Optimiste Immobilier N°28 (Hors série 2022)

Page 1

N° 28

IMMOBILIER

LES VILLES OÙ IL FAIT BON

VIVRE

N°28 - HORS SÉRIE 2022

Loisirs - Éducation - Écologie Santé - Culture - Commerces - Travail Sécurité - Transports - Patrimoine

HORS-SÉRIE - ÉDITION 2022 NE PEUT ÊTRE VENDU



SOMMAIRE

5 ÉDITO

6

PORTFOLIO

PROGRAMME NEUF

13

CHOISIR DE VIVRE ICI

POURQUOI NOS VILLES ONT LA COTE

18

IL Y FAIT BON VIVRE

18 NICE La dynamique 26 ANTIBES La culture du haut niveau

PHOTOS : PRESSE - MAIRIE DE NICE

32 V ENCE Elle a tout d’une grande 36 CAGNES-SUR-MER Authentique et familiale

40 CANNES Le village mondial 47 MENTON Dans l’intimité de la Côte d’Azur 52 GRASSE Entre jeunesse et renouveau 56 MONTAGNE : HAUT-PAYS Investir le Haut-Pays 63 L ES ICÔNES Les pépites pleines de caractère

66

AVIS D'EXPERTS

ET L'IMMOBILIER DANS TOUT ÇA ?

Interview de Jacques Agid, Cyril Monteau et Christophe Bousquet, professionnels azuréens de l’immobilier.

71

UN TERRITOIRE

À LA POINTE

71 72 73 74

SANTÉ M OBILITÉ C OMMERCE SPORT

Pour retrouver les quatre derniers numéros de notre magazine sur www.optimistemagazine.fr ou en téléchargeant gratuitement l’application Optimiste Côte d’Azur sur votre tablette et votre mobile (App Store et Google Play). Suivez l’information résolument positive sur Facebook, Twitter et Instagram. 3


L’ÉPARGNE D’iCi FiNANCE LES PROJETS D’iCi

Construction d’hôpitaux, de routes, d’écoles, de logements, financement d’entreprises… Au Crédit Agricole Provence Côte d’Azur, l’argent que vous nous confiez sert avant tout à financer ce qui est utile à notre belle région.

04/2022 | IP-Optimiste-EpargneUtile-170*240 - Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Provence Côte d’Azur (CA PCA), société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, dont le siège social est situé Avenue Paul Arène - 83300 Draguignan Cedex, immatriculée au RCS de Draguignan sous le n° 415 176 072. Société de courtage en assurance immatriculée au registre des intermédiaires en assurance sous le numéro 07 005 753 - www.orias.fr. Titulaire de la carte professionnelle Transaction, Gestion Immobilière et Syndic n° CPI 83022021000000012 délivrée par la CCI du Var, bénéficiant de Garantie financière et Assurance Responsabilité Civile Professionnelle délivrée par CAMCA, 53 rue de la Boétie 75008 Paris. Crédits photo : iStockphotos©.


ÉDITO HORS-SÉRIE IMMOBILIER - OPTIMISTE CÔTE D'AZUR - ÉDITION 2022 ÉDITEUR SOPRESS Information & rédaction CO-ÉDITEUR - Hors-série Immobilier RAMEL Communication DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Fabrice Vallerent (f.vallerent@sopress.fr) CONSEIL ET STRATÉGIE IMMOBILIÈRE RAMEL Communication www.ramelcommunication.fr RÉALISATION SOPRESS - Le LAB www.sopress.fr DIRECTION ÉDITORIALE Fabrice Vallerent Jean-François Puisségur Christelle Lefebvre RÉDACTEURS Christelle Lefebvre Aurélia Lasorsa Mélissa Mari Marie Guliano PHOTOS REPORTAGES Olivier Warter www.ex-presso.fr FABRICATION - Print - Digital - Web Didier Torri Olivier Warter Arnaud Lapouze www.ex-presso.fr PHOTOS DE COUVERTURE Stock.adobe.com - O. Warter/ex-presso.fr Gilles Lefrancq (Jazz à Juan 2015) IMPRESSION Imprimerie TRULLI. www.imprimerietrulli.com CONTACT Fabrice Vallerent (f.vallerent@sopress.fr) DÉPÔT LÉGAL À PARUTION ISNN : 2425-0562. TIRAGE ET DIFFUSION. Édition papier : 7 000 exemplaires. Éditions tablette et mobile : 7 000 applications (nombre d’applications téléchargées sur App Store et Google Play. Source Adobe Digital Publishing).

PHOTO : STOCK.ADOBE.COM

L’éditeur ne peut être tenu pour responsable des éventuelles erreurs de publication. Optimiste Côte d’Azur est une marque déposée et une propriété exclusive. Concept éditorial - Concept Multimédia. Tous droits de reproduction réservés.

OPTIMISTE CÔTE D’AZUR EST PARTENAIRE DE

À

LE SOLEIL DONNE !

l’heure où l’actualité « tape sur nos systèmes », avec l’envie « que tout le monde s’aime », quelle chance de vivre ici, entre mer et montagne, sur ce territoire béni des dieux que le monde entier nous envie. Parce que nos esprits sont résolument optimistes, ouvrons les yeux et ensemble imaginons une autre vie pour demain. Focalisons-nous sur ce que l’homme sait construire de bonheur et de paix, de projets et de possibles où la qualité du quotidien devient une priorité absolue. Ici, avec fierté et ambition, les acteurs du territoire azuréen agissent pour le bien-être et l’épanouissement des résidents. Travail, éducation, santé, culture, transport, sécurité, les villes d'ici placent la barre toujours plus haut, au point que vous êtes nombreux à vouloir vous y installer. Et comment ne pas vous comprendre : ici, les projets immobiliers ou d’urbanisme sont « de l’or intelligent ». Ils construisent des villes aux mobilités plus douces, aux espaces reverdis, aux habitats de haute qualité environnementale. Ici, 300 jours par an, nous avons la chance que les autres n’ont pas : ce soleil qui, chaque matin, redonne « la même couleur aux gens, gentiment ». n Fabrice Vallerent & Jean-François Puisségur Co-Éditeurs

NOS AMBASSADEURS EIFFAGE IMMOBILIER × Métropôle Nice Côte d’Azur × IMMOBILIER À VENCE × Mas Provence × Porsche Groupe Segond × PASSIONNÉMENT TNN × Nice-Matin × Banque Populaire Méditerranée × CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES × Grimaldi Forum × Mini × Eneomey × Mazda × Hyundai × Cadremploi × Kaufman & Broad × Arkopharma × Palais des Festivals de Cannes × Pitch Promotion × Nicexpo × Hôtel Negresco × Vinci Immobilier × Cabinet Secam × CRÉDIT AGRICOLE PROVENCE CÔTE D’AZUR × SOGEPROM NICE CÔTE D’AZUR × Éditions Gilletta × Opéra de Nice × Vinci Autoroutes × Hippodrome Côte d’Azur × CCI Nice Côte d’Azur × Office de tourisme Nice Côte d’Azur × Perrin Ravioli × Fiat × Azur Trucks × LA MAISON OREA - GROUPE IPPOLITO × Ville de Vence × Ville de Nice × Ville de Cagnes-sur-mer × ICADE PROMOTION × Polygone Riviera × Station d’Isola 2000 × Home & Garden × Ville de Mougins × Ville de Grasse × Ville de Biot × Ville de Cannes × Sagec × LE COMPTOIR 2 NICOLE × Renault × Noliju × Infiniti × CAP 3000 × BMW Nice Premium Motors × Chullanka × Morisset Sports × Imprimerie Trulli × Mitsubishi × Molinard × Immobilière GTI Orpi × CRT CÔTE D’AZUR × COGEDIM × École de ski français d’Isola 2000 × Atry Home × CICA × Dermaceutic × Le Figaro Immobilier × SOGEPROM × IMPACT PUB × Les Étoiles de Mougins × Icade × Zencom × PRINTEMPS CAGNES-SUR-MER × Tourrettes Esprit Trail × Ruinart × Fitlane × Hôtel Le Druos × Pôle Company × Explorimmoneuf × NEXITY × Chalet Belvédère × Audi × Vildéo × CASA × PROJET RÉAL × Nuits du Sud × UPE 06 × Chevron Villette × LBN – GROUPE AUDEMARD × Havana Club × Nice Properties × Kineti × Neway × Riviera Realisation × OGCNice × Ren by Perradotto × LAFAGE TRANSACTIONS - CENTURY 21 × Galeries Lafayette × Gros-mots.fr × Home Salons × Turkish Airlines × Suiss Courtage × Hôtel Belles Rives × Mozart Autos × Hôtel Terre Blanche × Hôtel Casadelmar × Viadeo × Aqua Lung × J. Bonet × VERSPIEREN CÔTE D’AZUR × Pâtisserie Lac × Société des Bains de mer de Monte Carlo × Home Store × Fragonard × BOUYGUES IMMOBILIER × LE CANTEMERLE × Atrium Paysage × SYNDICAT MIXTE DE LA VÉSUBIE × Air Corsica × Phocéens Voyages × Azimut × Château Roubine × Champagne Billecart Salmon × Rolex Monte Carlo Master × Adim - Vinci Construction × Musée National du Sport × One & 1. 5


PROMENADE DU PAILLON II Nice Centre Il est emblématique de la politique de réintroduction de poumons verts en cœur de cité entreprise par les villes de la Côte d’Azur depuis plusieurs années. Le projet de João Luis Carrilho da Graca et Alexandre Chemetoff & Associés ouvre de nouvelles perspectives paysagères en prolongement de la promenade du Paillon à Nice. Outre la création d’îlots de fraicheur, véritable sanctuaire pour la biodiversité, la plantation de 1 500 arbres sur les 8 ha de surface perméable supplémentaires permettra d’absorber 50 tonnes de CO2 et de faire baisser le bruit urbain de 6 à 8 décibels. Une version de la ville-jardin made in XXIe siècle. n C.L.

Photo : Métropole Nice Côte d’Azur / AXYZ pour Alexandre Chemetoff & associés, Carrilho da Graça arquitectos


PORTFOLIOCHOISIRDEVIVREICI - 7


8 - PORTFOLIOCHOISIRDEVIVREICI


ECOTONE Sophia Antipolis Le tertiaire a atteint des chiffres record en location et vente de bureaux commercialisés en 2021 avec un marché boosté par l’arrivée de nouvelles offres, notamment à Nice avec l’aménagement du Grand Arenas et de Nice Méridia. Parmi les projets aux traits futuristes, signal de la transformation des Trois Moulins en campus écologique, Ecotone redessine l’entrée de la technopole de Sophia Antipolis. Un projet remporté par la Compagnie de Phalsbourg en partenariat avec Xavier Niel et en association avec les Ateliers Jean Nouvel, Oxo (Manah Rachdi) et AAFB (Atelier d’architecture Foussat Bapt)., 40 000 m2 d’activité tertiaire, d’hôtellerie et de services, conçus pour devenir un pôle d’excellence du biomimétisme en France. n C.L. Photo : Presse


ICONIC Nice Centre Il est symbolique du travail de requalification urbaine conduit par la ville de Nice. Iconic a été dessiné pour créer une nouvelle centralité autour de la gare Thiers. Ce diamant à la forme ultra dynamique est signé Daniel Libeskind, l’auteur du master plan de Ground Zero à Manhattan, du Musée juif à Berlin ou encore de l’emblématique Crystals à Las Vegas. Véritable signal architectural, il apporte une offre nouvelle avec un hôtel de luxe, une salle de spectacle de 600 places, des commerces, bureaux, cafés et restaurant panoramique. Une surface de plancher de 18300 m2. n C.L.

Photo : Studio Libeskind


PORTFOLIOCHOISIRDEVIVREICI - 11


EXCLUSIVITÉ

NICE PORT - QUAI PAPACINO

Magnifique appartement de 4 pièces en duplex de 127m2 avec balcon et magnifique vue sur le Port de Nice. Cet appartement se compose: d’une entrée, d’un salon, d’une cuisine indépendante aménagée et équipée avec coin salle à manger, 1 chambre. A l’étage : un bureau, une chambre et une salle de bains. Une chambre de bonne complète ce bien. Proche de toutes les commodités. Contact : 04 92 00 82 82

Ref : N-40442

PRIX : 1 200 000 €

127 m2

3 chambres

DPE : E

Balcon

Panorama

Les honoraires d'agence seront intégralement à la charge du vendeur. Copropriété de 11 lots - 1 680.68€ par an. DPE E - Montant estimé des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard : entre 2145 € et 2903 € pour 2021

CAP DE NICE - MONT BORON

Superbe 3 pièces entièrement rénové au sein de l’une des plus prestigieuses résidences du secteur, dominant le mythique palais Maeterlinck. La résidence est gardée et bénéficie d’une piscine. Cet appartement est composé d’un séjour et de 2 chambres donnant sur une profonde terrasse de 33 m² et un joli jardin surélevé de 60 m², le tout avec une magnifique vue sur la baie de Nice, au calme et ensoleillé, de 2 salles de bains, d’une cuisine équipée, d’une cave et d’un double garage fermé. Contact : 04 92 00 82 82

Ref : N-40389

PRIX : 1 450 000 €

2 chambres

Piscine

Jardin

DPE : D

Terasse

Panorama

Les honoraires d’agence seront intégralement à la charge du vendeur. Copropriété de 88 lots - 5 372€ par an. DPE D - Montant estimé des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard : 1015.53€ pour 2015

10 AGENCES À VOTRE SERVICE 12

TEL : 04 92 00 82 82

FRENCH-RIVIERA-PROPERTY.COM


À la une

CHOISIR DE VIVRE ICI

Nice, ses couleurs de carte postale et la vie qui va avec.

POURQUOI NOS VILLES ONT LA COTE Vous rêvez de vous installer ici ? Autant vous prévenir. C’est vrai, il fait chaud, il y a du monde et c’est cher. Mais c’est comme réduire la vie d’un Parisien au métro-boulot-dodo. A vous d’y introduire vos bulles d’oxygène, celles qui vous donnent le smile et rallument vos étoiles. Il y a le choix.

PHOTO : STOCK.ADOBE.COM

Q

Par Christelle Lefebvre

uand Hannah Fraison a quitté l’autre bout de la France pour s’installer sur la Côte, ses proches lui ont dit : « Tu ne tiendras pas. Toi qui aime la nature, le rythme des saisons, tu vas dépérir au milieu du béton. » Plus de dix ans après, rien qu’à y repenser, elle éclate de rire. On ne va pas se mentir. Bien sûr que le littoral est très urbanisé mais très franchement, les îlots de nature sont à portée de jambes, même dans les grandes agglomérations. Et quel maire n’agit pas pour verdire sa ville aujourd’hui ? Dans les Alpes-Maritimes, aux 120 km de côtes répondent 14 parcs naturels départementaux, 16 parcours de golf et

14 stations de sport d’hiver. Un fabuleux terrain de jeux, vous ne trouvez pas ? Le confinement et le télétravail ont déclenché une folle envie de déménager ? Vous êtes à une période charnière de votre vie et avez envie d’un nouvel horizon, d’un nouveau challenge ? Vous êtes sur la Côte d’Azur ou vous y êtes venus puisque vous tenez ce magazine entre vos mains et vous réfléchissez à vous y établir ? Voici quelques marqueurs pour compléter le profil « Côte d’Azur ». Une terre d’innovation Levez les yeux : vous les voyez ce ciel bleu 13


CHOISIR DE VIVRE ICI

azur insolent et cette luminosité qui a fasciné aussi bien Renoir à Cagnes, Bonnard au Cannet, Picasso à Antibes que Matisse à Nice ? Vivre sur la Côte d’Azur, c’est bénéficier de plus de 300 jours de soleil par an. C’est aussi adopter une terre de contraste, aussi bien culturel que géographique, avec une position unique entre mer et montagne, 4300 km2 aux paysages invraisemblables qui attirent les tournages et grands noms du cinéma, un patrimoine exceptionnel, une programmation culturelle effervescente et une population cosmopolite… Habiter la Côte d’Azur, c’est tout autant faire preuve de pragmatisme : lieux mythiques et enviés, nos villes ont la cote parce qu’elles sont attractives en matière d’emplois. Depuis la reprise, la Région Sud affiche une des plus belles vitalités françaises, la Métropole Nice Côte d’Azur se classant 2e territoire le plus dynamique au plan national avec + 5,2 % des effectifs salariés par rapport à 2020. « Un des atouts principaux de la Côte est indéniablement l’innovation. C’est un cadre privilégié pour développer ses compétences, estime Philippe Servetti, le directeur de Team Côte d’Azur, l’agence d’attractivité du territoire. Choisir de s’y installer, c’est s’appuyer sur un écosystème stimulant, toucher des marchés porteurs, des filières d’excellence tournées vers l’avenir. » Healthtech, greentech, IA, les chiffres parlent pour lui : 2072 entreprises à capitaux étrangers sont implantées ici, employant 36 000 personnes, de 68 nationalités. Ouverte sur le monde Aux services et tourisme qui ont fait les ors de l’économie azuréenne se sont ajoutées des filières de pointe. Sophia Antipolis est depuis 50 ans la première technopole européenne consacrée aux technologies de l’information, l’EcoVallée aux portes de Nice est la première opération d’intérêt national entièrement dédiée au développement d’écotechnologies et à la ville intelligente. « Labélisée French Tech, 3IA, IDEX, la Côte d’Azur est un territoire de recherche et

Le Mercantour, un jardin d’Eden à deux pas de chez vous.

CHIFFRES 560

entreprises installées sur la zone industrielle de Carros, la plus importante du département (188 Ha, 11 700 salariés), dont Virbac, Arkopharma, Malongo et Rica Lewis.

18

grands projets structurants prévus pour Nice 2030, 4 Mds d’euros d’investissement public, 40 000 créations d’emplois attendues. D’ici 2030 sur la métropole niçoise.

14

d’innovation à haut potentiel, martèle régulièrement Jean-Pierre Savarino, le président de la CCI Nice Côte d’Azur. Un pool d’expertises, de laboratoires d’excellence, de réseaux professionnels qui favorisent la fertilisation croisée entre entreprises et université, PME, Grands comptes, recherche publique et R&D. » Même si la géographie y est propice, vous l’aurez compris, on n’y fait pas que bronzer. La deuxième destination touristique de France est aussi un vivier d’ingénieurs, de chercheurs et d’entrepreneurs ambitieux pour qui la connectivité du 2e aéroport international de France ouvre les portes du monde : plus de 100 destinations en direct vers 33 pays, des vols quotidiens vers l’Europe, l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient et l’Asie. Et bonne nouvelle, aux infrastructures qualitatives en matière de santé, de transport et de formation s’ajoute une véritable qualité de vie. Un art de vivre Si, comme Hannah, l’environnement est pour vous un sujet majeur, les saisons,

PHOTO : STOCK.ADOBE.COM

À la une


À la une

CHOISIR DE VIVRE ICI

Cannes, ici la star c’est vous.

c’est d’abord sur les marchés que vous pouvez les trouver, dans la diversité des produits à glisser dans votre panier. La joie de guetter les premières fraises de Carros au printemps, les belles tomates juteuses du début de l’été qui viendront se marier à souhait avec une burrata crémeuse et un filet d’huile d’olive, les petites courgettes au vert tendre et fleurs jaunes rayonnantes qui appellent beignets et farces rafraîchissantes. L’automne arrive : le raisin passe le relais aux

CHIFFRE 2e

destination France : 11 M de touristes par an, dont 2 M de visiteurs d’affaires, 500 000 congressistes.

pommes d’Entrevaux, à marier avec un fromage de montagne et jambon corse... Si c’est ça dépérir, alors Hannah est prête à le refaire mille fois. Et la nature ? C’est tout autour de vous que vous la trouverez. Une envie de forêt : hop, filons vers l’arrière-pays. Bonjour le camp romain où fleurit le thym au Rouret, bonjour les bords de la Brague entre Valbonne et Biot, à moins que d’aller sentir les violettes de Tourrettes-sur-Loup qui succèdent au Mimosas de Tanneron, ou d’aller fouler les terres rouges de l’Esterel. C’est ce qu’on appelle avoir l’embarras du choix. Les guides Randoxygène édités par le conseil départemental sont une mine d’or pour les arrivants en quête d’idées. Rien que trois tomes ! Uniquement pour les marcheurs. Auxquels s’ajoutent les volumes dédiés au VTT, via ferrata et autres raquettes. Avant d’en faire le tour, il se pourrait que quelques années se soient passées… Des identités uniques Vous détestez marcher ? Toute idée de sports vous révulse ? Votre kiff est d’aller vous poser en terrasse et de compter les voitures de luxe que vous croisez ? Bienvenus sur la Côte. Pour le bruit des V8, on ne saurait trop vous conseiller

FOCUS

CHANGER DE GRILLE DE LECTURE : UN IMPÉRATIF

PHOTO : HERVE FABRE

D

e la lumière, des espaces extérieurs, des lieux de partage et zones d’intimité distinctes, le tout avec un impact environnemental minimal, une consommation d’énergie réduite et bien sûr une excellente connexion très haut débit… Les critères de recherche 2021 restent phares en 2022. Les couples continuent de fuir leurs beaux appartements haussmanniens en quête de jardins, terrasses et qualité de vie, la clientèle scandinave en mal de lumière est toujours au rendez-vous. Le constat du CICA (club de l’immobilier Côte d’Azur) est sans appel : la demande reste soutenue, sur le littoral comme dans l’arrière-pays, les biens à la vente partent vite. Résultat, pour vous y retrouver sur le territoire, agents immobiliers et promoteurs vous le confirmeront : autant changer de grille de lecture tout de suite. Vous

aimeriez connaître le prix moyen au mètre carré par habitat, dans le neuf comme à la revente ? 5 843 euros pour le prix moyen des ventes réalisées dans le neuf l’an dernier, 4 398 euros dans l’ancien selon l’Observatoire Immobilier d’Habitat. Mais les écarts de prix minimum et maximum au sein d’une même communauté d’agglomération sont tels que ces indicateurs vous serviront assez peu. Oubliez l’optimisation du m2, le bon coup à faire, le quartier le plus facile à la revente. Vous réinterprétez votre home sweet home, allez là où vous pensez que vous serez bien. Et pour le reste, c’est à la confiance mutuelle qu’il va falloir fonctionner, pour un achat fondé sur des valeurs de vie bien plus que sur un prix de marché. En ce moment, c’est le ressenti, l’humain, le subjectif qui font la différence. Et donc le prix de vente. C.L. 15


À la une

CHOISIR DE VIVRE ICI

un arrêt au stand à Monaco, devant le casino. A moins que vous ne préfériez la Croisette à Cannes. C’est toute la richesse de ce territoire. Ici chaque ville, chaque bassin est membre d’une même famille, avec un ADN commun ET une identité différente. C’est bien pour cela qu’on a mis entre vos mains un magazine qui vous permet d’affiner votre projet, de trouver votre chez-vous, en fonction de vos marqueurs. La Côte est aussi paradoxale que cela : le strass y cohabite avec des zones miraculeusement préservées. Le luxe et le glamour y tutoient l’authenticité des villages haut perchés, les tables étoilées les petits restos hospitaliers et généreux, où votre porte-monnaie retrouve du souffle. Bien sûr pour circuler et accéder à certains lieux l’été, on ne saurait trop vous conseiller d’adopter le deuxroues. Ca fait partie du style de vie azuréen. Tout comme de monter skier l’hiver dans les stations à moins de deux heures du littoral et de redescendre prendre un apéro vue mer, de caboter l’été avant de coller les bateaux pour un déjeuner amical en baie de Villefranchesur-Mer ou entre les îles de Lérins. Réinterroger l’habitat La vraie Côte d’Azur appartient aux curieux, à ceux qui ont envie de dénicher leurs bonnes adresses. Vivre sur la

Comme ici à Antibes, tout un territoire les pieds dans l’eau.

Côte, c’est pouvoir y trouver un équilibre professionnel et personnel. Pour le logement c’est pareil, à chacun ses critères. Le bon logement, c’est plus qu’une question de prix du mètre carré, de potentiel de revente, c’est celui qui vous correspond. Hannah, son choix était d’avoir un appartement où, instantanément, en se levant, elle saurait qu’elle était à Nice. Qu’il soit sur la place Garibaldi ou sur les hauteurs de Cimiez. Et vous ? C’est quoi votre banane ? Qu’est-ce qui vous mettra en joie le matin ? n FOCUS

C

’est la question que tout nouvel arrivant se pose : peut-on se lasser d’une vue mythique ? Regardez les battles de photos qui ont lieu chaque jour sur Instagram et Twitter. Vous verrez que non. Il ne se passe pas une semaine sans que Thomas De Pariente, Cannois travaillant dans une startup à Nice, ne poste une vue prise sur son trajet. Guère plus de quelques heures pour que l’ambassadeur de la Côte d’Azur @slpcannes

ne lui réponde en enfonçant le clou, partageant l’émotion du jour capturée par son objectif. Et nous ne parlons pas des cartes postales postées par les offices de tourisme qui font admirablement bien leur travail pour entretenir la fièvre du désir. Au début, où que l’on se trouve sur le littoral, on regarde la mer et on se demande si au quotidien on ne finira pas par passer à côté sans la regarder. Et plus on la regarde, plus 16

on s’aperçoit qu’elle varie : chaque jour, la palette se nuance, les couleurs changent. Pourquoi pensez-vous qu’autant de peintres ont posé leurs pinceaux ici ? Pourquoi pensez-vous qu’onze millions de touristes affluent ici ? Année après année, la magie continue d’opérer. Qu’on contemple la mer, la montagne, les gorges qui relient les vallées au littoral, on en prend plein les yeux. Et ça, c’est cadeau. C.L.

PHOTO : SOUTH AIR X DRONE 06

MYTHICO-SCEPTIQUE ?


Trouvez le bonheur dans nos résidences Saint-Martin du Var

Intimi

A P P A R T E M E N T S

D U

2

A U

4

P I È C E S

Démarrage des travaux

Dernières opportunités

Villeneuve Loubet

Akenae

APPARTEMENTS DU STUDIO AU 4 PIÈCES

Démarrage des travaux

Dernières opportunités

SOGEPROM.FR/NICE-COTE-DAZUR

0988 290 290 APPEL NON SURTAXÉ

© Illustrations non contractuelles à caractère d’ambiance, libre interprétation de l’artiste (boudierimages.com, Kreaction, Emergence). SIREN 538 359 811 – RCS NICE – RAMEL Communication – OP 04/22 17


Enquête

NICE

IL Y FAIT BON VIVRE

NICE, LA DYNAMIQUE Ville cosmopolite attirant un public international, Nissa La Bella revendique un véritable art de vivre. Elle offre un cadre patrimonial en centre-ville et un urbanisme nouveau à l’ouest répondant aux exigences de développement de la 5e ville de France. Le tout augmenté de culture et hautes technologies. Par Christelle Lefebvre

N

ice change ! Ces quatorze dernières années, je n’ai cessé de voir évoluer cette ville-métropole où je me suis installée par aspiration professionnelle. J’y ai vu l’hideux ensemble bétonné en lisière du Vieux-Nice se muer en coulée verte où viennent respirer les familles et les lycéens autour du miroir d’eau, des espaces végétalisés et des aires de jeux en bois. J’ai vu les lignes 1, 2 et 3 du tramway nous apporter une mobilité plus douce et mettre l’aéroport international à 1,50 € du centre-ville. J’ai vu l’Eco-Vallée signer l’extension de la 5e ville de France sur son flanc ouest, avec la volonté d’en faire un lieu de vie intégrant les éléments structurants d’une

LE CADRE DE VIE A ÉTÉ TIRÉ VERS LE HAUT EN CŒUR DE VILLE ET ÉCO-PENSÉ À L’OUEST. technopole à une offre de bureaux, commerces et résidentiel, assortie d’espaces de promenade, sport et spectacle. Urbanisation éco-gérée J’ai aussi vu l’ancien stade du Ray redonner du souffle à Nice-Nord, en se transformant en habitat innovant, prenant le pari d’une façade végétalisée, d’un jardin partagé en toit terrasse, d’un supermarché en rez-de-chaussée, donnant sur un 18

parc, une école, des équipements sportifs. J’ai vu le Pathé s’installer à la Libération au cœur d’un ensemble réhabilitant l’esplanade de la Gare du Sud. Je pourrais encore ajouter le réaménagement entre la place Garibaldi et le port de Nice, les plantations d’arbres dans les grandes artères, les pistes cyclables… Montée en gamme Oui le visage de Nice a changé depuis que j’y suis arrivée et je me réjouis des perspectives à venir. Car si la Ville poursuit sa transformation, c’est bien de montée en gamme qu’il s’agit. Poumon économique et universitaire, Nice affirme son identité. Avec des fleurons technologiques leaders à l’international comme Virbac, Arkopharma, Kone. Avec le développement d’entreprises en croissance comme Caranx (deeptech, robotique médicale), Inalve (première ferme pilote de production de microalgues sur biofilm) ou Wallbox (licorne spécialisée


Enquête

NICE

IL Y FAIT BON VIVRE

Comme pour JOIA, de grande signatures architecturales pour de futures icônes.

REPÈRES

EN PÔLE POSITION DES CLASSEMENTS

I

l n’y a pas que sur les circuits de MotoGP avec Fabio Quartararo que Nice se place en pôle position. La 5e ville de France s’y situe en termes d’attractivité, d’environnement et d’art de vivre. ➜ 1er territoire le plus attractif de France selon l’Express et le comparatif mené par Le Cadran en janvier 2022 (151 indicateurs puisés chez 36 instances allant de l’Urssaf à la Sncf, le ministère du Travail, l’Insee et Météo France). La Métropole Nice Côte d’Azur se classe devant Montpellier, Bordeaux, Toulouse et Strasbourg. ➜ 1ère grande ville de France où il fait bon vivre (catégorie +200 000 habitants) selon l’association des Villes et Villages de France et le JDD. 6000 manifestations culturelles et sportives par an.

dans les batteries électriques). Avec des enseignes phares comme Ikea qui ouvrira ses portes en mai.

PHOTO : PRESSE

Se former, y travailler Comment ne pas évoquer l’Université Côte d’Azur et son label d’excellence IDEX, confirmant une université de rang mondial, l’Edhec trustant les premières places du classement du Financial Times, l’Ecole 42 s’implantant à Nice Méridia. Récemment, Centrale y a annoncé l’ouverture en 2023 de son second campus en Région Sud. La dynamique est continue. Et les projets renforcent l’attractivité en matière d’emploi, de formation et d’investissement. Qualité de vie Côté vie privée, vous trouverez à Nice une programmation culturelle nourrissant les appétits en art, théâtre, concerts et grands rendez-vous populaires comme le Carnaval. Comme si, dans notre

75 %

POURCENTAGE D’HABITANTS ET ENTREPRISES DE LA MÉTROPOLE DESSERVIS PAR UN TRAMWAY OU UN BUS (FRÉQUENCE INFÉRIEURE À 15 MN).

+ 5,2 %

HAUSSE DES EFFECTIFS SALARIÉS EN 2021, 2e TERRITOIRE LE PLUS DYNAMIQUE AU PLAN NATIONAL, 40 000 CRÉATIONS D’EMPLOI GRÂCE AUX GRANDS PROJETS INITIÉS PAR LA COLLECTIVITÉ D’ICI 2030.

19

➜ 3e ville la plus attractive de France pour les investisseurs étrangers selon Eurogroup Consulting en février 2022. 2072 entreprises à capitaux étrangers implantées sur la Côte d’Aur (chiffre Team Côte d’Azur). ➜ 2e aéroport de France après Paris, 120 destinations directes opérées par 57 compagnies régulières desservant 44 pays en 2019 (avant Covid), un Terminal 1 (international) rouvert depuis mars 2022 avec des vols directs pour NYC, Dubaï, Montréal, un engagement à ne plus émettre un seul gramme de CO2 à horizon 2030. ➜ Ville classée au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis juillet 2021, ville la plus verte de France selon Kermap, organisme qui analyse le pourcentage d’arbres et de verdure grâce aux images satellites. 70 hectares d’espaces verts de plus depuis 2008.


DÉCOUVREZ NOS PLUS BELLES ADRESSES SUR LA CÔTE D’AZUR

NICE - BLUE PEARL Du 2 au 4 pièces - Livraison 3ème T 2022

Vue mer pour quelques appartements !

ESPACE DE VENTE : 128 route de Saint-Antoine à Nice

CAGNES-SUR-MER - NATUREA Du 2 au 5 pièces

NICE - LE DOMAINE DE SPAGNOL Du 2 au 4 pièces - Vue mer pour quelques appartements !

ESPACE DE VENTE : chemin de la Ferrière à Cagnes

ESPACE DE VENTE : 128 route de Saint-Antoine à Nice

Icade Promotion - Immeuble Open - 27, rue Camille Desmoulins - CS 10166 - 92445 Issy-les-Moulineaux Cedex - SASU au capital de 29 683 456 euros - RCS Nanterre 784 606 576 - N° Orias 13003036 - IOBSP Mandataire Non Exclusif - Carte T CPI 7501 2016 000 016 385 délivrée par la CCI de Paris. Document non contractuel. Illustrations non contractuelles. Appartements et terrasses/balcons vendus non meublés. Nombre et essence des arbres non contractuels- Avril 2022.

20


Enquête

NICE

IL Y FAIT BON VIVRE

ENTRE MER ET MONTAGNE, PATRIMOINE ET ÉCOQUARTIER, UNE VILLE-JARDIN RÉSOLUMENT TOURNÉE VERS L’AVENIR

43000 ÉTUDIANTS EN 2022 AU SEIN DE L’UNIVERSITÉ ET DES GRANDES ÉCOLES IMPLANTÉES À NICE. 20 000 ÉTUDIANTS DE PLUS QU’EN 2008.

boulimie de vie, avoir le choix entre deux grands marchés quotidiens, le cours Saleya et les roof top pour un apéro avec vue, la Promenade des Anglais et le Mont-Boron pour s’aérer ne suffisait à combler celui qui aime vivre dans une grande ville, enviée des touristes et congressistes. Nice poursuit son réaménagement global mis en œuvre depuis 2008. Pour lui rendre son visage de ville-jardin, dit son maire Christian Estrosi. Pour, dans la foulée de l’inscription au Patrimoine

mondial de l’Unesco, relever le challenge d’être labellisée Capitale européenne de la Culture en 2028, applaudit la directrice du TNN Muriel Mayette-Holtz. Promenade du Paillon prolongée de huit hectares, arrivées de nouveaux hôtels et grandes enseignes, éclosion d’un TNN repensé sur quatre lieux emblématiques, création du nouveau parc des expositions et des congrès, livraison du pôle d’échange multimodal, le calendrier prévisionnel des évolutions à venir est rempli jusqu’en 2027. Pour un véritable enrichissement de l’art de vivre à la niçoise. n

INTERVIEW

CHRISTIAN ESTROSI

MAIRE DE NICE, PRÉSIDENT DE LA MÉTROPOLE NICE CÔTE D’AZUR

« NATURE, CULTURE ET HAUTES TECHNOLOGIES : TROIS ÉLÉMENTS DE NOTRE 21e SIÈCLE NIÇOIS » Avec quelle ambition ? ­— Rendre à Nice son visage

PHOTO : VILLE DE NICE

Pourquoi aurais-je envie de m’installer à Nice ? Qu’est-ce qui rend la ville attractive ? ­ Son art de vivre, la culture —

et les hautes technologies qui s’y déploient. Ces trois éléments nous servent de fil rouge dans la réorganisation globale de notre ville que nous mettons en œuvre depuis 14 ans déjà. Nice a longtemps été une ville touristique où plein d’architectures de styles différents se superposaient. Nous avons décidé d’y mettre un terme.

de Ville-jardin de la fin du 19e tout en y bâtissant une ville du 21e siècle, avec des marqueurs économiques forts tournés vers l’industrie de la santé et les hautes technologies, des écoles réputées pour former notre jeunesse. Les personnes qui ont envie de venir s’y installer y trouveront un véritable art de vivre, au sein d’un cadre magnifique. Une ville baignée de culture où s’épanouir professionnellement et personnellement.

Comment cela se traduit-il ? ­— Nous menons une reconquête

patrimoniale au cœur de ville avec la démolition des bétons hideux, un apport de nature et mobilité douce. Ce sont 1500 arbres plantés rien que sur le prolongement de 21

la Promenade du Paillon qui absorberont 50 tonnes de CO2, un gain en santé. Et parallèlement, nous travaillons à l’éclosion d’un nouveau quartier à l’ouest de la ville dans l’Eco-Vallée, avec la volonté d’y impulser une mixité d’usage, de l’activité ciblée avec une offre nouvelle de bureaux, des espaces dédiés à la R&D et à l’enseignement avec l’arrivée de grandes écoles telle que Centrale, un axe logement avec du résidentiel éco-construit qui fera faire des économies d’énergie aux ménages et fera de Nice une ville moins carbonée, un axe commerces et services publics qui en fera également un lieu de vie complet avec des crèches, des écoles, des places, des parcs, des équipements sportifs. Avec cette démarche, Nice s’attire plus d’investisseurs. C.L.


NICE

IL Y FAIT BON VIVRE

CRÉER DE NOUVELLES PERSPECTIVES, UNE CULTURE

Poumon vert étendu, équipements culturels modernisés, retombées économiques des congrès amplifiées : la Promenade du Paillon phase II fait plus qu’ajouter huit hectares d’espaces verts aux 36 déjà apportés. Par Christelle Lefebvre

P

rolongement de la coulée verte, le projet de Joao Luis Carrilho da Garca et Alexandre Chemetoff & Associés « rouvre de nouvelles perspectives paysagères. Il améliore la qualité de vie, protège la biodiversité et favorise le bien-être des Niçois ». Le Mamac en sera augmenté de 400 m2 d’exposition, la bibliothèque Louis Nucéra rénovée avec un patio intérieur. Les différents parcours arborés et îlots de fraîcheur créeront un corridor écologique faisant baisser la pollution (un gain carbone de 1740 tonnes de CO2/an ; de 6 à 8 décibels de bruit urbain en moins). Démoli, le TNN rejaillit sur quatre lieux de spectacle aux programmations de premier ordre (Théâtre des Franciscains, Palais des Arts et de la Culture, La Cuisine et Iconic). Un grand auditorium verra le jour dans l’actuel Palais des Expositions et l’Acropolis est transféré à l’ouest pour renaître en Palais des Expositions et des Congrès à même de concurrencer Barcelone ou Milan. n

SÉCURITÉ

SANTÉ

Pôle d’excellence reconnu

Vivre à Nice, c’est savoir qu’on peut bénéficier de soins de haute qualité. Au cœur du pôle d’excellente santé reconnu internationalement, sur la Métropole niçoise, on peut citer un CHU aux équipes consacrées pour leur recherche et innovation, l’Institut de la Face et du Cou, centre de référence en oncologie et chirurgie cervico-faciale, l’Institut Claude Pompidou, centre pilote de soins, recherche et prévention de la maladie d’Alzheimer, le centre Antoine Lacassagne, 2e centre national de protonthérapie et 3e centre mondial pour la prise en charge du mélanome de la choroïde.

rité des administrés (meilleur maillage, intervention plus rapide). Le futur Hôtel des polices viendra l’accentuer. Un projet à 255 M€ pour « un outil de travail mutualisé, digne d’un service public de notre siècle ». Le centre de supervision urbaine (3865 cameras, 1352 boîtiers d’alerte, 200 bornes d’appels) viendra s’y installer. « Un projet apparenté à une rénovation urbaine qui dépassera les stricts 13 000 m2 de l’ancien hôpital SaintRoch et bénéficiera à tout le quartier », souligne le sous-préfet Luc Ankri. C.L.

Le futur Hôtel des polices

C’est une première en France : à l’horizon de décembre 2025, le commissariat de Nice regroupera polices nationale et municipale. Dans la cité azuréenne, la coopération entre ces forces de l’ordre est déjà une réalité de terrain qui facilite l’action et renforce la sécu22

PHOTOS : VILLE DE NICE

Enquête


NOUVEAU

SAINT-LAURENT-DU-VAR LES VILLAS DU PARC

> 20 villas en construction bois dans le quartier du Jacquon > 3 et 4 pièces avec jardin et 2 stationnements par villas > Solarium avec de belles vues dégagées pour certaines villas

MAISON 3 PIÈCES DÈS 418 000 €

(1)

MAISON 4 PIÈCES DÈS 496 000 €

(2)

AVEC STATIONNEMENT

AVEC STATIONNEMENT

PROCHAINEMENT

LA TRINITÉ

> Appartements du studio au 3 pièces avec stationnement en sous-sols, tous dotés de balcons ou terrasses

RIVE GAUCHE

> 20 minutes du cœur de Nice, de l’aéroport et de Monaco > Profitez de belles vues dégagées sur les collines *

2 PIÈCES DÈS 185 000 €

(3)

AVEC PARKING

nexity.fr

0800 333 444

BUREAU DE VENTE : 29 AV. SIMONE VEIL - 06200 NICE

(1) Maison de 3 pièces, lot 16, 418 000 € TTC, prix TVA 20 %, 1 garage inclus, 67,10 m2 de surface habitable et 42,80 m2 de jardin - (2) Maison de 4 pièces, lot 05, 496 000 € TTC, prix TVA 20 %, 1 garage et un parking extérieur inclus - 77,70 m2 de surface habitable et 6,5 m2 de terrasse + 31,60 m2 de jardin - (3) 2 pièces, lot 307 de 42,63 m² et terrasse de 7,39m², 1 parking inclus - Dans la limite des stocks disponibles au 27/04/2022 - * Pour faciliter l’accession à la propriété immobilière tout en redynamisant certains quartiers, la loi vous permet dans certains cas de bénéficier d’une TVA à taux réduit (de 5,5 % contre 20 % normalement). Ce dispositif ne concerne que les programmes neufs et les nouvelles constructions. Vous devez de plus respecter un certain nombre de critères liés à votre qualité de futur propriétaire et à votre logement. Parmi eux : vous engager à conserver votre bien pendant 10 ans, sous peine de devoir rembourser intégralement ou partiellement l’avantage fiscal dont vous avez profité. Architecte : Arlab (Les Villas du Parc), Architecte Côte d’Azur : M. Olivier Zahra à NICE (Rive Gauche) - Perspectiviste : Kreaction - Illustrations non contractuelles à caractère d’ambiance uniquement - Nexity IR région Sud - Siège social : 5 rue René Cassin, CS20432, 13331 Marseille Cedex 03, RCS Marseille 351 039 193 - Conception : Ramel Communication - OP 04/22

23


Enquête

NICE

IL Y FAIT BON VIVRE

L’ÉCO-QUARTIER S’ÉTOFFE À L’OUEST

Oasis, un ensemble à vivre.

Mixité fonctionnelle, qualité architecturale, haute performance environnementale, mobilité adaptée… Si vous avez envie d’habiter un tout nouveau quartier, éco-pensé, c’est à l’ouest qu’il vous faut regarder. Par Christelle Lefebvre

Q

immeuble, dessiné par les architectes Comte et Vollenweider en forme de gradin pour limiter les vis-àvis et optimiser la luminosité apportera 135 logements du studio au T4, dont 54 en accession à prix maîtrisé. » Une offre qui permet à de jeunes actifs d’investir, le dispositif des prix maîtrisés contrebalançant un coût élevé du mètre carré lié au niveau de qualité de vie offert ici. « Le deuxième élément, signé par l’Atelier Stéphane Fernandez, viendra lui aussi répondre à un besoin bien réel en proposant une résidence sociale pour étudiants portée par le bailleur social Logirem avec 155 chambres et logements, des commerces et activités en rez-dechaussée. Le troisième élément, signé Koz Architectes, vise à développer l’activité ciblée voulue par Nice autour de la technologie et de la santé. Il complète l’offre tertiaire pour des laboratoires de R&D, un établissement d’enseignement supérieur, des bureaux et un pôle serviciel. Le tout dans le respect des critères environnementaux en vigueur dans l’Eco-Vallée dont le raccordement au réseau de chaleur urbain Nice Méridia (géothermie) et avec un trait commun : créer des lieux vivants, ouverts sur l’extérieur, générant de l’activité pour l’ensemble du quartier. » Livraison en 2025. n

ue personne ne s’y trompe. Ce n’est pas parce que les ventes dans l’immobilier tertiaire y battent des records que l’ouest de la ville se destine à grandir en une zone d’activité se vidant le soir et se désertant le week-end. C’est bien en mixité fonctionnelle que ce nouveau quartier niçois se construit. Objectif : pouvoir y vivre, y travailler et y étudier. Tous les acteurs engagés dans l’aménagement de l’Eco-Vallée et sa dynamique de développement s’attachent à y faire émerger un modèle urbain complet, bien ancré dans les aspirations du 21e siècle. A la mixité d’usage s’ajoute ici une qualité architecturale avec des signatures de renom, une haute performance environnementale et une mobilité adaptée. « Chaque nouvel îlot vient nourrir l’ensemble, c’est bien de la ville que nous construisons ici », affirme Pascal Pignon, directeur Côte d’Azur de Bouygues Immobilier, qui voit l’opérateur en ensemblier urbain. Le projet Oasis qu’il vient de remporter sur Nice Méridia en est la parfaite illustration. « L’ensemble, situé sur le futur cours de l’Université, très paysagé et verdoyant, a été conçu en îlot de vie. Il porte sur 20 000 m2 scindés en trois opérations. Le premier

CE SONT LES M2 D’IMMOBILIER TERTIAIRE ÉCOULÉ EN 2021 SUR LE GRAND NICE, DU JAMAIS VU. (Source : MIPIM)

24

PHOTO : BOUYGUES IMMOBILIER

41000

HAUTE ESTHÉTIQUE ARCHITECTURALE + HAUTE PERFORMANCE ÉCOLOGIQUE = HAUTE QUALITÉ DE VIE

Une charte : à vocation métropolitaine, la charte Qualité de la production immobilière et de performance écologique des bâtiments est entrée en vigueur depuis le MIPIM en mars 2022. Elle entend une concertation entre promoteurs, bailleurs sociaux, architectes et professionnels du BTP. Son objectif est de garantir un logement durable hautement esthétique, ambitieux d’un point de vue environnemental et exigeant en terme de qualité de vie. Une série de mesures : comme l’installation de bornes de recharge sur près de 80 % des places de stationnement, la végétalisation des parcelles avec un arbre par habitant, la création d’un Conseil pour l’architecture et l’urbanisme. Une innovation : pour les nouveau projets de l’Opération d’intérêt national conduits à l’ouest de Nice, les appels à projet sont désormais couplés à un appel à candidature d’entreprises utilisatrices pour répondre au plus près aux besoins.


QUEL QUEL QUE QUE SOIT SOIT VOTRE PROJET PROJET IMMOBILIER IMMOBILIER VOTRE TRANSACTION TRANSACTION GESTION•LOCATION GESTION•LOCATION SYNDIC SYNDIC NEUF NEUF RÉNOVATION RÉNOVATION FINANCEMENT FINANCEMENT

Solutions immobilières immobilières Solutions W WW.OREA W.OR E A IMMOBILIER. I MMOBI LI E R . FR WW FR

ENVIEDE DENOUS NOUSREJOINDRE REJOINDRE & & DE DE DONNER DONNER ENVIE UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE CARRIÈRE ? UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE CARRIÈRE ?

REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE DE 100 COLLABORATEURS REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE DE 100 COLLABORATEURS RECRUTEMENT@GROUPEIPPOLITO.COM RECRUTEMENT@GROUPEIPPOLITO.COM

UNE SOCIÉTÉ DU

LAMAISONORÉA LAMAISONORÉA

UNE SOCIÉTÉ DU


Enquête

ANTIBES

IL Y FAIT BON VIVRE

ANTIBES, LA CULTURE DU HAUT NIVEAU Antibes Juan-les-Pins, la cité balnéaire par excellence ? C’est vrai, mais pas que. Ville principale de la première technopole européenne (40 000 emplois), seconde ville la plus sportive de France, deuxième fréquentation théâtrale après la Comédie française, l’Azuréenne aime à mettre la barre haute. Par Christelle Lefebvre

D

90 M€

INVESTIS EN TRAVAUX POUR L’AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE EN 2022.

es plages de sable, une eau bleu azur, un sentier aménagé entre les rochers, des ports plein de caractères d’où rallier un bateau pour aller plonger, pêcher, bronzer… Vous avez la carte postale ? Vous visualisez la vie qui en découle ? C’est indéniable. Antibes Juan-les-Pins a tous les traits d’une cité balnéaire où il fait bon vivre. Avec ses 23 kilomètres de côtes, cette ville du littoral méditerranéen ne saurait se renier. Son milieu marin y est riche et diversifié, comme ses quatre ports dont Vauban, le premier port de plaisance d’Europe, ses traditions maritimes et ses prestigieuses manifestations nautiques comme l’Antibes Yacht Show, les Voiles d’Antibes ou la Croisière bleue. Mais ce serait réducteur de penser qu’elle n’est qu’un Cap exceptionnel aux villas somptueuses et hôtels de luxe, une vieille ville et des remparts du XVIe vivant au rythme des terrasses et artisans d’art, un Fort Carré à l’architecture en étoile. Passant de 80 000 habitants à 200 000 l’été, la cité balnéaire est surtout une ville à vivre toute l’année. Un solde positif de 1500 emplois « Antibes Juan-les-Pins est aussi la ville principale de la technopole de SophiaAntipolis, la première d’Europe, un vivier de 26

40 000 emplois et d’esprit entrepreneurial », rappelle Philippe Servetti, le directeur de Team Côte d’Azur. « Une terre de R&D de haut rang, en intelligence artificielle actuellement comme en technologies de l’information depuis ses débuts il y a 50 ans. » Aujourd’hui encore, Antibes mise sur les projets structurants pour cultiver son attractivité : le Palais des congrès de Juan-les-Pins, le port du 3e millénaire ou encore l’ensemble immobilier MarendaLacan, en centre-ville en sont trois exemples emblématiques. Autre axe majeur de la dynamique : l’intergénérationnel, y compris dans le sport. Portées par des équipements de haut niveau (Pôles France en natation, gymnastique, golf et trempoline), plus de 160 associations sportives dispensent une large palette de disciplines. Ce qui lui a valu d’être élue 2e ville la plus sportive de France en 2019. Et d’être représentée dans les compétitions internatio-


Enquête

ANTIBES

IL Y FAIT BON VIVRE

REPÈRES

LE PORT DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

P

PHOTOS : PRESSE - SOUTH AIR X DRONE 06 – PORT VAUBAN

nales par des athlètes tels que le triple médaillé olympique Alain Bernard. « Un bien essentiel » Antibes Juan-les-Pins, c’est aussi une grosse programmation culturelle avec l’un des plus grands festivals de jazz dans la Pinède de Juan, quelque 66 spectacles et 225 représentations cette saison à Anthéa, le plus grand théâtre construit en France ces dix dernières années, créé en 2013 et devenu la 2 e scène en fréquentation après la Comédie Française. « Antibes voit la culture comme un bien essentiel », souligne Daniel Benoin, metteur en scène et directeur artistique qui a voulu la programmation 2021-2022 « irradiée par la joie de vivre » avec de l’opéra, du théâtre, de l’humour, de la musique, des arts circassiens... Une programmation qui fait du bien et reflète parfaitement l’état d’esprit d’Antibes Juan-les-Pins. n

Avec le projet Marenda-Lacan, un nouveau quartier s’érige au cœur du Vieil Antibes, respectant à la fois l’histoire du site et l’environnement. Logements, patio arboré, commerces, multiplexe cinématographique et street-art en cours de finalisation.

lus lisible dans ses fonctions, plus haut de gamme dans ses services, plus prestigieux par sa capacité architecturale : lancée en 2016, la grande restructuration du port Vauban prend forme. Un projet à 135 M€ d’investissement sur 20 ans, porté par la CCI Nice Côte d’Azur, la Caisse d’Epargne Côte d’Azur et la Banque des territoires. Avec l’excellence environnementale en clé de voûte. L’ambition est de faire d’Antibes la capitale européenne du yachting et du port Vauban, qui est déjà premier port de plaisance d’Europe, la référence des ports du troisième millénaire avec une infrastructure à la pointe des nouvelles technologies et de la formation. Aujourd’hui, le port Vauban, c’est 80 rendez-vous et animations, 1 500 postes d’amarrage, une aire de carénage de 16 000 m2, une capacité d’accueil de bateau jusqu’à 160 mètres. Demain, les déplacements internes au port, les connexions avec la ville et la gare seront entièrement repensés au profit des piétons, vélos et voiturettes électriques. Le port disposera d’un restaurant panoramique, d’un bâtiment passerelle en fond d’anse (bureaux et activités) et de services d’accueil personnalisés (nouveau IYCA et Crew center).

UNE VILLE ANIMÉE TOUTE L’ANNÉE, FERTILISÉE PAR UN TISSU ASSOCIATIF INTERGÉNÉRATIONNEL TRÈS ACTIF 27


Enquête

ANTIBES

IL Y FAIT BON VIVRE

À SAVOIR

UN RAYONNEMENT ACCRU

FACTEUR D’ÉPANOUISSEMENT ET D’INTÉGRATION, ANTIBES FAIT DE LA CULTURE UN AXE PRIORITAIRE.

Le musée Picasso, le théâtre Anthéa et le Festival International de Jazz… La Ville d’Antibes Juan-les-Pins bénéficie d’un rayonnement international grâce à ses trois phares culturels. Parallèlement, c’est un patrimoine architectural d’exception qui est valorisé, des équipements municipaux proposés aux nombreux acteurs associatifs et de grands projets en cours. Des sites architecturaux remarquables s’ouvrent à la réalisation d’événements culturels en leur sein : le Fort Carré avec son amphithéâtre, les remparts, la vieille ville ainsi que les lieux de culte notables. Aux festivals d’arts urbains comme Coul’heures d’Automne ou l’exposition À ciel ouvert, aux temps forts musicaux comme les Nuits Carrées, Art Sacré ou théâtraux comme le Bœuf Théâtre, Femin’Arte s’ajoutent deux prix littéraires, des salons du livre, d’art contemporain, de la science, des fêtes traditionnelles. « Facteur d’épanouissement personnel et grand levier d’intégration, d’attractivité du territoire et de développement économique local, Antibes fait de la culture un axe prioritaire de son développement », rappelle son maire Jean Leonetti. INTERVIEW

JEAN LEONETTI

MAIRE D’ANTIBES JUAN-LES-PINS ET PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION SOPHIA-ANTIPOLIS

« NE PAS CONSTRUIRE PLUS MAIS MIEUX »

Juan-les-Pins est une ville à l’environnement préservé avec 600 000 m2 d’espaces verts, 200 hectares de sites boisés, 17 parcs et jardins. Et notre volonté n’est pas construire plus mais de construire mieux. Notre nouveau Plan Local

La santé financière de la ville pourrait-elle jouer ? ­ Elle nous permet de soutenir —

le pouvoir d’achat des Antibois, avec une fiscalité basse, sans augmentation d’impôts depuis plus de 10 ans, une aide financière à la garde d’enfants, des tarifs bas dans les cantines, dans les transports, le stationnement. On peut encore citer le prix de l’eau le plus bas de France, une taxe 28

d’enlèvement des ordures ménagères régulièrement en baisse, une baisse en 2022 de la fiscalité des entreprises.

Quid des grands travaux ? ­— En 2022, un pic d’investissement de 90 M€ sera réparti dans de grandes réalisations et des travaux de proximité pour l’amélioration de notre cadre de vie. Cette santé financière nous permet aussi d’avoir une action ambitieuse pour accompagner nos aînés, en leur donnant les moyens de rester acteurs de leur vie, dans le respect de leur dignité et de leurs droits, en autonomie, en sécurité et en solidarité. Accompagner les personnes handicapées dans tous les domaines de la vie, sport, déplacements, logement, loisirs… est aussi un engagement fort d’Antibes. C.L.

PHOTO : PRESSE

Outre l’attractivité de ses 23 km de littoral et de Sophia Antipolis, quel argument donner pour convaincre de s’installer à Antibes Juan-les-Pins ? ­ Arguons d’abord qu’Antibes —

d’Urbanisme permet d’améliorer la qualité architecturale des nouveaux projets et renforce le projet «ville-parc» en augmentant les espaces verts protégés (20 nouveaux jardins supplémentaires en cours de création pour environ 60 000 m2) et en prévoyant que chaque habitant d’un secteur urbain accède à un jardin, à 10 mn à pied.


LBN, LES BÉTONS NIÇOIS, SOCIÉTÉ DU GROUPE AUDEMARD

• Béton bas carbone

• Béton décoratif

• Béton de parement

Z I C A R R O S - 1 ÈRE AV E N U E - 1 4 E R U E - B P 2 5 - 0 6 5 1 1 C A R R O S C E D E X TÉL : 04 93 29 11 29 - lbn@audemard.com 29

Une œuvre réalisée par l’artiste MOYA pour le groupe AUDEMARD - Conception : Ramel Communication

CHEZ LBN, LE BÉTON C’EST TOUT UN ART


LA 1re TECHNOPOLE D’EUROPE EN INNOVATION R&D 40 000 EMPLOIS ET 2 500 ENTREPRISES 5 500 ÉTUDIANTS ET 4 500 CHERCHEURS Une croissance dynamique de l’emploi avec

+ 1 500 EMPLOIS nets créés en 2021

CR ÉATIO N D’ UN INS TITUT 3I A

- Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle - dans le cadre du

P R OGR A MME NATIONA L PO UR L’I .A

SO P HI@ TECH, Pôle universitaire,

Un parc immobilier tertiaire d’environ 9 0 0

STIC ET À L’I .A

qui permettent de se projeter vers l’avenir

de recherche et d’excellence dédié aux

Une Technopole de 2 400 Ha composée de

90 % D’ES PA CES V ERTS

Sophia Antipolis bénéficie du Label

FRENCH TECH CÔTE D’AZUR

© CASA 2022

Sophia Antipolis, a obtenu la labellisation pour la

0 0 0M2 sur près de 1,4 MILLIONS DE M DE BÂTIS 2

Le futur P Ô L E I N N O VAT I O N , ensemble innovant pour affirmer l’attractivité et la compétitivité de Sophia Antipolis

Sophia Antipolis, initiatrice du 1 er S O P H I . A S U M M I T , tremplin de l’Intelligence Artificielle, réunissant intervenants internationaux, master classes et conférences pour chercheurs et grand public

agglo-sophiaantipolis.fr

Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis Les Genêts - 449, route des Crêtes 06901 Sophia Antipolis Cedex Tél : 04 89 87 70 00

@CommunauteAgglomerationSophiaAntipolis @CasaOfficiel

30


Enquête

ANTIBES

IL Y FAIT BON VIVRE

SOPHIA ANTIPOLIS, LE RENOUVELLEMENT URBAIN Plus de 40 000 emplois, dont 1500 créés en 2021, la technopole de Sophia Antipolis passe le cap des 50 ans avec vitalité. Terreau de la R&D, au coeur d’un cocon de nature, elle s’oriente vers l’avenir avec des projets d’envergure. Un urbanisme au service de sa force d’innovation. Par Christelle Lefebvre

I

PHOTOS : PRESSE

« nvestissez là où tout commence. »

Au-delà du slogan, les faits : Intelligence Artificielle, biotechnologies, véhicule autonome et connecté, les innovations majeures naissent à Sophia Antipolis. Plus de 50 ans de créativité marquent l’histoire de la 1ère technopole d’Europe. Aujourd’hui, ses 2 400 hectares servent de terreau à 2 500 entreprises, 40 000 salariés, 4 500 chercheurs et 5 500 étudiants, pour 5,6 Mds de chiffre d’affaires. Une dynamique qui lui permet de penser son renouvellement urbain avec envergure. Parmi plus de 60 000 m 2 programmés d’ici 2024, La Canopée du promoteur belge Equilis donne le ton de l’évolution voulue par la CASA et le SYMISA : un aménagement repensé autour d’une mixité activités/ logements associée à une nature et un foncier préservés. « Canopée redonne vie au site des Terrasses route des Crêtes, détaille Laurent Tirot, le PDG de la filiale française d’Equilis, qui excelle dans la restructuration de friche. Le projet est totalement dans notre ADN, consistant à mener des projets d’envergure répondant aux nouveaux modes de vie par des lieux de travail, production et logements qui puissent aussi être des espaces de compétence attractifs par leur accessibilité, leur proximité et mobilités douces. » Canopée est dans cette mixité

Sophia Antipolis renforce sa mixité d’usage via des projets comme la Canopée.

d’usage. « Notre signature est aussi de développer des projets à haute esthétique ajoutée, la ville se réinventant sur elle-même dans une qualité architecturale et une pérennité environnementale. » Le projet compte 13 000 m2 de bureaux sur deux immeubles et 246 logements en îlots de faible hauteur, la partie boisée du site et l’espace Restaurant étant conservés. « Des plateaux de 1800 m2 de bureaux divisibles et des logements du studio au 4 pièces pensés en coût global d’usage, précise encore Laurent Tirot. 31

Un coût d’acquisition, de charges, de consommation du logement mais aussi de coût de mobilité. » Livraison en 2025. Autres grands projets, outre Ecotone, la colline habitée aux Trois moulins portée par La Compagnie de Phalsbourg et Xavier Niel, complexe mixte de béton, acier et de végétal omniprésent pour 30 000 m 2 de bureaux, hôtel et salle de sport, le Pôle innovation, lieu totem à proximité du campus de Sophia Tech est prévu pour sortir de terre en 2024. n


Enquête

VENCE

IL Y FAIT BON VIVRE

VENCE, ELLE A TOUT D’UNE GRANDE Les avantages d’une grande ville, la nature en plus. Telle pourrait être la devise de Vence. La Cité des Arts, qui a conservé les vestiges de son époque médiévale, ne manque ni de charme ni de volonté pour rester l’un des pôles urbains les plus attractifs du moyen-pays azuréen. Par Aurélia Lasorsa

S

avant mélange d’activité économique, de services, de commerces et de loisirs, Vence réunit tout ce qui, aujourd’hui, fait l’attractivité d’une ville. « Vence, c’est 4 000 entreprises, dont 400 établissements avec vitrines et seulement 5 % de vacance des locaux commerciaux. Un chiffre inférieur à ceux des villes de même typologie, qui s’explique par la présence sur place de tous les services nécessaires aux professionnels : banques, assurances, imprimerie, fourniture de matériel bureautique, et même espace coworking… précise avec une certaine fierté Véronique Marce, directrice de la promotion

VENCE, C’EST 4 000 ENTREPRISES, DONT 400 AVEC VITRINES ET SEULEMENT 5 % DE VACANCE DES LOCAUX COMMERCIAUX. entrepreneuriale, de l’innovation et de l’attractivité du territoire. Ici, quasiment tous les secteurs d’activité sont représentés. » Côté commerces, les métiers de bouche (six maîtres-restaurateurs, un maître fromager affineur, des bouchers qui proposent une viande d’exception, un chocolatier, des restaurants, des épiceries spécialisées…) misent sur un sourcing de qualité, attirant des clients de tout le 32

bassin vençois, voire de plus loin encore. Un dynamisme qui inspire des concepts différents : « Un bar à chats et un cafélibrairie sont actuellement à l’étude », nous confie Véronique Marce. Une qualité de vie exceptionnelle Vence regorge également d’enseignes indépendantes de mode et de décoration qui proposent une sélection originale et pour tous les budgets, de plusieurs supermarchés, d’opticiens, de coiffeurs, de centres esthétiques et de remise en forme, etc. Le territoire compte aussi de nombreux médecins, généralistes et spécialistes, d’une maison de retraite publique et d’un tissu associatif particulièrement développé et diversifié. De quoi profiter, à tout âge, de la douceur de vivre aux pieds des Baous, entouré de nature, du col de Vence à la forêt de la Sine. Un enseignement complet Avec 44 % de sa population âgée de moins de 45 ans*, Vence a tout intérêt à soigner sa jeunesse. La commune dispose de 3 crèches, 4 écoles maternelles,


Enquête

VENCE

IL Y FAIT BON VIVRE

La résidence Harmonium du Groupe Gambetta s’édifie sur la route de Cagnes à quelques pas du centre-ville de Vence et domine le quartier résidentiel de Vosgelade.

INTERVIEW

JEAN IBORRA DIRECTEUR DES AFFAIRES CULTURELLES

« NOUS VOULONS FAIRE VIVRE LA DIMENSION POPULAIRE DE L’ART » Quel lien unit Vence à la culture ? ­— La culture fait partie de son identité.

PHOTOS : PRESSE

4 écoles primaires, un collège et un lycée, classé 12e du département par Le Figaro Étudiant. On y trouve également l’École Freinet, née au milieu des années 30 et qui apparaît près d’un siècle plus tard comme incontournable en termes de pédagogie alternative. Prônant l’entraide et l’autonomie, l’établissement est une référence unique en France, où les places sont rares : il accueille une soixantaine d’élèves de la première année de maternelle au CM2. Des logements neufs à venir Si la population vençoise évolue peu, l’immobilier reste néanmoins actif. Pas moins de dix-huit programmes sont en cours de construction ou de commercialisation, pour un total de 700 logements. Le Parc Chagall est le plus important d’entre eux. Au cœur du nouveau quartier durable Méditerranéen, ce projet s’intègre harmonieusement dans son environnement verdoyant et proposera logements, commerces et parking public. Une extension du centre qui devrait arriver à terme en 2025. n

Des géants de l’art moderne (Matisse, Chagall, Arman) y ont séjourné et travaillé, les Nuits du Sud sont un succès depuis 25 ans, le patrimoine architectural et historique est unique. La culture est partout, sous toutes ses formes, et voulons la valoriser dans la durée. Nous travaillons à un parcours de visite permettant grâce au numérique d’obtenir les informations relatives à la présence d’artistes dans les différents lieux de la ville, comme l’été dernier pour Matisse.

18849 HABITANTS.

(source INSEE 2019)

4427 € EN MOYENNE LE MÈTRE CARRÉ, C’EST LE PRIX QU’IL VOUS EN COÛTERA POUR DEVENIR PROPRIÉTAIRE SUR LA COMMUNE.

(source Seloger.com)

39 km2

LA SUPERFICIE DE LA COMMUNE VENÇOISE.

*Source INSEE – 2018 33

Tous les arts y sont représentés… — Effectivement. Au-delà de

l’inspiration qu’elle a suscitée et suscite encore. Vence dispose d’une médiathèque, d’un musée, d’un conservatoire de musique, de lieux d’exposition, de galeries privées, de salles de spectacles, d’un cinéma, d’un centre culturel et de nombreuses associations.

Quels sont les projets artistiques ? — Outre l’exposition de l’été à la

Fondation Émile Hugues, consacrée à Dubuffet, nous développons les résidences d’artistes (Frédéric Alemany travaillera bientôt avec de jeunes Vençois sur son projet de forêt numérique) et encourageons la création locale. Nous voulons faire vivre la dimension populaire de l’art. L’exposition Scénocosme était pensée pour que le public « s’empare » de l’art, et ça a très bien fonctionné ; nous multiplions les événements hors-les-murs avec la Médiathèque, investissons la Villa Le Rêve et collaborons volontiers avec les enseignants pour que les enfants s’approprient les lieux et les œuvres. A.L.


Enquête

VENCE

IL Y FAIT BON VIVRE

EN ORDRE DE MARCHE POUR LA PLANÈTE

INITIATIVE

Dès le plus jeune âge

Vence fait de la protection de l’environnement et de la biodiversité l’un de ses fers de lance. De nombreuses actions y sont menées pour que la nature, omniprésente, soit préservée. Par Aurélia Lasorsa

L

es initiatives en faveur de la protection de la planète concernent ici le quotidien : énergie, mobilité, lutte contre le gaspillage, agriculture et alimentation durable. Pour ce faire, la Ville a missionné Laurence Thiébaut, actrice ultra-engagée. « Nous menons des actions transverses qui visent à améliorer la qualité de vie de tous. » Pour limiter la circulation en ville et soutenir les commerçants du centre, trois circuits de navettes gratuites sont à disposition. Une aubaine pour les retraités et une solution idéale pour les actifs et les jeunes, usagers des transports en commun, qui peuvent rejoindre les lignes de bus vers Nice, Sophia ou Carros. « Le cadençage a été calculé en fonction, poursuit Laurence Thiébaut. Avec la hausse des prix du carburant, ces navettes sont encore plus d’actualité. » La chasse au gaspi ! La ville multiplie aussi les initiatives en faveur de nouvelles habitudes. « Après les boîtes à partage et le Repair café, une recyclerie ouvrira ses portes cet

été, poursuit la chargée de mission environnement. À proximité de la déchetterie, elle permettra de récupérer et réparer ce qui peut l’être. Les associations en charge du lieu pourront donner ou revendre les objets. » Toujours pour limiter les déchets, 10 – et bientôt 12 – composteurs collectifs sont à disposition des Vençois qui, par leur bio déchets, permettent de re-fertiliser un terrain de la ville destiné à accueillir un potager municipal. Cette chasse au gaspillage concerne aussi les énergies : des kits ont été distribués pour lutter contre la précarité énergétique, tandis que, depuis plusieurs mois, Vence éteint son éclairage urbain et périurbain, de 23h à 5h. Résultats : une économie de 54 000 euros par an et une vie animale nocturne qui reprend ses droits. n

LE PNR DES PRÉALPES D’AZUR OMNIPRÉSENT Les espaces naturels représentent plus de la moitié de Vence. Le parc naturel régional des Préalpes d’Azur et la commune travaillent main dans la main : « Le Parc est un outil de conservation et de conseils, confie Claudia Wolff, déléguée au PNR. Il nous accompagne dans la préservation de circuits pédestres et de sites historiques. Face à l’affluence, nous devons communiquer et éduquer. » Une collaboration avec Waze vient d’être initiée : lorsque les chemins de randonnée sont saturés, l’application suggère une autre balade. A.L. 34

Depuis peu, dans les écoles de Vence, finies les serviettes jetables, place au tissu. Lorsque l’on sait que pas moins de 1 300 serviettes en papier sont jetées chaque jour, on comprend la démarche. Les cantines ont également réalisé un audit révélant que chaque enfant jette en moyenne 80 g de nourriture par jour. Nouvelles techniques de distribution et éducation alimentaire sont donc à l’étude. Enfin, il est prévu que les cours d’écoles soient déminéralisées. Un projet d’envergure, soutenu par l’Agence de l’Eau, présentant bien des avantages : constitution d’îlots de fraîcheur, perméabilisation des sols, retour de la biodiversité, contact avec la nature.

PHOTOS : PRESSE - STOCK.ADOBE.COM

Pour circuler librement sur la commune, des navettes gratuites sont à disposition.


Ensemble, imaginons votre vie ici

P

rofessionnels de l’immobilier, nous vous accompagnons toute l’année dans la recherche ou la vente d’un bien dans le pays vençois. Nous connaissons notre territoire comme personne et nous l’aimons plus fort que tout. Certains d’entre vous souhaitez y construire une vie de famille, une retraite bien méritée ou plus simplement y investir pour vos vacances. Ici, le bien qui vous

Stéphan BARBIERA

Marie-Christine OLIVERO

info@tsl-immo.com Tél. : 04 93 24 14 58 12, route de Vence Tourrettes-sur-Loup www.tsl-immo.com

info@agencelacanopee.com Tél. : 04 93 58 19 24 8, avenue de la Résistance Vence www.agencelacanopee.com

correspond existe vraiment, encore faut-il savoir être à l’écoute pour tenter de répondre au mieux à vos attentes et à vos envies. Pour nous l’immobilier n’est pas qu’une simple question de budget ou de prix au mètre carré. Le bien immobilier est un espace de vie à partir duquel vous allez écrire votre propre histoire. Bienvenue chez nous !

Patricia PUCCETTI Transactions

Valérie MAURIN Location - Gestion

info@vence-immo.fr agences@vence-immo.fr Tél. : 04 93 24 27 74 6, place Maréchal-Juin - Vence www.vence-immo.fr

35

Nuno DE SA LEMOS nuno.desalemos@realimmo06.com Tél. : 04 93 58 11 03 4, place du Maréchal-Juin Vence www.realimmo06.com


Enquête

CAGNES-SUR-MER

IL Y FAIT BON VIVRE

CAGNES-SUR-MER, AUTHENTIQUE ET FAMILIALE Ville la plus centrale du département, Cagnes-sur-Mer permet de rayonner de tous côtés. Avec, en prime, toutes les qualités d’une ville moyenne ayant ses traditions et sa modernité. Une ville à taille humaine, animée, rénovée, aux finances et à la sécurité tenues au cordeau. Par Christelle Lefebvre

L

e Routard en a fait un emblème de la Côte d’Azur avec le clocher du Cros-de-Cagnes en couverture. À un quart d’heure de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, autant de Sophia, la situation géographique de Cagnes-sur-Mer lui confère un bel avantage : elle répond aussi bien aux attentes de celui qui voudra travailler à l’est comme de celui qui se tournera vers l’ouest du département. Mais si la ville attire autant les familles que les actifs, c’est surtout parce qu’elle a su valoriser une identité forte.

L’OFFRE IMMOBILIÈRE EST EN HAUSSE AVEC PLUSIEURS PROGRAMMES NEUFS EN COURS. A L’INSTAR DE L’ECOQUARTIER DE LA VILLETTE EN CENTRE-VILLE. De taille moyenne (51 000 habitants), elle est d’abord la rencontre de quatre quartiers : le médiéval avec le château des Grimaldi au cœur historique, le village des pêcheurs, le centre-ville commerçant et les collines résidentielles (les Colettes). Elle est ensuite une ville très animée. Le programme continu de ses festivités en dit long : des fêtes séculaires comme la pêche à la poutine aux dimanches de bord de mer piétonisé 36

lancés il y a quinze ans avec des jeux pour enfants, plus de 400 manifestations nourrissent l’Agora. Avec un goût prononcé pour la gratuité afin qu’elles soient accessibles à tous et pour l’intergénérationnel. Autres traits séduisants à Cagnes-sur-Mer : son visage humain et son esprit précurseur sur de nombreux sujets. Active et humaine Ici, toutes les politiques de rénovation, quartier après quartier, ont été menées en mettant le Cagnois au centre du projet. C’est là, pour la première fois dans les Alpes-Maritimes, qu’une crèche a été implantée au foyer-logement, seniors et enfants partageant leur lieu de restauration. C’est là encore, dans le Haut-de-Cagnes, que le plan de protection du patrimoine aboutit à l’extension de l’école du Vieux Bourg dans la maison Blacas, avec l’ambition d’accueillir 120 élèves et d’en faire une école de référence dotée d’une cour-jardin.


Enquête

CAGNES-SUR-MER

IL Y FAIT BON VIVRE

REPÈRES

RENATURATION EN COURS Un parc en bord de Cagne.

A

L’Ecoquartier Canebiers-Villette.

PHOTO : PRESSE

« C’est un projet de vie global qui est déployé, estime Bernard Mouret, l’ancien directeur régional d’Enedis devenu Cagnois que vous croiserez sûrement en vélo entre le Cros-de-Cagnes et la mairie annexe du Val-Fleuri où il s’investit. La requalification complète du bord de mer est emblématique de la démarche entamée en faveur des Cagnois depuis le milieu des années 90. On en voit l’effet aujourd’hui encore dans les grands équipements structurants qui dessinent l’avenir de la commune. » Protégée et améliorée Qui est sensible à la transition énergétique, trouvera ville à son pied. Cagnessur-Mer développe une offre de transports décarbonés. Elle privilégie les déplacements collectifs pour un apaisement du centre-ville et des quartiers de la plaine littorale. Rénovation de la gare, création du pôle d’échanges multimodal, arrivée de la ligne 4 du Tramway requalifiant la Nationale 7 et le boulevard

99,71 % DES FOYERS CAGNOIS ÉLIGIBLES AU TRÈS HAUT DÉBIT.

11 000

JEUNES LICENCIÉS DANS LES CLUBS DE SPORT CAGNOIS.

37

voir un sénateur-maire rapporteur de la loi de Grenelle II puis de la loi de transition énergétique laisse forcément des traces. Cagnes-sur-Mer s’honore d’être une ville-nature et verse dans le concret. De la Nationale 7 au bord de mer, la Cagne, rivière dont les berges avaient été transformées en poubelle, a été nettoyée dès 1997 pour devenir la première zone naturelle protégée de la commune. La renaturation de ses berges se poursuit actuellement au travers de la première phase de l’écoquartier Canebiers-Villette, avec la démolition du canal bétonné actuel pour recréer un lit naturel, une berge accessible et une végétalisation adaptée. Une biodiversité favorisée donc, pour le retour d’un milieu aquatique en ville (les anguilles notamment) et une diminution du risque d’inondation. Cette mutation de la Cagne a ouvert la voie à d’autres réalisations comme la première réserve naturelle sous-marine devant l’hippodrome (une 2e est à l’étude). Aujourd’hui, le 8e parc est en travaux sur le site du Malvan et le 9e, le parc de la Méditerranée, ouvrira en 2023 à l’embouchure de la Cagne à la place de l’ancienne station d’épuration. À l’avant-garde de la préservation de l’environnement pour les Cagnois et leurs enfants, c’est aussi sur la commune qu’a été créée la première réserve naturelle intégrale du département en 2010. Plus récemment, Cagnes s’est vue décerner le label « Territoire durable, une COP d’avance » par l’agence régionale pour la biodiversité et l’environnement.


Enquête

70 %

DE BIO AU MENU DES CANTINES CAGNOISES, EN RÉGIE MUNICIPALE AVEC UN OBJECTIF DE 100 % D’ICI 2025.

15 M€

INVESTIS DANS LA PRÉSERVATION DU PATRIMOINE À CAGNES (MUSÉE RENOIR, CHÂTEAUGRIMALDI, MAISON BLACAS,…)

CAGNES-SUR-MER

IL Y FAIT BON VIVRE

Maréchal Juin, plan vélo, le visage de Cagnes va encore évoluer. En co-financement avec la Métropole Nice Côte d’Azur, le département, la région et l’Etat selon l’envergure des projets, la ville soigne sa reconquête environnementale. Avec de gros investissements pour réduire son impact : elle vient de mettre en fonctionnement la nouvelle station d’épuration AERIS, la première station à énergie positive de France, répondant aux normes environnementales mondiales les plus élevées (BREEAM very good), permettant d’améliorer le traitement des eaux usées, de réduire les pollutions et la consommation énergétique. Sans oublier la terre nourricière : au Val de Cagnes, avec l’aide de partenaires comme la SAFER et Terre de Liens, la ville accompagne l’installation de nouveaux agriculteurs et ses paysans fournissent les cantines en régie municipale. Vive les circuits courts et les produits frais. n

À SAVOIR • Classements : 4e ville azuréenne où il fait bon vivre (JDD), ville la plus attractive du département (Insee) et ville où il fait bon investir (Capital). • Immobilier : tout programme cagnois se doit d’afficher le nom de l’architecte et l’année de construction. Si l’offre augmente, la demande de logements reste élevée : plus de 1200 en continu. • Economie : l’hippodrome contribue à l’attractivité de Cagnes (80 réunions de courses, 12 000 places, un restaurant panoramique). Inauguré en 2015, Polygone Riviera propose 2 kms de boutiques, restaurants, cinéma et casino. • Santé : La Polyclinique Saint-Jean (267 lits et places, urgences, médecine, chirurgie, maternité) figure parmi les meilleurs établissements de France (dans 4 catégories, palmarès Le Point 2019). À Cagnes, le groupe compte aussi le Centre E3S pour Espace sport, soins et santé (rééducation et réadaptation).

INTERVIEW

LOUIS NÈGRE

MAIRE DE CAGNES-SUR-MER

« UNE VILLE À VISAGE HUMAIN, OÙ IL FAIT BON VIVRE »

Pourquoi s’installer à Cagnes-sur-Mer ? ­ Cagnes-sur-Mer n’a pas de —

grandes richesses en sous-sol, mais elle a du peps. Elle est le fruit d’un travail tenace et d’une vision fondée sur des valeurs : l’humain, la famille et la nature. Quand j’ai été élu il y a 27 ans, j’étais un simple citoyen de 50 ans, animé par la volonté de remettre Cagnes au goût du jour, d’y faire des équipements structurants et de l’élever au rang de ville où il fait bon vivre. Nous rénovons quartier après

Le bord de mer est emblématique de votre démarche… ­ Nous l’avons rendu aux familles —

comme lieu de baignade, de promenade et de détente en terrasse. C’est dix ans de travail. Nous avons été la seule ville sur les quatre qui candidataient à obtenir le feu vert d’une requalification totale. D’une Nationale de l’ère de la voiture triomphante des années 70, avec 6 voies et des passages souterrains pour accélérer, nous avons fait une vitrine du 21e siècle : circulation apaisée à 4 voies, vitesse optimisée à 50 km/h pour 38

un trafic fluide, des arbres et larges trottoirs, la 1ère piste cyclable de bord de mer, des terrasses toute l’année. Ça a revalorisé l’immobilier. Son prix a suivi la qualité de vie.

Quel est le profil du Cagnois ? ­— Tout le monde est le bienvenu.

Notre vision est très humaniste. Avec un principe unique : le respect des règles de vie en société. C’est dans notre passeport citoyen : respect des personnes, des lois et des biens. La ville est très tenue. Avec une alliance des polices. La responsabilité de chacun recherchée. Notre taux d’insécurité est l’un des plus faibles de France. C.L.

PHOTO : PRESSE

quartier en mettant l’humain au cœur de toutes les attentions.


Nous réintroduisons la nature dans les villes de la Côte d’Azur.

Développeur-ensemblier urbain et acteur de référence sur le marché français depuis plus de soixante ans, Bouygues Immobilier est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’immobilier, de l’aménagement à l’exploitation en passant par la promotion, notre cœur de métier. Nous développons des projets de logements, d’immeubles de bureaux, de commerces, d’hôtellerie et d’aménagement de quartiers durables.

Nous souhaitons mettre la nature au cœur de nos projets en réimplantant des végétaux en pleine terre afin de désimperméabiliser les sols et réduire les impacts climatiques. Nous préfigurons les villes de demain avec des programmes de mixité immobilière et sociale pour le bien-être de ses habitants.

ARTMONY - NICE

La métamorphose d’un îlot de chaleur en îlot de fraicheur. Aujourd’hui totalement imperméabilisé, ARTMONY participe à l’objectif de renaturalisation du site en le réconciliant à son environnement naturel.

MERIDIA - NICE

VAL CLARET - ANTIBES

Une succession de « rebonds verts ».

Vauban Littoral, Le Parc habité.

Façades, toitures et terrasses sont autant de supports pour un végétal fonctionnant comme un filtre naturel et thermique, rendant ainsi plus confortable la façon d’habiter.

Le site entièrement minéralisé laissera place à une nature en ville venant au plus près des habitations, une nature libre, diverse, paysagée sans être ornementale.

Signatures architecturales ARTMONY :

Architectes : Atelier FEVRIER CARRE / SCAU / PETITDIDIERPRIOUX Paysagiste : La Compagnie du Paysage - Perspectiviste : METROCHROME MERIDIA : Architectes : COMTE & VOLLEWEIDER Architectes / KOZ ARCHITECTES Atelier FERNANDEZ - Paysagiste : Atelier Jean MUS & Compagnie - Perspectiviste : PREVIEW_ VAL CLARET : Architectes : Atelier FEVRIER CARRE /JEAN-PAUL GOMIS ARCHITECTURE Paysagiste : Agence TER Paysagiste - Perspectiviste : METROCHROME VILLETTE : Architecte : WILMOTTE et Associés - Paysagiste : Atelier Jean MUS & Compagnie Perspectiviste : DIORAMA Bouygues Immobilier, SAS au capital de 138 577 320 €, SIREN 562 091 546 RCS Nanterre, siège social, 3 boulevard Gallieni à Issy-les-Moulineaux 92130. Conception : Ramel Communication - OP 04/22

39

VILLETTE - CAGNES-SUR-MER

Un écospot de biodiversité en centre-ville. Il s’agit là de reconstruire la ville sur elle-même, tout en restaurant, préservant et valorisant les espaces naturels, pour une meilleure qualité de vie.


Enquête

CANNES

IL Y FAIT BON VIVRE

CANNES, LE VILLAGE MONDIAL Sous les feux de la rampe pour cause de grande messe du Septième Art une fois par an, la Cité des festivals est souvent perçue comme un lieu purement touristique. Mais c’est une ville tout autre qui se vit au quotidien. Urbanisme, éducation, innovation… Cannes se transforme, profondément. Par Marie Guliano

C

’est la ville des stars. Celles du Septième Art qui, chaque année, foulent le plus célèbre des tapis rouges. C’est une ville qui brille, qui crépite. Une ville mise en scène, avec cet air magique, presque mystérieux. Le glamour de Cannes attire, évidemment. La mer, les étendues de sable, les enseignes de luxe et les palmiers lui confèrent un air de petite Los Angeles ou de Miami. Mais cette vision est parcellaire. Car lorsque les projecteurs quittent la Croisette, la Mecque du cinéma redevient le village mondial, avec sa prud’homie de pêche, ses marchés, ses ports et ses quartiers qui se structurent. Cannes mute profondément et Cannes ne cesse de redessiner sa physionomie. Sur le fond comme sur la forme. Au niveau urbanistique, en près de sept ans, la belle endormie s’est réveillée. Elle a redessiné les artères primordiales de son centre-ville, lui apportant de

l’oxygène et faisant d’elle une ville qui se parcourt à pied, ouverte à la flânerie.

PRÈS DE 70 M€ D’INVESTISSEMENT MOBILISÉS POUR REDESSINER LA PHYSIONOMIE DE LA CITÉ DES FESTIVALS EN 2022. 40

Une ville écolo compatible Alors que l’on bannit le tout voiture, que la mobilité douce est l’apanage des villes où il fait bon vivre, la transformation de Cannes est devenue un atout essentiel. Dès 2019, la piétonnisation d’un bout du centre-ville a donné naissance au cours Félix-Faure, fréquenté pour ses terrasses. A deux pas de là, ce sont désormais les Allées de la Liberté, en plein cœur de ville, qui se requalifient. L’opération insuffle davantage d’esprit provençal à ce lieu, où l’on vient jouer à la pétanque et prendre un verre. Une sorte de dolce vita à l’italienne, bien loin de la Cannes effervescente en période de Festival du Film.


Enquête

CANNES

IL Y FAIT BON VIVRE

Le Suquet ou la dolce vita version cannoise.

PHOTOS : MAIRIE DE CANNES - SEMEC-FABRE

Les Allées de la Liberté, un esprit provençal en cœur de ville.

La Silicon Valley de la création audiovisuelle Au-delà de la forme, sur le fond, l’objectif est de longue haleine, notamment pour devenir la ville étudiante dont le maire, David Lisnard, a rêvé il y a plus de dix ans. Ici, le potentiel de développement se pense en droite ligne avec le capital cinématographique de Cannes, l’ambition étant de créer une filière intégrant l’ensemble de la chaîne de valeur. L’écosystème global se construit autour de trois piliers. Ses fondations reposent sur la création du campus universitaire Georges Mèlies installé dans le quartier ouest de La Bocca, à la Bastide Rouge, avec une capacité de 1 200 étudiants sur des sujets d’écriture et de nouveaux médias, avec des cours dispensés par l’Université Côte d’Azur, l’Ecole pour

À SAVOIR • Seconde ville française en termes d’aviation d’affaires : l’aéroport Cannes-Mandelieu fait partie du groupe Aéroports de la Côte d’Azur (incluant Nice Côte d’Azur et Saint-Tropez). • Une vitrine du spatial : fleuron local qui s’appelait l’Aérospatiale dans les années 1060, Thales Alenia Space, née de l’union entre le français Thales et l’italien Leonardo, est une vraie vitrine de l’innovation dans un domaine spatial en pleine mutation. Une filière qui se nourrit d’un écosystème composé d’une myriade de PME spécialisées et engagées dans une sous-traitance régulière. Et qui réalise un chiffre d’affaires de 957 M €. • La Croisette : le mythique boulevard bordé de palmiers est en rénovation depuis 2017. Il a d’abord connu un élargissement des plages, puis un renouvellement des concessions des établissements balnéaires. Ultime phasage, celui actuellement en cours qui voit l’installation d’un réseau de thalassothermie. Une réhabilitation structurante, aucune opération d’envergure n’ayant été réalisée depuis 1960.

41


Enquête

120 M€

LE MONTANT DE L’INVESTISSEMENT POUR REDESSINER LE CASINO DU PALM BEACH, LIEU MYTHIQUE, DÉCOR DE FILMS DONT MÉLODIE EN SOUS-SOL. ENTRE LES MAINS DU DUO TARTARY-BAROKAS, IL EST EN PASSE DE DEVENIR L’UN DES NOUVEAUX LEVIERS D’ATTRACTIVITÉ DE LA VILLE AVEC SES 23 000 M2 DE SALLES DE RÉCEPTION, RESTAURANTS ET PISCINE À EAU DE MER. LIVRAISON EN 2023.

CANNES

IL Y FAIT BON VIVRE

les métiers du cinéma, du son et du film d’animation, l’IUT ou encore l’Ecole de danse Rosella Hightower. Soit trentecinq formations, du diplôme universitaire au doctorat. Un campus, une pépinière et des industriels À ce campus, vient s’ajouter une pépinière d’entreprises située en proximité pour faire jouer à plein la fertilisation croisée entre le monde universitaire et celui de l’entreprise. Cette pépinière accueille désormais près de quinze startups. Et pour que l’écosystème soit complet, reste à renforcer l’implantation d’industriels de la filière. Le récent investissement du groupe Novelty, spécialiste des prestations techniques pour l’événementiel, réalisé sur un

ancien site industriel cannois, vient concrétiser cette vision d’ensemble. Avec sans doute un « appel d’air » qui devrait nourrir la filière plus avant. Un écosystème enrichi L’écosystème s’enrichit encore du Cineum, un multiplexe cinématographique longtemps désiré, dessiné par l’architecte Rudy Ricciotti, inauguré en 2021, qui contribue à renforcer l’offre culturelle, certes, mais qui en fait aussi un outil pour le « business ». Car il ne s’agit pas uniquement d’un lieu de projections de longs métrages. C’est un lieu qui sert l’industrie créative dans son ensemble et qui sert également l’innovation. Pas seulement en termes de qualités techniques – qui sont propres désormais à chaque multiplexe et font partie de l’évolution de l’offre – mais aussi via sa salle de jeux de réalité virtuelle, baptisée Illucity, qui s’appuie sur les technologies la plus récentes. Finalement, l’innovation sied bien à Cannes qui, en bousculant ses codes, vise à mieux se faire voir, créant la surprise, parfois l’étonnement. C’est ce qui génère la curiosité, l’attractivité… L’envie d’y vivre ? L’un des plus vieux adages du cru l’affirme : « Qui vient y vit ». n Les réaménagements du centre-ville visent à augmenter la qualité de vie.

utre un réaménagement introduisant plus de qualité de vie, l’innovation est une brique importante de la recomposition globale de Cannes. La preuve tient dans le dernier – et premier – salon professionnel dédié à l’intelligence artificielle, qui s’est déroulé au Palais des Festivals en avril dernier. Ce World AI Cannes Festival, au-delà d’avoir abordé les sujets parfois sensibles d’intelligence artificielle mêlée à l’industrie, à la sécurité ou à l’automobile, place surtout Cannes sur l’échiquier des villes tournée vers l’innovation de rupture. C’est un autre axe qui fait partie de la stratégie d’attractivité de la ville, parce que la différenciation est primordiale pour se renouveler, mais aussi parce que Cannes veut

continuer à maintenir son rang de deuxième ville de congrès français. La création au sein du Palais des Festivals d’un studio hybride, permettant de tenir des conférences en distanciel, démontre la souplesse dont doivent faire preuve aujourd’hui les acteurs de l’événementiel. Mais c’est sans nul doute le projet d’investissement dans le métaverse (cette version d’Internet dans laquelle on se déplace en 3D dans des espaces virtuels, persistants et partagés) qui distingue la ville, première cité à s’y engager au niveau européen. Un projet qui vise à numériser onze des sites emblématiques sous forme de NFT, lesquels seront vendus lors du prochain festival Cannes Lions en juin. M.G. 42

PHOTO : MAIRIE DE CANNES

O

UNE VILLE TOURNÉE VERS LE MÉTAVERSE


TOUT COMMENCE AU

ier m e r p n Mo e dilemm

PHOTOGRAPHIE RETOUCHÉE

SHOPPING PERSONNALISÉ C U LT I V E Z VOT R E S I N G U L A R I T É E T P R O F I T E Z D E S C O NS E I LS P E RS O N N A L IS É S D E N OS E X P E RTS M O D E PRENEZ RENDEZ-VOUS À L’ESPACE PRINTEMPS SERVICES DE VOTRE MAGASIN PRINTEMPS POLYGONE RIVIERA ET SUR PRINTEMPS.COM 43 PRINTEMPS POLYGONE RIVIERA, 137 AVENUE DES ALPES - Tél. 04 83 53 40 00


Mini pans-bagnats

44


Enquête

CANNES

IL Y FAIT BON VIVRE

CANNES, RIGOUREUSE SUR LE DÉSENDETTEMENT 88 000 MÈTRES CARRÉ

C’EST LA SURFACE D’EXPOSITION DU PALAIS DES FESTIVALS ET DES CONGRÈS, BRAS ARMÉ DE LA VILLE POUR SON ACTIVITÉ TOURISTIQUE. PLUS DE 40 ÉVÉNEMENTS ACCUEILLIS CHAQUE ANNÉE, UN TOUT NOUVEAU STUDIO POUR OFFRIR UNE SOLUTION DISTANCIELLE AUX RENDEZ-VOUS PROFESSIONNELS BTOB, BAPTISÉ HI5, UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE PLUS DE 12 M € EN 2020.

La question de l’impôt n’est jamais neutre quand on choisit une nouvelle ville et une nouvelle vie. À Cannes, la volonté de désendettement est l’une des priorités de David Lisnard depuis son premier mandat. Par Marie Guliano

L

e budget primitif de Cannes pour 2022 évoque une baisse de la dette communale de 3 millions d’euros tout en poursuivant le plan d’investissement dédié à la qualité de vie et à l’attractivité. Soit 68 millions d’euros injectés dans l’aménagement urbanistique, la requalification de certaines artères, la rénovation du centre-ville comme de la périphérie… Sont prévus aussi des investissements alloués à la création d’itinéraires cyclables, rénover le complexe sportif Maurice-Chevalier, mais aussi le monastère de l’île Saint-Honorat sans oublier la modernisation de l’un des leviers

économiques principaux qu’est le Palais des Festivals et des Congrès. « Nous embellissons, modernisons et dynamisons notre ville sur des bases financières devenues solides, au profit d’un service public municipal sain et des contribuables cannois. En 2022, malgré tous les aléas, Cannes avance et profite de cette période de transition pour renforcer son attractivité internationale et notre cadre de vie. Cette démarche répond à trois enjeux majeurs : moderniser et rendre plus efficaces les services rendus aux usagers, préserver les contribuables et améliorer les conditions de travail des agents », résume David Lisnard. n

PHOTOS : PRESSE - JÉRÔME KÉLAGOPIAN

UNE VILLE DOUBLEMENT CLASSÉE PAR L’UNESCO C’est un parcours de longue haleine mais il est forcément extrêmement porteur pour l’image et l’effet attractivité. Depuis 2016, Cannes est engagée dans une candidature qui vise à faire de l’île Saint-Honorat, île sœur de l’île Sainte-Marguerite, un territoire préservé, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. En novembre dernier, le ministère de la Culture a inscrit l’île sur liste indicative nationale, ce qui constitue une première étape dans le processus de reconnaissance. Mais Cannes est déjà reconnue par l’Unesco pour sa politique culturelle. La ville a, en effet, été désignée « ville créative de l’Unesco » également à l’automne dernier, dans la catégorie cinéma. Ce qui en fait une exception française, mais lui fait rejoindre un réseau constitué des 295 autres villes internationales bénéficiant du même statut. M.G. 45


LA TABLE DU CANTEMERLE UNE PAUSE GOURMANDE DANS UN CADRE DE VERDURE L’Hôtel Cantemerle est un joyau de l’arrière-pays. Hors du temps, niché à deux pas du centre-ville de Vence, l’établissement est un havre de paix bien connu des amoureux de calme et de douceur de vivre. C’est au cœur de cet hôtel de 33 chambres entouré de nature, que les gourmands aiment se retrouver le temps d’un repas inoubliable, à la Table du Cantemerle. Longtemps dirigée par Jérôme Héraud, passionné du terroir et de haute gastronomie, le Cantemerle a perpétué l’exellence des lieux en confiant la direction hôtelière à Thomas Rovira et la direction de la restauration au chef Benjamin Bourgoin. Comme son prédécesseur, ce Maître-Restaurateur est engagé dans la transmission et l’amour des produits. Dans ses assiettes, clients fidèles et gourmets curieux dégustent une cuisine gourmande et généreuse qui met à l’honneur des produits frais, de saison et essentiellement locaux. Son inspiration, il la puise dans une cuisine méditerranéenne, entre terre et mer, à l’image de ses ravioles de gambas au paprika fumées minute, du faux-filet du Piémont italien ou encore de la tarte aux citrons de Vence revisitée. Des découvertes gustatives à apprécier côté bastide ou confortablement installé sur la terrasse d’été, au bord de la piscine, à l’occasion d’un repas en tête à tête ou familial. Suivez-les sur les réseaux sociaux pour profiter des soirées à thèmes qui ponctuent la belle saison.

La Table du Cantemerle

258 chemin Canta Merle 06140 Vence - 04 93 58 08 18 www.cantemerle-hotel-vence.com Suivez l’actualité sur les réseaux sociaux 46


Enquête

MENTON

IL Y FAIT BON VIVRE

Gorgée de soleil, Menton la cité radieuse.

MENTON, DANS L’INTIMITÉ DE LA CÔTE D’AZUR À l'extrémité est du département, entre la Principauté de Monaco et l’Italie, dans une baie au climat exceptionnel, Menton est un écrin solaire et paisible. La cité multicolore offre aussi un zeste d’audace qu’il convient de découvrir. Par Mélissa Mari

PHOTO : STOCK.ADOBE.COM

A

u pied des montagnes escarpées, le regard tourné vers la Grande Bleue, la perle de la France est une ville à taille humaine. Il est facile d'y naviguer, entre l’incroyable esthétique de la vieille ville et l’émulation du centre, jusqu’à rejoindre le bord de mer, tout en s'évadant vers les cinq vallées qui dessinent le paysage : Borrigo et Val de Gorbio, qui sont les quartiers d’installation privilégiés, Careï, Fossan et Garavan. Sans être au cœur de la bouillonnante dynamique

urbaine de la Riviera, la cité assume sa cadence paisible. A la croisée de multiples influences, elle a façonné son identité contemporaine avec des héritages helléniques, latins, anglo-saxons et nord-européens. Un style unique, qui lui vaut d'être labellisée « Ville d’Art et d'Histoire ». Authentique dans l’âme, Menton n’en reste pas moins un corps vibrant. Elle est animée par une population en plein renouvellement générationnel et enrichie par les visiteurs du monde 47


Enquête

MENTON

IL Y FAIT BON VIVRE

Le programme Cap Riviera de Progéréal imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte.

DE LA POPULATION A MOINS DE 25 ANS ET 14 % MOINS DE 15 ANS.

(Chiffres INSEE 2018)

DEPUIS 1984, MENTON REÇOIT SANS INTERRUPTION LE LABEL "4 FLEURS" DES VILLES ET VILLAGES FLEURIS DE FRANCE. 48

toute la cité, ou de l’architecte HansGeorg Tersling. Aujourd’hui, de grands maîtres des sens tombent sous le charme du terroir mentonnais, à l’image de Mauro Colagreco, chef du Mirazur*. Un micro-climat azuréen Grâce à un micro-climat d’une douceur exceptionnelle, depuis la fin du XVIIIe, Menton est pleinement reconnue comme une ville-jardin. Elle regorge d’espèces rares, ornant des espaces botaniques d’exception, aux côtés d’un patrimoine artistique fascinant. Dans les hauteurs, le Parc naturel de l’Ubac Foran offre également un beau terrain de jeu aux randonneurs, trailers et vttistes. Il suffit ensuite de quelques kilomètres pour s’évader dans les coins sauvages du Mercantour. Mais ce qui fait la réputation de la ville, c’est son fruit d’or : le citron. L’agrumiculture, qui existe depuis le XVe siècle et principale source d’activité économique

PHOTO : PRESSE

30 %

entier grâce à une offre événementielle territoriale (Fête du Citron, Festival de Musique, Festival des Jardins, etc.) Résolument ouverte sur le monde, elle accueille un tissu éducatif spécialisé dans les carrières socio-médicales (au sein du CH La Palmosa, premier hôpital pluri-spécialisé à l’Est du département), mais également tourné vers l’international avec la présence de Science Po. Son positionnement géographique au cœur du bassin franco-italo-monégasque, en fait une cité stratégique et très appréciée, notamment par les artistes comme Jean Cocteau, dont l’empreinte marque


49 04 93 62 06 66 – contact@verspieren-cotedazur.com – 4/6 chemin de l’Arénas - Unity – 06200 Nice


DÉ C OUV RE Z L A

RÉ SID E N CE CA P RI VIERA

Un lieu de vie unique, situé au coeur de Menton, et à seulement 500 mètres des plages. Vi vez co mme si vous étiez e n vacance s t ou te l ' a nn ée. Vivez comme Des appartements de prestige aux prestations exceptionnelles

À deux pas des commerces et de toutes commodités

Une architecture moderne et élégante signée J.M. Wilmotte

Travaux terminés Profitez d'une livraison immédiate

CON TA CTE Z NOU S

0 6 2 6 4 4 08 1 7 OU VISITEZ NOTRE SITE INTERNET : WWW.CAPRIVIERA.FR/

50

Bu reau de vent e s i tué à l'adress e de la résidence : 3, a ve nue Ri vie ra - 06 500 M e nton


Enquête

60

PRODUCTEURS DE CITRONS HABILITÉS EN 2022. DEPUIS 2015, 4700 ARBRES ONT ÉTÉ REPLANTÉS (DÉMARCHE IGP). OBJECTIF : 15 000 ARBRES REPLANTÉS ET RÉFÉRENCÉS.

MENTON

IL Y FAIT BON VIVRE

jusqu’en 1850, participe de nouveau à l'attractivité du territoire. Stéphane Constantin, directeur de l’Organisme de Défense et de Gestion IGP Citron de Menton en témoigne : « L'une des particularités de notre filière est la richesse des profils de producteurs (agriculteurs, futurs chefs d’exploitation, actifs des tous les secteurs, retraités). Le citron est un fruit de jardin cultivé sur des surfaces de 3 000 m² en moyenne, autour des maisons. Lorsque l’on achète un citron de Menton, il raconte une histoire unique. Pour ses qualités gustatives et sa rareté, il est très prisé par les chefs, les épiceries fines, les consommateurs et les sociétés de transformation. Les communes du territoire réhabilitent des terrains communaux en verger de citronniers, permettant à de jeunes agriculteurs de démarrer et de sécuriser leur activité. Les collectivités territoriales soutiennent le développement de la filière IGP (formations, promotion). En 2020, la création d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif** a permis de valoriser les productions agricoles locales et de structurer la filière du citron. » Le tourisme lié au terroir est primordial. Il met en lumière une autre Riviera, tournée vers la préservation et la transmission des savoir-faire.

Un bassin d’emplois spécifique Territoire insulaire à l’économie contrainte, Menton a su tirer profit de sa singularité avec une économie basée sur le tertiaire, l'agriculture et l’artisanat. De fait, elle accueille un bassin d’emplois bien spécifique qui profite à 50% de sa population, le reste des actifs étant répartis sur les pôles d’activités d’Italie, de France et de Monaco. Toutes les animations organisées en ville ont ici vocation à réunir la communauté. Le tissu associatif très dense (162 associations pour moins de 30 000 hbts) répond à toutes les passions. De façon générale, les lieux de vie en extérieur caractérisent la convivialité mentonnaise et il règne un grand sentiment de sécurité dans l'espace public. Il suffit de se promener sur les marchés, comme celui des halles du quai Monléon, pour prendre le pouls de la ville, ou le long des Sablettes, avec ses halles allant du Bastion jusqu’au square Victoria. L'esplanade est un point de rencontre garni de cafés-restaurants et boutiques, d’oasis de fraîcheur et d’animations, idéal pour toutes les générations. n *Mirazur classé Meilleur restaurant au monde en 2019 et Mauro Colagreco Meilleur chef au monde en 2020 par ses pairs. **SCIC mise en œuvre par la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française et l’Association pour la Promotion du Citron de Menton.

REGARDS CROISÉS

L

MENTON, UN BIEN COMMUN PRÉSERVÉ

a ville souhaite changer son image, tout en gardant son âme. Les axes prioritaires de développement sont notamment l'économie, la jeunesse, la culture et la rénovation de l’habitat. Le commerce local est une grande force pour le bassin mentonnais et il prend aujourd’hui tout son sens à l’aune des nouveaux modes de vie. En signant une charte de soutien à l’activité économique de proximité avec la Chambre des métiers et de l’artisanat, la ville s’engage : « Nous devons veiller, lorsque c’est possible, à de nouvelles implantations pour créer de la transmission [...] la collectivité doit mettre en place des événements, notamment en période creuse, qui permettront des retombées économiques », a souligné le Maire Yves Juhel lors de la signature le 7 avril dernier. Un travail largement opéré par l'association de commerçants Menton Sourire via ses animations, qui entend

« dynamiser chaque quartier selon ses besoins. » Les jeunes générations s’investissent elles-aussi pour le futur, à l’image de la Jeune Chambre Economique de Menton Roquebrune Cap-Martin. Comme le détaillait à la réélection du bureau mi-mars, Florent Champion, nouveau président : « L’objectif est d’améliorer le quotidien des mentonnais. Cela passe notamment par l’enracinement des activités économiques, la sortie du traditionnel annuaire des commerces locaux "Le Pays mentonnais dans la poche”. Ensuite, l’organisation de la Foire économique et artisanale de Menton pour mettre en valeur les acteurs de notre territoire et leurs savoir-faire. Enfin, via "Une cocotte dans la vallée”, en partenariat avec la Mission Locale 06, nous irons à la rencontre des jeunes porteurs de projets dans les vallées, pour les aider à concrétiser leurs idées de création d’entreprise. » M.M. 51


Enquête

GRASSE

IL Y FAIT BON VIVRE

GRASSE, ENTRE JEUNESSE ET RENOUVEAU La sous-préfecture des Alpes-Maritimes, célèbre dans le monde entier pour son industrie du parfum, multiplie les projets urbains. Son ambition : faire souffler un vent nouveau sur la 4e ville du département, en redynamisant le centre ancien et en attirant les étudiants. Par Aurélia Lasorsa

P

our retrouver ses lettres de noblesse, Grasse est sur tous les fronts. Objectif ? Faire de la 4e commune des Alpes-Maritimes LA ville où il fait bon vivre. En dépit d’une situation géographique de qualité et d’une nature omniprésente, la capitale mondiale du parfum ne jouit pas de l’attractivité qu’elle mériterait. Ses atouts (Grasse est une ville d’art et d’histoire, qui abrite un ancien palais épiscopal et des trésors patrimoniaux et historiques) sont desservis par un centre ancien qui a longtemps été mal entretenu et lui confère, au-delà de ses frontières, mauvaise réputation. L’heure est au changement.

GRASSE CAMPUS RÉUNIT 18 PARTENAIRES ACADÉMIQUES ET UNE TRENTAINE DE FORMATIONS. Martelly, nouveau centre de vie Parmi les grands projets urbains grassois, la requalification du quartier Martelly, au cœur du centre ancien, occupe une place de choix. Prochainement, ce secteur comptant pour 1/5 de la vieille ville se verra totalement réinventé pour devenir un lieu de vie pour tous. Il comprendra 150 logements (dont 45 en locatifs 52

sociaux), un cinéma grand format avec ses six salles et 1082 sièges, un hôtel 3 étoiles de 70 à 80 chambres et 392 places de stationnement supplémentaires. En outre, et afin de redynamiser le centre ancien et de séduire à la fois touristes et Azuréens, le projet mise sur l’ouverture de plus de 6400 m2 de surface commerciale mixant enseignes nationales et commerces indépendants, parmi lesquels des halles gourmandes de près de 1400m2. L’aménagement s’inscrit « dans une démarche d’excellence environnementale et vise ainsi la labellisation éco-quartier en matière de développement durable ». De quoi faire revenir actifs et famille dans ce secteur délaissé. En parallèle, Grasse souhaite également attirer la jeunesse étudiante. Accueillir l’enseignement supérieur pour attirer la jeune génération « 1000 étudiants en rotation ». C’est le but que se sont fixé Grasse et la Commu-


Enquête

GRASSE

IL Y FAIT BON VIVRE

INTERVIEW

JÉRÔME VIAUD MAIRE DE GRASSE ET PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION DU PAYS DE GRASSE

« JE RÊVE D’UNE VILLE DYNAMIQUE, EMPLIE D’ÉTUDIANTS » Pouvez-vous dresser en quelques mots le portrait de votre ville ? ­— Grasse est une ville magnifique,

PHOTOS : SERVICE COMMUNICATION VILLE DE GRASSE - JEAN LOUIS PARIS

Le projet Martelly redessine le visage de la cité historique.

nauté d’Agglomération du Pays de Grasse pour les années à venir. Un objectif à deux vitesses qui nécessite l’accueil d’établissements formateurs et la création d’infrastructures dédiées, matérialisé par Grasse Campus, né en 2018 pour développer l’enseignement supérieur sur le territoire. Aujourd’hui, Grasse Campus réunit 18 partenaires académiques et une trentaine de formations. Mais que l’on ne s’y trompe pas, si les métiers du parfum sont particulièrement représentés – via notamment l’École Supérieure du Parfum, l’ISIPCA, ou l’EDHEC et son master Management of the Flavor and Fragrance Industry – ce ne sont pas les seules formations proposées. La ville accueille ainsi l’EFCAM et son BTS métiers de l’audiovisuel, l’école d’ingénieurs ECAM-EPMI, l’école de mode Denis Durand Académie, etc. Autant d’étudiants concernés par les nouveaux aménagements urbains, et notamment la construction de logements à venir. n

48865 HABITANTS.

3326 € EN MOYENNE LE MÈTRE CARRÉ, C’EST LE PRIX QU’IL VOUS EN COÛTERA POUR DEVENIR PROPRIÉTAIRE SUR LA COMMUNE.

(source Seloger.com)

44 km2

LA SUPERFICIE DE LA COMMUNE GRASSOISE.

53

entre mer et montagne, riche de 4 400 hectares et neuf quartiers, qui a su protéger son territoire de l’urbanisation. Elle offre des paysages extraordinaires et une belle authenticité. Le parfum y emploie 2 700 personnes et engendre un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros sur la commune. Depuis 2018, nous avons sanctuarisé les terres de culture des plantes à parfum et réimplanté les roses, le jasmin, les tubéreuses… Nous sommes revenus à l’essentiel.

Quels sont, selon vous, ses principaux critères d’attractivité ? ­— Les gens ne veulent plus d’un

environnement urbain sursaturé, mais des villes à taille humaine. Grasse est de celles-là, avec une administration décentralisée (9 mairies annexes), une vraie richesse patrimoniale et historique.

Pourquoi la ville a-t-elle longtemps eu mauvaise réputation ? ­— On doit cela à la paupérisation du

centre historique, délaissé des actifs et des familles au profit de quartiers où le stationnement était plus aisé et les extérieurs présents. En parallèle, les propriétaires privés ont cessé d’entretenir le patrimoine et le centre ancien s’est considérablement détérioré.

Comment rêvez-vous Grasse dans une dizaine d’années ? — Je rêve d’une ville dynamique,

emplie d’étudiants, avec un secteur de l’immobilier au beau fixe. J’aimerais aussi que Grasse puisse accueillir des congrès internationaux. Pour cela, il ne nous manque que l’offre hôtelière, mais des projets sont en cours. A.L.


Enquête

GRASSE

IL Y FAIT BON VIVRE

L’INDUSTRIE DU PARFUM, MAIS PAS SEULEMENT Grasse Biotech soutient les entreprises en sortie de pépinières.

G

rasse est le bassin historique de la plante à parfums, aromatiques et médicinales. Résolument tourné vers l’avenir, le territoire veille à conserver ce savoir-faire tout en attirant des entreprises innovantes. Dans le Pays de Grasse, la filière parfums, arômes et cosmétiques concentre 4 % des entreprises, et 15 % des effectifs qui génèrent 49 % de la valeur ajoutée. Les professionnels du secteur maîtrisent toutes les étapes de la filière, de la production à la transformation. Après des décennies complexes, Grasse renoue avec le succès en séduisant à nouveau

les grands noms de la parfumerie et de la cosmétique (Dior, Lancôme, Chanel, LVMH…) qui y trouvent qualité et savoir-faire ancestral. Loin de s’en satisfaire, le territoire vise aussi les industries du futur, notamment celles liées aux biotechnologies et sciences du vivant. Pour ce faire, la communauté d’agglomération propose aux entreprises et porteurs de projets un panel de services, de l’incubation à l’industrialisation, au moyen de la pépinière d’entreprises InnovaGrasse, de l’hôtel d’entreprises innovantes GrasseBIOTECH et du guichet unique Grasse Entreprise. n

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

Vers une mobilité douce

La réhabilitation du centre ancien pousse à en repenser ses accès. Grasse incite à la mobilité douce. Aires de covoiturage, développement de services de vélos à assistance électrique, installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, sont déjà d’actualité. Les traverses piétonnes, permettant d’aller d’un quartier à un autre, sont réaménagées et fléchées, tandis qu’un projet de Bus à haut niveau de service devrait voir le jour dans les années à venir pour désengorger la pénétrante Cannes-Grasse.

CULTURE

Intimement lié au projet de campus, Grasse a l’ambition de « soigner » la culture. La Médiathèque Charles Nègre ouvrira ses portes à la rentrée, au cœur du centre historique. Associant le cachet de l’ancien aux confort et technologies modernes, le lieu, baigné de lumière, offrira divers espaces et services (livres, œuvres d’art, jeux vidéo, abonnements aux revues virtuelles, ateliers…) et une vue imprenable sur la ville et ses alentours. La municipalité, consciente de la difficulté pour certains d’aller vers l’art, a aussi fait le choix de multiplier les occasions de sorties. « Nous travaillons des passerelles avec le Théâtre de Grasse pour organiser des séances et ateliers culturels sur les places et placettes rénovées. Nous avons l’ambition de ramener l’art dans la rue », confie Jérôme Viaud. A.L. 54

PHOTOS : PRESSE

Multiplier les lieux


i m p a c t Les services que nous vous proposons sont dédiés aux bons développements et à la bonne visibilité de votre entreprise.

b . f r

Pour cela, nous réalisons : enseignes lumineuses ou non, bâches, signalétiques, covering total de vos véhicules, adhésifs muraux, conception lettres boîtier en reliefs, décoration intérieur et extérieur, bureau de vente pour promoteur...

u

Crée. Réalise. Pose. Décore.

Le groupe Impact est une entreprise d’impression numérique de proximité, passionné, et riche de trente années d’expérience dans le département des Alpes-Maritimes.

p

ADHESIF MURAL

-

REALISATION ET CONCEPTION BUREAU DE VENTE - JOIA

Bien d’autres moyens sont utilisés afin de vous garantir un service de proximité personnalisé, à votre image ou celle de votre société. Notre objectif principal est de vous satisfaire et nous continuons chaque jour à mettre en place les moyens pour y parvenir : une équipe réactive et compétente, renouvellement de nos machines, apport constant de nouvelles technologies destinées à réaliser vos projets d’impression les plus audacieux. Nous sommes à votre écoute du lundi au vendredi de 8h à 17h30, sauf le vendredi 16h30, pour une communication maîtrisée !

C O N TA C T E Z - N O U S

04.89.24.13.26

johanna@impact-pub.fr

ZI - St-Laurent-du-Var Allée des cableurs 06700 SAINT-LAURENT-DU-VAR

55

ADHESIF MURAL

impactpub impactpublicite


Enquête

MONTAGNE : HAUT-PAYS

IL Y FAIT BON VIVRE

INVESTIR LE HAUT-PAYS Être maralpin, c’est porter son regard sur un littoral cosmopolite depuis le balcon vue mer, tout en prenant une bouffée d’air dans les terres paisibles du Haut-Pays. Dans la « maison montagne », la notion de refuge prend tout son sens, et chacun peut y trouver son espace de vie. Par Mélissa Mari

L

a chaîne des Alpes nargue sans cesse la mer Méditerranée. L’hiver, les cimes enneigées détournent les citadins de leurs pistes cyclables au profit des pistes de ski. L’été, l’eden fleuri fait concurrence aux plages dorées. La montagne, c’est l’évasion de proximité, et il n’y a bien que les gens d’ici qui savent conter le plaisir de s’expatrier dans cet « arrière-pays », plus communément appelé « le Haut-pays ». Quitter la ville pour retrouver la campagne ou les alpages, et se réunir dans les maisons ou les appartements secondaires, fait pour beaucoup partie des rituels de vacances. Rappelons que, des générations durant, la montagne fut un lieu de vie à part entière et nombreuses

LES STATIONS POURSUIVENT LEUR MONTÉE EN GAMME AVEC 70 M€ INVESTIS PAR LA MÉTROPOLE. sont les familles à y avoir maintenu un pied-à-terre. Aujourd’hui, on voit surtout dans les vallées ces propriétaires de toujours qui montent à chaque saison dans les villages (festifs l’été, authentiques l’hiver) et les « néoruraux ». Des espaces préservés qui n’accueillaient autrefois que les alpins et leurs activités agropastorales, aux aménagements imaginés entre 1970 et 2000 avec le développement de l’économie touristique, les 56

hameaux du Haut-Pays ont progressivement changé de visage, mêlant routines de vie urbaines et rurales. L’arrière-pays n’est plus qu’un simple espace de loisirs ou un cocon rustique, c’est une destination de vie et chacun sa terre de prédilection : Vésubie, Tinée, Val de Blore, Cians, Roya et vallées grassoises. Que l’on soit plutôt séduit par les villages à flanc de montagne, les hameaux verdoyants aux portes du Mercantour, les cités en lisière de la Provence ou les bulles de vie en altitude, les points de chute ne manquent pas, comme l’explique Jean-Jacques Chambon, responsable de l’agence immobilière de Nice et Vallées : « Il n’y a pas de secteurs privilégiés. Les acquéreurs sont à la recherche de biens avec des terrains facilement accessibles. Les côtiers cherchent souvent un pied-à-terre à partir du printemps, pour se ressourcer, et avec l’explosion du télétravail, les actifs peuvent facilement s’échapper, même quelques jours en semaine. Ils ont entre 25 et 45 ans, souvent


Enquête

MONTAGNE : HAUT-PAYS

IL Y FAIT BON VIVRE

Comme ici à la Brigue, les villages perchés, nouvel eldorado pour y vivre autrement.

PHOTO : STOCK.ADOBE.COM

avec des enfants. Quant aux retraités, il faut surtout la proximité d’un village. Les étrangers se laissent séduire par l’arrière-pays de montagne et pour eux, souvent, nous proposons une location sur place en amont pour qu'ils se familiarisent avec le secteur avant d’acheter. » De l’autre côté du département, à la frontière du Var, le haut-pays grassois offre quant à lui une triple identité : méditerranéenne, provençale et préalpine et ce sont ici les bastides, maisons et appartements de village qui ont la préférence des résidents.

2024

FINALISATION DU DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR TOUT LE HAUT-PAYS.

Chacun son camp de base Les stations de ski sont évidemment le plus grand produit d’appel pour les vallées*. Elles séduisent essentiellement les amateurs de l’environnement de haute-montagne qui cherchent un équilibre entre sensations (produits glisse et nature, évasion sauvage dans le Parc National, circuits d’entraînement de haut niveau, événements sportifs) et 57

quiétude. De plus, on y trouve désormais de nombreux services sociaux-culturels, en réponse à la dynamique démographique fixe, avec près de 30 % de résidences principales**, mais également de séjour (en moyenne les résidents secondaires y passent plus de 6 mois par an). A l’image des stations-village, où le bassin de vie est actif toute l’année, les infrastructures pour les locaux sont des moteurs de développement (collège, lycée, hôpital rural, centres ludo-sportifs, sites culturels de renom, artisans, producteurs et commerces spécialisés). Agnieszka et sa famille, qui vivent à Magagnosc, ont un petit appartement secondaire à Saint-Etienne de Tinée depuis quatre ans. Leur deuxième maison est une bulle d’oxygène : « C’est notre camp de base, depuis lequel on profite de la nature, des villages voisins et du sport. L’hiver, on monte chaque week-end et le mercredi pour le ski club. L’été, c’est presque toutes les vacances. Ce qui est fabuleux, c’est qu’il y a beaucoup d’activités pour les familles, bien plus abordables qu’en ville. Nous ne sommes pas coupés du monde, avec les services nécessaires à deux pas. Je peux monter les semaines de vacances, télétravailler la première et skier avec mes enfants la deuxième. Il y a d’ailleurs de plus en plus de locations longues à la saison, pour des personnes qui veulent s’expatrier 6 mois et beaucoup de citadins choisissent cette solution. » Des promontoires aux confins de la vallée Ceux pour qui les sommets n’ont pas la priorité s’arrêtent à l’entrée des terres du Haut-Pays, au cœur des reliefs escarpés, qui réunissent un archipel de villages, tantôt perchés, tantôt nichés au pied des massifs. Ils mélangent toutes les subtilités de la région en quelques détails : architectures médiévales, héritages patrimoniaux pluriculturels, biodiversité méditerranéenne et alpine, savoir-faire artisanaux et gastronomiques. On pense notamment à Roure, Ilonse ou la Tour dans la vallée de la Tinée, Lantosque, Venanson et La Bollène dans la Vésubie, ou encore Beuil, Péone et Roubion, ainsi


MONTAGNE : HAUT-PAYS

IL Y FAIT BON VIVRE

que les villages de Clans ou SaintSauveur sur-Tinée. Certains comme Saint-Dalmas le Selvage sont depuis des décennies des villages refuge pour les habitants de la Côte, comme le raconte Lucile : « Mon frère et moi partageons une maison de village. La famille de mon père est originaire de St. Dalmas et mes parents y vivent toujours, ainsi que mon frère. Nous montons pratiquement tous les week-ends et une grande partie de nos congés. La montagne, c’est la tranquillité ! J’apprécie de pouvoir cultiver en saison mon potager, de bénéficier d'un terrain extérieur pour déjeuner, de faire des randonnées, d’observer des animaux sauvages depuis mes fenêtres. J'y ai vécu jusqu'à ce que je travaille, mon père est éleveur de brebis, j'ai d'excellents souvenirs de grands espaces. Cela me permet de me ressourcer, de déconnecter du travail. Je considère que c'est une grande chance de pouvoir m’évader de la ville si j'en ai envie. On peut aller à la plage le matin et être à la montagne l'après-midi en à peine 1h30. Pour autant, j'apprécie autant ma vie sur la Côte (mon travail, les commerces, l'anonymat) et les deux sont complémentaires. Avoir un pied-à-terre en montagne c’est une belle opportunité, à condition de l’aimer et de la respecter, ainsi que ses habitants, ses traditions et que cela ne se fasse pas au détriment des résidents à l'année. » Eloise, cannoise se réfugie quant à elle dans son cocon de Saorge, chaque été : « On ouvre les volets, on a cette lumière extraordinaire et on peut se promener dans les ruelles du village authentique, s’échapper dans la Vallée des Merveilles… Il est là notre dépaysement ! »

Le programme Horizon Valberg de Nexity.

21

CENTRES DE PREMIÈRE INTERVENTION ET ANTENNES DE SECOURS DU SERVICE DÉPARTEMENTAL D’INCENDIE ET DE SECOURS RÉPARTIS SUR TOUT LE HAUT-PAYS NIÇOIS, GRASSOIS ET MENTONNAIS.

Prendre ses quartiers d’altitude Dans les stations de ski, l’évolution de l’habitat est particulièrement significative. Les nouveaux ensembles, ou rénovations, sont conçus pour répondre à des usages multiples et aux politiques territoriales de pérennisation des dynamiques de vie à l’année. Comme le détaille Bertrand Fouques, directeur des services à la mairie de Saint-Etienne de Tinée : « À Auron, la municipalité a depuis plusieurs années choisi de s’inscrire dans l’immobilier de belle facture. Parmi quelques 58

exemples : Le Monde des neiges 5* comprendra un hôtel haut de gamme, aux prestations d’exception, ainsi qu’une résidence de tourisme avec des appartements et des chalets individuels (30% de biens disponibles à l’achat). Le programme développé par Nexity pour Odalys offrira à la station une résidence touristique 4* (terminé en décembre 2023). D’autres projets tels que le Chalet Paul ou le Crystal Lodge proposent de véritables nids douillets dans des ensembles façon “chalet”. Le Vermont quant à lui est un exemple de réhabilitation d’une friche immobilière en plein centre de station. Il propose 70 appartements, dont des chalets sous toitures, des commerces et des services aux résidents. Ces offres s’adressent à ceux qui cherchent un pied-à-terre loin du tumulte citadin, dans un panorama plus neutre que le littoral et à moins de deux heures de route. De plus en plus de personnes louent également au village car les collectivités s’investissent. La commune a un tissu commercial dense (bientôt l’ouverture d’une petite surface de village), une maison plurimédicale avec 4 médecins permanents et des spécialistes, des crèches et centres

PHOTO : PRESSE

Enquête


Enquête

MONTAGNE : HAUT-PAYS

IL Y FAIT BON VIVRE

PHOTOS : RIVIERA RÉALISATION - PRESSE

À Auron, le programme Crystal Lodge de Riviera Réalisation.

aérés et de nombreuses associations, sans compter la mise en place de la fibre dans toute la commune, jusque dans les hameaux les plus reculés, parfait pour les télétravailleurs. » À Isola 2000, le parc de résidences secondaires affiche complet. Pour autant, d’autres offres se profilent, à l’image du concept haut standing des Chalets Plein Sud. Avec la location de ces chalets grand confort, indépendants du reste de la station, les résidents qui souhaitent plus de discrétion profitent d’un petit esprit de quartier. En parallèle, la municipalité mène une réflexion très claire sur ses futurs aménagements, comme le détaille Mylène Agnelli, Maire d’Isola : « Ce que nous souhaitons, c’est proposer une offre d'hébergement de haute qualité pour des courts et moyens séjours, accessibles à tous. Le futur ensemble haut de gamme 4* en coeur de station baptisé Amö prévoit notamment une résidence de tourisme et un hôtel 4* opérés par la marque Mercure et une offre d’hostellerie (type auberge de jeunesse) conduite par Jo and Joe, avec différents services (spa, mur d’escalade, salle de spectacle, etc.) Leur concept est

de proposer un lieu de vie convivial, où l’on se sent comme à la maison, ainsi qu’une riche programmation d’événements via l’établissement, en lien avec notre territoire. Ce type de projet est idéal pour la clientèle de jeunes et de sportifs que nous accueillons, ainsi que les locaux et les familles qui souhaitent profiter de la montagne, en logeant dans un lieu de vie à part entière. Les actifs citadins ont aussi besoin de changer d’air, tout en gardant le confort moderne. C'est pourquoi, avant même la construction de cet ensemble, nous mettrons aussi en place l’hiver prochain un espace de coworking dans la station. » De son côté, la commune de Valberg, station-village familiale la plus préservée du département, est consciente des enjeux qui pèsent sur son territoire. Elle s’engage toujours plus vers l’écotourisme, le développement d’activités à l’année et la modernisation des lieux de vie partagés. C’est notamment le cas avec la rénovation du cœur de station (place centrale en îlot de verdure et de rencontres et son parking) et la mise en place d’une Maison Départementale de l’Environnement et de l’Observation, dotée d’un planétarium (livraison est prévue pour juin 2025). n * Près de 72% du total des résidences y sont secondaires et plus de la moitié d’entre-elles se trouvent en station - Chiffres Insee 2018 communes de la Tinée, Valberg-Beuil et Valdeblore-Vésubie. **La commune a récupéré 66 000 mètres carrés de droits à bâtir au total.

EN REMOTE WORKING À ISOLA 2000

Elliott Betito 28 ANS, CHEF DE PROJET À SOPHIA-ANTIPOLIS

Le télétravail en montagne, c’est un vrai luxe. J'ai essentiellement besoin de mon ordinateur et de mon téléphone. Je descends en ville une fois par semaine et je traite le maximum de sujets avec mes équipes. Si j’ai des rendez-vous en France, aéroport et gare sont à 1h30. Le bonus, c’est que je peux allier plaisirs outdoor et travail, au quotidien. Avec ma famille nous faisons ici partie d’une communauté. Nous avons beaucoup de liberté (la vie en extérieur) par rapport au lieu lui-même. On peut quitter Isola quelques mois, revenir et profiter de l’émulation. On fait des rencontres plus facilement que dans un petit village. Tout le monde a plusieurs casquettes, c’est très stimulant même pour des liens professionnels. 59


Enquête

MONTAGNE : HAUT-PAYS

IL Y FAIT BON VIVRE

14

STATIONS DE SPORTS D’HIVER ET ESPACES NORDIQUES SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE (HAUT-PAYS NIÇOIS ET GRASSOIS).

4

GRANDS SITES PROTÉGÉS : • PARC NATIONAL DU MERCANTOUR, • PARC NATUREL RÉGIONAL DES PRÉALPES D’AZUR, • R ÉSERVE BIOLOGIQUE DES MONTS D’AZUR, • R ÉSERVE INTERNATIONALE DE CIEL ÉTOILÉ

FOCUS

LES VALLÉES, TERRES NOURRICIÈRES

Plus de 360 exploitations agricoles sont recensées dans les vallées du Haut-Pays*. Les artisans y sont également très présents, notamment dans l’artisanat de bouche, de soin et de création. Les territoires alpins sont de véritables réservoirs naturels et des sanctuaires patrimoniaux. Les circuits courts (paniers maraîchers, marchés, vente à la ferme) y ont explosé ces dernières années, à la fois en direction des habitants de montagne que pour la consommation des bassins de vie citadins. La configuration géographique des vallées impulse la dynamique du “consommer local” et du “zéro déchet”, ce qui permet également de préserver les savoir-faire des villages et de conforter l’attractivité des lieux de vie. *Chiffres 2021 Observatoire des Territoires pour Tinée, Roya, Vésubie.

INTERVIEW

CHARLES-ANGE GINESY

PRÉSIDENT DU DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

L’attractivité naturelle du littoral ouvre-t-elle la porte vers toutes les potentialités de vie qu’offre notre territoire de montagne ? — Le littoral est évidemment une

chance extraordinaire d’attractivité et 90 % de la population vit sur le bord de mer et ses alentours. Mais cette chance est doublée par la présence du Moyen et du Haut-Pays. Depuis 1980-1990, on constate un retour des populations, s’inscrivant dans une certaine forme d’exode urbain. La vie en village séduit les citadins car elle est moins chère et plus sécurisée.

La demande est aujourd’hui très forte et les communes tâchent de s’adapter [rénovation du parc immobilier existant, amélioration de l'habitat rural et préservation de l'architecture locale, développement de programmes neufs en zones dédiées] tout en respectant scrupuleusement la législation urbanistique.

Quels sont les axes d’intervention du Conseil départemental pour faire la lumière sur le Haut-Pays et participer à son développement ? ­— Le Département s’engage sur les questions de sécurité publique, la santé et notamment le soutien aux hôpitaux ruraux et à l’installation de médecins dans les vallées. Au travers des Maisons du département, nous 60

garantissons l’accès à tous les services publics essentiels. Nous intervenons pour le soutien à l’agriculture et à l’installation de producteurs. Plus largement, le développement durable et la prévention des risques naturels font aussi partie de nos priorités. Le déploiement de la fibre est un booster pour les activités professionnelles et de formation (cf. Campus Connectés) et il facilite le travail des actifs en mouvement. Département et communes agissent aussi de concert pour le logement des locaux, des saisonniers (cf.Habitat 06) et des touristes. En complément des services de vie, nous accompagnons le développement de loisirs dans les villages et stations pour garantir une qualité de vie similaire à celle de la ville. M.M.

PHOTOS : PRESSE - DÉPARTEMENT 06

« UN RETOUR DES POPULATIONS SÉDUITS PAR LES PRIX ET LA SÉCURITÉ »



UNE RÉSIDENCE D’EXCEPTION OFFRANT UN SPECTACLE UNIQUE ENTRE CIEL ET MER...

ST-LAURENT-DU-VAR

NOUVEAU

Découvrez tous les privilèges d’une adresse exclusive à 200 m* de la plage Résidence d’exception avec piscine à débordement et solarium en rooftop Appartements de standing du studio au 4 pièces avec balcon ou intime loggia Vue mer panoramique à couper le souffle en étages** Rendez-vous, dès aujourd’hui, sur notre espace de vente 388 av. de Verdun - Cap Avenues St-Laurent-du-Var

UNE CO-RÉALISATION

seaside-view.fr 04 81 45 24 34

APPE L NON SURTAXÉ

* Source Google Maps depuis la sortie parking de la résidence sur l’avenue Frédéric Mistral. ** Pour de nombreux appartements à partir du 4e étage. MARIGNAN, Société par Actions Simplifiées au capital de 12 000 000 € ayant son siège social à LEVALLOIS-PERRET (92300), 4 place du 8 mai 1945, régulièrement inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés de la ville de NANTERRE sous le numéro SIREN 438.357.295. COGEDIM SAS, 87 rue de Richelieu, 75002 62 Paris, capital social 30 000 000 €, RCS PARIS n° 054500814 - SIRET : 054 500 81400 55. Illustrations, Fabrice Théron, à caractère d’ambiance, non contractuelles. Conception : © comme une image - 04/2022


Enquête

LES ICÔNES

IL Y FAIT BON VIVRE

Villefranche-sur-Mer.

LES PÉPITES PLEINES DE CARACTÈRE Moins médiatisées que les précédentes, ces communes, souvent bien plus petites, sont également des cités incontournables de la Côte d’Azur. Chacune avec son caractère et ses spécificités, elles séduisent en toute discrétion. Liste non-exhaustive à envisager avec attention.

PHOTOS : STOCK.ADOBE.COM

Par Aurélia Lasorsa

VILLEFRANCHE-SUR-MER Tournée vers la baie Au-delà de son décor de carte postale et de l’activité touristique qui en découle, Villefranche est une ville où la mer est source d’emplois. On y trouve l’Observatoire océanologique, qui réunit environ 200 professionnels de la mer (chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants), deux laboratoires d’océanographie et de biologie du développement ; l’INB Côte d’Azur, qui forme depuis 1965 aux métiers des services et de l’industrie nautiques ; et le chantier naval Pasqui, labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant, qui emploie des charpentiers de marine spécialistes de la restauration de bateaux et yachts traditionnels.

Saint-Paul de Vence.

SAINT-PAUL DE VENCE L’art en héritage Qui n’aime pas l’art doit passer son chemin. À Saint-Paul, l’art est partout, sous toutes ses formes. Peintres, sculpteurs, poètes et comédiens ont, depuis le XVIIe siècle, fait de cette cité fortifiée un repaire. Aujourd’hui, SaintPaul de Vence, c’est une quarantaine de galeries et ateliers d’artistes, deux fondations d’art (les Fondations Aimé et Marguerite Maeght et CAB), la chapelle Folon et des souvenirs artistiques à chaque coin de ruelle. 63


Enquête

LES ICÔNES

IL Y FAIT BON VIVRE

VALBONNE L’antichambre de Sophia-Antipolis Loin du rythme trépidant de Sophia-Antipolis, Valbonne village mise sur sa douceur de vivre et sur sa mixité. Ici, 80 nationalités cohabitent (attractivité de la technopole oblige), séduites à la fois par l’authenticité d’un village qui a vécu de l’agriculture jusqu’au milieu du XXe siècle et par le cadre de vie. Les familles, elles, apprécient d’inscrire leurs enfants au CIV, Centre International de Valbonne, collège-lycée international parmi les plus prestigieux du département.

recherche sur l’alimentation, des composteurs collectifs… Mouans-Sartoux fait office de précurseur dans le département lorsqu’il s’agit de développement durable. Un pari osé et réussi qui pousse les locaux à toujours plus d’écologie et attire de nouveaux habitants en quête d’une ville tournée vers l’avenir. MANDELIEU – LA NAPOULE Au chevet des budgets Bordée par les massifs de l’Estérel et du Tanneron, la capitale du Mimosa mise sur le pouvoir d’achat de ses concitoyens pour toujours plus les séduire. Au programme : une fiscalité municipale qui n’a pas augmenté depuis 12 ans et située en deçà des taux pratiqués dans le département, la mise en place, en mars dernier, d’une mutuelle communale, 6000 places de stationnement gratuites, 16 infrastructures sportives accessibles gratuitement, des navettes à 0 euro pour relier le centre aux plages, une eau la moins chère de l’agglomération, etc. De quoi pousser la réflexion. n

MOUANS-SARTOUX La belle verte Une régie agricole municipale de 6 hectares qui fournit en fruits et légumes bio quelque 1300 repas par jour, un engagement dans un Projet alimentaire durable qui induit, notamment, un axe d’éducation alimentaire durable, l’installation d’agriculteurs sur la commune durable et une contribution à la Valbonne.

Mouans-Sartoux.

PHOTOS : STOCK.ADOBE.COM

Mandelieu-La Napoule.

64


TÉLÉCHARGEZ L’APPLICATION ET RENDEZ-VOUS AU PARC NATUREL DE LA GRAN

La Grande Corniche - Eze

Gratuit

Sur Smartphone

DE CORNICHE POUR DÉBUTER L’EXPLORATION

Durée du jeu : 2h

!

Dès 8 ans (accompagné d’un adulte)

Partagez votre expérience sur les réseaux sociaux #explorateursdesparcs@departement06 Téléchargez le jeu digital sur :

UN JEU CONÇU POUR

Plus d’informations sur :

www.explorateursdesparcs.fr 65


Immobilier

PARTICULIERS ET INVESTISSEURS

AVIS D'EXPERTS

ET L'IMMOBILIER DANS TOUT ÇA ? L’effet Covid se fait toujours ressentir : la pandémie a déclenché une folle envie de déménager et de soigner son cadre de vie. Les extérieurs sont très demandés et les prix soutenus. Prêts à négocier ? Propos recueillis par Christelle Lefebvre

— JACQUES AGID, gérant d’AGERIM ORPI :

depuis trois à quatre mois, une vente sur deux se fait au prix affiché alors qu’il ne s’agissait que d’une vente sur quatre en 2021. Sur des baisses de prix de 1 à 2 %. Les marges de négociation sont très faibles. Les délais moyens de vente se sont considérablement réduits. Ils oscillaient de deux à trois mois ces trois dernières années, ils vont d’un jour à un mois pour la plupart des biens mis sur le marché en ce moment, des biens classiques qui ne sont pas truffés de défauts j’entends. Mais la pénurie de biens à vendre n’est pas

L’ancien se porte bien. Depuis quelques mois, on vit même une euphorie sur le marché, qui n’est pas sans nous rappeler les années 80. La demande est très forte, le taux de négociation des prix n’a jamais été aussi bas et les biens se vendent très vite. Résultat : on assiste des pénuries de stock Comment cela se mesure-t-il ? ­— Dans mon agence, à Nice, les statistiques que je m’astreins à faire rigoureusement pour évaluer les variations du marché m’indiquent que, 66

PHOTO : O.WARTER/EX-PRESSO.FR

De gauche à droite, Jacques Agid, Cyril Monteau et Christophe Bousquet, professionnels azuréens de l’immobilier.

Comment se comporte le marché de l’ancien sur la Côte d’Azur ?


Immobilier

PARTICULIERS ET INVESTISSEURS

AVIS D'EXPERTS

monter légèrement, on sait qu’ils vont continuer en ce sens mais à quel rythme et jusqu’où, ce n’est pas très clair. Du coup, la clientèle qui en a conscience marque la volonté d’acheter maintenant pour maintenir sa capacité d’achat.

qu’azuréenne, les constats sont identiques au national. Le marché azuréen a-t-il été boosté par l’effet Covid ? — Indéniablement. Le Covid a provoqué une envie folle de déménager. La demande s’est envolée sur des lieux avec un extérieur, le prix des maisons avec jardin flambe et sur Nice, on a très peu d’offres. Les prix en moyenne ont augmenté de 6,5 à 7 points en un an. J’ai connu pire : entre 1997 et 2005, chaque année on enregistrait des variations de +10 %. Mais depuis ces dernières années, on était plutôt revenu à des variations de 0 à 1,5 point.

Comment estimer la juste valeur d’un bien actuellement ? ­— Rien de plus difficile. On a tous les outils, toutes les références pour fixer la valeur technique d’un bien. Les bases de données des notaires étant devenues publiques, on a le prix des ventes réalisées dans chaque secteur et même chaque immeuble. Pour autant, est-ce la valeur technique qui fait le prix de vente ? Aujourd’hui, c’est clairement non. Les vendeurs ne raisonnent plus en valeurs intrinsèques, ils testent le marché. Et comme, en ce moment, ça se vend bien, ils sont plutôt galvanisés. En tant qu’acheteur, le juste prix d’un bien, c’est celui de votre coup de cœur et du montant que vous pouvez lui accorder. n

La pierre bénéficie-t-elle toujours d’une grande confiance des acheteurs ? — On le constate à chaque crise. Mais au-delà du Covid, on a aussi un effet booster lié à l’interrogation qui plane sur la hausse des taux de crédit immobilier. Ils ont déjà commencé à INTERVIEW

CHISTOPHE BOUSQUET

GÉRANT D’AZUR RÉALISATION ET PRÉSIDENT DU CICA Le CICA est une association indépendante qui fédère les différents métiers de l’immobilier et de l’acte de bâtir. Un agrégateur d’expertises et un lieu d’échanges pour être plus vertueux collectivement.

La demande est-elle aussi soutenue dans le neuf ? ­— Elle l’est pour des facteurs

conjoncturels et systémiques. En vieillissant, nos aînés préfèrent un appartement, les parents divorcés veulent plus petit, les familles recomposées cherchent plus grand… L’immobilier suit la vie des usagers.

Je sens venir un mais… — On a une vraie demande mais

les communes n’y répondent pas. Depuis les dernières élections, les autorisations d’urbanisme chutent : - 30 % cette année. On est passé de 4 500 logements neufs produits par an dans le 06 à 3500 en 2021.

Comment l’expliquer ? — Par des communes soumises

à énormément d’injonctions : zéro artificialisation nette, non bétonisation, pression des gens refusant un chantier à côté de chez eux. Résultat : de nombreux programmes sont mis à mal.

Quid des prix ? — Le prix moyen dans le neuf

est de 5 800 € le m2, prix qui monte régulièrement : + 6 % au global entre 2020 et 21. Et qui va encore croître avec la pénurie concomitante dans l’ancien et le neuf. La haute qualité de construction (niveau de confort et consommation énergétique) élève aussi le prix du m2, sans compter qu’aujourd’hui les matériaux flambent. Prix soutenus, complexité des taux d’endettement, les primo accédants sont les plus 67

impactés mais on voit aussi sortir de terre des logements à prix maîtrisés qui vont les aider.

La dynamique globale reste très positive ? ­— Bien sûr ! Le cycle de vente

de 12 à 13 mois habituellement constaté pour un immeuble neuf est actuellement de 6 à 7 mois. Le neuf est en tension mais il est très dynamique.

Pour quelles localisations ? — Les constructions se reportent

vers le moyen-pays : au nord de Cannes à Auribeau, Pégomas, Mouans-Sartoux, Mougins, Grasse, vers l’est de Nice à Drap, Contes, vers l’ouest en mixité d’usage dans la Plaine-du-Var mais aussi à Carros et Gattières. Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer ont créé une véritable dynamique et cassé leur image de villes dortoirs. Leur attractivité monte. C.L.


LE RÉSEAU DES PROFESSIONNELS DES MÉTIERS DE L’IMMOBILIER Acteur engagé et fédérateur, nos objectifs sont de Valoriser un territoire à la richesse indéniable, Porter des projets ambitieux, Initier des réflexions novatrices, pour embrasser l’avenir.

e

ar

ag

e Gries

m

nc

c

ar

l

ar

hi

tectes

!

Agerim Carré d’or

, 1 9 ( 67 , 6 6 ( 0 ( 1 76

!

Agerim Carré d’or

ADHÉREZ AU CLUB IMMOBILIER CÔTE D’AZUR

contact@club.immo www.club.immo 68

s


Immobilier

ENTREPRISES

AVIS D'EXPERTS

2021, ANNÉE RECORD EN BUREAUX La réalité déjoue tous les commentaires. En 2021, l’immobilier de bureaux a connu une année record dans le 06, avec 83 000 m2 loués et vendus (contre 61 000 m2 en 2020 et 52 000 m2 en 2017). Propos recueillis par Christelle Lefebvre

L’Air Promenade.

Pourquoi ce record en 2021 ?

Comment réagissent les investisseurs ? — L’appétence des investisseurs est là, les taux même compressés restent plus attractifs qu’à Paris. On voit arriver des SCPI et des foncières qui, jusque-là, n’investissaient que dans des grandes métropoles. Elles voient un vrai marché de bureaux se créer avec un volume de transaction qui devient attractif, un marché plus profond.

­ CYRIL MONTEAU, directeur associé — de Locopro, conseil en immobilier d’entreprise :

Sur la Métropole de Nice, le volume de transaction s’est élevé à 45 000 m2 de bureaux commercialisés, du jamais vu. Ce record est dû à l’arrivée d’offres neuves en 2021 dans la Plaine-du-Var et le Grand Arénas. Là où l’on pouvait craindre une offre surdimensionnée par rapport aux besoins, on assiste à un très bon écoulement des stocks. La haute qualité des aménagements et des créations d’immeubles porte ses fruits : ça a créé une demande, d’entreprises déjà implantées voulant s’étoffer comme des entreprises extérieures attirées par la politique de développement ciblé menée dans l’Eco-Vallée.

La quantité de bâti a augmenté, le prix aussi ? — Forcément, la situation et l’architecture d’immeubles tels qu’Air Promenade au Grand Arénas, le niveau des aménagements et le cadre de vie autour, ont un prix. On est dans la fourchette haute du m2 à la location. A Sophia, le point fort reste le terreau d’ingénieurs, l’offre en services, espaces verts et équipements sportifs.

PHOTO : MARKO RAGUZ

À Sophia-Antipolis, la hausse se confirme-t-elle ? — Les chiffres y sont également en hausse par rapport à 2020. Le volume de transaction s’est établi à 35 000 m2. Les bureaux neufs se louent très bien. On a installé de nouvelles entreprises sur la technopole comme AKT IO sur 2 800 m2. Ce sont des signaux positifs pour l’attractivité de la région et l’emploi.

Qu’en est-il des locaux d’activité ? — On a une forte demande d’entrepreneurs voulant acheter leur outil de travail, et là, comme dans l’ancien, on manque de produits à la vente. Il y a pénurie en matière d’entrepôts et locaux d’activité. On a des besoins en stockage, en transport et logistique qu’on ne sait satisfaire. On n’a pratiquement pas de m2 disponibles sur la Métropole de Nice. Du coup, c’est un peu le propriétaire qui fait le prix. Entre 1800 € et 2000 € le m2 à la vente pour les moyennes et petites superficies, autour des 120 € à la location. Ce qui nous place parmi les régions les plus chères de France. n

Les entreprises réduisent-elles leurs plateaux ? ­— Certaines oui, mais à ce jour, on n’a pas de recul significatif des m2 consommés par entreprise. La culture d’entreprise, avec un besoin de contact réel, en présentiel, prévaut encore. 69


Aidons Permettons à un public encore davantage de plus en plus large ceux qui créent, d’accéder auet théâtre interprètent font et à la culture. Particuliers ou entreprises, devenez mécène du Fonds de dotation Passionnément Théâtre National de Nice et offrez aux Niçois des représentations théâtrales gratuites, des actions pédagogiques et faites découvrir au plus grand nombre la magie de la création artistique ! Faîtes un don et bénéficiez des réductions d’impôts applicables aux fonds de dotation.

Réalisation : PassionnémentTNN - 04/22

PLUS D’INFORMATIONS : fdd-ptnn.org 23 rue Lépante, NICE 06000 04 93 21 88 84

70


UN TERRITOIRE À LA POINTE - Santé CANCÉROLOGIE À LA POINTE DE LA RECHERCHE

Le Centre Antoine Lacassagne est un pôle d’excellence en matière de lutte contre les cancers, et centre régional de cancérologie. Il accueille environ 6 100 patients par an, regroupe 3 pôles de recherche et se divise en 9 départements, parmi lesquels certains des plus novateurs de France : le pôle radiothérapie est l’un plus complets d’Europe et se distingue notamment avec la Protonthérapie (premier établissement à avoir traité un patient via cette méthode en France), le département chirurgie sénologique onco-gynécologique et reconstructrice et son Institut Universitaire du Sein et de cancérologie gynécologique se placent comme leader régional dans la prise en charge des cancers de la femme. Le Centre Antoine Lacassagne est reconnu pour la qualité de son parcours patient puisque classé parmi les 100 meilleurs hôpitaux en cancérologie *Par un panel de 40 000 médecins et professionnels de santé (classement Newsweek 2021). au monde*. centreantoinelacassagne.org VISAGE ET COU

ENFANCE

UNIQUE EN FRANCE Le Centre Antoine Lacassagne et le CHU de Nice ont constitué une structure de pointe dans un Groupement de Coopération Sanitaire : l’Institut Universitaire de la Face et du Cou, dédié à la prise en charge de patients souffrant de pathologies de la face et du cou, en dehors de la neurochirurgie et de l’ophtalmologie. Ce pôle de référence hospitalo-universitaire, qui fête ses 10 ans en 2022, est unique en France. Disposant d’un plateau technique d’une haute technicité et d’une politique de recherche pointue (partagée avec le CHU et le Centre Antoine Lacassagne), l’IUFC a été classé parmi les meilleurs établissements de soins de France à plusieurs reprises. iufc.fr

PHOTOS : CENTRE ANTOINE LACASSAGNE - FONDATION LENVAL

TRAUMATOLOGIE CLINIQUE ORTHOPÉDIQUE DE MONACO L’Institut Monégasque de Médecine et chirurgie Sportive (IM2S) est à la pointe des pathologies ostéo-articulaires dans le domaine chirurgical et la médecine traumatologique. Dotée d’un pôle d’urgences ouvert 7j/7 et d’un service d'orthopédie-pédiatrique, la clinique propose une large offre de soins, complétée par un suivi paramédical multiple. lM2S s’appuie sur une équipe spécialisée, notamment reconnue pour sa prise en charge des pathologies des athlètes de haut-niveau, qu’elle accompagne lors de grands événements (Monte-Carlo Rolex Masters, Grand Prix de Monaco). L’Institut est à l’avant-garde de l’utilisation de techniques innovantes. Plus de 750 000 patients consultés depuis son ouverture en 2006, 3 767 opérations chirurgicales, 20 chirurgiens et 17 médecins. im2s.mc

71

SOINS SUR MESURE La Fondation Lenval existe depuis plus de 130 ans et assure la gestion d’un hôpital pour enfants et adolescents et de plusieurs établissements sociaux et médico-sociaux à Nice. Sur le territoire, l’entité est déployée dans le Groupement des Hôpitaux pédiatriques de NICE CHU-LENVAL, référence régionale en matière de soins, de formation dans les domaines associés, et de recherche. Sa structure principale, l’Hôpital Universitaire Pédiatrique Lenval, compte à lui seul près de 20 spécialités (de l’addictologie à la réanimation en passant par la génétique médicale ou la pédopsychiatrie) et 2 pôles chirurgicaux. Les hôpitaux pédiatriques Nice CHU-Lenval font partie des 131 centres de référence des maladies rares en France. 856 employés, 14 chirurgiens et 8 vacataires, 9 établissements associés, 1 institut de formation, 1 comité caritatif. lenval.org


UN TERRITOIRE À LA POINTE - Mobilité CONNEXION

INTERNATIONAL AÉROPORT NICE CÔTE D’AZUR : ENTRE CIEL ET MER

VOYAGER “COMMUN” DANS LA MÉTROPOLE NICE CÔTE D’AZUR Dotée de trois lignes de tram, de plus de 160 lignes de bus, de 8 parcs relais et 5 PARCAZUR Vélos, Nice accueillera deux nouvelles lignes de tram à l’horizon 2026 : la ligne 4 (Cagnes-sur-Mer > Nice Ouest via Saint-Laurent-du-Var) et la ligne 5 (Palais des Arts et de la Culture Nice > centre de Drap, via l’Ariane et La Trinité). En parallèle, la Métropole bénéficiera d’un téléphérique (extension ligne 2 du tram), qui franchira le fleuve du Var au départ du CADAM (centre administratif) pour desservir Saint-Laurent-du-Var.

Sur la Côte d’Azur, les visiteurs atterrissent (presque) les pieds dans l’eau. Second aéroport de France après Paris, l’aéroport Nice Côte d’Azur enregistrait en 2019* un trafic passager de 14,5 millions, avec 120 destinations directes opérées par 57 compagnies régulières desservant 44 pays. En dehors de Paris, il est le seul aéroport français à accueillir l’A380 en vol quotidien. Plus largement, l’entité Aéroports de la Côte d’Azur qui regroupe les sites de Cannes-Mandelieu et le Golfe de Saint-Tropez se place n°2 européen en matière d’aviation d’affaires. Engagé dans le programme indépendant Airport Carbon Accreditation (ACA), Nice Côte d’Azur, devenu 1er aéroport français à atteindre la neutralité carbone en 2016, s’engage sur la totalité de ses sites à ne plus émettre un seul gramme de CO2 à horizon 2030. Pour l’été 2022, l'aéroport ouvre 106 destinations (18 en France, 89 à l’international), avec notamment des vols longs courriers (9 liaisons directes) et l’arrivée de 5 nouvelles compagnies qui opéreront *Année de référence avant Covid. depuis Nice. nice.aeroport.fr

projets-transports.nicecotedazur.org

INNOVATION

*Déployé dans le cadre du projet Expérimentation Navettes Autonomes porté par la CASA et coordonné par l’Université Gustave Eiffel / gratuit sur présentation du titre ENA SophIAbus, téléchargeable sur l’application Envibus Cap Azur.

72

PHOTOS : STOCK.ADOBE.COM - AEROPORTS NICE CÔTE D'AZUR - CASA

SOPHIA-ANTIPOLIS RÉINVENTE L’INTERMODALITÉ

La première technopôle d’Europe est fréquentée par plus de 40 000 salariés et 5 500 étudiants. Pour faire face à l’importante densité du trafic sur le secteur, les usagers profitent désormais d’un bus-tram à haut niveau de service, desservant une trentaine de stations, dont la flotte fonctionne à 100 % au biogaz. Le bus-tram relie le pôle multimodal d’Antibes et la gare routière de Valbonne Sophia-Antipolis en moins de 20 min. Ce réseau modifie en profondeur le visage de la technopole et se voit depuis peu renforcé par le déploiement de navettes autonomes gratuites* “SophiAbus”, dédiées en priorité aux salariés de l’avenue Roumanille.


UN TERRITOIRE À LA POINTE - Commerce EXTENSION CAP3000, LA PARENTHÈSE ENCHANTÉE

Récemment désigné “Meilleur centre commercial du Monde” par le jury des MIPIM Awards 2022, premier centre commercial au monde labellisé BiodiverCity et BREEAM « Excellent » pour son extension*, CAP3000 est depuis plus de cinquante ans l’un des totems de l’art de vivre azuréen. Bénéficiant d’une situation exceptionnelle en bord de mer, à l’embouchure du Var et à deux pas de l’aéroport, CAP3000 est plus qu’un simple centre commercial, c’est un véritable lieu de vie, une destination à part entière mêlant boutiques de prêt-à-porter, magasins de grande distribution, marques de luxe, des concept-store et restaurants pour tous les goûts et toutes les envies. Au fil des ans, le centre a su se réinventer : nouvelle architecture, un shopping connecté avec MY-ESHOP, une plateforme e-commerce multi-enseignes, un esprit 100 % expérientiel. Aujourd’hui, déambuler à CAP3000, c’est profiter d’une scénographie inédite, qui répond à une clientèle plurielle (familiale, villégiature, professionnelle). L’agora commerçante y est variée, les marques premium et les restaurants finement sélectionnés, CAP3000 propose aussi une large palette d'événements, des conceptstore innovants tels que capsule CAPSULE@CAP3000, croisant arts et tendances, CORSO COLLECTOR, dédié à la seconde main de luxe mais aussi des espaces ludo-sportifs. La destination shopping XXL par excellence. 300 enseignes, 4 200 places de parking, 5 000 m2 de terrasses avec vue mer. CAP3000.com *Lors du MIPIM 2022 (Marché international des professionnels de l’immobilier) / BREEAM® (« Building Research Establishment Environmental Assessment Method ») : méthode d’évaluation de la performance environnementale des bâtiments.

PHOTOS : PRESSE

IMPLANTATION et les Italiens frontaliers. Au cœur de l’écoquartier de Nice (sur la ligne 3 du tramway), Ikea se fond dans le paysage, avec un bâtiment conçu selon les hauts standards environnementaux BREEAM® : toiture travaillée comme une cinquième façade, avec 3 100 panneaux photovoltaïques de couleur verte et environ 10 000m² de zones végétalisées (40 % des besoins énergétiques couverts), puits de lumière pour un éclairage naturel, chauffage et rafraîchissement par géothermie, bornes de recharge électriques à disposition des clients, des collaborateurs et des transporteurs. Aux couleurs de la mer et du soleil, Ikea s’accorde parfaitement à la Côte d’Azur.

IKEA DIT “HEJ*” À NICE ! Le géant de l’ameublement suédois prend ses marques à Nice Saint-Isidore, en lisière du stade Allianz Riviera. L’enseigne et ses 32 000 m2 peuvent désormais accueillir une large clientèle en provenance des vallées du Haut-Pays, du littoral, ainsi que les habitants du territoire monégasque

20, rue Alain-Mimoun. Ouverture le 11 mai.

73

*Bonjour


UN TERRITOIRE À LA POINTE - Sport LE SPOT HAVRE DU GOLF

Le territoire azuréen est LE spot pour les amateurs de golf, professionnels ou amateurs. On recense 16 terrains sur la côte, de Mandelieu à Auron, en passant par Tourrettes, Villeneuve-Loubet ou Nice. Certains offrent des parcours d’exception : golf de la Grande Bastide à ChâteauneufGrasse, Country-club de Cannes-Mougins, golf de Terre Blanche, ou Monte-Carlo Golf club. cotedazurfrance.fr POLE FRANCE POUPONNIÈRE DU HAUT-NIVEAU L’expertise des professionnels azuréens du sport est largement reconnue en France. Elle vaut notamment à la ville d’Antibes d’être la 2e commune la plus sportive de l’Hexagone (18 400 licenciés en 2019, soit 22 % de la population) et d’accueillir 4 pôles France (natation, golf, gym et trampoline) et 3 pôles Espoir (voile, basket masculin et tir sportif). Alain Bernard, Elodie Lorandi, Jean Quiquampoix ou encore l’équipe des Sharks d’Antibes, l’un des meilleurs centres de formation du basket français, sont autant de références qui témoignent de l’excellence du tissu sportif azuréen.

OUTDOOR

creps-paca.fr

ÉVÉNEMENTS TERRE DE DÉFIS

De multiples compétitions tout public ont lieu sur le territoire, parmi lesquelles des rendez-vous prestigieux : Rolex Monte-Carlo Masters, Marathon des Alpes-Maritimes (2e après Paris), Championnats de France de ski alpin, Paris-Nice cycliste, Grand Prix de Monaco F1, Voiles d'Antibes, Championnat du monde d’Apnée AIDA, Ironman de Nice ou Roc d'Azur. Une centaine de dates ponctuent le calendrier, de l'Estérel au Rocher, en passant par le Col de la Bonette, et des surprises s'invitent chaque année, à l’image de Nice Côte d'Azur by UTMB® en septembre 2022. cotedazurfrance.fr 74

PHOTOS : CAESA PICSPRODUCTION - STOCK.ADOBE.COM - AZUR SPORT ORGANISATION

LA MONTÉE EN PUISSANCE DU TRAIL Pas un paysage n’échappe à l’engouement du trail sur les terres maralpines. De nombreux événements sont organisés sur tout le département : Challenge trail 06, Trail des Baous, Trail de l’énergie, Urban Trail Mandelieu, etc., certains de renommée internationale comme l’UTCAM (Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour). Des parcours en surplomb de la Méditerranée aux défis dans les dénivelés de montagne, chacun trouve son circuit, notamment dans la station de trail 100 % dédiée à Saint-Martin Vésubie. departement06.fr


(R )ASSUREZ-VOUS, ON ASSURE !

Qui mieux que votre conseiller Banque Populaire peut assurer votre sérénité ? Construisez avec lui l’assurance personnalisée de votre habitation.

Document à caractère publicitaire et promotionnel

BANQUE & ASSURANCE ÉQUIVALENCE QUADRI

Banque Populaire Méditerranée, société anonyme coopérative de Banque Populaire à capital variable (articles L. 512-2 et suivants du code monétaire et financier et l’ensemble des textes relatifs aux banques populaires et aux établissements de crédit).058 801 481 RCS Nice. N° d’immatriculation auprès de l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurances (ORIAS) : 07 005 622. Siège social : 457 Promenade des Anglais - BP 241 - 06292 NICE CEDEX 03 - www.bpmed.fr - téléphone : 04 93 21 52 00 (appel non surtaxé, coût selon opérateur). Crédit photo : © Shutterstok - © commeuneimage.net - 03/2022 BANQUE POPULAIRE Logo Quad 24/08/2018

24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com

Ce fichier est un document d’exécution créé sur Illustrator version CS6.

DÉGRADÉ CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 % VERS CYAN 66 % MAGENTA 6 % CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 % CYAN 75 % MAGENTA 23 %

CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 %

75


Pure © CRT Côte d’Azur France - Isabelle Fabre

BEAUTÉ

Si belle, si proche #CotedAzurFrance cotedazurfrance.fr