Issuu on Google+

Elections cantonales 20 et 27 Mars 2011

La solidarité entre les territoires

Dany Cohn-Bendit

Cécile Duflot

Eva Joly

Philippe Meirieu

http://mauricemorel.eelv-cantonales.fr

Canton de Saint-Étienne Nord-Est 1

Les belles promesses du Grenelle de l’environnement ont été sacrifiées sur l’autel du cynisme du pouvoir actuel. Pour le gouvernement, l’écologie, décidément, « ça commence à bien faire ». Il a renoncé à l’énergie solaire, réduit les crédits d’impôt attribués à l’agriculture biologique ou à l’isolation des logements. Sur le terrain social, le gouvernement n’a cessé d’attaquer l’éducation, l’emploi, la réduction du temps de travail ou encore les retraites... La droite n’a pas hésité à souffler sur les braises des discriminations. Elle a transformé les étrangers et les plus fragiles en boucs émissaires bien pratiques pour masquer son incompétence à gouverner le pays. Les affaires de conflits d’intérêts, les populismes de tout bord, les abus de biens sociaux décrédibilisent gravement les femmes et les hommes politiques. Comme tous les candidats d’Europe Écologie – Les Verts, nous nous engageons à une pratique exemplaire, éthique et transparente au sein du Conseil Général de la Loire.

Les 20 et 27mars prochains,

votre vote est essentiel !

Chacune de vos voix fera la différence, du local au global, pour la transformation écologique de notre société.

Léla BENCHARIF Remplaçante

Ne pas jeter sur la voie publique - Vu le candidat - Réalisation Créabilis Siret 522 646 348 00014 Quimper - Bernard Pino 06 06 42 73 81 - imprimé sur papier recyclé

José Bové

Aujourd’hui, nos concitoyen/nes subissent de plein fouet le chômage et la précarité (plus de 4 millions de chômeurs et 3,7 millions de mal-logés), la baisse de leur qualité de vie, sans oublier bien sûr le péril climatique.

Maurice MOREL


Élections cantonales des 20 et Alpes 27 mars Le réseau - Rhone

Enseignant, 56 ans, Maurice Morel est impliqué depuis toujours dans les mouvements sociaux et écologiques. Fondateur d’une radio associative, il est également investi dans l’action syndicale.

• Pour un vrai plan climat départemental. • Pour la rénovation de l’habitat aux normes environnementales et l’utilisation des matériaux écologiques issus du territoire pour réduire la précarité énergétique et baisser les charges. • Pour l’agriculture locale et l’installation de nouveaux producteurs en débloquant l’accès au foncier. • Pour l’alimentation bio dans les collèges et la restauration collective.

Docteure en géographie sociale, Léla Bencharif, 43 ans, a longuement travaillé sur les questions en lien avec la politique de la Ville. Elle est engagée dans la lutte contre les inégalités scolaires et dans la valorisation des mémoires des immigrations. Léla Bencharif est vice-présidente de la région Rhône-Alpes chargée de la démocratie participative, de la vie associative et de l’éducation populaire. Membre du Conseil National de Lutte contre l’Exclusion et la Pauvreté.

• Pour un vrai service public de maintien à domicile, d’aide à la personne et d’accueil de proximité pour éviter le déracinement des personnes âgées. • Pour les initiatives d’entraide intergénérationnelle et la transmission des savoirs et du patrimoine culturel. • Pour le développement de l’écotourisme, la valorisation du patrimoine architectural et culturel. • Pour une réelle politique de soutien à la vie associative et à l’éducation populaire. • Pour la participation citoyenne, en mettant en place les conditions de sa réussite.

Pour la Loire et Saint-Étienne Nord-Est 1 • Pour protéger les habitants du bruit dans cet axe de pénétration dans la ville qu’est la rue de la Montat. • Pour relocaliser dans le quartier de Châteaucreux des emplois tertiaires qui ont fuit sur Lyon et pour apporter de la vie et des commerces dans ce quartier qui le soir venu se désertifie. • Pour un verdissement des places du centre-ville : Dorian et Hôtel de Ville et pour un vrai centre-ville piéton réellement aménagé . • Pour une ouverture de la gare de Châteaucreux sur le quartier du Soleil . • Pour le retour d’une gare à Terrenoire. • Pour un vrai éco-quartier au Crêt de Roch proposant une nouvelle manière de construire et d’habiter associant les habitants. • Pour une nouvelle entrée du parc du Bois d’Avaize par le côté nord en profitant du déménagement du Géant Casino. • Pour des véliverts dans tous les quartiers de SaintÉtienne. • Pour les initiatives d’investissements solidaires pour l’acquisition de locaux au service des associations.


Profession de foi Maurice Morel