Page 1

WWW.ASCAPCORSE.COM

ÉDITION N° 80 - GRATUIT

LE CAP CORSE

LA GAZETTE DES PROPRIÉTAIRES DE CAP CORSE / AUTOMNE 2013

Édito de l’amiral...

RENCONTRE DU NAUTIC Après le franc succès remporté l’année dernière par notre « Rencontre du Nautic », le bureau a décidé de renouveler l’opération cette année : nos échanges alimenteront les décisions de l’AG. Nous vous attendons tous au stand de la Fédération des Industries Nautiques (Hall 1) le dimanche 15 décembre de 14h à 16h*. Pour ceux qui le désirent retrouvez-nous dès 12h au restaurant « Bar à huîtres » du salon. En cas de doute appelez nous sur place au 06 85 32 14 36 ou au 06 71 72 31 39.

ET NE RATEZ PAS L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Retenez déjà la date du samedi 8 février à 17H00. Tel une manche de régate, il y aura un repas «à suivre». Ça se passera au «Buffalo Grill» de Port Marly (78). Pour les adhérents à jour de leur cotisation, la convocation avec tous les détails arrivera courant janvier. Mais tous les cap-corsistes sont bien évidemment conviés à cette réunion chaleureuse au cœur de l’hiver. Votre Président, François MASINGUE

CAP’13 Retour sur une semaine inouïe !

p. 2-3

3 Alérions & Black Pearl

Une superbe année 2013 Dans ce numéro, vous trouverez comme d’habitude un point spécial sur le Pré-CAP et le CAP de cette année. Une des idées pour 2014 : rebaptiser le Pré-CAP en CAP et le CAP en Critérium. Qu’en pensez-vous ?

d’un Cap Corse alimenterons notre rubrique « Ça n’arrive pas qu’aux autres ». Cette rubrique est la vôtre, encore merci pour votre participation qui démontre encore une fois la vitalité de l’As Cap Corse.

Un focus sur la Corse, une histoire de Et ne manquez pas les nouvelles famille en Cap Corse & le sauvetage Annonces.

Et 2014 qui pointe son nez ! Vous pouvez déjà réserver du

dimanche 25 MAI au samedi 31 MAI pour le CAP’14

On vous en dira plus au Nautic* ;-)

* Nous attendons validation de la salle. Consultez le site de l'As Cap Corse pour confirmation.

CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES *Dans Cap Corse il y a Corse p. 4-5 *Une famille en Cap Corse p. 6 *Cap Corse en train de couler au « Grand Large » p. 6-7

LES PETITES ANNONCES Une sélection des meilleures annonces

p. 8


Halte huîtres au Bono

CAP'13 : une féérie de vieux gréements et un temps corsé pour les régates !

par Alain Urbain « Titus » •••

UN PRE-CAP EXCEPTIONNEL Onze équipages sur les vingt sont venus dès le samedi précédant le Critérium pour découvrir la région en flottille. Ils ont remonté la rivière d'Auray, gagné Le Bono où une dégustation d'huîtres organisée par l'Association des Propriétaires les attendait, et continué sur Saint Goustan. Le lendemain, c'est la participation à la parade d'ouverture de la Semaine du Golfe 2013 qui a été le clou du rassemblement. Les Cap Corse, enthousiastes, courraient autour des grands voiliers comme la Recouvrance de Brest, la bisquine de Cancale, la Belle Angèle ou Le Biche de Groix : une expérience inoubliable qui s'est terminée par un tour complet du Golfe du Morbihan ! Enfin, comme l'Association de Propriétaires ne fait jamais les choses à moitié, les cap-corsistes ont été reçus comme des hôtes de marque par Paul Bonnel, le dynamique et charismatique animateur du Chantier du Guip de l'île aux Moines. Visite du chantier, explications, barbecue sur place, dîner dans les hangars entre les bateaux en construction qui fleurent bon le teck ou

Titus

l'acajou. Les marins qui ont vécu cette expérience ont été rassasiés dans leurs corps, leurs cœurs et leurs âmes !

LA CONCENTRATION NATIONALE 2013 DES CAP CORSE A REUNI 20 BATEAUX EN BAIE DE QUIBERON ET DANS LE GOLFE DU MORBIHAN Du 8 au 10 mai, à l'occasion du pont de l'Ascension et du 8 mai, la baie de Quiberon et le Golfe du Morbihan ont accueilli le CAP'13, la concentration nationale annuelle des Cap Corse. Malgré l’éloignement pour certains (venus de Lorraine entre autre !), une vingtaine d'équipages enthousiastes était au rendez-vous donné par le Yacht Club du Crouesty Arzon (YCCA) pour courir le Critérium National de la série.

QUELQUES CHIFFRES Nombre de participants

20 1.000 6 Nombre de voiliers croisés

Force du vent maximum

page 2


La météo s’est montrée musclée pour ces petits croiseurs côtiers de 5,75 m. Un bon vent établi de force 4 à 5, avec rafales à 6, a soufflé régulièrement de secteur Sud-Ouest à Ouest pendant les trois jours de courses. Triangles olympiques, raid jusqu'à l'île de Houat et retour, re-triangles, les équipages n'ont pas chômé ! Un Critérium très disputé. Le Critérium National des Cap Corse, c'est un peu le Championnat de la série. Sept manches ont été courues sur trois jours qui ont donné lieu à de belles empoignades C'est ARTABAN, skippé par Raphaël Corralès du CS Monterelais, qui s'est montré le plus véloce et le plus régulier en finissant quatre fois premier et deux fois second. Excusez du peu ! FLÂNEUR, contrairement à ce que son nom pourrait laisser supposer, s'est adjugé la seconde place au général aux mains de Germain Kerlévéo du CN Lorient, en terminant une fois premier, trois fois second et une fois troisième. Ces deux-là ont réussi à "sortir" le redoutable trio Le Jeloux, membres du YC Crouety Arzon pour l'occasion, et plusieurs fois vainqueurs du Critérium dans le passé sur PÉNÉLOPE. C'est NINON, équipé par les Veyres père et fille de l'ASPTT Saint Lo qui a récolté la médaille en chocolat. Ils ont pourtant été d'une redoutable régularité en arrivant six fois quatrième ! Pour un petit point d'écart, il s'en est fallu d'un cheveu qu'ils ne se fassent coiffés au poteau par FOEHN mené par Alain Chebath du YC Pecq et un jeune équipage qui en veut et que l'on retrouvera sûrement sur les lignes de départ avec son propre Cap Corse ! Derrière, on s’est bien battu et, surtout, bien amusé. En effet, si les cap-corsistes sont sérieux dans leur activité

sportive, comme en a témoigné Yves Kuna, le Président du Comité de Course (auquel on doit une organisation irréprochable des régates avec son compère Marc Eymond), ils ne perdent jamais de vue qu’ils se réunissent pour partager leur passion et le plaisir qu’ils ont à se retrouver. Bref, dans ces conditions de navigation "vigoureuses", la série a une nouvelle fois montré sa polyvalence et la sécurité qu’elle offre aux équipages. En adoptant la toile du temps, les Cap Corse caracolent dans le vent et sur les vagues avec une aisance et une célérité qui est toujours un vrai régal pour les pratiquants qui ne tarissent pas d’éloges à l’attention de son architecte Jean-Jacques Herbulot. Le repas officiel des équipages a clôturé ces trois jours de partages et de convivialité dans l'ambiance chaleureuse et amicale que d’autres séries peuvent envier au Cap Corse comme l’a remarqué Yves Kuna, également Vice-Président de l'YCCA.

On a pu observer cette année que l’ensemble des bateaux était affûté, les équipages entraînés et les skippers plus expérimentés que jamais, resserrant le classement de façon notoire et réduisant les écarts entre les premiers et leurs poursuivants. Les ténors de la série sont prévenus pour l’an prochain… C'est d'excellent augure pour l'avenir de la série qui, avec 18 bateaux classés à son Critérium National (20 inscrits) et de nouveaux équipages jeunes, confirme son dynamisme et sa vitalité. Tout au long de cette semaine de navigation, le fameux "état d'esprit Cap Corse", fait de convivialité, de camaraderie, de bonne humeur et d'esprit sportif a pu s'exprimer pleinement grâce, entre autres, à l'efficacité et à l'accueil du Yacht Club du Crouesty Arzon, de Alain Chebath, Philippe Jouanno et Jean-François Davéo (les capcorsistes en charge de la manifestation) et de la capitainerie du port de plaisance du Crouesty qu'il convient de remercier chaleureusement.

Malgré 1 ris, ça surf, sympa !

Solowskaïa

VOUS EN COMPTEZ COMBIEN ?

Un grand merci à JF Le Noel pour la plupart des superbes photos de ce CAP’13

Les vainqueurs de ce CAP’13 page 3


Rubrique : ça n’arrive pas qu’aux autres… Dans Cap Corse il y a Corse ! par François-Marie Le Lay

par François-Marie Le Lay

« 3 Alérions » •••

« 3 Alérions » •••

SISIPOUR POURCERTAINS, CERTAINS,CAP CAPCORSE CORSERIME AVEC REGATE, PARCOURS BANANE ET « TRIBORD ! NOM DE DIEU ! », RIME AVEC REGATE,SANS PARCOURS POUR D’AUTRES, EXCLUSIVE AUCUNE, « CAP CORSE » SONNE AUSSI CROISIERES, BALLADES, BANANE ETET « TRIBORD FARNIENTE CASANIS,! NOM VOIREDE SOYONS FOUS « CAP CORSE », CE VIN CUIT SI CHER A ALAIN DE POIX QUI DIEU ! », POUR D’AUTRES, SANS EN A FAIT SON ELIXIR DEPUIS LONGTEMPS… EXCLUSIVE AUCUNE, « CAP CORSE » SONNE AUSSI MAIS NE L’OUBLIONS PAS, DANS CAP CORSE, IL Y A CORSE ! CROISIERES, BALLADES, FARNIENTE ET CASANIS, VOIRE », CE SOYONS FOUS « CAP CORSE Huberlot savait ce qu’il faisait, il appelait un chat « un chat ». Avant de baptiser son dernier né « le Cap Corse », de cap Gris Nez à Cap VIN ilCUIT ALAIN DEpu pousser jusqu’à Cap Canavéral mais il a choisi « Cap Corse » et ce n’est certainement pas un Horn, avait SI le CHER choix. IlAaurait même POIX QUI EN A FAIT SON ELIXIR hasard. DEPUIS LONGTEMPS… Invoquant l’inspiration du Créateur ou tout simplement l’appel du soleil, du fromage presque vivant et des feux d’artifices en tous genres, MAIS NE L’OUBLIONS PAS, DANS nombreux sont ceux qui ont sauté le pas pour aller naviguer autour de l’île de beauté.

CAP CORSE, IL Y A CORSE !

Riche idée d’autant que le Cap Corse est particulièrement adapté à l’île qui porte son nom (en effet, certains historiens inspirés se demandent si c’est la beauté du bateau qui a donné son nom à l’île ou le contraire…). Toute la côte occidentale de l’île ainsi que le Sud oriental se prête parfaitement au cabotage. De Porto-Vecchio au Cap Corse par l’ouest, des criques en veux-tu en voilà, des mouillages à faible profondeur, des abris proches les uns des autres, bref un terrain de jeux idéal.

Filoven

Le dernier en date, Olivier alias « webmasterASCapCorse », alias « Filoven » vient de naviguer du coté de Porto-Vecchio avant de revenir au bercail, le Yacht Club du Pecq, le plus grand club de Cap Corsite de la planète ☺. Pour la traversée Continent – Corse, il a choisi de confier son yacht et sa remorque à un bateau à peine plus véloce que Filoven, un ferry de la SNCM (cf. www.ascapcorse.com). Il existe d’autres alternatives certes bien plus chronophages et aléatoires, mais source d’aventures bien différentes, et si on y allait à la voile ? Sur le papier, quand on rêve devant la carte, deux options s’offrent à nous. Le grand saut, soit 90 milles pour la traversée la plus courte entre les îles du Lerrins et Calvi ou le tour par l’Italie, Elbe et Capraïa soit environ 250 milles entre Nice et le bien nommé Cap Corse.

page 4


Dans la « vraie vie » soyons clairs, au-delà des aptitudes de chacun à jauger des capacités de son bateau, de son équipage et des conditions météo souvent capricieuses, la réglementation en vigueur est, pour une fois limpide (cf. www.ascapcorse.com), pour ne pas devenir hors la loi, il vous faudra faire le grand tour.

Néanmoins, dans l’absolu, en Cap Corse tout est possible, la preuve : dans le n°13 de la gazette Cap Corse en novembre 1966, on trouve le récit de Jean-Claude Robinet alias « Captain Cap », CC 169, alors président de l’AS Cap Corse, qui nous raconte sa traversée depuis le Lavandou jusqu’à Calvi. (article à lire in extenso sur le site), le récit commence de manière sibylline : « La CORSE a toujours exercé un attrait sur les plaisanciers, et le CAP-CORSE a un nom qui le prédestine à naviguer dans les eaux de « Île Beauté ».Pressé par ma femme qui préfère le farniente au soleil au ciré et au suroît (tout au moins pour les vacances d'été), je décidai d'aller naviguer sur les côtes de CORSE pendant les quatre semaines de congé dont je disposais fin juillet et début août ». Pour se terminer (8 pages et pas mal de vent plus tard) avec une prudence de normand : « Quelles conclusions tirer de cette traversée qui s'est faite dans des conditions idéales ? — Eh bien, précisément, ces conditions font qu'il est difficile de tirer une conclusion quant à la possibilité de faire la traversée en Cap-Corse. Si la mer avait été plus grosse, le vent plus fort ou d'une autre direction, les 18 heures auraient pu devenir 30 ou 40 et même si nous avions tenu le coup cela aurait été moins drôle. Je crois que des équipées en Cap-Corse comme celle que je viens de raconter sont des cas d'espèce et le fait d'avoir réussi une fois ne permet pas de porter un jugement quant à la possibilité de recommencer dans des conditions de sécurité suffisantes. »

Et plus récemment, en 1983 (juste 30 ans !), dans les gazettes n° 3 et 4 (il faudra un beau jour que nous fassions le ménage dans la nomenclature de nos gazettes), Michel Veyres, alias Mina, CC 542 nous raconte, dans un bel article son « grand tour » via l’île d’Elbe. (article à lire in extenso sur le site). Arrivé à Capraïa (une île située entre Elbe et la Corse), les discussions prennent une dimension surréaliste. « Oh! oui, nous avouons avoir mis 16 jours pour contourner le golfe de Gênes et traverser à la latitude de l'Ile de Capraïa. A 17h15, le Golif (premier voilier plastique (6,5 m) de série à avoir traversé l’Atlantique) vient s'amarrer à côté de Mina. Ce sont des gens du continent qui travaillent à Bastia. Nous bavardons longuement de choses et d'autres tout en prenant l'apéritif. L'équipage du Golif reste surpris des performances d'un Cap Corse et une question se pose : "Combien de temps aurait mis Jean Lacombe pour traverser l'atlantique avec un Cap Corse?" »

•••

page 5


Rubrique : ça n’arrive pas qu’aux autres… Une famille en Cap Corse ! Par Babar « Marine et de Black Pearl » •••

LA FAMILLE DES LEJELOUX : A CHACUN SON CAP CORSE !!! Les vacances sont le moyen de passer voir les restaurations en cours du côté de Concarneau. En effet il est des coins de "Sud Breizh" où on aime les beaux bateaux qui donc marchent bien. Les Lejeloux en sont tellement convaincus qu’ils vont bientôt aligner un troisième CAP CORSE. Et les Trois Mouquetaires étant quatre, on peut même s’attendre un jour à découvrir un enfant caché. Tant d’activité mérite un reportage et la Famille Hebert/Lejeloux est toujours prête à nous faire découvrir les bons plans locaux, des anges ces gens-là. Nous avons donc pris des nouvelles de Ola le Troisième CAP CORSE Lejeloux après Pénélope et Ty Champ. Le Cap Corse de Pierre Lejeloux est en première phase de restauration et cela se passe plutôt bien et sans aucune mauvaise surprise. Quoique quand cela se passe bien on n’en entend pas parler au bureau de l’ASCC ce qui est toujours un peu frustrant… Originaire de Moëlan Ola ne devrait pas être dépaysé si le CAP’14 se déroule dans le coin (c’est un indice pour ceux qui lisent la Gazette « en entier » ☺). On ne va pas parler de Pénélope tellement chouchoutée par les Papys Lejeloux Pierre Paul et Patrick que nous n’osons même pas y faire des p’tis trous dans la coque pour les voir hors des podiums des CAP. Quant à Ty Champ (Stéphane, Anne-Gaëlle & Arnaud), la productivité constatée sous le hangar cet été est limité même si une reprise d’activité a été constatée sur trois plis (voir photos ci-dessous).

Vous remarquerez la colle, les agrafes et le bout en nylon sur lequel on tire avec une pince pour libérer les agrafes. Bref ce n’est pas encore la fin du tunnel mais avec ce petit article, chers amis, recevez tous nos encouragements ayant la ferme intention de vous retrouver au CAP’14 A leur décharge, il faut dire que Julio et Aloys sont de grands consommateurs du temps de PAPA. Ils ont découvert la Corse cet été et seront très intéressés par l’article principal de cette gazette.

•••

Cap Corse en train de couler au « Grand Large » Par votre WebMaster « Filoven » •••

L’HISTOIRE DU SAUVETAGE D’UN CAP CORSE VIA INTERNET Tout démarre d’un échange en mai sur le site de l’As Cap Corse (www.ascapcorse.com): P.M. Envoyé le 31/05/2013 à 5:49 Bonjour, Je cherche le propriétaire d’un cap corse (abandonné) sur un plan d’eau entre les alpes et Lyon. En piteux état, il est à moite rempli d’eau et se nomme Baraka sans plus d’indications. Coque bleu et pont bois. Selon certains, le propriétaire est venu il y a environ 6 ans déposer le voilier sur ce plan d’eau. Le voilier devait être amené à Paris mais en raison d’une avarie de remorque le propriétaire l’a laissé sur place. Depuis aucun signe de vie du proprio. J’espère que quelqu’un pourra en dire un peu plus! Merci pour votre aide! Cordialement,

page 6


Admin Envoyé le 31/05/2013 à 6:03 | En réponse à Montigny. Bonjour, Un Cap Corse abandonné et qui prend l’eau ! J’essaie de voir dans nos listing & reviens vers vous par mail. Cordialement Admin Envoyé le 02/06/2013 à 7:13 Grâce à l’aide des uns & des autres, j’ai réussi à retrouver le nouveau propriétaire. Merci ! Il avait déménagé mais revient sur Lyon cet été. Il va contacter le club nautique pour essayer de sortir son Cap Corse d’ici là. Encore merci ! M. Envoyé le 03/06/2013 à 9:48 Baraka !!! J’ai passé mon enfance sur ce bateau avec mes frères et mes parents, mon père l’a construit dans le garage et le salon de l’immeuble où nous habitions tout sauf la coque, tout est fait à la main par un passionné très minutieux dans du bois de très bonne qualité………. C’est si triste de le voir comme ça !!!! Heureusement que des gens comme vous s’intéressent au sort de ces bateaux !!! Ils ont une âme …. J’espère que le propriétaire va venir récupérer la Baraka et que les travaux seront faisables …… J’espère que mon père va pas voir ça ça va lui déchirer le cœur……….. Admin Envoyé le 03/06/2013 à 4:50 | En réponse à M.. On piste le dossier . Le propriétaire avait déménagé & espérait que Baraka « tiendrait le coup » pendant 1-2 ans à sa bouée. Si il était bien étanche au début il y a des chances qu’il soit récupérable. Il m’a dit qu’il allait contacter le club nautique qui est juste à côté pour éventuellement le sortir avant qu’il n’arrive sur place cet été. Pour l’instant, il flotte encore, il y a de l’espoir ! A suivre… D. J-M Envoyé le 11/09/2013 à 2:42 Bonjour à tous. Je suis le malheureux constructeur de la BARAKA. Mes enfants Marie et Raphaël voulaient me préserver à cause d’une sale maladie qui m’a atteint. Merci à ceux qui se sont préoccupés de son avenir. Mon avis ce n’est que de l’eau de pluie qui l’a enfoncé de cette façon en six années d’abandon criminel. Il lui faut un taud, ne serai ce que pour protéger le bois. Ne surtout pas monter dessus pour l’ouvrir et le vider cela déplacerait la carène liquide et le ferait couler définitivement, sans compter le poids supplémentaire de la personne et le risque qu’ elle soit engloutie en même temps. Sur le pont il y a des aérateurs par un desquels on pourrait passer un tuyau d’aspiration en l’orientant vers le milieu du maitre bau du bateau, au bout du tuyau une pompe manuelle ou mieux mécanique devrait faire le reste. La coque est en polyester et en principe étanche. Pour la remorque je pense que ce sont les roulements, çà se change facilement. Entre temps il a peut-être été sauvé si c’est le cas bravo et merci. Signé un papa qui se souci de ses enfants. Admin Envoyé le 14/09/2013 à 5:13 | En réponse à D. J-M. Bonjour, Merci pour votre message qui fait réponse à celui du 31 mai déposé par « P.M. » & désolé pour vos ennuis de santé. Je pense pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle ! « P.M. » a finalement acquis « La Baraka », voici un extrait du message qu’il m’a envoyé sur Facebook: Bonjour! Il s’appelle La Baraka …/… il a été monté dans les années 80 puis le père en a fait cadeau à son fils. La Baraka a navigué beaucoup en Atlantique puis a été ‘stocké’ sur un lac près de Lyon et c’est là qu’il m’a tapé dans l’oeil! Travaux à effectuer: Beaucoup car il a pris l’eau! Intérieur à rénover, mousses à changer, peintures intérieures, bancs etc. à changer complètement et tout le teck du pont à poncer, plus pied de mat à changer et gréement à changer (que les bouts). Il sera basé au Grand Large à Lyon et il servira beaucoup pour régate, match race et loisir. En fait je cherche une remorque pour le déplacer donc si on peut faire circuler l’annonce, merci!! Bonne journée. Si quelqu’un a une remorque en trop, qu’il me fasse signe ! D. J-M Envoyé le 18/09/2013 à 8:20 | En réponse à Admin. Bonjour monsieur, Je suis le constructeur de LA BARAKA et si je peux me permettre un conseil, Il faudrait aussi rallonger les barres de flèche de douze centimètre environ le haubanage n’ arrivant pas à pousser sur le mat.On a beaucoup de mal à régler le mat qui a été changé en 1985 avec ces barres de flèche trop courtes. Bon courage pour la restauration et merci de le sauver.

Belle histoire qui a vu La Baraka passé de l’état de quasi-épave à celui d’un superbe Cap Corse en cours de restauration. Photo à l’appui suite au premier coup de Karcher. il y a 54 minutes PM Bonjour! Je viens de commencer la rénovation du Baraka par un coup de karcher ce weekend... Je vais avoir besoin d'un local au sec pour cet hiver pour commencer les travaux de charpenterie! Une Bonne journée,

La Baraka

page 7


Les petites annonces de la Gazette Génois sur emmagasineur, Spi, foc 1 et Tourmentin (TBE), GV usagée, équipement

APPEL AU PEUPLE !!!

6Mn, WC chimique. Beaucoup d’options : GV neuve, moteur Yam 4cv, Remorque de

SAUVEGRADE & PARTAGE DU PATRIMOINE

route Satellite

Prix : 3 000€ (hors options)

ANNONCE N° 130701 Cap Corse de 1973 à restaurer •••

L’association « Les Voiles Ecarlates » vend « Croix du Sud » restauré en grande partie (5 ans de travail…): coque et pont refaits, bôme et mât en sapin russe neufs (plus mât et bôme d’origine en alu) et un jeu de voile (spi – grand voile – tourmentin – foc). Il ne reste plus à faire que le capot de roof, le pied de mat (si mât en bois) et le contour des hublots extérieurs.

Prix : 3 500€ à débattre

ANNONCE N° 120902 Cap Corse de 1974 •••

100% bois. Mât et bôme aluminium (2009) Grand-voile, foc, génois, spi, Moteur HB Yamaha 4 CV (2007). En bon état, hivernage dans un garage, prêt à naviguer. Remorque Mecanorem avec C.G. État à revoir mais peut assurer transport sur une courte distance.

Prix : 4 200 € Pour toutes ces annonces, vous adresser à l’Association, Contact: president@ascapcorse.com

ANNONCE N° 130501 Cap Corse de 1973

Pour ce numéro nous avons redécouvert la Gazette N°13 de 1966, elle est désormais numérisée et disponible sur le site. Aideznous à retrouver toutes les autres Gazettes. 2 options : *Vous avez un scanner, vous vous en occupez & vous nous envoyez le résultat *Vous préférez qu’on s’en charge, vous nous les envoyez, on les numérise & on vous renvoie vos originaux Dans les 2 cas, les Gazettes seront publiées sur le site.

PLUS DE DETAILS ET D’ANNONCES SUR LE SITE WWW.ASCAPCORSE.COM

Florence Herbulot nous a quittés. Merci d’avoir une pensée pour elle et sa famille en mémoire de son dévouement au monde de la voile ainsi qu’en mémoire de Jean-Jacques Herbulot, son père et « père » du Cap Corse. ATTENTION Les petites annonces sont publiées suivant les données fournies par les propriétaires de Cap Corse vendeurs et ne sauraient, en aucun cas, engager la responsabilité de l’association. Il appartient à l’acquéreur éventuel de vérifier l’état du navire et/ou du matériel décrit dans l’annonce.

•••

Coque polyester et pont bois restauré

BUREAU DE L’AS CAP CORSE PRÉSIDENT : François MASINGUE, VICE-PRÉSIDENTS : Roger PESSIN, Alain URBAIN, TRÉSORIER : Alain CHEBATH, SECRÉTAIRE : Alain DE POIX, JAUGEUR : Jean-Marie LEMMEL, WEBMASTER : Olivier CROS, REDACTEUR GAZETTE : François-Marie LE LAY.

COMMISSION TECHNIQUE Jean-Luc BARAT, Philippe JOUANNO, Pierre LUCAS, Gilles MACÉ, Max

page 8

MAGHE, Jean-Yves BOUCHARDON, Michel VEYRES, Willy OUANG

DÉLÉGUÉS RÉGIONAUX Sud Est : Jean MABBOUX - Centre : Didier DELFOSSE

COTISATIONS ACTIF : 54 € - COUPLE : 68 € - ÉQUIPIER : 27 € - JEUNE : 27 € - SYMPATHISANT : 27 €. Paiement par chèque à l’ordre de l’As Cap Corse à adresser au trésorier.

AS CAP CORSE Siège social : c/o Ligue IDF de Voile 60, rue Castagnary - 75015 Paris Correspondance au Président : François MASINGUE 5, allée George Sand - 78480 Verneuil/Seine president@ascapcorse.com Trésorier : Alain CHEBATH 7, place Princesse Palatine - 92600 Asnières Remerciements permanents à JeanJacques HERBULOT, architecte naval et «papa» du Cap Corse.

Gazette n° 80 de l'Association Cap Corse  

Les amoureux des voiliers Cap Corse créés par JJ Herbulot en 1957

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you