Issuu on Google+

Villepinte E N N E Y O CIT 48

n° magazine municipal 2012 DÉCEMBRE

Villepinte

aux couleurs de Noël

Vie locale

Téléthon 2012 p.8

Dossier

Symposium santé p.10-12

Sport

Des nouveautés au C.S.V.G. p.17


Édito Nelly Roland Iriberry Maire de Villepinte 1re Vice-Présidente de Terres de France

Maîtriser les coûts, développer le service public

L

es communes sont depuis longtemps le premier maillon du service public, l’échelon de base lorsque le citoyen veut s’adresser à l’administration. On leur demande beaucoup et bien souvent, elles essayent, dans la mesure de leurs capacités, de développer le service aux habitants en qualité et en diversité. Mais je ne peux que me montrer surprise du discours contradictoire de certains de nos dirigeants politiques, parfois les mêmes, qui d’un côté reprochent aux collectivités de dépenser trop et leur enjoignent de faire des économies mais de l’autre, veulent leur transférer, sans négociation, de nouvelles missions, comme par exemple, la prise en charge des enfants pour réformer les rythmes scolaires à l’école. Pense-t-on sérieusement et réellement se décharger sur les communes d’une partie de la réforme du temps scolaire à coût constant voire pire, en baissant les dotations ?

Non, les collectivités ne dépensent pas trop

Il y a dans ce double discours de la mauvaise foi ou de l’ignorance. Non, les collectivités ne dépensent pas trop et nous en sommes la démonstration à Villepinte puisque nous n’avons pas augmenté les impôts (voir page 5) et nous avons même baissé la taxe foncière en 2010 tout en développant le service public local conformément à notre mission (crèche, restauration scolaire, service économique, salon de l’emploi, mise en place de nouveaux marchés de Noël, du Terroir, du Vert-Galant, travail de prévention sur la santé, etc.). Mais les communes ne peuvent pas tout. Des élus responsables se doivent de rechercher cet équilibre en permanence. L’effort fiscal que nous faisons montre qu’il est possible de faire mieux avec moins mais il y a néanmoins des limites au possible. Il est démagogique de penser que nous allons pouvoir nous substituer à l’école, développer un nouveau service de garde et continuer à voir fondre les dotations de l’Etat. Nous ne pourrons pas faire toujours plus avec une baisse de nos ressources. Cette réforme du temps scolaire pourrait entraîner de nouvelles difficultés pour les collectivités. Nous saurons nous montrer vigilants sur ses conséquences à Villepinte.

n° 48 DÉCEMBRE 2012

3


Sommaire 5

Hommage

L

a municipalité adresse ses sincères condoléances à Mme le Maire, Nelly Roland Iriberry, ainsi qu’à sa famille endeuillée par le décès de M. Michel Iriberry, âgé de 79 ans, son père. Membre actif de la Fnaca au Pays Basque, d’abord dans son village de Saint-Pierre d’Irube, puis à Mouguerre (64), il était aussi un militant et un homme engagé, toujours bénévolement, dès 1974 dans le mouvement du Cidunati (*), militant pour l’égalité des droits des salariés, puis engagé fortement pour les artisans, industriels, commerçants et professions libérales ; élu dès 1974 et renouvelé jusqu’en 2000 pour une action jusqu’en 2006 à la Caisse Maladie Régionale d’Aquitaine, en tant que président de la Caisse de Bordeaux ; élu administrateur dès 74 à la caisse nationale sur Paris. Il a concouru à l’amélioration de la couverture sociale des commerçants et professions indépendantes, en dernier lieu au sein du RSI, grâce à son acharnement et son engagement.

À la une Impôts locaux : la ville maintient ses taux d’imposition

6/7/8

Vie locale Les travaux ... Téléthon 2013 Vijana Ya Congo

9

Économie Des sièges haut de gamme à Villepinte

(*) Traduite comme la Maison des travailleurs indépendants, la Cidunati a été à l’initiative du groupement des différentes caisses.

10/11/12

14/15 Culture Exposition « Des villes et des hommes »...

Dossier Le premier symposium Santé de Villepinte

Villepinte Citoyenne - Décembre 2012 - N° 48 Journal d’information de la ville de Villepinte Dépôt légal à parution - ISSB 1278-4052 Directeur de la publication : Nelly Roland Iriberry, Maire de Villepinte

18/19

Album Novembre en images

Conception et réalisation : service communication - Mairie de Villepinte Directeur de la communication : Fabien Augier Assistante de direction : Valérie Favrol Rédacteur en chef : Olivier Charolles

Sport Karaté, gymnastique et Jeux Olympiques

Rédaction : Olivier Charolles, Pascale Decressac, Caroline Garret, Fiona Imbratta et Rokya Karamoko

16/17

Ont collaboré à ce numéro : service Archives Photographies : service communication, Emilien Cancet, Adeline Capaldi et Uriel Chantraine Conception maquette : Sophie Puch-Herrantz P.A.O. : Flore-Anne Morgant, Sophie Puch-Herrantz et Claude Vitale Reprographie : Valérie Maisse et Michel Maisse Publicité : société Prest'action - 01 56 49 10 00

20

Retour Les droits de l’enfant à Villepinte

4

n° 48 DÉCEMBRE 2012

Imprimerie Direct Impression Numéro réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur un papier certifié PEFC.


À la une Impôts locaux : la Ville maintient ses taux d’imposition Il est parfois ardu de décrypter sa feuille d’impôts. Mais ce que les Villepintois pourront retenir de la version 2012, c’est que les taux d’imposition sont maintenus pour la troisième année consécutive, les habitants de Villepinte bénéficiant des déductions fiscales les plus élevées de toute la Seine-Saint-Denis.

A

l’heure où chacun se penche sur sa feuille d’impôts, il n’est pas inutile de rappeler que les recettes fiscales qui sont collectées par les villes par l’intermédiaire des taxes servent à assurer le financement des services publics et les investissements. A titre d’exemple, on citera sur Villepinte la restauration scolaire, les accueils de loisirs, l’aide sociale, les spectacles culturels ou encore les subventions aux associations locales. Du côté des investissements, en plus de la toute nouvelle crèche Lise-London réalisée cette année, les impôts des Villepintois ont également servi à rénover les bâtiments scolaires, à réhabiliter la voirie ou à entamer la construction du futur centre de loisirs « Les Fontaines ».

La taxe d’habitation stable depuis 2010. Etablie annuellement pour le logement et ses dépendances (parking, garage, remise…) occupés au 1er janvier de l’année d’imposition, et ceci que vous soyez propriétaire ou locataire, la taxe d’habitation n’a pas évolué depuis

2010. Le montant de cet impôt est fonction du taux voté par les élus des collectivités qui le perçoivent. Il s’applique, soulignonsle, pour tous de la même manière, sur tout le territoire. Pour 2012, le Conseil municipal de Villepinte a donc choisi de maintenir le taux de la taxe d’habitation à 16,98%. Une stabilité qui s’accompagne d’une série de mesures d’abattement qui viennent en déduction de la valeur locative. Ces abattements sont d’ailleurs les plus élevés de tout le département de la Seine-Saint-Denis, puisque 34% des bases d’imposition sont exonérées. Résultat, c’est plus de pouvoir d’achat pour les Villepintoises et les Villepintois.

Stabilité des taxes foncières. Souhaité par toute l’équipe municipale, le maintien à l’identique depuis 2010 des taxes foncières sur les propriétés bâties, comme sur le non bâti, est également une mesure appréciable pour les habitants. On retrouve donc sur la feuille d’imposition de 2012 un taux de taxe foncière maintenu à 33,15% sur les propriétés bâties il avait été diminué de 3,73 % en 2010 - et à 99,47% sur les propriétés non bâties.

Comment sont utilisés les impôts locaux à Villepinte ?

(Base données 2012)

Services généraux 28,16%

Sécurité 3,62% Remboursement de la dette 5,14%

Culture Sport et Jeunesse Famille 6,36% 16,48% 5,02% Enseignement 13%

Aménagements urbains 16,25% Interventions sociales-Logement 4,74%

Action économique 0,97%

n° 48 DÉCEMBRE 2012

5


Vie locale Des travaux pour améliorer votre quotidien

La structure du centre de loisirs Les Fontaines prend forme.

Installé chemin des Fontaines, le panneau ci-contre signale la reconstruction du centre de loisirs Les Fontaines, situé à quelques mètres de là. Un chantier qui avance bien. En effet, les cloisons en bois ont été posées, permettant de matérialiser la forme définitive de la future structure.

Centre de loisirs des Fontaines

Un nouveau visage pour l’avenue de la Plaine.

Cimetière

Dans le cadre des travaux de l’avenue de la plaine achevés en novembre, l’agence Seine-Saint-Denis / Val-d'Oise de Screg Ile-de-France Normandie a mis en œuvre une « grave bitume » de type Ecoflex (économe en énergie). Cette technique permet de fabriquer et d’appliquer les enrobés à une température de 25 à 30 C°, plus basse que la température d’enrobage et de mise en œuvre d’un enrobé ordinaire. Cette diminution de la température permet de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie à la fabrication, ainsi que les fumées (divisées par 4 à -25C°) et les dégagements de vapeurs d’eau lors de la mise en œuvre du produit. Enfin, cette technique améliore le confort et la sécurité des applicateurs, car il limite le risque de brûlures et les nuisances olfactives.

Local commercial, avenue de l’Europe

Premiers travaux pour le columbarium. Des travaux ont été engagés au mois de novembre au cimetière afin de préparer l’installation future d’un columbarium. Le terrassement a été effectué et les services des Espaces Verts ont procédé à l’installation de l’arrosage automatique. La pose des structures destinées à accueillir les urnes est prévue courant 2013.

Avenue de la Plaine

Prêt pour la démolition. Après un désamiantage en règle, l’ancien local commercial de l’Avenue de la République a été préparé pour être démoli. Comme nous l’évoquions au mois de novembre, cette démolition sera effectuée sous la maîtrise d’ouvrage de la Ville dans le but de faire place nette pour permettre la construction d’un nouveau bâtiment. A terme, le programme porté par Effidis proposera une nouvelle surface commerciale en rez-de-chaussée, un accueil pour des services ainsi que 57 logements sociaux.

"

"

Bulletin Inscrivez-vous au concours des illuminations de Noël 2012 Nom Prénom Adresse Étage

Tél. (facultatif)

Bulletin à retourner avant le 10 décembre 2012 Service du protocole Hôtel de Ville Place de la Mairie 93420 Villepinte

Participera dans la catégorie : Jardins visibles de la rue Balcons visibles de la rue Vitrines visibles de la rue

6

n° 48 DÉCEMBRE 2012

Les remises de prix se dérouleront le 20 janvier 2012 aux Espaces V. Vous pouvez également vous inscrire sur internet sur le site www.ville-villepinte.fr

Concours des illuminations de Noël 2012


Vie locale Vijana Ya Congo-France : pour mieux vivre ensemble

Les membres de Vijana Ya Congo-France ont participé en septembre dernier au Forum des Associations aux Espaces V.

L’ association Vijana Ya Congo-France, présidée par Etienne Kalalo, compte une quarantaine de membres. Elle propose de nombreuses manifestations culturelles, sportives et solidaires. Interview de son président. Villepinte Citoyenne : Depuis quand l’association Vijana Ya Congo-France existe-t-elle et quel est son but ? Etienne Kalalo : « L’association Vijana Ya Congo-France (VYC-France) existe depuis août 1998 et a donc fêté ses 14 ans l’été dernier. Par son nom qui signifie « jeunes du Congo et de France », elle vise à promouvoir le mieux-vivre ensemble en France en permettant aux jeunes de s’engager dans un projet associatif qui allie enrichissement culturel, solidarité internationale, animation sportive dans les quartiers. L’association se veut également être un centre de ressources pour découvrir la culture africaine dans le contexte de la diversité culturelle qui caractérise les villes françaises et Villepinte en particulier. Mieux se connaître pour mieux vivre ensemble! »

Quelles sont les activités et les événements que vous proposez ou organisez ? « Nos activités s’articulent principalement autour de trois axes. Le premier, c’est l’enrichissement culturel avec l’organisation de vacances solidaires à la découverte des belles régions françaises. Ces vacances permettent aux jeunes et à leurs parents de sortir des quartiers en organisant avec eux des séjours d’une semaine environ à des tarifs très avantageux grâce aux recettes des kermesses et soirées, ainsi que le soutien de Vacances ouvertes, le CUCS, et la mairie de Villepinte. A titre d’exemple, cet été, trente autres personnes ont pu découvrir l’Ile d’Oléron. Nous organisons aussi des réveillons solidaires. Ils permettent aux familles isolées de partager un moment de convivialité. Grâce à la fondation de France notamment, nous offrons depuis deux ans repas et jouets aux familles pendant les fêtes de fin d’année. Nous proposons aussi des cours de langues : français, lingala et swahili. Le second axe s’articule autour des animations sportives des quartiers avec l’organisation de tournois de flagfootbal, kin ball et tchouk ball, des nouvelles disciplines. Enfin, le troisième axe concerne la solidarité internationale. Nous menons actuellement plusieurs projets au Congo en lien avec nos divers partenaires dont la Ligue de l’enseignement, le Conseil régional, la fondation France Libertés, la fondation Elles. Parmi ces projets, on peut citer la collecte et la transformation des déchets à Camp Luka, qui vise à transformer les déchets biodégradables en compost et les déchets plastiques en matériaux de construction ou le projet de développement d’un centre de formation pour les jeunes filles et filles-mères à Kinshasa. » Pour tous renseignements sur l’association Vijana Ya congo-France : www.vijanayacongo.org ou au 06 34 43 54 09.

En bref Recherche famille d’accueil

Le service de psychiatrie adultes du Centre Hospitalier Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois/Villepinte recrute des familles d’accueil domiciliées dans un rayon de 50 kilomètres pour son Unité Thérapeutique d’Accueil Familial Adulte (UTAFA). Il s’agit dans ce cadre de l’accueil au domicile de la famille 24h/24 d’un patient psychiatrique stabilisé. La famille devra assurer la participation à la vie de famille (loisirs, repas), mettre à disposition du patient une chambre individuelle avec accès aux sanitaires, l’accompagner au quotidien, être très disponible et disposer d’une voiture personnelle. La personne recrutée aura la rémunération de l’ordre de 1 500 euros net par mois et le suivi des patients sera assuré par des équipes soignantes. Infos et contact par téléphone au 01 49 36 74 67 entre 8h30 et 15h30, sauf le week-end.

Le Centre social André-Malraux cherche des bénévoles

Vous voulez participer à la vie de votre quartier, rencontrer des personnes, partager des moments de solidarité et de convivialité ? Prenez part aux activités du Centre social André-Malraux en devenant bénévole : échange de savoir-faire, de culture, detalents artistiques, accompagnement scolaire, repas et fêtes de quartier, apprentissage du français, actions de solidarité. Si vous êtes intéressés, contactez le 01 43 83 89 58.

Samu Social 93

Nouveau Le Point d’Accès au Droit a ouvert ses portes Comme nous l’indiquions dans notre édition du mois de novembre, l’Antenne Mairie du Vert-Galant a fait place depuis le 15 novembre à un Point d’Accès au Droit (PAD) qui accueille les Villepintoises et les Villepintois pour les aider dans leurs démarches quotidiennes. Pour prendre rendez-vous, il faut contacter directement l’accueil du Point d’Accès au Droit, situé 13/15 Avenue Auguste Blanqui, au 01 48 61 86 30. Retrouvez les prochaines permanences en page 22.

Le Samu social 93 a pour mission de rencontrer les personnes à la rue, avec pour objectif d’accompagner les personnes qui sont sans domicile, vers une réinsertion sociale, fondée en priorité sur l’accès au logement, le retour à l’emploi et l’accès aux soins. Entre autres, le Samu social 93 effectue une maraude bénévole trois fois par semaine et recherche des bénévoles en soirée pour son fonctionnement hivernal. Le fonctionnement est adapté au rythme et dispositions de chacun. Vous êtes disponible régulièrement ? Vous avez envie d’agir auprès des personnes S.D.F. en grande difficulté? Alors contactez le Samu Social 93 en appelant au 01 43 81 85 22 (Didier Rengade). Plus d’informations sur le site www.hotelsocial93.fr et par email : hotel-social-93@orange.fr. Le Samu social recherche aussi des bénévoles pour le soutien scolaire auprès d’enfants de 6 ans à 15 ans et pour d’autres missions de bénévolat. n° 48 DÉCEMBRE 2012

7


Vie locale De la solidarité pour le Téléthon L’an dernier, les élèves du CEF AA avaient collecté plus de 1 800 euros au profit du Téléthon.

14 022 euros c’est le total des dons récoltés en 2011 à Villepinte pour le Téléthon. Cette année, la mission est de faire encore mieux. Pour cela, les services de la Ville et de nombreuses associations se mobilisent les 7 et 9 décembre dans ce combat aux côtés de l’AFM 93 (Association Française contre les Myopathies).

D

ès 19h30, le vendredi 7 décembre, une soirée festive et conviviale ouvrira le Téléthon. Sur la scène des Espaces V Roger-Lefort, la Municipalité et plusieurs associations (Free Jazz, Association Tamoule, Nova Geracao du Minho, Hmong, Actions Gospel, Villepinte American Dance et SLV Sport Loisirs de Villepinte mais aussi Amata MC, Hela et Unity X) se donnent rendez-vous. Le conservatoire de Villepinte participe aussi à l’événement en proposant les « Musiques Actuelles Amplifiées » avec les groupes About 6, Good et un ensemble de jazz dirigé par Jacques Bezie. Se dérouleront dès le vendredi soir, en parallèle, des tournois d’échecs, de handball, et de foot en salle avec Team Five dans les locaux d’Alou Diarra, mais aussi des défis au Tennis du Manège. - 172 heures d’animations sportives, culturelles et autres Au Cosec, on assis- 35 bénévoles tera aux 24 heures du - 30 entreprises et commerces tennis de table du - 28 associations sportives et leurs bénévoles - 16 associations culturelles vendredi 18 heures - 5 centres de loisirs au samedi 18 heures. - le collège Dolto, l’école hôtelière de Villepinte CEFAA

Chiffres

Le Téléthon en 2011 à Villepinte

Les défis du Téléthon. Si vous aimez les défis ce sera le moment de vous jeter à l’eau, avec les séances d’aquagym et les baptêmes de plongée à la piscine municipale. Vous pourrez également vous initier aux arts martiaux au gymnase Infroit. Le CEFAA (l’école hôtelière de Villepinte) se chargera comme chaque année de préparer les délicieux petits fours. Et si le temps le permet, une randonnée pédestre sera organisée le samedi 8 décembre. Le départ est prévu devant la mairie à 13h30. Et à 16h30, l’église Notre Dame de l’Assomption accueillera le récital des petits chanteurs de Villepinte. Sans oublier le grand loto du samedi soir au gymnase Lamberdière. « Le loto, organisé par le club de cyclotourisme de Villepinte et le service des sports de la Ville, a permis de récolter plus de 2 000 euros l’année dernière, c’est une animation très attendue par les Villepintois » explique Pascale Fournel, chargée de l’événementiel au service municipal des sports. En outre, pour la deuxième année consécutive, un tournoi de poker se tiendra le dimanche 9 au matin dans la salle de la Haie Bertrand. Vous pouvez retrouver le programme sur le site internet de la ville : www.ville-villepinte.fr. Pour tous renseignements, veuillez contacter Pascale Fournel au service des Sports au 01 43 84 84 51.

Un espace-ressources pour les déficients visuels I nnovant ! C’est une première en Ile-de-France, hors Paris intramuros : les déficients visuels ont depuis début septembre un local qui leur est entièrement consacré : la Phocéenne. Cet espace-ressources se situe au sein de l’hôpital Ballanger, bâtiment 8, 1er étage. A l’intérieur, toutes sortes d’équipements consacrés à la lecture, l’écriture, la téléphonie sont exposés pour apporter un meilleur confort aux malvoyants qui peuvent aussi bénéficier d’informations et de conseils de professionnels de santé, d’opticiens spécialisés et de personnes utilisatrices. La responsable, Martine Hermans, correspondante de Rétina France 93, reçoit les déficients visuels en entretien privé sur rendez-vous. « Ici, on ne vend rien, on dirige sur « qui vend quoi ». Le but c’est de montrer ce qui existe. Je suis moi même malvoyante et j’utilise le matériel, je sais exactement à quoi ça sert » explique-t-elle.

8

n° 48 DÉCEMBRE 2012

La Phocéenne est née du combat d’une femme. Cet

espace Basse Vision est né de la détermination de Martine Hermans, de l’association Rêve Bleu et du chef de service ophtalmologie de l’hôpital Ballanger, Laurent Ben Zacken. « Ce projet est le début d’un grand projet : celui d’un vrai réseau dans le 93 et d’un suivi après le diagnostic médical » explique le médecin. Ce qui n’était pas le cas il y a 21 ans quand Martine a appris son handicap. Dans son combat, elle a toujours fait preuve de persévérance, de détermination et d’optimiste. Une force qui a permis l’ouverture de la Phocéenne.

L’ espace ressources La Phocéenne est installé au sein de l’hôpital intercommunal Robert-Ballanger.


Économie Des sièges haut de gamme à Villepinte Concepteur, fabricant et commercialisateur de sièges de travail haut de gamme, Scandinavian Business Seating, société implantée internationalement, a installé sa base française à Villepinte. Un choix motivé par des raisons non seulement stratégiques mais aussi de confort, forcément…

S

candinavian Business Seating a fait de l’assise sa spécialité. Ce groupe scandinave, né en 2007 de la fusion de trois sociétés familiales d’origines suédoise, norvégienne et danoise, emploie six salariés en France et y réalise 4 millions d’euros de chiffre d’affaires. Un chiffre qui a progressé de plus de 25% entre 2010 et 2011. « Le secteur de l’aménagement d’espaces tertiaires est touché par la crise mais notre segment, axé sur le bien-être et la démarche environnementale, est relativement épargné », se réjouit Olgica Pezin, directrice du groupe pour la France, insistant sur les valeurs clés de la marque : l’ergonomie, le design, la démarche environnementale et la durabilité. La marque mise résolument sur la qualité : « en moyenne, quatre années sont nécessaires à la conception d’un siège », indique la directrice, précisant que, des mécanismes aux outils de production en passant par la fabrication à proprement parler, tout est fait « maison » dans les deux usines du groupe basées en Norvège et en Suède. Choisir Scandinavian Business Seating relève donc moins d’un choix économique que d’une démarche volontariste de respect de l’environnement et d’attention portée au bien-être des salariés. « Les entreprises qui achètent nos sièges portent beaucoup d’attention aux conditions de travail et sont très attachées à la valeur humaine », affirme Olgica Pezin. Investir dans de bons sièges permet en effet de réduire les risques de mal de dos, « maladie du siècle » dit-on et, par conséquent, l’absentéisme.

ting, groupe Scandinavian Business Sea Olgica Pezin, directrice France du e. pint Ville tivités Central Parc de société installée dans le Parc d’ac

Les affaires au vert. « A l’origine, nous avions un showroom à Paris, mais nous avons constaté que cela n’apportait pas de réelle valeur ajoutée et nous avons décidé de rassembler nos activités de commercialisation et de logistique », explique Olgica Pezin, à la tête, de 1998 à 2007, de l’entreprise RH Sièges qui était déjà implantée dans le parc d’activités Central Parc de Villepinte, propriété de Global Invertors s’étendant sur 29 000 m², qui a su attirer des entreprises de renom comme Hitec, Laonnoise de travaux ou ELIOR. Scandinavian Business Seating y est logée sur deux niveaux répartis entre un dépôt de 500 m² et un showroom de 200 m² accessible sur rendez-vous : « Nous y donnons des informations, proposons des formations, accueillons des médecins du travail, des CHSCT… », précise la directrice. Le choix de Villepinte a bien sûr été stratégique, la proximité de l’aéroport et des infrastructures routières et ferroviaires étant un indéniable atout pour les clients et les salariés. Néanmoins, l’environnement du parc n’a pas été étranger au choix de localisation. En effet, la zone d’activités Central Parc dispose de nombreux atouts : locaux spacieux et modernes, proximité de Paris, facilité d’accès, grands parkings, bon rapport qualité/prix, cadre verdoyant et petits lapins… Que demander de plus ? Pour en savoir plus sur Scandinavinan Business Seating : www.sbseating.com

++ +

Nouveaux visages www.ville-villepinte.fr

Nouveau BBR & Co

Cette nouvelle enseigne de restauration rapide a ouvert ses portes en octobre au 14 de la rue Emile Dambel. A sa tête, Abderrahman Habhab est associé avec son frère Imad. Tous deux sont Villepintois depuis plus de 20 ans et leur famille est implantée dans le milieu de la restauration depuis 1997, avec une autre enseigne sur Paris. Il leur a suffi d’ajouter leurs surnoms respectifs pour obtenir le nom de leur commerce « BBR & Co ». Au menu, on trouve sur place ou à emporter une large palette de sandwichs, hamburgers, salades et autres kebabs. Ouverture 7 jours sur 7, de 11 heures à minuit. Tél. : 09 80 42 46 05. n° 48 DÉCEMBRE 2012

9


Dossier

10

n° 48 DÉCEMBRE 2012


Dossier Santé : un symposium qui prouve l’intérêt du « faire ensemble »

*

Le 13 novembre dernier, le premier Symposium Santé rassemblait les professionnels, les habitants et les élus. La mobilisation autour des questions de prévention et d’accès aux droits en matière de santé a été forte et les échanges riches.

M

ême si la Municipalité villepintoise s’est mobilisée très fortement depuis 2009 autour des questions de santé, c’est une étape très importante qui a été franchie en ce mois de novembre, avec l’organisation du premier rassemblement communal sur le thème de la santé. Le symposium est un rendez-vous qui donne à voir la dynamique en construction, les forces vives de la Ville, qu’elles soient institutionnelles, associatives, ou tout simplement privées. « Il s’agit de savoir ce que nous allons faire ensemble et comment faire ensemble » indiquait Latifa Kachour, directrice des solidarités, du développement social et de la santé à la Ville de Villepinte, après l’ouverture des débats par Nelly Roland Iriberry, maire de Villepinte. « Nous sommes ici parce que chacun de nous est un expert dans sa vie, parce que chacun accomplit des choses et propose des solutions pour améliorer la vie de sa famille, de ses enfants, de son quartier, ajoutait Latifa Kachour. La finalité de ce symposium est bien d’améliorer notre vie. »

Des témoignages forts. Le Symposium a permis à tous de partager leurs expériences. En ouverture de matinée, la société de production INVIDIA a restitué la parole des Villepintois rencontrés depuis près d’une année. Joliment filmés, ces témoignages, remarques, suggestions ont donné le ton de la rencontre.

Réunion de * spécialistes

autour d’un sujet précis

Professionnels intervenants dans le monde de la santé et du social, responsables d’associations, habitants, tous ont en commun la volonté d’agir ensemble et d’améliorer le « bien vivre » et le « bien être ». Une demi-journée d’échanges marquée d’expressions riches d’enseignements, à l’image de celle d’Arezika Bendjebour, présidente de l’association Tisse-Liens, venue rappeler que le dialogue pouvait déjà être un remède à la maladie ou encore qu’il faut construire la confiance, permettre aux personnes relais de transmettre et ne pas avoir peur des différences. Autre témoignage fort de ce symposium, celui évoquant le parcours de Gauthier (voir photo ci-dessous), jeune autiste scolarisé au collège Françoise Dolto, raconté par son enseignante d’Education Physique et Sportive, l’infirmière de l’établissement et son papa. Une expérience où l’écoute de l’autre passe par les modifications des représentations et des postures professionnelles mais aussi par l’acceptation de la place du parent dans son rôle d’expert. Un travail commun qui aura permis à l’enfant de progresser et de suivre sa scolarité normalement. Une démarche pédagogique innovante impliquant le groupe classe autour d’un projet centré sur Gauthier et sa passion pour l’équitation.

Le dialogue, premier remède à la maladie

Plus La santé, une priorité et un droit A Villepinte, la santé c’est entre autres : - de la prévention des comportements à risque en direction de tous mais surtout des plus jeunes - un plan canicule qui a concerné 400 personnes cet été sur la ville - des ateliers de gymnastique préventive pour les risques de chute en direction des personnes âgées - un lieu ressource basé au Service Prévention Santé (5 rue Pierre-Audat) proposant un soutien méthodologique au montage d’actions, mais aussi une large palette de supports pédagogiques sur les thématiques de la santé et de la citoyenneté - une vaccination pour tous (sous certaines conditions) - des consultations gratuites et réservées aux Villepintois, pour la délivrance d’un certificat d’aptitude au sport

n° 48 DÉCEMBRE 2012

11


Dossier Organisé mardi 13 novembre, le symposium santé a réuni les professionnels, les élus, les Villepintoises et Villepintois aux Espaces V.

Faire ensemble. Les témoignages ont conforté la démarche entamée par les élus villepintois. Le choix d’un Atelier Santé Ville prenant appui sur le service Prévention Santé de la ville contribue à l’amélioration de la coordination des actions, avec une plus grande transversalité, un maillage partenarial riche. Il met en synergie les savoir-faire, participe activement aux évolutions des pratiques professionnelles et place les habitants au cœur de la démarche : enfants, personnes âgées, sportifs, personnes en situation de handicap, adultes, relais associatifs… « Notre démarche, c’est le faire ensemble, rappelait Catherine Herrouin-d’Anastasi, responsable du service Prévention-Santé. On ne peut rien faire seul, travailler ensemble permet d’ouvrir des portes …. »

Placer les habitants au cœur de la démarche

Autre enseignement de ce symposium santé : la créativité. La parole, entourée de confiance, est force de proposition. Elle participe au changement, à l’appropriation, à la culture des projets. Les habitants ont toute leur place aux cotés des professionnels. Les collaborations entre le trio « élus/habitants/professionnels » ne manquent pas sur la ville, à l’image de la Semaine des accidents domestiques, où la coordination a permis aux bénévoles, personnes relais, membres d’associations de participer à la construction et de co-animer les parcours. La dynamique a pris une nouvelle dimension avec ce tout premier symposium. Elle est perfectible car innovante dans sa mise en œuvre. Elle engage l’ensemble des acteurs dans la construction du prochain symposium.

Accompagnée de Pierre Faguier, premier Maire-Adjoint, en charge de l’Action sociale, de la Solidarité et de la Santé, Nelly Roland Iriberry a ouvert le premier symposium santé de Villepinte.

Micro-trottoir Paroles de participants : Yasmina Sidi Moussa, directrice du centre social André-Malraux « Il y a sur Villepinte une volonté collective de travailler ensemble. On peut citer l’exemple de la semaine de prévention des accidents domestiques, pilotée par le CSAM avec le travail des différents partenaires, qu’ils soient institutionnels (comme la Ville), associatifs ou simples habitants. C’est une action qui s’enrichit et se développe grâce aux partenaires du territoire. »

Arezika Bendjebour, présidente de l’association Tisse-Liens « La santé, c’est aussi ce qui nous réunit dans notre association, puisqu’on essaie d’accompagner les personnes qui se trouvent face la maladie. Nous espérons continuer comme ça très longtemps à travailler pour construire l’avenir ensemble. C’est bien que la Ville nous donne la parole. Ce type de journée nous permet de nous rencontrer et de voir que nous travaillons tous sur la même problématique. »

Dr Guy Bellaïche, gastroentérologue à l’hôpital Robert-Ballanger. « Aujourd’hui, ce n’est pas le manque d’envie, mais le manque de temps et de budget qui font que l’hôpital a du mal à sortir de ses murs. C’est pourtant l’occasion de parler de la santé et de la médecine d’une façon différente. C’est bien qu’une ville comme Villepinte puisse favoriser l’accès à la santé ! »

++ +

12

n° 48 DÉCEMBRE 2012

Plus d’infos www.ville-villepinte.fr


Portrait Andrée Jean-Baptiste: « Les associations font vivre la ville ! » Installée à Villepinte depuis 1953, Andrée Jean-Baptiste préside depuis 2001 l’U.L.R.P.A. (Union Locale des Retraités et Personnes Agées). Toujours dynamique et impliquée dans la vie de la cité, elle partage, avec toute la verve qui la caractérise, son parcours, riche en combats, en rencontres.

A

85 ans et demi, « le demi compte beaucoup à mon âge ! », assure-t-elle, Andrée Jean-Baptiste conserve le sourire et la combativité qui l’ont toujours caractérisée. Ayant quitté le 3 novembre 1947 (la date l’a marquée) sa « valise en carton à la main », son petit village natal de Lozère pour « monter à Paris chercher du travail », elle trouve, avec son mari, un terrain à vendre à Villepinte. « A l’époque, c’était vraiment la campagne », se souvient-elle. Pendant deux ans, le temps de rembourser le prêt du terrain, condition sine qua non de l’obtention d’un prêt pour construire une maison, le jeune couple et son bébé habite un hangar d’avion en tôle ondulée à la « cité-jardin ». Atterrie à Villepinte par hasard, Andrée adopte rapidement la ville qui, au fil des ans, le lui rend bien.

Racines rebelles. Fille d’enseignants, Andrée aurait aimé intégrer à son tour l’Education nationale mais, le jour de l’oral du concours, un fâcheux malaise vagal dû au stress compromettra ses ambitions. Son autre rêve professionnel, devenir sage-femme, s’évanouira également : « ma mère ne voulait pas que je sois sage-femme et elle ne m’a avoué que j’avais réussi le concours, qu’en 1952, à la naissance de mon fils ! ». Elle qui ne se voyait pas travailler dans un bureau sera finalement, 42 ans durant, comptable dans une banque. « A l’époque déjà, il y avait du chômage, et encore plus qu’aujourd’hui, il fallait se cramponner pour vivre ». De son enfance et de sa jeunesse lozériennes, Andrée a sans doute puisé ses racines combatives et révoltées, elle qui, toute jeunette, assistait aux réunions politiques qui se tenaient, faute de place, dans la salle de classe ; elle qui reste, aujourd’hui encore, fière de l’insoumission de sa mère qui a toujours refusé d’accrocher au mur la photo du Maréchal Pétain.

« Quand je suis arrivée à Villepinte, il y avait plus de vaches que d’habitants ! »

est arrivée à Villepinte Andrée Jean-Baptiste e depuis. e n’a plus quitté la vill en novembre 1953. Ell

Du syndicat à l’association. Une fois entrée dans la vie active, c’est tout naturellement qu’Andrée s’emballe pour la cause syndicale. « Voilà qui nous arrive de Lozère une nouvelle Louise Michel ! », lui lance son patron parisien quand elle décide, alors qu’elle n’est même pas encore titulaire, de devenir déléguée syndicale. Incapable de ne pas réagir quand une cause la touche, elle ne comptera pas les heures passées à défendre ses compères ni les kilomètres parcourus sur le pavé au milieu des manifestants. « Revendiquer a toujours été un besoin pour moi ». Après 42 ans de bons et loyaux services dans son entreprise, elle continue de s’investir, cette fois au sein d’associations. Par amour de la danse et de la musique, elle intègrera d’abord « La valse », association de danse qu’elle continue de fréquenter : « même si je ne danse plus, j’aime y passer le lundi après-midi, discuter et passer un bon moment ». En 1988, elle entre à l’U.L.R.P.A. (Union locale des retraités et personnes âgées), la plus importante association de Villepinte avec ses 500 adhérents, dont elle devient vice-présidente en 1997 et présidente en 2001. Bien qu’arrière-grand-mère, Andrée n’a pas l’intention de passer le relais tout de suite. « La vie associative m’aide beaucoup au quotidien », affirme Andrée qui lance, dans un sourire : « je ne peux pas rester en pantoufles toute la journée et vivre dans un cocon… et ceux qui pensent que je vais arrêter de m’exprimer peuvent toujours attendre ! ».

Plus

Le plein d’activités à l’U.L.R.P.A. Avec près de 500 adhérents, l’U.L.R.P.A. est la plus grosse association villepintoise. Contre une cotisation annuelle de 27 € pour une personne et de 37 € pour un couple, les adhérents peuvent assister gratuitement à de nombreuses activités. Une permanence est assurée tous les vendredis au Vert-Galant. Les amateurs de Scrabble peuvent venir y jouer un après-midi par semaine tandis que des jeux de cartes sont proposés deux après-midi par semaine. Les adhérents bénéficient également de créneaux spécifiques à la piscine Agnès Béraudias : ils peuvent suivre des cours d’initiation, nager librement et même assister à des cours d’aquagym. Par ailleurs, une sortie à tarif préférentiel est proposée chaque mois. Choucroute, théâtre, tourisme… il y en a pour tous les goûts. Enfin, l’U.L.R.P.A. participe à de nombreuses manifestations organisées dans la ville comme le Téléthon, l’Estivale ou la galette des rois. Pour de plus amples informations, contactez Andrée Jean-Baptiste, présidente de l’U.L.R.P.A. au 01 43 83 73 40.

n° 48 DÉCEMBRE 2012

13


À l’affiche « Des villes et des hommes » : une exposition et une conférence L EXPOSITION

En bref Le programme des ateliers multimédias à la médiathèque

- Retouche d’images : samedi 1er décembre, 10h-12h. Apprenez à gérer des dossiers d’images et à retoucher vos photos. - Premiers pas en informatique : samedi 8 décembre, 10h-12h. Initiez-vous à l’informatique. - Naviguez sur le Web : samedi 15 décembre, 10h-12h. Découvrez Internet et initiez-vous à la recherche en ligne. - Ressources numériques : samedi 19 décembre, 10h-12h. Découvrez différentes ressources numériques : du portail à Tout apprendre.

La peinture s’expose à Sainte-Marie

Pour la quatrième année consécutive, l’établissement hospitalier Sainte-Marie accueille, du 2 au 8 décembre, les créations des peintres de l’association villepintoise APLICA (Association Pour L’Initiation à la Création Artistique). Portrait, nature morte, trompe-l’œil…, de nombreuses toiles, pour la plupart réalistes, peintes à l’huile, à l’aquarelle ou au pastel, sont à découvrir de 13h à 17h dans le salon de Sainte-Marie. L’association compte entre 70 et 80 adhérents qui se répartissent par petits groupes tous les mercredis, jeudis, vendredis et samedis dans les salles HB3 et HB4 de la Haie-Bertrand. Pour plus d’informations sur l’association APLICA, Claude Ferrer se chargera de vous répondre au 06 08 82 14 57 ou mogwai863@gmail.com Exposition du 2 au 8 décembre à l’établissement hospitalier Saint-Marie, 28 rue de l’église, de 13h à 17 heures.

14

n° 48 DÉCEMBRE 2012

e mur et le monde urbain, tels sont les deux univers évoqués dans cette exposition réalisée par les ateliers d’arts plastiques adultes de l’espace Jean-Roger Caussimon de la MJC de Tremblay-en France, dirigés par la conférencière et plasticienne Sylvie Testamarck. Cette exposition est le résultat d’une œuvre collective, réalisée par une trentaine d’élèves, et créée sur deux années. Les grands formats des toiles représentent « le mur » et un immense polyptyque de 96 toiles de petites dimensions positionnées côte à côte symbolise « le monde urbain ». « Le mur invite à la contemplation... les murs des villes ont une histoire, tandis qu’avec le polyptique, c’est le mur constitué d’écrans-toiles qui nous regarde » explique l’artiste. L’exposition « Des villes et des hommes » donnera lieu à une conférence sur l’Histoire de l’Art menée par Sylvie Testamarck, le samedi 15 décembre à 18 heures, dans la galerie du Centre culturel Joseph-Kessel. Exposition « Des villes et des hommes » du 11 au 22 décembre dans la galerie du Centre culturel Joseph-Kessel.

Le Conservatoire prend des airs de Noël CONCERT

Le jeudi 6 décembre, quelques notes évocatrices de l’ambiance féérique de Noël se répandront dans les couloirs du Conservatoire de Villepinte. De 18h30 à 19h30 dans la salle n°11, les élèves des classes de piano, des vents et des cordes joueront quelques morceaux sur des thèmes de Noël pour une soirée musicale interclasses. Concert de Noël, le jeudi 6 décembre au Conservatoire de Villepinte, Centre culturel Joseph-Kessel

Mini-portrait : de la boxe au rap… L e Villepintois d’origine haïtienne Gaty Cajuste, 34 ans et ancien champion de kick-boxing, poursuit sa route dans le milieu du rap. Après un premier album de deux titres sorti en 2005, celui que l’on surnomme « Mc GATY », producteur du label H Positif, vient de sortir son second album, Kif H Positif, qui compte onze titres inspirés de son histoire et de son quotidien. Arrivé d’Haïti à l’âge de 10 ans, il découvre à Clichy-sous-Bois, l’univers des cités. C’est dans la musique et le sport qu’il puissera sa force et apprendra le partage. C’est justement dans un esprit de partage qu’il a crée le label H Positif à suivre de près.

MUSIQUE


Culture Club des lecteurs : l’atout « coup de cœur » de la médiathèque « Tout pour la musique » chantait France Gall. « Tout pour la lecture » déclinent à Villepinte, à leur manière, un club et des bibliothécaires motivés.

«

L’assassinat de femmes à Ciudad Juarez au Mexique et au Guatemala a pris de telles proportions qu’on peut parler de féminicide », explique Patrick Bard, photo-journaliste et auteur de polars, venu exposer ses clichés du 3 octobre au 10 novembre. Ainsi s’exprimait l’écrivain sur le thème de ses livres, le 13 octobre dernier, à la médiathèque pendant le club des lecteurs, devenu une institution à Villepinte. Créé en 2004, à la bibliothèque Pasteur, traversant les années en adaptant ses formules, le Club des lecteurs s’est installé au Centre culturel Joseph-Kessel, en transitant par la Ferme Godier. « Il part de l’idée qu’on n’aura jamais assez d’une vie pour tout lire », commente Christelle Merlin, bibliothécaire et animatrice du club avec sa collègue Agnès Bajard. « Il se réunit à intervalle régulier pour échanger, partager, profiter des lectures des autres, recevoir des auteurs et parler de leurs livres. Et la motivation des membres est grande » poursuit-elle. Tellement qu’à Villepinte, le club dispose d’une botte secrète : la lettre et l’étiquette.

Le 13 octobre dernier, Patrick Bard, auteur et photographe, était venu partager et échanger avec les Villepintois

Après chaque séance, une lettre est éditée avec une présentation des livres lus et appréciés par les membres du club. Cette lettre est également présente sur le site de la médiathèque. En plus, une étiquette est posée sur les livres lus lorsqu’ils sont conseillés par un membre du club. Si vous hésitez dans vos choix de livres, demandez la lettre ou l’étiquette. Mieux encore : le club des lecteurs est une petite famille fidèle, simple et sans manière qui prend plaisir à se retrouver. Il n’appartient qu’à vous de la rejoindre. Renseignements auprès de la médiathèque Centre culturel Joseph-Kessel - 251 boulevard Ballanger Tél. : 01 55 85 96 33.

Agnès et Christelle, à l’avant-garde de la lecture A gnès Bajard et Christelle Merlin, bibliothécaires à la médiathèque sont les deux chevilles ouvrières du club des lecteurs. Grandes lectrices par leur métier, elles touchent à tout, conseillent dans tous les domaines, sont toujours en quête de projets nouveaux pour faire du club des lecteurs un espace de partage et d’échange en perpétuelle évolution. « Outre le club des lecteurs, nous travaillons en direction de la prison (Paroles de détenus), des écoles, des classes non-francophones, avec l’envie de faire connaître la diversité culturelle » expliquent-elles, animées par le goût de la transmission. Si vous avez envie de parler de livres, de bandes dessinées, de culture, n’hésitez pas à aller voir Agnès et Christelle. Vous verrez, elles sont sympas. Agnès et Christelle, les chevilles ouvrières du club des lecteurs.

Paroles de lectrices Elisabeth Alves :

« Villepintoise depuis 7 ans, j’ai découvert le club des lecteurs lors de mon inscription à la médiathèque, il y a quelques mois. Passionnée de lecture, j’avais envie de partager ma passion et mes découvertes littéraires. J’ai tenté l’expérience en mai dernier et ça a été une réelle révélation! Depuis, j’y participe très régulièrement, et toujours avec autant de plaisir ! On y partage nos coups de cœur, comme nos critiques, qu’elles soient positives ou négatives. Et on peut repartir en empruntant les livres cités. En marge du club, d’autres événements sont également organisés : des rencontres avec les auteurs, des séances de dédicaces, des apéros littéraires… J’invite les Villepintoises et Villepintois à nous rejoindre. Il faut faire le buzz ! » Son dernier coup de cœur : La frontière de Patrick Bard. Son dernier livre : le premier tome de 1Q84 d’Haruki Murakami.

Hanaine Baih :

« Je suis au collège et je venais déjà régulièrement à la médiathèque pour emprunter des livres. Je lis principalement des romans, un peu de BD, un peu de mangas, soit une moyenne de 4 à 5 livres par semaine. Une des bibliothécaires m’a parlé du club des jeunes lecteurs - NDLR : « ça m’dit de lire » - parce qu’elle avait vu que j’aimais lire. J’ai tenté le coup et j’ai adoré. On se retrouve un samedi matin par mois dans « l’igloo » de la Médiathèque et on échange nos lectures, on parle de nos coups de cœur, c’est marrant ! » Son dernier coup de cœur : Meilleures ennemies d’Alexa Young. Son dernier livre : Un assassin à la cour dans la série Lady Grace. n° 48 DÉCEMBRE 2012

15


Sport Karaté : le KCVO accueille le Vietnam et le Brésil Deuxième club de karaté de France, le KCVO avait été retenu pour recevoir le 16 novembre dernier les équipes nationales du Vietnam et du Brésil, à l’occasion des championnats du monde de la discipline qui se sont déroulés quelques jours plus tard à Paris-Bercy.

A

Les enfants attentifs aux démonstrations, notamment à celle de la petite délégation vietnamienne qui a époustouflé le public.

lors que son équipe seniors venait de décrocher une médaille d’argent en Coupe de France, le KCVO accueillait mi-novembre dans le cadre de l’opération « Terre d’accueil » deux équipes nationales venues disputer en France les championnats du monde de karaté : le Vietnam et le Brésil. L’occasion pour le club, présidé par Joseph Licatese et placé sous la direction technique de Philippe Leprince, de mettre sur place une vraie fête au gymnase Lamberdière. 80 enfants étaient ainsi rassemblés sur les tatamis en présence de leurs parents, pour assister en première partie de soirée à une démonstration des karatékas vietnamiens et brésiliens. Katas et combats se sont enchaînés, avant que les plus jeunes ne soient invités à leur tour à faire preuve de leurs talents.

Retour sur un séjour sportif et british Dans le numéro du mois de septembre de Villepinte Citoyenne, nous évoquions le séjour effectué par des jeunes Villepintois à Londres pendant les Jeux Olympiques. Reçus au siège de Véolia Transports début novembre, ils ont prolongé l’aventure olympique en rencontrant la judokate Audrey Tcheuméo.

Arnaud Keraudren, maire-adjoint en charge du sport villepintois et de la jeunesse, était venu accompagner les jeunes et saluer la judokate Audrey Tcheuméo.

En bref Gymnastique rythmique

Les finales départementales FFG de Gymnastique Rythmique ont eu lieu le dimanche 21 octobre dernier à Roissy-en-Brie. Les sociétaires de la GRV (Gymnastique Rythmique Villepintoise) se sont bien comportées sur cette compétition avec des premières places pour Tara Stanton (Fédérale seniors), Oksana Gwara (Critérium minimes) et Olivia Auguste (Critérium cadettes). A noter également la 2e place de Virginie Boutaud, la 4e place de Flore Baron et la 6e place de Barbara Domingues.

16

n° 48 DÉCEMBRE 2012

C

’est une année 2012 très civique et très sportive qu’auront vécue sept jeunes Villepintois âgés de 11 à 13 ans et fréquentant le centre de loisirs de FontaineMallet. Après un rallye citoyen dans le cadre de l’opération « Je suis sport dans les transports » et la visite d’un tribunal de grande instance, Imen, Moubarak, Leila et leurs camarades étaient partis pendant quelques jours à Londres pour assister à taines épreuves des Jeux Olympiques et participer à la fête que constitue cet événement planétaire. Ils ont, entre autres, pu découvrir l’ambiance du stade de Wembley à l’occasion du match de football entre le Ghana et la Corée du Sud, assister à des combats de judo, tout en faisant bien évidemment un peu de tourisme dans la capitale anglaise. Début novembre, Véolia Transports, qui finançait cette opération en partenariat avec l’APCEJ (Association pour la promotion de la citoyenneté des enfants et des jeunes) avait tenu à inviter tous les participants aux voyages - les jeunes Villepintois n’étaient pas les seuls à Londres, ils étaient accompagnés par d’autres jeunes séquano-dionysiens. C’était ainsi l’occasion pour la société de transports de faire un bilan de ce séjour, tout en remerciant les différents partenaires, privés ou publics, à l’image de la Ville de Villepinte via son service Jeunesse. Un petit film a par ailleurs permis à chacun de se remémorer ces quelques jours « so british ». Présente également à cette réception, Audrey Tcheuméo, la judokate médaillée de bronze à Londres était venue, accompagnée de Larbi Ben Boudaoud, entraîneur de l’équipe de France féminine de judo, pour saluer les jeunes franciliens.

++ +

Plus de sport www.ville-villepinte.fr


Sport Des nouveautés au Club Sportif Villepinte Gymnastique Pour le 30e anniversaire du CSVG, dans une salle aménagée et équipée, où sont réalisées figures complexes et acrobaties, là où les graines de gymnastes villepintois débutent, c’est Fabrice Bichler, président du club depuis trois saisons qui a répondu à nos questions. Villepinte Citoyenne : Pourriez-vous nous présenter le Club Sportif Villepinte Gymnastique? Fabrice Bichler : « Le club, qui recense à l'heure actuelle près de 400 licenciés, nécessite une vraie organisation. Du lundi au samedi, les bénévoles sont nombreux à nous aider dans la supervision, venant soutenir le travail de la dizaine de personnes qui composent le bureau et de la dizaine d'entraîneurs. Heureusement qu’ils sont tous là, car le travail est considérable. »

Parlez-nous des activités du club... « Notre objectif n'est pas de faire de la gymnastique un sport d’élite, au contraire notre priorité est le loisir. Le fitness, la danse (Ragga, zumba...) pour les adultes, la gym en loisirs ou en compétitions pour les jeunes. La « baby gym », une activité physique pour les enfants âgés de 3-4 ans connaît également un vrai succès ! Le nombre d’adhérents en loisirs est en constanteévolution depuis trois ans et aujourd'hui nous sommes le deuxième club du département au niveau de la section loisirs. »

Quels seront vos prochains challenges? « Parce que nous souhaitons que le club soit mieux représenté, notamment à l’échelle nationale, et parce que nous ne disposons pas de l’effectif pour y arriver, nous travaillons depuis peu en collaboration avec les clubs voisins de Tremblay-en-France et Sevran dans le cadre du projet de l’association Terres de France Gymnastique. »

Qu’attendez-vous de ce partenariat? « Avec cette union et grâce à la création de nouvelles équipes, nous pourrons accéder à des niveaux qu’il nous était difficile d’atteindre avec nos seuls moyens : ainsi, de jeunes garçons de nos trois communes participeront prochainement à la Coupe de France. »

Quelle va être l’actualité du club dans les mois à venir? « Actuellement, nous préparons avec les athlètes les quatre rendez-vous immanquables de la saison. Les journées de compétition sont fixées à partir du mois de janvier. D’ici là, le club accueillera son gala annuel qui se tiendra le 22 décembre. Par ailleurs, comme chaque année, une sortie à Bercy est organisée à l’occasion de la compétition internationale de gymnastique. Un car est mis à notre disposition pour la ville pour une cinquantaine de Villepintois. »

Quel bilan dressez-vous de vos premières années de présidence ? « Ces dernières années, nous nous sommes intéressés au développement du loisir sur d’autres antennes qu’au Cosec. Accompagnés par la Ville, nous étions donc plus en phase pour innover et proposer davantage d’activités. A l’heure actuelle, nous avons besoin d’une meilleure logistique en terme de qualité, ce qui passe par la création d’une plus grande salle! »

Portrait de gymnaste Khadija, 15 ans

« Avec mes soeurs et mon frère, on fait de la gymnastique depuis quelques années. J’ai été touchée par le virus, assez tôt et je me suis essayée à la poutre et aux barres asymétriques. Aujourd'hui, j’ai près de dix années de gymnastique derrière moi. C'est plus qu’une passion et au CSVG, on me permet de la vivre au maximum. Tout est réuni : une ambiance géniale, un bon esprit d’équipe, les séances d’entraînement intéressantes. Il ne me reste plus qu’à réussir les compétitions! »

Samia, gymnaste Le président Fabrice Bichler, avec de 15 années plus s devenue entraîneuse aprè du CSVG. eurs coul les sous ion pétit de com

En bref Club cherche coach !

Le club d’athlétisme de Villepinte recherche dès janvier un entraîneur pour ses jeunes de 10 à 15 ans, afin d’assurer les cours du lundi, mardi et jeudi de 18h à 19h30. Rémunéré, cet entraîneur devra être sérieux et enthousiaste, avoir des notions dans les différentes disciplines d’athlétisme. Le diplôme pourra être passé ultérieurement. Pour tous renseignements, contactez Isabelle Leriche au 06 60 45 80 37 ou au 01 43 85 68 63 ou par mail à isa5leriche@free.fr.

Pancrace

Le dimanche 18 novembre dernier, le gymnase Infroit accueillait un tournoi de pancrace, organisé comme tous les ans par l’A.S.V., en partenariat avec la Fédération Française des Sports de Contact, présente pour l’occasion. Une fois les tapis installés, une quarantaine de concurrents ont tenté de décrocher leur billet pour les championnats de France.

Le roller, c’est hockey…

Le Club Sportif Roller de Villepinte (C.S.R.V.) a organisé pendant les vacances de la Toussaint un stage de perfectionnement au gymnase Victor-Hugo. Quinze Villepintois âgés de 15-16 ans se sont prêtés au jeu. Pour varier les leçons, l’idée du tournoi de roller-hockey a été ingénieuse, puisqu’à la fin de la soirée, certains en redemandaient déjà.

n° 48 DÉCEMBRE 2012

17


Album res valses étaient Les amateurs de tango et aut aux Espaces V nier der e obr oct 21 le ux nombre thé dansant. nel ition trad le r Roger-Lefort pou

s’était mise en La médiathèque urs d’Halloween, ule octobre aux co où les sorcières avec un spectacle e. rti so étaient de

ville venus de la 41 Allemands été accueillie de n tio ga lé a ürg Une dé vembre, endi-Schöneb jumelée Schwweek-end du 16 au 18 no le e nt pi lle . à Vi age par Paris avec un pass

ce à une Pasteur, grâ à lle re o b M m . ve M o , le 6 n fenêtre alraux. cle proposé hets par la tte ses déc , ni civique. Un specta Centre social André-M je lle o M e m re le M p t e d ro n p é a i it u n m Q ine de Proxi que ce n’est lui rappelle entre la Gestion Urba n o ti collabora

s villepintois ont dernier. De nombreux élu bre vem no 4 le es nn rso en photos. nser 107 pe l a permis de récompe re, Danièle Illouz, Lydia Cyprien-Suzan..., ici des diplômes du travai rey ise Ter rem uc de n-L ie Jea on rt, ém be cér Hu La onie dont Marie-Thérèse participé à cette cérém

18

n° 48 DÉCEMBRE 2012

++ +

Plus de photos www.ville-villepinte.fr


NOV. 2012 Le 20 octobre, la médiathèque et la compagnie Issue de Secours accueillaient « un auteur, puis deux, puis trois » : Magali Mougel, puis Antoinette Rychner, puis Frédéric Mauvignier.

« Simplement comp lex des Espaces V Roge e », le 26 octobre dernier sur la scène r-Lefort, c’était… sim plement drôle !

Comme chaque année, élus , anciens combattants et Ville pintois ont commémoré l’Armistice du 11 novembre 1918.

A l’issue de la commémoration de l’Armistice, les participants au traditionnel repas ont pu découvrir l’ouvrage historique publié par la Ville en collaboration avec l’Arac.

« Qui d’autre ? », le rec par les détenus de la ueil des textes écrits ma Villepinte, a été prése ison d’arrêt de nté au public le 16 novembre, par An ne Luthaud et Pascale Poirel.

L’exposition « Vi sa du 14 novembre ges de l’aube » proposait, au 5 décembre Joseph-Kessel, au Centre cultu un rel sur le thème de e série de photos décalées la naissance. Le 9 novembre dernier, le Corps Malade a réchau géant du slam Grand ffé la salle des Espaces déroulant ses textes de V, sa voix grave et envoûtan te.

n° 48 DÉCEMBRE 2012

19


Retour 1

Il était une fois… les droits de l’enfant !

2

Le 20 novembre marque la journée des droits de l’enfant. La Municipalité a tenu à célébrer cet événement en organisant, sur trois jours, un forum, un spectacle, une projection, des ateliers, des expositions… Autant d’événements pour rappeler que les enfants ont eux aussi des droits. Retour.

I

l était une fois… un monde où les enfants avaient des droits! L’Histoire montre qu’il n’a pas été si simple de faire reconnaitre ces droits et de faire face à de réels problèmes de santé, de malnutrition, d’exploitation sexuelle, ou de travail illégal. C’est en 1989 que la Convention Internationale des Droits de l’Enfant a été adoptée à l’ONU. Depuis cette date, on la célèbre chaque année le 20 novembre. A Villepinte, durant trois jours, les 20, 21 et 22 novembre, se déroulait le forum des droits de l’enfant aux Espaces V -1-. Un forum qui était, l’année dernière organisé pour accueillir l’exposition annuelle des affiches du Concours International des Francas, et qui a été reconduit cette année. Il a permis aux services municipaux de l’enfance-éducation, de la jeunesse, des sports, de la culture et de la santé mais aussi de nombreux partenaires - comme l’Unicef ou Véolia Transports venu présenter le bus citoyen et le jeu de l’oie grandeur nature -2- de se mobiliser autour de ce thème et de rencontrer les petits Villepintois. L’année dernière plus de 1 000 enfants avaient fait le déplacement, cette année ils étaient plus de 1 300. On remarque surtout une forte participation des écoles de la ville, qui avaient préparé cette sortie aux Espaces V, en amont avec les enseignants. Au coté des stands de quizz ou d’information, une exposition des affiches dessinées par les enfants -3- évoquait des slogans sur les droits des enfants : « Avoir le choix, c’est mon droit », « Le courage de parler », « Ne maltraitez plus les enfants », « Juste quelques gouttes pour préserver notre santé »… Parallèlement au Forum, le mercredi 21 novembre, au Centre culturel Joseph-Kessel, de nombreux centres de loisirs de la ville, les responsables de services municipaux impliqués ainsi que Mme le Maire ont assisté à la pièce de théâtre -4- jouée par le centre de loisirs Marie-Laurencin sur le thème de l’enfant-esclave. Ce spectacle était introduit par des chansons préparées par les enfants de la chorale du conservatoire dirigé par Thomas Bonin -5-. Et pendant ce temps se déroulait le ciné-goûter de la médiathèque avec la projection de « Bébés du monde » d’Emmanuelle Nobécourt spécialement programmée en rapport avec le thème -6-. Sans oublier, l’exposition « Visages de l’aube » dans la galerie du Centre culturel, qui annonçait déjà l’événement depuis le 14 novembre, offrant une approche artistique des premiers moments d’un enfant, proposée par la photographe Valérie Winckler -7-. Ce forum a ainsi permis aux enfants qui sont venus et à ceux qui ont participé à l’après-midi au Centre culturel Joseph-Kessel de se pencher davantage sur le thème de la citoyenneté.

3

4

5

Zoom 6

La Convention Internationale des droits de l’enfant 1989 : Adoption le 20 novembre à l’ONU de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Elle comporte 54 articles. Son préambule insiste sur la nécessité d’accorder une protection spéciale à l’enfant. 1990 : Premier sommet mondial pour l’enfance au siège de l’ONU (en présence de 71 chefs d’Etats et de Gouvernements et de 88 représentants d’autres pays). Une déclaration mondiale en faveur de la survie, de la protection et du développement de l’enfant y est adoptée. 1990 : Déclaration Mondiale sur l’Éducation pour tous à Jomtiem (Thaïlande) par 155 pays représentés. 1995 : Le Parlement Français décide de faire du 20 novembre la « Journée nationale de défense et de promotion des droits de l’Enfant ». 1999 : 10 ème anniversaire de la Convention Internationale relative aux droits de l’enfant. 2000 : la Journée nationale de défense des droits de l’enfant devient journée européenne puis journée internationale. 2003 : Le 12 juin est déclaré « Journée mondiale contre le travail des enfants » par l’ONU.

20

n° 48 DÉCEMBRE 2012

++ +

Plus de photos et vidéo www.ville-villepinte.fr

7


Histoire Hommage à nos soldats ! Après s’être intéressé aux soldats morts pendant la Première guerre mondiale vient le moment de rendre hommage aux militaires tués pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ce conflit est le premier à faire plus de victimes civiles que militaires. Ceci explique que les Juifs déportés ainsi que les otages fusillés ont également eu l’honneur de se voir accorder la mention « Mort pour la France ». Nos soldats face à l’envahisseur. Ils sont 17 inscrits sur le monument aux morts. Un seul était natif de Villepinte, Henry Magny. Les autres informations contenues dans les archives de la ville ne nous ont pas permis de tous les identifier. Ainsi, nous ne suivrons le destin que de neuf d’entre eux : Robert Bonjean, Jean Castelli, Edouard Robert Desmousseaux, Raymond Folliard, Henry Magny, Jean-Jacques Poitte, EdmondFrançois Torit et Maurice-Robert Truchon. A travers le destin tragique de ces hommes se dessine le déroulement de la guerre qui a opposé la France à l’Allemagne et à ses alliés. La France déclare la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939 suite à l’invasion de la Pologne. S’ensuit une période de huit mois pendant laquelle les soldats sont stationnés de part et d’autre de la frontière, le long de la ligne Maginot1, sans se battre. Edmond F. Torit est une victime de la « drôle de guerre », comme on dit à l’époque. Le 10 mai 1940, l’Allemagne envahit la Belgique puis la France en passant par les Ardennes, seule entrave à la ligne Maginot1. Raymond Folliard, Jean-Jacques Poitte et Edouard-Robert Desmousseaux tombent au combat pendant la « bataille de France ». Cette période marque la progression fulgurante des troupes allemandes sur le territoire français et s’achève par la signature de l’Armistice à Rothondes le 22 juin 1940. La plupart de ces hommes sont morts sur le front de l’est. Maurice-Robert Truchon meurt de maladie à Paris, le 27 juillet 1941, alors que l’Armistice a déjà été signée depuis un an.

Après la défaite, la reconquête ! La campagne d’Italie commence avec le débarquement allié sur l’île de Pantelleria et s’achève le 2 mai 1945 par la capitulation des forces allemandes. Le 16 mai 1944, Henry Magny est tué au combat lors de la bataille de Garigliano qui permit aux troupes du corps expéditionnaire français d’enfoncer la ligne Gustav, ligne de fortifications allemande, située au sud de Rome. Le 6 juin 1944, les forces alliées débarquent en Normandie. A leur côté, l’Armée Française de la Libération2 se lance à la reconquête de la France et de l’Europe occupées. Ainsi, Robert Bonjean laisse sa vie au nord-est des Pays-Bas, dernier bastion nazi à se rendre, en avril 1945. La bataille aura duré huit mois. Son compagnon, Jean Castelli, corse, décède au sanatorium de Villiers-sur-Marne, dans l’Aisne, probablement des suites d’une blessure. 1

Ligne de fortifications construite par les français le long de la frontière avec l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg et la Suisse au cours des années 1920 et 1930. 2

L’Armée Française de la libération qui résulte de la fusion entre l’Armée d’Afrique du Général Giraud et les Forces Françaises Libres du Général de Gaulle.

Les soldats morts pendant la Seconde Guerre Mondiale : BONJEAN Robert, né à Vannes le 25/11/1920, décédé à Drenthe (Pays-Bas) le 08/04/1945 et déclaré « Mort pour la France » le 23/04/1945 BONNET Georges CASTELLI Jean, né à Porto Vecchio (Corse) le 01/05/1916, décédé à Villiers-sur-Marne le 30/05/1945 et déclaré « Mort pour la France » le 30/05/1945 CHAMPAGNAC Klébert, décédé le 15/11/1944 et déclaré « Mort pour la France » le 16/11/1944 DANIEL Vincent DESMOUSSEAUX Edouard Robert, né à Paris le 13/02/1914, décédé à Rennes le 17/06/1940 DROULOT René Louis, né le 15/02/1912, décédé à Quistinic le 24/07/1944 (F.F.I tué au combat) FIEVEZ Antoine FILLIOL Yves FOLLIARD Raymond, né à Paris le 19/06/1906, décédé à Rouvroy-sur-Serre le 16/05/1940 (tué au combat) et déclaré « Mort pour la France » le 03/09/1942 GUERIN Jacques JEANNE Théodore, décédé le 02/08/1940 et déclaré « Mort pour la France » le16/11/1944 MAGNY Henry, né à Villepinte le 04/01/1910, décédé à San-Giorgio-a-Liri (Italie) le 16/05/1944 MARAIS Charles MARGOTIN Jean Léon, né à Gentilly le 26/11/1920, décédé (déporté militaire) POITTE Jean-Jacques, né à Paris le 23/01/1911, décédé à Rohbach le 15/06/1940 (tué au combat) et déclaré « Mort pour la France » le 03/09/1942 TORIT Edmond François, né à Paris le 25/02/1905, décédé à St Hubert le 01/01/1940 TRUCHON Maurice Robert, né à Paris le 20/07/1907, décédé à Saint Mandé le 27/07/1941 (maladie)

Après avoir suivi le destin de quelques uns de ces Villepintois qui ont fait don de leur vie pour la Nation, n’oublions pas les soldats morts en Indochine (1946-1954) et en Algérie (1954-1962). ANTOINE Maurice Alain, décédé à Miliana (Algérie) le 11/09/1960 et déclaré « Mort pour la France » le 05/11/1960 AUDAT Pierre-Georges, né à Villepinte le 16/11/1933, décédé à Batna (Algérie) le 01/11/1954 (tué au combat) TOUREILLES Yves, né en 1920, décédé le 24/08/1951 et déclaré « Mort pour la France » le 13/03/1952 VAN LUYTEN Julien Pierre, né à Paris le 23/09/1927, décédé à Trinh Xa (Indochine) le 21/05/1953 (noyade accidentelle) et déclaré « Mort pour la France » le 04/11/1953 VANNIER Michel Yves Toureilles (décédé en 1951) et Julien Pierre Van Luyten sont deux victimes villepintoises du conflit en Indochine. Nous avons peu d’informations sur eux et notamment sur la manière dont ils sont morts. Pierre Audat est le premier appelé villepintois tué au cours de la guerre d’Algérie. Il allait avoir 21 ans. C’est pour lui rendre hommage que la commune a donné son nom à une rue.

Informations récoltées sur les sites internet www.memorial-genweb.org, www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr et contenues dans les archives municipales. Toutefois, nous n’avons pu retrouver la trace de tous ces soldats, alors si vous avez des informations les concernant, n’hésitez pas à nous contacter !

n° 48 DÉCEMBRE 2012

21


Pratique Services municipaux l Hôtel de Ville et renseignements généraux : 01 41 52 53 00 l Centre Culturel Joseph-Kessel : 01 55 85 96 10 l Conservatoire à rayonnement communal : 01 55 85 96 20 l Centre municipal de prévention et de santé : 01 43 85 96 09 l Mission locale : 01 41 52 53 69 l Piscine municipale Agnès Béraudias : 01 43 85 37 86 l Politique de la ville : 01 41 52 53 40 l Service enfance/éducation : 01 41 52 53 32 l Service jeunesse : 01 41 52 53 10 l Service logement : 01 41 52 53 55 l Service des sports : 01 43 84 84 51 l Services techniques : 01 41 52 53 53

Permanences des élus Nelly ROLAND IRIBERRY

Maire et 1ère Vice-Présidente de Terres de France Hôtel de Ville sur rendez-vous

Pierre FAGUIER

Maire-adjoint en charge de l’action sociale, de solidarité et de la santé Sur rendez-vous

Marie-Thérèse HUBERT

Maire-adjointe en charge de l’enfance, de la petite enfance et des séjours Mardi de 15h30 à18h - Hôtel de Ville sur rendez-vous

Jeanne-Camille BROU

Maire-adjointe en charge du développement économique, de l’emploi et de la formation Jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h et vendredi de 10h à 12h

Jean-Marc NAUMOVIC

Maire-adjoint en charge de l’urbanisme, des travaux neufs, de la gestion et de la rénovation du patrimoine Mardi de 15h30 à 17h30 - Service urbanisme sur rendez-vous

Isabelle REYDANT

Maire-adjointe en charge des finances Sur rendez-vous

Arnaud KERAUDREN

Maire-adjoint en charge du sport, de la jeunesse et de la vie associative Lundi soir sur rendez-vous

Naïma BOUSSELIT

Permanences

Maire-adjointe en charge de la politique de la ville et rénovation urbaine

En mairie principale :

Maire-adjoint en charge de la culture et des fêtes

Pour prendre rendez-vous, contacter l’accueil de l’Hôtel de Ville au 01 41 52 53 00 l Avocats : mercredi 12 décembre, de 18h à 19 heures. l Point Info Energie : jeudi 13 décembre de 14h à 19 heures. Attention, aucune permanence des Impôts ne sera assurée en décembre 2012.

Au Point d’Accès au Droit :

Abdelkader ARRAHMANE Ouazzanya MALKI

Maire-adjointe en charge des relations internationales, de la coopération décentralisée et des jumelages

Jean-Luc TERREYRE

Maire-adjoint en charge du développement durable, des eaux, de la gestion des déchets, de la biodiversité urbaine et des espaces verts

Danièle ILLOUZ

Maire-adjointe en charge des affaires scolaires, des comités de quartiers et du personnel communal Le jeudi de 14h à 17h sur rendez-vous

Dominique ROBERT

Pour prendre rendez-vous, contacter directement l’accueil du Point d’Accès au Droit (13/15 Avenue Auguste Blanqui à Villepinte), au 01 48 61 86 30 l Notaires : mercredi 5 et 19 décembre de 14h à 16 heures. l Médiation familiale : lundi 10 décembre de 14h à 17 heures. l Permanence pour personnes en situation de handicap : mardi 4, 11 et 18 décembre de 13h30 à 17 heures. l Permanence CCAS : lundi 10 et 17 décembre de 9h à 12 heures. l SOS Victimes : les jeudis 6, 13, et 20 décembre de 9h à 12 heures. l ADIL : mercredi 19 décembre de 9h à 12 heures. l Confédération Nationale du Logement : vendredi 7 décembre de 9h à 12 heures.

Conseiller délégué à l’urbanisme opérationnel, aux cérémonies, aux anciens combattants, au devoir de mémoire, à la culture de paix Le 1er mercredi du mois de 9h à 12h - Hôtel de Ville Les 2ème, 3ème et 4ème mardis du mois de 9h à 12h Service urbanisme, sur rendez-vous

Numéros utiles

Conseiller délégué à la voirie, la propreté, aux transports, à la circulation et à l’assainissement

l Assistantes sociales : 01 43 83 03 63 l Centre anti-poisons : 01 40 05 48 48 l Commissariat de Police : 01 49 63 46 10 l Urgence Eaux : 0 811 900 400 l Urgence Gaz : 0 810 433 093 l Urgence Electricité : 0 810 333 093 l Hôpital R. Ballanger : 01 49 36 71 23 l Parc des Expositions : 01 48 63 30 30 l Police Secours : 17 l Pompiers ligne de ville : 18 ou 01 48 60 61 10 l RATP : 32 45 l Samu : 15 ou 01 48 31 15 15 l SNCF grandes lignes : 08 92 35 35 35 l Police Municipale : 0 800 093 420

22

n° 48 DÉCEMBRE 2012

Maire-adjoint en charge du commerce, de l’artisanat et des comités de quartiers Le vendredi de 14h30 à 18h sur rendez-vous

Jean PORTA

Claude CHIROUSE

Conseiller délégué à l’action sociale Sur rendez-vous

Marie-Claude POUCHIN

Conseillère déléguée au logement et aux retraités Mardi de 9h à 11h sur rendez-vous auprès du Secrétariat des Élus

Daniel PALCY

Prendre rendez-vous Kristina WEIDEMANN-ROUSSEAU auprès du Secrétariat Conseillère déléguée à la petite enfance des élus au 01 41 52 53 00

Résultats jeux Résultats du précédent numéro.

9

7

3

5

6

2

8

4

1

1

8

4

3

9

7

6

5

2

5

6

2

8

4

1

9

7

3

7

1

5

2

3

6

4

9

8

3

9

6

4

5

8

2

1

7

2

4

8

1

7

9

3

6

5

4

5

9

7

2

3

1

8

6

6

3

1

9

8

5

7

2

4

8

2

7

6

1

4

5

3

9


Pratique

Déchetterie Bld, Laurent et Danièle Casanova : 0 800 10 23 13 L’accès à la déchetterie est gratuit pour les Villepintois. Les usagers doivent présenter un justificatif de domicile. Horaires d’ouverture du 1er novembre au 30 avril l Lundi : 9-12h/15h-18h l Mardi : 9-14h l Mercredi : 9-12h/15-18h l Jeudi : 9-14h l Vendredi : 14-18h l Samedi : 10-18h l Dimanche : 10-14h

Pharmacie Tous les dimanches et jours fériés Pharmacie Dargent 21, avenue de la Gare Villepinte - 01 48 61 59 99

La déchetterie est fermée les jours fériés. Rappel : pour les encombrants, ramassage sur rendez-vous. Contactez le SEAPFA au 0 800 10 23 13.

peTiTes  AnnonCes

Etat-civil Naissances Marie-Lycia AROKIADASS - Gabrielle, Jackie EKOBO - Nina, Catherine MEYER DE SOUSA - Aliyah MANSOURI - Théo, Anil DURAN - Malak HANAFI Timéa GRILLOT - Eva AIFOUN - Ismaël REGADO LIMA

Mariages Léonie TESSARI et Jonathan CHAUMETTE Louisa GHRAB et Walid IBRAHIM Sarah DOUIDI et Emeric NAM HEE Mélissa SRHIRI et Fayçal ABDALLAOUI Sanhui TU et Jean-Pierre BRUNTERC’H Les dispositions de l’article 9 du Code Civil s’opposent à la divulgation de tout élément de vie privée d’une personne sans le consentement de celle-ci. Les données d’état civil ne peuvent être publiées que si les intéressés ont préalablement formulé leur accord par écrit.

Les petites annonces à paraître dans « Villepinte Citoyenne » sont gratuites et réservées uniquement aux particuliers domiciliés à Villepinte. La rédaction du magazine se réserve le droit de ne pas publier une petite annonce si elle n’est pas en accord avec la législation et décline toute responsabilité en cas d’offre ne correspondant pas aux attentes du lecteur. Votre annonce paraîtra selon l’espace disponible.

l Appartement au Parc de la Noue, type F5 de 71 m2. Entrée, salle à manger (16 m2), salon ou chambre l Voiture, Fiat Punto modèle Active, (10 m2), couloir, cuisine, WC, salle couleur grise, 1.9 l diesel, 4 chevaux, de bain, trois chambres (9 m2 cha3 portes, septembre 2003, 158 000 cune), balcon. Prix : 150 000 euros. km, pneus neufs, courroie neuve. Tél. : 06 15 68 19 80. Prix : 2 500 euros. Tél. : 06 58 15 72 42. l Deux robes longues noires, avec l Deux pneus neige avec jantes paillettes. Taille 38. Prix : 90 euros. pour type Renault 19. Etat neuf. Tél. : 01 43 84 44 20 (après 19 h). Prix : 100 euros. l Autoradio « Alpine » CD/MP3. Tél. : 01 43 84 44 20 (après 19 h). Valeur 150 euros. Prix : 85 euros. l Beau golfeur en résine, hauteur Tél. : 06 88 43 44 41. 1 mètre, idéal pour amateur. Prix : l Deux canapés en cuir (buffle) 60 euros. Tél. : 06 88 43 44 41. robuste, couleur design chocolat, l Fauteuil de bureau à roulettes. coutures blanches 3 places + Prix : 20 euros. Tél. : 06 32 85 25 74. 2 places. Prix : 500 euros ferme. l Appareil pour muscler cuisses Tél. : 06 15 28 50 50. et jambes. Prix : 15 euros. l Cuit-tout vapeur, marque Philips. Tél. : 01 48 61 17 55. Prix : 30 euros. Tél. : 01 43 83 31 36. l Support mural pour TV. Prix : l Canapé d’angle en cuir noir, 20 euros. Tél. : 06 32 85 25 74. 5 places. Prix : 230 euros. l Lot de décorations de Noël : Tél. : 01 43 85 14 56. guirlandes, sujets illuminés, tuyaux l Lit pliant bébé. Prix : 20 euros. lumineux… Prix : 50 euros le lot Bouée d’éveil Winnie. Prix : 10 euros. complet. Tél. : 06 07 70 07 44. Trottinette 3 roues enfant. Prix : l Mitigeur évier (Leroy-Merlin). 5 euros. Vêtements garçon 2 ans Prix : 60 euros. Tél. : 06 32 85 25 74. et vêtements filles 3/4 ans. Prix : l Carrelage blanc (0,33 x 0,33 m : 1 euro/pièce. Tél. : 01 71 82 88 10. 8,15 m2). Prix : 50 euros. l Chaudière Frisquet modèle 2013, Tél. : 06 32 85 25 74. achetée en septembre, neuve jal Deux fauteuils + un pouf, pleine mais installée. Hydromotrix Evolufleur. Etat neuf. Prix : 150 euros. tion 25 kw. Tirage naturel, gaz Tél. : 01 48 60 25 24 (en soirée). naturel. Garantie Frisquet. Valeur l Billard en chêne. Prix : 250 euros. neuve 3 000 euros. Prix : Tél. : 06 88 43 44 41. 2 000 euros. Tél. : 06 47 87 58 30.

venDs

serviCes l Assistante maternelle agréée sur Villepinte, quartier Vert-Galant à proximité de la gare, cherche un enfant à garder. De 0 à 3 ans. Tél. : 06 65 94 56 93. l Retraité cherche emploi pour conduire et aider les personnes handicapées sur Villepinte et région, ou pour apporter de l’aide à la maison (courses, ménage…). Tél. : 01 43 85 34 45. l Assistante maternelle agréée depuis 11 ans, au Parc de la Noue, recherche un bébé de 2 mois et demi ou 3 mois et un autre de 18 mois ou 2 ans à garder. Du lundi, mardi, (mercredi) ; jeudi et vendredi de 6h ou 7h à 16h ou 18h. Deux places libres actuellement. Tél. : 06 81 57 13 38. l Jeune femme aimant être en contact et à l’écoute des gens, propose ses services pour personnes âgées ou handicapées pour faire les courses, le ménage, les repas, la lecture… Accepte les Chèques Emploi Service. Tél. : 07 86 78 21 92. l Jeune femme sérieuse avec expérience cherche enfants à garder ou propose aide aux personnes âgées (courses, repas, RDV, toilette, ménage). Tél. : 06 13 51 59 53.

l Donne cours dans les matières suivantes : français, anglais. Tous niveaux jusqu’à la Terminale. Donne également cours d’informatique : Word, Excel, Powerpoint. Déplacement possible. Tarif : 20 euros/heure. Tél. : 06 61 85 43 67. l Femme expérimentée et diplômée donne cours de soutien français, anglais, allemand de la 6e à la 3e + CM2 pour préparation à la 6e + aide à l’organisation et à la structuration. Se déplace. Tél. : 01 43 84 60 74.

emploi l Entreprise recherche un chauffeur retraité pour du transport d’enfants (domicile/école), mi-temps/3 heures par jour. Recherche également secrétairecomptable expérimenté(e) (5 ans minimum. Tél. : 06 08 01 50 74. l Retrouvez les offres d’emploi de la mairie de Villepinte sur le site internet www.ville-villepinte.fr, rubrique « la mairie recrute » ou en scannant ce flashcode avec un smartphone.

Comment communiquer une petite annonce ? Si vous souhaitez publier une petite annonce dans «Villepinte citoyenne » du mois prochain, vous devez nous faire parvenir votre texte avant le 15 de chaque mois, en donnant les termes de votre annonce, vos coordonnées et votre numéro de téléphone. Vous pouvez communiquer les textes : SUJET DE L’ANNONCE l par courrier à l’adresse suivante : Mairie de Villepinte Service communication - Place de l’Hôtel-de-Ville - 93420 VILLEPINTE NOM

PRÉNOM

ADRESSE TÉLÉPHONE ADRESSE MAIL l par téléphone au 01 41 52 53 01 l par mail à l’adresse suivante : scommunication@ville-villepinte.fr

n° 48 DÉCEMBRE 2012

23


Tribunes

EXPRESSION DES GROUPES POLITIQUES

Groupe de la gauche citoyenne, communiste et écologique : Nelly Roland Iriberry, Pierre Faguier, Marie-Thérèse Hubert, Isabelle Reydant, Naima Bousselit, Arnaud Keraudren, Jean-Luc Terreyre, Jean Porta, Marie-Claude Pouchin, Daniel Palcy, Dominique Robert, Pierre Jean-Baptiste, Lahcen Essaid, Sabine Boury, Céline Massengo, Brigitte Arri et André Lesourd. Transports : le dézonage, pour aujourd'hui ou pour demain ? Annoncé depuis 2010 par le président du Conseil régional, il semble que les Franciliens devront encore attendre pour que le « Pass Navigo » unique passe de la promesse à la réalité. Les usagers et les salariés des banlieues risquent donc de continuer à subir la double peine qui veut que, plus on habite loin de la capitale, moins le réseau de transports est performant – la galère du RER B, entre autres – et plus le tarif du Pass Navigo est élevé. Les raisons de ce retard : le refus du gouvernement d’adopter un amendement présenté par les députés Front de Gauche, visant à l’harmonisation du versement transport à un taux unique au niveau de la Région, ou du moins, de la zone dense. Cet amendement aurait permis d’engranger des recettes à hauteur de plus de 700 millions par an. Argument avancé : il faut préserver la compétitivité des entreprises. Les usagers apprécieraient de tels scrupules lorsque l’on touche à leur pouvoir d’achat. Le report de la fiscalité des entreprises vers les ménages est une tendance que la gauche doit inverser. Permettre à l’ensemble des Franciliens de se déplacer dans les mêmes conditions tarifaires avec des moyens de transports de qualité, renforçant ainsi l’égal accès de tous à la culture, à la formation, aux loisirs, au travail, et ce, alors même qu’aujourd’hui trop de nos concitoyens se trouvent éloignés des centres urbains par la flambée de l’immobilier est une mesure de justice sociale et d’égalité. Parce que la question des transports est essentielle, la Municipalité, dans le cadre de Communauté d’agglomération Terres de France, s’est fortement mobilisée auprès du Syndicat des Transports d’Ile-de-France pour obtenir des améliorations notables dont nous nous félicitons : ainsi, l’offre concernant les lignes 15 et 39 a été étendues, de même que le dispositif Filéo, anciennement Allobus, permettant un accès en horaire décalé à l’aéroport, profite depuis octobre aux Villepintois et aux Sevranais. En cette fin d’année morose, il est utile de souligner les résultats concrets de l’engagement politique. Ensemble, nous devons rester mobilisés et rassemblés pour exiger des transports de qualité pour Villepinte.

Tribune du Groupe des élus Socialistes et radicaux de Villepinte, rédigée par Danièle Illouz, avec Jeanne-Camille Brou, Gonzalo Chacon, Lydia Suzan-Cyprien, Trieu-Vinh Van, Mélissa Youssouf, Karima Malki La critique peut être utile, voire nécessaire si elle est constructive, mais celle exercée par l'opposition à l'encontre des actions de la Municipalité relève davantage d'une droite avide de revanche que porteuse de projets. Pendant ce temps, la majorité municipale poursuit la réalisation de son programme, et les Villepintois peuvent en apprécier concrètement les fruits : mise en place des conseils de quartiers, poursuite du programme de rénovation de la Fontaine Mallet, adoption du Plan Local d'Urbanisme, équipements en Tableaux Numériques de toutes nos écoles primaires, et, celle dont nous sommes le plus fiers, l'inauguration de la première crèche à Villepinte. La Municipalité, sous l'impulsion de son adjoint en charge des affaires scolaires lance, dès janvier 2013, sa première phase pour la mise en œuvre d'un projet de réussite éducative (P.R.E.) dont l'objectif essentiel est la lutte contre l'échec scolaire et rendre effective l'égalité des chances pour les enfants et les adolescents de nos quartiers. Les socialistes, partenaires de la majorité, œuvrent pour faire avancer ces projets, et contribuent ainsi à faire reculer l'injustice. Ils souhaitent, dès à présent, de très bonnes fêtes de fin d'année à tous les Villepintois.

24

n° 46 OCTOBRE 2012

Tribune d’Europe Ecologie Les Verts, rédigée par Claude Chirouse, avec Kristina Weidemann-Rousseau Le Pass Navigo au tarif unique le 1er janvier Le 1er janvier 2013, les zones 1 à 5 seront supprimées. Le tarif de la zone 1-2 s’appliquera partout en Ile-de-France. Une promesse tenue par les élus Europe Ecologie - Les Verts (EELV) d’Ilede-France La gauche et les écologistes ont décidé la mise en place du Pass NAVIGO à tarif unique en créant une zone unique au prix de la zone 1 - 2. Ce Pass change notre usage des transports en commun pour plus de justice, de liberté et de simplicité ; dans le but de la construction d’une région plus solidaire, un seul et même tarif sera appliqué pour tous les habitants d’Ile-de-France. A compter du 1er janvier 2013, grâce au Pass unique, les portes de l’Ilede-France s’ouvriront à tous les Franciliens, tous les jours de la semaine. Voyager en toute simplicité. Dès 2014, en plus du Pass Navigo à zone unique, un forfait de proximité sera proposé pour les déplacements ponctuels et courts sous la forme de porte monnaie électronique. L’utilisateur pourra créditer son titre avec « des unités transport » en fonction de la juste distance parcourue. La priorité des élus écologistes d’Ile-de-France avant tout est d’augmenter l’offre de transport et d’améliorer le quotidien des voyageurs : nouvelles rames de RER, prolongement des métros et tramways, nouvelles lignes de bus sur voie dédiée, pistes cyclables, autopartage, navettes fluviales… autant de solutions pour mieux se déplacer en Ile-de-France. Dans l’attente et puisque nous sommes à la veille de la nouvelle année, EELV souhaite à l’ensemble des concitoyens de Villepinte de très joyeuses fêtes de fin d’année.

Expression libre du groupe « Villepinte à cœur », rédigée par Daniel Laurent Ces Conseils de quartier qui n’en finissent pas de mourir … Ils viennent d’être renouvelés et pour autant il n’y a que très peu de monde. La bonne volonté de quelques-uns ne suffit pas à redonner du souffle à ces artificielles réunions de démocratie participative et locale de façade. Pour masquer le désintérêt croissant des Conseillers de quartier, les tables et les chaises ne sont installées qu’en fonction des Conseillers, présents. 4 sur 5 sont absents. Les élus de la majorité sont aussi peu nombreux ! C’est surtout grâce à la présence de l’administration municipale que la « scène » fait moins vide. Mais qui espère-t-on tromper par ces « effets spéciaux » ? Le public Villepintois, peu nombreux également, une trentaine de personnes, au mieux, vient aux réunions mais ne pourra quasiment pas s’exprimer, bâillonné qu’il est par un ordre du jour imposé. Le sujet de début de séance est le même d’un quartier à l’autre, ce qui révèle bien la solution de facilité choisie par la majorité municipale et l’absence totale de la prise en compte des attentes du public qui préférerait que l’on consacre du temps aux questions spécifiques de l’endroit où il vit, différentes par nature d’un quartier à l’autre. Un exemple, la longue présentation du changement de gestion du chauffage urbain en début de séance. Sujet qui n’intéresse que quelques utilisateurs, mais nullement la quasi-totalité des Villepintois qui n’y ont pas accès. Pour faire bon poids et occuper le temps de parole, d’autres sujets sont arbitrairement imposés, comme les jardins familiaux, partagés (les jardins sont moins partagés que les avis des Villepintois) ou pédagogiques. C’est au mieux, au bout d’une à deux heures que les Villepintois peuvent s’exprimer. Beaucoup sont déjà partis, car ils travaillent le lendemain. Les conseillers de quartier eux-mêmes ont peu de temps pour présenter les travaux qu’ils ont pu réaliser. Ils méritent mieux. Ces Conseils de quartier devraient commencer à l’heure, 19h30 précises, et ne pas durer plus de 3 heures, comme c’est le cas. L’équipe municipale en place n’a pas tiré les leçons des échecs des réunions précédentes et on bute toujours sur les effets tant qu’on n’en a pas réglé les causes et quand on ne prend pas le temps de bien faire les choses, elles se défont, écrivions-nous il y a un an passé déjà !

Les tribunes des groupes sont garanties par la loi (conformément à l’article L.2121-271-1) du code général des collectivités territoriales. Les textes remis ne font l’objet d’aucun ajout ou commentaire. Les propos tenus n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs, et non celle de la collectivité.


"

Téléthon à Villepinte Retrouvez le programme sur www.ville-villepinte.fr

Journée nationale aux « morts pour la France » en Algérie en Tunisie et au Maroc 10h15 Rassemblement place de la Mairie

MERCREDI 5 DÉCEMBRE

Café du citoyen De 14h à 17h Centre social André-Malraux

RÉUNION PUBLIQUE Projet d’équipement jeunesse 18h30 Ecole maternelle Saint-Exupéry

MARDI 4 DÉCEMBRE

CONCERT Festival Africolor 16h - Tarif unique : 10 € Espaces V Roger-Lefort

DIMANCHE 2 DÉCEMBRE

Marché de Noël A partir de 10h Gare du Vert-Galant

SAMEDI 1ER ET DIMANCHE 2 DÉCEMBRE

Rencontres musicales avec les élèves du Conservatoire 18h30 Conservatoire

Heure du conte de Noël Dès 6 ans - 10h30 Sur inscription Médiathèque

MERCREDI 12 DÉCEMBRE

EXPOSITION « Des Villes et des hommes » De 10h à 18h Galerie d’exposition

DU MARDI 11 AU SAMEDI 22 DÉCEMBRE

Inscriptions aux maisons illuminées sur www.ville-villepinte.fr

JUSQU’AU 10 DÉCEMBRE

Remise des chèques aux bacheliers 10h Espaces V Roger-Lefort

ADULTE Atelier Multimédia Premiers pas en informatique - 10h à 12h Médiathèque

JEUNESSE Atelier Multimédia Dès 8 ans - De 11h à 12h Médiathèque

SAMEDI 8 DÉCEMBRE

Ciné-concerts 20h30 - De 5 à 105 ans ! Ferme Godier

DU VENDREDI 7 AU DIMANCHE 9 DÉC.

ADULTE Atelier Multimédia Retouches d’images - 10h à 12h Médiathèque

CONCERT Maloya Le groupe réunionnais joue avec les élèves du Conservatoire - 15h30 Galerie d’exposition

VENDREDI 14 DÉCEMBRE

Soirée musicale de Noël 18h30 Conservatoire

Heure du conte - « Les contes de la hotte » De 3 à 6 ans - 15h - Sur inscription Médiathèque

Heure du conte - « Pas de loup » De 0 à 3 ans - 10h30 - Sur inscription Médiathèque

Conseil municipal 20h Espaces V Roger-Lefort - Salle Jacques-Brel

MERCREDI 19 DÉCEMBRE

Audition avec la classe de théâtre 17h Conservatoire

LUNDI 17 DÉCEMBRE

CONFÉRENCE autour de l'exposition « Des Villes et Des Hommes » 18h Galerie d’exposition

« Ca m’dit de lire » Dès 8 ans - 11h Médiathèque

ADULTE Atelier Multimédia Naviguer sur le web - 10h à 12h Médiathèque

SAMEDI 15 DÉCEMBRE

Bourse aux jouets Dépôt de 10h à 12h et 14h à 18h Centre social André-Malraux

JEUNESSE Atelier Multimédia Dès 8 ans - De 11h à 12h Médiathèque

JEUDI 13 ET VENDREDI 14 DÉCEMBRE

JEUDI 6 DÉCEMBRE

SAMEDI 1ER DÉCEMBRE

Si aucun tarif n’est précisé, cela signifie que la manifestation est gratuite et ouverte à tous.

BON À SAVOIR

JEUNESSE Atelier Multimédia Création de flipbook Dès 8 ans De 10h30 à 12h Médiathèque

DU MERCREDI 26 AU VENDREDI 28 DÉCEMBRE

Rencontres musicales avec les élèves du Conservatoire 18h30 Conservatoire

VENDREDI 21 DÉCEMBRE

Audition avec la classe de chant 18h30 Conservatoire

JEUDI 20 DÉCEMBRE

ADULTE Atelier Multimédia Ressources numériques De 10h à 12h Médiathèque

a

2 1 0 2   . C É a D d n e g

La liste des manifestations n’est pas exhaustive, n’hésitez pas à consulter le site Internet de la ville : www.ville-villepinte.fr pour plus de renseignements.

n° 46 OCTOBRE 2012

25


Clic

Loisirs

L’actualité sur le site

Testés pour vous à la médiathèque

www.ville-villepinte.fr

Ce mois-ci, sur le site Internet www.villevillepinte.fr, vous pourrez faire le plein de nouveautés : de l’actualité permanente au travers de vidéos, photos, articles et création de nouvelles rubriques. Tous à vos clics !

+

La journée des droits de l’enfant en vidéo.

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant qui s’est tenue le 20 novembre, plusieurs manifestations ont été organisées à Villepinte : exposition de photo, spectacles, film sur les bébés du monde, contes, chant, théâtre… Revivez ces moments en vidéo sur le site de la ville !

+

Exposition au Centre culturel Joseph-Kessel.

Du 11 au 22 décembre 2012, l’exposition « Des villes et des hommes », exposant les œuvres des ateliers d’arts plastiques de la MJC Caussimon de Tremblayen-France, est à voir au Centre culturel Joseph-Kessel. Vous pourrez aussi admirer les œuvres qui donneront lieu à un diaporama sur le site internet.

+

Le concours des maisons illuminées est lancé !

Comme chaque année, la Municipalité organise le concours des maisons illuminées. Pour vous inscrire, vous pouvez remplir, jusqu’au 10 décembre, le formulaire en ligne sur le site internet. Le jury viendra admirer vos œuvres lumineuses au cours de la semaine du 17 décembre. Alors mettez-nous en plein les yeux !

Chaque mois, vous retrouverez les actualités à venir en page d’accueil, les retours en photos sur les événements passés ainsi que de nombreux diaporamas photos et vidéos sur www.ville-villepinte.fr.

Livres - Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka - Phébus, 2012. En 1919, des Japonaises quittent leur pays afin de rejoindre, aux Etats-Unis, des compatriotes auxquels elles ont été promises. Bercées d’illusions, elles vont endurer de cuisantes déceptions face à des maris brutaux, la xénophobie, un travail harassant, la barrière de la langue. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, suspectées par le pouvoir, elles sont enfermées avec leurs familles dans des camps de concentration. A la façon d’un chœur antique, Julie Otsuka nous fait partager l’incroyable destin de ces femmes. Son écriture forte et poétique donne chair à ces voix multiples. Un très beau texte sur un pan méconnu de l’histoire du XXe siècle à découvrir absolument ! - Prix Fémina étranger 2012 Christelle Merlin, bibliothécaire Jeunesse - Le slip de bain : ou Les pires vacances de ma vie de Charlotte Moundlic et Olivier Tallec - Père Castor-Flammarion, 2011. Pour la première fois, Michel, 7 ans, part en vacances sans ses parents et son frère. Il se retrouve pour une semaine, avec ses trois cousins, dans la maison de campagne de leurs grands-parents. Mais son grand-père a décidé de l’entraîner à sauter du grand plongeoir... Un roman illustré drôle et sympathique. Pour les jeunes lecteurs qui ont envie de sourire et se détendre en lisant. Emma, bibliothécaire DVD jeunesse - Fantastic Mr Fox réalisé par Wes Anderson Mr. Fox est le plus rusé des voleurs de poules. A la naissance de son fils, son épouse lui demande d’arrêter ce métier trop dangereux. Il devient alors journaliste mais s’ennuie terriblement. Douze ans plus tard, lorsque la famille Fox déménage au pied d’un arbre surplombant les fermes de trois éleveurs aussi prospères que méchants, la tentation devient trop forte et Mr. Fox reprend ses anciennes activités. Il va alors entraîner tous les animaux de la forêt dans une guerre acharnée contre les fermiers. Wes Anderson signe avec ce film une adaptation drôle et pétillante du roman de Roald Dahl, « Fantastique Maître Renard ». L’animation traditionnelle (plus de 500 marionnettes ont été fabriquées pour le film!) apporte magie et poésie à cette fable « so british ». Emmanuelle, bibliothécaire. Retrouvez la sélection complète du Ça m’dit de lire, le club des lecteurs jeunesse sur le site de la médiathèque : http://mediatheque.centreculturel-villepinte.fr

Jeux : sudoku Remplissez les cases avec des chiffres allant de 1 à 9 en veillant à ce qu’un même chiffre ne figure qu’une seule fois par colonne, par ligne et une seule fois par carré de neuf cases.

2 6

1

5 2

8 9

7

8

4 6

7

1

1 5

6

26

n° 46 OCTOBRE 2012

2

8

3

2

4 7

5 3

5

8

9 Retrouvez les résultats dans le prochain numéro.

6

1

6 3

8

6



Villepinte Citoyenne - N°48 - Décembre 2012