Issuu on Google+

DOSSIER D’ETUDE DU PAYSAGE

Abeloos Olivier


Introduction

1-14

Présentation Situation géographique Reportage photographique Aperçu historique Carte de survey

2 3-4 5-11 12-13 14-15

Analyse du milieu abiotique

16 - 29

Introduction Topographie et hydrographie Climatologie Geologie Pedologie Structure paysagère Synthèse

17 18-20 21 22-23 24-26 27-28 29

Analyse du milieu biotique

31-38

Introduction Sites humides Milieux boisés et verger Végétation rudérale, buissons et broussailles Prés et terrains herbeux Voies de communications et les haies Conclusion

31-32 33 34 35 36 37 38

Milieu humain

40-54

introduction historique Fonctions du bâti Formes urbaines Typologies de l’habitat Aspects socio-économiques Mobilité Conclusion

40 41-45 46-47 48 49 50 51-53 54

Situation de droit

55-67

introduction 56 PRAS_Affectations 57-58 PRAS_situation de droit 59 PCD_Soutenir un développement économique 60 PCD_Promouvoir un environnement durable 61 PCD_Politique en matière d’espace public 62 PCD_Politique en matière de planification communale 63 PCD_Potentiel logements 64 PCD_Revitaliser l’habitat 65 Conclusion 66

Quel futur ?

67-73

Introduction Le canal selon Chemetoff Les projets du port de Bruxelles Les grands projets du canal Conclusion

68 69-70 71 72 73

Diagnostic de synthèse

73-78

Tableau AFOM Conclusion/ Programmation

74-78 79

Projet personnel

80-93


Introduction Analyse Diagnostique de synthèse Programation projet personnel


Un paysage est le fond de tableau de la vie humaine. Bernardin de Saint-Pierre dans voyage à l’île de France Une phrase énoncée par un amoureux de la nature et un observateur de la société humaine. Un constat effectué en 1773, par un écrivain malheureux, face à ses contemporains peu soucieux. Mais de cette phrase, ne retenons pas seulement le contexte, mais le contenu. Celui d’un paysage aux visages multiples qui vient ponctuer chaque seconde de notre vie de son omniprésence. Un paysage, qui sujet aux coups de pinceaux des êtres vivants, n’est en fait qu’un reflet mais surtout un témoin de nos actes passés. Et c’est en tant que témoin, qu’il faut l’aborder pour prendre conscience de l’influence mutuelle qui s’exerce entre l’humanité et son habitat, pour pouvoir pérenniser tant la cohabitation que la survie de chacun. Ainsi, étudier la paysage revient à s’interroger aussi bien sur la composition, que l’histoire d’un lieu, et confronter ce lieu à ses habitants, pour cerner son utilisation, ses défauts, ses qualités. Il s’agit là d’une analyse scientifique de facteurs tant physiques, biologiques, qu’humains.

Présentation

Pour le présent travail, il s’agira surtout de se pencher sur la problématique qui mêle dans un lieu-dit une activité essentiellement industrielle à une zone d’habitat qui lui est juxtaposée, et qui pourrait se présenter comme une zone-moteur dans le développement de la région circonscrite. Le choix de ce lieu a été porté vers la zone du canal bruxellois et plus précisément au croisement de la commune de Neder-Over-Heembeek avec l’ancienne commune de Haren qui jouxte schaerbeek et la ville de Vilvoorde.

Situation géographique Reportage photographique Aperçu historique Carte du survey

Présentation

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Situation géographique Zeebrugges Brugges CN

M

Anvers CN

CN

BRUXELLES E

CN

Meuse

S

Sambre

Transport autoroutier Autoroutes principaux

M

CN E

Liège

CN

Mons E

S

ALLEMAGNE

M

S

La zone d’étude se situe en Belgique. Elle fait partie de la région de Bruxelles capitale, ce qui la place au centre du traffic autoroutier, ferroviaire, et offre un accès à un canal navigable permettant de relier les pôles industriels importants du pays. Ces pôles se déploient principalement en Flandre à proximité des ports principaux, mais également entre Liège et Namu, le long du fleuve navigable: La Meuse.

M

Lignes de train principales

E

FRANCE

Escaut

Transport Ferroviaire

CN

Gand

E

Namur

Pôles industriels

M Pôles industrilels selon leur importance

N

M

LUXEMBOURG

OSE

Carte de localisatio en belgique_source personnelle

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Situation géographique

CN Canal navigable

Présentation

PAYS-BAS

Reportage photographique Aperçu historique Carte du survey

Transport fluvial


Situation géographique Vilvoorde

Jette

Canal de Willebroek

Evere Koekelberg Molenbeek-st-jean

Schaerbeek

Sa

int

-jo

sse

Bruxelles Ville

4 2

Carte de localisation à Bruxelles_source personnelle

Zone d’etude

1

N

3

Ech: 1/5000 OSE

1

Gare de formation

2

Hôpital militaire

3

Rue Ransbeek Frontière régionale

4

Vilvoorde

Carte de localisation de la zone_source personnelle

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Situation géographique

R0

Laeken

Présentation

La zone d’étude chevauche les communes de Neder-Over-Heembeek, ainsi que celle de Bruxelles-ville. Elle s’étend depuis le site de la gare de formation au Sud Est, jusqu’à l’hôpital militaire au Nord Ouest, l’avenue de Versailles à l’Ouest, et la rue de Ransbeek au Sud Ouest . Au Nord, la zone est limitée par la ville de Vilvoorde, qui marque ainsi la fin de la région de Bruxelles.

Reportage photographique Aperçu historique Carte du survey

Zone d’etude


Comme on peut le voir sur les photographies, Cette avenue est assez importante en terme de surface. Elle est en fait un des points d’entré dans la capitale, et permet également à des engins et camions imposants de desservir cette zone industrielle.

Panorama de photos de la Chaussée de Buda Cette chaussée composée de hangars et d’habitations est située à la frontière entre la région bruxelloise et la région flamande. D’un point de vue pratique, elle permet de relier la digue du canal à la chaussée de Vilvoorde et accessoirement la station de train Haren Nord situé face à l’entrée ouest de la chaussée.

Panorama de photos du croisement digue du canal/pont de Buda/Av. Antoine Van Loos Le pont Buda, un pont-levant, qui permet de relier la digue du canal à l’avenue Antoine Van Loos qui indique la direction vers l’hôpital militaire reine Astrid.

Panorama de photos le long de l’avenue de Vilvoorde, rive gauche. L’équipement industriel présent sur la rive gauche est moins imposant que celui de la rive d’en face. De plus, des habitations font leur apparition, ainsi que certains entrprises et infrastructures de sprot nautique. Les infrastructures de la voierie sont plus propices au déplacement pédestre et cycliste . La voierie carrossables, quant à elle, est réduite.

Panorama de photos de l’avenue du Marly Cette rue composée essentiellement d’habitations privées, fait face à l’apparition de nouvelles constructions destinées aux entreprises.

Ech: 1/5000 Carte de localisation du reportage photographique_source personnelle

N OSE

Panorama de photo de la rue de Ransbeek et alentours Le lieu est principalement résidentiel, et comprend des installations sportives.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Reportage photographique

Cette zone est comprise entre le canal de Willebroek et la senne d’une part, et de l’autre part, du chemin de fer comprenant la ligne du thalys reliant Bruxelles à Anvers.

Présentation Situation géographique

Panorama de photos le long de l’avenue de Vilvoorde, rive droite

Aperçu historique Carte du survey

Reportage photographique


2. Sur cette photo, on peut apprécier la largeur de la chaussée, avec deux bandes de circulation dans chaque sens. C’est une nationale qui tend vers une zone autoroutière. La circulation pédestre est malaisée, tandis qu’à vélo, on se sent oppressé par la vitesse de circulation, et ce, malgré l’aménagement de pistes cyclables.

1

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

2

Aperçu historique Carte du survey Présentation Situation géographique

Reportage photographique

1. On peut observer ici un bâtiment abandonné, le long de la chaussée de Vilvoorde. Le délocalisation des activités commerciales et industrielles présente une moins-value paysagère quant à la présence de coquilles vides non entretenues. Mais vu que cette zone est excentrée et fort éloignée de tout habitat, une autre affectation est dur à imaginer.

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

Reportage photographique


Reportage photographique

Source: Photos personnelles

3

3. Ici, en arrière-plan, au dessus des bâtiments apparait le viaduc de Vilvoorde. Ainsi, l’emplacement de la zone permet un accès assez aisée au ring. En dessous du viaduc se trouve la ville de Vilvoorde.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Aperçu historique Carte du survey

Reportage photographique Présentation Situation géographique

2

2. En arrière-plan à gauche, le thalys de la ligne Anvers-Bruxelles, se rend en direction de la gare du Nord. An delà de cette ligne se déploie la gare de formation déjà aperçue sur la carte de présentation de la zone.

Source: Photos personnelles

1

Source: Photos personnelles

1. Sur cette photo, on voit un des affluents de la Senne.


Source: Photos personnelles

Aperçu historique Carte du survey

Reportage photographique

Reportage photographique

2. On peut observer la Senne, et à droite, le bâtiment blanc et gris est la station Nord d’épuration.

2

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

1. On peut observer sur la série de photos, des bâtiments comprenant des résidences et un bar pour la plupart abandonnés. La proximité avec la zone industrielle dissuade sans doute beaucoup de personnes de rester vivre là.

Présentation Situation géographique

1


2 1. Le pont-levant Buda.

2. Un réaménagement le long de canal de Willebroek, rive gauche.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel Présentation Situation géographique

Source: Photos personnelles

1 Reportage photographique

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

Aperçu historique Carte du survey

Source: Photos personnelles

Reportage photographique


Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Reportage photographique

Aperçu historique Carte du survey

Source: Photos personnelles

1. et 2. On voit le ponton aménagé par l’Union Nautique de Bruxelles, pour pouvoir mouiller les avirons et kayaks. Sur la photo 2 , on peut observer les bâtiments de ce club nautique.

Présentation Situation géographique

Source: Photos personnelles

2

Source: Photos personnelles

1

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

Reportage photographique


Reportage photographique

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Reportage photographique Présentation Situation géographique

2

Source: Photos personnelles

1

Source: Photos personnelles

Source: Photos personnelles

2. Voici une installation récente de terrain de football, de rugby et de football américain.

Aperçu historique Carte du survey

1. La rue présentée sur cette photo conduit vers le centre de NederOver-Heembeek.


L’ancienne commune de Haren, était à l’origine une seigneurie dont on trouve des traces dans l’histoire à partir de 1040. Ce territoire fut au fil du temps le témoin de l’évolution des moyens de communications en Belgique et surtout à Bruxelles. Tout d’abord, notons la construction du canal de Willebroek au 16e siècle. Au 19e siècle, c’est la création de la première ligne de chemin de fer «Bruxelles-Malines» qui passe par le territoire de Haren. Au 20e siècle, c’est le premier vol de la SNETA (Syndicat national d’étude du transport aérien), sur le site de la base aérienne de Haren, créée à l’origine par l’armée allemande lors de la guerre 14-18. Ce site d’aviation va donc accueillir les débuts de l’aviation belge et ce jusqu’en 1949. Entre-temps, en 1921, la commune de Haren (tout comme celle de Needer-Over-Heembeek et Laeken) fut annexée à la ville de Bruxelles. L’un des derniers fait marquants de l’histoire de ce lieu est sans doute l’établissement du siège de l’OTAN en son sein depuis 1967.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Aperçu historique

Tout d’abord, la commune de Needer-Over-Heembeek qui à l’origine était composé des seigneuries de Neder-Heembeek et Over-Heembeek. Over, (en amont) et Needer (en aval) du ruisseau Heembeek qui se jette dans la Senne. En 1814, ces deux territoires fusionnèrent et devinrent une seule commune avant d’aborder plus tard le nom actuel. En 1921, en raison de la présence sur le territoire de la commune d’une portion du canal reliant Bruxelles à l’Escaut, le village est annexé à la ville de Bruxelles.Cette annexion faisait suite à une loi «ayant pour objet l’agrandissement de la ville de Bruxelles en vue de l’extension des installations maritimes», et ce alors que le port de Bruxelles était en plein essor.

Présentation Situation géographique Reportage photographique

Le territoire étudié s’étalant aussi bien sur la commune de Needer-over-heembeek et sur la commune de Bruxelles-ville,en l’occurrence le site de l’ancienne commune de Haren, il faut donc s’intéresser à l’histoire de ces deux circonscriptions.

Carte du survey

Aperçu historique


Aperçu historique 2

Anciennement, Eglise du village de Over Heembeek, elle est aujourd’hui l’un des seules vestiges du passé de cette agglomération;

3

Tour romane de Neder-OverHeembeek C’était la tour romane de l’Eglise des saints-Pierre-et-Paul de Neder Heembeek.

1

4

Carte historique_Source: http://www.wikipedia.org

Source: http://www.wikipedia.org

Source: Photo personnelle

Frontière régionale

3

Station de haren Nord

4

Cette station est la dernière station de train de Haren encore active. Elle fut un des arrêts des premières lignes de chemins de fer sur la trajet reliant Bruxelles à Malines.

Source: http://www.haren.burech.com

L’aérodrome de Haren Cet aérodrome fut le premier sur le sol belge. Il assurait des liaisons vers Londres, Paris et Cologne. Pendant longtemps, il fut le plus important aérodrome de Belgique, mais sa proximité avec la ville, empêchant l’extension des infrastructures nécéssaires pour acceuillir des avions modernes l’ont comdamné.

Source: http://www.haren.burech.com

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Présentation Situation géographique Reportage photographique

Aperçu historique

2

Carte du survey

Eglise Saint Nicolas de NederOver-Heembeek

1


Hydrographie Canal de Willebroek/Senne/Tweebeek

voies de circulation Voiries Primaires Voiries secondaires Voiries tertiaires

Végétation Terrains herbeux

Voie de chemin de fer Voie navigable

Pré fauché ou pré permanent Broussailles Végétation rudérale et buissons Verger Feuillus Mixtes (feuillus-conifères)

Bâtiments Zone résidentielle Zone industrielle et entreprises Silos industriels Bâtiments ferroviaires Zone de l’hôpital militaire Installations et cercle sportifs

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Présentation Situation géographique Reportage photographique Aperçu historique

Légende

Carte du survey

Carte de Survey


Carte de Survey

e

nn

Se

k

ee

eb

e Tw

N OSE

Ech: 1/5000

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Présentation Situation géographique Reportage photographique Aperçu historique

Carte du survey

Carte de survey_source personnel


Analyse milieu abiotique Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Introduction Lors de l’introduction du site, nous nous sommes rendus compte de la particularité du lieu. D’une part on trouver ce bassin vergote avec le canal de Willebroek et le lit de Senne en éléments centraux, et d’autre part il y a cette activité éssentiellement industrielle qui fédère l’activité du site, avec des abords des logements qui sont en continuité directe de ces activités. Ce chapitre va s’intéresser aux facteurs abiotiques, donc l’ensemble des facteurs physico-chimiques de l’écosystème présent. On va d’abord s’intéresser aux facteurs topographiques, observer les différences de niveaux, les senstions du lieu, les points de vue... On va également s’intéresser aux facteurs climatiques et émettre une hypothèse sur le micro-climat du site d’étude, et pour finir, on analysera les facteurs édaphiques pour comparer leur nature et leur affectation. On conclura pour une carte de strurcture qui synthétisera l’action su non-vivant sur le paysage.

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Légende

La topographie de la zone d’étude présente un dénivelé de plus de 50 m à partir de lit de la Senne et du canal et ce jusque l’hôpital militaire, tandis qu’elle s’élève de 20m vers la commune de Schaerbeek, Dobbelenberg (gare de formation-trains ). L’encaissement lié à la situation hydrographique observée permet de définir la zone comme étant une vallée. La vallée de la Senne.

N 209_ voie d’accès au ring

On ressent d’ailleurs ce phénomène topographique lorsqu’on se promène la long du site de l’hopital militaire (rive-gauche). En effet, la faible inertie visuelle du bâtit de ce côté, ainsi que le dégagement dû à la faible hauteur de certaines poches de végétaux permet de se rendre compte du dénivelé et de ce paysage vallonné. On peut même apercevoir la ligne d’horizon qui se présente vers Zaventem. (v.photo 2)

Chaussée de Vilvoorde

La promenade sur la rive droite du canal ne permet par contre pas de réaliser l’ampleur de la différence de niveaux. En effet, comme vu lors du reportage photographique et ci-bas, le regard est barré de chaque côté par le bâtit et la végétation du côté ferroviaire. La différence de niveau entre le dobbelenberg et le canal est d’ailleurs beaucoup plus marquée le long de l’avenue de Vilvorde car le talus des chemins de fer impose une ascension subite tandis que du côté de Neder-Over-Heembeek, le dénivelé est progressif.(v.photo 1 et schéma 1)

voie ferroviaire

Voie navigable Pont de Buda

Vue de la chaussée de Vilvorde. v(.carte topo. «pt de vue 1».) On a le regard dirigé tout droit, le dénivellé ne se perçoit pas. Vue de la N209, v(.carte topo. «pt de vue 2».) On aperçoit la commune d’Evere, de schaerbeek et à l’horizon Zaventem. Pt de vue 1_source personnel

Pt de vue 2_source personnel

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Climmatologie Geologie Pedologie Structure Paysagère Synthèse

Limites d’étude

Topographie et hydrographie

Topographie et hydrographie


N OSE

Ech: 1/5000

pt. de vue 1

Carte topographique et hydrographique_source personnel

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Topographie et hydrographie

pt. de vue 2

Climmatologie Geologie Pedologie Structure Paysagère Synthèse

Topographie et hydrographie


jle Di

Topographie et hydrographie

Legende

E

N EN

S

Machelen

cours d’eau voutés

Ca n

Woluwe

al

de Wi lle br oe k

Limites régionales

Le canal ou axe de transport Anvers-Bruxelles-Charleroi est accessible depuis Anvers 24h/ 24 aux bateaux maritimes et fluviaux jusqu’ à 4500 tonnes. Depuis quelques années la navigation marchande enregistre un essor spectaculaire. Une bonne part des matériaux de construction nécessaires aux nombreux chantiers bruxellois est déchargée dans le bassin Vergote. Plus de 300 entreprises sont établies dans le port, le long du canal. Le transport par eau constitue un choix tant écologiquement qu’économiquement intéressant. La pollution, la consommation d’énergie et les nuisances sonores sont moindres qu’avec le transport par route ou par rail. Une péniche de gabarit européen (1350 tonnes) transporte plus ou moins autant de marchandises que 50 à 65 camions !

eek NN E

edeb

Neerp

ek

NE

be

ne

u Zu

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

SE

REGION FLAMANDE

SEN

Lot Halle

Hain

Tubize

A Bruxelles, le canal joue aussi un rôle non négligeable dans la gestion de l’eau. Les excédents d’eau de la Senne, qui pourraient provoquer des inondations, sont évacués via le canal.

REGION WALLONE E NN

SE

Bra

ine

tte Se

ne e oll Ga ge

Soignies

Sam

me

lles

leroi -Bruxe

En flore, rien de très spectaculaire, Callitriche des étangs (Callitriche stagnalis), ou petasite officinale (Petasites officinalis), ainsi que L’élodée du Canada (Elodea canadensis).

es

in Th Canal Char

Pour ce qui est de la faune aquatique, on dénombre quelques espèce plutôt commune comme: dans l’eau : carpe, perche, brochet, gammare, notonecte (canal) - Dans la vase : limnée, anodonte et ver de vase (dans le Tweedebeek) - Près des racines : larves d’insectes (demoiselles, libellules et moustiques) - En surface : gerris, gyrin, oeufs de crapauds, nèpes (Aux alentours du Tweedebeek) On trouve cependant quelques espèces d’oiseaux assez intéressantes: heron cendré (Ardea cinerea), grand cormoran (Phalacrocorax carbo), goéland argenté (Larus argentatus)

tte

Seneffe

Carte hydrographique du bassin de la Senne_source personnel

Réseau d’assainissement de Bruxelles_source: http://1.blogspot.com/-bMFHdtZThlc/TWKBiEbxvml/AAAAAAAAHOw/itGFTOGGJCU/s1600/carte+aquiris2.jpg

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Climmatologie Geologie Pedologie Structure Paysagère Synthèse

eek

alb

Ma

Canal et cours d’eau à ciel ouvert

Vilvoorde

Topographie et hydrographie

La Senne appartient au bassin de l’Escaut. Elle prend sa source à Naast dans le Hainaut, passe par Soignies, traverse le Brabant et aboutit dans le Rupel à hauteur de Rumpst. Son parcours long de 90 Km traverse les communes bruxelloises de Forest, Anderlecht et Bruxelles. À Anderlecht ,la Senne a conservé un lit à ciel ouvert et un certain cachet avec ses méandres, ses berges ‘naturelles’ envahies par la végétation et ses jardins potagers. Par contre à Haren, la Senne récolte les eaux usées de la ville, et est devenue une sorte de gros égout. Ainsi, pour pallier à cette pollution, une station d’épuration a été établie pour traiter la Senne.


Climatologie

Bruxelles (.B sur les cartes) bénéficie de températures relativement douces avec 2 à 2,5°C en janvier et plus de 17°C en juillet. Le nombre de jours de geleés varie de 55 à 68 jours, ce qui à l’échelle de la Belgique est très clément. En effet, certaines régions subissent plus de 120 jours de gel par année. Ajoutons cependant que l’écosystème urbain a des caractéristiques climatologiques propres. Comptons parmi celles-ci, la chaleur libérée par la combustion de combustibles fossiles ( dans l’industrie, le chauffage domestique, les véhicules,...) augmente la t° de l’air et génère le dôme thermique dont le sommet, plus chaud recouvre les centres urbains et industriels, et les bords, les sous-systèmes verdurisés périphériques plus frais. La zone d’étude, comme vu précédemment se trouve en périphérie de Bruxelles, sur un site industriel. Le schéma cibas expose une hypothèse de l’influence de différents facteurs sur le microclimat de la zone d’étude. Entendons par facteurs, le rayonnement thermique due à la combustion fossile exposée plus haut, ainsi que le vent et l’exposition solaire. Chaleur dégagée Vent

Exposition solaire

Energie dégagée

Chaussée de Vilvorde

Schéma des facteurs climatiques directs_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Gare de formation

Source: http://www.meteobelgique.be

L’activité industriel est caractérisée par un fort dégagement de chaleur, mais cette chaleur se retrouve assez vite dispersée par le vent qui ne rencontre que peu ou pas d’obstacle au dessus du canal ainsi que tout le long de la chaussée de Vilvorde. La chaleur dégagée par les foyers domestique est assez minime vu la faible densité d’habitation, et est de toutes les façons annihilée par la fraîcheur de l’importante végétation environnante. On se trouve vraiment dans un sous-système verdurisé, et il se peut que la température par rapport au centre de Bruxelles soit un peu plus faible en hiver, sûrement d’1°. Par contre, le tissu urbain est très ouvert, avec des bâtiments assez bas, sauf le long du canal. Cette ouverture offre une meilleur exposition, et vu la distance parfois importante qui existe entre les bâtiments élevés et les voies de circulations, il y a moins d’ombre. On profite ainsi mieux de la chaleur des rayons solaires, tant que le vent n’est pas trop fort, ou qu’on ne se situe pas dans une zone boisée.

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Climmatologie

Cependant, malgré la petite superficie du territoire belge, le climat n’est pas uniforme et on remarque quand même des différences. On remarque par les schémas à droite les différences qui sont marqués par des écarts de température en hiver d’1,5 à 2°, et de 3° en été.

Topographie et hydrographie

On qualifie donc le climat belge de climat tempéré maritime. La température est douce en moyenne, avec parfois des vagues de froid ou des canicules. Le climat pluvieux qu’on connait est dû à la présence des vents dominants d’Ouest et du Sud-Ouest apportant un air doux et humide.

Geologie Pedologie Structure Paysagère Synthèse

Le climat de Belgique se situe dans la zone tempérée océanique dégradé. On entend par là que c’est un climat tempéré océanique dont l’amplitude thermique sur l’année augmente. Il fait plus froid en hiver et plus chaud en été. Les précipitations annuelles en plaines sont moins importantes et les vents perdent de leur force. Cependant, on remarque que la température moyenne du pays est assez proche du climat tempéré océanique: 9,4°C (t° d’Uccle).


Geologie

Légende

Argile d’Assche, argile glauconifère et argile grise, sable argileux très glauconifère. Etage Wemmelien

Sables à Nummilites wemmelensis. Gravier à Nummmilites variorlaria Eocène moyen Etage Lakenien

Alluvions moderne des vallées et des pentes, et terrains remaniés Etage Bruxellien

cours d’eau Alluvions

Sable et grés quartzeux, alternant avec des sables et grès calacareux parfois très ferrugineux. Ostra cymbulla. Graviers ou cailloux

Roche plus ancienne

Eocène inférieur Etage Yprésien

Sable à Nummilites Planulata avec lentilles d’argile. Schéma structural du dépôt d’alluvion fluviatiles_Source personnelle

Ce schéma représente la structure de dépôt des alluvions fluviatiles. Ces schéma s’adapte bien évidemment à la présente zone d’analyse. Les alluvions sont des dépôts de sédiments plus ou moins gros tel du sable, vase, argile, limon, graviers qui sont transportés par l’eau courante. Ces alluvions sont déposés soit dans le lit du cours d’eau ou au point de rupture de pente.

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Système quaternaire supérieur ou moderne Alluvions moderne des vallées et des pentes, et terrains remaniés

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Pedologie Structure Paysagère Synthèse

Etage Asschien

Geologie

L’éocène supérieur est composé de l’étage Asschien et Wemmelien constitué essentielement d’argile (glauconifère et grise) et de sables ou graviers.On retrouve ces étages sur la partie supérieur gauche de la zone, aux altitudes les plus élevées. L’ Eocène moyen est quant à lui composé de l’étage Lakenien et de l’etage Bruxelien. Le Lakenien est composé essentielement d’alluvions modernes des vallées et des pentes et quelques terrains remaniés, tandis que le Bruxéllien est constitué de sable et grès quartzeux alternant avec des sables et crès calcareux ferrugineux. L’Eocène inférieur est composé de l’Yprésien, donc de sable principalement. Autour du canal et de la Senne, on trouve évidemment des alluvions modernes, ici du système quaternaire supérieur ou moderne, ainsi que des terrains remaniés.

Eocène Supérieur

Topographie et hydrographie Climmatologie

L’ére Cénozoïque est l’ère géologique actuelle. Elle débute il y a environ 65,5 millions d’années, après l’extinction du Crétacé. Le cénozoïque se divise en deux systèmes: Le Paléogène et le Néogène. Historiquement, le Cénozoïque était divisé en Ere tertiaire(Ere des mammifères) et Ere Quaternaire (Ere de l’homme). L’Éocène est la deuxième époque du Paléogène et aussi la deuxième de l’ère Cénozoïque. Le début de l’Éocène est marqué par l’émergence des premiers Mammifères modernes, sa fin par une extinction massive qui est peut être liée à l’impact d’un météorite en Sibérie ou celui qui a formé le cratère de la baie de Chesapeake, aux États-Unis. Cette période est souvent divisée en Éocène supérieur, moyen et inférieur.


N OSE

Ech: 1/5000

Carte géologique_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Topographie et hydrographie Climmatologie

Geologie

Pedologie Structure Paysagère Synthèse

Geologie


Pedologie Sol limoneux à horizon B textural ou à horizon B structural

Sols limoneux et sablo-limoneux: Ce sont des sols qui ont une couche superficielle d’au moins 20 cm de limon éolien, homogène ou mélangé à du sable stable tertiaire.

Sol sur limon sableux

On groupe ainsi en sols limoneux et sablo-limoneux profonds (profil sous la couche de limon d’au moins 80 cm, apparait un substratum non-limoneux) les sols bruns léssivés (série Aba) et éventuelement tronqués (série AbB). Ces sols ont une bonne valeur agricole. Les sols limoneux et sablo-limoneux peu profonds ont une valeur agricole moins importante, mais conviennent pour la culture maraichère et la floriculture. Les sols à forte influence anthropogène ( généralement sablo-limoneux légers) conviennent à la culture maraichère et sont particulièrement indiqués pour la mise en terre des racines de chicorée. (Ce fut le cas à Haren) Sols sur matéiaux limoneux ou sablo-limoneux: Sols constitués d’une couche de colluvions limoneuses récentes ou qui reposent sur du limon autochtone. S’ils sont bien drainés (Abp), ils donnent de bonnes terres de cultures. S’ils sont mal drainés (Aep), trop humides pour la culture (Acp), on n’y trouve que des pâtures, des prés à faucher ou des peupleraies.

Sol limoneux à horizon B textural

Sol sur limon Sols fortements gleyifiés à horizon réduit sur matériaux limoneux Sols faiblement gleyifiés sur limon Sols sablo-limoneux à développement de profil non défini ; substrat argilo-sableux débutant à faible profondeur Phase à horizon B textural enfoui à profondeur moyenne

Phase à horizon B textural enfoui à faible profondeur Phase à forte influence anthropogène

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Pedologie

Les sols se sont développés sur des colluvions limoneuses récentes, sur des limons éoliens (loess) datant du pléistocène supérieur et sur des sédiments sableux tertiaires. La plupart des sols ont un drainage favorable, sauf certains sols présents en fond de vallée de ruisseaux. Ces derniers ( à nappe phréatique permanente) sont caractérisés par un horizon réduit à moins de 125 cm.

Structure Paysagère Synthèse

Legende

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie

La superficie cartographiée représente la vallée de la Senne, caractérisée pour l’essentiel par un versant limoneux à l’ouest et un versant sablo-limoneux-mixte à l’Est.


Carte pédologique_source: I.R.S.I.A.

N OSE

Ech: 1/5000

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie

Pedologie

Structure Paysagère Synthèse

Pedologie


Sols sablo-limoneux de fond de vallée,, avec un horizon réduit à moins de 125 cm. Ils sont faiblement gleyifiés. Ces sols de limon sableux ont été fort remanié et ne constitue plus d’intérêt pour la cultural. C’est dans cette zone que se situent les grands installations d’usinage.

Schéma affectation du sol: installations d’usinage_source personnelle

Sols sur limon sableux sont utilisés comme pâture, ou pré à faucher. Les sols sablo-limoneux à développement de profil non défini sont des zones de friche.

Schéma affectation du sol: Pré et friches_source personnelle

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Pedologie

Schéma affectation du sol: culture et potagers_source personnelle

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie

Sols limoneux et sablo limoneux profonds qui ont une couche de limon de 80cm et en dessous un substratum non limoneux, ainsi que des sols bruns léssivés. Ces sols ont une bonne valeur agricole comme précisé précédemment. On trouve d’ailleurs à proximité des parcelles de culture de maïs, ainsi que quelques parcelles qui regroupent des sortes de potagers collectifs.

Structure Paysagère Synthèse

Pedologie


La rive Est offre un paysage marqué par l’ère industrielle, et surtout la fin de cette ère. On y trouve beaucoup de bâtiments abandonnés, des commerces fermés. Le lieu est d’ailleurs complètement enclavé par le trafic ferroviaire. Le bruit des trains, ainsi que l’emprise spatial des installations à peine voilée, rendent le lieu oppressant. La connexion de ce morceau de ville avec Bruxelles n’est d’ailleurs pas très marqué. Le paysage Vilvoorde-Haren-Bruxelles se présente un peu comme voyager entre trois époque campagne-ère industrielleville moderne. Un point qu’on peut encore souligner est le grand nombre de moyens de communication qui pour cohabiter nécéssitent des infrastructures tel que des tunnels ou des ponts. Le pont de Buda représente d’ailleurs un magnifique exemple de pont-levant qui constitue un excellent point de repert dans le paysage. Il permet d’ailleurs une vue assez agréble sur le canal. Autour de ce pont, on trouve d’ailleurs un espace qu’il serait agréable de s’approprier.

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Structure Paysagère

Sur la rive Ouest, derrière la barrière formée par les bâtiments industriels et d’entreprises, on trouve un paysage plus campagnard, avec des prairies,c’est un lieu agréable pour observer le paysage en contrebas.

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie Pedologie

Le paysage observé est une zone essentiellement industrielle et présente l’avantage d’être à proximité de 3 grands moyens de communications. Il y a les routes, avec surtout un accès aisé au ring. Il y a le transport ferroviaire, et la ligne Bruxelles-Anvers-Rotterdam-Amsterdam. Et enfin, il y a le transport maritime par le canal de Willebroek. L’environnement bâtit est évidemment concentré sur les rives du canal, et ce par des bâtiment de grande ampleur. Plus, l’on s’éloigne des rives et plus l’espace se dégage.

Synthèse

Structure paysagère


Schéma de structure_source personnelle

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie Pedologie

Structure Paysagère

Synthèse

Structure paysagère


Le lieu présente un relief accidenté car on se trouve dans une vallée. La vallée de la Senne, dont le lit côtoie le canal. Ce cours d’eau est devenue (dans l’espace étudié) un moyen utilisé pour évacuer les eaux usées de la ville. La pollution engendrée par cet acte inconscient a poussé la ville à installé une station d’épuration (la station Nord) qui traite l’eau de la Senne. La zone d’étude est essentiellement formée de sables à lentilles d’argiles ou d’argile sableuse aux alentours du canal et de la Senne. A l’ouest, on trouve principalement du sable et du grès calcarifères, tandis qu’à l’Est, on, passé la gare de formation, on trouve du sable plus ferrugineux. Les sols, peuvent être déduit d’après l’implantation du bâtit. En effet, les sols les plus pauvres, autour du lit du canal et de la Senne, sont ceux où l’idustrie s’est installée. Les sols les plus riches se trouvent du côté de Needer-Over-Heembeek. Ils peuvent servir à l’agriculture, même s’il serait plus utiles à la culture maraichère ou la floriculture. Le paysage n’est pas très agréable sur les axes routiers car le regard est sans cesse dirigé tout droit parce que l’inertie visuelle des bâtiments empêche toute envie d’évasion visuelle. Par contre, lorsqu’on remonte vers l’hôpital militaire, on peut avoir un pont de vue agréable sur la vallée de la Senne. Cette zone est une zone qui a été beaucoup trop délaissée, mais qui est dépositaire d’un potentiel d’aménagement du territoire assez impressionnant.

Introduction Analyse

Millieu abiotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Topographie et hydrographie Climmatologie Geologie Pedologie Structure Paysagère

Pour synthétiser cette étude du milieu abiotique, on va passer en revue les différents points. La zone étudiée comprise dans l’agglomération de Bruxelles, et plus exactement au nord, à cheval sur le canal est située sur la jonction entre le quartier de Haren et le quartier de Needer-Over-Heembeek. Le secteur est occupé principalement par des entreprises et industrie qui profitent de la situation géographique(proximité de Bruxelles) et l’accès aisé à trois des principaux moyens de transport des marchandises. En effet la zone est desservie par le train, le canal(donc le transport fluvial) et comprend un accès aisé au ring.

Synthèse

Synthèse


ANALYSE MILIEU BIOTIQUE Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Introduction Nous avons précedemment introduit le périmètre d’étude, et analyser le milieu abiotique. Nous allons maintenant nous focaliser sur les facteurs ayant un rapport avec la vie, entendons par là, le milieu biotiques. Nous allons diviser en fonction des milieux rencontrés. En effet, la zone d’étude est très urbaine avec cependant l’amorce de la campagne. On va pour cela aborder le milieu biotique de façon large en évitant de se focaliser sur un recensement exhaustif de genres et espèces de plantes ou d’animaux qui sont pour la plupart communs à la ville. On va plutôt mettre en avant la typologie des végétaux et les grands peuplement d’animaux qui s’y développent pour les analyser dans une globalité. Des exceptions seront faites pour pointer des observations qui peuvent générer une réflexion sur la préservation ou l’amélioration des milieux rencontrés. Nous commencerons ce chapitre par une carte d’introduction pour montrer l’enchevêtrement des différents milieux. Les sous-chapitres seront fonction des milieux rencontrés, comprenant des zones humides; les milieux boisés et vergers; la végétation rudérale, les buissons et broussailles; les prés et terrains herbeux et pour finir les voies de communication et les haies. Nous y indiquerons les aires de répartition combinées à des images traduisant le plus fidèlement possible les observations.

Légende carte du milieu biotique

Feuillus

Broussailles

Canal de Willebroek/Senne/Tweebeek

Verger

Pré fauché ou pré permanent

Mixtes (feuillus-conifères)

Végétation rudérale et buissons

Terrains herbeux

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Carte du milieu biotique

Carte du milieu biotique_Source personnelle

N OSE

Ech: 1/5000

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Sites humide Localisation des sites humides_Source personnelle

Les abords de Bruxelles étaient autrefois des sites ruraux, une campagne (comme vu sur la carte de l’introduction historique) parsemée d’étangs et zones humides alimentées par des rivières, ruisseaux à ciel ouvert. L’urbanisation a été la cause de l’assèchement des 3/4 des étangs, ainsi que du voûtement des égouts qu’étaient devenus ces rivières. Prenons par exemple la Senne, qui enfouie dès son arrivée à Anderlecht, ne retrouve l’air libre qu’au niveau de la station d’épuration à Haren présentée lors de l’analyse hydrographique. Ces contraintes urbaines ont été la cause de la régression de la flore humide. Il subsiste cependant des franges de territoires qui témoignent à petite échelle de ce que furent les paysages humides de la zone d’étude. On peut parler d’une part des abords du Tweebeek, qui sont rester des zones humides, mais il existe aussi une prairie humide appelée le Moeraske au sud du territoire d’étude, ancien site humide qui a évolué en une friche en partie à cause de l’activité humaine qui avait pris l’ascendant sur la nature. Cependant en 1984, l’agglomération bruxelloise décide de classer les 14 hectares du Moeraske en zone verte à haute valeur biologique, car ce marais témoigne du biotope de la vallée de la Senne jusqu’au 18e siècle. En 1995, plus que 4,5 hectares furent classés par la région en réserve naturelle.

Le Moeraske se situe au sud, le long de la gare de formation

Localisation des sites humides_Source personnelle

Notons cependant quelques spécimens de végétaux de ces zones humides. Du côté du Tweebeek, on trouve des Nuphar lutea (nénuphars jaune), des algues du genre chara, cératophile,.... Une liste détaillée n’est pas utile tant la flore ne présente aucun caractère remarquable. Aux abords de l’eau, on trouve principalement des plantes hélophytes( plantes enracinées dans l’eau, leurs tiges, leurs feuilles et leurs racines sont aérées) tel le Typha latifolia (Massette à large feuille), Sparganium erectum (Rubanier d’eau), Phragmites australis (Roseau commun), et évidemment l’Iris pseudacorus (Iris jaune).... pour ne citer que les plus connus et les plus parlant. A cela nous pouvons égalemant ajouter quelques mots sur le canal, qui en matière de flore, n’a que peu d’intérêt pour ne pas dire aucun. Par contre, pour l’observation ornithologique, on peut y trouver un certain attrait dans la contemplation d’ heron cendré (Ardea cinerea), grand cormoran (Phalacrocorax carbo), goéland argenté (Larus argentatus). Ajoutons tout de même que près su site d’étude se trouve la centrale électrique de Vilvorde qui permet depuis quelques mois d’observer des faucons pèlerins. En effet, depuis les premières observations d’un couple isolé, l’initiative fut prise d’installer un nid adapté dans les tours de refroidissement.

Photo du lit du Tweebeek_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Ce bosqué est en partie une hêtraie cathédrale. ces Fagus de très grande taille forment avec leurs branches et leur feuillage une voûte laissant filtrer difficilement la lumière, c’est pourquoi peu de plantes herbacées parviennent à y pousser. Cependant aux abords, on note la présence de quelques spécimens assez jeunes de Quercus qui tendent à Laisser davantage pénétrer la lumière, si la population était multipliée, elle permettrait sans doute le développement d’un sous-bois plus riche constitué de charmes, noisetiers, tilleuls, merisiers. L’autre partie du bosquet est constituée de conifères, on le voit en second plan à gauche de la photo a, genre abies essentiellement.

Bosquet de feuillus, essentielement des fagus, carpinus betulus, et Fraxinus excelsior. En alignement le long de la route, on trouve aussi quelques Salis V.photo d

Photo a_Source personnelle Photo b_Source personnelle

Milieux boisés et verger

Photo c_Source google map

Analyse milieu biotique

Le verger présente peu d’intérêt, il se trouve dans une zone privée et ne bénéficie à personne. Les sujets sont peu nombreux avec deux ou trois prunus et un ou deux pyrus..., le recensement est assez compliqué car le site n’est pas ouvert au «public».v.photo c

Bosquet de feuillus, essentielement des fagus, carpinus betulus, et Fraxinus excelsior. V.photo b

Introduction Analyse

Millieu biotique

Photo d_Source personnelle

Localisation milieux boisés et verger_Source personnelle

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Végétation rudérale, buissons et broussailles La végétation mise en évidence sur la carte ci-bas est ce qu’on pourrait qualifié de friche. Par définition, les friches ne sont ni gérées, ni entretenues. La végétation qu’on y trouve dépend de l’occupation et l’utilisation ancienne du site, du stock de graines contenu dans le sol, de la nature de celui-ci et de l’environnement immédiat du site à partir duquel des essaimages ont inévitablement lieu. Elle illustre aussi un moment précis de son évolution. La végétation de friche se caractérise au départ par des espèces de prairie (Trifolium(trèfles), graminées, Tanacetum vulgare (Tanaisie), Pastinaca (Panais)…). Ensuite, suivant l’évolution naturelle du milieu, apparaissent les ronces, les orties, les framboisiers, les carottes sauvages, les berces… Autrement dit, on assiste à l’enfrichement de la végétation de prairie. L’étape suivante marque l’arrivée des Prunus (prunelliers), des Sambucus (sureaux), des Crataegus monogyna (aubépines à un style), voire même des Malus (pommiers) qui vont former ici et là des buissons à partir desquels, la végétation évoluera tout doucement vers un type forestier. Les fleurs et les fruits de la végétation de friche attirent de nombreux insectes et oiseaux qui viennent s’y nourrir.

Cet espace a déjà évolué en broussaille et n’est plus une friche. On peut l’apercevoir sur la photo a, les Crataegus, Sambucus et prunus ont déjà pris l’ascendance sur les espèces de prairie.

Cette partie-ci est une friche composée essentiellement d’espèce de prairie. Les graminées, Achillea, trifolium, Pastinaca.... sont légions, avec une prédominance de graminées. Comme on peut le voir sur la photo b, cette friche se concentre essentiellement sur le talus du chemin de fer. On peut ainsi se poser la question du rôle que joue ces grands axes sur la migration de la flore et celui qu’il peut jouer dans la perspective du maillage vert Bruxellois.

La zone indiquée ici, se situe à proximité d’une friche d’un grand intérêt floristique et animalier. Elle s’appele la friche du Moeraske. On y trouve beaucoup de Salix (saule), Robinia (robinier) et alnus (aulne), mais aussi la Centaurea (centaurée), la Reseda lutea (reseda jaune) ainsi qu’une riche végétation d’hélophytes. On y observe aussi des Zootoca vivipara (lézards vivipares), et des Alcedo atthis (martisn pêcheurs)... v.photo c

Localisation végétation rudérale, buissons et broussailles_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu biotique

Photo a_Source personnelle

Photo b_Source personnelle

Photo c_Source personnelle

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Pré et terrains herbeux Les terrains herbeux sont composés essentiellement de Poa, l’enumération des différentes espèces ne présente aucun intérêt dans le cadre de cette étude. On peut néanmoins pointé l’un des drames du périmètre qui est de contenir une des grandes zone herbeuse dans un parc privé entouré de barrières. v.photo a Cependant, ces vastes étendues peuvent présenter un grand intérêt pour les colonies de lapins sauvage qui sont présentes en surnombre dans certaines zones d’Haren. Selon l’IBGE, on peut les apercevoir en fin d’après-midi et le soir sur certaines pelouses de parc ou sur cetains vallons et dans les clairières. La carte ci-bas présente également un espace de pré permanent, qui sert de «pature» à des cheveaux. Cet espace a l’air néanmoins privé, et est entouré de barrières. v.photo b et c.

Photo a_Source personnelle

Site herbeux, parc privé de la société Solvay. Poa pour l’essentiel, et quelques arbres, Salix(saule) et Quercus(chêne)

Photo b_Source personnelle

Pré sur lequel pature des cheveaux, avec également quelques petits potagers aménagés. Localisation prés et terrain herbeux_Source personnelle

Photo c_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Voies de communication et les haies Les bâtiments, leurs abords et infrastructures routières ou ferroviaires peuvent également présenter un intérêt de biodiversité. Notons par exemple, les haies qui entourent les parcelles, et qui peuvent servir d’abris pour les Parus (mésanges) ou les Petronia (moineaux). Certaines surprises peuvent ainsi apparaitre au détour d’une route comme par exemple ce Boletus (le champignon «bolet») qui pousse spontanément en bordure de route sur la pelouse. Et enfin, il ya cette incongruté du renard qui s’avance de plus en plus en ville. Sa faculté d’adaptation l’a entrainé vers des milieux de plus en plus urbanisés. Sa migration se fait par les pénétrations boisées qui relient la ville à la campagne, mais également par les lignes de chemins de fer, souvent touffues sur leurs bords, ce qui lui offre des possibilités de replie en cas de danger. La migration des renards devrait d’ailleurs être plus qu’un phénomène observable, mais également un phénomène maitrisé si j’ose dire. En effet, le quadrupède s’enfonce dans la ville en suivant les couloirs de végétaux pour terminer sa course dans un environnement urbain dans lequel il n’a pas sa place. J’ai été d’ailleurs témoin d’une apparition à la chasse à Etterbeek, ainsi qu’une autre sur la petite ceinture de Bruxelles, et qui s’est malheureusement soldée par une collision de l’animal avec un véhicule. Des espaces comme ceux disponibles dans le contexte industriel de Haren peuvent être mis à profit pour réaliser des points de chutes pour ces animaux. Le développement d’espaces semi-naturel peuvent apporter un plus, tant pour réduire la désorientation de cet animal et en même temps favoriser la prédation des lapins qui peuvent présenter un problème en cas de surnombre. On peut même se pencher sur une idée de couloir écologique qui irait jusqu’au parc de Laeken victime lui même d’une surpopulation de lapins.

Photo a_Source personnelle

Situation des Boletus v.photo a Une avenue pour les renards, dont certains ont été aperçus à la gare du Luxembourg et la gare du nord. v.photo c

Photo b_Source personnelle

Les haies ou alignements comme ici cet alignement de Tilia sont d’excellents supports pour les nids d’oiseaux. v.photo b

Photo c_Source personnelle Localisation voies de communication et les haies_Source personnelle

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse milieu biotique Conclusion L’analyse du milieu biotique nous a montré une diversité de milieux, avec des caractères propres et des paysages spécifiques. La prédominance du milieu urbain marque l’étendue du site d’étude par un type de végétation apparenté à celle des friches ou des implantations de végétaux non indigènes. Il y a une grande proportion de végétation rudérale avec buissons et broussailles qui se démarque sur le site de Schaerbeek formation, aux abords de l’hôpital militaire et à cheval entre Haren et Vilvorde. Cette végétation peut être intégrée dans une vision globale de gestion des espaces verts, pour les laisser évoluer vers un milieu boisé. Ajoutons à cela que la gare de Schaerbeek formation a considérablement réduit ses activités ce qui peut amener à la suppression de faisceaux de voies et donc à un développement de la végétation rudérale. Comme remarqué avant, les rails sont des couloirs de migration pour les renards, qui profitent également de ces poches de végétation pour avancer plus profondément dans la ville. La canalisation de ces couloirs vers des poches boisées peuvent apporter une solution à la problématique du renard dans la ville. Si on se concentre sur les espaces boisés, on remarque que Nerder-Over-Heembeek recèle d’un bois de bonne qualité. Il y’a également l’incongruité du verger privé, qui est inutilisé et peut être ouvert au quartier. Les milieux humides ne sont pas bien mis en évidence à part le Tweebeek. Le canal est à vocation industriel dans le périmètre d’étude, tandis que la Senne est pollué sur la majorité du périmètre avant d’être traitée par la station d’épuration à proximité du pont Buda. On peut conclure que le patrimoine végétale est intéressant dans sa perspective d’évolution, tandis que les zones humides manquent pour les principales, de mise en valeur. Le site est un paradis pour la faune qui profite de la variété de milieux à investir car l’activité humaine n’est pas intense.

Introduction Analyse

Millieu biotique

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Milieu humain Introduction

Ce chapitre sur le milieu humain va nous permettre d’approfondir les interactions entre l’Homme et son milieu, ses activités actuelles et dans le temps. Nous allons d’abord analyser l’évolution historique du site à partir des premières traces cartographiques dont nous disposons, les cartes Ferraris de 1777. L’intérêt de remonter jusqu’à cette période est qu’elle nous donne un aperçu d’un paysage relativement différent de celui qu’on peut observer, surtout au niveau de l’affectation du sol. Ensuite, nous aborderons les fonctions du bâti, formes urbaines, et typologies de l’habitat pour cerner le caractère urbain du site d’étude. Nous nous concentrerons par après au type de population qui occupent le territoire, en la comparant à l’entièreté de Bruxelles-ville. La mobilité fera également l’objet d’un sous-chapitre relativement important, car cette zone concentre un nombre incroyable de moyens de communication, dont l’efficacité sera à démontrer. Cette analyse me permettra de cerner les documents produis par la région et la commune, pour analyser leurs objectifs futures, les grandes perspectives de développement qui nourriront ma réflexion sur l’avenir du paysage étudié.

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


 | 

Parc

Domaine royal

Galg Gibet

Open akkerland Terrains de culture

Moestuinen Jardins potagers

Laagoven Bas fourneau

Galgenveld Champ de justice

Heggenlandschap Champs entouré de haie

Park Parc

Onverharde weg Chemin

Wip Perche de tir à l’arc

Wijngaard Vignoble

Agglomeratie Agglomération

Onverharde weg met hagen Chemin bordé de haies

Reliëf Relief

Weiland Pâturages

Huizen met parochienummer Maisons avec numéro de paroisse

Onverharde weg met bomen Chemin bordé d’arbres

Grens Brabant (geel) Limite du Brabant (jaune)

Meersen met afwateringsgrachten Prairies humides drainées

Omwalde hoeve Ferme fortifiée

Steenweg Chaussée

Grens Vlaanderen (groen) Limite de la Flandre (vert)

Moerassig weiland (moeren) Prés marécageux

Kerk Église

Steenweg met bomen Chemins bordés d’arbres

Grens Mechelen (rood) Limite de Malines (rouge)

Moeras Marécages

Kapel Chapelle

Voetwegel of wegel Sentier

Grens Namen (fel geel) Limite de Namur (jaune vif )

Schorren Schorres

Kruis Croix

Holle wegen Chemins creux

Grens Luik (grijs) Limite de Liège (gris)

Heide Bruyères

Molen in steen Moulin à vent (maçonnerie)

Holle wegen met bomen Chemins creux bordés d’arbres

Grens Holland (oranje) Limite de la Hollande (orange)

Duinen op heide Dunes fixes

Molen in hout Moulin à vent (charpente)

Vesten Remparts

Grens Frankrijk (blauw) Limite de la France (bleu)

Duinen aan zee Dunes maritimes

Watermolen Moulin à eau

Dijken Digues

Grens Henegouwen (rood) Limite du Hainaut (rouge)

Rotsen Rochers

Brug in steen Pont en maçonnerie

Rivieren met stroomrichtingaanduiding Rivières avec indication du sens de courant

Bos met kreupelhout Bois avec sous-bois

Brug in hout Pont en charpente

Kanalen Canal

Stad Ville

Bos met hoogstam Bois de haute futaie

Sluis Écluse

Slagveld Bataille

Dorp Village

Dennenbossen Bois de conifères

Groeven Carrières

Licht treffen Combat

Gehucht Hameau

Keizerlijk domein À sa majesté

Prairies humides drainées

La carte de Ferraris de 1777 nous montre un paysage essentiellement rural. Le canal est déjà présent, avec un point de passage (qui n’est pas décrit dans la légende) près de la situation actuelle du pont de Buda. Sur la rive droite, il y a un chemin bordé d’arbres qui longe le canal, et les alentours sont composés principalement de prairies marécageuses. Il y a une zone délimitée avec des pointillés jaune et noir, qui englobe une propriété royale. On voit plus à droite encore, des prairies humides drainées délimitées par des alignements d’arbres, ainsi que des terrains de cultures qui longent le village de Haren. On remarque que Haren est déjà bien bâti avec des aménagements «routiers» qui présentent une morphologie proche de celle qui nous est contemporaine.

Fonctions du bâti

Prés marécageux Terrains de culture Canal

Steenkoolgroeven Houillères

Du côté de Neder-Over-Heembeek, encore séparés à ce moment, il y a également une certaine urbanisation qui présente une grande ressemblance avec l’agencement contemporain. On remarque également un chemin bordé d’arbre le long du canal, sur les traces de l’actuelle chaussée de Vilvorde. Over-Heembeek est occupé par des prés marécageux sur son voisinage avec le canal, tandis que sa connexion avec Needer-Heembeek est beaucoup plus urbaine. On peut même remarquer entre les deux villages, la présence d’un parc.

Historique

Carte de cabinet des Pays-Bas autrichiens et de la Principauté de Liège du Comte J. de Ferraris à l’échelle de 1 :11.520è (1777). Planche n° 76 « Bruxelles ». Quart de planchette n° 76/2. © Institut géographique national – Bruxelles – copie et reproduction interdites

Traversée du canal

Boomgaarden Vergers

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

Historique



Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Prés

Carte topographique de Belgique de Ph. Vandermaelen à l’échelle de 1 :20.000è. Planche n° 8/11 « Vilvorde » (Entre 1850 et 1855). © Institut géographique national – Bruxelles – copie et reproduction interdites

Limites communales

Chemin de fer Ligne Bruxelles-Anvers

Mouvements de terre

La carte de Vandermaelen a été effectuée entre 1850 et 1855. Elle nous apporte un certain point de vue de la région. On peut remarquer qu’ici, les bâtiments sont beaucoup plus petits, l’échelle est près deux fois plus petites que celle de la carte de Ferraris. La différence d’échelle amour conséquence un manque de précision. Par example, les parties urbanisées entre Over et Neder heembeek avec le parc entre autres ne sont pas bien visibles. La rive gauche du canal est partagée entre quelques bâtiments, et des étendues de prés (sans précision marécageux ou non), des bois de feuillus surtout, et ce qui est indiqué comme «mouvement de terre». Sur la canal, on remarque cependant une indication qui faisait défaut chez Ferraris, en l’occurrence, l’utilisation de nacelles pour traverser. Il y a le long du canal un chemin tracé en bleu qui semble être un chemin de halage, vu l’importance qu’on lui donne. Du côté de Haren, les prés marécageux deviennent des prés,, il y a également quelques bois de feuillus et des «mouvements de terre». Enfin, le village de Haren est représenté mais moins précisément. On peut noter que les chemins principaux sont signifiés de hachures ( par endroits) sur les bords pour indiquer les remblais et déblais, sans doute pour les surélever et éviter qu’ils soient inonder lors des périodes pluvieuses. Il y’a une indication assez intrigante sur cette carte. Il y a une limite communale à droite du canal, le long de la Senne. Ce qui signifie surement que le canal faisait en fait partie des communes de Neder et Over Heembeek. Ajoutons également l’arrivée du chemin de fer.

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Fonctions du bâti

Chemin de halage ?

Historique

Chemins principaux avec déblais/remblais

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

Historique


Du côté de Haren, on retrouve des prairies, avec tout un système d’irrigation, et même un recolteur d’eau à proximité de la Senne. Le village de Haren est un plus urbain qu’avant, on remarque des zone en rose, qui représentent l’emplacement de nouveaux parcellaires. Les terres entourants Haren n’ont pas de couleur particulière, surement à cause de remaniement de terrain dans ces zones.

Nouveau parcellaire

Du côté de Neder-Over-Heembeek, il y a encore des prairies ainsi que des grandes zones de vergers, et quelques futaies qui ont gardé leur emplacement jusque maintenant. Il y a également des parcellaires roses, on voit que la commune se prépare à se développer en habitat. Le long du canal, sur la rive gauche, il y a un bras de Senne assez étrange, «la Petite Senne», tandis que le point de traversée du canal au niveau de Buda n’apparait plus. La zone reste encore très rurale, mais on voit le commencement de l’urbanisation, les temps modernes sont en marche avec l’apparition de nouvelles lignes de chemins de fer.

Vergers

La Petite Senne

Système d’irrigation Collecteur Terres remaniées ? Nouvelle ligne de chemin de fer_direction Louvain

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

Station de Haren

Fonctions du bâti

Planche n° 31/3 « Bruxelles » à l’échelle de 1 :20.000è. Édition ICM1 en quadrichromie de 1882. Situation 1877, avec compléments en 1880. © Institut géographique national – Bruxelles – copie et reproduction interdites

Historique

Historique

La carte topographique Icm1 présente Bruxelles en 1880. La morphologie générale n’a pas beaucoup évoluée depuis Ferraris. Les voies de communication routière restent sensiblement les mêmes. Cependant, les chemins deviennent des routes pavées. On peut remarquer l’apparition d’une ligne de chemin de fer en plus. Sur la première ligne, on voit également une gare, à l’emplacement de l’actuelle gare de Buda. C’était autrefois la station de Haren.


Nacelle de Buda Planche n° 31/3 « Bruxelles » à l’échelle de 1 :20.000è. Édition ICM4 en quadrichromie de 1931. Situation 1912. © Institut géographique national – Bruxelles – copie et reproduction interdites

Usines à Vilvorde

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

La carte ICM 4 nous montre Bruxelles en 1912. On voit désormais un bout d’histoire de Bruxelles en pleine révolution industrielle. Le canal s’est agrandi et il a englouti une partie de la petite Senne au niveau de l’actuel port de plaisance de Bruxelles. Sur le canal, on voit un grand nombre de nacelles, tandis que les berges commence à être envahies d’usines. Du côté de Neder-Over-Heembeek, les prairies se font beaucoup plus rares, tandis que le sol est envhai de terrains remaniés prêts à accueillir des maisons ou usines. Le tracé de l’actuelle chaussée de Vilvorde sur la rive droite est clairement représenté, c’est une vraie chausse à présent. Les routes de l’ancien village de Neder Heembeek sont bien marquées, le long desquelles des habitations s’étirent. Le présence de bâtiments semblent moindre, peut être à cause d’une migration vers le centre de la ville, ou vers des villes beaucoup plus industrielles, comme Louvain, Charleroi ou Anvers. C’était une période qui suivait l’exode massif vers les principaux pôles de l’industrie minière, en voilà peut être une des conséquences.

Fonctions du bâti

Du côté de Haren, on voit l’apparition de la gare de formation qui a annexé une bonne partie des prés. Entre la gare de formation et le canal, la zone industrielle sort petit à petit de terre, et on commence à construire au dessus de la Senne. Le village de Haren comprend beaucoup plus de bâtiments, mais conserve encore des prés irrigués et quelques bosquets. Les lignes de chemins de fer sont plus nombreuses et on voit du côté de Vilvorde que des bâtiments industriels sont bien implantés.

Agrandissement du canal Usine sur la Senne

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Historique

Historique


Historique

L’hôpital militaire n’est pas encore là Le pont de Buda, pour voitures et wagons Planche n° 31/3-4 « Bruxelles-Brussel – Zaventem » à l’échelle de

La carte topographique IGN planche n°31/3-4 nous montre Bruxelles en 1970. Needer-Over-Heembeek et Haren ont pratiquement leur forme finale. On remarque du côté de Neder qu’il manque l’hôpital militaire avec la jonction de l’ avenue de Tyras qui conduit vers le ring. D’ailleurs le tronçon du ring avec le viaduc au dessus de Vilvorde n’existe pas encore. On peut remarquer que le pont de Buda est déjà là, c’est un pont mobile qui permet également un passage des wagon de marchandises à destination de la gare de formation des trains. On remarque aussi que la Senne a été vouté à Bruxelles et que son tronçon découvert est en partie préservé dans la zone d’étude. Les prairies ont complètement disparues, on est dans un contexte réellement industriel, mais l’histoire a voulu que cette période coïncide avec une certaine désindustrialisation de la Belgique.

Historique

Fonctions du bâti

Installations sportives inexistantes

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

1 :25.000è. Édition Éd.2 en quadrichromie de 1972. Révision de 1970. © Institut géographique national – Bruxelles – copie et reproduction interdites

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Fonctions du bâti

Carte des fonctions du bâti_source personnelle

N

H

Ech: 1/5000

1

1

Historique

Fonctions du bâti

2

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

OSE

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Bureaux

Bâtiments ferroviaires H

Bâtiments d’intérêt collectif

Hôpital

Mix habitations_commerces/bureaux/ Equipements collectifs Maisons unifamiliales

Centres sportifs

1

Station d’épuration

Accès Ring

2

Bruxelles propreté_stock

Chaussée de Vilvorde/Bruxelles

On remarque une nette prédominance des fonctions liées à l’industrie et aux activités de production. Ce facteur a été mis en évidence précédemment et découle de la situation favorable au transport de marchandise. Comme analysé dans le chapitre abiotique, les terres remaniées sont favorables à ce genre d’activité car elles ne gaspillent pas les terres arables. A proximité, on trouve des quartiers résidentiels avec ça et là des poches de parcelles avec une certaine mixité d’activité, commerce/habitat ou équipement collectif/habitat. Cependant la réalité nous montre que souvent ces bâtiments de mixité ont fermé leur activité commerciale. La zone d’étude manquent de services de proximité, même pour les industries. Si un travailleur doit aller chercher de quoi manger, il doit faire une grand trajet en voiture, et pire encore s’il est à pied.

Deux café fermés à la frontière avec Vilvorde, près du pont Buda.

Au milieu, il y’a les bâtiments ferroviaires, avec son énorme réserve foncière.

Fonctions du bâti

Au nord Ouest, il y’a l’hôpital militaire, qui surplombe la zone, à proximité des grands axes de communication routiers.

Quelques lieux de mixité en activité, rive gauche, à Neder. A gauche, le club nautique, à droite un café-restaurant.

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Historique

Industries et activités de production

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

Fonctions du bâti


Piste cyclable et trottoir

Route Route 2 bandes 2 bandes

Piste cyclable et trottoir

Photo croisement Rue de verdun et Kasteelhof _source personnelle

Photograpfie aérienne n°3_source google maps Photo Av. des Tyras_source personnelle Photo Rue du Ransbeek_source personnelle

Piste cyclable et trottoir

Route1 bande dans chaque sens

Canal avec site d’amarage

Piste cyclable et trottoir

Implantation entreprise

Lit de senne

Piste cyclable et parking

Rails Route Route 2 2 Piste bandes bandes cyclable

Trottoir sur plateau Piste cyclable

Route 1 bande dans chaque sens

Parking + trottoir Route 1 bande dans chaque sens Parking + trottoir

Photograpfie aérienne n°2_source google maps

Photo Av. du Marly_source personnelle

Photo Av. de Vilvorde_source personnelle

Photograpfie aérienne n°4_source google maps

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Typologies Aspet Socio-économique Mobilité

Carte de localisation des rues_source personnelle

Formes urbaines

Photograpfie aérienne n°1_source google maps

Historique Fonctions du bâti

Formes urbaines

Les grands pénétrations urbaines Les formes urbaines présentées sont vraiment tributaires de l’activité générale de leur situation spatiale. Des voies de circulation larges pour la chaussée de Vilvorde et son activité industrielle. Sur la rive droite, il n’ y’a même pas de trottoirs. Juste une piste cyclable et des parkings. On remarque cependant qu’il n’y a pas de séparation physique entre la piste cyclable et les voies de circulation automobile. Il y’a une véritable rupture d’échelle entre les usagers, d’une part les cycliste, et d’autre part des poids lourds. L’avenue des Tyras présente le même type de profil, avec cependant une matérialisation d’un trottoir servant aussi bien de piste cyclable que de voie piétonne. Les axes secondaires La rue du Ransbeek à Neder-Over-Heembeek et la rue de Verdun à Haren, ont des largeurs plus conventionnelles, malgré le traffic de camionnette, faisant les navettes entre le centre et les entrepôts ou entreprises. Elles sont pourvues de pistes cyclables qui vont disparaitre quand on avance vers la ville. Les axes tertiaires Ces sont des voiries locales pour desservir des quartiers résidentiels.


Typologies de l’habitat R1+t ou R2+t

8

Carte de localisation du bâti_source personnelle

4

5 7

3

1

8

2

8

3 5

Photo de bât. résidentiels_sources personnelles

Photo de bât. mixtes_sources personnelles

6

3 et 4. Zoning de bureaux et entreprises de 3 à 4 étages pour la plupart, les étages sont de 3 m de hauteur en moyenne.

4

6

Village de Haren: Habtit résidentiel, nouvelles constructions R1+t, ou R2+t généralement

5

1 et 2. Le long de la chaussée de Vilvorde, et dans le «zoning industriel de Vilvorde : 2 à 3 étages de 4m de haut chacun.

5. Entrepôts près du pont de Buda et Vilvorde. 1 à 2 étages de 3m de hauteur.

5

6

Photo de bât. de production_sources personnelles

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Aspet Socio-économique Mobilité

2

Typologies

2

Formes urbaines

1

Près du canal et de la gare de formation, bâtiments mixtes: Résidentiel+ commerces au rez de chaussée.

Historique Fonctions du bâti

7


Aspet Socio-économique Formes urbaines Typologies Historique Fonctions du bâti

Ces cartes statistiques permettent un bref aperçu dans la situation socio-économique de la zone étudiée. On connait grâce à la première carte la densité de population, qui à Haren est assez faible, tandis qu’à Neder-Over-Heembeek, elle est assez moyenne avec un pic au centre. Ces données datent de 2007, et elles ne prennent pas en compte les nouvelles constructions de logements sociaux présent au Nord de Neder, à proximité de l’hôpital militaire. Cependant, l’impacte de cette nouvelle population n’est certainement pas à même de changer radicalement la densité de Neder-Over-Heembeek. On remarque sur les autres cartes, que la proportion de ménages isolés à Haren est de l’ordre de 23 à 43%, tandis que les ménages monoparentaux sont de l’orde de 10 à 14%. En prenant les valeurs les plus importantes, on peut facilement estimé que la proportion de ménages avec deux parents est de près de la moitié, et donc la population est majoritairement composée de familles. C’est essentiellement un quartier résidentiel familiale. Ces données sur les ménages sont assez similaires à Neder Over Heembeek. La population de ce périmètre d’étude est donc majoritairement composé de familles avec enfants, qui nécessitent des infrastructures adaptées à l’épanouissement de chaque tranche d’âge. Il manque dans ces données statistiques, une étude sur la moyenne d’âge, la mixité culturelle, ainsi que des données sur la qualité de vie pour évaluer clairement le contexte sociale, mais la récolte d’informations qui ciblent cette zone s’avère compliqué. Je ne peux qu’extrapoler à partir de mes propres observations, qui m’ont fait découvrir des lieux paisibles où l’évolution de la ville s’est figé dans un cadre bucolique. Même les usines semblent endormies par moment. C’est un lieu assez calme, mais à certains détours, on se rend compte d’une certaine animation. Par exemple à Neder, il y a des circuits thématiques pour les enfants accompagnés de leurs parents. les terrains de foot et de rugby sont en pleine activité le weekend, tandis qu’à Haren, c’est dans les petits parcs publics qui semblent prolonger les jardins qu’on trouve une animation enfantine. Les données sur les revenus montrent que ces communes regroupent des populations relativement aisés, ce qui ne m’étonne pas. Pour habiter des ces lieux un peu excentrés, il faut une ou deux voitures. Ce sont souvent des familles qui peuvent se permettre la prise en charge d’une ou plusieurs automobiles.

Mobilité

Aspects socio-économique

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Mobilité

La poche résidentielle de Haren présente certaines similitudes par sa faible densité de population. Ce quartier comprend un axe principal(Chaussée de Haecht) qui relie Bruxelles à Vilvorde et Zaventem. A proximité, une voirie métropolitaine (A2 qui donne sur l’avenue Léopold 3) qui permet également d’accéder au ring. Le quartier de Haren ne présente pas non plus des problèmes de circulation automobile.

Carte des voies routières structurantes_source personnelle

Entre ces deux poches résidentielles, on trouve une zone affectée à la production, elle-même desservie par la chaussée de Vilvorde de chaque côté du canal. Cependant, cette zone de production est complètement coupée du quartier de Haren par la gare de Schaerbeek formation. Les liaisons entre le canal et Haren n’existent qu’à proximité du pont Van Praet (rampe du Lion) ou à la rue de Diegem (Vilvorde). Il y a donc une frontière infranchissable de +- 2 km dans un environnement urbain avec une importante mixité de fonctions. Cette poche résidentielle est desservie, comme vu précédemment, par un axe important, qui présente un gabarit à la mesure de l’affectation de la zone. En l’occurrence, l’accueil de véhicules lourds. Sur la deuxième carte, en bas, à droite, on peut voir les stations «cambio». Ce sont des points de «location rapide» de voiture pour des usages urbains, ou pour un laps de temps assez court. Il existe une station cambio à Neder-over-heembeek, tandis qu’à Haren, elles sont assez éloignées de notre périmètre d’étude.

Carte des stations Cambio_source PCM de BXL, PV de NOH

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Historique Fonctions du bâti

La poche résidentielle Neder: Cette poche est limitée par deux grands axes structurant à l’échelle régionale, avec d’une part le ring et d’autre part l’Av. Van Praet. Entre ces deux axes, il y’a une liaison par une voie principale, la Chaussée de Vilvorde, qui permet de relier la ville éponyme à Bruxelles. Ce quartier est en fait très bien desservi, qui plus est avec des axes importants. Si nous prenons en plus compte de la faible densité de population, on peut facilement extrapoler que les soucis de circulation et de parking ne sont certainement pas courant.

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique

Mobilité

Les deux quartiers étudiés présentent deux structures résidentielles, avec au Nord, NederOver-Heembeek et au Sud, Haren. Entre ces deux poches d’habitat, il y’a une frontière physique qui est matérialisé d’une part par le canal ainsi que par la gare de Schaerbeek formation.


Du côté de Haren, c’est surtout le bus 64 qui assure les liaisons avec la ville de Bruxelles ou Vilvorde. Le train est également assez présent dans ce quartier avec pas moins de trois gares. On compte la station de Buda, la gare de Haren-Sud et à quelques mètres, la gare même de Haren. Des liaisons sont ainsi créées avec Bruxelles, Anvers, Louvain, Hasselt...

58 64

Au milieu des deux grandes concentrations de transports en commun, il y’a la chaussée de Vilvorde, qui, sur la rive droite, accueille le bus 58, actif du matin au début de soirée. Sur la rive gauche, le bus 57 n’est actif qu’une partie de la matinée, et une partie du début de soirée. Ce bus passe à une fréquence calquée sur les heures de migration des travailleurs. Desserte des transport en commun en journée source PCM de BXL, PV de NOH

Desserte des transports en commun en soirée

source PCM de BXL, PV de NOH

Gare Haren sud

58 Gare Schaerbeek

Carte des arrêts des transports en commun_source PCM de BXL, PV de NOH

64

Desserte des transports en commun de nuit source PCM de BXL, PV de NOH

On voit sur cette carte le tracé du RER avec les points rouges qui indiquent les gares potentielles ou futures. Il y a la gare de Schaerbeek formation qui entame déjà la réflexion d’une densifictaion des environs. source Brussel studies, par Kevin Lebrun sur base du PRD2, PRAS, Iris 2 et SNCB

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique

Gare Buda

Historique Fonctions du bâti

Le pôle multimodal de Heembeek est un point névralgique du transport public à Neder-Over- Heembeek. Il permet le transfert entre le bus 47 et les trams des lignes 3 et 7 en direction du centre-ville et de la moyenne ceinture Est. L’aménagement actuel du pôle permet une connexion optimisée entre bus et trams, et affiche une bonne visibilité pour les usagers.

Mobilité

Mobilité


Mobilité

Source_Photos personnelles

Source_Photo personnelle

Etat des pistes cyclables

Chaussée de Vivorde quand on passe la frontière régionale. Malheureusement, les pistes cyclables s’arrêtent avec la frontière. Source_Photos personnelles

Piste cyclable près de la station Buda.

Aménagement ponctuel à Haren, dans le quatier résidentiel à côté de la gare de formation

Introduction Analyse

Millieu humain

source PCM de BXL, PV de NOH

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Formes urbaines Typologies Aspet Socio-économique

On peut par contre pointer du doigt la mauvaise desserve en vilo. La seule station se trouve au pont Van Praet, et malheureusement, une fois qu’on a prit son vélos là, on ne peut pas le déposer dans la zone d’étude car il n’y a pas de stations. On est donc obliger de revenir jusqu’au pont, en espérant qu’il y aura une pace libre.

Neder-Over-Heembeek, entre le site du campus Solvay et les terrains de sport.

Historique Fonctions du bâti

La circulation des cyclistes est assez aisée sur l’entiereté de la zone d’étude. On peut remarquer tout d’abord que pour les voies principales, il ya en générale un espace défini pour la circulation des vélos (Chaussée de Vilvorde), l’exception intervient au passage de la frontière régionale. A Vilvorde, il n’y a plus de pistes cyclables sur la chaussée. Pour les routes qui ne sont pas pourvues de couloirs cyclables, il faut se rappeler qu’elles ne sont pas fort fréquentées, ce qui rend la circulation à vélo relativement confortable. On remarque d’ailleurs qu’à certains endroits, il ya des aménagements ponctuelles prévus pour le confort des cyclistes.

Mobilité

Chaussée de Vilvorde côté Bruxelles, rive droite du canal. Il ya des pistes cyclables de chaque côté. Mais elles manquent de séparation physique avec la circulation des poids lourds.


Milieu humain Conclusion Ce chapitre nous a montré une évolution historique intéressante qui montre une urbanisation ciblée sur l’industrie et la production en lieu et place de terres agricoles apparemment pauvre ou appauvries par la construction du canal. Le 20e siècle nous relate un retour en arrière, avec une désindustrialisation progressive à partir de la moitié du siècle, pour nous laissé un contexte actuel faisant la part belle aux usines et entrepôts, tandis que de nouvelles installations de loisir et de résidence apparaissent progressivement. Le paysage du site est ainsi défini par les activités et affectations prédominantes, pour offrir deux types de vision urbaines, à la fois des lotissements semi-urbains, voir campagnards privilégiant des petites et moyennes voiries, tandis que les grandes artères de pénétration urbaine offre des visions d’ensemble bâti d’échelle macroscopiques. Le contexte urbain est à mettre en relation avec un type d’habitants au revenu relativement élevé, avec une pression démographique faible, voir très faible. Evidemment, l’essentiel du site étant occupé par des entreprises, il y’a peu de population, et l’offre en mobilité est ciblé vers le flux de voyageurs dans les zones d’activité de production, tandis que quelques bus passent dans les quartiers résidentiels à intervalles de temps très espacés. Ainsi, l’intérêt principale pour un habitant est la bonne déserte en voies routières, ce qui induit un attrait pour des foyers relativement aisé, capable de posséder une à deux voitures. Il faut donc se poser la question, la situation actuelle doit elle changer, cette zone doit elle offrir une plus fréquence de passage des transports en commun pour attirer des foyers moins aisés, et apporter une plus grande mixité?

Introduction Analyse

Millieu humain

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


SITUATION DE DROIT


Situation de droit Introduction Ce chapitre sur la situation de droit va mettre en lumière les carte du PRAS adopté en 2001 et du PCD. La limite a été fixée aux documents régionaux pour l’affectation du sol, car ils constituent une référence préalable à toute réflexion spatiale à Bruxelles. Dans le cadre du développement, nous allons nous fixer comme limite le PCD, car il intègre également les volontés de développement du PRD, entre autre, concernant la gare de Formation de Schaerbeek. Pour le PRAS, nous allons nous concentrer sur les cartes d’affectation et situation de droit. Pour le PCD, nous allons nous étendre sur certains domaines, comme le développement économique, car nous sommes sur un site industriel, et donc important pour l’économie. Nous allons aussi évidemment aborder les visions de promotion de l’environnement, dans un contexte industriel. Nous survolerons les politiques en matière d’espace public et la politique en matière de planification communale. Le logement sera également analysé, car ce thème est l’un des sujets de préoccupation principale pour la région bruxelloise, qui se voit confronté à une carence d’offre, alors que la croissance démographique se fait plus pressante. Ce thème sera différé en deux thématique, le potentiel logement et la revitalisation de l’habitat. Il faut ajouter que malgré l’ancienneté du PRAS, les objectifs restent valables encore aujourd’hui, tant le paysage du site n’a pas évolué significativement ces dernières années.

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Carte des affectations_Source PRAS

PRD

PRAS affectations

PRAS situation de droit

PCD

PRAS_Affectations

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


PRAS_Affectations Les affectations du PRAS nous montrent une situation similaire au relevé des affectations du bâti, avec cependant quelques informations importantes. Le PRAS nous indique, une Zone d’intérêt régional à aménagement différé (ZIRAD) sur la gare de formation de Schaerbeek. La mise en place de cette zone particulière démontre la volonté de la région de maintenir une attention particulière sur les projets de développement de cet espace, mais une fois que toutes les ZIR auront été aménagées. On peut dire qu’ici, l’intérêt est plus de présenter un potentiel foncier, qui peut se présenter déterminant dans les grands axes de développement de la ville d’une part et de lrégion également.

PRD

PRAS affectations

PRAS situation de droit

Concernant les zones vertes, on remarque que le bois est indiqué comme une zone boisée de qualité, ce qui montre bien l’intérêt pour cet espace. Le Pras met également l’accent sur une mixité des zones d’habitat, ce qui laisse la place à l’introduction de services de proximité.

PCD

On remarque qu’il y’a une grande proportion d’industrie urbaine et qu’une distinction est faite avec la zone d’activité portuaire et de transport. La région veut vraiment mettre en avant les activités industriels le long du canal, qui favorisent un transport par voie d’eau.

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


PRAS_Situation de droit

PRAS affectations PRD

On remarque que l’hôpital militaire fait l’objet d’un ppas, ainsi que le terrain de sport, cependant, le centre sportif a déjà été aménagé.On remarque qu’il y a un site classé près de la gare de formation, à la limite de mon périmètre d’étude, c’est le Moeraske. Il y’a aussi différents permis de lotir du côté de Haren, on ajouté des immeubles de 3 étages à appartements, avec quelques logements sociaux.

PRAS situation de droit

PCD

Carte situation de droit_Source PRAS

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Source PCD

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRAS affectations PRD

La Ville œuvre elle aussi pour renforcer l’attractivité commerciale des quartiers. Elle a publié une brochure sur les réglementations et les recommandations pour les enseignes ; elle contrôle la légalité des enseignes existantes et leur qualité. Dans certains noyaux commerciaux, l’éclairage a été renouvelé et les voiries ont été réaménagées. A Neder-Over-Heembeek, les trottoirs sont reconstruits, des ronds-points réalisés et des rues réasphaltées. On remarque également que depuis quelques années, il y une réelle volonté de réindustrialiser cette zone autour du canal. Le coût du carburant a inciter la ville à promouvoir un autre type de transport que la route pour attirer l’implantation d’entreprises. Ainsi certains projets sont en cours, entre autres la création d’un centre logistique près de l’avenue de Tyras à côté du canal. La réaffectation de la gare de Schaerbeek formation est également un des grands enjeux de ce périmètre. Cet immense espace, s’il est bien programmé peut devnir un nouveau pôle aussi bien économique que résidentiel et qui sait peut être éducatif aussi.

PRAS situation de droit

PCD

PCD Soutenir un développement économique intégré


Source PCD

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRAS situation de droit PRAS affectations

A Haren, un parc semi-rural rue du Pré-aux-Oies verra le jour, formé de prairies de fauche et même d’un petit verger ; à Neder-Over-Heembeek , le parc boisé du Craetbosch sera formé de prairies de fauche et de sentiers de promenade en sous-bois et le Val du Bois des Béguines a été officiellement versé dans le patrimoine public des espaces verts de la Ville de Bruxelles. Outre la préservation et le développement de son patrimoine vert, la Ville mène une politique de plantations en espace public. En général, cela signifie par exemple qu’elle déploie de la décoration florale dans les rues via le placement de potences ou qu’elle envisage des plantations dans le cadre du volet 4 des contrats de quartier.

PRD

Vu le coût de plus en plus élevé de l’énergie et la rareté progressive des ressources énergétiques dans le monde, la politique énergétique est devenue une préoccupation de premier plan de la Ville. D’une part, Bruxelles encourage les habitants à faire appel à des sources d’énergie alternatives et à diminuer leur dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles (mazout, gaz) en accordant depuis 2005 une prime communale pour l’installation d’un chauffe-eau solaire44. A travers son guide pratique de l’environnement, elle donne une série d’astuces simples d’économie d’énergie. D’autre part, Bruxelles donne l’exemple en diminuant ses consommations énergétiques dans tous les secteurs qu’elle administre directement. Une nouvelle philosophie en matière d’éclairage public a été instaurée. Dans les bâtiments publics existants comme les piscines, grosses consommatrices d’énergie, une nouvelle gestion énergétique est engagée (des nouvelles chaudières, une meilleure isolation et de nouveaux systèmes de filtration d’eau sont installés ou en cours d’installation rue du Chevreuil, à Neder-Over-Heembeek et à Laeken)

PCD

PCD Promouvoir un environnement durable


Source PCD

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRAS situation de droit PRAS affectations

On remarque la signalisation de coupures urbaines, qu’il faut atténuer. Cette coupure est matérialisée par les barrières du terrain d’Infrabel, et par la différence de fonction, avec d’une part une activité industrielle et de l’autre, des résidences. La question de cette atténuation va sans doute passer par une remise en question de la protection de l’espace privé géré par Infrabel, et au vu de l’actualité concernant les vols de matériel dont ils sont sujet, l’aspect sécuritaire ne doit pas être négligé. Ajoutons à cela que la différence de fonction doit peut être générer des coupures urbaines, pour éviter les nuisances vis à vis de l’une comme de l’autre fonction.

PRD

La politique en matière d’espace public est assez simple et met l’accent sur le problème majeur de ce territoire, en l’occurrence, cette immense coupure générée par la gare de formation de schaerbeek et le zonning industriel qui la jouxte. La circulation transversale entre Neder-Over-Heembeek et Haren est presqu’inexistante, les seules connections se font soit par le pont de Buda et à travers un enchevêtrement de désertes locales mal signalisées, ou alors par le pont Van Praet. L’espace compris entre les deux est cloisonné par des bâtiments et les infrastructures ferroviaires.

PCD

PCD Politique en matière d’espace public


Source PCD

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRD

PRAS affectations

PRAS situation de droit

Il existe des ppas qui font l’objet de réflexion perpétuelles et n’aboutissent pas toujours à une mise en oeuvre. Evidemment ces projets ne sont pas primordiales pour les communes, car cette zone fait également l’objet de spéculation spatiale à l’échelle régionale. Les initiatives communales sont donc tributaires des objectifs futures de la région de Bruxelles capitale.

PCD

PCD Politique en matière de planification communale


PCD Potentiel logements Nouveaux logements

Quartier résidentiel Est

Haren/Evere Source PCD

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRAS situation de droit

Quartier résidentiel Nord Ouest Ransbeek

PRAS affectations

Neder-Over-Hembeek/Laeken

PRD

Le site d’étude comprend deux grandes zones résidentielles reprises sur cette carte. Au Nord-Ouest près du Ransbeek et à l’Est. Ces deux zones sont reliées par la ville via les communes respectives de Neder-OverHeembeek/Laeken et Haren /Evere. A proximité de chacun on a des grandes zones de réserve foncière, qui sont les espaces autour de l’hôpital militaire et la gare de Bruxelles formation. Qui plus est, la gare de Bruxelles formation est considérée comme une zone levier par la région, pour faire face entre autre aux objectifs d’offre de logements pour le développement de Bruxelles.

PCD

Nouveaux logements près de l’hôpital militaire


Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

PRAS affectations

Source PCD

Les larges zones résidentielles de Neder-Over-Heembeek se construisent à un rythme calme mais certain. De nombreux lotissements ont été introduits ces dernières années aussi bien à Haren (8 lotissements délivrés depuis 2000) qu’à NOH (5 délivrés depuis 2000), ils devraient générer dans un avenir proche de nombreuses maisons unifamiliales. La Régie Foncière à elle seule prévoit des lotissements comptant plus de 200 unités de logements dans ces quartiers d’ici 2007. Un répertoire des terrains vacants ainsi qu’une première évaluation du nombre de logements possibles sur les terrains Ville/CPAS a été réalisé. Un schéma directeur et une étude de mobilité sont en cours à Haren afin de maintenir un cadre vert et agréable.

PRD

Carte de densifaction maitrisée du logement à proximité des noeuds de transports public et dans le cadre des grands projets urbains_Source concertation PRDD

PRAS situation de droit

PCD

PCD Revitaliser l’habitat


PCD Conclusion Ce chapitre nous a montré l’immense potentiel de développement dont recèle la zone d’étude et l’intérêt affirmé de la région et de la commune pour une réflexion minutieuse sur le futur du site. Malgré la mise en évidence d’espaces à fort potentiels, il n’ y’a pas encore de schéma directeur mis en place pour jeter les premiers axes de travail. Pour l’instant, il a été demandé au bureau de Bernardo Secchi et Paola Vigano de réaliser un schéma directeur pour la gare de Schaerbeek formation.

PRD

PRAS affectations

Bruxelles ayant déjà bruxellisé, les folies de grandeurs passés sont là pour nous rappeler que la nécessité de franchir une étape ne doit pas se faire aux moyens d’outils de développement obsolètes, mais dans l’innovation qu’induisent les incessante mutations de nos sociétés.

PRAS situation de droit

La question du paysage me parait primordiale avant de définir une quelconque affectation. Imaginer les combinaisons d’impulsion de logements, équipements, et industrie sans avoir encore déterminer la scénographie qu’on veut, ou qu’on PEUT marquer sur cette zone serait contreproductif. Le caractère bucolique entre ville et campagne, mêlant des activités de production jouxtant des habitas résidentiels, doit être conserver pour ne pas se retrouver dans une perspective de prospection immobilière au caractère neutre à assonance contemporaine.

PCD

Une question subsiste cependant, faut il déjà déterminer l’affectation de la gare de Schaerbeek ? Est il déjà temps pour Bruxelles de puiser dans ses réserves foncières, n’y a t’il pas une réflexion à entreprendre profondément sur le centre et abords de la ville avec de s’attaquer à son extrémité ?

Introduction Analyse

situation de droit

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Quel futur ? INTRODUCTION

-Comment donner de la cohérence aux différents projets immobiliers en cours ou à venir ? En fonction des stratégies territoriales et projets en cours, il s’agit de proposer un schéma de cohérence qui prenne en compte le déjà-là et ce qui est en devenir, la dimension locale et les échelles régionale et métropolitaine. -Quel type de centralité pour une zone qui devient progressivement l’axe central du centre de la ville ?» Analyser le canal en lui même me demanderait de recommencer une étude paysagère complète, ce qui n’est pas le but ici. C’est pour cela que je me suis contenté de faire référence à des travaux déjà effectués, et d’en synthétiser le contenu pour avoir un aperçu de l’impact des boulversements territoriaux sur ma zone d’étude. J’ai pris comme référence le plan-directeur d’ Alexandre Chemetoff, qui a été choisi à l’issu d’une compétition internationale lancée en juillet 2011, pour aborder ce point spécial sur la canal, et dont les travaux seront vraisemblablement intégrés au PRDD en cours d’élaboration. A celà, j’ai ajouté des informations concernant les projets qui sont susceptibles de changer le visage du paysage le long du canal, et influencé l’avenir du paysage de Neder-Over-Heembeek et Haren.

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Analyse du canal

-Comment répondre à la désindustrialisation de la Ville ? Quelles sont les dynamiques socioéconomiques possibles dans la zone du canal ? La zone du canal concentre les activités portuaires, des zones d’activités du secteur secondaire et tertiaire et une économie informelle et créative. Face à la pression démographique et à la nécessité d’expansion économique, il s’agit de proposer des scénarios possibles quant à la cohabitation de la dimension économique avec les autres fonctions de la ville.

les grands projets

Le canal de Bruxelles est le sujet de réflexion principale aujourd’hui à Bruxelles point de vue du développement urbanistique. Les projets pullulent, et les spéculations se font de plus en plus nombreuses chaque jour. Comme le rappelle d’ailleurs si bien Monsieur Charles Piquet à la conférence de presse pour la journée de lancement du plan directeur. «La zone du canal couvre un périmètre de 2850 hectares et traverse 7 communes (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles, Ville de Bruxelles, Molenbeek, Schaerbeek et Koekelbergh ) sur14 km du nord au sud de la Région dont elle représente 17,5 % de la surface.Malgré son caractère étendu, on perçoit bien l’identité propre de cette zone, marquée bien sûr par l’histoire industrielle du pays en général, et de Bruxelles en particulier.Mais, paradoxalement, cette identité forte n’empêche pas que cette zone se caractérise en même temps par un ensemble de quartiers très divers dans leur composition urbaine et dans leur rapport au canal, quartiers dans lesquels vit une population dense, jeune et très cosmopolite. On se doit enfin de constater qu’elle synthétise - Comment répondre au boom démographique et donc au besoin corrélatif de nouveaux logements, d’écoles, d’équipements, d’infrastructures de mobilité ?


Le canal selon Chemetoff

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Source_Analyse Alexandre Chemetoff & Associés, Idea Consult et Ecorem

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Analyse du canal

Ces cartes nous montrent l’état du Canal, et comme on peut s’en douter, les quartiers à proximité du centre concentrent l’essentiel de l’activité et de la population. Si on compare d’ailleurs les extrémités, le sud de Bruxelles est plus peuplé que le Nord. Le pont Van Praet matérialise une limite à partir de laquelle une poche de «vide démographique» s’installe jusque Vilvorde, tandis qu’au sud de cette limite, il y’a une relative continuité de l’urbain jusqu’au ring Ouest au niveau du Ceria. On remarque déjà cela sur la carte des transports en commun qui un déploiement au centre et au sud plus important. Il y’a également deux cartes intéressantes qui mettent en lumière d’une part l’état de l’industrie en région bruxelloise. L’étalement est plutôt uniforme le long du canal avec cependant une quantité relativement plus importante au centre et au sud. Malgré la pression démographique urbaine, les activités productrices restent bien présentent au centre. La différence se fait peut être dans le type d’activité des entreprises, le Nord regroupe plus d’activités gourmandes en surfaces. L’autre carte que je trouvais assez intéressante est celle de la nature aux abords du canal. La présence de la nature est très importante au Nord, les abords de NederOver-Heembeek sont très verts et ce serait d’ailleurs plus perceptible si on avait indiqué le parc de Laeken qui est très proche, ainsi que le domaine royal. Concernant la zone d’étude, il est intéressant de voir que la gare de Bruxelles est considérée comme une zone levier. La question de son affectation est toujours en suspens de l’élaboration du schéma directeur de «Studio012 (Studio Associato Bernardo Secchi Paola Vigano) / Idea Consult / Mint / Ecorem / 3E».

les grands projets

Source_Analyse Alexandre Chemetoff & Associés, Idea Consult et Ecorem


Le canal selon Chemetoff Pour reprendre les mots de Mr Charles Picqué «...Le terme ‘impulsion’ convient parfaitement d’ailleurs à la méthode proposée par Monsieur Chemetoff qu’il expliquera mieux que moi mais dont on peut dire qu’elle repose sur le choix de 6 sites témoins dont les scénarios de développement permettront de donner une impulsion au développement du reste de la zone. Ces sites sont les suivants : Buda, Van Praet, Armateurs, Sainctelette, Birmingham et Biestebroeck....»

les grands projets

La mise en évidence de la zone Buda montre encore une fois l’intérêt de ce site comme impulsion. La question reste cependant entière sur l’affectation, la direction.

Analyse du canal

Source_Analyse Alexandre Chemetoff & Associés, Idea Consult et Ecorem

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Analyse du canal

Source_Port de Bruxelles

les grands projets

Les projets du port de Bruxelles

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Les grands projets du canal

Nom du projet: Tour & Taxi PPAS ZIR 6A Affectations: -Activités productrices et logistique 14.792m² Maitre d’ouvrage: -Commerces 59.792m² IBGE -Equipements 22.380m² Affectation: -Logements 87.868m² -Secteur tertiaire 16.500m² Etat du projet: En cours Etat du projet: En cours Nom du projet: Belle-Vue Maitre d’ouvrage: Commune de Molenbeek et privé (C. d’Ansembourg, N. Bellefroid, J.P. Pütz) et Groupe Meininger Affectations: -Hotel Nelson-Canal -Espace hôtelier Belle-Vue (Formation et hôtel) Etat du projet: Fin travaux mi- 2013 Nom du projet: Porte de Ninove Maitre d’ouvrage: SLRB et Besix Red Affectations: -Logements -Equipements collectifs (crèche, école, équipement culturel,…) Etat du projet: Déb travaux ap. 2016 Nom du projet: Les Rives (Watergate, Key West et ATLAS) Maitre d’ouvrage: FormostImmo, sociétés S.I.F et Project², Christophe Lambert Affectations: -Logements Moyen de gamme et luxe -Horeca -Equipements publics et privés Etat du projet: ?

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Nom du projet: JUST UNDER THE SKY Maitre d’ouvrage: Société Equiliq (Groupe Mestdagh) Affectations: -Commerces 56.000m² Etat du projet: Permis socio éco. obtenu janvier 2013

Projet d’élargissement du ring par la région flamande

Nom du projet: Site Carcoke Maitre d’ouvrage: Port de Bruxelles, Région de Bruxelles et privés (Katoen NatieJan De Nul-Envisan) Affectations: Centre logistique multimodal 65 000 m² Etat du projet: En cours Nom du projet: Terminal pour passagers Maitre d’ouvrage: Port de Bruxelles Affectations: -Transport/ culture/ horeca Etat du projet: ?

Nom du projet: UP-site Maitre d’ouvrage: ATENOR GROUP Affectations: -Logements 48.435m² -Commerces 1.972m² -Bureaux 29.615m² Etat du projet: En cours de construction

Source_Port de Bruxelles

Nom du projet: ABATAN Maitre d’ouvrage: Société ABATAN Affectations: -Commerces 11.000m² -Equipement culturel 3.000m² Etat du projet: Demande de permis d’urbanisme pour mi-2014

Nom du projet: INSULA Maitre d’ouvrage: Port de Bruxelles, Région de Bruxelles et privés (Katoen Natie-Jan De Nul-Envisan) Affectations: - + de 100 logements moyens et semi-sociaux - 2 commerces Etat du projet: Réalisé

Nom du projet: PPAS Héliport Bruxelles ville Affectations: -Bureaux 150.000m² -Logements 100.000m² Etat du projet: En cours

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

les grands projets

Nom du projet: TIVOLI Maitre d’ouvrage: SDRB Affectations: -Ateliers de production 5000m² + 4500m² promoteur privé -Bureaux 2500m² -Logements 400 log. 30% logements sociaux Etat du projet: Début travaux 2013 ou 2014

Analyse du canal

Nom du projet: BYRRH Maitre d’ouvrage: CPAS de Bruxelles Affectations: -Industrie 13000m² -Bureaux 9000m² -Industrie/commerces 250 à 1500m² -Crèche Etat du projet: Fin des travaux 2017

Projet de gare RER, et schéma directeur par Studio012 (Studio Associato Bernardo Secchi Paola Vigano) / Idea Consult / Mint / Ecorem / 3E


Quel futur ? Conclusion Le canal fait l’objet d’une grande attention de la part des ministres bruxellois, mais également de plusieurs acteurs privés ou publiques de l’aménagement du territoire à Bruxelles. On voit ainsi des schémas directeur s’instaurer, des projets sortir de terres, et des programmations. Parmi ces projets, une grande partie est orientée vers une mixité commerce/ logement/ activités de production. Certains intègrent une part de logements sociaux, tandis que s’en détachent complètement. La palme revient au projet «Les Rives» qui présente un cadre relativement luxueux, avec un mixe résidences de luxe, et logements moyens dont la définition est encore incertaine. En contrepartie, la société immobilière se débarrasse de toute l’activité de production auquel est affectée la zone dans le PRAS. Ajoutons que le site de Tour & Taxi s’est vu définie d’un programme pour les ZIR 6A ET 6B, mais pour l’instant les projets en cours (IBGE) n’annoncent pas la réalisation des objectifs en matière de logements. Il faut cependant pointer les rénovations mises en place et qui vont favoriser un développement économique dans certains quartiers de Bruxelles (BYRRH,Tivoli, et site Belle Vue), tandis que des PPAS (Héliport…) vont permettre de dynamiser certains quartiers. Ce qui est frappant est que Bruxelles recèle d’énormément de places, de lieux à dynamiser en son sein, et qui sont plus aptes à recevoir du logement, plutôt que de vouloir éloigner des populations au niveau de la gare de formation de Schaerbeek qui est totalement excentrée, et où tout est faire (implanter des commerces, loisirs, …).

Qui plus est, si on prend le projet de l’élargissement du ring, il risque de favoriser encore plus le site du Nord de Bruxelles comme zone industrielle, en améliorant la fluidité du traffic routier et les connections avec Zaventem par exemple.

Analyse du canal

Le schéma directeur de Chemetoff nous a montré une volonté de faire de Buda, une référence paysagère à utiliser comme base de développement des environs, mais Buda est un lieu d’activité industrielle !

les grands projets

L’intérêt est sans doute de se focaliser sur une amélioration des berges du canal en continuant sur la structure existante, avec des activités portuaires et de production aux périphéries, et travailler le centre de Bruxelles qui a une large prédominance résidentielle et commerciale.

Introduction Analyse

Quel futur ?...

Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


DIAGNOSTIQUE DE SYNTHESE & PROGRAMMATION


Diagnostic de synthèse Tableau AFOM Situation géographique

Implantation de l’industrie est favorisée, et il ya la possibilité de créer ou conserver un paysage entre ville et campagne.

Proximité de Bruxelles et campagne, accessibilité par route et voies navigables qui permettent de relier la france, la Hollande, l’Allemagne, la mer. On peut ajouter à ça, la proximité de l’aéroport de Zaventem et la proximité avec une des principales gares de formation de train.

Topographie et hydrographie

Pedologie

-Point de vue intéressant sur la vallée qui permet de lire le paysage.

-Les déclivités ne permettent pas de ballades aisées à vélo entre Haren et NOH.

-L’eau apporte un plus au cadre de vie, la canal et la Senne sont plus affirmés ici qu’au centre de Bruxelles.

-Les berges des cours d’eau sont mal exploités à certains moments. La senne est polluée jusqu’à son traitement par la station nord, tandis que le canal est presque entièrement voué à l’activité industrielles.

-Bonne utilisation du sol selon sa nature

-Le type de sol permet de structurer la position des activités.

-Initiative de petites cultures

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Tableau AFOM

Milieu abiotique


Tableau AFOM Milieu biotique -Mise en valeur du Tweebkee avec une flore dans un bon état sanitaire

-Senne polluée avec des abords négligés

-Favoriser les parcours aux alentours du Tweebeek, mais c’est déjà fait.

Milieux boisés et vergers

-Petit bois de bonne qualité au Nord, bon entretien avec des chemins de bonne qualité

-Verger inutilisé et privé

-Favoriser les activités et promenade dans les bois -ouvrir le verger au public

Végétation rudérale, buissons et broussailles

-Grands espace verts ajoute à l’aspect campagnard

-Manque de gestion et de réflexion des friches au site de Schaerbeek formatiion.

-Possibilté de relier la végétation et de réaliser une véritable toile verte.

Sites humides

-Favorise les refuges et niches d’animaux

-Dépôt illégaux de déchets qui peut être induit par une mauvaise gestion, ou le manque d’intérêt pour les friches.

-Grand étalement de la végétation sur le périmètre d’étude Prés et terrains herbeux

-Chemins de fer est un lieu de migration pour les renards

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Tableau AFOM

Voies de communication et haies

-Grands espaces privés non utilisés: Site de Solvay et l’hôpital militaire


Tableau AFOM Milieu humain -Manque d’intérêt pour la population de s’établir le long de zones affectées à l’industrie et la production mais c’est normal.

-Très peu de services de proximité dans les zones résidentielles, et peu de commerces à proximité des entreprises.

Formes urbaines

-Rues larges

-Peu de continuités des trottoirs ou des pistes cyclables. -Les remorques et voitures sont souvent garés sur les trottoirs ou pistes cyclables. -Les pistes cyclables sont interrompues malgré la conservation de la lagreur de la voirie. -Manque de sites propres sécurisés pour les cylciste le long de la chaussée de Vilvorde, rive droite.

Mobilité

-Passage automobiles, véhicules légers et poids lourds très aisé, accès facile vers l’extérieur comme l’intérieur de Bruxelles.

-Circulation transversale entre Haren et NOH presqu’inexistante.

-Mettre en place des balades de mobilité douce le long des artères pour encourager des modes de déplacement moins polluant, et rendre la ballade agréable.

-Grande variété de moyens de transport de marchandise. Aérien (Zaventem), rail (gare de Schaerbeek formation), Voie navigable (canal), et routier (ring + chée de Vilvorde) -Transport en commun ciblé pour les travailleurs au centre, et à fréquence modéré pour les zones d’habitaion, plusieurs choix, et l’offre va s’accroitre.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Tableau AFOM

Fonctions du bâti


Tableau AFOM Situation de droit PRAS-Fonctions du bâti

PCD

-Favoriser les entreprises qui font usage du transport fluviale.

-Bonne distinction entre les types d’activité de production sur les berges du canal et celle plus éloignées.

-Réserve foncière avec la gare de formation et l’hôpital militaire qui laisse place à des spéculations tous azimuts. -Le projet de maillage vert intégre les voiries des quartiers résidentiels du site d’étude.

-Ouvrir la question de connection des 2 rives du canal

-Le manque de prise de position sur l’avenir de la gare de formation risque d’entrainer l’utilisation de cet espace comme bouée de de sauvetage régionale aux vus des objectifs de création de logement sociaux nettement insuffisant. Le danger serait de finir avec la construction d’un «ghetto» résidentiel pour contrebalancer une grande partie des mauvaises décisions prises dans le reste de Bruxelles.

Tableau AFOM

-Volonté de créer des connexions physique entre les deux rives du canal

-Manque de réflexion profonde sur l’évolution du site, aussi pour la gare de formation que des le type de liens d’environnement durable à mettre en oeuvre.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Tableau AFOM Quel futur ? Le canal selon Chemetoff

-Faire du paysage du site étudié (Buda dans le schéma de Chemetoff) une référence dans l’évolution du paysage du Nord de Bruxelles

-Vision globale du paysage du canal. -Mettre en place des espaces témoins pour amener des impulsions dans le paysage

Les grands projets

-Rénovation des installations du port de Bruxelles -Les grands projets dynamisent l’activité du canal et son embellissement. -L’agrandissement du ring va fluidifier la circulation sur le ring

-Pas assez de projets de logements sociaux. Exemple, le projet de Tour & Taxi va t il rentrer dans ses objectifs de logements -Peu de projets de loisirs en rapport avec le canal.

-Fluidité du transport sera un atout non négligeable pour l’installation de certaines entreprises.

-Risque d’utiliser les réserves foncières du site comme bouée de sauvetage pour remplir les objectifs de logements de la région. Risque de ghettoïsation.

-Malgré la distinction aux PRAS au niveau des affectations du sol pour favoriser les activités portuaires le long du canal, on remarque que Bpost cherche quand même à s’installer au centre de logistique de NOH.

Tableau AFOM

-L’agrandissement du ring va favoriser le transport par route

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Programmation Le situe étudié est un mélange d’activités industrielles (fonction principale) qui jouxtent des zones résidentielles. Le paysage est un mixe de zones urbaines avec des aérations qui viennent d’abord des grandes percées, voies routières, chemin de fer, mais aussi des zones boisées et des friches. On a aussi un patchwork ville/campagne tributaire de l’excentricité du périmètre d’étude. On a l’impression que ce tout fonctionne dans un statu quo, qui tend vers une certaine léthargie due au désintérêt qu’on a longtemps manifesté envers les zones industrielles. Seulement aujourd’hui, la relative congestion de la ville pousse les acteurs régionaux à remettre en question ce fragile équilibre. Depuis la fin de mon analyse, je n’ai cessé de me partager entre un réaménagement complet de cet espace en bouleversant le paysage industriel, ou la conservation d’un agencement aussi efficace. EFFICACE. Ce mot est surement celui qui traduit le mieux la qualité de l’agencement de l’infrastructure par rapport à son affectation. Pourquoi vouloir changer le paysage existant quand celui-ci fonctionne? J’ai décidé de conserver cette âme bucolique qui se dégage aux abords du site d’étude et à son paroxysme dans la zone résidentielle de Neder-Over-Hembeek. Ouvrir ainsi les espaces verts privés et presqu’inutilisés pour les convertir en espaces collectifs. Par contre, je n’ai pas voulu me défaire de cette activité industrielle qui a tous les incitants capables de réveiller l’engouement des entreprises chassées progressivement du centre de Bruxelles. Au contraire, il faut intensifier l’activité mais en favorisant l’instalation des entreprises qui utilisent le transport fluvial et férroviaire. J’ai également pris comme décision de ne pas projeter la ZIRAD de Schaerbeek Formation, car par différé, on entend que les autres ZIR doivent d’abord être aménagées avant de programmer quoi que ce soit sur la gare de Schaerbeek formation. Le PRAS précise précise explicitement que son développement ne peut être ouvert tant que (...) «la nécessité d’y développer de nouvelles affectations n’a pas été démontrée et arrêtée par le Gouvernement, à savoir d’une part, la réalisation d’un minimum de 530.000 m² de superficies de plancher de bureaux neufs et la rénovation des superficies de plancher de bureaux répartis dans les zones administratives et d’intérêt régional suivantes, selon le détail ci-après (...) et d’autre part, l’impossibilité de trouver ailleurs des terrains susceptibles d’accueillir les affectations prévues dans le programme de la zone d’intérêt régional à aménagement différé» Qui plus est, l’aménégement de ce site ne peut se faire sans une vision globale de Bruxelles, et une maitrise des tenants et aboutissants de la politique mise en place par le gouvernement en matière immobilière. Cette étude dépaasant le cadre du présent travail, j’ai décidé de ne pas m’y attarder.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


PROJET PERSONNEL


Une projection en accord avec le PCD Soutenir un développement économique intégré

Réaliser un espace collectif à Neder-Over-Hembeek tout en l’intégrant dans un espace vert _ Ouverture des espaces verts privés pour les mettre à disposition de la collectivité Redéployer la vocation industrielle/ de transport _ Favoriser les entreprises qui utilisent le transport fluvial et ferroviaire en accord avec le PRAS Démographique et la CRD

Source PCD

Promouvoir un environnement durable

Source PCD

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Les orientations Cette étude nous a fait ressortir le caractère industriel très marqué qui contraint la diversification d’activité le long du canal. A NeederOver-Hembeek et Haren la fonction essentiellement résidentiel et le paysage champêtre manque d’un certain dynamisme. Agir sur le paysage Le paysage étudié est un lieu de passage. Les axes de communication sont larges et fluides, mais à part les travailleurs qui se rendent dans les usines et bureaux, ou les habitants se rendant chez eux, il n’y a rien qui incite à s’arrêter. Si ce lieu est un lieu de passage, la relation avec le passant est essentiellement visuelle. C’est dans cette optique que j’ai décidé de travailler. Intégrer un élément qui amène une qualité visuelle en contribuant à la mise en valeur du paysage industriel le long du canal ou bucolique aux extrémités Ouest et Est du site d’étude. Les exemples des reconversions industrielles de la Ruhr m’ont inspiré pour encourager la mise en place d’aires d’exposition dans le site d’étude. On pourrait ainsi utiliser les parois aveugles des usines comme support pour des fresques murales, tandis que les espaces verts accueilleraient des œuvres de Land art. Le long des axes ferroviaires, on pourrait installer des sculptures monumentales dans un thème industriel, tandis que des œuvres jouant avec l’eau seraient installé le long du canal. Le site d’étude deviendrait ainsi un immense parc d’exposition en plein air, accueillant des œuvres monumentales. Des chemins pourraient être créés pour circuler et s’approcher des oeuvres, tandis qu’une attraction du type téléphérique permettrait d’aborder le paysage d’en haut pour observer ce parc d’exposition tout en permettant une liaison entre les 3 sous zones (Needer – Over-Hembeek, Canal, Haren). Ce lieu qui concentre le canal, la Senne et le Tweebeek ne fait pas assez la part belle à l’eau. La canal et la Senne sont contraints dans un lit qui interagit très peu avec le reste du paysage. Il serait interessant de favoriser des aménagements de sites humides qui rappelerait le paysage marécageux de la région de Bruxelles et qui pourraient apporter une touche naturelle au milieu du site industriel. Le meilleur endroit pour cela, c’est la portion de Senne qui est couverte et qu’il faudrait découvrir. La zone humide du Tweebeek pourrait être également agrandie Agir pour une meilleure accessibilité interne et externe Ce lieu à la jonction d’un grand nombre de voies de communication peut être l’endroit idéal pour installer un parking de dissuasion et profiter du transport fluvial pour relier le centre de Bruxelles. On pourrait ainsi intensifier la récente ligne de waterbus qui relie Vilvorde à Bruxelles. Un jonction pourrait également être créée avec le téléphérique et offrir une alternative aux quartiers situés aux extrémités pour atteindre le centre de Bruxelles.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Schéma directeur Téléphérique Waterbus Espace d’exposition avec un rythme de la trame bâtie Mettre en valeur la porte de Bruxelles

Améliorer la piste cyclable et piétonne

Parking de dissuasion

Ech: 1/5000

Espaces d’exposition

Créer une piste cyclable et piétonne

Zones humides

N OSE

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Itinéraire cyclistes régionaux

Terrain de cross (moto et vélo)


Les espaces d’exposition Le territoire sera divisé en sous espaces qui accueilleront des œuvres selon des thématiques en rapport avec l’environnement dans lequel elles devront s’intégrer. Ainsi le long du canal, on favorisera la thématique de l’eau, ou des peintures murales sur les murs aveugles des usines. Les berges seront travaillées avec des sculptures végétales. Le long des routes ou des voies de chemins de fer dans les parties industrielles, on favorisera des œuvres monumentales sur le thème mécanique ou industrielles. Dans les zones plus vertes, on mettra l’accent sur des installations ou œuvres de land art.

Oeuvres en rapport avec l’eau

Fresques murales et sculptures à thême industriel Oeuvres de Land Art

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Un noeud multi-modale de transport et une zone humide

Hall d’attente Waterbus ou téléphérique + commerces

Bassin d’eau de Senne

Halte téléphérique

Parkings

Terrain marécageux Ce site a été installé sur la portion de la Senne qui était couverte. Sur le croquis je l’ai mise à ciel ouvert et elle est canalisé vers des petits bassins qui pourraient la filtrer avec des plantes. Ce lieu pourrait devenir intéressant pour les oiseaux, mais également pour les cyclistes curieux qui veulent faire une petite halte. En l’assortissant de point d’arrêt pour le waterbus et le télépharique, on lui confère une dimension de petite gare qui peut s’avérer intéressante pour les travailleurs navetteurs qui passent pas la chaussée de Vilvorde pour aller à Bruxelles.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Les nouveaux modes de transport - La voie navigable WATERSITE Vilvorde: Grand projet de rénovation du bassin industriel

La réalisation d’un arrêt pour le waterbus présente l’intérêt d’une part d’offrir une liaison paisible et exempte d’embouteillages vers le centre de Bruxelles. D’autre part cela pourrait intensifier les connexions entre Vilvorde et Bruxelles. La ville de Vilvorde a d’ailleurs lancé un projet ambitieux de revalorisation de son site industriel en bordure du canal (Watersite). Ils prévoient la création de bureaux, espace de production, mais également de logements. Cette liaison entre Bruxelles et Vilvorde pourrait avoir tout son sens si un nouveau pôle d’emploi venait à naitre à Vilvorde. Les liaisons entre les deux villes seront plus importantes, ce qui favorisera le passage dans le site d’étude. La combinaison entre le téléphérique, le bus, les accès routiers aisés pourront offrir des alternatives pour les navetteurs, mais aussi pour les éventuelles curieux (venus admirer les œuvres monumentales).

http://www.vilvoorde.be/product.aspx?id=727

WATERBUS : Liaison par le bateau entre Bruxelles et Vilvorde

Connexion avec le téléphérique

http://www.waterbus.eu/FR/galerie-photo.htm

http://www.waterbus.eu/FR/galerie-photo.htm

Bus 58, arrêt «Rive droite»

Projet terminal passager par le port de bruxelles + projet de trasport par voie d’eau vers le centre de Bruxelles

voie routière et cycliste- Chée de Vilvorde

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Les nouveaux modes de transport - Le téléphérique

Nouvelle zone d’habitat - Aucun commerce, logement sociaux et moyens

Gare téléphérique

Hopital militaire

L’installation du téléphérique dans ce site a été motivée par l’envie de réaliser un lien entre les deux extrémités du site d’étude par un moyen qui tiendrait plus de l’attraction que du moyen de transport. Le téléphérique présentait cet attrait qu’il permet d’aborder le paysage de haut, ce qui est très intéressant ici. En effet, l’encaissement de la vallée associée à la construction d’industrie qui barrent le paysage, ainsi que la gare de Schaerbeek formation qui occulte toute une portion de territoire, on n’arrive jamais à lire ce paysage. Il n’y a qu’un point qui le permet c’est l’avenue des Tyras. Avec le téléphérique, on peut d’une part ajouter un intérêt ludique pour visiter le parc d’exposition, relier deux morceaux de villes séparées par une zone industrielle, et offrir (pour les habitants de Haren et Needer) un nouvel accès au centre de Bruxelles en le combinant au transport fluvial. Il peut en outre représenter un moyen d’attractivité pour le tourisme, de par sa rareté dans le paysage belge.

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Instaurer un rythme dans le bâti

La chaussée de Vilvorde présente le problème majeur d’être une voie à ouillières. Le bâti, comme les espace arborés créent des murs qui empêchent les fuites visuelles. Il serait ainsi intéressant de travailler le rythme en façade du bâti pour dynamiser le parcours, mais également alterner entre barrière visuelle – barrière végétale – paysage humide. L’alternance appuiera la complexité de ce paysage multiple et améliora la qualité visuelle de cet axe. Il faut également offrir des possibilités de fuites visuelles, et conserver celles qui existent déjà. Ces fuites visuelles pourront ainsi se perdre vers des points agréables du site d’étude (l’eau, la rive opposée) mais aussi vers des éléments qui font la spécificité du site (le train).

Ech: 1/5000 Bâti Surface à bâtir Surface végétale

Paysage humide

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

N OSE

Décalage par rapport au front bâti Fuite visuelle à réaliser/conserver


Une piste de cross L’idée de réaliser une piste de cross m’est apparue lorsque j’ai revisité le site en longeant la frontière BruxellesVilvorde. J’ai remarqué qu’il y avait à Vilvorde, en bordure des installations ferroviaires, une piste de karting. Après une discussion intéressante avec le patron de la piste, il m’est apparu une idée de développer une activité gourmande en espace et qu’on ne trouve habituellement pas dans une capitale. L’idée d’une piste de moto – vélo- cross m’est apparue assez naturellement car il y a un certain engouement pour ces disciplines en Belgique. En motocross, nous avons entre autre le plus grand champion en la personne de Stefane Everts titré dix fois champion du monde. Qui plus est, la réalisation d’une piste de cross ne nécessite pas une grande dépense de moyens et peut s’intégrer facilement sur des terrains préalablement pollués comme ceux de la gare de Schaerbeek formation. La nuisance sonore ne serait surement pas contestée dans un contexte industriel tout aussi bruyant. Un autre intérêt serait d’avoir l’organisation d’une manche du championnat mondiale à Bruxelles, ce qui constituerait un attrait touristique en plus pour la ville (à défaut d’organiser un grand prix de F1 comme il fut proposer quelques années auparavant).

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


S’inspirer de la Rhur pour les reconversions Un installation dans un site industrielle La Rhur a réussi son pari de reconvertir d’immenses sites industriels en de véritables musées à ciel ouvert qui accueillent une multitude de loisirs. Peut être le développement de l’espace industriel du Nord de Bruxelles peut s’aborder de cette manière et offrir des loisirs en parallèle aux activités industriels. Ou alors, on pourrait prendre en considération la réaffectation différée de ces sites dès la phase de développement du parc industriel.

Photo installation La Rhur_http://media.paperblog.fr/

Une piscine dans une ancienne usine d’Essen

Photo piscine à Essen_http://static.mensup.fr//photos/18269/

Un parc a investi d’anciennes machineries

Photo parc La Rhur_http://media.paperblog.fr/

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Source pour le déploiement industriel Enquête publique sur le projet de modification du PRAS Avis d’Inter-Environnement Bruxelles p.23

Tout le monde semble être d’accord sur une chose, le déploiement d’activité portuaires et logistiques à côté des activités productives

F - ZIRAD – Schaerbeek formation La ZIRAD de Schaerbeek formation fait l’objet d’un schéma directeur qui n’est pas encore public. Sans présumer de l’intérêt ou non d’ouvrir la ZIRAD aux affectations proposées, il aurait été plus logique de dévoiler le résultat de ce schéma directeur et de le soumettre à l’enquête publique avant de modifier le PRAS. IEB ne s’oppose pas à l’affectation de cette zone aux activités logistiques et portuaires.

Analyse du 4 avril 2013, sur l’avis de la CRD concernant le PRAS démographique Pour rappel, la mission de la CRD est de :

« […] rendre un avis motivé au gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, sur : · les avant-projets d’ordonnance, ainsi que sur les projets d’arrêtés relatifs aux matières visées par le Code bruxellois de l’Aménagement du Territoire (CoBAT), ayant une incidence notable sur le développement de la Région. Les matières visées par le Code sont : · les projets de plan régional de développement (PRD), de plan régional d’affectation du sol (PRAS) et de règlements régionaux d’urbanisme (RRU),ainsi que de plans communaux de développement (PCD), de plans particuliers d’affectation du sol (PPAS), lorsque que ceux-ci contiennent des dispositions qui dérogent au PRAS. Elle se prononce également sur les plans d’expropriation, lorsque celle-ci est poursuivie en vue de la réalisation du PRAS. · la Commission peut, à l’intention du gouvernement, formuler des observations ou faire des suggestions quant à l’exécution ou à l’adaptation des plans et règlements dont elle a à connaître. · elle propose également des directives générales pour la préparation et l’élaboration des plans de développement et d’affectation du sol et des règlements d’urbanisme. · en outre, le Gouvernement peut soumettre à la Commission régionale toute question relative au développement de la Région. Lorsque le Gouvernement ou les Commune s’écartent de l’avis de la Commission leur décision est motivée. C’est dire l’importance de l’avis que remet la Commission. » La CRD se compose de 24 membres effectifs et de 24 membres suppléants4 répartis selon les principes suivants : · la représentation des instances consultatives compétentes en matière économique et sociale (4), de monuments et des sites (2), d’environnement (2), de logement (2), de mobilité (2) dont la liste est établie par le gouvernement ; PDI (Plan de Développement International de Bruxelles) source http://www.morgenbrussel.be/fr/zones/detail/ · la représentation des communes (6) ; id/8 site de la région bruxelloise actualisé en 2013 · la désignation d’experts indépendants (6) ; · l’audition des représentants du Gouvernement ou des communes, qui ont élaboré les projets … Objet de la mission : Le cahier des charges transmis aux soumissionnaires indiquait les contraintes et objectifs à prendre en compConcernant la ZIRAD p.10 te dans la réflexion. Notamment : * la possibilité de construction d’un nouveau stade de football multifonctionnel permettant un positionnement 6. Gare de formation (ZIRAD) fort de Bruxelles en matière de grands événements sportifs internationaux · La CRD regrette la non publicité du SD. * le développement du Port de Bruxelles et des activités économiques et logistiques (SDRB) uti· Elle approuve le placement des activités portuaires et logistiques au côté des

activités productives. · Elle désapprouve l’installation d’un stade de football. · Souhait de 20% d’espaces verts dans la zone.

lisant les moyens de transport intermodaux disponible dans la zone (le canal, le chemin de fer)

* la mise sur le marché de nouveaux logements/attractivité résidentielle l’amélioration de la mobilité sous l’angle du développement durable (modes doux, transports en commun, inter-modalité) etc... * le rayonnement de la zone et ses potentialités à servir de levier de développement des quartiers environnants seront mis en évidence

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Une orientation pour les affectations

Favoriser les industries utilisant le transport fluvial et ferroviaire Renforcer les liens espaces verts et activités collectives

Pour l’activité industriel, il y a déjà des quais mis place, pour accueillir les péniches. Il faudrait également ajouter des voies ferrées qui relient Schaerbeek Formation aux industries. Il en existe déjà une pour l’entreprise DERICHEBOURG et il en existait d’autre avant.

Source_Photo personnelle

Les rails qui relient la gare de Schaerbeek formation à l’entreprise DERICHEBOURG Implantation de l’industrie espaces verts à ouvrir à la collectivité Canal

200 m

Plan_Photo personnelle

Périmètre de Schearbeek formation Zone d’espace vert

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel

Source_Googlemaps.com


Une possibilité de développement du parc industriel sur Schaerbeek formation Une implantation pour distinguer les activités Favoriser des activités industrielles qui utilisent les moyens de communication connexes à leur implantation. On peut également étendre la voie ferrée située le long du canal, pour permettre aux entreprises qui utilisent les deux modes de transport d’avoir accès aux rails.

Je présente ici une hypothèse de l’orientation que pourrait prendre le développement du parc industriel sur le site d’Infrabel, si un jour on en construit un

Le long du canal, on favorise le transport fluviale, et le long de la gare de formation, on utilise le transport ferroviaire.

Source_Photo personnelle

Les rails qui relient la gare de Schaerbeek formation à l’entreprise DERICHEBOURG

Schéma de projection Activités industrielles_Source personnelle

Source_Googlemaps.com

Introduction Analyse Diagnostic de synthèse Programmation projet personnel


Paysage Nord bruxelles