Issuu on Google+

DOCUMENT DE CAPITALISATION

exposition itinérante 16 juin – 23 décembre 2009


« ACTEURS D’URGENCE » EN BELGIQUE Le 16 juin 2009, la section belge de Médecins Sans Frontières lançait en Belgique « Acteurs d’urgence », une exposition itinérante et interactive, qui propose au public de se mettre dans la peau d’un Médecin Sans Frontières intervenant dans une zone de guerre. L’exposition était basée sur le concept “Acteurs d’urgence” créé par MSFFrance en 2001 En Belgique, ce type d’exposition itinérante sur le travail de MSF répondait à trois objectifs: - Une action de « branding MSF », alors que les précédentes campagnes MSF portaient davantage sur une problématique/thématique (malnutrition, femmes, etc.) que sur MSF. Avec pour conséquence que, selon une enquête de perception, les personnes interrogées se souvenaient des précédentes campagnes, mais ne se souvenaient plus que c’était MSF qui les avait lancées - Une action régionale, alors que les précédentes actions de sensibilisation de MSF ont été organisées principalement à Bruxelles, avec un ancrage régional très limité. - Une action de sensibilisation/de visibilité pour soutenir la récolte de ressources (financières et humaines). Le camion « Acteurs d’urgence » allait nous permettre : - de décliner nos actions de sensibilisation au niveau régional, et donc d’être proche des gens partout en Belgique - de réaffirmer auprès du public en Belgique notre marque de fabrique et de faire du branding MSF, en mettant en avant notre activité médicale. Par ailleurs, la préparation de cette exposition a lieu à un moment où l’action humanitaire de MSF est mise à mal sur le terrain, et où le public en Belgique a entendu parler, dans les médias, de deux kidnappings en un mois (au Darfour en mars et en Somalie en avril). Le risque est que la perception de MSF en Belgique soit celle d’une organisation humanitaire « victime », qui ne parvient plus à travailler. Il fallait imposer l’idée que nous restons des acteurs d’urgence, capables de sauver des vies et de faire la différence malgré tout... C’est sur le détermination à sauver des vies que se décline le message.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


MESSAGE DE L’EXPOSITION Rien n’empêchera la détermination de MSF à sauver des vies, et à être là où la souffrance se trouve. Cette volonté d’agir est plus forte que tous les obstacles que nous rencontrons. Proposer au public en Belgique de se mettre dans la peau d’un Médecin Sans Frontières pendant quelques minutes et d’agir dans une zone de conflits, en prenant en charge un afflux de blessés lourds et de personnes déplacées par de violents combats. L’objectif est de faire partager au public la réalité de l’urgence humanitaire en contexte de conflits. Le public est mis en situation et découvre les grands axes de notre intervention médicale, ses difficultés mais aussi les motivations qui nous poussent à agir et qui sont liés aux besoins énormes des populations.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


PRODUCTION L’exposition L’exposition met l’accent sur le travail des équipes de Médecins Sans Frontières dans les zones de crise et sur la prise en charge des populations (blessés de guerre et personnes déplacées) malgré les nombreux défis. Le camion & la scénographie Partenaires : Nicolas Beaudouin & Alain Fredaigue (MSF-France) Objectif : proposer aux publics en Belgique de se mettre dans la peau d’un médecin intervenant dans une zone de guerre et devant prendre en charge un afflux de blessés et de personnes déplacées par de violents combats. Le parcours commence par le passage d’une « frontière » symbolisant le départ en mission, avant de pénétrer dans une zone de guerre reconstituée à l’extérieur du camion.

La scénographie (mise en scène, lumières, matériel et objets utilisés dans nos missions), découpée en différents espaces, plonge le visiteur notamment dans une antenne d’urgence et une unité de chirurgie reconstituées au plus proche de la réalité du terrain.

La scénographie est divisée en quatre parties : 1. Une zone de guerre/de destruction reconstituée (extérieur) grâce à laquelle le visiteur prend connaissance du contexte et de la tâche du médecin sans frontières. msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


2. Une antenne d’urgence incluant un espace de triage et de consultations 3. Une salle d’opération – reconstituée dans une tente gonflable 4. Un espace de conférence de presse

La bande audio Partenaires : Stéphane Grégoire & Bertrand Le Roy (freelance) Un guide-audio réalisé à partir d’histoires vécues par des volontaires MSF est remis aux visiteurs dans un guérite représentant un « check point ». La version francophone a été réalisée sur base de « vrais » témoignages de Médecins Sans Frontières (interviews radio/télévision, matériel interne,…). Elle guide le visiteur dans le parcours de l’exposition et le met dans la peau d’un médecin devant prendre un afflux de blessés dans une structure de santé – débordée – et mise en place dans une école désaffectée. Tout comme un médecin sans frontières, le visiteur va devoir agir vite et faire les bons choix pour prendre en charge une population blessée, exténuée et sous le choc. La structure médicale mise en place par MSF dans une école désaffectée est saturée ; les équipes sont débordées mais de nombreuses vies sont néanmoins sauvées. A la fin du parcours, le visiteur aura bien été un acteur d’urgence, animé de cette volonté d’agir. Ecoutez ici.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Le passeport Un passeport MSF (inspiré par la « carte de mission » que chaque MSF reçoit lors de son départ sur le terrain) est remis au visiteur avant de débuter le parcours. En fin de visite, il pourra être "validé" par un volontaire MSF et attestera du passage dans le camion MSF du visiteur qui aura lui aussi été un acteur d’urgence pendant quelques minutes. Objectifs du passeport : - outil de promotion, il permet aux étudiants (engagés à cette fin) MSF de motiver les passants à entrer dans le camion grâce à une phrase d’appel : « Nous avons besoin de vous sur le terrain. Voici votre passeport pour partir en mission avec MSF. » Le passeport contient un petit sticker « Pas d’armes » détachable, et permet au visiteur d’inscrire son nom-prénom et d’y coller sa photo. - quitter l’exposition avec un objet MSF, reprenant le numéro de compte et les infos pour postuler comme expatrié

(extérieur du passeport)

(intérieur du passeport)

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Le jeu interactif Partenaire : Tempora Objectif du jeu interactif : élargir les connaissances du public sur les activités de Médecins Sans Frontières et de se rendre compte de leur ampleur (chiffrée). 8 questions sont posées au visiteur sur une borne interactive située en fin de parcours de l’exposition. Il y trois « quiz » avec chaque fois des questions différents, ce qui permet que le joueur suivant reçoit d’autres questions.

Silhouette MSF – Photos Illustration : Gérard Lemaire (alias Glem), illustrateur belge de bandes dessinées Objectif : proposer aux visiteurs de se faire photographier derrière une silhouette MSF, et de venir télécharger leur photo sur le mini site de la campagne, afin de générer du trafic. Une fois téléchargée et imprimée, la photo peut être collée dans le passeport.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


L’exposition photo-Magnum Autour du camion, une rétrospective photographique de trente clichés grand format (1m x 1m) est exposée en plein air. Elle retrace près de 40 années de crises humaines (Cambodge, Liban, Somalie, Afghanistan, Kosovo, Rwanda, Salvador, Darfour, Tsunami, etc.) à travers le regard des plus grands reporters-photographes (Depardon, Vink, Steele-Perkins, Zizola) de l’agence Magnum. Objectif : attirer le public autour du camion et l’inciter ensuite à y entrer avec les passeports.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Parcours complet pour le visiteur 1. Le visiteur (qui peut être en train de regarder l’exposition de photos Magnum) est invité à entrer dans le camion par des étudiants (promoboys/girls) portant de t-shirt « Pas d’armes » en lui tendant le passeport et en soulignant le fait que MSF a besoin de lui pour prendre en charge des blessés dans une zone de guerre. 2. Le visiteur se présente à une guérite, symbolisant un check point, où il reçoit de la part d’un expatrié MSF un rapide briefing et un audio-guide. 3. Il met le casque sur la tête qui va le guider lors de l’exposition. La première partie se passe dans une zone de guerre reconstituée, à l’extérieur du camion 4. L’audio-guide lui indique quand il peut entrer dans le camion. La visite se poursuit d’abord dans une antenne d’urgence reconstituée, puis dans une salle d’opération sous tente (gonflable) et ensuite dans un espace de conférence de presse. 5. La visite dure une petite dizaine de minutes. 6. En fin d’exposition, le visiteur remet l’audio-guide à un second expatrié MSF qui va le « debriefer » sur sa visite, et lui faire part de sa propre expérience de terrain. 7. Le visiteur peut jouer au jeu interactif pour élargir ses connaissances sur MSF (lire ci-dessous). 8. Le volontaire MSF va « valider » son passeport MSF avec un cachet « Acteurs d’urgence » et en inscrivant le nom de la personne, ainsi que la date et le lieu où celle-ci aura bien été un « acteur d’urgence ». 9. Le visiteur est invité à se faire photographier derrière une silhouette MSF. Sur son passeport, l’adresse du mini site MSF où il peut télécharger sa photo est indiquée. Il pourra l’imprimer et la coller dans son passeport. 10. Possibilité à ce moment-là de lui proposer de rester en contact avec MSF (en lui proposant de s’inscrire à notre newsletter électronique) ou de soutenir MSF financièrement (soit par la présence d’un F2F, soit en recevant le mailing de récolte de fonds). Il est également invité à acheter un t-shirt MSF et reçoit des brochures d’information supplémentaires, notamment pour les sensibiliser à partir avec MSF sur le terrain.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


PROMOTION - VISIBILITE La charte graphique/le logo Partenaire : Tempora

Sticker « Pas d’armes » Le logo « Pas d’armes » - que l’on retrouve à l’entrée des structures de santé et sur les véhicules MSF - est le symbole de cette exposition. Il évoque l’espace humanitaire que MSF peut préserver dans des contextes de guerre. Plus symboliquement, ce sticker évoque la détermination de MSF à passer les frontières, à soigner les populations en danger et à sauver des vies, partout où les besoins sont les plus aigus, y compris dans des contextes de violence et d’insécurité. Ce sticker a l’exposition : • • • • • • •

été utilisé comme visuel principal des outils de promotion de Mini site www.acteursdurgence.be Action guérilla Cartes Boomerang Partenariat commercial avec le quotidien « Metro » T-shirt Newsletter Promotion in situ

Minisite www.acteursdurgence.be Partenaire: TheLittleBigCompany (Jacques Letesson) Objectifs:  Attirer des visiteurs pour l’expo/site via un trailer (qui sert de bande d’annonce à l’exposition)  Révéler le teasing de l’action guérilla (lire ci-dessous)  Possibilité de télécharger la photo  Informations pratiques sur l’expo, y compris pour les visites des écoles  Générer du trafic sur le site www.msf.be

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Action guérilla Avant l’arrivée du camion dans les principales villes belges, des milliers de stickers (repositionnables) “Pas d’armes” ont été collés dans les endroits publics autour du camion. Sur le sticker, pas de logos MSF, mais l’adresse du mini site de la campagne (www.acteursdurgence.be) Objectif : attirer l’attention des médias et du public grâce à ce « teaser ». Le teasing devait être révélé soit en se rendant sur le site, soit par voie de médias. Cartes boomerang La volonté était de trouver une manière de suivre l’exposition à travers la Belgique. Un deal a été conclu avec Boomerang1 pour être présent avec des cartes une semaine avant et pendant l’expo. L’idée : faire des cartes stickers et permettre ainsi au public de devenir acteur de la campagne en utilisant l’autocollant qui renvoie à www.acteursdurgence.be. Au total, 400.000 cartes "Pas d'armes" étaient disponible via le réseau Boomerang en Belgique entre le 15 juin et fin décembre 2009. Objectif : suivre l’expo durant 6 mois avec la dimension interactive des cartes sticker.

(front horizontal)

(back vertical)

1

Chaque année, 53 millions de cartes postales Boomerang sont imprimées et distribuées gratuitement via 1.900 displays dans près de 40 villes en Belgique et dans des environnements aussi divers que l’horeca, les cinémas, les centres culturels, etc. Une campagne Boomerang permet de générer, en seulement 2 semaines, plus de 12 millions de contacts.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Partenariat commercial avec le quotidien gratuit national « Metro » Deux jours avant le lancement de l’exposition : teaser avec le visuel « Pas d’armes » renvoie au minisite www.acteursdurgence.be. Le lendemain du lancement (et de la conférence de presse) : publication d’une annonce pleine page réalisée à partir d’une photo de terrain où le sticker « Pas d’armes » collé à l’arrière du véhicule MSF est mis en évidence. Le body copy faisant le lien entre l’autocollant, les difficultés rencontrées par MSF sur le terrain et sa détermination malgré tout de continuer à agir. Le quotidien Metro est tiré à quelque 280.000 milliers d’exemplaires (> 800.000 lecteurs) et est distribué gratuitement dans les gares et les stations de Metro. Il est donc très lu par les navetteurs provenant des différentes régions du pays. Cette cible rencontre celle qui aura l’occasion de visiter le camion dans les différentes régions. T-Shirts Des t-shirts blancs et gris ont été imprimés avec les logos « Pas d’armes » sur l’avant et « Acteurs d’urgence » sur les côtés. Ils sont vendu (10 euro/pièce) à la sortie de l’exposition. Ils ont également été portés par les équipes autour du camion pour augmenter la visibilité. Des vestes ont été imprimées pour l’hiver.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Newsletter Cette newsletter a été envoyée à nos 15.000 abonnés sous forme de teaser pour les inciter à se rendre sur le mini site Acteurs d’Urgence.

Promotion « In situ » -

-

Des promoboys/promogirls (étudiants sous contrat) invitent les passants à venir se mettre dans la peau d’un Médecin Sans Frontières en leur remettant un passeport MSF. Tente et drapeaux MSF. Panneaux « exposition gratuite » à mettre autour du camion.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


MEDIAS Une conférence de presse a été organisée à Bruxelles le jour du lancement, pour présenter l’exposition aux journalistes. Médias cibles : - Médias nationaux, avec un message plus politique sur les difficultés d’apporter de l’aide humanitaire dans des pays où les besoins sont les plus aigus. Peu de médias nationaux ont couvert l’événement. - Médias événementiels, sur l’exposition elle-même - Médias régionaux Les médias régionaux étaient les médias prioritairement ciblés, et ceux aussi qui ont été le plus favorables à couvrir l’événement. Cela a contribué à l’encrage et la visibilité de MSF au niveau régional, mais également à la promotion de l’exposition. Le premier jour de l’exposition dans les principales villes, un point presse a été organisé destiné aux journalistes de la région. La couverture régionale a été maximale dans chaque ville : aussi bien les télévisions locales que les radios et la presse écrite (parfois en pleine page avec photos) ont couvert l’événement. Dans la mesure du possible, un expatrié MSF originaire de la région a été mis en avant lors du point presse. Cela a contribué à une couverture média qualitative.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Le matériel de presse de l'exposition contient: le communiqué de presse, le dossier de presse, les visuels de la campagne (logo "pas d'armes", logo "Acteurs d'Urgence", dessin du camion "Acteurs d'Urgence"), des photos du camion, et du décor/des éléments scénographiques de l'exposition, trois photos extraites de l'exposition Magnum, libres de droit pour publications, des photos de MSF en action sur le terrain et la bande sonore du parcours (format MP3). Tout était disponible sur le mini site de l’exposition (www.acteursdurgence.be/#/press/).

LA TOURNEE Le camion « Acteurs d’urgence » a tourné dans quelque 35 villes entre le 16 juin (date du lancement, avec conférence de presse) et le 23 décembre 2009. En 6 mois, plus de 20.000 personnes auront visité l’exposition. En moyenne, quelque 210 personnes ont visité l’exposition par jour, avec des pics de 500 personnes lors de certains festivals (Sfinx Festival) mais également de moins bonnes journées d’à peine quelque 70 visites. Au delà des 210 personnes, MSF a bénéficié de la visibilité de son camion et de sa forte présence dans les média. Pour la définition du parcours, la stratégie aura été de suivre le public belge durant les périodes estivales (à la mer en juillet et dans les Ardennes en août) et de profiter des périodes scolaires pour inviter les écoles (lire ci-dessous). En général, l’exposition était ouverte du mercredi au samedi inclus (de 11H à 19H). Les horaires ont été adaptés en fonction des événements (ouverture le dimanche exceptionnellement). Les mois d’été ont bien sûr été plus propices à ce type d’installation en plein air, mais à ce jour, nous n’avons dû annuler aucune journée d’exposition en raison de la météo. Lors des journées pluvieuses (vent et/ou pluie), le décors extérieur n’était pas sorti, et le public n’avait accès qu’à la partie intérieure de l’exposition (dans le camion). Les photos Magnum, elles aussi, étaient sorties en tenant compte du vent. Le montage et le démontage de l’exposition peut prendre plus d’une heure le matin et plus d’une heure le soir (à trois/quatre personnes), en fonction que l’on monte et démonte tout ou partie de l’exposition.

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


LES ECOLES ET LES JEUNES Un volet Jeunesse de la campagne a été développé afin de toucher les élèves de l’enseignement secondaire (12-18 ans). Concrètement : - un dossier pédagogique destiné à l’enseignant pour l’aider à préparer la visite. Ce dossier lui donne davantage d’informations sur la campagne « Acteurs d’urgence » mais aussi sur l’aide humanitaire à travers les activités de Médecins Sans Frontières. - Une affiche informative pour l’élève : au recto, des témoignages de Médecins Sans Frontières et de patients dans l’une des quatre situations d’urgence (conflit, catastrophes naturelles, épidémie, crise alimentaire)

et au verso un poster « Pas d’armes », que l’élève peut conserver et afficher en classe ou dans sa chambre. -

Une visite spécifiquement organisée à l’attention des classes et animée par des expatriés MSF sur base d’un manuel précis. La classe (max. 30 élèves) est divisée en trois groupes qui chacun à leur tour reçoive une information générale sur MSF et visite ensuite l’exposition Magnum et l’exposition dans le camion.

La promotion auprès des enseignants a été assurée par : - un mailing envoyé aux établissements secondaires (cours de langue maternelle, religion ou morale, géographie) par la poste et par e-mail - les médias

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


-

le bouche-à-oreille

Les inscriptions étaient obligatoires, et devaient se faire soit : - via le mini site « Acteurs d’urgence » - par téléphone ou par mail

(promotion de l’expo vers les écoles : le mailing par la poste – recto et verso)

Durée totale de la visite/classe : 1h, avec une possibilité d’accueil de trois classes par jour (une le matin et deux l’après-midi). Proposition faite à l’enseignant de poursuivre le débat en classe, en invitant un expatrié MSF comme orateur dans le cadre d’un cours.

LA RECOLTE DE FONDS Les équipes Face to Face Tentative d’intégrer les équipes Face to Face. Cependant, l’outil tel que nous l’avons conçu reste un outil de sensibilisation et est promu comme tel auprès du public. La meilleure stratégie est de lui donner un rôle bien précis en fin de parcours de l’exposition, et de le mettre en contact avec le public au poste des « photos » après laquelle il a l’occasion de proposer presque naturellement à un public conquis de continuer à soutenir MSF financièrement. Un mailing de récolte de fonds Au moment du lancement de la tournée, une campagne de récolte de fonds a été lancée, avec pour slogan « Sauver, c’est plus fort que nous. C’est plus fort que tout ». Elle mettait en exerce notre détermination à sauver des vies. Un mailing de prospection a été envoyé à plus d’un million de ménages en

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Belgique et était prévu pour être distribué aux visiteurs de l’exposition en fin de parcours. Un spot télé Un spot a été diffusé en télévision pendant près d’un mois sur les principales chaînes de télévision (RTBF/VRT & RTL-Tvi/VTM).

LES RESSOURCES Les ressources humaines Au total, ce sont six personnes qui travaillent quotidiennement sur l’exposition: -

-

-

un responsable de la tournée (profil logisticien/chauffeur) sous contrat à temps plein, qui conduit le camion, gère le montage et le démontage, coach les équipes et assure les rapports quotidien au siège. Il contribue également à l’accueil du public. Un animateur/-trice (sous contrat à temps-plein) qui gère l’accueil du public et contribue au montage/démontage quotidiens de l’exposition. Un logisticien/animateur (sous contrat à temps-plein) qui soutient l’animateur dans l’accueil du public et participe au montage/démontage quotidien. Un bénévole (expatrié MSF ou membre du siège) qui vient en renfort pour l’ensemble des tâches. deux étudiants (quatre à cinq heures par jour) pour inviter le public à visiter l’exposition (promoboys/promogirls)

-> L’un des quatre s’occupe de l’accueil du public à la guérite, briefe le visiteur et lui remet un casque. Le deuxième se poste en fin de visite et « debriefe » le visiteur après sa visite. Le troisième est à la prise de photo, vente de t-shirt et remise de brochures. Le quatrième est « volant » et vient en renfort d’un des trois postes. -

un mi-temps au siège pour suivre la tournée (réservation des hôtels, recrutement quotidien des étudiants, identification des membres MSF pour un renfort quotidien, contact avec les autorités communales, etc.)

Les ressources financières A prévoir pour : - la production (scénographie & décors, bande audio-guide, passeports, jeu interactif, graphisme, exposition photo Magnum): - la promotion (achat espace Metro, actions guérilla, mini site, étudiants): - la tournée (logement, repas, essence, électricité, location du tracteur, ressources humaines)

msf-belgique – acteurs d’urgence - document de capitalisation – novembre 2009


Capitalisation_ActeursdUrgence_MSFB_NOV2009_light