Page 16

Ma retraite sous le soleil Couler une retraite heureuse hors de France, plus de 250 000 seniors ont déjà réalisé ce rêve. Mais pour réussir son expatriation, il faut étudier longtemps à l’avance le pays où l’on souhaite aller et préparer soigneusement cette nouvelle vie. Voici quelques conseils avisés pour réussir dans votre démarche : • être attentif à la qualité des soins de santé, • réorganiser son patrimoine, • penser à toutes les démarches (banque, impôts, sécurité sociale et caisse de retraite, permis de conduite international, déménagement). • Le choix de la résidence principale : réfléchir à l’option "achat ou location", penser aux frais annexes, demander conseil à un avocat ou un notaire avant de signer. Les destinations préférées Voici les destinations qui plaisent le plus aux seniors français : Espagne, Portugal, Croatie, Grèce, Maroc, Sénégal, Ile Maurice, Thailande, Floride. Il faut dire que ces pays redoublent d’efforts pour les attirer : programmes immobiliers spécifiques et avantages fiscaux, notamment. Certaines de ces destinations seront plus adaptées à votre profil, votre âge, votre état de santé ou votre niveau de fortune.

14

TÉMOIGNAGES Marcel Nghiadzong Tran, 64 ans, originaire du sud-ouest, proviseur à la retraite, vit depuis trois ans à Hanoï, au Viët Nam « Je vis à Hanoï, la capitale, qui est très riche sur le plan culturel, avec son opéra, qui date de 1910, qui est la réplique architecturale de l’opéra Garnier. La vie n’est pas chère. Avec 1 000 €, on vit très bien, je me considère comme un retraité privilégié. Il y a une petite communauté française, mais elle n’est pas aussi importante que celles du Canada ou des Etats-Unis. J’ai un regret, c’est de ne pas parler le vietnamien. C’est un handicap. J’aimerai m’y mettre. Mais les vietnamiens parlent anglais. »

« Avec 1000 €, on vit très bien à Hanoï »

« J’ai vite compris l’intérêt fiscal » Paul Martin (son nom a été changé), originaire du Pas-deCalais, ancien vendeur, installé à Faro, au Portugal « J’ai décidé de partir un peu par hasard après avoir lu un article qui parlait des avantages fiscaux au Portugal. J’ai très vite compris que l’intérêt était bien réel. Je paie moins de 20 000 € d’impôts contre 60 000 € en France. La vie est beaucoup moins chère qu’en France. En ne me refusant rien, j’arrive à vivre avec 1 000 € par mois. Je suis en location dans la principale artère de la ville, qui est un peu les Champs-Elysées de Faro, et j’ai un grand appartement pour 500 € par mois. Je me vois bien rester ici au moins 10 ans, car la ville est agréable, les Portugais sont très accueillants, c’est très facile de s’intégrer. Je ne sais pas si je me sens Portugais, mais récemment, alors que j’échangeais avec des Allemands, ce sont des mots en Portugais qui me sont d‘abord venus à l’esprit. »

J’OSE en Vendée / Automne-hiver 2017 / N° 4

Profile for Offset5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

Profile for offset5