Page 1

OliveOlivier Vit et travaille Ă Nantes www.oliveolivier.com contact@oliveolivier.com 06 82 45 28 79

8 avenue des Coucous 44300 NANTES


Mes recherches plastiques se nourrissent de différentes disciplines (art, philosophie, jeux de langage, etc.). Empruntant différents répertoires formels, il s’agit à chaque fois pour moi de questionner la notion de « traces » dans son acception large du terme ; celles-ci peuvent être prégnantes ou ténues, voire à la limite de la perception. Mais elles s'inscrivent toutes dans un rapport constant avec le texte : mon travail emprunte, cite, se réfère à...


Peau de Pergame (icône), 2014. Parchemin monté sur châssis / 20 x 20 x 2 cm.

Ceci est un monochrome littéraire


Je m'en tamponne le coquillard, 2014. Porte papier WC mural et encre sur papier toilette recyclĂŠ / 14 x 14 x 15 cm.

Sculpture jetable


Quand on touche le vide, on heurte le plein, 2014. D'après un propos de J.P. Bertrand. Gaufrage sur papier / 29,7 x 21 cm.

CQFD


Ego (Echo), 2013. Gravure sur plaque en laiton poli miroir / 20 x 30 cm.

« Tous les arts sont comme des miroirs où l'homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même qu'il ignorait. » Alain


Less is more, 2013. Projecteur, diapositives et machine à fumée / Dimensions variables.

Œuvre minimale qui permet de faire apparaître dans l'air, fugacement, un aphorisme lapidaire : « Less is more ».


Unique Trait de Pinceau (一画), 2013. Encre de chine sur contreplaqué collé sur toile / 40 x 120 cm.

Maints essais pour écrire en un seul coup de pinceau l’expression « Unique Trait de Pinceau » empruntée à Shitao. Reste mon « buvard ».


Ceci est un palimpseste, 2013. Vue de l'exposition Palimpseste/trace(s), Atelier Alain le Bras, Nantes, septembre 2013. Colle permanente et poussière sur sol en béton / 320 x 210 cm.

C'est le spectateur qui permet d'activer cette trace in situ : ses empreintes de pas servant de révélateur.


Décrocher la lune, 2012-2013. Avec la participation de Vincent Leone. Tissu noir monté sur châssis, empreinte solaire et sphère en polystyrène peinte / 196 x 116 x 75 cm.

Par auto-dérision, l'expression est prise au pied de la lettre : la lune est vraiment décrochée, elle est tombée par terre.


Jean-Christophe, 2012-2013. Vue de l'exposition Palimpseste/trace(s), Atelier Alain le Bras, Nantes, septembre 2013. Sable de marbre blanc, ginkgo biloba et colle permanente sur mur / 200 x 130 x 210 cm.

Travail sur les questions de l'absence et de la mémoire, Jean-Christophe est une représentation symbolique possible d'une présence invisible.


Giacometti, 2012. Graphite et encre d'effaceur brûlés sur toile / Triptyque (3 panneaux de 81 x 116 cm chacun).

Écrire plastiquement, sur le fil du rasoir, sur l'œuvre de Giacometti en se focalisant sur ses gravures (traces en « creux »).


Mon emploi du temps, 2012. Pupitre de chef d'orchestre, agenda et marqueur noir sur papier colorĂŠ / 200 x 75 x 75 cm.


No comment


Je veux percer, 2011-2012. Planches de pin ajourées, tréteaux / 73 x 144,5 x 80 cm.

Tableau-piège, en négatif, de mon bureau


Dieu est mort, 2011-2012. Peinture ardoise, colle permanente, poussière, ouvrages de philosophie sur banc, meuble, vase et vigne vierge / 242 x 244 x 68 cm. Installation in situ, maison particulière, Narbonne.

Dans ce « Work in progress », c'est la poussière se déposant naturellement sur la partie encollée du mur qui fait apparaître Le Penseur.


portfolio OliveOlivier  

contemporary art

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you