Issuu on Google+

Legrand COR nous balade... rouges sur seR nouvelles prévisions. Pourtant. ces mêmes

syndicats et partis ont des représentants au sein du COR ]Is BOnt restés cois. Etrange.

• On s'engueule souvent, mais on nf' le poT'Û pa& sur la place publique confie Bernard Devy, représentant de FO au Conseil. PaKeal Terrasse, député PS, qui en est aussi membre, défend cette institution créée par Jospin : ~ Il.v a. du dibat entre MilS. " Et. finalement. tout le monde parvient à faire son marché dam le rapport final. Scion les Byndicalisle8eLexperl8 de gauche qui ont participé am travaux, les prévisions sur quelques années sont Hérif!W!ell. Et d'ailleuni pas dramatiques. Nombre d'obsel"'V8leurs avisés ont ainsi noté que leCORa -.

Lendemains

qui déjantent Un syndicaliste CGT rappelle qu'o.vant guerre le père

du 2 1

lOt

201 0

était-cllc sèche, mercredi 14, que la quasi-totalité des responsables syruticaux et dœ partis de gauche tirait à boulets

En revanche, les mêmeR ex-

perts sautent au plafond quand il s'agit des· projections . à long tenne qui ont fait le!! délices de la presse. Plusieurs journaux ont évoqué des chiffres apocalyptiques: 2 600 millîard.s de déficit cUlmùé, évidemment- en 2050. Il C'est Nostradamus ~, rigolp. JeanClaude Mailly. Pascal Terrasse explique . ., Il ne faut pas confondre Û!tJ prévisions et les proj~tions à kmg terme, qui, elles, so"t au doigt m{)uilli. ,.

avri l

PEINE l'encre du nouveau A rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR)

rd E nch aîné

de la • science économique. moderne. A.lfred Sauvy, entrevoyait une France de 30 milliOllll d'habitants à la fin du XX siècle. Et, il y a quarante ans, aucun· futurologue. sérieux , . annoncé l'amvée d1n"""que ou le té-

ena près, œs tions • sont-elles tantes? AUJourd'hui, les dépenses de retraite s'élèvent à

13,4 % du PIB. Dans l'hypo-

thèse médIane du COR, elles

représenteront 15.311 en 2050. Soit une augmentation de 1,9 point... en quarante ans.

Travailleurs en renfort?

Le C

ana

Autre calcul acrobatique: si l'on s'en tient aux trè!I risquées prévisions sur la natalité, la Ftancedevraitcompt.eren 2050

environ 1,4 sctifpour 1 retxaité.

_At« 135 000 immigrês de plus par an (soit un peu plus qu'en 20(4), on "ciL largement kproblème ., confie un eJ[pcrt du Conseil. Un autre brandit lou· tefoisle saCl"O-Mint princi~ de précaution et souligne qu il ne faut pas attendre une dégradation irTP>.-ersibie pour prendre des mesures. _Cest dis le tircle la fWJ6t: qu'il faut corriger la tra· jeCtoire~, avanœ-t-i1 La balistique, c'est tout de mème un peu plus serieux que le cabalisbque.

_c-d


Le Canard enchainé - 2010.04.21 - Le grand COR (Conseil d'Orientation des Retraites) nous balade