Page 1

JUIL./AOÛT 2019

Orvault

24

co

L e m ag a zin e d e l a v i ll e e t de s e s h a b i ta n ts I I o rvau lt. f r

Actualités

Diabolo Menthe

Tout l’été, des animations pour tous à Plaisance et au parc de la Gobinière Page 4

d’un quartier à l’autre

Coup de cœur pour le péri­ scolaire du Bois-Raguenet Des élèves de l’école récompensés pour leur vidéo « Non au harcèlement » Page 10

GRAND ANGLE

Tous unis pour la rénovation de Plaisance Malgré différentes interventions depuis une vingtaine d’années, le quartier de Plaisance nécessite une transformation en profondeur. Un projet d’ensemble ambitieux, que la ville d’Orvault, Nantes Métropole et le bailleur social Atlantique Habitations portent ensemble, avec et pour les habitants. Page 6


somMAIRE Éditorial

© Gustano sports pictures

L

Une nouvelle piscine en vue P.5

Stages des Ateliers de la Gobinière P.5

ACTUALITÉS Un four à pain au Bignon Le PIJ au cœur des quartiers

4 5

GRAND ANGLE Tous unis pour la rénovation de Plaisance

6

MIEUX COMPRENDRE Ma ville à pied

Robin Cantegrel, gardien de l’équipe de France de handball P.10

8

VIE ÉCONOMIQUE

découverte

Very’fiable : coup de balai sur le secteur du nettoyage

9

Une association pour les commerçants du Bout-des-Pavés

12

expression

D’UN QUARTIER À L’AUTRE L’école de la Salentine agrandie et rénovée

Associations : un bonus pour des manifestations plus « responsables »

Tribune de l’opposition

10 11

Courrier d’un Orvaltais

13 13

2 MOIS EN IMAGES

14

a restauration scolaire municipale répond à des enjeux de santé, éducatifs, nourriciers et de justice sociale. Il s’agit de nourrir dans les meilleures conditions possibles les enfants en leur apportant des repas qui respectent une alimentation équilibrée et diversifiée, et de permettre à toutes les familles d’avoir accès à ce service, quelles que soient leurs ressources.

Le jumelage avec Tredegar fête ses 40 ans P.15

Le magazine de la ville et de ses habitants Hôtel de Ville : 9 rue Marcel Deniau - CS 70616 44706 Orvault 02 51 78 31 00 contact@mairie-orvault.fr orvault.fr Directeur de la publication : Joseph PARPAILLON Rédactrice en chef : Alexandra SCAVENNEC Rédactrice en chef adjointe : Anne-Sophie GALLAY Rédaction : Dominique HERVÉ, Anne-Sophie GALLAY Photos : Ville d’Orvault, Adobe Stock Réalisation : ponctuation.fr Impression : VALpg Tirage : 13 500 exemplaires Illustration de couverture : Baptiste Chouet

Le magazine est imprimé avec des encres végétales, sur un papier offset 100 % recyclé. VALpg est certifié Imprim’vert

Retrouvez Orvault & co en version audio sur orvault.fr (accès direct > magazine audio, en haut à droite de la page d’accueil). Version papier adaptée aux malvoyants disponible sur demande au 02 51 78 32 00. 2

Orvault

co I numéro 24 I juil./août 2019

Dépôt légal à la date de parution

Manger sainement, des produits frais, bio, de qualité et locaux en priorité, voilà notre objectif. D’ores et déjà, un repas « sans viande » est proposé une fois par semaine, le menu est alors composé de poisson. Et une fois par mois, la Manger sainement restauration sert un menu végétarien mérite que l’on y (sans chair animale). Sollicitée par quelques familles, la municipalité lance une réflex­ion sur la fréquence des repas végétariens à proposer aux enfants à partir d’un questionnaire adressé aux parents.

mette des moyens, cela constitue un véritable enjeu de société.

La Ville gère et organise directement la production et le service des repas, la qualité est au rendez-vous. De plus, pour une plus grande souplesse, nous respectons le principe de la table ouverte en demandant à chaque enfant d’indiquer le matin sa présence au déjeuner du jour même. Peu de villes le font. Le service restauration fabrique en moyenne 1 800 repas par jour. L’enjeu principal est la qualité des repas servis, définie selon des critères d’équilibre alimentaire, de sécurité sanitaire, de développement durable et de réduction du gaspillage. Le service de restauration, accompagné d’une diététicienne, préconise une réduction des matières grasses, des produits sucrés et des protéines animales. Le nombre de repas pris à la restauration municipale correspond à 12 % de l’ensemble des repas qu’un enfant est amené à pren­ dre sur une année. La Ville n’est donc pas la seule responsable du « manger sainement ». Tous, adultes, parents, il nous faut éga­lement faire des efforts pour aller vers une alimentation saine. Depuis 1960, les ménages consacrent à l’alimentation une part de plus en plus réduite de leurs dépenses de consommation (20 % en 2014, contre 35 % en 1960), alors que le budget du numérique lui, explose. Joseph PARPAILLON, Maire

3


ACTUALITÉS EN CHIFFRE

70 KM

de circuits de randonnées et de promenades sur le territoire orvaltais.

Diabolo Menthe

EN BREF

Le PIJ au cœur des quartiers

Du 1er juillet au 30 août, Orvault prend ses quartiers d’été au cœur de Plaisance et au parc de la Gobinière pour l’opération « Diabolo Menthe ».

Retrouvez-les sur le Guide des promenades, dispo­nible sur orvault.fr et aux accueils de l’Hôtel de Ville et de la Gobinière.

Une nouvelle piscine

en vue

LE BUZZ

Un four à pain au Bignon Du 5 au 8 juin, l’association la Maison Claire et François a organisé un chantier participatif, pour construire un four à pain collectif sur un terrain attenant à l’église Sainte-Bernadette. Ce nouvel équipement, réalisé avec des matériaux écologiques, s’inscrit dans la démarche de l’association, qui a déjà réalisé un poulailler et un composteur partagés. Après 3 mois de séchage, il sera inauguré le 28 septembre, puis ouvert au public un samedi par mois, pour cuire les pains, brioches et autres pizzas que chacun pourra apporter ! Pour mémo, cette initiative a été co-lauréate de l’appel à projets citoyens #2 de la Ville sur la-pom.fr. Elle a bénéficié à ce titre d’une subvention de 1 500 €. maisonclaireetfrançois @gmail.com

4

• À Plaisance Tout l’été, le centre socioculturel mettra à disposition des habitants un kit festif : des tables, des chaises et du matériel pour passer une après-midi repos ou une soirée grillades. Infos et réservation : Collectif Plaisance – 02 40 76 94 47. Des animations seront proposées sur la coulée verte : - Mercredi 28 août : - Mercredi 26 juin : 16h-19h : « Tapis rouge », histoires 17h-19h : le Point Information Jeunesse et jeux à partager, animés par les vient à ta rencontre (15/25 ans) bibliothèques de la Ville et le Collectif 17h30-19h : jeux sportifs (6/17 ans) Plaisance - Mercredi 10 juillet : 18h-19h30 : atelier « Petits débrouillards » 18h-19h30 : atelier « Petits débrouillards » À partir de 19h : barbecue et spectacle autour de l’éducation au numérique avec la compagnie « Théâtre des (6/17 ans) 7 Lieues » (apportez vos grillades) À partir de 19h : barbecue (apportez vos grillades) 22h15 : cinéma en plein air avec Cin’étoile. Organisé par le Collectif Plaisance - Jeudi 11 juillet : 15h-19h : pétanque avec Plaisance Orvault Pétan­que (tout public) 18h-19h30 : atelier « Petits débrouillards » 18h-19h30 : balle américaine (6/17 ans)

- Jeudi 29 août : 15h-19h : pétanque avec Plaisance Orvault Pétanque (tout public) 16h-19h : « Tapis rouge » 18h-19h30 : atelier « Petits débrouillards » 18h-19h30 : balle américaine

• À La Gobinière - Des chaises longues et des tables de jardin seront installées sur la grande pelouse derrière le Château pour se relaxer en plein air. Volley, football, tennis de table… : du matériel sera également mis à disposition des plus (ou moins) sportifs. - Du 1er au 12 juillet et du 19 au 30 août : le public pourra emprunter des jeux de société à l’accueil du Château. orvault.fr centresociocultureldeplaisance.fr

D’ici 2024-2025, un nouveau quartier, « Néo », va voir le jour face au complexe sportif de la Cholière. C’est là que la future piscine sera construite. Les grandes lignes des deux projets seront présentées lors d’une réunion publique, le 2 juillet à l’Odyssée. Parmi les équipements qui seront créés au cœur de « Néo », l’un est particulière­ ment attendu : la piscine. Avec 37 m de long et 6 lignes d’eau, elle est conçue pour pouvoir accueillir toutes sortes d’activités aquatiques : natation sportive, apprentissage de la nage ou aquagym. Grâce à une conception originale, elle disposera d’un mur et de deux fonds mobiles, qui permettront de diviser la piscine en deux espaces de dimensions et de profondeurs différentes. Elle pourra, par exemple être séparée avec, d’un côté, un bassin réservé à la natation sur 25 m de long et 2 m de profondeur, et de l’autre un bassin dédié à l’aquagym ou à l’apprentissage scolaire de la natation sur 12 m de long et 1,30 m de profondeur. Des travaux terminés fin 2023 Une attention particulière a été portée à l’accueil et à la rotation des effectifs scolaires, les vestiaires pouvant recevoir 6 classes simultanément. Sur ce volet, les villes de Nantes et de Saint-Herblain seront d’ailleurs associées au projet.

La conception de la nouvelle piscine permettra de proposer simultanément des activités différentes dans deux espaces séparés.

co I numéro 24 I juil./août 2019

pij@mairie-orvault.fr 02 28 44 18 20

Stages des ateliers de la Gobinière Les ateliers de la Gobinière proposent des stages d’arts plastiques durant l’été : • « Ça roule, ça vole, ça nage ! » du 8 au 10 juillet (6-12 ans). • « Drôles de machines » les 11 et 12 juillet (6-12 ans). • Initiation bande dessinée du 8 au 10 juillet (7-12 ans). • Stage adulte toutes techniques (tous niveaux) du 1er au 5 juillet. www.atelierslagob.org

Aliette Berthelot, adjointe déléguée au sport

Un espace ludique à destination des enfants sera créé dans la halle de la piscine. Il est également prévu de céder des droits à construire autour de la piscine, afin que soient réalisés, par exemple, des espaces de restauration, un équi­­pement hôtelier, des locaux d’activités, un hammam/sauna, etc. Les travaux devraient être terminés fin 2023.

Réunion d’information sur le quartier Néo : le 2 juillet à 19h à l’Odyssée. Infos : https://quartier-neo.fr

Orvault

Besoin d’une info, une question ? Les animateurs du Point Information Jeunesse se dépla­cent pour présenter leurs activités : • Le 3 juillet de 17h à 19h au Bourg, sur le parvis de la médiathèque Ormédo. • Le 4 juillet de 17h à 19h à Plaisance, sur la coulée verte.

Sur les traces de nos ancêtres L’association Orvault Généalogie organise chaque mois des ateliers d’initiation. Venez avec votre généalogie de départ (si vous avez commencé) et vos livrets de famille, actes divers, photos… Prochain atelier initiation le 18 juillet (14h-16h) au centre Stévin (Bugallière). orvaultgenealogie@gmail.com 07 67 51 65 44 5


Grand angle

Tous unis pour

la rénovation de Plaisance

de la population orvaltaise vit à Plaisance

Après avoir d’abord mené, chacun à son niveau, des actions de réhabilitation de Plaisance, la Ville, Nantes Métropole et le bailleur Atlantique Habitations se sont progressivement fédérés pour élaborer un projet d’ensemble ambitieux et concerté. Leur objectif, à l’horizon 2020-2030 : un quartier plus mixte, attractif et durable.

Zoom La parole aux habitants Les habitants de Plaisance sont de longue date associés aux évolutions de leur quartier. On se souviendra par exemple du concours de dessin organisé en 1995 par le centre socioculturel, lorsqu’il a été question d’y installer des jeux extérieurs. Ainsi, la fameuse « botte », l’un des emblèmes de Plaisance aujourd’hui, est née de l’imagination d’un enfant !

Plaisance a été construit dans les années 60, pour répondre au besoin en habitat de la région nantaise à cette période. Innovant pour l’époque, le quartier comprend de grands espaces verts avec des jeux d’enfants, tandis que les logements disposent d’un confort moderne. Dès 1988, différentes campagnes de rénovation ont permis de faire évoluer les immeubles et leur environ­ nement. Mais le quartier vieillit. C’est pourquoi des démarches plus importantes ont été amorcées, à partir de 2005 et après : lance­ ment de la réhabilitation des immeubles par Atlantique Habitations, réalisation de la coulée verte par la Ville, programmation d’un « espace de services » par le bailleur, la Ville et le Conseil départemental…

Un nouveau cadre de travail partenarial

TÉMOIGNAGES

En 2018, les élus de Nantes Métropole et de la Ville ont décidé de co-construire un

6

La concertation sur l’évolution du quartier a été lancée le 5 juin dernier et se poursuivra jusqu’à l’automne.

c’est l’âge du quartier

Interview

Myriam Naël, élue communautaire déléguée à la politique de la ville (Nantes Métropole) projet de transformation global du quartier, en étroite collaboration avec Atlantique Habitations. « Nous partageons la même volonté d’y renforcer la cohésion sociale et urbaine, d’améliorer le cadre de vie des habitants et d’ouvrir davantage Plaisance sur l’extérieur », indique Joseph Parpaillon, maire d’Orvault. Plusieurs axes d’intervention ont été identifiés : la rénovation et la diversi­ fication de l’habitat pour permettre plus de mixité et répondre aux problématiques du vieillissement, la recomposition de l’offre de services publics (centre médicosocial, centre socioculturel, multi-accueil…) et la restructuration des espaces publics (plus accessibles, lisibles et ouverts).

Une méthode : la concertation La mise en œuvre de ce projet d’envergure n’aurait pas de sens si on n’y associait pas les usagers, par ailleurs très attachés à leur quartier. Le 5 juin, à l’occasion de la Fête des HLM, les partenaires ont officiellement lancé la démarche de concertation. Une sollicitation qui permettra aux participants de faire valoir leur connaissance du quartier, et de s’approprier pleinement l’évolution de « leur Plaisance ».

Plus d’informations sur le projet sur orvault.fr/mairie/projets-de-la-ville

Arnaud Millet,

Vincent Biraud,

Brigitte Couet,

directeur du centre socioculturel de Plaisance C’est important que le centre socio­ culturel soit associé à la rénovation du quartier et y prenne sa place, car il y occupe un rôle central auprès de la population. Nous serons attentifs aux espaces extérieurs partagés, où l’on peut se retrouver et qui font la vie du quartier. Nous encourageons d’ailleurs les habitants, qui sont très attachés à Plaisance, à participer à cette évolution. C’est une bonne opportunité pour nous tous.

directeur général d’Atlantique Habitations Redonner de l’attractivité aux quartiers qui, comme Plaisance, ont une cinquantaine d’années, passe souvent par une phase de démolitionreconstruction. La démolition est un geste impliquant, une sorte de rupture pour les habitants. Mais c’est aussi un véritable accélérateur pour faire évoluer leur qualité de vie. On reconstruit selon des typologies, des formes architecturales et des critères de confort mieux adaptés aux besoins, qui ont évolué.

habitante participant à la concertation Je m’intéresse à ce qui se passe dans mon quartier car j’y vis depuis 20 ans et j’y suis bien. C’est donc important pour moi de participer à son évolution. De cette concertation, j’attends des améliorations bien sûr, comme l’installation de nouvelles tables et de nouveaux bancs. Ça manque quand on joue à la pétanque ! Des barbecues supplémentaires seraient aussi les bienvenus.

Le sujet vous intéresse ? Exprimez-vous sur

10 % 55 ans

facebook/villeorvault

Orvault

co I numéro 24 I juil./août 2019

En quoi la démarche de rénovation de ce quartier prioritaire de la politique de la ville est-elle novatrice ? Le projet n’a pas été retenu pour bénéficier du soutien financier de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), destiné aux quartiers prioritaires de la politique de la ville. La Métropole et la ville d’Orvault ont néanmoins eu la volonté politique de travailler collégia­ lement, avec le bailleur social, pour transformer Plaisance. Le défi était de mener un projet global, qui dépasse le volet strictement urbain, pour ce quartier aux nombreux atouts. Quelles sont les clés de la réussite de ce projet ? Nous avons réussi à mettre tout le monde autour de la table pour construire ensemble un programme intelligent, au service de tous. Celui-ci repose à la fois sur la volonté politique des institutions, l’expertise technique du bailleur et l’expertise d’usage des habitants. La concertation, menée en cohérence avec le Contrat de ville de Nantes Métropole, donne l’opportunité aux habitants, quelle que soit leur situation, de s’exprimer sur le devenir de leur quartier. C’est important de recueillir leurs besoins et attentes. Quelle est la temporalité de cette rénovation ? Pour un projet de cette envergure, mené avec les habitants, ce sera relativement court. Au-delà de l’aspect purement urbanistique, des sujets tels que l’éducation, l’emploi, la culture, la nature en ville, les commerces, etc. doivent être pris en compte. Le programme démarrant dès aujourd’hui, les premières déconstructions auront lieu en 2020, puis il faudra compter une petite dizaine d’années.

Une transformation globale alliant les dimensions urbaine et sociale. 7


Mieux comprendre

vie économique

Dans la métropole, un déplacement sur deux est inférieur à 3 km. Pourtant, 40 % de ces courts trajets se font en voiture. C’est notamment pour remettre la marche au goût du jour que la Ville développe des circuits pédestres urbains, avec le concours des membres des instances de démocratie participative. Les itinéraires relient les secteurs d’habitat et les lieux de vie, en privilégiant les voies vertes, piétonnes et sécurisées. Le premier circuit, situé au nord de la commune, sera accessible à partir du 8 juillet.

Circuit nord Variantes Liaisons inter-quartiers Points d’intérêts

BEAU SOLEIL

LES GARETTES LE BOURG LA SALLE LA GRÉE

Objectifs

•e  ncourager la marche comme moyen

de déplacement dans la commune • relier les zones de ressourcement •c  onforter la vocation sociale des espaces publics • v aloriser des éléments de patrimoine naturel et culturel

LA MADOIRE LE BOIS-JOUAN LA BUGALLIÈRE

avril 2019

une boucle de

9,6km 2h30 de marche

GORLIN FABRICE • massages énergétiques SOLÉO CARRELAGE ET BAIN magasin de carrelage et de salle de bains A2GP • gestion de fonds ABDALLAH DAFER CARINE • entretien corporel AILINES • activités des sièges sociaux BONINSTAL • vente à distance BOUDJOU ANIS • livraison de repas à vélo BOUKHORS HAITHEM ALA-EDDINE restauration rapide CADREHO CONSULTING • conseil en affaires DPC INTERACTIVE • conseil informatique ÉCOTECH France • travaux d’isolation ELBOUHALI MOHAMED • livraison de repas à vélo ENVIE • activités de santé FAHIER ANTOINE • architecte FAVA MASSIMILIANO • conseil en affaires FELLAGUE RABIE • livraison de repas à vélo GILLOT MAXIME • conseil en systèmes et logiciels informatiques GOUDOT CAROLE • rééducation, appareillage, pédicure-podologue HABBAR ACHREF • livraison de repas à vélo HOLDING CADREHO • holding KOUKOUA STANISLAS • livraison de repas à vélo LEMEUNIER CARINE • vente à domicile MONDIAL PROTECTION GRAND NORD-OUEST activités de sécurité privée MOREAU QUENTIN • activités de santé MOTTAY • promotion immobilière NÉDÉLEC SOIZICK • photocopie et impression QUITO • location immobilière RANCOULE GUILLAUME • e-commerce ROUILLARD KÉVIN • agence immobilière VABOU GUY • livraison de repas à vélo VIS WARENNE JERRY • vente ambulante

des panneaux directionnels, de durée et d’interprétation le long du circuit

des raccourcis pour aller plus vite

des liaisons avec les autres quartiers

Et bientôt… Une nouvelle boucle au sud de la commune La fiche descriptive du circuit est disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville et sur orvault.fr/culture/circuits et balades

1001 NUANCES ET DÉCO • peinture et vitrerie A.S.D. INTERNATIONAL • articles de sport ACTIF • gestion de fonds AL ZEBARI LANDY • livraison de repas à vélo POMPES FUNÈBRES ARNAUD services funéraires BAYA & CO • agence immobilière BLAISE MARIE-LINE • rééducation, appareillage, pédicure-podologue CONRE THIBAUD • e-commerce DELARUE FLORIANE • infirmière DIZIER CLÉMENCE • médecin généraliste EFFERA NEL • e-commerce MARNINVEST • holding MERCIER AMANDINE • infirmière ORTIER • agence immobilière SOCIALEA CONSEIL RH • conseil en ressources humaines WE LOVE RENO • construction Erratum : Coralie Schmitt est psychologue, et non médecin (cf. Orvault & co n°23).

Nouvelles entreprises

Ma ville a pied

Mars 2019

Very’fiable : coup de balai sur le secteur du nettoyage Parce qu’ils ne se reconnaissaient plus dans le fonction­ne­ ment du grand groupe de nettoyage qui les employait, cinq salariés ont décidé de créer leur entreprise telle qu’ils la rêvaient. Very’fiable, première coopérative de nettoyage du Grand Ouest, a aujourd’hui sept ans. Lorsque Laurent Ertière, alors responsable d’unité d’exploitation dans une entreprise de nettoyage industriel de 6 000 personnes, annonce son départ à ses collègues, ceux-ci proposent d’emblée de lui emboîter le pas pour fonder, ensemble, leur entreprise. Une entreprise adossée à des valeurs fortes comme le respect des salariés et des clients, et qui leur permette de vivre dignement de leur activité.

Un modèle novateur pour le secteur C’est par l’intermédiaire de la Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) l’OuvreBoîtes 44 que le projet va se concrétiser en 2012, de façon sécurisée. Deux entités distinctes sont créées, pour proposer des services de nettoyage aux entreprises (sous statut de coopérative depuis 2017), et des prestations pour les particuliers (hébergées par la CAE Coop chez vous) : ménage, repassage, garde d’enfants et gardiennage de maison. Aujourd’hui, Very’fiable compte 19 personnes, dont 7 associés. « Nous recrutons nos collaborateurs à l’« envie », les accompagnons en les formant au métier, au fonctionnement coopératif mais aussi dans leur intégration. Nous avons aussi fixé les salaires 15 % au-dessus de ce qui se pratique dans le milieu, et engageons chacun à évoluer dans l’organisation », explique Laurent Ertière, co-gérant de la SCOP. Résultat : une équipe stable, fière de son entreprise… et des clients satisfaits et fidèles !

À la croisée des chemins Sept ans après sa création, en quelque sorte victime de son succès, la société ne souhaite pas grossir davantage pour préserver la dimension humaine si chère à ses initiateurs. « Nous travaillons sur l’ouverture d’une seconde agence sud-Loire. Pour nos salariés de terrain, ce sera bien évidemment l’opportunité de gravir une marche dans l’organisation ! », se réjouit Laurent Ertière. https://very-fiable.net 9


© Agence Drodelot

d’un quartier à l’autre

Retrouvez la carte de vos quartiers sur orvault.fr

Salentine, Cholière, Bigeottière

L’école de la Salentine agrandie et rénovée Le groupe scolaire de la Salentine nécessitait des travaux de rénovation, mais aussi une extension de ses locaux pour accueillir les enfants du quartier Peccot, baptisé « NÉO ». Les travaux commenceront fin 2019 et s’achèveront fin 2021. L’école de la Salentine pourra ainsi passer de 3 à 5 classes en maternelle et de 6 à 9 classes en élémentaire. L’école maternelle sera étendue, tandis que pour l’école élémentaire, les anciens bureaux de l’Inspection académique seront transformés en classes. L’ensemble du bâtiment sera rénové et réadapté (classes, bibliothèque, salle polyvalente, locaux du personnel…). Des surfaces supplémentaires seront créées pour les locaux affectés à la restau­ration scolaire et à l’accueil périscolaire. Les élèves seront relogés alterna­ tivement dans des bâtiments modulaires le temps des travaux qui concernent directement leur espace de vie. Comme tous les chantiers de la Ville, celui-ci respectera les normes d’économie d’énergie correspondant au label Cit’ergie.

Bois-Raguenet, Petit-Moulin, Conraie

Coup de cœur pour le périscolaire du Bois-Raguenet 6 enfants de l’école du Bois-Raguenet ont reçu le prix « coup de cœur » de l’Académie pour le clip de sensibilisation qu’ils ont réalisé dans le cadre du concours « Non au harcèlement », organisé par l’Éducation Nationale et la MAE (Mutuelle Assurance de l’Éducation). Ils ont écrit, joué et filmé une vidéo de 2 minutes, d’octobre à janvier, sur le temps périscolaire. À découvrir sur orvault.tv 10

Bourg, Secteur rural

Le tri avance

(Orvault Bourg et nord de la commune uniquement) Bignon, Petit-Chantilly, Morlière

Plaisance, Bois-Saint-Louis, Ferrière, Val d’Or

Un multi-accueil bientôt au Bignon

Robin Cantegrel, gardien de l’équipe de France de handball

Avec l’augmentation de la population de la commune (en moyenne 275 naissances par an) et le besoin d’améliorer les conditions d’accueil des enfants, 3 nouvelles structures « petite enfance » seront créées d’ici 2024, en remplacement ou en complément de celles existantes. La première sera construite sur le site de la Ferme du Bignon.

Robin a grandi à Orvault. Nous l’avions rencontré en 2013 : licencié au HBCN, le plus important club de handball de Nantes, il étrennait alors sa première sélection en équipe de France des moins de 17 ans. 7 ans plus tard, le jeune Orvaltais est professionnel, gardien titulaire du club de Pontault-Combault, dans la région parisienne. Il vient d’être appelé en équipe de France A, celle des « Grands ». Sans se prendre la tête.

Le bâtiment de 700 m² sera de plain-pied et pourra accueillir 54 enfants de 0 à 3 ans. Il sera organisé en 3 lieux de vie autonomes. Chaque espace comprendra une salle d’activités, des chambres, une salle de change et un atelier. Les salles de repas et de motricité resteront communes. Pour conserver le caractère du site, l’agence d’architecture Drodelot a conçu ce nouveau bâtiment en respectant les volumétries des bâtiments actuels et en créant au centre un nouveau cheminement piéton, accompagné d’espaces verts dans l’esprit naturel du lieu. Le projet fait l’objet d’une démarche de conception bioclimatique avec une structure en bois, de l’isolation en bois et laine, des murs intérieurs en briques réalisées à partir de la terre du site, des panneaux photovoltaïques et une chaufferie à bois. L’ouverture au public est prévue fin 2020.

Après plusieurs années passées au centre de formation du club, Robin signe en 2016 son premier contrat de joueur stagiaire au HBCN, la première marche vers le monde professionnel. « Mais j’ai peu joué : j’étais barré par des gardiens plus expérimentés », explique l’Orvaltais. Le coach de Nantes parle de Robin à l’entraîneur de Pontault-Combault et le jeune gardien débarque en région parisienne en 2018. « On est dans le très, très haut niveau » En 2019, le sélectionneur de l’équipe de France annonce la liste des joueurs qu’il a retenus pour les qualifications aux championnats d’Europe de 2020. Robin fait partie de la liste. « Je ne m’y attendais pas du tout, j’ai eu comme une bouffée de chaleur en découvrant la nouvelle sur Facebook », explique le joueur. Il rejoint l’équipe de France, un peu intimidé par les superstars de l’équipe nationale : « En entrant dans le vestiaire de l’équipe de France, on comprend tout de suite qu’on est dans le très, très haut niveau », sourit Robin. Le jeune Orvaltais sait que rien n’est gagné, loin de là : « Il y a déjà de très bons gardiens en équipe de France, alors je me concentre sur mes matchs avec Pontault-Combault ». Sans se prendre la tête, Robin continue son petit bonhomme de chemin. Et il y a fort à parier qu’il repassera par les buts de l’équipe de France.

Orvault

co I numéro 24 I juil./août 2019

À partir du mois de juillet, vous devrez trier, en plus du papier, du carton et des emballages métalliques, tous les types d’emballages plastiques : les bouteilles et les flacons, comme c’est déjà le cas, mais aussi les pots de yaourt, les barquettes, les tubes de crème de soin, les films plastiques… Des travaux réalisés sur le centre de tri de Couëron permettent désormais à Nantes Métropole de recycler tous ces déchets. Le dispositif sera prochainement déployé sur les autres quartiers de la ville.

Bout-des-Pavés, Praudière, Berthelotière, Pont-du-Cens

Une association pour les commerçants Les commerçants de la place du Bout-des-Pavés se sont regroupés pour créer l’ « Association des commerçants du Bout-des-Pavés ». Elle a pour but de faire vivre le centre commercial et de lui donner une meilleure visibilité, grâce notamment à des animations. « Nous comptons faire 2 à 3 évènements par année lors d'occasions saisonnières. Et si les habitants nous suivent et nous sollicitent, alors nous créerons encore davantage de moments de partage », explique l’un de ses membres, Jonathan Carpentier.

Bugallière, Madoire, Bois-Jouan

Cinéma au centre socioculturel Une dizaine de fois dans l’année, le centre socio­culturel de la Bugallière organise la projection gratuite d’un film, choisi par un groupe d’habitants cinéphiles du quartier. C’est le « Ciné pop ». La projection est suivie d’un moment de convivia­lité et d’échange entre les spectateurs. Prochaine séance le lundi 1er juillet à 14h30 avec le film « 38 témoins » au centre socioculturel. Gratuit sur inscription au 02 40 63 44 45

Facebook/Association des commerçants du Bout-des-Pavés 11


découverte

expression TRIBUNE DE L’OPPOSITION

Associations :

Générations Solidaires

un bonus pour des manifestations plus « responsables » Compostage des déchets, valorisation des modes de déplacement alternatifs à la voiture, approvisionnement avec des produits locaux… La Ville propose aux associations orvaltaises organisatrices de manifestations de mettre en place 3 actions éco-responsables, pour décrocher un bonus de 150 € ! Depuis plusieurs années, la Ville porte une attention particulière aux enjeux des déchets, des déplacements, des approvisionnements et de l’accessibi­­ li­té des évènements qu’elle propose aux habitants. Elle accompagne également les associations en mettant à leur disposition des outils, du matériel et des conseils facilitant le déploiement de dispositifs éco-responsables sur leurs manifestations : poubelles de tri, barrières pour créer un parking à vélo, ressources pour rendre les sites accessibles à tous…

Franchir un nouveau cap Si certains évènements sont un peu plus vertueux à chaque édition, d’au­tres nécessitent des leviers supplémentaires pour progresser dans leurs pratiques, au-delà du simple respect des con­ signes de base. La Ville a donc opté pour des mesures plus incitatives, en proposant aux associations de leur verser 150 €, en contrepartie de la mise en œuvre de 3 actions, parmi une vingtaine, sur leurs manifestations. Le champ d’action est assez vaste : utilisation de vaisselle réutilisable, approvisionnement en frites fraîches et locales, récupération de l’huile de

friture pour la recycler, création d’un parking à vélos, aménagement de places de stationnement PMR, dématérialisation de la communication… Ce système de bonification est ouvert aux évènements orvaltais dont la Ville est partenaire, dans la limite d’une participation par an et par association. L’expérimentation sera évaluée dans un an, pour une éventuelle reconduction.

Une équipe Citoyenne, Écologiste et Socialiste L’urbanisme à Orvault doit être mieux maîtrisé. Face au complexe sportif de la Cholière, un quartier résidentiel de près de 600 logements a été annoncé pour les années à venir, à proximité de la future piscine. Un panneau publicitaire met en avant « une résidence haut de gamme » avec a priori des services et des commerces de proximité. L’urbanisme à Orvault doit être mieux maîtrisé et des logements accessibles à tous doivent être construits. La prochaine équipe municipale devra être beaucoup plus attentive au respect des identités et des formes architecturales notamment des quartiers pavillonnaires et devra mieux préserver la qualité du cadre À vos côtés : Erwan Huchet, Maryse Pivaut, Christophe Angomard vie de tous les Orvaltais. Pour nous suivre : reseau-orvaultcestvous.com www.facebook.com/erwan.huchet44700

@HuchetErwan

contact.generations.solidaires@gmail.com Plus d’infos ? Service d’éducation au développement durable 02 51 78 31 15 sedd@mairie-orvault.fr

courrier d’un Orvaltais

Groupe

Écologistes et Citoyens Cet été, envoyons une carte postale aux résidents des maisons de retraite d’Orvault ! Cet été, certains Orvaltais partiront en vacances mais d’autres n’auront malheureusement pas cette chance, notamment parmi les personnes âgées. Nous vous proposons de reconduire une opération symbolique que nous avions initiée l’été dernier : envoyer une carte postale aux maisons de retraite de la commune ou aux personnes âgées de votre voisinage depuis votre lieu de vacances ! Cette action n’a pas d’autre ambition que de transmettre un sourire aux résidents et de les faire voyager par la pensée ou dans leurs souvenirs. Adresses des deux maisons de retraite orvaltaises : Résidence du Gué Florent 15 rue du Raffuneau et Résidence Émile Gibier 65 route de la Garenne. Bel été à tous !

Lionel Audion, Brigitte Raimbault, Armelle Chabirand, Jean-Sébastien Guitton

www.elus-ecolocitoyens-orvault.fr

Trouvez dans cette rubrique la réponse à une interpellation sur une problématique ayant généré plusieurs courriers. Objet : Règles de bon voisinage

Dans certains quartiers, des maisons sont en rénovation ou en construction. Il arrive qu’il y ait des travaux 7 jours/7. Les beaux jours arrivant, serait-il possible de faire un rappel dans le prochain magazine ou une campagne d’affichage afin de respecter son voisinage. Entendre un perforateur, une scie sauteuse, un Karcher, une perceuse, une bétonnière le dimanche devient pénible. Je crois me rappeler que la tonte des pelouses était aussi interdite le dimanche. Courriel de C. >> Effectivement, malgré les campagnes régulières sur le « bien vivre ensemble » avec la publication notamment d’un guide du bon voisinage qui reprend quelques règles pourtant élémentaires, nous ne pouvons que constater et déplorer les incivilités persistantes commises par certains habitants. Durant tout le mandat, des membres des conseils de quartiers et du conseil de développement durable ont travaillé sur cette thématique. Fin août, leur action trouvera sa conclusion dans l’édition d’une sorte de « code de la rue », qui prendra la forme d’un éphéméride « 200 jours pour une ville bienveillante et responsable ». On y trouvera des informations, des conseils, des jeux, des outils pour toute la famille. Vous pourrez découvrir les 1ers feuillets de ce support dans le prochain magazine. Cet été, une campagne d’affichage « Stop aux incivilités » complètera le dispositif. Le bien vivre ensemble commence par le respect de chacun. Un peu de bon sens et une communication bienveillante peuvent assurément permettre à tout le monde de vivre en harmonie. Espérons que les Orvaltais seront sensibles à cette nouvelle campagne de communication. Joseph PARPAILLON, Maire 13


2 mois en images

Hommage

Le jumelage avec Tredegar fête ses 40 ans

Coup de propre !

Une délégation de 40 Gallois a été accueillie par des familles orvaltaises dans le cadre du 40e anniversaire du jumelage, du 24 au 28 mai. Pour marquer l'événement, Joseph Parpaillon et Ellen Jones, maires respectifs d'Orvault et de Tredegar ont re-signé une charte d’amitié, à l'image de celle paraphée en 1979. Ils ont également inauguré la cabine téléphonique rouge, offerte par Tredegar il y a 30 ans et désormais transformée en pass'livres.

Deux opérations de nettoyage de quartier ont été menées les 6 et 27 avril par les habitants au Petit-Chantilly et au Bourg. Au total, une soixantaine d’Orvaltais se sont mobilisés. En une matinée, ils ont ramassé assez de déchets pour remplir 6 bacs à ordures. Bravo à eux !

Les enfants de Plaisance jouent au badminton Une dizaine d’enfants du quartier de Plaisance a participé au stage de badminton proposé gratuitement par Orvault Badminton Club, en coopération avec le centre socioculturel, pendant les vacances de printemps. « L'objectif était de leur faire découvrir ce sport et de développer l'inclusion grâce au badminton », explique Armel Le Blanc, le président de l'OBC.

Le Conseil municipal rend hommage à Éric Giraudeau, disparu le 22 avril 2019 à l’âge de 60 ans. Conseiller municipal de 2008 à 2011, Eric était l’élu du quartier Bugallière, Madoire, Bois-Jouan. Très investi dans les politiques sociales, il siégeait à la commission « cohésion sociale et solidarité », Éric aura marqué par sa bienveillance et son goût des autres.

HOMMAGE Paule Chaillou s’est éteinte le 22 mai dernier. Véritable figure locale, elle présidait le Club du Petit-Chantilly depuis 1983 et a été une présidente d’Orvault Retraite Active particulièrement appréciée de 2001 à 2014. Femme de caractère enjouée et passionnée, elle exprimait ses différents talents dans le chant avec la chorale de l’ORA ou encore dans les pièces de théâtre qu’elle jouait avec beaucoup de plaisir. Le Maire et le Conseil municipal saluent son dynamisme et son engagement indéfectible auprès des seniors.

nouvelle Saison culturelle La saison culturelle 2019-2020 a été dévoilée le 5 juin à un public venu nombreux à l’Odyssée pour l’occasion. Avec son slogan « Envolez-vous », la programmation invite cette année au voyage à travers 20 spectacles de théâtre, musique et danse, 6 spectacles jeune public et 4 grandes expositions. Programmation de la saison culturelle et abonnement en ligne sur orvault.fr/culture

14

Orvault

co I numéro 24 I juil./août 2019

Les élèves d’Appert courent pour les enfants malades Près de 500 élèves du lycée Nicolas Appert se sont mobilisés le 2 avril dernier pour aider l’association « Les petits princes », qui réalise les rêves d’enfants gravement malades. Ils ont couru sur le stade de la Cholière et pour chaque tour de piste réalisé par un élève, son parrain (famille, amis) versait 50 centimes à l’association. Cette mobilisation a rapporté la somme de 4 794 €. 15


Profile for Ville d'orvault

Orvault & Co 24  

Magazine de la Ville d'Orvault

Orvault & Co 24  

Magazine de la Ville d'Orvault

Profile for orvault
Advertisement