Page 145

OR CHAMP

Vite, rallumez les Lumières ! Par François Miclo Photo : Glowflagrance Illustration exclusive d’Olivier Grossmann pour les Créatonautes - Strasbourg 2019

Le 25 mars 2019, la Seine-Saint-Denis a vécu une nuit bien particulière : des expéditions punitives sont menées contre des Roms. À l’origine de cette nuit de cristal de Bohème, une rumeur sur les réseaux sociaux : une camionnette blanche conduite par deux Roms circulerait sur les routes du département pour kidnapper indistinctement enfants, femmes, adolescents. Aussitôt, des groupes s’arment de barres de fer et de battes de baseball pour passer à l’action. Charles Bronson peut dormir en paix : les justiciers sont dans la ville !  Vingt personnes sont interpellées pour s’être livrées, cette nuit-là, à des chasses à l’homme. Trois jours plus tard, huit d’entre elles comparaissent devant le tribunal de Bobigny. Les magistrats ne sont pas habitués à ce genre de clientèle : les prévenus ne sont pas des délinquants ordinaires, mais des jeunes gens bien comme il faut. La plupart n’a pas de casier judiciaire, mais un emploi de salarié, voire de cadre. Que s’est-il passé, leur demande le président du tribunal, pour vous être transformés en criminels ? La réponse des prévenus est unanime : ils ont cru dur comme fer à la véracité de ce qu’ils lisaient sur Snapchat, Facebook ou Twitter.

145

C’est ainsi qu’une rumeur proliférant sur les réseaux sociaux réhabilite la vieille antienne des romanichels voleurs d’enfants. On l’avait oublié, celle-là, depuis Esmeralda qu’Hugo fait enlever au berceau par les Bohémiens de la Cour des miracles. Lorsqu’en 1969, Edgar Morin analysait la « rumeur d’Orléans » (des femmes seraient

kidnappées par des commerçants juifs), il décrivait ce qui s’était passé dans la ville comme une résurgence médiévale. Son terme exact est « Moyen Âge moderne ». Et si nous en étions toujours là, dans cet oxymoron apparent ? Et si, malgré les moyens techniques inouïs dont nous disposons (Internet, réseaux sociaux, Gaz in allen Etagen), la question centrale restait ce que Pascal appelait le « roseau pensant », c’est-à-dire l’homme ? Pierre Gassendi – l’ami et le correspondant de Descartes – avait tiré d’Horace sa devise : « Sapere aude ! » (ose savoir !). Kant la lui a subrepticement chipée, dans son minuscule essai Qu’est-ce que les Lumières ?, pour l’étendre à l’Aufklärung tout entier. Nous avons encore besoin de cette injonction à nous servir de notre raison pour démêler le faux du vrai.  Si nous ne le faisons pas, nous courons au devant des plus fâcheuses catastrophes. Nous verrons de braves garçons aller casser du Rom, du juif, du musulman, du catholique, du protestant, du bouddhiste, du francmaçon et je-ne-sais-quoi encore. Nous verrons aussi des zezette67, dont les trois seuls titres académiques les plus notables sont d’habiter Neudorf, d’avoir un compte Facebook et de délivrer leur avis sur tout, imposer leur jugement sans appel à l’académie de Médecine et à l’OMS réunies : « Les vaccins, c’est caca. L’homéopathie guérit tout, même le cancer. Cœur avec des doigts pour les malheureux lapins victimes de l’Institut Pasteur. Trop de chagrin. »

Profile for Or Norme

Passages | Or Norme #33  

Passages | Or Norme #33  

Advertisement