Page 12

© Philippe Bertheau

1960 : Naissance à Nesmy 1978 : Il intègre la troupe d’art et de tradition populaire de Guy Mallard à Aubigny 1993 : Spectacle « Beaux et courageux » et création du festival « Histoires d’été » à Fontenay-le-Comte. 2003 : Spectacle « Ce père que j’aimais malgré tout » 2006 : Prix de la Direction de la musique de la Danse du Théâtre et des Spectacles pour « S’il pleut vous ramasserez mon linge. » 2015 : Interprète 8 rôles différents dans la pièce de Joël Pommerat « Ça ira (1) fin de Louis » adaptée pour Arte par Arnaud Desplechin. 2017/2018 : « Une vie de Gérard en Occident» adapté du roman de François Beaune.

Une vie de Gérard... Si Gérard Potier ne devait retenir que deux spectacles de sa carrière, ce serait d’abord « Pas bouger le chien », créé avec Gérard Baraton. « Ce sont toutes mes histoires à moi, toute mon enfance ». Une pièce jouée près de 700 fois. Et puis « Ce père que j’aimais malgré tout ». Un spectacle qui n’a rien de personnel, si ce n’est en tant que conteur, mais l’adaptation du roman de Franck Ribault. « C’est le premier vrai récit de vie populaire. » Aujourd’hui, en plus de tourner dans le monde entier comme comédien avec la pièce de Joël Pommerat, Gérard Potier travaille à son nouveau spectacle. Une transposition au plateau du livre de François Beaune « Une vie de Gérard en Occident ». Un roman réalisé à la suite d’une résidence de l’écrivain au Grand R à La Roche, et qui a collecté des histoires populaires dans tout le département. « Le personnage du livre est différent de moi, je me sens donc libre avec ce matériau de base. » Et même si cela ressemble

10

© Philippe Bertheau

Sur la scène du théâtre de La Roche, avec Maryse Roux, lors des premières lectures des Histoires vraies de Vendée.

un retour aux sources, Gérard Potier a pris de la distance avec le thème. « Ce sont des histoires d’ici mais qui peuvent être de partout. Il y a déjà le prisme de l’auteur, du lecteur que je suis, et la transposition pour la scène. » Et comme le dirait François Morel dont Gérard a sollicité l’avis d’expert : « ce livre raconte la France, là, tout de suite. »

J’OSE en Vendée / Automne-hiver 2017 / N° 4

Avec Alain Meneust, le regard extérieur indispensable, pour les lectures des Histoires vraies de Vendée.

Profile for Offset5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

Profile for offset5