien, qui ont quelque chose à transmettre à l’autre, qui se réinventent, qui n’ont pas peur de l’obstacle. L’essence du DIY, c’est de créer ce qu’on aimerait trouver dans le commerce pour soi-même mais aussi pour faire plaisir aux gens. Et la débrouille ! C’est pour ça que le stand n’est pas cher, qu’on fait tout toutes seules. On ne va pas payer un encart dans un magazine mais plutôt aller frapper aux portes pour distribuer nos flyers. C’est vraiment « tu le fais toi-même, t’es grand et tu te bouges les fesses pour réussir ».

// Stand de Biniki Pea

// Et bien sur vous regardez la qualité. Bien sûr, c’était notre première consigne. On a quand un même un droit de regard sur les exposants (rires.). Certains n’ont pas l’air de


66 | OUATwebzine

s’en rendre compte parce qu’on a beaucoup de requêtes mais ils ne se rendent pas compte qu’on est super difficiles et très select.

// Vous comptez garder votre format initial : dans un bar avec une quinzaine d’exposants ?

// Justement, c’est ça qui fait que ça marche aussi, non ?

On le dit texto : faire ça dans une halle, avec tous les stands qui se ressemblent, ça nous intéresse pas du Voilà. Un ami m’a dit « Mon dieu, je tout ! Participer pour d’autres évènements, vois l’event facebook et vous êtes attendus pourquoi pas. Pendant un temps, on s’est comme un festival de musique, les gens ont dit pourquoi ne pas faire dans un bar un hâte de venir. », ce qui est aussi un très bon peu plus grand en gardant le même esprit compliment. Et c’est vrai que les gens ont mais au final, ça nous convient qu’on soit hâte de venir parce qu’ils savent que ça sera entre 10 et 15 exposants. Ça permet au convivial, qu’ils sont curieux de venir car ils client et surtout à son œil de ne pas saturer. savent aussi le travail de sélection qu’on fait derrière.

// Stand de Cross Bitch


OUATwebzine | 67

// Stand de My Queendom For...

Retrouvez toutes les photos des // Pour finir, un petit mot pour stands du DIY sur notre facebook et OUAT ? C’est super cool d’avoir un webzine. Y’en a beaucoup, de plus en plus mais c’est bien d’aller dans ce genre d’évènements, aller à la rencontre des gens, continuez.

Personnellement, j’ai passé une journée pleine de découverte.s J’ai craqué pour une broche de My Queendom For et pour des colliers Alter Eghost. Si je n’avais pas eu un compte en banque si pauvre, je crois que j’aurais craqué sur chaque stand. J’vous donne rendez-vous au prochain DIY market qui fétera ses un an !

n’hésitez pas à liker les pages de tous les exposants qui se donnent à fond pour vous faire plaisir ainsi que la page du DIY market. www.facebook.com/diy.market.paris


68 | OUATwebzine

La playlist

La playlist Un peu plus haut, on vous a parlé de Danny Elfman alors pourquoi pas se faire une petite playlist en son nom ? Edward aux mains d’argent Batman Returns Beetlejuice Desperate Housewives L’étrange Noël de Mr Jack Mars Attacks Alice’s theme Charlie et la chocolaterie La chanson des Oompa Loompa Willy Wonka’s song Oingo Bongo - Little Girls Oingo Bongo - Weird Science La playlist est à retrouver sur le compte youtube de OUAT : www.youtube.com/OUATwebzine


OUATwebzine | 69


70 | OUATwebzine

Retrouvez nous sur facebook.com/OUATwebzine twitter.com/OUATwebzine blog.ouatwebzine.fr Et toutes les infos du Hellfest sur hell-ouat.blogspot.com

ouatwebzine.fr // mai 2012

OUATwebzine #6  

Tim Burton. Un choix qui s’est imposé à nous quand on s’arrête sur son actualité. Un film très attendu et un exposition qui s’arréte plusieu...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you