Issuu on Google+

Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage • Morbihan, 1 commune • 208 ha • 111 habitants (données 2005) ; capacité d’accueil touristique : 665 lits ; taux de fonction touristique : 5,7 • Précipitations : 780 mm (données d’Houat) • Accès à l’île : bateau (47 000 A/R en 2003) ; distant de 13 milles ; traversée de 60 minutes

Hoëdic est une île basse et ramassée. Sa morphologie est très différente de sa voisine, Houat et elle est plus petite. Ses côtes sont principalement constituées de cordons sableux et elle dispose d’un assez vaste estran.

Île d’Hoëdic Littoral du Morbihan Façade atlantique

320 285 301

Occupation du sol et nature L’île d’Hoëdic est marquée par la présence de milieux naturels ouverts (zones prairiales, landes et dunes) et d’une zone humide assez importante et protégée, au sud. Les niveaux de protection sont élevés ; 96 % du territoire est inclus dans un site Natura 2000 et près de 16 % est protégé par le Conservatoire du littoral. C’est le niveau de protection par le Conservatoire le plus élevé des 16 îles.

Occupation du sol en 2006

Population résidente et tourisme Le nombre de résidents a diminué de plus de 40 % depuis 1968. Hoëdic est plus touristique qu’Houat. Les résidences secondaires représentent plus de 60 % des logements et le taux de fonction touristique est parmi les plus élevés.

Île d'Hoëdic

Littoral atlantique

Littoral du Morbihan

100 %

80 %

60 %

Évolution de la population depuis 1968 40 % Indice 100 en 1968 140 Île d'Hoëdic 130

Littoral du Morbihan

Ensemble des îles

Littoral atlantique

120

20 %

0%

110

Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

100 90

Part du territoire inventorié ou protégé

80 70

En % du territoire

60 50

1968

1975

1982

1990

1999

2005

Densité de population (hab./km²)

Île d’Hoëdic (2005) Littoral du Morbihan Façade atlantique Métropole

53 259 184 104

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968 En % 70

Île d'Hoëdic

Littoral du Morbihan

Znieff I

SIC et ZPS

Île d'Hoëdic

100,0

96,0

0,0

15,8

Littoral du Morbihan

6,6

17,6

0,4

1,0

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Activités

Littoral atlantique

Île d'Hoëdic

En %

60 50

Part des emplois salariés par sphère

40 30 20

Conservatoire du littoral

RN

Littoral du Façade Morbihan atlantique

Sphère résidentielle

41,2

41,6

43,1

Sphère productive

5,9

29,5

28,7

Sphère publique

52,9

28,9

28,1

Part des emplois primaires

37,5

3,6

5,1

Part de la surface agricole utile

0,0

38,4

34,7

10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

33


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île d’Arz

Les espaces protégés de l’île d’Arz

0

34

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

1

2 km


Références

• Morbihan, 1 commune • 330 ha • 254 habitants (données 2005) ; capacité d’accueil touristique : 1 985 lits ; taux de fonction touristique : 8,6 • Pas de données climatiques précises sur l’île • Accès à l’île : bateau (200 000 A/R en 2003) ; distant de 1,6 mille ; traversée de 15 minutes

La commune d’Arz est un petit archipel composé de 9 îles et îlots dont seule l’île principale de 270 ha est habitée en permanence. Elle est située dans le golfe du Morbihan, à l’est de l’île aux Moines et à quelques encablures de Vannes. Ses côtes rocheuses et sableuses s’ouvrent sur un vaste estran.

Population résidente et tourisme La population de l’île d’Arz a été divisée par près de deux depuis 1968. L’indice de vieillissement est le plus élevé des 16 îles et les soldes naturels expliquent à eux seuls la diminution de la population sur la période 1990-1999. La part des résidences secondaires dans le parc de logements est supérieure à 70 % et le taux de fonction touristique est de 8,6. C’est le deuxième plus élevé après l’île d’Aix. Évolution de la population depuis 1968

Île d’Arz Littoral du Morbihan Façade atlantique

Occupation du sol et nature L’occupation du sol est répartie entre les terres agricoles assez nombreuses sur la plus grande île, les espaces naturels et les territoires artificialisés. Plus de 80 % de l’espace îlien est inclus dans un site Natura 2000, l’essentiel du golfe du Morbihan étant concerné.

Occupation du sol en 2006

Ensemble des îles

Littoral du Morbihan

Île d'Arz

Littoral atlantique

100 %

80 %

60 %

40 %

20 %

Terres artificialisées Littoral du Morbihan

601 285 301

0%

Indice 100 en 1968 Île d'Arz

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage

140

juin 2009

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

Littoral atlantique

130

Part du territoire inventorié ou protégé

120 110 100

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île d'Arz

0,0

83,1

0,0

0,0

Littoral du Morbihan

6,6

17,6

0,4

1,0

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire

90 80 70 60 50

1968

1975

1982

1990

1999

2005

Densité de population (hab./km²)

Île d’Arz (2005) Littoral du Morbihan Façade atlantique Métropole

77 259 184 104

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Activités

Île d'Arz

En % En % 80

Île d'Arz

Littoral du Morbihan

Part des emplois salariés par sphère

Littoral atlantique

70 60 50 40

Littoral du Façade Morbihan atlantique

Sphère résidentielle

69,2

41,6

43,1

Sphère productive

7,7

29,5

28,7

Sphère publique

23,1

28,9

28,1

Part des emplois primaires

0,0

3,6

5,1

Part de la surface agricole utile

10,6

38,4

34,7

30 20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

35


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île aux Moines

Les espaces protégés de l’île aux Moines

0

36

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

1

2 km


Références

• Morbihan, 1 commune • 320 ha • 527 habitants (données 2005) ; capacité d’accueil touristique : 3 046 lits ; taux de fonction touristique : 5,0 • Pas de données climatiques précises sur l’île • Accès à l’île : bateau (600 000 A/R en 2003) ; distant de 0,3 mille ; traversée de 5 minutes

L’île aux Moines est la plus grande île du golfe du Morbihan. De forme très allongée, elle est située à un kilomètre à l’ouest d’Arz et très proche de la commune de Baden. Ses côtes sont plutôt rocheuses et l’île s’ouvre sur une baie sableuse et un vaste estran dans sa partie orientale.

Île aux Moines Littoral du Morbihan Façade atlantique

952 285 301

Occupation du sol et nature L’île aux Moines a une occupation du sol équilibrée entre territoires artificialisés, terres agricoles (prairies) et espaces naturels. Les boisements y sont assez importants. Plus de la moitié des terres est concernée par un site Natura 2000 et 13 % de l’île est protégé par le Conservatoire du littoral, l’essentiel des acquisitions étant situé dans la partie sud de l’île, plus naturelle. Occupation du sol en 2006 Littoral du Morbihan

Île aux Moines

Littoral atlantique

100 %

Population résidente et tourisme Malgré une diminution entre 1999 et 2005, la proximité du continent (5 minutes de traversée) permet une certaine stabilisation de la population de l’île aux Moines depuis 1975. Les soldes naturels sont négatifs mais sont contrebalancés par des soldes migratoires positifs. La part des résidences secondaires dans le parc de logements est quasi stable depuis la fin des années 60, l’île ayant connu un attrait touristique très tôt.

80 %

60 %

40 %

20 %

Évolution de la population depuis 1968 Indice 100 en 1968 Île aux Moines

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage

140

juin 2009

0% Littoral du Morbihan

Ensemble des îles

Littoral atlantique

Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

130 120

Part du territoire inventorié ou protégé

110 100

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île aux Moines

0,0

57,7

0,0

13,4

Littoral du Morbihan

6,6

17,6

0,4

1,0

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire

90 80 70

1968

1975

1982

1990

1999

2005

Densité de population (hab./km²)

Île aux Moines (2005) Littoral du Morbihan Façade atlantique Métropole

165 259 184 104

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968 En % 70

Île aux Moines

Littoral du Morbihan

Littoral atlantique

60

Activités

Part des emplois salariés par sphère

50

Île aux Moines

En %

Littoral du Façade Morbihan atlantique

Sphère résidentielle

25,6

41,6

43,1

Sphère productive

32,3

29,5

28,7

Sphère publique

41,9

28,9

28,1

40

Part des emplois primaires

8,9

3,6

5,1

30

Part de la surface agricole utile

2,5

38,4

34,7

20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

37


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île de Noirmoutier

Les espaces protégés de l’île de Noirmoutier

0

38

1

2 km

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage • Vendée, 4 communes : Barbâtre, La Guérinière, L’Èpine, Noirmoutier-en-l’Île • 4 883 ha • 9 592 habitants ; capacité d’accueil touristique : 56 420 lits ; taux de fonction touristique : 5,9 • Température moyenne : 12,8 °C ; précipitations : 639 mm ; nombre de jours de gel : 13,3 • Accès à l’île : pont construit en 1971 et gois

De par sa taille, l’île de Noirmoutier est la quatrième île étudiée, avec près de 5 000 ha. Située dans la baie de Bourgneuf, elle est entourée de côtes sableuses et de digues sur sa partie orientale. Elle s’ouvre sur le continent dans une large baie peu profonde et à vocation conchylicole. Elle y est reliée par une route submersible (le Gois) et un pont depuis 1971. Elle est constituée de 4 communes comportant 10 hameaux.

Île de Noirmoutier Littoral de Vendée Façade atlantique

1 155 621 301

Occupation du sol et nature Comme pour Ré et Oléron, les zones humides – prairies humides, marais salants et doux, claires ostréicoles – prennent une place importante sur l’île de Noirmoutier aux côtés de terres agricoles et de territoires artificialisés. Près d’un tiers de l’île est inventorié en Znieff I et 43 % est compris dans un site Natura 2000. L’île dispose par ailleurs d’une réserve naturelle : la réserve des marais de Müllembourg aux portes de la commune de Noirmoutier. Occupation du sol en 2006 Île de Noirmoutier

Littoral de Vendée

Littoral atlantique

100 %

Population résidente et tourisme La population noirmoutrine augmente sensiblement depuis 1968. La tendance d’évolution est proche de celle de l’ensemble du littoral atlantique. Cette progression est due à des soldes migratoires positifs. Les capacités d’accueil sont fortes. Plus de 60 % des logements sont des résidences secondaires et les campings sont assez nombreux. Évolution de la population depuis 1968

80 %

60 %

40 %

20 %

Indice 100 en 1968 140

Île de Noirmoutier Littoral de Vendée

0%

Ensemble des îles Littoral atlantique

Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

130

120

Part du territoire inventorié ou protégé

110

100

90

1968

1975

1982

1990

1999

Densité de population (hab./km²)

Île de Noirmoutier Littoral de Vendée Façade atlantique Métropole

196 124 184 104

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968

En % du territoire

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île de Noirmoutier

31,3

43,3

1,0

0,9

Littoral de Vendée

20,5

43,7

0,2

0,9

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

En % 70

Île de Noirmoutier

Littoral de Vendée

Activités

Littoral atlantique

Île de Littoral Noirmoutier de Vendée

Façade atlantique

60

En %

50

Sphère résidentielle Part des emplois Sphère productive salariés par sphère Sphère publique

51,0

48,1

43,1

26,6

30,6

28,7

22,4

21,2

28,1

Part des emplois primaires

16,1

9,0

5,1

Part de la surface agricole utile

16,9

55,4

34,7

40 30 20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

39


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île d’Yeu

Les espaces protégés de l’île d’Yeu

0

40

1

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

2 km


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage • Vendée, 1 commune • 2 332 ha • 4 807 habitants (données 2005) ; capacité d’accueil touristique : 14 985 lits ; taux de fonction touristique : 3,1 • Température moyenne : 12,8 °C ; précipitations : 741 mm ; nombre de jours de gel : 9,8 • Accès à l’île : bateau (657 000 A/R en 2003) ; distant de 9,9 milles ; traversée de 45 minutes

Île d’Yeu Littoral de Vendée Façade atlantique

643 621 301

Occupation du sol et nature Les territoires artificialisés sont assez importants. Ils couvrent l’essentiel du nord nord-est de l’île. Les espaces naturels ouverts (landes et pelouses) sont, quant à eux, très présents sur la côte au vent, appelée « côte sauvage ». Près d’un tiers de l’île est inventorié en Znieff I et 40 % du territoire, l’essentiel des côtes, est désigné en Natura 2000.

Située au large de Saint-Hilaire-de-Riez, l’île d’Yeu est la deuxième île la plus vaste non reliée au continent, après Belle-Île. Elle est entourée de côtes rocheuses à l’ouest et de reliefs plus doux à l’est, avec de nombreuses plages.

Occupation du sol en 2006 Île d'Yeu

Littoral de Vendée

Littoral atlantique

100 %

Population résidente et tourisme La population islaise est stable depuis la fin des années 60. Elle est plutôt jeune. Son indice de vieillissement est le plus faible des îles étudiées et son solde naturel est positif sur la période 1990-1999. Plus d’un logement sur deux est une résidence secondaire comme sur l’ensemble du littoral vendéen. Avec près de 15 000 lits, le taux de fonction touristique de l’île d’Yeu est parmi les plus bas.

80 %

60 %

40 %

20 %

Évolution de la population depuis 1968 Indice 100 en 1968

0%

140 Île d'Yeu

Littoral de Vendée

Ensemble des îles

Littoral atlantique

Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

130

Part du territoire inventorié ou protégé 120

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île d'Yeu

30,7

40,3

0,0

0,0

Littoral de Vendée

20,5

43,7

0,2

0,9

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire 110

100

90

1968

1975

1982

1990

1999

2005

Densité de population (hab./km²)

Île d’Yeu (2005) Littoral de Vendée Façade atlantique Métropole

206 124 184 104

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968 En % 60

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Activités

Île d'Yeu

En % Île d'Yeu

Littoral de Vendée

Littoral atlantique

Part des emplois salariés par sphère

50 40 30

Littoral Façade de Vendée atlantique

Sphère résidentielle

48,9

48,1

43,1

Sphère productive

26,5

30,6

28,7

Sphère publique

24,6

21,2

28,1

Part des emplois primaires

18,6

9,0

5,1

Part de la surface agricole utile

4,6

55,4

34,7

20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

41


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île de Ré

Les espaces protégés de l’île de Ré

0

42

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

1

2 km


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage • Charente-Maritime, 10 communes : Ars-en-Ré, La Couarde-sur-Mer, La Flotte, Le Bois-Plage-en-Ré, Les Portes-en-Ré, Loix, Rivedoux-Plage, Saint-Clément-des-Baleines, Sainte-Marie-de-Ré, Saint-Martin-de-Ré • 8 532 ha • 16 499 habitants ; capacité d’accueil touristique : 87 763 lits ; taux de fonction touristique : 5,3 • Température moyenne : 13,1 °C ; précipitations : 723 mm ; nombre de jours de gel : 18,7 • Accès à l’île : pont construit en 1989

L’île de Ré est la troisième plus grande île présentée dans cet atlas après Oléron et Belle-Île. Elle est composée de 10 communes. C’est une île basse dont l’altitude ne dépasse pas 20 mètres. Elle est située entre les pertuis breton et d’Antioche, non loin de la Rochelle. Elle est proche de l’île d’Oléron mais en diffère par de nombreux points (niveau de protection des espaces naturels par exemple).

Île de Ré Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique

1 029 502 301

Occupation du sol et nature L’île de Ré est marquée par la présence de zones humides. Les marais salants et doux et les claires ostréicoles dominent les paysages. Le niveau de protection des espaces naturels est élevé avec notamment la réserve naturelle de Lileau des neiges et de nombreux sites du Conservatoire du littoral couvrant plus de 6 % du territoire.

Occupation du sol en 2006 Littoral de Charente-Maritime

Île de Ré 100 %

Littoral atlantique

80 %

Population résidente et tourisme La population de l’île de Ré a nettement augmenté depuis les années 60. L’ouverture du pont en 1988 ayant eu un impact significatif. Les soldes migratoires sont nettement positifs et la densité de population assez élevée. Près de 60 % des logements sont des résidences secondaires et le taux de fonction touristique est fort. La capacité d’accueil touristique est de plus de 87 000 lits.

60 %

40 %

20 %

0%

Évolution de la population depuis 1968

Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

Indice 100 en 1968 170 160

Île de Ré

Littoral de Charente-Maritime

Ensemble des îles

Littoral atlantique

Part du territoire inventorié ou protégé

150

130 120 110 100 90

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île de Ré

14,8

29,5

0,6

6,3

Littoral de Charente-Maritime

25,1

43,3

0,7

3,2

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire

140

1968

1975

1982

1990

1999

Densité de population (hab./km²)

Île de Ré Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique Métropole

193 238 184 104

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Activités Île de Ré

En %

En % 70 Île de Ré

Littoral de Charente-Maritime

Littoral atlantique

Part des emplois salariés par sphère

60 50 40 30

Littoral de Façade Charenteatlantique Maritime

Sphère résidentielle

60,0

44,4

43,1

Sphère productive

14,9

23,9

28,7

Sphère publique

25,1

31,8

28,1

Part des emplois primaires

9,7

6,0

5,1

Part de la surface agricole utile

19,5

36,8

34,7

20 10 0 1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

43


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île d’Aix

Les espaces protégés de l’île d’Aix

0

44

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

1

2 km


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage • Charente-Maritime, 1 commune • 119 ha • 186 habitants ; capacité d’accueil touristique : 1 902 lits ; taux de fonction touristique : 10,2 • Température moyenne : 13,2 °C ; précipitations : 809 mm ; nombre de jours de gel : 15,6 • Accès à l’île : bateau (578 000 A/R en 2003) ; distant de 1,8 mille ; traversée de 20 minutes

Petite île fortifiée, l’île d’Aix se situe à proximité d’Oléron dans le pertuis d’Antioche. C’est la troisième plus petite île étudiée après Molène et Sein avec seulement 119 ha. Elle se situe au cœur d’une vaste baie à vocation ostréicole.

Île d’Aix Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique

1 598 502 301

Occupation du sol et nature Du fait de la faible superficie de l’île, l’occupation du sol est très simplifiée. Les espaces ouverts et forestiers dominent plutôt à l’est de l’île. Près de 15 % du territoire est protégé par le Conservatoire du littoral et les trois quarts du territoire sont inventoriés en Znieff de type I.

Occupation du sol en 2006 100 %

Littoral de Charente-Maritime

Île d'Aix

Littoral atlantique

80 %

Population résidente et tourisme La population de l’île d’Aix est d’à peine 200 habitants. Elle a diminué depuis 1968. Les capacités d’accueil touristiques sont très fortes. Le taux de fonction touristique est de plus de 10. C’est le plus élevé de toutes les îles étudiées et plus de 70 % des logements sont des résidences secondaires.

60 %

40 %

20 %

Évolution de la population depuis 1968 Indice 100 en 1968 130 Île d'Aix Ensemble des îles 120

0% Terres artificialisées

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

Littoral de Charente-Maritime Littoral atlantique

Part du territoire inventorié ou protégé 110

90

80

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île d'Aix

75,2

12,7

0,0

13,4

Littoral de Charente-Maritime

25,1

43,3

0,7

3,2

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire

100

1968

1975

1982

1990

1999

Densité de population (hab./km²)

Île d’Aix Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique Métropole

156 238 184 104

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968 En % 80

Activités Île d'Aix

En % Île d'Aix

70

Littoral de Charente-Maritime

Littoral atlantique

Part des emplois salariés par sphère

60 50

Littoral de Façade Charenteatlantique Maritime

Sphère résidentielle

27,7

44,4

43,1

Sphère productive

34,0

23,9

28,7

Sphère publique

38,2

31,8

28,1

40

Part des emplois primaires

9,5

6,0

5,1

30

Part de la surface agricole utile

6,9

36,8

34,7

20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

45


Références

juin 2009

Atlas des îles de l'Atlantique

Présentation de l’île d’Oléron

Les espaces protégés de l’île d’Oléron

0 1 2 km

46

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques


Références

• Charente-Maritime, 8 communes : Dolus-d’Oléron, La Brée-les-Bains, Le Château-d’Oléron, Le Grand-Village-Plage, Saint-Denis-d’Oléron, Saint-Georges-d’Oléron, Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains • 17 439 ha • 20 948 habitants (données 2005) ; capacité d’accueil touristique : 112 240 lits ; taux de fonction touristique : 5,6 • Température moyenne : 13,2 °C ; précipitations : 718 mm ; nombre de jours de gel : 8,2 • Accès à l’île : pont construit en 1967

L’île d’Oléron est la plus grande île présentée dans cet atlas, avec près de 17 500 ha. Elle est reliée par un pont à la commune de Marennes depuis 1967 et se situe au sud de l’île de Ré, à proximité de l’île d’Aix. Elle a une faible altitude et a essentiellement des côtes sableuses ou vaseuses.

Population résidente et tourisme La population oléronaise a augmenté depuis 1968 sur un rythme moins soutenu que sa voisine, l’île de Ré. La densité de population est moins forte que sur l’ensemble du littoral charentais et est proche de la moyenne métropolitaine. La densité touristique est assez élevée et les résidences secondaires représentent 6 logements sur 10. La capacité d’accueil totale est très forte avec plus de 110 000 lits. Évolution de la population depuis 1968

Île d’Oléron Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique

Occupation du sol et nature Les zones humides sont importantes. Le taux d’artificialisation est inférieur au taux moyen du littoral charentais. La part des espaces protégés (sites Natura 2000, réserve naturelle de Moëze et sites du Conservatoire) est élevée, mais est tout de même plus faible que la moyenne des côtes charentaises. Occupation du sol en 2006

100 %

Littoral de Charente-Maritime

Île d'Oléron

Littoral atlantique

80 %

60 %

40 %

20 %

Terres artificialisées

140 Ensemble des îles

644 502 301

0%

Indice 100 en 1968 Littoral de Charente-Maritime

Atlas des îles de l'Atlantique

Densité touristique (nombre de lits par km²)

Données de cadrage

Île d'Oléron

juin 2009

Terres agricoles

Milieux naturels

Zones humides et en eau

Littoral atlantique

130

Part du territoire inventorié ou protégé 120

100

90

Znieff I

SIC et ZPS

RN

Conservatoire du littoral

Île d'Oléron

16,8

42,1

0,4

0,7

Littoral de Charente-Maritime

25,1

43,3

0,7

3,2

Façade atlantique

6,8

18,1

0,3

1,3

En % du territoire

110

1968

1975

1982

1990

1999

2005

Densité de population (hab./km²)

Île d’Oléron (2005) Littoral de Charente-Maritime Façade atlantique Métropole

115 238 184 104

Znieff I : zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique de type 1. SIC : site d’intérêt communautaire, directive « Habitats ». ZPS : zone de protection spéciale, directive « Oiseaux ». Le tout forme le réseau Natura 2000. RN : réserve naturelle nationale.

Part des résidences secondaires sur le parc de logements depuis 1968 En %

Île d'Oléron

Littoral de Charente-Maritime

Littoral atlantique

60 50

Activités Île d'Oléron

En %

Littoral de Façade Charenteatlantique Maritime

Sphère résidentielle

55,0

44,4

43,1

Sphère productive

21,1

23,9

28,7

Sphère publique

23,9

31,8

28,1

40

Part des emplois salariés par sphère

30

Part des emplois primaires

18,0

6,0

5,1

Part de la surface agricole utile

16,8

36,8

34,7

20 10 0

1968

1975

1982

1990

1999

Commissariat général au développement durable • Service de l'observation et des statistiques

47


Commissariat général au développement durable Service de l’observation et des statistiques Tour Voltaire 92055 La Défense cedex Tél. : 01 40 81 13 15 – Fax : 01 40 81 13 30 Courriel : cgdd-soes-orleans@developpement-durable.gouv.fr

Achevé d'imprimer en juin 2009. Impression : Imprimerie Nouvelle, utilisant du papier issu de forêts durablement gérées. Certifiée imprim'vert qui contribue à la protection de l'environnement. 45800 Saint-Jean-de-Braye

Dépôt légal : juin 2009 ISSN : en cours ISBN : 978-2-911089-91-6 Retrouver cette publication sur le site : http://www.ifen.fr

Conditions générales d’utilisation Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans l’autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie (3, rue Hautefeuille — 75006 Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et, d’autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées (loi du 1er juillet 1992 — art. L.122-4 et L.122-5 et Code pénal art. 425).


Commissariat général au développement durable

Légende des cartes de présentation des 16 îles Occupation du sol Territoires artificialisés hors zones portuaires et espaces verts

Atlas des îles de l’Atlantique

Juin 2009

Cet atlas présente de manière synthétique les 16 îles de la façade maritime atlantique composées d’au moins une commune.

Zones portuaires Espaces verts artificialisés, non agricoles Terres agricoles Forêts Végétation arbustive et/ou herbacée Espaces ouverts sans ou avec peu de végétation Zones humides intérieures (marais et tourbières)

Réparties dans 5 départements, ce sont les îles suivantes : – Côtes d’Armor : Bréhat ; – Finistère : Batz, Ouessant, Molène, Sein ; – Morbihan : Groix, Belle-Île, Houat, Hoëdic, Arz, île aux Moines ; – Vendée : Noirmoutier, Yeu ; – Charente-Maritime : Ré, Aix, Oléron.

Atlas des îles de l'Atlantique

Marais maritimes et salants

Les aspects territoriaux, démographiques, économiques et environnementaux sont abordés en détail et chaque île est présentée sur une double page. Cette synthèse a été rédigée en mobilisant les données de la statistique publique ainsi que celles sur l’occupation du sol et les espaces protégés.

Eaux continentales Zone intertidale Lagunes et estuaires Océan Source : Union Européenne (UE) – SOeS, 2006, CORINE Land Cover. © IGN – 2005, BD Carto®.

Données d'habillage

Références

Ce travail est réalisé dans le cadre de l’Observatoire du littoral animé par le Service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable. L’observatoire œuvre pour une meilleure connaissance du littoral terrestre et maritime.

Limites communales ou

Limites communales sur le fond orthophotographique

Pour plus d’informations : www.littoral.ifen.fr

Source : © IGN – 2004, Route 500 – 2006, BD Carto . ®

®

Espaces protégés Sites protégés par le conservatoire du littoral, en 2007 Réserves naturelles nationales, en 2008 Sites Natura 2000, en 2008 Source : Meeddat – MNHN, 2007, 2008.

Orthophotographie Source : © IGN – 2007, BD Ortho®.

Topographie Source : © IGN – 2006, SCAN 25® version2 ; 2008, SCAN 100®.

Dépôt légal : juin 2009 ISSN : en cours ISBN : 978-2-911089-91-6

Service de l'observation et des statistiques

Service de l'observation et des statistiques

www.ifen.fr

www.ifen.fr


Commissariat général au développement durable

Légende des cartes de présentation des 16 îles Occupation du sol Territoires artificialisés hors zones portuaires et espaces verts

Atlas des îles de l’Atlantique

Juin 2009

Cet atlas présente de manière synthétique les 16 îles de la façade maritime atlantique composées d’au moins une commune.

Zones portuaires Espaces verts artificialisés, non agricoles Terres agricoles Forêts Végétation arbustive et/ou herbacée Espaces ouverts sans ou avec peu de végétation Zones humides intérieures (marais et tourbières)

Réparties dans 5 départements, ce sont les îles suivantes : – Côtes d’Armor : Bréhat ; – Finistère : Batz, Ouessant, Molène, Sein ; – Morbihan : Groix, Belle-Île, Houat, Hoëdic, Arz, île aux Moines ; – Vendée : Noirmoutier, Yeu ; – Charente-Maritime : Ré, Aix, Oléron.

Atlas des îles de l'Atlantique

Marais maritimes et salants

Les aspects territoriaux, démographiques, économiques et environnementaux sont abordés en détail et chaque île est présentée sur une double page. Cette synthèse a été rédigée en mobilisant les données de la statistique publique ainsi que celles sur l’occupation du sol et les espaces protégés.

Eaux continentales Zone intertidale Lagunes et estuaires Océan Source : Union Européenne (UE) – SOeS, 2006, CORINE Land Cover. © IGN – 2005, BD Carto®.

Données d'habillage

Références

Ce travail est réalisé dans le cadre de l’Observatoire du littoral animé par le Service de l’observation et des statistiques du Commissariat général au développement durable. L’observatoire œuvre pour une meilleure connaissance du littoral terrestre et maritime.

Limites communales ou

Limites communales sur le fond orthophotographique

Pour plus d’informations : www.littoral.ifen.fr

Source : © IGN – 2004, Route 500 – 2006, BD Carto . ®

®

Espaces protégés Sites protégés par le conservatoire du littoral, en 2007 Réserves naturelles nationales, en 2008 Sites Natura 2000, en 2008 Source : Meeddat – MNHN, 2007, 2008.

Orthophotographie Source : © IGN – 2007, BD Ortho®.

Topographie Source : © IGN – 2006, SCAN 25® version2 ; 2008, SCAN 100®.

Dépôt légal : juin 2009 ISSN : en cours ISBN : 978-2-911089-91-6

Service de l'observation et des statistiques

Service de l'observation et des statistiques

www.ifen.fr

www.ifen.fr


Atlas des iles d'Atlantique (2/2)