Issuu on Google+

03/09 FEV 12

LA GAZETTE DE LA LOIRE

Hebdomadaire Province OJD : 6575

20 RUE PORTE AIGUIERE 43000 LE PUY EN VELAY - 08 20 88 93 09

Surface approx. (cm²) : 683 N° de page : 8

Page 1/3

Saint-Etienne Les sociétés coopératives et participatives ont le vent en poupe en France. Dans h Loire, e 'est moins évident même si l'optimisme est dè mise , ' '~r '

Les scop vont-elles envahir •

_ "• *" _

la Loire ? E Id

LUI!

-

i . • •> ^^^

Oi

*

ntreprises traditionnelles dont l'actionnariat est constitué majoritairement de salariés-associés, les sociétés coopératives et participatives (autrefois sociétés coopératives ouvrières de production) ont pris une toute autre dimension au cours de ces dernières années. Crise du capitalisme traditionnel, envie des salariés de mieux s'impliquer dans la vie de leur entreprise ou opportunité de maintenir l'activité en cas d'échec dans la transmission... Le modèle des scop, comme on les appelle, a le vent en poupe comme on a pu le voir (même si ce fut un échec) dans la liquidation de Seafrance.

LE FREIN « MANUFRANCE »

SCOP 4097811300524/GRT/ARL/2

it

at

-

' -

-

..-.---

Dans la Loire, cet essor est moins évident. A ce jour, notre département compte dix-neuf sociétés coopératives et participatives, dont la dernière « Openscop » est née il y a quèlques mois. C'est beaucoup moins que les autres départements de la région RhôneAlpes comme le Rhône (101 entreprises) ou l'Isère (83 Scop). Une différence qui s'explique en grande partie par l'histoire. Retour trente ans en arrière. Fin 1980, le dépôt de bilan de Manufrance est acte. Mais la célèbre entreprise stéphanoise n'est pas morte. Une société coopérative ouvrière de production et distribution (scopd) voit le jour pour poursuivre l'activité. Malheureusement, rien n'y fait. L'histoire s'arrêtera quèlques années plus tard. Une fm douloureuse pour

Eléments de recherche : Toutes citations : - URSCOP RHÔNE-ALPES ou Union Régionale du SCOP RHÔNE-ALPES ou UNION RÉGIONALE DES ENTREPRISES COOPERATIVES DE PRODUCTION DE RHONE-ALPES ou UNION DES SCOP DE RHONE-ALPES - BRUNO LEBUHOTEL : ...


03/09 FEV 12

LA GAZETTE DE LA LOIRE

Hebdomadaire Province OJD : 6575

20 RUE PORTE AIGUIERE 43000 LE PUY EN VELAY - 08 20 88 93 09

Surface approx. (cm²) : 683 N° de page : 8

Page 2/3

nombre de Ligériens qui a constitué la pire des publicités pour ce type d'entreprises. « C'est vrai que l'historique Manufrance pèse lourd dans la balance. Cela a frappé l'inconscient collectif. Du coup, le nombre de scop dans la Loire est plus faible qu'ailleurs. Pendant des années, ce fut un frein. Mais une scop ne peut pas résoudre d'un coup de baguette magique une situation problématique » souligne Michel Rohan, directeur de l'Union régionale des scop de Rhône-Alpes.

« LA LOIRE POSSÈDE UN BON TERREAU POUR LES SCOP » Pourtant, cette situation commence à appartenir au passé. Du côté de l'union régionale des scop, on se veut même très optimiste pour le développement de cette forme de société dans la Loire. « Comme partout ailleurs, nous sommes de plus en plus sollicités par des porteurs de projets. Les demandes ont été multipliées par deux ces derniers mois, même si ce n 'est qu 'une solution parmi d'autres. La Loire n 'échappe pas à ce mouvement. A vrai dire, nous sommes même très confiants pour ce département. La Loire possède un bon terreau pour les scop. C'est un territoire d'avenir » souligne Michel Rohan dont la structure accompagne les personnes intéressées dans leur démarche maîs aussi les entreprises déjà en scop. Un optimisme qui s'explique en grande partie par l'important tissu de PME-PMI du département de la Loire. C'est généralement là que

SCOP 4097811300524/GRT/ARL/2

Le «frein Manufrance » autour des scop est en passe d'être levé. La Loire pourrait alors devenir l'un des territoires les plus dynamiques pour cette forme d'entreprise. les Scop peuvent se développer le plus facilement. Michel Rohart souligne aussi la forte implication des salariés ligériens dans leur entreprise, chose qui n'est pas si fréquente et qui peut favoriser le développement de ces entreprises. Enfin, il faut ajouter un élément conjoncture! : la transmission de plus en plus problématique des entreprises. « Dans cette situation, la scop peut être une bonne solu-

tion, même si je le répète ce n'est pas la seule, » ajoute Michel Rohart qui estime que la Loire voit aujourd'hui plus loin que Manufrance. Lorsqu'on sait que ce type d'entreprises possède un taux de survie largement supérieur aux sociétés classiques (57% contre 52%), ce n'est pas étonnant.

> JÉRÔME TRUCHON

Eléments de recherche : Toutes citations : - URSCOP RHÔNE-ALPES ou Union Régionale du SCOP RHÔNE-ALPES ou UNION RÉGIONALE DES ENTREPRISES COOPERATIVES DE PRODUCTION DE RHONE-ALPES ou UNION DES SCOP DE RHONE-ALPES - BRUNO LEBUHOTEL : ...


03/09 FEV 12

LA GAZETTE DE LA LOIRE

Hebdomadaire Province OJD : 6575

20 RUE PORTE AIGUIERE 43000 LE PUY EN VELAY - 08 20 88 93 09

Surface approx. (cm²) : 683 N° de page : 8

Page 3/3

«Le fonctionnement d'une scop est plus démocratique» ' '• '•*'

i

'.j i r • • • » . , --i1 ,

(

;

-,

(<

*

Spécialisée dans l'immobilier, la societe Cogecoop est une scop depuis plus 'de 30 ans. Son dirigeant Patrick Bayet en évoque les différents aspects x -

D

ans la liste des dix-neuf entreprises ligériennes qui possèdent le statut de société coopérative et participative, Cogecoop fait figure d'ancien combattant. Fondée en 1958, l'entreprise stéphanoise spécialisée dans l'immobilier s'est tranformée en scop en 1981. Son dirigeant, Patrick Bayet, a donc suffisamment de recul pour évoquer tous les aspects de ce format. « Dans l'absolu, nous sommes une entreprise comme une autre. Cogecoop est une société anonyme avec un capital, un conseil d'administration et un PDG. La seule différence, e 'est la composition de son actionnariat qui s'appuie en majorité sur des salariés-associés avec une particularité puisque chaque homme ou femme a une voix. Chez nous, l'intégralité des dix-huit salariés est associée et touche donc une participation aux bénéfices. Reste que dans les affaires, cette différence ne se voit pas, » explique le directeur de la société installée cours Gustave-Nadaud.

« C'est une philosophie différente, répond ie dirigeant de Cogecoop. Ce sont des gens ayant les mêmes valeurs qui se réunissent autour d'un projet. Maintenant, ce statu n 'est pas magique. Il faut une entreprise et un projet viable pour cela fonctionne. Pour moi, la société coopérative et participative est tout de même une solution d'avenir méconnue qu 'il faut développer. » Quoi qu'il en soit, cette solution fonctionne comme le montre Cogecoop depuis 1981.

>J.T.

« CELA PERMET DE LIBÉRER LES COMPÉTENCES » En revanche, dans la vie de l'entreprise, cela se ressent très bien. « Sachant que tous les salariés sont actionnaires, le management est plus participatif. L'avis de chacun est pris en compte quelque soit son poste. C'est logique car le fonctionnement d'une scop est plus démocratique. Du coup, l'implication dès salariés est plus forte. Chacun a envie de bien faire. Cela permet aussi de résoudre plus facilement d'éventuels conflits. Enfin, les salariés ont une grande autonomie. Cela permet de libérer toutes les compétences. Les personnes qui nous rejoignent n 'ont généralement aucun mal à s'inscrire dans le schéma de la scop. Elles demandent à devenir salarié-associé bien avant la période probatoire d'un an que nous avons fixé » souligne Patrick Bayet. Alors la scop, meilleure forme d'entreprise ? SCOP 4097811300524/GRT/ARL/2

Pour Patrick Bayet, le statut de scop change la vie à l'intérieur de l'entreprise.

Eléments de recherche : Toutes citations : - URSCOP RHÔNE-ALPES ou Union Régionale du SCOP RHÔNE-ALPES ou UNION RÉGIONALE DES ENTREPRISES COOPERATIVES DE PRODUCTION DE RHONE-ALPES ou UNION DES SCOP DE RHONE-ALPES - BRUNO LEBUHOTEL : ...


article la gazette 02.2012