Page 1

Mairie d’Onex | Paraît 9 fois par an | Tirage : 9’700 exemplaires | Responsable d’édition :  Pierre Olivier ( 022 879 59 59 ) p.olivier@onex.ch | www.onex.ch    

   

   

   

oneX  Magazine n° 22  |  Mai 2010

DOSSIER / Journée de l’immobilier

Aide au développement Lumière pour Haïti — Aînés Nouveau bâtiment à l’EMS Butini — Sécurité Regroupement de la Protection civile — Écoles Enfants designers dans des écoles onésiennes — Mobilité Tram, tram et colégram — Spectacles Onésiens Au programme en mai — DÉVELOPPEMENT DURABLE Conférence-dégustation Ville du Goût le 19 mai — Déchets Animations autour de la déchetterie mobile — Vie pratique Trucs et astuces de printemps — Aînés Anniversaires — Politique La parole aux groupes politiques du Conseil municipal — agenda 1er Mai - 2 Juillet 2010


2

Sommaire

éDITORIAL René Longet, Maire d’Onex

page 3

ACTUALITé Nouvelles de la commune en bref

pages 4 - 6

Aide au développement Lumière pour Haïti

page 7

Aînés Nouveau bâtiment à l’EMS Butini

page 8

Sécurité Regroupement de la Protection civile

page 9

Écoles Enfants designers dans des écoles onésiennes

pages 10-11

Dossier Développement urbain Journée de l’immobilier 2010

pages 12-13

Mobilité Tram, tram et colégram

page 14

Spectacles Onésiens Au programme en mai

page 15

DÉVELOPPEMENT DURABLE Conférence-dégustation « Ville du Goût » le 19 mai

page 16

Déchets Animations autour de la déchetterie mobile

page 17

Vie pratique Trucs et astuces de printemps

   

pages 18-19

Aînés Anniversaires

page 20

politique Parti Socialiste / Union Libérale-Radicale

page 21

politique Mouvement Citoyens Genevois / Parti Démocrate Chrétien

page 22

politique Les Verts / Union Démocratique du Centre

page 23

agenda 1 er Mai - 2 Juillet 2010

page 24

IMPRESSUM Magazine de la Ville d’Onex. Mairie, chemin Charles-Borgeaud 27, 1213 Onex mairie@onex.ch / www.onex.ch n°22 – Mai 2010 Responsable d’édition : Pierre Olivier, 022 879 59 59, p.olivier@onex.ch Graphisme: Sophie Neboux / Mise en page : Marianne Bousset Imprimerie : SRO - Kundig / Impression sur papier 100% recyclé / 9’700 exemplaires Prochaine parution le 3 juin 2010

Une conférence dégustation « Ville du Goût » aura lieu le 19 mai, 19h, au restaurant scolaire du Bosson.

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


3

édito  |

René Longet, Maire d’Onex

Chères Onésiennes, chers Onésiens, Au terme de cette année de mairie – la 5e qu’il m’a été donné d’accomplir – je voudrais m’adresser à vous plus personnellement. Tout d’abord pour vous remercier de la confiance que vous m’avez toujours accordée et qui je crois n’a pas été déçue. Ma passion, vous l’avez senti, c’est qu’Onex progresse, qu’on s’y sente bien, que vous, les habitantes et les habitants, se sachent écoutés et compris. Trois point essentiels m’ont guidé et me guident dans mon action. 1 )  Mon ambition est qu’Onex soit, malgré la difficulté économique liée à notre manque chronique d’emplois (ceux qu’on a la chance d’avoir, on les soigne, on les bichonne !), un lieu de vie convivial, agréable, engagé. Fidèles à la devise communale ONEX VILLE DE PROGRÈS, nous voulons offrir à nos habitants des services et des infrastructures innovants : chauffage à distance valorisant la chaleur excédentaire de l’usine des Cheneviers, télévision locale sur le câble, retour du tram, bientôt sécurisation de la mobilité douce et déchetteries enterrées. Et lorsque le canton nous avait demandé si nous voulions être parmi les communes testant un nouveau mode de vote, le vote électronique, tout naturellement nous avons dit oui. Tout comme nous avons applaudi à l’octroi, par le peuple genevois, du droit de vote communal aux étrangers résidents. 2 )  Mon ambition est que les Onésiens puissent être fiers de leur commune, qu’on y cultive le lien social, la proximité, la qualité, le respect (Onex a rejoint, dès sa création, l’association

« Le respect ça change la vie »). L’action sociale, culturelle, environnementale de la commune va dans ce sens ; les fêtes, le soutien à la vie associative et au sport également. La réflexion sur notre histoire, sur la collaboration entre générations, entre cultures diverses sont d’autres contributions à une identité onésienne forte et stimulante. 3 )  Mon ambition est, enfin, qu’Onex valorise les liens qui nous lient au monde. Formée de nombreuses nationalités et cultures, notre ville porte en elle-même ces liens. C’est donc tout naturellement qu’elle les exprime à travers les jumelages et parrainages (Bradulet !), l’effort d’aide au développement et de participation à un développement plus durable et plus responsable, une solidarité avec d’autres qui, dans ce monde, n’ont pas l’ombre des droits que nous avons la chance d’avoir. C’est pour cela qu’Onex a rejoint la dizaine de communes genevoises qui ont décidé de donner droit de cité au drapeau tibétain tant qu’il ne lui sera pas permis de flotter chez lui. C’est pour cela aussi que nous avons à cœur de soutenir le commerce équitable. Agir, créer, partager, s’engager, voilà les voies à suivre pour notre communauté, Ce faisant j’ai plaisir à pouvoir me situer dans la lignée des maires qui m’ont précédé : chacun et chacune a amené avec conviction sa pierre à l’édifice, contribuant à cette dynamique onésienne dont nous pouvons à juste titre être fiers. René LONGET, Maire d’Onex

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


4

|  Actualité  |  Nouvelles de la commune en bref...

Actualité Inscriptions au parascolaire pour l’année 2010-2011

Les inscriptions au parascolaire (GIAP) pour l’année 2010-2011, se feront le mercredi 26 mai, de 9 h à 13 h et de 17 h à 19 h, à la buvette de la Salle communale d’Onex (route de Chancy 131). Le bulletin d’inscription, à remplir de préférence préalablement, est disponible sur le site Internet du GIAP : www.inscriptiongiap.ch.

Fête du Jardin Robinson

Et oui, le 5 juin prochain, le Jardin Robinson d’Onex propose une fête pour les familles onésiennes sur le thème de la nouveauté et de l’originalité ! Notre jardin sera parsemé de diverses activités et animations qui raviront le cœur des plus jeunes, des plus grands et même des parents ! Nous vous proposerons de tester votre équilibre sur des vélos fous fous fous, de déployer vos talents de cuisinier pour créer votre pizza

qui sera cuite dans un four à bois mobile et vos talents créatifs pourront s’exprimer lors d’un atelier d’impression sur t-shirt en sérigraphie. Fafa nous fera découvrir ses mille tours clownesques et pyrotechniques à travers un magnifique spectacle de feu…! Ceci n’est qu’un avant-goût du programme qui vous sera offert le 5 juin. Diverses surprises et autres activités vous attendent tout au long de notre soirée festive qui aura lieu de 17 à 22 heures. Nous vous attendons nombreux et nous nous réjouissons de vous rencontrer pour festoyer ensemble ! Pour inscrire votre enfant aux activités du Jardin Robinson (chemin François-Chavaz 115, 1213 Onex) veuillez prendre contact avec l’équipe d’animation pour un rendezvous au 022 793 50 75. Horaires d’accueil des enfants : lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 16 h à 18 h 30 ; mercredi, de 9 h à 18 h ; samedi, de 14 h à 18 h.

Ecole des Tattes

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

Horaires pendant les vacances scolaires : du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h ; sortie le mercredi.

Les écrivains en herbe de l’établissement Tattes/Gros-Chêne

Dans le cadre du projet d’établissement Tattes/Gros-Chêne, mis en place à la rentrée 2009-2010, les enseignants de l’établissement ont décidé d’accentuer la production écrite au sein des classes. Ainsi, depuis le 8 février, ont débuté « les contes du giratoire ». Entre les deux écoles de l’établissement se trouve un giratoire dont les décorations sont régulièrement changées par le secteur des espaces verts de la commune (Service des infrastructures publiques et de l’environnement, dirigé par Gérald Escher). Ce sont ces décorations qui vont servir de base pour des histoires inventées et écrites par les élèves. Deux histoires seront simultanément écrites, une en cycle

L’équipe de handball de la 4e des Tattes


5

Nouvelles de la commune en bref...  |  Actualité  |

Open de Disc Golf au Centre sportif des Evaux, les 15 et 16 mai 2010

élémentaire et une au cycle moyen. Chaque semaine, une classe invente et écrit une partie de l’histoire qui sera publiée sur le journal de l’école et affichée sur les fenêtres de chaque école. La semaine suivante, une autre classe continue et ce sont ainsi 8 ou 9 classes qui auront participé à l’écriture d’une histoire dont le thème de base est la décoration du giratoire. Les premières histoires vont donc parler de dauphins et les élèves vont laisser leur imagination s’envoler avant d’écrire leurs inventions. Il est possible de suivre cette aventure en venant lire les récits depuis le préau ou en consultant la rubrique « Les contes du giratoire » du journal de l’établissement sur le site Internet http://petit-bazar.unige. ch/spip2. Les élèves qui n’ont pas Internet à la maison auront accès aux textes depuis l’ordinateur connecté de leur classe.

Les 4es de l’école des Tattes font des étincelles en handball

Les 4 de l’école des Tattes ont remporté le championnat genevois scolaire de handball. Cette nouvelle distinction vient s’ajouter aux exploits réalisés, dans cette même école, par les 6es qui avaient été finalistes du championnat scolaire suisse de football l’an dernier. es

Open de Disc Golf

Le Disc Golf Swiss Open figure parmi les grands événements internationaux de sport organisés annuellement à Genève. Cette année, la compétition se déroulera sur un nouveau parcours de 27 paniers. Elle réunira, du 15 au 16 mai 2010, au Centre sportif des Evaux (Onex-Genève), plus de cents joueurs venus de toute l’Europe. Pour cette 9e édition, le Swiss Open 2010 réunira 108 joueurs de 12 nationalités différentes. Avec 17 Suédois, 13 Finlandais, 2 Norvégiens et 1 Danois, les Scandinaves seront fortement représentés. On notera la présence de trois champions d’Europe en titre: le Finlandais Ville Piippo en catégorie « Open », la Suédoise Brigitta Lagerhölm en catégorie « Dame », le Suisse Paul Francz en catégorie « Grandmaster » et sans oublier le jeune prodige suédois, Oscar Stenfelt, champion du monde juniors 2009. Le Swiss Open est devenu un tournoi incontournable dans le calendrier du PDGA Eurotour. Troisième plus important tournoi d’Europe, il est classé en catégorie A, la plus haute reconnaissance en terme de qualité, d’organisation et de prize money, après les tournois majeurs (championnat du monde et d’Europe.) Le Swiss Open

est, par ailleurs, qualificatif pour l’USDGC (United States Disc Golf Championship). Trois jours de compétition : Vendredi 14 mai 2010, 14 h - 18 h : Compétition en double (best shot) Samedi 15 mai, 8 h - 18 h Swiss Open (2 rondes de 18 paniers) Dimanche 16 mai, dès 8 h : 3e ronde. A partir de 14h30 : Finale du Swiss Open 2010. 16h30: Cérémonie protocolaire de la remise des prix. Pour toutes informations complémentaires sur le déroulement du Swiss Open 2010, n’hésitez pas à nous contacter. Vous trouverez plus d’informations en anglais et un lien avec des photos à télécharger sur le site officiel du tournoi : www.swissopen. discgolf.ch . Pendant les périodes de jeu, veuillez vous annoncer à la tente d’organisation, côté terrains de Beach Volley. Damien Dupont, notre attaché de presse, se tiendra à votre disposition. Contacts : Boris Lazzarotto, directeur du tournoi (+41 (0)79 292 78 54), Damien Dupont (078 673 36 42), info@discgolfgeneve.ch - www.discgolf-geneve.ch.

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


|  Actualité  |  Nouvelles de la commune en bref...

6

La Ville de Genève présente

Samedis du vélo et Dimanches à pied

Laissez-vous guider

à vélo ou à pied D’avril à novembre 2010, profitez gratuitement de :

carpediem design

13 vélo-tours 15 balades à pied Cours de conduite et de mécanique vélo Ateliers de réparation « vélo-poutze »

www.samediduvelo.ch

www.dimancheapied.ch

Contact 022.418.20.70

Contact 022 418 60 50

Organisé par : Partenariat :

Devenir famille d’accueil pour lutter contre la pauvreté chez les enfants

L’association d’entraide pour enfants Kovive s’engage en faveur d’enfants socialement précarisés. Les familles monoparentales et les familles ayant plus de trois enfants sont de plus en plus touchés par la pauvreté. Ce sont les enfants qui en sont les premières victimes. Ceux-ci ont moins de chances de formation et ne sont pas bien intégrés. Il n’est pas juste que les enfants doivent souffrir de la pauvreté. Nous sommes à la recherche de familles d’accueil prêtes à ouvrir les portes de leur foyer en été 2010 à un enfant socialement défavorisé. Nous recherchons 100 nouvelles familles d’accueil pour la Suisse romande. Les enfants viennent de Suisse, d’Allemagne et de France. Lors du premier séjour de vacances, les enfants sont âgés entre 4 et 11 ans. Le but est que les enfants passent si possible leur séjour de vacances chaque année dans la même famille d’accueil. Pour accueillir un enfant durant les vacances, un programme spécial d’occupation, une chambre individuelle ou une montagne de jouets ne sont pas une condition sine qua non. Ce qui est important c’est d’intégrer l’enfant dans la vie familiale, lui offrir du temps, de l’attention et de l’affection. L’effet du séjour de vacances (2 – 5 semaines) est important pour les enfants placés. Il en résulte une relation qui guidera les enfants à travers leur vie quotidienne. Ils découvrent de nouvelles formes de la vie communautaire, s’identifient à la

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

communauté et prennent confiance en eux. Pour les parents restés à la maison, le séjour de vacances constitue une aide bienvenue et une sorte de soulagement. L’accueil d’un enfant durant les vacances constitue une aide directe et personnelle. L’hôte de vacances est un enrichissement pour toute la famille. Les propres enfants de la famille en profitent aussi. Kovive prépare soigneusement les familles d’accueil en vue de leur tâche. Par ailleurs, tout un réseau de familles d’accueil expérimentées qui vivent dans les environs sont prêtes à fournir leur soutien. Kovive accepte comme famille d’accueil les familles avec enfants, les couples sans enfants, les grand-parents à la retraite et les personnes seules. Devenez vous aussi une famille d’accueil cet été. Dates des vacances : 9 juillet au 2 août, ou du 1er au 19 août. Ceux qui souhaitent accueillir cet été un enfant socialement défavorisé venant de France peuvent obtenir de plus amples informations aux adresses suivantes : info@kovive.ch, Genève Lynn Voramwald, Collex-Bossy 022 774 17 29.

Laissez-vous guider à vélo ou à pied

D’avril à novembre, les samedis du vélo et les dimanches à pied sont des manifestations de la Ville de Genève pour promouvoir la mobilité douce en milieu urbain. Les activités proposées sont toutes gratuites. Elles sont destinées à des adultes et des jeunes dès 12 ans s’ils sont accompagnés.

Vélo-tours (www.samediduvelo.ch) 13 vélo-tours différents sont proposés. Visites culturelles en groupe de 15 personnes avec guide et accompagnant. Parcours facile, idéal pour les cyclistes occasionnels. Cours de conduite pour adultes Débuter le vélo, exercices d’équilibre en milieu protégé. Egalement apprendre, ou revoir, les bons comportements… Cours de mécanique Mieux connaître son vélo, apprendre à faire un diagnostic. Savoir effectuer ajustements et réparations d’entretien. Atelier vélo-poutze « Do it yourself » : nettoyage et entretien de son vélo dans le cadre d’un atelier. Matériel et outils à disposition. Un(e) mécanicien(ne) est présent(e) pour aide et conseils. 15 balades à pied urbaines et originales (www.dimancheapied.ch) Guidées par des spécialistes curieux et motivés. Groupes d’environ 20 personnes, sauf pour la visite « La Rade, du glacier à nos jours » qui accepte 30 personnes. Durée entre 2 h et 3 h. Les balades n’excèdent pas 4 km et ne présentent pas de difficulté majeure. Certains longs trajets seront effectués en transports publics. Chaussures confortables, encas et boissons recommandés.


7

Lumière pour Haïti  |  Aide au développement  |

Lumière pour Haïti offre de l’espoir pour un avenir meilleur Depuis 2001, la Ville d’Onex soutient régulièrement et généreusement les projets de Lumière pour Haïti. Les activités de cette association sont multiples : développement tels que le reboisement, la transformation et la commercialisation du manioc ; équipement de deux centres médicaux ; promotion de l’artisanat local. Cependant, le soutien va en priorité à un centre professionnel et à cinq écoles situées notamment au cœur du bidonville « Cité Soleil ». Il y a également les bourses accordées aux élèves parrainés. Au total, près de 1’000 enfants et jeunes ont la chance d’être scolarisés grâce à Lumière pour Haïti et chacun reçoit cinq fois par semaine un repas chaud, souvent le seul de la journée. Le séisme du 12 janvier a été meurtrier. Miraculeusement, Lumière pour Haïti a retrouvé vivants tous ses boursiers et partenaires. Mais la plupart d’entre eux ont perdu des êtres chers, leur logement et affaires personnelles. Constatant que l’aide internationale tarde à arriver, une première aide d’urgence ciblant 47 familles a été distribuée fin janvier. L’enquête a révélé que cette manne a été répartie largement parmi les proches et voisins des bénéficiaires directs. Le prix de la nourriture disponible sur le marché ayant presque doublé, un renouvellement de l’aide alimentaire est devenu indispensable début mars. Reconstruction de l’école Les bâtiments de l’école subventionnés par Lumière pour Haïti, doivent être reconstruits entièrement pour deux d’entre eux. Les quatre autres ont été épargnés, nécessitant juste des remises en état des clôtures et le remplacement du matériel endommagé. Par contre, les parents d’élèves ne pouvant plus contribuer à l’écolage de leurs enfants, l’association prend en charge la totalité des salaires des enseignants. Qu’advient-il des étudiants, leurs écoles et universités étant détruites ? En attendant de pouvoir reprendre les cours, ils cherchent à créer

de petits commerces et demandent à Lumière pour Haïti des prêts pour les soutenir. Merci aux Onésiens La solidarité de la population onésienne avec le peuple haïtien a été grande. Cependant, les besoins étant énormes, l’association a organisé, le 13 mars dernier, un Festival pour Haïti. Les animations pour les enfants l’après-midi et le concert de Gospel le soir ont été vivement appréciés. Le comité de Lumière pour Haïti exprime sa vive reconnaissance aux nombreux bénévoles ainsi qu’au public très nombreux qui ont contribué à la bonne ambiance et à la réussite de cet événement. Le bénéfice de cette journée est attribué à la cantine scolaire des écoles « Les Petits Soleils » et « Bétsaléel ». Gestion des dons Le comité de Lumière pour Haïti tient à une transparence totale. Trois fois par an, les donateurs et toutes autres personnes intéressées reçoivent une circulaire relatant les joies et déconvenues des bénéficiaires des fonds récoltés et décrivant la situation dans le pays. Une fois par an, au minimum une personne du comité se rend sur place pour la supervision des projets. Le comité de Lumière pour Haïti travaille bénévolement, prenant aussi en charge les frais divers. Ainsi, la quasi-totalité des dons est attribuée aux différents projets. Vous trouverez bien plus d’informations sur le site : www.lumierepourhaiti.org. Désirez-vous contribuer à la bonne marche et à la pérennité de ces activités ? Votre don serait le bienvenu au CCP 12-359-3, BR Genève Rhône, en faveur de Lumière pour Haïti, compte CH28 8018 1000 0007 2217 2. Au nom des bénéficiaires, le comité vous en remercie du fond du cœur. Renseignements au 022 792 59 10. Béatrice Muller, Lumière pour Haïti

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


|  Aînés  |  EMS Butini

8

EMS Butini : construction du nouveau bâtiment Dans le cadre de la politique cantonale de rénovation et de création de nouveaux lits EMS, la Fondation Butini réalise, sur une période de quatre années, l’agrandissement et la reconstruction de la Résidence Butini. Afin de garantir la continuité de l’accueil des résidents et pour pérenniser l’emploi des collaborateurs, les travaux se déroulent en deux étapes. Cette manière de faire a nécessité le relogement de la moitié des résidents, accompagné du personnel correspondant, dans le site provisoire de Butini-Loëx. Ainsi, l’exploitation de la Résidence Butini se fait simultanément sur deux sites jusqu’en mai 2012. Evolution de l’accueil en EMS L’accueil a nettement évolué ces 30 dernières années. Il ne s’agit plus seulement aujourd’hui d’accueillir des personnes âgées en bonne santé, mais de pouvoir également se charger de personnes dont le maintien à domicile dépasse les possibilités des services d’aides. Par ailleurs, il s’agit également d’héberger des personnes dont l’état de santé ne leur permet pas de rester chez elles, mais ne nécessite pas non plus la poursuite d’un séjour hospitalier, souvent déjà long. Une nouvelle construction mieux adaptée La nouvelle construction renouvelle justement ce concept d’accueil. Elle répond non seulement aux normes cantonales, et vise de surcroît à améliorer l’indépendance des résidents par l’agencement des espaces et des circulations et par des soins de proximité. Il s’agit à la fois de faciliter l’orientation et les déplacements. A partir

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

de la chambre, de l’étage ou du rez-de-chaussée communautaire, les espaces permettent de limiter l’environnement de vie ou de l’élargir selon les besoins et désirs individuels. Les phases de travaux La première étape de construction est achevée. Le premier des trois bâtiments ouvre en mai 2010. Pour la deuxième fois à Butini, des résidents s’apprêtent à déménager et le personnel se prépare à la réorganisation de ses activités dans de nouveaux locaux. L’installation des résidents de Butini-Onex aura lieu les 10 et 11 mai. Le soutien des familles et du personnel sont les seuls garants de la réussite de l’opération. Pendant l’exploitation de l’unique premier bâtiment construit, la grande zone de liaison des trois bâtiments n’existera pas encore, ni le parking. L’entrée se fera à partir du parking de la salle communale d’Onex, route de Chancy. L’adresse administrative et l’adresse des résidents restent cependant le 14, chemin Gustave Rochette (1213 Onex). Vente de l’ancien mobilier Nous organisons une brocante de l’ancien matériel et mobilier. Elle sera ouverte au public avant la démolition des bâtiments les vendredi 14 mai 2010 de 16 h à 18 h (réservations d’objets volumineux) et samedi 15 mai 2010 de 10 h à 16 h (vente). Tout objet ou meuble doit impérativement être payé sur place en liquide et emporté au plus tard d’ici samedi 15 mai à 16 heures. Gabrielle Maulini, directrice (www.butini.ch)


9

Regroupement de la Protection civile  |  Sécurité  |

La Protection civile assume un large éventail d’activités au service de la population

Protection civile : les communes d’Onex, de Confignon et de Lancy bientôt regroupées Le Conseil municipal d’Onex a accepté, lors de sa séance du mardi 13 avril, le projet de délibération pour un regroupement des organisations de protection civile de Cressy (Onex et Confignon) et de Lancy. Réunir ces trois communes au sein de la même organisation sera très avantageux à plus d’un titre, notamment sur le plan économique. Protection de la population La protection civile, jadis sous le contrôle des militaires, et chapeautée par Berne puis par les cantons, est désormais du ressort des communes. Gérée par un commandant, qui est un milicien tant à Cressy qu’à Lancy, elle a un large éventail d’activités, comprenant essentiellement des tâches de protection de la population, d’assistance et d’appui. Ses membres sont amenés à collaborer dans les domaines de l’information, du suivi de la situation, de la télématique, de la protection, de la coordination de la logistique et de la remise en état des infrastructures lorsque cela s’avère nécessaire. Cette idée de regroupement des deux organismes est née notamment de la

future vacance des postes de commandant de Cressy et de Lancy, des difficultés croissantes de recrutement de volontaires pour assurer les fonctions d’état-major et des investissements toujours plus conséquents demandés par les autorités. « Nous avons présenté un projet de résolution en septembre dernier. Le Conseil municipal avait alors confirmé son intérêt et nous avait demandé d’effectuer les démarches pour aller plus loin en mettant notamment en place la future structure juridique », explique le premier-lieutenant Philippe Courtet. Une équipe de professionnels La future organisation régionale de protection civile (ORPC) Lancy-Cressy sera basée dans les locaux de la Maison de la sécurité de Lancy. Elle devrait fonctionner, dès le 1er janvier 2011, avec une équipe de professionnels : un commandant, son suppléant, un responsable logistique et une cheffe d’office : « Ce regroupement permettra d’affecter deux postes à temps plein à l’ORPC. Il n’y aura ainsi plus de problème de continuité du suivi administratif

en raison des absences dues notamment aux formations. Nous gagnerons en qualité et en efficacité ». Un autre avantage est la mise en commun du matériel, des installations, des bâtiments et des ressources humaines. Ce qui permettra aux communes d’Onex, de Confignon et de Lancy de diminuer nettement les coûts. Les charges annuelles, qui seront partagées au prorata entre les 3 communes, baisseront de 10 à 15%, dès 2011. « C’est très intéressant économiquement et en terme de bâtiment puisque celui d’OnexParc, par exemple, ne répond plus aux normes fédérales. Une remise aux normes ou un déménagement entraînerait des frais élevés. Les deux organismes actuels sont d’une taille presque égale. Ils ont quasiment le même matériel et donc beaucoup de choses à double. Les futurs investissements, comme le nouveau réseau de communication Polycom, seront moins lourds puisque divisés », conclut Philippe Courtet. Anne Buloz

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


10

|  Ecoles  |  Des enfants designers

Des enfants designers dans les écoles onésiennes « Les Enfants Designers » est un projet qui a pour ambition d’associer dès l’enseignement primaire les jeunes générations de toutes origines sociales aux réflexions sur le design, la création, le mobilier, son histoire et leur faire découvrir la diversité du secteur professionnel du meuble. Quatre classes des écoles de Belle-Cour et des Tattes y ont participé. Ce programme (10 séances de 3 heures et 2 visites) est destiné aux élèves des établissements scolaires du canton de Genève, de la 1e à la 6e primaire, soit aux enfants de 7 à 12 ans. Son caractère pédagogique permet d’aborder diverses disciplines et de développer des liens étroits avec les objectifs d’apprentissages scolaires. Il associe éducation artistique et éducation culturelle. Sous la responsabilité des enseignants, un médiateur culturel et un designer accompagnent chaque classe et stimulent la créativité des élèves le temps d’une année scolaire. Par des exercices ludiques, ils transforment leurs envies en « concept ». Les meubles de leurs « rêves » sortis de leur imagination seront alors ensuite transformés « pour de vrai » en un prototype grandeur nature par des entreprises partenaires. Ces prototypes sont exposés dans les deux écoles impliquées dans le projet. Rapprochement de mondes différents Sa démarche ambitieuse vise à rapprocher trois mondes : l’école, le design et l’industrie du meuble. Sa politique de partenariat est basée sur le dialogue qui permet à toutes les parties concernées d’être gagnantes et de tenir compte des besoins des partenaires. Les objectifs principaux de ce projet sont de permettre à seize classes dans quatre établissements scolaires, dont deux en réseau

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

d’enseignement prioritaire (REP), de créer un nombre suffisant de prototypes, un pour deux classes, et de les exposer. Cette démarche comporte beaucoup d’intérêt pour le thème, la méthodologie et la réalisation du prototype. Les enseignants apprécient particulièrement le principe des liens entre art, industrie et apprentissages scolaires formalisés. Le projet s’inscrit dans les finalités et objectifs pédagogiques du Département de l’instruction publique (DIP). Les partenaires du projet Ce projet permet une meilleure information sur ces professions dans la région, ce d’autant que des institutions phares dans les domaines du design (HEAD, ECAL, EPFL, …) y sont actives. Dans ce contexte, ce type de projet permet de relancer l’intérêt des jeunes pour les métiers manuels. Le projet est mené en collaboration avec la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD), le distributeur de meuble Teo Jakob et l’atelier de menuiserie de réinsertion sociale et professionnelle ABC. Dans la pratique… Prenez un enseignant, des enfants, un designer et un industriel de l’ameublement, saupoudrez d’énergies, ajoutez un zeste de curiosité et beaucoup de passion, puis agitez méthodiquement. Ensuite, demandez aux enfants de dessiner le meuble de leurs rêves. Revenez un an plus tard… Le résultat est surprenant. L’enseignant a fait des mathématiques, de l’histoire, de la géographie, de la technologie ou de la poésie mais autrement.


11

Des enfants designers  |  Ecoles  |

Les enfants designers au travail dans les écoles des Tattes et de Belle-Cour

Les enfants ont découvert de nouveaux outils pour appréhender et comprendre le monde qui les entoure. Ils ont visité des musées, des expositions et des usines ; ils ont dessiné, écrit, construit des maquettes…. Ils ont appris différemment, en imaginant des formes à leurs mesures : ils ont inventé, ici, un mobilier à l’échelle ; ils ont imaginé, là, des objets aux fonctions nouvelles… Les designers ont stimulé les imaginations et accompagné la conduite des projets. Quant aux industriels, ils ont accueilli les classes et concrétisé l’histoire en fabriquant des prototypes de meubles. Valeur pédagogique du projet Le design et l’ensemble de la démarche du projet collent aux objectifs d’apprentissages des disciplines scolaires du cycle élémentaire (1E-2P) et du cycle moyen (3P-6P) et trouvent leur place parmi les éléments suivants : Français : produire et comprendre, à l’écrit et à l’oral, des textes de genres différents dans le respect des contraintes

textuelles, syntaxiques, lexicales et orthographiques; Lecture; Orthographe, grammaire et règles de conjugaison. Poésie. Mathématiques : résoudre un problème, c’est entre autres, à l’aide de ses propres connaissances, lire une consigne et s’en faire une représentation, trier des informations pertinentes pour démarrer, définir un ou plusieurs sous-buts, tâtonner, se tromper, mettre de l’ordre, trouver des solutions, les vérifier, transmettre des résultats, argumenter. Les connaissances mathématiques construites à l’école primaire s’inscrivent tant dans le domaine du nombre que dans celui de l’espace (mesures, proportions, plans et échelles). Environnement : (Espace-Géographie, Temps-Histoire) permettre à l’enfant d’apprendre à explorer, représenter et utiliser des espaces. Se situer dans le temps, représenter le temps qui passe (le meuble témoin d’une culture,

d’une société, d’un environnement géographique), expérimenter des durées, prendre conscience de son appartenance à une communauté, appréhender des problématiques. Arts visuels : concevoir et réaliser des objets en 2 et 3 dimensions dans lesquels on peut exprimer ses représentations du monde (détournement d’objets); développer et enrichir le langage plastique, expérimenter des matériaux, des techniques ; explorer l’univers artistique et l’environnement culturel. Les bénéfices sont multiples pour les élèves : associer théorie et pratique, favoriser l’acquisition des apprentissages scolaires par l’expérimentation, donner du sens aux apprentissages fondamentaux… Claire-Lise Haldemann, initiatrice et responsable du projet

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


12

|  DOSSIER  |  Journée de l’Immobilier 2010

Déjeuner-débat des acteurs de l’immobilier à Onex : de nombreuses idées pour revaloriser les espaces extérieurs

Une cinquantaine de partenaires du secteur ont pris part au deuxième déjeuner-débat des acteurs de l’immobilier à Onex, le vendredi 19 mars à la salle du Manège. La revalorisation des espaces verts au pied des grands immeubles a été au centre des discussions, avec notamment une présentation des possibilités d’aménagement de jardins potagers de quartier. La Ville d’Onex a connu une formidable croissance dans les années 60 et 70, passant d’à peine 800 à plus de 17’000 habitants en moins de 15 ans. Elle cherche aujourd’hui à donner une plus-value aux nombreux espaces situés en bas des grands immeubles de la Cité, et attenants à ceux-ci, et souvent laissés sans affectation particulière. L’objectif étant que les habitants se les approprient grâce notamment à de meilleurs accès, des places de jeux pensées pour tous, l’installation de bancs supplémentaires et l’aménagement de jardinets à partager. Notons qu’il s’agit ici d’espaces appartenant aux parcelles sur lesquelles sont édifiées les constructions, et non pas d’espaces propriété de la commune. D’où le fait d’en faire un thème des rencontres annuelles de la ville d’Onex avec les acteurs de l’immobilier. Nouvelle vie pour ces lieux résiduels La densité est comprise entre 1 et 1,3 dans la Cité d’Onex, avec 7890 logements occupés à 95% par des locataires. « Il manque de la mixité au sein de l’habitat lui-même. Il faut revaloriser et faire un effort sur ce qui existe déjà, car Onex peut compter sur une très belle quantité d’espaces au pied des immeubles. Ils ne doivent plus

être laissés en l’état. Il faut leur trouver une utilisation particulière », explique Carole-Anne Kast, Conseillère administrative en charge de l’urbanisme à la Ville d’Onex. Ces nombreuses surfaces sont essentiellement gérées de manière privée, par plusieurs propriétaires. Martin Walther, architecte-urbaniste à Urbaplan, a plusieurs idées à proposer pour ces espaces : « Pour l’heure, rien ne s’y passe. Des accès plus marqués, avec des cheminements piétonniers, les rendraient plus attractifs. Les places de jeux, par exemple, peuvent être réalisées avec des revêtements de sol de différentes structures, sur un terrain en partie bosselé plutôt qu’entièrement plat. Le choix du type de jeux est aussi important. C’est bien qu’il y ait une évolution de l’espace de jeux par rapport à l’âge des enfants ». Un jardin potager de quartier Un autre outil, plutôt inédit, est en projet afin que les habitants des immeubles s’approprient ces lieux et qu’ils deviennent des espaces de vie, de discussion et de jeux : le plantage ! Il s’agit de petits jardins potagers aménagés au pied des bâtiments et destinés exclusivement aux habitants des immeubles près desquels ils sont implantés. De nombreux plantages ont été créés ces dernières années, notamment à Lausanne, connaissant tous un beau succès. « Nous voulons passer de la théorie à la pratique. Nous avons déjà construit 4 jardinets en bas de nos immeubles, dont le premier a été inauguré en 2003. Les retours sont très positifs : meilleur environnement, lien social favorisé, moins de plaintes pour des problèmes de

Une cinquantaine de partenaires du secteur a pris part à ce deuxième déjeuner-débat

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


13

Journée de l’Immobilier 2010  |  DOSSIER  |

Des petits jardinets comme ceux-ci devraient bientôt voir le jour

voisinage et même une amélioration de la sécurité. Ces modèles de plantage conviennent à tous les âges. C’est vraiment un plus pour les locataires », s’enthousiasme Ernest Greiner, vice-président de la commission de logement de la Fondation HBM Emile Dupont, propriétaire de 1’500 logements, dont un tiers à Onex. Accessible à tous les budgets Le Bois-Carrien (numéros 2 à 12) devrait accueillir le premier projet à voir le jour à Onex. La proposition actuellement à l’étude prévoit de nouveaux cheminements, la création de 12 potagers collectifs, d’un point d’eau et l’installation de 3 bancs avec rangements dans un nouvel espace de rencontre. Les coûts facturés aux locataires de ces parcelles, d’une superficie d’environ 10m2 chacune, seront minimes (20.— de taxe d’inscription unique et 3.— par m2 à payer annuellement pour les charges). Les locataires pourront y faire pousser des légumes, fleurs, arbustes à baies et/ ou herbes aromatiques. A eux ensuite de

cultiver par la même occasion de nouvelles amitiés et de créer des liens que ce soit entre les familles ou avec les aînés. La plus belle réussite onésienne de ces dernières années en terme de réhabilitation d’espace laissé à l’abandon est le réaménagement de la Place du 150e, devenue un lieu d’activités, d’échanges et de rencontres depuis son inauguration au printemps dernier, espace appartenant à la commune. Questions à Carole-Anne Kast, Conseillère administrative en charge de l’urbanisme à la Ville d’Onex. La Fondation Emile Dupont proposera bientôt des plantages à une partie de ses locataires. Est-ce que cette initiative pourrait se réaliser de manière plus générale dans la Cité d’Onex ? Oui, je l’espère ! La Fondation Emile Dupont a déjà expérimenté ces plantages et tout s’est très bien passé, c’est pourquoi nous leur avons demandé d’en faire un à Onex. Nous voudrions que le plus d’extérieurs possibles soient aménagés avec des

plantages ou d’autres styles de choses, car nous savons qu’un environnement plus beau incite notamment à plus de respect et à un meilleur entretien. Certains endroits sont déjà très jolis, mais beaucoup n’offrent encore rien. L’une des phrases inscrites sur les panneaux de présentation de ce déjeuner-débat est de faire d’Onex une ville à la campagne. Est-ce réaliste ? Onex est déjà une ville à la campagne ! Elle est une ville par ses aspects urbanistiques, avec des extérieurs propres à la campagne, je pense notamment aux Evaux. Onex a un environnement encore très préservé, avec entre autres les bords du Rhône et le coteau sud, des endroits très agréable. On n’a jamais l’impression d’être au centreville, ce qui est d’ailleurs normal puisqu’on n’y est pas ! En à peine quelques minutes de marche, on se trouve en pleine nature. Anne Buloz

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


14

|  Mobilité  |  Tram, tram et colégram

Voiture ou pas pour les Perrotin ?

Julien : Il faut absolument changer de voiture. Amandine : La question ne se pose pas en ces termes… Julien : Alors comment veux-tu que je dise ? Amandine, je suis fatigué, ça fait une heure que nous discutons sans pouvoir nous mettre d’accord. Amandine : La question est « avons-nous besoin d’une voiture » ? Julien : Tu sais bien que oui. Comment feras-tu pour les courses, les rendez-vous chez le médecin, les visites chez ta mère, et tes copines ? Et j’en passe… Amandine : Tu as presque répondu à la question. Julien : Donc, nous avons besoin d’une voiture. Amandine : Oui, peut-être… mais faisons-nous de longues distances avec la voiture en dehors du canton de Genève ? Julien : Non, tu le sais. Pour nos déplacements longue distance, c’est le train, et beaucoup plus rarement l’avion. Amandine : Donc, la voiture ne sert qu’en ville de Genève et un peu à la campagne. Julien : C’est juste. Amandine : Est-ce que, comme tu le dis souvent toi-même, tu ne gagnes pas plus de temps en bus, que coincé dans les embouteillages ? Julien : Oui, je l’ai dit… mais est-ce vrai au quotidien ? Je l’ignore ! Amandine : Je résume. Il nous faut une voiture pour rouler à Genève, et dans le canton, et pas tous les jours. Tu es d’accord ? Julien : D’accord. Amandine, je ne sais pas où tu veux en venir !

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

Amandine : Voilà ma proposition. Nous essayons de nous passer de voiture, nous nous inscrivons à Mobility, et on s’achète tous les deux un vélo électrique. Nous ferons des économies d’essence, d’assurance, de réparation, de parking, et de contraventions. Julien : Un vélo électrique ? Et s’il pleut ? Amandine : Mon amour, on est en mai. Il va faire beau. On a jusqu’au mois de septembre pour réfléchir à l’achat éventuel d’une voiture. Et, s’il pleut, tu prendras le tram, pas vrai ? Et avec l’argent économisé, cet été, tu m’emmènes en Chine, comme tu me l’as promis, pour nos dix ans de mariage. Julien : Je sentais bien que j’allais me faire avoir ! Danielle Meynet


15

Spectacles Onésiens  |  Activités culturelles  |

Spectacles Onésiens Au programme ces prochaines semaines Dorado Schmitt 4tet

« Un nuage pour Django… » (jazz manouche)

Dorado Schmitt violon, guitare / Amati SCHMITT guitare/ Marcel Loeffler accordéon / Hono Winterstein guitare / Gautier Laurent contrebasse La renommée de Dorado a depuis longtemps largement dépassé les frontières. Il est considéré comme le plus pur héritier de Django Reinhardt. Son talent ne s’arrête pas là : Dorado interprète également ses propres compositions, des mélodies harmonieuses, assorties d’improvisations intelligentes, le tout servi par une technicité exceptionnelle, tant à la guitare qu’au violon. Plusieurs de ses compositions sont devenues des standards repris dans le monde entier. Né en 1957, Dorado Schmitt est imprégné par le jazz manouche dès son plus jeune âge, grâce à un contexte familial voué à la musique. Son père le forme à la guitare et au violon, dès l’âge de 7 ans, et lui fait découvrir la musique du grand Django Reinhardt. Sous cette influence, il travaille son style dans les moindres détails en jouant tout le répertoire du maître. Mais Dorado ne veut pas se contenter d’être un imitateur et il commence alors à créer ses propres compositions : « Bossa Dorado » restera plusieurs semaines en tête des ventes jazz en Allemagne. Il participe à des festivals dans toute l’Europe aux côtés de Philippe Catherine, Oscar Peterson, etc. Il est alors en marche vers une reconnaissance dépassant largement la France. En 1988, il est victime d’un terrible accident de la route qui le laissera pendant 23 jours dans le coma. Sa carrière aurait pu s’arrêter là. Mais à force de volonté, après deux ans d’effort, il réussira à revenir sur le devant de la scène musicale et reformera son trio en 1990. En 1993, il participe au film Latcho Drom de Tony Gatilf, dont il a composé des musiques et y joue son propre rôle. En 2000, Dorado remporte le trophée international Euro Django. En 2002, il participe à plusieurs concerts aux côtés de Biréli Lagrène, dans des festivals tels que Jazz in Marciac, Jazz à Montreux. Dorado est également très prisé aux Etats-Unis, depuis le Django Reinhardt festival au mythique club Birdland de New York en 2001. Il a joué en compagnie de musiciens comme Angelo Debarre, les frères Ferré, Florin Nicolescu. De 2002 à 2005, il retourne régulièrement aux Etats-Unis, jouant notamment avec le saxophoniste James Carter, et se produisant au Lincoln Jazz Centerou Carnegie Hall, à New York. En 2009, Dorado enregistre un nouvel album en « famille », avec Hono Winterstein (guitare rythmique), Gautier Laurent (contrebasse), Marcel Loeffler (accordéon) et sur lequel on retrouve ses fils Samson Schmitt et le plus jeune Amati, 14 ans, virtuose sur les trace des son père ! Ils seront sur scène à Onex pour un concert exceptionnel à ne pas manquer !

Salle communale, Vendredi 7 Mai 2010, 20 h 30

Prix des places : 40 francs ; AVS, chômeurs, 35 francs ; jeunes de moins de 20 ans, étudiants et apprentis jusqu’à 30 ans, 25 francs ; carte 20 ans/ 20 francs : 20 francs.

A vos agendas : Présentation de la nouvelle saison 2010-2011 des Spectacles Onésiens, mercredi 9 juin à 18 h 30 au Manège Merci d’annoncer votre venue à spectaclesonesiens@onex.ch ou par tél 022 879 59 99. Renseignements : 022 879 59 99 l’après-midi / www.spectaclesonesiens.ch Chéquiers culturels acceptés

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


16

| Développement durable  |  Conférence-dégustation « Ville du Goût »

Comment concilier plaisir de manger, avec alimentation saine, de proximité, et bon marché L’acceptation de la candidature d’Onex comme « Ville du Goût » 2010 représente un message fort. Pour la première fois, ce titre a été décerné à une « tranche de banlieue » typique des régions suisses suburbaines, avec une population à revenus limités et une faible capacité économique. Onex partage ce titre avec Lucerne, ville-phare de l’image touristique de la Suisse. Dans ce contexte, plusieurs actions et événements sont programmés ces prochains mois. Les grandes lignes du programme « Onex, Ville du Goût 2010 » sont les suivantes : Ateliers dans toutes les classes des écoles onésiennes, de mars à juin. Labellisation « Santé-proximité-goût » des restaurants et cafés onésiens. Actions ponctuelles : stands tenus par des producteurs de proximité devant la COOP, émissions sur Canal Onex (notamment au sujet des labels), etc. Soupe des chefs le 16 septembre, pendant la semaine de la mobilité et du goût. Fête du Goût les 25 et 26 septembre 2010. Un autre moment fort de cette année « Ville du Goût » sera la Conférence dégustation offerte au public le 19 mai, 19 h, au restaurant scolaire du Bosson Le public aura l’occasion de goûter des produits originaux, de proximité, que l’on trouve facilement, et à des prix tout à fait abordables. Des vins également de la région, et offerts par l’OPAGE, seront proposés en accord avec les saveurs des plats cuisinés par François Gasnier, cuisinier aux Cuisines scolaires (labellisés Fourchette verte). Pendant que chacun dégustera ce qui lui sera offert de goûter, des explications lui seront données par Alessandra Roversi, présidente

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

de Slow Food Léman, ainsi que des maraîchers et des viticulteurs de la région, sous la houlette de l’OPAGE. Slow Food Slow Food est une association fondée il y a plus de 20 ans, en Italie, pour soutenir la bonne alimentation, le plaisir de la table et un rythme de vie « slow ». Ce qui permet de contribuer à défendre une certaine qualité de vie en général, et d’œuvrer en faveur de l’environnement. OPAGE Il s’agit de l’Office de promotion des produits agricoles de Genève qui a pour fonction de faire connaître les produits du terroir. Près de 200 exploitants, répartis dans tout le canton, pratiquent la vente directe de leurs produits (fruits, légumes, vins, miel, huiles, etc.). Inscription Attention : seules les 200 premières personnes inscrites pourront participer à cette conférence-dégustation gratuite. Pour ce faire, il suffit de téléphoner à la Mairie (8 h 30-11 h 30 et 13 h 30-17 h, 16 h 30 le vendredi) au 022 879 59 59, ou par courriel m.lance@onex.ch). Ce qui vous sera offert de goûter Tranche de féra fumée et asperges vertes Jambonnette de volaille forestière et gratin de côtes de bettes Quatuor de fromages : chèvre de Cartigny, tomme de Savoie au lait cru « Fie de la Tournette », comté, fromage sentinelle (Sbrintz ou autre) Dessert : tarte à la rhubarbe Le repas est accompagné de différents pains de seigle (VS), au blé, complet (épeautre) (GE)


17

Les chroniques de la déchetterie mobile  |  Déchets  |

Nouvelle déchetterie mobile à Onex

Le musicien Jean Rochat

Quand l’art fait écho au recyclage La déchetterie mobile va faire du bruit. Cette fois parce qu’un musicien va se servir de vos encombrants pour construire une batterie et y improviser une mélodie ! Vous pourrez voir et écouter cette folle animation les 4 samedis du mois de mai à la déchetterie d’Onex. Pour fêter le « Mois de la Propreté », le percussionniste et batteur lausannois Jean Rochat, improvise une performance musicale sur des déchets encombrants ressortis des bennes, les samedis de mai à Onex. Ce musicien est connu pour ses folles compositions. Il joue aussi au Théâtre de Vidy à Lausanne, au Festival de Montreux et fait partie de l’Association Eustache. Ainsi ce batteur dans l’âme tape sur tout et rien, et plus c’est insolite et plus ça l’amuse. Avec des baguettes magiques Pour notre plaisir à tous, les 4 samedis du moi de mai, il vient avec ses baguettes magiques à la déchetterie à Onex. Son spectacle ? Choisir des « objets » parmi les déchets encombrants que les habitants apportent à la déchetterie mobile d’Onex. Avec ce trésor ressorti de nos ordures, il construit une batterie extraordinaire entrelacée de tuyau d’aspirateur, de cadre de vélo, de morceau de canapé, d’ordinateur, de chaise, de pot de peinture… puis il improvise sur ce spectaculaire instrment de

percussion un moment unique de musique contemporaine. Ainsi dans cette action d’information sur les déchets, l’art fait écho au recyclage. Pourquoi faire de la musique avec vos déchets ? Cette performance musicale insolite est une action d’information de la Ville d’Onex. Elle vise à sensibiliser la population sur la gestion et sur la valorisation de ses déchets. Car on pourrait vous dire que trier sa ferraille, c’est économiser le fer de la Planète Terre. On pourrait vous prouver que jeter un ordinateur aux ordures pollue l’environnement. On pourrait vous affirmer que balancer un jouet avec des piles à la poubelle est dangereux pour la santé de vos enfants. On pourrait vous suggérer un peu de civilité en vous demandant de ne plus jeter les canapés et les frigos dans la rue. Mais on préfère vous le dire en musique. On a envie de vous faire sentir la valorisation du déchet avec vos sens. On souhaite partager avec vous un moment de convivialité tout en parlant déchet. On veut vous montrer que la déchetterie, c’est sympa, surtout autour d’une sangria. Demander le programme, c’est gratuit ! La déchetterie du samedi ouvre ses bennes à 9 h et les ferme à 14 h. Alors à l’occasion du « Mois de la Propreté » – mois de

mai – et dès 9 h 30, le musicien lausannois Jean Rochat, viendra récupérer vos encombrants. Sur un podium installé près des bennes de la déchetterie, il construira en direct une batterie extraordinaire jusque vers les 11 h. Puis pendant 30 minutes, il se jettera (non pas aux ordures) mais à l’eau, et improvisera un moment de musique jouant avec les sons et les résonances des différentes matières. Do, ré, mi, fa, sol, la, si, do… Venez vous amuser en famille car vos enfants vont adorer ce moment de musique très bizarre. Et profitez-en pour déposer vos encombrants et attraper au passage une autre manière de voir nos déchets. Flora Madic Performances musicales à la déchetterie mobile d’Onex au mois de mai : Samedi 1er mai, sur le parking de la piscine, rue des Bossons. Samedi 8 mai, sur le parking de la mairie, 27 Chemin Charles Borgeaud. Samedi 15 mai, dans le préau de l’école des Tattes, 20 Comte-Géraud. Samedi 22 mai, sur le parking du cycle du Marais, 22 route de Loex. 9 h 30 Construction d’une batterie extraordinaire avec les déchets encombrants 11 h Improvisation musicale 11 h 30 Sangria offerte aux usagers et visiteurs de la déchetterie

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


18

|  Vie Pratique  |  Trucs et astuces de printemps

Trucs et astuces de printemps Alimentation

Fruits abîmés Il vous reste quelques pommes, poires, prunes ou autres quelque peu talées ou abîmées. Ne les jetez pas. Profitez-en pour faire une bonne compote maison ! Epluchez-les et ôtez les parties qui ne peuvent pas être consommées. Coupez-les en morceaux et mettez-les dans une casserole avec un fond d’eau. Laissez cuire en remuant régulièrement. Ajoutez un peu de sucre au besoin. De quoi régaler petits et grands et utiliser vos fruits ! Pain rassis Vous avez du pain rassis, trop dur pour être consommé. Ne le jetez pas pour autant. Vous pouvez en faire plusieurs utilisations : Faites une soupe de tomates (à base de tomates, ail, basilic, bouillon de légumes) à laquelle vous ajouterez en fin de cuisson de fines tranches de pain rassis. Comptez environ 300 g de pain rassis pour 500 g de tomates. Succès garanti auprès de toute la famille ! Préparez du pain perdu pour le goûter de vos enfants ou pour le dessert (œufs, lait, pain et sucre). Et enfin, si quelqu’un dans votre entourage a des animaux (des poules, des lapins, des chevaux...), donnez-lui votre pain rassis.

Plantes

Lorsque vous lavez vos légumes, votre salade ou autre, pensez à récupérer l’eau et utilisez-la pour arroser vos plantes d’intérieur. Un bon moyen de faire des économies d’eau et d’agir en bon citoyen en évitant une surconsommation inutile d’eau. Conservez également l’eau de cuisson de vos légumes qui en plus contient des minéraux bénéfiques pour vos plantes. Les feuilles de vos plantes d’appartement s’encrassent de poussière et deviennent ternes. Pour y remédier et les faire briller, il vous suffit d’imprégner un chiffon doux de bière et d’essuyer délicatement les feuilles. Elles retrouveront ainsi tout leur éclat !

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

Afin d’éviter que vos rosiers ne soient assaillis de parasites, enfoncez dans la terre autour des pieds de vos rosiers quelques gousses d’ail qui constituent un excellent antiparasite. De même les mégots de cigarettes ou le tabac. Déposez un peu de tabac dans une casserole d’eau, portez à ébullition. Puis, une fois que l’eau a refroidi, utilisez-la pour arroser vos plantes vertes. Vous pouvez aussi simplement laisser tremper un peu de tabac dans un arrosoir pendant une journée puis utiliser l’eau pour votre arrosage. Les parasites détesteront ! Mélangez le marc de café au terreau de vos plantes et utilisez ce mélange pour vos rempotages. Le marc de café constitue un excellent engrais naturel et est aussi un bon remède contre les pucerons. Effet double ! Les hortensias font des fleurs magnifiques mais leur couleur a tendance à devenir fade au fil des saisons. Pour redonner tout leur éclat à vos hortensias bleus, enterrez près de leurs racines des clous rouillés. L’effet est remarquable et vous serez étonné de la couleur revivifiée des fleurs de votre hortensia bleu.

Nettoyage

Pour éliminer toute tache de rouille sur votre sol en carrelage, sur la faïence de votre cuisine ou de votre terrasse, recouvrez la tache à l’aide de sel fin et de jus de citron. Laissez agir pendant une heure, frottez la tache puis rincez. Si la tache persiste, renouvelez l’opération. Pour enlever une tache de rouille sur un textile, frottez la partie tachée à l’aide d’un citron coupé en deux. Imbibez la partie concernée de jus de citron. Laissez reposer quelques heures puis rincez. Le cas échéant, si la tache persiste, utilisez un détachant liquide spécial rouille (respectez les indications mentionnées sur le flacon). Pour faciliter le nettoyage de votre micro-ondes, faites bouillir dans un grand bol, un volume d’eau. Laissez bouillir quelques instants


19

et laissez le bol dans le micro-ondes : la vapeur qui se dégage va ainsi faciliter le nettoyage des parois. Il vous suffit ensuite de passer un coup d’éponge. Pour obtenir des vitres sans traces même en plein soleil, utilisez une feuille de papier journal que vous aurez froissée et imbibée d’alcool à 90°. Frottez en faisant des cercles. Vous obtiendrez des vitres propres et sans l’ombre d’une trace… Pour lutter contre les mauvaises odeurs dans votre réfrigérateur (poisson, charcuterie…), il vous suffit de mettre un peu de lait dans un verre et de le laisser dans la partie haute de votre réfrigérateur. Le lait absorbe les odeurs. N’oubliez pas de changer régulièrement le lait !

Trucs et astuces de printemps  |  Vie Pratique  |

Divers petits trucs Pour éviter que la rouille s’installe sur vos outils, placez quelques boules de naphtaline dans votre caisse à outils ou dans votre établi. Simple, économique et efficace. Il suffit de faire bouillir quelques instants vos pinceaux (dont les poils sont devenus durs) dans du vinaigre blanc, pour leur redonner un petit coup d’éclat. Les poils redeviendront souples et vous pourrez à nouveau utiliser vos pinceaux. Les pieds des meubles marquent souvent sur une moquette ce qui est fort disgracieux lorsque vous changez la disposition d’une table ou autre... Pour y remédier, et effacer les marques de pieds, utilisez la vapeur d’un fer à repasser en le maintenant pendant quelques instants au-dessus de la marque. La vapeur ainsi diffusée va permettre aux poils de la moquette de se

relever. Un petit coup de brosse et rien n’y paraîtra plus ! Pour ôter facilement des traces d’eau laissées sur un meuble en bois ciré, utilisez un simple bouchon en liège. A l’aide de ce bouchon, frottez la partie tachée avec insistance et vous verrez la trace disparaître. Si les tiroirs de votre commode coincent et s’ouvrent difficilement, utilisez de la paraffine avec laquelle vous enduirez les côtés coulissants du tiroir. Vous pouvez utiliser une simple bougie que vous frotterez sur les parties latérales du tiroir.

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


|  Aînés  |  Anniversaires

20

Thérèse et Gilbert HORN ont fêté leurs 50 ans de mariage, le 1er mars, en compagnie de René LONGET

Gaston FAVRAT a fêté ses 100 ans, le 5 mars, entouré d’une partie de sa famille, ainsi que de René LONGET, Philippe ROCHAT et Béatrice GISIGER

Yvette et Raymond THORIMBERT ont fêté leurs noces d’Or, le 8 mars, en compagnie de Philippe ROCHAT

Gabrielle GOETSCHMANN a fêté ses 90 ans, le 9 mars, en compagnie de ses 2 fils et de leur épouse, ainsi que de René LONGET, Maire

Idda BARONE a fêté ses 100 ans, le 15 mars, en compagnie de son arrière petit-fils et de Philippe ROCHAT

Eliane et André GUGGIARI ont fêté leurs 50 ans de mariage, le 23 mars 2010, en compagnie de Philippe ROCHAT, Conseiller administratif

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


21

Parti Socialiste  |  Union Libérale-Radicale  |  Politique  |

Parti Socialiste Non, les sanitaires de l’école des Tattes ne seront pas en or massif Quelques précisions concernant le crédit de 400’000 francs voté par le Conseil municipal pour la rénovation de 4 blocs sanitaires de l’école des Tattes. L’école des Tattes est la première école construite dans la cité nouvelle il y a 48 ans. Il est donc tout à fait normal de prévoir un certain nombre de rénovations comme le font les propriétaires privés avec leurs immeubles, qui subissent d’importantes rénovations après 30 ou 40 ans. Le fait de planifier les travaux présente plusieurs avantages : tout d’abord il permet une exécution en 2 tranches été 2010 et 2011 pendant les vacances scolaires et, d’autre part, les devis sont rentrés et ont pu être étudiés par le service technique de la commune. Il est plus simple de négocier le prix des travaux quand ceux-ci sont prévus. Les travaux consistent en la réno-

vation de 4 blocs sanitaires devisés chacun à 100’000 francs. Chaque bloc « séparé filles-garçons » comporte 6 WC cloisonnés, 4 lavabos et 2 urinoirs. Le carrelage sera changé et l’eau chaude installée, ce qui n’est pas un luxe au 21e siècle. De plus, avec les nouvelles technologies « robinets et luminaires avec détecteurs » d’importantes économies d’énergie seront réalisées. C’est dans cet esprit que le groupe socialiste a voté ce crédit de rénovation et en fera de même avec d’autres crédits futurs si cela lui semble nécessaire, pour garantir l’entretien du parc immobilier dont la commune est responsable.

Pierre-Alain Cristin, Conseiller municipal

Union Libérale-Radicale 400’000 francs pour des wc La majorité de gauche du Conseil municipal d’Onex a voté, lors de sa séance du 9 mars, un crédit de 400’000 francs pour la rénovation de quatre WC dans l’école primaire des Tattes, malgré la vive opposition du groupe LIBÉRALRADICAL. Notre groupe s’étonne de l’urgence à effectuer ces travaux ainsi que du prix exorbitant, via une entreprise externe, et cela malgré le rapport de la commission des bâtiments. Durant la visite de l’école, les commissaires ont été surpris en bien par le bon état général du bâtiment à l’exception de la peinture des sanitaires. Plusieurs commissaires ont été perplexes quant à l’engagement de travaux importants et estimaient qu’un rafraîchissement suffirait largement. Le changement de la tuyauterie est aussi discutable, cette dernière fonctionne encore normalement.

Malgré l’avis de la commission, la gauche du Conseil municipal, à la demande du Conseil administratif à majorité socialiste, a choisi de voter un crédit de 400’000 francs pour effectuer des travaux importants. Pour notre groupe LIBÉRAL-RADICAL, c’est honteux de dépenser autant d’argent pour des travaux non nécessaires, il aurait été plus judicieux et moins coûteux d’effectuer un simple entretien par les services internes de la commune. Malheureusement c’est la solution la plus coûteuse pour le contribuable qui a été décidée, même si il y a des choses plus urgentes à réaliser. Notre groupe est très attaché à l’idée d’entretenir le patrimoine foncier de la commune, mais de là à dépenser 400’000 francs pour une simple rénovation de WC dans une école primaire, cela relève de la provocation envers les Onésiens.

Comme le dit le proverbe, il n’est jamais bon de confier tout le pouvoir entre les mêmes mains, il pourrait en abuser. Belle démonstration à Onex ! A une année des élections, force est de constater que l’expérience d’un Conseil administratif à majorité socialiste est des plus décevantes, les dépenses ont augmenté pratiquement dans tous les domaines, engagement de personnes membres du parti de la rose à des postes importants de l’administration communale, et certains contrats ont été confiés à des entreprises externes avec des montants excessifs. Le groupe LIBÉRAL-RADICAL partage le mécontentement actuel des citoyens de la Ville d’Onex envers la politique actuelle du pouvoir, et espère qu’à l’avenir la population remettra sa confiance entre les mains de personnes plus soucieuses de la gestion de leurs impôts. Jean-Robert Comte, Conseiller municipal

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


|  Politique  |  Mouvement Citoyens Genevois  |  Parti Démocrate Chrétien

22

Mouvement Citoyens Genevois 400’000 francs pour rénover des WC !!! Réfection des WC de l’école des Tattes, le MCG s’est opposé à cette dépense somptuaire. Sous prétexte que des tuyaux qui ont aujourd’hui quasiment 50 ans rejettent des dépôts ferreux après quelques jours d’inactivité... Le Conseil administratif veut changer les tuyaux incriminés sous le prétexte qu’on lui demande de préserver le patrimoine immobilier de la commune, mais ne serait-il pas plus adéquat de prévoir une réfection lourde de l’école afin de planifier ces travaux avec une véritable plus-value ?

MOUVEMENT CITOYENS GENEVOIS

Le débat concernant ce crédit à divisé le Conseil municipal amenant à un vote de 13 voix pour et 13 voix contre, laissant le président ( PDC ) comme le Conseiller administratif en charges des bâtiments faire la balance en acceptant le crédit de rénovation par l’apport de sa voix... Nous aurions pu lancer un référendum contre cette délibération et demander au peuple de trancher si oui ou non il était utile de faire ces frais, mais nous avons jugé ainsi que les autres partis impliqués que le coût du référendum ne se justifiait pas pour une somme somme toute assez modeste, même si le chiffre est important, il faut également voir le côté positif, ces WC seront doté de l’eau chaude et cela nos enfants le méritent bien.

Eric Oulevey, Conseiller municipal

Parti Démocrate Chrétien De la bonne gestion des biens communaux Dans sa séance du mois de mars, le Conseil municipal a eu à voter sur un crédit de 200’000 francs en 2010 et de 200’000 francs en 2011 pour la rénovation des toilettes de l’école des Tattes. Contrairement à ce que l’on a pu entendre de la part de certains partis, il ne s’agit pas de changer seulement les lavabos et cuvettes de WC, il s’agit de remplacer les conduites d’eaux, les galandages et carrelages, les appareils WC adaptés aux enfants de cette école, c’est-à-dire de reconstruire complètement les sanitaires des Tattes. Est-il opportun de réaliser ces travaux durant l’été 2010 et l’été 2011 ? Naturellement nous pouvions attendre que les conduites « pètent ». Ce bâtiment est vieux de 48 ans. Nous savons que la plupart des immeubles qui datent de cette époque ont déjà subi une telle rénovation. Le problème

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010

est qu’en attendant, il est évident que lorsque les fuites vont arriver, il faudrait alors fermer les toilettes en urgence, faire des travaux selon les prix imposés par la nécessité de ne pas pouvoir attendre, c’està-dire plus coûteux, au lieu de planifier cette rénovation pendant les vacances d’été. Une collectivité publique ne peut pas se permettre de gérer les travaux indispensables dans nos bâtiments en amateurs. Il en est de même pour nos véhicules : les frais d’entretien deviennent prohibitifs, après un certain nombres d’années et il est beaucoup plus économique de décider à temps de leur remplacement. C’est d’ailleurs ce que nous faisons à Onex. Le Parti Démocrate Chrétien a toujours privilégié une gestion préventive de nos bâtiments. Cela coûte toujours moins

que l’urgence imposée par la nécessité immédiate. De plus, en ne faisant pas les travaux indispensables pour l’entretien de nos bâtiments, nous reportons sur les années futures des coûts que nos finances nous permettent de dégager aujourd’hui. Une bonne gestion du patrimoine : analyser, prévoir, deviser au meilleur prix, exécuter au meilleur moment, répartir les coûts afin de respecter les budgets de la commune.

Richard Mérier, Conseiller municipal


23

Les Verts  |  Union Démocratique du Centre  |  Politique  |

les verts Conseil municipal d’Onex : où sont les Vert-e-s ? Le Conseil municipal de mars, suite à un examen et une visite sur place de la commission des bâtiments, a avalisé à une courte majorité le projet de réfection des sanitaires de l’école des Tattes. Ces travaux amélioreront le confort des usagers avec la pose de nouveaux sanitaires, de lavabos, de cloisons individuelles, de raccordement électrique, de carrelages, ainsi que peinture et menuiserie. Les 3 Vert-e-s ont soutenu ces travaux estimés à 400’000 francs et étalés sur 2 ans. En effet, vu l’ancienneté du bâtiment – et même si nous relevons ici son excellent entretien, il nous semblait risqué de différer ces travaux qu’il est préférable de planifier si l’on veut les réaliser sans nuire au déroulement des cours. Notons cependant qu’il

nous aurait semblé tout aussi prévoyant d’inscrire le montant des travaux dans le programme de budget 2010. Durant cette même séance, nous avons encore soutenu le projet de motion « Prévention efficace et essentielle : un pas de plus dans la politique familiale » qui a été déposé par Mme E. Häusermann avec les Verts et les Socialistes. Il vise à assurer aux mamans qui ont leur premier enfant l’accès à un guide sous la forme du « Message aux parents » de Pro Juventute.

Chers Onésien-ne-s, les Verts sont bien présents par leurs prises de position et leurs voix au sein du Conseil municipal et nous regrettons qu’une certaine presse écrite n’en tienne pas compte.

Dans les articles parus dans la Tribune de Genève sur ces deux sujets, les interventions et les votes favorables des Verts ont tout simplement été ignorés.

Françoise Bourgoin, Ruth Bänziger, et Marie-Claire Salvi, Conseillères municipales

Union Démocratique du Centre Quand la démocratie est remise en question par les élus eux-mêmes ! Très à la mode actuellement, les contrats de quartiers prolifèrent au sein des communes sous l’influence des socialistes et autres partis de gauche. Mais de quoi s’agit-il ? Vous mettez en place différents groupes de personnes plus ou moins auto-sélectionnées pour permettre à n’importe qui de proposer n’importe quel projet sans passer par la voie démocratique officielle. Bien entendu aucun critère lié à la nationalité, l’ancienneté dans la commune, le fait d’avoir le droit de vote, etc. Non, bien au contraire, le but de toutes ces instigations n’est autre que de contourner ces « carcans » pour ouvrir la porte à toutes les idées (de préférence de gauche) et par la même occasion à un flux de nouvelles dépenses.

Evidemment, pour donner une apparence de sérieux, ces différents groupes seront chapeautés par un comité de pilotage composé de membres représentant différentes catégories de personnes : habitants, commerçants, propriétaires, concierges et quelques élus. Et dans leur élan socialo-socialiste, les initiateurs de cette démarche ont évidemment voulu profiter de cette structure pour mettre sur pied d’égalité les personnes issues de regroupements nocturnes et auteurs des nuisances dénoncées par de nombreux citoyens durant ces derniers mois, avec les citoyens contribuables ou travailleurs de la commune. C’est ainsi que le comité de pilotage sera composé de deux jeunes dont la sélection sera évidemment faite sous la coupe des services gérés par notre Conseillère administrative socia-

liste ! Notre suggestion d’ouvrir les candidatures à tous les jeunes de la commune pour une élection par les autres personnes du comité de pilotage a été immédiatement balayée car évidemment elle ne va pas dans le sens du nivellement par le bas, principe si cher à nos collègues de gauche. Malheureusement la raison n’eut pas le dessus et c’est une gauche unie (MCG compris) qui décida d’entraîner Onex dans ce processus lourd, coûteux et inutile, au détriment du système démocratique en place.

Pour le groupe UDC Onex, Dominique Vuagnat, Conseiller municipal

Onex Magazine  |  n°22  |  Mai 2010


|  Agenda  |  1er Mai - 2 Juillet 2010 Date

Catégorie

Evénement

Lieu

Horaire

Renseignements

Le 1er mai

Solidarité

Assemblée Genève solidaire avec les sinistrés du Chili

Salle communale

18h-22h

M. Francisco Gonzalez / Tél. 076 331 42 26

Du 4 au 8 mai

Service Jeunesse et Action Communautaire

Stage fresque (10-12 ans) et graffiti (12-17 ans)

La Tour bleue 41-43 Gros Chêne

Mardi, jeudi et Service Jeunesse et Action Communautaire vendredi: 16h30/ 022 879 80 20 18h30 / mercredi et samedi: 14h-18h

Le 7 mai

Culture

DORADO SCHMITT (quartet jazz manouche)

Salle communale

20h30

Le 8 mai

Vie associative

Association des amis de Cuba en Suisse

Salle communale

M. Ruben Segovia / 022 793 80 21

Le 9 mai

Culture

Danse folklorique péruvienne

Salle communale

M. Francisco Guevara / 079 273 91 07

Le 10 mai

Ecoles

Journée sportive de l’école d’Onex-Parc

Centre sportif des Evaux

Journée

Mme Liliane Zehnder / 022 792 49 22

Le 12 mai

Culture

Portes ouvertes de l’atelier de danse Onex-Village

Salle communale

19h-20h

Mme Eliette Roy / 022 793 08 14

Le 18 mai

Politique

Conseil municipal

Salle du Conseil municipal

19h

Mme Jeannette Sanchis / 022 879 59 59

Le 19 mai

Développement durable

Conférence dégustation «Ville du Goût»

Restaurant scolaire du Bosson

19h

Mme Laure Gallegos / 022 879 59 59

Le 22 mai

Service Jeunesse et Action Communautaire

Diffusion de la finale de la Champion’s League

Café communautaire (AstrOnex)

20h30

Service Jeunesse et Action Communautaire / 022 879 80 20

Le 26 mai

Ecoles

Inscriptions au parascolaire pour l’année 2010-2011

Buvette de la salle communale

9h-13h / 17h-19h

Mme Aline Comoli / 079 477 18 61

Le 28 mai

Culture

Soirée annuelle de l’association Ecritures Onex

Ecole FrançoisChavaz

Le 29 mai

Fête

Soirée Salsa Sabor Latino

Salle communale

Le 31 mai

Solidarité

Don du sang

Salle communale

Le 1er juin

Ecoles

Journée sportive de l’école des Racettes

Centre sportif des Evaux

Journée

Mme Sandrine Schuett Biolluz / 022 793 85 25

Le 5 juin

Fête

Fête du Jardin Robinson

Jardin Robinson (115, ch. François-Chavaz, Onex)

17h-22h

022 793 50 75

Le 5 juin

Fête

Soirée Salsa Sabor Latino

Salle communale

20h-02h

M. Carlos Cervantes / 022 733 83 63

Le 8 juin

Ecoles

Journée sportive de l’école BelleCour/Onex-Village

Centre sportif des Evaux

Journée

Mme Nuria Nicolet Aebischer / Tél. 022 879 85 31

Le 9 juin

Vie associative

Atelier découverte de l’association Ecritures Onex

Ecole FrançoisChavaz

Le 20 juin

Ecoles

Spectacles de fin d’année de Lucien Thaon

Salle de gymnastique de l’école d’Onex-parc

10h-12h, 14h-16, 18h-20h

M. Lucien Thaon / 022 757 34 59

Du 11 au 21 juin

Service Jeunesse et Action Communautaire

Diffusion des matchs de la Coupe du monde de football

UpAdos et Café communautaire (AstrOnex)

mardi, jeudi et vendredi dès 16h, mercredi dès 13h30

Service Jeunesse et Action Communautaire / 022 879 80 20

Le 15 juin

Politique

Conseil municipal

Salle du Conseil municipal

19h

Mme Jeannette Sanchis / 022 879 59 59

Du 22 juin au 11 juillet

Fête

Vous (f)êtes Onex: spécial Coupe du monde de football 2010 (voir programme)

Place du 150e

Les soirées de match

Service Jeunesse et Action Communautaire (SJAC) / MM. Patrick Albrecht et Emmanuel Blandenier / Tél. 022 879 80 20/28 et 022 879 80 41

Le 25 juin

Ecoles

39e concours de natation

Piscine d’Onex

Concours: 8h3010h30 / Remises médailles: 13h3015h30

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

Le 1er juillet

Ecoles

Réception officielle des écoles

Le Manège

18h

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

Le 2 juillet

Ecoles

Fête des Promotions

Parc de la Mairie

19h-24h

Mme Alexandra Gurtler / Service des relations communales, de la communication et du développement durable (SRD) / Tél. 022 879 59 59

022 879 59 99 / www.spectaclesonesiens.ch

Mme Emmanuelle Cavarero / 022 792 06 36 20h-02h

M. Carlos Cervantes / 022 733 83 63 Mme Marie Friat

Mme Emmanuelle Cavarero / 022 792 06 36 / Inscriptions au tél. 022 777 05 20

Onexmag_n22  

dossier / Journée de l’immobilier n° 22 | mai 2010 mairie d’Onex | paraît 9 fois par an | tirage : 9’700 exemplaires | responsable d’édition...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you