Issuu on Google+

Voir et agir

2014

Photo : Action de Carême

Info-Campagne

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain


Table des matières

Voir et agir Voir et agir Depuis 1969, Pain pour le prochain et Action de Carême organisent chaque année une campagne œcuménique durant le temps de carême jusqu’à Pâques. Depuis 1994, Etre partenaires, œuvre catholique chrétienne, y participe également. Cette campagne a pour but de sensibiliser le public suisse à la réalité des inégalités existant dans le monde : près de 900 millions de personnes souffrent de la faim ! Mais voir cette réalité ne suffit pas. C’est pourquoi la campagne propose aussi des pistes d’action, que ce soit le soutien à des projets au Sud, la participation à des actions ici en Suisse ou par le changement de son propre comportement. Durant le temps de carême, les trois organisations chrétiennes invitent ainsi à passer du voir à l’agir.

Voir et Agir sur Facebook facebook.com / voiretagir

Av. du Grammont 9, 1007 Lausanne Tél. 021 614 77 17, Fax 021 617 51 75 ppp@bfa-ppp.ch, www.ppp.ch CCP 10-26487-1

Av. du Grammont 7, 1007 Lausanne Tél. 021 617 88 81, Fax 021 617 88 79 actiondecareme@fastenopfer.ch www.actiondecareme.ch CCP 10-15955-7

ETRE PARTENAIRES c/o Nassouh Toutoungi Rue du Général-Dufour 105, 2502 Bienne Tél. 032 341 21 16 info@etre-partenaires.ch, www.etre-partenaires.ch CCP 25-10000-5 2

Table des matières Editorial

3

Impulsion théologique

4

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain

Thématique

Des vêtements équitables pour des vies meilleures Pour des vêtements produits dans la dignité

Jeûneurs

7 9 10

Le jeûne, Temps de la Passion, Temps du Carême

Quoi de neuf ?

11

Bonnes pratiques

13

Notre hôte de campagne

15

Intervenant-e-s internes et externes

16

Matériel et documents à commander

18

Livres et films

21

Agenda

23

Impressum Info-Campagne 2014 : « Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain » Rédaction : Daniel Tillmanns En collaboration avec Christelle Devanthéry, Johanna Monney, Christelle Paoly, Marie-Claire Pasquier, Martina Schmidt, Dorothée Thévenaz Gygax Graphisme ComMix SA, Wabern Impression :

IRL, Lausanne

© Copyright : Pain pour le prochain / Action de Carême, Lausanne, novembre 2013

Label Œcumenica, décerné en 2009 par la Communauté de travail des Eglises chrétiennes de Suisse pour la qualité exemplaire de l’œcuménisme pratiqué par la campagne commune à Action de Carême, Pain pour le prochain et Etre partenaires


Editorial

Ils nous nourrissent, ils nous habillent. Elle est là, dans cette usine du Burkina Faso, du Bangladesh ou du Pakistan. Elle se lève aux aurores, habite loin de sa famille, reçoit un salaire de misère ; elle produit les vêtements que nous achèterons demain dans nos magasins. Cette femme me touche-t-elle, me concernet-elle ? Le monde est un village C’est une évidence aujourd’hui : nous sommes tous et toutes interconnectés. Nous pouvons accéder à des informations partout et sur tout mais souvent nous nous perdons dans cet océan. La campagne œcuménique est un temps privilégié de réflexion et d’action. Le titre de la campagne 2014, « les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain » met en lumière le thème de la justice intergénérationnelle. C’est l’occasion de réfléchir à l’héritage que nous voulons laisser à nos enfants : pas seulement comme une question familiale ou sociale mais en élargissant notre perspective au monde entier.

Le monde est une famille Nous sommes appelés à considérer cette femme et les millions de gens qui travaillent dans l’industrie du textile comme des membres de cette grande famille de l’Alliance. Nous avons tous le même Père. Nous sommes responsables les uns des autres, comme dans une famille où les enfants sont nourris par leurs parents, où les jeunes prennent soin des anciens. Au niveau mondial, on pourrait traduire cette réalité ainsi : ils nous nourrissent, ils nous habillent. Nous leur devons le respect, comme s’ils étaient nos anciens, car notre alimentation, nos vêtements, sont produits au prix de leur peine, de leur santé, même de leur vie parfois. Nous avons le devoir de les prendre en compte dans notre manière de consommer pour que leur quotidien soit plus digne. Avec notre hôte de campagne du Bangladesh, les conférences des différents intervenants et intervenantes, le matériel d’animation et des propositions d’actions, nous vous invitons non seulement à VOIR mieux et plus loin, mais aussi à AGIR concrètement. Sous la loupe, le monde : c’est nous. Qu’en feronsnous ?

Derrière cette femme, son mari, ses enfants, ses grands-parents et ses petits-enfants attendent nos réponses.

Habituons-nous à voir plus en détail, plus loin, mettons notre quotidien sous la loupe. Que verrons-nous sous le jean que nous portons tous les jours ? Des ressources en eau épuisées par la production du coton, qui contribuent à la désertification des terres ; des sols pollués par les pesticides pour des générations mettant en danger la sécurité alimentaire des petits paysans ; des conditions de travail à la limite du supportable dans les usines de production.

Christelle Devanthéry Membre de la direction Action de Carême

Martina Schmidt Secrétaire romande de Pain pour le prochain

3


Impulsion théologique

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain Fulbert Steffensky

Le souci des générations futures et de l’équilibre écologique de la planète dépend de l’attitude de générosité et de sollicitude que les générations actuelles parviennent à adopter. Le théologien Fulbert Steffensky, époux de la célèbre théologienne allemande Dorothée Sölle, fait l’éloge de la sollicitude comme posture qui dépasse ses propres liens de filiation. Pour lui, la question cruciale n’est pas celle de savoir quels biens seront légués à nos descendants mais bien de quel monde ils hériteront, eux et tous les enfants de la terre. Il s’agirait alors de leur transmettre un monde où il fait bon vivre et qui garde vivante la foi en l’avenir.

Un être humain est un être qui connaît le nom de ses grands-parents et qui se soucie de ses petits-enfants. J’ai 80 ans, j’ai des enfants et des petits-enfants. Le temps se rétrécit et c’est le moment des interrogations, du bilan : que vais-je transmettre à mes petits-enfants et de quoi vais-je les priver ? La question n’est pas de savoir quels biens seront légués à nos descendants mais bien de quel monde ils hériteront. Auront-ils de l’eau potable ? Avons-nous à tel point détruit et pollué d’engrais les sols que les fruits de la terre les rendront malades ? Avons-nous tellement urbanisé leurs paysages qu’ils ne connaîtront pas le réconfort de la nature ? Leur transmettons-nous un environnement habitable ? « Ton tribunal, ce sont les autres » (Pascal Mercier). Nous sommes le tribunal de nos descendants avec les fardeaux que 4

nous leur laissons et leur imposons. « Nos ancêtres ont péché, ils ne sont plus là mais nous portons leur péché », se lamente le prophète Jérémie. Nous sommes tributaires du pardon de nos petits-enfants. Nous leur sommes redevables et ils héritent de nos dettes. La meilleure manière de vivre en paix avec eux est d’en prendre conscience. Dans les sociétés archaïques, les personnes âgées étaient sans défense et livrées à la merci des jeunes ; c’est le devoir de solidarité qui les protégeait. « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne », lit-on dans le Décalogue de la Bible hébraïque. À notre époque, où l’avenir des générations futures est si incertain, on dirait : honore tes enfants et les enfants de tes enfants que l’Éternel t’a donnés afin qu’ils trouvent une

terre sur laquelle ils puissent respirer et travailler, sur laquelle ils puissent être heureux et louer Dieu ! Prends soin d’eux et ne mène pas la guerre contre tes propres descendants ! « Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain », ou, à l’inverse, les semences avariées d’aujourd’hui seront la faim de demain. Le mot « sollicitude » est l’un des plus beaux de notre langue et l’une des plus belles capacités du cœur. Or, la Bible met en garde contre le fait de se soucier uniquement de son propre bien-être et de vivre en autarcie. Elle cite le riche insensé comme exemple d’autosuffisance : il possède tout en surabondance et sa seule préoccupation est de tout bien stocker, ranger et conserver (Luc 12, 16-21). Il veut bâtir des greniers pour préserver ses biens pour toute l’éternité. Mais Dieu lui dit : « Insensé, cette nuit même on te redemande ta vie, et ce que tu as préparé, qui donc l’aura ? ». Un être humain est un être qui connaît le nom de ses grands-parents et qui se soucie de ses petits-enfants et non uniquement de lui-même. Or, cette sollicitude ne peut pas être sélective. Elle ne fait pas de distinction entre ses propres enfants et ceux des autres. Une femme, qui a longtemps été active dans le mouvement de lutte contre l’apartheid, m’a raconté l’un de ses rêves : dans ce rêve, elle voit les enfants errants des rues de Bogota. Ils ont faim et froid,


Impulsion théologique

commettent des vols et se prostituent. Soudain, ces enfants meurtris prennent le visage de ses propres enfants. « J’ai alors su qu’il n’y avait pas d’enfants étrangers », m’a-t-elle dit. Toute sollicitude qui mérite ce nom dépasse les limites du lien naturel. Le fait de prendre soin des siens est probablement dans la nature humaine. Mais le fait de prendre en compte uniquement ses propres descendants et d’oublier tous les autres peut également être une forme de narcissisme. Celui qui investit exclusivement pour ses propres enfants, aux dépens de la solidarité avec tous les autres, ne fait qu’investir pour lui-même. Il y a tout un monde en dehors de sa propre famille. Nous l’apprenons avec le scepticisme dont fait preuve Jésus face à la famille biologique. L’Evangile de Marc (3, 31-35) nous transmet des paroles très dures à l’égard de sa propre famille. Jésus apprend que sa mère et ses frères le cherchent, et il répond : « Qui sont ma mère et mes frères ? ». Et, parcourant du regard ceux qui le suivent, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Quiconque fait la volonté de Dieu, voilà mon frère, ma sœur, ma mère ». Jésus ne pense plus en termes de liens du sang, de famille et de clan. Il pense à l’humanité, comme l’a fait la femme qui voyait le visage de ses propres enfants en regardant les enfants des rues. La sollicitude n’a que faire de l’idolâtrie de la famille, de la patrie, de la nation. Elle est internationale. Dans le fascisme allemand, le mot « international » était considéré comme suspect et les « internationalistes » étaient des ennemis mortels. Le régime était replié sur lui-même. Je souhaite faire l’éloge des coeurs généreux, non seulement en louant

Wessna Epey d’Ekita à l’ouest du Cameroun profite de son bain dans sa petite bassine. Malheureusement, dans de nombreuses régions, l’accès à l’eau pour l’usage quotidien ainsi qu’à l’eau potable fait défaut. © Pain pour le prochain / Urs Walter

leur caractère moral, mais surtout leur beauté et leur liberté. Je connais un groupe de femmes de ma paroisse qui s’occupe depuis longtemps déjà d’enfants et de femmes de l’ethnie des Xinca au sud-est du Guatemala. Les deux-tiers de ces personnes vivent sous le seuil de la pauvreté et sont victimes de graves violations des droits humains. Les femmes de ces deux groupes ne se sont jamais rencontrées, et pourtant elles se considèrent comme des sœurs. Elles n’ont jamais vu les enfants, et pourtant, ces enfants dont elles sentent la souffrance sont les leurs. Leurs sœurs sont celles dont elles partagent la douleur. Leurs petits-enfants ceux dont elles partagent le malheur. Ces femmes sont les vraies internationalistes. Quelle richesse de ne plus être confiné dans la sombre préoccupation de soi-même et des siens !

Lorsque nous nous efforçons d’améliorer la qualité de vie matérielle de nos descendants, lorsque nous veillons à leur transmettre un monde vivable, nous influençons aussi leur foi intérieure en la vie et leur espoir. Nous fortifions leurs âmes. De la même manière, l’éducation se transmet aussi au travers de la construction d’une société. Elle nous enseigne les normes et nous exerce au discernement. Elle n’est pas en premier lieu formée de phrases et de théories sur l’être humain et le monde. Elle prend forme dans la manière dont nos jardins d’enfants, écoles, prisons, maisons pour personnes âgées et quartiers sont construits et aménagés. Une société n’exprime pas seulement ce qu’elle pense de ses enfants en discours. Elle le démontre de manière beaucoup plus importante et marquante par le choix qu’elle retient 5


Impulsion théologique

dans l’aménagement de ses espaces : combien de places de jeux, combien de places de stationnement ? Elle le démontre par la quantité d’air respirable et d’eau potable qu’elle laisse et transmet à ses enfants. L’identité des enfants, ce qu’ils pensent d’euxmêmes et la confiance qu’ils peuvent avoir en la vie ne leur vient pas en premier lieu de l’apprentissage ou des livres. Elle leur est transmise par la manière dont le monde est façonné pour eux. L’état d’une société est formateur. Il influence les images intérieures qu’ont les êtres humains, leur confiance en la vie, leur capacité d’espérer et d’agir, leur joie de vivre. Souvent, les enseignements et les dictons philosophiques et religieux arrivent trop tard par rapport aux enseignements violents que la vie elle-même leur a donnés. La justice que nos enfants rencontrent est comme un livre dans lequel ils découvrent leur sens, leur foi en la vie et leur espoir. La justice donne du sens. La miséricorde pratiquée dans les institutions nous montre que la vie est digne d’être vécue. Nous nous devons de transmettre à nos enfants notre foi – c’est l’autre pain dont ils ont besoin pour ne pas rester affamés. Là aussi, ma génération les a trahis. On peut lire dans Deutéronome (6,20) : « Et demain, quand ton fils te demandera : pourquoi ces exigences, ces lois et ces coutumes que le Seigneur notre Dieu vous a prescrites ? Alors, tu diras à ton fils : Nous étions esclaves du Pharaon 6

La paysanne Eulalia Catalina Lopez (51 ans) de Repollal I dans le département Baja Verapaz au Guatemala dans son jardin, avec son fils et son époux Alfonso Rax Choc (56 ans). © Patricio Frei / Action de Carême

Salamatou Maîga Yob de Djigo, un village dans la région de Ceekol Nagge au Burkina Faso, sépare la vannure du millet. © Annette Boutellier / Action de Carême

en Egypte, mais, d’une main forte, le Seigneur nous a fait sortir d’Egypte ». Que doit-on rappeler aux enfants qui nous interrogent ? Dans un premier temps, non pas leurs tâches et le sens moral, mais une grande histoire de liberté : nous étions esclaves et nous avons obtenu notre liberté. Nous nous devons de raconter ces histoires

de liberté et de vie sauvée à nos enfants. Le sens moral suit de lui-même. L’envie de liberté se nourrit des récits de la libération. Un être humain est un être qui connaît les récits de liberté de ses grands-parents et qui les transmet à ses petits-enfants. Les semences des récits de liberté sont aussi le pain de demain.


Thématique

Des vêtements équitables pour des vies meilleures Miges Baumann et Urs Walter, Pain pour le prochain

L’affiche de la campagne 2014 nous montre une paire de jeans et une loupe. Aux quatre coins du monde, des personnes de tous âges portent des jeans : ils contribuent à abolir les frontières et créent un lien entre les diverses générations dans le monde entier. Mais à y regarder de plus près, le jean s’accompagne aussi de nombreux dysfonctionnements : la manière dont le coton est aujourd’hui cultivé menace de détruire les moyens de subsistance des générations futures. L’énorme consommation d’eau que sa production implique mène à la désertification ; l’utilisation de grandes quantités d’engrais et de pesticides pollue les sols et met en péril la sécurité alimentaire de nombreux petits paysans. En outre, les conditions de travail souvent précaires en vigueur dans les usines textiles nuisent à la santé des travailleurs. Les salaires que ces ouvriers et leurs familles perçoivent ne leur permettent pas de vivre – mais ils nous permettent d’acheter des jeans ou d’autres vêtements à des prix défiant toute concurrence. Notre consommation n’est pas sans effets. La campagne 2014 nous encourage à réfléchir à notre mode de vie. Elle nous propose des alternatives et des possibiltés d’agir.

Sharmin Akter Rupa (à droite) et sa soeur Nipa vivent en commun dans un « grand » 10 m2. Grâce aux heures supplémentaires emmagasinées, elles ont pu acheter une simple machine à coudre. Nipa coud des vêtements pour des voisines ou des mariages. Sharmin Akter Rupa espère pouvoir bientôt travailler en tant qu’indépendante afin de mieux gagner sa vie.

De nombreux labels sans garantie En Suisse aussi, on trouve dans les magasins des vêtements produits dans des conditions indignes de l’être humain, ou même qui ont impliqué le travail des enfants. Lorsque de graves catastrophes se produisent dans les usines, les entreprises occidentales prétendent prendre les problèmes au sérieux. Ces réactions débouchent toutefois rarement sur une amélioration concrète de la situation. Certes, les initiatives et les labels sont nombreux. Cependant, ceux-ci ne proposent pas suffisamment de garanties assurant des conditions de production équitable. Les entreprises et les marques (voir encadré page 9) qui sont membres de la Fair Wear Foundation (FWF) font

figure d’exceptions notables. Pain pour le prochain et Action de Carême soutiennent cette organisation depuis sa création. En outre, Pain pour le prochain appuie des projets de formation et de soutien aux femmes de la FWF au Bangladesh, en Chine, en Inde et en Turquie.

Dans le cadre d’une pétition, nous invitons les CFF à acheter à l’avenir des uniformes et des vêtements de travail conformément aux normes de la FWF.

7


Thématique

La Fair Wear Foundation (FWF), gage de crédibilité

Un wagon de retard pour les CFF

La FWF compte 90 entreprises membres et 120 marques d’habits. Ces entreprises reconnaissent huit droits essentiels dans le domaine du travail tels que des salaires décents, la liberté syndicale et des contrats de travail écrits et contraignants. Et le travail des enfants n’est absolument pas toléré. La double vérification introduite par la FWF garantit un plus haut niveau de sécurité que d’autres mécanismes de contrôle : d’une part, on examine l’usine en collaboration avec la direction. D’autre part, des rencontres sont organisées avec les employés à l’extérieur de l’usine afin d’aborder toutes les questions importantes telles que les salaires, la sécurité, les horaires de travail ou les heures supplémentaires. Ces deux processus de contrôle menés parallèlement donnent une image réaliste de la situation dans une usine et permettent de déceler les problèmes. En outre, les mauvais fournisseurs ne doivent pas non plus simplement être laissés de côté. Dans le cadre d’un travail de fond de longue haleine, la FWF aide ses membres à améliorer la situation dans les usines. Action de Carême et Pain pour le prochain estiment que les autres initiatives mises en place dans le secteur de la confection – telles que la Business Social Compliance Initiative (BSCI) – ne sont pas suffisantes.

La campagne 2014 a pour objectif d’encourager un nombre croissant d’entreprises suisses à adhérer à la Fair Wear Foundation. La Poste suisse, l’un des principaux acheteurs responsables de vêtements de travail en Suisse, l’a déjà fait. Dans le cadre d’une pétition, nous invitons les CFF à acheter à l’avenir des uniformes et des vêtements de travail produits conformément aux normes de la FWF. Pain pour le prochain et Action de Carême sont également actives dans le cadre de la révision de la loi sur les marchés publics examinée par le Parlement en 2014. En tant que consommateurs et acheteurs de vêtements, nous avons, nous aussi, la possibilité de faire des choix ciblés en matière vestimentaire, afin de contribuer à améliorer les conditions de travail dans ce secteur (voir page 9).

8

Semer aujourd’hui pour permettre aux générations futures de récolter L’amélioration des conditions de travail dans le secteur de la confection joue également un rôle important sur le plan de la politique de développement : au niveau mondial, trois travailleurs sur quatre travaillant dans ce secteur sont des femmes ; une proportion qui s’élève même à neuf sur dix au Bangladesh. Un secteur qui emploie au total au moins 20 millions de femmes. Une amélioration des conditions de travail offrirait donc 20 millions de fois la possibilité de briser le cercle vicieux de la dépendance, de l’analphabétisme, du manque de formation et de la pauvreté. Si nous appuyons cette amélioration dans les pays occidentaux, l’équité entre générations s’en verra également renforcée : les bénéficiaires seront non seulement les femmes qui travaillent dans les usines textiles, mais aussi leur famille et leurs enfants. « L’amélioration de la situation de ces femmes a des effets positifs multiplicateurs sur toutes les personnes auxquelles elles sont liées », estime Margret Vrieling, experte et chargée des questions de genre à la Fair Wear Foundation.


Thématique

Pour des vêtements produits dans la dignité ! Aidez-nous à améliorer les conditions de production

Comment les membres des paroisses peuvent-ils promouvoir l’amélioration et la durabilité des conditions de production de nos vêtements ? Vous pouvez contribuer à améliorer la situation en prenant part à deux actions !

Engagement personnel Les importateurs et les boutiques de mode choisissent les vêtements qui atterrissent dans nos magasins. Or, nous aussi, nous avons un rôle à jouer : nos décisions d’achat émettent des signaux. Si nous passons à la caisse avec plus de jeans bleus que de jeans noirs, un nombre croissant de jeans bleus sont produits. Lorsque les vestes en jean sont à la mode, on en fabrique davantage. Notre choix influence aussi les conditions de production. Plus nous achetons de vêtements fabriqués dans des conditions de travail équitables à partir de matières premières cultivées de manière pérenne et écologique, plus les producteurs proposeront de tels vêtements. C’est à cela que sert l’engagement personnel : il peut être pris à titre individuel, mais également dans le cadre de la paroisse. Chacun apporte sa pierre à l’édifice en achetant exclusivement des vêtements produits dans des conditions équitables. Par équitable, on entend une culture de coton n’entraînant pas la pollution des sols ainsi que le respect des

droits du travail des employés dans les usines textiles. Les règles claires de la Fair Wear Foundation, qui bénéficie de l’appui de Pain pour le prochain et d’Action de Carême, doivent s’appliquer (voir encadré).

Pétition Il en va de même pour les entreprises et les pouvoirs publics : plus ils achètent des uniformes et des vêtements de travail issus d’une production équitable et durable, plus les conditions dans les champs et les usines seront améliorées. Une entreprise telle que les CFF effectue régulièrement de gros achats. Par conséquent, nous lançons une pétition dans laquelle nous exhortons les CFF à s’approvisionner uniquement auprès de fournisseurs respectant les règles de la Fair Wear Foundation. Aidez-nous à faire pression ! Profitez d’une soupe de carême ou de l’action roses pour la faire signer ! La pétition est ouverte à tout le monde. Téléchargez la feuille de pétition sur : www.voir-et-agir.ch/lapetition

« Défense de traverser les voies » mais autorisation de donner votre voix!

Les 8 standards de travail de la FWF – Pas de travail forcé ou obligatoire – Aucune discrimination à l’égard des employés – Pas de travail d’enfants – Liberté d’association et droit à des négociations collectives – Paiement d’un salaire de subsistance – Pas d’heures de travail excessives – Des conditions de travail sûres et saines – Une relation de travail contractuelle et légale Les entreprises suisses de la FWF – La Poste – Triaz Group – Switcher – Mountain Force – ALBIRO AG – Blackout AG – CPT AG – LK International AG – Mammut Sports Group AG – Manroof GmbH – ODLO Sports Holding AG – Transa Backpacking AG – Odd Molly International AB

9


Jeûneurs

Le jeûne, Temps de la Passion, Temps du Carême. Elisabeth Thurnherr

« Pas de panique, tu as tout ce qu’il te faut et tu sais que le jeûne prendra fin! » J’ai choisi, avec beaucoup d’autres, de jeûner. « C’est un temps mis à part, une pause, une retraite où je fais silence, pour me désencombrer, dans mon corps et dans ma tête, et où je suis plus à l’écoute de moi-même, de mes pensées et de mes intuitions. C’est un temps pour méditer, prier et me souvenir de tous ceux qui sont tenaillés par la faim. Je suis bien consciente que, pour moi, ce jeûne est un luxe. En même temps, je rends grâce à Dieu pour ce privilège. J’ai mis de côté mon agenda et mes journées sont toutes calmes. Ne cuisinant pas, j’ai beaucoup de temps. C’est congé aussi pour mon tube digestif qui est très reconnaissant ! Du coup, je me sens très en phase avec mon environnement, tout devient important : je dialogue avec mes fleurs, sur la fenêtre ; je contemple le ciel qui change tout le temps, le paysage, la lumière, le soleil qui monte chaque soir un peu plus sur la colline du Levant. Je suis plus sensible aux odeurs… qui parfois m’accrochent ! J’écoute de la musique et le chant des oiseaux. Je lis, je peins, je fais de bonnes siestes. Je prie, je marche. En guise de repas, 10

Responsables des groupes de jeûneurs réunis à Delémont

je déguste les jus auxquels j’ai droit, plus la petite cuillerée de miel, comme un festin ! Bien sûr, j’ai parfois des bouffées d’envie de manger. Mais ma tête me dit : « Pas de panique, tu as tout ce qu’il te faut et tu sais que le jeûne prendra fin ! » Le soir, c’est un bonheur de retrouver les autres jeûneurs du groupe. Nous méditons, buvons une tisane ensemble et nous échangeons sur nos gargouillis du jour ! C’est un très grand

soutien. Nous rompons le jeûne une semaine plus tard, avec une SainteCène au cours de laquelle nous avons fait, en 2013, un don pour un projet d’aide aux « sans terre ». Nous terminons en mangeant une pomme et nous nous envolons, tout légers, chacun de notre côté, pour reprendre doucement la vie normale ! Avec la conscience plus aiguisée de ce que nous vivons. Une expérience magnifique ! »

Le jeûne, un trésor à découvrir et à expérimenter Action de Carême et Pain Pour le prochain soutiennent les semaines de jeûne dans le cadre de leur campagne de carême. En 2014, du mercredi des Cendres jusqu’à Pâques, une cinquantaine de groupes francophones, conduits par des animateurs formés, vont à nouveau se lancer dans cette aventure. La liste des groupes en Suisse Romande est accessible sur le site de la campagne à l’adresse www.voir-et-agir.ch/jeuner En 2014, une expérience similaire est proposée en Suisse alémanique, en lien avec les 2 œuvres d’entraide. Une coordinatrice a été nommée, en la personne de Mme Dorothea Loosli-Amstutz. Nous lui souhaitons plein succès et espérons que de nombreux groupes se mettront en route ! Pour plus d’informations : Béatrice Vaucher Farandole 11A, 1052 Le Mont sur Lausanne 079 318 91 07, b.vaucher@bluewin.ch


Quoi de neuf ?

Quoi de neuf ? Mystery – une animation sur le thème du jean Le « Mystery » est une méthode qui permet d’analyser des situations complexes de la vie quotidienne. L’animation que nous vous proposons en lien avec le set de table est conçue à partir de cette méthode. Elle permettra d’animer une soupe de carême ou toute autre rencontre visant à approfondir le thème de la campagne en partant d’un bien de consommation courant comme le jean. Par groupe de 4 ou 5 personnes, les participant-e-s formuleront leurs hypothèses quant à la relation entre l’achat d’un jean par une personne en Suisse et les conditions de vie d’un producteur de coton au Burkina Faso pour lui et sa famille, ainsi que pour les générations futures. Nous voyons l’empoisonnement des êtres humains et de la nature.

Photo: Pain pour le prochain

Et nous agissons : voir-et-agir.ch

Action « Pain du partage » Du mercredi des Cendres à Pâques (05.03. – 20.04.2014)

Depuis plusieurs années, l’action « Pain du partage » fait partie intégrante de la campagne œcuménique. Encouragez votre boulangerie, confiserie, ou d’autres points de vente de pain à participer à cette action. Pour chaque pain vendu, 50 centimes sont versés à nos partenaires au Sud.

Récolte de signatures : Une pétition pour des habits produits de manière équitable

Nous passons à l’offensive : de mars à avril 2014, nous récolterons des signatures pour exiger d’une entreprise suisse qu’elle adhère à la Fair Wear Foundation, le seul moyen de garantir que les habits de travail de ses employés soient produits dans des conditions équitables. Luttez avec nous pour des conditions de travail plus équitables : soutenez notre pétition en récoltant des signatures, lors d’une soupe par exemple. Vous pouvez télécharger et imprimer les feuilles de signatures à l’adresse www.voir-et-agir.ch/ lapetition Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien !

Voici comment fonctionne l’action « Pain du partage »

Jeûne

Jeûner, c’est bien plus que s’abstenir de manger. C’est un acte de solidarité avec les plus pauvres. De plus en plus de personnes, dans cet esprit, jeûnent durant le carême. Dans le cadre de la campagne œcuménique 2014, les paroisses protestantes et catholiques proposent à leurs membres de vivre l’expérience du jeûne, une pratique spirituelle, solidaire et saine. Pour des informations sur les groupes de jeûne existant dans votre région, voir www.voir-et-agir.ch/jeuner

Envoi du calendrier de carême Si votre paroisse souhaite envoyer des calendriers à ses membres, nous sommes à votre disposition pour vous aider dans cette démarche.

1. L’inscription : les boulangeries intéressées s’annoncent au moyen du talon-réponse ci-joint ou à l’adresse www.voir-et-agir.ch/pain 2. La réalisation : dès que l’inscription d’une boulangerie nous parvient, nous lui ferons parvenir des petits drapeaux pour signaler les pains et des affiches. La boulangerie peut choisir sur quelle sorte de pain mettre les drapeaux, ou décider elle-même de la manière dont elle souhaite réaliser l’action.

3. La promotion : annoncez-nous les boulangeries participant à l’action. Nous les publierons sur la page www.voir-et-agir.ch/pain

Pain pour le prochain 9, av du Grammont 1007 Lausanne Tél. : 021 614 77 17 Fax : 021 6 175 175 www.ppp.ch ppp@bfa-ppp.ch CCP : 10-26487-1

Action de Carême 7, av. du Grammont 1007 Lausanne Tél. : 021 617 88 81 Fax : 021 617 88 79 www.actiondecareme.ch actiondecareme@fastenopfer.ch CCP : 10-15955-7

Le matériel nécessaire à sa réalisation – hormis le set de table – est téléchargeable en format PDF sur le site www.voir-et-agir.ch/animations 4. Le versement de la recette : un bulletin de versement CCP 60-707707-2 action « Pain du partage » sera envoyé. Les recettes de cette vente seront intégralement versées à nos partenaires au Sud.

Être Partenaires c/o Nassouh Toutoungi Rue du Général-Dufour 105 2502 Bienne Tél. : 032 341 21 16 info@etre-partenaires.ch www.etre-partenaires.ch CCP : 25-10000-5

5. Le solde de matériel : il peut être renvoyé ou gardé pour la campagne 2015.

Personnes de contact : Pain pour le prochain Daniel Tillmanns tillmanns@bfa-ppp.ch Tél: 021 614 77 16

Action de Carême Marie-Claude Gonthier gonthier@fastenopfer.ch Tél: 021 617 88 81

Serez-vous notre fan ? facebook.com / voiretagir

3441_BFA-FO_Bestellflyer_RZ_f.indd 1-3

Action « Thé du partage »

garde longtemps, vous pouvez passer votre commande pour le début de la campagne et proposer les boîtes de thé à la vente lors de la journée des roses, à la sortie d’un culte ou d’une messe ou encore lors d’une soupe de carême. Plus d’informations dans le feuillet des actions joint à l’envoi de la pochette ou sur www.voir-et-agir.ch/the

Un seul flyer pour 4 actions L’arrivée de cette nouvelle action « Thé du partage » nous a amené à repenser la présentation de nos différentes activités pour finalement les grouper sur un seul et même support. Un talon-réponse par action vous permet de vous inscrire et commander le matériel pour la ou les action/s que vous souhaitez mener durant la campagne. Ce flyer et les talons-réponse sont joints à l’envoi de la pochette ou à commander auprès de nos secrétariats. Vous pouvez également vous inscrire en ligne : www.voir-et-agir.ch/actions Campagne œcuménique du 05.03 au 20.04.2014

08.10.13 11:18

Le cahier catéchétique et l’Info-Campagne complémentaires

Le « Thé du partage » est préparé à base de monarde rose

Pour la campagne 2014 et les suivantes, nous vous proposons une nouvelle action nommée « Thé du partage ». Il s’agit plus précisément d’un sachet de tisane à la monarde rose cultivée de façon biologique (label Bourgeon) dans les Alpes suisses. Présenté dans une élégante petite boîte vendue fr. 5.–, cet objet conviendra parfaitement comme petit cadeau. Le thé étant un produit qui se

Désormais le cahier catéchétique contient moins de pages car son contenu est focalisé sur des informations didactiques. Il est distribué avec l’Info-Campagne dans lequel vous trouvez les informations thématiques complémentaires. Deux outils distincts mais étroitement liés.

11


Quoi de neuf ?

Envoi ciblé des pochettes de Pain pour le prochain Afin d’éviter que des paroisses reçoivent de nombreux exemplaires de nos documents, nous vous avons envoyé une pochette à l’attention d’un pasteur, une à celle de l’animateur Terre Nouvelle et une dernière au secrétariat de votre paroisse. D’autres personnes impliquées dans la vie de votre paroisse ne reçoivent plus qu’une version allégée. Nous vous laissons le soin de distribuer les documents et informations à qui de droit au sein de votre paroisse. Bien entendu, vous pouvez commander des exemplaires supplémentaires de tout ou partie de la pochette en nous contactant au 021 614 77 17 ou à l’adresse : materiel@bfa-ppp.ch

Agir en ligne

Matériel spécifique pour les soupes

Pour les organisateurs et organisatrices des soupes, il est désormais possible de commander tout le matériel directement par le biais d’un seul talon d’inscription et de nous annoncer également la date, le lieu et l’heure de chaque rencontre. L’information sera ainsi mise en ligne sur notre site de campagne. La nouvelle affiche œcuménique illustrée ci-dessus est destinée à promouvoir les événements organisés localement. Elle peut être commandée gratuitement et est personnalisable. Les sets de table de la campagne œcuménique relatent le témoignage de deux personnes habitant au Burkina Faso et au Bangladesh. Ces récits de vie peuvent être mis en scène à l’aide d’une animation intitulée « Mystery » (voir page 11). L’idée de ce jeu est d’offrir aux participante-s des soupes un moment d’interaction et de réflexion.

Agir c’est également soutenir la campagne en diffusant nos informations et nos actions sur les réseaux sociaux et sur internet. Que vous soyez une personne privée ou webmaster, rejoignez-nous sur facebook.com/voiretagir ou sur www.voir-et-agir.ch/news. Si vous souhaitez être plus actif dans le soutien en ligne, contactez : tillmanns@bfa-ppp.ch ou scannez le code ci-dessus avec votre téléphone portable. 12

Afin de collecter l’argent à la fin du repas, la caissette en verre acrylique d’Action de Carême ou la tirelire en carton de Pain pour le prochain peut être commandée gratuitement. De même, pour chacun des quatorze programmes que soutient Action de Carême dans les pays du Sud, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, il existe un présentoir de table qui illustre en quelques phrases et images l’action entreprise sur le terrain avec les partenaires. Ces présentoirs sont disponibles gratuitement.

voir-et-agir.ch


Bonnes pratiques

Bonnes pratiques Expériences et témoignages en vidéos

Toutes ces vidéos se trouvent sur notre site www.voir-et-agir.ch/videos Mon expérience de la campagne Récit des expériences vécues durant la campagne 2013 par six personnalités qui, comme vous, font vivre notre campagne. Laissez-vous inspirer par ce qui les a nourris, ce qu’ils et elles souhaitent partager avec vous ! Tout savoir sur le jeûne Roland Besse, responsable du groupe de jeûneurs de Lutry nous donne sa vision du jeûne et le lien que peuvent faire les groupes de jeûneurs avec la campagne. A quoi renoncer durant le carême ? Une dizaine de témoignages sur des engagements concrets pris pendant le carême.

Marche aux flambeaux vers Remaufens Le mercredi des Cendres 13 février 2013, une cinquantaine de paroissiens et paroissiennes se sont donnés rendez-vous à 19h à l’église d’Attalens ou à celle de Châtel-StDenis pour célébrer une messe avec imposition des cendres. Ensuite,

l’assemblée est partie des deux lieux de rassemblement pour se rendre à pied à l’église de Remaufens située à mi-parcours. Des familles avec enfants, des personnes âgées, d’autres aguerries à la marche, toutes ont parcouru plus de deux ou trois kilomètres en pleine nuit, un flambeau à la main. Sur place, une présentation d’un projet soutenu par Action de Carême au Guatemala était organisée. A la fin de ce moment d’échange, un thé et du pain, réalisé pour l’occasion par une paroissienne, ont été offerts aux participant-e-s. Une belle idée pour marquer l’entrée dans le temps du carême !

l’église réformée de l’Abeille, l’avons dépouillée en son centre de son mobilier et avons tracé un labyrinthe illuminé de près de 500 bougies. Au centre, selon le thème, étaient déposés des roses à offrir, du pain à partager, un bouquet de fleurs à sentir, de l’eau.

Chacun-e était invité-e à parcourir le labyrinthe au gré de son propre rythme, de sa propre respiration.

Un labyrinthe de lumière Chaque soir, durant une semaine, un groupe paroissial ( Taizé, ACAT, …) prend la responsabilité d’allumer les bougies (et les éteindre) et de proposer un temps de prière, de recueillement. Depuis 2004, le groupement œcuménique de carême de la Chauxde-Fonds a réalisé 7 labyrinthes différents, et à chaque fois, c’est le même émerveillement, la découverte, un moment fort, un moment de partage et d’amitié. « En 2004, nous avions inauguré notre premier labyrinthe. En effet, nous souhaitions sortir un peu des sentiers battus, trouver une autre forme de sensibilisation, proposer aux croyants et non-croyants un cheminement personnel, un moment de méditation, un chemin avec l’envie de se recentrer. L’idée du labyrinthe nous a enthousiasmés. Nous nous sommes appropriés

Une musique douce l’accompagnait et pour celles et ceux qui le désiraient, quelques idées de réflexion, de méditation sur le thème de Pâques, leur étaient proposées. Une célébration d’ouverture et une de clôture s’intégraient dans le thème, le temps liturgique (ex. chemin de croix ou les Rameaux) ou encore la réalité du jour comme en 2004, pour commémorer les 10 ans du génocide rwandais. » Mariette Mumenthaler La Chaux-de-Fonds

13


Bonnes pratiques

Un déjeuner suivi d’une célébration œcuménique pour le dimanche des Rameaux à Vionnaz Les membres du conseil de communauté de l’Eglise catholique de Vionnaz tout comme ceux de la paroisse réformée du Haut-Lac n’ont pas ménagé leurs efforts quand il a été décidé de célébrer de manière œcuménique le dimanche des Rameaux le 24 mars 2013 à l’église de Vionnaz. Pour ce faire, le curé Rolf Zumthurm et le pasteur Jeff Berkheiser, ont imaginé avec leurs équipes une matinée pas comme les autres… Pour bien débuter la rencontre, les participant-e-s étaient attendus dès 9h à la salle paroissiale communale où un déjeuner leur était généreusement offert. Avant de se mettre à table, ils étaient invités à participer à un jeu de rôle sur le thème de l’accaparement des terres afin de ressentir les émotions provoquées par une telle situation d’injustice. Après un bref aperçu du thème de la campagne, chacune et chacun était invité à se servir de tranches de tresse et de café. Puis la présentation d’un projet par une personne d’Action de Carême suivie d’un moment d’échanges clôturaient cette première partie de la matinée. L’assemblée était alors conviée à se rendre à pied à l’église de Vionnaz où une bénédiction des Rameaux était organisée devant le porche par les deux ministres. Entrant en procession dans l’église et accompagnés par les chants de la chorale, les paroissiens et paroissiennes assistèrent ensuite à la lecture de la parole avec l’histoire de la vigne d’Achab lue à plusieurs voix. Cette célébration œcuménique

14

– pensée avant tout pour les familles – permit d’offrir un moment fort de communion avec les partenaires soutenus par Pain pour le prochain et Action de Carême dans les pays du Sud.

artlink. Offres de rencontre avec les artistes du Sud

L’atelier dure, au minimum, deux leçons. Quatre éléments de base y sont développés : le conteur, le narrateur, les personnages et le texte. Ces éléments font appel à la voix, à l’expression du visage et du corps ainsi qu’à l’occupation de l’espace. Il est également possible que les enfants interprètent pendant une célébration quelques scènes qui auront été travaillées dans l’atelier. Ces animations conviennent pour le catéchisme ainsi que pour des événements comme des célébrations ou les soupes de carême.

Blanchi Lusilao

Pour la campagne œcuménique de 2014, nous proposons aux paroisses de Suisse romande un atelier ou un spectacle avec un jeune conteurcomédien de la République Démocratique du Congo (RDC), Blanchi Lusilao. Depuis de nombreuses années, artlink propose un programme culturel en Suisse alémanique pour notre campagne œcuménique. En 2014, pour la première fois, nous étendons ce programme à la Suisse romande. artlink travaille avec les artistes dans le domaine de la danse, du théâtre, de la musique et des arts visuels. Les artistes proviennent d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie et ils vivent en Suisse. Blanchi Lusilao, conteur de la RDC, propose un conte qui peut aisément être intégré dans une célébration ou un atelier d’initiation à l’art du conte pour les enfants et les jeunes.

Les projets offrent des opportunités de rencontres et d’échanges avec des personnes du Sud et de l’Est, contribuant ainsi à sensibiliser le public sur nos activités dans les pays du Sud. Si vous êtes intéressés par un projet, nous vous invitons à prendre contact directement avec artlink. Ils vous conseilleront en fonction de vos besoins et souhaits pour l’exécution de votre projet culturel.

Coopération culturelle Case postale 109 3000 Berne 7 Tél. 031 311 62 60 info@artlink.ch Markus Baumann


Notre hôte de campagne

Rencontre avec Shatil Ara

Lorsque nous la rencontrons, Shatil Ara est en pleine discussion avec deux dirigeantes syndicales. Elle est leur formatrice et mentor : son objectif est de renforcer leur position grâce à des formations et au dialogue social. Shatil travaille avec des femmes telles que Shahida et Kamrunnahar depuis 2007. Ces deux femmes sont membres du syndicat depuis 1995 mais soulignent qu’elles n’arrivent jamais à se faire entendre dans le milieu syndical, un milieu dominé par les hommes. « Il est ridicule que le syndicat d’un secteur employant essentiellement des femmes soit dirigé par des hommes ! » s’insurge Shatil. Aussi a-t-elle décidé d’y remédier en aidant des femmes membres de syndicats telles que Shahida et Kamrunnahar à créer leur propre fédération : une manière de leur donner voix au chapitre et de leur permettre de mener des négociations collectives. Shatil débute sa carrière professionnelle en 2000 : elle effectue alors des contrôles en tant que vérificateur tiers international dans le secteur textile. Rapidement, elle devient consultante en matière de gestion

des ressources humaines. C’est en 2007 qu’elle connaît son premier succès en rejoignant la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), la coopération allemande. Durant cette période, elle élabore une formation de cadres dirigeants adressée aux femmes. Cette formation est proposée dans les principaux centres textiles industriels. Un projet qu’elle mène jusqu’en 2012. 125 000 femmes de 1000 usines profitent de ce programme. « L’objectif est de permettre aux femmes de défendre leurs intérêts collectifs dans les usines » explique la jeune femme. Avec le soutien de quatre grands partenaires, Shatil contribue à créer 45 centres de services et de formation en matière de droits du travail, connus sous le nom de « Women Cafes » au Bangladesh. Après avoir quitté la GIZ pour poursuivre ses études et obtenir son troisième master aux Pays-Bas, elle poursuit sa quête d’une organisation partageant le même intérêt et la même passion qu’elle pour les droits du travail. Elle trouvera son bonheur auprès de la Fair Wear Foundation : au sein du bureau de coordination de la Fondation au Bangladesh, elle défend les droits du travail dans le cadre de programmes de formation des travailleurs dans 41 usines (le nombre d’usines croît avec le temps) et fournit des filets de sécurité. Shatil Ara est une femme volontaire mue par l’ambition de donner une voix aux dirigeants et aux dirigeantes sur le plan local. Elle s’engage en faveur du développement et du renforcement des capacités de directions au niveau local et national.

Elle effectue également des recherches qui visent à contribuer à l’amélioration des conditions de travail. « Les conflits doivent être résolus de manière pacifique, poursuit Shatil. Pour ce faire, le recours au dialogue social est indispensable ». Un symbole d’espoir dans un pays qui a faim d’égalité et de justice.

Conférence ou débat avec Shatil Ara Shatil Ara travaille pour le bureau de coordination de la FWF (voir page 8) au Bangladesh. Elle sera en Suisse du 7 au 24 mars 2014. Si vous souhaitez organiser une rencontre avec Shatil à l’occasion d’une célébration, d’une soupe de carême ou de tout autre événement, écrivez un courriel à : hote@bfa-ppp.ch. Shatil s’exprime en anglais. Une personne de nos œuvres l’accompagnera et se chargera de la traduction en français.

Ensemble

L’émission « Ensemble » de la RTS consacrera un reportage à l’industrie du textile au Bangladesh dans lequel Shatil Ara témoignera de son travail. Emission « Ensemble », RTS1, dimanche 9 mars 2014, 12h30.

15


Intervenant-e-s internes et externes

Intervenantes et intervenants Choisissez votre intervenante ou intervenant en fonction de la thématique qui vous intéresse. 1) Projets et animations sur la campagne : Contactez Anne-Lise Jaccaud Napi, Dorothée Thévenaz Gygax ou Johanna Monney.

2) Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain : les enjeux spirituels et éthiques du thème de la campagne et/ou présentation générale de Pain pour le prochain et Action de Carême : Contactez Martina Schmidt, Christelle Devanthéry, Monique Dorsaz ou l’abbé François-Xavier Amherdt.

3) Le développement durable – les enjeux politiques et éthiques : Contactez Sylvain Durgnat, Guillermo Kerber ou Valérie Bronchi pour les questions liées à l’environnement; Yvan Maillard Ardenti pour les questions relatives aux conditions de travail dans l’industrie textile.

4) Animation pour les jeunes : Contactez Marie-Claire Pasquier

Christelle Devanthéry Direction du Département Formation Tél. 021 617 88 80 devanthery@fastenopfer.ch

Marie-Claire Pasquier Responsable pastorale et catéchèse Tél. 021 617 88 81 pasquier@fastenopfer.ch

Dorothée Thévenaz Gygax Responsable de la formation Tél. 021 617 88 93 thevenaz@fastenopfer.ch

Johanna Monney Responsable des relations publiques Tél. 021 617 88 82 monney@fastenopfer.ch

Martina Schmidt Secrétaire romande, théologienne, pasteure Tél. 021 614 77 17 schmidt@bfa-ppp.ch

Yvan Maillard Ardenti Marchés financiers, dettes, corruption Tél. 031 380 65 73 maillard@bfa-ppp.ch

Anne-Lise Jaccaud Napi Responsable de la recherche de fonds Tél. 021 614 77 11 jaccaud@bfa-ppp.ch

16


Intervenant-e-s internes et externes

Intervenantes et intervenants externes : Monique Dorsaz Association Biblique Catholique ABC Tél. 024 557 89 84 monique.dorsaz@gmail.com Domaine d’intervention : spiritualité chrétienne et justice intergénérationnelle Abbé François-Xavier Amherdt Prêtre du diocèse de Sion, professeur de théologie pastorale à Fribourg Tél. 026 426 33 03 fxa@netplus.ch Domaine d’intervention : spiritualité chrétienne et justice intergénérationnelle Valérie Bronchi Cheffe de projet à l’Unité de développement durable du canton de Vaud Tél. 021 316 73 87 valerie.bronchi@vd.ch Domaine d’intervention : développement durable et achats responsables Sylvain Durgnat Pasteur EERV, délégué « Eglise-Environnement » du Conseil synodal Tél. 021 331 57 08 sylvain.durgnat@gmail.com Domaine d’intervention : développement durable et environnement Guillermo Kerber Responsable des questions de la Création et de la justice climatique au Conseil œcuménique des Églises Tél. 022 791 64 24 guillermo.kerber_mas@wcc-coe.org Domaine d’intervention : éthique environnementale, écojustice et perspective œcuménique

Otto Schäfer Chargé de théologie et d’éthique à la Fédération des Eglises protestantes de Suisse Tél. 031 370 25 54 Fax 031 370 25 80 otto.schaefer@feps.ch Domaine d’intervention : éthique intergénérationnelle dans une perspective chrétienne

Vous avez dit intervenants ? Les intervenantes et intervenants ont des compétences en lien avec le thème proposé : ils ont accepté de se mettre à disposition de nos œuvres durant la campagne, selon leur propre disponibilité. Nous vous invitons à prendre contact assez tôt et à négocier, directement avec eux, les modalités de leur intervention. Nous vous sommes reconnaissants de bien organiser la rencontre avec votre équipe et de faire la publicité nécessaire afin de réunir un nombre de participants satisfaisant. Evénement d’envergure : Nous pouvons également vous assister dans l’organisation de conférence ou d’événement de grande envergure. N’hésitez pas à contacter Marc Butticaz pour tout renseignement supplémentaire (butticaz@bfa-ppp.ch ou 021 614 77 14). Honoraires : Certains intervenants, plus particulièrement les indépendants, demandent des honoraires et le remboursement de leurs frais de déplacement. En prenant en charge ces montants, éventuellement à l’aide d’une collecte, vous nous rendrez service en allégeant notre budget. Cependant, la question financière ne doit pas vous dissuader de mettre sur pied une rencontre : nous sommes prêts à prendre ces frais à notre charge si nécessaire. Dans ce cas, veuillez prendre contact avec l’un ou l’autre de nos secrétariats.

17


Matériel et documents à commander

Matériel et documents à commander Voir et agir

Catéchèse

Pour faciliter l’acquisition de votre matériel, nous vous indiquons le numéro de produit et le prix de chaque objet en différentes couleurs : en rouge = article sur le bulletin de commande d’Action de Carême uniquement en vert = article sur le bulletin de commande de Pain pour le prochain uniquement en noir = article disponible sur les deux bulletins de commande.

2014

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain

Cahier d’animation catéchétique Mettre en pratique de manière ludique la thématique du lien intergénérationnel avec les enfants. • N°50520, gratuit

Guide de voyage à la rencontre du monde et de moi-même.

Voir et agir

2014

Liturgie

Calendrier de carême 2014 40 jours voir et agir

Calendrier de carême • N° 50512 en français, gratuit • N° 50510 en allemand, gratuit • N° 50514 en italien, gratuit

êtres humains et de la nature. Et nous agissons : voir-et-agir.ch

Affiches • N° 50526 Format F4 (89.5 x 128 cm), gratuit • N° 50529 Format A3, gratuit • N° 5573 Support à affiches F4, avec douille à planter, Fr. 200.– • N° 5574 Support à affiches F4, avec pied en croix, Fr. 250.–

Foto: Bob Timonera

Enveloppe œcuménique C5 Des enveloppes pratiques pour l’envoi des calendriers. • N° 50608, gratuit

Nous voyons l’empoisonnement des

Für eine gerechtere Welt. Pour un mondeRécolte plusde signatures juste.: Une pétition pour des habits Per un mondo più giusto. produits de manière équitable Photo: Pain pour le prochain

Documents d’information en langues étrangères Quatre pages présentant les axes principaux de la campagne éditées à l’intention des lusophones, hispanophones et anglophones pour une diffusion élargie. • N° 50639 en anglais, gratuit • N° 11534 en espagnol, gratuit • N° 11535 en portugais, gratuit

Action « Pain du partage » Du mercredi des Cendres à Pâques (05.03. – 20.04.2014) Depuis plusieurs années, l’action « Pain du partage » fait partie intégrante de la campagne œcuménique. Encouragez votre boulangerie, confiserie, ou d’autres points de vente de pain à participer à cette action. Pour chaque pain vendu, 50 centimes sont versés à nos partenaires au Sud.

Luttez avec nous pour des conditions de travail plus équitables : soutenez notre pétition en récoltant des signatures, lors d’une soupe par exemple. Vous pouvez télécharger et imprimer les feuilles de signatures à l’adresse www.voir-et-agir.ch/ lapetition Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien !

Voici comment fonctionne l’action « Pain du partage »

Cahier liturgique Nous vous proposons des réflexions de base, pistes homilétiques et liturgiques pour les dimanches de carême ainsi que deux célébrations œcuméniques basées sur les textes du Missel catholique. En lien avec le thème de campagne, nous proposons d’amener le monde au cœur de la liturgie pour en sortir transformés et capables de changement. • N° 50522, gratuit

Jeûne Jeûner, c’est bien plus que s’abstenir de manger. C’est un acte de solidarité avec les plus pauvres. De plus en plus de personnes, dans cet esprit, jeûnent durant le carême. Dans le cadre de la campagne œcuménique 2014, les paroisses protestantes et catholiques proposent à leurs membres de vivre l’expérience du jeûne, une pratique spirituelle, solidaire et saine. Pour des informations sur les groupes de jeûne existant dans votre région, voir www.voir-et-agir.ch/jeuner

Affiches • N° 10020, Format F4 (89.5 x 128 cm), gratuit • N° 10021, Format A3, gratuit • N° 10204, Format A4, gratuit • N° 30075, Format A3, gratuit

Envoi du calendrier de carême Si votre paroisse souhaite envoyer des calendriers à ses membres, nous sommes à votre disposition pour vous aider dans cette démarche.

1. L’inscription : les boulangeries intéressées s’annoncent au moyen du talon-réponse ci-joint ou à l’adresse www.voir-et-agir.ch/pain 2. La réalisation : dès que l’inscription d’une boulangerie nous parvient, nous lui ferons parvenir des petits drapeaux pour signaler les pains et des affiches. La boulangerie peut choisir sur quelle sorte de pain mettre les drapeaux, ou décider elle-même de la manière dont elle souhaite réaliser l’action. 3. La promotion : annoncez-nous les boulangeries participant à l’action. Nous les publierons sur la page www.voir-et-agir.ch/pain

4. Le versement de la recette : un bulletin de versement CCP 60-707707-2 action « Pain du partage » sera envoyé. Les recettes de cette vente seront intégralement versées à nos partenaires au Sud.

Pain pour le prochain 9, av du Grammont 1007 Lausanne Tél. : 021 614 77 17 Fax : 021 6 175 175 www.ppp.ch ppp@bfa-ppp.ch CCP : 10-26487-1

Action de Carême 7, av. du Grammont 1007 Lausanne Tél. : 021 617 88 81 Fax : 021 617 88 79 www.actiondecareme.ch actiondecareme@fastenopfer.ch CCP : 10-15955-7

Être Partenaires c/o Nassouh Toutoungi Rue du Général-Dufour 105 2502 Bienne Tél. : 032 341 21 16 info@etre-partenaires.ch www.etre-partenaires.ch CCP : 25-10000-5

5. Le solde de matériel : il peut être renvoyé ou gardé pour la campagne 2015.

Personnes de contact : Pain pour le prochain Daniel Tillmanns tillmanns@bfa-ppp.ch Tél: 021 614 77 16

3441_BFA-FO_Bestellflyer_RZ_f.indd 1-3

18

Nous passons à l’offensive : de mars à avril 2014, nous récolterons des signatures pour exiger d’une entreprise suisse qu’elle adhère à la Fair Wear Foundation, le seul moyen de garantir que les habits de travail de ses employés soient produits dans des conditions équitables.

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain

Action de Carême Marie-Claude Gonthier gonthier@fastenopfer.ch Tél: 021 617 88 81

Serez-vous notre fan ? facebook.com / voiretagir

Campagne œcuménique du 05.03 au 20.04.2014 08.10.13 11:18

NOUVEAU : Flyer actions Pain du partage, roses, soupes ou thés à partager… un seul document pour tout savoir, tout préparer ! • N° 50540, gratuit


Matériel et documents à commander

voir-et-agir.ch

Tenture Artiste : Sokey A. Edorh • N° 50410 Grande tenture (285 x 194 cm), Fr. 160.– • N° 50411 Petite tenture (118 x 86 cm), Fr. 35.– • N° 50603 Reproduction A4, paquet de 10 pièces, Fr. 5.–

Elle est livrée avec 25 carnets de méditations.

Matériel pour soupes et événements paroissiaux • N° 50560 Paquets de 100 sets, gratuit • N° 50563 Affiche œcuménique A3 (recto-verso), gratuit • N° 10203 Caissette en verre acrylique avec logo Action de Carême, gratuit De nombreux présentoirs aux couleurs des projets d’Action de Carême peuvent être commandés directement sur www.actiondecareme.ch/shop

www.campagneoecumenique.ch

Les semences d’aujourd’hui sont le pain de demain

2014

Changer la donne

Méditations autour de la tenture de carême de la campagne œcuménique 2014

Carnet de méditations Les méditations ont été écrites par l’auteure et théologienne Jacqueline Keune. Intitulées « Changer la donne », ces méditations proposent une nouvelle lecture de la tenture de carême et relient celle-ci au thème de la présente campagne. • N° 50537, 25 pièces, Fr. 5.–

Pochettes pour offrande • N° 10135 Adultes, gratuit • N° 10198 Enfants, gratuit • N° 30040 Pochette, gratuit • N° 30029 Tirelire, gratuit • N° 10138 Série de 6 bulletins de versement, gratuit • N° 30071 Série de 12 bulletins de versement, gratuit

Jeûne en carême Matériel d’information à disposition des groupes régionaux : dépliant « Jeûner une semaine », affiche « pomme » format A6 et A4, dossier de presse et projets à soutenir sur CD-ROM. Contacter Mme Béatrice Vaucher 079 318 91 07 ou b.vaucher@bluewin.ch

L’industrie textile globalisée en question Ce numéro 1/2014 se penche sur le monde globalisé de la production de vêtements et explore les problèmes sociaux et écologiques qui y sont liés. Il montre également les moyens d’action des consommateurs et consommatrices ainsi que la manière dont leur comportement d’achat peut contribuer à des améliorations dans cette industrie. • N° 50601, gratuit dès la 11e pièce, Fr. 3.– Livres et DVD décrits aux pages 21 et 22 de cette brochure

19


Matériel et documents à commander

01/2013

RepèRes

La spéculation alimentaire fait exploser les prix

Une seule terre Le douzième numéro du journal d’information Une seule terre sera entièrement dédié au thème de la campagne. • N° 30158, gratuit ACTION DE CARÊME

soutien l direct

Dépliant projets 2014

Soutien direct Dépliant d’information sur les projets d’Action de Carême mettant en valeur trois projets et permettant de commander à leur propos du matériel d’animation diversifié et étoffé. • N° 10232, gratuit

Liste de projets des œuvres protestantes 2014 Elle fait l’inventaire des projets de Pain pour le prochain et de ses partenaires et vous indique ainsi dans quels pays vos œuvres d’entraide s’engagent. • N° 30159, gratuit

20

Présenter Action de Carême • N° 10007 Prendre son destin en mains, gratuit • N° 10012 Donner un signe de vie, gratuit • N° 10207 Rapport annuel 2012, gratuit Expositions Une manière colorée de présenter le travail d’Action de Carême : trois expositions proposant de façon vivante et captivante des informations sur nos projets : • Peuples indigènes – une vie en marge • Haïti – ombres et lumière • Sénégal – de la survie à la vie Le secrétariat d’Action de Carême prête ce matériel sur demande (à venir chercher sur place) au 021 617 88 81

Leitbild

Présenter Pain pour le prochain • N° 30069 Charte, gratuit • N° 30078 Ensemble pour un monde plus juste (DD/LSC), gratuit • N° 30149 Rapport annuel 2013

La spéculation alimentaire fait exploser les prix Auteur-e-s : Yvan Maillard Ardenti, Pascale Schnyder « On ne joue pas avec la nourriture », nous apprend-on déjà étant enfants. Un principe qui ne s’applique apparemment pas (ou plus) au secteur financier. En détenant des denrées sans intérêt effectif dans la réalité, leurs activités ont provoqué d’énormes fluctuations des prix sur les marchés réels sans qu’aucune responsabilité ne leur soit imputée. • N°50587, gratuit dès la 11e pièce, Fr. 3.– Jusqu’à épuisement du stock. Repères

2/2012

Changement de cap dans l’agriculture Neuf milliards de personnes vivront sur la planète en 2050. Une agriculture écologique et moins gourmande en ressources sera la seule solution pour nourrir la population mondiale.

PAIN POUR LE PROCHAIN

ACTION DE PAIN POUR LE CARÊME PROCHAIN ACTION DE CARÊME

Changement de cap dans l’agriculture Auteur-e-s : Miges Baumann, Yves Demuth, Ester Wolf Bien que l’on produise aujourd’hui suffisamment d’aliments pour nourrir dix milliards de personnes, près d’un milliard de personnes sur une population mondiale de sept milliards sont victimes de la faim. Il est donc indispensable d’introduire un nouveau système agricole et alimentaire au lieu d’intensifier les méthodes de production afin de lutter efficacement contre la sous-alimentation. • N° 50484, gratuit dès la 11e pièce, Fr. 3.– jusqu’à épuisement du stock.


Livres

Internationa Secretariat l

Livres et films

! CASH

de la ment ement sionne l’habill pprovi et trie de ues d’a Pratiq distribution dans l’indus l Grande s de travai tion Condi

Clean Clothes Campaign Campagne Vêtements Propres Ethique sur l’Etiquette

Le livre blanc sur le coton : négociations commerciales internationales et réduction de la pauvreté sous la direction d’Eric Hazard, Paris, 2006, 197 p., disponible en librairie. Cet ouvrage est le fruit d’un atelier organisé conjointement par Enda Tiers Monde, l’Association Cotonnière Africaine (ACA) et l’Association des Producteurs de Coton Africains (AProCA) au Sénégal en 2005 dont l’objectif était de revisiter la question du coton telle qu’elle avait été posée à l’OMC ainsi que son évolution. Partant d’un historique de l’Initiative coton, les auteurs apportent une analyse des jeux d’acteurs et d’alliances de ce secteur, puis soulignent les différentes formes et marge de manœuvre des mouvements de résistance dans ce domaine. Enfin ils élargissent le débat aux fluctuations du marché international et à leurs conséquences.

L’industrie textile globalisée en question Descriptif en page 19 • N° 50601, gratuit dès la 11e pièce, Fr. 3.–

Cash ! Pratiques d’approvisionnement de la Grande distribution et Conditions de travail dans l’industrie de l’habillement Rapport d’enquête publié par la Clean Clothes Campaign (CCC) en février 2009, disponible en version intégrale sur le site www.voir-et-agir.ch Ce document est un rapport sur les géants de la distribution qui mènent leurs affaires en tirant profit de leur taille pour dominer des fournisseurs et les obliger à offrir des prix réduits. Mais c’est surtout un rapport sur les personnes – des femmes pour la plupart – qui fabriquent les vêtements mis en vente dans la grande distribution et qui « subissent le coût des baisses de prix, des délais de livraison trop courts et de l’incertitude auxquels les enseignes de la grande distribution contraignent leurs fournisseurs » .

La légende du Colibri Livre-CD de Denis Kormann avec deux chansons originales de Zaz, Paris, Acte Sud Junior, 2013 disponible en librairie. Dans la forêt amazonienne un incendie se déclare. Apeurés, tous les animaux fuient les flammes. Tous, sauf le plus petit d’entre eux, Colibri, qui déploie ses ailes, prend quelques gouttes dans la rivière et s’envole vers les flammes. Puis recommence. Etonnés et un peu moqueurs, Tatou et Tigre lui disent : « Ce que tu fais ne sert à rien ». Mais Colibri de répondre « Je fais ma part ». L’histoire du Colibri est une légende amérindienne qui parle de créativité, d’engagement et de résistance à la fatalité. Le texte a été illustré et adapté par Denis Kormann, un artiste romand connu pour ses dessins dans la presse. Il est accompagné d’un CD avec deux chansons originales de Zaz, ainsi qu’une lecture du texte.

Pour une mode éthique Rédigé par et disponible auprès de la Déclaration de Berne (www.ladb.ch). Ce guide de poche permet de vérifier les politiques sociales de 80 entreprises du secteur textile et d’orienter ses choix en consommateur responsable.

Ecoutez l’aventure de ce grand Roi… Texte Isabelle Desurmont et Emilie Guellier, Illustrations Véronique AbtEd. GRAD, Genève, 2006 disponible auprès de la Fondation Education et Développement ou en librairie. Abordez la problématique intergénérationnelle en racontant aux enfants des histoires africaines !

21


Livres et films

Films Films pour la catéchèse (enfants et jeunes)

Acheter, jeter, recycler Allemagne, 2010, dès 14 ans. 9 films et matériel pédagogique, Fr. 60.–, bulletin de commande no 50595 Ces neuf films abordent notre attitude face à la consommation de biens courants comme la nourriture, les vêtements ou l’électronique. Les 3 films ci-dessous en font partie :

Soul Boy Réalisation : Hawa Essuman, Kenya, 2010, fiction, DVD - VOD, 60 minutes, dès 12 ans, Fr. 30.– bulletin de commande, no 50597 Nairobi, Kenya. Abila, 14 ans, vit avec ses parents à Kibera, un des plus grands bidonvilles d’Afrique de l’Est. Un matin, l’adolescent découvre son père prostré, en plein délire, affirmant que son âme a été volée. Déterminé à sauver son père et sa famille, l’adolescent part à la recherche d’une solution. Un périple palpitant débute pour le fils dévoué, qui devra risquer tous les dangers et devenir un homme en une journée. Aventure initiatique, mythes traditionnels et réalisme urbain font de ce film une fable moderne et prenante, Pour tous les publics.

Festival International de Films de Fribourg (FIFF ) 29 mars au 5 avril Le festival international de films de Fribourg présente chaque année une sélection excellente d’œuvres de cinéastes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, que l’on montre rarement à la télévision et presque jamais au cinéma. Pain pour le prochain et Action de Carême sont membres du FIFF et soutiennent le festival par la remise d’un prix. Progamme sur le site : www.fiff.ch 22

La nourriture à la poubelle – Le grand gaspillage alimentaire Un pain sur cinq est jeté et une pomme de terre sur deux est éliminée dès la récolte. Ce film donne la parole à des personnes qui souhaitent stopper ce gaspillage.

Mitumba – itinéraire d’un t-shirt usagé Ce que l’on a déposé dans le conteneur à vieux vêtements à des fins caritatives passe par de nombreuses mains avant de commencer sa seconde existence.

The story of bottled water Ce film appelle à boire de l’eau du robinet et à ménager la ressource qu’est l’eau afin de garantir sa durabilité.

Les vraies victime de la mode DVD avec 12 modules d’enseignement, Fr. 12.– disponible auprès d’éducation21 (www.education21.ch) L’industrie textile et vestimentaire est une parfaite illustration des relations économiques, politiques et sociales au niveau mondial. Les droits humains et du travail, la pauvreté, la liberté syndicale, le marketing et l’éthique, ainsi que les moyens d’action des consommatrices et consommateurs sont autant d’aspects importants mis en lumière par cette thématique. Sous formes de modules rassemblés dans un DVD, cet outil pédagogique propose des informations de fond, des séquences et témoignages vidéo, des fiches de travail, des questionnaires pour favoriser la réflexion ainsi que des propositions didactiques destinées aux enseignant-e-s.

Prêt et vente éducation21 Avenue de Cour 1, 1007 Lausanne Tél. 021 612 00 81 info@education21.ch www.education21.ch


Agenda

Temps de campagne : du mercredi des Cendres à Pâques du 5 mars au 20 avril 2014 Début de campagne

Séances de lancement et séminaires Neuchâtel 18.01.2014 09.00–15.00

Information sur l’événement ou la conférence de lancement de la campagne sur : www.voir-et-agir.ch/agenda Evénement œcuménique, Salle des Valangines Av. des Alpes 20, 2000 Neuchâtel

Action « Journée des roses » 29.03.2014

Fribourg 21.01.2014 19.30–21.30 Vaud 01.02.2014 08.45–14.15

Paroisse Christ-Roi Av. de Pérolles (Rte du Comptoir 2), 1700 Fribourg

Centre St-François Rte du Vorbourg 4

Genève 06.02.2014 18.30–21.00

Saint-Antoine-de-Padoue : « La Cecilia » 17 rue Schaub

Suisse. Infos & inscriptions sur www.voir-et-agir.ch/pain

Action « Thé du partage » 05.03 – 20.04.2014

Jura 06.02.2014 19.00–21.30

Valais 07.02.2014 18.30–22.00

Action « Pain du partage » 05.03 – 20.04.2014

Centre paroissial de St-Jacques Av. du Léman 26, 1005 Lausanne

Suisse. Infos & inscriptions sur www.voir-et-agir.ch/roses

Suisse. Infos & inscriptions sur www.voir-et-agir.ch/the

Action « Soupe de carême » 05.03 – 20.04.2014

Suisse. Infos & inscriptions sur www.voir-et-agir.ch/soupes

Groupes de jeûneurs 05.03 – 20.04.2014

Notre-Dame du Silence Ch. de la Sitterie 2, 1950 Sion

Suisse. Infos & inscriptions sur www.voir-et-agir.ch/jeuner

Culte à St-Laurent

Hôte de campagne

09.03.2014 10.00

Suisse romande 07.03.– Shatil Ara du Bangladesh (lire page 15) sera 24.03. 2014 disponible pour des interventions dans des paroisses ou des écoles. Dates et lieux des interventions sur www.voir-et-agir.ch/hote

Eglise de St-Laurent, Lausanne Prédication Martina Schmidt, témoignage Shatil Ara

Emission « Ensemble » 09.03.2014

12h30 sur RTS1

Au fur et à mesure des informations que nous recevons, nous annonçons les événements en lien avec la campagne œcuménique sur www.voir-et-agir.ch/agenda

Célébration œcuménique

Pour annoncer un événement : ppp@bfa-ppp.ch

FIFF

16.03.2014

29.03 – 05.04.2014

Lieu encore à définir. L’info se trouvera sur notre site www.voir-et-agir.ch/agenda

Ville de Fribourg. Infos sur la 28ème édition du festival sur www.fiff.ch

Inscription au séminaire de lancement de Lausanne du 1er février 2014 Programme et inscription en ligne sur www.voir-et-agir.ch/agenda Paroisse de Nom

Téléphone Prénom

Nb de repas

Atelier No

Inscription jusqu’au 17 janvier 2014. Participation aux frais : Fr. 22.– par personne pour le repas. Talon d’inscription à retourner à : Pain pour le prochain ou au no de fax : 021 617 51 75.

23


Mieux vaut transmettre un art à son fils que de lui léguer mille pièces d’or Proverbe chinois

Pain pour le prochain – Pour un monde plus juste

Action de Carême – Prendre son destin en mains

Etre partenaires – La solidarité dans le monde

Pain pour le prochain est l’organisation de développement des Eglises protestantes de Suisse. Nous encourageons les personnes à adopter un style de vie permettant d’éradiquer l’exploitation et l’injustice. Dans les pays du Sud (Amérique latine, Afrique, Asie), nous soutenons avec nos partenaires environ 350 projets qui apportent une aide durable à l’autonomie. En Suisse, nous sommes la voix de la politique de développement pour une économie éthique et le droit à l’alimentation.

Action de Carême est l’œuvre d’entraide des catholiques en Suisse. Nous nous engageons au Nord comme au Sud pour un monde juste. Nous appelons au partage pour que chacun et chacune puisse accéder à une vie dans la dignité. Par le biais de 372 projets en Afrique, en Amérique latine et en Asie, nous nous engageons avec nos partenaires contre la pauvreté et pour les droits humains – sans distinction d’origine, de religion ou d’affinité politique.

L’œuvre d’entraide catholique chrétienne Etre partenaires sensibilise à la mission et la coopération au développement. Elle soutient et accompagne des projets permettant le développement social et économique de personnes défavorisées. Cette aide contribue à l’autonomie de ces personnes, notamment par le dialogue avec les partenaires. Est ainsi posé un signe de solidarité vivante entre chrétiens de différents pays.

ETRE PARTENAIRES Av. du Grammont 9 1007 Lausanne Tél. 021 614 77 17, Fax 021 617 51 75 ppp@bfa-ppp.ch www.ppp.ch CCP 10-26487-1

Av. du Grammont 7 1007 Lausanne Tél. 021 617 88 81, Fax 021 617 88 79 actiondecareme@fastenopfer.ch www.actiondecareme.ch CCP 10-15955-7

c/o Nassouh Toutoungi Rue du Général-Dufour 105 2502 Bienne Tél. 032 341 21 16 info@etre-partenaires.ch www.etre-partenaires.ch CCP 25-10000-5


Info-campagne