Page 80

PAS SI BÊTE

Ses collègues de travail ? Un cocker, un lapin et des cochons d’Inde Un fils en situation de handicap ? Une maman en maison de retraite ? Sandra Cussonneau profite du lien que nous partageons avec les animaux pour susciter des réactions positives chez les personnes fragilisées qui nous entourent. Son métier a un nom, la zoothérapie !

Depuis plusieurs mois déjà, elle rechigne à sortir de sa chambre. Huguette, n’apprécie guère, en effet, le fait de se retrouver en maison de retraite. Le personnel a beau se démener pour elle, difficile de lui faire accepter sa nouvelle condition. Pourtant, ce jour-là, elle va enfin profiter du soleil. Au menu, une petite balade dans le parc. Langue pendue, regard cabot, c’est Mahalo qui l’a finalement convaincu d’aller faire un petit tour en sa compagnie. Mahalo ? « C’est un gentil cocker de 14 mois », sourit Sandra Cussonneau, sa maîtresse… et collègue de travail ! Car Sandra Cussonneau est zoothérapeute. C’est-à-dire ? « Mon métier, qu’on appelle également médiation par l’animal, consiste à mettre en relation mes animaux, spécifiquement éduqués, et des personnes fragilisées afin de susciter chez elles des réactions positives. » En l’occurrence, c’est pour promener Mahalo qu’Huguette a bien voulu se dégourdir les jambes pour une fois. Quand ce n’est pas Mahalo, ce sont son lapin ou ses cochons d’Inde qui accompagnent Sandra Cussonneau au boulot. Les interventions peuvent être très diverses. Cela se fait parfois à domicile, « mais plus rarement car les gens n’y pensent pas forcément » et plus souvent donc en partenariat avec les institutionnels. Centres spécialisés pour handicapés, Ehpad ou

78

J’OSE en Vendée / Automne-hiver 2017 / N° 4

Profile for Offset5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

Profile for offset5