Issuu on Google+

ANNE HIDALGO, PARIS QUI OSE - MON PROJET POUR PARIS - 2014-2020

MES PROPOSITIONS

LES 7 PRIORITÉS

60

TRANSPORT ET DÉPLACEMENTS LE PARIS DE LA MOBILITÉ INNOVANTE ET APAISÉE Ambition La prochaine mandature sera un grand terrain d’innovations technologiques dans les transports. Je veux en faire profiter Paris et les Parisiens. La mobilité sera électrique, régulée par les nouveaux instruments de gestion de l’information que maîtriseront les usagers. L’automobile individuelle diesel, aujourd’hui hégémonique, laissera la place à des véhicules partagés, à des transports en commun novateurs et de haute qualité, ainsi qu’à toutes les formes de mobilité douce. Le succès de Vélib’ et d’Autolib’ a montré que les Parisiens étaient prêts à se tenir à l’avant-garde en matière de transports. D’ici 2020, je veux leur donner la possibilité d’adopter massivement la mobilité électrique. Nos rues, nos avenues et nos boulevards seront parcourus par de nouveaux modes de transports écologiques et innovants : le tramway haute technologie investira le centre de Paris, mais aussi le téléphérique pour relier les gares de Lyon et d’Austerlitz. Les transports de demain seront des services mutualisés, dans la lignée de ce que nous avons accompli avec Vélib’ et Autolib’. Une mobilité apaisée, c’est aussi un stationnement plus « intelligent » qui informe l’usager en temps réel, toujours gratuit pour les véhicules électriques et mieux organisé pour les deux roues. Enfin, je veux que les transports soient plus flexibles, avec notamment une extension des horaires du métro. Je créerai un titre de mobilité unique donnant accès à tous les transports afin de simplifier le quotidien des Parisiens. Ma vision pour 2020 est de transformer la mobilité parisienne pour qu’elle soit fluide et apaisée. Tous les modes de transport cohabiteront de manière plus harmonieuse : piétons, cyclistes, automobilistes, deux roues et utilisateurs de transports en commun ont droit à une mobilité sereine et agréable.

Contexte Les déplacements à Paris ont été modifiés au cours des deux dernières mandatures de manière à mieux harmoniser l’espace public entre les voitures, les


MON PROJET POUR PARIS