Issuu on Google+

N° 2 Mars 2011

Le fantastique, l’Héroic, c’est…….. Épique !!!! Lorsque vous lisez un livre que ressentez vous ? Vous vous sentez aspiré par l’histoire? vous vous voyez a coté du héros du livre ? Il y a plusieurs genres de livres : il y a le livre de fantastique, le livre d’héroïc fantasy

ou encore le livre de science fiction, mais il y en a bien d’autres. Certains livres vont être plus adaptés à une personne qu’à une autre. Par exemple, en fantastique pour les 12 ans et plus, je vous conseille : « Les Chevaliers d’Emeraude » écrit par Anne ROBILLARD et

pour les plus jeunes (11 ans et moins) je vous conseille « Les gardiens de Ga’Hoole » écrit par Kathryn LASKY.

Nicolas (14 ans, 2nd)


1

Culture

Petit guide de lecture Titre/auteur

Les chevaliers d’émeraude

Nb de tomes

12

Catégorie

Heroic fantasy

Prix résumé euros

âge

Etoile critique*

14.25

Un groupe de femmes et d’hommes défendent leur continent de l’invasion des hommes insectes.

12+

***

9

Un jeune chat domestique est recueilli par un clan de chats sauvages.

9+

**

20.80

Un jeune garçon découvre un jour une pierre qui s’avère être un œuf de dragon.

12+

**

15

La suite des chevaliers d’émeraude. (Sorti même au Canada).

12+

***

7.69

Une jeune chouette entreprend un long voyage vers le grand arbre de Ga’Hoole.

9+

**

Anne Robillard

La guerre des clans

6

fantastique

Erin Hunter

Eragon Christopher Paolini

Les heritiers D’enkidiev

3

2

Anne Robillard

Les gardiens de Ga’Hoole

12

Heroic fantasy

Heroic fantasy

fantastique

Kathryn Lasky

Le corps du chat

A.N.G.E Anne Robillard

2

Science fiction

16.10

Une société secrète lutte contre la monté de l’antéchrist.

12+

***

Nicolas (14 ans, 2nde)


2

Zoom animaux

Le pigeon de Paris Imaginez donc notre vie sans les pigeons ! Ils appartiennent au paysage parisien. Ils sont partout ! Dans les rues, les jardins, sur les toits, les branches d’arbres, les clochers et les antennes de télé, même dans le design. A Paris, il y a beaucoup de pigeons. Les pigeons parisiens appartiennent à 3 espèces différentes : le pigeon biset de ville (Columbia livia) 90% de la population , le pigeon ramier ou palombe (Columba palumbus) et le pigeon colombin (Columba oenas). Ils se reproduisent vite et on les dit porteurs de maladies, Ils sont surtout responsables de la dégradation des façades et monuments de Paris. Des mesures sont prises au niveau des citoyens qui n’ont pas le droit de les nourrir. Nos responsables locaux ont aussi recours à des prédateurs tels que le faucon, le chat ou la chouette.

On suppose également que l’environnement de la ville (voitures, pollution) ne favorise pas spécialement leur prolifération. Les pigeons comme les rats (1 rat par habitant à Paris) sont considérés comme de vrais parasites.

La population actuelle de pigeons bisets de ville à Paris est estimée à environ 80.000 individus, ce qui équivaudrait à 1 oiseau pour 25 habitants.

Sophie (11 ans, 5ème

)


3

Zoom animaux

Nous avons tous une histoire à raconter. Le pigeon fait débat dans les rubriques des journaux, sur le web, dans nos quartiers. Mais que savonsnous sur cet oiseau ? Le pigeon est un oiseau qui peuple tous les pays du monde et ne migre pas en hiver. Il n’est donc pas un oiseau migrateur. Le mâle En général, il est plus gros que la femelle, mais il existe aussi de fortes femelles. Le mâle tourne et roucoule dès qu'il voit une femelle. C'est un trait de caractère dominant.

La femelle La femelle du pigeon pond des œufs, le pigeon est donc ovipare. La femelle est en général plus petite et plus fine que le mâle et ne roucoule que rarement. L'œuf du pigeon pèse environ 20 grammes. Sa constitution est la même que celle d'un œuf de poule. La coquille est blanche et assez fragile.

Les jeunes Quand ils sortent de l'œuf, ils sont aveugles, très fragiles et incapables de se déplacer comme des poussins. Ils ne portent qu'un fin duvet, inutile contre le froid. Les parents continuent donc à les garder au chaud. A la naissance, les parents gavent leurs petits d'un lait blanc et épais produit par le jabot. Ce lait (pape) est très nourrissant, car d'un jour à l'autre, le pigeonneau double puis triple son poids et son volume. Les yeux s'ouvrent le quatrième jour. Dès le sixième jour, les parents commencent à incorporer des graines broyées au lait du jabot. Les plumes commencent à pousser. Au quinzième jour, le pigeonneau, qui est dix fois plus gros qu'à la naissance, ne reçoit plus que des graines et de l'eau. Il est toujours au nid. Son plumage est bien développé et il commence à lutter seul contre le froid. Vers le vingt-cinquième jour, le pigeonneau commence à battre des ailes. Les parents continuent le gavage jusqu'à ses 30 jours. Nicolas (14 ans, 2nde)


4

Histoire

Une sortie : un spectacle Hors des murs d’enceinte (de l’école), nous sommes allés assister à la représentation d’Ivanov mis en scène par Jean-Pierre Barro au Théâtre Monfort dans le XVe arrondissement.

Avis partagés L’histoire n’est pas claire et donc, on reste en retrait. La manière de jouer l’émotion est forcée et trop jouée. Ça m’a dérangé. C’est peut-être une pièce pour les adultes qui aiment bien réfléchir parce que c’est une pièce intellectuelle. Moi, je préfère quand c’est spontané et divertissant. (Alix,13 ans) C’est une grande réflexion autour du sens de la vie complètement dramatisée. On reconnaît des personnes que l’on connaît dans les personnages. Moi, j’adore le vieux. D’ailleurs, il est moins vieux que le jeune de 30 ans qui se voit et se dit vieux. (Yrou,13 ans) J’ai du mal à dire si ça m’a plu ou pas. C’est difficile à comprendre. C’est de la philosophie.

C’est intéressant de réfléchir, mais pas drôle. J’ai bien aimé le personnage de Sacha qui est sans préjugés à cause de la pureté de ses sentiments. Elle ne se fie pas aux racontars comme les autres. (Théotime, 11 ans). J’ai adoré la scène de la mort d’Ivanov quand il s’en va parler avec sa femme. L’image de la mort, la tristesse de Sacha qui regarde le fauteuil vide. On comprend tout. (Eva, 10 ans)


5

Histoire de Nicolas Bataille pour Tailamina - Nous la connaissons grâce au prisonnier Pendant des siècles, la guerre sévit sur le

que nous avons capturé lors de leur

continent de Tailamina. Les sanguinaires

dernier raid et je te signale que nous ne

Tepocas avaient envahi Tailamina pour

connaissions pas les elfes il y a quelques

récupérer de nouveaux territoires car sur

années et nous leur avons fait confiance,

leur continent, les Tepocas avaient déjà

argumenta Enon le chef des chevaliers qui

stérilisé toutes leurs terres en les souillant

voulait le plus au monde terminer la guerre

de saletés. Les Tepocas avaient une

et retrouver son épouse qu’il avait épousée

apparence physique jamais vu sur le

il y avait à peine deux lunes. Nous allons

continent des hommes, ils ressemblaient à

donc voter pour savoir si nous recourons

partir du buste à un homme et pour le reste

aux Graphons ou non. Qui vote oui ?

du corps c’était celui d’un cheval. Les

Presque les trois quarts des chevaliers

chevaliers

présents dans la salle levèrent la main.

combattants

les

Tepocas

combattaient depuis des années le même ennemi

comme

prédécesseurs.

l’avaient Avec

le

fait temps

leurs les

- Donc j’imagine que nous allons les chercher. - Tu imagines bien, toi dit Solana une des

chevaliers trouvèrent les points faibles et

femmes chevaliers

les différents ennemis que les Tepocas

Dans cet ordre de chevalerie, les femmes

avaient déjà avant d’envahir Tailamina. Un

étaient admises car elles avaient un point

prisonnier Tepocas leur avait parlé de

de vue différent de celui des hommes.

toutes les races ennemies et alliées aux

- Nous partons donc demain à l’aube,

Tepocas. Ils réfléchirent longtemps avant

soyez prêts. Baltor, réunis dix soldats pour

de trouver un allié potentiel dans les

demain.

ennemis des Tepocas. Cette race habitait

- Bien Enon.

de l’autre coté de l’océan de l’ouest. Les

Et c’est ainsi que les treize chevaliers

créatures vivant sur ce continent avaient

partirent à la recherche des Graphons

l’apparence

sur

dans l’océan de l’ouest. Ils se levèrent très

Tailamina mais ces hommes avaient le

tôt pour pouvoir avoir le temps de préparer

don de se transformer en quatre animaux

leurs affaires et leurs chevaux. Enon se

différents qui représentaient les quatre

dirigea vers le hall du roi pour lui annoncer

éléments. Soit l’aigle pour l’air, le tigre pour

leur

la terre, le dauphin pour l’eau et très

Graphons. Le roi fit le discours habituel au

rarement le dragon pour le feu !

chef de ces chevaliers vaillants qui avaient

Nous ne pouvons faire confiance à une

pratiquement grandi dans ce château et où

race que nous ne connaissons pas, avait

ils avaient été entrainés aux armes.

dit Baltor un des meilleurs chevaliers qui

(à suivre…)

d’hommes

comme

départ

pour

les

territoires

des

soit. Nicolas (14 ans, 2nde)


Gusdorf News N°2