__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

N° 21

TRAVAIL

LIBÉREZ VOS ÉNERGIES

Sophia Antipolis a 50 ans • La mode à l’heure anglaise • Le Chabrol, pépite gourmande • Osons le Feng Shui

31182 - 21 - F : 4,90 €

ÉDITION DÉCOUVERTE NE PEUT ÊTRE VENDUE


+94%

PEAU ÉCLATANTE **

+81%

PEAU REVITALISÉE **

+71% PEAU LISSÉE **

Issus de 30 ans d’expertise et fabriqués en France, l’efficacité des soins ENEOMEY est reconnue par les médécins spécialistes. Disponibles en pharmacie, parapharmacie et sur eneomey.com

ENEOMEY DANS LA PEAU DES FEMMES

De la gamme Eneomey ** Etude clinique sous contrôle dermatologique réalisée par un organisme indépendant - Auto-évaluation - 21 jours - 21 personnes.

Idéal pour les teints ternes et fatigués, DAYLIGHT C20, 1er soin de jour antioxydant* enrichi en Vitamine C active, rend votre peau éclatante. Cet anti-âge protège des effets de la pollution et du stress. Les rides et les taches sont visiblement réduites. Votre teint est rayonnant et votre mine radieuse.

*

UN VISAGE LUMINEUX TOUS LES JOURS


SOMMAIRE

5 ÉDITO 6 EN IMAGES

47

Un bel anniversaire !

De l'énergie à revendre

REGARD SUR...

SOPHIA-ANTIPOLIS

10

À LA UNE

PERFORMANCE & EFFICIENCE AU TRAVAIL

Libérer les énergies 15 NICOLA FAGIUOLI Management de confiance 16 CÉDRIC MESSINA L'art d'être dans le mouvement 19 WILFRIED EQUESTRI L'énergie des montagnes 20 STEFANIE FIORI Un CV à la carte

PHOTOS : BENOIT PAGE - PAOLA-GUIGOU - OLIVIER WARTER/SOPRESS

27

33

INNOVATION

AU SOUTIEN DES JEUNES POUSSES

34

HISTORIQUE

LES PIONNIERS

36

SUCCESS STORY

MICROMANIA

Des jeux, des enjeux

22

40

AZURÉEN

AZURÉENNE

BENJAMIN MONDOU

Du cœur à l'ouvrage

25

FOCUS

MURIEL MAYETTE-HOLTZ

Nouvelle figure du TNN

F  ABIENNE SCOTTO DI MASE “Notre mission : accompagner de belles histoires”

44

À TABLE !

SPORT PORTRAIT

CHRISTOPHE PINNA

50

CULTURE 50 THÉÂTRE DE GRASSE Concentré de talents 53 On n’en parle pas assez... 54 C’est bientôt fini !

57

TENDANCE DÉCO

AMÉNAGEMENT DE BUREAU

Viser la performance

60

TENDANCE MODE

VERSION ANGLAISE

65

MOTEUR

TESLA MODEL 3

La troisième dimension

LE CHABROL

La bistronomie a un nom

Pour retrouver les quatre derniers numéros de notre magazine sur www.optimistemagazine.fr ou en téléchargeant gratuitement l’application Optimiste Côte d’Azur sur votre tablette et votre mobile (App Store et Google Play). Suivez l’information résolument positive sur Facebook, Twitter et Instagram. 3


© AGENCE ANTARES - Crédits photos : Fotolia - Adobe Stock

À PARTIR DU 25 OCTOBRE

180 B O U T I Q U E S & R E S TAU R A N T S | PA R K I N G G R AT U I T 3H | O U V E R T 7J/7


ÉDITO N°21 - OCTOBRE - DÉCEMBRE 2019 ÉDITEUR SOPRESS Information & rédaction 5, chemin des Presses, Cagnes-sur-Mer Tél. : 04 93 29 08 06. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Fabrice Vallerent (f.vallerent@sopress.fr) RÉALISATION PRESSO Concept & média 5, chemin des Presses, Cagnes-sur-Mer Tél. : 04 93 29 09 59. RÉDACTION SOPRESS Information & rédaction MONTAGE GRAPHIQUE Adeline Deycard (adeline@presso.fr) Didier Torri (didier@presso.fr) Olivier Warter (olivier@presso.fr) DÉVELOPPEMENT ET MULTIMÉDIA Olivier Warter (olivier@presso.fr) RÉDACTEURS Martin de Kerimel (martin.dekerimel@sopress.fr) Aurélia Lasorsa (aurelia.lasorsa@sopress.fr) François Stagnaro et Mélissa Mari PHOTOGRAPHE Olivier Warter (olivier@presso.fr) PHOTOS DE COUVERTURE 1. Master1305 - stock.adobe.com. 2. Presse. 3. Cyril Bussat. 4. Presse. 5. Victor Delfim. 6. Olivier Warter / Sopress IMPRESSION Imprimerie TRULLI. 120, chemin de la Clue, Vence. CONTACTS Devenir ambassadeur : 04 93 29 09 59. Lecteurs : 04 93 29 08 06. Rédaction : 04 93 29 08 06. DÉPÔT LÉGAL À PARUTION ISNN : 2425-0562. TIRAGE ET DIFFUSION. Édition papier : 7 000 exemplaires. Éditions tablette et mobile : 7 000 applications (nombre d’applications téléchargées sur App Store et Google Play. Source Adobe Digital Publishing).

PHOTO : MEDIAGFX - STOCK.ADOBE.COM

L’éditeur ne peut être tenu pour responsable des éventuelles erreurs de publication. Optimiste Côte d’Azur est une marque déposée et une propriété exclusive. Concept éditorial - Concept Multimédia. Tous droits de reproduction réservés.

OPTIMISTE CÔTE D’AZUR EST PARTENAIRE DE

AU TRAVAIL, SEUL, L’ARGENT NE FAIT PLUS LE BONHEUR !

D

evons-nous accepter comme une fatalité que plus de 60 % des Français* s’ennuient au travail ? À qui la faute ? Peutêtre à nos certitudes et à nos vieux démons sur les moyens les plus efficaces pour faire vivre notre économie ? La liste est longue ! Des objectifs, des obligations, du contrôle, de la rentabilité, de la hiérarchie, du conflit… Bref, des mots « sexy » qui nous donnent l’envie de nous lever le matin. Faussement naïf (et c’est notre marque de fabrique), Optimiste Côte d’Azur s’est intéressé à la valeur travail. Un travail en harmonie avec notre jeunesse d’esprit et nos nouveaux modes de vie. Patrons comme salariés, ils sont nombreux à penser différemment, à libérer les énergies pour faire de leur travail une source d’épanouissement. On parle alors d’engagement, de partage, d’autonomie, de confiance, de perspectives et de valeurs. Waouh ! C’est peut-être le moment de poser un autre regard sur l’efficience au travail ? n Fabrice Vallerent *Source : Sondage réalisé en février 2019 auprès de 4,5 millions de candidats sur Qapa.fr

NOS AMBASSADEURS Métropôle Nice Côte d’Azur × Porsche Groupe Segond × Passionnément TNN × Banque Populaire Méditerranée × Nice-Matin × Conseil départemental des Alpes-Maritimes × Crédit Agricole Provence Côte d’Azur × GrimaldiForum × Mini × Éditions Gilletta × Eneomey × Cabinet Secam × Mas Provence × Opéra de Nice × Mazda × Hyundai × Cadremploi × Kaufman & Broad × Arkopharma × Palais des Festivals de Cannes × Nicexpo × Negresco × Vinci Autoroutes × Hippodrome Côte d’Azur × CCI Côte d’Azur × Office de tourisme Nice Côte d’Azur × Perrin Ravioli × Fiat × Azur Trucks × Ville de Vence × Ville de Nice × Ville de Cagnes-sur-mer × Polygone Riviera × Ville de Biot × Station d’Isola 2000 × Ville de Mougins × Ville de Grasse × Ville de Cannes × Sagec × Le Comptoir 2 Nicole × Renault × Noliju × Infiniti × Cap 3000 × BMW Nice Premium Motors × Chullanka × Morisset Sports × Imprimerie Trulli × Mitsubishi × Molinard × Orpi GTI Immobilière × École de ski français d’Isola 2000 × Atry Home × Dermaceutic × Le Figaro Immobilier × Les Étoiles de Mougins × Icade × Zencom × Printemps × Tourrettes Esprit Trail × Ruinart × Fitlane × Hôtel Le Druos × Pôle Company × Explorimmoneuf × Nexity × Chalet Belvédère × Audi × Vildéo × Nuits du Sud × UPE 06 × Chevron Villette × Havana Club × Nice Properties × Kineti × One & 1 × Neway × Ren by Perradotto × OGCNice × Galeries Lafayette × Gros-mots.fr × Home Salons × Turkish Airlines × Suiss Courtage × Hôtel Belles Rives × Mozart Autos × Hôtel Terre Blanche × Hôtel Casadelmar × Viadeo × Aqua Lung × J. Bonet × Pâtisserie Lac × Société des Bains de mer de Monte-Carlo × Home Store × Fragonard × Le Cantemerle × Atrium Paysage × Syndicat Mixte de la Vésubie × Air Corsica × Phocéens Voyages × Azimut × Lafage Century 21 × Château Roubine × Mouvement Com × Rolex Monte Carlo Master 5


ENDURANCE Un régal pour les yeux : au Cap d’Antibes, la plage des Ondes et sa tour génoise s’offrent chaque année au regard des athlètes du marathon Nice-Cannes. L’épreuve, dont l’essentiel du tracé longe la Méditerranée, est une référence mondiale : plus de 13 000 coureurs, venus de quelque 60 pays, y participent sur l’ensemble des distances proposées. La prochaine édition aura lieu le 3 novembre, avec une nouveauté : en plus des formules solo et en équipes (deux ou cinq athlètes), l’organisation propose un 20 kilomètres de Nice à Villeneuve-Loubet. À vos baskets ! PHOTO : MOUV-UP.COM

6


7


À TOUTE VITESSE ! Fabio Quartararo n’a que 20 ans, mais il apprend vite. Très vite. Devenu en mai le plus jeune pilote à décrocher une pole en Moto GP, le Niçois affiche un haut niveau de performance pour sa première saison dans la discipline reine. Mi-septembre, après treize courses, il était déjà grimpé quatre fois sur le podium, en Catalogne, aux Pays-Bas, en Autriche et à Saint-Marin. De quoi faire de lui le premier prétendant au titre de rookie de l’année. Dans le sillage des plus grands, certains lui prêtent déjà un destin de champion du monde ! PHOTO : GOLD AND GOOSE PHOTOGRAPHY

8


9


10


ÀLAUNE

P E R FOR M A NC E ET EFFICIENCE AU TR AVA I L

LIBÉRER LES ÉNERGIES

Il est temps de poser cartes sur table, de sortir de sa zone de confort, ou de fuir l’impasse. On privilégie aujourd’hui un système où le travailleur est au centre du jeu, abandonnant des objectifs éphémères au profit d’une stratégie gagnant-gagnant.

PHOTO : MASTER1305 / STOCK.ADOBE.COM

D

ans le monde du travail, face à une réalité économique et sociale commune, tout le monde suit les mêmes règles. Du moins, en apparence. Dans le monde du travail, être performant sans négliger son épanouissement devrait être une ligne de conduite évidente. Pourtant, en fonction de notre statut professionnel, nous n’avons pas les mêmes cartes en mains. Tout ne tient pas à un nouveau management, une décoration inspirée ou des applications connectées. L’artifice n’est que du bluff. Il s’agit de stratégie. Choisir de travailler différemment est avant tout une quête de sens. Si ce cheminement est naturel pour certains, il devient source de profonde réflexion pour nombre d’entre nous. Particulièrement en France, où les modes d’organisation brident et culpabilisent encore trop souvent les ambitions. Si l’on veut pleinement trouver sa place au travail et faire en sorte que cette composante de notre vie devienne une motivation, il faut accepter de sortir du cadre. Et l’évolution sémantique n’a rien d’anecdotique : collaborer, équilibrer, télétravailler, décloisonner, autonomiser ou reconnaître le droit à l’erreur, à la déconnexion, à l’initiative. Si ces concepts font depuis longtemps la Une de tous les journaux, ils n’ont plus rien d’intangible. Seuls ceux qui misent font avancer la partie. Appréhender le labeur de manière émotionnelle rend plus efficace sûrement, moins schizophrène peut-être. Nous n’aborderons pas ici de façon exhaustive toutes les pratiques qui modifient les règles du jeu profes-

Par Mélissa Mari

CHIFFRES 58 % des gens qui pratiquent le télétravail en tirent un bilan positif. (Donnée 2018 Portage salarial).

En France, le travail saisonnier concerne entre 800 000 et 1 million de personnes chaque année. (Pôle emploi, 2019).

40 % des - 25 ans rompent leur CDI au bout d’un an pour se consacrer à une forme de travail plus souple. (APEC)

11

sionnel (notons que la qualité et la pertinence de ces dernières sont purement subjectives). L’idée étant plutôt de mettre en lumière des réflexions inspirantes, qui prouvent que l’on peut oser faire différemment. Je m’organise, donc je suis Apprendre à s’organiser ne tient pas du miracle ou à un outil révolutionnaire. C’est plutôt un mode de fonctionnement général, et certains curieux s’y intéressent de très près. On les appelle des organisologues. Et l’appellation n’a rien d’un mot valise. Elle ne définit pas un métier, une science ou une technique artificielle, mais une pratique ouverte à tous. C’est l’étude et l’enseignement d’une organisation holistique, délibérée et créative, appliquée à chacun, comme l’explique l’un des experts en la matière, Julien Gueniat, formateur, auteur de 2h chrono pour mieux m’organiser et conférencier. Derrière ce défi, qu’il s’est lui-même lancé il y a quelques années, le jeune commandant de compagnie de milice suisse souligne ainsi vouloir se battre contre l’idée « qu’il faut souffrir au travail (pour réussir) » et « qu’être présent au bureau signifie être productif ». Son objectif, au-delà de prodiguer des stratégies qu’il définit lui-même comme pouvant être « insolites, parfois bizarres », est surtout d’ouvrir un espace de réflexion autour de ce qui est « vraiment important, en agissant autrement ». Ses propositions sont un condensé de grands courants de pensées et de petites solutions du quotidien. En substance, être organisologue


(c’est un savoir-faire et un savoir-être), implique de comprendre quatre grands principes. Tout d’abord, ne pas oublier que la vie est un apprentissage constant, que l’on reste « un étudiant éternel face à l’organisation et l’efficacité » et qu’il est important de transmettre ce que l’on apprend. Notion de partage qui nécessite d’aborder nos actions en dépassant la simple vision de sa propre personne. Plus concrètement, évoluer intelligemment avec son environnement pour être efficace, en ne dispersant pas son énergie. Il faut donc redéfinir ses priorités, accepter de prendre du temps pour préserver ce capital énergie (faire du sport, profiter de ses proches, se former) pour atteindre ses objectifs, privilégiant ainsi des tâches qui ont du sens à long terme, plutôt que la gratification immédiate. Dans le monde du travail, cela nécessite d’être moins rapide au quotidien que les concurrents, mais plus efficient sur la durée. De là découle le troisième principe : l’organisologie est vue comme une action délibérée, ce qui oblige à une remise en question constante. Comme le souligne Julien Gueniat, il ne s’agit pas d’être perfectionniste, car la perfection est purement subjective. Il faut plutôt viser l’excellence, en acceptant d’être constamment dans une analyse de nos pratiques. Enfin : l’organisation ne tue pas la créativité. Le simple fait de mettre en place des méthodes demande bien plus d’originalité qu’un guidage passif. Seulement lorsque ce postulat est compris (et que l’on est prêt à changer), on passe à la mise en application, cette présentation n’est qu’un aperçu. Ceux qui se demandent comment être performants au travail, tout en restant serein, sont présentés par Julien Gueniat comme « les travailleurs du savoir ambitieux, qui travaillent trop et qui veulent changer cette dynamique du “toujours plus”, les managers / dirigeants de PME qui veulent rester au top de leur “jeu” [...] et les gens qui ne veulent pas passer des heures à tenter de découvrir comment changer (s’en référant ainsi à son propre travail) ». Ils pourraient être surpris par la perspicacité de l’approche.

CHIFFRES 19 % des actifs considèrent que l’octroi de congés spécifiques à des actions de bénévolat leur permettrait d’être plus heureux au travail. (Étude Monster, 2017).

12

Double-jeu Longtemps dissociées, vie au travail et vie extérieure sont aujourd’hui complémentaires. Les loisirs permettent d’exprimer d’autres talents, de révéler des compétences cachées, en s’investissant dans des projets à caractère parfois professionnel. Cette « seconde vie de travail » est l’opportunité de s’affranchir d’une étiquette sociale limitante, à l’image du side-project (littéralement : « le projet d’à côté »). Véritable accélérateur d’épanouissement individuel, il permet à celui qui en ressent le besoin de s’accomplir hors de la sphère travail en en mutualisant les bénéfices respectifs. Le side-project n’a pas forcément de lien avec l’emploi exercé, mais ce n’est

PHOTO : DROBOT DEAN - STOCK.ADOBE.COM

ÀLAUNE


ÀLAUNE

pas exclu. Il relève du défi personnel. L’objectif est d’y trouver un espace d’expression où l’on est meneur. Jessica Jager, responsable des ressources humaines au bureau des enseignants de l’Université de Sophia Antipolis, nous explique en quoi ce mode de vie stimule son quotidien : « Je travaille depuis dix ans dans les ressources humaines. Je suis très satisfaite de mon travail, mais le côté créatif me manquait. C’est ce qui m’a motivé à créer ma marque de bijoux. En parallèle, j’étais passionnée de photo, je me suis perfectionnée et j’ai finalement décidé de lancer cette activité. Ça répond à mes besoins créatifs et me permet de développer d’autres compétences : gestion d’entreprise, commerce, communication et d’élargir mon réseau. Mon emploi est une stabilité. En freelance, je peux choisir les projets qui me tiennent réellement à cœur, sans pression. Il n’est pas toujours facile de jongler entre ces trois univers, j’ai parfois l’impression de me disperser. Mais le plus grand challenge, c’est de savoir s’organiser ! C’est une expérience très enrichissante et un style de vie dont je ne pourrais plus me passer aujourd’hui. » n www.organisologie.com

FOCUS

L

SAISONNALITÉ : ALLER À CONTRE-TEMPS enrichissant, créateur de liens (les gens que l’on rencontre à un endroit nous retrouvent ailleurs). Ce que j’accomplis d’un côté me sert de l’autre. Forcément, ça demande beaucoup d’organisation, surtout avec les enfants, les déménagements, le suivi des papiers... Mais nous ne comptons pas changer de rythme pour l’instant, les enfants profitent de cette double vie, nous également. D’ailleurs, ceux qui ont arrêté un temps finissent par y revenir d’une façon ou d’une autre. Les saisonniers forment une sorte de communauté plurielle. Nous avons tous des parcours de vie anecdotiques, c’est une richesse. » La sédentarité est l’ennemie des saisonniers. Prudents ou plutôt aventuriers, à chacun son modèle, mais le mot d’ordre reste le même : la liberté. M. M.

es saisonniers fascinent autant qu’ils questionnent. Ils font le choix d’une vie entre deux domaines d’activités, deux saisons ou bien deux pays. Une dualité assumée, parfois vue comme un peu trop légère pour les adeptes du schéma classique. Julie, commerçante en Bretagne l’été et secrétaire médicale l’hiver dans les Alpes-Maritimes, balaye les idées reçues : « On nous colle une image de dilettantes, éloignés de la réalité. Nombreux sont ceux qui ont un profil similaire au mien : entrepreneur et salarié sur une période donnée. Quand on évolue dans le commerce, dans des lieux touristiques, la question de la pérennité de l’activité se pose à un moment. Mon compagnon et moi avions d’autres compétences et passions, nous avons donc choisi de faire du six mois-six mois. C’est véritablement 13


ET SI ON RÉVEILLAIT VOS ENVIES ?

C’est l’heure de réaliser vos projets avec le prêt personnel Banque Populaire Méditerranée(1). Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

ÉQUIVALENCE QUADRI BANQUE POPULAIRE (1) Sous réserve d’acceptation par la Banque Populaire Méditerranée et après expiration du délai de rétractation. Logo Quad Banque Populaire Méditerranée, société anonyme coopérative de Banque PopulaireDÉGRADÉ à capital (articles L. 512-2 et suivants du code monétaire CYAN 100 %variable MAGENTA 85 % NOIR 35 % 24/08/2018 VERS CYAN 66 % MAGENTA 6 % et financier et l’ensemble des textes relatifs aux banques populaires et aux établissements de crédit). 058 801 481 RCS Nice. N° d’immatriculation CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 % auprès de l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurances (ORIAS) : 07 005 622. Siège social : 457 Promenade des Anglais - BP 241 Ce fichier est un document d’exécution créé sur CYAN 75 % MAGENTA 23 % Illustrator version CS6. 06292 NICE CEDEX 03 - www.bpmed.fr - Téléphone : 04.93.21.52.00 (appel non surtaxé, coût selon opérateur) CYAN 100 % MAGENTA 85 % NOIR 35 % Crédit photos : Shutterstock - Création : commeuneimage.net. 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87 Web : www.carrenoir.com


ÀLAUNE

NICOLA FAGIUOLI, FONDATEUR ET DIRIGEANT DU LABORATOIRE DERMACEUTIC

MANAGEMENT DE CONFIANCE

PHOTOS : OLIVIER WARTER / SOPRESS

N

icola Fagiuoli dégage une sérénité rassurante. À la tête d’une entreprise de renommée internationale, l’homme relate modestement son parcours : « Je suis né à Singapour. D’origine germano-italienne, j’ai vécu l’essentiel de ma vie en Île-de-France. J’ai fait des études de commerce. Après mon diplôme, je suis devenu conseiller en stratégie pour les grandes entreprises. Comme j’avais eu l’occasion de travailler dans la cosmétique, d’y avoir des contacts, notamment mon épouse, je me suis orienté dans ce domaine et je me suis installé dans le Sud. C’est comme ça qu’est née Dermaceutic. » Aujourd’hui, l’entreprise compte quinze collaborateurs, installés dans des locaux flambant neufs. Ici, la réalité domine. L’équipe est à taille humaine, l’environnement neutre, les process collaboratifs. Mais cette dynamique n’est pas un hasard. « Je me suis entouré de personnes compétentes. Je me vois désormais comme un coordinateur. Il faut prendre conscience que la seule façon d’avancer c’est de savoir passer la main. La remise en question doit être quotidienne. » Nicola est de nature curieuse, ce qui lui vaut une approche managériale ouverte : « Je m’intéresse au profilage des personnes, à la bienveillance, à l’intelligence émotionnelle. Je pense que le rapport vertical du management n’a plus de sens aujourd’hui. Ça ne veut pas dire qu’il faut s’effacer, mais être dans l’accompagnement. » Au sein de l’entreprise, la confiance, l’autonomie et la transparence dominent : « Je

veux laisser la place à mes collaborateurs, pour qu’ils puissent s’exprimer, faire des erreurs même. Ensemble, on définit un objectif commun à atteindre et chacun y contribue à travers les différents projets qu’il gère. Je veille à faire des points réguliers avec eux pour être certain que l’on va tous dans le même sens et qu’ils se sentent bien. » Opérationnellement, cela passe notamment par des plannings flexibles, du télétravail et des moyens de paiement professionnels pour chaque salarié. « J’ai mis en place un logiciel qui permet de visualiser en temps réel les projets sur les15

quels on travaille et ceux des autres. C’est très efficace pour trouver un rythme serein. » Nicola Fagiuoli admet que cette agilité est une chance : « Si j'étais né il y a cinquante ans, je ne serais peut-être pas comme ça. Le travail fait partie intégrante de la vie, si ce dernier n’a pas de sens, alors la vie non plus. » Demain, en chef d’orchestre perspicace, Nicola Fagiuoli espère décloisonner encore plus son fonctionnement, laissant place à une véritable forme d’intelligence collective, au service de la performance. n M. M.


ÀLAUNE

CÉDRIC MESSINA, CO-FONDATEUR ET DIRIGEANT DE MY COACH SPORT

édric Messina fait partie des personnalités niçoises les plus en vue dans le milieu du business, en France, actuellement. Mais l’homme est bien plus qu’un simple entrepreneur à succès. C’est avant tout un pur produit du Sud. Depuis la sortie de la fac, il n’a cessé d’occuper le terrain entrepreneurial : site internet, boîte de communication, de production vidéo, puis, le numérique, avec My Coach Sport. « J’adore créer de nouveaux projets. Depuis le début, je suis attiré par des modèles disrupteurs. J’aime avoir les idées et ensuite, je vais chercher les compétences. » Quelle que soit l’aventure, d’envergure locale ou nationale, Cédric Messina reste fin stratège : « Évidemment, nous avons une certaine notoriété avec My Coach mais l’enjeu

financier n’est qu’un élan, il faut ensuite relever le défi fixé. Le jour où tu es content de ce que tu fais, c’est le début de la fin. En revanche, l’échec ne me dérange pas. Tant que j’ai tout donné avant, je n’ai pas de regrets à avoir. » Un véritable mantra pour Cédric Messina, investi en solo, sans pour autant négliger le collectif : « Dans toutes mes boîtes, lorsque je ne pouvais plus rien apporter, j’ai passé la main. D’autant que je me fie beaucoup à l’humain, à l’instinct. Je monte une équipe en fonction d’une vision globale. Avant la réussite d’une idée, c’est la réussite d’une équipe. Ici, chacun a le leadership dans sa business unit. Je privilégie la transparence et l’honnêteté, mais je reste le chef d’orchestre. » Une énergie sudiste devenue un atout : « Quand tu viens de Nice, dans 16

le monde des affaires, tu es désavantagé. C’est pour cela que plus on élèvera la voix en local, plus on attirera l’attention et je tiens à m’impliquer dans l’univers entrepreneurial de la région pour faire bouger les lignes. » À Paris, on l’appelle « le Niçois », un surnom qu’il assume, jouant des clichés : « Je suis arrivé dans l’écosystème sportif et numérique parisien en m’imposant, parlant à tout le monde, parfois très ostentatoire (rires). Il faut que les entrepreneurs du Sud se fassent une place. Le numérique est l’opportunité. » Pour cela, Cédric Messina reste constamment attentif, loin de toute autosatisfaction : « Chacun met l’argent au cœur de sa réflexion. Moi non. Je crois que l’épanouissement est là. On a tous besoin d’ego. Une fois celui-ci comblé, la partie reprend ». n M. M.

PHOTO : MY COACH

C

L’ART D’ÊTRE DANS LE MOUVEMENT


Vous êtes petit, rayonnez comme un grand. Communiquons à la hauteur de vos ambitions.

D I G I TA L | C R É AT I O N | M A R K E T I N G | É V É N E M E N T I E L


J E U D I A L L I A N Z

L E

2 8 N O V E M B R E 2 0 1 9 R I V I E R A - S T A D E D E N I C E

C O M M E R C E

A

D E

L ’ A V E N I R

Exposants, conférences, tables rondes, animations et Speed Business Meetings®. Profitez des derniers stands disponibles. www.entreprenariales.com - #ENTREP19 - 04 92 27 27 65 E N PA RT E N A R I AT AV E C

O R G A N I S É PA R

www.entreprenariales.com

18


ÀLAUNE

WILFRIED EQUESTRI, FONDATEUR ET DIRIGEANT DE TINEESI

L’ÉNERGIE DES MONTAGNES mencé sans notion de gestion d’entreprise. Je voulais monter ma boîte ici car je m’y plaisais et parce qu’il y avait un marché à développer. J’ai évolué progressivement. Quand des clients me faisaient des demandes précises, je disais oui, même si j’étais novice. J’allais apprendre (rires). Il n’y a qu’ici que je peux autant m’investir, car les besoins sont multiples. » Une progression au culot, mais au service du client : « J’ai toujours tenu mes promesses, quitte à veiller des nuits entières. C’est ce qui m’a permis de gagner la confiance des locaux. Dans un petit territoire comme celui-ci, on est censé pouvoir répondre à tout. C’est un défi. » À Saint-Étiennede-Tinée, la petite enseigne est bien connue, voyant passer des villageois chaque jour. « C’est le contact qui est complètement différent. On prend le temps d’accueillir chaque client de la même façon, quel que soit le problème. » Ici, toute l’équipe suit le rythme et Wilfried y tient. « L’objectif c’est d’être à l’écoute. C’est toute la valeur du service de proximité. » Un rôle qu’il affine au quotidien : « Je fais des points réguliers avec mes collaborateurs, ils ont la compétence et je coordonne. À une période, j’ai failli arrêter. La demande était ingérable. Ça me peinait beaucoup. Le fonctionnement en équipe a pris le relais. On connaît tous nos clients et chaque membre de l’équipe, dans son domaine, est capable de suivre le travail en cours de l’autre. » Aujourd’hui, Wilfried admet que sa réussite, il la doit à son choix de vie : « Ici, j’ai pu mûrir techniquement et humainement avec les habitants. J’ai découvert le plaisir d’entreprendre. » Si le logiciel fonctionne, il a sa théorie : « Quand on aime ce que l’on fait, les clients le ressentent. Surtout dans un petit territoire, où tout est plus convivial et bienveillant. En ville, je serais noyé. Je ne me verrais plus ailleurs. » n M. M.

PHOTO : MÉLISSA MARI

D

ébarqué dans la Tinée il y a plus de quinze ans, Wilfried Equestri est un grand passionné d’informatique. Ni montagnard, ni geek, c’est un électron libre, attiré comme un aimant par les technologies dès son plus jeune âge : « J’étais au lycée lorsque mes parents ont investi dans un ordinateur. Une semaine après l’avoir installé, je le démontais. Comme personne n’avait de matériel, j’ai commencé à vendre des gravures. » Un premier pas vers le business, lui qui n’avait pas la fibre scolaire. Après avoir atterri à Auron pour un job saisonnier, il a fini par prendre racines en montagne : « Je n’avais pas de diplôme, j’avais peur de ne pas être embauché, je me suis donc créé un emploi dans le dépannage informatique. J’ai com19


ÀLAUNE

STEFANIE FI ORI, SLASHEUSE : CONSULTANTE SO CIAL SELLING ET RÉSEAUX SO CIAUX, FORMATRICE, CONFÉRENCIÈRE ET COACH

e lui demandez pas de décrire sa profession, Stefanie n’est pas de ceux que l’on met dans une case. Après plusieurs années dans le marketing et la communication, elle navigue à présent dans les eaux du digital azuréen. Créative, la curiosité est certainement ce qui la caractérise le mieux. Plus de dix ans d’expériences professionnelles en Afrique, puis à Paris, ont suffi à révéler ses talents multiples : « J’ai énormément appris sur le tas, j’aime les postes multi-facettes. » Peu surprenant qu’elle ait ensuite pris le virage du numérique : « La transformation digitale m’a toujours fascinée. » Et c’est de retour sur sa Côte d’Azur natale que Stefanie enfile une nouvelle casquette, en se lançant dans l’entreprenariat : « J’ai monté un concept où le digital était central, en plein boom des réseaux sociaux. Une vraie révélation pour moi ! » Les contours de sa nouvelle identité professionnelle se sont alors dessinés. Malgré quelques désillusions, laissant un goût amer à cette aventure en solo, Stefanie n’a pas perdu son optimisme. Après un bref retour dans le salariat, elle finit par retrouver le chemin de l’indépendance : « J’ai choisi de me lancer à mon compte avec une approche totalement nouvelle. J’ai monté un collectif de femmes entrepreneuses, j’ai fait du coworking, évoluant dans la synergie des compétences. » Jusqu’au jour où la donne change, grâce à un simple mot : « Quand la tendance des sla-

sheurs à commencer à croître, j’ai eu un tilt ! Je crois que j’ai enfin compris qui j’étais (rires). Je n’ai pas de métier, j’ai différentes compétences, qui s’expriment et s’adaptent selon la demande. » L’indéfinissable Stefanie, humble et discrète, semble n’avoir jamais été aussi épanouie depuis : « Ce que j’aime dans mon rythme de vie, c’est que je ne fais jamais la même chose. Je travaille en collaboration avec plein d’autres freelance, nous mixons nos missions, nous créons ensemble. C’est flexible et agile. Je suis sans arrêt en mouvement. » La solo-preneuse, comme elle 20

aime se définir, fonctionne désormais à la cool, même si le rythme est soutenu, toujours à l’écoute de ses envies : « Il faut aller vers des projets qui ont du sens pour soi. Ne pas avoir peur de dire : aujourd’hui je ne travaille pas. Tant que l’objectif est atteint, c’est l’essentiel. Je ne crois plus vraiment au travail sédentaire, qui devient presque l’anecdote. Le futur se situe, selon moi, dans un modèle totalement disruptif et communautaire, où l’on s’entraide pour atteindre un objectif, laissant de côté la rigidité au profit de l’épanouissement personnel. » n M. M.

PHOTO : OLIVIER WARTER / SOPRESS

N

UN CV À LA CARTE


05/2018 – F39022 – Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – Siège social : 12, place des États-Unis, 92127 Montrouge Cedex – Capital social : 8 538 313 578 € – 784 608 416 RCS Nanterre. Crédit photo : Getty Images.

JESUISENTREPRENEUR.FR UN ESPACE PROJET GRATUIT ET SÉCURISÉ POUR ÉLABORER EN LIGNE VOTRE BUSINESS PLAN PAS À PAS ET STOCKER VOS DOCUMENTS.

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Provence Côte d’Azur. Société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit. Siège social situé Avenue Paul Arène - Les Négadis- 83300 DRAGUIGNAN. RCS DRAGUIGNAN 415 176 072. Société de courtage d’assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 005 753 et consultable sur www.orias.fr. - Service Communication Crédit Agricole Provence Côte d’Azur - 09/19


ÀLAUNEAZURÉEN

BENJAMIN MOND O U

DU CŒUR À L’OUVRAGE

B

À la tête de huit agences, le président de Century 21 Lafage Transactions a développé une méthode de management qui associe professionnalisme, moments de partage et bonnes actions. Un cocktail gagnant qui fait ses preuves.

enjamin Mondou est un homme « d’aquì » qui revendique pleinement ses racines niçoises. La tête toujours en éveil, il aime les gens, les projets ambitieux et ne cesse de multiplier les initiatives pour faire rayonner notre territoire. Ce touche-à-tout aux multiples casquettes s’investit à la fois pour la culture (mécène pour de nombreux artistes locaux, fondateur de Passionnément TNN) que pour des œuvres humanitaires (l’association Les Sapins pour les enfants de Lenval). Il dirige et développe un réseau d’agences Century 21 sur Nice, Villefranche, Beaulieu-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat : « Après une formation en école de commerce, j’ai obtenu un job d’été chez Lafage Transactions

Par Fabrice Vallerent

22


ÀLAUNEAZURÉEN

PHOTO : FRED-HABRIOUX

Au centre, Benjamin Mondou (lunettes noires et short bleu), entouré de ses collaborateurs lors du Triathlon des mers 2018 à Villefranche-sur-Mer. Au programme, 200 m de natation, 400 m de paddle et 800 m de kayak. L’envie de partager un autre instant de vie... au travail.

passionne. Je tiens à ce que chacun se sente investi et en accord avec la stratégie d’entreprise. Dans l’intérêt du client, tout le monde doit œuvrer pour le collectif. Pour plus d’efficacité et pour faciliter cette dynamique, il faut que tous mes collaborateurs puissent être heureux d’être là et se sentir bien dans leurs baskets. » Cette approche est le point central de son management. « Je souhaite proposer à mes salariés de belles expériences humaines en dehors du cadre professionnel. Sortis du bureau, on se retrouve sur d’autres activités, le sport notamment. Je pense que c’est important de se fédérer autour de valeurs communes, prouver qu’à un moment donné il n’y a plus de hiérarchie, mais des hommes et des femmes dans le partage. Nous apprenons alors à mieux nous connaître, à mieux nous apprécier aussi. C’est indispensable pour notre épanouissement professionnel à tous. » Voilà toute la force de Benjamin Mondou : dans le business ou dans ses activités, il sait accorder sa confiance, fédérer les talents et les énergies dans une histoire commune. Cette dynamique est devenue un leitmotiv dans l’entreprise au point de se fixer de nouveaux objectifs, parfois anecdotiques : « Fin 2017, j’ai lancé l’idée de nous inscrire au Marathon de New York. Personne ne m’a pris au sérieux, puis nous avons finalement constitué une équipe. Nous nous sommes entraînés avec rigueur, dans la bonne humeur, et ensemble nous avons relevé ce défi ! Ce fut une expérience incroyable, parfaite pour renforcer nos liens et rebooster notre confiance mutuelle ». Travailler durement pour l’enrichissement personnel de tous, aimer faire plaisir aux gens et les accompagner dans la réussite, il n’est pas certain que ces principes s’apprennent dans les livres de management. Travailler mieux pour être mieux, rien que l’idée fait déjà du bien. n

au Mont-Boron. Ça m’a plu et j’ai décidé d’y faire carrière. Dominique Lafage m’a revendu l’entreprise il y a quinze ans. Je lui dois énormément ». Un beau challenge pour ce professionnel en perpétuel mouvement, qui démarre ses journées au chant de coq (6 h 30) et n’a besoin que de quatre heures de sommeil pour recharger les batteries. Un battant donc, un entrepreneur né qui fait figure d’OVNI dans le petit monde du business local. Organisé, attaché au sens de la parole donnée et la culture du résultat chevillée au corps, Benjamin Mondou entretient l’image d’un entrepreneur bienveillant, simple et discret. L’homme n’a pas pris la grosse tête et a su rester le même, toujours ancré dans le partage, la confiance et la relation humaine. « Dans mon entreprise, je tiens à maintenir un esprit familial. Notre métier est assez complexe pour y ajouter du stress et des tensions. Mes collaborateurs sont au centre de mes priorités. L’humain, c’est ce qui me 23


Photo : Getty Images. Presso I www.presso.fr

Nous mettons nos compétences au service de votre croissance

Nous sommes une société d’expertise comptable implantée dans la région Provence Alpes Côte d’Azur. Deux experts-comptables et une équipe compétente sont à votre écoute et à votre service pour vous conseiller dans tous les domaines : comptabilité, fiscalité, social, compte de résultat prévisionnel, budget trésorerie, assistance en matière de cession, transmission, acquisition d’entreprise.

L’accompagnement du dirigeant de la création à la cession. 2, rue Guiglia - 06045 NICE Cedex 1 - Tél. : 04 92 14 66 00 - Fax : 04 93 82 42 10

www.secam-audit.com


FOCUS

FABIENNE SCOTTO DI MASE : DIRECTION DES MARCHÉS PRO BANQUE POPULAIRE MÉDITERRANÉE

« NOTRE MISSION : ACCOMPAGNER DE BELLES HISTOIRES » Dans une conjoncture économique en constante évolution, il faut parfois savoir s’adapter aux profils et aux attentes des entrepreneurs. Le banquier ne doit plus être la personne qui lit le bilan, mais celle qui sait écouter l’histoire. Par Fabrice Vallerent

très fort d’appartenance. Pour beaucoup, l’entreprise est l’œuvre d’une vie. La céder, c’est accepter de la voir briller sans vous et de façon différente. La simple notion de plus-value financière est dépassée. L’entrepreneur d’aujourd’hui privilégie l’avenir de l’activité et des salariés. Les grandes entreprises familiales restent très attachées à l’appartenance au territoire et à la transmission du savoir-faire.

PHOTO : OLIVIER WARTER / SOPRESS

Quel est le profil des personnes intéressées par l’entreprenariat ? ­— Nous sommes de plus en plus sollicités par des profils d'anciens salariés à la recherche d’un nouveau projet de vie. De la création à la reprise, l’entreprenariat est redevenue une valeur noble. Un projet d’entreprise est souvent le moyen de prendre un nouveau départ, plus encore le moyen de s’épanouir et de donner du sens à son existence. L’argent et le profit ne sont plus les motivations premières. L’ambition est ailleurs : ce qui compte vraiment à leurs yeux, c’est de créer et d’avoir un but social !

Et votre métier dans tout ça ? ­— Il évolue sans cesse et c’est ce qui le rend passionnant. Nous devons nous adapter changer nos approches, c'est une évolution des mentalités et peut-être même un mouvement sociétal fort. Nous devons être capables d’écouter et de comprendre le sens de l’histoire, parfois nous devons aussi canaliser les énergies pour ne pas créer de l’espoir sur des projets trop risqués. C’est aussi notre devoir de ne pas impliquer des personnes, même très motivées, dans un avenir incertain.

Les prétendants au projet d’entreprise sont-ils prêts à faire des concessions ? ­— Oui ! Car la valeur travail est sublimée. Ils imaginent travailler plus et souvent ils acceptent de gagner moins. Leur épanouissement personnel et l’envie d’aller de l’avant sont plus forts que tout. Il y a aussi les entrepreneurs qui cherchent à passer la main. Là encore, vous constatez un changement dans les comportements ? ­— Vendre son entreprise n’est pas une démarche facile car on touche au sentiment

Le plaisir du banquier ? ­— À notre tour, devenir client et se souvenir du premier entretien. Un petit sentiment de fierté et de réussite partagée ! n 25


NOUVEAU

À seulement 15 kilomètres de l’aéroport de Nice, La Bastide du Cantemerle est le lieu idéal pour organiser vos évènements professionnels. Vos collaborateurs se réuniront dans notre nouvelle bastide privatisée offrant 150 m2 d’espaces de réunions modulables à la lumière du jour, ouvrant sur une terrasse ombragée au cœur d’un jardin provençal.

L’ALLIANCE PARFAITE ENTRE TRAVAIL ET PLAISIR ! > Une cuisine de passion avec des produits frais de saison > Un panel d’activités originales pour fédérer vos équipes sur place ou au départ de l’hôtel > « Semin’Air » : un nouveau concept pour surprendre vos équipes et vivre une expérience unique de travail en plein coeur de la nature ! > Un cadre confidentiel, intime et convivial

> Une ambiance chaleureuse, chic et décontractée > Des séjours clé en main et un accompagnement personnalisé : transport, soirée à thème, activités originales pour renforcer la cohésion des équipes. CHAQUE PRESTATION EST PENSÉE SUR MESURE POUR GARANTIR LE SUCCÈS DE VOTRE ÉVÈNEMENT !

RÉOUVERTURE MARS 2020 Contactez Emma, du service commercial pour un devis sur mesure. Hôtel - Spa & Restaurant Cantemerle - 258, chemin Cantemerle, Vence - Tél. 04 93 58 96 97 commercial@hotelcantemerle.com - www.cantemerle-hotel-vence.com 26


REGARDSUR...

1

SOP HIA ANTI P O LI S

UN BEL ANNIVERSAIRE ! Dynamique, innovante et ouverte à l’international, la technopole fête ses cinquante ans. Son rôle pour l’économie de notre territoire reste central.

L

Par Martin de Kerimel

PHOTO : YANN COATSALIOU

’événement n’est pas passé inaperçu : le 1er mars dernier, quelque 2 000 personnes se sont réunies au stade des Bouillides de Valbonne pour créer un logo humain aux couleurs de Sophia Antipolis. L’un des temps forts de 2019 pour la technopole : vue d’en haut, l’image aura offert un joli « coup de comm’ » à une initiative désormais cinquantenaire.

lisé, la technopole reste très ouverte sur l’international et continue de peser lourd dans l’économie de la région. Des grands groupes aux startups, en passant par les sociétés de taille intermédiaire, elle regroupe actuellement 2 500 entreprises et compte environ 38 000 emplois. Une étude de la Communauté d’agglomération Sophia Antipolis soulignait que l’ensemble des entreprises du secteur privé installées sur site avait dégagé en 2015 un chiffre d’affaires d’environ 5,6 milliards d’euros hors taxes, soit 8,5 % de celui de toutes les sociétés des Alpes-Maritimes. De quoi rivaliser avec le secteur du tourisme ! 8,5 % : c’était aussi la proportion des emplois basés à Sophia Antipolis parmi tous ceux de notre département. Attractive, la technopole regroupait alors un gros tiers de ses entreprises de plus de 50 employés. De nouveaux acteurs continuent d’y arriver : en 2017, 34 % des entre-

Sophia renoue avec l’optimisme Les temps changent. Dans un passé récent, travailler à Sophia n’était plus toujours synonyme de réussite. Plusieurs entreprises emblématiques ont fermé leurs portes, avec suffisamment de retentissement pour interroger sur la pérennité et la pertinence d’un modèle initié voilà un demi-siècle. Aujourd’hui, les indicateurs chiffrés encouragent à l’optimisme. Ils démontrent que, sur un parc de 2 400 hectares, largement végéta27


REGARDSUR...

2

prises étaient installées depuis moins de cinq du BioParc, une structure partagée par plusieurs ans. Désormais, au vu des statistiques officielles, entités sur l’ancien site de Galderama. Ce secle rebond est confirmé : plus de mille nouveaux teur, dit-on, continuera à embaucher et peutsalariés y arrivent chaque année, et ce depuis être même davantage qu’il n’avait été envisagé près de cinq ans. En complément, Sophia dans un premier temps. Pas question pour accueille aujourd’hui 4 500 chercheurs et 5 500 autant de négliger l’histoire de la technopole et étudiants. Il est vrai qu’elle bénéles sources premières de sa réusDe nouveaux acteurs site : Sophia a toujours été et ficie d’un cadre naturel à nul autre pareil et de la proximité de demeure une terre numérique. continuent d’arriver. l’aéroport Nice Côte d’Azur. Afin Le rebond est confirmé. Elle vient d’accueillir sa première de venir à bout d’un problème « licorne », Symphony, une starrécurrent, les démarches se multiplient pour tup qui conçoit une messagerie cryptée pour les qu’il soit plus facile d’y accéder : face aux bousalles de marché, valorisée à plus d’un milliard chons quotidiens qui compliquent la vie de cend’euros. L’Université Côte d’Azur est à la taines d’automobilistes, on parle désormais, et manœuvre pour l’implantation d’un Institut de plus en plus, de covoiturage, de véhicules interdisciplinaire d’intelligence artificielle, cenpropres, de l’arrivée prochaine d’un bus-tram... tré autour d’applications de santé et biologie numériques, ainsi que sur les territoires intelliDe nouvelles forces vives gents. Les nouvelles technologies de l’informaCes changements, Sophia pourrait d’ailleurs en tion et de la communication constituent touinitier une partie. Parmi les secteurs de pointe jours la première force battante de Sophia : en qui émergent actuellement : celui de l’automo2016, elles représentaient 417 établissements, tive, autour des véhicules connectés et auto14 339 emplois et un chiffre d’affaires total de nomes. La technopole regroupe déjà plusieurs 2,3 milliards d’euros. Loin devant les autres actiacteurs du secteur, à l’image notamment des vités du cœur de cible : sciences de la santé et centres R&D Renault Software Labs et Merchimie, énergie, sciences de la terre, enseignecedes Benz. Autre promesse pour l’avenir : le ment supérieur et recherche. Autant d’activités développement croissant des biotechnologies, épaulées par la présence massive de spécialistes favorisé par l’inauguration en septembre dernier du service aux entreprises (cabinets de consul28

PHOTO : CASA

1. Dans un écrin de verdure, Sophia Antipolis regroupe aujourd’hui 2 500 entreprises et génère 38 000 emplois. 2. Programme immobilier de 40 000 m2 sur le quartier des Trois Moulins, Écotone est présenté comme une nouvelle porte d’entrée de la technopole. Livraison prévue en 2022-2023.


BOUTIQUES, RESTAURANTS CINÉMA, SALLE DE SPORT MÊME LE DIMANCHE *SHOPPING INATTENDU

29

CAGNES-SUR-MER


Une

Signature, UN GAGE

DE QUALITÉ.

Château Reillanne Route de Saint-Tropez - 83340 Le Cannet des Maures Tél. : 04 94 50 11 70 - Fax : 04 94 50 11 75 - secretariat@cv-vigneron.com Fabrice Claudel Directeur Commercial CHR Mob. : 06 60 05 90 70 - f.claudel@cv-vigneron.com

30


REGARDSUR...

PHOTOS : CASA - ANTIBES-JUAN-LES-PINS PRESSE COMMUNICATION

tants, avocats, experts-comptables), représentant 13 % des emplois de la technopole et 24 % de ses entités. Fidèle au principe de fertilisation croisée cher à ses pères fondateurs, Sophia promeut les liens entre ses différentes composantes et joue la carte du collectif. La technopole peut s’appuyer pour cela sur ses réseaux d’influence et d’entraide (les premiers sont apparus en 1989). Symboliquement, un nouveau logo a été dévoilé début septembre pour fédérer les énergies. Déjà en ligne, un site Web (www.sophia-antipolis.fr) est encore en cours de développement pour présenter les acteurs, leur proposer un agenda, diffuser des renseignements pratiques et offrir une plateforme commune à ceux qui recherchent des locaux disponibles à l’achat ou à la location.

INTERVIEW

JEAN LEONETTI

MAIRE D’ANTIBES JUAN-LES-PINS. PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION SOPHIA ANTIPOLIS

Demain reste à inventer... L’avenir de Sophia s’écrira aussi autour de l'immobilier : de nouvelles ressources seront disponibles dans un avenir proche. Parmi les réalisations à venir : Écotone, un programme tertiaire de 40 000 m2, implanté sur le quartier antibois des Trois Moulins. Livrable en 2022-2023, il est présenté comme une nouvelle porte d’entrée emblématique de la technopole. À plus court terme, et de manière symbolique, l’année 2019 doit s’achever autour d’une série d’animations. La dernière n’est pas la moins symbolique : le 19 décembre, une cérémonie est prévue autour d’une time capsule, un objet scellé destiné à préserver des biens et informations sur l’ensemble de ce qui ce sera passé cette année. L’idée est que les générations futures puissent l’ouvrir dans cinquante ans. 1969 – 2019 – 2069 : Sophia pourrait alors avoir un visage différent. Il s’invente dès aujourd’hui. n

Comment faire travailler toutes les entreprises de Sophia ensemble ? ­— Sophia Antipolis repose sur un principe de

fertilisation entre le monde public de la recherche, l’université et les entreprises. Ce bouillonnement permanent, c’est sa marque. Les nouvelles sociétés qui s’y installent savent qu’elles pourront trouver les personnes qui ont les capacités professionnelles, techniques et scientifiques de les faire progresser.

La technopole doit-elle se renouveler constamment pour réussir ?

­— On a parlé de sa stagnation ou de son déclin,

mais aujourd’hui, son pilotage est clarifié et l’accueil des entreprises très amélioré. Il y a une organisation entre les décideurs publics et les entreprises. Les résultats : 1 000 emplois de plus par an depuis quatre ans et une croissance à deux chiffres. Il faut ouvrir 30 000 m2 de bureaux supplémentaires. Quand je rencontre le préfet désormais, il ne me demande plus comment relancer Sophia. Il veut savoir comment l’accompagner.

3

Sophia a un nouveau site Web. Faut-il communiquer davantage ?

­— On s’y est longtemps refusé, mais, aujourd’hui,

il y a une nouvelle stratégie d’équipement et d’habitat pour la technopole. Cela participe de la visibilité du projet. Notre concurrence est internationale, rapide et d’un niveau exceptionnel. Nous devons nous confronter à une compétition/ coopération avec toutes les grandes technopoles mondiales, pour définir des pistes d’évolution. Le modèle de Sophia Antipolis est, à mon avis, le seul qui permette un développement durable. M. K.

3. Temps fort des cinquante ans de Sophia : la constitution d’un logo humain grâce au concours de quelque 2 000 salariés de la technopole, en mars dernier. 31


FOCUS

DR

EXCLUSIVITÉ - VILLEFRANCHE-SUR-MER

D

ans le secteur prisé de Raquel Meller, villa familiale de 240 m2 entièrement rénovée avec de belles prestations, beaux volumes, lumineuse, magnifique vue mer et verdure, terrain plat de 900 m2, piscine, calme. Elle se compose d’une entrée, d’un séjour, d’une cuisine équipée, d’un coin salle à manger donnant sur une large terrasse, d’une chambre de maître de 40 m2 avec sa salle de bains en suite avec dressing, de 3 chambres avec chacune sa salle de douche avec placards et WC, buanderie, garage. Villa vendue meublée.

In the popular area of Raquel Meller, family villa of 240 sqm fully renovated with beautiful benefits, spacious, bright, beautiful sea and greenery, flat plot of 900 sqm, swimming pool, quiet. It consists of an entrance, a living room, a kitchen, a dining room overlooking a large terrace, a master bedroom of 40 sqm with bathroom en suite with dressing room, 3 bedrooms each with its shower room with cupboards and toilets, laundry, garage. Villa sold furnished.

Prix : 2 950 000 €*

D.P.E : C. *honoraire charge vendeur.

8 agences à votre service du port de Nice Corvésy à Saint-Jean-Cap-Ferrat VENTE NEUF ET ANCIEN - MURS COMMERCIAUX - LOCATION - GESTION - SYNDIC

Tél. 04 92 00 82 82 - lafage@casaland.com

www.french-riviera-property.com 32


FOCUS

INNOVATION

AU SOUTIEN DES JEUNES POUSSES À Sophia Antipolis, le Crédit Agricole Provence Côte d’Azur (CA-PCA) a ouvert un Village pour accélérer des startups dans leur développement. Objectif : un accompagnement global au service de leurs concepts.

N

Par Martin de Kerimel

«

PHOTO : PRESSE

otre parti pris ? Être bienveillants visà-vis des entrepreneurs. L’idée est de les aider à monter en compétences et à mettre à plat leur stratégie en adaptant leur discours commercial au plus près des attentes des clients. » Jean-François Richardoz est le maire – c’est-à-dire le dirigeant – du Village by CA de Sophia Antipolis. Depuis avril 2017, cette structure de 1 600 m2 soutient des porteurs de projets dans leur démarche d’innovation. Ils sont une trentaine, sélectionnés par le Crédit Agricole et ses partenaires, après appel à candidature ou contact spontané.

pour un total d’environ 600 startups hébergées. Celui de Sophia est par ailleurs très animé, avec un atelier ou une rencontre tous les deux jours pour fédérer la communauté et l’ancrer dans la réalité économique du territoire. Cet investissement du CA-PCA donne de bons résultats : les premières startups accueillies voleront bientôt de leurs propres ailes. Une deuxième promotion s’installera au Village en avril prochain. n

« Une source d’enrichissement » Aucun profil-type n’a été défini. « Nous restons ouverts à tous les secteurs d’activité, souligne Thierry Hardy, Directeur Général adjoint du CA-PCA. La diversité des projets est une source d’enrichissement pour les jeunes pousses. Il y a tout de même quelques dominantes, avec des startups du numérique ou d’autres tournées vers le tourisme, ce qui fait sens sur la Côte d’Azur. » L’accompagnement proposé s’étale sur deux ans. Il démarre par un diagnostic de deux ou trois mois : un programme sur-mesure est construit, en accord avec le dirigeant. « Les startupers ont souvent un profil ingénieur assez marqué et de bonnes idées, constate Thierry Hardy, mais tout à apprendre de la gestion, du commercial, du marketing ou même du fonctionnement d’une entreprise à plusieurs. Le Village leur apporte une valeur ajoutée et les met en relation avec des experts qui partagent leurs connaissances et expériences. » Les néo-chefs d’entreprise bénéficient aussi d’une ouverture sur le réseau CA-PCA : clients de la banque ou non, ils peuvent être mis en relation avec les locataires d’autres Villages en France – il en existe aujourd’hui 31, 33


PHOTO : SERVICE DE PRESSE

HISTORIQUE

34


HISTORIQUE

LES PIONNIERS

A

mener la haute technologie et l’innovation au cœur de la garrigue : c’est le défi fou relevé par Sophia Antipolis depuis cinquante ans. Si la technopole est parvenue à s’imposer dans le décor azuréen, elle est d’abord née d’une initiative privée et d’une idée de Pierre Laffitte, polytechnicien et sous-directeur de l’École des Mines, à Paris. Son souhait : mettre en œuvre le concept de fertilisation croisée, qui consiste à associer les intelligences des industriels, chercheurs et étudiants, au bénéfice du développement économique. Sophia Antipolis a été pensée comme une « Cité internationale de la sagesse, des sciences et des techniques » : un air nouveau allait souffler sur l’économie locale, encore trop souvent assimilée à celle du tourisme. Il aura fallu un mélange d’audace, de détermination, de foi en l’avenir et de chance pour que le pari soit gagné. Dix ans après les premiers travaux, une centaine d’entreprises avaient pris place sur le site. Parmi les pionniers : Air France, Thomson, Matra, L’Oréal, France Telecom ou Digital Equipment. Désormais, Sophia s’affiche comme la première technopole d’Europe, forte de toutes ses composantes. Pas si loin de la belle utopie des débuts. M. K.

35


PHOTO : SERVICE DE PRESSE

SUCCESSSTORY

36


SUCCESSSTORY

M ICR OM A NI A

DES JEUX, DES ENJEUX Née à Sophia Antipolis en 1983, l’enseigne spécialiste du jeu vidéo est riche d’une longue histoire. À l’image du secteur lui-même, elle connaît aujourd’hui de nouvelles et importantes évolutions. Par Martin de Kerimel

I

mpossible de parler de Micromania sans évoles joueurs chez eux et élabore un système de quer d’abord la matière première de son actiVPC, à partir donc d’un dépôt sophipolitain. vité. Souvenez-vous : les jeux vidéo « grand Très vite, la société grandit et évolue. Micropublic » sont nés dans les années 1970. Les mania ouvre des corners en grande surface – le bornes d’arcade ont d’abord concurrencé les premier au Printemps Haussmann de Paris, flippers dans les bistros. Des salles de jeu leur en 1987 – et plusieurs points de vente en nom ont été consacrées. La décennie propre, à partir d’une première suivante a vu l’arrivée massive « L’industrie du jeu vidéo implantation au Forum des des consoles à la maison. DésorHalles, en 1989. Micromaniaa beaucoup changé mais, dans le monde du divertisZing se présente de nos jours depuis ses débuts. » sement, l’univers vidéoludique comme la société leader du marreprésente de considérables ché français, avec un réseau de enjeux financiers (lire focus, page suivante). quelque 430 boutiques dans le pays, dont neuf Difficile d’y échapper : certains joujoux numédans les Alpes-Maritimes et cinq dans le Var. riques sont mis à disposition sur nos Smart- Au fil du temps, l’entreprise a changé de mains phones ! Il n’est même pas besoin de toujours plusieurs fois : elle a été détenue par le groupe chercher à télécharger l’application : elle est LVMH, via son fonds d’investissement L Capisouvent préinstallée ! Cela semble un peu fou tal, entré au capital en 2000 (à hauteur de 35 %) lorsqu’on se souvient que les premiers joueurs et devenu actionnaire unique en 2005. Trois ans s’amusaient de peu : l’écran de la télé remplaçait plus tard, elle est passée dans le giron d’un la table de ping pong et, avec une balle et des groupe américain, GameStop, un « poids lourd » raquettes transformées en simples rectangles du secteur, avec un parc de 7 100 magasins réparblancs, les geeks en devenir s’offraient des parties tis dans 14 pays, en mars dernier. Problème : acharnées ! GameStop traverse une phase très difficile. Seule la vente de produits dérivés a connu Un esprit pionnier une hausse (+ 11 %), avec un chiffre d’affaires de C’est aussi à partir des Alpes-Maritimes que ce 707,5 millions de dollars. business s’est développé en France. Parmi les pionniers : Micromania, société créée en 1983 à Un secteur en constante évolution Sophia Antipolis et qui y siège toujours. L’avenUn constat : les jeux vidéo et leur industrie ont ture démarre sur l’intuition d’Albert Loridan. Le beaucoup changé depuis leurs débuts. Ils ont gaming devient tendance ? Le fondateur de l’enaujourd’hui, sur le marché français, un public mixte, masculin et féminin à parts presque égales, seigne, ancien de Texas Instruments, va chercher BIO EXPRESS 1983

1989

2008

2015

2017

Albert Loridan crée Micromania à Sophia Antipolis.

Ouverture de la première boutique Micromania, à Paris.

Le groupe LVMH cède Micromania au géant américain GameStop.

Ouverture d’un premier magasin Zing consacré à la Pop Culture.

Lancement (pour cinq ans) du projet de transformation des magasins Micromania en boutiques Micromania-Zing.

37


Nomade Network 09/19

T H É Â T R E D E L’ A R T I S T I Q U E  C I N É M A T H È Q U E D E N I C E  P A T H É G A R E D U S U D

38


SUCCESSSTORY

et dont l’âge moyen approche 40 ans ! Ces joueurs ont toujours réclamé du neuf, rendu possible par l’évolution quasi-constante des technologies : les ordinateurs et consoles de 2019 ont une capacité de calcul très supérieure à celles des origines. Côté supports, tout a changé également : cartouches, disquettes et cassettes ont cédé leur place aux CD, DVD et cartes SD. Aujourd’hui, le support physique tend même à disparaître, au profit des jeux en ligne ou téléchargeables. Face à ces nouvelles donnes, Micromania continue de faire valoir de bons résultats. L’entreprise s’est évidemment mise à la vente de produits dématérialisés, mais préserve son parc de boutiques et met en avant ce qu’elle peut proposer d’autre que des jeux à proprement parler : du conseil aux joueurs inexpérimentés, des formations gaming, un programme de fidélisation qui fédère trois millions d’abonnés, des produits exclusifs, par exemple. La Pop Culture pour rebondir D’une manière générale, pas question pour la société de rester campée sur son modèle initial : depuis 2014, Micromania a choisi de diversifier son offre avec les produits dérivés de la Pop Culture. Vous connaissez forcément quelquesuns de ses personnages : ils sont issus de dizaines de licences (Star Wars, Pokémon, Marvel, DC Comics, Disney, Dragon Ball, Naruto...) et se déclinent en figurines ou objets du quotidien. L’idée de Micromania est d’intéresser les amateurs de cinéma, de séries TV, de BD et de mangas, ainsi que leurs proches. Pour montrer qu’elle évolue toujours, la société se fait désormais appeler Micromania-Zing. Zing ? C’est le nom qu’elle a donné à une nouvelle chaîne de

magasins, lancée en 2015 et spécialisée dans la vente de ces produits Pop Culture. Cette expertise nouvelle trouve aussi son origine dans le rachat, toujours en 2015, de la société Geeknet, leader de la distribution Internet de ce type d’objets aux États-Unis. Les boutiques Micromania « historiques », quant à elles, se transforment progressivement en espaces hybrides, aux couleurs vertes et bleues de Micromania-Zing. C’est à Nice que la première a vu le jour, en mars 2016. Le programme doit se prolonger jusqu’en 2022. n

FOCUS

PHOTO : A.D. / OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

4,9

UNE HISTOIRE D'ARGENT... ET DE PASSION

milliards d’euros : en 2018, c’est le chiffre d’affaires record généré par l’industrie du jeu vidéo en France, selon un rapport du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL). Dans le détail, l’environnement des consoles de jeu se taille toujours la part du lion (2,75 milliards), devant ceux des PC (1,23 milliard) et des appareils mobiles (946 millions). « L’industrie confirme une très grande vitalité et

une incroyable capacité à se renouveler, souligne Julie Chalmette, la présidente du SELL. L’engagement toujours plus durable et passionné de ses communautés, la diversité des expériences de jeux et la multiplicité des points d’entrée s’inscrivent comme des tendances fortes du marché. Plus que jamais, le jeu vidéo s’adresse à toutes et à tous. » Tous supports confondus, quatre jeux se sont vendus à plus 39

de 500 000 exemplaires : Fifa 19 (foot), Red Redemption 2 (aventures western), Call of Duty (simulation de guerre) et Mario Kart 8 Deluxe (course à obstacles). L’âge moyen des joueurs réguliers (53 % masculins, 47 % féminins) : 39 ans ! 29 % des gamers jouent tous les jours ou presque. 32 % achètent leurs jeux en magasin uniquement. Ils sont encore 54 % à se contenter de jeux sur support physique. M. K.


AZURÉENNE

MU R IEL M AY ETTE- H O LTZ

Elle a dirigé la Comédie française puis la Villa Médicis, et s’apprête à prendre les rênes du Théâtre de Nice. Sous le feu des projecteurs, Muriel Mayette-Holtz tient à laisser la vedette à une saison  exceptionnelle : le Théâtre fête ses cinquante ans. Par François Stagnaro 40

PHOTO : DAVID ATLAN

NOUVELLE FIGURE DU TNN


AZURÉENNE

M

uriel Mayette-Holtz en impose d’emblée par son charisme et sa voix bien placée. C’est l’actrice qui parle, la passionnée de théâtre aussi. Les planches, elle y a fait ses premiers pas à quatorze ans, avant de réaliser sa première mise en scène à dix-huit. Deux ans plus tard, elle intègre la Comédie française, d’abord en tant que pensionnaire, puis sociétaire, jusqu’à en devenir l’administratrice générale pendant huit ans, de 2006 à 2014. La seule parenthèse véritable dans cette carrière entièrement vouée au théâtre, elle l’a vécue à Rome, de 2015 à 2018, en dirigeant durant trois ans la célèbre Villa Médicis. Depuis, elle rêve d’un retour aux sources, un rêve qui sera exaucé dès le 1er novembre, quand elle prendra ses nouvelles fonctions à la tête du Théâtre de Nice : « Mettre en scène, être sur un plateau, vivre dans un théâtre, jouer : tout cela est essentiel pour moi. Je suis avant tout une actrice. D’ailleurs, je compte bien remonter sur scène dans le cadre des prochaines saisons. La dimension que je préfère dans mon métier, c’est le public. Il faut créer un lien de confiance avec lui avant de pouvoir l’emmener. Pour cela, il faut être pédagogique, joyeux, généreux, amoureux. »

En attendant, c’est sur la saison qui débute qu’elle souhaite braquer les projecteurs. Gardiens du temple par intérim depuis le départ d’Irina Brook, Thierry Tordjman, directeur adjoint, et Ella Perrier, secrétaire générale, se sont attelés avec passion à cette programmation 2019-2020, extraordinaire au sens propre du terme : à la fois parce qu’il s’agit d’une année de transition entre deux directions artistiques, mais aussi parce que c’est l’année des cinquante ans du théâtre. « Penser au public a été la ligne directrice de notre action avec Ella, souligne Thierry Tordjman. Tout d’abord en proposant un abonnement à partir de quatre spectacles au lieu de six, une vraie nouveauté qui confère plus de souplesse aux spectateurs. Ensuite en élaborant une saison très éclectique, avec des spectacles engagés, une dose d’expérimentation, beaucoup de rendezvous réguliers et – en plus du socle essentiel que constitue le théâtre – davantage de musique, de cirque et de danse. » Une saison festive Une volonté que confirme le contenu de la belle plaquette de cette cinquantième saison, dont la couverture reprend le bouquet de ballons imaginé par Alexander Calder pour l’ouverture du Théâtre en 1969. On y trouve des pièces audacieuses et originales, dont un certain nombre en lien avec des thématiques liées au sport (Duras et Platini, par Mohamed el Khatib, Cent mètres papillon, par Maxime Taffanel, André, par Marie Rémond…), mais aussi des pièces du répertoire classique à un rythme mensuel (Molière, Montaigne, Shakespeare, Voltaire, Rabelais, Marivaux…), du jazz de haut niveau également, tous les mois, avec les concerts des Nice Jazz Festival Sessions (Kyle Eastwood, Lucky Peterson…), de la danse contemporaine tous les deux mois (Ballets de Monte-Carlo, Ballet Preljocaj…), du cirque, des spectacles jeune public et un beau projet pédagogique inspiré des Lettres à Nour, de Rachid Benzine. Dans ce florilège destiné à fêter en beauté le demi-siècle de l’institution niçoise, de la place a été laissée volontairement pour que Muriel Mayette-Holtz puisse ajouter sa patte dès son arrivée avec quelques événements, sans oublier des surprises pour pimenter encore cette saison festive. n

L’Europe de la Méditerranée Pour Nice, elle nourrit déjà quelques projets, comme celui de développer les échanges avec d’autres théâtres européens : « Par sa programmation, il faut que le Théâtre de Nice se distingue à la fois de ses voisins immédiats et des autres théâtres nationaux. Ce qui manque peut-être, c’est le grand répertoire, français mais aussi de l’Europe de la Méditerranée : Italie, Grèce, Espagne, Portugal. On doit régulièrement pouvoir donner des œuvres de Carlo Goldoni, d’Eduardo de Filippo, des tragédies grecques d’Euripide, de Sophocle, etc. Nice, qui est la cinquième ville de France et dont l’essor est assez impressionnant, mérite de devenir une référence en matière de répertoire européen. » Dès sa prise de fonctions, elle s’attèlera à l’élaboration des prochaines saisons, tout en faisant connaissance avec le Théâtre et avec la ville : « Je vais observer comment travaille l’équipe en place, quel est le public, etc. Je dois m’imprégner telle une éponge pour assimiler le plus de choses le plus rapidement possible. C’est pour cela que je ne peux dévoiler davantage mes intentions. » 41


Les produits et services proposés peuvent varier en fonction de la durée du vol et du type d’avion.


CERTAINS CHEFS SONT AU SOMMET DE LEUR ART À 9 000 MÈTRES


ÀTABLE !

LE CHABR O L

LA BISTRONOMIE A UN NOM On en parle depuis plusieurs mois. Le nom Chabrol circule chez les épicuriens niçois, conquis tout à la fois par la cuisine, le service et l’ambiance de cette bulle d’authenticité et de terroir.

C

’est à l’arrière de l’église du Port, avec vue sur le clocher, que l’on déniche l’adresse. Au cœur d’une de ces rues où l’ambiance niçoise se respire à pleins poumons. C’est bien cela que Thomas et Thibault sont venus chercher lorsqu’ils ont adopté le local de la rue Bavastro pour en faire un restaurant bistronomique. Nice n’a pas été choisie par hasard : c’est ici que leur amitié a débuté, il y a plusieurs années, sur les bancs du collège, puis au lycée. Une fois diplômé d’un bac général, chacun a poursuivi ses études : en cuisine pour Thomas et en salle pour Thibault. Le premier a d’abord fait son apprentissage à Antibes, au Figuier Saint Esprit de Christian Morisset, avant de vivre des aventures professionnelles aux États-Unis, en Angleterre et en Australie dans des établissements étoilés ou de très haut standing, quand le second a passé sept années à Lyon, à l’Institut Paul Bocuse pour commencer, puis dans divers beaux établissements de la capitale des Gaules. Les années et la distance n’ont pas eu raison de leur envie d’ouvrir, un jour, un restaurant à leur image. Le pari est réussi. Le plein de bons points Résumer son expérience au Chabrol en quelques lignes n’est pas un exercice facile, tant les bons points se succèdent. En salle, Thibault assure un service exemplaire, par sa formation d’une part, mais aussi du fait de sa complicité avec le chef. Il leur suffit d’un regard ou de quelques mots pour que chacun comprenne les attentes de l’autre. Conséquence agréable : même lorsque le restaurant est bondé, le service est rapide

Par Aurélia Lasorsa

Formule déjeuner 13,90 € Formules 2 plats 26 € ou 3 plats 32 €.

12, rue Bavastro, Nice. Tél. 09 83 04 36 73 www.le-chabrolrestaurant-nice.com

+ de photos en téléchargeant l’application Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

44

et tout en décontraction. À trois (Florian a rejoint le binôme il y a quelques mois pour aider Thomas en cuisine), ils sont les garants d’un excellent moment. Toujours en salle, on se plaît à observer le ballet de Thomas qui - au regard de la configuration du local - a placé son poste de dressage face à ses clients. Un choix qui peut s’avérer délicat pour certains, mais que le jeune chef appréhende sereinement, fort de plusieurs années passées dans des cuisines ouvertes du monde entier. Entre terroir et plaisir Dans les assiettes, Thomas se fait plaisir et cuisine à l’instinct. À part le pain, tout ici est fait maison (même les glaces) et possède ce petit supplément d’âme que les gourmets cherchent tant. La carte, elle, évolue au gré des saisons et des trouvailles du chef, chez ses différents fournisseurs, sans périodicité imposée. Seule constante : la simplicité des produits. Un choix du duo qui préfère faire redécouvrir le goût des produits simples plutôt que de miser sur le luxe. Pas de Saint-Pierre ou de loup donc, mais un cabillaud à la cuisson impeccable qui s’accompagne de saveurs et mets originaux, comme des coco de Paimpol, de la merguez en crumble et de la crème de coco. On découvre alors que Thomas a une addiction pour les parfums et recettes de Méditerranée, au sens large du terme. Le citron, l’huile d’olive et les herbes fraîches sont légion, et il arrive souvent que l’on retrouve, en accompagnement d’un plat du terroir français, une touche de soleil qui fait toute la différence. La bistronomie azuréenne sous son meilleur jour. n


1

2

1. Terre & Mer. Poisson du jour, crumble de merguez, purée de coco de Paimpol à la noix de coco. 2. Clafoutis à l’abricot, pistache et sorbet à la verveine. 3. Thibault et Thomas, au premier rang, ont créé le restaurant dont ils rêvaient : mélange de bistronomie et de bonne humeur. Ils ont été rejoints il y a quelques mois par Florian. 4. Selle d’agneau, tomates farcies agneau et curry, coulis de tomate jaune au curry et yaourt à la menthe.

PHOTOS : OLIVIER WARTER / SOPRESS

3

4

45


POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE.

DES PRODUITS D’AQUI DANS VOTRE ASSIETTE

I

déalement situé, à deux pas de la Promenade des Anglais et du Cours Saleya, le Comptoir 2 Nicole est l’adresse idéale pour organiser vos événements privés. Notre restaurant, à la cuisine et à la décoration méditerranéennes, est reconnue pour la qualité de ses produits régionaux, son ambiance chaleureuse, ses expositions d’artistes locaux, ses

chanteurs et musiciens et ses soirées DJ set. Nous apportons une attention toute particulière au choix de nos producteurs et à la qualité de leurs produits. Pour la plupart, ils sont Niçois ou Italiens et nous accompagnent au rythme des saisons dans une recherche perpétuelle de qualité, de goût et de traditions culinaires niçoises.

20, rue Saint-François-de-Paule, Nice - Parking Sulzer - Tél. : 04 93 01 59 59 lecomptoir2nicole@orange.fr - www.comptoir2nicole.com 46


SPORT

CHR ISTOP HE P I NNA

DE L’ÉNERGIE À REVENDRE Ancien champion du monde de karaté, le Niçois continue d’organiser sa vie autour du sport. Avec, pour valeurs cardinales, l’engagement et le partage. Propos recueillis par Martin de Kerimel

Sables est à la fois une grande aventure sportive et une expérience humaine. J’aime l’ambiance du bivouac : on retrouve ses amis et on se dit que l’on vit cela ensemble. C’est agréable aussi de rencontrer des gens venus d’horizons différents, portés par une passion commune.

PHOTO : CYRIL BUSSAT

Christophe, ancien karatéka, vous disputez des courses « longue distance ». Pourquoi ? ­— Au départ, courir faisait partie de ma préparation physique. Des fractionnés et du sprint avant les compétitions, du fond le reste du temps. Quand j’ai arrêté le karaté à haut niveau, j’ai continué à courir et j'ai fini par y prendre du plaisir. Je me suis inscrit sur un dix kilomètres, un semi-marathon, un marathon, un premier trail... Désormais, l’objectif est clair : donner le meilleur de moi-même.

Quelles qualités faut-il mettre en avant ? Il faut être prêt à de longs efforts. Cela correspond à des valeurs d’engagement et d’honnêteté avec soi-même. Il ne s’agit pas seulement d’aller d’un point A à un point B : il faut faire preuve d’humilité ! J’en ai vu qui ont cru en avoir fini, avant de chuter à trois mètres de l’arrivée. C’est aussi parce qu’elles sont difficiles que ces épreuves sont belles. Dans ma carrière, je

À plus de cinquante ans, vous courez même le Marathon des Sables ! Les courses à étapes sont mes préférées. En lien avec la nature, le Marathon des 47


SPORT

me souviens surtout des champions qui m’ont mené la vie dure...

avec mon ami Lionel Faccenda, docteur en sciences et techniques des activités physiques et sportives. Conçu pour les personnes en perte d’autonomie, il est présent dans un peu plus de 230 EHPAD en France, reconnu par les agences régionales de santé comme moyen thérapeutique non médicamenteux.

Reparlons du karaté : un temps, vous étiez sorti de votre retraite sportive pour préparer les Jeux de Tokyo, en 2020... J’étais en vacances pendant les Jeux de Rio et il a été annoncé que le karaté deviendrait sport olympique. Cela m’a trotté dans la tête ! Je me suis entraîné sans rien dire, de Fort de votre parcours, auriez-vous un septembre à décembre, et en janvier, j’ai conseil à donner à nos lecteurs qui annoncé que je reprenais la compétition. aimeraient se réinventer ? Pendant deux ans, j’ai combattu presque Mes journées ne sont jamais identiques. tous les week-ends et je suis Passionné par l’organisation remonté dans les rankings, d’événements sportifs, je « J’essaye de jusqu’à la 111e place monsuis heureux d’avoir trouvé transformer chaque la voie de ce qui me plaît, diale. Mon corps m’a finaledéfi sportif en ment lâché : j’ai dû renoncer. sans jamais suivre une mode. aventure humaine » Mon expérience et mes renPas trop frustré ? contres me laissent penser Non. Je l’aurais été si je n’avais pas eu le qu’il faut faire ce qui nous intéresse vraicourage de tenter ma chance. J’ai affronté ment. Pas besoin alors d’études de marché ! le numéro 1 mondial, le numéro 2, le Tout est faisable et il n’est jamais trop tard : numéro 3... et je n’étais pas si loin ! C’est personnellement, je préfère toucher du vrai qu’au niveau fédéral, ils ont eu du mal doigt les limites que de les anticiper. n à adhérer au projet. Sans qu’on me titularise, j’aurais aimé qu’on m’appelle en équipe de France pour bénéficier du suivi médical et apporter mon expérience aux jeunes. Mais la page est tournée... Et vous êtes toujours coach sportif... En effet. Je reste passionné par l’échange. Je ne vis que du sport et par le sport, mais je ne pars jamais seul : j’essaye de transformer chaque défi sportif en aventure humaine. Je dirige des opérations « J’me bouge » avec la Ville de Nice. Cela m’apporte énormément de partager et de profiter de ce que les autres peuvent encore m’apprendre. Quid de Capacity, votre société tournée vers les personnes âgées ? Capacity est d’abord un programme d’activités physiques adaptées que j’ai monté

1968

2000

2005 - 2008

2014

2019

Naissance à Nice.

Quatrième titre de champion du monde de karaté, le premier en individuel.

Prof de sport de la Star Academy, l’émission de téléréalité de TF1.

Création de Capacity, un programme d’activités physiques destiné aux résidents des EHPAD.

Refonte de « J’me bouge ! », une offre tous publics d’entraînements sportifs organisés en demi-journées.

48

PHOTO : AMANDINE LAURIOL

DATES CLÉS


'

B U L C N U T N E M E C R FO ' DE CHEZ VOUS ! PRES

À PARTIR DE

29€

90*

/MOIS

FITLANE.COM * Voir conditions en clubs 49


CULTURE

2

1

4

5

6

1. Présenté au dernier Festival d’Avignon, ce spectacle de clowns nous livre un témoignage inédit de la vie en Corée du Nord. 2. Début avril, le weekend accueille notamment Su Sale !, un duo entre une danseuse de hip hop et une rappeuse. 3. Didier Bénureau et Jean-François Balmer dans Le CV de Dieu, ou quand le créateur doit justifier certaines de ses actions aux conséquences douteuses. 4. La sublime Flavia Coelho nous entraîne entre Brésil et Jamaïque. 5. Sous ses airs de princesse, Antonia se révèle être une reine du stand-up, experte dans l’art de décrire le quotidien du plus grand nombre avec un humour acéré. 6. C’est toute l’effervescence artistique du hip hop de Casablanca qui est réunie dans Danser Casa. 50

PHOTOS : 1. SERVICE DE PRESSE - 2. WILLY VAINQUEUR - 3. CH-VOOTZ - 4. YOURI LENQUETTE - 5 . PAOLA GUIGOU - 6. MICHEL CAVALCA

3


CULTURE

THÉ ÂTR E DE G R A SSE

CONCENTRÉ DE TALENTS Scène pluridisciplinaire du moyen pays, le Théâtre de Grasse dévoile cette année une programmation riche et variée. De quoi apprécier le lieu qui offre désormais à ses publics un visage tout neuf.

C

’est une saison importante qui débute à Grasse. Parce que c’est la première qui se déroulera en totalité dans l’enceinte rénovée du lieu, mais également parce qu’elle pourrait être celle qui verra le Théâtre de Grasse devenir Scène Nationale. Une demande de labellisation est en cours d’instruction auprès du ministère de la Culture et la réponse doit tomber d’un jour à l’autre. En attendant, Jean Florès, directeur historique de l’établissement, se dit « optimiste ». Et ravi de débuter une nouvelle année qu’il a voulue plus dense et encore plus ouverte aux arts vivants. « Nous avons choisi d’explorer de nouvelles pistes artistiques, explique-t-il. Notamment autour de la culture urbaine, au sens large du terme. » Entre temps forts et coups de cœur Dès le 23 novembre, Youssoupha, que beaucoup considèrent comme le meilleur auteur de rap français, interprétera un spectacle original, un moment acoustique accompagné d’un piano et d’un violoncelle. L’occasion de découvrir son verbe précis. En janvier, l’univers hip hop se dévoile au travers du prisme de la danse avec Danser Casa, de Kader Attou et Mourad Merzouki, grandes figures du hip hop. Le duo se retrouve pour mettre en scène huit danseurs dans une ode à l’humanité éblouissante. La culture urbaine est aussi le sujet principal du Week-end hip hop, début avril, où la danse se mêle au théâtre et au chant, avec notamment la venue de la locale de l’étape qui commence à faire grand bruit : Fanny Polly. Autre temps fort de la saison, initié par Jean Florès et ses équipes : le festival

Par Aurélia Lasorsa

2 avenue Maximin-Isnard, Grasse. 04 93 40 53 00. www.theatre degrasse.com

Jusqu’au 30 mai 2020.

De 12 à 38 €.

+ de photos en téléchargeant l’application Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

51

Objectif Clown. Première édition d’un rendez-vous qui devrait revenir chaque année en décembre et qui fait la part belle à l’art du clown dans tout ce qu’il a de plus varié. Et si les artistes convoqués ne sont pas forcément adeptes de blagues potaches et de nez rouge, ils ne manquent néanmoins pas d’humour. À l’instar de la compagnie Les Clownesses, véritable coup de cœur du directeur, qui avec Bienvenue en Corée du Nord, et sur un sujet aussi lourd que celui du quotidien sous une dictature, parvient à nous faire éclater de rire. Un grand mix artistique Outre ces moments à part, Jean Florès a, comme il sait si bien le faire, réuni pour cette saison des talents en devenir et des artistes qui n’ont plus rien à prouver. C’est ainsi qu’au fil des mois, on va pouvoir : se laisser embarquer par l’interprétation inédite du Carmen de Bizet par Chicos Mambos ; s’ouvrir aux problèmes sociétaux avec Ne laisse personne te voler les mots, où comment une interprétation de la religion peut s’interposer entre un père et son fils ; rire aux bons mots d’Alex Vizorek ; redécouvrir le Dom Juan de Molière… On notera également les représentations de Viril, en janvier, dans lequel la colère des femmes est exprimée via les interprétations et lectures de Béatrice Dalle, Virginie Despentes et Casey, mais également la venue de Sandrine Bonnaire, tout en musique pour L’Homme A de Marguerite Duras, ou encore une version neuve de la pièce à succès Le Prénom. Encore une belle saison qui s’offre au public. n


5

06 03 69 52 13 nathalie@passionnementtnn.fr

52 RÉALISATION : MOUVEMENTCOM.FR - CRÉDIT PHOTO : © JEAN-CLAUDE FRAICHER


CULTURE

ON N’ EN PARLE PAS ASSEZ... Par Aurélia Lasorsa

BP Zoom.

PHOTOS :1. ET 2. SERVICES DE PRESSE - 3. CIRQUE ELOIZE

LES HURLUBURLESQUES Pour Noël, Vence accueille la deuxième édition de ce Festival international de clowns qui réunit une demi douzaine de compagnies venues d’ici et d’ailleurs. Cette année, le public – familial – pourra assister au spectacle inclassable et hilarant du duo BP Zoom, au Cabaret des Clowns d’hiver, au concert déjanté des Désaxés, quatuor de saxophonistes burlesques, au concerto acrobatique des Rois Vagabonds ou encore aux pitreries des Catalans Los Excentricos. Une bouffée d’humour et de talents pour envisager les fêtes sous le signe de la bonne humeur. OÙ ? Chapiteau. Place du Grand Jardin, Vence. QUAND ? Du 13 au 29 décembre. COMBIEN ? De 8 € à 20 €. CAMP CLAUDE Un jeudi par mois, le Grimaldi Forum accueille des talents peu connus de la scène internationale. Que celle-ci soit rock, électro ou indie pop, peu importe, l’objectif des Thursday Live Sessions est de faire connaître un artiste et de profiter, en amont de la prestation, d’un set Dj de qualité. En novembre, on découvre Camp Claude, un trio pop-rock-électro de

charme composée de la Française Diane Sagnier, du Britannique Mike Giffts et du Suédois Léo Hellden. Un melting-pot qui mérite qu’on s’y attarde. OÙ ? Grimaldi Forum. 10, avenue Princesse Grace, Monaco. QUAND ? Jeudi 21 novembre, 20 h. COMBIEN ? Gratuit. Camp Claude

MALIK BENTALHA Propulsé sur la scène de l’humour en 2011 par le Jamel Comedy Club, Malik Bentalha arrive cet automne au Minotaure avec son deuxième spectacle intitulé Encore. En pro du stand-up, il alterne sketchs et moments d’impro avec un sens de la répartie version « très grande vitesse ». OÙ ? Salle Le Minotaure. Boulevard Docteur Jacques Ugo, Vallauris. QUAND ? Vendredi 8 novembre, 20 h 30. COMBIEN ? 22 € et 28 €.

plonge grâce à eux dans l’enfance d’un petit Italien émigré, fils de maçon, installé sur les bords de Marne, entre guinguettes et Front Populaire. Le bonheur d’un Rital, fait de drôleries et de tendresse, et un récit qui interpelle sur l’art de recevoir les gens venus d’ailleurs… OÙ ? Les Arts d’Azur. Place La Ferrage, Le Broc. QUAND ? Samedi 19 octobre, 20 h 30. COMBIEN ? 7 € et 10 €. P’TIT CANNES À YOU Comme depuis une petite quinzaine d’années, les 3-13 ans sont à l’honneur pour les vacances d’automne, à Cannes. Ce festival, devenu une tradition, réunit dans différents lieux culturels de la ville, de la danse, de la musique, du théâtre et même du cirque. Du Chant des Baleines au Cirque Eloize, du ciné-concert Avion papier aux chorégraphies légères de Dis maman, le ciel, il commence où en vrai ?, le jeune public trouvera forcément de quoi l’émerveiller. OÙ ? Différents lieux de Cannes : Palais des festivals, Théâtre de la Licorne, etc. QUAND ? Du 18 au 30 octobre. COMBIEN ? De gratuit à 28 € selon animations et spectacles. Hotêl, Cirque Eloize.

LES RITALS L’œuvre de François Cavanna (Charlie Hebdo) mise en scène et interprétée par Bruno Putzulu : le résultat est forcément réussi. On

Retrouvez les quatre derniers numéros d’Optimiste Côte d’Azur gratuitement sur tablette et mobile 53


CULTURE

C’EST BIENTÔT FINI ! Par Aurélia Lasorsa

NAZANIN POUYANDEH – LA TENTATION

L

a jeune création est à l’honneur. Et il ne reste que quelques jours pour apprécier l’œuvre de cette artiste née à Téhéran et arrivée seule en France, à 18 ans, peu après l’assassinat de son père, écrivain et fervent défenseur des Droits

de l’Homme. Titulaire d’une bourse, elle sort en 2005 diplômée de l’École des Beaux Arts de Paris. C’est le début d’un parcours créatif qui la mène aujourd’hui à Cannes. Dans les murs chargés d’histoire du Suquet des Artistes, elle dévoile son univers, à la fois onirique et inquiétant, fait de peintures aux couleurs vives inspirées de l’art kadjar, d’estampes japonaises et de miniatures persanes, de mythes païens et de figures religieuses. En 44 tableaux, Nazanin Pouyandeh nous interroge sur les représentations collectives et la place des femmes dans nos images mentales, sans jamais apporter de réponse… ni de jugement. Le Suquet des Artistes. 7, rue Saint-Dizier, Cannes. Jusqu’au 3 novembre. www.cannes.fr

Dénoncer la société d’hyperconsommation et laisser aux générations de demain les vestiges de notre existence. Voici, en résumé, l’objectif que visait Arman au travers de son prolifique travail. Artiste recycleur avant l’heure, adepte de la destruction comme arme de création massive, le maître de l’École de Nice est au cœur de cette exposition rétrospective donnée au cœur même de la ville qu’il avait choisie pour donner vie à son art. Un hommage réussi à un avant-gardiste militant et passionné. Musée de Vence. 2, place du Frêne, Vence. Jusqu’au 15 décembre. Infos : 04 93 58 15 78. Arman, Conscious Vandalism, 1975.

Il suffit de quelques gouttes pour que les souvenirs nous reviennent. L’Eau de Cologne a ceci de formidable qu’elle invite à la nostalgie sans renoncer à sa modernité. À Grasse, le Musée de la Parfumerie raconte aux visiteurs l’histoire de cette eau à travers les siècles. De sa création en 1709 à nos jours, on découvre, au fil des salles, les grandes maisons de parfumerie françaises et européennes qui ont fait son succès, mais également une collection de flacons et boîtes. Dans un cheminement tantôt olfactif, tantôt visuel, on retrouve ce nectar qui séduit les « parfumés » autant que les parfumeurs qui lui offrent sans cesse une nouvelle jeunesse. Musée International de la Parfumerie. 2, boulevard du Jeu de Ballon, Grasse. Jusqu’au 5 janvier 2020. www.museesdegrasse.com 54

PHOTOS : 1. GALERIE SATOR. 2. ALAIN BIZOS. 3. BENOÎT PAGE

ARMAN - NOUVEL ÉTAT DES CHOSES

LA FABULEUSE HISTOIRE DE L’EAU DE COLOGNE

Nazanin Pouyandeh. Les pétroleuses, 2018. Huile sur toile. 185 x 250 cm.


NOVEMBRE NOVEMBRE NOVEMBRE 2019 2019 2019 VEN VEN VEN 2222 22 20H 20H 20H • •DIM • DIM DIM 2424 24 15H 15H 15H MAR MAR MAR 2626 26 20H 20H 20H • •JEU • JEU JEU 2828 28 20H 20H 20H

ANDREA ANDREA CHÉNIER CHÉNIER

LICENCE D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES 1-1105890 / 2-1105892 / 3-1105893 - CONCEPTION VILLE DE NICE / PG - © PHOTO ISTOCK - NOVEMBRE 2019 LICENCE D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES 1-1105890 /  2-1105892 / 3-1105893 - CONCEPTION VILLE DE NICE / PG - © PHOTO ISTOCK - NOVEMBRE 2019

LICENCE D’ENTREPRENEUR DE SPECTACLES 1-1105890 / 2-1105892 / 3-1105893 - CONCEPTION VILLE DE NICE / PG - © PHOTO ISTOCK - NOVEMBRE 2019

UMBERTO UMBERTO UMBERTO GIORDANO GIORDANO GIORDANO

NOUVELLE NOUVELLE NOUVELLE PRODUCTION PRODUCTION PRODUCTION EN COPRODUCTION EN ENCOPRODUCTION COPRODUCTION AVEC AVEC AVEC L’OPÉRA L’OPÉRA L’OPÉRA DE TOURS DE DETOURS TOURS DIRECTION DIRECTION DIRECTION MUSICALE MUSICALE MUSICALE GYÖRGY GYÖRGY GYÖRGY G. RÁTH G.G.RÁTH RÁTH • MISE ••MISE MISE EN SCÈNE EN ENSCÈNE SCÈNE PIERPIER PIER FRANCESCO FRANCESCO FRANCESCO MAESTRINI MAESTRINI MAESTRINI • ASSISTANTE ••ASSISTANTE ASSISTANTE MISEMISE MISE EN SCÈNE EN ENSCÈNE SCÈNE DANIELA DANIELA DANIELA ZEDDA ZEDDA ZEDDA SCÉNOGRAPHIE SCÉNOGRAPHIE SCÉNOGRAPHIE NICOLA NICOLA NICOLA BONIBONI BONI • COSTUMES ••COSTUMES COSTUMES LUCA LUCA LUCA DALL’ALPI DALL’ALPI DALL’ALPI • LUMIÈRES ••LUMIÈRES LUMIÈRES BRUNO BRUNO BRUNO CIULLI CIULLI CIULLI • AVEC ••AVEC AVEC LUCIANO LUCIANO LUCIANO GANCI, GANCI, GANCI, CARLOS CARLOS CARLOS ALMAGUER ALMAGUER ALMAGUER CELLIA CELLIA CELLIA COSTEA, COSTEA, COSTEA, KAMELIA KAMELIA KAMELIA KADER, KADER, KADER, EMANUELA EMANUELA EMANUELA PASCU, PASCU, PASCU, FRÉDÉRIC FRÉDÉRIC FRÉDÉRIC CORNILLE, CORNILLE, CORNILLE, RICHARD RICHARD RICHARD RITTELMANN, RITTELMANN, RITTELMANN, SERBAN SERBAN SERBAN VASILE, VASILE, VASILE, LUCA LUCA LUCA LOMBARDO LOMBARDO LOMBARDO FRÉDÉRIC FRÉDÉRIC FRÉDÉRIC DIQUERO DIQUERO DIQUERO • ORCHESTRE ••ORCHESTRE ORCHESTRE PHILHARMONIQUE PHILHARMONIQUE PHILHARMONIQUE DE NICE DE DENICE NICE • CHŒUR ••CHŒUR CHŒUR DE L’OPÉRA DE DEL’OPÉRA L’OPÉRA DE NICE DE DENICE NICE DIRIGÉ DIRIGÉ DIRIGÉ PARPAR GIULIO PARGIULIO GIULIO MAGNANINI MAGNANINI MAGNANINI

TARIFS TARIFS TARIFS 12€12€ 12€ À 95€ ÀÀ95€ 95€ \ ÉTUDIANTS \\ÉTUDIANTS ÉTUDIANTS 5€ 5€ 5€

04 04 92 0492 17 9217 40 1740 79 4079 \79 www.opera-nice.org \\www.opera-nice.org www.opera-nice.org


GTI 1 11Immobilière 1Immobilière Immobilière GTI GTI Immobilière GTI

N°1 des agences NICE E D'AZUR N°1N°1 des N°1 des agences des agences agences OrpiOrpi Orpi NICE Orpi NICE ENICE CÔTE E CÔTE CÔTE ED'AZUR CÔTE D'AZUR D'AZUR 1 11 1 des agences Orpi NICE E CÔTE D'AZUR 1

REUSSITE D'OR 2019 REUSSITEREUSSITE D'OR 2019 REUSSITE D'OR 2019 D'OR 2019 REUSSITE D'OR 2019

m Meilleur chiffre dôaffaires réalisé en W'jMb Source Orpi Côte dôAzur m Meilleur chiffre m Meilleur dôaffaires mchiffre Meilleur réalisé dôaffaires chiffre endôaffaires réalisé W'jMb Source enréalisé W'jMb Orpi Source enCôte W'jMbOrpi dôAzur Source CôteOrpi dôAzur Côte dôAzur m Meilleur chiffre dôaffaires réalisé en W'jMb Source Orpi Côte dôAzur

Notre sélection de biens Vente E Location Notre Notre sélection sélection dede biens de biens Vente Vente E Location E Location Notre sélection biens Vente E Location TE ITE IVVIITE VITE V E I S I I US LUUSVIT US CL EXXCCULSI XCL X E E CL E EX

IITTEE ITE ITE IV V V S E IV I I US LUUS IT US CL EXXCCULSIVXCL X E E CL E EX

N IONN N TIO CAATTOION ATIO A I C C C O LLO AT LO LO C LO

55 PIECES -- NICE GAMBETTA 33 PIECES -- NICE OUEST MAISON 66 PIECES -- PEILLE 5 PIECES PIECES -5NICE PIECES GAMBETTA NICE - NICE GAMBETTA GAMBETTA 3 PIECES PIECES -3NICE PIECES OUEST NICE - NICE OUEST OUEST MAISON MAISON 6 MAISON PIECES PIECES -6PEILLE PIECES PEILLE - PEILLE 5 PIECES NICE GAMBETTA 3 PIECES NICE OUEST MAISON 6 PIECES PEILLE Maison de L90m² habitable composée ville de Nice8 kk pièces !d Napoléon III&ans résidence très bon Maison Maison de L90m² Maison de L90m² habitable de L90m² habitable composée habitable composée composée CentreCentre Centre ville de Centre ville Nice8 deville magnifique Nice8 demagnifique magnifique Nice8 kmagnifique pièces pièces k pièces !d Napoléon !d Napoléon !d III- Napoléon &ansIII-résidence &ans III- résidence &ans très résidence bon très bon très bon de 5 appartements avec terrain

de m² avec belle hauteur sous standingG en étageG 8P de 95m² deappartements L90m² habitable composée de 95m² 5Maison deappartements 5de 5 appartements avec avec terrain avec terrainterrain Centre ville debelle Nice8 khauteur pièces !d Napoléon &ans résidence bon de jzM dem²jzM jzM de avec m² jzM avec m² magnifique avec hauteur belle belle hauteur sous sous sous standingG standingG enstandingG dernier enIII-dernier dernier étageG en dernier étageG 8P deétageG 95m² 8Ptrès de8P 95m² de attenantplafond comprenant un rénové comprenant entréeG de 5 attenantappartements avec terrain attenantattenantde jzM m²et sous standingG en dernier étageG 8P entréeG de séjourG 95m² plafond plafond et plafond comprenant et avec comprenant et belle comprenant un hauteur couloir un couloir couloir unrénové couloir rénové comprenant rénové comprenant comprenant entréeG entréeG séjourG séjourG séjourG Un €€ Un pièces avec terrasse couverte dôentrée le avec cuisine indépéquipéeG 5 une attenantUn € Un pièces pièces avec € pièces terrasse avec avec terrasse couverte terrasse couverte couverte plafond etdesservant comprenant un rénové comprenant entréeG séjourG dôentrée dôentrée desservant dôentrée desservant desservant le séjour le séjour séjour avec le couloir séjour avec avec cuisine cuisine indépcuisine indépéquipéeG indépéquipéeG 5 chambresG équipéeG 5 chambresG chambresG 5une chambresG une une Spremier niveau/ et un 55 pièces en balcon et vue au salle de bainsG un WV indépendantG Un € Spremier pièces avec terrasse Spremier Spremier niveau/ niveau/ et un niveau/ 5 etpièces un et pièces un en 5couverte rez pièces en rez rezen rez dôentrée desservant lejardin séjour avec cuisine indépéquipéeG 5un chambresG une balcon balcon et vue balcon et sur vue un etsur sur jardin vueun unsur jardin auun calme8 jardin au calme8 calme8 au calme8 salle de sallebainsG salle de bainsG un de WV bainsG un indépendantG WV indépendantG WV indépendantG de jardinG garageune grande cuisine indépendante8 placards!elle de L5m² vue mer Spremier et un 5 pièces en rez de de jardinG garagedeniveau/ jardinG garagegaragebalcon et vue sur uncuisine jardin au -calme8 de bainsG un WV indépendantG une grande une grande une cuisine grande cuisine indépendante8 indépendante8 indépendante8 - salle - !elle placardsplacardsplacardsterrasse !elle terrasse terrasse !elle de L5m² terrasse devue L5m² de mer vue L5m² mer vuejardinG mer !eau terrain clôturé composé de larges chambres dont une avec salle de bains8 panoramiqueG aucun avis visde jardinG garage!eau terrain !eau terrain !eau clôturé terrain clôturé composé clôturé composé decomposé larges de larges de larges une grande cuisine indépendante8 - bains8 placards!elle terrasse L5m² vue chambres chambres dont chambres une dont avec une dont salle avec une de salle avec bains8 de salle bains8 de panoramiqueG panoramiqueG panoramiqueG aucun aucun visde aucun avis vis visa mer visa visrestanques SoliviersG une salle dôeau et WWCave WCb Cave rez² !eau terrain clôturé composé debassinsG largesbassinsG Fppartement lumineuxG traversant restanques restanques restanques SoliviersG SoliviersG SoliviersG bassinsG bassinsG chambres de en bains8 panoramiqueG aucun vis SudA a SudA visune salle unedôeau salle unedont et dôeau salle W une WCb dôeau et avec WCb etsalle Wen Cave WCb rez² Cave en rez² en rez² Fppartement Fppartement Fppartement lumineuxG lumineuxG traversant lumineuxG traversant traversant SudA SudA dépendances/de²jardinb restanques SoliviersG bassinsG @st et OuestGarage fermé avec cave dépendances/dépendances/dépendances/une salle dôeau et W WCb Cave en rez² lumineuxG traversant de²jardinb de²jardinb de²jardinb @st etFppartement @st Ouestet@st OuestGarage et OuestGarage fermé Garage fermé avec cave fermé avecSudA cave avec cave @ndroit paisibleG bonne exposition SudA dépendances/Possibilité dôacquérir ou en attenanteKaire vite ,, vite @ndroit @ndroit paisibleG @ndroit paisibleG bonne paisibleG bonne exposition bonne exposition SudA exposition SudA SudA de²jardinb etKaire Ouestfermé Possibilité Possibilité dôacquérir Possibilité dôacquérir j ou dôacquérir W jjparkings ou WWjparkings parkings ouen W parkings en @st en attenanteattenanteattenantevite Kaire ,Garage vite Kaire , avec cave OuestG belle vue dégagée Svue mer/@ndroit paisibleG bonne exposition SudA supplémentb OuestG OuestG belle OuestG vue belle dégagée vue belle dégagée vue Svue dégagée mer/Svue mer/Svue mer/Possibilité dôacquérir j ou W parkings en attenante- Kaire vite , supplémentb supplémentb supplémentb OuestG belle vue dégagée Svue mer/supplémentb -*k WzM€ Hors Honoraires k7 TTC charge

Immobilière GTI 1 11Immobilière 1Immobilière Immobilière GTI GTI GTI

-*k WzM€ -*kHors WzM€ -*kHonoraires Hors WzM€Honoraires Horsk7 Honoraires TTCk7 charge TTC k7charge TTC charge acquéreurb OO DPE Db Honoraires charge locataire S-'bkk€ TTC -z' Hors Honoraires -8k7 TTC acquéreurb acquéreurb DPE acquéreurb O DPE Db DPECopropriété Db Copropriété Copropriété O Dbk7 z' Copropriété lotsbz' z' lotsb lotsb z' lotsb Honoraires Honoraires charge Honoraires charge locataire charge locataire S-'bkk€ locataire S-'bkk€ TTC S-'bkk€ TTC -*k WzM€ Hors TTC charge -z' TTC /WW€ -z' /WW€ /WW€ Hors -z' /WW€ Honoraires Hors Hors Honoraires -8k7 Honoraires TTC -8k7 -8k7 TTC TTC Chargesfan OO zzHonoraires Mj/€ dont EDL Wj*b'k€b OO DPE Db de charge acquéreurb DPE Chargesfan Chargesfan O zChargesfan Mj/€ Mj/€ Mj/€ dont Honoraires EDL dont Wj*b'k€b dont EDL charge Wj*b'k€b EDL DPE Wj*b'k€b O DPE DPE Db Dépôt Db Dépôt Dépôt OdeDb TTC Dépôt de -z' de acquéreurb DPE O DbO zCopropriété z' lotsb locataire S-'bkk€ charge charge acquéreurb charge acquéreurb DPE acquéreurb O DHonoraires DPE OO D DDPE O D-8k7 TTC /WW€ Hors garantie O j zj'€ garantie garantie O j zj'€ garantie O jWj*b'k€b zj'€O j zj'€ Chargesfan O z Mj/€ dont EDL DPE O Db Dépôt de charge acquéreurb DPE O D garantie O j zj'€ 499 000€ 450 000€ 1 548€ CC Réf. B-E1C0DM Réf. B-E0VJ3P Réf. B-E19QCC

N°1 des agences Orpi NICE E CÔTE D'AZUR N°1 N°1 des agences des agences Orpi Orpi NICE NICE E CÔTE E CÔTE D'AZUR D'AZUR 1 11 N°1 des agences Orpi NICE E CÔTE D'AZUR

Réf. B-E1C0DM Réf. B-E1C0DM Réf. B-E1C0DM Réf. B-E1C0DM

499 000€ 499 000€ 499 Réf.000€ B-E0VJ3P Réf. B-E0VJ3P Réf. B-E0VJ3P 499 000€ Réf. B-E0VJ3P

1 548€ CC 1 548€1Réf. CC 548€ CC B-E19QCC Réf. B-E19QCC Réf. B-E19QCC 1 548€ CC Réf. B-E19QCC

nos disponibles sur wwwZimmobilieregtiZcom TousTous Tous nos Tous biens nos biens biens nos disponibles biens disponibles disponibles sur P wwwZimmobilieregtiZcom sur PP sur wwwZimmobilieregtiZcom P wwwZimmobilieregtiZcom Tous nos biens disponibles sur P wwwZimmobilieregtiZcom m Meilleur chiffre dôaffaires réalisé en W'jMb Source Orpi Côte dôAzur Toute notre actualité sur Immobilière GTI immobilieregti_orpi m Meilleur m Meilleur chiffre m Meilleur dôaffaires chiffre dôaffaires réalisé dôaffaires en réalisé W'jMb réalisé en Source W'jMb enORPI Orpi Source W'jMbCôte Source Orpi dôAzur Côte Orpi dôAzur Côte dôAzur TouteToute notre Toute notre actualité notre actualité sur actualité sur Immobilière surchiffre Immobilière GTI ORPI GTI ORPI immobilieregti_orpi immobilieregti_orpi Immobilière GTI ORPI immobilieregti_orpi m Meilleur dôaffaires réalisé enGTI W'jMbORPI Source Orpi Côte dôAzur Toute notre actualité surchiffre Immobilière immobilieregti_orpi

450 000€ 450 000€ 450 000€ 450 000€

Immobilière :GTI à service Immobilière Immobilière Immobilière GTI :GTI GTI 3 agences : 33 agences agences : 3 agences à votre à votre votre service à votre service service Immobilière GTI : 3 agences à votre service

NICENICE NICENICE S Location 8NG TT NIV@ Vente NICE SVente Vente Location SVente Location 8NG rue S Location Pastorelli 8NG rue rue Pastorelli 8NG Pastorelli T NIV@ rue Pastorelli NIV@ T NIV@

R€ €L 05 TT immobilieregtiWorpi-com R€ C8 05 R€ €LC8 C8 05S05 05 TR€ immobilieregtiWorpi-com €LC8 0505 €L immobilieregtiWorpi-com T immobilieregtiWorpi-com Vente Location 8NG05 rue Pastorelli T NIV@ Gestion Locative LGLG rue Karr R€ C8 05Gestion €L Gestion Gestion Locative Locative LG05 rueT immobilieregtiWorpi-com Flphonse Locative rue Flphonse Flphonse LGKarr rueTFlphonse NIV@ Karr TT NIV@ NIV@ Karr T NIV@ R€ C9 R8 5N 5N T contactfagWorpi-com R€ C9 R8 R€ 5NC9 5NR8 R€ T contactfagWorpi-com 5N C95N R8TLG5N contactfagWorpi-com 5NFlphonse T contactfagWorpi-com Gestion Locative rue Karr T NIV@ R€ C9 R8 5N 5N T contactfagWorpi-com

VALLEE DU VALLEE VALLEE DU VALLEE PAILLON DU PAILLON PAILLON DU PAILLON Vente° S Locative DU PAILLON Vente°VALLEE Location Vente° Location Vente° Location S Gestion Location S Gestion Gestion Locative S Gestion Locative Locative

55R€ LL R& R& T !LFUSFSV 55R€ 55R€ !LFUSFSV T !LFUSFSV L R& 55R€ L R&TT !LFUSFSV Vente° Location S Gestion Locative R€ 0R °L immobilieregtivalleeWorpi-com R€ C8 9C R€ 0RC8 C8 °L9C 9C R€ T immobilieregtivalleeWorpi-com C8 °L 9CTT 0R immobilieregtivalleeWorpi-com °L T immobilieregtivalleeWorpi-com 55R€ T0R !LFUSFSV L R& R€ C8 9C 0R °L T immobilieregtivalleeWorpi-com

IImmobilière GTI T SFRL au capital de N €°°GN0€ T SIR@N €LR 00C LRN TN° Varte Professionnelle de transaction et gestion immobilière P VPI R0RN 5R L0 RRR RRN °€L délivrée par la VVI Nice Vôte dxFzur Immobilière mmobilière GTI T ISFRL mmobilière GTI au Tcapital SFRL GTIau de T SFRL capital N €°°GN0€ aude capital NT€°°GN0€ SIR@N de N€LR €°°GN0€ T SIR@N 00C LRN €LR T SIR@N TN° 00C Varte LRN €LR 00C TN° Professionnelle Varte LRN TN° Professionnelle Varte deProfessionnelle transaction de transaction et gestion de transaction etimmobilière gestion et immobilière gestion P VPI R0RN immobilière P VPI 5R L0 R0RN RRR P VPI 5R RRN R0RN L0 RRR °€L5R délivrée RRN L0 RRR °€Lpar RRN délivrée la °€L VVIdélivrée par NicelaVôte VVI par Nice dxFzur la VVI Vôte Nice dxFzur Vôte dxFz Garantie financière GFLIFN P °CG rue de la !oétie T 9NRR° PFRIS GarantieImmobilière financière GarantieGarantie financière GFLIFN financière P °CG GFLIFN ruecapital de P GFLIFN °CG la !oétie rue P °CG Tla9NRR° rue !oétie deTPFRIS laTSIR@N 9NRR° !oétie TPFRIS 9NRR° PFRIS GTI T SFRL au de de N €°°GN0€ €LR 00C LRN TN° Varte Professionnelle de transaction et gestion immobilière P VPI R0RN 5R L0 RRR RRN °€L délivrée par la VVI Nice Vôte dxFzur Garantie financière GFLIFN P °CG rue de la !oétie T 9NRR° PFRIS


TENDANCEDÉCO

1

AMÉ NAGE M ENT DE BUR EAU

VISER LA PERFORMANCE Si le bien-être au travail passe par un poste ergonomique et un cadre agréable, il est aussi un des éléments indispensables à la réussite d’une entreprise. Encore faut-il éviter les pièges et savoir comment optimiser l’espace de travail de chacun.

PHOTO : HUMANSPACES

A

Par Aurélia Lasorsa

vant de commencer, tordons le cou aux idées reçues et autres raccourcis réducteurs. Non, aménager un cadre de vie ou de travail en utilisant le Feng-Shui ne consiste pas à poser un aquarium dans un coin, à éviter les miroirs ou à parfumer la pièce au bois de santal. Il n’existe pas non plus de couleur interdite ou anti-concentration, ni même de matériau à bannir ! S’il suffisait de mettre du bleu dans une pièce pour assurer la réussite professionnelle d’une entreprise, ça se saurait. Nous sommes allés à la rencontre de

Caroline Degrenne, fondatrice de l’agence HumanSpaces, à Sophia Antipolis, spécialisée dans le conseil en ergonomie et en aménagement durable, qui utilise notamment le Feng-Shui comme outil de travail. Décoder l’environnement et l’aménager en fonction Caroline n’a rien d’un gourou et son bureau, au cœur d’un immeuble tertiaire de la technopole sophipolitaine, ressemble à un bureau classique. À quelques détails près. Mais ça, si la maîtresse des lieux ne nous 57


TENDANCEDÉCO

le précise pas, très honnêtement, on ne le remarque pas. Et c’est bien là tout ce qui intéresse ceux qui font appel – et ils sont de plus en plus nombreux – aux services de cette professionnelle de l’aménagement du futur. « Il y a un vrai enjeu stratégique pour les entrepreneurs d’aujourd’hui, explique-t-elle. La nouvelle génération cherche à se sentir bien dans son cadre de travail. Ma mission est alors de décoder l’environnement, d’en connaître les forces et les faiblesses et de l’aménager, en fonction du lieu bien sûr, mais aussi de l’activité, de la stratégie de l’entreprise, de l’organigramme et des compétences de chaque collaborateur. » Car au final, utiliser le Feng-Shui comme outil d’aménagement sert principalement, dans le cadre professionnel, à optimiser l’espace tout en permettant à chaque personnalité de s’épanouir correctement et d’utiliser les bonnes énergies aux bons endroits. Pour cela, Caroline étudie les flux : celui des gens, d’abord, puis ceux de la lumière et des sons. « Chaque élément revêt une importance particulière, car c’est au milieu de ces flux que la personne va évoluer. La pollution sonore, ou le manque de luminosité, par exemple, peuvent rapidement devenir un frein au travail d’un collaborateur qui va focaliser sur ce problème et perdre en performance. De la même manière, et il est important de le rappeler, placer un siège de bureau dos à une porte va engendrer chez la personne un sentiment d’insécurité inconscient qui va influer négativement sur son bien-être au travail, donc sur sa performance. »

Néanmoins, il suffit souvent de quelques changements simples. Car contrairement aux idées reçues, il n’existe pas d’interdits : ni mauvaise couleur, ni mauvais matériau. On peut donc aisément réutiliser le mobilier déjà présent. En revanche, on travaille beaucoup sur les emplacements et le positionnement de chaque poste de travail, de chaque élément, en fonction de l’espace et des énergies du lieu. C’est ce que beaucoup connaissent sous les termes de Yin et Yang, soit des états passifs ou actifs. Par exemple, en matière de rangement, on utilise les énergies lourdes (Yin) pour le rangement à long terme (archives) et les énergies plus légères (Yang) pour le quotidien. » Quant aux plantes, de plus en plus présentes, elles sont parfaites pour délimiter les espaces et créer des atmosphères calmes et rassurantes. Objectif ? Vivre harmonieusement dans son milieu professionnel pour permettre à chacun de développer ses performances. n

FOCUS

P

LE CHOIX DU BIO DESIGN

arce que travailler les énergies c’est aussi prendre soin du monde qui nous entoure, les matériaux durables ont toute leur place dans l’utilisation du Feng-Shui. Chez HumanSpaces, lorsque la mission nécessite l’utilisation de mobilier ou de matériaux nouveaux, les produits écoconçus et naturels sont privilégiés. C’est notamment le cas du bois, qui possède de nombreux atouts, parmi lesquels son excellente isolation phonique et thermique, mais également sa légèreté et les multiples possibilités d’utilisation qu’il offre. Caroline Degrenne collabore également avec des fabricants de linoleum naturel, ou de papiers peints écologiques. Évoluer dans un environnement dépourvu de solvants et autres produits chimiques fait également partie d’un mieux-être global, propice au développement des capacités de chacun. A. L.

Pas d’interdits, et une quête de l’harmonie Entre ce que souhaite un professionnel pour son entreprise et l’aménagement de ses espaces de travail, il y a souvent un monde. Utiliser le Feng-Shui pointe du doigt ces incohérences, mais y apporte aussi, et c’est là tout l’intérêt, des solutions souvent faciles à mettre en œuvre par ailleurs. « L’idée est de mettre en place un équilibre durable, poursuit Caroline Degrenne.

1. Tout en transparence, le bureau de direction bénéficie d’une vision globale et d’une circulation fluide des énergies. La plante et l’élément bois symbolisent, notamment, la croissance. 2. Cet open space de 200 m2 a été organisé par pôles de compétences. Les éléments « feu » (couleurs vives, matières PVC des sièges) et « terre » (panneaux acoustiques carrés) ont été privilégiés. 3-4. Les 100 m2 de l’étage de direction ont été organisés autour de la table de réunion centrale : elle permet de créer du lien avec l’ensemble des services. Pour faciliter la communication : atmosphère acoustique calme et élément « eau » (mur en feutre bleu foncé). 5-6. Cette start-up a choisi de créer un espace collaborateurs inspirant, basé sur le calme, la convivialité et la communication grâce aux éléments « métal » (couleur blanche et formes rondes), « feu » (couleur rouge) et « eau » (mur bleu foncé) qui permet de travailler autrement. 58


PHOTOS : HUMANSPACES

TENDANCEDÉCO

2

3

4

5

6

59


Tailleur pantalon Prince de Galles chez Cyrillus cette saison pour working mum audacieuse et fĂŠminine.

60


TENDANCEMODE

VERSION ANGLAISE

En attendant de voir si le Brexit aura le dernier mot sur le plan politico-économique, on tisse un lien étroit avec nos cousins britanniques du point de vue vestimentaire. Mode d’emploi.

O

Par Aurélia Lasorsa

PHOTO : SERVICES DE PRESSE

n le sait : la mode est un sempiternel recommencement. Ce qui présente un très gros avantage… à condition de conserver soigneusement les pièces phares qui pourront un jour faire leur grand retour. Cette saison, on ressort de notre placard tout ce qui nous rappelle une escapade londonienne. Évidemment, on évite le look Spice Girls, Buffalo blanches et street wear fluo – quoique ? –, et on mise sur l’élégance.

dit cuir, pas latex – mixer les tendances et afficher ses convictions sur son pull ou son T-shirt est toujours bienvenu. On adopte également volontiers les Doc Martens ou toutes bottes montantes à lacets, que l’on marie avec des vêtements classiques. Si l’attitude rebelle n’est pas votre tasse de thé, vous pouvez toujours faire le choix de la mode preppy : pantalon à pinces, polo à la coupe ajustée et blazer deviennent alors des indispensables. Là encore, cette saison, on joue avec les motifs et les couleurs. Histoire d’ajouter le brin de folie qui va bien.

Les incontournables Pour cet automne et jusqu’à la fin de l’hiver au moins, les boutiques regorgent de ce qui fait référence aux black cabs et à la Tamise. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en la matière, le tartan est roi. L'imprimé, que l’on doit d’ailleurs plutôt à l’Écosse, se décline aujourd’hui sur à peu près tout. Et si Burberry est un incontournable du genre, les autres marques ne sont pas en reste. On peut ainsi enfiler une petite jupe rouge, un manteau dans les tons de beige ou encore, plus simplement, une écharpe. Sachant que la mode anglaise pousse à l’excentricité, on peut sans sourciller marier cet imprimé à d’autres motifs. À nous les pois, le liberty et les rayures ! Que ceux qui veulent jouer la carte du chic et de la sobriété se rassurent, le tartan fonctionne aussi très bien avec de l’uni. Du reste, qui dit look britannique, dit aussi trench. À la fois pratique, parce qu’il protège nos vêtements de la pluie, et élégant, il fait cette année un come-back fracassant. En beige, bien sûr, et assorti d’une ceinture, toujours, pour éviter d’être prise pour Columbo.

Tout le monde en smoking Et enfin, oui, cet automne, quel que soit notre âge ou notre style, on enfile le costume. Ces messieurs twisteront un modèle un peu classique avec des accessoires bien pensés : chaussettes de couleurs ou à imprimés flashy. Ou adopteront un modèle plus original : en couleurs ou à motifs, pour les plus audacieux, ou arborant une coupe tendance, pantalon slim 7/8 recommandé. Mais c’est surtout nous, mesdames, qui allons pouvoir nous amuser avec le tailleur pantalon. À carreaux, version skinny ou jupe-culotte, ou encore version couture, avec des manches ballon ou des sequins, le costume s’adapte à toutes nos envies. Et on adore ! Comme pour les hommes, on évite le look trop classique avec des escarpins, mais on casse le style avec un t-shirt à l’effigie d’une groupe de rock, on enfile des sneakers à semelle XXL, voire des dad shoes colorées. Incontournables depuis plusieurs saisons. Vous l’aurez compris, avec le retour de la mode anglaise, on se fait plaisir. OutreManche, on n’a que peu d’interdits du point de vue vestimentaire (voire pas du tout) et on trouve forcément dans nos goûts personnels de quoi l’adopter. n

Plutôt punk-rock ou preppy ? On n’impose évidemment la crête vert fluo à personne ! En revanche, porter un accessoire clouté, adopter le look cuir noir – on a 61


TENDANCEMODE

Collaboration réussie entre Vanessa Seward et La Redoute Collections avec ce trench à capuche amovible à adopter dès les premières pluies de l’automne. 150 €.

Le tissu est italien mais le style, lui, est bien anglais. Ce manteau Vicomte A à la coupe droite joue sur tous les fronts, entre modèle classique et couleurs moins austères. 450 €.

Gant signe une collection automne/hiver librement inspiré du look preppy anglais.

On joue les Kate Middleton dans cette robe so british de Molly Bracken. 99,95 €.

Il n’y a pas de raison pour que les enfants ne prennent pas exemple sur nos cousins d’Outre Manche. La preuve avec ce tutu écossais Monoprix. 23,99 €. Du 3 au 8 ans.

Incontournable, la pièce Fred Perry pour ces messieurs. Pour changer du classique polo, on opte pour une chemise, à carreaux bien sûr. 130 €. 62

PHOTOS : SERVICES DE PRESSE

Cuir effet crocodile, tige haute et talons de 8 centimètres : Emma Peel n’a qu’à bien se tenir. Boden. 280 €.


LES PLUS BELLES MARQUES MODE, ACCESSOIRE, BEAUTÉ, ENFANT

PHOTOGRAPHIE RETOUCHÉE

OUVERT TOUS LES DIMANCHES DE 11H À 19H PRINTEMPS POLYGONE RIVIERA, 137 AVENUE DES ALPES - Tél. 04 83 53 40 00


PENSEZ HYBRIDE PENSEZ HYBRIDE

VIVEZ VIVEZ SUZUKI SUZUKI

TECHNOLOGIE SUZUKI TECHNOLOGIE SUZUKI

à partir de à partir de

10 10290 290€€

(1) (1)

AUCUN BRANCHEMENT AUCUN BRANCHEMENT

CONDUITE FLUIDE CONDUITE FLUIDE

HABITABILITÉ CONSOMMATION RÉDUITE OPTIMALE DE CARBURANT ET DE CO HABITABILITÉ CONSOMMATION RÉDUITE 2 OPTIMALE DE CARBURANT ET DE CO2

Suzuki N°2 des ventes hybrides en 2018. Immatriculations VP France 2018, source AAA. Suzuki N°2 des ventes hybrides en 2018. Immatriculations VP France 2018, source AAA. Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Ignis (l/100 km) : 4,3 - 4,8. Émissions CO₂ (NEDC-WLTP) : 98 - 117 à 109 - 127 g/km. Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Swift (l/100 km) : 4,1 - 5,3. Émissions CO₂ (NEDC-WLTP) : 94 Suzuki - 100 à Ignis 121 - (l/100 136 g/km. mixtes gamme Suzuki (l/100 km)g/km. : 4,3 -Consommations 5,5 – Émissions mixtes CO₂ (NEDC-WLTP) - 116Swift à 124(l/100 - 143 km) g/km. Consommations mixtes CEE gamme km) :Consommations 4,3 - 4,8. Émissions CO₂CEE (NEDC-WLTP) : 98 -Baleno 117 à 109 - 127 CEE gamme: 99 Suzuki :

4,1 - 5,3. Émissions CO₂ (NEDC-WLTP) : 94 - 100 à 121 - 136 g/km. Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Baleno (l/100 km) : 4,3 - 5,5 – Émissions CO₂ (NEDC-WLTP) : 99 - 116 à 124 - 143 g/km. (1) Prix TTC de la Suzuki Ignis 1.2 Dualjet Hybrid Avantage, hors peinture métallisée, après déduction d’une remise de 2 100 € offerte par votre concessionnaire Suzuki et d’une prime à la conversion de 1 (1) 500Prix   €**. relaréservée aux 1.2 particuliers valable pour tout achat d’unemétallisée, Suzuki Ignis neuve du 05/08/2019 au 30/09/2019, enerte France métropolitaine dans la limiteetdes stocks chez TTCOffde Suzuki Ignis Dualjet Hybrid Avantage, hors peinture après déduction d’une remise de 2 100 € off par votre concessionnaire Suzuki d’une primedisponibles, à la conversion 340 € - Suzuki 1.2 des Dualjet Pack Hybrid SHVS les concessionnaires Tarifsparticuliers TTC clés en main pour au 05/08/2019. Modèles présentés : Suzuki Ignis 1.2 Dualjet Hybrid en Pack : 13métropolitaine de 1   500   €**. Offparticipants. re réservée aux valable tout achat d’une Suzuki Ignis neuve du 05/08/2019 au 30/09/2019, France dans Swift la limite stocks disponibles, chez : 13 590 € et  Suzuki Baleno 1   .2 Dualjet 1305/08/2019. 950 €,  prime à laprésentés conversion (1 500Ignis €**) et 800 :€)13 déduites ces 3Swift véhicules,  hors peinture métallisée. 340 €pour - Suzuki 1.2 Dualjet Pack Hybrid SHVS : les concessionnaires participants. TarifsPack TTC Hybrid clés en SHVS: main au Modèles : Suzuki 1.2remise DualjetSuzuki Hybrid(1Pack **1 5   00 de prime la conversion aux dispositions du 950 décret€, n°  prime 2019-737 du 16 juillet(1 2019 aidesSuzuki à l’acquisition à la location peuhors polluants. Voirmétallisée. conditions 13€  590 € et àSuzuki Baleno conformément 1   .2 Dualjet Pack Hybrid SHVS: 13 à la conversion 500relatif €**) etaux remise (1 800 €)oudéduites pour des ces véhicules 3 véhicules,  peinture sur service-public.fr. (2) àImmatriculations VP France 2018, source AAA. du décret n° 2019-737 du 16 juillet 2019 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants. Voir conditions **1 5   00 €   de prime la conversion conformément aux dispositions sur service-public.fr. (2) Immatriculations VP France 2018, source AAA.

Garantie 3 ans ou 100 000 km au 1er erterme échu. Garantie 3 ans ou 100 000 km au 1 terme échu.

NICE - 3, Bd de l’Armée des Alpes - 04 22 52 60 28

ST LAURENT DU VAR - Parking face Cap 3000 - 04 22 52 60 38 CANNES - Bretelle montante de l’autoroute - 04 22 52 60 58

suzuki@mozart-autos.com - www.amadeus-automobiles.com


MOTEUR

+ de photos en téléchargeant l’application Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

1

TESLA M O D EL 3

LA TROISIÈME DIMENSION On l’attendait depuis plus de deux ans. La « petite » Tesla débarque enfin chez nous, où elle se vend comme des petits pains. Nous l’avons testée dans sa version la plus performante. Une expérience quasi initiatique.

PHOTO : SERVICE DE PRESSE TESLA

L

a Model 3 figure actuellement dans le peloton de tête des ventes de berlines premium en France. Étonnant ? Oui et non. Entre les commandes accumulées durant les deux dernières années et les nouvelles, nées de l’engouement pour la plus abordable des Tesla, elle s’est écoulée à plus de 3 200 exemplaires sur les six premiers mois de l’année 2019. Des débuts prometteurs pour celle qui doit permettre à la marque américaine d’atteindre une plus large diffusion. Pour y parvenir, Tesla compte aussi sur les ventes aux entreprises : comme les particuliers, elles ont droit au bonus écologique de

Par François Stagnaro

Découvrez la vidéo en téléchargeant Optimiste Côte d’Azur (App Store et Google Play)

65

6 000 €, un avantage auquel s’ajoutent l’exonération totale de la taxe sur les véhicules de société (TVS) et une déduction de base des amortissements non déductibles (AND) qui passe à 30 000 €. À cela s’ajoute une contribution à la baisse des émissions de CO2 de la flotte de l’entreprise, une diminution significative des dépenses de carburant, mais aussi d’entretien, etc. Un univers à part Cela dit, la séduction opère au-delà des aspects purement comptables : bien moins onéreuse que les Model S et X, la petite dernière de la famille Tesla


MOTEUR

2

1. Avec ses lignes fluides, ses poignées de porte affleurant la surface de la carrosserie et son grand toit panoramique, la Model 3 ne manque pas d’élégance. 2. Aucun bouton ne vient perturber la sobriété de la planche de bord. Tout passe par une immense tablette au centre, et par deux molettes multifonctions sur le volant. 3. Très accueillante pour ses cinq occupants, la Model 3 dispose aussi d’un vaste coffre à l’arrière, complété d’un petit compartiment sous le capot avant.

Rapide comme l’éclair Affichée au même prix qu’une Audi A4, une BMW Série 3 ou une Mercedes Classe C d’environ 250 ch, elle tient tête à une Porsche 911 Carrera 4S en passant de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes seulement. Collé au siège dans le plus

Versions Autonomie Standard Plus (275 ch) Grande autonomie (351 ch) Performance (462 ch).

À partir de 42 600 € (bonus de 6 000 € déduit). Modèle essayé (Performance) : 57 990 € (bonus de 6 000 € déduit).

Dimensions 4,70 x 1,85 x 1,44 (L x l x h, en m). 66

3

parfait silence, on vit une expérience initiatique hautement jouissive ! Et ses capacités sportives ne se limitent pas aux accélérations en ligne droite. Son centre de gravité très bas, ses trains roulants optimisés (fermes, mais sans excès) et sa transmission intégrale évoluée lui confèrent une vraie agilité sur parcours sinueux. Un régal ! Sans parvenir à atteindre les 530 kilomètres d’autonomie maximale annoncés par Tesla, nous avons tout de même pu rouler environ 400 kilomètres avec un seul plein. Une distance déjà confortable sur longs parcours pour aller d’un superchargeur à l’autre et recharger intégralement sa batterie en 1h30 environ. n

PHOTOS : SERVICE DE PRESSE TESLA

provoque au premier contact le même effet « waouh » que ses grandes sœurs. La poignée escamotable donne accès à un univers ultra épuré, sans équivalent dans la production automobile actuelle. Une fois accoutumé à cet environnement où toutes les fonctions se pilotent depuis la grande tablette centrale, on enclenche le mode « Drive » de notre modèle d’essai. Il s’agit de la version Performance qui, comme son nom l’indique, reçoit la motorisation la plus puissante de la gamme : 462 ch, développés par deux moteurs électriques alimentés par une batterie de forte capacité (77 kWh).


Abonnez-vous au fil Twitter @A8Trafic Avant votre départ, ayez le réflexe @A8Trafic !

#Sécurité

#Travaux

24h/24, 7j/7, retrouvez toute l’information trafic de l’autoroute A8 en temps réel.


Vivez l’authenticité… grandes tables et décor royal, le Negresco vous offre de merveilleuses fêtes de fin d’année. Noël scintillant, saint-sylvestre resplendissante, à la Rotonde, au chantecler ou au bar, les moments savoureux préparés par notre chef Virginie Basselot promettent d’être mémorables. et pour fêter la nouvelle année en famille, le Brunch royal du 1er janvier est l’expression même de nos traditions, celles du plaisir et de l’excellence. Alors découvrez vite nos menus sur www.lenegresco.com et réservez votre table au 04 93 16 64 00. La Rotonde à partir de 85 €/pers, Le Chantecler à partir de 180 €/pers, Brunch à 105 €/pers.

Hôtel

. 37 Promenade des Anglais . 06000 Nice . www.lenegresco.com

ARTO © NegRescO 2019

Réveillons au Negresco

Profile for Sopress - Presso

Optimiste Côte d’Azur N°21 (Octobre - Décembre 2019)  

Optimiste Côte d’Azur N°21 (Octobre - Décembre 2019)  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded