Issuu on Google+

Benoit BERNARD La Conversation des Métaphores

OBJECTIF IMAGE

PRIX B E T O U X 2 0 1 1


Prix Gilbert Bétoux 2011 Depuis 1986, Objectif Image décerne une « bourse à la création » qui a pris le nom de « Prix Gilbert Bétoux », en hommage à notre président fondateur. Cette année le jury l’a décerné à Benoit Bernard. Benoit a attrapé le virus de la photographie en 1986 à Chaumont en Haute Marne. Après un passage à Paris il s’installe à Bordeaux en 1997 et adhère au club de Bordeaux en 2004. C’est avec cette série de huit natures mortes évoquant la conversation d’objets détournés et mis en scène qu’il a séduit le regard du jury. Dans ces photographies il se dégage une ambiance particulière et une véritable sensibilité.

Expositions    

Blagnac – hall bâtiment FT- du 14 juin au 29 juillet 2011 Montpellier « salon national d’auteurs » - galerie St Ravy du 11 au 27 novembre Lavérune - château des évèques - du 02 au 18 décembre St Brieuc « clin d’œil des arts » - du 14 au 29 janvier 2012

Toutes les photographies appartiennent à leur auteur. Tous droits réservés/All rights reserved

2


Rencontre Peux-tu nous résumer en quelques mots ton parcours photographique ? Début de la photographie en 1986 à Chaumont en Haute Marne. Plusieurs expositions à Chaumont consacrées à la photographie couleur. Adhésion à la Société Photographique de Haute-Marne en 1990, découverte du travail noir et blanc, développement et tirage. Installation à Paris en 1991 puis Bordeaux en 1997. Début du travail en numérique en 2003. Adhésion à Objectif Image 33 en 2004. Participation aux concours individuels et concours d'auteurs d'Objectif Image. Exposition à Bordeaux en 2007. Comment est née cette série d’images et pourquoi ce titre ? C’est un travail sur plusieurs mois et on pourrait même dire sur plusieurs années. C’est le résultat d’un processus démarré par la réalisation d’images insolites et détournées à l’extérieur. Puis vint l’idée, presque évidente à un moment donné, qu’il fallait se retourner vers soi-même. J’ai donc investi le sous sol et le garage de la maison familiale, à la recherche d’objet oubliés, abandonnés, pour y établir une sélection de natures mortes évoquant les étapes importantes de la vie. De la mienne peut-être mais aussi de tous ceux qui y puiseront des interrogations sur la leur. J’y ai improvisé un studio de photo sur plusieurs week-ends. La conversation des métaphores : Je n’ai eu qu’à laisser parler tous ces objets à peine mis en scène pour établir un dialogue entre elles mêmes mais aussi un dialogue entre les représentations induites par notre propre vision et les autres images ou émotions qu’elles font surgirent. Pourquoi avoir choisi le format carré et le noir et blanc ? Le format carré s’est imposé à moi très tôt dans mon parcours photographique. Au début de mon travail sur 24x36, je recadrais très souvent mes images au format carré ou « moyen » (6x7). Je suis donc passé naturellement au 6x6 avec lequel j’obtiens des images plus brut, plus direct. L’œil n’est pas distrait par une navigation transversale, il est fixé au centre où il est ramené irrémédiablement. Le sujet s’impose, central, sans fuite possible. Le noir et blanc va aussi dans ce sens, il fixe l’image dans sa symbolique et dans son dialogue. Ainsi l’image parle plus qu’elle ne s’expose, elle affiche une représentation qui s’explique sous divers angles d’attaque, elle force l’interrogation, le questionnement, peut-être l’interprétation, qui est celle de chacun, puisée dans son propre imaginaire mais toujours dans une direction imposée.

3


Pour ce travail c'est le cas, 6x6 argentique et scan. Sinon je travaille surtout, à l'heure actuelle, avec un compact numérique (pour une question de gain de temps) mais j'ai toujours mon 6x6 au cas où j'ai un peu plus de temps pour faire des images. Quels sont les photographes qui t’inspirent ? Je suis plus inspiré par les peintres comme Dubuffet ou Tapies, l’art brut en général. Mais le photographe que je voudrais remercier après cette série, c’est Vincent Cordebard. C’est à lui que je dois tout ce que je sais sur l’image et sa lecture. Propos recueillis par Pierre Soyer

Vous pouvez retrouver la plupart des portfolios ayant participé, au prix Gilbert Bétoux sur notre site internet, rubrique photo : http://www.objectif-image.fr/ une galerie a été réalisée spécialement.

4


5


6


7


8


9


10


11


12


www.objectif-image.fr

Conception : Pierre Soyer pierre-soyer@wanadoo.fr

13


la conversation des métaphores