__MAIN_TEXT__

Page 1

OTREMENT DIT

N° 208 - mai / juin 2020Revue d’information de l’OTRE, l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens

LE MENSUEL DE VOTRE ORGANISATION PROFESSIONNELLE

« Crise sanitaire du Covid-19 : les propositions de l’OTRE » OTRE

Principale organisation professionnelle patronale représentant les PME à capitaux patrimoniaux du transport routier de marchandises, du transport routier de personnes, du déménagement, du transport de fonds et valeurs, du transport sanitaire et de la logistique.


SOMMAIRE Directrice de publication • Aline MESPLES Rédacteur en chef • Philippe BONNEAU Comité de rédaction • Adeel ALI SOILIHI • Caroline AUGÉ • Kevin BÉARD • Isabelle BRETEAU • Véronique BLAY • Caroline CAIRE • Stéphana CALLARI • Stéphane CAUCHY • Philippe CHASTRUSSE • Francis CHOLLET • Clara DEPECHER • Frédéric DOMENGE • Laure DUBOIS • Pascale FAURE • Jean-Christophe GAUTHERON • Frédérique LAMY • François MERCIER • Jean-Marc MONTAGNAC • Sophie PARIÈS • Paul RISBOURG • Jean-Marc RIVÉRA • Jean-Pierre SCHULLER • Isabelle VERDIER • Mélanie VEZINET • Yann VIGUIÉ • Fabrice WACKENIER

TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

Plan de relance de l’OTRE..................................................................... page 3 Parce que la route ne vote pas........................................................ page 14 Cybermalveillance : les sauvegardes.......................................... page 18 Routiers : ils sont au cœur de nos vies....................................... page 20 Kit Covid-19 de l’OTRE et Carcept Prev.................................... page 28 Un nouveau secrétaire général pour le Lot-et-Garonne....... page 31 DÉMÉNAGEMENT

Dématérialisation du livret individuel de contrôle.................... page 16 MARCHANDISE

LOGISTIQUE

Cabotage : lettre ouverte de l’OTRE......................................... page 22 Ferroutage Bayonne-Cherbourg : il y a complémentarité....... page 24

Mise en page • Kevin BÉARD

T3P (VTC)

VOYAGEUR

MyMobility témoigne sur son engagement dans EVE.......... page 26

Le numéro : 6 € TTC Tirage : 1 720 exemplaires Commission paritaire : 0521 G 80587 Dépôt légal : mai / juin 2020 ISSN 2108-4386 Imprimerie : Castay 40800 Aire-sur-l’Adour Organisation des Transporteurs Routiers Européens Service communication « Les bureaux du Lac II » 29, rue Robert CAUMONT Bâtiment S 33049 BORDEAUX CEDEX Téléphone : 01 53 62 83 40 Courriel : otrementdit@otre-direction.org

Pour vos remarques et vos suggestions, une seule adresse :

otrementdit@otre-direction.org


ÉDITO plan de relance de l’OTre suiTe à l’épidémie de cOvid-19

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 3


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ÉCONOMIE

TranspOrT plan de relance de l’OTre su

p. 4 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

T rOuTier : uiTe à l’épidémie de cOvid-19

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 5


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ÉCONOMIE

TranspOrT plan de relance de l’OTre su

LE GROUPE PROMOTRANS FORME DANS 8 DOMAINES D’INTERVENTION

GROUPE PROMOTRANS Siège Social 12, rue Cabanis - 75014 PARIS T. 01 53 34 33 33 contact@promotrans.fr

p. 6 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

www.promotrans.fr


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

T rOuTier : uiTe à l’épidémie de cOvid-19

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 7


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ÉCONOMIE

TranspOrT plan de relance de l’OTre su

1ER GROUPE INDÉPENDANT MONDIAL DE LUBRIFIANTS

UN SERVICE DE PROXIMITÉ POUR RÉPONDRE À CHACUN DE VOS BESOINS EN LUBRIFICATION POIDS LOURDS €

• Un savoir-faire technologique franco-allemand pour une gamme de produits complète et performante • Une fabrication française de qualité et flexible • Des certifications reconnues ISO9001, ISO14001, ISO45001 et Ecolabel • Un support technique expert pour la préconisation • Une offre complémentaire d’équipements pour vos ateliers • Un accompagnement financier de vos projets

FUCHS LUBRIFIANT FRANCE S.A. - DIVISION AUTO-MOTO 81, rue de l’Industrie - 92565 Rueil Malmaison

www.fuchs.com/fr

p. 8 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

T rOuTier : uiTe à l’épidémie de cOvid-19

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 9


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ÉCONOMIE

TranspOrT plan de relance de l’OTre su

SIMPLICITÉ ET FLEXIBILITÉ CARCEPT PREV SANTÉ, L’OFFRE DÉDIÉE AUX PROFESSIONNELS DU TRANSPORT

L’offre Carcept Prev Santé vous donne le choix entre UNE BASE seule ou à compléter avec l’une des 5 OPTIONS PROPOSÉES et 3 RENFORTS pour permettre à vos salariés de compléter leurs garanties.

R2 R1

R1

A13

I

LES + CARCEPT PREV

R2

2 mois gratuits pour toute souscription d’une option et/ou d’un renfort 1

R3

Gratuité dès le 2e enfant

R2 A10

BASE

Vous remplissez votre obligation légale

R1

R2

R1 N4 4

RN6 R1

Sans questionnaire médical R2

RN R1 R2

Une mise en conformité « 100 % Santé » garantie sans impact tarifaire 2

1. Les 2 mois gratuits s’appliquent pour toute première adhésion au contrat surcomplémentaire obligatoire (RN4, RN6, RN7, A10, A13) et pour toute nouvelle affiliation aux contrats surcomplémentaires facultatifs (R1, R2, R3) ayant pour date d’effet le 1er avril 2020 au plus tard. L’offre ne s’applique pas aux contrats surcomplémentaires en cours, en cas de changement de formule obligatoire ou facultative. La gratuité de deux mois concerne uniquement la part de cotisation relative au contrat surcomplémentaire. 2. Valable jusqu’au 31 décembre 2020, sous réserve d’évolutions légales ou réglementaires durant ladite période.

CARCEPT-Prévoyance, Institution de prévoyance régie par le Titre III du Livre IX du code de la Sécurité sociale située 4, rue Georges Picquart 75017 Paris ANN.317/19 - Document non contractuel

p. 10 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

POUR EN SAVOIR PLUS, CONTACTEZ DÈS MAINTENANT NOS CONSEILLERS COMMERCIAUX AU

09 72 72 11 44 du lundi au vendredi, de 9h à 18h (numéro non surtaxé)

OU RENDEZ-VOUS SUR

carcept-prev.fr


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

T rOuTier : uiTe à l’épidémie de cOvid-19

SIMPLICITÉ ET FLEXIBILITÉ CARCEPT PREV SANTÉ, L’OFFRE DÉDIÉE AUX PROFESSIONNELS DU TRANSPORT

L’offre Carcept Prev Santé vous donne le choix entre UNE BASE seule ou à compléter avec l’une des 5 OPTIONS PROPOSÉES et 3 RENFORTS pour permettre à vos salariés de compléter leurs garanties.

R2 R1

R1

A13

I

LES + CARCEPT PREV

R2

2 mois gratuits pour toute souscription d’une option et/ou d’un renfort 1

R3

Gratuité dès le 2e enfant

R2 A10

BASE

Vous remplissez votre obligation légale

R1

R2

R1 N4 4

RN6 R1

Sans questionnaire médical R2

RN R1 R2

Une mise en conformité « 100 % Santé » garantie sans impact tarifaire 2

1. Les 2 mois gratuits s’appliquent pour toute première adhésion au contrat surcomplémentaire obligatoire (RN4, RN6, RN7, A10, A13) et pour toute nouvelle affiliation aux contrats surcomplémentaires facultatifs (R1, R2, R3) ayant pour date d’effet le 1er avril 2020 au plus tard. L’offre ne s’applique pas aux contrats surcomplémentaires en cours, en cas de changement de formule obligatoire ou facultative. La gratuité de deux mois concerne uniquement la part de cotisation relative au contrat surcomplémentaire. 2. Valable jusqu’au 31 décembre 2020, sous réserve d’évolutions légales ou réglementaires durant ladite période.

POUR EN SAVOIR PLUS, CONTACTEZ DÈS MAINTENANT NOS CONSEILLERS COMMERCIAUX AU

09 72 72 11 44 du lundi au vendredi, de 9h à 18h (numéro non surtaxé)

OU RENDEZ-VOUS SUR

carcept-prev.fr

CARCEPT-Prévoyance, Institution de prévoyance régie par le Titre III du Livre IX du code de la Sécurité sociale située 4, rue Georges Picquart 75017 Paris ANN.317/19 - Document non contractuel

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 11


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ÉCONOMIE

TranspOrT plan de relance de l’OTre su

p. 12 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

T rOuTier : uiTe à l’épidémie de cOvid-19

OTRE

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 13


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

POLITIQUE

parce que la rO

L

e dimanche 15 mars, vous avez été appelé à vous prononcer sur le choix de votre prochain maire. La crise sanitaire a amené à un report du second tour qui est maintenant fixé au 28 juin.

Vous avez pour cela, depuis quelques semaines, les programmes contenant les mesures phares des candidats en matière de propreté, de sécurité, d’écologie et, grande nouveauté, de mobilité. Si... si... de mobilité. Et là, l’espoir revient pour les professionnels de la route : les maires sortants et les candidats pensent à nous. Enfin presque, ils pensent aux mobilités individuelles, aux transports publics « gratuits », aux mobilités douces (le vélo, la trottinette, la marche à pieds), à la voiture électrique ou encore à l’implantation de bornes de recharge électrique. Si certains ont intégré le concept de la livraison du dernier kilomètre et, bien évidemment, la mise en place de la Zone à faible émission (ZFE), les mesures ne sont pas à la hauteur des enjeux. Il faut reconnaître que ces préoccupations sont primordiales dans un contexte de réchauffement climatique, de préoccupation de la qualité de l’air. Et la nécessité de répondre au droit de la mobilité pour tous n’arrange pas vos affaires....

Que ce soit le transport de marchandises, le transport par car, le TPMR, les taxis, les VTC, les ambulances ou les professionnels du BTP, vos métiers sont les maillons essentiels de la vie de la cité… Les habitants de nos villes ne pourraient pas vivre sans toutes ces activités.

RIEN DE BIEN INSPIRANT POUR VOS ENTREPRISES Que ce soit le transport de marchandises, le transport par car, le TPMR, les taxis, les VTC, les ambulances ou les professionnels du BTP, vos métiers sont les maillons essentiels de la vie de la cité… Les habitants de nos villes ne pourraient pas vivre sans toutes ces activités. Mais vous êtes systématiquement les oubliés des programmes politiques ou, pire encore, si l’on pense à vous, les mesures prisent sont hyper contraignantes pour les PME-PMI. Êtes-vous concertés avant la mise en place de ces mesures ? Êtes-vous associés aux différents groupes de travail ? Rarement ! Des actions sont menées sur tout le territoire au niveau local par votre syndicat OTRE pour faire entendre votre voix et vos besoins. Certains d’entres nous ont participé à des groupes de travail pour définir les priorités à mettre en œuvre, avec les autres organisations patronales afin de sensibiliser les candidats à vos besoins, de préserver ainsi que de développer vos entreprises. Le think tank, TDIE, dont l’OTRE est membre, a fait un travail d’analyse sur les mesures proposées par les candidats. Deux secteurs, le déplacement des marchandises et la logistique urbaine ont été abordés sous trois angles principaux : la réglementation, la gestion immobilière et le stationnement. C’est assez rare pour le souligner…

p. 14 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

OuTe ne vOTe pas POUR RÉGLEMENTER : UNE SUPERPOSITION DE MESURES DIFFICILEMENT COMPRÉHENSIBLES Mais rassurez-vous… Dans le cadre de la loi NOTre, découlant de la fusion des régions, nos politiques ont tout prévu. Pour encadrer la réglementation de vos professions, il faut s’appuyer sur le Sraddet (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires - durée de 20 ans) qui a pour but la planification territoriale globale, l’intermodalité, le développement des transports Le dialogue est le premier ainsi que la qualité de l’air. vecteur de vos profesEt pour simplifier les choses, le Sraddet va de sions. Les maires se soupair avec le SCoT (Schéma de cohérence territoriale-durée de 20-25 ans) qui donne un cadre cient de plus en plus de aux différentes politiques sectorielles et une l’emploi dans leur comorientation aux principales opérations foncières et d’aménagement, le PCAET (Plan climat-airmune et ils peuvent vous énergie territorial-durée de 6 ans), le PPA (Plan aider à trouver des candide protection de l’atmosphère-évalué tous les 5 dats, voire des financeans) et pour finir le PLU (Plan local d’urbanisme (intercommunal)) qui planifie les objectifs ainsi ments de formations via que les projets d’urbanisme et régule la réalisales actions qu’ils mènent tion d’aires de stationnement.

sur leurs communes.

C’est simple, non ? Tout le monde s’y retrouve…

UN RÉEL BESOIN DE SE CONNAÎTRE Vos entreprises ont besoin, au contraire, de simplification. Elles ont besoin d’être comprises et entendues, de pouvoir continuer à favoriser des emplois locaux, de pouvoir échanger avec des édiles afin d’optimiser leurs implantations sur le territoire communal afin d’optimiser les conditions de travail tout en intégrant les enjeux de la transition énergétique et de la massification. Est-ce que les maires sont les seuls responsables ? NON. Cependant, n’hésitez pas à vous faire connaître, à les rencontrer et pas uniquement dans un contexte tendu. Le dialogue est le premier vecteur de vos professions. Les maires se soucient de plus en plus de l’emploi dans leur commune et ils peuvent vous aider à trouver des candidats, voire des financements de formations via les actions qu’ils mènent sur leurs communes. Et n’oubliez pas, votre syndicat est là pour vous accompagner dans vos démarches.

Fabrice WACKENIER

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 15


DÉMÉNAGEMENT

RÈGLEMENTAIRE

la démaTérialisaTiOn du livre esT en r

T

outes les entreprises de transport de déménagement ont l’obligation de doter leurs personnels roulants non assujettis au chronotachygraphe, d’un « carnet hebdomadaire comportant des feuilles de route qui permet au sens du Décret 83/40 du 26 janvier 1983 modifié d’enregistrer, d’attester et de contrôler la durée du temps passé au service de l’employer des personnels visés par le présent Décret ». Ce carnet qui constitue le Livret individuel de contrôle (LIC) déménagement en déclinaison de celui applicable en transport routier de marchandises, est obligatoire dans l’ensemble des entreprises concernées, à défaut « d’horaire de service ». Or ce dernier n’est en pratique pas applicable en déménagement quand le personnel roulant n’est pas assujetti à horaires fixes de travail. Le défaut de carnet ou sa non-présentation fait l’objet de contrôles périodiques (et de sanctions) plus ou moins aléatoires, pouvant aller du simple avertissement ou du rappel à la loi, à des sanctions de type pénal ou délictuelles, comme l’obstacle à contrôle. Une entreprise adhérente, personne morale, vient encore récemment de se voir notifier une amende de 4 000 € pour défaut de LIC et par LIC manquant lors d’un contrôle sur route, alors que le déménageur l’avait tout simplement oublié chez lui. Après plusieurs mois de tergiversations (pour ne pas dire plusieurs années d’attentisme), le dossier de la demande de dématérialisation du livret individuel de contrôle (LIC) en déménagement porté par la profession, revient enfin sur le devant de la scène avec la mise en place d’un groupe d’entreprises pilotes et volontaires pour tester le nouveau dispositif sous forme d’application smartphone. p. 16 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

Cette phase d’expérimentation était en effet demandée par toute la profession, et tout particulièrement par l’OTRE. L’étude sur la dématérialisation du LIC, prévue dans la convention nationale de lutte contre le travail illégal en déménagement, signée en 2015, a donc été confiée à un prestataire. Ce dernier a présenté aux partenaires sociaux le cahier des charges de l’étude portant sur la mise en œuvre de ce dispositif électronique d'enregistrement des temps de travail dans le secteur du déménagement. Ce nouveau dispositif destiné à se substituer au LIC, constituerait une réelle avancée pour progresser dans la lutte contre le travail illégal en déménagement, en permettant à tout salarié roulant non conducteur de véhicule poids lourd, et doté d’une simple appli smartphone, d’enregistrer et de valider ses temps de service sur une application simple d’accès, et facilement vérifiable et contrôlable par son employeur. L’OTRE se réjouit donc de cette nouvelle avancée sur ce dossier du LIC dématérialisé, qui permettrait de lutter beaucoup plus efficacement contre le travail illégal qui gangrène la profession. L’OTRE et son conseil de métier déménagement et conservation de biens vous ont déjà informé sur cette étude lancée en 2018 par le ministère des transports. Dans le cadre du marché d'étude portant sur un dispositif électronique d'enregistrement des temps de travail des conducteurs de VUL et des accompagnateurs dans le secteur du déménagement passé par la DGITM, et conformément


DÉMÉNAGEMENT

eT individuel de cOnTrôle (lic) rOuTe ! au comité de suivi de cette même étude, les entreprises E.RE.CA et Addvalentiam ont réalisé une enquête en ligne à destination des entreprises et des salariés du secteur. Elle avait pour objectif de recueillir leurs avis sur le sujet. Une centaine d’entreprises ayant répondu, cela a permis de donner une représentativité à cette étude. Après présentation des résultats à la profession en 2018, l’expérimentation est entrée depuis le début de l’année 2020 dans une nouvelle phase pratique. 25 personnes testent actuellement le premier prototype de MobiLIC et le ministère commence à avoir des retours sur le prototype. L’administration essaye de continuer à augmenter le nombre d'utilisateurs pour avoir un maximum de commentaires d’utilisateurs pour permettre l’évolution de l'outil conformément aux besoins des entreprises.

ment contre la concurrence déloyale des véhicules utilitaires légers (VUL), notamment d’Europe de l’Est. Yann VIGUIÉ

1ER GROUPE INDÉPENDANT MONDIAL DE LUBRIFIANTS

Une présentation aux organisations syndicales et un premier retour d'expérience avec toutes les personnes qui ont testé MobiLIC était prévu avant la crise sanitaire. L’OTRE attend beaucoup de cette dématérialisation qui, couplée à un suivi GPS, doit permettre tout en simplifiant la vie des entreprises, de leur éviter une ressaisie fastidieuses de données issues d’un simple « carnet papier ». Ce nouvel outil aidera sans nul doute à revaloriser la profession en la faisant passer au 21e siècle, améliorant ainsi son attractivité et lui permettra enfin d’abandonner le vieux carnet à souche numéroté, souvent appelé à juste titre « petit menteur » ! La profession du transport routier de marchandises qui vient également de diligenter un rapport suit également de très près ce qui se passe en déménagement, qui encore une fois en matière sociale ouvre la voie. Car si l’expérience est un succès, gageons que le TRM ne tardera pas à s’en inspirer afin de lutter plus efficace-

UN SERVICE DE PROXIMITÉ POUR RÉPONDRE À CHACUN DE VOS BESOINS EN LUBRIFICATION POIDS LOURDS €

• Un savoir-faire technologique franco-allemand pour une gamme de produits complète et performante • Une fabrication française de qualité et flexible • Des certifications reconnues ISO9001, ISO14001, ISO45001 et Ecolabel • Un support technique expert pour la préconisation • Une offre complémentaire d’équipements pour vos ateliers • Un accompagnement financier de vos projets

FUCHS LUBRIFIANT FRANCE S.A. - DIVISION AUTO-MOTO 81, rue de l’Industrie - 92565 Rueil Malmaison

www.fuchs.com/fr

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 17


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

SÉCURITÉ

cybermalveillance

D

ans nos usages personnels ou professionnels, nous utilisons de nombreux appareils numériques pour créer et stocker des informations. Ces appareils peuvent cependant s’endommager ou être endommagés, entraînant une perte, parfois irréversible, de vos données.

Pour plus d’informations : https://www.cybermalveillance.gouv.fr

Afin de prévenir un tel risque, il est fortement conseillé d’en faire des copies pour préserver vos données à long terme.

())(&78(='(6 6$89(*$5'(6 5‹*8/,Š5(6'(926 '211‹(6 &ODBTEFQFSUF EFWPM EFQBOOF EF QJSBUBHF PV EF EFTUSVDUJPO EF WPT BQ QBSFJMT OVNÀSJRVFT  WPVT QFSESF[ MFT EPOOÀFTFOSFHJTUSÀFTTVSDFTTVQQPSUT*M QFVUTlBHJSEFEPOOÀFTBVYRVFMMFTWPVT BDDPSEF[VOFJNQPSUBODFQBSUJDVMJ¿SFPV DPOTJEÀSÀFTDPNNFFTTFOUJFMMFTEBOTMF DBESF EF WPT BDUJWJUÀT QFSTPOOFMMFT PV QSPGFTTJPOOFMMFT QIPUPT  WJEÀPT  EPDV NFOUT QFSTPOOFMT PV EF USBWBJM  FUD  "ZF[MFSÀGMFYFEFSÀBMJTFSSÀHVMJ¿SFNFOU VOFTBVWFHBSEFEFWPTEPOOÀFT

,'(17,),(=/(6$33$5(,/6 (768332576 48,&217,(11(17 '(6'211‹(6 %BOTOPUSFWJFRVPUJEJFOOF OPVTVUJMJTPOT VO OPNCSF DSPJTTBOU ElBQQBSFJMT FU EF TVQQPSUTRVJFOSFHJTUSFOUFUTUPDLFOUOPT GJDIJFST FU OPT EPOOÀFT PSEJOBUFVST  TFSWFVST  UBCMFUUFT  UÀMÀQIPOFT NPCJMFT (smartphone), disques durs, clés USB, FUD1SFOF[MFUFNQTEFMFTJEFOUJGJFS

TBVWFHBSEFNBOVFMMFEFWPTGJDIJFSTFO MFT DPQJBOU TVS VO EJTRVF EVS FYUFSOF  une clé USB, etc. Enfin, la plupart des TZTU¿NFT ElFYQMPJUBUJPO QSPQPTFOU EFT GPODUJPOOBMJUÀTEFTBVWFHBSEFTVSMFTVQ QPSUEFWPUSFDIPJYPVTVSVOTFSWJDFFO MJHOF4JWPVTBWF[EFTCFTPJOTQBSUJDV MJFST  SFOTFJHOF[WPVT BVQS¿T EF QSPGFT TJPOOFMTPVEFTJUFT*OUFSOFUTQÀDJBMJTÀT





'‹7(50,1(=48(//(6 '211‹(6'2,9(17 Œ75(6$89(*$5'‹(6 *M OlFTU QBT UPVKPVST QPTTJCMF OJ OÀDFT TBJSF EF TBVWFHBSEFS MB UPUBMJUÀ EF TFT EPOOÀFT 4ÀMFDUJPOOF[ EPOD MFT EPO OÀFT · QSPUÀHFS  OPUBNNFOU DFMMFT RVJ TPOUTUPDLÀFTTVSWPTBQQBSFJMT EBOTMF EJTRVFEVSEFWPUSFPSEJOBUFVSPVEBOT MBNÀNPJSFEFWPUSFUÀMÀQIPOFNPCJMF  1PVSTBWPJSTJEFTEPOOÀFTEPJWFOUÁUSF TBVWFHBSEÀFT PV OPO  QPTF[WPVT MFT RVFTUJPOT TVJWBOUFT ‚RVFMMFT EPOOÀFT OF QFVWFOU QBT ÁUSF SÀDVQÀSÀFT QBS BJMMFVST FO DBT EF QFSUF ’  ‚RVFMMFT EPOOÀFT KF DPOTVMUF SÀHVMJ¿SFNFOU PV DFMMFT RVJ NF TPOU MF QMVT TPVWFOU EF NBOEÀFT ’



&+2,6,66(= 81(62/87,21 '(6$89(*$5'( $'$37‹(‚926%(62,16 *M FYJTUF EFT TPMVUJPOT HSBUVJUFT PV QBZBOUFTRVJSÀQPOEFOU·EJGGÀSFOUTCF TPJOT*EFOUJGJF[MFTFUEÀUFSNJOF[RVFMMFT TPOU MFT GPODUJPOOBMJUÀT BUUFOEVFT  MlFT QBDF EF TUPDLBHF SFRVJT FU MB GBDJMJUÀ ElVUJMJTBUJPOEFMBTPMVUJPO4BDIF[RVlJM FTU ÀHBMFNFOU QPTTJCMF EF SÀBMJTFS VOF



p. 18 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

Voici dix bonnes pratiques à adopter pour gérer efficacement vos sauvegardes.

3/$1,),(=926 6$89(*$5'(6 -PSTRVlVO GJDIJFS SÀHVMJ¿SFNFOU NJT · KPVS FTU QFSEV PV TVQQSJNÀ QBS FSSFVS  TB SFTUBVSBUJPO EBOT TB WFSTJPO MBQMVTSÀDFOUFFTUOÀDFTTBJSF-BQMVQBSU EFT TPMVUJPOT EF TBVWFHBSEF JOU¿HSFOU VOFGPODUJPOOBMJUÀQFSNFUUBOUEFQMBOJGJFS MB TBVWFHBSEF · ÀDIÀBODF SÀHVMJ¿SF 7ÀSJGJF[ RVlFMMF FTU CJFO BDUJWÀF FU RVF MB GSÀRVFODF EF WPT TBVWFHBSEFT FTU BEBQUÀF·WPTCFTPJOT4JWPVTOlVUJMJTF[ QBT EF TPMVUJPO EÀEJÀF  SÀBMJTF[ EFT TBVWFHBSEFTNBOVFMMFTSÀHVMJ¿SFNFOU



',))‹5(1767<3(6 '(6$89(*$5'(6 • La sauvegarde complèteFTU VOFDPQJFEFMBUPUBMJUÀEFWPT EPOOÀFT • La sauvegarde incrémentale RXLQFU«PHQWLHOOHOFDPQJFRVF MFTGJDIJFSTRVJPOUÀUÀDSÀÀT PVNPEJGJÀTEFQVJTMBEFSOJ¿SF TBVWFHBSEF • La sauvegarde différentielleFTU VOFDPQJFDPNQM¿UFEFTGJDIJFSTRVJ POUÀUÀDSÀÀTPVNPEJGJÀTEFQVJTMB EFSOJ¿SFTBVWFHBSEFDPNQM¿UF


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

e : les sauvegardes (7/(&/28' '$167287&(/$" 'HVVHUYLFHVHQOLJQHVRXYHQW appelés « Cloud », offrent des fonctionnalités de sauvegarde GHGRQQ«HV*MFYJTUFEFT TPMVUJPOTHSBUVJUFTPVQBZBOUFT FOGPODUJPOEFMBDBQBDJUÀ EFTUPDLBHFTPVIBJUÀF-FT GPVSOJTTFVSTElBDD¿T*OUFSOFU '"*  FUEFTFOUSFQSJTFTTQÀDJBMJTÀFT QSPQPTFOUDFUZQFEFTFSWJDF

QPVSMFTDIJGGSFSPVFOMJNJUFSMlBDD¿T PV QSPQPTFOU EFT GPODUJPOOBMJUÀT EF TBVWF TJVOS¿HMFNFOUWPVTZPCMJHF GBJUFTFO HBSEF EV TZTU¿NF RVJ QFSNFUUFOU EF MF SFTUBVSFS3FQPSUF[WPVT·TBEPDVNFOUB EFNÁNFBWFDWPTTBVWFHBSEFT UJPOQPVSQMVTElJOGPSNBUJPO 7(67(=926  6$89(*$5'(6 1BSGPJT  MF QSPDFTTVT EF TBVWF HBSEF OF TlFGGFDUVF QBT DPSSFDUF NFOU "VTTJ  BTTVSF[WPVT SÀHVMJ¿SFNFOU RVF WPUSF TBVWFHBSEF GPODUJPOOF  QBS FYFNQMF FOMBDPQJBOUEBOTMFTZTU¿NF PSJHJOBM 9‹5,),(=/(6833257 '(6$89(*$5'( 5PVU DPNNF MFT TVQQPSUT RVJ QFSNFUUFOU EF TUPDLFS MFT EPOOÀFT PSJHJOBMFT  MFT TVQQPSUT TVS MFTRVFMT TPOU SÀBMJTÀFT MFT TBVWFHBSEFT QFVWFOU ÁUSFFOEPNNBHÀT7ÀSJGJF[MFVSÀUBU EF NBOJ¿SF·QSÀWFOJSUPVUFEÀGBJMMBODFPV QBOOF4PZF[ÀHBMFNFOUWJHJMBOUTVSMB EVSÀFEFWJFEFWPUSFTVQQPSUDBSDFSUBJOT DPOTFSWFOU MFT EPOOÀFT TVS VOF EVSÀF QMVT PV NPJOT MPOHVF 1BS FYFNQMF  MB EVSÀFEFWJFNPZFOOFElVO%7%HSBWÀ FTUEF·BOT



'‹&211(&7(= 9275(6833257'( 6$89(*$5'($35Š6 87,/,6$7,21 4J WPVT ÁUFT WJDUJNF ElVO WJSVT DPNNF VOSBO¾POHJDJFMFURVFWPUSFTBVWFHBSEF FTU DPOOFDUÀF · WPUSF PSEJOBUFVS PV BV SÀTFBVEFWPUSFFOUSFQSJTF FMMFQFVUÀHB MFNFOU ÁUSF BGGFDUÀF QBS MF QSPHSBNNF NBMWFJMMBOU RVJ QPVSSBJU MFT EÀUSVJSF %À DPOOFDUF[WPUSFTVQQPSUEFTBVWFHBSEF EF WPUSF PSEJOBUFVS PV EF WPUSF SÀTFBV JOGPSNBUJRVF PV NFUUF[MF IPST MJHOF MPSTRVFWPVTOFMlVUJMJTF[QMVT



3527‹*(=926 6$89(*$5'(6 -FTSJTRVFTEFQFSUF EFWPM EF QBOOF  EF QJSBUBHF PV EF EFTUSVD UJPOQFVWFOUÀHBMFNFOUBGGFDUFSWPTTBV WFHBSEFT1SPUÀHF[MFTBVNÁNFUJUSFRVF WPTEPOOÀFTPSJHJOBMFTFOFGGFDUVBOU QBS FYFNQMF  QMVTJFVST TBVWFHBSEFT EF WPT EPOOÀFTTVSEJGGÀSFOUTTVQQPSUT$POTFS WF[ÀHBMFNFOUVOFTBVWFHBSEFEBOTVO MJFVEJGGÀSFOUEFDFMVJPÐTPOUTUPDLÀFTMFT EPOOÀFT PSJHJOBMFT QPVS WPVT QSÀNVOJS FO DBT EF TJOJTUSF 4J WPVT FTUJNF[ RVF WPTEPOOÀFTTPOUTVGGJTBNNFOUTFOTJCMFT



6$89(*$5'(= /(6/2*,&,(/6 ,1',63(16$%/(6 ‚/Û(;3/2,7$7,21 3UR '(926'211‹(6 -B EÀGBJMMBODF ElVO BQQBSFJM FOUSBÅOF OPOTFVMFNFOUMBQFSUFEFTEPOOÀFTQSP EVJUFTQBSTPOVUJMJTBUFVSNBJTÀHBMFNFOU EV TZTU¿NF ElFYQMPJUBUJPO EF MlBQQBSFJM comme MS Windows, iOS, Android, FU EFT MPHJDJFMT RVJ Z TPOU JOTUBMMÀT 4J MFT EPOOÀFT TBVWFHBSEÀFT TPOU EÀQFO EBOUFTElVOTZTU¿NFElFYQMPJUBUJPO ElVO MPHJDJFM PV ElVOF DPOGJHVSBUJPO QBSUJDV MJ¿SF  TBVWFHBSEF[ WPT EPOOÀFT BJOTJ RVF DFMMFT OÀDFTTBJSFT · MFVS FYQMPJUB UJPO-FTTZTU¿NFTElFYQMPJUBUJPOSÀDFOUT



/‹*,6/$7,21

3URIHVVLRQQHOVDVVRFLDWLRQV FROOHFWLYLWpVWHQH]FRPSWHGXFDGUH MXULGLTXHDSSOLFDEOH

4XHOOHTXHTXHVRLWOHXUQDWXUH YRVVDXYHJDUGHVVRQWVRXPLVHV¢ GHQRPEUHX[U«JLPHVMXULGLTXHV DXP¬PHWLWUHTXHYRVGRQQ«HV RULJLQDOHV6ÜDJLVVDQWGHGRQQ«HV SHUVRQQHOOHVYRWUHUHVSRQVDELOLW« FLYLOHRXS«QDOHSHXW¬WUHHQJDJ«H HQFDVGHPDQTXHPHQWDY«U« De même, le Règlement Général sur MB1SPUFDUJPOEFT%POOÀFT 5*3'  FUMB-PJ*OGPSNBUJRVFFU-JCFSUÀTTPOU BQQMJDBCMFT 4XHOTXHVWH[WHV • Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 SFMBUJWF·MJOGPSNBUJRVF BVYGJDIJFST FUBVYMJCFSUÀT$UWLFOH .PEJGJÀ QBS-PJO‡EVBPÒU 

• Article 226-17 du Code 3«QDO SFMBUJGBVUSBJUFNFOUFU·MB QSPUFDUJPOEFTEPOOÀFTQFSTPOOFMMFT

• Article 1242 du Code Civil SFMBUJG ·MBSFTQPOTBCJMJUÀDJWJMFMJÀF·VO EPNNBHFDBVTÀ·BVUSVJ

DOCUMENT RÉALISÉ AVEC NOS MEMBRES : 3UR

= destiné principalement aux professionnels Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 19


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

POLITIQUE

la diFFicile cOndiTiOn des rOuTie

A

u mois de juillet 2019 dans le quotidien « La Croix » il a fait un feuilleton sur le monde des routiers, un article par jour pendant une semaine. Pour cela, il a rencontré des conducteurs, des chefs d’entreprises, des restaurants routiers, des fédérations syndicales de salariés et des organisations patronales dont l’OTRE des pays de l’Adour. Caroline AUGÉ, secrétaire générale de l’OTRE des pays de l’Adour : « Nous l’avons mis en relation avec des chefs d’entreprises, des conducteurs routiers et des acteurs du transport. La suite vous la connaissez maintenant, un livre paru le 10 juin ».

OTREMETN DIT : Pouvez-vous nous dire qui vous êtes et ce que vous faites.

JEAN-CLAUDE RASPIENGEAS, JOURNALISTE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE : Je suis grand reporter au service Culture du quotidien La Croix et chroniqueur littéraire à l’émission « Le Masque et la Plume », sur France Inter. L’essentiel de mon travail consiste à faire des enquêtes, des reportages, des interviews, à voyager, à écrire des articles et parfois, des livres.

OTREMETN DIT : Donc le transport routier ne fait pas partie de vos domaines de prédilections journalistiquement parlant. Comment avez-vous découvert notre secteur d’activité ?

JEAN-CLAUDE RASPIENGEAS, JOURNALISTE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE : Par un reportage à L’Escale, à Déols. J’y suis resté en tout cinq jours et cinq nuits pour décrire la vie de ce resto routier. Dès le premier soir, j’ai commencé à discuter avec les routiers, d’abord méfiants face à un journaliste, puis chaleureux, ouverts, prêts à parler de leur métier. Pour tout vous dire, j’arrivais, évidemment, avec les idées toutes faites de l'opinion courante, pétrie de clichés...

OTREMETN DIT : Nous imaginons que les personnes, les entreprises, les représentants… rencontrés au cours de vos travaux ne vous ont pas laissés indifférents pour aller jusqu‘à écrire un livre sur le transport routier ? Il est

JEAN-CLAUDE RASPIENGEAS, JOURNALISTE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE :

© Ed Alcock

urgent aussi de réhabiliter vos métiers, ce monde méconnu, et de rappeler que les routiers « roulent pour nous ».

Dès le premier soir à L’Escale, j’ai été frappé par la passion de ce métier qui anime les routiers, mais aussi leur paradoxe de se décrire en hommes libres, maîtres de leur destin, et, en même temps, prisonniers de l’urgence du flux tendu, d’une réglementation qui leur enlève la maîtrise de leur temps.

p. 20 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ers en manque de recOnnaissance Pourquoi ai-je voulu écrire un livre sur ce milieu que je ne connaissais pas ? À cause d’un mot qui revenait en permanence. Toujours le même : le mépris. Le regard porté sur les chauffeurs leur colle à la peau, partout, tout le temps. Ils se décrivaient traités comme des moins que rien. J’ai eu envie de m’immerger dans ce milieu pour voir de près la réalité. J’ai roulé avec des routiers, partagé leur condition et je les ai écoutés. Je cherchais aussi à comprendre comment on était passé de la glorieuse époque des « routiers sont sympas », du temps de Max MEYNIER, au mépris d’aujourd’hui.

OTREMETN DIT : Qu’est-ce qu’il vous a le plus marqué dans votre travail sur le métier de transporteur ?

JEAN-CLAUDE RASPIENGEAS, JOURNALISTE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE : L’importance croissante de la logistique et la réactivité des flux. Que les routiers sont partout et qu’ils sont invisibles. Qu’ils sont indispensables et ignorés. La société ne leur accorde aucune reconnaissance, pas même pendant la crise du Covid alors qu’ils assuraient le ravitaillement et la survie du pays. J’ai aussi découvert qu’ils sont les soutiers de la mondialisation, la variable d’ajustement du juste-à-temps. Et que sans les transporteurs et les routiers, toute l’économie s’arrêterait.

OTREMETN DIT : Quel est votre avis sur l’avenir du transport routier ? © Ed Alcock

JEAN-CLAUDE RASPIENGEAS, JOURNALISTE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE :

À VOS CÔTÉS DEPUIS 1894

Comme il est rapide, adapté à l’urgence de la production, aux impératifs de l’ecommerce et à l’impatience des consommateurs, le TRM va rester dominant. L’économie continuera, longtemps encore, de dépendre de vous. Il est urgent aussi de réhabiliter vos métiers, ce monde méconnu, et de rappeler que les routiers « roulent pour nous ». 1er réseau de pros pour les pros + de 8 000 experts agréés à votre service Un point de service toutes les 30 minutes

Kevin BEARD Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 21


LOGISTIQUE

MARCHANDISE

POLITIQUE

cabOTage - leTTre aux parlemenTaires eT aux prés

L

a crise sanitaire que nous subissons a de graves conséquences sur la vie économique de notre pays et de nos entreprises. L’OTRE a souhaité attirer fortement l’attention des élus territoriaux sur la problématique du cabotage. En effet, alors que les finances publiques payent les salariés du transport routier au chômage partiel, les transporteurs moins disant socialement et économiquement (low-cost) déferlent sur le territoire, menaçant directement des milliers d’entre-

prises et emplois locaux. Les dommages collatéraux, sociaux et financiers, seront désastreux pour les collectivités et notre société. L’OTRE a rédigé une lettre ouverte qu’elle a envoyé à l’attention des parlementaires (députés et sénateurs) et des présidents des Conseils régionaux sur la nécessité d’agir sur la suspension du cabotage pour sauver notre secteur d’activité et les nombreux emplois qu’il représente.

Lettre ouverte de l’OTRE aux parlementaires et aux présidents des Conseils Régionaux Paris, le 26 mai 2020 Madame la Députée, Monsieur le Député, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, Madame la Présidente, Monsieur le Président du Conseil Régional L’OTRE, organisation professionnelle du transport routier, a sollicité du gouvernement la mise en œuvre du règlement européen n° 93-3118 du 25 octobre 1993 relatif à l’accès au marché du transport routier qui prévoit, en cas de perturbation grave du marché intérieur, la possibilité pour un État de demander l’application de la clause de sauvegarde. Dans ce courrier daté du 17 avril 2020, en ma qualité de Présidente de l’OTRE, j’ai interpelé M. Jean-Baptiste DJEBBARI, secrétaire d’État chargé des Transports, aux fins d’obtenir, d’urgence la suspension du cabotage pour une durée limitée de six mois. L’OTRE a été soutenue dans sa démarche par la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises). Les organisations syndicales FO-UNCP et FGTE-CFDT expriment la même demande. À ce jour, plus d’un mois après, aucune réponse, même de principe, n’a été apportée à notre demande. Or, dans des circonstances aussi exceptionnelles et aussi difficiles, la demande, outre qu’elle est juste, n’est que de bon sens pour protéger un marché intérieur menacé par la présence accrue de nombreux camions étrangers qui « profitent » sans vergogne de la situation. Demande de protection légitime au gouvernement de la République censé défendre et protéger les entreprises sur son sol, et par extension, sa propre économie. p. 22 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


MARCHANDISE

LOGISTIQUE

OuverTe de l’OTre sidenTs des cOnseils régiOnaux Bon sens encore que de renforcer les contrôles et prévenir les affres d’un cataclysme économique et social. Car, pendant que les transporteurs français sont sur la touche, les transporteurs polonais, hongrois, roumains, bulgares et autres sont sur la route ! Faute de contrôles efficaces des Corps de l’État, trop peu nombreux, ces conducteurs étrangers restent un mois, voire davantage sur le sol français pour y effectuer des livraisons de marchandises dans le cadre d’opérations de cabotage illégales. Les transporteurs français étaient en droit d’attendre du gouvernement qu’il se saisisse de cette demande d’activer la clause de sauvegarde, ne serait-ce qu’au nom et en hommage de cette « deuxième ligne », si chère au Président de la République, celle qui a permis à la Nation de « tenir » au plus fort de la pandémie. Deuxième ligne dans laquelle 20 à 25 % des entreprises de transport routier de marchandises sont restées en activité pour les filières de premières nécessités, alimentaires, médicales, agricoles… Comment ne pas interpréter cette absence de réponse comme une forme d’ingratitude pour des OTRE - Organisation des Transporteurs Routiers Européens femmes et des hommes qui Sauraient mérités, eux aussi, des applaudissements vespéraux ? 29 Rue Robert Caumont – Bâtiment – 33049 BORDEAUX CEDEX Tél. : 01 53 62 83 40 - Courriel : contact@otre.org - www.otre.org

Suspendre le cabotage c’est aussi préserver des conditions sanitaires rappelées quasi quotidiennement par les autorités publiques françaises. Car on peut s’interroger sur les circonstances dans lesquelles exercent les conducteurs étrangers. À la différence des conducteurs français, il n’existe aucune garantie que les entreprises étrangères appliquent les règles notamment sur tous les lieux de chargement et de déchargement, les aires de repos et de services, d’autant plus que l’Europe ellemême peine à coordonner les politiques sanitaires dans cette période… « C’est si vrai d’ailleurs que certains pays (comme la République Tchèque ou la Pologne), à l’heure du déconfinement, envisagent toujours de fermer leurs frontières aux véhicules particuliers. Où est le sens de cette mesure si l’on LE GROUPE PROMOTRANS FORME imagine un transporteur polonais venir travailler plusieurs jours dans le marché intérieur français et DANS 8 DOMAINES D’INTERVENTION repartir chez lui ensuite ? Suspendre le cabotage c’est encore préserver les prix de transport face à une forme de dumping tarifaire d’entreprises low-cost qui pillent les marchés hexagonaux échappant aux transporteurs français durement éprouvés par cette crise sanitaire. Dans ce crescendo mêlé de silences et d’inactions gouvernementales, l’OTRE appelle encore une fois à la responsabilité de ceux qui ont le pouvoir de demander légitimement l’application de la clause de sauvegarde. À vous qui êtes des élus de la Nation et des Territoires, à vous qui dirigez un exécutif régional, investis de la compétence économique, nous demandons votre soutien pour qu’aboutisse cette demande qui n’a d’autre but que la protection et la sauvegarde d’une profession encore présente dans tous les territoires, zones urbaines et zones rurales et qui demande d’évoluer dans une concurrence libre et nonGROUPE faussée... Il s’agit, ni plus ni moins, que d’une question de survie des entreprises et des emplois…. PROMOTRANS Siège Social

Les12, transporteurs sur vous ! rue Cabaniscomptent - 75014 PARIS T. 01 53 34 33 33

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de ma considération respectueuse. www.promotrans.fr contact@promotrans.fr Aline MESPLES Présidente

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 23


LOGISTIQUE

MARCHANDISE

ÉCONOMIE

FerrOuTage bayOnne-cherbOur il y a cOmplémenTariTé enTre FerrOuT

L

a compagnie entend faire rouler un train par jour dans chaque sens entre des terminaux multimodaux à aménager à Cherbourg d'une part (en correspondance avec les ferries pour l'Angleterre et l'Irlande) et à Mouguerre, près de Bayonne, d'autre part. « Après la période de montée en charge, ce sont environ 20 000 remorques qui pourront être acheminées chaque année depuis/vers le port de Cherbourg, soit l'équivalent du volume Angleterre actuellement traité sur Cherbourg », a indiqué la compagnie bretonne dans un communiqué. « Brittany Ferries après avoir pris la mer va prendre le rail ! », a déclaré son président Jean-Marc ROUÉ. « Le Brexit est consommé, le besoin de renforcer les échanges nord-sud s'impose. Relier l'Espagne au Royaume-Uni et (à) l'île d'Irlande en associant la route, le rail et le transport maritime s'inscrit dans la transition énergétique et responsable de notre entreprise », a-t-il souligné, cité dans le communiqué. Ports de Normandie (le gestionnaire public des ports de Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe) doit aménager le terminal de Cherbourg pour un coût de sept millions d'euros, financés par la région Normandie, le département de la Manche, la communauté d'agglomération du Cotentin et l'Europe. « L'investissement pour Brittany Ferry est supérieur à 30 millions d'euros » pour l'acquisition de wagons auprès de la société alsacienne Lohr et la construction du terminal intermodal de Mouguerre, selon le communiqué.

UNE ANNONCE APPLAUDIE « C'est une excellente nouvelle, J’applaudis des deux mains », s'exclame Renaud LAGRAVE viceprésident de la région Nouvelle-Aquitaine, p. 24 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

chargé des infrastructures, des transports et de la mobilité. « C’est un exemple qu’il faut suivre, ça fait partie des dispositifs que la Région a décidé de soutenir ». Du côté de l'organisation des PME du transport routier (OTRE), même son de cloche. « On est dans la pertinence, il y a complémentarité entre ferroutage et le transport de poids lourds », se réjouit Caroline AUGÉ, représentante régionale de l'organisation OTRE. « Cette complémentarité peut se faire avec remorques mises dans un train à Bayonne et livrées après en Angleterre, nous en tant que transporteurs on est pour, il n'y a de souci ». « La Région va intervenir pour faire en sorte que le réseau soit le mieux possible pour accueillir du fret », explique Renaud LAGRAVE. « On met 512 millions d’euros (voté le 10 avril 2019) pour rénover le réseau et cela profitera, entre autres, à ce ferroutage. Par exemple en ce moment il y a des travaux en Nouvelle-Aquitaine qui potentiellement vont servir au fret. Le réseau TER et de fret sera utilisé, pas le réseau LGV. On s’appuiera sur l’existant. Il faudra peut-être de nouveaux rails au sud de Bordeaux car la ligne est potentiellement saturée ».

ATTENTION AUX COÛTS ET DÉLAIS DE TRANSPORT Des modes de transport complémentaires mais aussi très concurrentiels. On pourra toujours mettre en avant les enjeux climatiques, si les entreprises n'ont pas les moyens de financer le ferroutage ce sera un échec. « C'est le client qui va décider », tranche Caroline AUGÉ, « nous nous ne sommes que des prestataires de service ». « Il faut un service opérationnel


MARCHANDISE

LOGISTIQUE

rg : On esT dans la perTinence, Tage eT le TranspOrT de pOids lOurds et de qualité basé sur trois points : coûts, délais, et horaires souples. Si on arrive à travailler sur ces trois axes ça fonctionnera. La Suisse y arrive. Pays plus petit, mais nous, sur des marchandises qui ne font que traverser la France, c’est une vraie solution ». En revanche si les prix sont trop élevés ou que les délais se rallongent, on sent bien que ça ne passera pas. « Beaucoup de de clients (selon la marchandise) sont prêts à essayer, mais si ça leur coute plus cher et qu’il y a des pannes, ou trop de délais, très vite ils seront découragés ». « Les clients les plus tatillons sont ceux qui font du frais, ou ceux vendant de la marchandise à haute valeur ajoutée comme des pièces mécaniques pour les usine ». Ceux-ci sont à flux tendu car il y a derrière toute une chaine de fabrication.

SEULEMENT 10 % DU TRAFIC DE POIDS LOURDS SUR L'A63 C'est la question que tous les néo-aquitains se posent. Est-ce-que cela aura une incidence sur le trafic de poids lourds dans la région, notamment sur l'A63. Que deviendra cette longue file continue sur cet axe bien souvent saturé ? « Au total, 8 000 poids lourds circulent chaque jour sur l’A63, 80 % sont des poids étrangers », explique Caroline AUGÉ de l'OTRE. « Beaucoup viennent d'Espagne, du Portugal et des pays de l'est ». Mais ils sont peu à se rendre en Grande Bretagne ou à en venir. « Je pense que cela représente moins de 10 % du trafic sur l’A63, mais cela va en augmentant », analyse Caroline AUGÉ. « C'est peut-être pas énorme aujourd'hui mais on donne un signal clair pour dire que c'est possible avec d'autres ports comme celui de Rotterdam, ou en Allemagne, en Italie », contre balance Renaud LAGRAVE. « On fait passer un message alors que ce thème avait été largement abandonné ces dernières années. L’idée c’est de démarrer avec quelque chose ».

L'OTRE aussi veut voir plus loin que les faibles répercussions aujourd'hui sur le trafic des poids lourds dans notre région. « Le commerce entre les iles britanniques et Espagne est à la hausse. Le Brexit va contraindre cette hausse dès 2021 c'est vrai. Mais s’il n'y a pas d’accord avec le Brexit les délais de passage routiers aux douanes vont augmenter, les taxes aussi. Pour contrer ce flux de poids lourd qui va attendre à la frontière, on gagnera du temps en mettant les remorques sur un train qui partira plus vite ».

IMPACT ÉCONOMIQUE LOCAL ? Les transporteurs routiers de la région, seront toujours sollicités. Ils ne réalisent en effet que très peu de trajets à l'international. "On dénombre 1900 entreprises spécialisées dans le transport routier de marchandises. Elles ne sont pas menacées du tout car elles font du transport régional, national, voire frontalier ». Serait-ce même un changement dont ils pourraient tirer profit ? « C’est un plus car on arrivera à une autre forme de transport qui sera un transport de proximité, car il faudra amener la marchandise au point de départ et la prendre en charge à l’arrivée ». « À voir si c’est ce sont des entreprise françaises ou espagnoles qui prendront en charge ce transport de proximité autour de Mouguerre », s'interroge Caroline AUGÉ. La région de son côté sera très vigilante sur un point : l'information aux entreprises locales. Elle a déjà rencontré des représentants de Brittany Ferries. « On va être amenés à se revoir dans pas longtemps, et nous ce qui nous importe c'est qu’il puisse y avoir un maximum d’informations apportées aux entreprises du territoire pour qu'elles sachent que ça existe et voir si ça pourrait les intéresser ».

France 3 Nouvelle Aquitaine

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 25


T3P (VTC)

VOYAGEUR

ENVIRONNEMENT

mymObiliTy présenT inTégrer le pr OTREMETN DIT : Jean-François, présentez-nous votre entreprise. Comment vous est venue l'idée de créer cette activité ?

JEAN-FRANCOIS PECH,

PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL

:

Acteur de référence depuis plus de vingt ans dans le secteur du transport de personnes en situation de handicap ou de fragilité, le groupe MyMobility assure les déplacements au quotidien de plus de 10 000 personnes sur l'ensemble du territoire français. À l'origine, spécialisé dans le transport scolaire d'élèves en situation de handicap, le groupe a élargi ses activités de transport aux adultes et au transport à la demande en zone urbaine et rurale, afin de permettre à chacun de se déplacer avec une plus grande liberté. Avec 3 500 collaborateurs formés à l'accompagnement et à la conduite et 3 500 véhicules présents dans plus de 70 départements, MyMobility assure une mission d’intérêt général et de service public en lien avec nos valeurs et notre éthique.

OTREMETN DIT : Pourquoi vous êtes-vous engagé dans la démarche EVE ?

JEAN-FRANCOIS PECH,

PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL

:

Je voudrais tout d’abord remercier l’OTRE qui a œuvré pour qu’une entreprise comme la nôtre, spécialisée dans le transport de personnes en véhicules légers puisse accéder à la charte Objectifs CO2. D’abord réservées aux transporteurs utilisant des véhicules de plus 3,5 tonnes, l’OTRE a permis l’ouverture du règlement à d’autres entreprises faisant de notre groupe le premier opérateur « véhicules léger » à intégrer la charte Objectifs CO2. Chaque jour, les 3 000 véhicules de notre groupe parcourent près de 300 000 kilomètres - 7 tours quotidiens de la planète. Nous sommes pleinement conscients de notre impact environnemental et de notre responsabilité écologique. L'inscription de MyMobility dans une démarche telle qu’Objectifs CO2 qui fédère la profession nous semble essentielle. Nous sommes fiers de cette signature qui nous permet d’impliquer et de fédérer nos équipes dans un projet qui a du sens. Depuis 2014 nous avons initié des projets de grande ampleur en matière de digitalisation, de formation et d’amélioration de notre impact sur l’environnement. Le label Objectifs CO2 est l’un des objectifs prioritaires que nous nous fixons dans le cadre d’une démarche RSE globale que nous avons initiée.

OTREMETN DIT : Qu'attendez-vous de ce label pour votre entreprise ?

JEAN-FRANCOIS PECH,

PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL

:

Le dispositif Objectifs CO2 constitue le seul dispositif national proposant aux entrep. 26 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020


VOYAGEUR

T3P (VTC)

Te sa démarche pOur rOgramme eve prises un référentiel global et structurant en matière de réduction de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques de leurs activités de transport. Depuis toujours nous prenons des décisions en prenant soin de donner au respect de l’environnement une place prépondérante : • Nos véhicules sont remplacés chaque année. C’est un choix prépondérant en matière d'investissement qui nous permet d’être en permanence à la pointe des véhicules les moins polluants du marché. • Nous appliquons une stratégie d’intégration de véhicules propres avec des véhicules Hybrides, des véhicules électriques et des véhicules GNV. • Nous organisons par ailleurs un CHALLENGE CONDUCTEUR pour sensibiliser et encourager les conducteurs à l’adoption d’un mode de conduite plus écologique.

Jean-Francois PECH, président directeur général MyMobility

Nous avons souhaité inscrire ces actions et cette stratégie dans un cadre normé et reconnu par le biais de la Charte CO2. Ce label permet de valoriser et de matérialiser nos actions dans le cadre des appels d’offres auxquels nous répondons et conforte nos mémoires techniques. Fabrice WACKENIER

LE GROUPE PROMOTRANS FORME DANS 8 DOMAINES D’INTERVENTION

GROUPE PROMOTRANS Siège Social 12, rue Cabanis - 75014 PARIS T. 01 53 34 33 33 contact@promotrans.fr

www.promotrans.fr Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 27


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

SANTÉ

KiT cOvid 19 sur les gesTes barri réalisé par OTre

B

asé sur le « Guide des bonnes pratiques » et réalisé avec le concours de l’OTRE, Carcept Prev (Groupe Klesia) a élaboré un kit « Covid 19 ». Ce kit vient faciliter aux employeurs la promotion des gestes barrières et de distanciation sociale auprès des salariés et résume les principales recommandations faites aux entreprises en termes d’organisation. Il est composé de deux dépliants dédiés aux dirigeants et managers pour les orienter dans les actions à mener dans ce contexte de crise sanitaire :

• Quatre fiches sur les gestes barrières ;

• Comment réagir face à un cas de COVID-19 dans l’entreprise, intégrant l’information sur la subvention « Prévention COVID » de l’Assurance Maladie -

L’OTRE continue son travail avec le Carcept Prev pour la réalisation de tutoriels ludiques qui seront prochainement diffusés.

bureaux

véhicules

ménage et gestion des déchets

• Mettre en place le télétravail :

• Affectation des véhicules :

Le télétravail devient la règle pour tous les postes qui le permettent et de façon obligatoire pour les salariés dits à risques. Dans ces circonstances, le télétravail peut être mis en place sans l’accord du salarié et sans autre formalisme que l’information du CSE ou CSE Central.

Privilégier l’affectation fixe d’un véhicule par conducteur.

• Appliquer le principe de distanciation sociale : Éloigner les postes d’un mètre au minimum et aérer régulièrement les espaces de travail. Si nécessaire, mettre en place le travail en équipes successives. • Attribuer autant que possible les postes de travail : Ou en limiter les rotations (2 salariés maximum par poste) lors du travail en équipes successives afin de faciliter nettoyage et désinfection du matériel.

• Renforcer les prestations de ménage et de nettoyage : Sur ces éléments notamment : mobiliers, poignées de porte, toilettes, robinetterie, fontaines à eau, micro-ondes, réfrigérateur, etc.

• Cartes conducteurs et tachygraphes : Lorsque le téléchargement obligatoire des cartes conducteurs et des tachygraphes n’est pas effectué par des moyens automatiques et à distance sécurisée, la fréquence du téléchargement manuel doit être limitée. Le salarié est tenu de se laver les mains avant et après le téléchargement manuel.

• En cas d’incapacité du prestataire habituel : Rechercher des solutions alternatives (volontaires au sein de l’entreprise, etc.)

• Approvisionner régulièrement en produits de protection et d’hygiène : Savon, bombes désinfectantes, serviettes à usage unique, gel hydroalcoolique, masques, etc.

• Nettoyage du véhicule : Le conducteur doit nettoyer le véhicule et la carte conducteur (volant, poignées, tableau de bord, clés, commande manuelle des hayons et l’ensemble de l’habitacle) en fin de service au moyen de produits désinfectants adaptés.

• Prévoir des poubelles dédiées : Des réceptacles particuliers sont mis en place dans tous les services pour jeter les équipements de protection (mouchoirs et lingettes à usage unique, masques, gants, etc.).

• Équipement hygiène dans le véhicule :

• Procéder à l’élimination dans la filière des déchets ménagers : Après avoir stockés les déchets pendant 24 heures dans un double sac pour déchets ménagers.

Chaque véhicule doit posséder un flacon hydroalcoolique ou une réserve d’eau avec savon et des lingettes désinfectantes.

• Adopter des dispositions particulières pour le personnel appelé à

manipuler des documents matérialisés touchés par plusieurs personnes

• Il est rappelé qu’il convient de s’abstenir de manipuler des outils ou matériels affectés individuellement à un autre salarié.

L’Assurance Maladie – Risques professionnels contribue au financement des équipements de protection du Covid-19 pour les entreprises de moins de 50 salariés. + d’infos sur ameli.fr/entreprise

aperçu des règles de distanciation sociale

• Afin d’éviter la rupture sociale, mettre en place un plan d’accompagnement du personnel en télétravail.

• Une note invitant les salariés dit à risques (maladies chroniques, affection longue durée etc.)* à se manifester doit être apposée dans les différents services de l’entreprise. (* : CF liste éditée par le ministère Solidarités et Santé)

• Il est mis à disposition des salariés tout le matériel nécessaire pour se protéger : savon, gel hydroalcoolique, lingettes désinfectantes, masques, etc.

aperçu des règles de distanciation sociale

Lorem ipsum

• Les entrées et sorties des salariés doivent se faire en tenant compte des règles de distanciation sociale, prise de température sans contact si le salarié y consent et quand les conditions sont réunies.

(lingettes, accès au point d’eau, etc.).

• Privilégier les échanges téléphoniques ou visiophoniques.

Ces mesures s’appliquent également au personnel extérieur ayant accès aux locaux de l’entreprise

• Procéder au report de tout rendez-vous ou réunion physique non indispensable. • Désinfection du matériel : Nettoyer clavier, souris, écrans, téléphones, tablettes, agrapheuses, etc., à l’aide de produits désinfectants.

Mettre à jour son Document Unique des Risques (DUER) : Le ministère du Travail a rappelé l'obligation de l'employeur d'évaluer les risques professionnels dans le cadre de son obligation de santé et de sécurité. Le DUER sera mis à jour en identifiant le risque sanitaire et biologique.

• Limiter au strict nécessaire les déplacements à l’intérieur du site de l’entreprise. • Limiter l’accès aux espaces de vie pour permettre à chacun de

respecter les règles de distanciation sociale.

• La livraison est effectuée au lieu désigné par le donneur d’ordre et figurant sur le document de transport :

• Organiser les pauses :

Installer un marquage au sol pour obliger la distanciation d’un mètre à respecter impérativement. Si besoin, limiter les entrées dans la zone.

VESTIAIRES

Devant les distributeurs, lavabos, etc., pour imposer une distance d’un mètre.

• Réception de courrier et/ou colis :

• Limiter le nombre de personnes présentes dans les vestiaires :

Ne pas réceptionner en main propre, ne pas signer.

Si possible échelonner les arrivées/départs, pour respecter la distanciation.

• Postes de garde et d’accueil :

• Faire un nettoyage approfondi quotidien des vestiaires.

Revoir les protocoles de sécurité pour vérifier les documents ou pièces d’identité sans transmission physique ni contact (sauf implantations sur sites sensibles : Défense, SEVESO, etc.). La fourniture de badges temporaires sera suspendue ou ceux-ci feront l’objet d’une désinfection systématique entre deux utilisations.

• Procéder à la désinfection des vestiaires :

• Aménager les locaux : un mètre doit être laissé entre les places à table. • Réaliser un marquage au sol :

Carcept Prev se mobilise et soutient les entreprises et les salariés du transport. Rendez-vous sur www.carcept-prev.fr.

Une fois par semaine ou utiliser des dispositifs d’assainissement d’air du type bombes à décapsuler selon les prescriptions mentionnées sur le produit.

• Gérer les vêtements de travail : Mettre en place un protocole afin d’éviter

Édition du 12 mai 2020.

tout retour d’un vêtement de travail au domicile du salarié.

Ce document présente des extraits du « Guide des bonnes pratiques » réalisé par les partenaires sociaux du Transport pour accompagner les entreprises. Les recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction de la réglementation.

UN SALARIÉ PRÉSENTE DES SYMPTOMES : Toux, fièvre, difficulté respiratoire, difficulté à parler, à avaler, perte du goût et de l’odorat. • Lui demander de consulter son médecin traitant et de rester à son domicile. • Appeler le 15 en cas de malaise. La personne qui porte assistance se protège en s’équipant au minimum d’un masque et de gants jetables.

• Isoler et donner un masque au salarié contaminé. • Alerter le management. • Informer le médecin du travail.

Les salariés doivent être informés de la nécessité, pour la protection de leurs collègues, de signaler systématiquement et immédiatement à leur employeur le diagnostic de COVID-19 établi par le corps médical.

Si le constat des symptômes évocateurs du COVID-19 est réalisé sur le lieu de travail, ou qu’un salarié signale qu’il est atteint ou pense être atteint du COVID-19, voici la conduite à tenir :

• Analyser avec qui le salarié infecté a été « en contact prolongé et rapproché » : - Conducteur : les personnes qui ont été en contact avec ce dernier dans l’entreprise (exploitant, mécanicien, etc.) - Personnel sédentaire : analyser la distance entre les postes et les occurrences de proximité pour les salariés dont l’activité est mobile, notamment pour envisager la possibilité de contamination, avec une attention particulière pour les personnes qui étaient en coactivité ou ont utilisé les mêmes équipements. • Informer les salariés ayant été « en contact prolongé et rapproché » avec un salarié contaminé de la conduite à tenir, à savoir : - Prendre attache auprès de leurs médecins traitants. - Quitter l’entreprise et disposer du temps suffisant pour consulter leur médecin traitant ou médecin du travail s’il est disponible. Le médecin décidera alors si le salarié doit être arrêté ou lui demandera de suivre certaines précautions. • Le salarié qui n’est pas arrêté par le médecin et qui continuerait à travailler est prioritaire dans l’attribution des masques et EPI.

• Nettoyer immédiatement les espaces de travail qu’il a pu contaminer en respectant le protocole :

• Suivi du médecin du travail : - Une récente ordonnance lui donne le droit de mettre des salariés en arrêt maladie en cas de COVID-19 et de faire des tests de dépistage. - Le médecin du travail pourra apporter un appui pour évaluer les risques de contamination des salariés en contact direct et indirect avec le salarié contaminé et proposer toutes les mesures appropriées.

• Informer les représentants du personnel.

• Prendre les mesures organisationnelles nécessaires pour renforcer la prévention : Développer les actions d’information des salariés, et alerter en particulier le management pour renforcer les relais.

• Informer les salariés qui ont été en contact étroit avec le/la salarié(e).

- Équipement adapté du personnel d’entretien - Le lavage et la désinfection humide sont à privilégier - Filière d’élimination classique pour les déchets potentiellement contaminés À l’initiative de deux de ses membres, une réunion extraordinaire du CSE peut être convoquée.

Un(e) salarié(e) vit avec une personne infectée par le COVID-19 : Cette personne rentre dans le nouveau dispositif Contact mis en place pour les personnes ayant été en contact ou étant en contact avec une personne malade. Qu’elle présente, ou non, des symptômes de la maladie, elle sera invitée à s’isoler et se verra délivrer, si besoin, un arrêt de travail pour couvrir la période. Elle devra également faire l’objet d’un test de dépistage.

p. 28 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

Carcept Prev se mobilise et soutient les entreprises et les salariés du transport. Rendez-vous sur www.carcept-prev.fr.

Édition du 12 mai 2020.





 

Mettre à jour le Plan de Continuité de l’Activité (PCA) : Lorsqu’il est présent dans l’entreprise, le Plan de Continuité d’Activité (PCA) sera mis à jour en identifiant le risque sanitaire et biologique.

CIRCULATION ET Aménagement des ESPACES DE VIE

• Remise et signature des documents de transport sans contact : Il ne peut être exigé de signature d’un document sur quelque support que ce soit par le destinataire ou son représentant.

Échelonner les pauses et horaires de repas pour limiter le nombre de personnes présentes en salle de pause et faciliter le respect des distances.

• Distanciation sociale : Fournir aux salariés un justificatif de déplacement professionnel pour motif impératif. Veillez à distribuer la version mise à jour de ce document, qui permet d’indiquer sa durée de validité.

LIVRAISON • Privilégier l’affectation d’outils individuels à chaque livreur : Diable, transpalette, sacs, tablette, téléphone, commandes manuelles, etc.

Dans le cas de livraisons à domicile, les chauffeurs, après communication avec le destinataire ou son représentant, laissent les colis devant la porte en mettant en oeuvre des méthodes alternatives qui confirment la bonne livraison et ne récupèrent pas la signature du destinataire.

ACCUEIL

3

Le kit Carcept Prev / OTRE contient également sept fiches à afficher dans les locaux ou à remettre aux salariés

• Des recommandations en termes d’organisation et de distanciation sociale ;

Ce document présente des extraits du « Guide des bonnes pratiques » réalisé par les partenaires sociaux du Transport pour accompagner les entreprises. Les recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction de la réglementation.

2

Les représentants territoriaux de l’OTRE ont reçu une information complète sur les modalités d’attribution de cette dernière, n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux le cas échéant.

• Trois fiches sur les règles de distanciation, contextualisées par situation : « du quai au camion », « au bureau », « livraison de colis/marchandises ».

aperçu des règles de distanciation sociale

1

Risques Professionnels réservée aux entreprises de moins de 50 salariés.


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

ères eT de disTanciaTiOn sOciale e eT carcepT prev

APPRENons à porter un masque

Apprenons à nous LAVER LES MAINS

GARDONS NOS DISTANCES

Voici quelques conseils pour bien utiliser un masque. Un accessoire de protection mal porté ne vous protège pas. Respectez les indications spécififiques selon le modèle.

Quelques conseils pour préserver votre santé et celle de vos collègues. Conformez-vous aux instructions données par votre employeur.

Au bureau, en opération de chargement/déchargement, en livraison et même en pause, n’oubliez pas de garder au moins un mètre de distance avec vos interlocuteurs.

1

2

3

Avant de manipuler votre masque, lavez-vous les mains (au moins 20 secondes).

Repérez la face intérieure du masque et placez-la sur votre visage en calant le haut sur votre nez (barrette nasale).

Passez les élastiques derrière la tête, de part et d’autre des oreilles. L’OPÉRATION DOIT DURER AU MINIMUM 20 SECONDES

4

5

6

Ajustez en pinçant le nez. Le masque doit couvrir tout le nez et tout le menton.

Retirez-le en ne touchant que les élastiques, puis jetez-le dans une poubelle dédiée.

Après avoir vérifié que votre masque est bien posé, lavez-vous les mains.

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr

MOUILLEZ VOS MAINS

APPLIQUEZ DU SAVON SUR LES MAINS MOUILLÉES

FAITES MOUSSER LES PAUMES ET LE DOS DES MAINS

FROTTEZ ENTRE LES DOIGTS

FROTTEZ LES PAUMES

FROTTEZ LES POUCES

LAVEZ VOS ONGLES ET LE BOUT DES DOIGTS

RINCEZ VOS MAINS

SÉCHEZ AVEC UNE SERVIETTE PROPRE

UTILISEZ LA SERVIETTE POUR COUPER LE ROBINET

BIEN JOUÉ VOUS ÊTES PROTÉGÉ !

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr

Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 29


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

SANTÉ KiT cOvid 19 sur les gesTes barrières eT de disTanciaTiOn sOciale

DANS LES BUREAUX : TOUS RESPONSABLES Quelques conseils pour préserver votre santé et celle de vos collègues. Conformez-vous aux instructions données par votre employeur.

UTILISEZ LE MATÉRIEL SANITAIRE MIS À VOTRE DISPOSITION Savon, gel hydroalcoolique, lingettes désinfectantes, masques. Jetez le matériel usagé dans la poubelle prévue à cet effet.

PRIVILÉGIEZ LES ÉCHANGES TÉLÉPHONIQUES OU VISIO Reportez toute réunion physique non indispensable.

RESPECTEZ LES ESPACES RÉ-AGENCÉS ET LES DISTANCES EN RESTANT ATTENTIF AUX AFFICHAGES INSTALLÉS À CET EFFET Marquage au sol, plexiglas, affiches, etc.

N’UTILISEZ PAS LE MATÉRIEL D’AUTRUI Désinfectez-le avant et après utilisation si c’est incontournable.

EN PAUSE, GARDEZ VOS DISTANCES AVEC VOS COLLÈGUES Lavez-vous les mains en début et fin de pause.

LIMITEZ AU STRICT NÉCESSAIRE LES DÉPLACEMENTS À L’INTÉRIEUR DU SITE.

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

RESPECtONS les gestes Barrières Quelques conseils pour préserver votre santé et celle de vos collègues. Conformez-vous aux instructions données par votre employeur.

LIVRAISON DE COLIS/MARCHANDISES : TOUS RESPONSABLES Quelques conseils pour préserver votre santé et celle de vos collègues. Conformez-vous aux instructions données par votre employeur. RENSEIGNEZ-VOUS SUR LE LIEU DE DESTINATION Règles de fonctionnement, chargement/déchargement, sanitaires, dispositif d’accueil, etc. ORGANISEZ PICKING, PRÉPARATIONS DE COMMANDES ET ZONES DE TRI DE SORTE À ÉVITER LES CONTACTS Le chargement/déchargement doit être fait par une seule personne et en limitant le nombre de manipulations. REMISE DE COLIS/MARCHANDISES ET SIGNATURE DES DOCUMENTS DE TRANSPORT SANS CONTACT La signature est non obligatoire, possibilité de déposer un colis devant le domicile, validation visuelle, etc. RESPECTEZ LES MESURES D’HYGIÈNE ET DE DISTANCIATION SOCIALE ÉNONCÉES PAR LE GOUVERNEMENT Évitez tout contact physique avec le personnel du site d’accueil.

NE VOUS TOUCHEZ PAS LE VISAGE AVANT DE VOUS ÊTRE LAVÉ LES MAINS.

JETEZ LES OBJETS DE PROTECTION USAGÉS DANS LES POUBELLES PRÉVUES À CET EFFET.

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

DU QUAI AU CAMION : TOUS RESPONSABLES Quelques conseils pour préserver votre santé et celle de vos collègues. Conformez-vous aux instructions données par votre employeur.

NETTOYEZ LE VÉHICULE ET LA CARTE CONDUCTEUR AVANT ET APRÈS CHAQUE UTILISATION Notamment si le véhicule n’est pas attribué à un seul individu.

20 sec

UTILISEZ DU SAVON OU DU GEL HYDROALCOOLIQUE

LAVEZ-VOUS LES MAINS RÉGULIÈREMENT

PORTEZ UN MASQUE

VEILLEZ, SI POSSIBLE, À AVOIR DES OUTILS INDIVIDUELS Diable, transpalette, sac, tablette, téléphone, commandes, etc.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LE LIEU DE DESTINATION Règles de fonctionnement, chargement/déchargement, sanitaires, dispositif d’accueil, etc.

ÉVITEZ LES RASSEMBLEMENTS

ÉVITEZ LES CONTACTS PHYSIQUES

GARDEZ VOS DISTANCES

ORGANISEZ PICKING, PRÉPARATIONS DE COMMANDES ET ZONES DE TRI DE SORTE À ÉVITER LES CONTACTS Le chargement/déchargement doit être fait par une seule personne et en limitant le nombre de manipulations, REMISE DE COLIS/MARCHANDISE ET SIGNATURE DES DOCUMENTS DE TRANSPORT SANS CONTACT La signature est non obligatoire, possibilité de déposer un colis devant le domicile, validation visuelle, etc.

DÉSINFECTEZ LES OBJETS AVEC LESQUELS VOUS ÊTES EN CONTACT

NE VOUS TOUCHEZ PAS LE VISAGE

JETEZ LES OBJETS DE PROTECTION USAGÉS DANS LA POUBELLE DÉDIÉE

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.

p. 30 Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020

RESPECTEZ LES MESURES D’HYGIÈNE ET DE DISTANCIATION SOCIALE ÉNONCÉES PAR LE GOUVERNEMENT Évitez tout contact physique avec le personnel du site d’accueil.

Carcept Prev se mobilise et soutient les professionnels du transport. Retrouvez de nombreux services dédiés ainsi que toutes les actions de prévention du programme Transportez-Vous Bien sur www.carcept-prev.fr Rendez-vous sur Facebook, page Transportez-vous bien

Carcept Prévoyance, Institution de Prévoyance régie par le titre III du livre IX du code de la sécurité sociale, dont le siège social est situé 4, rue Georges Picquart à Paris (17ème), enregistrée sous le numéro SIREN 348 855 388. Carcept Prévoyance, agissant sous la marque Carcept Prev, en qualité de gestionnaire du fonds dédié au haut degré de solidarité institué par l’article 14 de l’Accord-cadre du 20 avril 2016 pour un nouveau modèle de protection sociale des salariés relevant des professions des transports et des activités du déchet.


TOUTES LES ACTIVITÉS DE LA CONVENTION COLLECTIVE

OTRE Frédéric durand rejOinT l'OTre lOT-eT-garOnne

F

rédéric DURAND, nouveau secrétaire général de l’OTRE Lot-et-Garonne (STR47), a pris ses fonctions le 1er mars 2020 suite au départ en retraite de son prédécesseur, Francis CHOLLET. Nous remercions d’ailleurs chaleureusement Francis pour tout son travail au service des entreprises et de la fédération patronale, aussi bien localement que nationalement. Frédéric, âgé de 37 ans et de formation scientifique, a une expérience de management commercial de plus de onze ans. C'est son envie d'un nouveau challenge et son attachement au territoire qui ont fait la différence lors de ce recrutement en remplacement de Francis CHOLLET. Son rôle est de continuer à répondre aux questions et besoins des adhérents dans la proximité et la qualité de services que permet l'échelle géographique d'un départe-

ment. Ses axes de développement seront la création d'une commission transport sanitaire et d'une commission jeunes transporteurs. La formation et l'accompagnement des entreprises en leur besoin seront aussi un axe fort. Sa présentation aux adhérents et partenaires s’effectuera lors de la prochaine assemblée générale du Lot-et-Garonne, décalée pour des raisons évidentes de précautions sanitaires, au vendredi 4 septembre 2020. Frédéric fait preuve de curiosité et d'une réelle appétence pour l'activité des transports routiers publics. Le conseil d’administration l'accompagnera au mieux et dans l'intérêt de tous. Si les transporteurs sont les professionnels du syndicat, c'est le secrétaire général qui est le professionnel dans son fonctionnement et développement.

Frédéric DURAND

Dominique PÉCHAVY

Otrement dit Demande d’abonnement Je souhaite m’abonner au mensuel de l’OTRE, Otrement dit, pour un an, soit 11 numéros au tarif de 50 € T.T.C. Ci-joint un chèque en règlement à l’ordre de TR services.

Renouvellement d’abonnement Contactez directement votre syndicat local. Date, signature et cachet de l’entreprise Nom ......................................... Prénom....................................... Raison sociale .............................................................................. Adresse ........................................................................................ ........................................................................................ ........................................................................................ Bulletin à retourner, accompagné du règlement, à l’adresse suivante : OTRE - Service abonnement - 29,rue Robert Caumont - bât S - 33049 BORDEAUX CEDEX

Otrement dit - n° 208 - mai / juin 2020 p. 31


20 Otrement dit - n° 207 171 - mars septembre p. 24 / avril 2016 2020

Profile for Kevin BEARD

Otrement Dit 208 - mai / juin 2020  

Revue bimestrielle de l'OTRE, organisation patronale représentant les PME à capitaux patrimoniaux du transport routier de marchandises, du t...

Otrement Dit 208 - mai / juin 2020  

Revue bimestrielle de l'OTRE, organisation patronale représentant les PME à capitaux patrimoniaux du transport routier de marchandises, du t...

Profile for otre
Advertisement