Page 30

ment en permanence : par exemple en affirmant que depuis cette mesure il y a de plus en plus de places disponibles en surface. Évidemment, puisque les gens ne viennent plus ! J’ai des témoignages innombrables d’habitants des autres quartiers de Strasbourg qui me disent tous les mêmes choses : pour nous, c’était bien auparavant, lors de nos jours de congés, on venait déjeuner au restaurant et ensuite on faisait nos courses. Maintenant, ce n’est plus possible. On paye plus cher le ticket de parking qu’un sandwich ! Alors, depuis, je me bats contre cette mesure et je ne suis pas prêt d’arrêter ce combat. La campagne électorale municipale est pour bientôt. Cette question sera au programme de tous les candidats. Le maire serait bien avisé d’annuler cette mesure au plus tôt…

“ On paye plus cher le ticket de parking qu’un sandwich ! Je me bats contre cette mesure et je ne suis pas prêt d’arrêter ce combat. ” PIERRE BARDET

031

P.M. Je comprends bien sûr la demande et la position de Pierre Bardet. Mais pour moi, ce parking n’est pas la priorité. Il faut être clair : pour moi, aujourd’hui, les parkings existants sont loin d’être tous occupés en permanence. Par exemple, 90 % des jours de l’année, il y beaucoup de places libres dans le parking de la Place des Halles. Il en va de même pour le parking de la Petite France. Il faut donc commencer par optimiser ces deux équipements. Ceci dit, personnellement, je ne m’opposerai pas à la construction d’un nouveau parking car j’ai bien conscience qu’il a été promis à de multiples reprises mais il faut que son emplacement et son accessibilité soient en cohérence avec les futurs aménagements de l’espace urbain que nous projetons… Or Norme. On parle maintenant du stationnement payant entre midi et 14 heures ?

030

OR NORME N°33 Passages

OR SUJET

Texte : Jean-Luc Fournier

Photos : Nicolas Roses

Pierre Bardet

P.B. Ca, c’est un véritable coup bas contre l’attractivité du centre-ville. Ça s’est fait sans la moindre concertation. Je l’ai appris pendant que j’étais en vacances, de la bouche d’un journaliste qui me demandait une réaction. Et depuis on

P.M. Je dois bien avouer que la manière dont cette réforme a été menée est un véritable raté. Non seulement il n’y a pas eu de concertation, mais il n’y a pas eu de communication non plus. Du coup, cette décision a été accueillie de façon désastreuse. Il n’y a rien de pire que de laisser s’appliquer toute seule une mesure difficile comme celle-là. D’autant que cette mesure n’est qu’un des stimuli négatifs qui ont été envoyés aux automobilistes des autres quartiers et des zones périurbaines en l’espace de moins d’un an dont celle de la réforme globale du stationnement qui elle aussi n’a pas été gérée du tout… Il faut revoir tout ça avec un principe central : par un système de promotions ciblées sur certaines dates, proposer des heures de parking gratuites, par exemple. Au-delà, il faut que les gestionnaires de parking instaurent le système dit de la place réservée. Simple à comprendre : juste avant de partir de chez toi à Truchtersheim par exemple, tu accèdes à une application sur ton smartphone, tu réserves ta place n° 26 dans le parking de la petite France et tu as un temps suffisant pour y accéder. En quittant ton domicile, tu es ainsi sûr de ne pas tourner désespérément en rond une fois dans les rues de Strasbourg… ce qu’il faut absolument éviter, c’est que le centre-ville se remette à aspirer un flux de voitures trop important avec un pourcentage de ces véhicules qui ne trouveront de toute façon pas de place disponible. Or Norme. Techniquement, la place réservée, c’est tout à fait possible de le faire, non ? Sans aucun problème, c’est très facile. Sur un certain nombre de places, le parking Sainte Aurélie le fait déjà. Il suffit d’étendre ce principe à tous les parkings strasbourgeois. Je demande également à ce qu’on développe les services dans les parkings, la consigne notamment. On achète un truc un peu encombrant aux Galeries Lafayette et bien je veux que ce produit soit déposé par un livreur en vélo dans un casier sécurisé pas très loin de son véhicule. Or Norme. Passons maintenant au problème de la sécurité. Un arrêté anti-mendicité agressive vient d’être signé et a provoqué une grosse polémique. Était-il nécessaire ? P.M. Je vais être clair. Il y a un problème à Strasbourg. Des points de fixation existent mais ils concernent des publics

Profile for Or Norme

Passages | Or Norme #33  

Passages | Or Norme #33  

Advertisement