Page 40

LE SOUFFLE NOUVEAU DES INDÉPENDANTS

MARMELADE

L’épicerie locale qui réconcilie avec le digital !

Originaire de Franche-Comté, Quentin avait l’habitude de manger les produits de la ferme. Durant ses études à Paris, Barcelone et Hong-Kong, le jeune homme est dépité par la qualité des produits des supermarchés… et par leurs prix ! Une première expérience en entreprise, avec hiérarchie, horaires, et tutti quanti, le convainc qu’il est fait pour travailler à son compte. « J’ai mûri mon projet pendant deux ans, en développant un service que je trouvais utile pour moi », confie-t-il. Quentin s’installe alors à Strasbourg pour laquelle il a eu un vrai coup de cœur. Et lance l’aventure Marmelade. Le principe ? Il recense en ligne ses partenaires, tous producteurs, artisans ou commerçants locaux. Produits frais locaux, de saison, et essentiellement bios, produits d’épicerie ou d’entretien de la maison naturels, boissons régionales… Quentin propose pas moins de 400 références permettant de réaliser toutes ses courses en ligne, avec la garantie de la provenance des produits.

041

‘‘ Produits frais locaux, de saison, et essentiellement bios, produits d’épicerie... ’’ PRIX IDENTIQUE À CEUX DES PRODUCTEURS

040

OR NORME N°33 Passages

OR SUJET

Texte : Barbara Romero

Photo : Alban Hefti

Marmelade, c’est une épicerie à la fois locale et digitale, imaginée par un jeune homme de 25 ans, amoureux des bons produits locaux et de saison. Depuis un peu plus d’un an, Quentin Seyeux fait la tournée des producteurs et artisans locaux pour nous livrer dans l’Eurométropole. Un service transparent, innovant, et alléchant !

Chaque matin, il fait la tournée de ses partenaires et livre entre 14h et 22h, au volant de son triporteur ou de sa voiture quand la distance est trop importante. Une manière de réconcilier le local et le digital.

« J’apporte aux artisans et producteurs mon expertise, chacun a sa page, et cela ne leur coûte rien, précise Quentin. Je prends une marge de 20-30 %, le reste c’est pour eux. Mon prix de vente est identique à celui pratiqué sur place. » Sur le pont de 8h à 22 h chaque jour, Quentin « carbure à la passion ! » Preuve que les efforts payent : il enregistre un taux de plus de 60 % de nouvelles commandes. Sa récente campagne de crowdfunding lui permettra d’acquérir une chambre froide, d’ouvrir un rayon vrac, de créer de nouveaux partenariats, des points-relais en Alsace. Déjà, des restaurateurs et cantines scolaires ont fait appel à ses services. Avec un ami développeur, Quentin souhaite encore améliorer la navigation sur son site et les services rendus. D’ici août, le jeune homme, qui réalise seul 160 livraisons par mois, espère dépasser la barre des 200 pour pouvoir se verser un salaire, « car je vais être papa », sourit-il. C’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter !

Profile for Or Norme

Passages | Or Norme #33  

Passages | Or Norme #33  

Advertisement