Page 1

Journal de la Ville de Villepinte

2012,

citoyenne

une année verte et durable à Villepinte

FÉVRIER 2012

Villepinte

N°39


EDITO

Villepinte en pointe sur l’environnement, « On n’hérite pas de la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants » écritAntoinedeSaintExupéry.

n Nelly Roland Iriberry

Travaillerànotreéchelle,pourl’avenirdenosenfants,c’estl’orientationquenousfaisons prévaloir dans les choix de la Municipalité. Les chantiers que nous avons ouverts en matièred’environnementetdedéveloppementdurablesontnombreux:lesconstructions et les rénovations Haute qualité environnementale  (HQE) pour économiser l’énergie ; la réalisation d’un bilan carbone, la gestion différenciée des espaces verts, la réalisation d’unetrameverte,l’installationdepanneauxphotovoltaïques,l’applicationduPlandegène sonore (PGS)  sur une partie du quartier de la Haie Bertrand ; l’intégration d’éléments de développement durable dans le Plan local de l’urbanisme (PLU), le projet de Charte dupaysage…

Maire de Villepinte Première Vice-présidente Terres de France

Par ailleurs, le projet de Grand Stade de rugby sur les terrains du quartier Montceleux lancéparleMairedeSevransansconcertationneverrapaslejouretc’estunebonne nouvelle. Les riverains auraient eu tout à perdre en terme de sécurité routière et de tranquillitépublique.

De même, je m’opposerai catégoriquement au passage d’une voie routière dans l’éco-quartier dit de la PépinièrepourrelierSevranàl’autoroute.Desaménagementsdecetteampleurnécessitentpourlemoins unevasteconcertationdeshabitantsconcernéssurtoutquandd’autressolutionsexistent. Enrevanche,jenerenonceraipasàlapropretédenotrevillepourlaquellenousallonsengagerunecampagnedesensibilisation. Toutescesquestionsfontl’objetdenotredossierquevousretrouverezpages11,12et13. Nosressourcessontunbiencommundel’humanitéetcesontcellesd’unmondefiniquenousnepouvons surexploiter de manière illimitée. C’est pourquoi, l’ensemble de ces dossiers constituent ensemble lefruitd’uneprioritéetd’unevolontépolitique.Anotremodesteéchellecommunale,nousvoulonsêtre unevilleexemplaireetpionnièredanscedomaine. Nouscomptonssurl’engagementéco-citoyendechacun.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

3


SOMMAIRE FEVRIER 2012 6

EDITO

3

ACTUALITE

5 à 10

PlandeGènesonorepositifpourlesVillepintois LaGUP,GestionUrbainedeProximité

5 6

Travaux:lacrèche«duChâteaud’eau» Servicecivique:lesjeuness’engagent Encasdeneige,lavilleestparée Plussilencieuses,lesnouvellesbalayeuses ParkingdesMerisiers,leMaireinterpelleEFIDIS AtelierTricot:Annieetsesdrôlesdedames DeBrestàVenise,escalegourmande Nouveauvisage:MarieDoléac

7 7 8 8 8 9 10 10

CA BOUGE

11 à 13

11 à 13

7

16

18

2012, une année verte et durable à Villepinte CULTURE

17

LesFourberiesdeScapin,oul’artdelamanipulation 20000lieuessouslesMers,plongezenfamille ParcoursdefemmesenNomadie BanlieuesBleues,lesVillepintoisdéjàmobilisés JustWody,premieralbumsolo SPORT

20

Projecteursurl’écolemunicipaledesSports LesArtistes,leclubquis’agrandit L’OpendetennisàVillepinte

14 à 16 14 15 15 15 16 17 à 18 17 18 18

19 à 20 JanvieràVillepinte 19 Reportagephotos:Concoursdesmaisonsilluminées 20 EN IMAGES

HISTOIRE

21

LesenfantsdeVillepinteàlaneige Villepinte Citoyenne - février 2012 - N° 39 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Rédacteur en chef : Olivier Charolles Rédaction : Olivier Charolles, Stéphane Fernandez, Fiona Imbratta et Florence Ruga Ont collaboré à ce numéro : service archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Adeline Capaldi, Mélanie Demarle, et Henri Perrot PAO : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz, et Claude Vitale Publicité : société Prest'action 01 56 49 10 00 Imprimerie Direct Impression Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.

4

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

VILLEPINTE PRATIQUE

22 à 23

Numérosutiles/ServicesMunicipaux/ Pharmaciesdegarde/Déchetterie/Etat-Civil/ Ramassagedesencombrants/Petitesannonces/ PermanencesenMairieprincipale/Infosdumois EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

24

SUR LE SITE INTERNET

25

AGENDA DE JANVIER

27


ENVIRONNEMENT

A lA UNE

AcTU

Aéroport du Bourget : une modification du Plan de Gène Sonore positive pour les Villepintois Refusé en juin dernier par le Maire de Villepinte puis par son conseil municipal, le Plan de Gène Sonore de l’aéroport du Bourget a finalement été approuvé début décembre dans une ultime version, au bénéfice de plusieurs centaines de foyers villepintois.

n Comme onpeutlevoirsur

ce document, le nouveau PGS adopté en décembre dernier a permis d’inclure une zone bienpluslarged’habitationsde Villepinte, au nord de la HaieBertrand.

PARCDES EXPOSITIONS

HAIEBERTRAND Zone3tellequ’ellea étéproposéeenaoût 2011 Zone3validéeen décembredernier AUTOROUTE

J

ugée comme étant « en totale contradiction avec la réalité » et « pas représentative des nuisances subies par les habitants de Villepinte »,lapremière versionduPlandeGèneSonore(P.G.S.) de l’aéroport du Bourget, avait été clairement refusée par Nelly Roland Iriberry et son conseil municipal. Un refus qui s’était exprimé par deux fois, le 8 juillet et le 10 novembre 2011 auprès de la Commission consultative d’aideauxriverains.Danslesfaits,lapremière version du P.G.S. excluait « plusieurs centaines d’habitations qui subissaient un bruit bien réel », comme l’a expliqué Mme le Maire lors de la réunion de la commission consultative, « puisqu’avec la complicité de ce modèle mathématique, on nous affirmait qu’elles étaient en dehors d’une zone de bruit ».

Un avis défavorable de Villepinte en novembre. Et pourtant, une station de mesure d’Aéroports de Paris, située à une centaine de mètres au-delà de la limite de la zone III du P.G.S. avait enregistré à plusieurs reprises un bruit réel bien supérieuràlavaleurlimiteduseuilfixéà 55 décibels pour les aérodromes.

Suite à cette première proposition, le conseil municipal de Villepinte avait donc décidé de rendre un avis défavorable à ce plan de gène sonore le22novembredernier. Unavisquiavisiblementpesé,puisqu’àla mi-décembre,c’estunnouveautracéqui aétéprésentéenCommissionconsultative d’aide aux riverains. Un tracé « qui est plus conforme à la réalité du bruit enregistré par la station de Villepinte, indiquaitalorsNellyRolandIriberry (…) Je ne peux donc que me féliciter de ce revirement d’attitude qui va permettre aux habitants de la commune, qui sont victimes du bruit, d’envisager des travaux d’isolation acoustique de nature à améliorer leurs conditions de vie ».

Un nouveau PGS validé. Ce nouveau P.G.S., plus favorable aux Villepintois et plus particulièrement aux habitants de la Haie-Bertrand, adoncreçul’avaldeMmeleMaire,quia rappelé en commission consultative « qu’une fois de plus, la ténacité paie », concluantque« la défense de nos intimes convictions est un stimulant essentiel pour nos actions politiques ».n

Retrouvez l’intervention du Maire sur notre site internet www.ville-villepinte.fr

Comment faire ? Le taux d’aide à l’insonorisation des logements des riverains d’aérodromes varie de 80 à 100%, selon les conditions de ressources, sur la base d’un montant de travaux plafonnés. Par exemple, pour un pavillon F5 (1 séjour, 3 chambres et cuisine), le montant des travaux pris en charge serait de 12 675 euros. Les dossiers de demande d’indemnisation sont à demander par téléphone au 0 810 87 11 35 (N° Azur) qui vérifiera que vous êtes dans la zone d’éligibilité. Les services municipaux sont à votre disposition pour vous renseigner au 01 41 52 53 60.

En chiffres... - 10 communes sont concernées par ce plan, sept en Seine-Saint-Denis (Villepinte, Aulnay-sous-Bois, Dugny, Pierrefitte-surSeine, Saint-Denis, Stains, Tremblay-enFrance) et trois dans le Val d’Oise (Bonneuil-en-France, Garges-lès-Gonesse et Gonesse). - 1 494 hectares sont impactés dont 121 sur Villepinte, uniquement au nord du quar tier de la Haie-Ber trand. Cela représente 362 logements, pour une population concernée estimée à 1 082 habitants. Les autres quartiers de la ville ne sont pas concernés par ce dispositif.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

5


VIE lOcAlE

CADRE DE VIE

AcTU

Quand proximité rime avec qualité La GUP : Gestion Urbaine de Proximité Avec la GUP (Gestion Urbaine de Proximité), vous pourrez désormais signaler un dysfonctionnement dans votre quartier en remplissant une demande d’intervention en ligne sur le site Internet de la ville. Explications.

La GUP : gestion urbaine de proximité.  LadéfinitiondelaGestionurbainedeproximitéestassezlarge, ils’agitd’améliorerlaviequotidiennedeshabitantsens’appuyant surunecoordinationentrelesbailleurs,lavilleetlesservicesde l’Etat,unemutualisationdesmoyensetenfinsurlaparticipation deshabitants.Depuisdeuxans,lamiseenplaced’unedémarche deGestionUrbainedeProximité(GUP)estdevenueobligatoire parlaconventionsignéeavecl’AgenceNationaledeRénovation Urbaine(ANRU)pourl’améliorationduquartierdelaFontaineMallet.Maislamunicipalitéavolontairementétendulepérimètre de la GUP aux quartiers desTrilogies, des QuatreTours, de PasteuretdesMerisiers.Concrètement,vouspourrezaumoindre problème technique tel que des encombrants gênants, un niddepouledangereux,unéclairagedéfectueux,leréférersur le site Internet. Ainsi les services techniques concernés en serontinformésetpourrontintervenir. Les objectifs fixés par la Ville. Développer unedémarcheenvironnementalemaitrisée, Améliorer laqualitédelagestiondesespacespublicsetprivés, etleurattractivitédanslesquartiersdits«sensibles» Sécuriser et rationaliser lagestiondesespacespublics Associer et responsabiliser les usages pour améliorer lecadredevie.

Les quartiers concernés en chiffres : Pasteur : 968 logements 4 Tours : 212 logements Trilogie : 354 logements Merisiers : 280 logements Fontaine Mallet : 551 logements

6

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

Signaler un problème dans son quartier, c’est possible en un simple clic Afin que les actions se concrétisent pour - et avec - les Villepintois, une nouvelle sous-rubrique a été créée sur le site Internet municipal (www.ville-villepinte.fr). Tout internautepeutyfaireunedemanded’interventionensignalant un dysfonctionnement dans un quartier. La municipalité a distinguéhuittypesdesignalements: l Propreté espace public : balayage et entretiens des trottoirs,dépôtssauvages. l Embellissement:parterresdefleurs,jardinières. l Réparation:portesurlesairesdejeuxouautreréparation courante. l Voirie:passagepiétons,lignedesignalisationsurlesroutes, panneauxdesignalisation. l Entretiendesespacesverts:haieàtailler,gazonàtondre, branchegênanteàcouper. l Aires de jeux : terrain de football, mobilier urbain, surveillancedel’étatdelavoirie(niddepoule),clôtures. l Eclairagepublic:signalisation. l Véhicules : brûlés, stationnements gênants, voitures ventouses,épaves. Les demandes d’intervention seront traitées une à une par les services municipaux de la ville et vous serez informés par courriel. Alors restez connectés pour aider la ville àaméliorerlecadredevie.n Retrouvez toutes les informations concernant la GUP sur notre site internet www.ville-villepinte.fr, rubrique « Cadre de vie - démarches quartiers »

A noter La convention GUP est signée pour la période de 2010 à 2014 C’est une initiative portée par la municipalité


AcTU

TRAVAUX

VIE lOcAlE

Crèche « du Château d’eau » Lestravauxpourlacrècheavancentàgrandspas.Alorsquelesmurssontsurlepointd’êtretousmontés,lacouverture (posedetoits)aétéfaitesurunepartiedubâtiment;lesencadrementsdesportesetdesfenêtresonteuxaussibienavancé. Pourrappel,cettecrèchepourraaccueillir60berceaux.

SERVICE CIVIQUE

En bref...

Les jeunes de Villepinte s’engagent Projet d’avenir, expérience de mixité sociale, offrir des formations à vocation civique et citoyenne : tels sont les buts du service civique, un engagement volontaire rémunéré qui concerne les jeunes de 16 à 25 ans.

V

illepinteamisenplace5missionsdeservicecivique:animationauprès despersonnesâgées;animateurd'éducationaumieuxvivreensemble en milieu scolaire; web reporter pour la promotion des associations sportives ; cartographie en ligne des lieux accessibles aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite) de la ville ; et enfin, médiation culturelle et accueil degroupes.Touslesrecrutementsontétéeffectués. Instituéparlaloidu10mars2010,leserviceciviquesesitueàmi-chemin entrelesalariatetlebénévolat.Lejeunevolontaire,quieffectueentre24et 37heuresparsemaine,perçoituneindemnitéde440ou540eurosparmois (selonleursituation)priseenchargeparl’Etat,assortied’unrégimecomplet deprotectionsociale. Mission et échanges Unemission:c’estaveccetermequ’onpourraitdéfinirlesattentesdelaVille envers les jeunes qui ont décidé de se lancer dans l’aventure du service civique.Anoterquechaquejeuneengagéseraencadréparun(ouplusieurs) tuteur(s)chargé(s)delesaccompagnerdansleurmission.Eneffet,enplusde l’expérience en elle-même qui leur sera offerte, la municipalité s’organisera pourlesformer:ilspourrontpasserleurbrevetdesecouriste,encadrépar despompiers.Ilsaurontaussil’opportunitédedécouvrirlesinstitutionsmunicipalesdel’intérieur:rencontrerlesélus,découvrirlefonctionnementdela vie associative, des comités de quartier etc. Une expérience peu ordinaire mais très constructive et qui apportera un vrai plus, à terme, sur les CVdenosjeunesvolontaires,quieuxaussidonnerontbeaucoupàVillepinte.

Le Plan Local d’Urbanisme s’expose

Le projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU) a été arrêté lors du Conseil municipal du 14 décembre dernier. Ce projet sera soumis à enquête publique au printemps. Une exposition située dans le hall du Centre culturel Joseph Kessel vous présente actuellement le projet. N’hésitez pas à aller la découvrir.

Point Info Jeunesse Le mois de février va être bien chargé du côté du P.I.J. qui va lancer deux ateliers en même temps. Il y aura tout d’abord « Dépan’CV », pour aider les jeunes de 16 à 25 ans à rédiger et préparer une lettre de motivation et un CV, tous les mardis de 18h à 19h. Autre atelier proposé au même public les 2èmes et 4èmes jeudis de chaque mois, de 18h à 19h, « Info Bafa », pour connaître toutes les démarches et les conditions liées au passage du diplôme d’animateur. Ces deux ateliers auront lieu au P.I.J, au sein du service jeunesse, au 35 avenue Paul Vaillant-Couturier. Par ailleurs, le Point Info Jeunesse va également mettre en place des ateliers de prévention des risques liés à la sexualité, pour un public de 14 à 17 ans. Ils auront lieu en fin d’aprèsmidi, la semaine du 13 au 17 février, dans les antennes des Mousseaux, de FontaineMallet et du quartier Pasteur.

Sensibilisons nos ados à bien manger !

Du 9 janvier au 10 février à l’Antenne Jeunesse Les Mousseaux et du 5 mars au 6 avril au quartier Fontaine Mallet est menée une exposition pédagogique de sensibilisation concernant l’alimentation chez les adolescents. Des intervenants et animateurs seront présents pour répondre aux questions que peuvent se poser nos jeunes villepintois et pour décrypter les messages évoqués dans les 15 affiches exposées. Quizz, diaporama, visite guidée…Tout est réuni pour adopter de bonnes habitudes alimentaires.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

7


VIE lOcAlE

SERVICES

AcTU

En cas de neige, la Ville est parée ! Si l’hiver est resté plutôt doux cette année, le Centre Technique Municipal (C.T.M.) a tout de même pris les devants et a mis en place son « plan astreinte neige ». Comme chaque année, des équipes d’agents municipaux se tiennent prêtes au quotidien à déneiger les chaussées.

CADRE DE VIE

PROPRETE

« Tous les soirs, j’appelle Météo France pour connaître la condition climatique du lendemain » AbdelhakimYousfi est le chef du service voirie depuis 25 ans maintenant. « Chaque matin à 4 heures, le responsable d’astreinte sort de chez lui (NDLR : ils habitent tous àVillepinteoudanslesvillesvoisines)pour voir si le sol est gelé, puis il appelle pour indiquer s’il y a besoin de saler ou non ».C’estcomme celadepuisle26novembredernier,datedelancementdufameux planastreinteneige.Encasdegel,lesagentsd’astreintecejour, deux au minimum, ont 90 kilomètres aller-retour de chaussée à couvrir(soit180autotal).« Cette année, nous avons dû saler une seule fois, début décembre. Mais ce n’était rien comparé à l’année dernière : il avait tellement neigé qu’il fallait enchaîner les passages. Et encore cela n’a pas toujours suffi, car à partir de moins 7°C le sel n’agit plus » raconteArezkiIberraken,directeuradjointauC.T.M. oùtravaillent92agents. Leservicevoiries’occupedesroutesuniquement:lesgrandsaxes, les ponts et les ronds-points en priorité, puis selon les circonstanceslesruesadjacentes.Leresteestgéréparlesservicesbâtiments,espacesvertsetpropreté.Pourcela,leséquipesdisposent

8

dedeuxsaleusespourpetitscamions,ainsiqued’unautrecamion avecunelamequisegreffeauniveaudupare-chocpourraclerle sol.Unpassagenécessiteenviron2,5tonnesdesel. Actuellement, le CTM a de quoi voir venir avec 200 tonnes de sel en stock. Le plan astreinte neige durera jusqu’au 7 mars. Si la neige se mettaitàtomber,aumoins,àVillepinte,noussommesparés!

Plus silencieuses les nouvelles balayeuses ! Deux nouvelles balayeuses viennent de rejoindre l’effectif duservicepropreté,portantletotalàsixpourlaville.Parmi cesdeux« nouvelles »,ontrouveune« mini »,trèsmaniable etquipourraainsinettoyerlespistescyclablesetlesparkings,maisaussiune«ramasseuse-laveuse».Ce«combi» comme on l’appelle dans un langage technique, permet à lafoisd’aspirertouslesdéchetsquisetrouventsurlachaussée,toutenlanettoyant,parlebiaisd’unjethaute-pression. Et l’avantage de cette balayeuse dernier cri, c’est surtout la diminution du bruit. Son système de ramassage des déchets produit en moyenne 10 à 15 décibels de moins qu’un système d’aspiration classique. Une bonne façon decombinerpropretéettranquillitédesVillepintois.

Parkings aux Merisiers : le Maire interpelle Efidis Dans un courrier adressé courant décembre à la société Efidis,leMairedeVillepintearegrettélamiseenplaced’un système payant pour les habitants de la résidence des Merisiers.Deshabitantsquidoivents’acquitterde20euros par mois, en plus d’une caution pour l’octroi d’un badge, alorsqueleshabitantsdelarésidenceFontaine-Malletcontinuent à avoir accès gratuitement à leur place de parking, moyennantleversementdecettemêmecaution. « Une décision qui touche au pouvoir d’achat des locataires, déjà mis à mal dans un contexte de crise économique et qui

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

n’apparaît pas opportune », indiquedanssoncourrierNelly Roland Iriberry aux responsables de la société Efidis, soulignantparailleursquelesbailleurssociauxbénéficiant d’une baisse de la taxe sur le foncier bâti depuis 2010, il serait important que cette baisse d’impôts se répercute auprèsdeslocatairesd’Efidis,« et en l’espèce sur la mise à disposition gratuite des parkings ouverts pour les locataires actuels de la résidence des Merisiers. Cette démarche témoignerait de votre attachement à la dimension sociale des parcs dont vous avez la gérance. »


ATELIER TRICOT

REpORTAGE

AcTU

Annie et ses drôles de dames Tous les mardis à 14 heures au Centre social André Malraux, Annie transmet et partage sa passion pour le tricot avec une dizaine d’autres tricoteuses de tous niveaux. Reportage. Des écharpes aux éléphants…

En tout, elles sont douze tricoteuses à se retrouver chaque semaine au Centre social AndréMalraux,danslaconvivialitéautourde leurs aiguilles et pelotes de laine. Les moins expérimentées se font la main sur des écharpes, « c’est plus facile », quand d’autres plus aguerries en sont déjà aux fantaisies. Tortue, petit singe, ou même un petit éléphant.« J’ai cru que tu me traitais d’éléphant ! » plaisanteAnnie,lorsqu’onluidemandesic’est elle qui l’a réalisé. C’est bien elle qui l’a fait.« Ce genre de choses, c’est pour me divertir, ça me change. Je fais cela en quelques heures, une demi-journée avec trois pelotes de laine. Les détails sont les plus durs : les défenses, les oreilles… Mais pour un pull taille 7-8 ans, cela représente déjà plusieurs jours de travail, et environ dix pelotes de laine. » Delalaine,elles en ont cruellement besoin et font appel à la générosité des gens. « Même des bouts de pelote de laine, parfois les gens jettent les « restes », mais nous, nous prenons. On saura quoi en faire. »

n Annie donnesesconseilsdanslabonnehumeur,toujourslesourirepassionné auxlèvres.

««

Alors, tu as avancé sur ce fameux gilet depuis la semaine dernière ? » Ici,Anniesupervisetouteslesconfections decesdamesinscritesàl’atelier.Alorsàchaquedébut deséance,lestricoteusesmontrentleuravancéedepuisla dernièrefois.« C’est très bien ce que tu as fait là. Tu continues jusqu’à la manche, et ensuite on verra pour les points ». Ces fameuxpoints:pointdemousse,pointdegodron,pointde riz,etc.Sansparlerdestorsades,desenversetdesendroits, c’estàn’yriencomprendrepourunnéophyte.Carletricot resteunetechniquetrèsdifficileàacquérir,quidemandedu tempsetdelapatience.

Tricoter pour la bonne cause. Lestricotsservent à leurs proches, famille, enfants ou encore petitsenfants.Certainesréalisationsd’Anniesontmisesàlavente àdesprixmodiques:unpulletunbonnetassortisà5euros par exemple. Le but n’est absolument pas lucratif puisque l’argent est reversé au Centre SocialAndré Malraux, qui «héberge»l’atelier.L’annéedernièreàl’occasiondesfêtes deNoëltoutescesdamesdel’atelierontmislamainàla pâte (ou plutôt aux aiguilles) pour confectionner et offrir 80 chaussons en laine pour des enfants deVillepinte. n

60 ans de pratique. Enrevanche,aucunedifficulté

oupresquepourAnnie:ellepratiqueletricotdepuisl’âge desixans.Passionnéedepuissonplusjeuneâge,cettefan de football est en quelque sorte la Zidane du tricot. « J’espère que vous êtes pour Paris-Saint-Germain au moins ? » plaisante-t-elle, annonçant la couleur. A part son intérêt pour le ballon rond, Annie est quasiment née avec des aiguillesdanslesmains.« J’ai commencé le tricot à mes six ans. A l’époque, j’étais en internat et l’on devait toujours s’occuper. Le matin on faisait du sport, l’après-midi j’avais opté pour le tricot. » Plusde60ansdepratiquedonc,puisqu’Anniea68 ans. Asondépartenretraite,ellealancécesatelierstricot, ilyaenvironquatreans.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

9


VIE EcONOMIQUE

RESTAURATION

AcTU

« De Brest à Venise » : Une nouvelle destination pour les gourmands IlyavaitleParisBrest,c’estunepâtisserie; il y avait Mort à Venise, c’est un film italien de Luchino Visconti. Il y aura dorénavant De Brest à Venise et c’est à Villepintequeçasetrouve. « Je voudrais une playmate » lancedetemps en temps un client en guise de plaisanterie. Un clin d’œil à Carole, la gérante d’origine bretonne, qui est originaire dePlémet,danslesCôtesd’Armor. Longtemps employée de DHL, licenciée économique, elle veut rebondir avec ce petitcoindeBretagneetd’Italieenrégion parisienne. Pour maîtriser la technique subtile de la galette au sarrasin, elle a mêmesuiviunstagede«maîtrecrêpier», n’utilisequedelafarinebretonneetsonmariBrunoqui conserve sa petite entreprise de transport, l’accompagne dans cette aventure.  « Les obstacles ne nous ont pas été épargnés, explique-t-il, mais aidé par des amis j’ai tout remis aux normes avec de gros travaux ».

En bref...

Don du sang L’association pour le don du sang bénévole d’Aulnay-sous-Bois et environs vous informe que la prochaine collecte de sang sur Villepinte aura lieu le samedi 18 février de 9h à13h, Salle Joséphine Baker (Espace V), Espace Aimé-Césaire. Venez nombreux ! Cette association tiendra également sa prochaine assemblée générale - suivie d’un banquet et d’un après-midi dansant - le dimanche 12 février de 11h à 18h, Salle Joséphine Baker (Espace V), Espace Aimé-Césaire. Contacts : Jocelyne Cariou - Tél. : 01 43 84 55 86 Christian Iscache - Tél. : 01 43 85 04 03 Mail : dondusang.aulnay@gmail.com

10

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

LES NOUVEAUX VISAGES

Un duo crêpes et pizzas Pour conserver la clientèle de la pizzéria qui occupait leslieuxauparavant,ilsontdécidédegarderlesspécialitésitaliennesdansleurcarte,d’oùleurnom,DeBrest àVenise :  « cela sonne mieux que des crêpes et des pizzas » rigolent-ils.Ilsproposentdespizzasàemporter

et devraient également proposer ce service pour les galettes, dès qu’ils auront trouvé l’emballage adéquat.Lamotivation,del’investissementpersonnel,le goût du contact, des idées à revendre : pour l’instant le moral est bon. « Mais un jour si brutalement vous ne nous voyez plus, c’est qu’on a fait faillite ! » conclutCarole.Onleursouhaitetoutlecontraire. De Brest à Venise, avenue Barbès. Tél. : 01 43 84 51. Fermé les dimanche, mercredi soir et samedi midi.

Marie Doléac, ostéopathe Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Ostéopathie de Paris, Marie Doléacs’estinstalléeencedébut d’année 2012 avenue Auguste Blanqui.AlternantentreVillepinte, Meaux et Fontainebleau, la jeune femme qui travaille sur rendez-vous accueille toutes lesgénérationsdanssoncabinet: adultes, personnes âgées, femmes enceintes, nourrissons – elle a effectuéaucoursdesesétudesun stage en maternité à la clinique Vauban.Elleproposeàsaclientèle un travail sur le crâne, sur les viscères, ainsi qu’un travail facial. Les consultations durent entre45minutesetuneheureet lessoinssontremboursésparles mutuelles. Marie Doléac - ostéopathe 26 avenue Auguste Blanqui Tél. : 01 75 35 18 81


DOSSIER

çA BOUGE

2012, une année verte et durable à Villepinte Déjà initiées depuis 2008 par l’équipe municipale, les réflexions sur le développement durable vont se développer largement en cette année 2012. Les premiers panneaux photovoltaïques feront leur apparition sur les toits de certains bâtiments publics et d’autres mesures concrètes vont prendre forme.

VILLEPINTE

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

11


çA BOUGE

DOSSIER

Lespremierspanneauxphotovoltaïquesapparaitrontfin2012surlestoitsdel’EcoleVert-Galant.

A

Villepinte,onveutmontrerque le terme « développement durable » n’est pas qu’un effet d’annonce. Depuis 2008, la majorité municipale s’est montrée attentive à la défense de la biodiversité et aux économiesd’énergie,commel’explique Jean-Luc Terreyre, adjoint au maire, déléguéaudéveloppementdurable,àla biodiversité et aux espaces verts : « Il y a eu une série de pas qui montrent que nous sommes dans une vraie démarche, avec une cohérence. On peut citer la gestion différenciée des espaces verts, avec la suppression des pesticides et une expérimentation sans désherbants sur la Haie Bertrand. » Unedémarcheaxéeverslabiodiversité quivaégalementsetraduireparlamise en place d’une « trame verte ». « Son objectif est d’assurer une continuité à travers la ville », indique Jean-Marc Naumovic, adjoint au maire délégué à l’urbanisme, qui est lui aussi partie prenante dans ce dossier développement durable. « Pour préserver cette trame verte, portée par les conseils de quartier, nous souhaitons notamment qu’il ne soit plus possible dans les zones pavillonnaires, de construire en fond de parcelle, afin de préserver les cœurs d’ilôts. »

Réduire l’empreinte énergétique des bâtiments publics. Le deuxième volet de la réflexion de l’équipe municipale s’est portésurl’énergie.« Nous avons effectué un Bilan Carbone global de ce qu’on peut

12

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

appeler l’entreprise municipale et de ses bâtiments, ajoute René Durand, en charge du développement durable au seindelavilledeVillepinte. Le constat a montré que nos bâtiments avaient été mal entretenus auparavant et que nous héritions de consommations très élevées en énergie. » Première conséquence de ce constat : mettreenplacedesdiagnosticsénergétiques des bâtiments communaux les plus énergivores (qui consomment souvent plus du double des moyennes nationales !) en s’engageant dans une politiquederénovationénergétiquede cesbâtiments.MadameleMairead'ailleurssollicitéFrançoisAsensi,président de la communauté d'agglomération «TerresdeFrance»,pourqu'ils'engage à nos côtés dans cette politique.Ainsi pourraient être mises en place des aides financières aux collectivités qui réaliseraient des travaux réduisant l'empreinte énergétique de leurs bâtimentspublics.

Le photovoltaïque arrive L’idée de à Villepinte. commencer à produire de l’énergie a aussi germé dans l’esprit des élus villepintois,avecauboutducomptele choix du photovoltaïque. D'autant plus que cette installation doit être précédée d'une isolation thermique desbâtimentsservantdesupport.Les premierspanneauxdevraientêtreproductifs fin 2012, sur le toit de l’école Vert-Galant et sur celui du COSEC.Unepremièrequiserasuivie de nouvelles installations, comme le confirme Jean-Luc Terreyre : « deux autres équipements similaires seront programmés d’ici 2013 sur des équipements anciens. La production annuelle d’électricité devrait représenter 10 % de notre consommation annuelle d’électricité pour l’éclairage public. Et par la suite, nous envisagerons cette solution de manière assez systématique sur tous les équipements neufs. »

Préserver la qualité environnementale des terrains de la Pépinière Telle est la principale préoccupation qui anime la majorité municipale dans sa réflexion sur l’avenir de ses terrains. La principale raison aussi pour dire non au projet du maire de Sevran, Stéphane Gatignon, qui veut que cet espace accueille une voie routière reliant directement l’autoroute à Sevran. Après l’A104 et le boulevard Ballanger, Villepinte ne saurait accepter une nouvelle fracture de son territoire, source de pollution et de discontinuité urbaine.


DOSSIER Un nouveau défi à mener ensemble. Uneautrepistederéflexionvaêtremenéeendirection du réseau de chaleur urbain de Villepinte. L’échéanceducontratdedélégationdeservicepublic étantfixéeàmai2013,lacommuneétudielapossibilité d’augmenter la part de chaleur produite par les énergies renouvelables (géothermie, bois ou biomasse),toutenaugmentantceréseauenleraccordant à de nouvelles structures. « Une opération qui permettrait de produire une chaleur moins chère et donc plus propre », explique l’adjoint délégué au développementdurable. Unnouveaudéfiquis’ouvreducôtédelamunicipalité, qui compte également sur les habitantes et les habitants pour construire leVillepinte de demain. Pour s’assurerunquotidienmeilleuretpréparerl’avenirdes générationsfutures,rienneseferasansvous.n

çA BOUGE

Pas de Grand Stade à Sevran, une bonne nouvelle pour Villepinte Dès le mois d’octobre, la ville de Villepinte avait marqué son opposition à la candidature de Sevran pour accueillir le grand stade de rugby et ses 80 000 places sur les terrains Montceleux. « C’est la voie ouverte au tout béton et au déferlement des voitures dans les quartiers riverains » dont ceux de Villepinte, avait indiqué Nelly Roland Iriberry, qui avait rappelé à Stéphane Gatignon, maire de Sevran que ce projet allait à l’encontre des engagements conjoints pris pour ce site, avec la réalisation d’une coulée verte reliant le Parc du Sausset et celui de la Poudrerie, à travers la réalisation d’un éco-quartier sur les terrains Montceleux. Mais il n’y aura pas de Grand Stade à Sevran, la Fédération Française de Rugby ayant écarté début décembre cette candidature, permettant ainsi aux habitants des quartiers concernés d’envisager un avenir plus vert.

Le développement durable prend de l’ampleur dans le P.L.U. Le plan local d’urbanisme (P.L.U.) va intégrer progressivement des éléments de développement durable. Entre autres, parmi les nouveautés, la place du vélo : « un lieu de garage doit être systématiquement prévu dans les habitations en collectif. Et les particuliers ont désormais le droit de construire un abri pour leurs vélos en façade » détaille JeanMarc Naumovic.Viendront également s’ajouter des mesures pour favoriser la création de toitures et autres terrasses végétalisées favorisant l’absorption de l’eau, ou encore un pourcentage obligatoire de plantations arborées en pleine terre dans les secteurs denses, ces deux mesures visant à limiter les risques d’inondation.

Lavolontémunicipaleseradefavoriserl’utilisationdestransports «doux».

Quel est votre avis sur le développement durable à Villepinte ? Elisabeth, 65ans,Vert-Galant

Les toitures végétalisées me semblent être une bonne idée. J’habite en faceduboisdelaTussionetjetrouvequela verdureesttrèsimportante,celafaitdubien.Il n’yenajamaistropfinalement.Demoncôté, je fais attention à l’eau, à l’électricité, le tri sélectifdesdéchets,etc.Jeprendsaussilesoin detoujoursnettoyerlescrottesdemachienne.

Nadine, 32ans,MarieLaurencin

Les panneaux solaires sur les bâtiments municipaux commelesécolesou lesgymnases,c’estbien,sicelafaitéconomiserdel’argentetdel’énergieàlaVille.Quant à créer de nouveaux parkings de vélo, pourquoipas,maisoùça?Parfoisiln’yapas l’espace nécessaire. Et il faudra aussi penser àcréerdespistescyclables.

Olivier, 51ans,Pasteur

Je fais beaucoup de cyclisme, minimum chaque week-end, mais seulement à titredeloisir.C’estvraiquejen’utilisejamais mon vélo pour me déplacer. Si des moyens supplémentaires existaient, je pense que je m’y mettrais, pour me déplacer facilement dansVillepinte.Lestoituresvégétaliséessont aussiunebonneidée.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

13


A l’AFFIcHE

THEATRE

cUlTURE

« Les Fourberies de Scapin », ou l’art de la manipulation C’est une véritable performance d’acteur qui vous est proposée le 14 février prochain au centre culturel Joseph-Kessel avec la pièce de théâtre « Les Fourberies de Scapin ». Une adaptation originale de la pièce de Molière dans laquelle un seul comédien donne vie à tous les personnages de cette œuvre définitivement hors du temps.

S

ur la scène huit marionnettes de6à9kgetunseulacteur.Neuf personnages pour revisiter les fameuses « Fourberies de Scapin », avec une vraie performance d’acteur, puisqueJeanSclavis,l’uniqueacteuren scène, manipuleetinterprètetoutce petit monde.  « Au cours de tournées ultérieures et suite aux empêchements successifs de plusieurs comédiens de la troupe, je fus appelé pour endosser leurs personnages, explique Jean Sclavis. Si bien que je finis par savoir plusieurs des rôles masculins de la pièce. L’idée d’un spectacle en soliste commença à germer dans mon esprit. » Defilenaiguille, le LyonnaisélevéavecGuignols’estlancé dans l’adaptation d’une des plus célèbrespiècesdeMolière.

Des«FourberiesdeScapin»écrites en 1671, mais qui restent d’actualité, avec dans cette version, un seul personnage humain : Scapin, un valet manipulateur. Dans les deux sens du terme, puisqu’en plus de toutes ses fourberies,levaletdeLéandreestaussi surscèneceluiquimanipulephysiquement tous les autres personnages, proches de la taille humaine. Transposéesurunquaidedéchargement du port de Naples, avec leVésuveentoiledefond,cettepièce nous montre encore une fois que conflit de générations, désir d’émancipation, désobéissance sont destermesquionttraversélessiècles. Un spectacle qui marie la farce etlapoésieetquidonneàréfléchir.

Les Fourberies de Scapin Mardi14févrierà20h30 CentreculturelJosephKessel Durée:environ1h20 Pleintarif14€-Tarifréduit10€ 01 55 85 96 10

Agenda de la médiathèque... Samedi 4 février à 10h30 « L’heure des tout-petits » En compagnie de deux bibliothécaires, venez découvrir l’univers des tout-petits, à travers un éventail de comptines et d’histoires en albums et en CD. Public de 0-3 ans et leurs parents. Gratuit. Samedi 4 et 11 février de 11h à 12h Atelier multimédia jeunesse. Round de jeux vidéos en ligne, spécial jeux de sports. Une séance découverte, pour passer un moment ensemble et affronter les autres participants dans une compétition amicale. Public de 8 à 13 ans. Gratuit sur inscription. Mercredi 8 février à 14h30 Découvrez un spectacle sur le thème des châteaux et des contes, réalisé par les enfants du Centre de Loisirs Marie Laurencin et leur animateur, Franck. Galerie d’exposition. Entrée libre.

14

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

Samedi 18 février à 11h « ça m’dit de lire ». Venez discuter de vos livres préférés et faire le plein de nouvelles lectures. Public de 8 à 13 ans. Gratuit. Mercredi 22 février à 10h30 « Heure du conte » avec les « contes dans une bûche de bois » par Marie Loyal et Fakri. Une conteuse et un percussionniste vous emmènent au pays des ogres et des lutins. Dès 5 ans. Mercredi 22, jeudi 23 et vendredi 24 février de 10h30 à 12h Atelier multimédia jeunesse, spécial création de flipbook. Le flipbook, qu’est-ce-que c’est ? C’est un petit livre dont les dessins s’animent quand tu le feuillettes. Une création qui se fera en ligne, via les tablettes graphiques. Public de 8 à 13 ans. Renseignements et réservations auprès de l’équipe de la médiathèque.


THEATRE

SORTIR

cUlTURE

Plongez en famille « 20 000 lieues sous les Mers » Embarquementimmédiat…NaturalisteauMuséumdeParis,leProfesseur Aronnaxvousinvitedanssonbureaupouruneconférencequ’ildonneen 1869. Avaléparun«monstremarin»10moisplustôt,ilrevientsurce qui était en fait un sous-marin, le fameux Nautilus du Capitaine Nemo. D’août1866àmai1867,ilracontesonpéripleautourdumondedansune adaptation spectaculaire du roman de JulesVerne, « 20 000 lieues sous lesmers». Etles450kgdematériel,les16machinesetles64effetsspéciauxdissimulésdanslebureauduProfesseurAronnaxplongentimmédiatementle publicdansl’aventure.Uneadaptationmagistraledanslaquelleinterviennentégalementlescompagnonsdevoyagedel’hommedesciences,transforméspourl’occasionenanimaux:uncrânedetigrepourleCapitaine Nemo, un poisson pour le valet Conseil, une huitre géante pour NedLand…Sansoublierl’interventionlégendairedupoulpegéant.

FESTIVAL

EXPOSITION

20 000 lieues sous les mers - Dimanche 5 février à 16h Centre culturel Joseph Kessel - Plein tarif 14 € - Tarif réduit 10 €

Parcours de femmes en Nomadie « Que signifie vivre dans les quartiers populaires d’un département comme la Seine-Saint-Denis ? » C’est à cette question que répond l’exposition qui seraproposéedu21févrierau17marsauCentreculturelJosephKessel et qui a été réalisée par l’Institut du Monde Arabe et le collectif «Quelques-unesd’entrenous»delaMaisondesTilleulsduBlanc-Mesnil. Des chiffres, des cartes, des fragments de vie, des rencontres, auxquels viendront s’ajouter des photos prises en janvier par une vingtaine deVillepintoises etVillepintois qui ont participé à un atelier « photoécriture » mis en place par le centre social André-Malraux. Ce petit groupeaétéencadrépendantunesemaineparLaurentVanderStockt,un photographederenom,quiacouvertdenombreuxconflitssurlaplanète (Yougoslavie, Palestine, Irak…) et exposera pour la toute première foislefruitdesontravail. Le vernissage de cette exposition aura lieu le mardi 21 février à 18h30 auCentreculturelJosephKessel.

Les collégiens villepintois déjà mobilisés pour « Banlieues Bleues » Anticipant l’ouverture du festival de jazz « Banlieues Bleues » qui auralieudanstoutelaSeine-SaintDenisdu13marsau16avril,deux classes d’élèves des collèges Camille Claudel et Françoise Dolto ont débuté au mois de janvier un atelier de facture d’instruments. Guidés par Kibin Kabeya, percussionniste et chanteur de l’orchestre « Okwess », les jeunes villepintois ont entamé la fabrication d’instruments à partir de matériaux de récupération aussi

divers et variés que des pneus, des bouteilles, des canettes, des baleines de parapluie. Après plusieurs répétitions prévues dans lessemainesàvenir,touslesélèves participant à des ateliers seront réunis le 25 mars à l’Espace 93deClichy-sous-Bois. A noter que le Centre Culturel Joseph Kessel accueillera cette année encore un concert dans le cadreduFestivalBanlieuesBleues. Il aura lieu le 7 avril prochain à20h30.

En bref... 32 Gala de la Valse Le 3 mars aux Espaces V Roger Lefort quelques 400 invités se réuniront de 11h30 à 19h30 pour le 32ème gala de la valse. Tous ces passionnés se retrouveront d'abord autour d'un repas, avant d'investir la piste pour un aprèsmidi dansant. Avec à la baguette Delphine Lemoine et son orchestre. ème

En février à la Ferme Godier :

L’éloge de l’oisiveté vendredi 10 février à 20h30. Un spectacle basé sur le plaidoyer éponyme du philosophe Bertrand Russell. Une réflexion sur le partage du travail et des richesses vers un monde plus juste. Prix de la critique 2010 - Meilleur seul en scène. « Une journée, une auteure » avec Céline Spector, en par tenariat avec la Médiathèque samedi 11 février, déjeuner à la ferme à 12h. Maître de conférence en philosophie, Céline Spector interviendra sur le thème « Le juste et l’injuste ». Réservation indispensable pour le déjeuner. Le mercredi 15 février à 10h30. Dans le cadre des Petits-croissants-chocolat-chaud, lecture-spectacle : « Lundi et la lettre » de Anne Herblaut, mise en espace Pierre Vincent avec Didier Sipié. Dès 3 ans. Sur réservation. Tarif : 2 € Les jeunes villepintois de 8 à 14 ans sont invités à découvrir, au travers d’un stage, les Arts de la scène du lundi 20 au vendredi 24 février de 14h à 17h à la ferme Godier. Sur réservation. Tarif préférentiel pour les adhérents. Renseignements et réservations : contacter la Ferme Godier au 01 43 10 13 89

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

15


pORTRAIT

MUSIQUE

cUlTURE

Premier album solo pour le Villepintois Just Wody Villepintois depuis plus de dix ans, Just Wody est musicien bassiste. Après 18 années de festival et autres tournées internationales, il se lance désormais en solo et vient de sortir son premier album Nu Jazz Roots. Rencontre.

A

mi-cheminentrelejazzetlaworld music, les mélodies de JustWody sont le fruit  de son parcours personneletmusical.Unerencontreartistique entre le jazz et les racines afroantillaises de la Martinique donc. « A aujourd’hui 39 ans, j’ai passé la moitié de ma vie en Martinique et l’autre en France métropolitaine » sourit Just Wody. Grand métisse aux cheveux tressés, sourire généreux et accent créole bien prononcé, Rody (c’est son vrai prénom) est en effet né en Martinique, où il a grandi jusqu’à ses 19 ans, le temps de passersonbaccalauréat.Maisilavaitdéjà décidé de faire carrière dans la musique. « Je joue de la musique depuis tout petit. C’est au collège que j’ai décidé que plus tard j’en ferai mon métier. J’ai entendu à la radio Michel Alibo et Mario Canange - deux artistes qui ont percé et que j’apprécie dire que dans la musique il y avait de la place pour tous à condition de vraiment le vouloir. Ce discours m’a vraiment parlé ».

Major de promotion. IldébarquealorsenFrance pourselancerdansdesétudesdemusiqueàlaMAI(Music AcademyInternational)deNancy.Troisansplustard,ilen ressortmajordesapromotionavecunelicence.Lasuitese faitendehorsdel’école.« C’est bien de passer des diplômes, c’est une autre perception, tu apprends la musique. Puis en jouant et en rencontrant des artistes, il y a aussi le fait de partager, transmettre. » JustWodyanotammentjouépourCanardo dans un de ses passages àTaratata, avec Asa (chanteuse dutube«Jailer»)ouencoreZoukMachine. « Are you Will Smith ? No, no, Just Wody ! ». C’étaitilyaquelquesannéesdeceladéjà.« A l’époque, je ressemblais beaucoup à Will Smith et on rigolait car après les concerts on venait me voir pour me dire : « Are you Will Smith ?» et je répondais « No, no, just Wody ». C’estdecetteanecdote plutôtinsolitequevientdoncsonnomdescène.

Aprèsenvironquinzeansd’expérience,beaucoupdefestivals, de tournées internationales, Just Wody se lance doncensolo.SonpremieralbumNu jazz roots comporte dix chansons instrumentales, avec des chœurs, ainsi qu’uneavecdeuxchanteursinvitésenfeaturing. « Le morceau Tradision me vient d’un chant traditionnel que j’ai entendu à mes 7 ans en Martinique, lors d’une veillée pour commémorer la mort de quelqu’un. D’ailleurs, mes parents étaient très étonnés que je m’en souvienne. Je permets à ces mélodies de continuer à vivre, en un sens. »

La relève est assurée. Transmettreetpartager, deux valeurs qui lui tiennent à cœur : JustWody donne égalementdescoursentantquebassisteauCapàAulnaysous-Boisdepuismaintenantsixans.Etsesdeuxfillesfont de la musique, elles sont inscrites au conservatoire de Villepinte.« Je leur ai conseillé le piano car c’est l’instrument harmonique par excellence. Elles font aussi les chœurs au début du morceau Tradision! » souritJustWody. Tradition,justement,quandtunoustiens… n Nu jazz roots, album de Just Wody En concert à Paris au Sunset le 17 février www.justwody.com

À ne pas manquer... La B.A. des jeunes au Burkina Faso 16 jeunes de Villepinte et Tremblay présenteront leur projet réalisé sur un an et demi avec le village de Siniena au Burkina Faso. Les associations Jeunesse découverte et AJT (Association Jeunesse Tremblaysienne) s'y sont rendues à plusieurs reprises pour découvrir leur mode de vie et mener différents projets, comme la mise en place d'ateliers ludiques ou encore l'aménagement d'une bibliothèque au sein du village. Une soirée spéciale organisée le vendredi 17 février aux Espaces V, prévoit une exposition photo, la diffusion d'un film réalisé par une des membres de l'association, un échange entre les jeunes et le public, puis un spectacle musical. "Siniena, une expérience de vie". Entrée gratuite

16

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

22 ans et toujours Flamboyants L’association « Les flamboyants » souffle ses 22 bougies d’existence à Villepinte ! Pour l’occasion, une soirée dinerspectacle est organisée à la salle Jacques Brel des Espaces V Roger Lefort le samedi 25 février. L’orchestre Karapas, membre de l’association, jouera sur scène en compagnie du président- fondateur Max Maran, également guitariste. Pour info, « Les flamboyants » proposent à la fois des activités culturelles (danse traditionnelle des Antilles, musiques du monde, etc.) ainsi qu’une section sportive de football. 30 euros par personne, ouvert à tous.


OMNISPORTS

EN MOUVEMENT

SpORT

Coup de projecteur sur l’Ecole municipale des sports « Encore une touche et c’est toi la championne ! » L’ambianceest survoltée en ce mercredi de janvier du côté de l’Ecole Municipale des Sports. Dans une salle du complexe sportif Victor Hugo, une vingtaine d’enfants s’initie à la boxe. Les gantssontenfilés,maisonnesedonnepasdecoups,onjoue, onapprenddéjààtoucherl’autre,souslesconseilsdeXavier Noël, boxeur quart de finaliste aux Jeux Olympiques d’Athènes et multi-champion de France, aujourd’hui éducateurauseinduservicedessportsdelaVilledeVillepinte. A la fin du jeu, l’ambiance est électrique, les deux équipes étant dopées par les encouragements de Xavier et de Florian, son collègue. Et quand c’est une fille qui gagne, lescrisredoublent! De la boxe au tennis de table. Quelques instantsplustard,lesgantsdeboxeontdisparu,remplacéspar desraquettesdeping-pong.Etc’estlàtoutl’intérêtdel’Ecole Municipale des Sports. Permettre aux 5-12 ans de s’initier àdenombreusesactivitéssportives.« Trois activités par trimestre, soit une moyenne de 9 par an »,indiqueArnaudCattenoy, chargé des animations et de l’E.M.S. au sein du service des sports deVillepinte. « Il ne s’agit pas pour nous d’amener les enfants à la compétition, ça c’est le rôle des clubs, mais plutôt de leur proposer une palette de sports, d’autant plus qu’à cet âge on n’est pas fixé. L’école permet de toucher à tout et de faire un choix par la suite, c’est un lien, une passerelle vers les associations et clubs sportifs villepintois. » Un étage au-dessus des boxeurspongistes,lespluspetitssontencadrésparJulietteetKrystel. Icioncourt,onapprendàévolueravecuneballe,àjoueren équipe.Etàchaquefoissouslaresponsabilitéd’éducatrices etd’éducateursqualifiés.

270 enfants à la natation. La plus grosse sectiondel’EcoleMunicipaledesSportssetrouveducôtéde lanatation.Plusde270enfantsdéfilentchaquemercredidans lesbassinsdelapiscineAgnèsBéraudias.Làencore,iln’yapas d’objectifsdecompétition.« On n’est pas là pour en faire des champions, expliqueManuelAlvarez,chefdebassin, mais pour un apprentissage de la natation. Et quand ils peuvent décrocher leur brevet d’aptitude à nager 25 mètres, nous les aiguillons vers d’autres créneaux, vers le club. On y trouve d’ailleurs de très bons nageurs issus de l’école municipale des sports. » Aveclesautrescoursproposéscommele«multisportsde raquettes » et la dernière nouveauté qu’est l’équitation, cesontprèsde500gaminsquiparticipentchaquesemaine àl’Ecolemunicipaledessports.Unsuccèsquinesedément pasetquiaugmentemêmed’annéeenannée!

Note : Les différentes sections et activités de l’E.M.S. sont complètes pour cette année. Pour plus de renseignements pour la rentrée de 2012, vous pouvez contacter le Service des Sports de Villepinte au 01 43 84 84 51. A titre d’informations, les tarifs d’inscriptions varient de 55,10 € à 83,70 € à l’année selon les activités.

Le programme « Sports Vacances » Cinq stages sont proposés pendant les vacances de février, du 20 février au 2 mars, aux jeunes villepintois, âgés de 8 à 15 ans. Le stage 1 propose de la gym, de l’expression corporelle, avec entre autres tchouk-ball, badminton, ultimate, jeux d’opposition… On trouve au programme du stage 2 axé multisports/contact, le karaté, la boxe éducative, le tennis de table, l’ultimate. Tourné multisports/nature, le stage 3 propose de l’escalade, du tir à l’arc, du tennis de table… Une sortie à la piscine et un autre à la patinoire du Val de France sont également au menu de ces trois stages. Le quatrième stage proposé permettra aux enfants de s’initier à l’équitation au Centre équestre du Château Bleu (du 20 au 24 février pour les 9/12 ans et du 27 février au 2 mars pour les 6/8 ans). On termine le programme de ces vacances avec un stage « savoir nager » du lundi au jeudi à la piscine. Inscriptions et renseignements au service des sports, 5, rue Pierre Audat ou par téléphone au 01 43 84 84 51. Tarif : 5,60 € la semaine par enfant.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

17


EN MOUVEMENT

FUTSAL

SpORT

Les Artistes, un club qui s’agrandit et qui collectionne les bons résultats La première partie de la saison 2011-2012 a été bonne pour le club des Artistes Futsal. Promus en Division d’Honneur Régionale, les Villepintois occupent actuellement la première place de leur championnat et continuent l’aventure en Coupe nationale.

L’année 2011 s’étant terminée sur les chapeauxderouepourlesArtistesFutsal, on espère bien du coté deVillepinte que 2012 sera du même cru. Champion d’Excellenceen2009-2010,puischampion de Promotion d’Honneur en 2010-2011, leclubaenregistréunetroisièmemontée consécutive, conservant par ailleurs pour la deuxième année de suite la Coupe deSeine-Saint-Denis.

TENNIS

Et si l’équipe première des Artistes fait partie cette année des promus, elle n‘a pourtantaucuncomplexedanssonchampionnatdeDivisiond’HonneurRégionale. La preuve : lesVillepintois occupaient à la mi-janvierlapremièreplacedeleurgroupe, avec7victoiresen9matchs,étantàlalutte avecl’équiperéserveduSportingdeParis et le S.C. Bagnolet.Autant dire que côté villepintois, on compte bien continuer sur cette lancée, en visant le triplé dans

desponsorsdésirants'associeretsoutenir un club formateur-social-éducatif et plein d'ambitions.L’appelestlancé! Pour contacter les Artistes Futsal : Madany Doucoure Tél. : 06 27 61 27 02.

Nouveau record de participation pour l’Open de Villepinte

Depuis 34 ans maintenant, Villepinte accueillechaqueannéeleplusgrandtournoi Open de tennis de Seine-Saint-Denis. Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga, PaulHenry Mathieu, Justine Hénin ou encore Kim Clijster…, tous ces champions de la balle jaune sont passés par l’Open de Villepinte à leurs débuts. Cette année, la 34ème éditions’estdérouléedu21décembreau15janvier,avecunnouveaurecord établipuisque730joueursyontparticipé. On dénombrait en tout six tableaux (c’est-à-dire six catégories différentes). Evidemmentlescatégoriesseniorsmasculins et féminins qui regroupent la plupart des joueurs. Puis chez les hommes trois tableaux supplémentaires de vétérans : 45, 55 et 65 ans et plus. Chez les dames,

18

cettecoupedépartementale.Engagéesurplusieurs tableaux, l’équipe premièreaégalementfranchi lecapdespremierstours de la Coupe nationale futsal.A l’heure où nous écrivions ces lignes, lesArtistes avaient battu le Red Star FC 93 sur le score de 7-2  dans le dernier tour régional et s’étaient qualifiés pour le premier tour fédéral decettecompétition. Enfin,auchapitre«vieduclub»,lesArtistes ont élargi leurs rangs depuis cette saison, ouvrant des sections pour les enfants (5-6 ans), les jeunes (moins de 17 ans) et les filles (seniors). Une bonne manière de préparerlarelèvedansuneassociationqui est aussi à la recherche de partenaires et

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

on trouvait un tableau 35 ans et plus. MarcGigcquel,quiétaitpourtantlejoueur le mieux classé du tournoi (numéro 12 français), a perdu en demi-finale face àYannickThivant,43ème joueurfrançais.Ce dernier y a laissé beaucoup de forces et a perdu en finale face à l’un de ses adversaires–etami–habituel,Alexandre Renard (numéro 30 français), vainqueur 6-3/6-1.Chezlesdames,cesontaussideux amies qui se sont affrontées en finale, aprèss’êtreentrainéesensemblequelques joursauparavant:OliviaSanchez(numéro 30)l’aemportésurAurélieVedy(numéro 20) 6-2/6-2. Là encore, la hiérarchie des classements a prouvé que le sport, notamment le tennis, n’a rien de mathématique.

Lesdeuxfinalistesdamesseconnaissentbien etsesontmêmeentraînéesensemble.

En bref... Champions en herbe sur terre battue

Le tournoi national des jeunes de 11 ans se déroulera à Tremblay-en-France et à Villepinte du 29 février au 3 mars. « Les phénix des Terres de France », organisé par le TCT (Tennis Club de Tremblay) et Villepinte Tennis, regroupe les 64 meilleurs jeunes français ! A noter que la phase finale aura lieu au Tennis du Manège, le samedi 3 mars donc. Entrée libre.


AlBUM pHOTOS

IMAGES

ça s’est passé à Villepinte - JANVIER

s Lesateliersmultimédiasontredémarréencemoisdejanvierducôté delamédiathèque.Aveclespremièresséancesd’initiationetdedécouverte àl’informatiquepourtouteslesgénérations

s C’étaitle13janvieretlaFermeGodieraccueillaitunecarteblanche àGustaveAkakpo,avecunelecturedeMarc-AntoineCyr

s Traditionnellecérémoniedesvœuxle11janvier,pourNellyRolandIriberry, mairedeVillepinte,auxEspacesV

s LafouleauxEspacesV,àl’occasiondesvœuxdumaire

s Samedi21janvier,lavilledeVillepinteamissessportifsàl’honneur

s DesdémonstrationsontponctuélesTrophéesdesSports.IcileClubde Tiràl’arc

s Lesamedi14janvier,auxEspacesVRogerLefort,l'Orchestredemusique symphoniqueDivertimento,composéde50musiciensderenom,aoffertaux Villepintois,unconcertdemusiqueclassique

s AuCentreculturel,lesexpositions«Lecontemerveilleux»et«Laviede Château»ontentrainélesvisiteursdansunmondeféérique

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

19


IMAGES

REpORTAGE

1

2

3

6 5

MAISONS ILLUMINEES

4

G

Les plus belles maisons illuminées de Villepinte

Les récompenses du concours des maisons illuminées ont été remises en cette fin du mois de janvier. En attendant les photos de cette journée festive, nous vous proposons de replonger dans l’ambiance de Noël avec une visite guidée des lauréats.

rosse participation encore en décembre 2011 pour le concours des maisons illuminéesdeVillepinte.OrganiséparlaVille, ce concours a de nouveau enregistré une belle progression, avec 110 candidats, toutes catégories confondues (maisons, balcons et vitrines). Le jury quiasillonnélesruesdelacommunea eu fort à faire pour départager les « concurrents », certains ayant fait preuve d’une imagination débordante pourdécorerleurdomicile.

Les lauréats côté maisons. Ducôtédesmaisons,lepremierprixa été attribué à Loïc Frémin (photo 1), domicilié avenue des Anciens Combattants d’AFN, qui a imaginé un Père Noël un peu plus écolo que les autres, choisissant de faire sa tournée àvélo,passantpasloindelabanquise.

20

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

A noter que l’avenue des Anciens Combattants d’AFN aurait pu être récompensée dans son ensemble, avec une dizaine de maisons décorées. Le deuxième prix est revenu à Colette et Charles Vayssié (2), domiciliés chemin de Savigny et le troisième prix a été attribuéàStéphanieetThérèseDovetta (3),domiciliéescheminduLoup.

Les balcons étaient aussi de la partie. Pourlesbalcons,c’est au Parc de la Noue que résident les deuxpremierslauréats.Lejuryaeuun coup de cœur pour la décoration d’Isilda Magalhaes (4), qui remporte ce concours,devantJoséMirandela(5).On terminelalistedesplusbellesilluminations,avecunpremierprixattribuécôté vitrines et commerces au « Jardin delaBeauté»(6),situéau27delarue Henri-Barbusse.

Tous les participants de ce concours ont reçu leurs prix ce dimanche 29janvierauxEspacesV(NDLR:nous reviendrons sur cette cérémonie dans le numéro deVillepinte Citoyenne du mois de mars). Les premiers prix se sontvusattribuerdescoupes,desbons cadeaux et des compositions florales. Mais un peu comme à « l’école des fans », tous les concurrents ont été récompenséspardesbonsd’achats. Lerendez-vousestdéjàprispourlafin d’annéepourunenouvelleéditiondece concours. L’an prochain, les vainqueurs de chaque catégorie seront horscatégorie, puisqu’intégrés au sein dujury. Vous pourrez retrouver toutes les photos du concours sur notre site internet www.ville-villepinte.fr n­­


VILLEPINTE D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

HISTOIRE

pAUSE

Les enfants de Villepinte à la neige En 1950, la première expérience de classe de neige est organisée à l’initiative d’une institutrice et du directeur du « cours privé Victor Hugo » à Paris. Dès 1953, sous l'impulsion de Max Fourestier, inspecteur médical scolaire, l'Éducation nationale donne son agrément. En 1960, la première classe de Villepinte part goûter aux joies de la montagne et de la neige.

A

u cours de la séance du conseil municipaldu21décembre1959, Albert Dauvergne, maire de Villepinte, annonce que la commune allaitorganisersatoutepremièreclasse de neige. Après plus de six mois d’effortscommuns,cetteréalisationsortde l’ombre.

Un esprit sain dans un corps sain. En février 1953, la première école publique française, l’écoleGambettadeVanves(aujourd’hui dans les Hauts-de-Seine), envoie une classe complète de trente-deux élèves à la montagne en classe de neige. Cetteexpériencepermetdemettreen pratique et de poursuivre l’application du  « mi-temps pédagogique et sportif en montagne ». Impulséeparledocteur MaxFourestier,cetteinnovations’inscrit danslatraditionhumaniste:« un esprit sain dans un corps sain ». L’écolier doit donc d’abord bien se porter  pour ensuite bien apprendre ;  l’âme et le corps ne faisant qu’un. Il ne faut donc pas considérer les classes de neige commedescoloniesdevacancesd’hiver ou des écoles de plein air. L’emploi du temps des enfants est parfaitement défini:classelematinavecleurinstituteur habituel et ski l’après-midi sous surveillance de moniteurs diplômés. Cette cure de sport en altitude et au soleil doit permettre d’offrir à l’enfant une vie scolaire plus active et plus agréableenfacilitantsacroissancesans nuireàsondéveloppementintellectuel, niàl’acquisitiondesconnaissances. Destination montagne. Lors du conseil municipal du 21 décembre 1959, Albert Dauvergne annonce que la candidature d’une classe de trente filles de cours moyens 1ère et 2ème années de l’école du Centre (actuel centre administratif) a été retenue par

Groupe dejeunesfillesdel’écoleduCentreenclassedeneige,1960(ArchivesMunicipales deVillepinte,139W1)

l’inspectionacadémique.Celle-cidoitse rendre à Saint-Laurent-du-Jura (actuel Saint-Laurent-en-Grandvaux, Jura) pour la période du 31 janvier au 28 février 1960. La ville de Villepinte confie l’organisation du séjour à l’Oeuvre des Pupillesdel’EcolePubliquedeSeine-etOise, dont l’un des objectifs est d’envoyerlesenfants« vers la nature et l'air pur » en créant des colonies de vacances. L’Oeuvre prend en charge l’acheminementaller-retourdesenfants de Paris à Saint-Laurent-du-Jura, l’hébergement,l’enseignementdescours duprogrammescolaireetlesleçonsde ski.Lesfraisdeséjoursontfixésà1200 francs(19euros)parjouretparélève, soituntotalparélèvede32400francs (503euros)pourunséjourde27jours. Lamunicipalitéavouludonneràtousles enfants la possibilité de profiter de ces classes de neige, quelle que soit la situation sociale des parents. Aussi, outre une aide financière, la commune a accordé également aux parents des délais importants pour le règlement deleurpart.

Des enfants ravis. Pour répondre à l’objectif du « mi-temps pédagogique et sportif », l’emploi du tempsdechaquejournéedoitêtreparfaitementdéfini.Chaqueclasseestdirigée par un instituteur titulaire secondé paruninstituteurremplaçantencequi concernel’éducationphysique.Lamatinée,de8h15à11h45estconsacréeàla classe. L’après-midi est tourné vers les activités sportives avec le ski, de 13h à 16heures.Chaquesemaine,chaqueinstituteurtitulairedoitenvoyeràl’inspecteur d’académie un compte-rendu des activitéspédagogiquesetdepleinairde sa classe. Dans un rapport daté du 6 février 1960, Madame Larghero, institutrice à l’école du Centre, note : « Le travail des élèves est satisfaisant. […] Les enfants sont ravis de leur séjour, travaillent et se divertissent dans un cadre agréable, ce qui ne peut que leur être profitable ». Ces classes de neige deviennent très populaires et chaque année, plusieurs classes de Villepinte partent vers les sommets desAlpes ou du Jura profiter desbienfaitsdelamontagne. n

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

21


S DE GARDE

l Impôts : 7 février 2012 De 14h à 16h sans rendez-vous. l

PETITES ANNONCES

PERMANENCES

Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Antenne Mairie du Vert-Galant : 01 48 61 86 30 l Centre Culturel Joseph Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53 l

Avocats : 6 et 8 février 2012

De 18h à 19h sur rendez-vous. l

Notaires : 1er et 15 février 2012

De 14h à 16h sur rendez-vous. l S.O.S. Victimes : tous les jeudis De 9h à 13h sur rendez-vous. l

ADIL : 15 février 2012

De 9h à 12h sur rendez-vous. l Renseignements : standard de la Mairie au 01 41 52 53 00 l Point Info Energie : tous les jeudis De 14h à 20h sans rendez-vous.

NUMEROS UTILES

pRATIQUES SERVICES MUNICIPAUX

INFOS

Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Eaux (urgence) : 0811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0800 093 420 l l

Services

l­Chambre à coucher complète l­Professeur donne cours de

soutien en mathématiques et physique-chimie aux collégiens et lycéens. Tél. : 01 48 19 63 10 ou 06 36 21 01 04

l­Assistante maternelle agréée

depuis 10 ans recherche bébés (2 mois ou 3 mois et 18 mois ou 2 ans) à garder, parents enseignants si possible. Lundi, mardi, (mercredi), jeudi vendredi et de 6h ou 7h à 17h ou 18h. Deux places de libre. Tél. : 06 81 57 13 38 Vente

l­Meuble TV merisier 150 euros

+ la télévision de marque Brandt, écran non plat 50 euros. Tél. : 06 27 64 18 79

en merisier en bon état. Lit deux personnes, commode, armoire, deux chevets. Prix à débattre : 900 euros. Tél. : 06 27 64 18 79

l­Magnifique robe de mariée, taille 38, blanche (avec gants et voile). Achetée au magasin « Point mariage ». Prix à débattre : 900 euros. Tél. : 06 27 64 18 79

l­Evier couleur beige moucheté, 50 X 97 cm. Prix 50 euros. Tél. : 06 15 68 19 80

l­Un canapé 2 places en cuir, état quasi neuf, blanc cassé. Valeur 1 100 euros. Prix 490 euros à débattre Tél. : 01 43 83 09 27

Villepinte

citoyenne

PETITES ANNONCES

Sivoussouhaitezpublierunepetiteannonce dans«Villepintecitoyenne»dumoisprochain, vousdeveznousfaireparvenirvotretexteavantle15dechaquemois, endonnantlestermesdevotreannonce, voscoordonnéesetvotrenumérodetéléphone. Vouspouveznouscommuniquerlestextes: parcourrieràl’adressesuivante: Mairie de Villepinte – Service communication Place de l’Hôtel-de-Ville – 93420 VILLEPINTE l

l

parmailàl’adresse:scommunication@ville-villepinte.fr l

22

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

partéléphoneau01 41 52 53 01


Christophe BORGEL Maire-adjoint en charge de la vie des quartiers, du lien intergénérationnel, de la démocratie locale et de la tranquillité publique Le vendredi de 14h30 à 18h30 sur rendez-vous

ETAT-CIVIL

S DE GARD

Nelly ROLAND IRIBERRY Maire et 1è re Vice-Présidente de la Communauté d'Agglomération Terres de France Le vendredi après-midi de 14h à 18h Hôtel de Ville sur rendez-vous

INFOS

Naissances IsraMOUTAOUAKIL QuentinTRAN JennaHAKIMI LonnyDELVINMORADEL

Mariages NaimaTAALBAetLahcèneATIGUI MiriamDJERDOUBetZoubairDOUKKAR TaïbaMAQBOOLetFarazASHAQ GhislaineBAUZIERetFranciscoMORAISRODRIGUES MOURA

Pierre FAGUIER Maire-adjoint en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous Marie-Thérèse HUBERT Maire-adjointe en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Le mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous Jeanne-Camille BROU Maire-adjointe en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Le jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et le vendredi de 10h à 12h

Les dispositions de l'article 9 du Code Civil s'opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d'une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d'état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Jean-Marc NAUMOVIC Maire-adjoint en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Le mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous Isabelle REYDANT Maire-adjointe en charge des Finances Sur rendez-vous Arnaud KERAUDREN Maire-adjoint en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Le lundi soir sur rendez-vous Naïma BOUSSELIT Maire-adjointe en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine Abdelkader ARRAHMANE Maire-adjoint en charge de la culture et des fêtes Ouazzanya MALKI Maire-adjointe en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages

Danièle ILLOUZ Maire-adjointe comité de quartiers, en charge des affaires scolaires et du personnel communal Le jeudi de 14h à 17h sur rendez-vous Dominique ROBERT Maire-adjoint comité de quartiers, en charge du commerce et de l’artisanat Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous Jean PORTA Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h - Service urbanisme Sur rendez-vous Claude CHIROUSE Conseiller délégué à l’action sociale Sur rendez-vous Marie-Claude POUCHIN Conseillère déléguée au logement et aux retraités Le mardi de 9h à 11h sur rendez-vous auprès du Secrétariat des Elus Daniel PALCY Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU Conseillère déléguée à la petite enfance Morgane OUDDAH Conseillère déléguée à la Jeunesse

Prendre rendez-vous auprès du secrétariat des élus : 01 41 52 53 00

PHARMACIES DE GARDE

Jean-Luc TERREYRE Maire-adjoint en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts

LA DECHETTERIE

PERMANENCES DES ELUS

pRATIQUES

Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte Tél : 01 48 61 59 99

Bd Laurent et Danièle Casanova

Tél. : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile.

Horaires d’ouverture Du 1er novembre au 30 avril l Lundi : 9h-12h et 15h-18h l Mardi : 9h-14h l Mercredi : 9h-12h et 15h-18h l Jeudi : 9h-14h l Vendredi : 14h-18h l Samedi : 10h-18h l Dimanche: 10h-14h La déchetterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le 0800 10 23 13.

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

23


TRIBUNE

EXpRESSION DES GROUpES pOlITIQUES Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo et Brigitte Arri. Sommet social ou antisocial ? Mercredi18janvier,s’esttenuun«sommetsocial»,ou«sommetsurlacrise».LeprésidentdelaRépubliqueNicolasSarkozy,s’estréuniauPalaisde l’Elyséeaveclesprincipalesorganisationssyndicalesetpatronales.Certainscommentateursontbieneuraisondeparleràceproposde«sommetde ladestructionsociale»tantlesthèmesabordéssontdemauvaisaugurepournotrepays,etnotammentpourlesrevenusmodestes.Par-delàleseffets d’annoncecommelasoi-disantcréationde1000emploisdeCDDauPôleemploi(alorsqueladroiteenasupprimé1800aucoursdesdernières années)onretiendrasurtoutqu’aumenudesdiscussionsfiguraientl’ouverturedudébatsurlaTVAsociale,l’augmentationdelaCSGetladéréglementationdutempsdetravail.Biensûr,onneparletoujourspasdetaxerlepatrimoinequiatteintdesproportionsvertigineusesenFrance,nides’attaquer sérieusementàlaspéculationbancaireouàl’évasionfiscale:lespetitsdoiventpayer,telestleslogandeladroitepriseaupiègedeladettequ’elleaellemêmecréée.Acôtédeça,lacassesocialesepoursuit.Au1erjanvierdernier,nousavonstoussubilahausseduprixdugaz,desbilletsdetrain,duprix desmutuellesdesanté,labaissedesindemnitésjournalièresdescongésmaladie,larevalorisationduSMIClimitéeà0,3%,leblocagedesallocations familiales.LaSeine-Saint-Denisconserveletauxdechômageleplusélevédelarégion,l’avenirdePSA-Aulnayestmenacé.Danslemêmetemps,legouvernementréduitdrastiquementsessubventionsàdesstructureslocalescommelaMEIFEdontilalui-mêmeencouragélacréation.C'estlaraisonpour laquelleVillepinteadécidédereprendreàsachargelesuividesplusde26ans.Auméprisduprincipedel’égalitérépublicaine,lescollectivitéslocales sontlaisséesenpremièrelignesurlefrontdel’emploi.Lamajoritémunicipaleestprêteàmenerlabatailledel’emploi,maiselleabesoinpourcefaire d’unEtatfortdesesservicespublics.

Groupe des élus Socialistes et Radicaux de Villepinte : Gonzalo Chacon, Christophe Borgel, Jeanne-Camille Brou, Trieu-Vinh Van, Karima Malki, Danièle Illouz, Lydia Suzan-Cyprien, Melissa Youssouf. Des mesures annoncées minimalistes LaFrancecompteunmilliondechômeursdeplusdepuis2007.Pouryrépondre,lechefdel’Etatadécidél’organisationle18janvierd’unsommetàl’Elysée.Réunissant lespartenairessociaux,iln’aaccouchédepresquerien:enannonçant430millionsd'eurospour4millionsdedemandeursd'emplois–deuxfoismoinsquelecoût annueldubouclierfiscal–,NicolasSarkozyprouvequ'ilnemesurepaslagravitédelasituation! Poursortirdelacrise,ilfaudrabienplusqu’uneopérationmédiatique.Levraisonnetsocialauralieuaprèslesélectionsprésidentielles.Ilauraàmettreenœuvreles engagementssuivants:relancerlacroissanceetlepouvoird’achat,favoriserl’emploidesjeunes,mieuxformésetqualifierlessalariés. Lesmesuresannoncéessontminimalistes.Ellessoulignentenréalitélepassifmajeurdugouvernementenmatièredeluttecontrelechômage.Leprésidentapromis 100millionsd'eurospourlechômagepartiel,neuffoismoinsqu'enAllemagne,alorsqu'onvientdedonner2milliardsd'eurosderéductionsauxplusfortunés. Lesommetdébouchesurl'embauchede1000salariésenCDDàPôleemploiafinderenforcerl'accompagnementdesdemandeursd'emploi.Celan'amélioreraque trèsmarginalementl'accompagnementdesdemandeursd'emploi:l'objectifestd'unconseillerpour60demandeurs,lamoyenneestaujourd'huid'unpour120,etle ratiosedégradejusqu'àunpour600danscertainsdépartements.EttoutcelavientaprèsladestructionsystématiquedesMaisonsdel’Emploiparl’Etat. AVillepinte, legroupedesElusSocialistesetRadicauxatoujoursmilitéauseinduConseilMunicipalpourquesoitmaintenuelaseulestructureaccompagnantles demandeursd’emploietlespersonnessetrouvantensituationprécaire.Nousnevoulionspasresterdanscepartenariatintercommunalparconvenancepolitiqueou departi.PournouslaMEIFEdevaitcontinuersonactionjusqu’àsonremplacementparuneautrestructure.C’estlerôledelaCommunautéd’Agglomérationdeprendrelamain.C’estledevoirquel’ondoitauxplusfragilesd’entrenous.

Europe Ecologie les Verts, avec Kristina Weidemann-Rousseau, rédigé par Claude Chirouse. Pass Navigo à tarif unique. Promesse tenue. MonsieurYvesFouchet,PrésidentdelaChambreRégionaledeCommerceetd’Industried’Ile-de-Franceestimantcettemesure«inacceptablepour lesentreprises»aémisunvotenégatifauSTIF,(SyndicatdesTransportsIle-de-France),malgrécelalePassNavigoàtarifuniquevavoirlejour. Commeilss’yétaientengagéslorsdesélectionsrégionalesde2010(promessetenue)lagaucheetlesécologistesontdécidédelamiseenplacedu PassNavigoàtarifunique,aveccréationd’unezoneuniqueauprixdelazone1-2;pourplusdejustice,delibertéetdesimplicitédontvontpouvoir bénéficier4millionsd’utilisateursd’unPassenIle-de-France. Un même tarif pour tous. En Ile-de-France l’abonnement de 1 à 5 zones coûte à ce jour 110 €, ceux qui payent le plus sont ceux qui bénéficient d’unmoinsbonréseaudetransport.Pourconstruireunerégionplussolidaireunseuletmêmetarifseraappliquépourtouslesusagers. SedéplacerpartoutenIle-de-France.AveclePassunique,lesportesdel’Ile-de-Frances’ouvrentàtouslesfranciliens.Dèsmi2012pourlesweek-end etlesjoursfériés;tarifuniqueàpartirdu1erjanvier2013. Améliorer le quotidien, priorité numéro 1. La priorité des élus écologistes d’Ile-de-France est d’augmenter l’offre de transport des voyageurs et d’améliorerleurquotidien,nouvellesramesdeRER,nouvelleslignesdebussurvoiedédiée,pistecyclable,autopartage,navettesfluviales,autantde solutionspourmieuxsedéplacerenIledeFrance. Voilàunenouvelleannéequicommencebien…

Expression libre du groupe « Villepinte à Cœur », rédigé par Daniel Laurent. Une fin de mandat qui nous laisse sur notre faim Lemoisdejanvierestceluidesbilans.Lamajoritémunicipaleestdansle3èmetiersdesonmandat.Quepouvons-nousretenirdes4premièresannéesquivaille pourl’avenirdenotreVille? C’estd’abordledésolantspectacled’unemajoritédiviséeavecdesdémissionnairesetdesabsents.M.BorgelnesiègeplusauConseilmunicipaldepuisunanmaintenant.Auxdernièresnouvelles,ilestenroutepourlaHaute-Garonne.Nousespéronsqu’ilnetoucheplussonindemnitédepremierMaire-AdjointàVillepinte. C’estaussilaprécipitationàadhéreràuneintercommunalitéavecseulement3communes.Nouspasseronssurlesdifficultésqu’ilyaavecleMairedeSevran.Citons MmeRolandIriberry,lorsqu’elleindique,le14décembre2011,danssonrapportsurleDébatd’OrientationBudgétaire:«L’année2012seramarquéeparlamise enœuvredescompétencesd’intérêtcommunautairequipermettentdedistinguerlesinterventionsquirelèventdudomainecommunaletcellesquirelèventde l’E.P.C.I. (établissementPublicdeCoopérationIntercommunale). Cetteétapeprimordialedanslamiseenœuvredel’intercommunalitéconduiralamunicipalité àêtrevigilanteetréactivesurlaquestion.»Lapremièrevice-présidentea-t-elledesdoutes,voireplus,surlesdécisionsquiseraientprises? C’estégalement: -laconstructiondelaCuisinecentrale,pourlarestaurationcollective,avecunautreregroupementdecommunes.CettefoiscesontSaint-OuenetGennevilliers. Quelsprogrèspourlesenfantsetlesaînés? -etlaCrècheduChâteaud’eauquidevraitouvrirenseptembre2012.Lesantennesrelais,pouvantposerungraveproblèmedesantéauxjeunesenfantsserontellesenlevéesdansles8moisquiviennent,commelamajorités’yestengagée? C’estenfinunegestionbudgétairecalamiteuseoùilfautappuyeràfondsurlefreindesdépensesdepersonnel,dénoncéesparMadameleMaire,lorsdesesvœux aupersonnelcommunal,le13janvier2012.63%,dit-elle,demassesalariale,danslesfraisgénéraux,c’esttrop.Ilfauttaillerdanslesheuressupplémentaires.Voilàdonc lamajoritéfaisantmachinearrièretoute.Nousl’avionsprévenueen2008etnousn’avonscessédeluidire,depuis,qu’ellecouraitàlacatastrophe. Nousauronsl’occasiondeparlerencoredel’aveniraprèslevotedubudget2012quiseradébattuauConseilmunicipalle8févrierprochain.

Chaque auteur engage sa responsabilité quant au contenu de ses articles.

24

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012


A VOIR SUR lE SITE

clIc

Sur le site Internet Ce mois-ci, sur le site Internet www.ville-villepinte.fr, vous aurez le plaisir de découvrir la création de nouvelles pages insérées dans plusieurs rubriques telles que la culture, le sport, l’enfance, la santé… Toutes ces nouveautés alimentent l’attractivité du site et améliorent ses fonctionnalités. Les élèves sur scène Dans la rubrique « Culture et manifestations » et «Conservatoiredemusiquededanseetdethéâtre», une page a été créée afin de présenter les manifestationsdesélèvesduchantchoral.Cemois-ciunevidéo aétépubliée.

Cérémonie remise des diplômes Danslarubrique«Enfance&éducation»,ils’agitd’un retour en vidéo sur la remise des diplômes du BaccalauréatduLycéeGeorgesBrassensdeVillepinte. Cettepagecontinueraaêtrealimentéeparlaremise desdiplômesdesautresétablissementsscolaires.

Plan d’accessibilité Danslarubrique«Solidarité, santé»et«handicapetperte d’autonomie », la page propose une carte de Villepinte listant les points d’accueil pour le public malvoyant.

Demande de subvention Dans la rubrique « Sport », une page entièrement dédiée à la demande de subvention a été mise en place.Vous trouverez des informations explicatives concernant cette démarche ainsi que le dossier à télécharger.

Comme chaque mois, retrouvez les actualités à venir en page d’accueil, les retours photos des évènements passés ainsi que le diaporama photo et la vidéo du mois.

www.ville-villepinte.fr Bonne navigation ! VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

25


"

MARDI 14 FÉVRIER

Audition de la classe d’harmonie du Conservatoire 19h - Galerie d’exposition Gratuit

LUNDI 13 FÉVRIER

Une journée - Une auteure - Céline Spector 12h - La Ferme Godier Réservation indispensable pour les déjeuners à la Ferme - Prix du repas : 5 € Atelier multimédia jeunesse : round de jeux vidéo en ligne, spécial « jeux de sports » 8 à 13 ans 11h à 12h - Médiathèque. Gratuit, sur inscription

Vernissage exposition Parcours de femmes en Nomadie Galerie d’Exposition Entrée libre

MERCREDI 22 FÉVRIER

Atelier multimédia adulte : naviguer sur le web 10h à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription « Ca m’dit de lire » Public : de 8 à 13 ans 11h - Médiathèque Gratuit

Stage sur les arts de la scène Public : de 8 à 14 ans 14h à 17h - La Ferme Godier Tarif : 5 € plus 10 € d’adhésion annuelle pour les non adhérents, sur réservation

DU LUNDI 20 AU VENDREDI 24 FÉVRIER

Thé dansant 14h à 18h30 - Espaces V Roger Lefort Tarif : 10 € Sur réservation

DIMANCHE 19 FÉVRIER

MARDI 21 FÉVRIER

SAMEDI 18 FÉVRIER

VIllEpINTE cITOyENNE / N° 39 / FEVRIER 2012

Abonnez-vous à la lettre d’information municipale sur le site de la ville www.ville-villepinte.fr

Atelier multimédia jeunesse : « créer sa BD 3/3 » Public : de 8 à 13 ans 10h30 à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription

VENDREDI 24 FÉVRIER

Atelier multimédia jeunesse : « créer sa BD 2/3 » Public : de 8 à 13 ans 10h30 à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription

JEUDI 23 FÉVRIER

Atelier multimédia jeunesse : « créer sa BD 1/3 » Public : de 8 à 13 ans 10h30 à 12h - Médiathèque. Gratuit, sur inscription

Club des lecteurs manga : Otaku 420 14h à 16h - Médiathèque Gratuit

Heure du conte « Contes dans une bûche de bois » par Marie Loyal Public : dès 5 ans 10h30 - Médiathèque

Atelier multimédia adulte : gestion d’une boîte mail 18h à 20h - Médiathèque Gratuit, sur inscription

MARDI 21 FÉVRIER

Audition de la classe de Vents du Conservatoire Thème : « Animaux » 18h30 - Conservatoire Gratuit

JEUDI 16 FÉVIER

Théâtre - Les Fourberies de Scapin de Molière DU 21 FÉVRIER AU 17 MARS 20h30 - Espaces V Roger Lefort. Exposition : Parcours de femmes en Nomadie Tarif plein : 14€ - Tarif réduit : 10€ Dans le cadre de la journée internationale des femmes MERCREDI 15 FÉVRIER Galerie d’Exposition - Entrée libre Petits croissants - Chocolat chaud « Lundi et la lettre » d’Anne Herbauts MARDI 21 FÉVRIER JEUDI 9 FÉVIER Club des lecteurs Soirée musicale sur le thème du carnaval Public : dès 3 ans 10h30 - La Ferme Godier 14h - Médiathèque 18h30 - Conservatoire Tarif : 2€ - Sur réservation Gratuit Gratuit

Atelier multimédia : traitement de texte, saisir et mettre en forme un texte 10h à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription Spectacle - thème châteaux et contes par le centre de loisirs Marie Laurencin 14h30 - Galerie d’Exposition. Entrée libre

MERCREDI 8 FÉVRIER

Théâtre - 20 000 Lieues sous les mers d’après Jules Verne 16h - Espaces V Roger Lefort Tarif plein : 14€ - Tarif réduit : 10€

DIMANCHE 5 FÉVRIER

L’heure des tout-petits ! 0-3 ans et leurs parents 10h30 - Médiathèque Gratuit Atelier multimédia adulte : découverte de « Tout Apprendre » 10h à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription Atelier multimédia jeunesse : round de jeux vidéo en ligne, spécial « jeux de sports » 8 à 13 ans 11h à 12h - Médiathèque Gratuit, sur inscription

SAMEDI 11 FÉVRIER

Audition des élèves du conservatoire Piano 4 mains 19h - Galerie d’exposition Gratuit L’éloge de l’Oisiveté - Un spectacle de et avec Dominique Rongvaux 20h30 - La Ferme Godier Tout public, sur réservation Tarif plein : 8 € - Tarif réduit 6 € euros et 3 € euros pour les moins de 18 ans.

SAMEDI 4 FÉVRIER

VENDREDI 10 FÉVRIER

Exposition Alimentation chez les ados Antenne Jeunesse les Mousseaux Entrée libre - gratuit

Les Fourberies de Scapin

DU 9 JANVIER AU 10 FÉVRIER

L’éloge de l’Oisiveté

a d n age 2 1 0 2 . V E F

Lalistedesmanifestationsn’estpasexhaustive,n’hésitezpasàconsulterlesiteInternetdelaville:www.ville-villepinte.fr pourplusderenseignements.

27


Villepinte citoyenne - n°39 - Février 2012  

Magazine municipal de Villepinte, n°39, février 2012