Issuu on Google+

ossier de presse 2012 , la n e cou

É

www.otecouen.fr

Ren

nce a s s ai

e oin m i tr a P n d’u


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

e r i ma

m o S

3 e r i o t s

Hi

4 e n i o m

i r t Pa

: 2 1 20

e é n An

7 e r u t n i e

p a l de

8 e 9 s m s e i r u u q i t o T a r 0 e p 1 d s a n e d c o i n fi t f e a 2 g O m ’ l A r Info


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

e r i o t s i H É

couen est un village du Val-d’Oise (95) en Île-de-France d’environ 7400 habitants, situé à 19 kilomètres au nord de Paris et à 15 kilomètres à l’ouest de l’Aéroport Roissy Charlesde-Gaulle. Le village a conservé son caractère semi rural, bien qu’il se soit urbanisé au fil du temps. Autour d’Écouen, les forêts de Montmorency, l’Isle Adam et Chantilly forment une véritable couronne de verdure. Écouen a gardé taille humaine puisque ses immeubles ne dépassent pas trois ou quatre étages du fait de la proximité du château. Construit par le Connétable Anne de Montmorency, il abrite maintenant le Musée national de la Renaissance. Se dressant fièrement sur son promontoire, il domine la Plaine de France et protège, à son pied, l’église Saint-Acceul aux remarquables vitraux du XVIe siècle. Les rues et les ruelles portent le nom d’artistes tels que : Auguste Schenck, Edouard Frère, Théophile Hingre ou encore Emmanuel Duverger appartenant à l’école des peintres d’Écouen dont la réputation s’est étendue jusqu’aux États-Unis grâce au salon de Paris, les peintres américains (Mary Cassatt) aimant se rendre à Écouen pour y peindre. Le village constitue une plaque tournante entre le pays de France, le Vexin Français, le Parisis (région vallonnée où l’on cultivait la vigne dans le passé) et Paris. Ainsi il est facile d’accès pour les visiteurs qu’ils soient de passage ou venus découvrir le Musée. ance

naiss

lles &

stale

C

po ar te

Le nne -

ir

Mano

oure des T

le

eau Chât

uen

d’Éco

sée - Mu

a Re l de l

na

natio

ancie

3


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

Patr

e n i imo

L’église Saint-Acceul

R

estaurée fin 2009, elle présente une architecture originale qui correspond à trois étapes différentes : L’abside, dans le style gothique flamboyant, a été construite par le Connétable Anne de Montmorency en même temps que le château d’Ecouen à partir de 1536 ; le clocher, plus tardif, a dû être bâti entre 1550 et 1554, mais il est resté inachevé. La nef est plus récente : les Condé l’ont édifiée en 1709 dans des matériaux moins nobles que le chœur. Enfin la façade, elle, date du milieu du XIXe siècle. Les vitraux sont évidemment les joyaux de cette église. Ils datent pour les plus anciens de1544 et ont échappé aux destructions de la Révolution. On peut y voir le Connétable et sa famille, ainsi que de superbes représentations de scènes inspirées des Evangiles. Un autre vitrail représente Saint-Acceul et Saint-Accius tenant les instruments de leurs supplices. On peut également découvrir derrière l’autel une copie de la Transfiguration de Raphaël. Le clocher, de facture déjà presque classique, est l’œuvre de Jean Bullant ; il contient une énorme cloche de plus d’une tonne baptisée Anne ; trois autres ont été fondues à la Révolution et remplacées au XIXe siècle par deux plus petites. Visites L’Office de Tourisme met en place des visites guidées avec ou sans réservation. Ces visites sont assurées par des bénévoles de l’association partenaire ‘Les amis de Saint-Acceul’.

l

cceu

il du

Déta

Anne

l d’ vitrai

ency,

de M

or ontm

int-A se Sa

Égli

4


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

r t a P

e n i imo

La Colonie des peintres du 19e siècle

É

couen est parsemé de vieilles rues pittoresques au cachet provincial qui portent des noms peu évocateurs : Edouard Frère, Auguste Schenck, Emmanuel Duverger, Paul Lorillon ou Théophile Hingre. Ces personnages furent pourtant des peintres ou des sculpteurs très renommés dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ils s’installèrent dans le bourg peuplé à l’époque d’un millier d’habitants, sur la route de Paris attirés par le château d’Anne de Montmorency, la forêt, les paysages ruraux et les auberges où ils pouvaient séjourner avant de devenir propriétaires de somptueuses demeures. Ils furent amis ou élèves de grands peintres comme Thomas Couture, Bouguereau, Degas, Corot, Daubigny et bien d’autres encore. Leur participation au salon de Paris, les récompenses ou les titres honorifiques décernés par le jury, les nombreux articles élogieux de célèbres critiques d’art, leur relation avec de grands maîtres de la peinture, leur conférèrent une grande notoriété. Leurs ateliers furent ouverts à de jeunes élèves peintres en provenance de l’Europe et des ÉtatsUnis, séduits par leur renommée et par leur orientation picturale : peinture de genre, scènes enfantines et paysages. Délaissant le style académique ambiant, ils formèrent une communauté qui orienta son enseignement vers une production réalisée « sur le motif » au contact même de la population locale : la colonie des peintres était née ! Visites Certains tableaux de cette colonie sont exposés en mairie et il est possible de la visiter sur réservation uniquement. Les visites sont assurées par des bénévoles de l’Office de Tourisme. Horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi. Fermée mardi, jeudi, samedi et dimanche. Pour pallier à la fermeture de la Colonie des peintres le week-end, l’Office de Tourisme a mis en place une vidéo virtuelle de la Colonie projetée en permanence au sein de son salon de thé.

n per

s

Augu

m-

x 2,5

irie

la ma

ma

chi

ck, l’É

hen te Sc

73m r - 1,

sitio Expo

e de nent

5


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

r t a P

e n i imo

Le télégraphe de Chappe

P

armi les découvertes du XVIIIe siècle, on aura sans doute oublié un des premiers moyens de communication jamais inventé en France par l’abbé ingénieur Claude Chappe : le télégraphe optique. Celui-ci reste encore méconnu du grand public bien que célèbre dans l’histoire militaire de France puisque ce télégraphe servit à l’armée de 1793 à 1850. Une première expérience de télégraphie visuelle qui concerne Écouen et la construction des 16 stations de la ligne du Nord dans le contexte mouvementé de la Révolution Française. Appuyé par son frère Ignace Chappe, député à l’Assemblée Législative et par un grand scientifique Joseph Lakanal, Claude Chappe présentera son invention devant les députés en 1792. La première expérience se déroula le 12 juillet 1793, entre Le Parc de Lepelletier de SaintFargeau à Ménilmontant, la ville d’Écouen et la ville de Saint-Martin-du-Tertre, sur une distance de 25 kilomètres. Les messages seront transmis avec célérité, grâce aux bras articulés du télégraphe, de Paris à Saint Martin en 11 minutes et la réponse sera donnée en 9 minutes alors qu’une malle poste aurait mis 6 heures. Le succès fut tel que Claude Chappe sera nommé ingénieur télégraphe et sera désigné pour la construction de la ligne Paris/Lille et de l’ensemble du réseau télégraphique français : soit 534 stations et plus de 5000 kilomètres de ligne. 50 ans plus tard, Samuel Morse inventa le télégraphe électrique à l’instar du télégraphe optique de Chappe qui fut progressivement remplacé. Visites Le relais, à l’origine situé sur la butte d’Écouen dans la forêt, a disparu. Néanmoins, les travaux récents ont pu retrouver son emplacement. L’Office de Tourisme a créé en 2011 au sein de ses locaux, un espace permanent dédié à la grande exposition sur le télégraphe de Chappe proposée lors des Journées du Patrimoine en 2010. Cet espace est en accès libre aux visiteurs.

me

du space

rap

télég

n de

sei he au

ris e Tou d e c fi

l’Of

L’e

6


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

2 1 0 2 L’année de la peinture

A

l’occasion du 15e anniversaire de l’exposition des œuvres des artistes de la colonie des peintres du e XIX siècle à la pinacothèque, le service culturel et l’OT ont décidé de choisir le thème suivant : « La peinture, un art ancestral ». A cette occasion des moments forts seront organisés lors du Festival du Connétable au mois de mai et aux Journées Européennes du Patrimoine : En préambule du festival deux conférences mises en place en partenariat avec le Musée national de la Renaissance : Jean Bullant, architecte du château d’Écouen ainsi que la peinture flamande au XVIe siècle (cf. Agenda p.10). Durant le festival, les peintres de l’association Art’Couen et de l’association Escale réaliseront, au sein de la pinacothèque, des peintures sur faïences à la manière des céramiques d’Iznik ainsi qu’une reproduction de l’une des tentures de David et Bethsabée se trouvant au Musée. Pendant cette manifestation des artistes locaux exposeront une à deux œuvres représentant des scènes de la Renaissance dans la galerie d’art du Manoir des Tourelles. Lors des journées européennes du patrimoine, la pinacothèque sera ouverte et présentera des œuvres appartenant à des collections de particuliers. Au manoir des tourelles seront présentées dix reproductions d’artistes écouennais du XIXe siècle ainsi que des oeuvres figuratives du peintre Jean-Claude Vertonguen. Deux conférences viendront rythmer ces journées : une sur le marché de l’art tenue par un expert et une autre présentée par des universitaires de l’école du Louvre sur l’histoire de la peinture au XIXe siècle.

ille

l de v

n

La Pi

ue au

èq acoth

sein

ôte de l’h

7


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

e d e ffic

l’O

e

sm i r u To

Bref historique

A

chetée en 2003 et baptisée Manoir des Tourelles, cette acquisition inscrite dans un contrat régional avec le conseil général du Val d’Oise visant la rénovation du patrimoine écouennais inclut la Grange à Dîmes, les anciennes écuries et la création d’une annexe à la mairie. Les premiers travaux de rénovation débutent en 2007 avec la destruction de la grille d’entrée afin de créer un parvis. En mai 2009 le Manoir est inauguré et quelques mois plus tard il ouvrira ses portes lors des journées du Patrimoine.

L’Office de Tourisme : un lieu de vie culturel composé de plusieurs espaces

l itrai v r elie

Atniveau 3e

’ar t d e ri re Gale e Hing ac Esp au nive 2e

et d n lo

& Sa e n o i ntat égraph e m l u Doc e du té c Espa u r ivea 1e n

8


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

n

tio a m r

Info

s

ue q i t pra

Office de Tourisme d’Écouen et de ses environs Manoir des Tourelles Place de l’église 95440 Écouen Tél. : 01 39 90 85 32 Mail : contact@otecouen.fr Web : www.otecouen.fr Horaires d’ouverture Ouvert du mercredi au lundi, de 14h à 18h. Fermé le mardi.

Visites guidées ou libres - Récapitulatif

Les visites guidées proposées par l’Office de Tourisme sont assurées selon disponibilité

Église Saint-Acceul Visite guidée uniquement sur réservation le matin. Visite guidée ou libre l’après-midi avec ou sans réservation. Fermée en règle générale. Ouverture sur demande : s’adresser à l’Office de Tourisme. Colonie des peintres Visite guidée uniquement sur réservation, sous réserve de disponibilité de la salle et selon les horaires d’ouverture de la mairie. Aucune visite libre. Fermée en règle générale. Ouverture sur demande : s’adresser à l’Office de Tourisme. Le Télégraphe de Chappe Visite guidée uniquement sur réservation le matin. Visite guidée ou libre l’après-midi avec ou sans réservation. Mêmes horaires que l’Office de Tourisme.

9


Contact : Olivier Guilleux - oguilleux@otecouen.fr - Tel. 01.39.90.85.32 - www.otecouen.fr - Dossier de presse 2012

a d n ge

A

MARS - AVRIL

Journées des métiers d’art et de l’artisanat Pour sa deuxième édition à Écouen, les journées des métiers d’art sont l’occasion pour des savoir-faire comme celui du vitrailliste ou même du relieur de faire connaître leur métier grâce à un parcours mis en place par le Musée national de la Renaissance. A cette occasion l’Office de Tourisme accueillera plusieurs vitraillistes au sein de l’atelier vitrail au 3e niveau du Manoir. 30, 31 mars et1er avril - Entrée libre.

MAI

Conférences en partenariat avec le Musée national de la Renaissance Jean Bullant : Architecte du château d’Ecouen Guillaume Fonkenell / Conservateur responsable du secteur histoire au musée du Louvre Jeudi 10 mai 2012 - 20h30 à la Grange à dîmes L’Éclat du nord : la peinture flamande au XVIe siècle Bertrand Bergbauer / Conservateur au musée national de la Renaissance Samedi 12 mai 2012 - 14h30 à la Grange à dîmes 4e Festival du Connétable Une nouvelle fois le Connétable Anne de Montmorency, chef des armées à l’époque de François 1er et d’Henry II (1538-1567), revient pour ouvrir une des plus grandes et plus importantes manifestations de la ville d’Écouen. Les festivités et les animations pour petits et grands auront lieu dans le coeur de ville au pied du château et de l’église, construits à la Renaissance. Ce festival est aussi l’occasion de (re)découvrir des métiers oubliés qui perdurent depuis cette époque grâce au salon de l’artisanat et au marché horticole mis en place sur tout le week-end. 26 & 27 mai 2012 - Entrée libre.

SEPTEMBRE

Journées du Patrimoine Cette année, en complément de la thématique proposée par le Ministère de la Culture, l’Office de Tourisme organisera une grande exposition sur les peintres qui vécurent à Écouen (voir p.7) Entrée libre.

10


OT Ecouen - Dossier de presse 2012