Page 1


S ommaire Mot du Président du Directoire de JLEC Mot du Président de l'OPM Programme du concert Chef d'orchestre Orchestre Philharmonique du Maroc La légende des Mille et Une Nuits Biographies des compositeurs Présentation des œuvres Actualités de l'OPM Le Projet Mazaya Ecole Internationale de Musique et de Danse Remerciements Comité d’Honneur et de Soutien de l’OPM Musiciens de l'OPM Prochains Rendez-Vous Cercle de l'OPM

Directeur de publication : Farid Bensaïd. Comité de rédaction : Bouchra Amrani, Caroline Saunier, Hicham Taïbi. Impression : Direct Print

4 5 6 8 9 10 12 13;16 18-19 20-21 22 24 25 26 27 28

3


Mot

du

Président du Directoire J LEC

En tant qu’acteur économique et socialement engagé, Jorf Lasfar Energy Company (JLEC) rejoint, pour la deuxième année, l’initiative de la Fondation Ténor pour la Culture pour célébrer les « Concerts du Nouvel An » et partager ensemble des moments magiques de la musique symphonique. Consacrés cette année aux «  Mille et Une Nuits  », l’Orchestre Philarmonique du Maroc nous fera voyager à travers le conte fabuleux de Schéhérazade et nous fera vibrer aux sons des chefs d’œuvre de Rimski-Korsakov, de Grieg ou encore de Tchaïkovski. C’est donc avec conviction que Jorf Lasfar Energy Company (JLEC), premier producteur indépendant d’électricité au Maroc, met toute son énergie au service de l’art et de la culture et vous invite à partager ces moments de symbiose tant attendus. Je tiens particulièrement à saluer et à remercier la Fondation Ténor pour la Culture pour son engagement et sa persévérance dans la promotion de la musique, une démarche citoyenne qui s’inscrit fondamentalement dans notre mission de société responsable. Je souhaite à tous une très bonne année, pleine de lumière, d’énergie et de musique…

Abdelmajid IRAQUI HOUSSAINI

4

Président du Directoire Jorf Lasfar Energy Company

O


Mot du Président Orchestre Philharmonique du Maroc

Depuis 2010, les traditionnelles valses viennoises des concerts du nouvel an de l’Orchestre Philharmonique du Maroc ont cédé la place aux musiques du monde. C’est l’Espagne qui a ouvert le bal, suivi de l’Argentine, du Mexique, des Etats Unis avec West Side Story et surtout du Maroc avec une création mondiale d’Ahmed Essyad. Pour cette édition, le concert du nouvel an mettra à l’honneur la Norvège et la Russie, autour du thème mythique des Mille et une nuits. L’Orchestre Philharmonique du Maroc souhaite ainsi vous faire rentrer dans cette atmosphère orientale, mystérieuse et festive. La difficulté des œuvres proposées, surtout sur celle de Schéhérazade de Rimski Korsakov, vous permettra aussi d’apprécier la performance de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, sous la baguette de son 1er chef invité, Benoît Girault, qui n’a cessé d’œuvrer pour porter l’orchestre de plus en plus haut, en s'appuyant sur notre équipe technique dirigée par Mohamed Louzgani, toujours très efficace. Je souhaite remercier très chaleureusement JLEC qui nous permet, pour la 2ème année, de vous proposer ce beau programme et de démarrer 2012 dans la joie et la bonne humeur. Une année marquée également par le lancement à Rabat du projet social MAZAYA qui nous tient tellement à cœur et qui verra une quarantaine de filles et de garçons entre 8 et 13 ans, déscolarisés et issus d’un milieu défavorisé, être formés à plein temps pour devenir dans quelques années de bons musiciens professionnels. Bravo à Bouchra Amrani, Directrice Déléguée de l’Orchestre Philharmonique du Maroc et à son équipe, pour avoir mené à terme ce dur travail préparatoire depuis plusieurs mois. Merci aussi à l’ensemble des partenaires qui nous soutiennent fidèlement depuis plus de quinze ans. Au nom de tous nos musiciens, je souhaite à notre fidèle public une année 2012 chargée de bonheur et de belles pages musicales. Bon concert,

Président Fondateur de l’OPM Président de Ténor Group

5


Programme du concert Orchestre Philharmonique du Maroc Direction : Benoît Girault

1ère partie • EDVARD GRIEG Peer Gynt (extraits) I. II. III. IV. V.

Au matin La mort d'Ase Danse arabe Chanson de Solveig Dans l'antre du roi de la montagne

• PIOTR TCHAIKOVSKI Le Lac des cygnes (extraits) I. II. III. IV. V.

Danse hongroise (Czardas) Danse des cygnes Danse espagnole Scène Valse

Entracte

2ème partie • NIKOLAI RIMSKI-KORSAKOV Schéhérazade

6

Violon solo : Farid Bensaïd I. La mer et le vaisseau de Simbad II. Le récit du prince Kalender. Danse arabe III. Le jeune prince et la jeune princesse IV. Fête à Bagdad - La Mer - Le Vaisseau se brise sur un rocher surmonté d'un guerrier d'airain


L’esprit sourire Accor Maroc, Sponsor Senior de la 16ème édition consécutive de l’Orchestre Philharmonique du Maroc.

Engagé dans la promotion culturelle et musicale, Accor Maroc, vous invite à découvrir l’ouverture de la 16ème saison musicale de l’Orchestre Philharmonique du Maroc. Fidèle à «l’esprit sourire» qui prime chez Accor Maroc, nous sommes heureux de vous faire partager notre enthousiasme pour cet événement musical. accor.com • accorhotels.com


Chef d'orchestre Benoît Girault

| Programme Musical

Benoît Girault est Directeur artistique et Premier Chef invité de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM). Depuis 2007, il conduit un répertoire classique du niveau des meilleurs orchestres. Il réalise notamment la première intégrale des Symphonies de Beethoven au Maroc. Outre les concerts symphoniques, il dirige également les représentations lyriques et les concerts donnés dans le cadre du Concours International de Piano. Benoît Girault, pianiste de formation, est lauréat du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classes d’harmonie et de contrepoint, d’analyse musicale et d’histoire de la musique, d’instrumentation et d’orchestration, d’esthétique et de direction d’orchestre). Finaliste des Concours internationaux de Direction d’orchestre de Tokyo et de Besançon, il s’est produit à Paris (Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Théâtre du Châtelet), Bruxelles, Stuttgart, Amsterdam, Singapour, Tokyo, Sapporo). Accompagnateur apprécié et doté d’un très large répertoire, il a joué ces dernières années avec des solistes de renommée internationale, tels que Paul Meyer, JeanPhilippe Lafont, Abdel Rahman El Bacha, Gilles Apap, David Guerrier, Pascal Godart, Karen Vourc’h, Nicolas Dautricourt, Siheng Song.

8

l ' O rchestre

P hilha rmoni


Orchestre Philharmonique du Maroc L’OPM, 16 années d'existence et 300 concerts Acteur majeur du paysage culturel marocain, l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM), association à but non lucratif, est devenu en 16 ans d’existence, la référence en matière de musique classique au Maroc. L’OPM s’adresse à toutes les catégories de mélomanes et futurs mélomanes. Son positionnement est « élitiste  » de par l’image et la qualité artistique qu’il propose à travers un choix original de programmation. Depuis près de seize ans, l’OPM a produit plus de 300 concerts et a offert à son public les œuvres les plus importantes du répertoire classique : des plus grandes symphonies  (Six des 9 symphonies de Beethoven, Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak, la Pathétique de Tchaïkovski, la Symphonie Fantastique de Berlioz, les Tableaux d'une Exposition de Moussorgski-Ravel,...), aux opéras majeurs (Traviata, Rigoletto, l’Enlèvement au Sérail, Carmen, le Barbier de Séville, Les Noces de Figaro, La Flûte Enchantée et dernièrement Tosca…). Il a accompagné des solistes de renom parmi lesquels Laurent Korcia, David Grimal, Abdel Rahman El Bacha, Paul Meyer, Régis Pasquier, Carles Trépat, Patrice Fontanarosa... L'OPM a également participé à des créations d’œuvres symphoniques. En janvier 2011, l’OPM a interprété une création mondiale de musique classique contemporaine, écrite par le compositeur marocain Ahmed Essyad, souhaitant ainsi rendre hommage au talent de ce grand personnage, mondialement reconnu. L'OPM a pour mission permanente d'encourager les jeunes talents marocains professionels comme Dina Bensaïd, pianiste avec qui un enregistrement a été réalisé en 2011 ou Abdellah Lasri, ténor, qui interprétera Alfredo dans la Traviata en avril 2013. Son ambition permanente est de faire rayonner l’image culturelle du Maroc et de valoriser le travail de ses 80 musiciens professionnels. Par son sens du défi et son travail rigoureux, l’OPM souhaite ainsi accéder au niveau des grands ensembles internationaux et acquérir une reconnaissance sur les scènes musicales nationales et internationales. Pour en savoir plus : www.opm.ma

| Programme Musical

hilha rmoni q ue

du

M aroc

9


| Programme Musical

La légende des Mille et Une Nuits

10

Recueil de contes et légendes originellement transmis oralement. Les Mille et Une Nuits ont su traverser les siècles et les frontières pour s'ancrer dans l'imaginaire collectif. De nos jours encore, la seule évocation de ce titre fait naître chez la plupart d'entre nous des images, celles d'un Orient fantasmé et peuplé de personnages fabuleux comme Schéhérazade, Aladin ou Ali Baba. Leurs aventures n'ont pas pour seule vocation de divertir : si les enfants sont très tôt initiés à ces contes, la portée pédagogique des Mille et Une Nuits ne connaît pas de frontières générationnelles. Car chacun peut y trouver matière à rêve ou à réflexion. Origines des ces contes millénaires : An 987 De nombreuses recherches ont été menées afin de découvrir l’origine exacte de ces contes et ont permis de remettre au jour un écrit arabe ancien rédigé en 987, le Kitab al-Fihrist, qui mentionne l’existence d’un volume persan racontant l’histoire de Shahrâzâd (en français Shéhérazade), et qui est intitulé le Hezar Efsane (les Mille Contes). Les contes seraient donc nés en Inde, se seraient transmis au fur et à mesure du temps par voie orale jusqu’en Perse, où le premier recueil, le Hezar Efsane, aurait été écrit. Ce recueil ainsi que la version orale des contes se serait ensuite propagée dans le monde arabe par les marchands, à qui ces histoires permettaient de briser la monotonie de leurs voyages. Au VIIIème siècle, des conteurs arabes ont traduit le Hezar Efsane et donc répandu les contes des Mille et Une Nuits dans le monde arabe, en les adaptant selon leur langue, leur culture, et leur religion. Histoire des Mille et Une Nuits. La forme stable et définitive des Mille et Une Nuits, le Alf laylah wa laylah, apparaît au XIIIème ou XVIème siècle, soit plus de 10 siècles après l’apparition des premiers contes ! L’histoire des Mille et une Nuits se poursuit avec la première traduction européenne du recueil en 1700, par le français Antoine Galland. Il adapta grandement le texte original aux mœurs de son siècle, en y omettant les éléments triviaux de l’œuvre initiale, et en y ajoutant la galanterie européenne. On peut considérer que l’arrivée de ces contes en Europe fut l’élément déclencheur de la mode de l’Orientalisme, grâce à l’engouement et à la fascination qu’ils provoquèrent pour cette partie de monde jusqu’alors assez mystérieuse. Les Contes : thème et personnages principaux Les Contes de Mille et Une Nuits reposent avant tout sur l’histoire de Shahrâzâd. Elle vit dans un royaume d’Inde où le roi, Shâhriyâr, a été trahi par son épouse qui l’a trompé avec l’un de ses esclaves. Pour se venger, il lui fait couper la tête, et se jure d’épouser une femme chaque jour, la tuant au matin suivant pour se garder de toute trahison. Les histoires contées par Shahrâzâd constituent donc le corps du recueil des Mille et Une Nuits, et son histoire personnelle est donc un fil conducteur qui permet de faire le lien entre toutes ces histoires juxtaposées. Ces contes abordent des thèmes récurrents : le voyage et l’aventure, la trahison, le pardon et la clémence. Au terme des mille et une nuits, Shahrâzâd a épuisé toutes les histoires qu’elle connaît, mais le conte se termine bien : elle a donné trois fils au roi Shâhriyâr et celui-ci la gracie, car en quasiment trois années passées à ses côtés, elle lui a prouvé sa loyauté et sa fidélité, et lui a permis d’apaiser sa souffrance.


La musique sous toutes ses notes sur


Biographies des compositeurs Edvard GRIEG (1843-1907)

Edvard Hagerup Grieg est né le 15 juin 1843 à Bergen en Norvège. Issu d'une famille de musiciens, il étudie le piano au Conservatoire de Leipzig où il s'immerge dans l'atmosphère du romantisme allemand avec l'héritage esthétique de Mendelssohn et de Schumann. Grand compositeur de la période romantique, il est également pianiste. Ses compositions sont largement inspirées de la musique traditionnelle norvégienne mais aussi de l'histoire et des légendes de ce pays. Ses œuvres les plus connues sont Peer Gynt et le Concerto pour piano en La mineur. À partir de 1863, GRIEG voyage à travers l'Europe et fonde à Copenhague la société Euterpe pour la promotion de la musique scandinave. En 1867, il épouse la chanteuse Nina Hagerup qui sera la principale interprète de ses mélodies. À vingt-cinq ans, Grieg est déjà reconnu comme l'un des compositeurs majeurs de son temps. Son style s'inspire des chants traditionnels norvégiens dont il recrée les accents mélodiques et rythmiques et son harmonie reste dans les limites de la tradition. Grieg s'éteint en 1907, emporté par la tuberculose.

| Programme Musical

Piotr TCHAÏKOVSKI (1840-1893)

12

Tchaïkovski a écrit et réussi dans tous les genres et a donné au ballet, outre ses œuvres scéniques (une dizaine d'opéras et trois ballets), ses six symphonies et sa musique de chambre, il a composé un grand nombre de mélodies lyriques très poignantes. Il intègre le conservatoire, étudie la composition et débute une carrière de compositeur dès 1863. En 1866, il commence à composer ses premières œuvres avec une intense activité créatrice qu'il gardera toute sa vie. C’est à cette période qu’il compose avec acharnement ses premières trois symphonies et son premier concerto pour piano. À partir de 1875, il se lie d'amitié avec Saint-Saëns, fréquente Liszt et Bizet. Mais 1876 est l'année clé, grâce à sa relation avec la richissime Mme Von Meck, son égérie et son mécène, qui le mettra à l'abri de tout problème financier, et lui permettra de se dégager de ses activités de pédagogue afin de mieux se consacrer à la composition. C'est en 1877 qu’il compose néanmoins son premier ballet, Le Lac des Cygnes, ainsi que l'opéra Eugène Onéguine d'après Pouchkine. Il voue une véritable passion pour la danse et presque toute sa musique, du fait de son exceptionnel lyrisme, est foncièrement dansante ; rares sont ses œuvres qui n’ont pas inspiré quelques chorégraphes. Tchaïkovski meurt le 6 novembre 1893 à Saint-Pétersbourg.

Nikolaï RIMSKI-KORSAKOV (1844-1908)

Un des grands maîtres de la musique russe, Rimski-Korsakov a employé à la fois un langage purement russe et des schémas mélodiques orientaux colorés. Prodigieux orchestrateur, il a influencé toute une partie de l'école française (Ravel), et toute la jeune école musicale russe de Prokofiev à Chostakovitch. Rimski-Korsakov, aristocrate de naissance, qui avait décidé d'abandonner du jour au lendemain une brillante carrière d'officier de la marine pour étudier puis enseigner la musique, était très conformiste dans ses compositions, réutilisant bien souvent les formes classiques, mais en les détournant. L'expansion de l'empire russe vers l'est et le sud, à l'intérieur du monde arabo-musulman, lui servit de matériau artistique. Rimski-Korsakov était fasciné par les charmes de cet orient enchanté, peuplé de rêves, de couleurs, de chaleur, d'aventures exotiques et de sensualité ardente - une sorte d'Eden lointain et idéal. Il meurt à Lioubensk en juin 1908, et est enterré au Cimetière Tikhvine.


Présentation des œuvres PEER GYNT Composition : 1874-1875 Création : le 24 février 1876 à Christiana Peer Gynt est une pièce de théâtre de l'auteur norvégien Henrik Ibsen sur une musique d'Edvard Grieg. Elle diffère des œuvres suivantes d'Ibsen du fait qu'elle soit écrite en vers, n'ayant pas vocation au départ à être jouée sur scène. Peer Gynt peut être considérée comme une pièce douce-amère relatant l'histoire d'un antihéros parti défier le monde qui rate tout ce qu'il entreprend et découvre seulement à la fin combien il est seul. L'amertume qui s'en dégage rejoint le ton dur des autres travaux d'Ibsen, plus centrés sur une critique sociale incisive. Le personnage principal est Peer Gynt, un homme d'une vingtaine d'années qui tente de fuir la réalité par le mensonge. À la recherche d'aventure et d'amour, il se retrouve dans un monde de trolls et de démons. Il enlève Ingrid, promise à un autre. Il s'éprend par ailleurs de Solveig, qui d'abord l'éconduit, puis finalement l’accepte. Après un saut dans le temps, on retrouve Peer Gynt au Maroc, où il a fait fortune dans l'esclavage. Son navire, contenant toutes ses richesses, lui est volé par son partenaire en affaires, mais coule lors d'une tempête. Peer Gynt, alors pauvre, se tourne vers Dieu. Attaqué par des singes, il se retrouve dans le désert et est sauvé par la découverte d'une oasis. Il y rencontre Anitra, qui lui vole ses derniers biens. Vieux et pauvre, Peer Gynt rentre chez lui et doit se battre pour récupérer son âme. Solveig, sa protectrice, finit par le sauver.

LE LAC DES CYGNES Le Lac des Cygnes conte l'histoire du prince Siegfried et de son amour aussi impromptu qu'éperdu pour la princesse Odette, rencontrée en bordure du lac qui donne son nom au ballet. Cependant, cette dernière envoûtée par un sorcier prénommé Von Rothboart subit un terrible sort, celui de devenir cygne le jour venu et de n'être femme, qu'une fois la nuit tombée. Enamouré et transi de passion, cette malédiction n'entrave toutefois pas le projet de mariage du prince. C'est alors que ce dernier va nuire à ses propres desseins en ne sachant reconnaître sa belle pour finalement se déclarer à Odile, la fille du sorcier et sublime cygne noir. La partition du Lac des Cygnes fût écrite pour le Ballet du Grand Théâtre de Moscou. Nous vous en présentons cinq numéros, assurément parmi les plus célèbres de l’oeuvre.

| Programme Musical

Composition : 1875-1876 Création : le 4 mars 1877 au Théâtre Bolchoî de Moscou

13


Association à but non lucratif soutenue par la Tél. : 05 22 42 29 52 Fax : 05 22 47 31 74 www.opm.ma contact@opm.ma


Présentation des œuvres Schéhérazade Composition : 1888 Création : le 28 octobre1889 à Saint-Pétersbourg L’histoire de Schéhérazade, composée en 1888, s'inscrit donc dans cette attirance irrésistible de l'Orient. Sous-titrée "suite symphonique", Schéhérazade est à mi-chemin entre la Symphonie Fantastique de Berlioz et le Poème Symphonique, de Franz Liszt. Elle est à la limite entre la "musique à programme" et la "musique absolue". À l'origine, Rimski-Korsakov voulait composer une suite possédant le cadre externe d'une symphonie - quatre mouvements, orchestre relativement restreint - mais dont l'ensemble gardait la liberté de la rhapsodie.

| Programme Musical

Ainsi, il avait projeté d'appeler sobrement les quatre parties de son œuvre : I. Prélude, II. Ballade, III. Adagio et IV. Finale. Toutefois, après avoir découvert le fameux cycle de contes orientaux Les Mille et Une Nuits, le compositeur décida d'adapter certains de ces récits, et de les mettre en musique. La préface de sa partition résume à la fois la trame et l'argument de la pièce : "le Sultan Shâhriyâr, convaincu de l'infidélité des femmes, avait juré de mettre à mort chacune de ses épouses au terme d'une seule nuit. La Sultane Schéhérazade sauva cependant sa vie en le divertissant grâce à des histoires qu'elle lui raconta durant mille et une nuits. Vaincu par la curiosité, le Sultan remit de jour en jour l'exécution de sa femme et décida finalement de renoncer à son vœu sanglant. De nombreux prodiges furent ainsi racontés au Sultan. Pour ses histoires, la Sultane emprunta les vers de paroles et les paroles de chansons populaires et construisit de toutes pièces contes et aventures, imbriquant les histoires les unes dans les autres".

16

Quelques années plus tard, dans son autobiographie (Journal de ma vie musicale) Rimski-Korsakov revint sur la genèse de l'œuvre : « Le programme qui me guida pour la composition de Schéhérazade consistait en épisodes distincts, sans lien entre eux, et d'images des Mille et Une Nuits. Le lien entre eux consistait en de brèves introductions aux première, deuxième et quatrième parties et en un intermède contenu dans la troisième, destinés au violon solo, et représentant Schéhérazade elle-même racontant ses histoires merveilleuses au terrible sultan. La conclusion de la quatrième partie a la même signification artistique (...). Je pensais composer une suite symphonique en quatre parties, intimement liées par des thèmes et des motifs communs, mais se présentant comme un kaléidoscope d'images fabuleuses de caractère oriental ». Chacune des quatre parties reprend donc le titre et le récit d'un conte : I. La mer et le bateau de Sinbad II. Le récit du Prince Kalender III. Le jeune Prince et la jeune Princesse IV. La Fête de Bagdad - La mer - Naufrage sur les Rochers. Mais, plutôt que de coller à l'œuvre littéraire, Rimski-Korsakov préféra réutiliser l'esprit poétique du récit, et les images des Mille et Une Nuits. Il utilisa les titres pour expliquer le choix de certaines esthétiques musicales, mais préféra ne pas définir de programme trop précis, laissant l'auditeur à son imagination.


Cycle des 9 symphonies de Beethoven Beethoven Superstar Du 29 novembre au 2 décembre dernier, l’Orchestre Beetho ven Philharmonique du Maroc a poursuivi l’interprétation de l’intégrale des symphonies de Beethoven. Pour cette troisième édition, les musiciens de l’OPM ont interprété les 3ème et 8ème symphonies, devant plus de 4500 spectateurs, à Casablanca, Marrakech et Rabat. Lancé en 2009 grâce au soutien du Groupe CDG, le cycle des 9 symphonies de Beethoven a pour but de 0 0 00 00 faire découvrir progressivement au public marocain ces symphonies toutes aussi belles est différentes les unes que les autres. Ce cycle se déroule sur cinq ans et est une première au Maroc. Les mélomanes intéressés par l’œuvre du compositeur ont eu également la possibilité d’assister à une conférence donnée par Benoît Girault sur le thème des 9 symphonies de Beethoven, dans le cadre du cursus « culture musicale » lancé en Octobre dernier, à l’Ecole internationale de Musique et de Danse de Casablanca. Enfin, fidèle à la vocation qu’il s’est fixé d’élargir son public aux plus jeunes, l’Orchestre Philharmonique du Maroc a  donné un concert pédagogique à Casablanca, devant plus de 600 enfants. Certaines associations caritatives ont été invitées à assister au spectacle, parmi lesquels SOS Villages d’enfants, l’AMH (Association Marociane des Handicapés) et différents orphelinats. Cycle de s9

3ème

éditi

symph onies de

on saiso

Symph onie N° 3

n 201 1/

- Symph onie N° 8

Casabla

nca Ciném a Ria Mardi 9 lto 2 Nov. 20 h3

Marrake

ch Théâtr e Royal Jeudi 1 er Déc. 20 h3

Rabat

0

0

| Actualités de l'OPM

Théâtr e Nation Vendre al Moham di 2 Dé med V c. 20h3 0

18

2012

IN 6 65 7 FOLINE www.op m.ma


n

12

8

Ça se prépare... Mars 2012 : Concours International de Musique du Maroc Du 12 au 17 Mars 2012, L’OPM organisera la 12ème édition du Concours International de Musique du Maroc, dédié au Piano et référencé à l’échelle Internationale dans le guide ALINK, sous le nom de "Morocco Philharmony International Piano Competition". Créé en 2001 par le Président Fondateur de l’Orchestre Philharmonique du Maroc, cette compétition a rassemblé plus de 70 pianistes de très haut niveau. Parmi eux, nombreux sont devenus des artistes mondialement reconnus, tels que Olga Kern (Premier Grand Prix VAN CLIBURN aux USA), Siheng Song (Premier Grand prix Marguerite Long Thibault en France) ou Denis Kozhukhin (Premier Prix du concours Reine Elisabeth en Belgique). La 12ème édition mettra en compétition 9 jeunes pianistes venus du monde entier, qui ont été sélectionnés tout au long de l’année par le directeur artistique du Concours Marian Rybicki. Cette année, 6 nationalités seront représentées : Le Japon, les Etats-Unis, la Russie, l’Ukraine, la Corée du Sud et la Chine. Ces jeunes prodiges s’affronteront lors d’épreuves éliminatoires « Récital » qui auront lieu au Complexe Culturel Sidi Belyouth à Casablanca du 12 au 14 Mars 2012. La grande finale aura lieu à Rabat, au Théâtre National Mohammed V le 16 Mars, et le concert des lauréats clôturera l’événement le Samedi 17 Mars à Casablanca (salle du Cinéma Rialto). Lors de ces deux dernières soirées, les candidats seront accompagnés par l’Orchestre Philharmonique du Maroc, sous la baguette du chef invité, Olivier Holt. Au programme de la finale, trois concertos de taille : Concerto n°4 de Beethoven, concerto n°1 de Tchaïkovski et le concerto n°3 de Prokofiev.

En Avril 2012 (du 12 au 17), l'Orchestre Philharmonique du Maroc, proposera à son fidèle public, le célèbre opéra de Puccini, La Bohème. Rodolfo, Mimi et leurs "acolytes" nous plongeront dans le Paris du XIXème siècle. Histoires d'amours étudiantes dans le Quartier Latin sur fond de désir artistique, de pauvreté et de maladie : voilà les ingrédients du succès de cette histoire depuis sa création en 1896. Aujourd'hui, La Bohème est l'un des opéras les plus joués au monde. Depuis l’an 2000, l’OPM a produit des opéras de grande envergure, en commençant par La Traviata qui a attiré plus de 4000 personnes, ce qui a encouragé l’OPM à produire chaque année un grand opéra : En 2005, Rigoletto puis L’Enlèvement au Sérail en 2006, Carmen en 2007, Le Barbier de Séville en 2008, Les Noces de Figaro en 2009, La Flûte Enchantée en 2010 et Tosca en 2011.

| Actualités de l'OPM

Avril 2012 : Opéra La Bohème de Puccini

19


Le Projet Mazaya de belles perspectives en vue MAZAYA, une belle intention qui se concrétise

| Partenariats de l'OPM

Scolariser, bâtir un avenir pour des enfants en situation difficile à travers la musique, voilà le fruit d'une réflexion profonde qu’a menée la Fondation Ténor pour la Culture durant plus de deux années, et qui se concrétise aujourd’hui au sein de l’Ecole Internationale de Musique et de Danse de Rabat, qui verra le programme Mazaya démarrer ses premiers cours dès le 16 Janvier 2012. Le projet MAZAYA s’adresse à des enfants de 8 à 13 ans, sélectionnés selon des critères sociaux et artistiques. Il s’articule autour de valeurs à forte dominante humaine, illustrées par les actions suivantes : • Prendre en charge ces jeunes enfants principalement en difficulté sociale (Orphelins et démunis). • Les doter d’une formation générale élémentaire couplée à une formation musicale leur permettant à terme de se prendre en charge. • Leur Offrir un horizon de carrière dans des métiers liés à la musique. Le projet Mazaya aspire à deux grands challenges, en mettant en place un cursus qui comprend aussi bien la scolarité classique (Programme d’éducation non formelle par la Fondation Zakoura Education avec un certificat de fin de primaire), que la scolarité musicale (Méthodes d’enseignement de la musique et de la pratique instrumentale, adaptées à des enfants en situation difficile). Mazaya a comme mission de faciliter leur réinsertion éducative et sociale sur la période du programme (5 années) avec un accompagnement jusqu’à la majorité, pour les plus méritants d’entre eux. Lutter contre l'analphabétisme est sans doute le premier pas vers le changement du quotidien de ces enfants qui pourront ainsi échapper à la délinquance, à l'exclusion et acquérir les moyens pour se prendre en charge à travers la musique.

20

Visite guidée à l’EIMD

Accueil des parents et tuteurs des élèves inscrits au programme Mazaya lors de la journée se sensibilisation du 16 décembre 2011.


La rentrée des classes en 2012 :

Merci également à Madame Saîd Maria (Cochepa), Madame Meriem Zaz, Monsieur Hicham Meftahi et à la Fondation Zakoura Education. Nous contacter : Fondation Ténor pour la Culture : Tél. : 05 22 42 81 80 - Fax : 05 22 42 81 83 Bouchra Amrani : 06 46 11 13 41 - bouchra.amrani@opm.ma Caroline Saunier : 06 46 10 21 02 - caroline.saunier@tenorgroup.ma

| Partenariats de l'OPM

Le 16 décembre dernier a eu lieu la réunion de rencontre avec les parents (ou tuteurs) des 36 enfants inscrits au projet Mazaya. Au programme de la journée, une présentation du programme educatif aux familles, suivi d'une séance de réponses à leurs intérrogations, en présence de l’équipe opérationnelle du projet et celle de la Fondation Zakoura Education, qui collabore avec la Fondation Ténor pour la Culture pour assurer les cours d’ENF (Education Non Formelle) au sein du cursus Mazaya. Les familles ont exprimé une émouvante motivation pour le projet et une forte adhésion. Conscients du fait que l’environnement familial affecte immanquablement la structure d’apprentissage de l’enfant, les équipes projet de Mazaya mènent régulièrement des actions de sensibilisation sur le terrain, en se rapprochant des familles pour leur apporter un soutien et un encadrement social. Par ailleurs les préparatifs de l’accueil de la classe pilote sont en cours de finalisation. Il s’agit de préparer un environnement adéquat aux différents modules enseignés. C’est dans cette optique qu’un aménagement des salles de cours a été mis en place à l’EIMD Rabat afin d’accueillir les 36 enfants (8 à 13 ans basés dans les quartiers INDH du bassin géographiques Rabat Salé) inscrits au programme Mazaya. En parallèle, la Fondation Ténor pour la Culture, s’est investie fortement avec l’aide de ses partenaires, pour mettre en place des moyens de qualité au service du projet, notamment, l’acquisition de moyens logistiques et d’équipements, comme le transport scolaire des enfants, le service de restauration (le repas du midi et des collations durant la journée). Le programme Mazaya met aussi à la disposition de chaque enfant, un instrument de musique, des fournitures scolaires ainsi que des tenues vestimentaires. Etre solidaire n’est jamais un acte solitaire. Nous remercions chaleureusement toutes les entreprises, institutions, organismes publics et personnes physiques qui contribuent de près ou de loin au démarrage de ce projet et nous restons à la disposition de tous ceux qui souhaitent nous accompagner dans cette aventure humaine.

21


Ecole Internationale de Musique et de Danse Cycle de Conférences « Culture Musicale » à l’EIMD L’EIMD a inauguré un cycle de conférences « culture musicale », sur la programmation artistique de la saison 2011/2012 de l’orchestre philharmonique du Maroc. De quoi s'agit-il? Ces « cours » de culture musicale pour adultes vont vous permettre d’apprendre à écouter, à comprendre et à apprécier la musique clasique. Accessibles à tous, les séances de culture musicale permettent de comprendre une œuvre et son compositeur en les situant dans leur contexte. C'est l'occasion de satisfaire sa soif de découvertes musicales et d'approfondir ses connaissances sur un style ou une époque. Comment cela se passe-t-il ? Par l'écoute d'extraits musicaux, la mise en place de repères historiques, la découverte d'œuvres majeures, vous vous constiturez une discographie de qualité, vous apprendrez à repérer les différents courants et à apprécier les subtilités de la musique. Conférencier : Benoît Girault Programmation : Samedi 26 novembre 2011 - 15h : Les Symphonies de Beethoven Samedi 17 décembre 2011 - 15h : La musique de Grieg et Tchaïkovski Samedi 14 janvier 2012 - 15h : Schéhérazade de Rimski-Korsakov Samedi 11 février 2012 - 15h : Les grands concertos pour piano Samedi 31 mars 2012 - 15h : Les opéras de Puccini Lieu : EIMD – 439 route d’El Jadida, quartier Oasis, Casablanca. Places limitées – merci de réserver au 05 22 25 74 74.

| Partenariats de l'OPM

Rendez-vous de l’EIMD en 2012

22

L’EIMD adopte une démarche pédagogique basée sur la rencontre, l'évaluation et la diffusion. Ainsi, plusieurs rendez-vous et événements à grande et à moindre échelle sont organisés durant l’année. Petits Concerts : 17 et 18 février, 14 et 15 mars, 19 et 20 avril, 24 et 25 mai. Week-end autour de la Guitare : du 30 mars au 1er Avril Journées Portes Ouvertes : du 17 au 19 février Concours des Jeunes Talents de l’EIMD : du 7 au 20 mai Stage de Danse avec Jean-Marc Thill : du 1er au 6 mai Spectacles de fin d’année : du 23 mai au 3 juin Concours National de Musique du Maroc (10ème édition) - Guitare - Violon - Alto - Violoncelle - Contrebasse : du 25 au 30 juin

w

fa


Depuis plus de 10 ans, l’Ecole Internationale de Musique et de Danse encadre et développe les talents artistiques des enfants et des adultes. Comptant dans son équipe des professionnels de premier plan, l'EIMD dispense des formations dans un cadre sérieux et convivial, à Casablanca et Rabat.

www.eimd.ma

En octobre 2011, l’EIMD s'élargit avec deux nouveaux studios de danse à Casablanca et renforce son équipe avec des professeurs titulaires de diplômes d'enseignement chorégraphique et danseurs à l'Opéra de Paris.

facebook.com/ecoleeimd Ecole adhérente à la Fédération Française d’enseignement musical, chorégraphique et théâtral.

CASABLANCA 439, route d’El Jadida - Oasis Tél. 05 22 25 74 74

Nos principaux partenaires

Sponsor Officiel

| Partenariats de l'OPM

Leur passion mérite la meilleure formation !

RABAT 73, lot. Meddoun - Birkacem Route des Zaërs - Souissi Tél. 05 37 75 51 51

21


Remerciements Nos remerciements les plus sincères aux institutions, aux organismes et aux personnes qui ont accompagné et soutenu l’Orchestre Philharmonique du Maroc depuis sa création, ainsi qu’aux artistes étrangers. Forces Royales Air Garde Royale Gendarmerie Royale Ministère de la Culture Conseil Préfectoral de Rabat Wilaya du Grand Rabat Communauté Urbaine de Rabat Monsieur Hassan Amrani, Wali de Rabat Monsieur Fathallah Oualalou, Président du conseil de la Commune Urbaine de Rabat Conseil Préfectoral de Casablanca Wilaya du Grand Casablanca Communauté Urbaine de Casablanca Monsieur Mohamed HALAB, Wali de la Région du Grand Casablanca et Gouverneur de la Préfecture de Casablanca Monsieur le Gouverneur de la Préfecture des Arrondissements de Casa-Anfa Monsieur Mohammed Sajid, Président du Conseil de la Commune Urbaine de Casablanca Province d’El Jadida Monsieur Mouâad Jamaï, Gouverneur de la Province d’El Jadida Monsieur Abdellah Lahrach chef du cabinet du Gouverneur Wilaya de Tanger Communauté Urbaine de Tanger Agence pour la Promotion et le Développement du Nord Monsieur Mohammed Hassad, Wali de Tanger Monsieur Mustapha El Ghannouchi, Secrétaire Général de la Wilaya de Tanger Monsieur Fouad El Omari, Président de la Commune Urbaine de Tanger Monsieur Noureddine Badraoui, Secrétaire Général de la Commune Urbaine de Tanger Monsieur Fouad Brini, Directeur Général de l’Agence de Développement du Nord Monsieur Mehdi Serghini, Directeur du Développement Social et de la Coopération Madame Meriem Benzakour de JLEC Madame Soumia Chraïbi et Monsieur Talal Benjilali de Mazagan Beach Resort Théâtre National Mohammed V Rabat Monsieur Mohammed Benhsain, Directeur du Théâtre National Mohammed V Cinéma Rialto Casablanca Conservatoire de Musique et de Danse de Rabat Accolade Monsieur Ali Alaoui, Directeur Général de PSD Monsieur Lotfi Rachidi Studio Flash Rabat Carrefour des Livres Casablanca Cinéma Colisée Marrakech Ecole Internationale de Musique et de Danse Les Eaux Minérales d’Oulmès La Fondation Ténor Pour la Culture Orchestre Pasdeloup

24

M

M

M

Mon

M


Comité d’Honneur et de Soutien de l’Orchestre Philharmonique du Maroc L’Orchestre Philharmonique du Maroc remercie chaleureusement les membres de son Comité d’Honneur et de Soutien pour la qualité de leur engagement en faveur de la musique et de la culture. Leur aide participe concrètement au rayonnement de l’orchestre.

Monsieur Hassan ABOUYOUB, Monsieur Anass ALAMI, Monsieur Hassan AMRANI Monsieur Jacques ATTALI, Madame Christiane AUTIN, Monsieur Jaloul AYED, Monsieur André AZOULAY, Monsieur Mohamed BENCHAABOUN, Monsieur Othmane BENJELLOUN, Madame Amina BENKHADRA, Monsieur Hosni BENSLIMANE, Monsieur Jean-Claude CASADESUS, Monsieur Mourad CHERIF, Monsieur Gerhard DEISS, Monsieur Bruno DETHOMAS, Monsieur Abdel Rahman EL BACHA, Monsieur Ahmed ESSYAD, Monsieur Mustapha FARIS, Monsieur Alberto José NAVARRO GONZÁLEZ Monsieur Saâd HASSAR, Monsieur Georges François HIRSCH,

Ambassadeur du Maroc en Italie Directeur Général de la CDG Wali de Rabat Economiste et Ecrivain Conseillère en communication Compositeur et Ministre des Finances, Tunisie Conseiller de Sa Majesté Le Roi Président Directeur Général de la Banque Populaire Président Directeur Général de la BMCE Ministre de l’Energie et des Mines Général de Corps d’Armée Chef de l’Orchestre national de Lille Président du Conseil de Surveillance de la BMCI ancien Ambassadeur d’Autriche au Maroc ancien Ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc Pianiste Concertiste Compositeur de musique classique contemporaine Président d’Honneur de la BMCI Ambassadeur d'Espagne au Maroc Secrétaire d’Etat au Ministère de l’Intérieur Directeur de la Musique et de la Danse au Ministère de la Culture, France

Madame Haruko HIROSE, Monsieur Saïd IBRAHIMI, Monsieur Bruno JOUBERT, Madame Saïda LAMRANI KARIM,

ancien Ambassadeur du Japon au Maroc Directeur général de Casablanca Finance City Ambassadeur de France au Maroc Président du Conseil de surveillance du Crédit du Maroc

Monsieur Eneko LANDABURU, Ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc Monsieur Fayçal LARAICHI, Président Directeur Général de la SNRT La Présidence de ce Comité a été confiée à Mustapha FARIS, fervent mélomane qui soutient l'Orchestre depuis sa création.

25


Musiciens de l'OPM Premiers Violons

Farid BENSAID (Violon Solo) Mouad ABBAD Youssef BENNANI Gibril BENNANI Omar ECH CHORFI Laszlo FODOR Hicham IBOURK Hicham IHIRI Yassine MATJINOUCHE Ahmed REGRAGUI Ahmed SAIDI Youssef SEMLALI Samir TAMIM

Seconds Violons Yassine AJEMAA

(Chef d’attaque)

Réda AGDI Mohamed BEN HAMOU Jawad BOUTAR Toufik EDAHBI Oussama EL AIDI Abdelkader RAHMANI Mohammed RAHMANI Mohammed ROUIJEL Mahjoub SEGHIRI Miyuki YAMAGUCHI Zaky ZAZ

Altos

Diane DUBON (Chef d’attaque) Moulay Ismail ALAOUI Jamal ASSOUAD Redouane BELMSAGUEM Mohamed BRAROU Lahcen FASSAL Redouane GUENNOUN Mustapha HAFSSI Mohammed OUAKKI Abdelghani ZOUITNI

Violoncelles

Maude FEREY (Chef d’attaque) Abderrafik CHERRAF (Chef d’attaque)

26

Mohammed Habib BELAABAR Yassir BOUSELAM Abdelmounim CHERRAF Anouar ESSAIDI Mohammed Amine RAHAIM Anas SEMLALI

Contrebasses

Gérard GRANIER (Chef d’attaque)

Mohamed JOUMAA Mohcine LAHLOU Abdelilah MAGHRAOUI Mohamed OUAABOUD

Flûtes

Johanne FAVRE ENGEL (Flûte Solo)

Abdessamad LAZRAK

Harpe

Audrey PERRIN

Timbales

Adrian SALLOUM

Percussions

Anwar BELHAMIDI Mustapha BENDAOU Abdellah EL MAHJOUR Smail MARKAZI Adil TOUMI

( Flûte et Piccolo)

Zoubir LAAJAJ (Piccolo)

Hautbois

Abdelouahab LICHIR

(Hautbois solo)

Hayat ABOU EL HAJA Nabil M’HIRIZ (Cor anglais)

Bassons

Gyula BELHAZY (Basson Solo) Mohamed SAMARI

Clarinette

Elodie ROUDET (Clarinette Solo) Abdelali ZAKARIA

Cors

Todor TACHEV (Cor solo) Jamila BOUCHEKARA Abdelilah HASSINI Ayoub SAHROUTE

Trompettes

Abdelkbir CHAREB (Trompette solo)

Florent CARDON (Trompette solo)

Abdelkrim TAJI

Equipe administrative Présidence Farid BENSAID Secrétariat Général Yassine MATJINOUCHE Direction Artistique Benoît GIRAULT Direction Déleguée Bouchra AMRANI Direction Technique Mohamed LOUZGANI Organisation & Production Adnane ZOUGARI Communication Hicham TAIBI Ressources Humaines Asma TEMNATI Affaires Générales Ahmed BECHTAOUI Régie Brahim EL FAIZ Boubker FAHIM Toufik GUENNOUN Parthothèque Hakim ENNASER Chef de projet Mazaya Hanaa Boutaleb

Fondation Ténor pour la Culture

Trombones

Communication et partenariats Caroline SAUNIER

(Trombone solo)

Contrôle de Gestion Mariam DahmanE

Abdelali LAMAALEM Gyula KONCZ Hassan RAZIKI

Tuba

Rachid BOURHANI

Finance Radouane AHLIYAT Juridique Lotfi KOSSEMTINI


Prochains Rendez-Vous Mars 2012 – Morocco Philharmony International Piano Competition Partenaire : Crédit du Maroc Epreuves Récital : Lundi, Mardi, Mercredi et Jeudi 12, 13, 14 Mars à 10h et à 20h Vendredi 16 Mars 20H00 : Finale avec Orchestre, Théâtre National Mohammed V, Rabat Samedi 17 Mars 20H00: Concert de clôture, Cinéma Rialto, Casablanca

Avril 2012 – Opéra La Bohème de Puccini Partenaire : Crédit du Maroc Jeudi 12 Avr. 17h00 : Répétition générale ouverte au jeune public, Théâtre National Mohammed V, Rabat Samedi 14 Avr. 20h00 : Représentation de Gala, Théâtre National Mohammed V, Rabat Dimanche 15 Avr. 20h00 : Représentation publique, Théâtre National Mohammed V, Rabat Mardi 17 Avr. 20h00 : Représentation publique, Théâtre National Mohammed V, Rabat

Juin 2012 – Fête de la musique Partenaire : Fondation CDG Mercredi 20 Juin 20h30 : Concert gratuit et en plein air, Place Mohammed V, Casablanca Jeudi 21 Juin 20h30 : Concert gratuit, Théâtre National Mohammed V, Rabat Vendredi 22 Juin 20h30: Concert au profit d’une association caritative, Rabat Samedi 23 Juin 20h30: Concert gratuit, Agadir Programme sous réserve de modifications

Une petite faim en sortant du concert à Rabat? Le restaurant Le Bartoldi vous accueille les soirs de représentation jusqu’à 1 heure du matin. 83 avenue Oqba - Agdal- RABAT T : 05 37 77 77 59

ats

27


Le Cercle de l’Orchestre Philharmonique du Maroc L'Orchestre Philharmonique du Maroc tient à remercier l'ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur soutien généreux et fidèle. 2M Accor Hospitality Adecco Afric Audit Conseil Alcatel Maroc Atlanta Atlas Voyages Attijari Finances Corp. Aswat Axa Assurance Bourse de Casablanca Bymaro CDG Capital C.G.I. C.I.H. C.M.H. CNIA SAADA Coca Cola Crédit Agricole du Maroc Crédit du Maroc C.T.M. DHL Logistics Morocco Ecole Internationale de Musique et de Danse Eqdom Ernst & Young Fondation Banque Populaire Fondation BMCI Fondation CDG Fondation ONA Fondation Ténor pour la Culture Groupe AFMA Groupe RMO Maroc Infomédiaire Isaaf Mondial Assistance Jet4You

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

JLEC KIA Motors Maroc Label'Vie L’Economiste La Nouvelle Tribune Le Matin du Sahara Les Eaux Minérales d’Oulmès Lydec Marsa Maroc M.C.M.A. Mamda Méditel Ministère de la Culture Mifa Yamaha Musique Office National des Aéroports Office National des Pêches ONCF O.N.M.T. Poste Maroc RMA Watanya Rekrute.com Royal Air Maroc Sigmatel Société Générale Stokvis Sunergia Synchronism Team Young & Rubicam Ténor Group Théâtre National Mohammed V TOTAL Maroc UGGC Wafa Assurance Wafasalaf Zurich Assurances Maroc

Association à but non lucratif soutenue par la Tél : 05 22 42 29 52 | Fax : 05 22 47 31 74 www.opm.ma | contact@opm.ma

Programe opm nouvel an2012  
Advertisement