Page 1

David et Anne Deloustal, les Quatre Pilas (Murviellès-Montpellier)

Bruno et Anne-Marie Sérieys, bergerie du Mas Dieu (Montarnaud)

David et Anne Deloustal sont éleveurs depuis 1996, sur le domaine des Quatre Pilas. D’abord orientés vers un élevage de chèvres (production de pélardons fermiers), ils choisissent, en 2004, de se reconvertir dans l’élevage ovin transhumant. Leur ferme compte aussi ânes, cochons, poules...

Issu d’une longue lignée d’éleveurs transhumants, Bruno Sérieys est installé à son compte depuis 1988 et sur le site du Mas Dieu depuis 1995. AnneMarie Sérieys est directement associée à l’exploitation, en tant que conjoint collaborateur, depuis 1999.

Aujourd’hui ils élèvent un troupeau de 550 brebis de race Tarasconnaise. Cette race rustique d’origine pyrénéenne, qui s’adapte très bien aux conditions d’élevage en garrigue, est appréciée pour la qualité de sa viande. Elle est reconnaissable aux cornes systématiquement présentes sur les femelles.

Bruno et Anne-Marie Sérieys élèvent aujourd’hui un troupeau de 680 brebis de race Caussenarde des Garrigues. Cette race rustique, qui constituait jadis l’essentiel des troupeaux des garrigues du Gard et de l’Hérault, a failli disparaître et fait l’objet de mesures de sauvegarde. Très bien adaptée à la transhumance et à la valorisation de milieux difficiles, elle est reconnaissable à sa grande taille ainsi qu’à la blancheur de sa tête.

Durant la période d’octobre à mai, les brebis pâturent dans les garrigues des Quatre Pilas, les vignes à Murviel et aux Blaquières sur la commune Pignan. De juin à septembre, le troupeau estive sur le Larzac Méridional, au pic Baudille, puis sur la commune du Cros. Pour l’estive, David Deloustal prend en pension les troupeaux d’autres éleveurs, portant l’effectif en transhumance à 1500 bêtes environ. La transhumance est effectuée à pied, en trois jours par la Boissière, le pont du Diable, Saint-Jean-de-Fos. Les agnelages ont lieu en octobre et mars.

Bruno Sérieys et Anne-Marie Sérieys transhument à la Vialasse sur le mont Lozère. Ils s’associent en estive avec deux autres éleveurs implantés à Moulès-et-Baucels et Valleraugue. Leur transhumance, effectuée à pied à la montée, dure huit jours, passant par Viols-le-Fort, Saint-Martin-de-Londres, Ganges, le col de l’Asclier, la can de l’Hospitalet, Barre-des-Cévennes, le col de Jalcreste, le Bougès, la croix de Berthel, avec un total de 1300 bêtes en estive.

David et Anne Deloustal commercialisent leurs agneaux en vente directe.

L’agnelage a lieu au retour de transhumance au début du mois de septembre. Les agneaux sont commercialisés auprès de maquignons.

Le Mas Dieu Le Mas Dieu est un espace agricole et naturel de près de 600 hectares sur lequel le Département de l’Hérault, les communes concernées et des investisseurs privés ont mis en place un projet de développement durable, organisé autour du maintien d’une activité pastorale traditionnelle et du développement de productions agricoles locales. Dans le cadre du projet agricole, des aménagements sont en cours (terrassements, apports de terre), autour du Mas Dieu lui-même.

Quelques conseils La fête se déroule sur un site naturel non aménagé, respectez-le : ramassez vos déchets, ne faites pas de feu. L’accès est peu aisé pour les personnes à mobilité réduite (prévoir un accompagnant). Veillez à ne pas gêner les déplacements des troupeaux. Les chiens, même tenus en laisse, sont interdits. Programme et horaires indicatifs, pouvant varier en fonction des conditions climatiques. Accès : par la D 27 entre Murviel-lès-Montpellier et Saint-Paul-et-Valmalle (A 750, sortie N° 61), fléché.

Accès libre Renseignements : 04 67 67 76 76 www.herault.fr La fête de la Transhumance du Mas Dieu est organisée par le Département de l’Hérault, avec le concours des communes de Montarnaud, Murviel-lès-Montpellier, Saint-Georges-d’Orques, SaintPaul-et-Valmalle et la participation des éleveurs.

Conseil général de l’Hérault 1000, rue d'Alco 34087 Montpellier cedex 4 Tél. 04 67 67 67 67 www.herault.fr

Conception et impression Atelier départemental des moyens graphiques - avril 2008 - Crédits photos : Olivier Barrière et service du patrimoine culturel du Département de l’Hérault

Les éleveurs participant à la fête


Fête de la Transhumance

Vendredi 6 juin

Des garrigues au Haut Atlas

Fête de la Transhumance

Pour sa troisième édition, le Département de l’Hérault présente la Fête de la Transhumance du Mas Dieu. Cette année, des garrigues de l’Hérault au Haut Atlas, vous pourrez découvrir, au travers de deux expositions et du regard de collégiens de l’Hérault, ces deux mondes transhumants, différents dans leurs pratiques et leur culture, mais confrontés l’un et l’autre aux enjeux environnementaux et économiques de notre temps. Pendant la fête, vous retrouverez les animations habituelles autour de l’élevage : démonstration de tonte, de fabrication de colliers et de sonnailles, travail de chiens de berger, travail de la laine, avec cette année des conteurs et un jeu de quilles. Tout cela en attendant la présentation des deux troupeaux de David Deloustal et Bruno Sérieys. La possibilité vous est aussi offerte, de profiter jusqu’au soir du site du Mas Dieu en emportant un pique-nique. Durant les deux semaines qui précèdent la fête, vous pourrez visiter ces deux expositions à Montarnaud et Murviel-lès-Montpellier et suivre en soirée les balades pastoralisme et patrimoine, pour découvrir et mieux connaître le site du Mas Dieu et l’élevage transhumant des garrigues. André Vezinhet Président du Conseil général de l’Hérault Député

Dans les prés du Mas Dieu, à partir de 17 h

Animations pastorales

- Démonstrations de tonte : travail à la tondeuse électrique, tonte « coutelée « à l’ancienne, décorations de transhumance, par Marcel Sérieys et Jean Fesquet. - Travail de chien de berger : conduite d’animaux par des chiens commandés à la voix par JeanFrançois Calmet. - Fabrication de colliers traditionnels en bois et de fouets de berger par Marcel Sérieys. - Fabrication de sonnailles, démonstration de martelage par Guy Aubaniac de Castanet-le-Bas - Travail de la laine : cardage, filage au rouet, démonstration de teinture végétale par Les Tirelaines.

Conteurs

Histoires magiques de bergers et de garrigue, par Michel Valentin, Caroline Gaimard et Maya Yamine de l’association l’Aural.

Jeu de quilles languedocien

L’antique jeu de quilles languedocien revient pour la fête. Du littoral languedocien aux Cévennes, sur le territoire de la transhumance, il faisait partie de l’animation traditionnelle des fêtes votives du 14 juillet. Des agneaux de transhumance sont à gagner pour les plus adroits. (Jeu de quilles aimablement prêté par la mairie de Cournonterral).

Expositions sous chapiteau

- Aït Zekri : bergers transhumants du Haut Atlas marocain. - Bergers des Cévennes. - Travaux des classes de collèges : Bergers de l’Hérault et du Haut Atlas (Les Escholiers de la Mosson, Montpellier), Pastoralisme et environnement (François Villon, Saint-Gély-du-Fesc ; collège d’Alco, Montpellier)

Arrivée et présentation des troupeaux transhumants De 18 h 30 à 20 h :

de David Deloustal et de Bruno Sérieys (non décoré, en raison d’un décès dans la famille). 20 h : Pique-nique repas tiré du sac (grillades interdites), dans les prés du Mas Dieu, pour prolonger la fête en profitant de la beauté du site, de la fraîcheur du soir et du tintement des sonnailles. 21 h 30 :

Fermeture du site

Et aussi...

Balades pastoralisme et patrimoine

Expositions

- La transhumance, patrimoine vivant. Loin d’être une pratique figée, la transhumance, aujourd’hui comme hier, associe l’héritage d’une culture et de savoir-faire à une constante exigence d’adaptation. Rencontre avec David Deloustal, éleveur. Mardi 3 juin, à 18 h, aux Quatre Pilas (Murviel-lès-Montpellier). Sur inscription au 04 67 67 76 76.

- Aït Zekri : bergers transhumants du Haut Atlas marocain. Dans un territoire partagé entre sédentaires et transhumants, le quotidien difficile des familles de pasteurs berbères, dont la survie économique est liée à la mobilité des troupeaux, dans une zone de montagne écologiquement très fragile. Exposition réalisée par l’association PACIM, en partenariat avec l’Institut de recherche pour le Développement (IRD) et le Conseil général de l’Hérault dans le cadre de la coopération décentralisée. Photographies Olivier Barrière. Murviel-lès-Montpellier, Mairie, du 26 mai au 4 juin. Renseignements : 04 67 47 71 74 - Bergers des Cévennes. Réalisée par le Musée des vallées cévenoles, le Parc national des Cévennes et l’association Une mémoire pour demain, cette exposition explique et donne à voir la réalité contemporaine du métier d’éleveur transhumant dans ses spécificités culturelles et techniques. Photographies Michel Verdier. Montarnaud, Mairie, du 22 mai au 4 juin. Renseignements : 04 67 55 40 84

- Pastoralisme et paysage. Un troupeau pour entretenir l’espace ? Entre discours et réalité, balade sur le terrain et rencontre avec Bruno Sérieys, éleveur. Mercredi 4 juin à 18 h au Mas Dieu. Sur inscription auprès des Écologistes de l’Euzière au 04 67 59 54 62. - Pastoralisme, faune et flore des garrigues. La garrigue porte l’empreinte de plusieurs millénaires de pastoralisme. L’exemple d’un suivi naturaliste en cours au Mas Dieu nous éclaire sur l’évolution de la flore et de la faune d’un espace naturel pâturé. Jeudi 5 juin à 18 h au Mas Dieu. Sur inscription auprès des Écologistes de l’Euzière au 04 67 59 54 62.

Fête de la transhumance  

trnashumance

Advertisement