Issuu on Google+

POUR LE DEVELOPPEMENT INTEGRE DU BENIN De lourds investissements en perspective 22 mars 2007-25 janvier 2010 ! Sensiblement trois années auront été nécessaires pour concevoir et approuver le cadre juridique formel pour la mise en œuvre d'un projet qui va constituer l'épine dorsale de développement intégré de l'économie béninoise. Ce cadre formel, la convention-cadre de partenariat public-privé, entre le Bénin et la société PIC Network Limited a été validé, hier au cabinet du ministre d'Etat Pascal Irené Koupaki, par la signature des documents qui le consacrent. S'il est conduit à bon escient et à terme comme l'espèrent les parties, il apportera, sur les 10-15 prochaines années, une plus-value évidente à l'économie béninoise. -Par Wilfried Léandre HOUNGBEDJI, La Nation N° 4918 du 26/01/10 C'est un projet important et ambitieux, un projet sectoriel, véritablement intégré et intégrateur, a soutenu Pascal Irené Koupaki, en se réjouissant de l'aboutissement du processus de sa mise en route. Une mise en route qui sera conduite par le groupe Petrolin Infrastructures Corporations (PIC) Network Limited, à qui le chef de l'Etat a donné mandat en 2007, pour rechercher et mobiliser des partenaires et des investisseurs crédibles et capables de conduire la réalisation d'un programme d'infrastructures socio-économiques de développement de la chaîne des transports au Bénin. Un projet qui renforcera aussi la compétitivité du port de Cotonou et l'impact attendu de la concession du quai à conteneurs en cours de construction par le Millennium Challenge Account, a soutenu Pascal Irené Koupaki Tout ceci parce que, soutient le ministre d'Etat, l'agenda pour la construction de l'émergence économique a identifié le pôle « Transport, Logistique et Commerce » comme pôle central de développement prioritaire. Plus encore parce que, pour tirer judicieusement avantage de sa position géographique, le Bénin doit concrétiser effectivement la réalisation de grands projets d'infrastructures économiques, a estimé Pascal Irené Koupaki. Et, a-t-il assuré, le projet «Epine dorsale de développement intégré de l'économie béninoise répond à cette problématique, à travers ses cinq composantes majeures. Celles-ci portent sur la réhabilitation, la rénovation et l'extension du chemin de fer Bénin-Niger, l'édification d'un nouvel aéroport international à Kraké, la construction d'un nouveau port en eaux profondes à Sèmè, la construction de ports secs à Parakou et dans d'autres localités à définir, puis la construction de voies autoroutières. Autant dire qu'il s'agit d'un projet aux retombées évidentes et qui réjouit le ministre d'Etat, d'autant que le promoteur, sans attendre la signature formelle de la convention-cadre, a commencé à faire la preuve de son engagement et s'est investi, avec ses partenaires, à faire siffler à nouveau le train depuis quelques jours. De bon augure pour Pascal Irené Koupaki qui espère que la concrétisation du projet va permettre de constituer l'un des premiers noyaux durs d'entreprises de grande, moyenne et petite taille, susceptibles de donner une véritable impulsion à la croissance de l'économie nationale, avec des effets d'entraînement sur tous les cinq pôles évoqués supra. D'ores et déjà, assure le ministre d'Etat, à travers cette convention, le Bénin se donne un instrument précieux et vital pour amorcer la construction de l'émergence économique, dont le socle demeure, a-t-il martelé, l'entreprise privée, créatrice de richesse et pourvoyeuse de recettes à l'Etat.

1


De gros investissements Il est attendu du projet, sur les dix à quinze prochaines années, des investissements structurants de plus de 1.500 milliard FCFA. A cet effet, Pascal Irené Koupaki a indiqué que le soutien appuyé de l'Etat sera manifesté au promoteur. Aussi, le gouvernement est-il disposé à accorder au projet, le bénéfice des dispositions pertinentes du régime « E » relatif aux investissements structurants du Code des investissements et à en faciliter la mise en œuvre. Le ministre d'Etat, qui a relevé l'impact que la réalisation de ce projet peut avoir sur le développement de la sousrégion, et a loué les qualités de son promoteur, n'a pas manqué d'insister sur la nécessité pour les parties de jouer convenablement leurs partitions respectives. A ce propos, il a dit espérer que l'administration publique saura transcender les écueils éventuels qui pourraient apparaître dans sa mise en œuvre, et développer les synergies nécessaires pour exploiter de façon optimale les opportunités que confère au Bénin sa position géographique. Mais avant, Samuel T. M. Dossou, qui a rappelé le parcours élogieux de son groupe aura vanté les atouts géographiques du Bénin, qui justifient son choix par PIC Network Limited, pour abriter ce projet cohérent et global d'investissements structurants dans le secteur des transports, à vocation panafricaine. Dans ce cadre, PIC Network Limited a déjà constitué un groupe d'investisseurs pour le Bénin, a indiqué Samuel T. M. Dossou, assurant au passage tous autres investisseurs de référence qu'il est toujours possible de s'associer au projet, à la seule condition de signer un accord de confidentialité et de non concurrence par lequel ils s'engageront à soutenir exclusivement le projet par rapport à d'éventuels autres similaires et concurrents qui existeraient dans la sous-région. Par ailleurs, le promoteur mettra en exergue le professionnalisme et les références des partenaires privés impliqués dans le projet. Professionnalisme auquel s'ajoutent les capacités techniques, financières et commerciales des membres du groupe, puis l'expertise de grands cabinets et conseils africains, américains et européens d'ingénierie technique, financière et juridique. Samuel T. M. Dossou, en outre, invitera les investisseurs nationaux à manifester, en connaissance de cause, un intérêt enthousiaste à se joindre à son groupe, pour accompagner le Bénin dans son programme de développement économique durable. Car, soutiendra-t-il, ce partenariat public-privé apparaît comme un modèle unique dans la sous-région en matière de coopération initiée par des partenaires privés nationaux avec l'adhésion fructueuse des partenaires internationaux de premier plan. Enfin, il a émis le vœu que, dans sa phase d'exécution, le projet soit une opportunité de création de plusieurs pôles d'excellence pour la sous-région, par la mobilisation de toutes les forces nécessaires à l'émergence du Bénin.

2


Benin lourds investissements en perspective