Issuu on Google+

Le vrai-faux EPUIS le début de la criae D finanClère, la France J'Al· lemagne vivent un flt ptyehodrame

pennanenL Dea deUlt c6t.é. du Rhin,Ia ~dujeuestsimple' rouJer dei mkaniquee devant son opinion publique et prouver ainai que œ n'est pEII. l'autre qui lIDpo&e SB loi. Et, enawle, faire diterètement toute8le. conce&aionl néœuaireli afm d'éviter

une rupture. Dernier épisode. le 18 mal

55 de l'excédent commercial du pa.y1I provlent de la zone euro. Pu queetion pour Sarko de laiaaer &anI ~ponae ce IDeIIage unp'rialiste au mque de faire croire que Pari. eat .. la re· morque de Berhn. Jeudi malin, 20 mai, aur RTL, Christine La· sarde lire Il bouleu COUS" aur la d....ion • di«u14bk. "" P"'" .alU concertation" de la chon· c:ehère. Et tranche:. L'euro n'ut pa. faible, c'e.t ufle monflaÜ! fiable . .. Quelque!! heuree plua tard, ~l rodico1 de ton. Une conférence .ur la régulation 001 .marchéa organisée AI Berlin /Iemblait le lieu idéal pour raire valoir lM critiquee tTançallM. Cha· cun ,'attendait à ce q.ue cela chauffe. Bien au oonl.raire, danll gentil meala8e vidéo trana· ~ en début d'apre'·m.idi, La· sarde ... ure .. IOn homologue aJ;mand, Wolfgang Schltuble,

c n E d r a n a C

Berlin annonce que l'Allemagne interdit désormais certaines vent.ell à découvert part.i.c:ulièrement apéculabvea, notamménl

celles d'emprunte d'Etat Stupéfaction de Lall'srde - el de. autrel gouvernementIJ europêcna -, qui apprennent la nouvelle .. la radio, aprèl une • fWtI'I_ répercutée par l'arenoo Reuten à 19 heurell. Mille en scène à Berhn, où la BaFin, le gendarme de la Boune aile-

Le

Je t'aime mol non plus

*

Du coup, c'eet en œstume de chancelière intraitable qu'Angela arrive, quelques heures plu. tard, au BWldestag. Elle y défend le plan d'aide de 760 milliard, pour Je soutien de l'euro, fortement critiqué en Alle· magne. Elle en r~oute même : -l'euro est en danger,., affirme. k'!lle lia tribune. Un argument auquel lee Allemanda ne peuvent qu'être lI6ll!!ible!!. puieque

me franco-allemand

é n î ha

un

qu'elle eat " pleine de N'conlUu."anCf!' pour le travail (qu'w fontJ en.umble ". Plus un mot ,ur la rameuse interdiction dCl ventes! découvert. Laprde se lance dana une déclaration ennamm" : .. Wolfgang et moi marchon. mo.in. daM ka mrun f .. Ce qui jette. tout de même un froid: le muust:re allemand, pa. ralysé, De se déplace qu'en fau· teuil roulant.

6 2 du

i a m

Hannonleuse

c.cophonle A la même heure, à Paris, J'Elyaée et Bercy livrent que)· quee· tlim.entl de lLlngag«" alIl: journalist.ee "Lea diclaratioll& de MerkellOnt uniquement de,tinée. d. .on opi.nion publique. Quoi qu'elle diR, elle finit tou· jOurs par accepter le, mnuru prlmtu par 1.4 France; plan d'aide à la Grtce puil de lOutkn 4 l'euro, non-oppoaitiofl au ru-

0 1 20

'IU-

chat par ka BCE th. chtte. p«tu dn Etau, etc._ A 8erhn, le meeaage contraire est distiiM .• MerArl a fait covalier .eul parer qu'elle Itait tnrrvie par u. aUnru:nunent. da Fronçait qui "po/UMnt tou· joura Ir. me.ure. antupicuka · non qu'eUe propou _, confie un haut ronctionnaire allemand, trèI au raIt dee relabonl avec la France, l dea banquiert l'rançaa. Et Berl10 a bien d'aut r&ll projeta en tllte, qui doivent en principe être dixutéa, le 7 juin, entre Merke} et Sarko : agence de notation européenne, tax.· tion des activiM. de marché, co nt~le par l'Europe de. budget.. des Etata, suppreaaion dee aide. aux pays vivant au·des· sua de leura moyens, voire CIpulsion de la zone euro, etc. Encore deJolis psychodrames en perspective.

..,." Martin


Le Canard enchainé - 2010.05.26 - Le vrai-faux psychodrame franco-allemand