Issuu on Google+

Mairie d’Onex | Paraît 9 fois par an | Tirage : 9’700 exemplaires | Responsable d’édition :  Pierre Olivier ( 022 879 59 59 ) p.olivier@onex.ch | www.onex.ch    

   

   

   

oneX  Magazine n° 23  |  Juin 2010

DOSSIER / Vous (f)êtes Onex célèbre le football

éDITORIAL Carole-Anne Kast, Maire d’Onex — ACTUALITé Nouvelles de la commune en bref — Jeunesse et action Communautaire Endettement des jeunes — Bâtiments Travaux d’été 2010 — Espaces verts Lutte biologique dans les espaces verts communaux — Finances Comptes 2009 — MOBILITé Tram, tram et colégram — Dossier Vous (f)êtes Onex – Mondial 2010 — Biodiversité La charte des jardins — Biodiversité La petite faune de nos jardins — Manifestation Inauguration du chemin de l’Echo — Sport Inauguration du terrain synthétique des Tattes — Vie pratique Les vertus du vinaigre blanc — Déchets Déchetterie mobile : prolongement de l’expérience — Écoles Rencontres entre écoliers et jardiniers — politique Parti Socialiste / Union Libérale-Radicale — politique Mouvement Citoyens Genevois / Parti Démocrate Chrétien — politique Les Verts / Union Démocratique du Centre — agenda Juin-Septembre 2010


2

Sommaire

éDITORIAL Carole-Anne Kast, Maire d’Onex

ACTUALITé Nouvelles de la commune en bref

Jeunesse et action Communautaire Endettement des jeunes

page 7

Bâtiments Travaux d’été 2010

page 8

Espaces verts Lutte biologique dans les espaces verts communaux

page 9

Finances Comptes 2009

page 10

MOBILITé Tram, tram et colégram

page 11

Dossier Vous (f)êtes Onex – Mondial 2010

Biodiversité La charte des jardins

page 14

Biodiversité La petite faune de nos jardins

page 15

Manifestation Inauguration du chemin de l’Echo

page 16

Sport Inauguration du terrain synthétique des Tattes

page 17

Vie pratique Les vertus du vinaigre blanc

page 18

Déchets Déchetterie mobile : prolongement de l’expérience

page 19

Ecoles Rencontres entre écoliers et jardiniers

page 20

politique Parti Socialiste / Union Libérale-Radicale

page 21

politique Mouvement Citoyens Genevois / Parti Démocrate Chrétien

page 22

politique Les Verts / Union Démocratique du Centre

page 23

agenda Juin-Septembre 2010

page 24

page 3 pages 4-5-6

pages 12-13

IMPRESSUM Magazine de la Ville d’Onex. Mairie, chemin Charles-Borgeaud 27, 1213 Onex mairie@onex.ch / www.onex.ch n°23 – Juin 2010 Responsable d’édition : Pierre Olivier, 022 879 59 59, p.olivier@onex.ch Graphisme: Sophie Neboux / Mise en page : Marianne Bousset Imprimerie : SRO - Kundig / Impression sur papier 100% recyclé / 9’700 exemplaires Prochaine parution le 2 septembre 2010

2010, année de la biodiversité

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


3

édito  |

Carole-Anne Kast

Carole-Anne Kast, nouvelle Maire d’Onex Pour cette dernière année de législature 2007-2011, Carole-Anne Kast endosse le rôle de Maire d’Onex, depuis le 1er juin 2010 et jusqu’au 31 mai 2011. Interview de Pierre Olivier OM : Mme le Maire ou Mme la Maire ou encore Mme la Mairesse. CAK : Le dictionnaire du langage épicène (ge.ch/égalité) permet d’utiliser chacune de ces dénominations. Pour ma part, j’opterai pour Mme le Maire pour éviter la confusion avec la consonance du mot « mère », mais je regrette que le terme véritablement féminisé « Mairesse » ne soit pas plus répandu en Suisse. OM : Quelle distinction faites-vous entre le fait d’être Maire et Conseillère administrative ? CAK : Cela ne change rien au quotidien. Chaque Conseiller-ère administratif-ve de l’exécutif a son domaine de compétence et travaille en collaboration avec les deux autres, dans un parfait esprit d’équipe. Le Maire n’a pas un pouvoir supérieur, mais plus de devoirs, en particulier celui de représenter officiellement la commune pour tout ce qui est protocolaire. OM : Quel bilan tirez-vous de ces trois années de législature ? CAK : Notre problème endémique reste nos faibles moyens financiers, qui nous obligent à être prudents, voire trop prudents au vu des comptes excédentaires de ces trois dernières années. Néanmoins, nous avons pu faire évoluer la situation dans plusieurs domaines. Au niveau de l’investissement citoyen des Onésien‑ne‑s, nous avons engagé le processus participatif des Contrats de quartier. Sur le plan social, l’accueil de la petite enfance doit faire un grand pas avec la contractualisation des mamans de jour, une reconnaissance qui permet aussi de professionnaliser leur activité, essentielle pour les familles. En ce qui concerne la sécurité, nous avons pu conjuguer nos efforts avec ceux de nos communes voisines, en mettant sur pied des patrouilles intercommunales et en élargissant ainsi les horaires de nos policiers municipaux. OM : Avez-vous des regrets ? CAK : Malgré la restructuration de la péréquation intercommunale, nos finances restent insuffisantes à cause des baisses d’impôts cantonales. Je regrette aussi que la rénovation de la Maison

Onésienne soit restée partielle, la Cité méritait qu’on investisse plus pour ce bâtiment. De manière générale, le manque d’argent génère un manque de personnel qui freine nos actions. OM : Qu’envisageriez-vous de faire avec un budget plus adapté aux besoins de la commune ? CAK : Une crèche de plus, 3 postes d’APM supplémentaires – mais la concurrence est rude sur le marché –, renforcer l’équipe des éducateur-trice-s du SJAC et acquérir des immeubles pour la Fondation Immobilière de la Ville d’Onex (FIVO). OM : Quels sont vos rêves pour Onex ? CAK : J’aimerais que l’on agisse en faveur d’une meilleure justice sociale entre les gens. On y travaille avec mes deux collègues. Mais avec un soutien plus fort du Conseil municipal, on pourrait faire davantage. Il faut trouver des solutions pour les personnes les plus précarisées, par exemple de meilleurs encadrements pour les enfants en difficulté, de meilleurs soutiens pour les ménages Onésiens. Mais notre commune n’a pas une grosse marge de manœuvre. Une des stratégies passe par une implication plus systématique des citoyen-ne-s dans la gestion de leur quartier. C’est le but du « Contrat de quartier », donner plus de pouvoir aux habitant-e-s, leur reconnaître ce statut d’expert-e-s de leur quotidien. J’espère que les Onésien-ne-s sauront saisir l’opportunité qui leur est offerte. Je souhaiterais également que les communes réussissent à trouver leur place dans le développement cantonal. D’une manière générale, l’Etat tend à se distancier de la population, alors que les communes basent leur gestion sur la proximité et la connaissance du terrain. L’Etat devrait prendre plus en compte les expériences communales, ce qui permettrait de valoriser nos savoirfaire communaux. OM : Quel message aimeriez-vous transmettre aux Onésien-ne-s ? CAK : Si la posture de Maire ne change rien et ne doit rien changer au niveau du travail quotidien, il est normal que le style change quelque chose au niveau symbolique. J’aimerais donc que les femmes et les jeunes se sentent à l’honneur par mon année de mairie.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


4

|  Actualité  |  Nouvelles de la commune en bref...

Actualité « Lumière pour Haïti » à « Vous (f)êtes Onex »

Haïti est mis à l’honneur dans le cadre de « Vous (f)êtes Onex – Coupe du Monde 2010 », organisé par le Service Jeunesse et Action Communautaire (SJAC), le mardi 22 juin. En collaboration avec « Lumière pour Haïti », vous pourrez y découvrir une exposition de panneaux informatifs sur « La perle des Antilles » avant et après le tremblement de terre. Les personnes fréquentant l’UpAdos (Unité de Prévention pour Adolescents) et le Café Communautaire ont fait preuve de créativité afin de mettre en avant ce qui les a touchés dans cet événement. Vous êtes invités à venir découvrir ce petit coin d’humanité sous le chapiteau et déguster quelques pâtisseries et mets haïtiens ! Le bénéfice de la vente sera reversé à l’association « Lumière pour Haïti », qui soutient différents projets en Haïti. Nous vous attendons donc le mardi 22 juin 2010, entre 16h et 23h, sur la place du 150e ! Au plaisir de vous y rencontrer.

Le volley à Onex, un beau succès

Au terme de la saison 2010, le Servette Star-Onex (SSO) tire un bilan très positif de l’année écoulée, avec premièrement, la belle promotion de l’équipe de 2e ligue féminine en 1re. Trois-quart de l’équipe étant des juniors, cette accession est survenue avec une année d’avance. Miser sur une vision à long terme de la formation, en intégrant des jeunes dans une équipe de 2e ligue, peut donc porter ses fruits. Deuxièmement, l’équipe masculine a terminé sa première année de ligue nationale B à la quatrième place du groupe Ouest.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Le SSO devient ainsi le troisième club masculin de Romandie, juste après Lausanne UC et Chênois. Enfin, le centre de formation Volley Jeunesse Genève Sud (VJGS), fruit de la collaboration de cinq clubs, comprend aujourd’hui plus de 200 juniors, ce qui en fait un des plus grands mouvements juniors du canton. Ce centre est spécifiquement dédié à la formation de jeunes âgés de dix à vingt ans et encourage les jeunes talents à travers une filière adaptée. Les résultats du VJGS n’ont pas manqué d’égayer le tableau : les garçons ont obtenu plusieurs titres importants (champion suisse 2009 moins de 15 ans en beachvolley, vice-champion suisse 2009 moins de 16 ans et tout récemment champion suisse 2010 moins de 16 ans) ! Ces bons résultats constituent une source de motivation pour l’avenir du club, en particulier pour toute l’équipe des entraîneurs bénévoles, dont l’engagement permanent est à saluer. Les objectifs pour la saison 2010-2011 seront de garantir des entraînements de qualité grâce aux formations continues des entraîneurs auprès de « Jeunesse+Sport » à Macolin et de poursuivre l’insertion de jeunes en 1e ligue et en LNB. La seule ombre au tableau se situe du point de vue financier: deux équipes en ligue nationale constituent une charge non négligeable, que ce soit par exemple au niveau des déplacements ou des frais d’arbitrage. Malgré le succès sportif et le soutien financier des autorités, sans qui le club serait loin dans les chiffres rouges, il manque encore quelques partenaires financiers prêts à soutenir le club… Deborah Chevalier et Vincent Sastr (079 693 63 46, www.ssovbc.ch)


5

Cours de français à Onex

La commune d’Onex, en partenariat avec l’Université Ouvrière de Genève (UOG) organise depuis quelques années des cours de français s’adressant à des personnes non francophones vivant sur la commune d’Onex. A travers l’apprentissage du français oral et écrit, les participant-e-s ont l’occasion de découvrir le fonctionnement de la commune, de lier des contacts avec d’autres habitante-s et de participer à la vie culturelle et sociale d’Onex. L’accent est mis sur les connaissances de base de la langue (orthographe, grammaire, conjugaison), mais également sur la compréhension de documents, tels que des articles de presse, des documents officiels. Différents thèmes pratiques en relation avec la vie communale sont abordés, tels que les instances politiques, les différents services de l’administration, les associations et les activités offertes sur la commune. Une nouvelle session sera organisée sur l’année scolaire 2010-2011. Le jour et l’heure de cours seront communiqués ultérieurement. Une participation de Fr. 100.— sera demandée à chacun-e. Deux séances d’information et d’orientation seront organisées à l’école François-Chavaz, ch. François-Chavaz 35 : mercredi 16 juin de 16h00 à 18h00, mercredi 15 septembre de 17h00 à 19h00. Inscription pour ces séances au 022 879 80 20 Pour plus d’informations vous pouvez contacter le Service Jeunesse et Action Communautaire au 022 879 80 20 ou par mail : sjac@onex.ch.

Atelier chant du SJAC

Séance d’information et d’inscription pour la prochaine saison 2010-2011 Ce cours permet aux élèves désireux de pratiquer le chant régulièrement, de le faire avec l’aide d’une professeure, qui les guidera dans la découverte d’eux-mêmes et leur permettra d’acquérir une technique vocale. Dans cet atelier, une partie enregistrement, ainsi qu’une prestation publique donneront aux élèves un aperçu de leurs progrès et de l’impact que le chant peut avoir sur le public.

Nouvelles de la commune en bref...  |  Actualité  |

Pour qui ? Les cours sont ouverts aux adolescents de 12 à 19 ans. Où ? Maison de la Musique. Quand ? Horaire défini avec l’animatrice. IMPORTANT : préinscriptions obligatoires pour la prochaine saison, dès le 1er juin du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 22h, par téléphone (022 879 80 20) ou sur place au SJAC. Les inscriptions seront traitées par ordre des préinscriptions reçues lors de la séance d’information qui aura lieu le lundi 14 juin, 19h30, à l’école François-Chavaz, ch. François-Chavaz 35. Pour plus d’informations vous pouvez contacter le Service Jeunesse et Action Communautaire au 022 879 80 20.

Inscription aux cours et ateliers du SJAC Saison 2010-2011

Les inscriptions pour les cours et ateliers du SJAC 2010-2011 auront lieu du 1er au 30 juin : du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 20h. Le programme des cours est disponible sur le site Internet : www. onex.ch et auprès du Service Jeunesse et Action Communautaire, ch. François Chavaz 35. Pour plus d’informations vous pouvez contacter le Service Jeunesse et Action Communautaire au 022 879 80 20 ou par mail : sjac@onex.ch.

Journée mondiale contre le travail des enfants

Le vendredi 11 juin à la Place des Nations, ne venez pas les mains vides ! Lors des éditions 2008 et 2009 de la Journée mondiale contre le travail des enfants, les écoliers-ère-s ont apporté avec eux des livres destinés aux enfants de l’autre bout du monde. Vu le succès recontré les années précédentes, chacun est aussi invité à apporter un livre pour enfant ou adolescent (roman, documentaire, etc.) et à y inscrire à l’intérieur un bref message d’amitié à l’intention du copain ou de la copine qui le lira. L’Office international du travail (OIT) se chargera d’acheminer et d’offrir ces ouvrages aux destinataires en Afrique de l’Est en votre nom.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


6

|  Actualité  |  Nouvelles de la commune en bref...

9 juin, dès 18h30, présentation de la Saison 2010-11

Présentation de la saison 2010-2011

Mercredi 9 juin dès 18h30 au Manège (127, route de Chancy), vous êtes invités à la présentation de la nouvelle saison des Spectacles Onésiens. Merci de confirmer votre venue par courrier électronique (spectaclesonesiens@onex.ch) ou par téléphone (022 879 59 99 l’après-midi) ou encore par fax (022 879 59 85).

Tous à vélo le long de la Via Rhôna !

Le 22 juin aura lieu le lancement d’un nouvel itinéraire balisé pour les vélos qui traverse tout le canton de Genève : la Via Rhôna. C’est le plus long itinéraire réalisé dans le canton: de la gare Cornavin jusqu’à la frontière près de Chancy, il traverse 10 communes, dont Onex et Lancy. Pendant tout l’été, un concours sous forme de jeu de piste le long du parcours sera proposé au public. Seul-e ou en groupe, en famille, jeunes ou moins jeunes, pourquoi ne pas tenter votre chance ? C’est l’occasion d’une magnifique balade à vélo à travers la campagne genevoise. Prolongement de la vélo-route qui commence au Glacier du Rhône, la Via Rhôna fait partie des itinéraires nationaux de la Suisse à vélo. Il s’inscrit aussi dans un projet franco-suisse, puisqu’au-delà de la frontière, à terme, il poursuivra son chemin jusqu’à la Méditerranée. Le 22 juin, jour de l’inauguration, sera consacré principalement au lancement de l’itinéraire en présence des médias et de différentes personnalités. Au rendez-vous : un court trajet à vélo accompagné d’une animation surprise. Pour toute information : www.ge.ch/mobilite ou Service de l’information et de la communication, DIM, Etat de Genève, tél. 022 546 76 00.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Confignon en fête

Les 28 et 29 août 2010, sur la place de l’Eglise à Confignon Venez découvrir le passé du village dans une ambiance festive et conviviale. Du samedi 14h au dimanche 14h, la paroisse catholique de Confignon, avec le soutien de la commune et l’aide de nombreuses associations villageoises, vous propose des animations historiques et culturelles. Programme Samedi : 1er spectacle de rapaces en vol / Les Archers genevois en démonstration / Course aux trésors pour petits et grands / Le Nez dans le Ruisseau : présentation et casting de figurants pour le tournage à Confignon du long métrage sur la vie de JeanJacques Rousseau / Exposition d’instruments anciens et moment musical à l’église / Les jeux anciens / Banquet avec ses sangliers à la broche / Animations tout au long de la soirée, avec possibilité de danser. Dimanche : Célébration œcuménique à l’église / Dès 11h: brunch avec animation musicale des Shufflers / Vers 13h, en clôture : « Feu la mère de Madame », de Georges Feydeau, par le Théâtralair / 14h environ : fin des festivités. D’ores et déjà, réservez votre week-end et venez nombreux, il y en aura pour tous les âges ! Le comité d’organisation


7

Endettement des jeunes  |  Jeunesse et action communautaire  |

Promotions citoyennes :

une première soirée thématique consacrée à l’endettement des jeunes La première soirée d’information thématique, organisée par le Service Jeunesse et Action Communautaire (SJAC) dans le cadre des Promotions citoyennes de la Ville d’Onex, a eu lieu le vendredi 30 avril au Café Communautaire. Elle était consacrée aux dettes et à tout ce qui tourne autour de la gestion de l’argent et des nouvelles responsabilités des jeunes nés en 1992, fêtant leur majorité civile et civique cette année. Mieux vaut payer en espèces « Le cheminement pour s’endetter est facile, mais celui pour se désendetter est très long », a expliqué d’entrée de jeu Elvia Cambier, la conseillère en rapport à l’argent, à la consommation et au désendettement qui a animé cette soirée. Elle a rappelé, aux jeunes présents, leurs droits, leurs devoirs et le fait qu’ils sont désormais responsables de toutes les décisions touchant à leur vie matérielle, scolaire, professionnelle et militaire, ainsi que des engagements financiers qu’ils prennent par l’unique geste de leur signature. Après une courte introduction durant laquelle elle a demandé aux jeunes Onésiens les 10 besoins qui leur paraissaient les plus importants et les 10 articles qu’ils achètent le plus, l’assistante sociale leur a expliqué la différence entre les paiements en espèces et ceux avec les cartes de magasins ou de crédit. Il est prouvé scientifiquement que nous dépensons plus lorsque nous payons avec de « l’argent plastique » qu’avec des espèces, car notre cerveau ne l’enregistre pas. Le mauvais exemple d’Oscar Elvia Cambier a ensuite exposé un cas fictif qui ressemble comme deux gouttes d’eau aux histoires qu’elle entend chaque jour et qui pourrait arriver si l’on ne fait pas suffisamment attention à la

manière de gérer l’argent. En deux ans et demi, un jeune de l’âge des nouveaux promus citoyens, Oscar, a accumulé 90’000 francs de dettes sans avoir pourtant dépensé de manière inconsidérée. Cette spirale exponentielle de dettes a commencé par la faute d’un budget où les frais fixes ont été sous-estimés, puis de quelques dépenses imprévues. Oscar a alors commencé à jongler avec ses multiples cartes de magasin et de crédit, puis à payer des intérêts élevés car il ne réussissait plus à régler toutes ses factures à la fin du mois. Il a ensuite pris un crédit pour rembourser ses découverts et ses mensualités fixes, comme le leasing de sa voiture qu’il ne parvenait plus à payer, avant de perdre complètement le contrôle de ses dépenses. Un tiers des jeunes endettés L’organisation de cette action de sensibilisation aux conduites menant à l’endettement est réellement très utile lorsque l’on sait qu’un tiers des jeunes Suisses font aujourd’hui des dettes. Les jeunes, régulièrement sollicités par les organismes qui leur proposent leur première carte de crédit dès leur majorité, sont d’ailleurs les plus gros consommateurs. Entre les fashion victimes, les mordus de l’électronique, les inconditionnels de la téléphonie mobile et l’achat incontournable de la première voiture, ils peuvent très rapidement tomber dans le piège. Une mésaventure qui ne devrait heureusement pas arriver à ceux qui ont pris part à cette soirée. Anne Buloz Les sites Internet www.maxmoney.ch et www.ciao.ch donnent de nombreuses informations utiles sur la manière de gérer son argent.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


8

|  Bâtiments  |  Travaux d’été 2010

Service des bâtiments et locations:

de nombreux travaux prévus cet été dans les bâtiments communaux

Comme chaque année, le Service des bâtiments et locations (SBEL) mettra à profit les vacances scolaires estivales pour effectuer toute une série de travaux dans les bâtiments communaux. Les deux plus gros chantiers – les préaux couverts de l’école du Bosson et les sanitaires de l’école des Tattes – ont chacun fait l’objet d’un projet de délibération voté au Conseil municipal.

qui date du début du siècle, sera remise en état en 2011. Une salle des maîtres unique sera crée à l’école du Bosson alors qu’une série de stores sera remplacée dans 6 classes de l’école des Racettes. Les revêtements de sol des classes de la montée G de l’école d’Onex-Parc seront pour leur part changés et des panneaux d’affichage seront installés dans les couloirs de tout l’établissement.

Travaux répartis sur deux étés La première partie des travaux prévus à l’école du Bosson a déjà été effectuée durant l’été 2009 (réfection de la toiture, réparation des faux-plafonds, de la menuiserie et du système d’éclairage ainsi que remplacement de 6 doubles portes d’accès extérieures). Il s’agira cette année de les terminer en refaisant les préaux couverts et les marquises, qui sont actuellement en très mauvais état, avec notamment d’importants travaux d’étanchéité. La réfection complète des quatre blocs wc-lavabos utilisés par les élèves de l’école des Tattes, votée en mars par le Conseil municipal, est elle aussi prévue sur deux étés (2010 et 2011). L’école étant la plus ancienne de la Cité-Nouvelle – elle a été construite en 1962 – de gros travaux de maçonnerie et de carrelage devront être effectués en plus de l’installation de nouveaux sanitaires, des amenées et des écoulements d’eau.

Un hangar pour les pompiers La construction du futur hangar des pompiers sera pratiquement achevée fin juin. La partie administrative, les vestiaires et les locaux de vie seront ensuite aménagés en juillet et en août à l’intérieur de la Maison de la Sécurité. L’inauguration officielle est d’ores et déjà prévue le 4 septembre ! Quant au chantier de la Maison Onésienne, il continue à avancer selon le planning prévu. Le gros-œuvre (démolition, façade, toiture) est en cours d’achèvement et les travaux de finition (revêtements de sol, faux-plafonds, pose de radiateurs, peinture, etc.) viennent de commencer. Le tout devrait être terminé en octobre.

Remises en état moins onéreuses Différents travaux, qui seront comptabilisés sur le budget de fonctionnement, sont également programmés dans les autres écoles onésiennes. Pour la troisième année consécutive, une salle de classe sera entièrement refaite à Onex-Village (sol, faux-plafonds, lumières et peintures). La dernière classe située dans ce bâtiment,

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Anne Buloz

Photo 1 : La réfection complète de quatre blocs wc-lavabos de l’école des Tattes commencera cet été. Photo 2 : Le gros-œuvre est en cours d’achèvement à la Maison Onésienne. Photo 3 : Une partie des préaux couverts de l’école du Bosson est actuellement en très mauvais état. Photo 4  : Le hangar des pompiers sera inauguré en septembre.


9

Lutte biologique dans les espaces verts communaux  |  Espaces verts  |

Il existe désormais de nombreuses solutions alternatives pour combattre les parasites

Les plantes qui poussent en serre ont été traitées contre les prédateurs sans produits phytosanitaires

Espaces verts :

les jardiniers communaux développent des expériences de lutte biologique Depuis le début de l’année, les jardiniers communaux évitent autant que possible l’utilisation des produits phytosanitaires pour le traitement des plantes. Ils privilégient désormais d’autres méthodes plus naturelles pour lutter contre les parasites. Un choix dont les effets positifs se répercutent bien évidemment sur l’environnement, mais également sur leur propre santé puisqu’ils sont les premiers exposés à ces produits toxiques. Une volonté de longue date « Cela fait longtemps que nous avions cette volonté d’essayer d’autres traitements pour combattre les prédateurs. Il existe désormais de nombreuses solutions alternatives et nous avons la chance de bénéficier des expériences déjà menées, notamment par la Ville de Genève. Il faut un très bon niveau de connaissance des insectes pour réussir à les neutraliser sans chimie. Nous pouvons faire des essais sans craindre les conséquences financières qui pourraient retenir par exemple certains producteurs. Mais cela nous prend plus de

temps », explique Simon Abele, le responsable des jardiniers. En février, les jardiniers ont débuté cette expérience, inédite à Onex, sur des cultures réalisées dans leur serre, avec des résultats positifs. Ils ont pu diminuer drastiquement les produits chimiques et lutter malgré tout efficacement contre les mouches blanches et les cochenilles farineuses. Les lâchers d’insectes auxiliaires en extérieur en sont encore à leurs débuts : « Nous avons fait nos premiers essais sur les trois grandes plates-bandes de rosiers de l’avenue des Grandes-Communes. Il s’agit de combattre les nombreux acariens — que l’on y trouve chaque année en raison des tilleuls plantés juste à côté — sans pour autant éliminer les auxiliaires . Les résultats, qui ne sont pas encore connus, seront de toute façon incomplets, car il y a de nombreuses choses que l’on ne peut pas contrôler, comme les précipitations ». Laisser faire la nature Les jardiniers utilisent par ailleurs d’autres produits tout aussi efficaces pour lutter

contre les maladies fongiques, comme les champignons, qui ravagent esthétiquement les rosiers, et les insectes qui diminuent les floraisons. « Nous laissons faire la nature et n’intervenons pas si la plante ne court pas de danger. Un équilibre se crée entre les parasites et leurs antagonistes. Nous n’avons par exemple rien prévu contre les pucerons. Nous commanderons des larves de coccinelles si nous en avons besoin », explique le jardinier Jean-Luc Besson. Il y a 10 ans, la Ville d’Onex avait déjà beaucoup réduit l’utilisation des herbicides et des traitements « Je me réjouis du développement de ce type de réflexion pour éviter la toxicité chimique. C’est un investissement, car les méthodes ne sont pas forcément simples. Il faut les apprivoiser. Je ne peux que féliciter le Service des espaces verts de ce choix qui contribue à la promotion de la biodiversité, l’une des plus anciennes démarches de développement durable dans le cadre de l’Agenda 21 », précise René Longet. Anne Buloz

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


10

|  Finances  |  Comptes 2009

Comptes 2009 excédentaires

Pour la troisième année consécutive, la Ville d’Onex enregistre des comptes annuels bénéficiaires. En 2009, l’excédent est d’environ 2 millions de francs. En 2008, il approchait les 3 millions et en 2007, il était de l’ordre de 1 million. Nous avons donc économisé, en 3 ans, plus de 6 millions de francs par rapport aux budgets et, en dix ans, les bénéfices accumulés représentent plus de 12 millions. Bien sûr, il faut modérer notre autosatisfaction dans le sens qu’une grande partie de ces bonis sont dus à des prévisions de recettes du Conseil d’Etat, au moment de l’établissement des budgets, inférieures à la réalité des comptes. Mais, d’une manière générale, et cette année particulièrement, les dépenses sont maîtrisées, voire inférieures au budget, et cela, nous le devons à notre administration. Notre Conseil administratif tient donc ici à remercier tous nos employés pour ces beaux résultats. Une question légitime se pose : de beaux bénéfices, et pourtant la dette continue d’augmenter ! La réponse se trouve dans les investissements. En dix ans, pendant que nous accumulions 12 millions de bonis, nous avons investi environ 38 millions en bâtiments, en écoles, en routes, etc. Pendant ce temps, la dette n’a elle augmenté que d’environ 12 millions. A coup sûr, si nous n’avions pas eu ces bénéfices, contribuant à l’autofinancement de nos investissements, la dette aurait augmenté considérablement plus. Il est toujours ennuyeux, pour le Conseiller administratif respon-

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

sable des finances, d’annoncer des bénéfices et de malgré tout dire : attention, cela ne va pas durer, et restons prudents. C’est pourtant le message que je veux vous laisser. Tout d’abord, il faut remarquer que la plus grande partie de ce bénéfice vient de la dissolution de la provision sur débiteurs. Cette diminution vient en grande partie de la diminution du solde des impôts dus au 31 décembre. Si les contribuables paient mieux, et plus vite leurs impôts, cela signifie aussi que nous aurons ces prochaines années moins de rattrapage d’impôts, donc moins de recettes fiscales comptabilisées. Ce phénomène s’ajoute à la baisse d’environ 15 % votée par le peuple et qui aura effet dès cette année 2010. Par ailleurs, on constate les effets de la crise sur le fonds de péréquation des personnes morales. Avec le nouveau système de péréquation, cette baisse en 2009 aura un effet négatif en 2011. Il faut donc rester extrêmement prudent et ne pas s’emballer en proposant de nouvelles dépenses non prévues actuellement cette année ou l’année prochaine. Philippe Rochat, Conseiller administratif délégué aux finances


11

Tram, tram et colégram  |  Mobilité  |

Tram Cornavin-Onex-Bernex : j’ai fait un rêve Julien : Quelle merveilleuse journée !

Julien : Que des bus et des trams ?

Amandine : Et quel beau rêve j’ai fait cette nuit !

Amandine : Des trams et des bus électriques et des piétons heureux !

Julien : Tu me racontes ? Amandine : J’ai rêvé que les travaux du tram étaient terminés. Julien : Ce sera fait dans une année. Amandine : Ne m’interrompt pas tout le temps. Il n’y avait plus de voitures sur la route de Chancy.  Julien : C’est un fantasme, ma belle ! Amandine : Entre les rails, on avait planté de l’herbe, des tulipes et des buissons de forsythias. Les enfants couraient sur des places aménagées à chaque carrefour. Plus de trottoirs, plus de bagnoles, rien que des bus et des trams.

Julien : Et des vélos ? Amandine : Oui, des vélos qui roulaient sur des bandes cyclables illuminées et surélevées. Julien : Et dans ton rêve, où passaient les voitures ? Amandine : On avait fait une large autoroute de contournement avec des parkings de délestage, et tout le monde prenait des navettes électriques ou des trains et des bus pour se rendre en ville. On avait même aménagé le Rhône avec des bateaux, genre « Mouettes » pour aller à Genève... Et tout le monde était content ! Julien : Dans ton rêve, c’était possible ça ? Amandine : Ben oui, et l’autoroute qui englobait tout le canton passait du côté d’Annecy. Julien : Ton rêve, c’est la ville de demain ! Amandine : Pourquoi qu’on ne pourrait pas rêver d’un canton sans voiture ? Pourquoi a-t-on besoin de voitures si les transports en commun sont bien organisés ? Pourquoi le piéton ne serait pas le roi dans sa ville ? Pourquoi ne met-on pas un péage pour les voitures qui doivent absolument se rendre en ville ? Julien : C’est vrai ! Amandine : Je rêve moi, d’une ville où les enfants pourront courir dans les rues, et où il fera bon vivre, où on ferait l’éloge de la lenteur ! Julien : On y viendra ma belle, mais il faut du temps… Danielle Meynet

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


12

|  DOSSIER  |  Vous (f)êtes Onex - Mondial 2010

« Vous (f)êtes Onex » du 22 juin au 11 juillet 2010 sur la Place du 150e

• Coupe du Monde 2010 • Mardi 22 juin  Ouverture du site à 16h 16h  MATCH : Mexique–Uruguay ou France-Afrique du Sud 18h15–20h  Cérémonie d’ouverture en présence des autorités municipales suivie d’un apéritif 18h15-18h30  Chants gospel proposés par l’association Lumière pour Haïti 18h45-19h10  Allocutions officielles 19h15-20h  Concert par les élèves de l’atelier chant du SJAC 20h30  MATCH : Nigeria-République de Corée ou Grèce-Argentine  Buvette « Pavillon » Association des Habitants d’Onex Cité  Buvette « Stand » Association Lumière pour Haïti et Kettely François (repas créole, punch haïtien)

Mercredi 23 juin Ouverture du site à 12h 12h-13h30  Casse-croûte géant Repas communautaire organisé par le SPPS de la Ville d’Onex. Ouvert à tous et toutes, participation de 6 frs (gratuit jusqu’à 12 ans). Sur inscription au SPPS (022 879 89 11) 13h30-16h  Thé dansant animé par Musica Fiesta et organisé par le SPPS. Ouvert à tous et toutes, gratuit 14h45-16h  Animations pour les enfants proposées par le Jardin Robinson : atelier dessin, stand maquillage, jeux, etc. 16h  MATCH : Slovénie-Angleterre ou USA-Algérie 18h15  Démonstration de cours « Selfdéfense Seniors » soutenus par le SPPS 18h30  Démonstration de sports de combat par le Yamabushi Club 19h  Démonstration d’arts martiaux par le Club Vovinam Viet Vo Dao 20h30  MATCH : Ghana–Allemagne ou Australie–Serbie  Buvette « Pavillon » Association Gëzuar  Buvette « Stand » Association L’Echo d’Onex Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Jeudi 24 juin  Ouverture du site à 16h 16h  MATCH : Slovaquie–Italie ou Paraguay–Nouvelle-Zélande 17h-19h  Osez défier les aîné-e-s de l’Amicale de la Pétanque à ce jeu de boules ! 18h30–19h30  Concert de l’Ondine Genevoise 19h30-20h  Concert de la Fanfare municipale d’Onex 20h30  MATCH : Danemark-Japon ou Cameroun-Pays-Bas  Buvette « Pavillon » Association Belle-Cour (ABC)  Buvette « Stand » Association L’Echo d’Onex

Vendredi 25 juin Ouverture du site à 16h 16h  MATCH : Portugal–Brésil ou Corée– Côte d’Ivoire 16h30-18h30 Espace animations pour enfants de 4 à 12 ans, proposé par l’APEOP : stand maquillage, jeux divers 18h30-22h Espace animations pour enfants de 4 à 12 ans, proposé par le Service Prévention Sociale et Promotion de la Santé de la Ville d’Onex (SPPS) 18h30–19h15  Démonstration du Club GO (Gym-Onex) et de la Rock Dance Company-Club Onex Meyrin (rock acrobatique) 19h30  Remise des prix du concours « Clips et Affiches Prévention (SPPS) » 20h30  MATCH : Chili–Espagne ou Suisse-Honduras  Buvette « Pavillon » Association des Parents d’Elèves d’Onex Parc (APEOP)  Buvette « Stand » Association Rock Dance Company

Samedi 26 juin  Ouverture du site à 14h30 14h30-16h  Animations pour enfants par Lucien Thaon : jonglage, magie, ballons 14h30-16h  Animations pour enfants par le Jardin Robinson : stand de maquillage, jeux, etc. 15h-18h  Balades à poneys par La Gavotte 16h  MATCH : 8e de finale dès 16h SPPS : Dégustation de cocktails sans alcool préparés par de jeunes Onésien-ne-s (SPPS) 18h30-20h  Danses du monde : Cultures associées (danse orientale). Association Gëzuar (danse albanaise) 20h30  MATCH : 8e de finale  Buvette « Pavillon » Football Club d’Onex  Buvette « Stand » Cultures Associées

Lundi 28 juin Ouverture du site à 16h 16h  MATCH : 8e de finale 18h30-20h Sur écran géant : tournoi de foot sur console de jeux, inscriptions sur place de 16h à 18h 20h30  MATCH : 8e de finale  Buvette « Pavillon » Association SRD Galaica Onex  Buvette « Stand » Association Gëzuar

Mardi 29 juin  Ouverture du site à 16h 16h  MATCH : 8e de finale 18h30-19h  Démonstration de Discgolf 18h30-19h30  Batterie sur déchets par Jean Rochat, en collaboration avec le Service des Infrastructures Publiques et Environnement (SIPE) : Démonstration interactive 19h30-20h  Tambours japonais 20h30  MATCH : 8e de finale  Buvette « Pavillon » Association Discgolf  Buvette « Stand » Stand de crêpes


13

Vous (f)êtes Onex - Mondial 2010  |  DOSSIER  |

Samedi 3 juillet Ouverture du site à 14h30 14h30-16h  Atelier de danse africaine et percussions par l’Association Limanya 14h30-16h  Animations pour enfants par Lucien Thaon : jonglage, magie, ballons 16h  MATCH : QUART DE FINALE dès 16h  Dégustation de cocktails sans alcool préparés par de jeunes Onésien-ne-s (SPPS). Stand de crêpes par l’association Nouvelle Planète 18h30–20h  Contes africains Démonstration de danse africaine par la troupe Kinkiliba 20h30  MATCH : QUART DE FINALE  Buvette « Pavillon » Jardin d’enfants- Garderie « Le Bocage »  Buvette « Stand » Association Texas Star. Spécialités culinaires du Sénégal par Adama

Mardi 6 juillet  Ouverture du site à 16h 18h30-20h  Danses du Monde. Square Danse par Texas Star. Reggaeton, salsa, merengue, bachatapar Carlito Macumba Danse orientale. Danse traditionnelle mexicaine par Palenque 20h30  MATCH : DEMI-FINALE

Mercredi 7 juillet Ouverture du site à 16h 16h-20h  Démonstration et animations d’échecs par le Club des Amateurs d’Echecs de Genève  18h30-22h Espace animations pour enfants de 4 à 12 ans, proposé par le Service Prévention Sociale et Promotion Santé de la Ville d’Onex (SPPS) 18h-20h  Disco par DJs Speed-Backstyle 20h30  MATCH : DEMI-FINALE  Buvette « Pavillon » Association SRD Galaica Onex  Buvette « Stand » Mounted Games Association Switzerland

Vendredi 9 juillet Ouverture du site à 16h 17h-19h  Défis de tirs aux buts et de jonglage 20h-20h30  Concert de rapp par A2LA et CFR 21h-22h  Concert de l’1kredul  Buvette « Pavillon » Association Gëzuar  Buvette « Stand » La section jeunes de l’AHOC

 Buvette « Pavillon » Association SRD Galaica Onex  Buvette « Stand » Mounted Games Association Switzerland

Samedi 10 juillet Ouverture du site à 16h 16h-18h  Venez essayer la poterie avec Christelle Parizot, animatrice de l’atelier poterie du SJAC 17h30-18h30  Concert de Jacky Lagger, chanteur pour enfants, avec son spectacle « La bonne énergie » 19h-20h  Concert de Mariana Correia, chanteuse de fado dès 16h  Dégustation de cocktails sans alcool préparés par de jeunes Onésien-ne-s (SPPS) Stand de crêpes par Nouvelle Planète 20h30  MATCH : PETITE FINALE  Buvette « Pavillon » La section des Samaritains d’Onex-Confignon  Buvette « Stand » Association du Chœur Mixte Le Moléson

Dimanche 11 juillet Ouverture du site à 11h 11h-17h  Vide-grenier organisé par l’Association des Habitants d’Onex Cité (AHOC), sur inscription auprès de l’AHOC (022 792 57 20) Marché artisanal et équitable 18h-20h30  Repas multiculturel – cuisines du monde sous forme de buffet canadien : venez faire partager et découvrir votre plat préféré ! 19h30-20h  Cérémonie de clôture : allocutions officielles et remise des prix pour les concours de dessin, tirs au but et jonglage 20h30  MATCH : FINALE  Buvette « Pavillon » Association des Habitants d’Onex Cité  Concours Votez pour votre dessin préféré dans le cadre du concours « jouons au foot avec fair-play »

Tous les jours, de nombreuses animations prévues sur la Place du 150e

 Concours Concours de dessin « jouons au foot avec fair-play » Concours de tirs aux buts Concours de jonglage Concours INOBAT : amenez vos piles, accumulateurs et téléphones mobiles usagés (22 juin)

 A disposition Grill public : amenez vos grillades ! Jeux divers pour les enfants Raquettes et balles de tennis de table Boules de pétanque

 Animations SJAC pour enfants Atelier dessin (en semaine de 16h30 à 18h) Atelier maquillage (de 18h30 à 20h)

 Stands d’information Informations Déchets par le SIPE de la Ville d’Onex (22 et 29 juin) Exposition sur Haïti par les jeunes de l’UpAdos en collaboration avec Lumière pour Haïti (22 juin) « Le respect, ça change la vie » animé par le Groupe des Concierges Citoyens d’Onex (GCCO) et Monsieur ABT (22 juin)

Pour le programme complet, veuillez vous reporter à la brochure spécifique, disponible au Service Jeunesse et Action Communautaire (35, ch. François Chavaz), à la Mairie et dans les commerces onésiens.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


14

|  Biodiversité  |  La charte des jardins

La charte des jardins :

un engagement emblématique pour protéger la vie des petits animaux de nos jardins 2010 est l’année internationale de la biodiversité. A cette occasion, la Ville d’Onex souhaite reprendre son action concernant la Charte des jardins. En 2008, la Ville d’Onex a initié cette démarche auprès des habitants du chemin François-Chavaz, afin de relever l’intérêt des personnes disposant d’un jardin pour la préservation de la biodiversité et de la petite faune. Cette année, elle élargit son action en proposant la Charte des jardins aux quelque huit cents résidents en habitats individuels de la Commune d’Onex, excepté le chemin FrançoisChavaz. L’objectif est de sensibiliser les intéressés à la protection de la nature afin de pouvoir en admirer les beautés fragiles et les bienfaits le plus longtemps possible. La Charte des jardins propose dix bonnes pratiques pour soutenir la biodiversité dans son jardin. Elle est née d’une initiative des Services cantonaux de l’énergie et de l’environnement devant le constat d’une évolution inquiétante dans nos communes, quelle que soit la zone concernée. En effet, la disparition des haies naturelles, le morcellement des parcelles et le cloisonnement des propriétés, la raréfaction des prairies et des cultures, l’utilisation de pesticides et d’herbicides augmentent sensiblement les difficultés des hérissons, oiseaux, écureuils, papillons… à se reproduire et à se nourrir. La Charte révèle les engagements à prendre concernant l’entretien et l’aménagement de son jardin. En voici quelques-uns : Mettre son jardin en réseau avec les jardins voisins en laissant un passage dans le mur ou le grillage, afin que les hérissons et les écureuils puissent circuler pour trouver de la nourriture ou un abri, sans avoir besoin de sortir sur les routes et craindre de se faire écraser par les voitures.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Eviter l’utilisation de biocides (herbicides ou pesticides) qui tuent les insectes représentant la nourriture de la petite faune et qui polluent les nappes phréatiques. De plus, certains insectes sont des auxiliaires (c’est-à-dire des régulateurs naturels des populations de ravageurs) comme les coccinelles ou les guêpes qui se régalent des pucerons. Les abeilles et les papillons, en recherchant le pollen des fleurs, rendent possible la pollinisation de celles-ci. Planter des arbustes sauvages de différentes espèces indigènes pour apporter une alimentation de graines et de fruits, à différentes moments de l’année. Les haies constituées d’une même espèce, comme le thuya ou le laurier, sont pauvres en nourriture. En signant la Charte des jardins, le titulaire s’engage à respecter du mieux qu’il peut les pratiques conseillées. Il reçoit à cette occasion un emblème, offert par la mairie d’Onex, qui témoigne de son engagement et bénéficie des conseils d’un représentant de la Charte. Cette signature n’engage aucun frais de sa part, mais l’implique moralement. Au moment où cet article est rédigé, plus de 60 personnes ont signé la Charte. Préserver la nature, c’est pouvoir maintenir un cadre de vie agréable et protéger des ressources nécessaires à notre vie sur la planète Terre. Alors admirons-la et protégeons-la ! Pour plus de renseignements : http://energie-environnement.ch/ maison/jardin/charte-des-jardins. Marie Lance, Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD)


15

La petite faune de nos jardins  |  Biodiversité  |

La petite faune de nos jardins : les hérissons Le hérisson fait partie des mammifères insectivores de la famille des erinacéidés. Sa longévité ne dépasse pas 10 ans, mais sa moyenne d’âge dans la nature est de 2 ans, car plus du tiers de sa population périt chaque année. On rencontrera le hérisson partout où il peut trouver gîte et nourriture : en lisière de forêt, dans les prés bordés de haie (paysage de bocage) ou dans les parcs et jardins. Dans nos jardins, on le dénichera plutôt sur le tas de compost où il trouve les insectes nécessaires à son alimentation. Le hérisson est un animal semi-nocturne. La nuit est consacrée à la chasse. Dès le crépuscule, il cherche sa nourriture composée d’insectes, de vers, d’escargots, de limaces, d’œufs, de fruits et de baies. Occasionnellement, il s’attaque aux serpents, lézards, rongeurs, batraciens et oiseaux nichant à terre. Il passe la journée dans un gîte qu’il aménage avec des feuilles, ou sous un buisson, et n’effectue que de rares sorties diurnes. A la fin de l’automne, il commence à chercher un endroit pour hiberner, sous un tas de bois, un tas de feuilles, sous un arbuste ou tout autre endroit à l’abri du froid et du vent. Une fois le site idéal trouvé il s’aménage un petit nid capitonné de mousse et de feuilles. Dès que la température chute en dessous de 10° C, il entre en léthargie, mais se réveille brièvement de temps à autre lorsque la température devient trop basse. A chaque réveil, il épuise ses réserves énergétiques, ce qui peut lui être fatal pour passer le reste de l’hiver. Le réveil définitif se fait au printemps, vers le mois d’avril, quelles que soient les conditions climatiques. Les problèmes rencontrés par les hérissons La vie du hérisson n’est pas facile. Beaucoup de facteurs font que ce petit animal disparaît peu à peu de nos régions : accidents dus au trafic routier ; prédation (principaux prédateurs: blaireau, hibou

grand-duc, renard, sanglier, buse variable, chien, chat, fouine) ; noyade dans les piscines, chute dans les trous ; etc. L’évolution de notre environnement – disparition du bocage  ; disparition des petits bois ; cloisonnement trop parfait de nos jardins ; ingestion d’insectes déjà contaminés par des pesticides – a également un impact négatif. Pour éviter que les hérissons ne s’empoisonnent avec les granulés anti-limace, ou avec les limaces elles-mêmes, il existe une méthode de lutte biologique ayant de bons résultats. Comment aider les hérissons ? On peut maintenir les haies, ou si besoin en planter. En cas de disette fortement prolongée ou en périodes de longue s��cheresse, il est recommandé de leur donner à manger (restes de repas, uniquement), et à boire (eau ou lait).  On peut encore réparer un abri protégé des courants d’air, de l’ensoleillement direct et de l’humidité, installer une planchette rugueuse sur le bord de vos bassins pour qu’il puisse s’y agripper et ressortir, et enfin laisser une ouverture d’au moins 10 cm dans le bas des clôtures de jardin. A éviter… Il ne faut pas brûler les tas de feuilles mortes en hiver et au printemps, ne pas déranger une famille hérisson au nid. Il ne faut jamais séparer les jeunes de leur mère, et éviter « d’enlever » un hérisson que l’on trouve dans la nature : il peut s’agir d’une mère à la recherche de nourriture pour ses petits. Si l’on donne à manger toute l’année aux hérissons de notre jardin, on risque de le détourner de ses proies naturelles. Il ne faut pas non plus perturber un hérisson pendant son sommeil hivernal et épandre des produits chimiques dans son jardin.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


16

|  Manifestation  |  Inauguration du chemin de l’Echo

Inauguration du chemin de l’Echo Le chemin de l’Echo a été inauguré le 3 mai dernier, en présence de l’Echo d’Onex — massivement représenté et qui a gratifié l’assistance d’un concert — des riverains, représentés par M. François Dieu, directeur d’Implenia, et des Autorités onésiennes — le président du Conseil municipal Pierre-Jean Bosson et le Conseil administratif. Un petit peu d’histoire, avec René Longet Donner un nom est toujours un acte créateur. On décide comment une entité sera appelée, par quel terme elle sera connue. On donne un nom à ce qu’on a créé, on donne un nom à un enfant...  Qu’est-ce qui a été créé ici ? Il y avait autrefois sous nos pieds un petit vallon conduisant vers le Rhône, appelé le Nant des Communes, Voici quelques décennies on avait l’habitude de combler ces dépressions et rien de mieux pour le faire que de les utiliser comme décharge pour déchets ménagers. Ainsi en 1957 le nant fut-il canalisé, et le vallon mis à disposition de la voirie Ville de Genève pour quelques années. L’eau coule toujours, sous 30 mètres de matériaux. Puis on a permis l’installation des jardins familiaux. Dans les années 90 une petite zone d’activité économique a été définie ici et dans les années 2000 la décharge a été traitée, soit les eaux de percolation traitées et le méthane dégagé par la fermentation amené à un brûleur. Puis on a sur des pieux bien arrimés commencé à construire sur les bords de l’ancien nant.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Aujourd’hui au terme de cette histoire, nous avons le plaisir de voir ici s’édifier un nouveau quartier, un pôle d’activités et de logement, qui amène ces emplois et cette mixité de l’habitat tant nécessaires sur notre commune. Grâce à Implenia qui a choisi ce site magnifique en bordure de notre majestueux Rhône, grâce à toutes les activités qui ont pu s’implanter dans cet immeuble, Onex connaît de nouvelles impulsions. Et nous avons pu lire dans la revue économique Bilan qu’Onex était la collectivité publique qui en Suisse romande avait créé le plus d’emplois, fruit du travail de longue haleine des magistrats qui se sont succédé aux responsabilités. Le chemin de l’Echo fait écho à tout cela. Ce nom est dû à notre collègue Philippe Rochat, car c’est lui qui a pensé à cette désignation quand il a été question de trouver une dénomination. Echo pour rendre hommage à la plus ancienne de nos associations onésiennes, l’Echo d’Onex qui a fêté récemment son centenaire, trait d’union entre l’Onex village d’autrefois et Onex ville de nos jours, la chorale l’Echo d’Onex. Chorale dont le grand-père de notre collègue était précisément le directeur. Mais évocation aussi de ce qui se passe ici et qui est si important, l’économie. Pas les économies budgétaires que nous devons faire depuis 50 ans mais l’économie, la vraie, celle qui créée ici des emplois et des activités.


17

Inauguration du terrain synthétique des Tattes  |  Sport  |

15 mai 2010 : inauguration du terrain synthétique des Tattes La pratique du sport, que ce soit le sport pour et de tous, ou le sport d’élite, qui fait rêver tout un pays, fait partie des enjeux aujourd’hui de santé, de citoyenneté, d’apprentissage du respect de règles, de la vie en groupe. Le football est certainement un des sports les plus universellement populaires, et bientôt tous les regards se tourneront vers les beaux paysages de l’Afrique du Sud, pour voir évoluer le fameux ballon rond. D’ailleurs rendez-vous à « Vous (f)êtes Onex » pour suivre les matches en bonne compagnie ! Si chez nous – et ailleurs – jeunes et moins jeunes peuvent s’adonner à leur passion, c’est toujours grâce à un partenariat entre les clubs de football, dans lesquels s’engagent sans compter de nombreux bénévoles, et les communes, qui mettent à disposition les équipements et soutiens nécessaires. A Onex, les autorités municipales ont

toujours été présentes dans l’appui au sport. En termes d’équipements pour le football, les crédits nécessaires ont été accordés voici 10 ans pour un nouveau terrain au stade, une extension des vestiaires peu après et maintenant le premier terrain synthétique d’Onex. En tant que Conseiller administratif délégué aux sports et aux infrastructures publiques, je ne peux que m’en réjouir. Ainsi lorsque le Conseil municipal à l’unanimité de ses membres a demandé en début de législature qu’un terrain en gazon synthétique soit réalisé encore au cours de cette législature, nous nous sommes mis avec enthousiasme au travail: un consensus a rapidement été trouvé pour que ce soit au cœur de la Cité que soit réalisé le premier terrain synthétique d’Onex. Ouvrir cette nouvelle possibilité dans le quartier des Tattes est plus qu’un symbole de l’attention que nous souhaitons accorder à ce quartier. C’est un soutien fort et un

appui concret à la population. En effet avec un tel terrain, indépendant des aléas de la météo, il sera possible de pratiquer bien davantage que maintenant le sport. Il sera ouvert à nos clubs de football bien entendu en premier lieu, FC Onex et FC Galaica, mais aussi aux élèves de l’école des Tattes et au quartier. Réseau d’enseignement prioritaire, contrat de quartier, réhabilitation urbaine, aménagement des places du 150e et du Marché, bientôt, du parc du Gros-Chêne, prestations de sécurité, d’intégration et sociales, enterrement des containers à déchets, modération du trafic, sont d’autres axes d’intervention pour soutenir la Cité en général et ce quartier en particulier. Le nouveau terrain synthétique s’inscrit clairement dans cette orientation. René Longet, Conseiller administratif délégué

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


18

|  Vie Pratique  |  Les vertus du vinaigre blanc

Le vinaigre blanc, c’est magique à la maison… Le vinaigre blanc est la solution rêvée pour faire un ménage écologique et économe dans toute la maison. Découvrez toutes les facettes magiques de ce produit. Désodoriser votre siphon : verser un verre de vinaigre blanc, puis faire couler de l’eau froide. Déboucher une canalisation : verser un verre de bicarbonate de soude dans la canalisation, puis un verre de vinaigre blanc. Les deux produits vont mousser en se mélangeant et nettoyer ainsi le conduit. Laisser agir pendant quelques minutes, puis rincer à l’eau chaude pendant plusieurs minutes. Désinfecter et nettoyer les planches à découper : en la frottant avec une éponge imprégnée de vinaigre blanc ; si la planche à découper est fortement marquée, on peut aussi la laisser tremper directement dans du vinaigre blanc pendant 5 à 10 minutes. Dégraisser : pour les plats sales et gras, ajouter une petite cuillère de vinaigre blanc dans le lave-vaisselle. Nettoyer lave-linge et lave-vaisselle : rien de tel qu’un cycle à vide avec du vinaigre blanc pour l’entretien de votre lave-linge ou de votre lave-vaisselle. Détartrer une cafetière ou une bouilloire : verser un verre de vinaigre blanc dans votre cafetière, compléter avec de l’eau et mettre en route la cafetière à vide. Pour le rinçage, faites tourner deux cycles avec de l’eau uniquement. Procéder de même pour une bouilloire. Nettoyer le four à micro-ondes : placer un bol au milieu du micro onde rempli aux 2/3 d’eau et 1/3 de vinaigre blanc. Faire tourner le micro-ondes à pleine puissance, pendant 4 à 5 minutes, pour que la vapeur du mélange se répande partout, puis retirer le bol et passer un coup d’éponge. Nettoyer les fenêtres : mélanger 1 dose de vinaigre avec 5 doses d’eau et l’on obtient un produit nettoyant très efficace pour les vitres.

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Dégraisser la cuisine : imprégner un chiffon de vinaigre blanc pour enlever la graisse qui s’est déposée sur les murs, les dessus de frigos ou d’étagères. Enlever les taches d’urine et l’odeur d’animaux sur la moquette : mélanger 1 dose de vinaigre pour 3 doses d’eau ; mouiller un chiffon, et tamponner la tache plusieurs fois. Nettoyer les robinets : humidifier du papier ménage avec du vinaigre blanc, et enrouler celui-ci autour des robinets : ils seront détartrés et désinfectés. Nettoyer et faire briller le lino : verser un demi-verre de vinaigre blanc dans un seau d’eau et nettoyez votre sol avec cette solution. Nettoyer la cuvette des toilettes : mettre une cuillère à soupe de vinaigre blanc dans une bouteille spray et compléter avec de l’eau ; le vinaigre blanc est un parfait désinfectant. Prévenir les moisissures dans la douche et la salle de bain : en frottant les parois de la douche et de la salle de bain avec une éponge imbibée d’eau et de vinaigre blanc, on nettoie et on empêche les moisissures de revenir. Déboucher la pomme de douche : les dépôts de calcaire peuvent obstruer la pomme de douche ; la placer dans un pot et la couvrir complètement de vinaigre blanc ; laisser agir au moins 6 heures, puis rincer. Enlever la rouille : faire tremper les objets rouillés dans du vinaigre blanc non dilué. Faire briller le cuir : mettre un peu de vinaigre sur un chiffon, frotter le cuir avec, puis essuyer à l’aide d’un chiffon propre. Nettoyer les lunettes : placer une goutte de vinaigre sur le verre et frotter avec un coton. Faites briller les chromes : verser un peu de vinaigre sur un chiffon, puis polir les chromes pour les nettoyer et les rendre brillants.


19

Déchetterie mobile : prolongement de l’expérience  |  Déchets  |

Allo, vous pouvez venir chercher mon canapé ? L’association Partage propose un service de ramassage à domicile pour se débarrasser de ses encombrants. Cette prestation payante est une solution complémentaire à la déchetterie du samedi. Le tarif est réduit à 10 francs pour les personnes AVS et AI. Vous téléphonez, ils viennent. Deux hommes, sur des vélos électriques traînant une carriole grillagée derrière eux. Ce service de débarras à domicile, spécifiquement mis en place pour Onex, est une bonne alternative à la déchetterie du samedi. Et contrairement à d’autres villes comme Genève ou Carouge, ces collecteurs d’encombrants montent jusque dans votre appartement et ne vous demandent pas de descendre vos affaires sur le trottoir. Plus la peine de s’embêter avec l’ascenseur. Plus la peine non plus de salir sa ville. Pour cela il suffit d’appeler au 078 692 90 80 dans la semaine et de prendre rendezvous pour le samedi. Au bout de la ligne, une hôtesse de l’association Partage vous

répondra. L’association Partage est une institution sociale genevoise qui aide à la réinsertion sociale. Pour cette prestation sur mesure, il vous en coûtera 45 francs, c’est à dire 50% du prix d’une livraison Ikéa ! Et si vous êtes une personne âgée (AVS) ou a mobilité réduite (AI), ce service vous est subventionné par la commune et il ne vous en coûtera que la modique somme de 10 francs ! Mais attention, les employés de chez Partage ne peuvent pas ramasser tout un appartement sur leur vélo électrique ! La règle est de 3 objets maximum. Pratiquement, c’est : Non pour 3 immenses canapés. Oui pour 3 petits tabourets, avec un canapé… Alors expliquez vraiment, lors de la prise de rendez-vous, ce que vous souhaitez jeter. Et les employés de Partage ne sont pas des déménageurs. Ils ne démontent pas les meubles, ils les transportent.

vos encombrants, du canapé à la télé, en passant par l’ordi ou le pot de peinture. Elle se pose le 1er samedi du mois sur le parking de la piscine, le 2me samedi du mois sur le parking de la Mairie, le 3me samedi du mois dans le préau de l’école de Tattes et enfin le 4me samedi du mois sur le parking du Cycle du Marais. Chaque samedi, des grands chariots, robustes et gratuits, sont à votre disposition à la déchetterie pour le transport de vos encombrants depuis chez vous. Et enfin, les déchetteries cantonales, ESREC (espace de récupération), sont aussi ouvertes tous les jours, même pour les déchets de jardins. Flora Madic PARTAGE : 078 692 90 80, rendez-pour les débarras à domicile, le samedi de 8h à 13h. Plein tarif : 45 francs. NOUVEAU : Tarif réduit pour AVS et AI : 10 francs.

Et bien sûr, il y a toujours la déchetterie du samedi ouverte de 9h à 14 h pour tous

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


20

|  Ecoles  |  Rencontres entre écoliers et jardiniers

Espaces verts :

des jardiniers de la commune à l’établissement Tattes/Gros-Chêne pour rencontrer les élèves ! Tout a commencé avec « les contes du giratoire », le projet pédagogique réalisé dans l’établissement Tattes/Gros-Chêne, dont l’objectif est l’amélioration de la compréhension et de la production écrite en français.

élèves apprécient tout particulièrement puisqu’ils se souviennent des deux précédents : un serpent (2007) et une libellule (2008) et qu’ils ont été très attristés lorsque l’un des deux dauphins a été abîmé.

« Pour notre projet d’écriture collective, nous sommes partis du dernier décor du giratoire qui se trouve entre les écoles, deux dauphins avec un petit garçon. Lors de la préparation, les plus petits nous ont posé de nombreuses questions. Nous avons alors eu l’idée de demander aux jardiniers, dont les locaux sont situés juste derrière l’école des Tattes, s’ils étaient d’accord de venir nous présenter leur métier », raconte Ariane Denonfoux, directrice de l’établissement. Cela s’est poursuivi l’après-midi du jeudi 15 avril avec la visite d’un jardinier, Jean-Luc Besson, et du responsable des jardiniers, Simon Abele, dans les huit classes du cycle élémentaire des deux écoles onésiennes.

L’idée doit être adaptée aux plantes « D’abord, nous dessinons sur papier les idées qui nous viennent, puis nous essayons de voir avec quelles fleurs nous pourrions les réaliser. Ce n’est pas possible d’utiliser toutes les fleurs, car, comme nous, ce sont des organismes vivants qui doivent pouvoir se nourrir. Comme elles viennent de pays plus chauds que la Suisse et ne résistent pas au froid, nous les enlevons aux premiers gels et nous mettons du sapin et des lumières à la place, pour Noël », explique Jean-Luc Besson. L’étape suivante consiste à tracer la structure sur le sol de l’atelier, puis de la réaliser avec des morceaux de ferraille, en général durant les vacances de février. On la remplit ensuite avec de la mousse et une terre spécialement adaptée pour pouvoir retenir l’eau. Les plantes cultivées exprès sont ensuite repiquées, c’est-à-dire fixées dans la mousse, durant le mois de mai : « Il faut que des petites racines puissent s’accrocher avant que nous ne transportions le décor. Nous l’arrosons ensuite régulièrement, jusqu’à 2 ou 3 fois par semaine lorsqu’il fait chaud ». Un petit scoop qui intéressera de nombreux Onésiens. Les prochains animaux à « s’établir » dans le giratoire, fin juin, seront un oiseau et une taupe qui essaieront de manger un ver de terre !

Plus de respect pour les plantations Ce n’est pas la première fois que les jardiniers et les écoliers se côtoient, puisqu’ils avaient notamment planté des haies ensemble en 1988, et réalisé de magnifiques dessins pour le concours didactique du Parc Brot. L’un des objectifs de ces rencontres est que les enfants apprennent à mieux respecter les plantations. « La meilleure protection des espaces verts, c’est vous ! Si vous les appréciez, vous n’aurez pas envie de les détruire », a martelé Simon Abele aux élèves. Jean-Luc Besson leur a expliqué les différentes étapes, du concept à la réalisation du décor du giratoire, puis à son entretien. Un ornement pour lequel l’équipe des 14 jardiniers collabore et que les

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

Anne Buloz


21

Parti Socialiste  |  Union Libérale-Radicale  |  Politique  |

Parti Socialiste Pour une requalification de l’espace des deux églises Dans sa séance du 13 avril, le Conseil municipal a approuvé le principe du réaménagement de cet espace qui allait de toutes les façons, avec l’arrivée du tram, subir d’importantes modifications! Pour les autorités, tant le CA que le CM, il y avait dès lors à choisir entre deux options : soit de juste rétablir la situation d’avant les travaux en intégrant le passage du tram ou de profiter de l’occasion pour apporter quelques compléments aux travaux minimaux et de revaloriser cet endroit.

identité. De plus, c’est un espace où il faut concilier et combiner différents besoins et intérêts, dont le passage du tram, le trafic de transit sur la route de Chancy, mais aussi les parkings, le flux de piétons et la régulation du trafic local sur les trois chaussées secondaires. Le groupe socialiste soutient pleinement l’option prise car elle permet de répondre à un défi important qui se pose pour cet endroit central et stratégique d’Onex

Par le vote du 13 avril, le CM soutient le CA dans sa volonté de requalifier l’espace. Il ne s’agit, bien entendu, pas d’investissements luxueux, mais de créer quelques aménagements (arborisation, marquages, lien avec le Parc Brot) qui donnent à l’espace une

Daniel Fino Conseiller municipal

Union Libérale-Radicale Place ou carrefour des deux églises ? L’aménagement de cet espace préoccupe le Conseil municipal depuis de nombreuses années. Des spécialistes de la circulation ont été mandatés à grands frais afin de trouver des solutions répondant aux besoins des Onésiens, notamment pour réduire le trafic de transit dans la Cité nouvelle et améliorer la sécurité. La solution proposée était de fermer la circulation dans les deux sens du haut de la rue des Bossons - à l’exception des transports publics et des cyclistes - et de mettre la rue des Grand’Portes en double sens. Si cette deuxième mesure a démontré son utilité, la limitation, même partielle, de la circulation sur la rue des Bossons s’avère catastrophique et bloque la circulation dans une grande partie de la Cité, prenant ainsi ses habitants en otage. Pour compléter ces mesures, le Conseiller administratif en charge du dossier imaginait transformer cet espace en lieu embléma-

tique, comprenant la création d’un bassin avec des poissons - forcément rouges -, des bancs, un kiosque. Pensait-il que les Onésiens se réuniraient en ce lieu pour organiser des grillades ? Le groupe libéral-radical s’est d’emblée opposé à ces fantasmes coûteux, il veillera à ce que : •   l’Etat de Genève prenne à sa charge les coûts de réaménagement; •   le carrefour reste un point d’interconnexion entre la cité et la route de Chancy ; •   les places de stationnement supprimées le long de la route de Chancy, qui sont indispensables à la survie des commerçants, soient transférées entre les deux églises ; •   la circulation de la rue des Bossons soit rétablie dans les deux sens ; •   l’intersection formée par la rue des

Bossons, la route de Loëx et le chemin François-Chavaz soit réalisée sous forme de giratoire ; •   le sens de circulation de la route de Loëx, entre le chemin de l’Auberge et les deux églises, soit inversé. Le groupe libéral-radical ne conteste pas la nécessité d’une vraie place piétonne faisant le lien entre la Cité et le vieil Onex, mais estime que cet espace doit être réalisé du côté de la salle communale. Il a demandé au Conseil administratif que cette problématique soit prise en compte dans la révision du plan directeur.

François Mumenthaler Conseiller municipal

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


|  Politique  |  Mouvement Citoyens Genevois  |  Parti Démocrate Chrétien

22

Mouvement Citoyens Genevois MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Une bulle au Tennis Club d’Onex ? Lors de sa séance du mois d’avril du Conseil municipal, avec des débats plutôt animés, chaque groupe était convaincu que les arguments avancés dans ce dossier étaient plus déterminants que les autres présentés.

Cela signifie qu’une procédure, qui s’avère certes longue, est lancée afin de permettre le développement à terme du Tennis Club d’Onex en lui permettant ainsi, si les financements sont accordés, d’installer une bulle recouvrant les courts 2 et 3.

Il a été toutefois décidé, sur proposition du groupe MCG et soutenu par la droite par 13 oui, 5 non et 6 abstentions, de « demander au DCTI d’initier un changement de zone en créant une zone sportive en remplacement de la zone de verdure au droit des installations du TCO et ceci en conformité avec l’article 15A, alinéa 3, de la LaLAT, qui prévoit qu’une commune peut en tout temps solliciter le Grand Conseil pour une telle modification ».

Les membres du Club, les usagers des lieux et les particuliers pourront pratiquer le tennis tout au long de l’année et, qui sait, un champion en devenir sera peut être issu de notre TCO !

Eric Oulevey Président de la section onésienne du MCG

Parti Démocrate Chrétien

Budget et comptes Le vote du budget est sans doute l’acte primordial du Conseil municipal. Certaines années, il est difficile d’assurer toutes les tâches indispensables à un bon fonctionnement de nos services et de prévoir les investissements nécessaires pour entretenir ou développer notre patrimoine, afin que nos habitants profitent d’une façon justifiée des impôts qu’ils payent. Nous avons voté en mai les comptes de 2009. Le résultat est satisfaisant et présente un boni important. Toutefois, il y a quelques zones d’ombre sur lesquelles il faudra se pencher. Le PDC a fait de la sécurité et de la tranquillité des habitants une de ses priorités. Pour cela nous avons déposé un projet

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010

d’installation de caméras de surveillance dans certaines zones sensibles. Ce moyen a fait ses preuves dans d’autres communes. Faut-il aussi augmenter le nombre de nos policiers municipaux et adapter leurs heures de présence ? Certaines activités communales subventionnées doivent faire l’objet de réflexions, car toutes ne sont pas destinées aux Onésiens en majorité, et représentent des coûts importants. Il faut établir des priorités, notamment pour le sport, les jeunes, la petite enfance par exemple. Le PDC sera attentif à ces questions fondamentales et saura faire les choix nécessaires pour le bien des Onésiens. Pour les investissements, le raisonnement est différent, nous devons assurer l’en-

tretien de notre patrimoine, et prévoir les besoins futurs. Certains élus pensent que l’on peut se passer de certains travaux et laisser nos bâtiments se dégrader. Cela est un mauvais calcul. Par exemple tout le monde peut constater qu’à côté de la Maison Onésienne bientôt rénovée, l’Astronex est une « verrue » qu’il faudra bien réhabiliter. Cela aurait pu être fait dans la foulée et aurait coûté moins cher que de réinstaller un nouveau chantier. Chaque investissement est un patrimoine que nous laisserons aux générations qui nous suivent. Richard Mérier Conseiller municipal


23

Les Verts  |  Union Démocratique du Centre  |  Politique  |

les verts Une histoire de bulle… à examiner sérieusement ! La météo clémente d’avril avait peut-être fait oublier à certains partis les factures énergétiques salées de cet hiver et par conséquent un enjeu parmi d’autres qui aurait du être discuté en commission dans le cadre du projet de délibération no 1904. Il s’agit de l’installation d’une bulle destinée à couvrir deux courts de tennis du TCO (Tennis Club d’Onex) au parc Brot pendant la saison hivernale. Mais l’aspect énergétique n’était de loin pas le seul argument des Verts en faveur d’une demande d’examen en commission. En effet, nous estimons que pour un montant de plus de Fr. 500’000 (une partie en prêt et une partie en emprunt, il est vrai), nous sommes en droit de recevoir plus d’explications sur un projet, ne serait-ce que pour

pouvoir répondre aux interrogations de nos concitoyens. Parmi les questions demeurées sans réponse en raison du vote sur le siège de la majorité du Conseil municipal, nous citerons : « Pourquoi le projet propose-t-il une modification de zone (déclassement d’une partie de la zone de verdure du parc Brot en zone sportive) sur un périmètre plus important que celui nécessaire à l’implantation de la bulle ? Quelles sont les conséquences de ce déclassement ? Les citoyens d’Onex profitent-ils et apprécient-ils cette offre de loisir ? Ont-ils sollicité une ouverture hivernale des courts ? Onex est Cité de l’Energie. Même avec des membranes assurant le moins de déperdition d’énergie, cette structure n’est pas neutre en termes

d’environnement et de paysage. Est-ce ce que nous souhaitons ? ». Voici quelques-unes des questions auxquelles nous aurions pu et dû répondre avant que la demande de modification de zone n’entame les procédures d’enquête publique et d’examen auprès du Grand Conseil.

Les Verts d’Onex

Union Démocratique du Centre

Des résultats certes équilibrés, mais pour quel avenir ? Comme chaque année le printemps est la période des comptes. Notre Conseil administratif a donc été très fier de nous présenter pour 2009 un résultat très positif : un excédent de plus de 2 millions, ce qui représente tout de même 5% sur un budget d’environ 40 millions. Excellent ! Serait-on tenté de dire. A quand la baisse d’impôts ? Mais en creusant un peu dans ces résultats, on se retrouve tout de même vite face à des chiffres inquiétants : Tout d’abord notre dette a passé de 40 millions en 2004 à 49 millions en 2009, ce qui représente une augmentation de 21% en 5 ans. Bien que les comptes d’investissement et de fonctionnement soient distincts, ils n’en sont pas moins liés et il est relativement aisé de charger les premiers pour équilibrer les seconds ; cela permet de faire des choses qui impressionnent (électoralement parlant, c’est intéressant) en laissant la facture pour nos enfants.

Mais le fond du problème n’est-il pas finalement l’usage (si abondant) qui est fait du denier public ? Quelle en est la réelle valeur ajoutée pour nous, citoyens d’Onex ? En se penchant un peu plus précisément sur les chiffres on constate que : •  Plus de 20% du budget est englouti par l’administration ainsi que 7% dans les charges financières et liées aux impôts •  Plus de 20% sont dévolus à la culture et aux loisirs. •  Près de 23% sont destinés à la prévoyance sociale. Ces trois parties les plus gourmandes engloutissent à elles seules 70% du budget ; il y a par contre d’autres éléments de première importance pour lesquels les moyens sont très limités : •   8% pour la sécurité publique. •  Moins de 9% pour la protection, l’aménagement et l’environnement.

•  Moins

de 3% pour le trafic. 10% pour l’enseignement (sachant que ce rôle est principalement assumé par le canton). La question qu’est donc en droit de se poser tout citoyen, actif ou retraité, peut-être au chômage ou dans l’incapacité réelle de travailler : « qu’apportent réellement les dépenses faites par notre Commune pour mon bien-être et pour l’avenir de nos enfants ? ». C’est là que le label « Ville de progrès » perd une bonne partie de son éclat ! •  Environ

Pour le groupe UDC Onex Dominique Vuagnat

Onex Magazine  |  n°23  |  Juin 2010


|  Agenda  |  Juin — Novembre 2010 Date

Catégorie

Evénement

Lieu

Horaires

Renseignements

Le 5 juin

Fête

Fête du Jardin Robinson

Jardin Robinson (115, ch. FrançoisChavaz, Onex)

17h-22h

022 793 50 75

Le 5 juin

Fête

Soirée Salsa

Salle communale

21h-02h

Association Amis de Cuba / 022 793 80 21

Le 6 juin

Concertus Saisonnus

Pascal Chenu (chanson)

Le Manège

17h

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

Le 8 juin

Ecoles

Journée sportive de l’école Belle-Cour/Onex-Village

Centre sportif des Evaux

Journée

Mme Nuria Nicolet Aebischer / Tél. 022 879 85 31

Le 9 juin

Spectacles Onésiens

Présentation du programme de la saison 2010-2011 des Spectacles Onésiens

Le Manège

19h

spectaclesonesiens@onex.ch / 022 879 59 99 (l’après-midi)

Le 9 juin

Vie associative

Atelier découverte de l’association Ecritures Onex

Ecole FrançoisChavaz

Du 11 au 22 juin

Service Jeunesse et Action Communautaire

Diffusion des matchs de la Coupe du monde de football sur grand écran

Café communautaire (AstrOnex)

S’informer au SJAC

Service Jeunesse et Action Communautaire / 022 879 80 20 ou 022 879 80 28

Le 12 juin

Politique

2e Bourse aux vélos à Onex

Préau de l’école d’Onex-Parc

10h-12h / 13h-15h

culturanatura@bluewin.ch / 022 793 31 37

Du 13 au 20 juin

Culture

Théâtre Frenesi & Les Baladins « Salto & Mortale » (cirque, clown, chant)

Le Manège

19h (durée 1h)

Mme Jocelyne Queloz / Réservations au 022 757 44 17

Le 15 juin

Politique

Conseil municipal

Salle du Conseil municipal

19h

Mme Jeannette Sanchis / 022 879 59 59

Du 22 juin au 11 juillet

Fête

Vous (f)êtes Onex: spécial Coupe du monde de football 2010

Place du 150e

Les soirées de match (s’informer au SJAC)

Service Jeunesse et Action Communautaire (SJAC) / MM. Patrick Albrecht et Emmanuel Blandenier / Tél. 022 879 80 28 et 022 879 80 41

Le 25 juin

Ecoles

39e concours de natation

Piscine d’Onex

Concours: 8h3010h30 / Remises médailles: 13h3015h30

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

Le 1er juillet

Ecoles

Réception officielle des écoles

Le Manège

18h

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

Le 2 juillet

Ecoles

Fête des Promotions

Parc de la Mairie

19h-24h

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

Le 3 juillet

Solidarité

Repas humanitaire de la Fondation Secours Humanitaire Suisse

Salle communale

Du 23 au 25 juillet

Sport

Championnat du Monde de Mounted Games

Centre sportif des Evaux

Journée

www.mgworld2010.com

Le 4 septembre

Solidarité

Soirée dansante de Solidarité avec Cuba

Salle communale

21h-02h

Association des Amis de Cuba / 022 793 80 21

Le 25 septembre

Fête

Soirée Salsa Sabor Latino

Salle communale

20h-02h

M. Carlos Cervantes / 022 733 83 63

Le 27 septembre

Solidarité

Don du sang

Salle communale

Journée

Section des Samaritains d’Onex

Le 2 octobre

Exposition

Foire aux greniers

Salle communale

9h-19h

Mme Josiane Bernard-Wüthrich / 022 793 27 00

Du 16 au 20 octobre

Exposition

Exposition de l’association Onex Violon d���Ingres

Salle communale

Mme Fabienne Tissot / 022 793 60 33

Les 5 et 6 novembre

Exposition

Exposition du Ski Bazar

Salle communale

M. Cédric Schweizer / 022 348 69 67

Le 13 novembre

Fête

Soirée Salsa Sabor Latino

Salle communale

20h-02h

M. Carlos Cervantes / 022 733 83 63

Le 20 novembre

Sport

Course pédestre la Trans’Onésienne

Salle communale

Journée

M. Daniel Cattani / 022 793 06 48

Le 28 novembre

Fête

Loto du Chœur mixte Le Moléson

Salle communale

13h-19h30

Mme Cathy Venturi / 022 347 83 37

Mme Emmanuelle Cavarero / 022 792 06 36 / Inscriptions au tél. 022 777 05 20

Fondation Secours Humanitaire Suisse / 022 732 03 24


Onexmag_n23