{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

N° 22

BEAU RETROUVEZ LE PLAISIR DU

N ° 2 2  -  J A N V I E R - M A R S 2 0 2 0

Cap 3000, le renouveau • Patisseries pour fins gourmets • Retour du Combi Flower Power • Portraits, le sens de l'action

ÉDITION DÉCOUVERTE NE PEUT ÊTRE VENDUE


© AGENCE ANTARES - Crédits photos : Fotolia - Adobe Stock

À PARTIR DU 25 OCTOBRE

180 B O U T I Q U E S & R E S TAU R A N T S | PA R K I N G G R AT U I T 3H | O U V E R T 7J/7


SOMMAIRE

22

5 ÉDITO

7

REGARD SUR...

LE BEAU À VIVRE

À LA UNE

Bienvenue à Cap 3000 28 UN TERNAIRE À VIVRE SANS MODÉRATION

12 ALEXANDRE BASCIANO Maraudeur convaincu 13 FRED ALLARD Voyage au cœur de l'humain S  AMIRA EN ATLLATI Le sourire des enfants comme salaire 14 PROFESSEUR

PHOTOS : LATTES PASCAL - PRESSE - F. VALLERENT/SOPRESS

CHARLES-HUGO MARQUETTE

Le prince du “Bel air” 17 FABRICE MIGUET, DIT « ZIP » Rocker au grand cœur 18 LIONEL SERVANT L'expérience avant tout VÉRONIQUE CAPELLERO Donner du temps aux autres 21 B  ERTRAND ROSSI L'opéra comme un art citoyen

ESCAPADE

LE BEAU AU SOMMET

C'EST BEAU, DONC JE SUIS

11 LE BEAU N'A QU'UN TYPE...

47

30

CULTURE

MUSÉES

Quand le beau s'expose...

36

OBJETS

Q  UAND LE BEAU SE TRANSMET

39

MOTEUR

I.D. BUZZ

Flower power

42

À TABLE !

48 ISOLA 2000 La haute montagne 50 VALBERG La station familiale 52 AURON Le domaine blanc 54 LE BORÉON S'évader en Vésubie 56 LA COLMIANE Frôler les sommets 58 TURINI CAMP D'ARGENT La bucolique

61

CULTURE 61 On n’en parle pas assez... 62 C’est bientôt fini ! 65 Le journal des bonnes nouvelles

BEAU À CROQUER, UN PLAISIR À DEUX BALLES

Pour retrouver les quatre derniers numéros de notre magazine sur www.optimistemagazine.fr ou en téléchargeant gratuitement l’application Optimiste Côte d’Azur sur votre tablette et votre mobile (App Store et Google Play). Suivez l’information résolument positive sur Facebook, Twitter et Instagram. 3


Etude clinique sous contrôle dermatologique réalisée par un organisme indépendant - Auto-évaluation - 21 jours - 21 personnes. *

PROGRAMME PLASTICITÉ REJUV UNE NOUVELLE DIMENSION DE L’ANTI-ÂGE

Le duo expert REJUV ELIXIUM, sérum anti-âge repulpant, et REJUV SILK, crème anti-âge redensifiante, redessine les contours de votre visage, réduit les rides et renforce la plasticité de votre peau. Résultat, votre peau est plus ferme, repulpée et gorgée de jeunesse.

+86% PEAU LISSÉE *

+77%

ELASTICITÉ ET TONICITÉ *

Issus de 30 ans d’expertise et fabriqués en France, l’efficacité des soins ENEOMEY est reconnue par les médécins spécialistes. Disponibles en pharmacie, parapharmacie et sur eneomey.com

E NEOME Y D ANS LA PE A U DE S F E M M E S


ÉDITO N°22 - JANVIER - MARS 2020 ÉDITEUR SOPRESS Information & rédaction DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Fabrice Vallerent (f.vallerent@sopress.fr) RÉALISATION SOPRESS - Le LAB DIRECTION ÉDITORIALE Alexandre Benoist (a.benoist@sopress-lelab.com) RÉDACTION Aurélia Lasorsa (a.lasorsa@sopress-lelab.com) François Stagnaro (f.stagnaro@sopress-lelab.com) Mélissa Mari (m.mari@sopress-lelab.com) PHOTO Olivier Warter (olivier@presso.fr)

UNE PAUSE DANS CE MONDE DE « BRUTES »

MAQUETTE Didier Torri (didier@presso.fr) APPLICATIONS TABLETTE ET MOBILE Olivier Warter (olivier@presso.fr) PHOTOS DE COUVERTURE 1. Oeuvre monumentale, constituée de milliers de lettres soudées, signée Jame Plensa. Olivier Warter / Presso. 2. Tuul and Bruno Morandi. 3. Michel DENANCE/Groupe-6. 4. Presse. 5. Verwendung f r Pressezwecke honorarfrei. 6. THANANIT - stock.adobe.com IMPRESSION Imprimerie TRULLI. 120, chemin de la Clue, Vence. CONTACT Fabrice Vallerent (f.vallerent@sopress.fr) DÉPÔT LÉGAL À PARUTION ISNN : 2425-0562. TIRAGE ET DIFFUSION. Édition papier : 5 000 exemplaires. Éditions tablette et mobile : 7 000 applications (nombre d’applications téléchargées sur App Store et Google Play. Source Adobe Digital Publishing).

PHOTO : DAPHNÉ VALLERENT

L’éditeur ne peut être tenu pour responsable des éventuelles erreurs de publication. Optimiste Côte d’Azur est une marque déposée et une propriété exclusive. Concept éditorial - Concept Multimédia. Tous droits de reproduction réservés.

OPTIMISTE CÔTE D’AZUR EST PARTENAIRE DE

L

a nouvelle année est la période des souhaits, des rêves et des envies. Je me souviens des années au cours desquelles nous nous souhaitions succès, argent et prospérité. Une folle époque où la réussite sociale consistait à aller plus loin et plus vite. Dans une société en pleine mutation, notre rédaction a travaillé sur la notion de « beau » et sur les valeurs qu’elle incarne. Le « beau » pour tous, le « beau » à portée de main, le « beau » en toute simplicité. Loin des fake news et des publications polémiques elle a souhaité poser un regard faussement naïf sur les actions et les choses qui peuvent nous rendre heureux. Si le luxe est élitiste, par chance le beau est accessible. Nous vous souhaitons, donc, une « belle » année 2020. n Fabrice Vallerent

NOS AMBASSADEURS Métropôle Nice Côte d’Azur × Porsche Groupe Segond × Passionnément TNN × Banque Populaire Méditerranée × Nice-Matin × Conseil départemental des Alpes-Maritimes × Crédit Agricole Provence Côte d’Azur × GrimaldiForum × Mini × Éditions Gilletta × Eneomey × Cabinet Secam × Mas Provence × Opéra de Nice × Mazda × Hyundai × Cadremploi × Kaufman & Broad × Arkopharma × Palais des Festivals de Cannes × Nicexpo × Negresco × Vinci Autoroutes × Hippodrome Côte d’Azur × CCI Côte d’Azur × Office de tourisme Nice Côte d’Azur × Perrin Ravioli × Fiat × Azur Trucks × Ville de Vence × Ville de Nice × Ville de Cagnes-sur-mer × Polygone Riviera × Ville de Biot × Station d’Isola 2000 × Ville de Mougins × Ville de Grasse × Ville de Cannes × Sagec × Le Comptoir 2 Nicole × Renault × Noliju × Infiniti × Cap 3000 × BMW Nice Premium Motors × Chullanka × Morisset Sports × Imprimerie Trulli × Mitsubishi × Molinard × Orpi GTI Immobilière × École de ski français d’Isola 2000 × Atry Home × Dermaceutic × Le Figaro Immobilier × Les Étoiles de Mougins × Icade × Zencom × Printemps × Tourrettes Esprit Trail × Ruinart × Fitlane × Hôtel Le Druos × Pôle Company × Explorimmoneuf × Nexity × Chalet Belvédère × Audi × Vildéo × Nuits du Sud × UPE 06 × Chevron Villette × Havana Club × Nice Properties × Kineti × One & 1 × Neway × Ren by Perradotto × OGCNice × Galeries Lafayette × Gros-mots.fr × Home Salons × Turkish Airlines × Suiss Courtage × Hôtel Belles Rives × Mozart Autos × Hôtel Terre Blanche × Hôtel Casadelmar × Viadeo × Aqua Lung × J. Bonet × Pâtisserie Lac × Société des Bains de mer de Monte-Carlo × Home Store × Fragonard × Le Cantemerle × Atrium Paysage × Syndicat Mixte de la Vésubie × Air Corsica × Phocéens Voyages × Azimut × Lafage Century 21 × Château Roubine × Mouvement Com × Rolex Monte Carlo Master 5


« Rien n'est beau, seul l'homme est beau. » disait Friedrich Nietzsche. Oui surtout quand il sait dépasser ses différences pour mieux se connecter à l’autre et au monde.

Oeuvre monumentale, constituée de milliers de lettres soudées, signée Jame Plensa. 6


ÀLAUNE

C’EST BEAU, DONC JE SUIS Qu’est-ce que le beau ? Voici bientôt 2 500 ans que l’on se pose cette question. Y-a-t-on répondu ? Non, ce serait trop… beau ! Et ce n’est pas faute d’y avoir réfléchi puissamment. Vraiment. Et si tout simplement le beau était un voyage avec Soi comme destination ?

PHOTO : O. WARTER - PRESSO

C

e qui est paradoxal avec le beau c’est qu’il est à la fois personnel et universel. Universel, car nous nous accordons sur la beauté d’un coucher de soleil, d’un paysage de montagne, d’un air de Bach ou d’un tableau. Personnel, car une fois ressenti ce beau au plus profond de nous, comment l‘expliquer ? Comment le partager, le formuler, le formaliser ? Pourquoi trouvons-nous ça beau ? Quels sont les critères que je retiens pour qualifier ce que je trouve beau de… beau ? Il nous est donc impossible de définir le beau en soi. Le beau est « ce qui plaît universellement sans concept » disait Kant. On comprend le sens d’une citation qui de prime abord pouvait être paradoxale. Pourtant depuis les travaux fondateurs des Grecs, on a souvent défendu l'idée que ce sont l’harmonie, l’équilibre, la symétrie des proportions et des formes qui produisent le sentiment du beau chez ceux qui observent un visage ou un corps. La beauté découle, pour Léonard de Vinci, de l'absence de toute disproportion, de toute disharmonie, de tout désaccord. Serions-nous plus attiré par un visage symétrique ? C’est la théorie des évolutionnistes qui ont toujours associé la symétrie à la bonne santé. Comprenons ici que « bonne santé » doit être lu comme un synonyme « bon reproducteur et bonne reproductrice » donc un individu capable de perpétuer l’espèce. L’astrophysicien Mario Livio est même allé plus loin en affirmant que les femmes avaient plus d’orgasmes avec un partenaire ayant une bonne… symétrie ! De son côté Nicholas Pound, maître de conférences en psychologie à l’Université Brunel à Londres à mener une étude en 2014 pour tenter de prou-

Par Alexandre Benoist

« Définir la Beauté, c’est ne pas la comprendre » Fernando Pessoa

« On ne voit bien qu’avec le cœur » Saint Exupéry

« Le beau est la manifestation sensible du vrai » Hegel

« Rien n'est beau, seul l'homme est beau » Friedrich Nietzsche.

« Si tu étais plus belle, je me serais déjà lassé. Tandis que là, je ne m'y suis pas encore habitué ! » Raymond Devos

7

ver ce rapport entre symétrie et bonne santé. Il a comparé la symétrie des visages de 4 732 sujets âgés de 15 ans et 16 ans avec leur état de santé. Résultat ? Aucune relation... Le beau c’est bon ? D’autres chercheurs ont exploré de nouvelles voies. Et pourquoi pas juger un visage beau parce qu’il représente la moyenne de tous les visages perçus depuis l’enfance ? Le laid étant celui donc qui s’écarte de la norme. Pour le vérifier, le professeur Pollard, de l’Université de Canterbury (NouvelleZélande), a réalisé un visage de femme à partir de six visages féminins d’origines ethniques différentes. Il a ensuite montré cette sélection de six visages « authentiques » dans laquelle il avait inclu le visage composite réalisé à partir des six autres à des étudiants nigérians, chinois, indiens et néo-zélandais. Où est allée leur préférence ? Sur le visage composite. Arrêtons-là la démonstration, non pas parce qu’elle n’est pas pertinente en soi, mais parce qu’il existe d’autres études qui prouvent qu’au contraire, plus le visage s’éloigne du standard et plus il est jugé beau. Si vous voulez en savoir plus sur ces recherches nous vous conseillons l’excellent ouvrage de Jean-François Amadieu sur le sujet : « Le Poids des apparences : Beauté, amour et gloire. » Les scientifiques ne pouvant vraiment répondre à notre question sur la définition du beau, regardons, sait-on jamais, du côté de l’étymologie. En français, il existe un lien intime entre beauté et bonté. En effet, ces deux mots viennent du latin bellus et bonus, lesquels dérivent d’une racine indo-euro-


ÀLAUNE

péenne commune : dwenos. La piste est intéressante d’autant plus que si on remonte un peu plus loin, en grec ancien un même terme, kalosagathos, contient à la fois l’idée de beau (kalos) et l’idée de bon (agathos). Ce qui qualifie l'aspiration d'un être humain à exceller autant par la plastique que par l'esprit. Il faut donc chercher le beau au-delà de ses manifestations sensibles. Métaphysique ? C’est ce que fera Platon pour qui l’idée de beau désigne la « vraie réalité », celle de l’intelligible, alors que toutes ces versions sensibles ne sont que de mauvaises copies de l’original. Son but n’est pas de chercher dans l’expérience « ce qui est beau » mais « ce qu’est le beau ». Anti diktat Et si nous posions la question de manière différente ? Si, au lieu de se fondre les neurones pour trouver l’essence du beau, on se penchait plutôt sur le fait de savoir ce que me fait le beau ? Ce que l’émotion esthétique provoque en moi ? Que se passe-t-il quand vous dites « c’est beau » ?

« Pour rester belle. Si vous avez les seins qui tombent, faîtes-vous refaire le nez, ça détourne l'attention » Pierre Desproges

« La laideur est supérieure à la beauté, car au moins elle dure » Serge Gainsbourg

8

Vous vous écoutez. Ou plus précisément, vous réapprenez à vous écouter. Vous vous faites confiance car vous utilisez l’émotion, la vôtre, comme unique critère. Vous vous redécouvrez. Vous partez pour un voyage avec vous comme destination. Vous n’êtes pas dans le jugement d’un beau qualifié par l’histoire de l’art, les canons d’une société donnée ou les philosophes de tout poil. Plus de diktat. Ressentir le beau, c’est ne plus douter. Ce qui est si rare… Et parce que vous ne doutez plus, à cet instant précis où vous vous dites « c’est beau », vous accueillez le monde, donc l’autre, donc la différence, sans préjugés, simplement avec le cœur. L’émotion esthétique devant le beau permet-elle l’agrandissement de l’intériorité ? Oui. L’émotion esthétique permet-elle de lutter contre la crispation identitaire ? Encore une fois oui. Relisons Dostoïevski : « La beauté sauvera le monde ». Relisons Romain Gary : « Il faut racheter le monde par la beauté : beauté du geste, de l’innocence, du sacrifice, de l’idéal. » Tout est dit. n

PHOTO : F. VALLERENT - SOPRESS

Seul. Prendre de la hauteur. Méditer. Ressentir. Se reconnecter à soi...


9


© D CLIC NUMERIC

L E C H O C O L A T D ’ E X C E L L E N C E

L E S PA V É S M A S S E N A , C R É AT I O N 2 0 1 0

w w w. p a t i s s e r i e s - l a c . c o m 18, RUE BARLA - 49, RUE GIOFFREDO - 12, RUE DE LA PRÉFECTURE À NICE C A P 3 0 0 0 , G A L E R I E S L A F A Y E T T E R D C À S A I N T- L A U R E N T- D U - V A R B O U T I Q U E L A B O R AT O I R E , 1 1 3 R O U T E D E L A G H E T À L A T R I N I T É

10


ÀLAUNE

LE BEAU N’A QU’UN TYPE… La série de portraits que nous vous proposons a été le fruit d’une réflexion collective sur ce que pouvait être le beau comme exercice concret au quotidien. Il en résulte une séquence qui pourra peut-être étonner par les profils qu’elle mixe. C’est voulu. À vous de découvrir pourquoi… Par Alexandre Benoist

N

ous sommes le 15 décembre 2019. Toute est donc venue comme ça. De l’idée à l’info, le l’équipe est là. Aurélia, Fabrice, Didier, chemin n’a pas été toujours simple car ces traOlivier… journaliste, éditeur, maquetvailleurs ne cherchent pas la lumière tant leur tiste, photographe… Objet de la réunion : confémain tendue n’est pour eux qu’un geste simple, rence de rédaction sur le prochain sommaire normal, évident… et qu’il n’y a donc rien à dire d'Optimiste Côte d'Azur. Thème principal : de particulier là-dessus. Fausse pudeur, vraie Beau. Les sujets passent, les idées aussi. Le timidité qu’importe. Nous avons réussi à les contenu du mag se construit petit à petit. Et trouver, ce qui s’est avéré finalement ne pas être puis vient la question des portraits. Pourquoi ne le plus compliqué. Le plus compliqué a été de les pas faire une série consacrée aux gens dont le persuader de témoigner. De témoigner que la métier est de « faire du beau » ? Directeur artislumière qu’ils portent pouvait éclairer les autres. tique, designer, architecte, grapheur, choréPouvait nous éclairer tous. Ils s’appellent Vérographe. Pas mal. Et puis quelqu’un nique, Alexandre, Samira, Zip... Ils met les pieds dans le plat. Qui ? sont de tout horizon, de tout « Le beau c'est On ne s’en souvient pas. Pas grave. milieu, de tout âge, de tout sexe. un sourire, c'est « N’oublions pas que notre “Beau” ne Travaillent dans tout type de secse limitera pas à explorer l’expression teur. Agent de sécurité, étudiant, une attitude » formelle, mais devra aussi interroger routier…. Ils nous ont autorisé à la dimension humaine. Le beau c’est un sourire, c’est vous livrer une part de leur histoire, une part de un regard, une attitude vis à vis de l’autre et du leur intimité. À nous parler tout simplement monde. » Bingo ! La séquence ne ciblera pas unid’eux-mêmes et de comment et pourquoi ils quement ceux qui pratiquent le beau « en pros » vivent le beau au quotidien. Chacun à sa mais ceux aussi qui l’exercent en parfait « amamanière. Des histoires à découvrir et à partager. teur », au sens de « celui qui aime », évidemment. Encore une fois, il pourra sembler incongru au lecteur d’avoir mixer des personnages aussi éloiÉclairer les autres gnés - de prime abord - d’un directeur de palace Ces filles et ces garçons, ces dames et ces mescomme Lionel Servant, d’un artiste comme Fred sieurs dont on n’entend jamais parler parce Allard ou d’un directeur d'opéra comme qu’ils ne veulent pas que l’on parle d’eux. Ces Bertrand Rossi. Pourtant, ils ne sont pas si diffégens pour qui l’autre n’est pas un étranger, ni un rents les uns des autres. Ils ne sont même pas danger potentiel. Ces gens qui donnent de leur différents du tout. Vous en jugerez par voustemps, de leur cœur et trop souvent peut-être de même - à la lecture de ces lignes - qu’ils partagent leurs pleurs pour un autre qui n’est ni un ami, ni tous ce même signe de richesse intérieure - l’Huune sœur, ni un père et ni un enfant. Juste une main - faisant ainsi résonner, au plus profond de ou un iconnu-e en souffrance à qui ils vont chacun d’entre nous cette citation de Victor apporter - ne parlons pas de bonheur - un peu de Hugo : « Le beau n’a qu’un type, le laid en a mille ». réconfort par un signe ou une attention. L’idée Bonne lecture. n Retrouvez toute l’information trafic de l’autoroute A8 en temps réel en vous abonnant au fil Twitter @A8trafic 11


ÀLAUNE

ALEXANDRE BASCIANO,

L

a sagesse n’attend pas le nombre des années. La preuve avec Alexandre, intermittent au physique de jeune premier, investi depuis un peu plus d’un an dans l’association La Maraude Monaco. Diplômé de l’ESRA, actuellement régisseur sur la série Section de Recherches, on le retrouve, le dimanche soir, à proximité immédiate de la Fondation Pauliani, à Nice. Il y distribue des repas, préparés par d’autres bénévoles, à une grosse centaine de bénéficiaires. Pourquoi cet engagement ? « Du plus loin que je me souvienne, je n’ai jamais supporté de voir des gens vivre dans la rue. » Coïncidence ? Il observe la présence d’une maraude non loin de chez lui. Un soir, il se présente directement. Il est accueilli avec bienveillance et participe immédiatement à la distribution. « Je suis sorti de cette première expérience lessivé, physiquement et moralement. Mais j’avais enfin l’impression de faire ma part. » Au fil de la discussion, le jeune homme avoue que la Maraude a un temps été la seule activité sociale de sa semaine. « J’étais

présent tous les dimanches. Je me suis naturellement attaché à certains d’entre eux : je suis plutôt sensible. » Alors, pour faire face à certaines situations difficiles, Alexandre compte sur le collectif : « C’est important de pouvoir échanger avec les autres bénévoles, d’ailleurs, lorsque la distribution est terminée, on fait toujours un petit débriefe et une photo de groupe. » Lors des maraudes, l’intermittent rencontre des gens de tous horizons et des personnalités très différentes : ceux qui se font discrets, ceux qui entrent en contact avec eux maladroitement, « et puis il y a Martin et Mourad, deux bénéficiaires qui assurent la distribution avec nous avant de prendre leur part et de repartir dans leur quotidien de galère ». Aujourd’hui présent dès que son emploi du temps lui permet, Alexandre apporte un peu de réconfort à ceux qui en ont besoin et espère le faire encore de longues années. « Je fais partie d’une génération divisée : il y a ceux qui veulent échapper à une société qui ne leur correspond pas et ceux qui essaient de la changer de l’intérieur. Je suis de ceux-là. » n A.L. 12

PHOTO : PRESSE

MARAUDEUR CONVAINCU


ÀLAUNE

FRED ALLARD,

VOYAGE AU CŒUR DE L’HUMAIN

Q

ue les esprits chagrins se calment. Non, l’œuvre de Fred Allard ne consiste pas à célébrer une société matérialiste fait de bling et de paillette. Bien au contraire, l’artiste joue ici avec les codes du consumérisme pour offrir un voyage au cœur de l’Humain. C’est tout le sens de la démarche « Vide ton sac » dont la finalité réelle est d’explorer l’intime d’une personnalité. « C’est une rencontre, une connexion avec l’autre. Je lui demande de me sélectionner des objets qui, pour lui, le définissent au plus juste. Je le pousse à un vrai travail d’introspection. Ensuite, j’assemble ces objets de manière à créer une compostion qui fait sens avec ce que j’ai perçu, ce que j’ai ressenti de cette personne et les fige dans la résine translucide en forme de sac. » On l’aura compris, Fred Allard propose une expérience - peut-être une maïeutique finalement - certes portée par une émotion esthétique, mais surtout destinée non pas à réduire l’Homme à un « objet », mais bien au contraire, à lui faire reprendre sa véritable place en tant que « sujet » capable de se détacher du surperflu en se mettant à nu. n A.B.

SAMIRA EN ATLLATI,

LE SOURIRE DES ENFANTS COMME SALAIRE

PHOTOS : PRESSE

Q

uand nous avons parlé, au hasard d’une conversation, à Marie-Claire Boudaud, attachée de presse de l’Hôtel Martinez à Cannes, de notre série de portraits, elle nous a immédiatement orienté vers « Sourire et Partage », association que le 5 étoiles soutient depuis sa création en 2013 et qui a pour objet d’aider les enfants gravement malades et leurs familles par le biais de différentes actions. Une fois contactée… surprise ! Si l’association compte une flopée de VIP issus essentiellement du monde sportif, ses créateurs, Frédéric Gallet et l’artiste Grégory Berben, nous ont immédiatement orientés vers Samira, membre bénévole. « Il y a des moments dans la vie où vous comprenez que votre devoir est d’aider les autres, ceux qui sont malheureux. Dès que l’association mène une action, comme par exemple organiser une rencontre entre une ado atteinte du cancer et Teddy Riner son idole, je réponds toujours présente. Pour moi, c’est naturel. Et je trouve que tout le monde pourrait donner une heure de son temps, par semaine ou

par mois. Il suffit juste de le vouloir… Et de comprendre que le plus beau des salaires c’est le sourire des enfants et des familles que nous avons en retour. » À bon entendeur... n A.B. 13


PHOTO : PRESSE

ÀLAUNE

14


ÀLAUNE

Professeur CHARLES-HUGO MARQUETTE, LE PRINCE DU « BEL AIR »

C

protocoles de soins adaptés. Notre objectif, à terme, est de proposer une médecine personnalisée. » De belles victoires enregistrées par les équipes de pneumologie et qui font rayonner Nice dans le monde entier vont déjà dans ce sens. On peut parler des résultats obtenus sur la fibrose pulmonaire idiopathique : cette maladie condamnait le patient dans les 5 ans suivant le diagnostic. Aujourd’hui, le Professeur Marquette suit, 11 ans plus tard, les patients entrés dans un protocole développé à Nice. Autre victoire, celle du docteur Sylvie Leroy et de ses équipes sur la mucoviscidose. Le CHU a en effet participé à une étude internationale qui a révélé le fonctionnement d’un traitement permettant aux patients de gagner jusqu’à 20 % de capacité respiratoire. Cette dynamique a également permis à l’équipe de pneumologie du CHU de Nice d’intégrer, avec Pascal Barbry, de l’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire Université Côte d’Azur et CNRS, le projet Human Cell Atlas (HCA) financé par la Fondation Chan-Zuckerberg. L’idée étant d’étudier la fonctionnalité des cellules à tout point du poumon, à différents âges et dans différentes maladies : asthme, BPCO et mucoviscidose. Les premiers patients azuréens seront inclus d’ici peu. Mais le Professeur Marquette a encore de nombreux défis en tête. Parmi eux, la mise en place de consultations avancées dans le haut pays pour maintenir une offre de soins de qualité et la poursuite de la révolution actuelle en matière de cancer des poumons. « Nous avons la chance à Nice de bénéficier des travaux menés par les équipes du Professeur Hoffman. Notre objectif ultime serait de faire du cancer des poumons une maladie chronique. » Éternel optimiste, le Professer Marquette avoue des moments de tristesse, voire de désespoir, lorsqu’il perd un patient, « un échec vécu à l’échelle de l’équipe » qui ne l’empêche pas de trouver chaque fois un nouveau souffle. Cette année, il planchera sur le projet Da Capo. Avec le soutien financier du Conseil Départemental, les Alpes-Maritimes testeront, durant deux ans, une plateforme à laquelle les médecins pourront se connecter pour étudier ensemble les analyses et examens d’un patient, soit une consultation simultanée et pluridisciplinaire qui intègrera l’Intelligence artificielle. Un projet ambitieux, résolument moderne, à l’image du monsieur. n A.L.

’est un homme souriant que l’on rencontre en cette belle journée d’hiver. Le professeur Charles-Hugo Marquette, en charge du service pneumologie du CHU de Nice depuis 12 ans, est un professionnel heureux : « Notre CHU, même s’il n’échappe pas aux difficultés que connaissent l’ensemble des hôpitaux français, va de l’avant. Notre service fonctionne bien et je travaille avec une équipe courageuse et talentueuse. Aujourd’hui, je suis un médecin et un universitaire serein. » En 2007, lorsqu’il arrive sur la Côte d’Azur, en provenance du CHRU de Lille, sa mission première est d’y développer l’aspect universitaire de la pneumologie. C’est à présent chose faite et l’on peut dire qu’il a dépassé les attentes. Normal, me direz-vous, pour un homme de défis : marathonien accompli, il n’hésite pas à motiver l’ensemble du personnel de l’hôpital (aides-soignants, docteurs, chercheurs, chirurgiens, infirmiers, etc.) pour monter à chaque nouvelle course une équipe participante. En tout, une quarantaine de volontaires se joignent à lui régulièrement. Des moments fédérateurs qui créent une énergie collective permettant d’avancer plus vite et ensemble. La transmission des savoirs comme ADN Il faut dire que le Professeur Marquette n’aime rien moins que d’accompagner les autres sur la route du savoir. Une qualité qu’il a développée au fil des ans et des expériences. « Que l’on soit étudiant ou médecin confirmé, nous devons actualiser nos savoirs. C’est la raison pour laquelle l’association des pneumologues de la Côte d’Azur organise régulièrement des formations en ville. Tout le monde de la pneumologie y participe (médecins des hôpitaux, universitaires, libéraux) et cela fonctionne très bien. » Ce lien est au cœur du réseau de pneumologie qui s’est peu à peu mis en place à Nice, et par ricochets sur la Côte d’Azur. Grâce au travail accompli, on peut dire qu’à Nice la pneumologie est une discipline universitaire intégrée, tournée vers la population, basée sur une réelle interaction avec les médecins de famille, les spécialistes et les associations de patients. Un prérequis nécessaire pour voir naître des domaines d’excellence. Un service à la pointe « Nous devons développer la recherche clinique. Cela passe par l’écoute du patient et la mise en œuvre de 15


RE

1

BANQUE DES PME* pour la 10e année consécutive.

* Près d’une PME sur deux cliente de la Banque Populaire. * Près de deux clients PME sur trois le sont depuis plus de 10 ans. er * 1 réseau de centres d’affaires en France avec 156 centres d’affaires.

* Plus de 4 500 experts entreprises et professionnels.

BANQUE POPULAIRE BAP_18_12210_LogoBL_Quad 17/08/2018 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com

ÉQUIVALENCE QUADRI DÉGRADÉ CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 % VERS CYAN 66 % MAGENTA 6 % CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 %

Ce fichier est un document d’exécution créé sur Illustrator version CS6.

CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 %

* Étude TNS Kantar PME-PMI 2019 - Banque Populaire : 1re banque des PME incluant les Banques Populaires, le Crédit Coopératif et les caisses de Crédit Maritime Mutuel.

Assurance Famille est un contrat de prévoyance assuré par BPCE Vie et BPCE Prévoyance, entreprises régies par le Code des assurances. Les garanties d’assistances sont assurées et mises en oeuvre par IMA ASSURANCES, entreprise régie par le Code des assurances. - Société anonymedeà Banque directoire et conseil de surveillance au capital de 170 630 du euros Banque Populaire Méditerranée, sociétéBPCE anonyme coopérative Populaire à capital variable (articles L. 512-2 et 384 suivants code monétaire et financier et l’ensemble des textes relatifs aux banques Siège populaires aux établissements de crédit). 801 Paris 481 RCS Nice. d’immatriculation social et : 50, avenue Pierre Mendès France –058 75201 Cedex 13 -N° RCS Paris N° 493 455auprès 042 – de l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurances (ORIAS) : 07 005 622. Siège social : 457 Promenade des Anglais - BP 241 - 06292 NICE CEDEX 03 - www.bpmed.fr - Téléphone : 04.93.21.52.00 16 (appel non surtaxé, coût selon opérateur)


ÀLAUNE

FABRICE MIGUET, DIT « ZIP »,

ROCKER AU GRAND CŒUR

PHOTO : JGHT XIX (RF 2018)

C

Bruit, venait de naître. Un festival de musique rock qui pendant trois jours de mai* envoi du lourd côté son. Une vingtaine de groupes en moyenne se succèdent sur la scène du Théâtre de Verdure à Nice. L’évènement réunit depuis sa création entre 2 000 et 3 000 personnes. Et, excusez du peu, bénéficie du parrainage et de la présence de… Norbert Krief, dit « Nono », guitariste de Trust. Et tout ça pour qui ? Pour quoi ? Pour recueillir de l’argent afin d’aider les associations qui en ont besoin. « L’année dernière nous avons donné 10 000 euros à “Handisub” qui propose de la plongée sous-marine à des enfants handicapés. » Une cause qui depuis le départ bénéficie d’un élan de solidarité qui force le respect, car tous les intervenants - organisateurs, musiciens, techniciens - interviennent bénévolement. « Ils viennent de la France entière et sont sur le pont pendant 18 h par jour et tout ça sans rien demander en retour. Norbert Krief, comme tous d’ailleurs, prévient même sa production de ne pas booker des concerts de Trust à cette date. » Chapeau bas. n A.B.

’est l’histoire d’un mec. Son nom : Fabrice. Ça, c’est dans la vie civile. Mais sur scène il est : « Zip ». Tatoué, piercé et grande gueule. C’est d’ailleurs comme ça qu’il a appelé son groupe de rock, « Les Grandes Gueules ». Une formation « tribute to Trust » comme on dit . « Hommage à Trust » si vous préférez. Et s’il aime l’ouvrir, ce n’est pas juste pour reprendre « Antisocial » mais c’est pour se faire entendre. Et dénoncer. « J’adhère totalement à la philosophie contestataire de Trust. Bernie Bonvoisin, le chanteur/auteur de Trust, éclaire les consciences avec ses textes. Il soulève des problèmes de société qui sont flagrants et qui ne font que s’aggraver depuis 40 ans. Ses chansons sont toujours malheureusement au cœur de l’actualité ! » Loin de limiter sa contestation à quelques riffs, tout aussi puissants soient-ils, notre homme est passé à l'acte en 2013. « Avec les membres du groupe, on s’est aperçu, grâce ou à cause des réseaux sociaux, qu’il y avait des associations qui luttaient pour aider les enfants et qui le faisait seules. Sans subvention ni aide de l’État alors qu’elles essayaient de donner du bonheur aux enfants handicapés et à leur famille. » Rockfest, 1 Max de

*du 8 au 10 mai 2020 - https://1maxdebruit.fr/ 17


ÀLAUNE

LIONEL SERVANT,

L’EXPÉRIENCE AVANT TOUT

Q

«

u’est-ce que le beau ? » Cette question, il fallait la poser à Lionel Servant. Il est, depuis octobre dernier, le nouveau directeur du mythique hôtel Negresco à Nice. Un établissement de luxe connu et reconnu pour la qualité de son architecture, ses collections d’art et son culte voué à l’art de vivre à la française. Son avis sur la question allait donc, de toute évidence, être pertinent. La preuve. « Pour nous le beau ne se limite pas à une façade ou aux œuvres exposées. C’est avant tout une expérience. Et cette expérience, il faut la vivre dans toutes les dimensions, qu’elles soient gastronomiques, liées à la détente ou historiques. Le beau c’est aussi l’élan qui anime l’ensemble du personnel pour se dépasser, non pas parce que c’est une demande de la direction générale, mais parce que tout simplement c’est une volonté forte de leur part de s'impliquer dans cette maison. Pour moi, l’ensemble des collaborateurs représente la troisième pépite de l’hôtel avec l’art et la gastronomie. Ils sont fidèles à l’entreprise et attachés à la mémoire de Madame Augier. Et ça, c’est vraiment beau ! » n A.B.

VÉRONIQUE CAPELLERO,

DONNER DU TEMPS AUX AUTRES éronique est agent de sécurité à la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur depuis trois ans. Et avant ? « Agent de sécurité mais ailleurs. » Ok. À part ça ? « Je suis en train de me former au Reiki, méthode de soin énergétique par imposition des mains. » Pourquoi ? « Parce ce que c’est l’énergie dont j’ai besoin pour moi et que j’ai besoin de partager avec les autres afin de leur apporter du bien être. » On y vient… Véronique a, en effet, décidé depuis peu de donner du temps aux autres afin de « voir un sourire sur le visage des gens qui ont une vie compliquée. » Avant était-elle égoïste ? Non, mais elle se concentrait sur sa famille. Aujourd’hui les enfants sont grands et son objectif prioritaire : soutenir les personnes en fin de vie grâce au Reiki, n’étant pas encore atteignable car elle ne se sent pas prête, elle a décidé d’occuper son temps en étant bénévole aux Restos du Cœur. Deux jours par semaine. Sa mission ? Déchargement des camions, mise en rayon, nettoyage et bien sûr distribution de denrées alimentaires aux plus démunis. Pas

grand chose en fait ? Erreur ! Car comme elle le dit si bien elle-même : « Si chacun met une petite bulle quelque part on finira par en faire une grosse et belle ! » n A.B. 18

PHOTOS : MARIE GENIN - PRESSE

V


06 03 69 52 13 nathalie@passionnementtnn.fr 19

RÉALISATION : MOUVEMENTCOM.FR - CRÉDIT PHOTO : © JEAN-CLAUDE FRAICHER

avec le Théâtre National de Nice


FÉVRIER 2020 VEN 28 20H MARS 2020 DIM 1er 15H MAR 3 20H JEU 5 20H

LA DAME DE PIQUE

NOUVELLE PRODUCTION EN COPRODUCTION AVEC LA RÉGION SUD-PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR, L’OPÉRA GRAND AVIGNON, L’OPÉRA DE MARSEILLE ET L’OPÉRA DE TOULON DIRECTION MUSICALE GYÖRGY G. RÁTH • MISE EN SCÈNE OLIVIER PY

TARIFS 12€ À 86€ \ ÉTUDIANTS 5€ 04 92 17 40 79 \ www.opera-nice.org

20

LICENCE D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES 1-1105890 / 2-1105892 / 3-1105893 - CONCEPTION VILLE DE NICE / PG - © PHOTO ISTOCK - FEVRIER 2020

PIOTR ILITCH TACHÏKOVSKI


ÀLAUNE

BERTRAND ROSSI,

L’OPÉRA COMME UN ART CITOYEN

PHOTO : NIS&FOR

I

nterroger le nouveau directeur de l’Opéra de Nice sur la question du beau était une évidence. En effet, si quelqu’un est à même d’aborder cette notion, c’est bien un directeur d’opéra. Que nous a-t-il répondu ? « Je voudrais plutôt surprendre que rassurer. C’est ça qui est beau. » Étonnant ? On aurait plutôt pensé que l’homme allait partir dans des envolées lyriques vantant les ors et les merveilles d’un art rassemblant tous les arts (chant, danse, musique, poésie, architecture…) Mais non. Et on comprend au fil de l’entretien le sens de sa réponse. Arrivé en octobre dernier – auparavant il occupait le poste de directeur général par intérim de l’Opéra National du Rhin à Strasbourg – ce Niçois, amoureux de Nice et du Gym, s’est fixé comme mission de bousculer les clichés. « Non l’opéra n’est pas ringard. Non ce n’est pas poussiéreux avec des vieux costumes et des décors en carton-pâte. » Son objectif ? « Faire découvrir l’opéra au plus grand nombre, c’est le but de ma vie. » Voilà qui est dit ! Et pour y arriver, il a résumé son plan d’action en quelques termes clés en se servant des initiales des mots composants le nom même de l’opéra : Opéra

de Nice Côte d’Azur. O pour ouverture, N pour nouveauté, C pour coproduction, et A pour ambition et audace. Nous n’allons pas ici décrire l’ensemble des actions qui sont prévues : organisation de dîners ouverts au public sur la scène de l’Opéra, projection d’opéras filmés sur un écran flottant face à la plage, déplacer le choeur dans les tribunes de l’Allianz Riviera pour lui faire chanter Nissa la Bella avant une rencontre du Gym… Ce qu’il faut juste bien appréhender, c’est l’âme de cette nouvelle dynamique. « L’opéra n’est pas simplement fait pour avoir de beaux décors, de beaux costumes et de belles musiques. L’opéra est fait surtout pour questionner notre société et notre monde. C’est un trait salvateur entre ceux qui veulent la violence et ceux qui cultivent la tolérance. L’opéra d’aujourd’hui se doit d’avoir un rôle citoyen, d’interroger notre société. De nous aider à prendre conscience de ce qui se passe dans un monde où on réfléchit de moins en moins. Contre l’obscurantisme, le savoir et la culture ont un grand rôle à jouer et l’opéra peut, non pas en apportant des réponses car en n’est pas son rôle, soulever des questions essentielles. » n A.B. 21


REGARDSUR...

LE BE AU À V I VR E

BIENVENUE À CAP 3000 Fin 2019, le centre fêtait ses 50 ans et inaugurait sa nouvelle extension de 70 000 m 2. Cette nouvelle année annonce d’autres surprises destinées à offrir une expérience encore plus exclusive. Retour sur l’histoire d’un shopping-center unique en son genre. Par Alexandre Benoist

22


REGARDSUR...

C

1

«

PHOTO : ALTAREA

ap 3000 est un centre de vie où, dans une agréable ambiance, le rêve et la détente se mêlent aux nécessités de la vie de tous les jours. » Albert Mangeon, directeur du centre commercial ne cache pas son émotion. Il faut dire que l’instant est important. Face à lui, le staff de la Société Française des Nouvelles Galeries Réunies est au complet. Fraîchement débarqués d’une caravelle posée sur une piste de l’aéroport de Nice, ils sont venus, ils sont tous là pour inaugurer le premier centre commercial de France : Cap 3000. Pourquoi ce nom ? Parce que le site dispose d’un parking d’une « CAPacité » de 3 000 places. CQFD. Son propriétaire est au premier rang. Jean Demogé, président des Nouvelles Galeries, est à l’origine du projet. L’idée lui est venue un jour en atterrissant à Nice. De son avion, il repère un terrain marécageux situé sur les bords du Var. Un emplacement idéal pour implanter un concept inédit dans l’hexagone, un shopping-center à l’américaine mixant boutiques et espaces de loisirs, cinéma, piscine, restaurants... Une vision, qui en ce 21 octobre 1969, prend enfin vie.

23

Vivre une expérience globale Cinquante ans (et plus) après que restet-il de ce beau jour ? Tout… et en mieux ! Une évidence comme le confirme Felipe Goncalves : « Le terme divertissement est propre à Cap 3000 ». Pour son managing-director, ce concept novateur pour l’époque s’exprime aujourd’hui dans une dimension à la mesure de son statut de site exclusif. Une dynamique placée au cœur du projet lancé par Altarea Cogédim dès le rachat du centre en 2010 aux Galeries Lafayette (acquéreur des Nouvelles Galeries en 1983). On parle alors de « retailtainement ». « L’idée, précise Felipe Goncalves, est d’offrir un lieu à toute la famille où il fait bon flâner et se promener, mais aussi qui est capable de proposer de nouvelles expériences exclusives comme, par exemple, notre nouveau concept-store “CAPSULE@CAP3000”, qui mêle art,


REGARDSUR... 2

marques tendance, culture et détente (voir article en page 26). Ou encore l’espace de loisirs et de fun “Boardriders”, dédié à la street-culture, au skate et surf. » Et ce n’est pas tout : 23 restaurants et 11 kiosques pour faire le tour du monde des saveurs, un club fitness & spa (Metropolitan) de 3600 m2 dont 1000 à l’extérieur et situé face à la Méditerranée, un rooftop à 24 m au-dessus du niveau de la mer avec vue panoramique sur la baie et les Alpes du Sud, un espace d’exposition immersive à 360°, des installations artistiques… Et en septembre, avec l’ouverture d’un « quartier premium », le centre offrira 285 boutiques (51 en 1969) dont, avec ses 2500 m2, la plus grande pharmacie de France. Autant le dire, ce sera le plus grand centre commercial du Sud de la France. Le cinquième du pays après trois centres parisiens et un centre lyonnais. Felipe précise : « Cap 3000 était déjà unique pour son concept de centre de vie et de par son positionnement face à la mer avec vue sur les plages et le Cap d’Antibes. Aujourd’hui il est tout à fait comparable avec les offres que l’on peut trouver à Dubaï ou en Asie. »

5

PHOTOS : 2, 3, 4, 6, 7. PRESSE - 5. M. DENANCE

Un patrimoine affectif fort Certes. Mais unique aussi de par l’attachement fort que les Azuréens lui portent. Alors, on vous parlera d’un temps que les plus jeunes et les moins jeunes ont certainement aussi connu. Un temps qui a vu passer trois générations arpenter les allées « de Cap » le samedi après-midi. Des instants de vie partagés qui ont marqué les mémoires et les cœurs. Joëlle se souvient : « J’y étais déjà il y a 50 ans, je n’avais alors que 10 ans lorsque Claude François a fait l’inauguration, aujourd’hui j’en ai 60 et Cap 3000 est toujours mon centre commer-

4

3

1. Avec ses espaces de restauration et de loisirs largement ouverts sur la plage, Cap 3000 incarne une conception renouvelée de l’équipement commercial : plus qu’un lieu de consommation, il devient lieu de loisirs, lieu de promenade, lieu public de proximité, de vie sociale. 2. S’inspirant des formes naturelles, plastiques et oniriques, du paysage du delta du Var, le projet architectural se déploie en formes souples et ondoyantes. 3. Symbole absolu d’un shopping-center, véritable lieu de vie et de loisir, la piscine sur le toit est ouverte dès l’inauguration de Cap 3000. 4. Le parking, en R+4, compte 5 niveaux totalisant une surface de stationnement de 111 630 m2. Sa conception en structure mixte (béton et acier) a permis une optimisation du délai de construction. 5. Les mails ont été rehaussés et habillés de grandes baies vitrées gommant subtilement les frontières entre l’intérieur et l’extérieur. 6. La place centrale version 1969… 7. La place centrale se déploie avec générosité, mettant en scène sa double hauteur par ses poteaux-arbres. 24


REGARDSUR...

cial préféré ! » Pour Diane : « Quand j'étais petite, on allait souvent à “trois trois milles” avec mes parents parce que c'était trop dur de dire Cap 3000 ! On ne comptera pas les caprices dans le Disney Store, qui se situait à la place de l'Apple Store... Ni les tours de manège, ni les déjeuners à “Mélodine” avec ma mère durant nos journées shopping ! ». RochCharles est le directeur de Cap 3000 depuis 2008. Pour lui, ce patrimoine affectif est une exception et une vraie richesse. « Depuis son ouverture, Cap 3000 a fait le bonheur de milliers de gens et s’est imposé très rapidement comme l’incontournable “sortie du dimanche” ». Résultat ? « Quand on dirige un site comme celui-là, on sent rapidement que c’est un centre qui vous appartient et qui en même temps ne vous appartient pas. Pour preuve les gens venaient me voir tous les jours pour regarder l’évolution du chantier, faire des commentaires… et vous confier le souvenir d’un thé pris au Grey Express, d’un tour dans le petit train, d’une demande en mariage ou d’un premier job. Cela prouve, si le fallait encore, que les clients regardent Cap 300 d’un œil différent par rapport à un centre qui viendrait de se construire. » Une question s’impose quand même. Posons-là à RochCharles : les habitués ont-ils été déçus par la nouvelle version ? Réponse : « Même s’ils ne le reconnaissent plus, ils le trouvent extraordinaire. » Voilà qui est dit.

6

7

Une architecture inspirée par le delta du Var Le pari est donc gagné pour Sandrine Labens, Directrice d’Opérations d’Altarea France. Après avoir participé à la rénovation des grandes gares parisiennes - Saint-Lazare et Montparnasse elle pensait qu’il n’y avait plus de projets aussi ambitieux à réaliser en

CHIFFRES 1,1 milliard C’est l’investissement total en euros à ce jour. Il comprend la rachat de centre en 2010 (450 ME) et le cout de la renovaiton/extension (650 ME).

10 millions Ce nombre de visiteurs (dont 20 % de touristes) a été atteint en décembre 2019.

250 135 000 m2 En 1969 le centre C’est la surface au sol. proposait 51 boutiques… On compte 70 000 m2 en septembre prochain, elles d’extension dont 5 000 m2 seront 285 avec l’ouverture de terrasses avec vue d’un « quartier premium ». mer panoramique.

25


REGARDSUR...

France. Elle se trompait. C’est donc elle qui, pendant quatre ans, a tenu la baguette du chef d’orchestre pour mener un chantier qui d’une part était le plus grand d’Europe et d’autre part avait pour ambition de transformer et moderniser un lieu sans en trahir l’esprit. « C’est un projet totalement exceptionnel. Nous avons créé un lieu iconique qui confirme le caractère novateur de Cap 3000 à son ouverture tout en adaptant le centre au XXIe siècle ». Les travaux d’extension-rénovation révèlent ainsi une architecture, signée par l’agence

+ de photos en téléchargeant l’application Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

Groupe-6, entièrement renouvelée et inspirée par le site naturel remarquable du delta du Var, aux lignes douces. Déclinant la fluidité des formes aquatiques, la houle et les ondulations de l’eau, dans le concept intérieur, Patrick Jouin et Sanjit Manku, les architectes d’intérieur et designers de l’agence Jouin-Manku ont transposé quant-àeux ces mouvements à celui des visiteurs du centre. L’architecture d’intérieur porte ainsi l’utilisateur des espaces dans une ondulation faite de formes souples et organiques. n

SOUVENIRS, SOUVENIRS...

MONIQUE

CYRIL

« UN PETIT BOUT DE DOIGT LAISSÉ ENTRE LES PORTES »­ — Je me souviens des samedis où ma mère m’emmenait à Cap ! Un sacré événement, j’adorais passer au petit snack proche de l’entrée qui vendait des saucisses enrobées sur un pique de brochette, accompagnées de sauce béarnaise, un délice ! Mon autre souvenir est un petit bout de doigt laissé entre les portes vitrées automatiques, pour voir ce que cela faisait ! Plus de peur que de mal mais j’ai pas mal saigné, la pharmacienne à côté m’avait fait un gros pansement et 45 ans plus tard j’en porte encore la cicatrice comme un stigmate à jamais gravé dans mon corps et mon esprit.

Olivier LIBERALI 49 ans­

« Je suis né durant l’inauguration de CAP 3000 ! Le médecin de ma mère y était invité avec son épouse. Il a pu revenir juste à temps pour me voir pointer le bout de mon nez. Une arrivée en fanfare… le 20 octobre 1969 ! »

ISABELLE

« JE ME SOUVIENS D’UN PARFUM, CELUI DE DALIDA »­ — Pour fêter son premier anniversaire CAP 3000 avait organisé une série de 3 concerts. Chaque soir un concert différent, d’abord Les Compagnons de la Chanson, ensuite Dalida et enfin Claude François. Ma mère m’avait amenée aux trois. Cette photo a été prise lors du récital de Dalida. Les organisateurs avaient besoin d’une petite fille pour lui offrir des fleurs et ils m’ont choisie. À l’époque j’avais huit ans. Mais si mes souvenirs de cet événement sont flous, il me reste en mémoire des impressions, des musiques, des lumières. Et surtout, je me souviens d’un parfum, celui de Dalida. Depuis ce jour j’ai un attachement très particulier à CAP 3000. Je peux dire que j’ai grandi avec le centre commercial. J’allais à la piscine, au cinéma, au drugstore. Je venais m’y promener et aujourd’hui je continue avec ma petite fille de quatre ans. Je trouve sa nouvelle version vraiment merveilleuse et j’ai toujours autant de plaisir à venir ici. Même si, et je l’ai dit au directeur, je suis très frustrée qu’il n’y ait pas de piscine ni de salle de spectacle ! 

Patricia VERMEULEN 70 ans­

« Au début des années 70, étudiante monégasque à l’université de Nice, j’avais besoin de payer mes études... J’ai eu la chance et l’opportunité d’être engagée le soir à CAP 3000, sur un stand au rez de chaussée. J’ai eu la surprise de rencontrer et voir, à plusieurs reprises, Mick Jagger des Rolling Stones, autour de mon stand ! Je n’ai jamais oublié ces moments. » 26

PHOTO : O. WARTER / PRESSO

« UNIQUE PAR SA DIVERSITÉ »­ — Je me rappelle de la venue de Cloclo, dans sa veste bleue, et de ses Clodettes se produisant dans le hall principal de CAP 3000. La foule, dont nous faisions partie, était entassée, serrée et nous avions du mal à bouger, il faisait chaud. Ce n'était pas très agréable, nous étions venus parce que c'était gratuit, mais surtout par curiosité. Nous sommes partis au bout de trois chansons. Ce fût vraiment agréable de découvrir de nouvelles enseignes dans ce lieu qui à l'époque était unique par sa diversité.  


EXCLUS I V I TÉ - N I CE - GRANDE COR NI C H E

D

ans un quartier calme et résidentiel, magnifique villa contemporaine de 190 m2 sur un terrain de 400 m2 offrant une vue imprenable sur la ville et la mer. La villa se compose d’un double séjour avec une cuisine américaine aménagée et équipée, une grande terrasse, une chambre de maitre avec salle de bain, salle de douche, et dressing, deux chambres avec salle d’eau, un studio indépendant, climatisation, ascenseur. Piscine et double garage. Prestation de qualités.

DR

In a calm and residential area, magnificiant contemporary villa of 190sqm on a land of 400sqm offering a wonderful sea and town view. This villa is composed of a double living room with open fitted kitchen, a wide terrace, master bedroom with bathroom, shower and dressing, 2 bedrooms with shower, independent studio, air conditionning and lift. Swimming pool and double garage.

Prix : 2 200 000 €*

D.P.E : C. *Honoraire charge vendeur.

EXC LUS I V I TÉ - N I C E - M ONT- BORON

D

ans un superbe palais Belle Epoque, très bel appartement de 3 pièces, 117 m2, entièrement rénové, grand séjour/ salle à manger de 44 m2 en parquet ayant accès à une terrasse profonde jouissant d’une superbe vue mer, immense cuisine de 20 m2 aménagée et équipée, une chambre sur terrasse avec vue mer, une autre donnant sur la forêt du Mont-Boron, 2 salles d’eau... Calme et ensoleillé, exposé sud ouest, une cave, une chambre de bonne et un garage fermé complètent ce bien d’exception... Véritable coup de coeur!

DR

In a superb Belle Epoque palace, beautiful 2 bedrooms apartment, 117 m2, completely refurbished, large living/dining room of 44 m2 in parquet with access to a deep terrace enjoying a superb sea view, large kitchen of 20 m2 fully equipped, a bedroom on terrace with sea view, another one overlooking the forest of Mont-Boron, 2 bathrooms... Quiet and sunny, south-west facing, a cellar, a maid’s room and a closed garage complete this exceptional property... Real favorite!

Prix : 1 295 000 €*

D.P.E : D. *Honoraire charge vendeur.

8 agences à votre service du port de Nice Corvésy à Saint-Jean-Cap-Ferrat VENTE NEUF ET ANCIEN - MURS COMMERCIAUX - LOCATION - GESTION - SYNDIC

Tél. 04 92 00 82 82 - lafage@casaland.com

www.french-riviera-property.com 27


REGARDSUR...

UN TERNAIRE À VIVRE SANS MODÉRATION La nouvelle extension propose trois hot spots au concept inédit et en parfaite harmonie avec l’ADN d’un centre commercial qui, dès sa création, s’est positionné comme un centre de vie. Par Alexandre Benoist

rez, une fois acheté dans les kiosques, ce qui vous fait envie : mozzarella di Buffala, pâtes fraiches, planche de charcuterie, anti-pasti… Le tout élaboré devant vous. Est-ce-tout ? Évidemment non comme nous le confie Romuald Crist, son directeur d’exploitation : « Nous avons créé un espace que le client va pouvoir s’approprier du matin avec café et brioche jusqu’au soir pour des aperitivi entre amis. Dès les beaux jours, nous installerons des cabanas et des transats sur notre rooftop avec vue panoramique sur la baie et les Alpes du Sud. » Vous en voulez encore ? Alors sachez que cette terrasse sera équipée d’un barbecue qui fonctionnera non-stop !

1/2. METROPOLITAN FITNESS & SPA, exceptionnel ! Ici, pas de couleur criarde, de musique bruyante, de lumière agressive, de matériau faussement high tech. Ici, tout n’est que luxe, calme et volupté. Bienvenue au Metropolitan. Un club de sport qui n’est pas qu’un club de sport. Bien sûr les amateurs de performances trouveront leur bonheur avec des machines dernière génération. Mais l’ADN exceptionnel de ce concept espagnol vous offre bien plus. L’idée est d’appliquer les standards de l’hôtellerie de luxe à un centre de fitness pour concevoir et animer un espace où il fera bon vivre en profitant de la piscine vue mer, du spa avec plan d’eau, du solarium avec bains de soleil en plein air, du salon de beauté et de l’espace de restauration. « Nous voulons montrer, explique Sergio Pellon, Directeur Général du groupe barcelonais, que la pratique d'un sport ne doit pas s’apparenter à un sacrifice. Il faut transformer le temps consacré à cet exercice en une expérience globale source de plaisir. Notre objectif est que les membres de notre club aient le sourire rien qu’à l’idée de venir ici ! »

4/5/6. CAPSULE#CAP3000, rencontre entre réel et virtuel Sur 700 m2, ce nouveau lieu de vie hybride propose un parcours expérientiel autour d’une sélection pointue de jeunes marques innovantes issues très largement du digital, un espace d’expositions artistiques, une librairie, un café, et une programmation événementielle (animations produites par les marques présentes, dédicaces, vernissages, ateliers, dégustations, DJ set…). L’offre de ce concept-store inédit sera régulièrement renouvelée pour être toujours une source d’inspiration pour les clients. Pour Felipe Goncalves, managing-director de CAP 3000, cet espace « permettra aux visiteurs de rencontrer directement les marques qui font la tendance actuelle et notamment des DNVB (Digital Native Vertical Brands) nées sur le web. CAPSULE@CAP3000 est un espace unique où faire du shopping auprès de e-marques émergentes, découvrir des artistes in-situ et reconnecter la vie digitale et les expériences réelles. Il correspond à cette notion de divertissement, d’échange et de rencontre revendiqué depuis sa création par CAP 3000. » n

3. IT-VILLAGGIO, benvenuti in Italia Fermez les yeux et imaginez. Imaginez une place de village italien typique, ses façades, ses comptoirs, ses terrasses… Le parfum d’une pizza sortant d’un four à bois où les couleurs d’une pasta al pomodoro fraîchement préparée. Ouvrez les yeux ? Non, vous n’êtes pas en Italie, mais dans la nouvelle extension de CAP 3000. C’est ici qu’It-villaggio vous accueille pour un trip « made in Italie » version « showcooking ». Pas de serveur ni de carte, juste des tables où vous vous installe-

Retrouvez toute l’information trafic de l’autoroute A8 en temps réel en vous abonnant au fil Twitter @A8trafic 28


PHOTOS : PRESSE

1

29

2

3

4

5

6


PHOTO : (MACM) MUSÉE D’ART CLASSIQUE DE MOUGINS 2019 FIRST FLOOR GALLERY AT THE MACM

CULTURE

M U SÉE S

QUAND LE BEAU S’EXPOSE… Que l’on soit de ceux qui pensent que l’œuvre d’art doit être belle à regarder, ou que l’on soit plutôt d’avis que la création est un médium comme un autre, difficile en cet hiver 2020, de ne pas succomber à quelques expos bien pensées. Par Aurélia Lasorsa

30


CULTURE

1

encore, la notion de beauté n’a que peu à voir avec l’art puisque la finalité de l’œuvre n’est pas de plaire, mais dans la très grande majorité des cas de faire passer un message. Nous laisserons donc aux spécialistes le plaisir de tenir ce débat (ô combien intéressant, néanmoins) et nous nous concentrerons sur ce qui nous intéresse ici : les expositions à ne pas manquer cet hiver. Un thème bien plus accessible qui, en prime, nous offre de multiples idées de sorties. Car la Côte d’Azur a ceci de particulier : elle attire depuis de nombreuses années les plus grands artistes du monde entier, devenant le cadre privilégié d’une création sans cesse renouvelée. Arts et Azur font bon ménage Si, à compter du début du XXe siècle, les artistes les plus talentueux ont pour la plupart séjourné (un temps ou de très longues années) dans notre chère région, la lumière naturelle et les paysages magnifiques et contrastés y sont pour beaucoup. C’est surtout après la Première Guerre mondiale, aux alentours de 1918, que les créateurs ont vu dans ce que l’écrivain Stephen Liégeard a nommé Côte d’Azur, un lieu de travail privilégié. Puis le temps a fait le reste. De Paul Signac à Marc Chagall, de Nicolas de Staël à Raoul Dufy, sans oublier Picasso et Matisse, pour ne citer qu’eux, les plus grands peintres du siècle dernier ont posé leurs chevalets et leurs toiles sur la Côte d’Azur. Puis d’autres arts se sont aussi développés sur place, comme la céramique, dont Vallauris a été la capitale dans les années 50, les arts décoratifs, représentés par Eileen Gray ou Le Corbusier, la photographie, le street art et la création contemporaine de façon générale… De là à dire que la Côte d’Azur est une terre de créations, il n’y a qu’un pas. Que nous franchissons volontiers. Plus que la beauté : l’émotion C’est toute cette création que nous vous invitons à aller voir ici. Être curieux, pousser les portes d’un musée ou franchir celles d’une galerie, apprécier les plus célèbres œuvres d’un artiste largement reconnu ou au contraire découvrir des créations insoupçonnées, laisser les a priori derrière soi et simplement admirer le travail créatif. Qu’il nous parle ou pas. Qu’à nos yeux il soit beau… ou pas. Et se souvenir de cette citation (que l’on attribue à Oscar Wilde) : « La beauté est dans les yeux de celui qui regarde. » À présent, ouvrez l’œil ! n

L

a notion de beauté est indissociable de l’art. D’ailleurs, ne parle-t-on pas des Beaux-Arts, lorsqu’il s’agit d’étudier la peinture, la sculpture ou encore le dessin ? Pourtant, il est quasi impossible de définir la beauté tant ses caractéristiques sont instables et sa définition personnelle. La question, alors, est de savoir si une création doit être belle pour être considérée comme une œuvre à part entière ? En réalité, depuis le milieu du XIXe siècle, le beau comme valeur esthétique est plus que contesté. Dès lors, et aujourd’hui 31


CULTURE

1

Chagall entreprit un voyage, de 1952 à 1954, dont il reviendra à jamais métamorphosé. Fasciné par les mythes de la civilisation hellénistique, il l’invitera jusqu’à la fin de ses jours, dans chacune de ses œuvres.

ART CLASSIQUE À MOUGINS

C’est le dernier-né du musée des Alpes-Maritimes, fruit de la passion du Britannique Christian Levett pour l’art. À Mougins, le Musée d’Art Classique, appelé MACM, réunit sur quatre niveaux arts antique, néoclassique, moderne et contemporain, avec pour fil conducteur les influences des civilisations antiques et leur continuité. Ainsi, au gré de la visite, les statuettes égyptiennes répondent aux œuvres de Calder, Cocteau ou Chagall, les héros de la Rome antique côtoient les créations de Schiele ou Toulouse-Lautrec, les bustes des Dieux grecs avoisinent ceux de Klein et de Renoir… Un lieu unique qui s’apprécie comme un voyage dans le temps au pays de l’histoire de l’art.

Jusqu’au 1er juin. www.musee-chagall.fr

4

L’ÉPREUVE DU MIROIR

C’est l’artiste israélien Ra’anan Lévy qui est à l’honneur à Saint-Paul de Vence. Ambiguïté, dualité, fuite du temps, absence de personne, jeux de perception visuelle, imagination, configuration de l’espace : autant de thèmes de prédilection que le peintre a illustré tout au long de sa carrière. Comme dans un palais des glaces version atelier d’artiste, le visiteur découvre une série quasi obsessionnelle de lignes verticales, horizontales, obliques et de reflets. Des jeux de miroir peints, des autoportraits grimaçants, il flotte en les murs mythiques de la Fondation Maeght une atmosphère de solitude et de mystère digne du travail de Hopper, à la limite de l’inquiétant, à la manière de Bacon. Ça ne laisse pas indifférent.

https://www.mouginsmusee.com/fr

2

LARS FREDRIKSON, RÉTROSPECTIVE

C’est un touche-à-tout des temps modernes qui est mis à l’honneur cet hiver au Mamac. L’artiste suédois s’est évidemment essayé à la peinture et au dessin, mais, scientifique dans l’âme, il a rapidement fait le choix d’exprimer son art autrement. Précurseur de l’art vidéo, il s’est naturellement essayé dans les années 60 à l’art cinétique créant des œuvres électromécaniques : des sculptures en mouvement quasi hypnotiques. Il travaille également sur des œuvres sur télévisions, avant de se lancer dans l’art sonore, à Nice notamment, à la galerie associative La Caisse, développant au fil des ans un arsenal sonore impressionnant. Viennent en parallèle le radio-amateurisme, les sculptures avec miroirs et surfaces réfléchissantes, mises à l’honneur à la Fondation Maeght en 1972, la production de fax, en 74, ou encore le dessin sur papier électro sensible. Qui a dit que l’art doit être beau ?

Jusqu’au 8 mars. www.fondation-maeght.com

5

LA SCULPTURE SELON MATISSE

2020 sera l’année Matisse. Nous célébrons en effet cette année le 150e anniversaire de la naissance de l’artiste. Pour l’occasion, à Nice, une exposition est consacrée au sculpteur, facette encore trop méconnue de l’artiste. On connaît certes le peintre, le dessinateur, le graveur et l’illustrateur, mais peu les modelages en argile de Matisse et son travail de plâtre. Longtemps considérées comme des études privées, préambules à ses peintures, les œuvres sculptées sont en réalité des travaux à part entière, pour lesquels il puisait son inspiration aussi bien dans l’art de l’Antiquité que dans le travail de Michel-Ange. Simplifiant les formes jusqu’à effacer les traits sexuels distincts de ses modèles, Matisse donnait à ses sculptures une certaine sinuosité, qu’il nommait l’« arabesque ». Autant de spécificités à découvrir au cœur de cette expoévénement intitulée Matisse-Métamorphoses.

Jusqu’au 22 mars. www.mamac-nice.org

3

MARC CHAGALL, L’ÉPOPÉE GRECQUE

À Nice, le Musée Chagall retrace le coup de foudre de l’artiste pour la Grèce, à travers l’exposition Sur la terre des dieux, Marc Chagall et le monde grec. À l’origine, le peintre devait simplement illustrer Daphnis et Chloe, dont l’action se situe sur l’île de Lesbos. Pour s’imprégner du monde antique,

Du 14 février au 4 mai. www.musee-matisse-nice.org

Retrouvez toute l’information trafic de l’autoroute A8 en temps réel en vous abonnant au fil Twitter @A8trafic 32


2

3

Lars Fredrikson vers 1967-1968.

Phaéton. 1977. Huile sur toile, 195 x 120 cm. Collection particulière.

PHOTOS : 2. PRESSE - 3. ADAGP, PARIS - 4. RA'ANAN LEVY - 5. SUCCESSION H. MATISSE. PHOTO : FRANÇOIS FERNANDEZ

4

5

Jaune de Cadmium, 2016. Huile sur toile, 164 x 130,5 cm. Photo Galerie Maeght, Paris.

Henri Matisse, La Serpentine, 1909, bronze, H. 56,5 cm. Don de Mme Jean Matisse à l’État, 1978, pour dépôt au musée Matisse, Nice – Musée d’Orsay, Paris. 33


Les produits et services proposés peuvent varier en fonction 34 de la durée du vol et du type d’avion.


SAVOUREZ PLUS avec notre service Flying Chef


OBJETS

1

QUAND LE BEAU SE TRANSMET Et si l’objet qui nous accompagne au quotidien dépassait son statut de « chose » pour porter du sens et proposer des valeurs ? La question est posée. À chacun d’y répondre.

t si le beau était une solution antigaspillage ? Réfléchissons. Un objet bien fait, bien pensé, aux lignes qui émoustillent vos sens, aux matières choisies. Franchement ? On en prend soin. On le préserve. On le conserve et on le transmet évidemment. Icône du design, matériel high-tech ou vélo écolo, qu’importe la fonction, c’est l’émotion qui compte. Émotion aussi parce que le beau, nous l’avons

dit, ne peut pas et ne doit pas se limiter à la dimension formelle. C’est aussi investir les choses qui peuplent notre quotidien d’une valeur qui va transcender l’enveloppe et animer l’objet inanimé parce qu’ils racontent une histoire et convoque des souvenirs. Une casquette portée par un grand père, un stylo qui a signé nos rédactions d’écolier, un robot ménager qui a fait d’une mère la crème des pâtissières… n

1. Le E-bough est le premier vélo électrique en bois (chêne massif du Jura issu de forêts gérées durablement, conforme à la philosophie de Natura 2000). 2. Ce caisson de basses Bower & Wilkins est conçu pour améliorer les graves des enceintes Formation Bar, Duo et Wedge sans la contrainte des câbles ! 3. Classique parmi les classiques, la célèbre casquette Stetson ne cesse de se réinventer. 4. BIC s’est associé à la Maison Tournaire afin de créer deux stylos BIC 4 Couleurs d’exception, chacun limité à seulement 500 exemplaires, “Engrenages”, en bronze patiné à la main et “Trilogie Alchimie”, en bronze doré à l'or 24 carats. 5. La chaise Œuf, ou Egg Chair a été dessinée par Arne Jacobsen en 1958 et depuis est devenue une icône du design (Fritz Hansen). 6. Véritable star de la cuisine, ce robot pâtissier Kitchenaid vous accompagnera dans toutes vos pérégrinations culinaires. 7. Créée par Gae Aulenti en 1965, cette lampe – un monument du design – avec son abat-jour aux formes onduleuses ressemble à une chauve-souris. 36

PHOTO : JORRIT TIMMERMANS PHOTOGRAPHY

E

Par Alexandre Benoist


PHOTOS : 2-3-6. PRESSE - 4. PACKSHOT PRO/JEROME NGUY - 5. EGON GADE PHOTOGRAPHY - 7. MARTINELLI LUCE

OBJETS

2

3

4

5

7

6

37


LES PLUS BELLES MARQUES MODE, ACCESSOIRE, BEAUTÉ, ENFANT

PHOTOGRAPHIE RETOUCHÉE

OUVERT TOUS LES DIMANCHES DE 11H À 19H PRINTEMPS POLYGONE RIVIERA, 137 AVENUE DES ALPES - Tél. 04 83 53 40 00


MOTEUR

+ de photos en téléchargeant l’application Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

1

I. D. BUZ Z

FLOWER POWER L’héritier du Volkswagen Combi est attendu pour 2022 ! L’I.D. Buzz revisite avec bonheur l’esthétique et les valeurs de son aïeul, figure mythique des années peace & love. En voici un avant-goût.

PHOTO : VOLKSWAGEN AG

C

’est l’une des stars des années hippies. Équipé du moteur de la Coccinelle, le premier Combi – surnommé « Split » à cause de son parebrise séparé en deux – a été adopté par toute une génération avide d’évasion, de voyages et de nouvelles valeurs : libéralisation des mœurs, combats pour la paix, retour à la nature… Avec son avant en forme de V, sa carrosserie bicolore et son profil inimitable, il symbolise encore aujourd’hui la « coolitude » des sixties. Révélé au Salon de Détroit en janvier 2017, l’I.D. Buzz lui rend un hommage appuyé.

Par François Stagnaro

Découvrez la vidéo en téléchargeant Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

39

Une mobilité « zéro émission » Ce prototype revisite en effet le passé pour mieux l’inscrire dans l’avenir, multipliant les références à son illustre aïeul : ligne de caisse chromée (travaillée ici en creux et rétro-éclairée) se prolongeant jusqu’à la partie avant, peinture à deux tons, toit en léger surplomb au-dessus du pare-brise, porte-à-faux réduits… Ses lignes remarquables lui ont d’ailleurs valu de participer au concours d’élégance de Pebble Beach (Californie), lors duquel Volkswagen a annoncé qu’il serait produit en série en 2022. Le nouveau venu complètera


MOTEUR

2

1. Il ne vous rappelle rien, avec sa peinture bicolore, ses multiples fenêtres et sa ceinture de caisse chromée qui revient vers l’avant en forme de V ? 2. Le moteur du pionnier pétaradait à l’arrière ? Son héritier, lui, ne fera aucun bruit puisqu’il sera 100 % électrique. 3. Véritable van du XXIe siècle, le successeur du Combi intègrera des capacités de conduite autonome avancées.

Retour vers le futur La batterie dissimulée dans le plancher ainsi que les porte-à-faux réduits au minimum contribuent à libérer un espace habitable généreux, dans le même esprit que son célèbre ancêtre. Ce grand monospace accueillera lui aussi jusqu’à huit passagers, avec des sièges à la modularité poussée (rabattables, inclinables et coulissants) et

3

Technique Moteurs de 374 ch. Batterie de 111 kWh. 0 à 100 km/h en 5 s. Vitesse maxi : 160 km/h

Dimensions 4,95 x 1,98 x 1,97 (L x l x h, en m). 40

beaucoup de place pour les bagages, les planches de surfs, les vélos… et même la commode de la grand-mère. Le conducteur bénéficiera pour sa part d’un volant à pavé tactile, derrière un cockpit virtuel : les informations de conduite seront projetées sur le parebrise en mode 3D. La conduite autonome sera également au cœur du dispositif. Tenant compte de cette possibilité, le siège du conducteur peut se tourner vers les passagers, laissant aux scanners laser, capteurs à ultrasons, radars et autres caméras le soin de diriger le véhicule dans son environnement. De la science fiction ? Plus tant que ça... n

PHOTOS : VERWENDUNG F, R PRESSEZWECKE HONORARFREI

alors la nouvelle gamme de véhicules 100 % électriques du constructeur, baptisée « I.D. ». Vous l’aurez compris, pour ce Combi du futur, le quatre-cylindres à plat hérité de la Coccinelle est un lointain souvenir, puisque c’est sans bruit que ses deux moteurs électriques (d’une puissance totale de 374 ch) l’emmèneront sur une distance pouvant dépasser 500 km avec une seule recharge. Le tout dans le plus grand confort, grâce notamment à des amortisseurs commandés électroniquement.


UNE NOUVELLE ANNÉE, DE NOUVELLES DÉCOUVERTES 126 pays à explorer. Bonne et heureuse année !

FINLANDE


À TABLE !

BEAU À CROQUER, UN PLAISIR À DEUX BALLES ous savez quoi ? Et si on commençait l’année en se faisant plaisir. S’offrir un moment à soi, pour soi. Tout simplement. Sans chercher midi à 14 h. Ni à se compliquer la vie. Oui c’est possible. C’est à portée de main. « Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme de volonté » disait Alain. Il suffit donc de le vouloir. De vouloir pousser la porte d’une maison artisanale. Une de ces maisons qui cultivent encore le goût du goût. Fermer les yeux et imaginez. Imaginez la chose la plus simple qui soit. Un croissant, un chausson aux pommes, un cake, un biscuit... Rien de compliqué ni de tarabiscoté. Pas d’élan artistique superfétatoire. De verbiage inutile. De mélanges hermétiques. Juste une pâte bien dorée ou un feuilleté bien croustillant. Et la saveur du beurre comme un parfum d’enfance. C’est doux au palais. Un vrai câlin gourmand. Un gros poutou bien régressif. Et on s’en fiche du gras sur les doigts,

des miettes qui pourrissent votre liquette, des calories qui n’obsèdent que vous. On est juste bien. Et vous savez quoi ? Tout ça pour quelques sous. Un euro. Deux. Allez va, trois. Voilà ce que vous offrent les artisans de cette sélection. Des professionnels qui luttent chaque jour pour défendre les valeurs de choses simples et accessibles à tous. Certes, parce que ce sont des grands talents dont la réputation n’est plus à faire, ils sont capables d’envolées créatives sophistiquées. Mais ce n’est pas notre propos du moment. Notre volonté d’aujourd’hui est juste de vous emmener ou vous ramener vers des gestes, si discrets, et trop souvent si galvaudés et si dénaturés, qu’ils ont été délaissés et même oubliés. Alors, à l’heure où les mémoires sont captées par les bits, cultivons celle forgée par les hommes et croquons à pleine dents, par exemple, un vrai bon pain au chocolat fait avec respect et tradition. Go ! n

BRIOCHE COMME UN CROISSANT Il fait partie de ces artisans qui ont une double casquette. C’est à dire tenant boutique et officiant dans un restaurant gastronomique. Il est, en effet, le chef pâtissier de l’Hôtel du Cap-Eden Roc. C’est d’ailleurs Arnault Poëtte, le chef historique de la table du palace antibois qui l’a recruté en 1995. Élu « Meilleur Chef Pâtissier de la Côte d’Azur » en 2008, c’est en 2015 qu’il ouvre sa première boutique au cœur du Vieil Antibes. Boutique qui, depuis l’année 2018, s’est enrichie d’une autre adresse (où l’on peut bruncher) sur la place de la Commune libre du safranier. Il offre ici une brioche confectionnée à partir d’une pâte à croissant. Résultat, un petit péché, à la fois croustillant et moelleux, décliné en version nature, aux pralines roses ou aux pralines du Piémont. ◆

LILIAN BONNEFOI

Antibes : 7, avenue Robert Soleau - Tél. 04 93 33 90 74 2, place du Safranier - Tél. 04 93 33 23 32 42

PHOTO : PRESSE

V

Par Alexandre Benoist


À TABLE !

PHOTOS : COOKANDSHOOT2018 - WWW.D-CLIC.NET

JÉRÔME DE OLIVEIRA

BRIOCHE PRALINÉE À 23 ans, il remporte le titre de « Champion du Monde de la Pâtisserie 2009 » concours culinaire international se déroulant tous les 2 ans à Lyon. C’est le plus jeune à l’avoir fait. C’est dire si le garçon, qui a exercé sous la houlette de Christophe Michalak, au Plaza Athénée à Paris, maîtrise son art. Intuitions by J, sa boutique, ouvre en 2011 à Cannes et propose de quoi satisfaire toutes vos envies avec des créations personnelles comme le Bubble cake, une bouchée qui décline le moelleux d'un cake et le croquant du chocolat, le tout fourré de praliné, caramels, ganaches ou encore de confits de fruits. Un esprit que l’on retrouve dans cette brioche façonnée comme un collier de perles et garnie de praline rose. ◆ Pâtisserie INTUITIONS By Jérôme De Oliveira Cannes : 22, rue Bivouac Napoléon - Tél. 04 63 36 05 07 35, rue Hoche - Tél. 09 67 35 80 81 Grasse : 91, avenue Louison Bobet, ZA des Bois de Grasse - Tél. 06 34 47 07 46

PASCAL LAC

CAKE FAÇON MENDIANT Que dire de Pascal Lac qui n’a pas déjà était dit ? Oui, son nom s’est imposé au fil des années (la première boutique est ouverte à Beaulieu en 1995) comme une marque sur les plus belles tables mais aussi et surtout comme LA marque d’un artisan expert en matière de chocolat même si « la Cannelle » (praliné noisettes/amandes/spéculoos) reste incontournable. On ne va pas refaire ici l’histoire de ses titres et distinctions car - restons simples ce n’est pas le but de cette histoire. Il les mérite et on le sait. Cette histoire nous dit juste quoi ? Couper une tranche de ce cake au chocolat gianduia garnis façon mendiant (fruits secs caramélisés, orange confite et figue) et sachez l’apprécier. “No comment...” ◆ Nice : 12, rue de la Préfecture - Tél. 04 93 53 60 69 49, rue Gioffredo - Tél. 04 93 82 57 78 18, rue Barla - Tél. 04 93 55 37 74 La Trinité : 113, route de Laghet - Tél. 04 93 85 44 56 Saint-Laurent-du-Var : Centre commercial Cap 3000, avenue Eugène Donadeï - Tél. 07 85 51 97 94

43


À TABLE !

CROISSANT PUR BEURRE Voici un artisan qui est parti en croisade afin de pourfendre les vendeurs de « faux croissants », c’est à dire fabriqués de manière industrielle. Et défendre ceux qui façonnent eux-mêmes leur pâte traditionnellement à la main, avec une traçabilité des produits. Ardent promoteur de notre patrimoine culinaire, il est aussi porte-parole de la charte Saint-Honoré qui représente près de 600 boulangers traditionnels. De plus, il milite pour la création d’un label de « croissant tradition ». C’est dire si l’affaire est sérieuse et ne doit pas être prise à la légère. En attendant, conseil est donné de vous déplacer pour découvrir un croissant qui vous donne envie de dire : « Vive la France » ! Vous en profiterez aussi pour prendre le temps de parler avec un artisan (et son épouse Katia) qui vous fera comprendre pourquoi et comment croquer dans une vraie viennoiserie (croissants, pain au chocolat, brioche…) peut et doit devenir un acte citoyen et engagé. ◆

FRÉDÉRIC ROY

Nice : 78, rue de France - Tél. 04 22 16 73 21

CHRISTIAN COTTARD

Antibes : Clément Cottard, Antibes, La Fontonne, 13, place Jean Aude - Tél. 04 93 33 98 32 Jusqu’au 31 janvier : 8, boulevard Dugommier - Tél. 04 93 34 09 92 44

PHOTOS : PRESSE

CHAUSSON AUX POMMES Allez avouons-le. L’idée d’angler notre sujet « Beau à croquer » nous a été suggéré par Christian Cottard. Et quand nous avons reçu la photo de son chausson aux pommes, nous avons tous craqué. Que dire de plus si ce n’est que depuis plus de 45 ans, Christian s’affaire à défendre les valeurs d’un métier qui consiste - tout bonnement oserait-on le dire - à donner du plaisir simple et gourmand au plus grand nombre. À la fin du mois de janvier, il partira en retraite et c’est son fils Clément qui reprend le flambeau - mais ailleurs - en perpétuant la même philosophie et en conservant (ouf !) ce chausson aux pommes à son registre ! ◆


À TABLE !

PHOTO : BERNARD POLIZZI - PRESSE

CHRISTOPHE CANET

CAKE MARBRÉ Voilà une histoire qui se perpétue sur trois générations et qui a commencé en 1927 à Nice. L’échoppe d’aujourd’hui est bien évidemment à Nice et c’est ici que Christophe conçoit et réalise de petites merveilles pleines de saveur tout en cultivant le goût de l’innovation et en maitrisant parfaitement la belle tradition des artisans pâtissiers-chocolatiers. Un savoir-faire qu’il vous propose aussi de découvrir en live grâce à des cours de cuisine échelonnés sur toute l’année : fraisier, moulage de pâques, tarte au citron meringuée, millefeuille framboise… On se laissera tenter par ses grands classiques comme le Paris-Brest et le Saint-Honoré ou ses chocolats maison pur beurre de cacao, son véritable craquelin à base d'amandes et fruits secs, ainsi que sa gamme de macarons (lavande, coquelicot, marrons glacés...). Que choisir ? Et pourquoi pas un cake à votre convenance : marbré au chocolat, citron, fruits confits... ◆ Nice : 25, boulevard Gambetta - Tél. 04 93 96 46 06

et au Monte-Carlo Bay Hôtel, en Principauté. Ouverte en mars 2011 dans le quartier de la Californie, sa boutique cultive une identité volontairement axée sur la sobriété et l’épure afin que seul le produit soit mis en valeur. On se laissera tenter, par exemple, par ses moelleux coco en forme de petites billes, souples et fondantes, ses palets raisins bien dorés. Ou encore des sablés friables parfumés à la vanille. Ses mendiants noirs, quant-à-eux, seront parfaits pour accompagner votre expresso ou satisferont tout simplement vos envies de gourmandises dès qu’elles se manifesteront : chocolat noir (fèves de cacao d’Equateur), amandes, noisettes, pistaches, raisins secs, cranberry et abricots secs. ◆

PHILIPPE BRITO

MENDIANTS CHOCOLAT NOIR Son leitmotiv ? « La richesse de la simplicité ». C’est clair, Philippe Brito va droit au but : le goût avant tout. Une vision qu’il a forgée tout au long d’un parcours professionnel commencé à Cannes à la pâtisserie Olcina et poursuivi notamment au Noga Hilton (aujourd’hui JW Marriott Cannes)

Cannes : 79, avenue Maréchal Juin - Tél. 04 93 94 43 48 45


46


ESCAPADE

À LA CONQUÊTE DES SOMMETS Par Fabien Girardi Une sortie en ski de randonnée à Auron, sous la croix de Berchia, comme seul au monde. Le temps semble ici suspendu, dans cette ascension paisible entre bleu azur et blanc pur. « Ce jour-là, j’ai choisi cet itinéraire pour profiter du soleil et de la neige fraîchement tombée sur un versant sud », nous raconte Fabien Girardi, photographe amateur, sportif amoureux de la montagne et habitant d’Auron.

LE BEAU AU SOMMET On oublie parfois la richesse de notre territoire maralpin, où montagne et mer se confondent à l’horizon. Aérons-nous l’esprit et prenons un peu de hauteur, en parcourant ces belles images, promesses de nouvelles aventures. Par Mélissa Mari

PHOTO : PRESSE

E

n cette saison, les sommets azuréens se drapent majestueusement de blanc et nous accueillent à moins d’une heure trente du tumulte urbain. Une singularité géographique que peu de pays peuvent se targuer d’avoir. Mesurons cette chance. Ces montagnes, qui dominent la Côte d’Azur, plongeant progressivement jusque dans les fonds marins, s’imposent à nous, bienveillantes et protectrices, laissant à peine paraître ce qu’elles ont de plus « beau ». Depuis de nombreuses années déjà, les loisirs et les activités en montagne se démocratisent et ne sont plus réservés aux adeptes des sports de glisse et des

touristes à la recherche d’adrénaline. Ces montagnes, nos montagnes, cachent encore de précieux secrets, que tout un chacun peut découvrir, avec un zeste de curiosité. Grâce au développement des activités nature, plus besoin d’être un « pro » du « schuss » ou du « frontside » pour profiter du paradis blanc. En luge, en raquettes ou en randonnée, nos stations offrent aussi toute une palette de plaisirs doux et dépaysants, où l’on réapprend à prendre le temps. Osons être à nouveau contemplatifs et plus que jamais éveillés face aux multiples subtilités naturelles qui composent ces belles montagnes. n 47


ISOLA 2000 La haute montagne

Dans cette grande combe bien connue des skieurs d’Isola 2000, la montée en téléski a un petit goût de bout du monde. Au rythme tranquille d’une machinerie presque flottante, on atteint le sommet avec patience, dans un silence apaisant. Au cœur de ces versants escarpés, dominés par la Tête de Combe Grosse (2 705 m), les sons viennent finir leur course dans le manteau blanc cotonneux, laissant toute la place à une vue quasi panoramique sur l’ensemble du domaine. n M.M. PHOTO : F. VALLERENT / SOPRESS


BEAU AU SOMMET - 49


50 - BEAU AU SOMMET


VALBERG La station familiale

Du nouveau sur les pistes de Valberg, où amateurs de glisse et simples promeneurs profitent désormais d’un tout nouveau remonte-pente, sous un tube. Une véritable innovation roulante, qui prend ici des allures de chemin intergalactique. Sous les lueurs nocturnes, paré de notes colorées, le petit chemin mène tout droit vers les sommets. Niché à l’abri, on prend le temps d’observer le paysage, paré au décollage vers les étoiles ! n M.M. PHOTO : X GIRAUD - DÉPARTEMENT 06


AURON Le domaine blanc

Les chemins se suivent et ne se ressemblent pas. Le domaine vallonné d’Auron offre de belles balades aux amoureux de la glisse, tantôt sur des pentes ouvertes, où les massifs enneigés sont sculptés par le vent, tantôt à la lisière des bois, nichés dans l’ombre. Les puristes de cette station historique soulignent la singularité de certaines de ses pistes, comme la rouge de Chalvet. Une piste encore à l’ancienne, avec de nombreux mouvements de terrain, à découvrir sans attendre ! n M.M. PHOTO : F. VALLERENT / SOPRESS


BEAU AU SOMMET - 53


54 - BEAU AU SOMMET


LE BORÉON S’évader en Vésubie

Une excursion au cœur du Centre Nordique du Boréon offre tous les bienfaits de l’interlude déconnexion, tant recherché par les citadins sous pression. Au cœur d’un domaine préservé, le visiteur, explorateur d’un jour, renoue le contact avec la nature. Au milieu des parcours boisés, en toute sérénité, on pratique à l’envi le ski nordique, les raquettes, ou la marche. Un vrai bol d’air pur, particulièrement prisé des fondeurs et bi athlètes. n M.M. PHOTO : LIONEL LECOURTIER


LA COLMIANE Frôler les sommets

C’est l’instant T, quelques secondes avant la grande descente en suspension au-dessus des montagnes enneigées. Un instant de flottement, le regard à l’horizon, à retenir son souffle avant de se lancer, tête la première, dans une glissade aux allures de vol plané. 2 663 mètres de pur bonheur, au-dessus de la station et de ses lacs, à quelques 130 km/h (max). Une montagne de sensations ! n M.M. PHOTO : LIONEL LECOURTIER


BEAU AU SOMMET - 57


58 - BEAU AU SOMMET


TURINI CAMP D’ARGENT La bucolique

Sous les tons pastel de fin de journée, la machine s’impose entre horizontalité et verticalité. Elle façonne les pistes du domaine skiable le plus proche de la côte (50 km de Nice). Au cœur de la petite station familiale de Turini Camp d’Argent, la douceur de vivre est légion. Ici, nombreux sont ceux à avoir fait leurs premières descentes, non loin de l’une des plus belles routes de col au monde, pleine vue sur la Méditerranée. n M.M. PHOTO : LIONEL LECOURTIER


PureS SensationS La Colmiane,

Le Boréon Centre Nordique, Turini Camp d’Argent 5

60 puremontagne.fr


CULTURE

ON N’ EN PARLE PAS ASSEZ... Par Aurélia Lasorsa

PHOTOS : 1. PRESSE - 2. FREDERICK DUCHESNE - 3. PRESSE - 4. HERVEFABRE-PHOTOGRAPHIES

Dédo

RODAGE Halte aux clichés ! Dédo vient, une nouvelle fois, mettre fin aux rumeurs absurdes qui circulent sur les fans de métal : oui, les métalleux ont de l’humour ! La preuve en live avec celui qui a fait ses débuts dans le Jamel Comedy Club et qui, lorsqu’il ne fait pas du stand-up, s’éclate sur scène avec son groupe Princesses Leya. Dans son nouveau spectacle, il revient sur les absurdités de la vie et sur les idées reçues. Quand humour et tolérance font (très) bon ménage. OÙ ? Théâtre Le Tribunal. 5 place Amiral Barnaud, Antibes. QUAND ? Du 12 au 15 février. COMBIEN ? De 8 € à 15 €.

FIFI BRIC-À-BRAC Un tour du monde en chansons, on connaissait. Mais un tour du monde dansé, c’est plus original ! C’est ce que propose Fifi, danseuse globe-trotteuse, un brin tête en l’air, qui enchaîne, face au jeune public,

pas de Charleston, chorégraphie bollywoodienne, gumboot et autres déhanchés de samba. Un carnet de voyage inédit entre pirouettes et arabesques : c’est décoiffant et instructif. OÙ ? Théâtre de la Cité. 3, rue Paganini, Nice. QUAND ? Mercredi 5 février. COMBIEN ? 6 € et 7 €.

UN NÉNUPHAR DANS MA BAIGNOIRE C’est une odyssée un peu particulière. Sur scène, Emilie Pirdas nous entraîne dans une enfance entre merveilles et ténèbres, en compagnie d’un papa bipolaire et d’une maman qui tente de faire front. Face à cette fresque familiale, on rit d’anecdotes mignonnes avant de s’émouvoir des désordres engendrés par la maladie. OÙ ? Le Lavoir Théatre. 63, bd du Fossan, Menton. QUAND ? Vendredi 6 mars. COMBIEN ? 12 € et 15 €. ASA C’est une voix que l’on connaît bien qui envoûte en cette fin d’hiver le Théâtre Lino Ventura. Asa revient nous enchanter avec un quatrième album (Lucid) qu’elle a longuement

préparé. En effet, il aura fallu attendre cinq ans pour découvrir ce nouvel opus dans lequel l’amour, sujet principal, se montre tantôt sous son meilleur jour, tantôt comme source de souffrance. Armée de folk, de reggae et de soul, et douze ans après son arrivée sur la scène musicale internationale, la chanteuse franco-nigériane montre une nouvelle fois l’étendue de son talent. OÙ ? Théâtre Lino Ventura. 168, bd de l’Ariane, Nice. QUAND ? Vendredi 6 mars. COMBIEN ? De 14 € à 22 €.

FESTIVAL INTERNATIONAL DES JEUX C’est LE rendez-vous des amateurs de jeux. Que l’on soit gamer, fan de jeux de société ou adepte de jeux de rôle, en quête de nouvelles propositions ou accro aux grands classiques, le Festival des Jeux de Cannes est un passage obligé. Dans l’enceinte du Palais des Festivals, on peut rencontrer des créateurs de jeux, échanger avec d’autres passionnés et tester de nouvelles activités. Ici, un seul mot d’ordre : s’amuser ! OÙ ? Palais des Festivals. Cannes. QUAND ? Du 21 au 23 février. COMBIEN ? Gratuit.

Retrouvez toute l’information trafic de l’autoroute A8 en temps réel en vous abonnant au fil Twitter @A8trafic 61


CULTURE

C’EST BIENTÔT FINI ! Par Aurélia Lasorsa

DESSINEZ D’ABORD ! FERNAND LÉGER ET LES PORTRAITS

D

e Fernand Léger, on connaît principalement les peintures. Tantôt figuratives, tantôt abstraites, elles représentent des villes, des objets, des personnes aussi. Artiste moderne et figure

du Nouveau Réalisme, Fernand Léger était aussi, et on le sait moins, un grand amateur de dessin. Une « omission » que cette exposition hivernale vient réparer au moyen d’œuvres rarement exposées. Car loin de ne constituer qu’une simple étape préparatoire, le dessin pour Léger est un mode d’expression à part entière, que l’artiste pratique chaque jour. À l’inverse de ce qui pouvait être réalisé en peinture, le portrait est un élément récurrent de l’œuvre dessinée : portrait de la femme aimée, scène de la vie quotidienne, fragment du corps ou portrait académique… On découvre un mode d’expression dans lequel on retrouve le plaisir du geste, la finesse et toute la spontanéité de l’artiste.

Fernand Léger, Portrait de Nadia Léger, vers 1950. Encre de Chine sur papier. Donation Nadia Léger et Georges Bauquier (1969). Musée national Fernand Léger, Biot, Photo : RMN-GP / Gérard Blot.

Musée national Fernand Léger. 255, chemin du Val de Pôme, Biot. Jusqu’au 2 mars. https://musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/fleger/

Galerie du musée de la photographie Charles Nègre. 1, place Pierre Gautier, Nice. Jusqu’au 16 février. http://museephotographie.nice.fr

La Mongolie authentique et nomade. Telle pourrait être la base line de cette exposition signée des photographes Tuul et Bruno Morandi. Ces deux-là partagent leur vie et leur passion pour la photo depuis 17 ans. Et c’est sur les terres de Madame que les artistes ont posé leurs objectifs pour offrir aux curieux du monde les images d’un peuple qui demeure sans aucun doute le dernier nomade de la planète. On découvre ainsi, à l’aube du XXIe siècle, la tradition pastorale dans ce qu’elle a de plus rude et de plus sauvage, et dans laquelle les habitants vivent au gré des saisons. Une bouffée de nature et d’humilité. Musée départemental des Merveilles. Avenue du 16 septembre 1947, Tende. Jusqu’au 31 mars. www.museedesmerveilles.com 62

PHOTOS : 1. ADAGP, PARIS, 2019. 2. PRESSE. 3. TUUL AND BRUNO MORANDI.

Voir le Vieux Nice comme il était il y a plus d’un siècle. Voici en substance la promesse de cette exposition photographique qui réunit, en un même lieu, les œuvres de Charles Nègre, Jean Giletta, Jacques-Henri Lartigue ou encore les frères Neurden, pour ne citer qu’eux. Tous ont su immortaliser ce que l’on appelait autrefois le « Babazouk ». Ce quartier pittoresque et animé, alors centre névralgique de la ville, qui réunissait dans ses ruelles étroites le peuple niçois et la bourgeoisie. Un lieu inspirant au caractère de village.

HORIZONS MONGOLS

LE BABAZOUK DES PHOTOGRAPHES


POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE.

DES PRODUITS D’AQUI DANS VOTRE ASSIETTE

I

déalement situé, à deux pas de la Promenade des Anglais et du Cours Saleya, le Comptoir 2 Nicole est l’adresse idéale pour organiser vos événements privés. Notre restaurant, à la cuisine et à la décoration méditerranéennes, est reconnue pour la qualité de ses produits régionaux, son ambiance chaleureuse, ses expositions d’artistes locaux, ses

chanteurs et musiciens et ses soirées DJ set. Nous apportons une attention toute particulière au choix de nos producteurs et à la qualité de leurs produits. Pour la plupart, ils sont Niçois ou Italiens et nous accompagnent au rythme des saisons dans une recherche perpétuelle de qualité, de goût et de traditions culinaires niçoises.

20, rue Saint-François-de-Paule, Nice - Parking Sulzer - Tél. : 04 93 01 59 59 lecomptoir2nicole@orange.fr - www.comptoir2nicole.com


Une bastide de charme à privatiser pour vos repas de fêtes, mariages, baptêmes, anniversaires… Un cadre intime et convivial dans une ambiance chic et décontractée. 150 m2 d’espace de réception ouvrant sur une terrasse ombragée au cœur d’un jardin provençal. Un domaine idéalement situé à seulement 15 mn de la sortie d’autoroute Cagnes-sur-Mer / Vence et du Polygone Riviera.

Jérôme Héraud vous propose une cuisine maison à base de produits frais de saison issus essentiellement de producteurs locaux

LA BASTIDE DU CANTEMERLE 258, chemin Cantemerle, Vence - Tél. 04 93 58 96 97 www.cantemerle-hotel-vence.com Contactez Emma - 06 64 27 33 91 commercial@hotelcantemerle.com 64

professionnel confirmé titre d’état

cuisine faite maison


LE JOURNAL DES BONNES NOUVELLES RÉCOMPENSE

INITIATIVE DES CROISIÈRES MOINS POLLUANTES

UN NIÇOIS AUX ANGES Le 7 janvier dernier, La Revue du vin de France a remis ses Grands Prix à onze personnalités qui ont marqué le monde du vin en 2019, parmi lesquelles Olivier Labarde. En ouvrant son établissement à Nice, en 1998, le caviste s’est imposé comme l’un des précurseurs du vin nature en France. Son adresse affiche toujours aujourd’hui une sélection de près de 400 références de qualité, dont une partie de vins bio et en biodynamie, de France et d’ailleurs. En prime, on y déguste de la charcuterie, du fromage et de très bonnes tartines. A.L.

Cette année, la totalité des croisiéristes qui débarqueront à Cannes le feront de navires respectant la Charte Croisières élaborée par David Lisnard. À ce jour, trente compagnies ont signé la charte. Toutes ont pris quatre engagements majeurs, pour protéger à la fois l’environnement et les habitants. Ainsi, dès l’entrée de la zone de pilotage et durant toute la durée de l’escale au mouillage, le carburant utilisé sera à 0,1 % de soufre et l’incinération des déchets à bord sera interdite. Les navires s’engagent à émettre zéro rejet d’eaux usées traitées ou non, en zone de pilotage et de mouillage, et zéro rejet d’eaux issues du système de lavage des fumées en boucle ouverte. Ils devront contourner les herbiers de posidonies lors des manœuvres et ancrage, et favoriser les démarches en faveur de l’environnement auprès de leurs prestataires (autocaristes et agents réceptifs). Une vraie avancée. A.L.

NOMINATION JEANICK BRISSWALTER, À LA TÊTE DE L’UNIVERSITÉ CÔTE D’AZUR

PHOTOS : A. LANNERETONNE - PRESSE - SERVICE COMMUNICATION UNS

Depuis le 1 er janvier, l’Université Nice Sophia Antipolis et la ComUE Université Côte d’Azur sont devenues une même entité. L’Université Côte d’Azur est donc désormais un établissement expérimental placé sous la présidence de Jeanick Brisswalter. Professeur des universités, docteur en physiologie et spécialiste de physiologie de l’exercice appliquée au sport de haut niveau, il a pour mission de placer l’Université Côte d’Azur comme un acteur majeur du territoire azuréen et d’en faire une université reconnue à l’échelle internationale, à tous niveaux. Un beau défi à relever. A.L. 65


LE JOURNAL DES BONNES NOUVELLES ANNIVERSAIRE 20 ANS, ÇA SE FÊTE !

À anniversaire d’exception, programmation exceptionnelle. Après avoir conclu une année 2019 de tous les records en termes d’événements, de fréquentations et de chiffre d’affaires, le Grimaldi Forum annonce une année 2020 grandiose. Parmi les grands rendez-vous à venir, on attend un show tango en provenance direct de Buenos Aires début mars avec Tango Fire ; les représentations de la mythique comédie musicale Priscillia, queen of the desert, en juin ; la venue du légendaire Iggy Pop pour un concert inoubliable en avril, quelques jours seulement après l’avant-première mondiale du nouveau James Bond, Mourir peut attendre ; ou encore l’expo-événement de l’été, consacrée cette année à Monaco et l’automobile, de 1893 à nos jours. Et en juillet, des rétrospectives et surprises de circonstances sont également prévues. De quoi célébrer 20 années d’existence en beauté. A. L.

NEW YORK AVEC TOI Et de trois ! À compter du mois de mai, les Azuréens auront le choix entre trois compagnies pour rallier New York, en direct, depuis l’aéroport de Nice. Après La Compagnie et Delta Airlines, c’est United Airlines qui inaugure une liaison régulière avec Newark, en Boeing 767-300. Une raison de plus pour découvrir la Grosse Pomme quand bon nous semble… Histoire de voir si le cœur de la ville bat en nous. A. L.

INVESTISSEMENTS LES ÉTRANGERS TOUJOURS SÉDUITS Chaque année, plus d’une centaine d’entreprises à capitaux étrangers (ECE) supplémentaires débarquent sur la Côte d’Azur. Et les (bonnes) conséquences sont immédiates : en tout, ce sont 36 000 emplois qui y sont liés. Parmi les 45 pays représentés, les États-Unis arrivent en tête avec 299 établissements et 6 400 emplois. Ils sont suivis par le Luxembourg et le Royaume-Uni, en nombre d’entreprises, et par l’Espagne et le Royaume-Uni en termes d’emplois, avec respectivement 6 100 et 3 800 emplois. Le secteur d’activité des TIC est, quant à lui, le plus gros employeur puisqu’il compte quelque 9 300 personne, mais l’activité la plus représentée demeure l’habillement, qui réunit 319 ECE (et 3 000 emplois), juste devant l’immobilier. A. L. Source CCI – chiffres 2018.

66

BUSINESS

AU FÉMININ Un nouveau cercle business débarque à Sophia Antipolis et il est 100 % féminin. Le réseau Bouge ta Boîte, composé de dirigeantes d’entreprise, de conjointes collaboratrices ou encore de professions libérales, permet aux « bougeuses » de bénéficier de conseils, de recommandations, et même de formations. Il existe déjà 100 cercles en France, qui réunissent quelque 1200 membres. On ne doute pas que le réseau devrait faire de nombreuses adeptes dans la première technopole de France. A.L.

PHOTOS : GRIMALDI FORUM MONACO 2019/OLIVIA MAROCCO - THANANIT/STOCK.ADOBE.COM - PRESSE

NOUVELLE LIGNE


La voie est libre avec le télépéage Ulys

Ne perdez plus de temps au péage avec l'abonnement de télépéage Ulys. Rendez-vous en boutiques Ulys Nice et Mandelieu ou sur Ulys.com. 67


Etude clinique sous contrôle dermatologique réalisée par un organisme indépendant - Auto-évaluation - 21 jours - 21 personnes. *

UNE PEAU RADIEUSE AU RÉVEIL La nuit, les cellules de l’épiderme se multiplient. La peau, étant plus perméable, favorise la pénétration des actifs. STIM RENEW 8 régénère activement les cellules et unifie le teint. Cette crème de nuit anti-âge stimule efficacement la production de collagène et d’acide hyaluronique. Résultat, vos ridules sont visiblement atténuées et votre peau retrouve son éclat.

+9 1%

TEINT HOMOGÉNÉISÉ *

+ 95%

GRAIN DE PEAU AFFINÉ *

+86%

RIDULES ATTÉNUÉES *

Issus de 30 ans d’expertise et fabriqués en France, l’efficacité des soins ENEOMEY est reconnue par les médécins spécialistes. Disponibles en pharmacie, parapharmacie et sur eneomey.com

EN EO M EY D A N S LA PEAU DES FEMMES

Profile for Sopress - Presso

Optimiste Côte d'Azur N°22 (Janvier - Mars 2020)  

Optimiste Côte d'Azur N°22 (Janvier - Mars 2020)  

Advertisement