Issuu on Google+

ÉTÉ 2011

LA LETTRE D’INFORMATION DE L’ONDA

59


édiTo

On se lamente souvent en France du fait que les spectacles français s‘exporteraient mal et qu’en revanche nous serions bien (trop ?) accueillants vis-à-vis des productions étrangères. Aucune enquête sérieuse n’avait pourtant encore été réalisée sur le sujet, et le temps semblait venu de constituer un outil d’analyse au service des politiques publiques et des professionnels. La DGCA a ainsi confié à l’Onda une étude sur les échanges entre la France et l’Europe pour le spectacle vivant (théâtre, danse, arts de la rue, marionnette et cirque). Consultante et analyste, Marie Deniau a mené ses travaux avec toute la pugnacité et le sérieux nécessaires, et livré ses résultats le mois dernier. Vous en avez récemment reçu une version synthétique. Pour la première fois, nous disposons de données qualitatives et quantitatives qui rendent possible une analyse plus « objective » de ces échanges, et d’ouvrir des pistes pour accompagner leurs développements. Nous ne souhaitons pas réduire la richesse des résultats de cette étude à quelques chiffres, ni vous dédouaner de la lecture de ce document, et ne pouvons que vous recommander de prendre le temps d’une lecture attentive de la version intégrale de l’étude et de ses préconisations (une centaine de pages, que vous trouverez sur le site de l’Onda). Les conclusions de l’étude sont à la fois encourageantes et mobilisatrices. Encourageantes car il s’avère que le spectacle vivant français s’exporte plutôt bien et que le public français bénéficie d’une offre de spectacles étrangers diversifiée. Mobilisatrices, car elles insistent sur la nécessité de moyens renforcés et d’une politique cohérente pour développer le potentiel existant et accompagner les acteurs de la mobilité et de la coopération artistique. L’étude confirme que la notion de coopération a rendu caduque la confrontation entre « l’import » et « l’export ». Les échanges artistiques se tissent à l’intérieur de réseaux de coopération formels et informels au sein desquels l’importation et l’exportation des spectacles sont intimement liées. Si pour des raisons économiques et diplomatiques évidentes, « l’exportation » des spectacles nationaux est souvent l’objet d’une plus grande attention que « l’importation » des spectacles étrangers, la concentration des efforts politiques et financiers sur la seule exportation ne peut que très vite montrer ses limites. La France est l’un des rares pays européens à avoir mis en œuvre une véritable politique publique favorisant l’accueil des spectacles étrangers. Ce choix bénéficie aux publics, enrichit la scène contemporaine française et participe ainsi au renforcement d’un contexte favorable à l’exportation des spectacles français. Aussi devrait-il être mieux revendiqué et défendu. 2


L’étude rappelle que les actions ne peuvent être menées au seul niveau national mais européen et communautaire. L’Europe est d’ailleurs une aire de diffusion de prédilection, et ceci dans les deux sens : 66 % des spectacles étrangers présentés en France viennent d’Europe tandis que 78 % des spectacles français présentés à l’étranger ont circulé en Europe. Si distance, proximité culturelle, langue, contiguïté, liens historiques, niveau de développement, et politiques publiques d’échanges sont des facteurs influant sur la mobilité, nous pouvons nous réjouir du fait que la qualité artistique et esthétique gouverne les choix de programmation. L’exploitation des spectacles étrangers en France est courte et resserrée (50 % d’entre eux n’ont pas été joués plus de trois fois et 81 % sont joués moins de dix fois) et il conviendrait de concentrer nos efforts sur une mutualisation permettant d’allonger la durée d’exploitation de ces spectacles sur notre territoire. Concernant l’accueil des spectacles français à l’étranger, le théâtre est majoritaire (54 % contre 42 % danse, 4 % cirque ou rue) et la présence de texte dans un spectacle n’est plus un obstacle à sa diffusion internationale. Si la rencontre « heureuse » entre un spectacle et un programmateur s’établit, les obstacles techniques, financiers et administratifs peuvent être surmontés. Le contact personnel est essentiel et trouver la manière de le faciliter est décisif. Il faut aussi noter que l’importance et la stabilité des moyens humains et financiers des compagnies françaises influent sur leur volume de diffusion à l’étranger. Une politique culturelle intérieure forte constitue sans aucun doute le point d'appui pour une politique culturelle internationale efficace. Mais pour renforcer les scènes locales, les politiques nationales doivent aussi embrasser la dimension internationale du spectacle vivant. Le défi du développement des échanges internationaux et en particulier européens, nous le savons, est d’importance. Nous avons tous un rôle à y jouer. Et ce défi ne doit pas être abordé du seul point de vue économique. Notons que 63 % des spectacles français présentés à l’étranger font l’objet d’une baisse du prix de cession. Est-il utile de redire ici tous les enjeux que ce développement revêt pour notre secteur d’un point de vue professionnel, artistique et politique ? Il s’agirait pour mieux aborder ces enjeux de nous assigner des objectifs clairs (quelles formes de mobilité et d’échanges voulons-nous défendre, dans quels buts ?) et de pouvoir analyser régulièrement les résultats de nos actions grâce à un outil permanent d’analyse et d’évaluation. Nous vous proposons de débattre de toutes ces questions à l’occasion de notre réunion annuelle à Avignon, qui se tiendra le 12 juillet. Nathalie Vimeux Secrétaire générale 3


RETOUR SUR... RENCONTRE MUSIQUE 7-8 AVRIL, PLANÈTES MUSIQUES, NANTERRE ORGANISÉE EN PARTENARIAT AVEC LA FÉDÉRATION DES ASSOCIATIONS DE MUSIQUES ET DANSES TRADITIONNELLES ET LA MAISON DE LA MUSIQUE DE NANTERRE, LA RENCONTRE MUSIQUE S’EST DÉROULÉE LES 7 ET 8 AVRIL DERNIERS À LA MAISON DE LA MUSIQUE, À L’OCCASION DU FESTIVAL PLANÈTES MUSIQUES. En complément du moment d’échanges sur les projets et les artistes, la journée du 8 avril fut consacrée à un colloque sur les traditions musicales réunissant plus d’une centaine de participants. Au fil des rencontres, les temps de réflexion partagés avec les partenaires, tentent de nourrir et de bousculer un peu les habitudes professionnelles . Il a paru important d’inscrire dans ce fil, la question des traditions musicales, particulièrement propice à ouvrir le cercle métropolitain aux collègues des Outre-mer, en souhaitant que cette ouverture soit inaugurale de relations à venir. Grâce au soutien du commissariat 2011, année des Outre-mer, nous avons pu accueillir artistes et opérateurs issus de Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte et la Réunion. Loin de partir de la partition occidentale qui voit la création du côté de la pensée de composition, accordant des vertus plus communautaristes aux traditions, nous avons tenté de repérer les convergences et les permanences, notamment autour de la notion de résistance. Résister aux déterminations extérieures, aux pressions culturelles, globalisantes, mais résister aussi au flux de ce qui est transmis, pour en dessiner un nouveau cheminement. Issus de la tradition classique, de la pratique du chant basque, du maloya réunionnais ou de la musique classique arabe, c’est aussi (et ainsi) l’inépuisable question de l’interprétation que les artistes nous ont posée : comment, dans ce recommencement sans fin, l’interprète insère sa signature et sa vision... Daniel Maximin, écrivain, commissaire de 2011, année des Outre-mer, a accepté d’ouvrir cette journée de colloque. Ses paroles inspirées et sensibles ont notamment rappelé que « la résistance n’a pas pour seul but de vaincre l’oppression, mais par-delà la victoire, d’aller vers l’expression qui nous permettra d’être véritablement humain, c’est-à-dire d’être défini par quelque chose qui, au fond, nous dépasse », et que « la résistance majeure, c’est d’être du côté de la vie », quitte à « trahir lorsque la perte nous y oblige, en déjouant la partition des pères ». C’est bien dans cette tension entre fidélité et trahison que se construisent et se transmettent les traditions musicales. La musique étant un élément constant des identités culturelles, elle motive souvent des entreprises d’instrumentalisation qui voudraient la clore sur ses valeurs de symbole ou d’identité, parfois nationale. « Mais alors elle échappe toujours à nous-mêmes », rappelle Daniel Maximin. Fabienne Bidou 4


RETOUR SUR… FORUM DES ARTISTES 23 MAI 104, PARIS

LE SENTIMENT D'ISOLEMENT RESSENTI PAR CERTAINS ARTISTES, LES DIFFICULTÉS QU'ILS RENCONTRENT POUR MENER À BIEN LEURS PROJETS, ET LE PEU D'OCCASIONS QU'ILS ONT DE SE RÉUNIR ENTRE EUX, ONT CONVAINCU L’ONDA DE LA NÉCESSITÉ DE LEUR PROPOSER UNE OPPORTUNITÉ DE RENCONTRE ET D’ÉCHANGES POUR PARTAGER LEURS PRÉOCCUPATIONS PROFESSIONNELLES, ARTISTIQUES ET POLITIQUES. C’est ainsi qu’ont été conviés les artistes des compagnies indépendantes françaises auxquelles l’Onda a apporté son soutien sur les 3 dernières années (spectacle ayant bénéficié d'au moins un dispositif d'aide de l'Onda – garanties financières, aide à la tournée territoriale, salon d'artistes) à participer le 23 mai dernier à un Forum, au 104, qui a généreusement accepté d'accueillir cette rencontre. Pour faciliter les discussions, la journée était organisée sous la forme d’ateliers réunissant de petits groupes autour d’une problématique, les artistes ayant choisi eux-mêmes ces thèmes de discussions. Trois thématiques se sont dégagées de réunions de travail préparatoires et de contributions écrites : - Quelles formes de coopération entre compagnies ; - Les conditions de la production et de la diffusion des spectacles, constats et difficultés, exemples de bonnes pratiques et pistes de réflexion; - Singularité des artistes, contraintes et formatage de la création. Les 120 artistes présents ont pu partager leurs réflexions, confronter leurs points de vue, trouver des points de convergence et de divergence, échanger de bonnes pratiques, et dégager des pistes de réflexion et de collaboration . Les discussions se sont déroulées dans une grande sérénité et écoute mutuelle ; la matière qui en ressort est riche et dense, fragmentée et parfois contradictoire. Un compte-rendu de cette journée sera publié prochainement, qui permettra à tous les professionnels de notre secteur de mieux appréhender les difficultés, enthousiasmes et espoirs des metteurs en scène, chorégraphes et directeurs musicaux. Guidés par les paroles échangées par les artistes au cours de ce forum expérimental, l’Onda réfléchit aux suites à donner à cette première rencontre, suites qui seront mises en œuvre dès la rentrée prochaine. L’Onda remercie tous les artistes, modérateurs et rapporteurs qui ont chacun à leur manière contribué à la richesse de cette journée. Nathalie Vimeux 5


LE SUD, L’ONDA, UNE LONGUE HISTOIRE

LES RÉVOLUTIONS ARABES ONT SURPRIS LE MONDE ENTIER. BRUSQUEMENT, UNE RÉALITÉ PLEINE D’ESPÉRANCE NOUS A SUBMERGÉ. LE PEUPLE DE CES PAYS EST DESCENDU DANS LA RUE AU NOM DE LA LIBERTÉ. APRÈS LA FIN DES DICTATURES GRECQUE, PORTUGAISE ET ESPAGNOLE, APRÈS LA CHUTE DU MUR DE BERLIN ET LA FIN DE L’APARTHEID EN AFRIQUE DU SUD, NOUS VIVIONS DE NOUVEAU UN ÉVÉNEMENT CONSIDÉRABLE. Dans une situation qui semblait à tous immuable, nous étions quelques-uns en France et en Europe, à construire et à maintenir, malgré les obstacles de toutes natures, des relations avec les artistes et les professionnels de la culture du monde arabe. L’action des réseaux européens et tout particulièrement de l’IETM, fut à cet égard déterminante. Ainsi, en 1997, l’Onda organisait la réunion plénière de l’IETM à la Grande Halle de la Villette à Paris. À cette occasion, nous avions invité une dizaine d’artistes des différents pays arabes. C’est la première fois qu’une initiative de cette ampleur était prise. L’année suivante, un petit groupe de professionnels européens membres de l’IETM créait le Fonds Roberto Cimetta pour la mobilité artistique en Méditerranée que j’ai présidé jusqu’en 2006. Ce fonds, aujourd’hui présidé par Ferdinand Richard, aura permis à plus de 1000 artistes et opérateurs culturels de circuler dans l’espace euro-méditerranéen. Ces dix dernières années, l’Onda a saisi de nombreuses occasions pour donner forme à cette orientation en organisant de nombreux voyages de repérage à l’intention des professionnels français et européens : festival On marche à Marrakech, festival Danse l’Afrique danse à Tunis, Plateforme de la danse arabe à Beyrouth, Festival d’Amman, Istanbul-Capitale européenne de la Culture… Ces voyages ont permis l’accueil en France de plusieurs spectacles dont l’Onda a favorisé et soutenu la diffusion. Il va donc de soi que l’Onda accompagnera toutes les initiatives pertinentes entreprises par ses partenaires visant à une meilleure coopération avec ces régions du monde . C’est le cas par exemple de la Coopérative artistique des Suds, projet lancé en mai par la Scène nationale d’Annecy qui a réuni une cinquantaine d’artistes du continent africain et de professionnels français et européens pour jeter les bases d’un projet coopératif d’échanges. Une page nouvelle s’ouvre à nous, tentons d’en écrire l’histoire ensemble. Fabien Jannelle 6


SALONS D’ARTISTES 14 ET 21 JUILLET FESTIVAL D’AVIGNON

L’ONDA ORGANISE DÉSORMAIS RÉGULIÈREMENT POUR LES PROGRAMMATEURS INTERNATIONAUX DES SALONS D’ARTISTES, OCCASIONS UNIQUES DE DÉCOUVRIR L’UNIVERS DE COMPAGNIES ÉMERGENTES OU PLUS CONFIRMÉES, DANS UN CONTEXTE CONVIVIAL. Le festival d’Avignon réunit chaque année des dizaines de programmateurs étrangers, l’Onda a donc choisi de proposer depuis l’année dernière de telles occasions de rencontres dans le cadre du festival afin de permettre aux artistes français une plus grande proximité avec ces professionnels du monde entier. Conçus par l’Onda à l’intention des programmateurs internationaux présents au Festival d’Avignon, les Salons d’artistes permettent donc à des artistes de la programmation de l’édition 2011 du festival ou de la prochaine édition, de présenter leurs démarches artistiques et leurs projets . Cette formule offre aux équipes artistiques un temps de parole pour s’entretenir directement avec les programmateurs et montrer, si elles le souhaitent, des images de leurs précédents spectacles. Le dispositif réunit de petits groupes de programmateurs qui peuvent circuler d’un Salon à l’autre afin de rencontrer plusieurs artistes et d’échanger très directement avec chacun. Les metteurs en scène et chorégraphes invités cette année : 14 juillet : Alain Buffard, François Chaignaud et Cécilia Bengolea, Fadhel Jaïbi, Vincent Macaigne, Barbara Matijevic et Giuseppe Chico, Christian Rizzo ; 21 juillet : Jean-Baptiste André, Fanny de Chaillé, Latifa Laâbissi, Rachid Ouramdane, François Verret, Guillaume Vincent. Les programmateurs étrangers qui souhaitent participer aux Salons d’artistes peuvent s’inscrire directement auprès de l’Onda. Contact à l’Onda : Christophe Susset 7


VOYAGE DE REPÉRAGE 5-9 SEPTEMBRE TARTU, TALLINN [ESTONIE]

L’ONDA VOUS PROPOSE UN VOYAGE DE REPÉRAGE EN ESTONIE, DU 5 AU 9 SEPTEMBRE 2011, À TARTU DANS LE CADRE DU FESTIVAL DRAAMA ET TALLINN, CAPITALE EUROPÉENNE DE LA CULTURE 2011. Le festival de théâtre estonien Draama a décidé, depuis 2010, de confier chaque année à un programmateur unique la responsabilité de choisir les huit meilleurs spectacles créés dans les deux dernières années en Estonie. Cette sélection constitue désormais le cœur de la programmation de ce festival qui a lieu à Tartu, une très ancienne ville universitaire, la seconde ville d’Estonie après Tallinn. C’est Priit Raud, directeur artistique de Kanuti Gild Saal et du festival Baltoscandal à Tallin qui a réalisé la sélection de cette édition. Personnalité très présente dans les réseaux professionnels européens, Priit Raud a une excellente connaissance de la scène artistique européenne. C’est entre autres grâce à lui que des artistes français comme Philippe Quesne, Alain Buffard ou Gisèle Vienne ont pu présenter leur travail dans les Pays Baltes. Les metteurs en scène estoniens Lauri Lagle, Ingomar Vihmar, Juhan Ulfsak, Andres Noormets, Anu Lamp, Urmas Vadi, le collectif Zuga mais aussi le jeune metteur en scène iranien Homayun Ghanizadeh qui a travaillé avec des comédiens estoniens, présenteront leur travail basé sur des textes d’auteurs contemporains, l’Antigone de Sophocle ou Les Idiots, du cinéaste Lars Von Trier. (Précisons que les spectacles seront présentés avec des traductions simultanées en anglais.) En parallèle à la présentation des spectacles, de nombreuses tables rondes et discussions avec les artistes permettront de mieux appréhender la situation de la création théâtrale dans ce pays . Ce voyage en Estonie fera aussi étape à Tallinn, l’occasion de découvrir une production du théâtre Von Krahl, mise en scène par Peeter Jalakas, Gilgamesh or the Button of Eternity. Le programme est en cours d’élaboration, mais il convient de rappeler que Tallinn est Capitale européenne de la culture 2011 et que de nombreuses initiatives se développent dans cette ville particulièrement active culturellement. Vous pouvez découvrir le programme du festival Draama sur www.draama.ee et celui de Tallinn Capitale européenne de la culture sur www.tallinn2011.ee Contact : à l’Onda, Christophe Susset 8


RIVIÈRE > MAÏTÉ REJOINT L’ÉQUIPE DE L’ONDA EN TANT QUE CONSEILLÈRE THÉÂTRE LE 17 JUIN

9


AGENDA

Vivo, Mikaël Le Mer ; Violet, Meg Stuart (voir p. 17) ; Icosahedron, Tânia Carvalho. Du 12 au 28 août, à Berlin.

A ALLEMAGNE

TANZ IM AUGUST – WWW.TANZIMAUGUST.DE

Au fil des éditions, le Festival Impulse affirme l’ambition de promouvoir les nouvelles esthétiques à l’œuvre dans le champ théâtral. À l’affiche, signalons entre autres : Tagfish, Berlin ; Der Perfekte Tag. Ruhrtrilogie Teil 3, René Pollesch ; Testament, She She Pop (voir p.17) ; Trans-Europa-Bollywood et Saving the World, Gob Squad. Pensée comme une plateforme de mise en réseau, le festival répond à la demande grandissante d’ouverture à l’international des programmations avec un International Curators Week-end à l’intention des programmateurs internationaux qui réunit sur 3 jours, 8 spectacles et prévoit de nombreuses rencontres avec les artistes. Du 29 juin au 10 juillet (International Curators Week-end, du 1er au 3 juillet), à Cologne.

AUTRICHE

How free can art be? Quand liberté artistique rime avec gratuité… Dans une société de consommation où de plus en plus, l’accès aux médias et lieux culturels est gratuit, comment le spectacle vivant peut préserver sa liberté et toucher le plus grand nombre ? Sommerszene fait le pari de la gratuité sans se départir de son habituelle exigence artistique. Au programme : The Light Forest, Mette Ingvartsen ; Dark Matter, Kate McIntosh ; L’Effet de Serge et Big Bang, Philippe Quesne ; Made in Italy et Pornobboy, Babilonia Teatri ; Youdream, Superamas ; Investment et Expanding Energy, Davis Freeman. Du 23 juin au 14 juillet, à Salzbourg.

FESTIVAL IMPULSE – WWW.FESTIVALIMPULSE.DE

Au programme du Internationales Sommerfestival : El Pasado es un animal grotesco, Mariano Pensotti ; The Nowness Mystery, Cuqui Jerez ; Tagfish, Berlin ; Tomorrow’s Parties, Forced Entertainment ; Die Kunst der Unterhaltung, Needcompany ; Ressource Baby!, Armin Chodzinski ; Cry Me a River, Anna Mendelssohn ; Parlez, Geheimagentur. Du 11 au 28 août, à Hambourg.

SOMMERSZENE – SZENE-SALZBURG.NET

Steirischer Herbst nous invite cette année à explorer les « second worlds », ces mondes parallèles, impossibles et idéaux qui cependant esquissent des alternatives sociales et politiques… Au programme : Heavens What Have I Done, Miguel Gutierrez ; Tales of the Bodiless, Eszter Salamon ; Shakespeare As You Like It, a Body Part, Jan Ritsema ; Les Spectateurs, Lotte Van Den Berg. Du 23 septembre au 16 octobre, à Graz.

KAMPNAGEL – WWW.KAMPNAGEL.DE

Rendez-vous estival de la danse internationale, Tanz im August propose à son habitude une programmation très riche. Parmi les spectacles présentés cette année, signalons : Double Bill: 2.Repulsion & 3.Isolation, Hiroaki Umeda ; Creature Feature #13, Jeremy Wade ; Identity & Transgression, Jeremy Wade et Eike Wittrock ; Je pense comme une fille enlève sa robe, Perrine Valli ; Yonder Woman, Anne Nguyen ; Robert and Maria, Maria Hassabi et Robert Steijn ; Ideography, Noé Soulier ; Tales of the Bodiless - Musical Fiction Without Science, Eszter Salamon ; Sideways Rain, Guilherme Botelho ; Score, Yuval Pick ; 2: Dialogue with Lucinda, Nicole Beutler ; Kawa - A Solo for Two, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek ; Beautiful Me, Gregory Maqoma ; In

STEIRISCHER HERBST – WWW.STEIRISCHERHERBST.AT

E ESTONIE

En avant-première, quelques-unes des propositions qui jalonneront l’édition 2011 du Augusti Tantsufestival : The Croquis Reloaded, Cuqui Jerez ; Battement, David Zampach ; Chambre(s) d’hôtel, t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e. ; My Name Is I Love You, Fai Fai ; Talk To Me, Mart Kangro. Du 15 au 31 août, à Tallinn. AUGUSTI TANTSUFESTIVAL – WWW.TANTSUFESTIVAL.EE

10


Draama a confié sa programmation 2011 à Priit Raud, directeur artistique du Kanuti Gild Saal et de Baltoscandal . Au programme, une sélection des spectacles parmi les plus intéressants créés en Estonie ces 2 dernières années : Idiots, Juhan Ulfsak ; Bloom, Ingomar Vihmar ; Am I Alive Now?, Lauri Lagle ; Old Buddies, United Dancers of ZUGA ; Midnight Sun, Anu Lamp ; Antigone, Homayun Ghanizadeh, metteur en scène iranien qui a travaillé avec des comédiens estoniens pour ce projet ; In the Whirl of Winds, Andres Noormets ; The Last Kiss of Peeter Volkonski, Urmas Vadi. Du 5 au 11 septembre, à Tartu. L’Onda organise un voyage de repérage dans le cadre du festival (cf p. 8).

Biskra et Hamid Ben Mahi , Errobikofestibala, 21-24 juillet, www.errobikofestibala.fr ; Jacky Molard quartet et Foune Diarra trio, De bouche à oreille, 25-30 juillet, Parthenay, www.deboucheaoreille.org ; Mens alors !, 25-30 juillet, Mens, mensalors.canalblog.com ; A voix haute, 11-14 août, Bagnères-de-Bigorre, www.einsteinonthebeach.net ; Radiation 10 et Q, Jazz campus en Clunisois, 20-27 août, Cluny, www.jazzcampus.fr ; RisserStackenas-Jemberg-Myhr et Lazro-Duthoit, Météo, 2327 août, Mulhouse, www.festival-meteo.fr ; Septembre musical de l’Orne, 26 août-25 septembre, www.septembre-musical.com ; Caroline, Sarah Murcia, Olivier Py…, Jazz à la Villette, 31 août-11 septembre, Paris, www.jazzalavillette.com.

DRAAMA – WWW.DRAAMA.EE

Paris jazz festival décline chaque année les tonalités du jazz. L’édition 2011 ne déroge pas à la règle avec de nombreuses propositions parmi lesquelles : Fred Pallem et Le Sacre du tympan ; Ping machine ; Andy Emler Mégaoctet ; La Toile, Surnatural orchestra. Jusqu’au 31 juillet, à Paris.

ETATS-UNIS

« Rien ne vaut le présent »… 9e édition du Time-Based Art Festival , rendez-vous de la performance et des arts visuels organisé par le PICA – Portland Institute for Contemporary Art. Le programme est en cours d’élaboration. Parmi les artistes annoncés : Kyle Abraham, Rude Mechs, Dean & Britta, Rachid Ouramdane, Shantala Shivalingappa… Du 8 au 18 septembre, à Portland.

PARIS JAZZ FESTIVAL – WWW.PARISJAZZFESTIVAL.FR

Au programme des Flâneries musicales de Reims , signalons : une carte blanche à Françoise Rivalland ; DPZ (Delpierre, de Pourquery, Zimmermann) ; Lê Quan Ninh ; l’ensemble Nomos. Jusqu’au 22 juillet, à Reims.

PICA – WWW.PICA.ORG

F FINLANDE

FLÂNERIES MUSICALES – WWW.FLANERIESREIMS.COM

À l’affiche de la 5e édition de Stage , une programmation placée sous le signe de l’amour et de la haine. Signalons: Amnesia, Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi ; Pohjalla, Oskaras Korsunovas ; Latvialainen Rakkaus, Alvis Hermanis ; Testament, She She Pop (voir p.17) ainsi qu’un Finnish Case consacré aux jeunes talents finlandais. Du 17 au 31 août, à Helsinki.

À l’affiche du Festival des 7 collines , l’identité, les racines et la volonté de créer des correspondances entre des artistes engagés. Une programmation qui laisse une place importante au cirque et à la danse avec : À la recherche des canards perdus et Les Vikings et les satellites, Frédéric Ferrer ; My Exile Is in My Head, Qudus Onikeku ; C8H11NO2, Room 100 ; Cédric Andrieux, Jérôme Bel. Du 30 juin au 9 juillet, à Saint-Etienne.

KORJAAMO TEATTERI – WWW.KORJAAMO.FI

FESTIVAL DES 7 COLLINES – WWW.FESTIVALDES7COLLINES.COM

FRANCE Nouvelle édition de Cratère surfaces , à l’air libre… Au programme : Au milieu du gué, Dries Verhoeven ; Domini públic, Roger Bernat ; Miroir, miroir, Moglice Von Verx ; Barco de arena, Claire Ducreux. Du 1er au 3 juillet, à Alès.

Pour ouvrir cet agenda France, les rendez-musicaux de l’été, en quelques dates et concerts : Rhizomes, 25 juin 10 juillet, Rennes, www.rhizome.asso.fr ; Jazz et musique improvisée en Franche-Comté, 27 juin - 2 juillet, Besançon, www.aspro-impro.fr ; Jazz à Couches, 6 - 9 juillet, www.jazzacouches.fr ; Watershed, Denis Fournier, Tomeka Reid, Nicole Michell…, Jazz à Junas, 16 - 23 juillet, Couches, www.jazzajunas.asso.fr ; Millau en jazz, 16-23 juillet, Millau, www.millauenjazz.org ; Diwan de

LE CRATÈRE – WWW.LECRATERE.FR

Chaque édition des Tombées de la nuit est une variation du triptyque artiste-spectateur-espace public, un élément de réponse inscrit dans le territoire du « désordre artistique organisé » qui bouscule habitudes et certi-

11


tudes. Au programme : Muur, Hark!, Massive central et Le Dibal abandonné, LOD (voir p. 17) ; Une cerise noire, La Française des comptages ; Moscou et Iqaluit, Berlin; Da / Fort, Circ’ombelico ; Domini públic, Roger Bernat. Du 5 au 9 juillet, à Rennes.

como quieres et Avant-propos, Brigitte Seth et Roser Monttlo Guberna ; Obstacle, Sébastien Lefrançois ; Gonzo conférence, Fanny de Chaillé ; Beaucoup de bruit pour rien, 26 000 couverts. Du 14 juillet au 9 août, à Paris. PARIS QUARTIER D’ÉTÉ – WWW.QUARTIERDETE.COM

LES TOMBÉES DE LA NUIT – WWW.LESTOMBEESDELANUIT.COM

Au programme de la 9e Vague de jazz , parrainée par Médéric Collignon : Le Bruit du [sign] ainsi que deux lauréats de Jazz migration 2011, podium organisé par l’Afijma, Metal o Phone et Q – Fanny Lasfargues, Julien Deprez, Sylvain Darrifourcq (membres du collectif Coax). Du 22 juillet au 9 août, à Longeville-sur-mer.

Au programme du Festival d’Avignon , signalons : Enfant et Levée des conflits, Boris Charmatz (artiste associé); Sur le concept du visage du fils de dieu, Romeo Castellucci ; Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, Angélica Liddell ; Au moins j’aurai laissé un beau cadavre, Vincent Macaigne ; Violet, Meg Stuart (voir p. 17) ; Life and Times, épisodes 1 et 2, Nature Theater of Oklahoma (voir p. 18); Exposition universelle, Rachid Ouramdane ; Sun, Cyril Teste ; Amnesia, Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi ; Oncle gourdin, Sophie Perez et Xavier Boussiron ; Danses libres et (M)imosa, Cecilia Bengolea et François Chaignaud ; Le Cabaret discrépant, Olivia Grandville. Du 6 au 26 juillet, à Avignon.

Espace unique dédié à l’art gestuel, Mimos rend compte des divers courants artistiques et formes scéniques de ce champ avec une 29e édition résolument internationale. Programme détaillé disponible auprès du festival. Du 1er au 26 août, à Périgueux.

FESTIVAL D’AVIGNON – WWW.FESTIVAL-AVIGNON.COM

MIMOS – WWW.MIMOS.FR

« Rencontres tonnantes et détonantes, parfois surprenantes », Jazz à Luz fait chaque année le pari de la découverte. 21e programmation aux avant-postes de l’innovation avec notamment : Das Kapital plays Hanns Eisler et le ciné-concert New Film Project ; Zu et Mats Gustafsson ; Christine Wodrascka, Jean-Luc Cappozzo et Gerry Hemingway. Du 7 au 10 juillet, dans les Hautes-Pyrénées.

Au programme du 23e Mima , festival des arts de la marionnette : Les Baraques de Polichinelle Revisited, Zonzons ; La Chambre 26 et Ma foi, cie A ; Faim de loup, Graines de vie ; Mac et le géant, Green Ginger ; Ubu, Forever, Punchisnotdead ; Les Pieds nickelés en vadrouille, Théâtre du Chemin creux ; Signaux, Yngvild Aspelli. Du 4 au 7 août, à Mirepoix.

JAZZ À LUZ – WWW.JAZZALUZ.COM

MIMA – WWW.MIMA-FESTIVAL.COM

Au programme d’ Idéklic , signalons cette année : Allumer l’humain, Tam echo tam ; Faim du loup, Graine de vie ; L’Eloge du poil, Jeanne Mordoj ; Où va l’eau, O’navio théâtre ; Rêves de pierre, cie du Porte voix ; Le Roi sans royaume, Agora théâtre. Du 10 au 13 juillet, à Moirans-en-Montagne.

Le 26e Festival international de théâtre de rue , accueille entre autres : Révolutions, Akosh S et Jorg Muller ; Droit dans le mur, Camille Boitel, Benjamin Colin et Fantasio ; Antigone d’après Antigone de Sophocle, Gwénael Morin ; Place du Colonel F : délocalisation des consciences, Fantazio et invités ; Mise à plat, Sébastien Barrier et Ronan Tablantec ; Contre nature, Tricylique Dol. Du 16 au 20 août, à Aurillac.

VAGUE DE JAZZ – WWW.VAGUEDEJAZZ.COM

IDÉKLIC – WWW.IDEKLIC.FR

ASSOCIATION ÉCLAT – WWW.AURILLAC.NET

Dispositif de collaboration interrégionale qui vise à offrir une visibilité privilégiée aux équipes chorégraphiques, Quand les régions s’en mêlent… poursuit son travail d’accompagnement d’artistes parmi lesquels cette année Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek. Du 10 au 23 juillet, à Avignon.

La Mousson d’été , rendez-vous des écritures dramatiques, met cette année à l’honneur l’Europe et l’Amérique du nord. Programmation détaillée disponible auprès du festival. Du 23 au 29 août, à Pont-à-Mousson.

LES HIVERNALES – WWW.HIVERNALES-AVIGNON.COM

MEEC – WWW.MEEC.ORG

Au programme de Paris quartier d’été , signalons : 3 x 11, Mummenschanz ; Brilliant Corner, Emmanuel Gat ; El

Fidèle à son élan initial, Entre cour et jardins invite des artistes à apprivoiser des lieux forts, à s’inviter dans des

12


Bérangère Jannelle ; Tagfish, Berlin ; Le Vrai spectacle, Joris Lacoste ; Bullet Park, Rodolphe Dana ; Have You Hugged Kissed and Respected Your Brown Venus Today, Robin Orlyn ; Les Enfants se sont endormis et Le Développement de la civilisation à venir, Daniel Veronese ; Tercer cuerpo, Claudio Tolcachir ; Golgota picnic, Rodrigo Garcia. En danse : Sylphides et Castor et Pollux, Cécilia Bengolea et François Chaignaud ; Si, Viaggiare, Marco Berrettini ; Violet, Meg Stuart (voir p. 17) ; The Cradle of Humankind, Steven Cohen ; Lia Rodrigues ; Pas de deux, Raimund Hoghe ; The Fault Lines, Meg Stuart, Philipp Gehmacher et Vladimir Miller ; Paradistinguidas, La Ribot ; Cédric Andrieux, Jérôme Bel. Du 15 septembre au 31 décembre, à Paris et région parisienne.

endroits « qui se suffisent à eux-même ». Signalons cette année : une installation commandée à Philippe Quesne ; L’Irmar se la coule douce, Irmar – Institut de recherche ne menant à rien ; une performance de Lydie Jean dit Panel ; Danse hors-cadre, Julia Cima. Du 26 août au 4 septembre, à Barbirey-sur-Ouche et Dijon. ENTRE COUR ET JARDINS – WWW.ECEJ.FR

Au programme du Festival d’Ambronay , un Bach à la fois baroque et moderne, religieux et opératique, sacré et désacralisé. Signalons : La Passion selon Marie, Zad Moultaka ; Dans les jardins de Galilée, Concerto Soave. Du 9 septembre au 2 octobre, à Ambronay. CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE D’AMBRONAY – WWW.AMBRONAY.ORG

FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS – WWW.FESTIVAL-AUTOMNE.COM

À l’affiche des Rendez-vous de l’Erdre : Metal o Phone ; Willem Breuker Kollektief. Du 1er au 4 septembre, à Nantes.

Plastique danse flore , ce sont une vingtaine de propositions au croisement des arts plastiques, chorégraphiques et paysagers, d’artistes reconnus ou de jeunes talents qui investissent le Potager du roi. Au programme de cette 5e édition : Danses libres, François Chaignaud et Cécilia Bengolea ; Chamber Dance, Alban Richard ; Claudia Triozzi et Mickaël Phélippeau ; une installation lumineuse d’Yves Godin et la présentation du travail des plasticiens Didier Courbot, Laurent Sfar et Vincent Ganivet. Du 16 au 18 septembre, à Versailles.

LES RENDEZ-VOUS DE L’ERDRE – WWW.RENDEZVOUSERDRE.COM

À son habitude, Coup de chauffe place la rentrée sous le signe des arts de la rue, dans leur diversité et leur poésie. Programmation disponible auprès du festival. Du 2 au 4 septembre, à Cognac. AVANT-SCÈNE – WWW.AVANTSCENE.COM

PLASTIQUE DANSE FLORE – WWW.PLASTIQUEDANSEFLORE.COM

Quelques-unes des propositions à l’affiche de la Saison musicale de l’Abbaye de Royaumont : Babel et Missa sacra, Les Cris de Paris ; Mathématique de la résonance, Linea ; L’Egisto, Jérôme Correas. Du 2 septembre au 9 octobre, à Royaumont.

Le Festival mondial des théâtres de marionnettes poursuit l’exploration de tous les champs des arts de la marionnette, tant traditionnels que contemporains, sous l’angle cette année de « Mémoire et réalités nouvelles ». Au programme, signalons : Lacrimosa, Bruno Pilz ; Hôtel de rive, Figuren Theater Tübingen ; La Vieille et la bête, Theater Meschugge ; Le Sens des fils et Le Sucrier diabétique, Jordi Bertran ; Tagfish, Berlin ; Discours de la méthode, Théâtre du Sous-marin jaune ; Mapamundi et La Musique peinte, Joan Baixas ; Benito Cereno, Jaime Lorca ; Fogging a Dead Horse, Gavin Glover ; Gulliver – The Journey to Lilliput, The Train Theater ; Bastard!, Duda Paiva ; Hand Stories, Yeung Faï ; Obludarium, Frères Foreman ; La Courtisane, Emilie Valantin ; Y es-tu ?, cie S’appelle reviens ; Pomme, Garin Trousseboeuf ; La Pendue, Hors l’ombre ; Petit bleu, petit jaune, Succursale 101 ; Hamlet machine, Sans soucis ; Le Jabberwock, L’Illustre famille Burattini ; Et il me mangea, Vélo théâtre ; Est-ce que le monde sait qu’il parle ?, KTHA. Du 16 au 25 septembre, à CharlevilleMézières.

ABBAYE DE ROYAUMONT – WWW.ROYAUMONT.COM

Né d’un rapport sensible aux écritures littéraires pour s’enrichir par la suite de projets à la syntaxe singulière, ActOral joue sur ou avec les mots grâce à une programmation de lectures, performances, mises en espace et spectacles. Artistes invités cette année : François Chaignaud et Cécilia Bengolea, Hubert Colas, Yves-Noël Genod, Trajar Harrel, Joris Lacoste, Richard Maxwell, Dieudonné Niangouna, Motus… Programmation en cours. Du 13 septembre au 13 octobre, à Marseille. ACTORAL – WWW.ACTORAL.ORG

Soixante propositions disent l’alchimie d’un Festival d’automne à Paris où visages familiers et nouveaux venus se rencontrent, continents et langues se croisent. Au programme, en théâtre : +-0, Christoph Marthaler ; Neutral Hero, Richard Maxwell ; Vivre dans le feu,

FESTIVAL MONDIAL DES THÉÂTRES DE MARIONNETTES WWW.FESTIVAL-MARIONNETTE.COM

13


Les Plateaux ouvrent la saison chorégraphique par un format pensé à destination des professionnels avec sur 2 jours, découvertes et performances. Parmi les artistes invités : Samuel Lefeuvre, Dery Fazio, Emilio Calcagno, Ontroerend Goed, Alan Lucien Øyen, Erika Zueneli, Andrea Bozic, Sylvie Pabiot, Yuval Pick, Rita Quaglia, Emilio Calcagno, Eric Oberdorff, Cie Gilles Verièpe, Yann Lheureux, Cie Georges Momboye, Peter Jasko, Jarek Cemerek. Du 23 au 24 septembre, à Créteil.

ITALIE

Sous la direction artistique d’Ermanna Montanari / Teatro delle Albe, le Santarcangelo festival place au cœur de son édition 2011, l’acteur et ce que signifie aujourd’hui « être acteur », entre adhésion et friction à la réalité. Apporteront des éléments de réponse : Antonia Baehr, Ivo Dimchev, Fanny & Alexander, Oriza Hirata, Masque Teatro, Motus, Kornél Mundruczó, Orthographe, Rotozaza, Socìetas Raffaello Sanzio, Teatro Sotterraneo. Du 8 au 17 juillet, à Santarcangelo di Romagna.

LA BRIQUETERIE – WWW.ALABRIQUETERIE.COM

Les 28e Francophonies en Limousin s’ouvrent cette année sur une carte blanche à Salia Sanou, avec Souvenir de la rue Princesse, Djama Buren Cirque et Vu, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek. Suivent au programme : Le Socle des vertiges, Dieudonné Niangouna ; Où vers ?, DeLaVallet Bidiefono ; Nya, Abou Lagraa ; Kawa, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek… Du 28 septembre au 8 octobre, en Limousin.

SANTARCANGELO – WWW.SANTARCANGELOFESTIVAL.COM

Dans le cadre de Torinodanza , signalons tout particulièrement la première édition d’un Focus danza italiana , qui s’ouvre à des artistes de renom, des créateurs émergents sans oublier de faire revivre un répertoire plus ancien de la scène italienne. Au programme : Embrace, Edmond Russo, Shlomi Tuizer ; Your Girl, Alessandro Sciarroni ; Duetto (l’importance de la transmigration des derniers chamans), Alessandro Certini et Virgilio Sieni ; Il Giro del mondo in 80 giorni, Michele de Stefano ; Cinquanta urlanti, quaranta ruggenti, sessanta stridenti, Teodora Castellucci ; Seconda, Ambra Senatore ; La Ragazza indicible, Virgilio Sieni ; Canzoni del secondo piano, Francesca Cinalli. Du 13 au 16 octobre, à Turin (Torinodanza, du 5 septembre au 4 décembre).

FRANCOPHONIES EN LIMOUSIN – WWW.LESFRANCOPHONIES.COM

G GRANDE-BRETAGNE

Dans le cadre du Edinburgh International Festival, le British Council organise un Edinburgh Showcase , l’occasion de découvrir les jeunes talents de la scène anglaise en théâtre et danse. Parmi la trentaine de propositions, signalons : The Animals and Children Took to the Streets, 1927 ; A Machine to See With, Blast Theory ; Hotel Methuselah, Imitating the Dog ; Every Minute, Always, Melanie Wilson et Abigail Conway ; Entitled, Quarantine ; I, Malvolio, Tim Crouch. Du 22 au 27 août, à Edimbourg. Précisons qu’un accord entre l'Onda et le British Council permet aux programmateurs français qui souhaitent se rendre en Grande-Bretagne sur certains événements de bénéficier de bourses de mobilité.

TORINODANZA – WWW.TORINODANZAFESTIVAL.IT

Le programme du Contemporanea festival est en cours d’élaboration. En avant-goût, quelques-uns des artistes invités cette année : Oskar Gomez Mata, Massimo Furlan, Teatro Sotteraneo, Radhouane El Meddeb, Kinkaleri, Pathosformel… Du 23 septembre au 8 octobre, à Prato. CONTEMPORANEA FESTIVAL – WWW.CONTEMPORANEAFESTIVAL.IT

EDINBURGH SHOWCASE – WWW.BRITISHCOUNCIL.ORG POUR LES BOURSES DE MOBILITÉ, À L’ONDA, CHRISTOPHE SUSSET

P PAYS-BAS

Lokal esquisse chaque année un portrait de la scène islandaise, et plus particulièrement de ses artistes émergents. Le festival s’ouvre aussi à l’international et a précedemment accueilli Rimini Protokoll, Richard Maxwell, Nature Theater of Oklahoma... Le programme de l’édition 2011 est en cours d’élaboration. Du 1er au 4 septembre, à Reykjavik.

Au programme de Julidans , signalons : Pororoca, Lia Rodrigues ; Ich Sah : Das Lamm auf dem Berg Zion, Offb .14, 1, Va Wölfl ; Gustavia, Mathilde Monnier ; A Piece Danced Alone, Alexandra Bachzetsis ; Dance for Nothing, Eszter Salamon ; Zombie Aporia, Daniel Linehan ; Ail ? Aïe ! Aïe !, Junior Zafialison ; On The Steps, Florent Mahoukou ; Teach Us to Outgrow Madness, Erna Omarsdottir ; Oroboy, Stop!, Horacia Macuacua ; Holistic Strat & 2. Repulsion, Hiroaki Umeda. Du 1er au 10 juillet, à Amsterdam.

LOKAL – WWW.LOKAL.IS

JULIDANS – WWW.JULIDANS.NL

I ISLANDE

14


Au fil des éditions, Noorderzon s’est imposé dans la cartographie des festivals estivaux grâce à une programmation internationale exigeante. Signalons cette année : In Paris, Dimitri Krimov ; Amnesia, Fadhel Jaïbi ; Holistic Strata, Hiroaki Umeda ; Before Your Very Eyes, Gob Squad; Bestiale Improvviso, Santasangre ; The Perfect Alibi, Maria Jerez ; Cheval, Antoine Defoort et Julien Fournet ; El Pasado es un animal grotesco, Mariano Pensotti ; The DJ Who Gave Too Much Information, PME-Art. Du 18 au 28 août, à Groningen.

grande proximité avec le public invité à créer du sens. « On parle de toi », se penche sur les identités personnelles et collectives au travers d’une programmation insolite et insolente : KKQQ et Propositions, 2b Company ; Aura, Massimo Furlan ; des « projets en devenir » de Fanny de Chaillé, Gérald Kurdian et Yves-Noël Genod ; Talk Show, Bettina Atala ; Haircuts by Children, Mammalian Driving Reflex ; Déproduction, Perrine Valli ; Helvet Underground, Clédat et Petitpierre ; 60 mn of Opportunism, Ivana Müller ; Happy Child, Nathalie Béasse ; 4 Faces, Antonia Baehr ; Voice Over, Eszter Salamon et Cristina Rizzo. Du 10 au 20 août, à Nyon.

NOORDERZON – WWW.NOORDERZON.NL

FAR° – WWW.FESTIVAL-FAR.CH

Invités au De Internationale Keuze , des artistes qui donnent à voir sur scène l’exil et les marges… À l’affiche : Ich Schau Dir In Die Augen…, René Pollesch ; Golgota Picnic, Rodrigo Garcia ; Les Spectateurs, Lotte Van Den Berg ; Expanding Energy, David Freeman ; The Fault Lines, Meg Stuart ; El Pasado es un animal grotesco, Mariano Pensotti ; Neutral Hero, Richard Maxwell. Du 15 septembre au 2 octobre, à Rotterdam.

Le programme du Zuercher Theater Spektakel réunit des propositions qui par leur questionnement sensible interrogent les crises – économiques, politiques et environnementales et les générations – entre fossé, conflit et transmission. Au programme : A Small History of Crying, Sanja Mitrovic ; Amnesia, Fadhel Jaïbi ; Alexis. A Greek Tragedy, Motus ; Les Spectateurs, Lotte Van Den Berg ; Testament, She She Pop (voir p. 17) ; El Pasado es un animal grotesco, Mariano Pensotti ; On the Concept of the Face, Regarding the Son of God, Romeo Castellucci ; Sideways Rain, Guilherme Botelho ; Beautiful Me, Gregory Maqoma. Du 18 août au 4 septembre, à Zurich.

ROTTERDAMSE SCHOUWBURG – WWW.DEINTERNATIONALKEUZE.NL

PORTUGAL

Avec sa 3e édition, Materiais diversos continue de conjuguer ancrage territorial et programmation artistique sans compromis. Au programme : Sylphides, Cécilia Bengolea et François Chaignaud ; Artistas de domingo, Miguel Pereira ; Guintche, Marlene Freitas ; A viagem, Filipa Francisco. Du 21 au 30 octobre, à Minde, Alcanena et Torres Novas.

ZUERCHER THEATER SPEKTAKEL – WWW.THEATERSPEKTAKEL.CH

Mladi Levi réunit chaque été les jeunes talents de la scène intenationale. Le programme est en cours d’élaboration. Sont annoncés à ce jour : Smatch 2, Dominique Roodthooft ; PPP, Philippe Ménard ; I-ON, Ivo Dimchev (voir p. 18) et Too Late! (Antigone) Contest # 2, Motus. Du 19 au 29 août, à Ljubljana.

Au programme de La Bâtie - Festival de Genève , une cinquantaine de projets en théâtre, danse et musique parmi lesquels : Domini públic, Roger Bernat ; La Trilogie des lunettes, Emma Dante ; Schiller Thriller, Massimo Furlan ; C’est comme ça et me faites pas chier, Rodrigo García ; Amnesia, Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi ; El Año de Ricardo et La Casa de la fuerza, Angélica Liddell ; Neutral Hero, Richard Maxwell ; Hard to Be a God, Kornél Mundruczó ; Si, Viaggiare, Marco Berrettini ; Enfant, héâtre-élévision et Boléro 2, Boris Charmatz ; Before Your Very Eyes, Gob Squad et Campo ; The Cradle of Humankind, Steven Cohen ; Heavens What Have I Done, Miguel Gutierrez ; From B to B, Thomas Hauert et Àngels Margarit ; Violet, Meg Stuart (voir p. 17). Du 2 au 17 septembre, à Genève.

BUNKER – WWW.BUNKER.SI

LA BÂTIE – WWW.BATIE.CH

MATERIAIS DIVERSOS – WWW.MATEIRIAISDIVERSOS.COM

S SLOVÉNIE

SUISSE

Maître-mot du Far°, le partage du sensible. Autrement dit, une programmation intransigeante doublée d’une

15


16


REPÉRAGES

ticipatifs (The Democratic Set) et bien sûr des spectacles pour la scène. Ce sera le cas de leur nouvelle production Ganesh Versus the Third Reich. Une fable mettant en scène le combat entre les nazis et le dieu Ganesh qui veut leur reprendre une icône hindou volée, un voyage follement inventif à travers l’histoire et la responsabilité politique des actes de chacun. Cette compagnie est à découvrir ! Leur spectacle sera créé à Melbourne du 29 septembre au 9 octobre . Il est disponible à la tournée en France pour la saison 2012-2013.

A ALLEMAGNE

She She Pop est une compagnie allemande singulière… A l’origine, en 1998, She She Pop est un collectif de femmes comédiennes et metteuses en scène diplômées de la même école de théâtre. Leurs productions sont aujourd’hui encore développées en tant que collectif (sept membres permanents dont un homme), la marque du groupe étant la forte implication du public qui contribue à façonner le cours des spectacles. Le collectif a créé en 2010 une adaptation de Lear, intitulée Testament qui a été l’un des grands succès de la saison théâtrale allemande. Partant d’un grand classique, sur le thème de la famille (Le Roi Lear de Shakespeare), trois comédiennes du collectif aboutissent à une soirée-performance où elles partagent le plateau avec leurs propres pères. Ce sont évidemment les rapports pères/filles qui sont explorés ici, par le biais de chansons, de vidéos. Un spectacle où le théâtre devient la chambre d’écho d’un processus utopique : l’équilibre entre les générations. Dates de présentation : 29/06-3/07/11, Festival Impulse, Cologne et Bochum ; 18-21/08/11, Zuercher Theater Spektakel, Zurich ; 30-31/08/11, Stage, Helsinki.

BACK TO BACK THEATRE – WWW.BACKTOBACKTHEATRE.COM

B BELGIQUE

Pas moins de quatre productions portées par LOD , maison de production de théâtre musical et d’opéra installée à Gand, sont présentées cette année lors d’un focus dans la programmation des Tombées de la nuit à Rennes. Du 7 au 9 juillet prochain, les projets musicaux suivants sont à découvrir : Le Diable abandonné de Patrick Corillon, Hark et Massive Central, deux projets de Dick Van Der Harst et Muur mis en scène par Inne Goris. Ce dernier se présente comme une installation, un spectacle de théâtre, une arche bourdonnant d’histoires individuelles et un oratorio dévoyé. Muur est par-dessus tout un événement qui nous confronte à notre besoin de murs et de modèles utopiques. L’auteur Pieter De Buysser et la metteuse en scène Inne Goris, qui collaborent ici avec le compositeur Dominique Pauwels, laissent interagir leurs modes d’expression spécifiques au cœur d’une scénographie étonnante par la position dans laquelle elle place le spectateur. Créé en 2010 au Kunstenfestivaldesarts, ce spectacle sera aussi présenté à Metz dans le cadre des Nuits blanches au Centre Pompidou (en collaboration avec l’Arsenal) les 30 septembre et 1er octobre.

SHE SHE POP – WWW.SHESHEPOP.DE

AUSTRALIE

La compagnie australienne Back to Back Theatre , découverte en Europe entre autres grâce à son passage à Paris quartier d’été en 2007 et au Kunstenfestival desarts en 2009, travaille uniquement avec des comédiens perçus comme des personnes en situation de handicap intellectuel. Depuis 1987, elle est l’une des équipes les plus créatives d’Australie. Ses thèmes de travail se concentrent sur les questions morales, philosophiques et politiques, sur la valeur de la vie des individus. C’est une compagnie permanente de six comédiens réunie autour du directeur artistique, le metteur en scène Bruce Gladwin, qui réalise les spectacles qui sont présentés dans le monde entier. Ils ont réalisé des projets dans l’espace public (Small Metal Objects), des projets par-

LOD, VALÉRIE MARTINO – WWW.LOD.BE

Pièce chorégraphique qui réunit cinq danseurs et un musicien, la nouvelle creation de Meg Stuart , Violet, est une énigme, une pièce sans trame narrative, dont le

17


titre évoque une fleur, une couleur, un prénom. « C’est probablement l’une de mes pièces les plus abstraites », avoue Meg Stuart. Après Do Animals Cry créée en 2009, la chorégraphe s’est intéressée à l’alchimie, au chamanisme, s’est nourrie du travail d’artistes comme Carsten Höller (auteur d’une installation sur les champignons hallucinogènes) et imagine un voyage intense et physique que traverse l’énergie d’un concert de rock. La pièce sera créée au Pact Zollverrein à Essen les 7 et 8 juillet 2011, puis en tournée : 19-25/07/11 Festival d’Avignon ; 24-26/08/11, Tanz im August, Berlin ; 24/09/11, Dampfzentral, Bern ; 6-7/09/11, La Bâtie Festival de Genève ; 15-17/09/11, Théâtre Maria Matos, Lisbonne. Le spectacle poursuivra ensuite sa tournée avant d’être présenté en France : 16-19/11/11, Centre Pompidou, dans le cadre du Festival d’automne à Paris ; puis en 2012, entre autres, au Théâtre Garonne à Toulouse.

E ÉTATS-UNIS

Les New-yorkais de Nature Theater of Oklahoma , emmenés par Pavol Liska et Kelly Copper, proposent avec Life and Times une plongée intime dans les souvenirs d’une Américaine de 35 ans, qui par le biais d’un entretien téléphonique raconte par le menu, les plus infimes détails de sa vie depuis sa naissance. Ce témoignage est utilisé in extenso et constitue une sorte de « livret » puisque la compagnie a composé, sur ce monologue téléphonique, une partition musicale chantée, jouée et accompagnée de petites séquences chorégraphiques. Cette épopée biographique durera 24 heures, découpées en épisodes. Elle réunit des performeurs qui sont à la fois comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens. L’Episode 1 a été présenté entre autres au Théâtre des Abbesses en janvier dernier, l’Episode 2 a été créé au Burgtheater à Vienne en novembre 2010. Ces deux premiers épisodes seront présentés pour la première fois ensemble au Festival d’Avignon cet été (9-16/07/11). La tournée de ces 2 épisodes est possible en France en mai ou à l’automne 2012. L’Episode 3 sera créé au Burgtheater de Vienne le 21 janvier 2012.

DAMAGED GOODS, JOHN ZWAENEPOEL – WWW.DAMAGEDGOODS.BE

BULGARIE – BELGIQUE

Performeur et chorégraphe originaire de Bulgarie, Ivo Dimchev est installé à Bruxelles depuis 2009 où il a ouvert un espace de travail et de présentation, Volksroom. Invité en France à plusieurs reprises ces dernières années (à Tours, Dieppe, Marseille, Paris…), l’artiste présente son travail dans le monde entier. Ivo Dimchev développe un mélange extrême et coloré de performance, danse, théâtre, musique, arts plastiques pour dénoncer les représentations dominantes du corps, se cabrer contre le consumérisme des individus, contre les formats, les canons et proposer une traversée individuelle et intime du parcours des personnages hors du commun qu’il compose. Après des pièces comme Lili Handel, Paris ou Some Faves, Ivo Dimchev travaille à un projet en deux versions : le solo I-ON et la pièce de groupe X-ON. Ces deux pièces sont basées sur une collaboration avec le sculpteur viennois Franck West. Celuici a réalisé pour le performeur de petites sculptures de papier mâché et plâtre blanc, les Passtücke. Ivo Dimchev les manipule, les met à l’épreuve de sa corporéité, de son geste dansant ou de ses vocalises et les extrait ainsi d’une manipulation qui s’inspirerait des gestes du quotidien. Son exploration performative les magnifie, les rend « extra-ordinaires ». Dates de tournée des différents spectacles : 8-9/07/11 Some Faves, Santarcangelo Festival, Santarcangelo di Romagna ; 23/07/11, Some Faves, 1er-2/08/11, I-ON, 6/08/11, We.art.dog.com, 12-14/08/11 (création), X-ON, Impulstanz, Vienne ; 20/08/11, I-ON, Mladi Levi, Ljubljana.

PAVOL LISKA – WWW.OKTHEATER.ORG

IVO DIMCHEV – IVODIMI@YAHOO.COM WWW.IVODIMCHEV.COM

18


19


WWW.ONDA.FR

ONDA, OFFICE NATIONAL DE DIFFUSION ARTISTIQUE – 13 BIS, RUE HENRY MONNIER – 75009 PARIS – TÉL. : 01 42 80 28 22 FAX : 01 48 74 16 03 – INFO@ONDA.FR – PRÉSIDENTE SYLVIE HUBAC – DIRECTEUR DE LA PUBLICATION FABIEN JANNELLE RÉDACTION L’ÉQUIPE DE L’ONDA – COORDINATION ÉDITORIALE CATHERINE BARTHÉLEMY – GRAPHISME MAJi – ISSN 1286-4722 L’ONDA EST UNE ASSOCIATION SUBVENTIONNÉE PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION (DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CRÉATION ARTISTIQUE / DÉPARTEMENT DES AFFAIRES INTERNATIONALES). L'ONDA EST MEMBRE DE L'IETM, DE SPACE ET DE CULTURE ACTION EUROPE ET SOUTIENT LE FONDS ROBERTO CIMETTA.


Lettre d'information de l'Onda n°59