Page 1

N° 61

Juillet Août Septembre 2012

Bulletin trimestriel du Comité de Jumelage d'Orvault

C’est le moment de prendre des résolutions ! Notre trimestriel vous fera faire à la fois un retour sur le passé puisque nous relatons la venue des sarrois à Orvault en mai dernier, tout en vous en apportant des nouvelles plus récentes, ainsi que les dates importantes de cette fin d’année. Nous avons accueilli comme chaque année de nouveaux adhérents. Ils compensent ceux qui pour diverses raisons ont souhaité nous quitter pour aborder d’autres activités. Le Comité de rédaction de votre journal a, lui aussi, perdu quelques rédacteurs fidèles et l’appel lancé n’a pas reçu l’écho souhaité. Je pense traduire la déception des personnes qui composent le comité de rédaction qui auraient souhaité que notre équipe s’étoffe afin d’alléger leur tâche. Alors, en cette rentrée, si vous souhaitez vous joindre à nous (cela ne vous prendra que deux fois une heure par trimestre), n’hésitez pas et prenez contact avec nous (voir adresse courriel en fin de bulletin). Jean-Claude Gendre

Mark Lee Colbourne, héros de Tredegar. Nous apprenons ce jour que l'athlète Mark Lee Colbourne de Tredegar, âgé de 42 ans, vient de remporter dans des épreuves de cyclisme des Jeux Paralympiques une médaille d'or et deux d'argent.

Pour cette occasion, la Royal Mail a fait peindre en or la boîte à lettres de la Commercial Street. Nous vous présentons le nouveau maire de Tredegar Mr Andrew Cotton posant près de cette boîte. Jean-Claude Gendre


2

A vos agendas : Assemblée Générale : Elle est prévue le vendredi 23 novembre à 20 h, salle du Petit Moulin (rue du Petit Moulin, au rond-point en face Leclerc). Merci d'arriver à partir de 19 h45 pour l'émargement. Le pot de l'amitié clôturera cette soirée.

Ils travaillent pour vous...

Un trimestre, même dit de vacances, et 4 réunions, une de conseil d’administration en juin, trois de bureau en mai, juillet et septembre. Bilan des actions passées (la venue des Sarrois), discussions et préparation des séjours de jeunes, stand du forum, voire plus loin dans le temps comme assemblée générale ou venue des Gallois en 2013 ou des Sarrois en 2014 ! « Prévoir, c’est à la fois supputer l’avenir et le préparer ; prévoir, c’est déjà agir » a dit un certain Henri Fayol.

Réunion intercomités : La réunion intercomités avec nos amis sarrois a permis de confirmer la date de notre prochain séjour à Heusweiler au cours duquel sera célébré le XXVème anniversaire du jumelage avec cette ville. Nous partirons d'Orvault le mercredi 8 mai et nous reviendrons le dimanche 12 mai 2013. Les cours du vendredi de l'Ascension étant traditionnellement déplacés, cela doit permettre aux jeunes d'âge scolaire de participer à ce séjour.

ON T’APPORTERA DES ORANGES, JEAN-CLAUDE. Non, rassurez-vous, notre cher président ne croupit pas encore au fin fond d’une cellule sordide. Nous avons simplement assisté dernièrement à une formation organisée par la mairie d’Orvault sur le thème : « Responsabilité civile et pénale des responsables d’associations ». Cela fut très intéressant et riche d’enseignements. C’est ainsi qu’il nous a été précisé que le fait d’être bénévole au service d’une association ne nous dédouanait pas face aux responsabilités des un(e)s et des autres. Ainsi, à l’instar d’un chef d’entreprise, le président d’une association peut voir sa responsabilité civile, voire pénale engagée. Heureusement, ceci est extrêmement rare. Le point le plus important à souligner est que le comité exécutif de l’association (le bureau principalement et le président tout particulièrement) est responsable des actes commis par les membres dans le cadre des activités normales et récurrentes. De ce fait, une vigilance de tous les instants se doit d’être respectée afin que tout se passe sans encombre (comme cela s’est toujours passé au CJO). Ainsi, à l’avenir, ayez toujours en tête que, si un membre du bureau vous demande de respecter un formalisme qui peut vous apparaitre contraignant et dont la finalité vous échappe, c’est qu’il doit s’assurer que vos activités se déroulent dans un cadre légal. Restez cool et prenez en compte ses remarques sans jeter sur lui l’anathème en le vouant à la géhenne. Yvon Patte


3

C’est maintenant une tradition ancienne. A l’initiative du CJO, des places sont proposées à nos villes jumelles dans les séjours d’été organisés par la ville d’Orvault, une manière pour que des jeunes fassent connaissance avec notre région et, peut être, que de nouvelles familles adhèrent aussi bien à Heusweiler qu’à Tredegar.

Jean-Claude Gendre, Mirko et les 3 jeunes sarrois,

Ainsi un groupe de Sarrois a séjourné du 16 au 20 juillet à Notre-Dame de Monts en Vendée et un groupe de Gallois à Iffendic près de Rennes du 20 au 24 août. Initiation au char à voile pour les uns, pratique de l’équitation pour les autres, voilà les principaux ingrédients de vacances ensoleillées. Ajoutons que la municipalité consent un tarif spécifique pour ces jeunes et que des familles du CJO se sont proposées de les recevoir avant et après leurs séjours pour faciliter les transports de ou vers Heusweiler ou Tredegar. Qu’elles trouvent ici nos plus vifs remerciements. Jean-Claude Gendre

Gareth et les jeunes gallois en compagnie du président.


4

C'est à la Gobinière, dans la salle du Cèdre, qu'a lieu cette année la réception officielle de nos amis sarrois. Après les retrouvailles habituelles entre les familles d'Orvault et celles de Heusweiler, commencent les discours traditionnels. Jean-Claude Gendre excuse et regrette les absences du maire de Heusweiler, Thomas Redelberger, et de Hans Trouvain, retenus, l'un pour raison familiale, l'autre pour raison de santé. Puis il remercie les organisateurs du séjour et les participants. Il termine son discours en annonçant à l'assistance une surprise... Vient le tour du président du Comité de Jumelage de Heusweiler, Hans Krächan, qui remercie les familles pour leur accueil et le beau soleil de mai... Il nous attend l'an prochain pour le XXVème anniversaire du jumelage. En l'absence du maire, M. Joseph Parpaillon, c'est M. Pierre Gadé, délégué à la Cohésion Sociale et à la Solidarité, qui clôture cette réception en déclarant que ces rencontres entre amis des deux villes «participent à l'éveil et à la conscience européenne ». Puis il invite les hôtes à trinquer à cette amitié. Ce que font volontiers Sarrois et Orvaltais, après la traditionnelle photo des discoureurs. Jean-Yves Grée


5

Vannes, « Cité des Vénètes » pour les intimes, ville médiévale au passé riche, cité de caractère saura vous charmer par l’ambiance si particulière qui baigne le cœur historique, dédale de petites rues qui gardent encore l’empreinte de ce qui fit sa magnificence ». C’est ce qu’en dit le prospectus touristique. Nous avons pu le vérifier car nous y avons amené nos amis sarrois lors de leur dernière visite au mois de mai. Les uns et les autres, tout en arpentant ces vieilles ruelles bordées de maisons typiques, ont pu découvrir l’histoire de cette ville, histoire vieille de plus de 2000 ans puisque César lui-même a joué un rôle en y remportant de grandes batailles. La pluie s’était abstenue ce jour-là de jeter son dévolu sur notre balade, ce qui nous a permis d’apprécier la visite guidée de la ville. Après avoir pris le temps d’un agréable déjeuner dans l’une des plus belles adresses de Vannes, nous avons mis le cap sur PortNavalo, connaissant l’attirance toujours renouvelée de nos amis sarrois pour la mer. Il y avait plusieurs options de parcours et, ainsi, chacun a-t-il pu choisir au gré de son envie et de sa fatigue.

Les plus téméraires n’ont pas hésité à avaler les quelques kilomètres qui les séparaient de la grande plage, d’autres se sont contentés d’admirer la flottille du port de plaisance, se voyant déjà aux commandes de ces magnifiques voiliers. Les autres enfin se sont calmement posés sur une terrasse pour profiter du beau temps, le ciel pour l’occasion s’étant paré d’un magnifique soleil. Yvon Patte


6

Comme tout accueil organisé par le CJO, le point d’orgue est la soirée officielle. Nous avons la chance de recevoir dans une belle salle : l’Oh die See (en souvenir de l’origine du nom). Pour l’occasion, devant une dizaine de tables rondes toujours aussi bien préparées par les membres du CA, le podium de sonorisation, préparé par notre membre animateur Jacky, affichait en arrière plan trois drapeaux : ceux de l’Allemagne, de la France et d’Orvault, symbole de notre souhait de fraternité qu’est le CJO entre nos deux pays. 19h30. Pour commencer, nous avons droit à plusieurs chorégraphies interprétées par les troupes « A contre temps » de Saint Herblain et « Chiquito Del Sol » de Saffré, le premier groupe comptait dans ses rangs Océane, la fille d'une de nos adhérentes élues du CA. Jazz moderne et rythmes brésiliens (samba, lambada, capoeira) se suivirent agréablement malgré leurs contrastes musicaux et corporels. Le spectacle est plaisant, la qualité est là. Se succédèrent une danseuse, toute de noir vêtue, les nymphes voilées de ciel bleu, les danseuses brésiliennes aux costumes typiques, colorés de strass et de plumes, les danseurs de capoeira très en mouvement pour se terminer par un final de danseuses vêtues de noir, se mouvant sous des rythmes saccadés pour nous rappeler la dureté de la vie des esclaves d’un autre temps. Le buffet, préparé par « Bourget traiteur » , est dressé par les membres du CA. Tiens, une curiosité, il semblerait que tous les participants n’aient pas le même appétit car certains s’en vont à l’opposé du buffet. En s’approchant, ces derniers ont les yeux rivés sur la surprise annoncée le matin par le président : la finale européenne de la ligue des champions en football opposant le Bayern de Munich (Allemagne) à Chelsea (Angleterre). C’est dire tout l’intérêt que les amateurs de foot ont pu partager ce soir là, qui se termina au détriment des allemands, très malheureux. Eh, oui, même si on essaie d’organiser au mieux leur séjour, on ne peut pas tout maîtriser.


7

Un autre match européen important se prépare : le concours de course à ski par équipe opposant les gents masculine et féminine de nos deux villes. Là, nos amis allemands ont pu prendre leur revanche en gagnant la course des féminines par 2-0. L’air de la musique tyrolienne avait dû les « doper».

Pendant ce temps, le repas, excellent au demeurant, se termine. Il est temps de passer à quelques exercices pour digérer sous la houlette de notre prof de sport de la soirée, Jacky. Il réussit même le tour de force de faire lever quasiment tout le monde pour se remuer et créer de jolies vagues de bras, de bassins, de jambes … A noter les traditionnelles gavotte bretonne et « vache » qui se relayent, costumes adaptés pour le plaisir de tous. Les démonstrations des deux troupes, le buffet et l’animation ont été particulièrement appréciés cette année, ce qui en a fait une soirée très réussie. Louis Ravé

Tournoi des 6 nations :

Cette année, le tournoi des 6 nations a été remporté par le pays de Galles.

Sur la photographie, le ballon est revêtu de la signature de tous les joueurs de l’équipe gagnante de rugby du pays de Galles. On peut également voir un trophée rond et plat, la triple couronne, c'est le symbole de la victoire d’une des nations sur chacune des 3 autres nations du Royaume Uni. Ce trophée n’avait pas été attribué depuis 2006. Le trophée en forme de coupe est remis aux gagnants du tournoi des 6 nations. Le pays de Galles a gagné l’an passé le grand chelem (soit tous les matchs du tournoi des 6 nations). Ce tournoi a été crée par le Comte de Westmorland. La coupe fut remise pour la première fois aux gagnants de la compétition en 1993, bizarrement ce fut la France ! Il faut savoir qu’elle peut contenir 5 bouteilles de champagne et que sa valeur est estimée à plus de 60 000 livres et vous pouvez imaginer avec quel soin elle a été manipulée lors de son exposition à Bedwellty Park.


8

Stand « Taste of France »

La Tredegar Twinning Association’s a organisé un stand « Taste of France », « Saveurs de France ». Ce fut une belle journée, une des rares journées de cet été où la pluie fut absente ! 

Financement du séjour des jeunes : Gareth Titley et ses jeunes ont organisé une loterie pour le financement du séjour des jeunes à Iffendic. 500 balles numérotées ont été jetées dans la rivière et les 3 premières passant l’arrivée gagnaient respectivement les premier, deuxième et troisième prix. Chaque balle était vendue 1 livre. Jeu amusant pour réussir à trouver un financement, c’est aussi un amusement de voir toutes ces balles de différentes couleurs descendre la rivière. Vous pouvez imaginer qu’après la quantité de pluie que nous avions eue ces derniers mois, le courant dans la rivière était fort et qu’il ne fallut pas longtemps pour que les balles parviennent au but. L’ultime difficulté fut pour des personnes postées dans la rivière d’intercepter toutes les balles dans des filets et de les empêcher d’aller plus loin et de rejoindre Calais. Jean-Claude Gendre d'après Lynne Price

comjumelage.orvault@free.fr

Journal jumelage sans frontières  

journal, orvault

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you