__MAIN_TEXT__

Page 1


De : nicojeanniard Date : Mon, 05 Oct 2009 14:09:57 +0100 À : jean damien Conversation : speeding Objet : speeding salut jd, voici mon édito, j'en aurais sans doute écrit un comme ça à l'époque. C'est dire qu'en 20 ans, j'ai pas beaucoup évolué ! Ca compensera avec le tien plus intello Shake some action ! nico Hum, ce speeding magazine aurait du sortir sous la forme d'un fanzine papier à la fin de l'été 91. L'idée, c'était de faire une revue en hommage à Daniel Johnston dont nous collectionnions les K7 (surtout JD) et d'y ajouter nos interviews préférés réalisés pour notre émission de radio Torpedo que nous animions au lycée sur Radio Dreyeckland Colmar. Des interviews de groupes croisés en France, en suisse, en Allemagne, au Jazzhauss, à la kasern, chez Paulette...  Dès le début, le concept c'était aussi de mélanger Rock et Bande dessinée... Mes lectures à moi, c'était Nineteen, Combo, Ruta 66, les catalogues VPC New Rose et les programmes des concerts en Allemagne et en Suisse.... La plupart de nos meilleurs groupes du monde tournaient très peu à l'époque en France. Freiburg, c'était Boston, Bâle notre Hoboken à nous. En règle général, ça se passait assez simplement : on téléphonait aux organisateurs pour essayer de récupérer quelques invitations, on arrivait avec notre magnéto et nos disques à faire signer l'après-midi pour écouter

'6f

F"n,h

@

7 e4rVil'tt

ry

au,Al- /r+ dt(x*y^/ W, vùr,gL4r.h-. e"ç;"fu,r-o/'t<t,

à,ûil,s -te'Yan;,v

àu&r4eaotreu *u,.à-

f

vtl*6 *rr*f

U^ilfrl,{nUr


les balances. Puis, dès qu'on sentait le truc, on demandait aux groupes si on pouvait les interviewer avant ou après le concert. Ils étaient tous d'accord, quels que soient l'heure et leur état de fatigue. Je crois que le fait d'être de jeunes lycéens jouait en notre faveur. En relisant certaines questions, je me dis que de temps en temps, ils devaient quand même bien se marrer... surtout avec notre accent anglais et notre façon de hocher la tête pendant les réponses pour faire semblant de tout comprendre. On préparait une vingtaine de questions et à la fin on essayait d'improviser, mais ça ne durait jamais bien longtemps, mais au final on s'en foutait un peu... on avait la set-list, le tee shirt de la tournée et le 33 tours dédicacé. Notre meilleur entretien a duré 2 heures avant de se rendre compte quʼon avait oublié d'appuyer sur la touche record. On a passé tout l'été 91 à traduire les entretiens et à faire de la mise en page sur un Macintosh classic. La dernière ligne droite fut plus longue que prévue. L'été était fini et nous avions plutôt envie de passer à autre chose... Comme d'inviter directement tous ces groupes à venir jouer à Colmar, mais ça c'est une autre histoire !   Remerciements : El torpedo gang, Parklife Records, Jeff Tartakof, The Pastels, les Maniacs, les Dum Dum Boys, le Club de Prévention Europe et David Dufresne. ________________________________________________ De : Jean-Damien & Muriel Collin Date : 4 novembre 2009 15:47:14 HNEC À : nicolas jeanniard Objet : Rép : edito speeding mag Hello, De mon côté ça donne ça.  C'est bien, on dit la même chose, mais ça reste complémentaire ! Bon, on fait une émission webradio sur radiomne.com quand  ? a+ jdc En fait, si ce speeding magazine n'a jamais été édité jusqu'à aujourd'hui, ce n'est pas parce que nous n'avions pas le contenu, ni la mise en page, ni les moyens de l'éditer, mais sûrement pour deux raisons.  La première est dans ces mots. Un « avant dire » qui n'a jamais été écrit et que nous nommions comme ça, car nous ne voulions pas d'un édito qui fait journal ni d'un avant-propos qui ne fait pas assez fanzine. Un avant dire qui n'était pas facile à écrire alors que tant était déjà dit dans tous ces entretiens et ces rencontres. 


En faire deux aujourd'hui, c'est un peu une revanche de l'histoire et finalement nous devions bien cela à nos entretiens et à toutes ces rencontres. La deuxième, c'est que nous l'avons fait dans un moment de passage. Celui entre la fièvre d'émissions de radio qui rythmaient notre vie de lycéens, les lectures de fanzines espagnols post dictature, de Pastelism, le fanzine des Pastels, et du MNE, l'écumage des bars et salles franco-suisso-allemandes que nous avions à quelques kilomètres de chez nous, des librairies, et festivals du secteur et d'incroyables rencontres avec ces artistes qui s'amusaient à répondre à nos questions. Et un autre temps, qui était celui de construire notre propre vie associative, construire les moments et lieux propres à ces passions dans notre ville, dans un quotidien plus proche et plus intense. C'était donc le début d'une aventure associative à travers la création de la deuxième Fédération Hiéro en décembre 1992. Une aventure riche de rencontres, de manifestations, de revendications, de réussites et de tireuses de bières… Ce document, ce fanzine, cette archive, comme on voudra, est donc le reflet d'aventures personnelles, mais qui sont des documents parfois incroyables. Vous aviez déjà entendu parler du projet d'Yves Chaland avec Serge Clerc, et que sa mort cruelle aura définitivement bloqué ? À relire l'entretien de Moe Tucker qui viendra quelques mois plus tard à notre invitation avec Sterling Morrison pour une soirée éphémère et mémorable en hommage au Velvet Underground, on peut la comprendre quand elle dit que ça ne la gêne pas d'avoir été dans le velvet ! Enfin, l'entretien d'Eugene Chadbourne avec les musiciens de Camper Van Beethoven, c'est dans mes souvenirs surtout la nuit dans une cabine téléphonique Bâloise à trois, avec Nicolas et Muriel, sous la neige à attendre le premier train pour rentrer à Colmar. Et aujourd'hui, finalement, nous n'avons pas changé. Nous avons toujours au fond de nous ces rites magiques qui ne sont pas des mœurs… Et cela fait du bien.  Let's go to the programme ! PS : Pour ceux qui veulent connaître la suite, vous pouvez toujours vous rendre sur les sites http:// krakenisback.free.fr et http://www.hiero.fr Lʼentretien avec Jean-Christophe Menu a donné lieu à un deuxième 16 ans plus tard. Il est disponible à cette adresse : http://jd.collin.free.fr/Site/Torpedo_Radio/Torpedo_Radio.html

Nous avons fait ce pdf à partir du dernier tirage papier de la maquette que nous avions. Il reste donc des coquilles, des fautes, des veuves, des orphelins et des ratures… Les fichiers doivent être sur des disquettes 3ʼ5, et pour lʼinstant jʼarrive pas à remettre la main dessus et si jamais jʼy arrive, Il faudra pouvoir les lire !…


DANIELJOHNSTON

^T4rnnesteatl -llecot ds


:Y?ufvo

fzvt nous- ruonçàe> nt"s

Ya*tqv6

-. ui ne tubl p29 deg Ynævuâ

De : Jean-Damien & Muriel Collin Date : 5 novembre 2009 13:26:41 HNEC À : nicolas jeanniard Objet : Let’s get to the program salut, Pour la page avec le sommaire, ça donne ça. Bon, tu as pas répondu pour lʼémission webradio sur radiomne.com  ? a+ jdc Moe Tucker Yo la tengo Eugene Chadbourne w/ Van Beethoven Yves Chaland Lemonheads Grant Hart’s Nova Mob Jean-Christophe Menu & L’Association Dum Dum Boys Baru Walter Salas-Humara & the Silos Frédéric Boilet Les Maniacs Alain Garrigue Bézian The Barracudas Et un dossier Daniel Johnston


Moe

[En i je n'avaispasfait partiedu Velvet Underground,vousne seriezpasici, n'est-ce pas? C'est trèsbien.Nousavonsjoué devant un publicjeune,ils sontcertainement venusparce quej'étais dansle Velvet Underground.Mais ils semblentaussiapprécierma musique.Celane me gênepasd'avoir étémembredu Velvet Underground.

r.r

faris, c'était complèæment improvisé. Jl! jouer, pas n'étions censés celac'est fllNous fait commeça.Nousl'avonsfait parcequ'il nous semblaitquec'était unebonnechose. Jene savaisquenousallionsjouerl/eroinjusqu'à ce que... Johnet Lou ont joué quelquesmorceaux, Johnestvenume voir et m'a dit <<On cherchedes j'ai répondu<<Pour baguettes>>, quoi faire ?>>, <<On va jouerHeroin>>. C'est là quej'ai su qu'on allait la jouer.Jene saispasqui I'a choisie(ùes)...

e connaissais DanielJohnstonà traversJadFair,je ne l'avaisjamaisrencontré.Lorsqueje suisrenfiéeen studioil étaitlà depuisune semaine,il venaitde finir sonemegistrement. Jadavaitécrit cettechanson(Do It Right)pour moi, ce n'étaitque les paroleset je ne pouvaispasécrirela musique.On I'a donnéeà Danielet il a écrit la musiqueen deuxminutes. Danielétaitsupposéprendredesmédicaments pourrestercalme,il les a pris pendantun momentpuis a arrêtéil a dû retournerà I'hôpital.C'est tristeparcequ'il esttès tâlentueux.

e n'ai pasbeaucoupentenduparlerde KramerauxEtatsUnis. Il m'envoietout le tempsdesdisquesmaisje n'ai pasde platine écouter.Kramerestgénial,il travaillecommeun fou pour sortirau moinsun disquepar mois,maisen fait cela flryl.les doit êtreau moinsrois. Il esttout le tempsen train de travailler,je ne saispascommentil fait. En tout casil s'estfait un nomdansle New York underground.

e n'avaispasde bassistepour l'enregisfiementdeLife In Exil After Abdiction.Lespersonnes prochesdu fan club du Velvet connaissaient les membresde SonicYouth et ils leur ont demandédejouer,c'est commecelaqueje les ai rencongés.@o Diddleypasseen fond dansle Bar) Ohh,c'estBo Diddley ! (rires)...JeI'ai vu plein de fois en concert,c'est fabuleuxet il esttellementgentil.Chaquefois queje vaisle voir, je vaislui dire bonjourcar il vieillit et il va nousquitteret je pensequec'est ma demièrechance(rires)... C'est un garstellementgentil.

Freiburg,le ? juin 1991


correspondunce &interuiew


?oi4éto

ê Letter from Hoboken

lc 3 cl:dw

l??1,

7r'/ ' \

& 6t"n, tu. .tnlo 6t * târlrë, f'atmlo @r../A€n * dUa. AAdkm* êotlw, /'aZ tlea* /. olfr"Atc e?aM a44Uaù. a'ao, *4 é F<lo 7'o<lllz. ù rle.o ,qrao ctccrtôùaæt/12 0.Zo Juo farû, tæ,a r4..ttal dl64*. ztaryl co (aæ e *ubêa t. etnlt ê'at* tdec*ztct lfA y /d ,ae4ê ra /c /aalô ,teA,a&.6Lrn.4ho ,..d44. e/o4." ?rtato rc bfru*to &o xal rcaa dtle aeau a<llæ *t*. .&et t2ae/ef&tlc., rcutb w(e, /o fa4 caëu.&. drtlti4 rta. Ce o4fûa... ?e ûatp tæ tAow,

Au/æt/,'âal, sxo a& & hâ b *eas Vtaç'1 Su2 ?0af 71Co,'cætp a Q E<l aotttaa. c/., ,rt/,ao ara ?L54. Qal Stary æ 41try. Otagu aana. ano olÉëotopaoo C* *atia re, pru.e4 cnte ûcte Ca444f0? neafo ,*'tlo i.atæw çs.,.4cct alto& Ahe æt*tto... Z* ee.Lc.

élææleb

dwnb

w

co...ëtt aaç4try.4ato w rydat* 4p 4t44it 4. ?îcut Eûa. ?b rç naqo M &o & olo&ë ee44a4, fin$a, na.lo clo te d.414i.aô ,4a&dô. .. ?f.8dt"4, 100

floarcu, r'*ra+ ?/tl/ta*o, e'ataleal &tol

g.uc ù4t4,

Vaaaizl,tê, é DcanT Relna*,

74tcp60&. at/aaæ çAetaoiclo

cb 6Au.

fao ot'azou ?

y'c ptcroctov l'æaa,/n laû ?tqc

8q,

ob ?/, r'a ?ry c æ &a* tl ç n 6t t6, 7 aao az ?r/ae4rdeb a ?olôége. @'ecaz a ol'aæ44ûrêo itt cc xtxtt û ldatct*co, Q'eaa tcov dzq.ûeu ûatc. uctl érw. /oztê prralrt7 20 rmzcaz*

* 14. /o AAee

ëë.r,w tuo

'fuÛoco-

æ&

?, efaitaeo

otoa*/A I

ctt r( Seaao ?ww, /'aaeaotato etow yo Cc/tte yo /'4 pti/ât'ë laûumret u /tt* t6to d. @ err? *altaz pa+ fuf* 74ho t 4a a4**ttt ltaao tu4 Ca. ættco asæ da osb waco u 6t 4?42. æ âta,écrrt E*'tlo f'ttAqr.. ?tu tcaaoun.eo aoâo lauo ilro wtnu & "fdiâgûrtrt, d tuttt drsqb qafê ?ic Aq eb6 æ adtt, u 4c ua {'tl* e.24âr4 eeê Pâ+ 2ltttCaa4 a ê'hatet /aqâtt o a. tce afo?ê. d aaattnê /n", /c otdç, lo fà. L ?rtta Taatrôrlt. %'n àa.l t eat..t wÙt auo b ta& âltf. ,. u /tlo a fnfa aæot w at t6rrt. /6rtoù 'uÊav dc h' hc ka.t, ,tætat ,tÆ*w', TAao d, tatL éusuo?aet*4o (a*raao æ4ro étc.ftttt fuac,la ^1azao 'êptz<t*'. ?lrut Pâ/âr6r4 /a4 y'ettto a ?lkilq ç<t {ate*t* Ruab r6b iô1.4 fi4/au.6 qd4n rct


?d*trarll àz ?1tt4q ?a'cçaa'tto 71Ct4a Ro4aâo. TrottGeta4e. Rarrrl. ?lotw cfu

4414ê, eofi? eofi? t*'a' c/411ê. * * ceoqa&ê cm* rrctn ut* &l &t

galbe edhr.

ol ?"* 7b ?a* ?an "l Tlaa b P"tn a. o êtô ffi e4aû ?ip ûuflaê fa'v 6 *a. oaca0 aacall ?ta*t ?lar4t *de fan 7/aa pat dct tæ;ourtttlæ d* p*nror. rhat4. gao tcopao n ett gaz f'al, fu oo /" fuath,{ia4rt f'aé y'o **mo ailctê. y'o 4* c'ëæ dzl€rê. Rqe, ?æoda+, Fnutpz 45t c'âatt Raf.l ?ualtaq, y'a. ol dc ?to Retuuc Raa* o/ tlo Retl RcZ 8dr6e &'w(. êw ?ip eafi Co Ceud, æzatad, y'a '74Aé c7 '1 o.etêtê uaæ ott &ê dciêtê a4htê c* 3 azZcæ ec4otâæ ,r,â/tt tte tet?to : ?ârr.l w'oo 4læ ?ûaa* ?îaqn,?ataq ap'aa,4(e ?cry ^44^ro ^4a$ê d er 1çtl 5ç4 Sturt Stæir glrd7o ped*'q66s?), Aû4o Su7 Sor, (?€il/n'ç"oorry[ /'at a<pru taa.iaa'a /'a.c ?aqë d'ailatoo J'*fuæ qeqb ?â4ât/ê ataa éC rt æaë êhe âirdêê. efaroê, çaa4tla Çal, Qttl rcato J. dâ, ææutttrécttt * faûfitî 4. da eto ucaoaaasdzat , rarlâ.., /at Çaa*a. Qea4ta. fao pvnloù dryfaûUtta,. &u ?tatouo doazo aro 4n y'p ,.t&llcutel @ete, fulb.ra€et q4r4* d olp rb Sfr4ca q4tq, Sfaiû.ù.ttôùstt 4z dt 45, *t d€t g?âde4 Sedr&o gatq4âëto qa,lô *aL. c'sÀt c'4 /<ato w ottga"Utatu %teâ ?1t"â ea&affiou /t&o eap&4âfe&te, gof6? æ ga&" qfl442 *.'&t go &'&U ci*lrq4ê gaz *t deo fuqt TuaJ fu*4 galko ckt 8ead24 dco q4prrta, tzutzrdra e*lrnat Co/U.e dcutza,laa. do qêe7ra, F4a*nat fnêlâré dt ftl* paz/a* fif4

Tolaâz* él tl n'? n'? a' 4/, TalaAzo * f:ttt4ttz {'cda&o 44tfa4 okla'&, ?b ottt ttrro t*,tt ta. fro oal lcê la*eæ dzii'to, 4. ?l.Z lnry. fa,o d'eu'da&o A4a.Aæ 4e lao ?|aët, dêAqf dê/ai ryi4o /æt uu:ogez, fa<:2. ryv .644che i4æ8&. d4 cro.tt (mzlL cr4..tlea. Cethlaaao htuov æ e'alo C'*lo /<a.yt'à a 7rk4, ?Qto* qotk 2tdr. llatp æ4r, a para q44o ?5% (?16a4 youo 4r. êtaz, à Ç5% h. yowe de /44t4 tæt ft14r.4 y'c ?fra.rarzA'o æér.colz4 êta.to le4 5%). 5%). Suæ Suar 361012'0 &Wn u,i(hss êtû a* hConztlhot * taqt *tt C'e(a.)ot ë'd*lar (at tzaat), taat), y'o ?îta.runttb æ ptao êa4 a" Je dz tottttûo *lzo faanaa gdQ 4t a* oeètoo ç?ttp c*vtê a* ævtZ %p p &le*+ 71ê0r. c*@?ndc cmtaeto dc fc câa.a/nc cMtc * ætzràtttÊ ætqtaûê cao &lteae, ?toû.. u ot@e aaaçb Sf.af a. Sr4at a*4. ant aq e<q 8n6r/ dr. par* ?1ê4t4e 7îûa. Rcaedê. Retalu * pt4. *b a. /&râ4a4a. Çaç.4oae /dala4ûgrrê Çaa -4oo4 pu Stp.. qtûa.ttt ?îru aAoueu arlaæ Arâlâr.rtct 1laqn Ca.&#/a ltô AcAa** 6 tticto tô..t atw4 o4..p.t fet Qato EAiau* at& o4ttptt d eue,fu4 db /alo ea*P'Ûu n4l de a paaa<z pazaaaz rd4 .tnt firt æx /aa æ. edg.. /ala aa<o duunto durlrtb êtê' &â4.L &ê ocaztaa.. naatn"to. /t/o on a*lo u& aaacætct accu$ &tt*ê pæo bqto æ.ttpt étt &t aæ w pauo tæo ecatd, æætto d /otâtâde /otz' ruo Seqqt *a ,6tc4da* Sryl aæz raqo c{cw aoec..oa4 4% fu<2 ia<ê /ott. fu, gad. dzaaac.êe okzazëz ;: /aûow ?dt4d. *fu, thll a.?atc. A ?aæ, 86atC e*ûttto dé ?adlc., l'*hro edfu& y'c Sèlea.. q4o4rla azeec qeo'rtla gU, deeaæ aaco y'e Stlctêo lza /*o açaaa*, lûu &z ûa^c €rate. iûtc ta cslatac uluæ Qta,ltzeæ d coec.&&ce. h, try, d<ttp, lzcutc bi ko ryaa. tt* A l€ô Cea/ui4f"zt. ltau4.Ur ?t êttttacè€t /@2.

Auu Aqzz*

!B . -"r ,-,t,vv v 5;

?7 tS

LLtt ss-' rr

. î7or*z lpot fluu 4*z

^^

cvn' F/Lô^ ê'n' 'm -Fùs fu€cèa)s fuIe^ *frtLD'T'Fa/i\ lLzcàtliJ tlrtao -1114n-' 'ldlâLÇl -n+r iLÇczaaéul îL€czaaépD ae 10-râL!Y aQ Ccu-gcTtil ÔcæeLTrù "" " "4;r^,/,<J (+ I *v) (*t*v) t+* re yoo yor.t /( 1a;r.J r<! tt*t-E /( À Pno s asa-s -i fÉt< l < t l rl tt^lu .' " se s e v e r ' ) vet) ((acvé a4vé "\sSLLAACC KK 1f 5S' B lt s -ÀNl ^ 1 I ^J 66 -i\tA,JtJ AAddlÀ) 4rÉL1-:- YaE!-l-q:-_2t 4IxL1,-:-Y€El-la:_ut Êaaglal /e!. Bairnr:,.1. /e:! ccù > (CdâVDâ ' t a V O a t )Y) LAJ*iT âtzÉe) Lgatt;T â(lzê'J l^tl(€c( 1éfLa6c(

îaa,@

lê lc

II ,).) 3-

' y : n , 7 ' , r7. ^ , , stl*K{ "' a"'t ' 8 , Ô 'Sl S oPtîtd1e1 'î3Ô'l r'1. (lc!{Ân, ( r c * o n - r pece ), o s t i t d a e l S e c c //1eoil 1ttoJ "so1s - ^ , , . t sd/( t ë ? ) s o 1 5 solÇ e A ( 4 'c-3) ''A!a\ qJ rr.J q ' / A ' r T 1 { lr\{ o v é R ( Ê q " r / ) ovÉR(Pod') Ô) Ô Ô' Ù €ô {lzétst a é t t t Ù€ ( q o c = ) ( A o L É ) Lt ? R É l n ç r r f D f ( t r t l < r t z D c Y R o i l ( J c Y B o R ( J t5A4r ù ' ccé"trur-n 'trn' ??tc- :111 l tS / - 1 ooPp ' Dz€r (C \ L)<t €r r s ssv5t '>" à 8l s11 D ttr? -r tl'6J '6S. 5 t à t t A r t 1 TT!i!'*"t''p v'É l e |l W r f l 6L qç Jzanr) Jzeer) =''" /r't " n's =t' FtpD /Nù A-i' f 4'f H'1LD T6 Hô1LD th 5o ' 5o ' ntor lf s n'tor 1f'! ^ïpt So r^\Vt So l Êi ?{{ff ((aai u c r< : ' v ' oorcu --iruu1rR SsTf " r a ) ooùù' '1L- nnttl g r i l ' " ^ v r €n J ' " A u €n J S t tt\n<(éa' l{ L L 1. .l . 1f .+- : r ee' ''- tt!1:-ll1! ) :il'ilLÉ) *{ ooa' t l - ooùù tttt€ P?é r uun€ nÉr ^rD ^rD AI

plovt€ gJOlÙîPflcKs Fâv,/?-tT€ Ll)vt€ bÙ'JlJaÊAcKS 171^(e Fa|r'ùt?'tT€ 11/^€é

yt)âLv1 7t)âLe1

f (leoszztéo 1 é ? A z z L €D

-fDrr(H -fDriCH qo t t -' -- F-

, . ÈÈ

, < ,n

koot6P t1érL

!!

((r ro o r . ooo o' )a )

éVtL o( éVtL Ôç

.ro\ 'lNé tN€ 7o'\

(ça)i (ça)1 5 ! É )) Qf t. t. trs9| É ((oot fri\È1oÈ 9

1o taqo rcqo &'a,/nraoc r'alfrc ac hæt tcæv l&,.. dc t&.,,

Là\ec cd^tc

'.saca'.'€rlft *sazutt€tft |, Î -Hr .,ul lKt *

4or ftr(*1 4ar frt(É{

ovlLS 3ÙT ôv&-S &uT

o no n ##) > rX no

) ) A* r| z- fi 1l t5î -Si -,S

-'

g6nlù PPs g6,rJtl i5 PP5 stttt't65: p4,/sp' Èftss Lr'J FAvoiLI-E }ftss sflrt65: u''s AcÂJe JJ ftr"reS ftrvteS Ac,,tle 'lYtùcs BMt slturL\ t++s No ilo FAv'o?tré FAvo?t€ 13x55 A.aJ€t) r++s 11 4,tr?5 4,r^.É5 A.AJ€J


INTERVIE\v

IRA & GE()RGIA ouvez-vousnous parler de votre nouvelle tournée.Est-elledifférentede celle de l'année dernière? ka- Tu veux dire ce quenousjouons?

L'atmosphèreest-elledifférente? Je crois que oui. Ce que nous essayonsde faire cetteannée, c'est ce que nous avonstoujoursessayéde faire, c'est à dire d'intégrernos chansons"louds" et "softs". Mais je crois que nous faisonscette annéemieux que jamais. L'année dernière, nous avionsI'air de jouer aucrmechansoncalme.Je penseque les gensqui ont vu le spectacle I'ont trouvé " hard " tout le long. Nous ne le pensionspas maisc'estcetteimpression que nousavonslaissé.Cetteannée je penseque les gensne le pensent pas et peuvent entendreunedifférence.

J' ai l' impressionqu'il y a deux Yo La Tengo, l' électriqueet l' acoustique. Alors pourquoifaites-vous uniquement des concerts électriquesou acoustiqueset pas lesdeuxà lafois? Nous le faisions ainsi parce que cela engageaitdes personnes différentes. Dansles concertsacoustiques, il y avaitun'. lead.. guitariste,je jouais de la guitarerythmiqueet nous aimions utiliser une conûebasse. Jamesnotre bassistene joue pas de contrebasse. Tous les fiois, nousjouonsacoustiquede tempsen tempspour des magasinsde disquespar exemplemaisje ne croispasquenosperformances soientaussibonnesquecellede la formationacoustique.C'est tout à fait différent.

Dans la lettre, tu expliquaisque vousaviezjoué à New York dans un magasinde disqueset qu'ils vousont offert pas nnl de disques. Oui, maispasassez,justequelquesuns(rires)...Jene croispas qu'aucunmagasinde NY I'ai jamais fait. Tu sais,nous le faisonsdanstousles pays.En rait, nousallonsle faire à Lnndres

pour le dernierjour du tour chezRoughTrade.C'est amusantà faire pæcequec'est informel.

Vouspouvezjouer ouvousvoulez,dansla rue... Nous I'avonsfait à Dallas:nousjouions dansun club auquel était rattachéeune boite de nuit et les gensvoulaientque nous jouions quelquesunesde nos "quiet songs", ce que nous faisonsd'habitude.Mais il y avait tellementde bruit à causede la boite d'à côté que nous nous soûrmesdit : "Allons dehors, nousjoueronsdehors".J'ai pris ma guilareacoustique,Georgia a pris sa caisseclaire et Jarnesle tam-tam.Nous avonsfait six ou septchansonsdehors.Je crois quec'était bien.

En srudio,vousarrive t-il d'enregistrer en une prise ? Non.

famais ? Dans le dernier album, Mushroom CloudOf Hiss... MuschromCloud Of Hissest la deuxièmeprise.

Avantd'enregistrer,est-ce quetoutesvoschansons sont finies ? Pastoujours.Pour cet album oui. Quandnousavonsenregistré That Is..., la chansonWalking Away From you était uniquementune idée personnelle.Georgiaet moi avionsdéjà joué instrumentalement quelquesunesdespartiesde guitares dansun concertoù nousn'avions que deuxguitaresélectiques. Je lui avait dit un jour que j'avais une idée pour en faire une vraie chansonmais nousn'avionsjamaisessayé.Je croisque nous avionspeut-êtreessayéde la jouer une fois en repétition mais ça avait foiré. La premièrefois quenousI'avonsvraiment joué c'était en studio.Cettechansona vraimentété fînie en sfudio. Mais la plupart de nos morceauxsont travailléesbien avant I'enregistement.What ComesNext dansFakebookest une chansonque nousaviônsI'habitudede jouer..électrique,.


.'/ magasinde Los Angeles,quelqu'un nous l'avait demandé. C'était vraimentdrôle. Parfoisj'aimerai jouer deschansons conrmeDrug testen acoustiquemaisunechosevraimentsûr, c'est que MushroomCloud Of Hiss n'a pas été composée avec lme guitare acoustique.En fait, je crois que tu serais surpris de savoir lesquellesle sont et lesquellesne le sont pas.The Summerpar exemple,a été commencécommeune chansontrès violente et est pourtant devenueune chanson acoustiquetrès calme.Elles ne sontpas toujoursfaite de la façondont on pounait I'imaginer.

En France,les gensqui ru conruissentqueFakebook pensentque yous venezde découvrir la guitare électrique, queNirvarwvousaurait inspirépour le nouvelalbum... C'est I'une des principalesraisonspour lesquellesnous I'avonsfait. Nousvoulionsresteracoustiqueet à ce moment nous avonsécoutél'album de Nirvana et nous avonspen$ quecesmecsavaientde grandesidées(rires)...voussavezje ne l'avais jamais admis,maisje vais vous dire la vérité les copains: c'estwai !! (rires)

Pouniez-vousnous en dire plus à propos de Beat Happening et de votre version de Cast a Shadow? Connaissez vousCalvinJohnsan? Georgia-NousI'avonsûès peurencontréet lui avonsenvoyé descopiesdu singlemaisje ne saispass'il a aimé.

sansI'intention de l'enregistrerpour l'album. Je pensaisque c'était une chansonpour Geogia.Nous I'avons montré aux autresgars au studio et nous ne I'avons pas réfftée avant de I'enregister.C'estun auûeexemple. Au fait, nous allons sortir un nouvel EP de trente minutes entièrementinédites,assezélecûique.

Serq-t-ildifférent? Voyons, il y aura UpsideDown ùt demier album mais remixé avec en plus une version acoustique,une chansondes Beach Boys, une auhe de Paul Graft appeléeOut Of Conûol, et 24 minutesd'instrumental,c'est fès électrique.

Préférez-vouscomposersur uru guitare acoustique? Jen'ai pasde préférence

Vousavezd'abord joué MushroomCloud Of Hiss en acoustique ?!?... Georgia-Non (rires)... ha- Non, pourtânt,nous l'avons faite une fois en Épétition en acoustique.C'était waiment marrant! Si cettechansonavait quelques paroles,je croisqu'onpounaitlajouu acoustique. Nous avonsfait Out The Window an acoustiquedans un

ùt labelK? Quepensez-vous La musiquequenousécoutonsest tès... Nous écoutonsdes morceauxet puis rien d'autre. Nous n'avonsjamais écouté SomeVelvet Sidewalk.Nous avonsjgué avec le Go Team une fois, c'était marrant.K est waiment un bon label et il v en apeu.

Corunent choisissez-vaus vos reprises ? Ceta doit être très difficile pour desfans de musiquecotwnevousde choisir urrccharaonparmi unecentained'autres? Il y a desmorceauxque nousjouons pour le plaisir et d'autres que nous voulons apprendreet apprendrede différentes façons...En fait, je crois quepour cettetouméenousavonsjoué 50 reprisesdifférentes.On les joue la plupart une ou deuxfois par tour. Geogia-hier, à la fin du concertdansle public desgenscriaient 'hey oh let's go", alorson s'estdit ok, pourquoipaset on a fait desreprisesdesRamones.

Ie crois quevousjouez Heroin ? Pasencoredanscettetoumée.Je ne saispas si nousallons la jouercettefois.NousI'avonsfait maiselle estlongue...

Avant Yo La Tengo,vousaviczformé les Astral planes. pensez-vous de la carrière et de I'i$tuence de Jonathan Que Richman? Ira- Sa carrière? Bonne.Je veux dire... Je pensecomme beaucoupde gens;mon album préféréest son premiermais


-../ j'aime beaucoupde chansons,de disques.Je I'aimaisbeaucoup. Mais maintenantil y a des chosesque j'aime moins que d'auftes.Mais tout resæpossibleaveclui. N'a-t-il pas sorti un albumlive ?

Enfait, c'est un rwuvelalbumavecquelqueschansons enregistréesen concert. Ah. Parceque nousavonsentendue........;...... Quandil chanteShe Crackeden plein milieu. Celle là est fantastique. NousI'avonsentenduedansun club unenuiq elle estgéniale!

Avez-vouspensezfaireunereprisede lui ? Geogia-nousn'y avonsjamaispensé. ha- Enfi4 nous avonsjoué Old World mais ça seraitvraiment coold'en enresgistrer uneunjour. Georgia-Yeah. Tu sais,je crois qu'on ne pounait pæ vraiments'amuseravec seschansonscar nousles aimonstrop.

Avez-vous écoutésonalbumcountry? Geogia-Oui, il esttès bon. lra- SinceSheStartedToRidc estgéant...Est-cequetu saisque le groupequi I'accompagnesur ce disquesontdetès bonsamis à nous.As-tu déjàécoutéleursdisques? Ils sontgéniaux!

Ah oui, cesontlesmembres desSkeketow,leursdisques sonttrès dur à trouverenFrance. Je crois que Dickland Thompsonet presque sûr, coproducteurde ce disque.Ils sont deux des membresles plus importants des Skeletonset certains des autres membres ont aussijoué deszusil me semble.

C'est très différerUde son nouvelalbum.L'avez-vous écouté? ha- Oui, j'en ai un peuentenduparler.

L'avez-votsdejàvu enconcert? NorL maisje ne pensepasqu'il joue tès souvent.Il est venuà NY une fois mais soit nous n'étions pas dansles parages,soit nousne l'écoutionspasencorgje ne saisplus.

Vottssouvetuz-vousde Ia prenière fois que vousavez entenùtparler de lui ? Je m'en souvienstès bien et je crois que c'est une desraisons pour laquelleje ne I'ai pas écoutéplus tôt. Il y avait un article dansSpin à proposd'Austin. C'était un article stupidedans lequel il était questionde lui et conrmeje ne prenaispas cette article au sérieux,je ne I'ai paspris, lui non plus, au sérieux.Si je I'avaisfait, peut-êtreI'aurions-nousvu à Ny. seulement

Pouniez-vousrwusparler de votre versionde Speeding MotorcycleavecDaniel lohnston au téléphoru? Georgia-On nous a demanderde jouer pour une émissionde radio organiséepar un garsqui devait connaîneun peu Daniel car il appelaittoutesles semaineset chantaitpar téléphone.Il avait doncarrangéce coupde téléphonepour Daniel la semaine où nousdevionsjouer. Ira- En fait, on a joué trois chansonsmais les deux autres n'étaientpastrèsbonnes.

Notre revue s'appelle Speeding Magazine, et nous cvons quelques questionsà propos de DanielJohrston. ka- A propos,as-tupû avoir l'album de Ruta 66?

O u i , i l ya u n e de ces meilleurs chansons... Geogia-Yeah,TheMonsterInsideMe.

Pourquoi? Je crois qu'il ne pouvaitpasnousentendreet quenousavonseu de la chancepour SpeedingMotorcycle.On I'avait pasréStée, on I'a justejouée en pensantqueça pounait mæcher.Speeding Motorcyclea marché,les deuxautresnon.


Si vors en cviez la possibilité, voudriez-vouschanger Quelsétaientles dew autresrnorceaux? beaucoup de chosesdansvotre carrière ? Georgia-CasperTheFriendly Ghostetuneespècedevalse... Ira- C'était suffisammentdifficile de jouer avec lui au je ne voudraispasêtreaussitimide.Je fallait S'il recommencer, ' téléphone,mais en plus il avait un guitaristeaveclui. Alors on penseque les premièresannées...Je penseque j'aurai écoutaitce garsjouer de la guitareau téléphoneen esseyantde plus - commencé tôt. J'auraivoulu ne pasavoir aussipeurd'avoir ",un jouer avec lui. Un momentil a commencéce rythme et j'ai groupe.Et à partir du momentoù nous étionsun goupe, je penséque c'était une valse.J'ai donc essayéde jouer crois que nousaurionspu êne plus dur. J'aurai voulu êtreplus e+s je n'arrivais pasà touver aucunaccord.FinalementDave Shramçnt dur sur scène.Je pensequ'en commençantavechesident Yo m'a regardéet me dit : "Ce n'est pasunevalse!!!". C'étaitça La Tengo,nousavoilt commencéà en faire plus quenousn'en mon problème(rires). avonsjamaisvoulu faire, et avantpasassez.Ce sontles choses les plus importantesque je changerais.C'est quoi la question quetu asrayée.

' x

Tu as trovaillé an Maxytells? Ouaip,àHoboken.

Tu as dûvoir descentainesde concerts?

Celle 1à? Euh.... Commentexpliquez-vousvotre évolution depuisRideTlwTiger?

Waouh,bonnequestion!!!

Exact.

Quelsont étéles meilleurs? On en déjà parlé avec Georgia,il y a peu de temps, des meilleursconcefisquenousavonsvtr et nousétionsd'accord. Georgia-Yeah ! f ha- LesmeilleursconcertsauMaxwell's,voyons...

Ride The Tiger esrquandmêmebien différentde ce que vousfaites maintenant(sourir e). Yeah (rires)... Moi, je ne répondspas aux questionsrayées (rires)....En fait, commeje le {is souvent,ce disqueressemble beaucoupà ce que fait Dave Srarnâltout seul. A l'époqueil avait unetrès grandeempreinteet nousn'étions pas,à I'inverse de Dave,trèsconfiants.

Tu étaisingénicurdu son ? C'est ça... Pour les concerts,ceux des Skeletonsont été géniaux. Geogia-Et lesLyres ! ! !! ! ! Ira- C'est un endroit où il y a beaucoupde concerts,c'est waiment un endroit géantpour jouer et desgroupesdu monde entieryjouent ou veulenty jouer.

Georgia,c'est toi quifait lescouvertures ùt groupe.Tu peindssouvent? Oui, mais je ne peindsplus autantqu'avant et ça me manque vraiment.Je ne peux plus. Même quandj'ai le temps,je ne peindsplus beaucoup.

Tun'æjwrwisexposé?


Pasbeaucoup.Au lvlaxwell's,il y a un restaurantoù ils exposent On va faire une tournéeavecMy Bloody Valentineà NY quand les peinturesde quelquesartisteset je I'ai fait quelquesfois. Mais on retoumeraauxU.S.A. J'attendcelaavecimpatience. c'estle seulendroit. Avez-vousle tempsde visiter ? Occasionnellement. Cette fois nous n'avonspas le tempsde ne ? rien faire. Georgiaet moi étions en Allemagneet à Paris en Ira- Oui (à Georgia:tu dois lui téléphoner).Au fait, tu as février/marspour une semaine.Nous avons surtout fait des finalementeu le CD interviews.Nous avonsw un ûès beau de Here ComesMy muséeà Cologne,nous nous soûlmes Baby. pas mal promenésdans Paris, c'était amusant.Mais en ce moment nous n'avonsvraimentpasle temps. Oui... Parce que la pochette est une Tu as joué sur le dernier Jad belle peinture de Fair... Georgia. Yeah ! Nous le connaissonsdepuis Georgia-Oui c'est longtemps.Nous parlionsdesmeilleurs moi qui I'ai faite. concertsque nous avionsvu, je crois Ira- Nous ne que si je devaisen choisir un parmi les I'avions pas écrit concertsdesHalf Japanese, ce seraisau mais c'est une Folk City. I\4aisnousavonseu la chance peinture qu'elle a de voir plusieurs concertsdes Half faite lorsqu'elle quandDavid Fair étâit encore Japanese, essayait de se avec elx, c'était une sacreepaire tous remettre à la les deux ! peinture. Nous sommesamis depuis longtemps, nous nous rencontrionsquandj'étais ingénieurde son, pour la promo d'une pendantdes interviews,alors tournée, Quandvous nous sommesobligésdenousconnaîte. êtes en Europe, achetez-vous beaucoup de disques? Il y a beaucoup de gens En Europe non. Il incroyablessur sonnouvecudisque! me semblequ'ils ha- Oui,je sais. sont plus chers ici Georgia-Teny Adams. qu'auxU.S.A.Nous ha- J À[ascis. avons acheté des Georgia-SteveShelley! singlespunk-rocks dans un magasinà Londres, un Tu as étéen studiaaveceux? AlternativeTV, un je Iraque Non, crois tout était enregistré.Je ne saispas Flammin,GrooviesetunWire. commentils ont fait. Sonicyouth a un 8 pistes,ils sontpartiset ont laisséJadI'utiliser.J'ai étéà leur local,il y avaitjustelui et moi. Nous avonsjoué et enregistré.Ca a ététrès vite. Je ne me Aimez'vous êtreentournée,voyager 2 souvienspas sur combiende chansonsj'ai joué. Trois sur Oui, parfois plus que d'habitude. Cette fois c'est plus difficile I'alburn deJadet peut-êtrewre surcelui desHafflapanese. quecequej'aime. Vousallez en Espagne,paur rendre visiteà lgnacio Julia

Avez-vousécoutêle EP delad Fair & the pastels? Plusde dates? Non,j'en ai juste entenduparler Non, pastânt que ça. Mais la camionnetteest fès inconforable polu voyageret les routessontlongues.En plus, I'annéedernière c'était le rêve, Tous les jours, tu I'as w à Francfort, il y avait Ilsjouew urw chansorcdeDaniel. plein de monde.Cetteannée,je ne saispassi c'est le temps,s'il y Laquelle ? a trop de concerts,mais il n'y a pas autantde mondeet ce n'est pasaussiexcitant.Il n'y a pasautântde concertsoù on s'est senti vraimentbien à la fin. Le concertde Freibourgest un bon exemple: on a appréciécertaineschoses,d'autresmoins. ...Jene saisplus...


Ah ! Il y a seulement3 chansonssur ce disqueet il est très cher ! On fera peut-être peut€tre descopiessur cassette! cassette!Beaucoup Beaucoup (rires)... trop cher top

Serait-cepossiblede touver trouverun jour un Lp yo La Tengo-DanielJohtrston Johruton comme comtnÊil existeun Jad FairlDaniel Johnston? Je ne saispas.Je crois que les meilleurs albumsde Daniel sont ceux qu'il fait tout seul.J'aime beaucouptoutesses chansons.Mais celles qui font exception,celles qui sont waiment spécialessontpour poru la pluparten solo et ce sontmes préférées.

Commela chanson charconde fu la compilationRouta66 ? ! Ou celles deYipljumpMrasic Oui, commecelle-là celle-là deYipljampMusic ou celles deHi, HowAre YouavecWalkingTheCow.

Avez-yous Avez-vousentendu entendula reprise reprise de WalkingThe Cow paTfIREHOSE? parf|REHOSE Non.

(( + % K - G e b ûrihiincl.7 rn;c l . 7o/o +w WK-Gebûh

(incl.7 (incl.7% % M"'^{ Mu'^'\

Elle est très bien! Vraiment ? Nous venonsseulementde découwir decouvrirla version de SpeedingMotorcycle des pastels il y a quelques semaines... Nous savionsqu'elle existaitdepuislongtemps, maisje n'avaisjamaiseu I'occasion I'occæionde la trouver, touver, Georgia nonplus.

C'est spécial,non C'estspêcinl, tnn ? ? C'estbon ! C'est C'est C'esttrès tès différent. différent.

Je Ie n'aime pasle n'aimepas le rythme de labatterie Iabatterie rythmede Georgiac'est une boîte à rythme Georgiauneboîteà rythme

...La pair & ...La chanson chansonde de Daniel Daniel chantée ihantéepar par Jad Jad Fair the & t:he Pastelsert Pastels estA A Lonely LonelySong... Song... Ira- Je kaJene ne la la connais pas,pas pasle connaispas, le titre titre en entout tout les lescas. cas.

On On la la trouve trouvesur sur sa sa cassette cassetteLive Live SXSW. SXSW. que Je sais saisqueJad ses chansons. Je Jada refait beaucoup a refait beaucoupde de seschansons.

Oui, Oui,avec avecune unevoix voixsimilaire similaireà à celle cellede Daniel... deDaniel... (rires)Oui, sur I'album qu'ils ont fait ensemble, (rires) Oui, surI'album qu'ils ont fait ensemble,c'est c,estflagrant. flagrant.

Sur prochain Yo Sur le le prochain Yo La La Tengo Tengopeut-être peut-êtreque quelad Jad Fair Fair jouer viendra guinre de la ? viendrajoaer de la guinre ? Nous avons Nous avonsfait fait un un concert concert à à la la Knitting Knitting Factory Factory et nous lui et nous lui avonsdemandé première partie en il jouer solo et est avons demandéde de jouer solo en premièrepartieet il estrevenu revenu

pour pour le le rappel rappelet joué,je je crois. et ilil a chanté, pasjoué, chanté,ilil n'a pas crois.IlIl aa chanté chanté You're Gonna Miss Me avec nous. C'était Mais GonnaMiss Me avec C'était assez assezsauvage. sauvage. Mais onne on nesaispas...Peut-êrejouera+-il!? !?

Commet Commetcela posse-t-ilpour les cela se sepasse-t-il parolesde lesparoles de vos vos chansorc ? chansons? Je en paresseux Je suis suistrès fès paresseux qui conceme en ce cequi concemeles lesmots, mots,les lesidées... idées... Un musique parfois. Des idées peu plus plus pour musicales Un peu pour la la musiqueparfois. Des idéesmusicalesme me viennent je n'utilise viennentque queje n'utilise pas pastout je garde. tout de de suite suitemais queje maisque garde. Nous Noussommes sommeswaiment waimentûès paresseux. trèsparesseux.

Lorsque journaliste,pensais-tu Lorsquetu tu étais étaisjournaliste, pensais-tuqu,un jour tu qu'unjour tu jouerais groupe,ferais un jouerais dans des tournées,venùais dcs dansun groupe,ferais des tournées,vendrais dcsteeteeshirts shirts?? Je je pensais ne sais pæ si Je ne je le saispas pensaisque si je queje je sais le ferais feraismais je maisje queje saisque voulais le faire. qui Pour je voulaisle faire. Pource ce qui est estde je n'en dela la vente ventedes destee-shirts, tee-shirts, n'en suis faire passûr (rires),mais je voulais suispas sûr(rires), maisje voulaisabsolument absolument partied'un fairepartie d,un groupe. groupe.J'étais J'étais le le stéréotype stéréotypedu du critique qui voulait critique rock rock qui voulait être être musicien. musicien.

Et Et toiGeorgia toiGeorgia?? je Moi ne je pensaispas Moi jouer dans ne pensais paspouvoir pouvoir jouer je ne groupe,je dansun un groupe, ne pensais jouer tout à J'ai commençais pensaispas à pasdu du tout à ça. deIa la batterie batterie ça. J'ai commençaisà jouer de


toute seule, pour le fun. Petit à petit j ' a i commencéà jouer avec d'autres personneset j ' a i rencontré Ira. Rien n ' é t a i t programmé. ka- Tu sais, parfois, lorsque nousjouons dansun club et qu'on a fini la balance,des g a r s montent sur la scèneet jouent avec nos instrumentssansmêmenous demanderquoi que ce soit. Nous n'étions pas commeça du tout" la première fois que nousavonsjoué ensemble...Elle savaitqueje jouais de la guitare,je savaisqu'elle jouait de la batterie.Je lui ai proposéde jouer et on a tout mis ensembleet c'est toujours pareil, on esttoujoursaussiétonnéde jouer. Jene crois pasque nousaurionspû imaginerquenousferionscela.Je suisheureux que cela nous soit arrivés mais c'est certain que nous ne pouvionspasnousy attendre...

Etes-vousnostalgiquesde vos début et de vospremiers concerts? Georgia-Non.C'étaitmarrant,lm peucommedesvacances... ka- Pourmoi, ce sontde bonssouvenirs;souventje racontedes petiteshistoiresde cettepériode,c'est marrant,maiscelane me manque pas. Je ne préfère sûrementpas nos début à ce que nous faisons aujourd'hui!

Est-cevrai que tu as organisé Ie premier concert de BenVaughn? Je croisquec'est wai. C'est encoreune fois grâceaux Skeletons,à l'époque où ils s'appelaient les Manels. Ils faisaient beaucoup de ses chansons. Ils sont venusun jour à NY et m'ont présentéà Ben Vaughnqui m'a donné une cassette. La

plupartdu temps,les personnesqui donnentdescassettes demos s'imaginentqu'elles vont êtrejetéesimmédiatement.Mais j'ai écoutésacassetteet j'ai touvé ça génial.Je I'ai rappelétout de suite et je ne crois pæ qu'il était prêt mais il a dit que oui et c'était géant,zuper.

Connaissez-vous les YoungFreshFellows ? Un petit peu seulement.Nous les avons rencontréset vus quelquesfois en concert.

C'est un de næsgroupespréférés. En fail, je les ai"w deuxfois. La premièrefois, je les ai trouvés sympas,amusants,mais ils ne m'avaient pas vraiment impressioné.Par contre, la deuxièmefois, je les ai trouvés géants,stuÉfiants. Je me suisassisaprèsle concertcarje n'en revenaispas.Alorsje peuxbien comprendrece quetu dis.

Vousavezjoué avectousles membresdesdB's ? Oui c'estwai, lesoriginauxbiensûr.

Vousétiezdesgrandsfans? Oui, bien sûr. La premièrefois que Georgiaet moi avonsjoué en public, c'était pour une fête dansles bureauxdu NY Rocker et les dB's avaientI'habitude de jouer dansce genrede fêtes. PeterHosapplenous avait demandéde jouer, moi et Georgia. Nousétionsnès effrayésmaisnousavonsjoué aveceu( et nous sofimesdevenusler.rsamis...

Nancy,le6 juin 1992.


Eugene

CHâDBOUR Ïn1$mrlS eetflo[er n peutfaire l' entretien enfrançais ? @n français)Non, non, ça ne seraitpas un bon interview...

Je crois que lespersonnesdu groupene sontpas n'importequi... En effet au clavier il y a Graham Connah,JonathanSegelau violon, Victor Krummenacherà la bæse,Chris Petersenà la batterie,au saxophone Henry Selmer(rires, nldrlValter Mallù... Et à la guirareEugene Chadboume.

Votre albwn Country Protestcomnancepar les mots: < Hi,welcometo my world>. Quelestvotremonde? Le mondefou de la musique!... Beaucoup de chosesérangessepassentsur ce disque,différentsstylesde musiqueet de sons.Mais mon mondeestcelui de n'importe qui.

Qu' ave:zvous I' hùitude defaire lorsquevousnejouez pas ? J'ai eu pasmal dejobs

différents.J'ai étéjournalistedans I'ouestdu Canada,j'aitravaillédansun magasind'animaux,j'ai étépeinre, je n'ai fait que ce que tout le mondepeut faire.

Où lwbitez vous ? En Carolinedu Nord.

Vousarcz enregisté avecles ViolentFemmes,quepensezvousd'eux et dcs.autresgroupesAméricainsqui leur ressemblent?

J'aimelesViolent Femmes,j'écouteun peu de tout maisje n'écoutepas forcementdesnouveauxgrcupes, j'aime No MeansNo, Victims Family... Chezmoi j'écoutedu Jazz, de la country, descassettesque m'envoient les gens,de tousles genres possibles.Je ne saispasexactementce quej'écoutemaisen tout caspas ldadonna.

Pouvezvousparler de Slwckabilly ? C'était un groupe"Eois pistes",un trio.


On a beaucouptournéen Europeet au EtatsUnis. Après 5 ou 6 albumson a eu une grandeengueuladeet c'était fini...

ConnaissezvousDaniel Johnston? Oui,je saisqu'il a essayédejeærune femmepar la fenêre. Je ne saispas beaucoupde chosesur lui.

Etes-vousdejàvenuen France ? J'ai vécu en France,a Aix en Provence à peuprès6 mois.J'aimebeaucoupla Franceetj'y ai fait beaucoupde concerts.La dernièrefois c'était à Nancy.

Etes-voustès populaire arn U.S.A.? Je suispluspopulairequej'aurais pensél'être, maisje ne le suispas commeune grandestar.Beaucoupde gensaimentma musiqueet tousles

jours je reçoisdesleftresdu monde entieretj'en suisÉèsheureux.Je ne veux pasfaire de la musiquequi "serve beaucoup"€t dont toutesles personnes parlent,c'est plus pour les personnes qui ont du goût, pour les connaisseurs.

Quel sorte d'article écrit le journaliste EugeneChadbourne? Quandj'étais journaliste,si on te disait d'écrire un article sur les pizzasnr devaisécrireun article sur les pizzas (rkes). Mainænantj'écris desarticles politques, desarticlesqui parlentde mesvoyages,dg mesrêvelorsqu'ils sontétrangesetj'écris égalementdes articlessur la musique.

Pensezvousqu'il soitpossible d'être luuretn dansce nwnde ? Oui. Tu dois r.availler très dur pour resterheureuxcar les tempssontà nouveaudur dansce mondestupide(à partir de la commenceune discussion sur la guerredu Golfe). Jepenseque c'est un bon exemplepour monter que les guerresne résolventpasles problèmeset qu'au conEaireelles rendentles chosesplus difficites.

Beaucoupdepersonnessont-ils contrecetteguerreauxU.SA. ? Oui. Il y a desmanifestationsavec plusieursmilliers de personnes.Les genssonthès bouleverséset parlent Eèssouventente eux pour savoir ce qu'ils pensentde la guerre.C'est fiès effrayant.En Francecommentcelace passe-t-il?

Il y a eu desfrançais qui ont aclaté desprovisionsparce qa'ils avaientpeur,ils achètentdu sucre... Vraiment!?!... Ils pensentquela guerreles atteindra J'ai eu ce rêve danslequel un avion venait d'Irak et lacherdesbombessrn le Colorado.Je me suisréveillé!...

Si EugeneChadbourneétait présidcntdesU.SA. quellesseraient lesprernièreslois quz vous instaureriez? Légaliserla Marijuana.Je ne saispas quoi faire en premier,c'est fou. Toute la sociétéestfolle, c'est unesociétéqui fait les guere, qui a besoinde plus de missiles,de plus de ank C'est fou que les genspensentcommecela.Si j'éfais présidentjene saispasce queje ferais. Il faudrait d'abord tuer toutesces personnes,il n'y auraitplus de guerre. C'est toujoursle mêmeproblème.

Vottsrappelez-vousde vos debutsde musicien? Je me rappelleavoir écrit unechanson à l'âgè de 10ans.Avec uneguitarej'ai tout écrit Je ne me rappellepasdu morceaumaisje me souvientde ma mèrequi hurlait : <<Que fais tu, ça a l'air terrible!>.

Bâle,le 8fêvrier 1991.


otre premier album s'appelleCaptivant, nomqui peut ntoir plusieurssignificatians,en dzlnrs d'une quelconque analogieavecdes revuesdesannees50, cornmecelui d'objet,de contenuqui captive.Onpeut, donc,penserquevousy avezmis cequi vouscaptive,et rendreainsi unesorte d'Inmmage à ce stylede bande dessinée... Oui, c'estça. C'étaitfait à partirde petis récitspubliésdans Métal Hurlant. Chaqu'undesrécits était dessinédansun style différent.Le ton était un peu parodique,on passaiten revue tout ce queI'on aimaiten bandedessinée avecCornillon, puisqueI'album a étéfait aveclui, et sanssoucide faire une histoirequi setermine.C'étaittout ce queI'on aimaiten bande dessinee. C'étaitpour s'amusermaisc'étaitaussiun hommage.

Yawt,LaComè'teDe Cutlage quise passeà Cassis.Cassisc'està côtéde Marseilled'où estoriginaireYannle co-scénariste. Puisil y a I'album Vacances à Budapest..Commetoutes les histoiressepassentdanslesannees 50 et sontinspiÉesdesvieilles BD, genre Spirouet Tintin, on a trouvéintéressantde traiter un fait hisoriqueprochede I'Europe,de la France,de l'Italie, c'est lesévènements de Budapestde 1956.On a fait ce qui auraitdû êre fait à l'époque. Il y a eu le tiragede têtedu Testamentde GodefroidDe Bouillonoù Yanna énormément brodé,il s'estamuséà récrire le passédeFreddy,Sweepet Dina, carau boutd'un moment quandon fait rois ou quatrealbumsavecles mêmes personnages on semetsà imaginerdestasde choses: qu'ils ont étémarié,qu'ils ont eu uneenfance,c'estle plaisirdu romancier,on ecrit unebiographiede sespersonnages.

Aprèsil y a euBob Fish,ledétective... C'estun aventurierdansla pluspurefadition desannees40. Les cheveuxgominés,coiffésen arrière.Mais on s'aperçoitau court de I'album,qu'il n'estpasaussi inéprochablequ'il devaitl'être. Ensuitej'ai faitFreddyLombard dansLe Testamentde GodefroidDe Bouillon.Ca sepassedansles ArdennesBelges.J'adorela Belgiqueet la bandedessinée Belge.Alorsje suisallé là-basen repérage,il faisait un tempscomme aujourd'huic'est à dire qu'il pleuvait,il y avaituneambiance incroyable,on a visité,c'étaithors saisonévidement... Moi, je n'ai pas de voiture,alorsj'y suisallé en car, avecles poulets,la volaille et les fermièresqui les accompagnaient. Il y avaitvraimentunebonne ambiance. Ensuitej'ai fait l'histoire sansecrit'ele scénario.TÈs rapidement, en un moisj'ai tout terminé.J'étaisdansd'excellentes conditionsil me semble... Je crois quec'estma meilleurehistoire. Parla suitej'ai fait plusieurs albumsde Freddy.Il y a euLe CimertèredesEléplnnts.C'est unehistoirecolonialequi sepasseen Afrique.En fait les

Yannm'avait dit Ets La comètede Cartlnge avait été assezmal reçuper votrepublic. Du moinsc'estalbumqui a étémal compris... En fait c'est faux,c'est surtoutla i critique qui a émisquelquespetis douûes. Objectivement il ne s'estpas plus mal venduqu'un aute. Chaque album de Freddy a un ton différent. Le premieréait destiné,au déparEà unjournal Hollandaispourles enfantsoe 12 ans,oonc de lz doncle tonestul estun { enran$ la J peuplus enfandn.Le deuxième, comète... donton parle,a été par Métal Hurlantqui est commandé pour adulteset on a complètement changéde ton . C'estpourça que malgréqu'il s'agisseûoujours du 1 mêmepersonnage, il n'y a pasde continuité.C'est un faux héros.Il ressemble a Tintin, tout le mondele {ig maisce n'estpasTintin

Commentsep*sse votre collaborationcvecYann.Il m'avait dit que vousêtesle genrede ,rùV-.. + personnequi a vingt idéesen même

tempsetquelui engrosditpourcellesci: "non,non,non... oui" ? C'estça.Onravailleensemble maisc'estunediscussion à


bâtonsrcmpuset c'est moi qui prenddesnotes.Le scénariose construitau fur et à mesure.Ensuitequandje dessine, j'enjolive, j'écris les dialogues,je règle les problèmesde la miseen scène.Jelui soumetdesphoocopies,prce qu'il habiæBruxelleset moi Paris.Donc ça sepassepar la poste,Il fait descorrectionsau rougeet moi je reEavailleavec.

Hier TedBercit m' a dit que voussot#ttettezvos planchesà vosamispour avoir lews impressions,leurs réactions,leurscritiqueset ainsi travailler seloncesdoruées. Là, il s'agitdu nouvelalbumF 52 parcequejusqu'àprésent les albumsétaientpubliésdanslesjournauxet fiès souventon faisait I'histoire au ryttrmede la publication.MaintenantMétal Hurlant danslequelparaissaitFreddya disparu,doncje fais I'intégralité de I'album queje donneà mon éditeurqui la publiecommeça.Doncj'ai eu cetteidéede nouvelleméthode de tavail : puisqueje livre à la fois le débutet la fin de I'histoire,je fais entièrement I'histofueau crayon,j'en fait une sortede maquetteet je la souméà desgensqui me donneune appréciation.L'idée seraitd'avoir un tès grandrecul par rapportà ce queje fais.Doncle tempss'estécoulé,j'ai pu juger desfaiblessesde I'histoire et faire ensuiteuneversion définitive, mais aprèsavoir reçueffectivementdesréactions de dessinateurs, de gensautourde moi.

twm et où l'on retrowe desdessinsde I' avian,qtel estle rapport avecI'albm ? J'avaisimaginéun aviongéant,et pour l'éhrdierdansses moindresrecoins,j'ai fait ce porte folio qui en offre desvues de coupes.Ensuiæj'ai fait unehisoire qui sepasseà ' I'intérieur, maiscontairement à ce que I'on pourraitcroire,à I'impressionquepourrait donnerle titre, ce n'est pasune hisoire technique,de prootype. C'est unehistoirede passagers, qui sepasseà huit-clospendantun vol enEeParis et Melbourne.

Le jeurc Albert estvotre personnagequi à atteint une certainenotoriété,rruis iI n'a donnélieu à aucuru nouvelle publication,mis à part certainesplanchespasséesdansMétal. quelquechoseenprojet aveccepersonnage? Avez-vous je Moi, n'ai pasde pojeq la bandedessinéem'occupede façonpartielleparcequeje fais desillustrations,de la pub.Je travaille un peudansla'para-bdc'est à dire la sérigraphie, etc... Jene faisjamaisde projetà long ærmq c'estsurtoutdes politiquesqui me déærminent.Par exemplesi circonstances un éditeurm'offre la possibilitéde faire un liwe, j'étudie les possibilités,puisI'albumvoit le jour, maisc'est un peule hasard,les circonstancæqui font queje ravaille dansune directionplutôt qu'une aute. Quandj'écris un scénario,en généralles idéesqui viennentsontcellesquej'ai entendudans les Eoisjours.Doncil y a toujoursunepart d'autobiographie dansce

r>- r-)-)

)'ÈK-----<.]'Gî 1

/

g).---t:

,- )(-,-fr '

Vote livre Les Cyben Ne SontpasDesHommeses, aassiintéressantptr sa méthodzde travail puisqucI'histoire n' a étéécritequ'unefois les dessins ftnis.... Oui, c'estça, maislà il s'agitd'un livre d'illustrationdontje ne suispasI'auteur,qui estFrançoisLandonqui a écrit Mewtre dansle phare pour Serge Clerc, et qui journalisteà L'événementdu jeudi. En fait les dessins,indépendamment" du texteracontaientune histoire.Je les ai soumisà F. Landonqui a imaginéune histoiremaisen décalagepar rapportau dessin. L'effet, a monavis,esttrèsréussi et tÈs surprenanL

Votre nouvelalbumest unc avenfite de FreddyLombard, qui s'appelleF 52. Vousaviezfait un portefolio qui porte le même

/'/.)

\

1

--teL-:

\--g--<-4.-:.---

-

Vousaiez conunencé à reprendreSpirou... On m'avaitproposéde reprendrecepersonnage. J'ai commencédeschoses,mais il y a longtempsdansle journal de Spirou.C'étaitquelquechosede modestemaisje que comptaisterminer.Finalementil a eu deschangements dansla rédaction,ils m'ont demandéd'arrêter,puis ensuiteM. Dupuis m'a demandéde continuerpuis on m'a redemandéd'anêter. Alors au boutd'un momentj'en ai eu marre...

AdolphttsClaar n'a jamais eu de suite,alors que c'est w, personnogequi avait prts une certaineimportance puisqu'un badgea étéuéé par Magic Strip, ainsi quedes sweetshirt... Oui, c'estvrai... Lui c'est un personnage de sciencefiction publiédansAstrapi,maiscommej'ai crééénormément de personnagedepuisCaptivant,puisquetoutesles deuxpages c'étaitun personnage diffé.rent,si j'avait continuéchacunde ceuxci, j'en auraisdeuxcentsà madispositionaujourd'hui...


MieuxqueBalzac!!!...

Vousfaites les couverturesfus agentlasdes Hwnnoides Associéset le style de dessintotalertctttdifférent de cequel'on a l'lnbitude de voir de vow. Avez vousenviedefaire d'm albumfait dansce style ? Ce n'estpasexclu,c'est waimentsuivant I'opportunitéqui sepésente.

Onpourraitparler dc FrançoisAvril. il publiait sesbandesdessinéesdansIa revueJe Bouquine,et quelquesrutmérosaprèsque vous ayezillustré unehistoire sonstyle a évoluerpour devenirplus proche du votre (cf. Pierot et Tom enAfiEte, Je Bouquineno16juin 1985)et finalementdevenircelui qui est le siÊn aujourd'hui.Alors,pensez-vous avoir eu tarc influencesur lui et l'avezyousrencontréau sein deJe bouquine,ou le connaissiezvousdéjà ? Non,non,je savaisqu'il aimaitbience queje faisais,puis on s'estrencontréet on a sympathisé.Il y a desSriodes dansla vie d'un dessinateur où on selaisseinfluencerplus ou moins volontairement. Jetrouvequec'est.bien.Les influencesc'est toujoursbénéfique,c'est un enrichissement et il en rcssort toujou$ quelquechosede favorable.Moi mêmeje melaisse influencerfacilemenL

Par Eni par exemple? Vraimentpar tout ce qui me ûombesousla main.En ce momenqpar exemple,j'ai un ami qui revientdesU.S.Aet qui a ramenéun bouquinillusté. JeI'ai vu, j'ai fait des photocopies,je les ai mis au dessusde mon bureauet je les regardesouyent.Mais ça n'a rien à voir avecla bandedessiné, c'estle travaild'un illustateur.. . Mais ça dépend,quandje feuilletteun magazinede mode,deuxjours aprèsla posed'un modèle,un détaildansles accessoires, deschosescommeça, peuventme donnerdesideespour un scénario,pour un dessinetc... Doncc'estun continuel bouillonde culture...

Mais en dehors ùt dessin,

ou de la plnto d'autresclwses commÊle cinétrn ont-ils une influcncesurvous? Evidementles films de Fritz Langou d'Hirchcockont une esthétiqueet une ambiance qui meplaisent particulièremenLIl y a énormément de choses,aussi, dansle cinémaactuelqui m'influence.Jene me laissepas forcémentinfluencerpar des romans,desæuvresde fiction. ?... Qu'est-cequeje lis actuellement Ah, oui,je relis Lescontesdesmille et une

nuirsdansla nouvelletraductionetj'ecris un scénario,pas pour moi maispour SergeClerc parcequej'avais un projet,et puis tout de suiteje mélange,je metsLes contes desmille et une nuitsen 1989et ça fait quelquechosede curieux.C'est toujoursun mélangeet je suismêmesurprisde la manière '"dont arrive.. . Je crois beaucoup la méthode à hypnotique ça dansla création.J'ai enregistréunetès longue émissionsurFranceCulture qui parle de Simenon,que j'avais déjàentendu,et qui estfaiteparJ.LouisBocquet. qui Il y a certainspassages me fascinentabsolumeng commela méthodede navail de Simenon,c'està dire que c'estquelqu'unqui ne prend jamais de note et quandil s'agit d'écrirequelquechose, il ne seforcejamais,il attend vraimentqueI'inspirationlui tombedessus.C'est quelqu'unqui favaille un peu de manièreautomatique,un peu commeles surréalistes. Les chosesviennenttoutesseules.il ne faut pasles forcer.

Vousavezdit Etc vousécriviezpour S. Clerc, vous ayezdonc envied'écrire desscénariospour les autresmnis avez-vousaussienvied'écrtre tout simplement? J'ai vraimentenvied'écrireparcequeje trouvequ'il y a une puissancedansl'écriture absolumçntfabuleuse.En écrivant, on peut explorerdeschoses,on peutraisonneravanttout. Parcequeraisonneren discutantou en réfléchissanten ùonçantles sourcilset en semgttanlla têæenre les mains,ça ne donnerien du ûout,alorsqu'en écrivanton a un outil fabuleuxde prospection.

Quelleest votre idéede scénariopour S. Clerc ? J'ai penséà S. Clerc,doncj'ai penséà sonjournalisæphil - Perfect.Mon idéea ététrès simpleet d'ailleurs S. m'a dig "Ah, c'est simpleje n'y avais \.Clerc *..put pensé"(rires)...Enfin bonça conceme \ quelquechosejustementquenous \ sommesen trainde faire.Phil Perfect estunjoumalisæqui va interviewer desgens.A chaquehistoire,il arrive chezquelqu'unde différent, ainsi ça s'appelle'Chezmachinà Neuilly "," Chszuntelailleurs". Bon c'estquelquechosequeje connaistès bienparcequej'ai étéinterviewé 10000 fois. j'écouteénormément d'interview, d'émissionde radioet toutça... Vousvoyezcommentestle

processus... Mulhousele 23 septembre1989.

FIN


LEMONHEADS EVANHEAD C.leanêfS

ll,,,leS

,lnufg,,.,Nôffi'âii.;t ,deUX,,ollffiieffS,ft

.fôicêffiËhï.,Ëifô.# lf :persônnalités:|et ilsôuvËntiililhËîiiâTi

et t€nu

IrF.,ët,,Uoi fjélà$;

liuê"têli,ite

;leÏ.âU..c,i

âiuis..'ânruË+,ti

om'ôffiêd:::ôui changë.:tri

disqùê ,épôquêl

'.ïulifiâ

i:::ti::::iltlt:

len*:lle ni

pl*i deS

ii;l.ts[

ous avons beaucoup d'influences,de maîtres à penser.Bien sûr desgensde la country musique, aussi : Hank Williams et tous les autrescomme JohnnyCashet GeorgesJones.Mais peu dansla scèneactuelle.J'en écoute mais on ne peut pas aller jusqu'à dire qu'ils m'influencent.En ce momentce sontplutôt les vieillespersonnalités qui à l'époque faisaientla gloire de la télévision : les Stones.J'ai toujours voulu ressembleraux Stonesparceque je pensequ'ils sonttout simplementles meilleurs.Quandvous pensezà une chansoncomme? way... C'est ma favorite. Romancewith ? est mon idéal, avec Led Zepplin aussi.J'aime bien les classiquedu rock. Je n'ai jamais entendules nouveauxmorceauxdes Stones...D'ailleursje ne lesaimepas.

Vous avezdernièrementsigné un contrat sw une major. Y a-t-il eu descompromispour faire votre disque Lovey ? Non. Nous avons fait le disque que nous voulions faire. Peut-êtreavons nous même été un peu timide parce qu'on était tendu du fait de le faire pour une major, mais c'était personnel er réfléchi. La compagniede disqueétait cool, il ne nousont pasimposéquoiquece soit et il n'y a pas eu de changementà faire.

N'y aa-il pas une rivalité entre vous et la scèneBostonienne.Avec DinosaurJr par exemple? On estjuste amis.On va skieravecJay

Spiegelet la plupart du tempson fait nosshowsensemble.Mêmeen Europe. Mais pas sur cette tournée,car ils tournentaussidepuisun bout de ûemps. Nous avons quand même joué ensemble en Allemagne et en Angleterre.

Pensez-vousque vous vous influencez mutuellementpour votre musique? Non. C'est uniquement une communautémusicalûès sympa.on teste nos demos avec eux. Enfin j'espère tout de même avoir une certaineinfluencesur eux. C'est cool, si c'estle cas.

A propos de votrepremier 'hit' Luka, certains se sont demandéssi vousvousmaquiezde Suzanne Vega... Oui, un petit peu. on a été impressioné par SuzanneVegaparcequ'elle a écrit une chansontellementattâchante, c'est une chansonbrillante mais un peu prétentieuse à mon avis.SuzanneVega ne nous a jamais vraimentattiré, on voulait vraimentdéconner.C'est juste l'étrangetéde savoix qui nousa attké. Dernièrementj'ai étéun peu gênéface à elle maiselle a étévraimentsympaet elle a aimé la façon dont on a fait sa chanson,c'était vraimentcool. Tu saison s'estjuste dit <<allez, on va jouer cette chansond'une façon marrante>). C'était vraiment inconscient.On a pas penséune seule secondeaux paroles.Enfin je veux surtoutdire qu'on a pas penséà toute la peine que ces parolesportenten elles.


Sur votre album Lovey il y a la chanson Thegirl (The daor) et on s'est demandési vous vouliezparler desfilles, de vos relations avec elles ? On parle des scorpions. En fait c'est une sortede chanson en forme de plaisanteriecomme ils en font dans le Heavy metal. Oui, en fait c'est wai, on parle des filles, ça parle de clichés. Le jeu consisteà regrouperle plus de clichés que tu peux.

Ça n'a rien à voir avecla musique,le business dont vous voudriez,d' une certainemanière, vous échapper? Non, pas du tout. J'adorela musique. C'est vrai que le businessc'est de la folie. Mais j'aime assezla musique pour faire faceau business.

Je ne sais pas encore.Dans la même lignée que le précédentmais plus rock. Il ira plus loin dansles deux exEêmes: plus mélodiqueet plus hard.J'aime la diversité.

Avez-vousune chansonfétiche sur votredernieralbwn ? J'aime bien Ride with me maisje préfère la version acoustiquesur SpanishDishes.

A la fin de la chansonil y a un répondeur... Oui. C'est une fille qui vend des teeshirts. Elle dit : Madonna est une femme,Gloria Estefanest une fille, I like Tacobell

Ce soir toutes les chansons étaientde vous ? Non, il y en avait une de Lucinda lVilliams. C'est un mannequinqui chantede la counry a qui on ne prête pas assezd'attention : elle est super. On ne la joue pas à chaqueconcert mais les Dead Moon qui était là ce soir aimentla façondont on la joue. Je I'ai faite pour Edwin.

Vouspouveznous dire de quoi elleparle ? Ça parle du sentimentque vous avez quandvous prenezle contrôle de vofe vie, lorsque vous prenezûouten main. Il y a une citation de Charlie Nixon : To know you know is to know it. C'était le présidentdes U.S.A. en 68. Tous sesamis ont été assassinés. Les gensont touscrus que c'était une sorte de hérosmais par aprèsils ont su toute la vérité. Il a eu une enfancehonible. Au bout du comptec'était une sortede démon.Je trouve qu'il a un destin intéressant. Beaucoupde meschansons parlentde lui.

Unesériede conneries... Oui, ou plutôt un courantde paroles inconscienl.es.

J'ai entendudire que yous enregistriezseul,sansle groupe,c'est à dire en faisant tous les instruments surplusieursde voschansons. En fait quandle son de la batteriene me plaît pas je fais moi-mêmela batterie.mais sur le prochainalbum j'essayeraisde laisserjouer le batteur sur toutesles chansons(rires). En général les chansonssont écrites avant d'entrer en studio et c'est moi qui les écrit touæs.

A quoi va ressemblervotre prochainalbum?

Vous , ne prévoyez pas à I'avancece quevousallezjouer ? Il y a un ensemblede chansonsde prévuset aprèson improvisece que I'on veut. Nos concertsvarientd'une heureà plusde deux.

Cen' estpas clairementdit... Si, surla plupartc'est claire. Vousainrczjou,er sanslumière ? (Dwant la fin du concert Evan Dando a fait tout éteindre et a pesté contre l'éclairagistequi a rallumé aa milieu d'un desmarceaux,ndlr). Oui, j'adore ça. J'aime vraiment lorsqueI'on éteint tous les projos. J'aimeraisque ça soit toujoursle cas. Ce soir j'implorais les Dieux pour qu'ils éteignentcettelumière.

Sur le dernier,il y en a urw qui parle de lui ? Non, mais j'aurais du en faire une. C'est une erreurde ma part. Je vais en faire une pour le prochain.Là, j'ai oublié,j'étais fop paresseux.

Ça n'a rien à voir avec la


maisonde disque ? Non j'était paresseux.Et je ne voulais pas jouer toutes mes chansonscomme si elles étaientchacuneà part. J'aime que ça fasseun tout. C'est pour ça qu'on changetoujours des trucs en studio,pourjustementavot ceffeunité difficile à trouver lorsqu'on écrit simplement.

Vous êtes impatient de continuerla tournée? Ouais,j'adore vraimentjouer sur scène.Finalementla tournéen'est pas si longueetj 'aimetellementjouer.. .

L€?T

Coillc'BRk VfrfÀJr trr,.lÀl Corua t't(L €

Freiburg,le 19 août 1991.2h12 dumnrtn.

Lç HÊ 'ftrftK

A/ L\

t

1_:{a|.DE

t bB*u-nRAl

\

s Èlrlç'-Seg> -* kta

\

î Ckzzo $ > r\,tAuo -,t)tff. bÈulqN ôûT 5æ\ng ù

|IEL-

ff--\ \r

^

.F

^,'

|,s-

-t at_ { - t l |ç - . J rf E - .


@%anàoNOVAMOB POETRY ANDSOUND LOUDER, BOLDER...

ouvez-vousprésenter les musicienset leurs antécédcnts mwicaw ? Il y a Tom Merkl à la basse,Michael Crego à la batterie et moi à la guitare et au chant. Michael et Tom ont joué ensembledans un groupe appeléHarvest House (?) pendant un an. Ils ont aussijoué dansd'autresgoupes maisce n'était pas très professionnel, c'êtait plus pour s'amuser. Actuellementnousvivonsà Minneapoliset danssesenvirons.

Commentsepassela tournée? TÈs bien. Hier nous avonsjoué à Fribourg et,avant-hiernous étions en Auriche dansune ûès jolie petiæ ville (Ebensie).Il y a six datespour cettetournéeeuropéennequi fini bientôt. En ce momentnous cherchonsune offre pour jouer à paris mais personnene sembleintéressépour nous prendre. J'aimeraisvraimenty jouer. L'agenceavec laquellenous travaillonsn'a pas beaucoupde contact,en France,donc ce n'est pasévident HuskerDû a joué plusieursfois en Franceet notammentà Paris. C'est vraiment triste de ne trouver personnequi veuille noussignercettôfois ci. C'est plus sensé dejoué à Parisqu'à Grasse(rires)... C'est un exemple.

Et auxU.SA? Nous n'avons pas vraiment fait de tournéeaux U.S.A., à I'exceptiond'une vingtainede datesI'annéedernièrequi étaient plutôt amusantes,mais nous pouvonsencoreattendre pour que les U.S.A. soientplus réceptifenversnouspour que nousnouséclationsplus en tournée.

Vousavezchangéd'instrument... A la place de jouer de la batteriecommeje le faisaisdans Husker Dû, dans Nova Mob je joue de la guitare. pour Intolersnceje joue de tous les instrumentscar je voulais remetEeles penduleà I'heureen raisondesnombreuxpropos merdiquesqueI'on a tenusur mapersonne.

AprèsHuskerDîi vouliez-vous arrêter la musique? Non, j'é[ais simplementen oppositionavecHuskerDii. Faire de la musique,la promo,s'occuperdu business, je ne voulais pasarrêter,ça ne m'a jamaistraverserI'esprit

Qu'auriez vous aiméfaire si vous aviez arrêté la musique? Travailler dansune galeried'Art, ou faire le travail queje fais pour un autregloupe.

Produireauraitpuvous intéresser? En fait je voulais aller à I'université aprèsla séparation d'Husker Dti, je me retrouvaisdans la mêmeposition qu'à l'âge de 16 ans.Je suisrestédansla musiquecar tôt ou tffd on m'auraitdit quej'étais Eop vieux pour I'université(rires).

Vousne vouliezplus jouer avecd autresmusiciensà cetteépoque... En fait je n'avaispasde musicienavecqui jouer.Je travaillais beaucoup pour Intolerance lorsque vers la fin de I'enregistrementNova Mob c'est formé. Intolerqnce a mis beaucoupde tempsà êtree-rnegistré parcequ'on travaillait dur un ceûain femps,puis plus du tout, puis on reprenaitle ftavail car SSTavaitde I'argentpour un jour de studiopuisrien pour les jours qui suivaientet ainsi de suite. Il faut bien que quelqu'unpayeles factures... SST est un peu décevant.Iæs relationsavecRoughTrade... Nous n'avons rien pour compauercar c'est notre premier disqueavec eux. Peut être qu'avec le prochainalbum nous pourrons dire qu'il ont fait mieux que la dernièrefois ou moins bien, espéronsque non. Ils semblenttrès effectifsen Europe, plus que les majors américaines.Mais le seul label avec lequelje peux comparerc'est la WarnerBros.,et leurs opérations en Europe étaient un peu ombrageuses, problématiques.

Qucpensezvousdzsgroupedu catalogueSSTcomme par exempleBlackFlag ou DinosaurJr ?... C'est un catalogueincroyable,quandils peuventl'éditer et quandlesdisquessontdisponibles.Ils ont un choix de disques incroyables,maisquelquefois ça fait plus de tort quedebien aux groupesquandils ne peuventpas satisfairela demandede tousles clients. Il seraitpréférablede ne pasêne du ûoutdans un label.

.Ie trouveque les guitares,Ie son desguitares, surLast Daysof Pompeif. sontplus classiquesquc le sonde celles d'Inolerance.


Classique,ça dépendde ce que vous entendezpar classique. Est-ceemprunterà la musiqueappartenantau passéou qui contribueau futur.

Enfait je trouveque la sonoritéest mainsoriginale. Les derniersjours sont moins originaux (eu de mot avecLast Days).Oui je suisd'accord.

visite avec le nom du groupe et je la présentais:<Voici ma carte>.Tous les prcgrammes,les listes des morceaux...J'ai beaucoupd'affaires qui me rappellentcette période,je les ai rangéesdæs desboites.

Voaséticzdéjà un hotrnu d'affaire à l'âge de l0 sns ? Je penseque tout lqs enfantssont des hommesd'affaire à cet âge.

Srr Intoleranceon trouveplus de guitare acoustique, plusfolk. DisonsqaeIntolerances'opposeà tout ce quej'ai fait auparavant, c'est un albumplus singulier.

Commentvoussentezvousmaintetwntquc vousêtes au devantde la scèru ? J'aimais waiment jouer de la batterie, mais je prélère jouer mes morceauxavec les instrumentsavec lesquelsje les écris. Je composeavec le piano et la guitare,je ne composepas avecla batteriemêmesi je suis meilleur batteurqueguitariste. J'ai joué de la batteriependant 10 ans pour Husker Dii, je voulais juste changer, faire quelque chose de différent.Lorsqueje suissur scène, hé bien... Si il n'y a pas rop de personnej'essaye de communiqueravec le public, commesi vous preniezquelqu'un pour lui chanterle morceau au lieu de le jouer pour ûoutle monde.Si vous chantezpour une ou deux personnesalors vous pouvez êre sinêre. Si je connaisauparavantquelqu'un dans le public quelquefois je joue pour cette personne,quelque fois je choisi un grand éfrangerqui a I'air de prendredu plaisit au concertetje dirige le spectaclevers lui, c'est plus confortableque d'essayerde captiver les gens délibérément,le résultat est presque similairemaisc'est plus simplepour moi de choisirquelqu'un et dejouerpour lui.

Lorsque vow étiezenfant,que vouliezvousfaire ? A 5 ansje voulais être pompier,à l'âge de 10 ansje jouais déjà de la batterie.Je joue de la batterie... Oh, mon Dieu! depuis22 ans,j'y ai penséI'au8e jour car je croyaisque ça faisait 9 ans, mais je joue aussi du piano depuispas mal de temps.Mon père voulait queje sachefaire aure choseque de la musique,j'ai appris la typographiemais maintenantles ordinateursle fonl Je penseque j'awais aimé êre écrivain. C'est peut-êtrece queje suisactuellement. J'écris,je joue de la musiqueet avecle tempsje suis arrivé à relier les deux, ce queje n'auraisjamais oserfaire à 14 ans,bien quej'écrivais déjà. A 14 ans nous ne jouions aucun morceauqui soit un original.

Quel était le rwm de votrepremier groupe ? GrantHart Beats(rires)...

Voussouvenez-vous de votrepremier concert? Oui je m'en rappellebien. J'ai gardébeaucoupde photoset de coupuresde presses,je n'ai rien jeté. J'avais des cartesde

Avez-vousdesenregistrementsde cettepériadeT Je les ai donné à quelqu'un car il a plus de temps pour maintenir les archivesde mon travail. Il a plus de tempsque moi pour faire du bon travail. Il a également des enregistementsque je n'ai jamais eu, si bien qu'il a un très bon réperoire de la période avant Husker Dû, de HuskerDii et de Nova Mob.

Vousrappelez-vousdu premier disqueque vausavez aclrcté? Oui, le premier s'appelait Golden Instrumentalsqui ne comportait que des moriceauxsanschant. J'avais à peu près huit ans.C'était du rock'n'roll..

Vosparents étaient-ilsmusiciens? Ma mère avait I'habitude de jouer au piano. Encore maintenant,d'ailleurs. Elle ne connait que quelques morceauxmais assezpour que ses enfantsapprennentla musique.Sinon je suis le seul de ma famille à jouer de la musiqueprofessionnellement. Mes frères et sæursn'aiment que moyennementla musique.


Quelspays aimcriez vousdécouvrir ou habiter 7 J'aimerai explorer I'Amérique du sud,je penseque ce serait, amusantet peut-êtrela Thailandequi sembleintéressante.J'ai toujou$ voulu aller au pôle nord depuisque je suis petit. Ce serai intéressantde voir le Tâdj Mahall, mais il y a des endroits encoreplus beaux à voir que des monuments.Je ne suispasvraimentpour le tourismeet potu êEetouristemais si quelqu'un me donnait une maisonen Sardaigne,je doute fort de ne pas accepter.Nous avonsjoué pour la premièrefois en Sardaignedurant la dernièretournée,c'était une grande tournéeet c'était un endroit fantastiqueavec une architecture tellementdingue,quetu n'y croispas.

Quepensezvousd'Henry Rollins? Henry est... L'homme de spectacledonne de bon spectacle...Je pensequ'il a du talent, quelque fois je ne... Pourmoi c'est vraimentdifficile de saisirce qu'il essaye de dire parcequ'il a I'air d'un idiot avec sestâtouages,ses muscleset sesvêtementsqui les mettenten valeur. Il devient agressifet je n'ai pasça en communaveclui, je suisagressif quand il s'agit de mon travail, je ne marchepas devantun mirroir pour être sûr que j'ai de beaux muscles.Je pense qu'Henryest plutôt une personnevénale.Je ne saispassi j,ai raison mais on se connait depuislongtempset on serespecte, mais commej'ai dit c'est difficile pour moi de passerà traversla légendede HenryRollins,Henryl'honnête,I'artiste.

Quelle est votre opinion sur la religion ? Je penseque chacunest libre de croire en un Dieu ou pas.La religion et le spiritualismeont toujours été des moyenspour contrôler les gens et c'est très mauvais.Je ne crois pas à I'enfer, à moins que celui-ci soit sur terre.J'aimeraipenser qu'il y ai une vie éternelleet du bonheuraprèsla mort. Vous prenezMahomet,JésusChrist, Bouddha,je suis sûr que ces personnesétaienttrès puissantes,des hommessacrés.Ils avaientdes qualitésde meneurd'homme,ils étaientinspirés de par leur caractèreet par leur personnalité.Je n,ai jamais vu de miracleet je ne croispasqu'à I'instantun plateauva sortir de cettetableet qu'une voix dira: <<Je suis Dieu, regardemoi je suis dansle plateau>>, je n'ai jamais vu ça arriver.Mais quandvouspensezà deschosescommela terre,les arbreset tout le systèmede la vie, si ça ce n'est pasun miracle,c'est ên tout cas similaire.La vie, I'existencede la vie est une chose mêmedifficile à saisir,si ce n'est pasun miracle...ce doit en êtreun, n'estcepas. Je ne peux pasutilisermon influencepour prouverI'existence de Dieu. Je penseque si quelqu'un veut prier, il y a des chosesfès similairedansles différenæsreligions,les væux, les sor8, les psaumesqui sont la mêmechoseque la prière. Dis ce que tu veux et cher Dieu transforme moi en bière (rires)... Il y a ce fil conducteurdans de nombreuses croyances,en Islam on entendun hommeschanter,il appelle quelquechose,il fait un væu. C'est bien tant que la religion ne contrôlepastout, sinonça deviendraitn'importequoi.

I'habitudedefaire lorsquevoasnejouez Qu'avez-vous pas de lamusiErc? J'aime lire, mais je ne lis pas beaucoup.En hiver, au Minnesotad'où nousvenons,nousne sortonspassouventcar

le climat est très dur si bien que bon nombrede personnes lisent.Je lis et je vais voir desspectacles. Nousrépétonsaussi souvent que possible, habituellementla nuit. Durant la journee j'aime m'occuper des affaires concernantle groupe, je vais voir desamis et je m'occupedu business.Nous avons "hos maisons et nos hobbies.Nous aimonsnous occuperde I'autre aspectde la musique,celui de prendredes décisions. HuskerDû était en self managementet maintenantNova Mob I'est également.Nous ne parlons pas de trois personnes idiotes qui ne sortentque pour jouer, nous parlonsde trois personnes capableset qui peuventmanagerd'autregensaussi bien qu'eux même.J'ai beaucoupd'expériencesuite aux annéespassées, cela rend les chosesplus simple.Les affaires ne son[pasdevenuesuneroutinesmaismaintenantj'ai moins de mauvaisessûrprises.

Etes voaspassionnépar le cinéma? Je n'y vais passouventicela dépenddespériodes.lvlais quand vous allez au cinéma il y a les autres spectateurset vous entendezleurs réactions.J'aime me concentrersur le film. J'aime voir en vidéo les films quej'ai déjà vu au cinéma,je peux voir ce que je veux. Je n'aime pas voir les films spectaculaires etje n'en ai pasvu récemment.

Voaspréférez lesfilms anciens,lesfilms comtneceux d'Hitchcock? Je ne fais pas vraiment de distinction, j'aime toutes les périodes.A l'âge de 10 ans j'étais fasciné par les Marx Brotlers, la façon dont Groucho fait des jeux de mots est vraiment intrigante, tout ce que l'on peut dire avec une phrase.

Comtnentcomposezvous ? Ecrivez vousd'abord les paroles et ensuitela musique? On me demandeparfois avec quel instrumentje composele plus, je répondsque c'es[ la bicycletteparceque j'en fais souvent.Ce qui est vrai en plus. C'est bien de bouger,de marcher,de faire du vélo, ou de conduire,cela me donnede nouvellesidées pour l'écriture. C'est particulièrement enrichissantsi tu es seul.L'idee généralem'arrive ainsi et je la précise,je lui fais prendreforme. Ensuiteje m,assiedsà une tâbleet là je rajouætousles petts détails.C'est vrai que celam'arrive souventà vélo, celamarchetellementbien qu,il me faut faire attentionde ne pastomberou d'avoird'accident (rires).. . ...

Vousn'avezpas de voiture 7 Je ne conduispas beaucoup.On m'a rendu mon permis de conduire,on me I'avait retirer parceque j'avais trop de p.V. impayés.J'ai eu un reEaitd'un an, c'eststupide...Tellement stupide.On a commencéla touméeun mois auparavant et ils m'a rendumon permis,tout est pour le mieux maintenant, maisj'aime beaucouple vélo,pour écrire(rires)... Bâle,le27 Avril 199L


L'46to<laM

' our moi la bandedessinéen'est pasvraimentun "Art à part entière" commedisentles mairesor les conseillersmunicipauxquandun festival s'ouvre à Perpete-Les-Bains. . . C'est plutôt une part de la littérature (graphiqueou non).Jeregretædene trouverdelabande dessinéeou plutôt de la bédéquedansles librairies spécialiséesde bédéet pasde bandedessinéedansles librairies généralesde littérature.C'est trisæ. J'aimerai que les liwes deI'A ssociationsetouvent avecd'auEeslivres quede la bandedessinéemaisj'ai I'impressionqu'il faudra20 ou 30 anspour faire sautercetûesegegationtellementc'est ancré dansles esprits. Je fais toujoursattentionavecles tennes'bandedessinée'et 'bédé'. J'uûlise 'bande dessinée'quandc'est dansla ligne de ce que I'on peut défendreet j'utilise 'bédé' péjorativement. C'est d'ailleurs le termequ'utilisent eux mêmesles gensde la bédépour sedéfinir. La bédéc'est ce queje conæste.

Danslabo tu disaisqu' il faudrait peut-êtretrouver un autre twm, nwis il y a le funger de réfuter tout cc qui o itiioit

unerevuequi n'en soit pasvraimentune,car Gallimard avait peur desrevues(il ne fallait pasqu'il y ait de numéro).Mais avecStanislaset ldatt Konture nousavionsdéjàproposéun collectif Le Lynx à Funropolis (en 30/40)ce queRobial avait refuséconsidérurtquenous n'étionspasungroupecomme Bazookapouvait l'êûe. Bref dessontactsavaientdéjàétépris et on était tous,les gensdu Lynx, dansliacollection X. Avec ce projet de labo, commeon était chezGallimardj'avais enviede faire une soræde NRF de la nouvellebandedessinéefrançaise, cassantla baraqueet comblantun vide. C'était Eèsambitieux, mêmede trop, carje voulais y mêler de nombreusestendances opposéeset de la théoriealors quebeaucoupde dessinateurs n'étaientpasconcemés.Labo était trop "préconçu"par rapportau contenu.D'autre part Futuropolisa eu une sortede détachementvis à vis de Labo. On avait I'impressionqueça les emmerdait,qu'ils ne voulaientpasI'assumer.Le tiragea étépetit, il n'y a paseu de promo, rien n'a été fait autour.On a été déçuspar le manqued'ampleur du projet alors queI'on avait tant investi en espoirset en temps,et par le résultatqui à yqe avis n'était pasassezbon' A la suiæde tout ça, on a décidéde ne pasen faire d'auEes'

6V4nt...

Oui c'est wai. Si on trouve un auhe norn c'est peut4tre bieh pour les créationsà venir maispaspour cellesdont on se reclameet qui ont été faite,spar le passé.Nous sommesquand mêmetrèstributairesde ce qu'ont fait certainsauteurspar le passé.Eux ont fait de la bande&ssinée donc m peut difficilement changerce rnm. Par contreon peut faire le clivage tês net enre bandedessinéeet bédé.Je le fais systématiquement Quandquelqu'unme dit que<Jefais de la bédé>je répondsnon !

Labo est-il unprojet que tu asproposéà Futuropolis ou est'cele contraire? Labo est un journal qui s'est fait sur un laps de æmpstràs long. C'est pour ça que le résulat laisseun peu à désirerà mon avis. EtienneRobial aprèsAngoulême1988s'est renducompteque les gensde la collection X partaientun peu à droiæ et à gauche,s'éparpillaientdans lanatureetil voulaitlessouder. Après quelquesréunionsil m'a contactéafin de mettresur pied

Vousavezeu deséclus desgensqui ont Iu Labo ? Estce qu'ils en étaientdéçus? VisiblementdesgensI'ont trouvé rès bien. Jepenseen avoir une mauvaiseimagecarje I'ai mal vécu.Mais il y a quand mêmedesgensdéçus par rappot au derniernumérodu Lynx, le sept.Iæ pasen avantn'estpas tès nel Ça laisseà désirer...Il y a quandmêmepasmal de gensdéçus.

Comments'estpasséIe choixdesautews ? Tu ne devaischoisir qucpar rapport à la collectionX ? Dèsle départc'étaitclairqueles auteursne seraientpaspris selonla collection X. La collection X c'était Thévenetqui choisissait.Nors n'étions pasoujours d'accordavecseschoix. On rouvait qu'il y avait desX un peu Eop conventionnels,on ne voulait pascesgenslà. Finalementc'est l'équipe qui était dansleLynx qui s'estretouvé àfaireLabo avecquelques nouveâu(venuset d'autresgroupescommeles Mix-Mix, mais


Penses-tuqu'il y a desauteursqui grâceà Labo ou à ça s'estun peumal passé aveceux.Je voulaisaussile L'Association peuventréaliser desprojets ? soutiende gensplus connus Totalement,par exempleDavid Beauchardesten train de faire commeBaudoin,Got ou Hunt un album génial qui n'aurait sansdoutepasexistésans Emersonmaisj'éais dansune qu'il a lescauchemars ,l-'Association.Il met en bandede,ssinée position rès inconfortablecar notésdepuisdix ans.C'esten noir et blanc,c'est Labo n'était pasremunéré.Il a complètementdramatiquemaisc'est un albumqui va êre rès fallu quej'aille mendierdes bau et personnene l'aurait édité.C'est depuisqu'il està plancheschezdesauæursqui L'Association queje le vois progresserénormément,il déborde me disaient< Robial, Fuûro, de projetsd'albums.Pareil pour les auEes.Lewis Trondheim c'est Gallimard ils pourraient est en Eain de faire un album de 500 pages,personnenepeut payer >. Depuisle débuton se l'éditer saufpeutête L'Associationsi on trouveI'argent. savaitnon remunérésmaisen conEepartieon espéraitvraimentque Iabo seraitfavoriséau maximum. DansLabo ily a we ffiche qui contientdivers documcnts, et dppareïancntelle estissued'une expositionà Angoulùne... Et Benoyer ? C'est uneexpo pour lancerI-abo qui a eu lieu, effectivement,à Pareil,j'ai étélui demanderdestextesparcequej'aime Angoulêmeau momentde sasortie en Janvier 1990.Nous beaucoupce qu'il écrit. n a aussiune Eèsbonnevision de la noussommeschargésde I'exposition. Futuropolisa jusæ fait bandedessinée. I'affiche. Il y avait les planchesde Labo, un peu de peinture,de sculpture(de Ronel qui a participé à Labo). On a essayé, just€ment,de mettredeschosesdifférentespour montrerquela bandedessinéepeut avoir despasserellesavecd'auûeschoses, On peutwaitnentdire queI'Associationestnéede la point.C'étaitune car souventAngoulêmec'estbandedessinée, et de vos déceptians Labo fu ? fin gens qu'elle était assez belle expo, d'ailleurs des nous ont dit y plusieurs périodes Tout à tait. Il a eu pour labo. Au débutil mieux que la revuequi devenaitun catalogueun peu faible de y a eu un projet et desréunionsmaisça a capoté.Futuropolis I'expo.On ferad'autresexpos.Il y en a unequi estprévueen disait <<On met en atente, on a desproblèmes,on a d'autres Ardèchedansun châteaudurantl'été 1992. chatsà fouetteravecGallimard >>.Mais de æmpsen tempson parler projet" entendait il refaisaitsurface,Thévenet du m'appelaitpour me dire qu'il fallait quandmêmey penser. Pendantdeux anson a étédansl'expectative,on ne savaitpas ce qui allait sepasser.Ça nousa miné I'esprit. Au momentdu feu vert on s'est réuni à SaintCharles,ma fac, toutesles Durant certainsfestivals d Angoulêtrævousfaisiez Globof, semainespour discuterferme sur le projet. Je ænais énormémentà I'aspectcollectif c'est-à-direqræchacunamène qu'est-cequec'est ? sontravail pour en rliscuter,queI'on fassedesCadawes C'était un quotidiengratuit de mauvaisespritcrachantsur tout Exquis,deshistoirescollectives...Une fois Labo sorti il s'était le mondeet donnantdesjaunissesà tousles gensdu milieu formé un petit groupetrès cohérentqui ne voulait pass'arrêter bédéqui prenaientleur petit déjeunerdansleurs hôæls.C'est la là. Il y a desgensqui sontpartis ailleurs, d'ar8es que I'on n'a stucture ÂngoulêmeOff, inspiréed'Avignon Off, qui voulait pas spécialementrecontrctéspour fairel'Association. On s'est mette le bazardansI'organisationofficielle. Une première cantonnéà septpersorulespour que ce soit plus cliair,sept annéeils avaientfait un joumal, Globof, un peu foireux avec personnesqui avaientdesenviesde favail et dsspoints de vue destrucsamateurs.Ça oscillait ente le salonofficiel en bienscommuns.On a ressortila vieille associationdu Lyni qui donnantdesinformationset la remiseen questiondu festival. s'appelaitI'A.A.N.A.L. en changeant le nomet les statuts.Les Par la suiteon a proposéde prendreGlobof en chargeafin que septpersonnessontKilloffer, stânislas,Maut Konture,Mokei'L ça fassewaiment parler de lui et on a pasmal réussinotre Lewis Trondheim,David Beauchardet moi-même.Mokeit coup.On I'a fait tois ansde suite.On a arrêtécarAngoulême s'estdétachédeL'Associationparcequ'il ne veutplus fairede Off n'avaitplusde sous.Nousestimionsaussiqueûois ans bandedessinée, il ne veut s'occuperquedepeintrne. étaitsuffisantet qu'Angoulêmeayantchangéde direction c'étaitdevenuun bon festval. Avec I'ancienneéquipec'était franchementpoussiéreux et rès critiquable.Avec la Puisquel'on parle peinture, tu tentez-vouspas defaire nouvelle équipec'était de un rapproclemenrenîe peinture et bandedessinée? mieux en mieux et ça On le fait dansnosprojetsd'expos,maispas\.raimentau devenaitdéplaisantde niveauédition, dansle sensoù on ne veut pasfaire du cracherdessusalorsqu'ils graphzine.Nousc'est vraimentde la bandedessinée. C'est faisaientdeseffors. dansla bandedessinéequ'il y a un manque,c'es[ pour cette raison que I'on veut privilégier avanttout la bandedessinée.Il y a desauteurspassionnantsqui ne sontéditésnulle part, alors Tu pensesquc que le graphismeproprementdit a quelquespetits supports intéressants. Par la suiteéventuellementon seraitprêtsà édiær Globoft'a apporté de la littérature,desbouquinsd'art" desdisques,pourquoipas. quoi ?

i-1.ilii


!/i liil Ol,'-e 0€ilf 1q{4 rru;

r1ryg tt> 9!l^.6!5-re{&e$€_ OotfnnÉ or{*r.f (orrl,6 o',./ilt t'' 'r 71,

TI

ffi 5hil, i All{?4,àE.r a!,Ft rûfl\r€

r'^lrq drila,3. Oxiq.É iilnlr çÂl{€ ouqr Je GA'R€ s.r6 ilnt€JÉS\ÂS

htl{r eeÊçoAoa Orec€rrEOolÂh<,t€ (A SÉ... €r A(rEvA lr€ GACItÉt

t'' 'r ?ir

T/

Des franchesnuits blanches& rigolade,déjà"Ça a mis beaucoupd'ambiancedansles trois Angoulêmeen question. Globof nousa ouvert quelquesperspectivescar on s'est w capablede bosseren direcl Trois fois huit pagesà boucleren rois jours ce n'était pasévi&nl

,?,

,ll

TI

littérature.Cesauternss'appellentGébé,Crumb,Fred, Baudoin,Forest,Goossens,ldasseenEeautreset il faut metûe I'accent sur euxi Si c'est dangereuxpar la suiætant pis on corrigera,maisje pensequ'il faut tout de suiædire quela bandedessinéece n'est 1nsBourgeon,ce n'est pasComès,ce ne sontpascesgensqui sontdesmonstres.C'est a causede monstes commeça que la bandedessinéea une imagesi déplorable.Je déplorcque despersonnesayantuneanalysetès Vou,savezeu de réels accroclagesavec lesgens fine de la peintureou de la littératurene connaissentrien à la présents? bande dessinéeet n'osentmêmepasy oucher ællementc'est Non, pourtanton a beaucoupcrachésur &s gensen particulier. un bâton merdeux.Ils ont vraimentl'impression de sesalir les On avait décernéun prix Meder du plus mauvaisdessinateurà mains les comprend: quandje renfte dansunelibrairie et on Sokal.On a justeentendudire qu'il n'avaitpascompris j'ai spécialisée la nausée,je me sensmal, les æuwes pourquoi (rires). On avait beaucoupattaquéf,huillet la dernière imporhnæs ne sontp:tslà et ce que I'on voit c'est quasiment année.Killoffer qui avait fait du sous-Druilletpendanttouæ toujours le même album,c'est devenud'une standardisation son adolescence a dessinéde rès bonnescouverture.s pastiches absolue, fait vraiment froid dansle dos. ça de Druillet. Druillet faisait un peu la græuleparait-il, mais Killoffer l'a retrouvédansun cocktail où il lui a dit avoir fait Globof et Druillet l'a regardéd'ur mauvaisæil, mais finalementil lui a dit < c'éûaittien monpetit gars>... Depuis quclqrc tempsily a quandmênu tn petit nouvernentcornne leséditionsRacklam...(réaction désapprobative) Non tu n' espas d' accord7! ... Ce qui estbien chezeux c'est leur dynamisme.Ils amènentun nouveausouffle,c'est sin. Ivtaisje ne suispastellement d'accordavecleur politique éditoriale,ça resûetrès narratif, deshistoires,de I'aventure,ce n'estpasunewaie rupture... Ils Dans le textequc u as écit dansl-abo tu parlais de en conviennentbiend'ailleurs. ïtettre la bandedessinéesw unpiédestald'Art, c'estlr.èsbien, maisil y a quelqucclwse qui ne fait peur. Pow pouvoir le faire il vafalloirfaire un tavail de miseen avûû d'auteurs ce qui risqued êtredangereuxpour la critiqtæfuture.Jepense Ce sont quand,nûme de notpeatn dessinateursqui au cinémaoù descinéastesmis en avant ne sont remisen auraientdunal a sefairepublier ailleurs... quesrtonpar personncet mêmesi cela sefaisait le citique Ils ne font pas&s chosesvraimentnouvelles(à part l,album de serait aussitôtdésavoué.C'est un dangerdansla création car Garrigueet Coudray,et prochainementcelui de Bernard ' ils créentunenonnc.Ne isquc-tlon pas d' en arriver là en Olivié). Ils ont fait beatrcoupd'albums qui restentdansle bandedessinée,ce qui est déjà unpeu Ie casavecHergé ? carcanaventure.A L'Association on essâyed'aller au delà. Il y a deux aspectsdansla qræstion.Premièrementessayer C'est uneoptiqrædifférenædesRackhamsmais en fait on d'élever la bandedessinéeen "Att" est-ceunebonnechose? s'entendtrèsbien et ehacunsait ce qu'il fait. C'est bien que C'est un problèmetràs ambigti,il faut y aller avecde grosses I'on soit complânenaires. Rackhamne va pas pablierMoins pincetes. lvlaisje répondsau deuxièmeaspectsur la critique et d'un Qtnrt de SecondcPow Viwe par exempleet nouson ne la miseen avant.De ouæ façonc'est nécessaire.Si avecles publiempasThierry Robin, quoi quelæwis Trondheim annéesqui passentoesauteinssontdépassés d'autrescritiques n'arrêtepasde nousfaire chier pour le publier vu qu'ils les déboulonnerontsansmal. Aujourd'hui il y a un ravail de bossentdansle mêmeateter, mais c'est hors de question miseen avantqui a besoind'êue fait car il n'y a aucun (rires)... discemementdansla bandedessinée.Quelqu'un qui connaît mal la bandedessinéen'a aucunepistepour savoir les auteurs imporans et au contraireles faiseurs.lorsqu'il rentredans une librairie spécialiséele libraire lui vend la gosse artillerie i.' exactÊmentce qu'il ne faut pasvendre.Il n'y a pasde critique fe saisquc tu préparesun doctorat mais sur quoi portequi ait fait une grosselessiveefficacecommeles gensdes t-il ? Cahiersdu Cinémaavaientpu le faire dansles années50/60. Ça seraità faire que de dire les auteursqui sontrenrarquables, C'est un doctoratd'Arts Ptastiques.A partir de la maîtrisej'ai choisi commesulx la bandedessinéeet notammentma qui font en bandedessinéece que les grards écrivainsfont en pratique.Je ne I'ai pasencorecommencémaisce seraune


sorûede petite revueoù je vais mêler deschosesttréoriqæs, penonnelleset intimistes sur ma pratique.Ce serontles différenæsrubriqæs d'un petit canardqueje ferai entièrement. Lareliure de tousles numérosfera unethèse,d'ici deux ou tois ans.C'estune expérience assezcurieuse et mon directeurde thèse,Bernard Teyssèdre,est assezintéressé.Il veut quep le fassecar il me considère commeun casintéressanLIl ne connaitpasbien la hnde dessinéemaisil commenoeà mieux me connaltreque moi. Il est intéressépar la suitedu travail enfepris en maîtrise.Dans le premiernuméroil y auradestpxtesoitiques sur le mileu 'Hdé', une syntlÈsede ce quej'ai déjàécrit à drcite à gauche en poussantplus loin la réflexion et I'analyse.Il y aurades chosestrèspersonnelles: l'élaboration de mon album en cours par exemple,une smte dejournal avecles difficultés qæ j'ai. Desbornesexpérimenalesqueje ferai rien quepour le canar{ de la correspondance eæ... Une sortede revueuniversitaire littéraire et en mêmeæmpsEèspersonnelle,un tuc bntre.Je vais faire en sorteque ce soit inclus dansle contexteéditorial, je vais l'envoyer aux critiques,aux revues,aux sympathisants deL'Association qai suiventce queje fais.

Penses-tuque lesBeauxArts d'Angoulênæqui enseignentla bande&ssinée peuveft apporter quelqucclose de nouveauou risqu-t-on d entetenir "l'idéologie Mdê' commel'a déftni BartMlemy SchwartzdansLùo ? En fait c'est le dangerde ûouûes les écoles: les étudianæ peuventtoujourspren&e I'enseignementau pied de la tetre sansesprit et ne pasen decoller,du coun préparaoirejusqu'à I'universitéen pass:mtpar l'école d'Angoulême.C'est à l'étudiant qu'il soit en françaisau lycée ou aux BeauxArts de ne prendreque ce qui est intéressantc'est-àdire ici I'aspect techniqueet non ce qu'on veut parfois mettredanscescadres techniques.C'est dangereuxde dire <il faut faire ci et ça pour êtreédité>car vu I'aspectde l'édition on ne peutrien en tirer d'autrequ'un produitconforme...Ce seraitcommeuneécole de littéræureoù on apprendraità faire du Sulitzer,ce n'est 1ns tolérable.

Les coursqrc tu donnespr l'intennédiaire du CN.ED.font partie de ton cwsusuniversitaire ? C'estJacquesCohen,quej'ai eu en bandedessinée à Saint Chades,qui m'a confié la partie par carespondancede I'u.v. J'ai fait un coursde 100pagesentièrementen bandedessinée, c'es[ ce qui m'a amuséle plus.Jereçoisdesplancheset je metsdesnotescommeun prof, ce qui n'est ps toujours plaisantsurtoutquele C.N.E,.Da mis l'u.v. dansun cursus audio-visuelet non dansun cursusArts Plastiquesce qui veut dire que les étudians d'Arts Plastiquesn'y ont pasaccèset ceux d'audio-visueltombentsoryent desnuesquandon leur demandede dessiner.Ça a amenédesmalentendusI'année passée,j'espre que se seracorrigé.Il n'y a pasvraimenteu de

bonstravaux,pasassôzpour êfe publiésà L'Associationen touscas.

ffi.il

Avec L'Association vousallez aussi créer unepetite revue... Oui, ça s'appellera Lapin. Il y aura lesAssociés plus deux ou trois invités qui changerontà chaquefois. On essayerade traduireun ou deux étrangerspar numéro.Sinonce sera essentiellementl'équipe de basequi passerasesplanches commedansLogique de Guerre.A priori il n'y aurapasde partie théoriqw. Je la r6serveà mon canardpersonnel.La théorien'implique pas forcémentles autresassociésqui n'ont pasûousun regardsur cet aspectmaispar contreils ont ûousun regardcritique qræl'on partagevis à vis de l'édition bédé.

Il y a eu une venteaur enchèresà Drouot où il y avait desdessinsde dessituteursde L'Association, yorlJvousêtes proposés? Pasdu touL C'est un nomméFrédéricBosserqui s'est mis en cheville avecune étudede commissairespriseurset qui a organisécetteve,nte.Il ne voulait pasvendredesplanchesmais desdessins.Il a fait une sélectiontrès largeavecde"scélébrités commeMoebiusor Tardi et puis desgensplus jeunesdans divers regisres dont le nôre. On a tousbesoinde sous (rires)... hochainement il va y avoir une nouvelleventeplus axéesur le graphismeavecdesgenscommeMokeit ou Killoffer.

Pensestu que celapuisseservir ô L'Associationet ses projets ? Celapermetde monûer que nousne faisonspasque de la bandedessinée,que nousne sommesFs de bêtespondeursde bandedessinée.Sinonp n'y Eouvepasd'utilité pour L'Association.D'un aute côtébeaucoupd'auteursfont de I'illustration mais ne vontpas plus loin. Tandisque Mokeit, quandil fait de la peinture,il met de la matière,il fait unetoile. C'est un stadeau dessusFr rapportà d'autrespersonnes commeLoual qui fait du bon travail mais qui fait quand mêmeen grandce qu'il fait en petit dansles magazines.

Lns PnoDUCTToNS Collec{ion'Patte deMouche'. C'est uneressortie car on avait déjà fait deux sériesà l'époque du Lynx. Il y avait unepremièrcsériede quatretitres avecles couverftrescoloriéesà la main et une deuxièmede dix titres en 1985-86.Il y avait eu Strnislas,Placi{ ldax, Zou, Mokeit,


MatttKonture...qui sontépuisés.Depuisla créationde L'Associationon veut en refaire car c'est sympathique, I'auteurle fait relativementvite et en généralçaplaît beaucoup,les gens craquentsul un tout petit album.Avant ils étaientcarionnéset reliésà la main,c'êtait beaucoupde boulot. On a fait une formule plus simple avecune jaquettecouleur.Pour I'instantil y en a quatre, et quatrcauEessonten chantier.Il en faudrait beaucoupavecdes auteursconfirmés,des gensdeL'Association, desinvités,desgensdécouvertsà l'énanger... C'estle demier projet en datemais en fait c'est une vieille histoire.

rop ambiteux en voulant élaborerun canardde kiosque.Mais on s'est renducompteque I'on s'enfermaitdansle mêmesystèmequeLabo : une énormeconceptionet rien derrière.On a laissétomber et on a décidéde faire Lapin commeLogique de Guerre.Même format, confidentielpour I'instant et faire le numéroquandon a du matériel.Le numéroI s'annoncerès bien.Le Kiosqueserapourplus tard...

LesHérosne,leurentJamais el Moins d'un Quart deSeconde PourVivre.

Ce sontles deuxpremiersalbumsde la collection "épe.rluétte".Eperluette c'est le nom du signe&. Ces deux titres sontsortispour Angoulêmedemier.les Heros ne Meurentf atnarsest un bestof de Dupuy et Berberianavecdeshisoires paruesdansFluide Glacial et aiileurs.Pour moi c'est presquele substrat de ce qu'ils ont fait dansFluide.J'aimebeaucoup ceneépoque-là.On est touscontentsd'avoir uavaillé ensemblecar on est de bonscopains. Moinsd'un Quart de Seconde Pour Vivreestquelque chosede plus spécifiquementL'Associarton c'est à dire que deux associésont fait une expérimenationponctuellepour un album.La démarcheest d'aller chercherdes systèmeshorsbande LeBulletin. dessinée,plus dansla Le numérozéroa eu un gros tiragepour faire un envoi en littérature(ici I'oulipo) nombreafin d'annoncernotre existence.Iæ suivantétait pour I'injecter dansla réservéaux adhérentscar on parlait desmouvementsintérieurs, bandedessinée.Comme de nosactivités et de nos projets,c'était un relais ente nouset Lewis à l'époquefaisait les adhérens.Commeon souhaitequelapin paraisse toutessesplanchessur le régulièrement(2 ou 3 fois par an) donc la mêmepériodicité systèmepetiæcase que le bulletin, on va sûrementtransférerle bulletin dansLapin agrandie photocopiée et car les adhérentsle reçoiventet les gensqui I'achètent avecun texæajoutépar s'interessent forcementun peuà nous.Il n'y auraplus de la suite (il a fait bulletin en feuille volantemaisjusæ un petit catalogue. Psycharulysede cetæ manierQje lui ai proposé de faire la mêmechosemaisavecmescases.Il a relevéle défi et il a fait desstrips avecquaæ de mescasespuis quaEede Logique deGuerre. plus. Il a réussià bâtir tout un universmèsfort, à mon avis avec C'est le premierjournal fait aprèsLabo. Nous étons tellement meshuit petitescases.En fait c'est un albumquej'ai dessiné épuiséspar l'ampleur et I'ambition de Labo quenousavons maisoù je n'ai rien fait. voulu un comix tout simple avec nos sansæxteet La maquettede la collection & est ainsi car nousvoulonsfaire sansédito.C'est une bandedessinéequi sedémarquemais surtoutqui puisse ce queI'on a fail intéresser desgens... d'un bon niveauculturel,mêmesi ce que C'est sorti I'on peut entendrepar là peut être critiquable.Desgensqui ne pendantla crise sontpasdesimbécilesau niveaulittérature,ou peinture...qui du Golfe et non savenfqueFelicien Marceaunefait pasde la bonne la guerre.C'était littérature...maisqui ne saventpasforcémentqueComèsne waimentune fait pasde la bonnebandedessinée.Par notrerefus total de logiquede I'image de I'album classiquebédéon peut essayerde séduire guere, on I'a su. desgensqui ne rentreraientjamais dansunelibrairie Au débutil -êtreseraientsurprispar un album spécialisée mais devait y avoir commeMoins plusieurscomix d'unQuartde sousdestites SecondePour différenrs.On Vdvrequi est s'estremisen essentiellement questionet on a littéraire. encoreeu un petit moment


de labandedessinée Quefait Lewis en ce moment? et ils en ont marrede ,Il esl en train de finir un album de 500 pages.Il en est à417 p crois. Cela fait . ce milieu.C'est vrai que c'est un sacré un an qu'il y travaille maislà tout est sacerdocede dessiné,ce n'est plus de la phoocopie. "i'entêær à faire une Au débtrtc'était peû-ere un pastichede æuwed'auteurdans mon Lapot. Il a commené à faire une, un milieu deux, Eois pageset ça a pris une fréquemment ampleurmonstrueuse.Il a &idé de mépriséoù c'est fairc 500pages.ns'en'foutsi ce n'est souventlia pasédité,il le fait pour le fairc, ce que j'aime beawoup. Cela signifie que pour médiocritéqui est lui c'est plus importantde le faire que & le publier alors que la resonnrpet où on cÈve de faim. AZ'Association on est fous catron s'y installe pour bien desannées.Dansdix ou vingt ans pluprt desauteursde bandede.ssinée ne feront jamais un je ferai encoreL'Association c'est clair et net"maintenantc'est album qui risque de ne pasêre publié. Pour moi c'est ça le bon départetF n'en &mords plus. Je ne saispassi les I'important,il n'y a pasde raisonqu'un auteurde bande auEessuivrontdix ou vingt ans... Apartir du momentoù on dessinéeattendesonoontratpour faire sonbouquin.Un poète gagnesavie aill,eurson peut avoir une structureet publier ses fait sespoèmesavantd'avoir soncontrat,un écrivain écrit, un peinte peint avantd'avoir sa galerie.Et c'est peut-êtredansce @uvresà un rythme qui nousest proprec'est-à-direau rytrme de notre évolution,de noscapricespurementinternes.I€s senslà que la bandedessinéeest encorcun Art inférieur, le autreséditeursn'en tiennentFs compte.Si un auteurveut dessinateurestplus subqdonnéaux conEaintesmatérielles,il changer,l'édileur dit <ldais pasdu tout, vous avezvotre série, situela publication avantla création,il atændde vivre de son æuwe.Il ne faudrait peutêtre pasqu'il atende d'en viwe pour votrËcontrat,le lecteuratend de vous que vousfassiezla mêmechose,il n'estpasquestionquevouschangiea>...C'est que ça devienneun Art majeur.Iorsque Iæwis fait 500 pages le systèmeaudimat,c'est le lecternet songoût supposéqui est sanssavoir si ça va êtrepublié,j'applaudi\ c'est commeça mis avantce que I'auûeurdoit faire, c'est dramatique.Mais qu'il faut faire. c'est valablepour tousbs domainesde la création,il faut refuseret crachersur ça, c'est la peste.Il faut fuir la télé aussi commela peste,c'est elle qui contamineûoutle mondeavec Sif ai bien comprisil fait un album qui est dc son systèmeaudimaLAlors qu'il faut bien serendrecomptede I improvisartonbtole. . . l'évidence : la télé et tout ce qui y passen'existe pas. Totalement,c'es[ un feuilleon avennre, rès Mickey Parade, avecplein de rebordissementset en effet il rebonditsanscesse. Paris le 16 Septembre1991 Il le fait au fil de la plume.

Les auteursdont vous vow sentezissussontEwopéens ou... Ce doit êre différent pour chacund'enEe nous.Nous sommes un peu fibutaires de tout ce que nousavonslu dansnotre enfance,que nousn'aimons plus forcément,c'est un des paradoxesde la bandedessinée.Personnellement j'aime toujourscertainsBelgescommeTillieux, Franquin,lvlacherot, maisj'ai la sensationaigiie qu'il faut en finir avecI'Ecole . Belge porn que la bandedessinéepasseà un aute niveau. Tintin c'estbien,maisla bandedessinée n'est ps Tintin. Crumb, Gébé,Goossens,lvfassec'est autrechose.Ce sontdes auteus qui font une vraie æuwe d'auûeurc'est-à-direà un rythme inûemeet non dressée par les commandes,qui ne font pasforcémentune série, qui n'ont pasforcémentun héros.C'est pour ça qu'ils sontmoinsconnuspar le lecteurmoyende bédé,ce donton seconEemoque. Actuellementle problème c'est qu'il y a desauteursde talentcommeMasseou Caro qui sesontretirésde la bande dessinéeet que I'on ne voit plus. Iæs auteursintéressants fuient la bétléparcequ'ils font

L'4sJo<lafga 15 rueAndré-del-Sarte 75018PARIS P0u1ûwsillmom[n : 80[sail0n d0200fl.nù0nnsm0nl à Lalln,ruduellon dsAft su lesGommandes, Gadoaux ho]s G0mm01c0, 810...1. catal0gu0 dsustilG surslmpltd0mands (lolndru unoonroll0[0 ilmDréol.

De g. à d. Iæwis,Menu, Killoffer, MatuKontrne,David B, Stanislas


€*ru €*ru

Nous avonscommencéà jouer en 1985avecune formationà 5: deux guitares,une basse,batterie,chant.Depuis le début il y a eu un seul changementdansle groupe,le premier baEeur est parti à l'époque du premier45t Un momenton a faillit avoir un mec qui devait jouer de I'orgue mais ça ne s'est pas fait. On a tous environs le mêmeâge, dans les 26-27 ans.Iæ batteurs'appellePascal,les deux guitarisæsDidier et Olivier, le chanteurs'appelleKarim et Jean-Luc,moi-même,à la basse. Commzntvousêtesvousrencontrés? On se connait depuisplusieurs-années et on s'est surtciut renconftélorsqu'on était à la fac au début des années80. Au début on se connaissaitun peu commeça, on avait plus ou moins les mêmesgoûts musicaux.On se connaissaitavant de jouer dansle groupeet les Dum Dum Boys est notre premier groupeà tous. Contrnents'estpassévotrepremière répêtition ? Je m'en rappelle assezbien, on a répétéchez la grand-mère d'un copain.On a fait quelquesmorceauxcommeNo Fun,I Vy'annaBe Your Dog, c'était en 1984, il n'y avait pas de batæuret on ne savaitabsolumentpasjouer. C'éait pas du tout les Dum Dum Boys, c'était juste commeça, 3 ou 4 copainsqui faisaientdu bruil ensemble.On jouait sansmême I'idée d'un concert.L'€té 1984 on s'y est mis un peu plus sérieusement mais bon on ne répétaitpas dansun local, on repétaitchez l'un ou I'aufie. Ensuite on a eu I'occasionde faire un concert en première partie de copains,October Fist, un groupe de punk, c'était au pub Saint Laurent à côté de

Nice, c'est assezrock, pas mal de groupesy sont passés.Ce premierconcerts'estpasséen septombre1984,on n'avaitpas répétéet on n'avait pas de batteur.C'est un copain qui est venu jouer de la batterie le soir. A L'époque on faisait vraiment que desreprisesétant donnéqu'on ne répétaitpasil n'y avait bien sûr aucunecompo. Ce soir-là, il y avait beaucoupde monde,en fait ce qu'on a fait c'était du bruit du début à la fin, on ne savaitabsolumentpasjouer et le plus drôle c'est que ça a plu à desgens,ce qui nousa encouragé et nous a décidé à contnuer. Déjà au début ça nous faisait rire de jouer car on faisait vraiment n'importe quoi, c'est carrémentincroyableque desgenspuissentaimer ça.

A cette époqueces concerts duraient combiende temps? Ce n'éuaitpass$cialement tÈs court, on arrivait quandmême à jouer une vingtaine de morceaux.Maintenanton fait des concertsplus court qu'à l'époque (rires). On joue à peu près nois quartsd'heure, une heure.Si les gensen veulent encore on peutjouer plus longtempsmais on pafi sur une based'une quinzainede morceaux. Votre premier 45 tours est sorti sur le label de votre manQger... Ce n'était pasvraimentun label, il avait de l'argent pour sortir ce disque,ainsi aucunedémarchen'a été faite pour trouver un auEelabel. Il fauait simplementtrouver le nom du label pour sortir un disque.lvlainænùt ce n'est plus notre manager,mais


je pensequ'il n'est pas contre l'idée de sortir d'autres groupes.Mais aujourd'huice n'est pas évidentde vendredes 45 tours,trouverun disûibuteur. Toutça c'estfini... Avez yous réellement eu des problèmes avec I'ingénieurdu sondu Chalet? LorsqueI'on a enregistréles 45 tours,tout c"est très bien passépendantles trois jours d'enregistrement, maison n'était pas au point.Il nous a vraimentbien aidé à sortir un enregistrementqui tienne la route, par contre pour I'enregistïement du mini Lp ça c'est vraimentnès mal passé. Il y a eu une incompréhension mutuelle,il n'aimait pas nos morceaux,il ne comprenaitpas ce que I'on voulait faire. En studio il n'est pas possibled'imposer certainesvolontés,ce qui fait quele résultatdéfinitif n'est passatisfaisant, on aurait aimé que ça sonnedifféremment,mais c'est plutôt nos relations personnellesavec lui qui ont posésproblèmes.Il n'était pasintéressé,il disaitquenosmorceauxétaientnuls,il estmêmeallé jusqu'à téléphonerà Closerpour leur demander s'ils voulaientvraimentsortir I'album. Je pensequ'il avait peur de ne pas être payé aprèsla sortie du disque.Nous ne rentrionspeut-êtrepasdansle mouledesgroupeshabituelsdu Chalet,nousavionsnotreideedu sond'où le blocase. Après la sortie de votre 45 tours Tqv Falco vous a écrit une lettre Commentvous a-t-il connu? Un des deux guitaristesest un grand Fan, et lui a envoyé notre 45 tours. I1 a adoré.Depuis nous correspondonsrégulièrement.Un des groupessatellitesdes Dum Dum Boys, où joue les deux guitaristes,s'appelleNick Prisu,a fait la première partie de Tav Falco à Béziers.Quandil a eu le 45 tours il nous a fait une bonne promo car il le passaitpartout où il allait. Commentallez vousfaire pour enregistrerIeprochain album? En ce momentnousenregistonsunebandeen huit pisæsavec un ami. Il y a une dizainede morceaux.C'est un très bon technicien,il comprendce que l'on veut, il connaitles morceauxet aime bien ce que nousfaisons.Nous avonsfait quelquesdémarchesauprèsdes labels mais nous avons préférêfaire l'enregisfiementnous mêmeplutôt qu,avecun ingénieurque nous ne connaissons pas. On a plus de temps mêmesi on a moinsde moyen. J'ai entendudire que vousferiez peut-êtreplus de ballade? Passpécialement. Sur les dix morceauxemegistréil y en a 2 ou 3 un peu plus lent mais on n'est pas contre faire des ballades.Sur scèneon évite d'en faire car ça peut nuire mais passur disque.Il y en a un waimentdansl'esprit de la faceB du 45 tours,un autremid-tempoet d'autresplusrapides.

Le rock occupe-t-iluneplace importanteà Nice ? Il ne ce passepasgrandchoseen rock à Nice. Il y a un public relativementlimité et les endroitsoù joué le sontaussi.pour les tournéesil fallait que I'on fasseau minimum400 km pour jouer.Il y a peu de groupequi viennentjouercheznouscarça ne vautpasle coupde faire400 km ou plus pourjouer devant vingt personnes, ce qui est souventarrivé.Il y a de trèsbon groupecommeles Play Boys mais si tu joues tous les mois devantles même50 personnes tu en as vite marre.C'estpour celaquel'on a fait unetournéele plus vite possible. Ayant tu as parlé de groupe satellite desDum Dum Boys,il en existebeaucoup? Oui. Il y a Nici<Prisu avecles deuxguitaristesdansI'optique rock 50's espritPantherBurns.Le chanteurdu groupechante aussidansles WeatherLies qui font des reprises60's, il chanteégalementdansun autregroupeles Night Clubers,un duo technoentreIggy Pop et Billy Idol... C'est un peu bizarre... Sinonle guitaristeBratcha un groupequi s'appelle les Bratchmenspécialiséentre autre dans les reprisesdu Velvet Undergroundet moi je suis dansles Times Between styleFlammingGroovies,Byrds etc... On aimeraitbien faire un festivalavectouscesgroupes. Mais vous répéteztous les jours!?... Mon dieu, non! (rires)...Nous sommesplutôt faineantau niveau des répétes,c'est de tempsen temps.Avec les Dum Dum Boys on a un 4 pisteset on fait surtout des maquettes,des instrumentaux que I'on passeau chanteurpour qu'il bosseavec.Au débuton était dans le local et on essayaitde trouverdesidées,aujourd'huion essayede faire un produit plus fini, déjàà la base. Vousest-il arrivé de galèrerpendantunetournée? On a surtouteu des problèmesavec notre camion.On est tombéen panneau moins cinq fois, une fois on es[ même rentréen ûain en laissantle camionen bourgogne.On déjà joué devantune sallevide maisrien à voir avecles problèmes qu'a eu Tav Falcopour sadernièretournée. Lorsque les gens quittent la salle pendant vofte concertest-cequecelavoustauche? Nous on fait notretruc, à la limite il vaut mieux que les gens réagissentnégativement que de resterlà et qu'ils en aientrien à foutre. Le truc le plus marrantc'est qu'au Havre aprèsla sortie de I'album il y a la moitié de la salle qui est paili et I'autre moitié qui a adoré.On préftre ça a une salle qui s'en fout.

Qu'ecouteslu en ce moment? Je viens d'acheterle nouveauSpacemen3 et Darkside.Le dernierSpacemen3 est un peu moins bien que les premiers,


un peu plus planant mais je le trouve vraiment intéressant. J'adoreégalementles Scientists,les Beastof Bourbonqueje estdes desnouveautés un je suisun suisallé voir à Paris.Pour cequi est fiuc. j?2çh51s peu largué,je me tiens au courantmaisj?açh{1s peu de truc. Je cible surtoutles groupesque j'aime, trouver les 45 tours qui me manquent...

rëprenezpour La Le marceaudes ScientistsquÊ vousrèprenez morceauqueyous Harenciade los Munsterc'est un morce&u vousjouiez ? déjà ouvous l'avez I'avezrepris spécialement On I'a fait spécialernent spécialementpour eux. Suite a la tournée espagnoleils nous ont contactépour reprendreun de leurs morceaux.Le choix était assezsimple car c'était le seul disquedesscientistsoù les parolesétait reproduitescar sinon c'est incompréhensible. On joue maintenantle morceausur scène.Dernièrementon a fait unereprised'Alex Chilton pour un album de reprisetoujourssur MunsterRecords.C'est un morceaude Big Star qui s'appelleBig Black Car. On aurait aimerreprendred'autreschansonsmaisc'était trop ûop ard. tard.

GR@UP@GRKPDXE Dum Dum Boys Bratch(guitare), (batterie) (basse). etJean-Luc Jean-Luc BOyS: Karim(voix), Baldu(guitare), (basse). Joey(batterie) et Bratchmen : surle 45 t : Bratch(guitare etchant),MarcGaliani(exRodeurs, guitare), Rodeurs, (exRodeurs, SergeCeccati Ceccati Rodeurs, guitare), basse) (ex Serge basse) et JoeydesDumDumBoysauxchoeurs le chanteur choeurs desPlayboys etPascal Pascal Auzias desTime TimeBetweens Betweens la et Auzias des àà la guitare. sur scène: Bratch (batterie), et chant), Bratchet Marc (guitare Joey etPascal Pascal Marc(guiiare Jean-Luc (basse), chant), (batterie), Joey(batterie), Kati (basse), et Jean-Luc (chant) Kati(chant) Fascal Auzias(guitare). NightclubbêrS: Karim(voix),EricFostineili (lereste). Fostinetli (covers Martiney(ex guitare),Philippe (covers Playboys,guitare), 60's) (exPlayboys, (voix),Fred PhilippeLegenne 60's): Karim Legenne(ex Karim(voix), (exPlayboys, Playboys,batterie), FredMartiney guitare), batterie), Playboys, Philippe (ex Legenne Playboys, batterie), (basse). Stephane Stephane (basse).

ick Prisu (Rock50's,60's,espritPanther (exMoko Antominos Burns): Lyen(chant), Mokoet etSirènes, Sirènes, EricAntominos (ex basse), basse), Bratch(batterie), Baldo( guitare) Time BetweêhS Betweens(styleByrds,Groovies...) : MarcGaliani(guitare chant), (guitare, Pascal Auzias(guitare, et chant), chant), (basse, Pascal Auzias Jean-Luc chant), (basse, Jean-Luc psychocady, chant),YannLeclache (exNickPrisuet Psychocady, batterie). batterie). Love and Terror Cult (styleindescriptible, cûvers AlexChilton) Chilton) (chant), Karim(chant), (basse, coversde NancySinatra, Alex EricAntominos Antominos :: Karim (basse, Eric chant),Richard Propt(basse) et erBaldu(guitare).


Vflll첫r turrrr:>-

Afr lstlc vrces


Autantéclaircir leschosesdèsle déhrt,DanielJohnston estun malade.ll a maldanssa tête.Schizophrénie, paranoiâ, dépression, inespérés élanspsyctopathes. Untableaucliniquecertainement décourageant. Maisil n'est pasarrivédanscespagesen raisonde sa tristecondition de dérangémentalefiais parcequ'ilpeutêtreconsidéré commeun des plussingulier que nousa livréceltedernièredécennie. el prolifique chanteur Depuisses enregistrements en cassette de qualitésorpretrèslimitée,avecun DanielJohnston manipulant un ridiartepiano parviennenl seschansons a aflecterI'absence iouetou grattantuneguitaredésaccorder, correction musicale et cette psychothérapique apparence de lamentables exercices devantnouscommuniquer une étrangeinquiétude nous transmettent avecunesurprenante clartélesillusionset désillusions d'uneâmeen peine.Au premiercontact,ce qui ressortde ses chansonsc'estpréclséthent la rnorbideimpression d'assislerde I'extérieur au spectacle d'uneâme malade où latristesse, lafausseeuphorie, tourneraient autourd'unmênecentre,sondéséquilibre mentate. C'estun mondeprivé,et terrible,occupépar de terribleshallucinations religieuses, habitépar I'incompréhension de ses semblables, une poignéed'histoires d'amournonpartagéet transitépar d'étrange personnages (KingKong,Joele boxer,Satan...). dessinée Un universintérieur unique, incapable de se confondie avecle rnonde réelmaisdouloureusement connecté auxmachinations de l'inconscient. Maisie répètequeprendreDanielJohnston cÆmme unsimplephénomène clinique, un autrernonslre defoire, unidiotdeplusdiminue sesmérites decréateur. C'estundéséquilibré et il estdoncpassépard'horrible expériences, maisla foliecommeIa sagessene se mesurepas,pasplusqu'ellene s'évalue ou se juge.Nousavonslousnos moments de vertiges,nospointsfaibles,seulement certainresleenferméà jamaisdansl;inconscient. partie L'unique quidoitnousintéresser, cesontseschansons, seslamentations, sesobservations absurdes, vomisd'unMoiexprimé parlesdérangenrents mentauxel I'inévitable méditation, quiparaissent hymnesexorbités surgird'uncerveauattaché à uneterribleenfancepleinede prénunitions et visionssymboliques. On entenduneguitaredésaocordé, un orguec6rémonieux ou un pianoà -

ps're

yryr^ qur

rcrruii uttË rtlxtult tt

démentsau mondeextérieur. L'effet est dévastateur; ce qui s'écouteou simplementse devine possède primairedu bluesle plus I'expressivité (RobertJohnson,par ancestrale exemple), unetristessemalassurée et canaliséepar une méiancolie prochede NeilYoungde TonightThe Night,la capacitépourI'immersion intérieuret I'auto-compassion du meilleur parletoulours Lennon(Daniel des Beatlescomme principale influence). ll a un don spécialpour trouver de petite mélodie et d'exultantes caricalures ingénieuses quirousfontpenserà ce qu'aurait lait JohnatanRichmans'il avaitété un maniacodépressifau lieud'un fou heureux.

et biensûrla


par de terriblesdémonsque lui Persécuté seulperçoit,prédestiné a être perpétuellement en conflitavec son milieuambiantet ceuxqui l'entoure, troubadour marginal de la folieet de la tristesse, DanielJohnston est un casuniquedans le contextedu rock.Un artistequi a utiliséla pourmaintenir musique le plusloinpossible le fantasme de I'effondrement émotionnel définitif. Queserait-ildevenu sansseschansons ? Combien de douleursperconnelles ont-ellesévitées? N'estque!type ce pasla meilleurexcusepourn'importe d'expression artistique? Unegrandepartde sa réputation de géniemarginal,il I'a doità I'attention et auxversionsde seschansons d'unelongueliste de groupequi va de SonicYouthà KimFowleyen passantpar DavidByme,les DeadMilkmen, Mike Watt,HatfJapanese, WildSeeds... Sa oorditionde personnage culteprématuré a donnélieuà des situations disparates comme lorsqueMTVI'a filmé,pouruneémission spéciale sur la scèned'Austin,dansle McDonald où il lavantlestableset lesplateaux. travaillait, A cette époquemi-80's,il se dirigeinnocemment versles clientsdansle reslaurant ou dansla rue pourse présenter ('Hi,i'm DanielJohnston') et leuroffrir unede ses misérables cassettes domestiques. Je supposeque la célèbrechaînede Hamburger n'a jamaisoffert à ses clientsun souvenirsi extraordinaire. FastFood+ chansonsde Daniel: indigestion assurée.

ÈF

$tt^â

llest néen 1961à Sacramento enCalifornie, il est le plus jeunede 5 garçonsmaisson adolescence, il I'a passéeen Virginiede I'ouestà NewCumberland pourdes raisonsproiessionnelles de M. parle dessinet la nusique,ilcommence Johnston. AttirédepuisI'enfance qu'iléchange à enregistrer descassettes avecdescamarades de classe.Durantsonpassageà I'université les enregistrements continuent, il s'accompagne d'uneguitareet d'unpianoet utilisele soussol familialpourles réaliser.Le faibleintérêtà assisterauxcours engendrera unepédodede travailtrès prolifQuese relrouvant dansses 2 premières plusou cassettes distribuées moinsofiiciellement : Sng Of Painet MoreSongOf Pain.L'utilisation de I'enregistreur le moinscherdu marc-hé et la cassettesla pluséconomique va donnerformeà un tortueuxcompositeur notoire.A cetteépoqueil soutfred'une déception qui le traumatisera amoureuse prolondément, d'oùles altusions funèbreset une pâtnétique visionde I'amourcommesuprêmemaisinévitable malaise(cl. la $lblimeI LiveForLove).Sonamour'platonique pourune camarade de classe,chargéeégalement de la bibliothèque scolairese transforme en dramequànOcelle-cise marie avecun hommetravaillant auxpompesfunèbres. Sa vocation de dessinateur, sur lesconseils d'unamiquitravaille chezMarvel,le pousseà allerau texas.ll s'installed'abordà Hustonavecun de ses frèreset travailledadsun parcd'attrac-tion. Cettelà en en 1ggg,il enregistrera sescassettes lesplusconnusYip/Jump Musicet Hi,HowAreYou? editéS en33tet CDparHomestead. ll quitteensuiteHustonpourSan MarcosoÙaprèsavoirsouffertd'unecrisede nerf il s'envotedansuneloire ambulante. Après5 moispasséssur la rouleil décidede resterà Austin.ll lravaildansun Mc Donaldet ses cassettes commencent à circuler danslaville.Lareconnaissance arrive.Lafolieaussi: il estinterné pourla première foisà Noël1986.ll est surprisles piedsdansle caniveau sousune pluietorrentiel en trainde sermonner pétésur Dieuet le Diable.La majihuana complètement et un mauvais tripacirJà un conceddesButthole Surfers et quinecessent sesrelations familiales d'empirer sontlesgouilesquilirentdéborder levase. ll a soutfertd'uneterriblerévélation : le texasétaitla terrede Satanet a plusd'unerepriseon a recourtà la forcelorsqu'ilattaquait violemment lesgensdonlilcroyaitreconnaître la tracedu pervers.


Aprèssa miseen libert6, ilfait uns rechute,il déÎruirabeaucoup de sesenregislrements et denpsdansun excèsde folie.ll dit queSatanlui a vo[éÊonâmo,quela.musique pourdominerle nrcnde.Après estsoninstrument desmédicaments et beauæupde repôsil va en 1988à NewYorkpourprofiterdesstudioNoisede Kramer.Lascène alternative de ManhatanI'adoptemaistrès tôt découvrirason côtéobscure.Ses concertssontdes combats désespérés contrele diable,il effectued'innombrables et couteuxappelsen PCVaux personnes les plus impensables et il ira mêmejusqu'àattaquerSteveShelley,le batteurde SonicYouth,chezqui il habitait.Quandà BlastFirst,ils préparaient le présageen vinylede Hi, howareyou? maisils ontdû abandonner facea I'inclémence quileurtéléphonait de I'artiste, touteslesheuresaveclesmessages lesplusinvraisemblables. llfinitpardormirdans la rueou dansdesmaisonspoursansabrismaisilcontinueà croirequele succèsestaucoinde la rue. II

participe

Pour éviter I'enpire

aux sessions qu'il

state

anti-satanigrres

de I'album

ne rencont,re Building sur

où il

lou sera

de Moe Tucker, Reed, où l'arnène irrmédiatement,

en atr4>ortant pour arrêté

une rerweille

une yisite pour

avoir

Do It

touristique dessiner

Right .

du haut

de

des nessages

les murs.

ll retourneensuiteavecsesparentsen Virginiede I'ouestet il esta nouveauintemé.ll prétendra êtrevictime d'uneconspiration. psychiatriques, Grâceaux médicaments et aux entretiens il retrouvera lentement la lucidité. Quelquemoisaprèsil va Maryland où,avecJadFair,il enregistre leschansons de leuralbumcommun.ll retourne en Virginieet en Enfer: il dècouvres Satanen unofemme,fait irruption chezellepourla libérerdu démonet... Elle tombeparla fenêtredu 2èmeétage.ll estde nouveauinternéet attaquera un intemepeudejouravantsa liberation, ce quiprolongera sonséjour...Evidemment SydBarettet RockyErickson ontmaintenant de la compagnie dansles limbesdesirrécupérables absents... Sonmanager JeffTartakotf m'aécritpourme direqu'enmarsdernier(1990, ndlr)il étaitretourné surscèneà Austinaprèsdeuxannéessansconcerts. D'aprèsluitoutva bienmaintenant. Mais possibte ll me paraîtêtrele meilleurintroduction iusqu'àquand? Sondisque1990estdisponible. : d'excellentes pourla première chansons fois enregistré et collaboration intéressant ^Et Shelley,Jad Fair et Kramer)qui (t((l.ùùi t , / l\Lr?Fr il txt Ht\L accentuent avecdiscrétionle monde Ëit LVTBY MoV€ Hrl/ r I Oâr'/rt\- .r.*personnel du chanteurle plustorturéde AY? tiÀ ces dernier temps. Vous pourrez tiilv...t ro rencontrer de bonnespreuvesde ses psychodrames intenses dansdeslitres commeFuneralHome,DevilTown, Tears,StupidTears,SpiritWortdRising, Don'tPlayCardsWithSatanou Some LastA LongTime.Cettemusiquen'est pascommodeni confortable maisd'une sensibilité très spécialequi envoûte lentement et inexorablement. Pource qui est de ses premières cassettes, mieux JtiJ'f ârl t rollr L !frr! rl't rtt i vautavertirquela qualitésonoreesttrès r C C.âa:-ilN rvt C ltlÈ\t mince mais leur contenurattrape ta d\ amplement ce désavantage. Ce sonten !'i7'-*,vA fait des reproductions domestiques privées d'expression commela douleuret le désespoir.

,.b

iË:*"'':

V{t rr q Mélancolie magnét,ique

lunatique

sur

rdl

support

rt

: une de ses

chansons en parle. rTu trreux écouter ces chansons, prendre Y plaisir et ensuite paft,ir. Mais 1rcur noi Je devrais

pas facile,

ça n'est vivre

toujourst

avec pour .

1 ' V É .< r c r ï c - \ €t .

-\

tlt

t.. r rîï r.

f rtrr'61*,


T:,

f.5 r H C

g*L

I

-

!--

> r At-

.-,

..L.K: oN V F,htf F €gÂua nv t1ar Iqqo

-

/l{t \ €neggocr!

t f i

ea r.}r

y,

..

L ET'5

Go 6e1

P ,â zA l


onrviTou J DftwrCL 'Je croisquej'ai unepetitetendance versI'excessif, maisc'est comme vousêtesunmaniacodépressif." çalorsque ('Keep Punching Joe'Daniel 1983) Un desplusexcessif et desplusintrigant disquedu catalogue quelcatalogue ShimmyDisc- en fait de n'importe récent- quoiquetrès différent du tintamarre de B.A.L.L. et de l'étrangeté de Bongwater-, estle Lp '1990'deDanielJohnston sortiau débutde1990maisen réatité enregistré en 1988.Surla pochette unvisagegentiietbourruvousfixedu regard. Vêtu d'unsweetshirt à l'apparence d'unecamisole de force,sondoigtpointé quelconque éloquemment sur unepeinture représentant unepouced'arbre venantd'éclore dansun paysage ravagé.La silhouette s'appelle Daniel, la peinture (Hope). I'espoir A I'intérieur du disquese trouveunecollection effrayante desonet devisionissued'unesprittourmenté. L'humour noiret la furiemoralesontjuxtaposé dansdeschansons donnantuneperspective du mondevu au traversd'unevitrefêlé." Bonsangoù est ce typer, ,r p'gs u vousvousêtesdemandé. vient-il Nevousposezpluslaquestion. Enïe 1980et 1985,époquede ses20 ans,Danielétaitinstallé /// dansle soussolde chezsesparents ( prèsde chester à Nervcumberland envirginiede I'ouest) oùil écrivait joué deschansons et de tamusique. lt a toutenregistré surbandedansuneradiocradoet lesrésultats sontsortiplus { tarddanslesannée80 surstressRecords commesériede g cassettes de LO-Fl'maisfascinante ( deuxd'entreellessontsortiesen Lp chez Homestead a connaître Danielparseschansons, ). Quandon apprend il semblequ'ilai travailléparà-coupdansdesjobssansavenir- dansdesbars,dansuneratfinerie de pét'ole,dansdes MacDonaldsmaissa vraivie se passaitdanssonsous-sol, essayant de s'accorder avscle mondeet d'y trouversa place.Comment celas'estproduit, il nousleditavecunebrusquerie caractéristique : 'Au lycée,j'aiperdumatête je nesaispaspourquoi, c'estunechoseterrible depuis cejourlà c'esttellement ditficile d'essayer deretrouver la raisondansmonétatd'æufbrouillé'

\r

7/

'j 2

s

rombantrarement danst'auto-apitoyement avegsesrr:;ir::ri:;i3ro, Danietsembteêtrepréoccupé partiedesacondition detirerle meilleur mentale ultérieur à sadépression nerveuse et il estmêmeheureux d'enfaireune blague('l lostmy mind'1982, se rapporte à sa tentation de retrouver I'eponyme'gentil petitefripouille" auxobjets - T'aimecomprendre trouvés! ). C'étaitunesortede thérapie / c'estla chosela ptusùine {ue je fais"dit-it.parfois ça - etc'estunejoiedeI'entendre marche quandcelamarche: 'Lesoleilbrille surmoi etje sensqueje lemérite." ('ThesunShines DownOnire', 1gg2) Leplussouvent pas: ça nemarche 'Lesondesoiseaux quichantent peudérangeant, estquelque quandvoussavezquevousnele méritez pas' ('MyYorkis Heavy', 1992) et Daniel sombre encore et encore ensedemandant.quand celavafinir". Sestroublessontdansde nombreux domaines. ll passebeaucoup de tempsà s'attrister surla dfuénérescence moraledu mondemoderne- il y a des chansons il y a des tiradescontrel'alcoolisme

man');'jeG-ffi;

avecHt-Fi


D,A PESr A fv\ANo85655e bYJonSmclc' lesplaisirs de la chair('Pre-maritial sex',il estcontre); ('Peace et contrele matérialisme andtranquility' et 'Bigbisiness monkey'). Maintenant, danslesmainsdequelque retro-Baptiste dusud,untelpuritanisme seraituneotfense. Maisavec Daniel c'estdifférent. D'unepartseschansons sonttrèsdrôles- Ellessechantent au rythme d'unemarche militiaire vive, sedélectant denotredamnation. 'Noussommes le monde, leméchant monde, marchant versI'enfer. noussavons cequenousfaisons nousmarchons versI'enfer... Un,deux,trois,quatre, Un,deux,trois.' ('Wicked world'1982) partDaniel, D'autre commeI'ensemble d'entre nous,est loind'atteindre prennent pourde cequelesChrétiens la perfection. C'estuncroyant,maisil estconfuset inorthodoxe danssescroyances. Enplussonpointde vu n'estpas - émotion -, maisplus celuide la chairemaisceluidu caniveau. Nousavonsaffaireici à de la culpabilité universelle pour qui complexe chezunêtre la vieestunelutteconstante entrele bienet le malavecsoncorpscommechamps de bataille sur lequellesdiablotins pourI'intérêt s'amusent. L'expiation quiest moinspurquelascif,est au sexeopposé, présent souvent dansseschansons. Maisvousvoulais desjeuxde motssales?Daniellesa ( 'Wicked Will'1980).De I'humour dechiottes? ('Urge' 1980). passurDaniel. Dublasphème? Necomptez Çaaussiet avecdeseffetssonores

'Je croisqueplusj'essaye de vivreunemeilleure vie, plusmesorgasmes serontmeilleurs." ( 'ghostof ourlove'1985) Est-cequ'il est malheureux? Vous le pensezbien maisil ne peutpas s'en empêcher. Danieldérangeet c'estinnéen lui. Souvent,par exemple,lorsqu'ilfaisaitsa musiquesa mère, Mabel,I'interrompait depuisle hautdes escalierset g r o n d a i ts o n g a r ç o n ,q u i s ' e n f e r m a i te, t l u i reprochaitd'êtrefeignant,de ne pas avoirde fierté ou simplement d'être'ungrosminable' ainsiquede lui feindrele cæur. Est-ceque Dannyse repent? Probablement, bienque cela ne I'empêche pas de mettreen musiquecertainesde ces mémorables ('Andyouloveif 'Mabel'sgrieviences' engueulades 1 9 8 2 )o u d ' e n r e g i s t r eurn e c h a n s o n' M y M a ' s Y e l l i n ga t m e ' s u r u n a r r i è r ef o n d d ' i n j u r e s maternelles. Bien plus attrayante(et moinsvoyeur p o u r s o n p u b l i c )s o n t l e s i m a g e sd e s a v i e é m e r g e n t d e b e a u c o u p d e c h a n s o n s .L a d e s c r i p t i o nd e l a p e t i t e v i l l e a m é r i c a i n e( l a bibliothèque, la pizzeria)et des humitiations que notrehérosy a subi sont émouvantes(et nous rappelleBostonGodhead,JonathanRichman); maisces descriptions sont moinsfréquenteset moinsfortesque lesvisionsbrouillés et surréalistes de son monde imaginaire et de ses personnages/alter-ego qui peupleson imaginaires

/ l1',

^Eoà

arml


univers.' Sidthehyperactive ghost,Joetheboxeravecsoncrânescié,unegrenouille kid,Casper thefriendly auxyeux exorbitants etc... Cequ'ily a de mieux, cspendant, sontleschansons oscillant dangereusement entrele poignant et le violent surlethèmed'unamourperduémanant danstoutesonæuvrejusqu'àprésent. Etje veuxdire'unamou/:toutes ceschansons semble se rapporter à unejeunefille.'Jemete{ongtemps à guérif,explique Daniel('Blueclouds'1992). Assurément il a malà soncæur.Maisil n'estpashypersensible qui estparfois ou larmoyant. Malgréla douleur, terriblement réelle,le côtéespiègle de Danielne peuts'empêcher de voirde I'espoir. Sa sourcede réconfort estqu'un jourlaieunefille,qu'ila perdudanslesannées 70,devratoutsimplement s'occuper delui,luibrosser lescheveux... et lui ouvrirlesyeux.C'estcela.ElleI'aquittépourI'entrepreneur despompes funèbres ducoin('MybabyCaresfortheDead'). CecibiensÛrajouteunenouvelle et délicieuse touchede signification auxemportements habituels desangoisses adolescentes tel 'L'unique façonpourqu'ellenousregarde, c'estde mourir'qui émergent ailleurs(? Man Obsessed'1982). La seulenoteinquiétante estque Danielest peut-être sérieux.Maisde toutefaçon,dansce cas,le garçon paslafilleet legarçon n'obtient doitrésoudre leprobtème: T'aijoué,maisj'airatél'examen, sije nepeut-être unamant, alorsje seraiunemmerdeur' ('Respect 1980) paroles des omniprésente danssacréation de 1gB0à 1gBS. Toutcelaestchantéd'unevoierauque, aiguë,vacillante pureet simple. et monocorde, torturéparl'émotion ll estsincère et le ressentez vous?Certiain disentquecetfaçonde chanter leurrappellent BobDylan.Moijenesuispas pasautantet n'estpasaussimanipulateur d'accord. Danielnes'yconnait quoiqu'ily ai quelque choseencommun dans le nasillement ducampagnard queDylana prisquandil avait19anset lyriquement américain moyen danssatendance à personne. chanterà la troisième Je suiségalement sûr quele titre'JustLikea Window' de 1985n'estpasune (etnotezbienà quelpointlestitresdespremier coincidence personne enregistrements rappellent d'autrequele lugubre parlede NeilYoung. LennyCohen). D'autre Je nesuispasd'accord nonplus(bienqu'iiy ai plusqu'uneiessembiance passagère entrelesairsde 'Surelyyoucan'tworkall night'de Danielet le 'Lovein mind'de Neil).Lavoixde Louden Wainwright lll estla voiequis'approche le plusdecellede Daniel. Cherchez danslesdeuxpremiers Lpde Louden un queseulDanielà surpassé. tempérament jouébeaucoup Louden a piano, de ballade au Daniel le fait ll aussi. touche également au 'showtime'des années1940,à la pop1950aussibienqu'auR'n'Bet au ragtime; il joueen raclant sa guitareacoustique, et de tempsen temps,trpe surun orguebonmarché chipéà sonneveu.Quelque foisil chante a cappella. MaisDanielsembleplusa I'aisedansseschansons en interprétant desballades semblable à cel6queles folkeux desannées 60 ontproduit et où I'auteur compositeur s'accompagne surunpianobonmarché. Lorsque y Dâniel parvient lescordesde sonpianovibrent et voustouchent au cæurcommele carillon descloches du mariage de votre sceur. Lorsqu'il a finid'enregistrer en 1983,yipjump Ô I : ,J'aichassé music', C H nnnf'ot" il semblait avoiraccepté sacondition: les O V ( ' n - -w €t 6 r - r - r démons de ma tête, avec plein o A u Q un orgue et un crayon de TH t w plomb'dit-il('SonyEntertainef). Sa musique étaitptusgaie, lesparolesplusdétaché et allégorique. Et it a dévetoppé une perspective pluslarge.'ToutestplusgrandauTexasvousle savez'se réjouieDanieldansla première lignedesachanson ('ChordOrganBlues'),commesi il venait d'ouverture seulement de découvrir le mondeau delàde la portede son sous-sol. Leschansons qu'elles et lesémotions témoignent -il y a même ontuntonplusgénéral et moinscatastrophique unechansonexubérante à la gloiredesBeailes-et, en tiant quetel,ellesdemandent a êtreprotégé: Lespastels 'Speeding reprennent Motorcycle'; combien de tempsavant que les BMXBanditsfassent'l livefor love'?Toutcela -Danigl, semble trèsprometteur enfin,s'échappe de sacage problèmes quelques à années;il apprend a vivreavecsès ennuis,a joueradroitement aveceux,à êtrecréatif.Et son optimisme nouvellement retrouvéinspirepeut-être les meilleurs lignesqu'ilait jamaisécrit:'Nousn'avonspas besoinde raison, pasbesoinde logique, et nousn'avons parcequenousressentons leschoseset nousen sommes bigrement fief (Spe€ding Motorcycle'). eueilebeilemaxime. --l Celavousdonneenviedesortirpouramorcer unmouvement quelque de masse ou chose. \ On sentquele docteur de Daniel, si ce n'estsa mère,pourrais approuver'Yip Jump'.Maisenfindecompte, il


manque encorede stabilité. La douleurde Danielcontinue à suinterà traverslesfêlures.MêmeTheSpeeding Motorcycle (l'image parfaite quifilleà toutevitesse), ducceurde Daniel avec unsubtilechangement de tempo,calede peuret dedoutearrânt la fin de sa course.ll en va de mêmede la sortiedesdeuxou qui ontsuivit-l'ambition troiscassettes est présente, maisles chansons continues à se fragmenter le longde la failledes pulsions puis destructives de Daniel.ll plongéet replongé... remonté versle modeste triomphe de'Continued Story'.Cette dernièreest un ensemblede chansonsrelativement sophistiquées, enregistré dansun petitstudioavecun orchestre defondfihe Texaslnstruments). C'estdu rocksimplet, à la Half Japanese, avecune pointede R'n'Bet un soupçonde psychédélisme. C'étaitla sortiede sa dernière cassette et (à moinsquele récentdépartde GerardCosloydu labelnechange la situation) elledevraitêtrerééditésousformede Lp chez Homestead. Ladiffusion descassette de chezStressluia valuune attentiongrandissantea la fin des 80's, abgutissanta I'otfre d'enregistrement d'unLp pourShimmyDisc,ce quiexpliquedans quellecirconstance Danielse trouvaità NewYorken avril1988.ll a donnerdes concert,il a rencontrédes admirateurs tel que Jad Fairou SonicYouth,il a aboutichezSteveShelley,il a contribué, en jouantdu pianoet en chantiant, au Lp de MoeTucker,et il a trouvéle tempsd'enregistrerun certainnombrede chansons chezNoiseavecKramerpourle Lp qui devaitêtre'1990'.L'idée de Danielétaitde faireun albumde gospelsur un ton narratif, maisavantqu'ilne soit fini il a tout plaqué-'DuCBGBsjusqu'a

q

J9-,;J \ox'J't"

Bellvue en 24 heures' commeI'explique JeffTartakoven laissant à Kramerle soinde terminer le disqueà sa guise. Heureusement, le producteur pasau pianogothique a eu la mainlégere,netouchant pour et a la guitarerêcheexcepté les sonsdiscordant occasionnels et opportun du feedback; et le résultatest un chef-d'æuvre du fondamentalisme de I'ancien testament danssa rigiditéet sonépouvante. Cetensemble stridentet destructif est relevépardessorties 'Don'tPlayCardswithSatan'('il te distribuera -parexemplesonavisà la prudence d'humour caractéristique une mauvaise phrases donne') et des de'Funeral Home'à la foismorbides et hilæes comme'Je mesuisprocuré uncercueil toutétincelant et noir/J'iraisà I'enterrement jamais'qu'ilse délecteà fairechanterparsonpublic et je n'enreviendrais y Hoboken. d ll a deuxchansons quitémoignent de la puissance salvatrice de I'amour, mémesi il n'estpaspartagé, ('SomeThingsLasta LongTime'dontlesparoles sontde JadFairet'TrueLoveWillFindYouin the End')dontles jamaisécritet qui débordent accordssontles plusplaintifs de la sagesse quelesbonnes simpleet résignéaffirmant chosesnesontjamaissimples. Maisle ùrèmedominant, unefoisde plus,estceluide la lutteentrele bienet le mal. Cependant, a ce moment, cethèmea quittéI'univers spirituel deDanielpourseprojeter rageusement surle monderéel: descrisdebataille apocalyptique, lefeuet lesoufretombesurlesétatduSud,leshordescrasseuses desEnfers tiennent 'J'étaisà Abbelene/ les U.S.A.dansleurgriffes!Voustremblerez commeI'entonne un Danieldidactique: le Diable possède leTexas'('Spirit WorldRising'). Etcen'estqu'undébut-jevouslaisseimaginer cequiailendNewyorkdépravé avantquela SainteCavalerie arrive.PoursonpropreSalut,Danielse prosteme devantun dieuvengeur et implàre le pouravoirsuccombé Pardon auxvicesdece monde et pouravoir'tenu la maindeSatan'en apparaissant sur MTV. Sur uneautre,( continue a vivre'Gareless Soul')Daniels'effondre, et pleure, au milieude sa chanson alorsqu'ilavertises pécheur d'auditeurs de'sepréparer à rencontrer votreDieu'aujugement final.Celadevientassezeffrayant et dangereux; et réûospectivement ce n'étaitquetroprévélateur decequiallaitvenir.... EnAoût1988,Daniela prisunbuspourrentrer chezluienVirginie deI'Ouest aprèsavoirterminer le Lpfaiten collaboration avecJadFair,dansla maisonde ce dernier,dansMaryland. ll estdescendu de I'autobus a Chester ma6 n'estpasrentréchezlui.Apparemment, au lieude cela,il a passéla nuità enerdansles ruesdansun étatdépressif avantd'êtreaperçuà 7 heuresdu matinen trainde fairedu vacarme devantun immeuble. Unevieillefemmede 68ans estalléà la fenêtreet luia dit de se taire.SelonDaniel,convaincu qu'elleétaitpossédé parle Diable,il essayad'allerà sonsecours. Selonlesconclusions d'ungrandjury,Johnston s'apprêtait à entrerdansle bâtiment et a enfoncer à coup de piedla portede cettedamequivivaitau premier étage.Detoutefaçon,la retraitéterrifiésejetaparla fenêtreet se brisalesdeuxjambes.Aprèsavoircomparu devantle tribunalcivilde Hancock pendant et ærèsavoirsê1ouiné 7 mois dansun hôpitalpublique de l'étatde Virginie, Danielfut relâché et a étéplacéen gardechezsespaientstouten lui ordonnant desuivreuntraitement antidépressif trèsstrict.


' ) 4 (r

\4\----_ -7) ,

' Vlhl

?JJ :i,*

fu1'.\ yov,cc \

I

c.gyc.'"| Ê,tu ! / arnVlS9

Au débutde 1990,Danielsembléunefoisde plus (????l-Ona ditqu'ilavaitabandonné, débarrassé desesDémons. sonambition pourla résolution deieunesse décrire2000chansons plusadut{e d'enregistrer 1000Lp.L'undeceuxci,'1990'setrouvait déjàdanslesmagasins ôurun labelinattendu. Puis,en févrieril fit uneapparition téléphonique turbulente mêmebizarredans l'émission'Live MusicFaucet(surla radioWFMUdeNewyork)-yo La Tengoétaitdansle studiopourfairela musique de irois chansonsque Daniel,à la maisonen Virginiede l'ouest,a chanté

avecpassion. Un mariage réaliséparAT&T!(il mesembleme queJaggeret Bowieétaitcenséfairequetque rappeler chosede

pourLiveAid maisne savaientpascomments'y prendre, semblable

ce qui doitprouverquelquechose).Tartakov fut immédiatement \-^_-/.t par contacté maisons deux ( de disque désireuses de publieren >' r Jl l ^/" 1| ^ h g,/ singlelecloudecetévénement, ( uneversionsurvoltéde'speeding /l \N I L:... \ )VJ t ' qlr Motorcycle'. Motorcycle'. En faitde compte comotele 14 mars, mars.Danielse trouvait / ,l tl\ï\) AA, /, . ( t l*'4 trouvaità /*4 Musicet MediaConference. VAlq. AustinTexaspourSouthbySouthwest \'1',lAyr ll a faitdeuxapparitions dansunmagasin dedisquequiétaitbondé [f['U(flr rNN \ quiavaitconfiance proclamant et qu'aprésentil avaitjeté lui, en en ses'WorriedShoes'et en dévoilant unesuperbenouvelle chansons appelé'LoveElie',qui vousramollilesgenouxet vousfaittournerla tête,rappelant I'innocence desannées50 et venantdirectement du répertoire de BuddyHolly(Bien quelorsque c'estDanielquichante'Nepeuxtu voirBaby/Jesuissimplement fou',celavousarrêteet vousiaitreneàni4. ll a signédesautographe, il a dessiné desgrenouilles, desboxeret desCaspersursesalbums(uneexposition deson arta étéorganisé à L.A.),avantdedonnerunpeuplustiard,cejourlà,cequeTartakov a estiméêtre'le succèsdesavie' pourla remisedesoscarde la musique au Palmer Auditorium du 'AustinChronicle'. queDaniel Le plusgrospublique 'Gasper n'estjamaiseu accueilli sonsetavecravissement: theFriendly Ghostjouéen amusement (encontraste avecla ,Do version sombre et suicidaire entendu a NewYorken 1988)a conquis lasalle;tandisqu'unenouvelle chanson appelé YouReallyLoveMe?'a suscitédescrisde'Yes'quivenaitdu fonddu cæurde quelques auditrices. Sespiemières apparitions en concert en 2 ansfurentuntriomphe; enfinnotretristeamuseur semblait avoirreprisdu poilde la bête. Maisce n'étaitpaslecas.Le17marsDanielretournait enVirginie de I'ouest dansunpetitavionfiOteparsonpapa,Bill (unvétéran de I'armée guerremondiale), de I'airde la seconde perdit maisI'avion de la puissance. Aprèsunatteriissage forcédansunchampde I'Arkensas ilsse retrouvèrent contusionné et secoué,maisen vie.Johnston père,s'enestgorti physiquement le plusmalmaisil a purapidement rentrer chezlui.Daniela eu9 pointsdesuturea la tête,maisselonles diresde Tartakov il soutfrais aussid'un'sérieuxtraumatisme. quedansle but d'augmenter ll est possi'bte ses performances d'Austin, Danieln'aipasprissesmédicament celaamplifiant lesséqueites de I'accident et coimpliquant sa sortiede I'hôpital. Detoutefaçonil étaitconfinéà I'hôpital de Jefferson et parla suitede LitileRock.La Oonne nouveile estquela mamande Danielditqu'ilaimeI'hôpital où il se trouve; d'autrenouvelles qu'ilsoittombéamoureux veulent d'uneinfirmière.

$Yi'J

$,d

Toutcommeaprèslesautrescrashsdontil a soutfert, Danielse remet.lrrépressible.

useoEe4ru?t Song of Patn(1980)k7. MoreSongof Patn(tg8l) k7. The What of Whom (1982)k7. Don't be Scared(1982)k7. Ylp/JumpMustc (1989)CD,k7, ggt. Hl, How Are you (1989)k7, g3t. RetlredBoxer(19S4)k7. Respecr(1985)k7. ContlnuedStory (1985)CD,k7,33t. La versionCD inclueHl, How Are you. SXSW(1990)concertdu PalmerAuditorium. Lost Recordtng| & il (1989)2 k7. k7 chezStressRecords.CD,33chezhomestead Rcd.

JaOfatia DanlelJohnston (50 skiilionsWattsrecords) 33t,.CD,k7. Jad Falr (SeminatTwang) 4St,CD,2 chansons. Blg Blg Wortd (SeminatTwang) 4St,CD. Laurle (SeminatTwang)45t. SpeedlngMotorcycle (S.O.L)45t. Versionen duo avec Yo La Tengo. MoeTucker'LifeIn ExilAfterAbdiction, (S0skiilions Wattsrecords)CD,3gt,k7. 1 Chanson. 1990(ShimmyDisc)CD,3gt,k7. Artlstlc Vtce (ShimmyDisc)CD,O3t,k7. The MonsterInstdeMe (SeminatTwang) 45t.


bientôt 44 ans et mon hisûoirecommerrceil y a I'ai llongæmps dansun bled qui s'appelle Saint Claire à de Villerupt en Meurttre et Moselle qui était à Ycôté l'époqueun desfleuronsde la sidérurgieLorraine et qui depuis n'estpts rien. CommeI'usinefermaitet qu'elle ne voulaitpas de moi, mais qu'elle soit rassuréje ne voulais pas d'elle non plus,j'ai fait desétudes.J'ai quittéVillerupt vers l8 ou 19ans et depuisje n'y suis jamais retourné. Au fait je m'appelle Hervé Baruléadit Baru et il y a relativementpeu de temps,une dizaine d'année(autour de mes 35 ans)j'ai décidéde faire de la bandede.ssinée et du coup j'ai appris à dessinerde la même façon que j'ai appris à faire du sport pour êre professeurde gym. D'une manièregénéralepour me présenærje dis toujours que j'étais nul en dessinet que j'ai séchétous mes cours d'éducationphysiqueau moins jusqu'en ærminaleet je suis

d'abord devenuprofesseurd'éducationphysiquepuis auteurde bandedessinée.

I'ai lu qu'au debut des années1970 vousparticipiez à Nancy à un mouvementassezproche de la bandedessinée... Assezproche de la bân& de,ssinée je ne sais pas... Non, pas vraimentproche.Je faisais déjà des bandesdessinées,c'est l'époque où j'ai commerrcé,où j'ai appris à faire de la bande dessinée.Nous avions formé un journal qui s'appelleLe


Téméraire Téméraireavec avecune unebande bandede de copains. copains.IlIl faut faut bien bien le le dire, dire, ilil était était dans dansla la lignée lignée de de Charlie Charlie Hebdo, Hebdo,avec le le avec ton, ton, le le côté côté joumal on revendicateur militânt revendicateuret et militant militant de HeMo. de Charlie CharlieHebdo. Hebdo.Ce Cejoumal I'a on I'a |rumal porté portéavec avecles lescopains &,1974 copains& 1974iàà 1979, & 1974 1979,avec qui lædran avecDaniel DanielLedran Ledranqui est maintenantmon estmaintenant mon coloriste, qui tient coloriste,avec avecJacques JacquesPierre Pierrequi le tient le magasin magasinde de bande bandedessinée dessinéeLa La Parenthèse Parenthèseàà Nancy Nancy et et avec avec Daniel qui est DanielBenoît Benoîtqui principalacæur estdevenu devenule le principal acteur acteurde dela la cuvette cuvetteàà Nancy. Nancy. On presque 30 fait presque On aa fait nu numéros 30 numéros j'ai participe Effectivement participé Effectivementsi participeàà quelque quelque si j'ai d aannnnééeess70 dans daannsslles leess années 7700 cc'est c''eesstt ça, c''eesstt cce cee ççaa,, cc'est j'appellerai j'appellerai j'appellerailes années milianes. militanæs. lesannées années milianes.

C'était C'était autant C'était autant pourfaire autantpour de la la ba ba faire de dessinée dessinée quepour pour critiquer critiquer dessinéeque qui se critiquer ce passai ce qui sepassai autour autourde devous vous?? joumalcomme Oui, Oui,c'est c'estça" C'étaitun di unjoumal commeon ondisai disai ça. ça.C'était àà l'époque l'époquede de contre contreinformation. information.On On essa essa d'installer pouvoirsrégionaux d'installer des descontre contrepouvoirs régionaux mel.tre mettre peule doigt mel.treun vicissinrdes un peu le doigt de doigt sur lesvicissiûrdes vicissiûrdes surles de vie vie mais locale maisde nationale de la la vie vie locale pasnationale localepas nationalecom com pouvait pouvaitle HeMo. le faire faireCharlie CharlieHebdo. Hebdo.En éait Enfait fait on onétait étaitun un Charlie CharlieHebdo Hebdorégional, lffiain. régional,lonain. lonain.

Apparemment vous Apparemmentvaus vausséchiez dcssin séchiezvos voscours coursde de dessin dessindonc donc yous yousne y pm quand très nedeviez pas être attiré Il qtand deviezpas êtretrès par ça. a trèsattiré y même attirépar quand a même ça.Il ça.Il bienfallu bienfallu rencontre bande pour dessinée avec Ia bienfallu une rencontreayec unerencontre vous ayecla la bande bandedcsshée pourque dessinée quevous vous ayez ayezenvi envid'enfaire pour créer d'enfaire et etpour créerunjournal... unjournal... journal ce Le Le journal passeulement n'était pas ce n'était pour faire seulementpour faire de la bande de la bande journalisme dessinée, parce journalisme du pour faire dessinée,c'était c'était pour faire du parceque queI'on I'on pensait pensait l'époque pensaitqu'à suffisait qu'àl'époque vouloir l'époqueilil suffisait quelqræ suffisaitde vouloirfaire quelquechose devouloir fairequelque chose pour pour pouvoir pouvoir le je pense le faire; faire; moi penseque wai moi je queça rcste ûor$ours restÊtoujours toujoursvrai wai çarestÊ mais pensait avait maison pensaitpas autant nepensait pasqu'il qu'il yy avait de travail, mais onne autant travail, enfin avaitautantde travail,maisenfin bref moment la même bref de dela mêmemanière j'ai voulu vqrlu manièreun un momenf momenfdonné donnéj'ai voulu faire faire de de la pourquoi pourquoi dessinée, la bande je crois bandedessinée, pourquoi??je tout dessinée, simplement simplement crois tout simplementparce parce que j'ai eu quej'ai rme rès impctante euune unerencontre rencontrefès de fès imporfante imporfantedans dansma mavie, vie, celle celle& de Reiser. Reiser. physiquement mais physiquement Reiser.Pas disons Pasphysiquement Reiser. de dessirrs Reiser. maisdisons disonsles lesdessins dessinsde Reiser.Je Je me <<Bon <BonDieu mesuis suisdit dit <Bon Dieu si hisoires si avec avecdu du dessin, dessin,avec avecdes histoircson deshistoircs on peut peutparler parlerde époqræ parle de son sonépoque époquecomme padeilil faut commelui lui en enpade faut vraiment vraiment j'essaye que joumal j'essayed'en En faisant quej'essaye faire>. joumalje je cherchais d'en faire>>. faire>>. En faisant faisantle cherchais le joumal cherchaisun un peu peumon j'ai essayé écriture, d'écrire essayé monécriture, articles, écriture,j'ai choses essayéd'écrire d'écriredes desarticles, articles,des deschoses choses comme c'étzit je top commeça, pastrop c'étzitpas tout doucement je me tropmon montruc. truc.Et Et ûout ûoutdoucement doucement me ça,c'élait suis j'étais parce dessin certainement suismis mis au au dessin puiscerlainement dessinet j'étais très et puis parceque cerlainement quej'étais très motivé, motivé, n'avais je n'avais motivé,tout queje appris tout ce j'ai appris appris ce que pasappris n'avaispas apprisj'ai apprisàà le le contoumer contourner contoumerdonc doncàà résoudre résoudremes mesdifficultés pour pouvoir difficultés pour pouvoir dire dire tout je voulais queje tout ce ceque voulaisdire j'ai attrapé acraÉ dire et etce faisantj'ai cefaisant attrapéun qui unstyle stylequi

propre.Recevoir m'est m'estpropre. Recevoiren 1985I'Alfred I'Alfred Espoir en 1985 Espoirvoulais voulaisdire, dire, j'avais décidé pour pour moi, je ne quelonque moi, que lonque j'avais faire ça décidéde defaire nem'étais m'étais çaje j'avais j'avaiseu pas planté, pasplanté, planté,j'avais raison. raison. euraison.

Et Et vingt après, lorsque vingt ans ansaprès, voyez après,lorsque lorsquevous vousvoyez voyezla société la société société actuelle actuclle recomtnencer actuellevous cvez vous6)ez recomtnencer cvezenie enie de derecomtnencer aventure une comrne uneaventure aventurecomme comrne yous youspensez celle pensezque ci, vous celle ci, quevous vous réellement avez quelque attez réellement servi avezrêellement quelque semi serviàà quelque qu'il qu'ilfaudrait chose chose encore choseou ou qu'il encore faudrait faudraitencore contiuær contirurcr contiuærlongtemps ?? longtemps pensepas pasque queI'on Je nepense Jene I'on ai aiservi servi je ne quelquechose, àà quelque pas chose,je necrois croispas qu'avec journal on qu'avecun puisse unjournal on puisse peut€fte refaire peut€fte refaire le le monde mondemais maispeutêûe que l'on queI'on servi l'on aa servi entre servide delien lien entre entre pensaient, tous gensqui ûous qui quipensaient, pensaient, tousles lesgens qui essayaient essayaient remuer, essayaientde qui de remuer, remuer, qui réfléchissaient réfléchissaientsur sur surla laculture, culture,su sur je je l'état société... la sociéé... l'état de la et de société...et crois crois qu'à qu'à moment qu'à un donné momentdonné un moment donnéon on aa participé participéàà ce mouvement ce mouvementlà, là, petite comme comme petitechose chose commeune unepetiûe chosemais mais quand quandmême je regrette chose importante, mêmeune regretæ unechose queje choseimportante, importante,et c'est etce ceque regretæc'est c'est que je queI'on plusl'équivalent I'on n'est n'estplus je Effectivement l'équivalentmaintenant. maintenant. Effectivement pense penseque société, elle, quela changé, elle la société, paschangé, elle empiré, a même société,elle, elle,n'a n'apas changé,elle a mêmeempiré, empiré, notamment au au niveau niveaudes desrapports rapportssociaux notammentet sociauxnotâmment et des desinjustices injustices sociales m'étonne socialeset queça révolte m'étonneque et ça pasplus ne suscite plusde suscitepas révolte derévolûe çam'élonne çane que que queça. La révolæ que suscite, qui La m'inquiètre, et c'est révolæ ce m'inquiète, qui suscite, et c'est ce m'inquiètre, ça ça. ça jusqu'au-boutisme, jusqu'au-boutisme, elle immédiatement jusqu'au-boutisme, elle est immédiatement c'est estimmédiatement c'est c'estàà dire direàà la la limite limite magasin, fouûe déglinguer limitedéglinguer déglinguerun bagnole magasin,foutre bagnole unmagasin, fouûele c,est le feu feuààdes desbagnolec'est c,est le partir pointultime ultime discussion lepoint plusde ultimeilil n'y n'y aaplus ààpartir partirde dediscussion discussion là.IlIl n'y delà. n'y aa plus juste plusde justeun d'idée, demouvement mouvement constat constat. d'idée,ilil yy aajusæ .. un un constat... un constat qui peur. qui ma je crois peur.je désespéré mafoi foi fait fait peur.F qu'il yy un croisqu'il dans uncôté côtédésespûé désespéré dansles les révoltes révoltesde queI'on de ce ceque I'on appelle déjà...les appelleles... les...comment commentdéjà...les machins, rouve machins,les lesbanlieues. banlieues.Je Je trouve rouve ça horrible I'exploitation I'exploitation ça horrible médiatique wai médiatiquequi qui en enai ai faite. faite.IlIl yy aa un problèmeet wai problème unvrai eton onest esten en train rain fahiqrær toutes trainde dele lefabriquer fabriquerde pièces. detouæs toutespièces.

fe l'empire qu'on I'empire fe crois crois aussi aussiqu'on l'empirecar car lorsque lorsquel'on l'on voit voit la la cavalcade passé cat'alcade je récemment s'est qui s'est cavalcadequi passérécemmcnt je ne avec s'estpassé récemment plusoù, ne sais saisplus où,ovec avec des réponse gouvernementale seule quela desflics, flics, et que la seule réponsegouvernementale gouvernementale seuleréponse soit flics, et soit d'envoyer d'envoyer campagnies l'été, de d'envoyersix trouve sixcompagnies campagnies je trouve pour l'été, de CRS CRSpour l'été,je trouveça çs çs aberrant. aberrant.Enfait cherché auctrne solution aberrant.En Enfait ils n'ont n'ont clrcrcM cherchéaucune auctrnesolutionface solutionface ce fait ils face àà ce problème, problème, qu'ils touvent ààfaire, problème,tout aujourd'hui, qu'ils touvent toutce cequ'ils c'est touvent àfaire, aujourd'hui,c'est c'est faire, aujourd'hui, d' d'envoyer policier... envoyerdes despolicier...


Je crois que si j'avais eu 20 ans de moins j'aurai dit la même chosemais maintenantje pensequ'il n'y a malheureusement pas autre chose à faire sauf à tout laissé brûler. C'est pas maintenantque I'on va touver des soluti.ons,c'est pas en six' mois, c'est un Eavail tellement long que pour I'instant il faut essayerde minimiser les dégâtset malheureuement,je dit bien malheureusement,comment voulez faire autrementque d'envoyer des flics c'est à dire des gensqui vont êEe là pour essayerde calmer les ctnses, pour faire une sorte de pression sociale.Quandj'étais môme, quandje faisaitûte connerieil y

avait un adulæqui passaitet qui me mettait une tarte dans la gueule, que se soit mon père ou pas mon Êre. Il y avait une espècede contrôle social. Disons que les adulteset les gensen généralse mêlaientde la vie de la société,ils intervenaienten lout cas,alors que maintenantil y a desgensqui laissentvioler des fille,s par une bandede salopardsdans le méûo et qui ne bougent pas. Notre société c'es[ ça, c'est une espèce d'individualisme forcenéqui va jusqu'à la non interventionet à la lâchetéau plan desvaleursque I'on peut défendre.

Avecun de vosalbwn,Cours C-amarade , qui pow nni est un de vos meilleurs vousdéveloppiezlargementcette crilique surnotreépoquc... Tout a fait. C'est pour ça que je dis que c'est une phase importante, parce qu'un individu même quand il vieilli, il apprend à composer avec la société parce qu'il va vite se rendrecomptequ'à lui tout seul il ne peut pas la changermais comme avec ce.iournal j'avais appris à communiqueravec les aures en dessinantje n'est fait qræprolongerça. Et à la limite je penseque depuisquej'ai commencéà avoir desidéesquand j'avais 15 ou 16 ans,j'ai le sentiment,en zigzaguantparceque la vie ce n'est pas une ligne droite, de rester fidèle à mes engagements et à lenir un peu mon cap.

les jeunes. Les jeunes avec qui je suis en contâct c'est un contæt de prof. J'ai un rôle, j'ai un statutdansla sociétéqui est de transmettreun savoir et de contribuer à l'éducation des gaminsqui sontavecmoi. Et je pue ce jeu là, je fais le prof. Je suis un prof plutôt vache,auûoritaire...Mais bon, bref, c'est tine autrepairede manche.

Comme les profs que vous avez dessinezdans vos albwts ?

(rires) Pas aussi caricatural.Justementc'est parce que je sais ça... Non, je dis ça parcequ'un gamin qui est en train de se développera besoind'un point de repairefixe et quandil ne I'a pas clrcz lui parce que les parcntsont démissionnéou quelque chosecomme ça il faut qu'il le trouve quelquepart et moi j'æcepæ de jouer ce rôle là, de point de repafuestableavecun discoursqui est toujoursle même,descomportemenBqui sont toujours les mêmeset en me méfiant comme de la pesæde I'injustice... Je suis un prof autoritaire mais je ne suis pas injuste.

Au début vous m'avez dit n'être jamais retourné à Villerupt, si vons atez fait Quéquetæbhps entre autre est-ce parce quc vous étiez en rupture totale aryc ce lieu d'où vous veniez? Non c'est même le conaaire. lorsque j'ai dit que je n'y suis plus reourné c'est que je n'.ai plus vécu a Villerupt mais j'y vais tout le æmps.Pour moi les fois quart de ma personnalité sont là, je me suisfabriquéà cet endroit là d'ailleurs mon frère y habite,ma mère y habiæet j'y ai encoredes copains.Au contaire, QuéquctteBlucs a été pour moi la manièrede dire je viens de là, je suis de là et j'en suis fièrc, je revendiquema bêtise,je revendiquemes mauvaishabits de l'époque,je revendique ma tendanceà boire comme un imbécile, je revendiquema connerieparceque lorsqueI'on estjeune on est Cours Camaradeest-il issu dc la rencontre avec vos un peu con il faut quand même I'admettre, I'admet plus on élèves ou vouliez-vousparlez de problème sociaux tout facilementlorsqu'on est adulæ.Mais j'ai fait ce ruc là pour simplement? dire voilà je suis Hervé Banrléa,je suis fils de prolo et j'en suis Ça n'a rien à voir avec mes élèves.Que je fassede la bande fière... dessinén'a rien a voir avec le fait queje sois en conlact avec


Il y a quclqu'un que l'on retrouvesouventà ws côté c'est fean- Marc Thévenet.Il avait fait la post face de QuéquetteBlues et il a participé au scénario dr Chemin de I'Amérique. J'aurais aimé savoir co.mmentvous I'avei rencontréet conttunt vousen êtesvenu àfaire un albwn avec lui ? Tout simplementde la manièrela plus bête qui soit c'est à dire que lorsque j'ai êté présenterQuéquette Blues à différent éditeursJean-lvlarcThévenetétait édacteur en chef de Pilote et c'est lui qui a défenduQuéquetteBlues chezÉargaudet qui I'a quasimentimposé avec Guy Vidal et du coup depuis on est resté ami, il est parti de chez Dargaud et moi aussi. Pour le scénarioda Chemin de J'Anériqze, il n'est pas vraiment le scénariste,on est co-scénaristemais c'est plus un p'rétextepour se retrouver enEe copains. On a écrit ensemblepour se faire plaisir, ça faisait longtempsque I'on voulais faire quelque choseensembleet c'est lui qui a trouvé un article dans un journal à propos d'un boxer Algérien pendant la guerre d'Algérie. Il me I'a envoyéen me demandantce que j'en pensais,j'ai dit banco,on roule et puis voilà.

Mais esçil complètementdégoûtéde la bande &ssiné car il a quittéFuturopolis,où il s'occupaitfu la coilecrtonX, et maintenantil est rédacteur en chef de Max et dans ce dernier on ne parle pas spécialencnt bandc dessinéà part dernièrement où il y a eu un article surFloc'h ? Disons que de temps en temps il s'efforce de parler des individus mais c'est vrai qu'il a une histoire d'amour qui a mal terminé avec la bande dessinée.Il est toujours amateurde bande dessinée,je le sais mais il est aussi contraint par les nécessitésdu marchéc'est à dire de son magazine.C'est vrai que les lecteurs de Max ne sont pas les amateursde bande dessinée, ils n'en lisentpas.

Quéquere Blues vrenr d être réédité chezAlbin Michel en un seul volume, c'est un choix de I'éditeur après avoir rachetéI'albumou c'est wt de vossoulwits? Depuis que je suis chez Albin Michel je les ai'tannéspour qu'ils ressortentce bouquin. En fait le déclic pour le direcæur c'est que I'album a été raduit en suédoiset les suédoisont eu la bonne idée de le sortir en un tome avec une couverture

carûonnée. Quand il a vu I'objet il s'est dit (Tiens ça ferait un bel objet, ça ferait un livre>. Et comme moi j'avais fait QueErcueBllæs pour que ce soit un livre et non tois livres, le saucissonnage là m'avait désespérémais il y avait les

pense qu'il avait envie de ce genre de bouquin. Il ne connaissaitpas trop I'histoire alors il I'a lu et il a dit c'est bon d'où cette réédition de QuéquetteElres sousle titre Roulez feunesseet moi j'en suis fct aisebien sûr. Je sais que les Allemands sont friand de Quéqruue Bltrcs et l'éditeur Allemand est convaincu que même si ça ne marche pas tout seul il va continuerà se bagarrer.Il marchebien dans les pays du nonrl,un petit peu en Italie dansles magazineset en Espagne.

Sierre(Suisse)le l5 juin 1991.


walte T

s a l a s - h u r n raa & the SIt,CS n L987, le mag:azine Rolling Stone proclamait 1es SILOS meill-eur groupe rock de l'année. l-a France devait s'éterniser sur Cure et New Order. En 1990, les SILOS sont signé par BMGmais l-es ventes ne suivent pas et le contrat ne sera pas renouvel-é. c,est donc à nouveau sur Reccord Collect, labe1 crée par le groupe, qu/ est sort j-e \\ \\ f(L quatrième Hasta l-a victoria a1bum qui confirme une fois de plus le talent du leader, compositeur et producteur Vrlal-ter Sal-as Humara. En juin, VÙa1ter et son groupe étaient en Europe et n'ont pas joué en France. De toute façon, un concert à Paris ne leurs aurait rien rapporté, si dix lignes dans Best que José Ruiz aurait dû marchander et une jolie photo de R- Monfourny. A la limite on s'en fout complètement, fe plus importanc, ce sont les disquesr ce concert de deux heures et cette interview de Vûal_ter Salas Humara I

tesgrandsparentssont lvl r- a- tousespagnols et mesparentssont cubains.A l'arrivee de Castro,ils ont décidé de vivre aux Etats Unis.Ainsi je suisné à New York, et j'ai vécu à Miami, enFloride.A la fin de mesétudes,je suisretouméàNew York où les Silossont nés.

Tesparents étaient-ilsmusiciens? Mon pèrejouait du pianomaiségalement de beaucoupd'autres instrumentsmais jamais


professionnellement. Quantà moi,j'ai commencétrèsjeuneà jouer de la batterieavecmon frère. Pendantla hight school,je jouaisdéjàde la batæriedansun groupe.Petit à petit,je me suisrenducomptÊque pour faire quelqueehosed'intéressant, pour avancer,il fallait quej'écrive moi-mêmemesprcpres morceaux.A 17 ansj'ai donc apprisà jouer de la guitarepour composer.

Où trouves-tuton inspiration? Jeprendun stylo et j'écris ce qui me passepâr la têæ.Ce sont plus ou moinsdesexpériences personnelles, desobservations de personnes entreelles.Il y a deschansons trèssimplesqui . _parlentd'unehistoire,d'un sentimentsinguliermaisla plupart padentde 2 ou 3 histoires,et de caracÈresmélangés. J'aime aussiassembler enfreellesdesphrasesqui sonnentbien...

Lamusiqueêtait-elteta principalepo{tton ? pas Non, du tout. A cetteépoquej'étudiais la peintureet je peignaisbeaucoup.Aprèsmesétudes,je suisallé à New York pour vivre de ma peinture.Je travaillais dansdesgaleriesmais je continuaisà jouer avecmesamis.Nousenregistrions beaucoupde nosmorceauxjusqu'aujour où nousavons décidéde sortirnousmêmeun disque,le premieralbumdes Silos.Avec les annéesla musiquea pris le devantsurla peinture.

As-tupensérefoire ce nouvelalbumsoustonpropre nam ? Non, carles membressontles mêmequesurl'avant dernier disque.La seuledifférenceest que Bob estparti et queMary Rowel,qui jouait surCubaet About Her Steps,estrevenu.La réponseestdonc...Non (rires).

Attaches-tubeaucoupd'importanceà tesorigines7 Ma vie familiale à ététès influencépar mesorigines cubainemaisma vie musicaleestûotâlement américaineet anglaise: les Stones,Led Zepplin (rires)...

Peux-tunousparler desVulgarBostrnen? C'est un groupedanslequelj'ai joué à I'universitéen 1981. C'étaitle premiergroupedanslequelje jouaisde la guitare. Au débutc'éta.tun groupeplus ou moi punk et R'n'B, une sortede combinaisonenûeles SexPistolset JamesBrown.Il y avaitdeuxchanteurs, un saxophoniste, nousétionsun wai "PartyBand". Au fil desannées,beaucoupd'étudiantsfirent un séjourdansle groupe.Un desmembresfondateursétait un de mesprofesseurs, RobertRay,et c'est lui qui compose aujourd'huitousles morceauxavecDaleLawrence.euand j'aicréé le labelRecordCollectpour le premierdisquedes Silos,je lui ai téléphonéet proposéde faire un disque.Je suis ensuiteallé plusieursfois en Floride pour produireleur premieralbum,en 1989il me semble.Quandles Silosont signéavecRCA, j'étais trèsoccupépar le groupeet ils ont signéavecun autrelabel pour leur deuxièmeahum.

Te souviens-tu de tonpremierconcert7 Commentne pass'en souvenir! (rires)C'étaitpendantune manifestationdansla rue,j'avais 14 ans.A cetteépoque, j'écoutaisle VelvetUnderground,les Stones,Rod Stewart (rires)...

Tu as rencontréBob Rupeau débutdesannées80, n'estcepas ? Non,je le connaissais depuisbienplus longtemps.A 15 ansil jouait déjàde la basseavecmoi. Quandje suisallé à I'université,nousnoussommesperdusde vue et retrouvéà monretourà New York. Aujourd'hui,il vit en Virginie, à Richmond,il estpilote de dragsær.A la fin du contratavec RCA, il voulaitfaire autrechose,dansun autrestyle.

Tu as également produit I'albumsolode Michael Hall ? Oui, c'est un ami quej'ai connuquandil jouait danslesWild Seeds.Un $oupe ûèsRock'n'Roll avecbeaucoupde guitare et desparolestrès littéraires,cérébrales.Ils ont fait 3 disques qui sontassezdifficiles à &ouver.Ilsont eu desproblèmes avecleur labelet commeavecles Vulgar Boatmen,j'ai téléphonéà Michael et je lui ai proposéde faire un disque.A l'époquede la sortiede ce disque,noussommesallésau Berlin Independant's Dayspourjouer.En fait, j'avais déjà jouer avecles SilosI'annéed'avantet Michaelleur a dit qu'il avait sonpropregroupepour queje puissejouer aveclui car un groupen'a pasle droit d'y jouer deuxannéesde suite. Nousnousappelionsles sedderset suiteà notreconcertun labelnousa proposéde financerl'enregisftement d'un album qui va sortirau moisd'aout.

On a I'impressionquepeu depisteste suffisentpaur enregistrer? Non,j'adore favailler avecle plus de pistespossibles(rires). La dernièrefois queI'on a pu fiavailler avecdu matérielsuper moderne,c'était pour I'avantdernieralbummaisnousavions préféréprendreun studiomobiledansun théâtre.C'estpour celaqu'il sonnecommeun disqueLive. Cubaavaitégalement étéenregistéavecun studio24 pisteset About her Stepsen 4. Quandje pensequ'ils sonnenttousplus ou moinspareil (rires)...

Quelssonttesloisirs en dehorsde la musique? Voyager ! J'adorealler dansle désertet camperavecma femme.Jen'amènequasimentjamaisma guitare(rires). J'aimeégalementlire. En ce moment,je lis un romande NormanMiller. J'aimeûoutlire, desromanstrash,noirs, JamesEllroy. Je viensde finir Le GrandNul part et L.A. Confidential.

JohnFante ? He's great! Tu aslu Mon ChienStupide,j'ai adoré.Jevais aussisouventau cinémaet commepour les livresj'aime WoodyAllen, Wim WendersmaisaussiSchwartseneser...


æ Tu aimesjouer enEurope? Bien sûr,je préfèrey jouer plutôt qu'auxEûatsUnis. C'est beaucoupmieuxorganisé.Notrepublic estplus importantaux states,maisje touve qu'ici les genssontplusintéressés et sensiblesà notremusique.LesU.S.A. sonttellementgrands, tousles étatssontdifférentsmaisc'est surtoutdansle mid"riest,Chicagoquenoussommespopulaires. Tu a vu desconcertsdernièrement ? Oui, beaucoup.J'ai vu ChuckProphetau texas,c'était fantastique. Iljouait avecsafiancéqui chantaitetjouait de l'accordéon.Il esten train d'enregistrersondeuxièmealbum en solo.

Est-ceque certainsde tesamisviennentte rejoindre sur scène? peterBuck à jouer avec Oui, assezsouvent.Dernièrement nousà Memphis.Il esttrèssympa.Tu sais,peter,il fait un peutoujoursle mêmetruc avecR.E.M. dansun styleassez gentil maisau fond c'est un vrai rockeur.Sur scène,il sautait danstousles sens,un vrai punk-rockeur(rires)...

Bôle,le 7juin 1992.

clç

L

+lgtçlrl

1

'

'

{olL4oPw

W"Wr 2,*-bK nçlt^lhf

.imiâlr3 rî{bliË"

.W#Le.1

#tw^#.v A wrt'l YINP

ffi

æTTAPG\PÆT

FIP-E

CLICE

InclcS -


m'appelle Fréderic l. I Boilet. Je suis auûeur Y de bande dessinée, c'est à dire scénariste, dessinateur,coloriste... et mon second boulot en ce moment est enseignant à l'école d'Art d'Angouleme. J'ai fait 5 albums. Mon

premier, La nuit des archéesà 2l ans suivit de deux albums chez Glénat qui sont .Ldfilles des ibères et I* cluval démon,avec différents scénaristes.J'ai réalisé mon premier album en tant que scénarisæet dessinateurave*I* rcyon puis 36 I5 Alexia aux vert Humanoldesassociés.

Commenten êtes vous venu à I'enseignerrcnt? Le pur hasard.Thierry Groensteenm'a téléphonépour un remplacement.C'est souvent par hasard que se font les choses.

Onva commcncerpar Le rayon vert. L'action sep$se parallèIementà Strasbourg et au pic du midi. Entretenez vous une relation affective avecceslieux ? J'ai une relation affective avec lous les éléments qui entrent dans"mes scénarios,c'est une condition sine qua non. Si j'ai parlé de Srasbourg,c'est que je cherchaisun endroit qui puisse êfe le pendantde I'observatoiredu pic du midi dont je voulais parler. par hasardje suis tombé sur la cathédrale de Strasbourget je me suis dit que quelle que soit I'histoire racontée,si je trouvais un lien entre ces deux endroits, mon histoire était gagnée. Parce qu'effectivement la cathédrale de Strasbourget I'observatoire du pic n'ont rien à voir. Je I'ai pris commeun pari, une idée de départ. Finalement, en allant sur place je me suis rendu compte qu'il y avait un tas de points communs étrangeset passionnants mais j'ai passébeaucoupde temps à Strasbourg,sur la cathédrale.Vous me

a

posez cettÊ question parce que vous êæsdc Stasbourg ?

Pas du tout, mais la façon dont sont dessinéset rendus les lieux fait Wnser quevousy êtesattaché,.. Disonsqueje I'ai bien ressenti,carj'ai fait le même parcours que mes personnages. J'ai essayé de comprendre la cathédrale de I'intérieur, beaucoup plus en effet qu'en simple touriste suivant les parcours ftéchés. Mais je le fais pour tous les éléments de mes scénarios. J'essayetoujours de me plonger au maximum d'un élément pour en tirer quelque chose de moins connu, ou en tout c:N de personnel.

'Au

début de l'album il y a une bibliographie qui comporrc files Verne, Rimbaud, mais aussi un spectaclequi sg nommeLe rayon vert. Suelle est Ia part d'inspiration de ce specncle sw votre bandedessinée? Quandje me suis reEouvé en face de la cathédrale de Strasbourg c'est lorsque j'accompagnais les deux punes filles du liwe, qui en étaientà la première étape de leur tournée européenne,avec leur spectacle Muséum. Pour les besoins du rayon vert j'ai utilisé ce spectaclecoûrme élément narratif, mais je I'ai un peu dirigé vers mon scénario. J'ai utilisé la

forme extérieure, I'aspect formel du spectacle,je veux parler de I'hexagone, de la camionnetûequi est la même que celle de leur ournée, le côté spectaclede

nres, manipulation d'objet à I'intérieur de I'hexagone.Par conte au lieu d'un contenu du spectaclemontrant des ambiances de muséum d'histoire naturelle, j'ai dessinéun spectaclequi montre l'euwe de Jules Verne. Mais dans la bande dessinéeCatherine et Manu, les deux filles, jouent pratiquementleur proprerôIe...

On les retrouve mêrrc dans 36 15Alexia.. Oui, on retrouve Catherine et la camionnette(rires)...

I*s couleursfuns|e rayonvert ont une très grande importance.Il y a des couleursselon les lieux..,Iz vert prédomine dans le pic du midi, le rouge à Strasbourg. fe supposedonc que vous y pensez autant qu'à l'histoire eI la structure nanative, d'où I'idée que vous construisez énormémentvotre scênario. Mais I' improvisation a-t-elle quand mêne une place lorsqw vous dessinezvotre histoire ? C'est excessivementconstruit,c'es[ évident. D'ailleurs mes cours à lême tournent autour de ces

!g[Arnn


thèmes. Je suis chargé de rn'occuper du scénario.Pour moi, le sc&rario est très rarement du domaine de I'improvisation. Il peut l'être lorsqu'on a quaranteans de métier et que I'on a certainstics qui sont innées e[ encore je me méfie beaucoupde I'improvisation en tânt que finalité. L'improvisation en tant que creuset pour I'imaginaire, pour trouver des idées de base de travail c'est excellent. Mais tout scénario, à mon sens,même s'il à une fonne légèreou une apparenced'improvisation, doit être excessivementconstruit. Alors oui je construit énormément mes scénarios...Je racontedeshistoires(en ce qui concerne 36 15 Alexia etle prochain sur lequel je travail) en apparence,comparé ar cinéma de la tonalité de Rohmer ou de Wim Vy'enders.Je les construit cependant avec la volonté de structure de scénario d'un Hitchcock. C'est juste pour donner des comparaisons...Bien sûr j'estime que la couleur à une capaciténarative ... Lorsque lbn a 46 pagesà dessiner,il est évident que tout doit participer à la narration, et la couleur est un des meilleurs éléments, non seulement, pour créer des ambiancesmais aussi pour raconter une histoire.

C'est encore plus vrai avec 36 15 Alexiapzisque vous utilisezle noir et blanc pour dessiner le réel et la couleur pour le récit de la bande dessinéelu par la femme dans le train. Or on est lwbitué au contraire.Qu'est ce qui vousàfait clnisir cettefaçon de raconter? Quand on a un stéréotype,la première choseà faire c'est de I'inverser.Alors jusqu'ici le stéréotypevous I'avez cité, le réel en couleur et le fictif en noir et blanc. Donc je I'ai inversé. Si

mainænantje dois me relDser le même type de questionpour un autre scénario il faudra que je Eouve aute chose,car maintenant le stéréotype inversé devientlui mêmestéréotype.

Avant vous a,yezparlé du cinéma et de Rohmer, auteur de la nouvelle vague. Or Truffaut a écrit qu'avec la nouvelle vague le cinéna allait devenir quelque chose de personncl corruneun confessionou un journal intime. Avec vos bandes dessinéesil semble que vous ayez l'ambition d'être personnelcommcI'a définiTruffaut. ce n'est pas un ambition, c'est une incapacitéde pouvoir faire aune chose. je pars du principe queje ne parle bien

que de ce queje cormais.L'écueil c'est le nombrilisme,j'essaye de l'éviter mais il est certain que si je veux parler d'une hisûoired'amour par minitel, je prend un minitel et je suscite l'événementpour voir comment ça ce passe. Si je parle de gamins qui gravissentla cathédralede Srasbourg, je le fais moi même. Ce sont des détails mais les thèmes générauxde mes bandes dessinées parlent d'evenementsque je connais et que je vis. Maintenant il y a une certaine

façon de s'en rapprocherou de s'en éloigner. Dans le cas de 36 15 Alexid on a une bande dessinéequi se donne une apparence autobiographiquemais cette auûobiographieest élément du récit. Ma prochaine bande dessinéequi se passeau japon et que j'écris avec Benoît Peeters est en apparence beaucoup m o i n s autobiographique,mais de vous à moi je peux vous dire que tout les éléments ont été puisés dans une recherchede documentation et de vécu précis que j'ai eu cet été au Japon pendant six semaineset que je vais peaufiner cet hiver. Pour moi, la réalité est générarice de fiction.

Vous venezde parlez de votre collaboration avec Benoît Peeters.Ce qui est intéressant c'est qu' apparemmentvous avez recueilli des faits pour finalement écrire un scénarioavecPeeters.Comments'est passéle travail ? On écrit le scénarioà deux. C'est vraiment un travail de collaboration. Benoît n'a pas pu venir au japon pour

une histoire financière. On devait partir ensemble,mais finalementje I'ai fait seul. D'un autre côté c'était intéressantde partir seul sachantqu'a deux on aurait eu une vision plus transversale.La position d'observateur plus forte à deux, alors que tout seul j'ai dû plonger dans le japon et me débrouiller. C'est un moyen de voir en profondeur... Je suis rentré avec un reportagevidéo, des souvenirs,des prises de notes. L'intervention de Benoît Peeterspermet, sur des choses


certaine distance, un regard un peu détaché qui est le sien. Il est certain que si j'avais écrit seul, I'histoire n'eut pas été la même. La complicité et l'échangeque j'ai eu avec lui a permis de raconter la réalité sans le côté autobiographique,au sens pur du terme, comme 36 15 Alexia. Le danger d'autobiographismeà tout crin, c'est de tourner 9n rond et de faire comme les nouveaux romans où il n'y a plus que des histoires d'écrivains dans le XVIe arrondissement.

je fforme que Personnellement, certaines parties de vos bandes dessinéessont très proclw du cinéma dans la façon de raconter. Quclle est la place du documentvidéo ou du cinéma avec I'influence d' un réalisateur, ou même d'un chef opérateursw votre travail ? Je travaille effectivement d'après photographie et surtout vidéo, puisqu'une des premières étapesde mon travail et de faire un reportage vidéo sur les lieux mêrnesde l'hisoire. C'est un fait En ce qui me concerneje ne pense pas avoir spécialementun 'look' cinématographique,au contraire j'essaye de m'en détacher. Je pense que la bandedessinéeest sufhsamment puissante pour avoir sa propre spécificité, sesproprescdeq qui n'ont pas spécialementà devoir au cinéma. Cela dit, il est évident qu'il y a un code commun, avec les plans par exemple. Mais ce n'est pasune de mesvolontés, surtout pour le côté graphique et narratif. Par contre au niveau scénario pur, il est vrai que je trouve beaucoup plus mes référencesau cinéma, avec les auteurs de tout à I'heure, car effectivement je trouve que dans la bande dessinée il y a une petite impassedepuis quelque temps. On tourne en rond, il y a un manque d'ambition qu'on ne trouve pas dansle cinéma, où il y a une plus grande

richesse au niveau scénario qu'en bande dessinée. J'essaye d'eîploiter un terrain peu traité en bande dessin"éemais que I'on retrouve beaucoupplus dansle cinéma"

j'ai I'impression dans 36 15 Alexia que les vraies lettres d'amour se Wssent par minitel, elles se perdent unefois que l'on déconnecte.Par contre la lettre de rupture se passe par écrit, comme si en fait ce marque le plus la rehrton, est la seule chose qui va rester ou durer... Mais qu'est ce que vous avez pensezde cette lettre de rupture ?

La letÛe en elle mhne ?!!?...Pfr rien de spécial. Parce que pour moi c'est la lettre de rupture la plus transparente possible et imaginable. On change le nom au début et à la fin et il suffir de recopier. Je conseille mon bouquin à tout ceux qui veulent rompre. Mais je zuis d'accord avecvous, par miniæl on avait des propos sincèresparce que dans I'immédiat et non réfléchis, coûrmeune conversation.La lettne,par contre, sent le cliché et le préparé à plein nez. Alors effectivementla lettne reste...Ivfaisce qui resûec'est la bande dessinéeet I'histoire que j'en ai fait. C'est grâcea elle queje m'en suis tiré.

Dans 36 l5 Alexia le perconnageprincipal entre dans une image de publicité, I'image qui lui pennet de voir Alerta pour la première fois. Vous est-il aussi arrivé de rêver d'entrer dans une image ? Uoas €Tés L/r/E, w< €7€sMAUE1/ (rires)...Il ne av N7 4s€uæ EQç,.rys_slgl rentre pas Pt<€.1/62' UtE B/.r&/rl'.t€, C.1 UA/S ALL€RI'î vraiment L'qTT)twlc,' dans une image. Il y a un moment

où qr est dans la éatité et I'action se prolonge dans son rêve, rnais il ne renEe pas spécialementdans I'image. Que la réalité d'une journée se prolonge dans la nuit ça m'est anivé commeànut le monde.

Vous avez précédemmeil fdit allusion à des cinéastesqui vous touchent. Quels en sont les équivalent en bandedcssinée? Il n'y en a pas beaucoup malheureusement.Le seul scénariste que j'ai trouvé digne de ce nom c'est Benoît Peeærsqui a le côté Hitchcock

ûès construit mais à qui ils manquent un côté humain. C'est en cela que j'atænds de voir si l'on ne s'est pas trompé dans notre collaboration. Je suis plus du côté des personnages,des émotionset avec I'habilité de Benoît à construire des chosestrès précises,on devrait faire un travail intéressant. Au8emen, sauf si vous me citez un nom je ne vois pas...

Celui qui, avant, était avec vous à la table... Ah oui, Marc-Anûoine Mathieu qui a fait un excellent bouquin*, même extraordinaire, mais il faut voir dans I'avenir, voir si cela va continuer. Aurernent je ne suis pas trop friand de tous ces scénaristesqui sont... Je comprend tous les lecteurs de bande dessinéequi ont arrêtéparcequ'il sont dégoûtés...

... Mais ne pensezvouspas que les éditeurs y sont pow qrrclqucclnse aussi?


Mais tout le monde est coupable,les éditeurs, les auteurset le lecteur qui finalementjoue le jeu.

fusturnent il y a quelquc clwse que j'aime chezvous c'est que vos histoiressont en uil tomc,ce n'est pas we enfiladed'êpisodesdélayés. Mais c'est une volonté! Un principe. En plus c'est en réaction, parce que je trouve qu'on se fout de la gueule du lecûeur.Lui balancerune pseirdo-série, parce qu'en général il n'y a pas waiment de fin, c'est juste afin de faire acheterun album de plus, et encoreun et etc... Cela dit enrtre Le rayon vert ?t 36 15 Alexia il n'y a pas de suite mais ils font parte d'un même univers, ils peuvent faire partie d'une collection mais je ne force pas la main du lecæur pour rme pseudo-série.Ce que j'ai fait chezGlénat est une erreur de parcours, mais ce sont deux bouquins que j'ai fait sans contraintes particulières. Je les ai fait pour que le lecteur lise de la page I à 46 et achèteI'autre si ça lui a plu mais il n'y a pasde lien. En ce moment je travaille sur un scénario en ossatureplus classique et en quatre tomes. Mais I'histoire se boucle, avecun mystèrequi tient Je ne fais pas quatre tomes pour en faire quatre mais parce que le mystère est assezample pour tenir quatre fois 46 pages.

fe trouve votre univers très oniriquc. Vousjouez beaucoupavec la contradiction réel I imaginaire. Voru créez un parallèIe entre les deux et ainsi aucun ne peut exister sans l'autre. I^a doublefin de 3615 Alexia l'illustre

parfaitement... J'aime beaucouple rêve, les fausses pistes, les à côtés. Dans la prochairn histoire le personnage va être confronté à une réalité de plus en plus difficile à vivre et va se perdre au Japon.Il arrive en pleine forme et plgs les événementsvont Imsser,plus il va chuter.Il perd pieds dansla réalité et il y aura une dimension du rêve assez importante de par le fait que I'on va suivre sesrêvesnochrnes qui finissent par se mélanger à l'histoire réelle. C'est vrai que j'aime bien brouiller les pistes.

Il y a w film, Tandem,dont je trouve... (me coupant dans mon élan) Ça c'est un film extraordinaire. C'est une histoire on ne peut plus réelle, emprise avecla vie de tous les jours mais il y a une vrai idée de scénario extraordinaire qui est que ûout ce qui va se passeren8e les villes sera du domaine du sunéalisme, du rêve. Alors que les personnages prennent leur voiture, fait banal, il se passe des trues plus ou moins incro yables comme le coup du chien ou du vélo. Il fallait donner à un phénomèneréel une ooloration un peu étange, surréalisæ.C'est un peu ce qui va se passer avec mon personnage au Japon. il va êre condamnéà prendre des chambres dans les love hôtels dont chaque chambre est conçu avec un décor différent. Il va se rerouver dans des endroits ou il n'aura aucuneéférence pour savoir où il se trouve. Déjà au Japon il va être paumé, mais en plus tous les matins lorsqu'il se réveille, au mornentoù on sedit < Où suis-je ? >, il va voir des trucs extraordinaires comme une chambrefaçon jungle ou

cabine de bateau, car c'est comme ça dans les love hôtels. J'ai fait ma propre enquête,mes propres expérienceset j'ai rouvé ça absolument hallucinant. D'ailleurs la bande dessinée s'appelleLovehôtel. Tandem est un scénariod'une construction inconûournable,il n'y a pas 5 minutes e,ntop ou en moins. Les élémentssont mis en place. C'est le genre de scénario que je trouve extraordinaire. Le Mari de la Coffiuse, aussi. Il me parait un peu lllche sur certainspoints, mais le sujet est faschant. J'arais aimé avoir cetæ idée et faire ce scénario.Mais il n'a pas la perfection, au niveau scénario, &Tandcm.

Quelles sont vos passions,je crois savoir qu'il y a la vidéo, peutêtre l'utilisez-vouspour raconter des histoires? Mes passionssont en fonction de I'histoire que je suis en train de raconter. En Ce moment je suis passionnépar le Japon,j'apprendsle japonais. Mais dès que j'aurais fini cetl€histoire, je passeraià autre chose. Il y a deux ans,j'étais passionnéde

minitel, de I'univers des mannequins. J'ai aussi eu une passion pour l'ésotérisme,I'asrologie. Par contre la passionrécurrente,qui resûe,c'est la vidéo. Je I'utilise comme matière à scénario avec des images de tous les jours, des gens de mon entourage. Mais je n'en fais pas des version pour public. Quelque fois j'utilise des bouts pour faire des petites bandesdessinées par ci par là. Mulhouse le 10 novernbre1990 * Liorigine. Marc-Anoine Mathieu. éd. Delcourt.


fgag-fgg2


INTnltunw BÀtn, INTnnVI$W ttAtu, s$pTIIMBlt$ SDpT|lMBttDItltlt) l$t]$ pensequ'ilétoitun peulrop trop cokéou un plon Bense peui-êtrepos Modrigol, ils n'ovoientpeut-être commeço, ço. finoncièretrèssolide,ilsont disporu,c'est uneossise curieux. Je vois vohque tu osécritGMG, un peu curieux. mêmesproblèmeslrires).,. (rires)... Mointenont Mqintenontpourles deuxdisques, enfinpourceluiqui estsortiililyy o un *ConAlso Fruit'et quis'oppelle'Con Use le ons,quis'oppelle prochoinquisort prochoin quisortdonsdeuxmois,pourlq lo Fronce, Frqnce, on chongeposde moisonde disque,on estchez Stoplt Boby,Bondoge. Bondoge, EnAllemogneoussiono chongé(rires)... D'obord 'Flifz nousétionschezun lobelquis'qppelle lobelquis'oppelle'Flitz Long'(?)quiestlo moisonde disquedesLolitos, Lolitqs, desStrongemen,et en foit ço n'o postrop morché,olorsnoussommesmointenontchez qui estune moisonde disque Sémophore, qui Hollondoise, quio o desbureoux Bon Hollondoise, bureouxen Allemogne. Allemogne, siço n'o posmorchéc'estsûrement sûrementque sortir simultonément le disqueen Allemogneet en Fronceétoit étqit une bonneidée,moisnousovonseu qvec lo moisonde disque énormémentde relotionsovec fronçoise,On o vu DovidDufresne cinq ou six fois sixfois q Genèveet on en un on, ililest estvenurégulièrement o estmontéô Porisplusieurs fois,olorsque lesgens de Berlin, on leso peut-êtrevu un quortd'heurelo premièrefois,puisune deuxièmefoisè ô Berlinet c'esttout.Ainsiou momentoù lo boitec'est restructuré, ilsont éliminédeuxou troisgroupeset donsl'histoirenousn'étionspossuffisomment lié eic fa'rf faii 7 rtns einserni:ie... ovec eux, ansqrie ucu"cjouet v.cu.rjouccensernsie... ffelcr eux. \*J ff ( Thierry ) Postousensemble,ço foit 7 onsque le groupeexistemoiscelo foit seulement3 ou 4 ons P,"l-:nS7ç cl'oux pcur j,4,','en:ogne ,ri,'t?ndr€ ieu.x jçAiaii. thtt-:ii.un pçur i,4l,'*ni*çneef el que l'ontourneen dehorsde Genève. j.$ .*ufr* '*ufi'* i'i:uici,'e f'ritcpe dil,'iolci el cfilric:lct' ef r,'i irr; t.::trr:nûe Frr:ncg+sf Ë.orrf *sf Â.,oiir pcur peur ércrr1;ir grwsih;i,'fé$ le,spossihilfiés dicrgi?les #e {Têdisfr{:uficr: di.çfdbrfi'cnIt.? C'estun choixque l'on o peut-êtreposfoit dèsle Ëfi)c,rn,'nÉ,ît r,çfie çi:nlêrc i:c,rnnoenfcc'esi esi dÉrci",rté Ctêrcirrévofre cr:rlêre I déport, fu dépqrt.Enfoit fqit en Suise Suisse tu os lo portieFronçoise et (rires) Oh lô lô ,.. y o7 ily ,., Enfoit,it o 7 ons,il n'y ovoit lo portieAllemonde,on o toujoursvouluqvoir les ovoir qu'Alexondre, un deschonteurs et moi,le portie.Notremoison deuxpiedssurchoque portie, mqisonde guitoriste, guitoriste. On q o foit 2 ou 3 c.oncerts concertsdonsdes disquessuise est o Zurich, suisse elleestSuisse Allemonde, Allemonde. collèges,deslycéesoutourde Genève, Genève.On étoit un Nousvoulions voulionsoussi cette ouverture ousicette owerturevers peu grilléô l'époquepourdes pourdesquestions d'obus.,. d'obus... l'Allemognepourmonterdirectementversle nord. que l'onfoisoitsurscène, scène.Etou boutde 4 onson Alorsqu'il nousq quise possevers o sembléque ce qui se pCIsse s'estfoit foii rejoindrepor Stéphonequi est. est, lo Fronceestbienpourelle ou l'Espogneolorsqu'il mqintenont, mointenont,botteur por Aloinle botieurdesKidPhoroon, Phoroon,porAloin y o peut-être peut êtreune bonièreentrelo Fronceet qui estoussichonteur bossiste, bossiste, groupe,et ô l'Allemogne oussichonteurdonsle groupe, l'Allemogneou lo Hollonde, Hollonde,pourdesroisons de portirde ce momenton o eu un monogement longuesou outres, correct. conect,On o commencéù ô tourner,on o foit nos premiers disquesovec RobinWills,et on o un peu joueren dehorsde Genève,en Suisse et puis t,'çi,$ *f*ii V'cus st ri.!rog: ii lïcf:;y. Ét*$sr.n'.9io3: liûi:,y. rn*:iç lni:r; jçj; r*; finolementon estsortis de lo Suisse, ily o 3 ons, -eiigv.cl;"q proposi+it,rr$ gr*uncrrf-eir'e d'une i-rrc;br v.sus S)t$,Ëcrsilis,-r.çd'uno,"nc.,,tr,r:currçif jr,,ç2...-tr?tu$ ,i1t*r*$,t9,1 rirt*r+ssei or; trc$rr,€?:.'r.$irif ou fiot Çfi.rcçn*içj*ux Ç(f,sci:nrjct*i:x ?

r/'${,,,t i/ciis l/cLis(Jf,*..t:sr:uveni or,#.*$ouveni i:hr:ngÉ rlg r'ci:*l i:hr:ngÉrJg r,ci:.eli r#t{,,,9

avs..s rn.,s:cr'*lro cï't$ô rd rrl ôf6 êfe c*er: crte: Fanicrsnr Fai'iicrsn: agorio, agaria, cg:,.ôs cpiôs chez che: ,ËJI/CG t;i\4c:+f ni$rneclre_:;: +t n:$rne cfi*i;.:i"4r:dlÇ*f.., i"4r;rdrÇr:f.., C'estço.,. ço,.. On o poseu tropde choncede ce (rires)... côté lô (rires),.. premier,Fontosmogorio,le Lepremier, Fontosmogorio,le type estmorl, morf,en foit,on o jomoistropsupourquoi,,. Je

EnFronceje penseque ço foit scondoledonslo mesureoù posmqlde molde groupesont desopinions trèsfermes,trèsstrictsô ù l'égordde ce qu'ilsoiloient olloient fqire foireet puismointenontlesgensont l'impression que subitementon effoce tout ce que l'on o dit ovont,on chongele fusild'épouleet on reportsur outrechose.Simointenont $ mqintenonton nousproposeun


controtsurun mojor,sielleestSuisse, on dirononl Cor ço n'ourooucunintérêt.Sielleestétrongère, mo foiço peutsenégocier.MoisJepenseque l'on préfèredeslobelspluspetits,quitte.ô renégocierlo distribution, deschosescommeço ovec desgros lobels.On o posce problèmelô, on estpos directementpolitisé,moispourle momentnous renouvelons notreconfionceô DovidDufresne (rires). Pi:,:i"';quc:i 4 e1rç;;3 cï.".'.fiiprr:5 lfloincrs,ie jûrxliiciÊur deçlJol"ncclç, çnfiç ai"'l;+,pâur "û$n Also LtseFluii" lj

Pourchonger(rires),.. On vouloisenregistré oilleurs qu'en Suisse, pluscheznous,On ovoit plusieurs possibilités et finolementce fut lo Suède,cor on ovoit rencontrélesNomods.Enplusde vouloir enregistrer lô-boset on s'estrenducompte,ù cette époquelè, qu'un destypesqui correspondoit le pluso ce que l'on ovoitenvied'ovoirou niveoudu son,un sontrèslive,c'étoit 4 eyedThomos. Alorson o trovoilléovec luidonsce quiesTplusou moins sonstudioô Stockholm, Pourle noweou Lpon o postrovoilléovec lui,C'estun livedonc il n'étoit plusnécessoire comme producteurporce qu'on o jouoittout simplementI Alorson bosseovec quiétoit déjô surnoTre MickoelHerrstrôm précédentdisquecomme ingénieurdu sonet lô toujours commeingénieur du son,c'estceluiqui s'occupedesSoundMen,sivousconnoissez ce groupeen Fronce. Clc,'r'lmgnf s'esfpr:ssdr I'enreglisfrernenf S Sir:c#'icLm? ll y o un on I Trèsvite ! Trèstrèsvite.,,on ovoit une petitetournée,on estorrivélô bosdirectementen comion,lelendemoinmêmeon o enregistré, On o posséonzejoursen studioovec une pose,pourollé foireune viréeen boteou surdesles,pourse reposerun peu, On o vroimenttrovoilléô toute vitesse.On ouroitpréféréposserun peu plusde tempsen studiomoisço c'ést bienpossé. Autrementlo villeestun peu ennuyeuse moistrèsjolie.C'estun peu comme lo Suisse, t"zcfr*répufcliion eurscËne +?.$ $.5.sêë 'rctte,,:oi$ Sfes rné;i:rl

.:<;risi':'J$*fs pfrisc*fiiT)Ë {.Jng}rc}iifi*cIe,:l'esc$r:e. n'esfr:e ,rl$$? $truventil €$fârr qu€vo$dise?uçs nil sc,'lfpcrsc}f* lt,:t,ieu ûe yos.oiesfclicrr:r i C'estpourço que l'on o enregistré un live,Et j.Bspèreque seseroosseznerveux.Pource disque on o simplement enregistré un concertque l'on o foit è Genève,donsun studiode rodio,donc è lo boseil y ovoit24 pistes,c'étoit trèsbienfoit...on o fqit ce concerten direct,on o rienretouché,rien chongé,On o refoitun mixogeen Suèdequelques semoineoprèsmoisce quiestsurle disquec'estun live,donc il n'y o posd'over dubs ou de truc commeço. On ovoitenregistré 25ou 26morceoux et on en o gordé 15, i.e f:f] iIê "Ctn AisotJseFiui:t"o.-,r*nÂ?rgnr;J;ies fi.ror'c$ûulr'en Ëius,çç $g:nfd,esmorcecuxirrddjfsi) lly o un morceoudg plusdessessions de Suède,et sixmorceouxquiviennentd'un miniLpque I'on ovoitfoitchezModrigolquiodisporudonslo tourmente.on s'estdit que ço voloitlo peinede le mettresurle CD.Quontou Liveilcomprenddes morceouxdesdeuxderniersdisquesqvec des versions un peu différentes... Enfoit posmol différentes et sixchonsonsquisontnewes,deux écritespour le Liveet lesoutre sontdes reprises ou desmorceouxque l'on foit surscène. Ccmment(] tâféreçiJ " Cân Âibo{ise&r-JiT" sr*lr" Je,'nûicfiéen Ëri,'rice? lls'estbienvendu.On o beoucouptournéovec les Thugset on estplusou moinsou mêmeniveou venteou populorité.On vo retournerbientôtovec euxen Suise.ËnSuiseoussiono été bienoccueilli, ll y o justeen Allemogneoù ço o molboignépour desroisons de distribution sonsdoute et de promotion

Cci/gtrrl3 t/L.tii,9fir/'gz ctrr:',;t rjclrs çes rrlpe;9995', çcr CiA'e, n?n ?,,.

MonDieu.,.Cq ô surtoutservicommegloire locol,ço foittoujours bien(rires)... Non,sile morceouétoitsortien 45T,pourquoipos? Co ouroit peut-êtrefoit vendreun 45T,moisce n'étoitposle cos,Je penseque c'est onivéou bon momentpour nousfoireune bonnepublicité, ovec lo tourné quiwoit suivien Suisse.

r)*,'ts Con:S*f,l" i] vilu$ i'lj$lêi.icTile ,ti-:français n'esf pr3"Ç pO{.ii lrllU$


t'rTçoi", Lrrle chcr*,+ez ie .iloci{,.. {..rr}g f'ûÇûncïe cïe,:frcrnfez lioci<,.. jbuêi ûvec. r./clij'oi$ vr#r'rreûi.joûÊt ûvet K,j ilhçra*ri .;.u l,ouioisvri?l7risfif ç.ulïij en e,.r Ki#ilhçia*r; #/fiiT rn0r€ des,ô,{i:nrc-lc"c des &{r:nl'ccs? On o déjôeu ce débot ovec lesThugs.., f1fiiT m{f,Jrr? On o lesThugs... finolementpensélo mêmechose.Enfoit,pour pense,Stéphoneovoit ll y o plusieurs je roisons, Jepense. posde débot ô ovoir nousil n'y o pqs surle foit de d'obordenviede foireun truc quisoit,plusoéré.,, ovoirsur oéré.., chonteren ollemond,en ongloisou en fronçois. y Ul ilily fronçois, léger,Peut-êtreun peu moinsrock,un Unpeu plusléger. j'oimebeoucoup groupeque j'oime o un groupe quichonte peu moinssouspression. pbu beoucoupqui chonteen fqireun llovoit enviede foire ollemondet je me suisjomoisposélo question truc beoucouppluscolme, siil colme.Etsinonilestpossible folloitou nonchoisirunelongue.lly o 7 onson qu'étontfronçois,iloit ilolt préféréfinolementjouer foisoitbeoucoupde reprises et petitô petitnos ovec desmusiciens fronçois. morceouxsontvenu lô dedons,ilsontëté ont'étéécriten ongloiset c'est un besoinque l'on o resenti ressenti noturellement, commeço, on ouroitpu leschonter io Sec'fe Desi*4cnkcs ia $ec'fer?es Â4crnjacs rhtpcrifc,-iie, cssezll.iiËcifciife, esl ciss*z pourquoipos. pourquoipos, en ollemqnd ollemondou en fronçois, Io A lo +i r2t,reli?i,'*s si û€Jéi}.iié$ r?rrêft?u#s ûs,vnn',g i*s,-Jesirir:r?e$' c*léi:,r'ifé.ç cs,r??il'te i*s È)esiri.^ir')es en pourtoutelo musique limite limiieon dit Rock que l'on o Rockpourtoute musique 2 forif fo,.ii 6iu.'esÈei.lû Ëcl,t're. e"xâËf$,'l:grrf Ë)u.'esf-erlc Ëcr,t'ie. e.vacfeff enf ? pu écouterdepuisnotreenfonce, enfqnce,c'étoit destrucs Angloisou Américoin,genreSexPistols et outresou Commeje te l'ovoisdison étoit un peu proscris commegroupe,musicolement porlont,olorson légèrementplusonciensstyleAliceCooper, Ten Cooper,Ten s'est robottu occupotion sur une un peu fun,où on Yeors YeqrsAfters,desmochinscommeço. Moison o orgonisoit fêtes, des soirées, des deschoses jomoiseu un portipris portiprisde chqnson porticulièrement chonsonporticulièrement commeço, Unefoispor on il y ovqit ovoitune gronde è texte.donc.,. fêteoù lo boiæon,l'olcool boisson,l'olcool grotuit,Sinonc'étoit étoitgrotuit. desportiesun peu hollucinogènes, deschoses donsce goût lô,et ço c'est oppelé'" LoSecteDes Moniocs'. Moniocs',Bon,c'étoitun peu loufoque,ovec un journol,des cortes,toute une histoireet ily o environ quien qui ensont 3@personnes membres,mêmesi oujourd'huic'estun peu oujourd'hui moinsen tremblecor on s'enoccupemoins, moins. Moiselleo jomoisservieô riendu tout,sinonô distroire lesgens,et ôù nousdistroire nous,moisc'est posun fon club,ellen'o posun but porticulier. i.u fi:.vrir€ li:.1;rir$ sn r7r:nr::e i.* *n Èli:nr:ec'esr-erie r:'e.ri-eiiebiçn ? t?,bnpcs.çS Â?û.9.9S On o foit unetournéhorrible,en horribleen décembreou en en.. jonvier89et une supertournéen morsjusteoprès,,, oprès,,. Ne me demondepospourquoi,j'en soisrien(rires)., Lefoit estque subitementço o été honible. honible,

ty"crus ty'cus*v'raz fcff fçtTd$s pcdies ffs$ez çv'ù?z desr:,.enrrêros i:renriôresp$t'ics fi$$ez rripi;.ricrrif i' lrnp*;rturie, e, nor) .il qvontlesPogues.., Euh,., Euh,,,on o jouéovont Pogues,.. C'estdes descons (rires),,. (rires).,, Lechonteurestsympomoislesoutressont desobrutis...On o joué ovont JohnnyThunders, c'estjuste,qu'étoitposmot,itilétoit éioit tout molode, motode, (rires)... c'étoit ossezintéressont (rires).,. LesInmstes, Inmqtes, on on âu'e,sl-cecirij âu'esl-c+ <irdv<;ils vcirsnféiç,s.te inféis$$eêfl f?ock'n'fior,i s'estcroiséplusieurs en ftû]ck'n',îor1, fois... 999, on ovqit foit .., des ovoit fqit i:râJ]tti$ I ,l:tâJl()t$ concertsovec eux, puis...Stotuseuo. eux.Etpuis.,. Quo.On o ,,,(silence)...... (sourire),,.Euh,,,Et (sourire)...Euh...Et ...(silence)..,,,. LesThugs owert (rires)... ouvertStqtus StotusQuo ô un grondfestivol festivol(rires).., C'est puis,,.... ,...,Bonj'oimebienlesRoqdrunners Roodrunners comme un bon bonsouvenir, sowenir,c'étoit c'étoitune uneénorme énormescène. scène,on on groupede scène.J'oimeun peu moinsen disque, étoittout petitou milieu mitieu(rires), j'oimeun peu plussurscène. surscène,Euh,boh boh boh. boh, j'oimebeoucoupBerurier Noir,ço foittout touTcon de moisj'oimebien. direço, peut-être, bien,Sinonpourles Ff ff iesibns ir:nscle !!t,..... cl:eSfatus $forusÇuc Q** ?Zii?? ??i!?.JiJ...... je groupe....,, Je soispos...LesThugs, outresdu groupe....,. possé... Oh, s'est bienpqssé,,. Non,ço olloit ço oiloitbien, pense(rires).., bien.Mois Mois C'estl'opiniongénéroldu générotdugroupe. groupe, c'étoitlorsd'un festMqlquio festivolquiolieuchoqueonnée onnéeen en Suisse, ou bord du loc lemon,et c'étoittrès mélongécommepubliç, pubtic,c'étoitposun publicde de $T#;:ftrrne ,j1é;;hone e.tf i?uê,ï*,irurbr:ns esj ;:crïi lai.çpns? ij i:.cdj Ê:.CIiJl ? fj Â:.oi,,l'i?r,reiçg Hordspéciolement. on o rejouélô-bos lô-bqscette cette


qnnée, q joué sous onnée,et on o sousun chopiteou, chopiteou,ily ovoit ovoit 5000spectoteurs moispourle festMol20 festivql20ù à 300æ. 000.ll y o d'outresscènesen mêmetemps. temps,

qui Oui,M le Maudit. Moudit.On ovoit ovoitune uneoffiche offichequi OhierM Ohierp Oui, postiche étoii étoitun de l'offichedu film,on ovoit morquéMoniocsdessus. dessus,

fl jerâ ie.ç{iroufj.es "$uigs*, vou$ uousScr-'uf "$uisc*, ez <iursi Sc*ufee ciu,ri* tI'en *T'en iiflércrfure iiffércrfiirelj.'; {trou'fi.es po#les Young t'oung$aCs ? (rires).., On estrelotivement cultMé(rires)... ll nousonive onMede On oime beoucouplesYoungGodsc'estvroiet les lireporfois...deslivresd'enfont (rires). Needlesde Genève. (Alqin) (Aloin)j'oi lu Oui-oui. Genève,Ungroupequis'çppelleLes qussi,qui n'estjomqis jomoissortiede Fosters (thierg ô Genèveousi, Le Club CIubdes oussi(rires)...On lit tousdes des5, S,oussi(rires),..On littous Cl'hierrt/) Suisse. UngroupeSuiseAllemondquis'oppelle polor bouquins, foit, tout, en et de du lMrede ou "Der 'DerBôseboule quio de poésie.lly o un peu de tout. ogoin'(?sic).., sic)...Qu'est-ce quej'oimebien?ll y o StéphqneEicher, Suisse bon moi(rire),,.(Aloin oboieoprès ço çcrn'engogeque moi(rire),..(Aloin Thierry ou simplenom de S.Eicher),Ledernier,je i'*iscrce vou$ i'r:lscrcer ? v0&'$ cgnncliæ'ez connû!æ'ez l'oiochetéhier(rires)...(les oboiementredoublenf), redoubtent), Ohierry) OhierrylJe suisollé unefoisùô Gerormer,c'est en Oh,moij'oimebien,ço me repose(rires)... ?...Ah,lesVosges, olsoce Vosges. Ouois,c'étoitô lo fête fête Autrementily o o22 ou 3 groupesquisont... jonquilles, jonquilles. fleurs, des des (Aloin).,,Aimobles... ..,Aimobles... (Aloin)Disluipourquoitu y étois.., Oui,oimobles(rires)... vroiquec'est Ohierry) C'estvrqique Quqndj'étoit petit,je jouoisdonsune Ohierryl OhienylQuond surtoutlesYoungGods,donslesgroupesun peu (rires)... fonfore puisonts. puisonts.On o joué cvec eux,ilily yo o22 ou 3 qns. ons.On jonquilles... On o défiléô lo fête des sevoit régulièrement. On vo voirleursconcerts,ils (Aloin,écrouléde rires)lljouoitposde lo guitoreô vont voirlesnôtresmoison o jomoisrejoué l'époque.., ensemble depuis. Je jouoisde lo clorinette(rires)... Ohierry) Sinonon o jouoit2 foisèô Strosbourg et ô Toul,moisc'est ptus en Alsoce,non?On connoîfpostrop...L'omiFrih Frifz qu,,tsoni Ëi Ël iesir'inÉl;:nak+s. i<rngm*k+.s, rTt,i,soni lr: ba,çe $ li: bttserf'crçii:e rt''olÇirre donsnoslectures, moisoutrement,,, outrement,,. L'olsoce, les Si-r'rSSe 1 Sursse 1 vinset un espècede Suisse ollemondqui estporlé Ouois,DonielestSuise, Suisse, enfinô moitiéSuisse, ô lô-bos. moitiéFronçois. (Aloin)llsont ousiun drôled'occent(rires)...... Je croisqu'ithobitoitjusteô côté de lo frontière,olorsilovoit lo doublenotionolité. nqtionolité. Moisleskingsnokes, ily ovoit lesmecsdesHot Ponts,ily o Poscolet Jeon-Morcle bossiste. StéphonenotreoncienBotteurfoitde tempsen temps Tempsde l'interimlô-bos,Mqis Moismointenontilssont que Suisse, beoucoupplusFronçois Donielhobite Donielhqbiteè ô Pqris Poriset ilfqit ilfoit surtoutdesconcerten Fronce.llsont foit notrelère portieô Poris,ily o ô 6 ou 7 mois (rires),.. Donielonle connoîtjustecommeço, un petit peu,sonsplus. ,{Jr,,'i-:sf*:ê {ii,,'r-:sf*:e Çui} l/c}usfilt?z fiyez ûc,riefë ûc,,lefd Çui} t/ffu,î r:?*lniêrclrigrif ? i?çmiêrciri*rif

" Derbosemochin Îruc'.., truc'..,Ah ouoisLemonheqds, un combo punkAméricoin, Américoin.LesFluids, il poroitque c'est bienmoisj'oi posocheté et lesFugczi,c'est desmusiques un peu heurtés,,, ie ,Jirféri'i* *ir,érîi* ça fulf pcifi cresgcûfs c;res <J*s fufcrnittcs fufsniircs? Laurenced'Arobie... d'Arabie...Loversionlongueen onglois. Excellent... (Aloin)Loversionpornogrophique.., pornogrqphique.,, (Thierry) ... Loversionpornode Lourence d'Arobie... d'Arobie.,.Avec leschomeoux(rires),.. On o pos été voirBatmon, Batman,ovont ovont que tu poseslo question (rires)... (Aloin)Lefilmfétichec'estquond mêmeMte M/e Mouditde FrilzLong,.. Long.,.


IILIND TIIS'T MIIIHoIJSII, F;itrIBInB lt)$o *HanÊlnÉ TheNerves: onthefetrerhone*c'est un groupequej'adoresur scène,dontj'ai pasquic'est.C'estun Bonon ne saitabsolument morceau de Blondie?'Moij'aimaisbienquandj'avais 15 ans maislà, ma langueau chat. C'esties Nerues. Les Plimsouls on aimebien,maisje croisquec'est plutôtle créneauxdes Shiftersque le notre,c'estun groupequi est biensympamaisc'estpastropnotre histoire à nous,je pense... Avez-vousvu beaucoupde groupes récemment? ll y a touteunellopéede groupesaméricains qui sont passésà Genève dernièrement, les Soul Asylum,des groupesde raphardcorecomme Uôan DanceSquadqui sonthollandais. C'est touteunebandede groupesqui sonttrès dureset dansantà la Mudhoneyaussi.Bref c'estun peuce qu'ona tendancea écouteren momenten dehorsdu Blueset de la Soulqu'on écoutetoujours. !

TheMqdern f,suerc: *Readrunnero

,.{ k i r

i'.

LesModernLovgrs,c'est un groupequ'Alain connaîtbien,maison ne peutpasdireque ce soitunegrandeinfluence, on écouteça par hasard.De cettepériodedes années j'aiun peuretenulesgroupesanglais, septante, les SexPistols,les RealKids,SuicideauxEtatsUnis, maispourle resteon est un peu passéà côté.Les ModernLoverson les a doncdécouvertsurle tas il y a 3,4ans.Evidement toutce quetu passeslà c'esttrès bien.

f-esRoadrunner$ : '* hehifrd tned00n* on a jouéaveceux au Ça c'estles Roadrunners, Printemps de Bourgesily a un an et ils avaientaussi joué le 31 décembrepourla nouvelleannéeà Genève.

beaucoupécoutéles disques,maisjamaison pourrait faireune musiquecommeça, pournousje pense qu'elleest beaucouptroptypéesur une époqueavec desguitaresKinks,Whoet Rythm'nBlues.Je trouve quec'estun gioupetroppolipar rapportà la musique qu'ilsont écoutéavant. Nouson auraità la limite plaisirà laire un rnorceauxcomme Who'sBehindThe que ce soitmalpoli.Les Doormaisen le massacrant, Dogsc'estun peu le mêmegenre,je les aime beaucoupmaisje lestrouveun peutrop respectueux, c'estpeut-êtreunetendancedes groupesfrançaisde lairedansla lignéedes Groovieset de s'y tenir.Les Roadrunners, on les a croisés2,4foissur scèneet on

peutdirequecesont debonscopains.

$EÉs:* little

Joftnns iet*

Quandon avaitformé les Maniacsen 82 je crois,je venaisjustede voirun concertdes Dogsà Genèveet ça m'avaitvraiment impressionné, c'est peut-êtreà causede ça quej'ai eu enviede formerles Maniacs avecAlexandre. Je pensequec'estun groupedontle meilleur album,dur et carré, étaitle deuxième, aprèson retrouveune répétition d'unprocédé. Toutles albumsdes Dogsse ressemblent saufceluilà qui est le meilleur. C'esttypiquement un groqpequetu voisunefoiset qui te donneenviede faireton propregroupeaprès,c'est un peu la perfection en matièrede rockavecdes guitares.

" MegaCity4: * [.eç$thansenseless On vienlde les écoutercet après-midi sur la routepour la premièretois.J'aicru entendreles Smithsen plus dur.J'aimebienlesgroupesanglaismêmesi souvent ce sontdestêtede con. Eux,sontvisiblement marqués par les Buzzcockset cettepériodecar les guitaressont


enavant.Ona souvent tournéavecdesanglais et à chaque foison a eudesproblèmes, avecles Godfathers, lesPogues, quisorËtrès lesCateran sympamaislesgroupesanglaissontsouventdes Peigne-cul. LesPogues sontdespeigneoll. Je ne paslesMC4maison aimebien,ça amèneun connais peuduchangement, tantmieux.

&e0iddtep& Connte Redmqhd :* â * ÉoadtfiiftÉ On est pastrès bon,maisc'estplusBluesque d'habitude. On en écouteénormément dansle camion en tournant, on éæutebeaucoup de Souletde Blues. Musicalement ça fait plaisird'écouterun trucsans forcémentrejouerla mêmemusique.C'estune musiqueextrêmement richeau niveauémotionnel, elle n'estpastacticenipréparé.On aimebiencette musiquepar sa simplicité, quece soitBo Diddley, MuddyWaters...On écouteraça plusfacilement que des nouveauxgroupescommeMC4et on fouilleraplus facilementdansles magasinsde collectorsmaisje ne croispasque ça ressortedansla musiqueque l,onfait.

$eruffrrTheCat : * Flyhabyche's allright* C'estungroupequeI'onneconnaltpasdutoutel qui a I'airpasmaldutout.Lerockde Bostonestapprécié enFrancepourlesRealKidset autres.Nouson le peut-être connaît unpeupluspourdesgroupes du genreDinosaur Jr,Buffalo Tomcarcesgroupes sont passésà Genève. EnI'occurrence, là il y a un harmonica, desguitares unpeusaleset ilsfontuntruc assezmélodieux. Entoutcasj'aimebien.C'estunpeu

qu'ona, defaireunemusique uneoptique queles genset nouson plisseécouler, quisoitagréable mais enmêmetempsavecunfondplusdur,plusénervé.

* Kat0noma* C'monEuerybodtp Onnelesconnaîtpasvraimentmaiscetterepriseest parfaite pas,c'estbienqu'ils caronnela reconnaît I'aient faite.C'esthyperbien,voilàungroupequi reprend un morceau desannées S0etquisonneun peucommeleurproprehistoire. Encesensque la reprise estutilesi elleestmieuxjouéqueI'original ou sn toutcasdifférente. Nousonlait desreprisesans qu'elles soientmieuxqueI'original, saufpourunepeutêtre,ons'envantedesfois(rires). Onestimeavoir mieuxiouéGoingHomequelesSonicsmaiseuxils I'ontécrite.Sinonle butavanttoutc'estle laire dilférement et même'tranchement différemefi. lly a queI'onlaitence rulmentet quiestNever unereprise Never,c'estun morceau dutypequia Erasure maintenant. Onfaitle morceau maisbonDieuj'espère queçaneressemble pastropà I'original (rires). Ce C'monEverybodyilest de KatOnomamaintenant et çac'estbien.

* êtex€lritton* Bangkok Ce morceauon I'a cannugrâceaux Nomadset je crois que c'estla premièretoisqu'onl'écoutepar Chilton. Luije ne I'aijamaisvu sur scèneet je doisavoirun disque.ll doitavoirdansles 40 anset il continua faire desdisquesintéressants. Noussi on arriveà le faire, ça seradéjàbien.lla aussifaitdécouvrirles Cramps et ce n'estpas rien.


l*ieet& the[rorses f Robyn Hlfcheoc[, *Witd Peter&uck... I: Mountai* Thyme* Jesuisle seuldanslegroupemaisjecollectionne tous je ne lesdisquesde RobinHitchcock. Ce rnorceau I'aipascarilvientd'unecompile. Ona peut-être un quiressemble morceau à ça et heureusement ce n'estpasmoiquiI'aiécrit,lesautresdéJestent mais jp n'en moij'adore cequefaitce mec,pourquoi, parcequ'ilressembb saisrien.Peut-être tn peuà Stéphane Eicheret quedepuistoutpetitj'ai I'habitude d'écouter du Stéphane Ëichersurnos radios(rires)... J'aimetienlesindividualistes commeluiquinefontpastropdebruit.Qu'ilsoit quePeterBuckjouesurses aidéparlesR.E.M., pasdutout.llestcapable disques ça nem'étonne depondredesbonneschansons mêmesi surune vingtaine dedisquetoutesnesontpasbienmaisil y ena aumoins200de bonnes.

* luka o & R.E.M.-ftark lemenheads É[qhe*fBonusTracks] On aimebeaucoupSuzanneVegamêmesiça ne s'entendpas.C'estunereprisequiapporte par rapportà l'originalquiestdéjà énormément fabuleux.PourR.E.M.,je les aimeénormément car ils ont peut-êtreramenéau goûtdu jour le Folkqui est une musiquegu'ily a 5 ansje trouvais méprisable. J'aitoujoursestimépar exempleque LeonardCohenétait un vieuxcon, maisça revient un peu maintenant. Je trouveque c'estbiende mélangerà la fois une musiqueacoustique et électrique. Les Lemonheads le font régulièrement, c'estun truc qui nousa marquéet cela va probablement se rêssentirdansI'albumque I'onva faire.On aurapeut-êtreun peu moinsde timiditéà employer des instruments...... (rires), incongrus commela guitaresèche.Aprèstouton vientd'un

/

paysoù il y a desforêtset desrivières, on eslpasles quoi! Motorhead Mullnase,Février I 990.


INTIIBVII}$TID0SIIILB D AI,TIIN 00lilAll I Grh\Itvrtr, IIIN $I Bon,olorson vo le mettre en stéi'éo,ce sero mieux... Voilô,voilô,voilô. Alors,,, mmh,mmh C'est porti ! Johon Ashertonnouso dit que de t o u t e sf o c o n s ,u n g r o u p e é t o i t f o i t p o u r s e séporer.,. que c'estcommede dire...On estfoit pour Disons mourir,on est né pour mourir,C'est une question de pointde vue. Lors de votre tournée estivole .|990, pensiez de vous déjô que c'étoit lo dernière? N o n , ,M , o i s . ,E, n foisont de lo musique tu mesures ô choquemoment qu'est ce l'obsurditéde lo vie mois por contre tout ce dissousdons les décibelset c'est b e o u c o u pp l u s focile de trouver un sensexoct ù lo vie, ço souloge, Choque coup de coisse cloir est une délivrencede cette obsurdité.Evidemment. on dit choquel0 minutesqu'onvo seséporer, que c,est lo dernièreminuteet que de toute foçonsrienne vout lo peine soufsurscène.C'est peut-êtreço ce qui pousselesgensô foirede lo mu$que. Peux-tunousroconterton séjouroux U,S.A,tq rencontreovec lesLozyCowgirls? O u o i s ,j ' é t o i s d o n c ô M o n t r é o l j,e s u i sn é ô M o n t r é o le i j e v o u l o i sy r e t o u r n e rp o u r v o i r commentc'est lù bos.Fotolementou bout de 6 moisje commencoisô rencontrerdes gens,des musiciens de lo scène de Montréolmoisbon c'étoitposvroimentço non plus. Eux,on l'impression que c'esten Europeque ço se posse.Quont oux LozyCowgirls, on ovoit tourné ovec euxou Donemorket en Allemogne, A Berlin on o foii un concert mémorobleovec eux et les

Exploding WhiteMice, c'étoit vroimentbien,On s'etoiibienentenduet ô leurretourou U,S,A leur botteuret leur bossisteleursont foit foux bond, pourunehistoire de dope,de fille,enfinde choses clossiques donsle monde rock'n'rollien et je leur ovoitécritque j'étoisô Montréolen pensontque peut-êtreilsolloienty posser.De toutesfoçons j'ovoisenvied'ollerlesvoirunefoisou l'outreô Los Angelesoù ilshobitent.llsm'ont oppellé pour m'inviteret je ne me suisposfoit prier.Ensuite j'oi jouer I moisovec eux,enregistré un 45 tours.En

foite c'étoit posvroimentt'idéotd'hobitertô bos, c'est pos ço, c'étoit pqs ce que je vouloisfoire, Doncje suisreportiet je lesoi loisséen plon,,.Et j'oi continuémespetitesoffoires. Commentc'est foit le choixdes producteurspour 69? Alorsço o été très simple.Enfoit, on ovoit foit cetie bonde pourvoir où on en étoit, poursovoir ce qui étoitet ce qui ne l'étoiipos,..Ettout nous s e m b l o i tb o n , o l o r so n o c o n t o c t é p l u s i e u r s personnes wec qui on voulqittrovoilleret on leur o loisser le choixdesmorceouxque chocunovoit enviede produireet evidemmentchocuno choisi ceux qu'on pensoitqu'ilolloitpouvoirfoire.llsont chocunchoisile coté qui leurconvenoitle mieux, Al Comets,ço foit un momentqu'on l'oimebien,il est plutôt morront.C'est le clovierdes young


,,7

J

fr ;

Gods,un groupequi ô priorin'ô pos beoucoup de pointscommunsovec nousolorsqu'en foite c'est une questiond'étot d'espritet ilssonttrès proche de nous.Pourles 3 morceouxqu'il o produit,on senttrèsbien so possionde bidouiller. ïoutes lesvoix sont repossésdons des omplis,les guitoresse melentdonsun espècede mogmo de distorfion... omusont. ChristopheSourice,ço foisoit évidemment longtempsque l'on étoit en contoct ovec lui ô couse des offreuxThugs,ll ovoit envie de foire q u e l q u e c h o s e o v e c n o u se t q u o n d o n l ' o oppelé, il est Toutde suitevenu et o produit 2 morceoux.On ovoit un peu peur qu'il fosse comme pour lesThugset [,cpluportdes groupes fronçoisde toutesfoçons,c'est de noyerlesvoix donslesguitores. llo posfoit commeço, il o mislo voix tout ce qu'il y o de plusoudiblemoisil o quond même privilégiéles guitoresce qui nous convenoit porfoitement,il o même foit une bollode,ce qui est drôle,ço m'o foit rireço,., Enfin,c'est un grondsentimentol. RobinWillsovoit déjô produitles deux premiers olbumset bon, notre RobinWiilspopy o foit son trovoilpopy en deux tempstroismouvement, Chocundonc selonso propresensibilité.

ô tous ces groupesqui étoientRocket qui tout d'un coup découvrentqu'ilssont fqit pour lo notureet deviennentbobo, hippieset tout ce q u ' o n v e u t . O n v o u l o i tl e u r m o n t r e rq u ' u n e extrèmeou l'outre,c'estun peu poreiletqu'ilfout pos sombrerdons l'extrèmecontroire: "on o été dur et mointenonton est mou '. Du colme les enfonts,on estce qu'on estet ço ne sertô riende jouer piedsnus.Donc c'étoit juste pour leur montrer"Who'sthe hippiesnow'.

Hippiessembletrès influencépor lo scène de Boston.Le groupe ouroit-ilpriscette directions'il ovoitcontinuéou etoit-ceun exercicede style,un clind'oeilô cettescène? C'estdrôleço. Nonc'est un morceouobsolument posréférenciel, C'estun petitclind'æil por contre

Commentle publico réogit? Alorsço, ço m'o foit hurlerde rire,On o déborqué donsun festivolô Genève,un festivol"punk",On orrivesurscène,personnene soitce qui se posse, On o troistobouretssurscène.On commenceô joueret lesgensse demondece qui se posse,ou

Lesconcertsservent-ils simplementè lo promoou risquent-ils d'être plushobituels? C'estun grondfontosmedes musiciens soitdisont électriquesde venirovec un instrument n'importe où et de jouer,d'être musicienquoi,sonsfoirede chichi,sonsovoirbesoinsd'un lightshow,d'un soundcheck mois pour jouer simplement. j'oi décowert que lo voix ovoit Personnellement, qu'on exploitepeu ovec beoucoupde ressources l'électricité.Avec l'ocoustique,s'il n'y o pos un murde guitoresdenière,lo voixesttout d'un coup bien seulepour soutenirl'histoireet c'est ce qui foit so force. On risquede gorder ce côté ocoustiquedonscertqinsmorceouxmoisne vous en foitesposço ne vo posdevenirhobituel,non.


est posséle groupe,qu'estce que c'est que ces ropidementet on odoroitce son,c'etoit une sorte imbécilesossisseulssurdestobouretset en foite ils d'hommoge qui étoit obligotoirepour nous. sont tous restéset ont été rovi...Et oui, c'est Disonsque surscène,on o jomoisvroimentréussis comme ço, ilsont même beoucoupmieuxréogit, è ovoir ce qu'on ovoit sur disquemême si sur toutes ces têtes ovec des crètes et des blousons disque,on enregistroitlive, Le live ! Alorson o en cuir,qu'on ourqitpû le penser.Co m'o bien -bttendu un momentpour foire ce disque,il y o foit rire,on peut vroimenttout foire de nosjours, pos mol de morceouxqui sontsurlesoutresmois même s'ossoirsurdes tobouretssurscènepuis c'est un bon clichéde ce qu'on étoit ô l'époque, jouern'importequoi.C'est quond même une A l'écouter,j'oi vroimentpos honte ou controire. drôled'époque.Lesoutresgroupesbnttouî foit C'étoit justewont que Stéphoneporte et surce petler quond ilssont onMersurscèneet lesgens disquelo botterieest pluiôt envoyée,d'oilleurs,il sontportispendontle concert,c'estdire,,, ovoitjomoisréussiô trower ce genrede liberté dons un outre groupe,Je croisque les botteurs prennentde l'empleurdonslesorrongement projets que Quelssonttes musicouxoinsi des ceux des Moniocs,69)c'estvroimentceluique je préfère, groupes membres outres du ? j'odoreécouterce disque,ily o pleinde focettes, Alors,ily en o deuxquiont définitivement onêtélo c'est pleind'énergiepqrce que minede rien,on musique.Alexondrene joueroobsolumentplusde quond même mieuxjouer ô lo fin qu'ou sovoit musique,sice n'estovec descopqinsoux bolsdu début. somedisoir,ilsfont des reprises de BoneyM, llsrigolentbien.., Le premiermorceouxAll The Thierryoussi,il ne veut plusrien Kids,)e ne soissi on pounoit le ovoirô foireovec ço, tont pis,ll refoiresurscènecommeon l'o estjournoliste enregistrélô, On ovoit ô peine donsun journol,il critiquelo musique.Chocun répeté, il restoit un quort sontruc d'heure,c'étoit le dernier Alors,mesprojetsmusicoux,ce morceouqu'on joué et il est sont des concertsdès février, bien sortie,LittleEyes,c'est un m o r s ,m o i ,j u i n ,j u i l l e t ,o o u t , morceouqu'on vo gorder septembre, dons le répertoireporce que octobre, novembre,décembreet oprés c'est un putoin de bon on verroce qu'il se posse.Un morceoux,A Berlin,quond on groupe costoud ovec de l ' o j o u é o v e c l e sE x p l o d i n g l'électriciténe vousen foite WhiteMice,lebotteur en étoit pos et un nouveourépertoire fou et vouloitqu'on lui envoi ovec deux ou troismorceoux dès qu'il sortiroit.On lui o pos de l'oncien,On o contoctéun envoyé (rires), il o qu'ô guitoristeque vousconnoissez l'ocheter.Un outre morceou que j'oime bien et qu'on vo certoinement,c'est Jérôme desshifters. gorderdons le répertoire,c'est On vo donc foirelo tournéedes clubset peut etre Funerollunecor c'est un socré e n r e g i s t r e ru n d i s q u e e n bon blues. C'est un des premiersmorceouxô deuxvoix septembre, et je regrettequ'Alexondrene Avec le recul pourroistu foire une brève onolyse soitpluslè. Lesporolessontplutôt bien réussis, ço porlede lo fin du monde,ço ne seroittorder de vosolbumsoinsiquedesmorceouxde 69? d'oilleurs.,. Le morceouecrit por VinceCloke Pourle premier,on sedemqndeencorecommenl viens d'un moxi sortiten 8l qui ne contientque on o foit pour enregistrer un oussibon disque, des synthètiseurs. Le mixogeest un peu fontésiste, d'une simplicitéexemploireovec un son pos si peu peut-être. un brute C'est un pefit clin d'æil. mol oprèstout. Surtoutqu'ô l'époque,on sovoitô q u o n d u n e b o n n e c h o n s o ne s t u n e b o n n e peinejouer.,,Enfinbref,Entout cos,on o été rovi chonson,on peut l'o jouer de n'importequ'elle du résultot. que se soitocoustiqueou électrique.Tont foçons, peu Le deuxièmeest un trop mou ô mon ovis,il o que c'est une bonnechonson,on peut lo foire. été produitun peu trop popy por RobinWillscor o n c o m m e n c o i td é j ô ô ê t r e p l u s d u r m o i s visiblementil o foit ressortir Voilè,j'espèreque j'oi réponduô toutesvos le coté popy, il devoit questions, je peux vite vousjouer encore une êtredonsune phosepositive, Le troisième, ovec le recul,disonsque c,est un chonson... disque mognifique,ovec beoucoup de r e s s o u r c e sc,' e s t ô d i r e b e o u c o u p d , i d é e s dedons.Cependontlo productiono peui-être possépos mol de chosesô lo moulinnette,c,est peut-êtreefficoce moisço perd un tout petit peu en finesse. Unefoisde plus,on o foit ce disquetrès


rncis. T,eur attitude puriste /TIITO.III.INDTIIST DITI^,TIIN rugueuse a été un véritabl-e {}ttrNDVIt,SIIùIilIDtt l$02 ressourcement pour moi ! Dear Speeding Voilà

une petite

Mais

en toute

! prétentieuse.

bien

11 y a plein

honnêteté.

(de Ia musique soudanaise

d'oubl-iés

chanson française) chaque jour. Blind

"Move on up" et Mayfield flCurtis Impressions "Keep on Pushin". Grand bonhomme seul

liste

fold

test

en fermant

les

mais

à Ia

changie

ça

? Je 1es écoute

toujours

je suis en pleine

période

country".

Fig-ure légendaire

quj- a

la country

RoJ-ling Stones,

rn:sic,

Morrisson

dans la

que l'honrne pris

Brothers.

(concurrents

formant

les

1es

La country

gue j'ai

aux sources

Cette

2

année je

européennes

de Ia

du fin de pure

non ? Un disque

desquels

autour

fond de la suisse country.

devrait

sortir

*InteLl"edlaaL

et un

Amusant

EffiV-o

(originaire

somptueux jamais

parler.

Découvrir

ce vieux

comprendre culture toute

un peu de la

américaine. la

mais la

croulant,

férocité

de la

Disque récent

crème des musiciens (de Mark Knopfler force

ctest avec

qui

y ont pistols) aux

de Dylan est toujours

persistante...

de cette

*Cheap Shdt-" Groupe cal-ifornien

des Doughboys) mais très

on entendra

!

j'ai

bloquée

du nombre de groupes

SonLe Voubh *3.04g-*, *ffiræcl httrL-

Thc Lazy OowgJ.rJ.s

avec qui

minerve

timides sur scène. Chaque fois que j'écoute ce disque je me rends compte

participé

avec un combo de musiciens

expérience

sur le

* Shenand,oaTro *Rank gtrangerg t@ mnc-

rassenrbl_é), on a fait

morceaux des Stooges.

répertoire

un projecteur

Dommage

Bob Eyr1ara

chose de spécia1. I'an passé avec les "Guitares Magiques" (30 giuitarj_stes et

folklorique

complexité.

groupe montréalais

Exce1lent

sans complexe.

country

Van

du cou !

de nouveau, une attitude

retourne

Rejoint

coin de la grueule. 11 est dans une chaise

Chaque année pour 1e festival de Ia Bâtie à Genève je prépare quelque

anplis

The Impressions.

son groupe

ffie Nid.le sIf Heaven L{esu, sBandtÈo CêJLIin''"

y a inj_tié

iI

1es Byrds,

Burrito

vivante, "rock",

avec

The

yeux.

"Ben oui,

Flying

vocal

roulante,'une

Gram Pargons *lEhe str@ets of balËlrere'a *Sïret "

illrlni.rlé

et très

d' Indiana)

joué 1'espace de quelques

Le groupe

intègre

gui

après

15 ans se

paie Butch Vig et le mixer de Slayer : 1a paire qui se fait sonner le disque de Nirvana. Toujours

autant

de foul-titude

de


guitares

aussi

l-es autres, vl A

tout.

.

inventives

mais cette

Bientôt

le plus

fes unes que

fois

on entend grand groupe pop ?

. fiddl-e

with

ABE Blonde",

rWaILz". La redécouverte

du rock

:

Nei.L Youngr & Crauy Horee s$he Eaye matuaed to ble* o *&rer and ftr@r-' de groupe

qui

jouent

Il- n'y a plus

comme ces

Anetha FrankLLn sWre ffiouse T[rat ,Iack ExxLlt., \sI say a lLtttLe Pnatrrer-o *Sal'e m@cette

de toujours.

boule de suif est-il- juste ?

Tant de soul

prétentieuse.

moodwa

*!fd.e J.tsÏTfttr"

! ! !

Bomles Eracks &e

B

$a{.nÈe

"Knohr Your Product", "security',, "Save me". Van B6oæ{s@a "G1oria", "Brown Eyed Girl,,

péquenots.

Mon idole

sIZm i.n the

cetteforceSIMPLE

musique Cajun.

Toujours le plus in"=oy"nfe.

lcc Eooker

John T,ee Hooker : voilà je lravoue; c'est de 1à que je viens ! Du Blues, et au fond je recherche toujours sans en faire

"Basile

français

{ lÂl

dans

Dieu


Al?in

O a r r i g ue

. viens de Toulouse.J'ai fait f les Beaux Arts de Toulouse _ I puis ceux de Paris, enfin -disonsquej'ai profité desBeauxArts en travaillant dans un atelier, mais j'ai surtoutdessinédansmon coin. Votu aveztoujours dessinédans le but defaire de Ia bandedessinée? Toujours, ainsi que de la peinture.Je fais de la peintureen parallèle. Potr Séjour en Afrique vouE avezun scénariste,fean-Luc Coudray. Pourriez-vous donner quelques ir{ormationssur lui ? En fin de compte il est beaucoupplus connu que moi. Il a sorti pas mal d'histoires,dont une avec Mæbiusqui s'appelleLes histoiresde monsieur Morche qui est, a mon avis, rme de ses meilleurs productions.Ce sont des histoires très courtes où il utilise I'absurde comme fil conducteuret Mæbius I'a très bien illustré. En ce moment il fait pour Yéti des histoires avec Mathieu Caron. Mais c'est avant tout un écrivain. n fait de la littérature pure,mais c'est tellementlarge que ça peut être adapteren bandedessinée.Il y

a eu de bons résultats.Je I'ai renconûé par I'intermédiairede Rackham.J'ai commencéà lire sestexteset j'ai flashé de suite, notamment sut Séjour en Afrique.

En fait c'est une nouvelle que vous(nezadaptêen bandedessinée? Oui, mais surtout j'ai tenu à ne pas retirer rne seulevirgule. Même dansle langageécrit, lorsquel'écrivain dit <<mais dis-je > ou < dit le héros> dans un dialogue,j'ai essayéde le garder.Au débutje voulais adapteret supprimerce genrede chose,mais en fin de compte ça a trèsbien marché. On retrouve awsi les " dis-je , dans vos autres bandesdessinées.Vos albwns sotû toujouls avecdes textesof en décalagetemporel avec I'image. L'aventurea été vécu iI y a quelque tempset le héros raconte. C'est un systèmerunatif qui voustient à coeur ? C'est un récit. C'est pour cette raison que le texte de Séjour en Afriquc m'a intéresséen plus d'adapterune nouvelle de littérature, car j'aime beaucoupla littérature. J'estime que c'est ma principalesourcede référence,et puis ça

ne fait pas de mal à la bandedessinée, c'est très peu fait et pourtrnt il y a des possibilitésen jouant sur le décalagede temps par rapport au récit, et à I'intérieur de ce récit on peut encore décalerentrele texteet les images.Il y a bearcoupdejeux qui sontpossibles. La forme narrative de la petite histoire paru dans Labo est très intéressantecar Ie texte raconte une aventurede grand aventurier tandis qu'en image on voit la réalité qui est celle d'un poivrot qui divagucdanswe décharge.Est-ce qrc cette idee est née de votre envie de racoûer wrc histoire en opposhnltexteet inuge? Oui, pouvoir opposertexle et imageme tient'à cæur mais cette histoire m'intéressaiségalementpour faire une satirede tout ces trucs d'aventure,les émissionsde télévisioncornmeUshuaia qui sont des voyagesoù il faut des moyens.Moi je me suis trouvé bloqué aux U.S.A. sansfric, sansrien. Je me suis retrouvédansdes aéroports,en y restant2 ou3 jours sansque personne ns vous parle... Donc les voyagesce n'estpastoujoursfacile. Il peut sepasserplein d'hisoires dansla tête d'un poiwot qui se perd dansune


décharge.A partir de là je trouve intéressantde coller les deux. Coller le rêve d'un peu tout le monde.Lorsque I'on voit des films commeIndiana fones et la vie quotidienned'un mec qui à rater pasmal détapesde sa vie, on se dit qu'il peut en fin de compte reviwe dans sa tête tout ce qu'il aurait pu réussir.

Dans Séjour en Afrique, et Le Destin Perdu d'Argentino Diaz les persorutagesdécouvrentdes paysqu'ils avaient rêvê mais qui finalement les déçoivent ou ne leur apportent pas ce qu'ils en attendoient.f'aurais aimé savoir si vous aviez eu des expériences comtrne celle-ci ? J'ai fait quelquesvoyages,notanrment aux EtatsUnis, en Tchécoslovaquie, des univers que I'on connais par la télévisionou les livres.A chaquefois il y a eu une rencontre...Mais ça m'est arrivé avecles EtatsUnis. C'est le pays sur lequelon a le plus d'informatiorLon nous canardeavec énormémentde films, de photos.Evidementon replace de suite car ce que I'on voit est différent. l,e Destin Perùt d Argetino Diaz n'est pas une autobiographiemais disonsque mon grand-pèreest Aryentin et c'est un peu son histoire. Je possède vraimentsonlasso.C'es1rur peururrêve que j'ai pu faire quandj'étais môme et quej'ai projetéen bandedessinée.Donc je ne peuxpasêtredéçu. Dans vos histoires, et surtout Séjour en Afrique, le personnageest dansun mondeoù il se sentoppresséet il me sembleque vous voulez rendre

A l o r s, p e f \ k p u t e , ' o n A PerdLÀ sa lanque ?< ià, Ed lTleH,,quI Regaràe-

cettesituationpar le gros plan qtu I'on retrouvesouvent. Peut-être que le héros peut se sentir oppressédansla riresureoù il a déjà des à priori. Ce qui est intéressantc'est de confronter les rêves'et la réalité que I'on trouve dansle pays qui n'est pæ forcément,notânmentpour I'Afrique et I'Argentine, facile à viwe. Le grospla& jtaime bien au niveau graphique,je trouve que c'est bien. C'est quelque chosequi peut-êre porteur lorsqueI'on mets une vue générale à côté. Etant donnéque c'est le hérosqui dit <Jo et ,quiraconæI'action,on peutlorsqu'il est poursuivi par une taction faire un plan généralede rue et cadrersur sa lête, ce qui peutfaire un petit effet.

-.vletinent avectralr lesol àe >e9àeuxpreàe ctrneg--.

Vous n'avez janais été en Afrique par conséquentvous avez du faire we recherchede docwnenadon... Vous savezc'est assezmarrant,quand on fait un projet, on se dit je vais tavaillé sur I'Afrique, sur le Pérou,sur n'importe quoi et en fin de compte on allume la télé et on tombe sur un documentaire sur le sujet. Subjectivement on s'aperçoisqu'il y a plein d'information qui soni en rapport avecI'histoire que vous faite, alors que si vous aviez choisi un autresuje! vous ne vous seriez pas aperçu du documentaire.Iæs chosesvous lombnt dansles mains.Ceci dit c'est vrai queje me suis documentésur I'Afrique mais plus précisémentmon intérêt était de montrer une Afrique que I'on ne connaissaitpas. Déjà ne pas refaire Tintin au Congo, reprendre une imagerie africaine avec des cases etc... Essayerplutôt de montrer des banlieuesde grandesvillæ queI'on peut Eouverpartout dansle monde.A partir de là je pouvais très bien me documenterà Vitry-sur-Seineou dans n'impofie quelle banlieuefrançaiseet remettreun peu cesélémens que I'on y voit : lesgrillages, le béton...

Il y a un thèmerécurentchez vous: la fuite. Par exemples,vos persatuLges cou,rentbeatrcoupou tout simplement,Alex et le personnage principal de Séjouren Afrique sont dcs européensqui ont quitté leur payspour chercher"quelquechose"à l'étranger. Est-ce que vous aussi vous ovezune enviedefuite? Tout le monde à une envie de fuite. Maintenant reste à savoir commenton peut la faire passer.Alors évidemment quand on dessineil peut y avoir une fuite dansI'imagination.Quandon lit il y a une fuite dans I'imaginaire de quelqu'un d'autre. Il y a les voyages. Une fuiæ dansla télé, le boulot, un peu partout. Mais je penseque c'est en mêmeæmpsune recherchede soi, une fuite par rapport au mondeextérieur.A partirde là c'estpositif.

fusrcment un lieu est omniprésentdansvos bandcsdessinées, c'est la déclnrge. Vousêtesntarquépar ladécharge!?... (rires)... Non, c'est un lieu très oppressant.ce qui m'intéresse c'est le côté zone, laissé pour compte des banlieues.LorsqueI'on abordeune ville en train, on passeà traversdes zones, des banlieuesénormesqui sont loin d'être le champde Mars, je trouve que

Si vols deviezrencontrerune héroîne de bande dessinéelaquelle choisiriczvotu ? Betty Boop. Je ne I'ai pasoonnutrèstôt mais je la trouve très belle. En plus le dessinateurvient de mourir très vieux" c'est comme un hommage.J'aime beaucoupBetty Boop. C'est dur de dessinerune femmepourtantil a trouvé une manièrede caricatureret de passer par la suite au dessinanimé,ce qui est

ça représente70 à 80% d'une ville commeParis.l,orsquej'ai fait Séjouren Afrique j'avais un atelier qui se trouvait

en plein dansune zonerldlsrrre!1get \ \

tous les jours je passaisle long de la voie ferré doncj'ai utilisé ceséléments. Je pense que ce qui est marquant actuellementc'est que dans le monde entier on crée des banlieues.Les villes, comme San Paulo, existaientdéjà au sièclederniermaisnore sièclea apporté les banlieues.J'y ai puisé pas mal et puis graphiquementil y a à faire.


assez rare. Il a trouvé des traits complètementfous pour dessinerune femme en la rendant belle et très érotique.Je me rappellequ'un jour dans un caféje portais un badgeBetty Boop et j'ai rencontréun vieux qui m'a dit : <<Mais c'est incroyablevous portezun badgeBetty Boop, mais moi à mon époqueon m'aurait giflé pour avoir portéun tel badge>... Si vous aviez Ia possibilité de rencontrerun auteur, que ce soit en bande dessinée,en littérature ou en cinéma,qui seraitil? En littératurej'ai eu beaucoup de chance car j'ai rencontrédes gens comme Durel. J'auraisbien aimé r e n c o n t r e r Cendrars,Miller ou évidementCéline. Des gens d'une auûeépoque. En cinémaFellini, malgréque ce qu'il ait fait en bandedessinéeavec Manara n'est pas vraimentce quej'aime. Mais j'aime I'auteur de films. Fellini et Godard.J'aime la démesurede Fellini, la manière dont il présente les personnages. La façon d'imposer au cinémaquelquechosequi paraissaitfou commefaire des reportâges,de cadrer plein champrrrr p€rsonnagequi parle à la camera.Il a brisé à mon avis tout ce qui faisait le cinéma. Raconter une histoiredifféremment,ça c'est trèsrare. En bande dessinéese serait Pratt et récemmentj'ai rencontréTardi qui habite à côté de chez moi.. Pratt j'aimerais beaucouple rencontrer. læs livres dc Célirc illustréspar Tardi,qu'enavezvouspensé? J'adore.Ça a été un peu démontépar quelquescritiquessurtoutlinéraire,et je pensequ'il en a souffert un petit peu mais je trouve son travail bon et on en reparleralongtemps.Moi j'aimerai illustrer Berlin Alexanderplatzde Dôblin. J'ai commencéà faire quelques croquis.C'est un écrivainAllemandqui a écrit sur la crise de 1928.C'est un texteexpressionniste complètement fou. Il y a-t-il des courants en peiwwe qui d'après vousont irfluencés

votre dcssin? Peut-êtrepas des courantsmais des artistes de tout bord qui vont de Caravageà Picas'so.En bandedessinée on peut se référer à beaucoupde chose comme la littératriie, le cinéma,la peinture...ce que I'on ne trouve pas beaucoup.Tout ça nourri la bande dessinéequi est un lien entretout ces $enres.Je trouve parfois dommagede voir des dessinateurs qui n'ont comme référenceque desdessinateurs de bande dessinée,ou des histoiresde science fiction. Il y a plein de choses,commele rock, qui être moteur en bande

dessinée Lorsqucvousétiezécolierquelle était la matière que vous détestiezle plus? Iæs mathset le dessin.Mais le dessin imposé.A l'écolej'étais nul en dessin, doncje faisaismesdessinspou moi, et c'était toujoursde la bandedessinée. C'e$ pareilpourla peinture. Puisquel'on parle de peinture, vousfaites desexposprochainement? Non, la peinturec'est plus long. Je préfére attendreplutôt que que de rentrerdansun milieu trèsmagouilleur, tès difficile à aborder.Jefaisaisde petit truc mais maintenantj'ai drrêté.Je préféretravailler en bandedessinée au niveau démarcheet pour l'accessionau public. Je continu à peindremais pour présenterça dansde bonnesconditions. C o m m e précédemment pour la bande dessinée,peut on se référé à quzlquechase? C'est figuratif, mais ça n'a rien a voir avecmesbandes dessinées. C'est prochede

plein de chose,commePicæsoet I'art précolombien,c'esttrèslibre. Vous sembleztrès marquépar Iespays exntique,c' estdefamille ? Non, mais au niveau dessin et graphismeils étaientsur la bonnevoie. Et mêmeRivera avec ce qu'il a fait au Mexique: c'est réalisteil y a beaucoup d'influence européenne mais il y a un côtétrès libre par rapportà la couleur,à la compositionque I'on retrouvetrès peu ici sauf chez des genscomme Picassoou Combasactuellement. Ils ont normement au niveau

Quelssont vos projets, tous d o m a i n e s confondus? Continuer à je produire, n'arrête pas. Je viens de sortir une pochettede disque qui est Pianola Partie de Lee Moner.Ils ont reprisdes vieilles chansonssur piano mécanique alors j'ai fait une scèned'intérieur de bordel,de bar louche.Sinonje prépare le nouvel album pour Delcourl Le Cirque de Dieu qui se passeà New York dansle quartierjuif. Autrementje vais me mettre à travailler pour un projet de liwe avec Gilles Gonnort.Ce seradifférent de ce qu'il a déjà fait, ce seratrès littéraire, parce qu'il a une grandeenvie d'écrire... Si on peut le faire ce serabien, on va essayerde le faire en 80 pages.J'écrisbeaucoup mais je n'ai pas de projet défini dansce domaine,il faut que je fasse des démarches et bon... C'est le mêmestyle que mes bandesdessinées, ce sontdes récits de voyages,des romansà la premièrepersonne. ' Illsach le 17 novembre 1990.


e m'appelle FrédéricBézian,je suis né à Revel, du côté de Toulouse.J'ai toujours dessinatouillédans tous les sens.J'ai très tôt voulu faire de la bande dessinée.Après mon bac je suis allé à l'école St Luc à Bruxellesoù j'avais Renardet Schuitencommeprofesseurs, puisj'ai eu la chancede publier desalbumstout de suiteà la sortiede l'école. L'album qui vient de sortir (AdamSarlech) estmoncinquièmealbumet monpremieren couleurs. Justementpour quoi avoir choisit la couleur pour cet album?... Le noir et blanc est intéressantpour pousserle plus possiblecertains phénomènesde lumière ou de manquede lumière pour en arriver, pratiquement,à des effets de carte à gratter.Cela faisait un momentque I'idée de la couleurme Eottait dans la tête, mais je ne me sentaispas encoreprêt, je ne savaispas ce que je voulais faire exactement.Au fur et à mesureque les idées se sont précisées, que je me suis estimé saturéau niveau du noir et blanc, je m'y suis attaqué.J'ai utilisé la techniquedu bleu avecun film. J'ai utilisédesaquarelles et desfilms de couleurs,superposéssur des gouachesou entre eux, ce qui donne des effets de lumière que I'on ne peut pas toujours avoir avecdesmélangessur lesquelson passeraittrois heures. Pour le noir et blanc, le tempspassésur une planchepeut varier d'une, deux ou trois journees.Si j'ai desproblèmesça peutallerjusqu'àunesemaine. De quellefaçon votre relation avec les <sciences occultes>s'estétablie? Oh, j'ai desrapportsFèsambigusavecça, enfin ambigun'est pas vraimentle mot... J'estimequ'il faut restertès prudent.

Je ne veuxpasavoir de positionafiètée,me dire <i'y crois;j'y crois pas>>... Ce qui m'intéressec'est le pouvoir poétiqueet les imagesqui s'en dégagent.Le médiumFraneckKluski en train d'expectorerun ectoplasme,c'est une des plus belles imagessurréalistesque je connaisse.Cela dit, j'en resteau chapitreémotionnelpur. L'intérêt, c'est les imageset les comportements, la façon dont ça trouble les comportements. Pour le resteje ne veux pas avoir d'explication,foireuseou soit disanten béton.A la limite, ça me foutrait la magiepar terre.J'aime autantne pas savoir...Je suisdocumentémaispasplus queça. Vousêtesincontestablement attiré par la fin du XIXe siècle, littérature comprise, non ?... Littératureaussi,en effet. Ça parf des plus classiquescommeZnla attniveaude la structure.C'est un des premiersà écrire un plan avantla rédaction,ce qui fait que le rythme d'un bouquin,si épais soit-il, se tient parfaitement.Aprèsil y a toute la littératureque I'on appelle décadente, fin de siècle,Huysmans,Jean Lorrain,J. Lombard... Ce qui m'attire dansle XXe siècle,c'est le bain culturel de l'époque.Il y avait toujours des groupesqui comprenaient desécrivains,despeintres,desacteursou des musiciens.C'est un peu commenofte fin de siècle.On mélangetousles domainesartistiquespour essayerde dégager quelquechoseen confrontantle ûout. Evidementl'art purementgraphiquede l'époquem'intéresse à ûouspoints de vue. C'est aussibien les peintrespompiers, les peintresde salon,que les illustrateurscommeRackham, ceuxdu journalI'illusûation.Destypesqui sesontsituésdans un art un peu mystiquecommeCarlosSchwabe.Ça va un peu danstous les sens,ça va mêmejusqu'à I'expressionnisme AllemandavecEgonSchiele,Kokoschkaet toutela clique... N'êtesvouspas attirépar d'autre courantartistique?


... Musicalement,oui ! Evidementfin XIXe siècleet début commeun film de Lynch mais de cetteépicierd'italien dont XXe siècle,tout ce qui s'estpasséautourde Debussy,avantet je ne veuxmêmeplus me rappelerle nom.Blue Velvet?!... je après.Mais commej'ai aussiune culture musicaledansla ne I'ai pas encorevu, par conûe j'ai revu Eraserheaddeux mesureoù je joue du piano, je suis très intéressépar la' fois... Lui c'est pour un tas de raisons,il a un pouvoir musiquecontemporaine,comme Ligeti, Xenakis, ou un type imaginairecommeLars Von Trier avecThe elementof crime. que I'on vient de découwir, qui a passédes annéesdansdes " Ce côté schizophréniquedes choses.La schizophrénie asilespsychiatriquestout en étant un génie complet Giacinto m'intéressedepuislongtemps,émotionnelemenlJe ne veux Scelsi.La notion de couleuren musiqueme fascine.Sinonen pas tomberdansle piège où est tombé... un groupecomme pe.inture,je m'intéresseà ceux qui n'ont pascesséde voyager Yes dansles années70 : la Folie!!! c'est quelquechosede entre la peinture,I'illustation, et la bandetlessinéecomme fabuleux (rires), être naiïement béat devant,je supportepas. Feininger, Alechinsky qui sont un peu Eaumatiséspar les Je suis aræhé aux émotions,je préfèrecent mille fois Virgin idéogrammesjaponais, I'art figuratif gestuel, enfantin ou la Prunesà Yes... Je suisassezchiantet exigeantau niveaudu bd. <<rock>> car je m'intéresseà des grcupesqui s'occupentde I'inouïe, au senslittéral du terme. Les premiersalbumsde Virgin PruneÉétaient tout ce que j'attendais depuis des fustu:ment en bandedessinéequelssontles auteutsqui années...D'autantplus quenousétionssur la mêmelongueur voustoucheflt? d'onde car nous avions les mêmespréoccupations à ce J'essayede ne pas en admirerEop,parcequej'estime que la momentlà. J'avaisdiscutéavecle chanteurà l'époquequi me bandedessinéeest une sorte d'art de digestion,ce qui fait disait que son bouquin de chevet étaitAlice aux pays des qu'une uniqueinfluenceen bandedessinéedevienttrès vite Merveilles, ce qui est tout à fait attendude sa part. Il y a tout sclérosant.Il vaut mieux aller aux sources.Mais évidement dansce bouquin.On les a souventcataloguéscommedes j'ai mes têtes en bandedessinée.Pendanttoute la réalisation <<gothiques>, ce qui est vraimentune caricature.Newform of d'Adam Sarlech,en deux ans de travail,je n'ai pas cesséde beauty,c'est les univers enfantins,essayerde dégagerle côté relire Jacobs...Pour la rigueur,pour le souffle,le rythme,la monsEueuxd'une comptine,d'un conte ou d'une berceuse teneur d'un rythme sur une très longue distance: les par exempleoù il suffit de tournerla vis pour queça devienne orchestrationsde tension,baissede tensionpuis ascension quelquechosede complètementfou, presqueépouvantable final pour une <mort>, entre guillemets. Ce sont des car le mondeenfantin n'a pas de référence,d'Histoire et manipulationsqui me captivent,comme Orson Welles qui prend sesimpactsémotionnelsà IN%o. Ceci m'intéresseaussi était aussi nès attachéà ce qu'il a appeléle rythme. Ce qui dans mon travail, mêmesi mes trois thèmessont toujoursle n'est pas un terme propre,je préfère parler de tensionqui Temps, le Sexe et la Mort qui sont des thèmespost monteet qui descend. romantiques.J'essayed'ê&e curieux,ce qui est virtuellement impossibleau fur et à mesureque I'on vieilli. Mais il faut restercurieux de tout. On peut donc parler d'une influence

He &,1.. gæçxr,(o "lE ærue" lU Ro]irc eI te cPc'dg, @e$eiu;R?a rrsnt , ry4q4x.:.aæw,ffisf€tl,e

ùrÉJ|v'iffifrfr tç,sritË t

?i3-1lJ Qo'ÉN ,tûR(V,r$rre 7..

cinénutographique... Evidement.Je dis toujours que je considèreOrson Vy'elles comme mon grand-pèrespirituel, mais il y en a d,autres... Certainsexpressionnistes Allemands : Murnau,Le cabinetda Dr. Caligari de Robert Wiene etc... Certainesmétéorites commele film le plus génial de RobertAldrich, En quatrièmc vitessequi s'appelle en fait Kiss me Deadly. C'est un film ds la mêmepointure queLa sod du mal d'O. Welles.Ce genre de polar qui n'en est pas vraiment un et qui décolle... Etrangementpoétique... Un peu bizure. Cela dit il y a des chosescurieusesavecce film, qu'il soit bouné d'acteursqui ontjoué dansCitizenKanepar exemple.. . Actuellementparmi les gens qui m'épatentil y a David Lynch, quandil ne fait pasDune que je ne considèrepas

Vous êtespassépar plusieurs maisonsd'éditions commeFwuropolis et Magic Strip et vous cvezpubtié Adam Sarlechaux HumsnoîdesAssociés,vouspouvez nousparler de votrechemin... Le cheminest tout ce qui est de plus incontrôlé,c,està dire qu'à la sortiede St Luc, j'ai eu la chancede tombersurMagic Strip qui se trouvait à Bruxelles.On a beau avoir eu des démêlésje leur dois de m'avoir mis le pied à l'étrier dansle mondede l'édition, c'est indéniableet ça comptebeaucoup potu un jeune auteurqui mêmemotivé ne se sentpasrassuré. Quant au rests c'est la bête démarchedu porte à porte, ça marchetout de suite ou on poireaute.Adam Sartechà été refusédeux fois par deux maisonsd'édition dont une qui a attenduun an avantde me dire non.


Vow avezpasséplus de tempsà chercherune maison d' éditionqu'àfaire I' album ??! ! ?!... Non paswaiment... En fait il y cinq ansquej'y tavaille. Le scénarioterminéet les deux premières.planches réalisésdatentd'il y a deuxanset demi,Eois ans, quant à la réalisaton elle même,c'est les deux dernièresannéesqui viennentde passer,c'est à dire que les HumanosI'ont accepté,mais entre tempsil a étéremaniéhuit fois, refusédeux fois et à chaquefois un peu retouché,mais le premlbr os autour duquel j'ai mis de la viande date d'il y a cinq ans. Powquoi vousont-ils refusé? Le premier a trouvé que c'était du GrandGuignol. Moi j'adore le Grand-Guignol,eux apparemmentpas, sauf chez Sokal! Le deuxième c'était une maison d'édition où deux personnes devaientlire le scénario.Il y en a une qui s,est tâtéependantquelquesmois en disant < Oui, peut être > et I'autre après lecture qui s'est aperçu qu'elle ne comprenaitrien. Jusqu'auxHumanos qui ont étéemballéstout de suite. Pow vos scénarios,voustavaillez seul? Je travailleseul,en effet... Quantaux idées,c'est l'éærnellequestionde savoird'où sort l'étincelle première.En général ça commencepar une idée qui me titille dansmon lit à quare heuresdu matin, qui peutêre le résultatde connexionsentreun bouquinquej'ai lu, une image ou une peinture que j'ai vu, une musiqueque j,ai entendu. C'est la connexionde n'importe quoi avecce que j'ai vécu pour de bon. L'étrange nuit dc monsietr Korb qui était mon deuxièmealbum, mais le premier publié, est pratiquementautobiographique. Vous avezfait un mini porte folio sur les cimetières, lieu que l'on retrouve aussidans vos albums.En dehorsdu thèmepictural et sculptural typique du XIXème,y trouvez vousun attrqit Wrticulier ? C'est paswaimentles cimetièreset minede rienje n'en ai pas dessinébeaucoup.Ça fait toujôurs un drôle d'effet car on préfèreocculterau niveaude I'imaginaire populaireparceque évidementce n'est pas rassurant.Je suis plus intéresséen généralpar l'art mortuaireet I'art religieux.lvlaisce n'est pas uneobsession. Au premierdegréj'ai aussipeurde la mort que

le premier venu. I-a mort est la seule idée qui ai fait autant fantasmerque le sexedepuis I'origine du monde et à tous pointsde vue : images,obsessions, faits de société...Iæ choc ne le connaispas mais commeje ne triche pas, avec mes émotionset la façon dont je veux les faire passer, je ne refuse pas ce côté là. Effectivementlonque I'on baignedansun univers fin XIXe siècle qui passepal le spiritisme depuis 1850on ne peut paspasserà côté,en plusje suis touchépar le côté gothique.Iæ romangothiqueou noir fin XVIIIe siècle,débutXD(e siecle,j'ai tout lu. J'aime bien le côté grandiloquentavec des églisesdésaffectéeset le côtéimageriecatholique. Mais ce côtéXIXe siècle est venapetit à petit ? Non ça a toujours été sous-jacent.J'ai toujours vécu dansceslieux... Cela dit tout le mondey a vécu,je saispaspourquoij'y ai étéplus sensible, il suffit d'avoir des grands-parents pour se rendre comptequ'ils vivent dansune maisonqui a cent ans. C'est la majorité du paysaged'une ville, il suffit de regarderParis c'est Haussmann. On vit encoredansun décorqui est fin XIXe siècle.Iæs rois premièresannéesde ma vie je les ai passés dansun châteauavec des mouluresaux plafonds, et des boiseriesaux murs. Ce sont les premières odeurs,couleurset formes de ma vie. Ça doit agir quelque part. Encore une fois, il y a une connexionde beaucoupd'éléments.J'aime bien les univers non fonctionnels,ce qui n'exclut pasquej'ai un pied ici et un pied là-basmaisj'essayede ne pas tomberdansla fascination réno. Je viensde le faire,c'est à dire au point de vu purement sémiologiquene pas confondrele tempset I'espace.On dit toujours <<j'aimerais bien revenir à cette époque>, ce qui est complètementfaux, dans la mesureoù I'on s'imagineau niveaudu langagequ'il n'y a que 50 mètresà faire.Ce qui est archi faux. C'est une espècede séductionconre laquelleje me bats,mais c'es[ autantune peur qu'une fascination,c'est commeun vertige,on a envie de tombermaison a pasenvie tout de même.C'est pas forcémentmaîtrisable...Mais ça m'excitede sculEerdeschosesavec... Au momentoù est sorti Adam Sarlechil était aisé de le comparer avec Sambrede Yann et yslaire, entre autre pour certainspersonnages,les relations entre eux ou encore certainesscénes.En premierlieuj'aimerai stvoir ce que vous


différent. Ça m'a tellementmis en rogne que ça m'a excité. Et effectivementje lui ai dit en face 7A4/ rU 64,4/R€ .2.-" <De toute façon, le bouquinje le ferai et il serameilleln que le ten>. Je saispas commentil lb pris car il est très secret.Ça a déclenchéde I'animositéun peu injustifié.Ça m'a pousséà lui dire que son histoire était bourrésd'anachronismes sur des domainesoù j'estime être avezpenséde cetalbum... relativementspécialisé,notammentles cimetièrespuisque j'aimais bien. Si ce n'est que pour mon plaisir Objectivement I'on en parle.Le cimetièrede la premièreplanchede Sambre de lecteur, sansaucunréflexe professionnel,je n'avais pas est un anachronismemonumentalde quaranteâns, c'est la assezà manger,je trouvaisque c'était un peu trop vaporeuxet configurationd'un cimetière1900et ce n'est paspossiblede pas assezconsistant.Comme cela semblaitêtre le premier voir un cimetièrede cette sorte en 1860.Il suffit de savoir tomede quelquechose,on attendûoujoursla suite...(onI'a lu, commentest géréun cimetière,que la concessionà perpétuité c'estplus que douteux!ndlr) RécemmentLes Cahiersde la cela signifie 100 ans pour une tombe.Le design,si on peut BandeDessinéem'ont taxé d'emprunt à Sambre,ce que je l'appeler commeça, des tombesévolue... Et son cimetière récusetotalementet très violemment.Je viens de dire et je n'est pasd'époque,je suisdésolé(rires)... Celadit moi aussi peux le lxouver documentset témoignages à I'appui quej'ai j'ai pris deslibertésmaisgraphiquement !!... Mes habitssont commencéI'album il y a cinq ans.Je ne connaisni Yslaireni complètement stylisés,maisc'est au niveaude la couleur,j'ai Yann... Je les ai rencontrésbeaucoupplus tard et bien après étéinfluencépar les peintresqui eux mêmeont étéinfluencés Sambre,encorequ'Yslaire je l'ai vu une fois et il ne me par les japonais,avecI'intégrationde tissu imprimé dansles connait pas. Mais effectivementil y a énormémentde décorsetc... Cependantdocumentairement tout estexactchez coincidencestroublantes.Quandj'ai vu paraîtreles chapiûes moi... Mais Yann a été scié,il m'a répondu<<Merde t'es le dansCircus,j'ai dû changer6s5 d{tails, j'ai dû changerdes seulà I'avoir vu >>, maisc'estblagueà pargt noms de personnâgequi étaient les mêmes!!Ça fait très C'est wai encoreune fois qu'il y a deschosesqui me plaisent mal... C'est la premièrefois que cela m'arrive.La différence beaucoupdansSambreet d'autresquej'aime moins.Jefiouve c'est que mon hisbte se passequaranteansaprèsla sienne, que c'est un peu maniéréet besogneux, cala dit moi j'ai mais c'est aussi une histoire de famille... Les sagas pondu mon bouquin en deux ans, mais j'aime bien avoir familiales,ça va des ragédies grecquesjusqu'à Dynastieet quelquechosequi me nourrit. C'est toujoursun peu frusûant Dallas !!!... Ça fascinetout le mondedansla mesureoù il y I'auteurde bandedessinéequi spéculesur deuxpagesavecle un phénomèned'identification évident, car il y a des chant du vent dansla nature.Il y a une imposturequelque inimitiés,desamoursun peu décalés,tout un tas de rclations part, mêmesi il croit à la magieinterneque ça peut avoir. A la car les personnesvivent dansun mêmelieu. Mais par rapport limite c'est Bergmanqui peut le faire au cinémamais en à Sambrej'ai un côté délibérémentplus expressionnisûo que bandedessinéej'y crois pas des masses.J'estime que la lui, c'est un choix personnel.Je ne reniepasle fait qu'il y ait magie se passeailleurs... Dans les rapportspsychologiques des coïncidencestroublantesmais je récusetotalementla entre les gens,plus que dans une ambiancesonoredansun notiond'emprunt.Je fais encoreune miseau point, quandj,ai contexteoù il n'y a pasle son. proposémon scénariopour la premièrefois, Sambren'était pastotalementprépublié. Vous consacrezbeaucoupde tempsde réflexion sur la compositiond uneplanche? Mais vous avez rencontré Yann, en avez-vousparlé J'ai voulu faire preuveavec cet album de beaucoupplus de aveclui ? rigueur.J'estimequ'il y avait desdomainesoù j'étais un peu Il savait par I'intermédiaire d'un copain que j'étâis très laxiste. Relire pour la énièmefois Jacobsça m'a un peu embêtéparce que j'avais dû refaire desparties dû aux points secoué.Commej'avais un propos un peu plus ambitieux communstroublantsdu scénario,et Yann avait dit <<Ahça qu'avant,puisquec'est 56 pagesavecun mondeplus touffu, l'embêteet bienje suiscontenb)...Ce qui m'a motivépour 1 .a,o;"o.at"i,1@s avancéser fonr me dire quej'allais faire mieux, mêmesi c'est radicalement apparaîtrecettepartie cqnme une simple querelle

.../L / Al A, 2// y'/Wre,/4'-a€?Z//t, 4/æ /€77€ru/rR€ \/v2/7H,..

de clocher.

:lr

li vl ir !',:


je ne voulais rien laisser au hasardd'où le rythme de tavail plus lent et plus fourni. J'arrive à 12 où 15 heuresde ravail par jour. Mais il ne faut pas se faire d'illusion la bande dessinéeest un travail de fou et c'qst une questionde' transpiraton.

Quefaites-vousen dehorsde la bandedessinêe? C'est très sporadiquedans la mesureoù quandje fais une bandedessinéeet qu'un éditeurl'attendje fai pas rrraiment k:lqlnps de faire aute chose.Jusqu'àmaintenantle peu que

Mais là, tel que c'est présentéon a I'impressionquec'estmoi qui suis parti de faits divers pout bâtir mes histoires ce qui n'est pas le cas.Cer[ainsm'ont influencémais il y en a très peu, le restece sont des exfiapolationsà partir du phénomène lui même.Ce que je regretteaussi,c'es[ les âneriesdu " typographe,comme les noms écorchés,les fautes d'orthographe, les inversionsde légendes. Voustravaillezactuellement sur un autrealbum? Oai. Adam Sarlech estla ière d'une nilosie. Je

( â't

j'ai fais o'extra-bd"c'est parceque je me roulais les pouces car j'étais au chômage.J'ai fais des affiches de théâtre,un auûo-pofiraitvidéo,j'ai joué du pianopour desfilms muetsà la cinématheque de Toulouse.Cela dit j'ai toujoursenvie de faire des affiches, du cinéma, des pochettesde disque, de tout... Vouspensezunjour vousapprocherdu cinéma? Pour I'instantje n'y ai paswaimenttouché,uniquementpour mon auto-portaitcar on a tourné en 16 mm (pas en vidéo) avec des pelliculesnoir et blanc, couleur,volontairement périmées.

Mais si vousavezenvied' enfaire, peut-êtreavez-yous desprojets ? Non, pour I'instantje n'en ai pas,mêmesi j'ai des velléités. Ce qui est bien avec la bandedessinéec'est que l'on peut avoir 200000figurantsau bout de la main.Au cinémace n'est pas évident.De ûoutefaçonje ne feraisjamais un film avec autantde figurants,maisje veux dire par là que I'on est top tributairede techniciens,d'intermédiaires. Vatre album Tot€ntânzseprésentedefaçon singulière car avant chaquehistoire il y a une explication, une sorte d' article dejournal ... Oui, mais ça n'aurait pas dû se présentercommeça. J'avais conçu mon cycle de 8 histoires sur les différents types de fantômes:ectoplasmes, apparitionsetc... et je voulaisque ce qu'un soit autre chose recueil de ce qui était paru dans (A STIIVRE)avec du carton auûour,je voulais un plus. C'était presqueun gag mais peut-êtreprésentéde façon un peu trop sérieuse.Je voulaisprésenterle côtédocumentaire et montrer qu'il s'était passédes chosesapparemment ûoublantesavec des documentsnon falsifiés et des référencesde bouquins quandj'en avais. Ça devait se présentercomme un cahier supplémentaireà la fin du livre pour pouvoir le manipuler.

\?

te.- dételoppet r *trt p"r*r*t d" f"ç* pl* ampleavecdespsychologiesplus approfondies et desunivers plus construits. On ne retrouvera pas forcément un personnagedansles trois albumsmais dansle deuxièmeque je suis en train de faire, le personnageprincipal est quelqu'un dont on a vaguemententenduparler dansAdam Sarlechet quie l'on a jamaisw. Le toubib avecseslorgnonson le voit dans les deux dernièrespges alors qu'il a une placeprépondérante dans le premier, ce qui permettrade faire des corrélations avecuntel du premier album qui est le cousin d'untel qui lui mêmeest le fils d'un autredu roisième albumetc... Je veux instaurerdes ramifications. On poura lire les trois bouquins indépendamment et dansI'ordre que I'on veut, maisil y aura une dimensionsupplémentaire à les lire dans I'ordre et à remarquerune sort€de toile d'araignéequi s'étend. Mulhausele 24 septembre1989.

/' ali /uEzo/f

m/UE E/A'ay ê7b///Y€R, MoVnLt //

Z'HrÉt€'lifrE

//oilâ?,/K,,, 014R/ë /Vzl///RÆ... &/hkæ4irtL A,/EC/Ê7à1/rt 7

I


eu.xtu présenterles Barracudns90? Nous avonsrecommencédepuisune annéemaintenantet le gtoupese composedeJeremy,de SæveRobisqr a la hsse, du nouveaubaÛeurqui s'appelleJay Posneret de moi même.

ConunentsepasseIa tournée pour I'instant ? Bon, depuisque le groupeà recommencernousavonsfait une townée de 3 semainesen Espagne,de 2 semainesau Canada,rès differente"sde I'Espagne,un autrefeeling et puis maintenantnousen sommesà la 6eme datede la tournéeEuroSenne qui comporte33 concertsdans5 pays.

u de l'Espagne, Que penses vousy êtesassezcélèbre? DisonsqueI'Espagneestdevenuce que la Franceauraitpu devenir.C'est assezdésolantà dire mais la France dansles années70 et au débutdes années80 avait une énergie,il y avait desdisquairesindépendants,des médiasqui poussaientce genrede musique.Maintenantj'ai I'impression que la Franceest devenuun peu commeI'Angleterre,suiveurde modes. En Espagneles gensne sontpas prétentieux,ils aimentsurtoutpouvoir sortir, s'amuser.Il y avait une énergie en Francequi sedissipetm peu et il y a plusieursraisons:les Fnacssesont créés,ce qui a obligé beaucoupde disquairesindépendantà fermer,il y a

beaucoupdejournalistes,desgensqui écrivaientdansBestpar exempleet qui aprèsavoir parlé de groupescomme nouspendantun momentont vuesque ca ne vendaitpasdescopiesde leur magazineet leurs ont dit qu'on allait meureMicheal Jaksonen couverhne.Tusais,on joue en Espagne depuis10 ansà peu près,cette caaêté la meilleuretournéequej'ai faite de ma vie. Au plan humain,public et musicale,tout éait parfait.

Dans quellespaysas tu dcjà vécu? Je suisné en Angleterreet en 1966je suisallé en Suisse,j'avais 6 ou 7 ans, j'ai passémespremièresétudesla bas. Ensuiæje suisrevenuen Angleterreen 1976,j'avais 17anset c'étaitjusæle bon endroit au bon momenl Pendant cetlepériodej'ai sûrementFssé le.s meilleuresannéesde ma vie. je venais de quiuer mesparentset je me suis retrouverdanstout ce mouvement. Cependantaprès, j'en ai êu un peu marrede I'Angleterre , j'étais uh peu désenchanté. Depuis76 rl n'y a rien de saintvenantd' Angleterre.

Aimcrais tuvivre en Espagne? Bien, disonsque lvladrid estma ville favoriæmaisje ne vivrai pas longtempssi je vivais là bascar c'est assezmouvementé(rires). A lnndre.s j'ai le ternpsde prendrede I'espace,de me reposer.Je n'aime pasvraiment Iondres, je ne sort ps maisc'est bien d'étre baséà londres, et ca fait

d'autantplus plaisir ensuitede visiær une ville commeÀ1tadrid.

Et la scèneAnglaise ? Toute la sêne garagetash s'est dissoutdepuisun momentet pas uniquementen Angleæne.N'importe qui en aurait marredejorær "louie louie" pendant6 ou 7 ans.C'est normalequ'une scèneévolue , peut être qu'elle ne progressepasmaiselle évolue.Il y a deschosesqui sepasseen Angleærredepuisles punls, il y a les new romantics,les mods.Peutêre que ce qui sepasseavecla scènede ldanchesterest positif, il y a quand mêmeune énergiemêmesi je n'appréciepascettemusique,au moins ça bouge.

Ia scènede Glasgow? Aucunescènene m'intéressevraiment, les Jesusand lvlary Chain sontpasmal. J'aime bien les morceaurcommeApril Skiesmais ce n'est pasmon groupe favori. Iæ nombrede disqueque j'acheæesttellementéduit que souventc'est desmecsqui ont 40 ans commeTom Petty ou Neil Young. j'ai nraimentappréciéles Récemment Pixies,ils ne bougentpastellementsur scènemais Doolittle est vraimentun album rès forr Je I'ai entendupar hasardetj'ai tout de suiæaccroché. J'essayede rest€rouvert,.F saisce que j'aime et je saisce queje ressent,je n'essayepasde faire semblantd'aimer quelquechoseparceque c'est bien de I'aimer.J'ai quandmêmedesgoûts


assezdivers.J'aime autrnt Aerosmith que Tom Peûy ou les Pixies, ils me plaisentûousparcequeje ressentleur musique.

Les Fortunate Sonsetait pour moi un trèsbongroury,pourqtpi avoir reforméles Barracudas? Pour moi ce n'est pasvraimentun comeback La fin desFortunateSons s'est dérouléil y a à peu présdeux ans en Jtalie.Lee Robinsonn'éBit plus dansle groupe,alors on a pris un copainà Chris commebateur, un vieux de la vieille,rnaishélasca c'est plutôt mal passécar mêmesi le public suivait, Chris était uès inégal et on en avait marred'ére embarrassésur scène.Apresla tournéeje suisresté avecStevedansla maisondu promoteur.Un soir nousavonsécouter desvieilles bandesdesBarracudas, c'était pasmal du tout et on a décidéde téléphonerà Londresà Jeremy.Au débutil a été un peu surprispuis on a surtoutessayéde prendreca petit à petit, voir si on pouvait écrire des morcearD(ensemble,les emegistrer cornmedesmaquetteset surtoutvoir si c'était naturelcar sinon on aurait ûout de suiæarrêré.On a passéles 6 premiersmois pour pouvoir mieux se "rehouver". C'est quandmêmemoi et Jeremyqui avionsfurné le goupe. A l'époque nousétionstrès liés, au fur et à mesuredesannéeson s'est écarté, on a peut-êtremûri... lvlaintenantJeremya eu cett€période de croissance,&artêdes Banacudaset moi ecartéde lui et c'est arrivé au bon momentqu'on seretrouve.Je me suis peut être sentiperdu à la fin des FortunateSonset je ne voulaispa,s arrêærla musique.peut êtrequ'il y a une solutionde facilité maispour nous , c'est commesi nousrecommencions à zéro cat nousfaisonsune tournéesans nouveaudisque.C'est surqu'on ne seraitpasen ûournéesi I'on ne s'était pasautantamuséqu'en Espagne.On s'amusevraimentpour la premièrefois depuislongtemps,tout le mondese connaitassezpour donnerde l,espaceà I'autre, on délire bien ensembleet pour moi c'est le principal.La décision finale du public,de ce qu'il penseradu concertet de note reforrnation.Moi, je penseque ca valait la peine de se reformeret puis il y a I'album qu'on vient de finir il y a l0 jours.On a passé un mois en studioet celac'est trèsbien passé.Je suis vraimenttrès fier de cette

album etje pensequeca va ête le meilleur album desBarracudas.L'idée fondamentalen'apas changé,il y a une partie de I'album qui est trèspop et il y a égalementdesmorçeauxplus dur. Il y a 12originaux et auôunereprise.Sæve a&rit2 morcqaux,moi 5 tout seula 5 auûesavecJeremy.C'est le premier albumdont je suis vraimentsur du ôontenudepuis " mean time".

Après les Fortunate Sonstu auraispuuniquementte consacrerù Ia production? J'aime beaucoupla productionet c'est pr€squeI'ideal pour moi de pouvoir me join&e à un groupeet de devenir le 5 émemembres.Ca me npporte de I'argent maisc'est surtoutun plaisir. Je connaismeslimites, si les gensveulent de moi je ne vais pasfrapperà leurs port€set ess:lyerde les convaincre.J'ai aussirefusépasmal de choses.lvla canière de producteura du commerrcé en 82, avecles Sting Raysoù je savais a peuprèsun quartde ce queje disais; le restec'était du bluff. Sinon récemmentj'ai fait un 45 t avecles Needles.Techniquementc'est le meilleur tnavailquej'ai jamais fair Ca m'a bien str fait bizane de travailler avecun @ucæurpourle nouvel albumdesBarracudasmaisc'était très intéressantcarj'ai toujourseu I'hâbiftde de dire commentfaire à part avecles FortunateSonsoù les disques n'ont pasétaientproduit. Iæ premier disquedesFornrnaæSonsa été enregisuédansdesconditions épouvenables.Il a été fait en dix jours avectrois ingénieursAllemandsqui se contredisaienttout le tempset tout à été bâclé.Surle deuxièmealbum il y a certainsmorceau:(quej'aime bien mais le groupene s'amuserpas,il n'y avait pasde fraîcheuret d'énergie.J'ai maintenantaussiremarquéqæ je ne peuxpasproduirele groupedanslquel je suis.

Est-ceque tu as appris beaucoupde chosependant l'enregistrenvnt du nouvelalbum? Il faut comprendreque les Barracudas est un groupeassezfainéant.Avant I'enregistrement on à passé1l jours de suiæà répétél0 heurespar jours. Le Foduct€ur nousa fait waiment tavailler, il était beaucoupplus stricte d'une cercainemanière.

Quelssont tesproducteurs préférés? Pour moi il y a plusieursproductionqui marche.Il y a DaveEdmunddansles amée 70, Phil Specorbiensûret j'adore égalementChrisThomas...Des fois j'aime bien destrucsplus rudimentaireset carrés,il y a une expressionquej'aime bien dire: << lvlaximiserle minimum>.C'est faire qu'une petiæchoseErle fait grand,pas besoinde fiorinue pour queça soit efficæe. Iæs Ramonesen sontla preuveflagrante.

Te souvicnstu dc tonpremier groupe et de tonpremier concert? Le pemier concertc'est pssé prèsde Genèvedansun genrede festival.Je devaisavoir 15 ans,j'étais nès excité, je penséquej'étais le meilleur chanteur au monde,et j'avais une tôtegrosse commeça (rires).Le deuxièmec'était déjà moins le rêve,parcequeje chantaisun seul morceauet le restedu goupe ne voulait pasqueje le chante. Quandmon tour estarrivé la sonoa pétéet j'ai alqs chantédansle vide,je ne savaisvraimentpasquoi faire. C'est un souvenirqui m'est resté(rireg.

A qucl âge t'es tu intéresséà la rusique ? J'ai toujoursvoulu ête musicien. Quandj'avais 12ansj'écoutaisde la musiqueet je faisait semblantdejouer de la guitare.Ven 1966ma sæurqui a 2 ou 3 ansde plus que moi achetéiout les Ep de l'époquequi sortaienten France:les Animals, les Stones,les Beatles...Iæ premierdisquequej'ai achetémoi mêmec'éAit Good Vibration desBeachBoys. par la suiæ j'ai décidéde ne plus écoutéde rock carje m'éraisengueuléavecma sæur. Pour faire mieux qu'elle j'écouté de la musiqueclassique(rires). Je mesouvienssurtoutà l'âge de 6 ou 7 ansde ne pasdormir la nuit et de faire semblantd'être sur scènecomme si je savaisdéjà ce quej'allais faire.

Si tu n'avais pas étémusicien qu'au,raistu aimé être ? Exploraæursansdoutecommel,un de mesancêtre...

Toul 1991.


A hr{LcgnuÀlruJu

ffilnffiiffi ArdtrL ôota\tw0li. ffi

-W

aW NfttULlmhUU

494 rnot'Çl-^ayrv

ù iifublnJflu

ufilul. atannlÀlnmto

antL !t- ffiwr\ar-. t

fi[r{F"

I*eN*'t

Profile for Olivier Meyer

Speeding Magazine  

Un magazine publié 20 ans après sa création.

Speeding Magazine  

Un magazine publié 20 ans après sa création.

Advertisement