Page 1

ARCHITECTURE PORTFOLIO PROJETS 2014-2018

OCEANE PAULET oceanep58@gmail.com +33 6 21 17 73 47


FORMATION

Océane Paulet 25 ans , née le 05.08.1994 à Chambéry, en Savoie oceanep58@gmail.com +33 6 21 17 73 47 19 Avenue Philippe Auguste, 75011 Paris, France

_ Février 2019 Diplôme d’état d’architecte, ENSA Nantes projet de fin d’études «Parenthèse», U-Topos, inventer dans l’existant sous la direction de François Defrein et Marine Leroy _ 2017-2018 Faculty of Architecture, FA CVUT, Prague, République Tchèque échange universitaire d’un semestre, scénographie / paysage _ 2016-2017 Master 1 et mémoire, ENSA Nantes première année, architecture (équipements publics), mémoire « Ambiances : dispositifs, références, effets», LE COLLAGE, une architecture des sens _ 2013-2016 Licence en Architecture, ENSA Paris-La-Villette architecture (logements, équipements publics), urbanisme _ 2012-2013 Classe préparatoire en Art «ENAAI», Chambéry dessins, modèle vivant, design d’espace-produit-mode-graphisme _ 2012 Baccalauréat sciences économiques et sociales, Lycée Marlioz, Aix-les-Bains obtenu


EXPÉRIENCES _ Mars -Septembre 2018 , Stage master «Rotunno Justman Architectes», Paris, France Rénovation d’appartement: conception, réalisation, suivie début chantier. Concours «Reinventing Cities» Paris et Auckland : conception, étude de faisabilité. Extension de maison: conception et réalisation du permis de construire. _ Février-Mars 2018 , dessinatrice «Studio-Arch», Bourget-du-lac, France Logements collectifs : conception et réalisation du permis de construire. _ Juillet-Août 2017 , dessinatrice «Studio-Arch», Bourget-du-lac, France Logements collectifs : conception, réhabilitation (phase Esquisse). Appartement privé : réhabilitation (dessins et choix des matériaux). _ Juillet 2016 , dessinatrice «Studio-Arch», Bourget-du-lac, France Lotissement : conception , faisabilité (phase Esquisse). _ Février 2016 , Stage Licence «Studio-Arch», Bourget-du-lac, France conception, maquettes milieu montagnard _ Février 2015, Stage Chantier «SPIE Batignolles», Chambéry, France Entreprise de construction

COMPÉTENCES Autocad 2D, Sketchup PRO, Rhinoceros, V-ray Adobe Illustrator, In Design, Photoshop, Microsoft Office, Power point, Excell Revit (Débutant +), Archicad (Débutant) Dessins à la main, Maquettes, Découpe Laser

LANGUES Français (Natif) Anglais (TOIEC 820, B2, écrit, oral) Espagnol (Bases)

INTÉRÊTS

graphisme, expositions, musique, artisanat ...

Sports (randonnée, ski, course à pied, escalade, natation) Musique (chant) Voyages (Pays-bas, Allemagne, Pologne, Republique Tchèque, Hongrie, Serbie, Grèce, Croatie, Italie)


Ce portfolio présente une séléction de projets réalisés au cours de mes études à l’Ensa-Paris-la-Villette, l’EnsaNantes, et à la Faculté d’architecture de Prague, ainsi que des projets réalises en agence. Ces projets ont été choisit pour montrer la diversité des sujets étudiés lors de mes études et font part de mes réfléxions et connaissances «théoriques». Exploration, de l’espace, de la lumière, de la matière, interactions sociales, études de sites variés, réalisations à plus grandes échelles.


SOMMAIRE 01 02 03 04 05 06 07

PARENTHESE ( ) (2018-2019) Projet de diplôme, U-topos, inventer dans l’existant, Saline d’Arc-et-Senans, Bourgogne, Franche-Comté

12

BUNKER PALACE (2016-2017) Master 1, Territoires Liquides, avec Charline Larroze et Anaïs Rives (PFE), île du Frioul, au large de Marseille

22

«NAPPE AGRICOLE» (2016-2017) Master 1 (2016-2017), Le faire et le dire, Caulnes, Bretagne

30

CULTIVER LA CURIOSITE (2015-2016) Projet de fin de licence, Ville et architecture, à la découverte du territoire, Clichy-Montfermeil, Ile-de-France

36

THE PLACE BEYOND THE MIST (2017-2018) Master 2, ERASMUS, studio de landscape, scénographie Kasarna Karlin, Karlin, Prague

40

RETROSPECTIVE LOGEMENTS

42

TAUPAE COMMONS (2018) Concours «Reinventing Cities», programme mixte : logements, commerces, bureaux Rotunno Justman Architectes en collaboration avec Nicolas Laisne Architectes Auckland, Nouvelle-Zélande

52

LITTOLF (2018) Extension de maison, de l’esquisse au permis de construire Rotunno Justman Architectes Bois- Colombes, Ile-de-France

56

PROJETS AUTRES

60

7


PROJETS SCOLAIRES

8


scolaires EQUIPEMENTS PUBLICS INSTALLATION URBANISME

01 02 03 04 05

PARENTHESE ( ) (2018-2019) Projet de diplôme, U-topos, inventer dans l’existant, Saline d’Arc-et-Senans, Bourgogne, Franche-Comté

12

BUNKER PALACE (2016-2017) Master 1, Territoires Liquides, avec Charline Larroze et Anaïs Rives (PFE), île du Frioul, au large de Marseille

22

«NAPPE AGRICOLE» (2016-2017) Master 1 (2016-2017), Le faire et le dire, Caulnes, Bretagne

30

CULTIVER LA CURIOSITE (2015-2016) Projet de fin de licence, Ville et architecture, à la découverte du territoire, Clichy-Montfermeil, Ile-de-France

36

THE PLACE BEYOND THE MIST (2017-2018) Master 2, ERASMUS, studio de landscape, scénographie Kasarna Karlin, Karlin, Prague

40

9


01

PARENTHESE ( ) Maison de convalescence active, (terrain: 25 706 m2 / bâtit: 6747 m2) Projet de diplôme (2018-2019) Arc-et-Senans, Bourgogne, Franche-Comté

Ce projet souhaite apporter une seconde lecture au projet de Saline conçu par Claude-Nicolas Ledoux au XVIII° siècles. Construite pour extraire le sel (or de l’époque), la Saline est aujourd’hui un lieu «de repos», de calme au milieu des champs, proposant différentes activités «culturelles».

La saline, la cité vue du ciel

Le projet prend place sur la face Nord, là où aurait du être construit l’autre moitié du projet. Claude-Nicolas Ledoux avait imaginé une cité, capable de fonctionner en autonomie. Au delà du mur, au Nord, la Saline impose toute sa monumentalité. La façade se déploie et ses toitures immenses sont visibles à des centaines de kilomètres. Il faut prendre de la distance pour la regarder dans sa globalité. Le projet prend place sur cette façade Nord et se positionne face à la Saline, dans la continuité des anciens bâtiments d’usine et impose une certaine frontalité. L’architecture est basse, depuis l’extérieur le projet ressemble à une enceinte habitée située à hauteur du mur existant et laissant la Saline déployer toute sa monumentalité.

Une architecture monumentale vue sur la façade Nord

En plan, le projet impose sa géométrie (carré) et se veux plus monumental. A l’image de la Saline avec son mur, ses bâtiments intérieurs et son esplanade, le projet est marqué par l’emprise du vide. Il utilise deux langages architecturaux; A l’extérieur, le massif, la brique, tandis qu’à l’intérieur se déploie des pavillons légers en bois, venant contraster avec la massivité de la Saline, et s’ouvrant sur l’extérieur. A l’image d’un cloître, le projet est un lieu de repos, de receuillement où ils se déroule de multiples activités, aussi bien pour les patients «en cure» que pour les visiteurs. Le langage architectural est ré-adapté, offrant de belles vues sur le paysage alentour et sur la Saline.

10

Un paysage de champs vue depuis le mur au Nord vers le paysage


Le double absent, une architecture massive Plan masse

N

11


QUELQUES MOIS / 1 AN

BESANCON CHU

FORÊT DE CHAUX

pour QUI ? POST -MALADIES

35km 30 min

HABITER SEJOURNER

Ruralité 1km

Grand paysage Stimulation cognitive

ARCS ET SENANS la Loue

SUISSE

chemin des Gabelous

180km

30km

SALINS LES BAINS

Jardin thérapeutique

Salines

Communauté Mixité

126km

Salle commune Balnéothérapie Kinésithérapie Cuisine Bibliothèque

SE READAPTER PERSONNELLEMENT PROFESSIONELLEMENT

RETOUR SUR SOI CONTEMPLATION

Ateliers

manuels culturelles

Habitat Patients Visiteurs

QUELS PROJETS ?

SE DIVERTIR LOISIRS/ ACTIVITES REEDUCATION FONCTIONNELLE

Commerce du bourg

PRODUIRE, TRAVAILLER, SE PROJETER

CONVALESCENCE XXI° SIECLE ?

ETRE ACTIF

Partage

Potagers Fleurs & graminés Eau

combien de TEMPS ?

Restaurant

Créativité Education Pédagogie

Public Intergénérationalité

Vie Sociale Rencontre

MASSIF DU JURA grand paysage

Un territoire naturel et attractif carte sensible

12

Vers une convalescence active Schéma programmatique


PRO

ENCEINTE L’ENCLOS

PAVILLONS LE JARDIN

UNE ARCHITECTURE COMPOSEE

MASSIVE VOILES

LEGER POTEAUX-POUTRES

ENTRE MASSIF ET LEGER

JET

JAR D

IN

PAR KIN G TS

EXI STA

NTS

DU PUB LIC AU P

RIV E

BÂT IME N

SALINES

PARKING JARDIN BÂTIT

S’imposer face à la Saline, tout en la laissant exister schéma d’implantation

Une architecture composée, entre massif et léger schéma concept et structure

Marquer la frontalité, enceinte habitée collage, vue sur la façade Nord, première intention

Du public de la Saline à l’intime de la chambre, un travail par strates, jouer sur la densité des végétaux coupe transversale

13


14


Une architecture composée: enceinte, rue, places et jardins plan de rez-de-chaussée

L’ordre du jardin, pavillons en structure légère: cadrer des vues, créer des espaces plus intimes coupe longitudinale

15


Echelle domestique (l’enceinte); Echelle publique : (les pavillons) axonomÊtrie programmatique

16


17

L’espace domestique perspective depuis la chambre vers le paysage

Les lieux communs, ouvert sur l’extérieur perspective depuis l’espace de balnéothérapie

L’arrivée depuis la Saline vers le projet perspective depuis l’entrée du jardin


18


Cadrer des vues sur les Salines, crĂŠer un espace de jardin plus intime perspective depuis la rue vers la Saline

19


02

BUNKER PALACE Equipement public : Refuge (2150 m2) Master 1, avec Charline Larroze et Anaïs Rives (PFE) (2016-2017) Île du frioul, au large de Marseille

Lumière forte du soleil, calcaire d’une éclatante blancheur qui découpe le ciel. Souffle du Mistral, autour de nous l’eau est partout. En parcourant ce projet, nous vous emmènerons à la rencontre de cette nature méditerranéenne, mariage de la mer et de la roche, du vent et du soleil. A quelques kilomètres de la côte marseillaise, le Frioul. Falaises, mer, aridité, vents dominants et biodiversité composent le panorama. L’architecture proposée est encaissée, furtive, le projet s’insère au cœur de ce paysage minéral. Comparable à un « bunker », il suit la tradition d’implantation militaire présente sur l’île. Clos de murs, il ne s’ouvre sur le ciel que par quatre patios et se lit comme une carapace qui n’exprime rien de ce qui se passe à l’intérieur. Architecture du silence qui, dans sa force, s’efface pour libérer du vide dans le paysage.

MONOLITHE

OUVERT SUR LE CIEL

« Contempler la masse à demi-enterrée d’un bunker... La fonction de cet édifice si particulier, c’est d’assurer la survie, d’être un abri pour l’homme dans une période critique, le lieu où il s’enfouit pour subsister. » Paul Virilo – Bunker Archéologie Ce site insulaire, lieu de désir, d’évasion, soumis à des aléas naturels parfois violents, l’expérience de la randonnée et plus particulièrement d’une envie de bivouaquer sur l’île ont fortement guidé notre réflexion et nous ont amené à penser une architecture « low-tech ». A l’image d’une marche avec une nuit en tente, le refuge vie au rythme du soleil, privé en partie d’électricité. La massivité des murs clos, permet de jouer avec l’inertie du béton. En journée le refuge propose une pause, au frais, en comparaison des 35°C extérieur, et de l’absence d’arbre pour s’abriter ; Nous avons essayé de tirer profit d’un matériau : le béton et de mettre en avant ses propriétés esthétiques mais aussi techniques.

20

CREUSER DANS LA MASSE


plan masse, Claire et essentiellement composée de roche calcaire, l’architecture semblable au paysage environnant s’efface.

collage, implantation, La couleur du béton se font avec celle de la roche calcaire, l’architecture aux angles marqués se détachent du paysage

21


22


Vue depuis l’arrivée : le toit du bâtiment

23


La « boite » est massive et la matérialité est au centre du projet ; travaillée dans son épaisseur, des jeux de pleins, de vides se creusent, s’habitent et s’ouvrent au ciel. Prolongement architectural des randonneurs, refuge face à l’hostilité du lieu, cette architecture est avant tout une expérience corporelle et méditative. A l’intérieur, ce monolithe aux ouvertures limitées évolue dans des spectres de couleurs différents selon les heures de la journée. Alternance entre des séquences sombres et des éclats lumineux, le refuge vit au gré de la course du soleil. La lumière glisse le long des parois, jeu de clair obscur, le béton est mis en exergue. carte du territoire du Parc National, Situer le Frioul par rapport à Marseille

Parc National des Calanque s

Parc National des Calanques

zone d’adhésion du PNC

limite administrative de Marseille

aire optimale d’adhésion marine

zone de non prélèvement

coeur du parc marin

carte du Frioul, Une multitude de vestiges,des calanques, visiter, prendre le temps,se baigner

24


Vue intérieure, arrivée dans le bâtiment, La lumière éblouissante de l’extérieur disparaît, pour laisser place au clair obscur Vue intérieure, chambre de 4, Expérience de la nuit, se loger au creux de la «roche», admirer les étoiles

25


A

A

C

C

A

A

C

C

A

A

C

C

B

B’

B’

B

B’

B’

B’

B’

B

B

B

A’

C’

A’ A’

C’

C’

B A’

A’

RDC, A Pièce commune, lieu de rencontre

C’

C’ C

A A’

CC’

A

C

A

C

A

A

C

C

B

B

B’

B’

B

B

B’

B’

B

B

B’

B’

A’

C’

A’ A’

C’

A’A

C’ C

A A’ A

C C’ C

A

C

C’

R-1, Des blocs évidés, étage des dortoirs, la lumière file le long desC’ parois A’

MARCHE site à environ 40 mn du Port

RESTAURATION A

A

B

80 à 100 couverts / type “cantine”

C

C

B’

B

B’

HÉBERGEMENT capacité B’ d’accueil 80 personnes

B

B

B’

SALLE MULTIFONCTIONS

B

B’

B

A’

R-2, Salle multifonction, lieuA’de partage A’

26

C’

C’

A’

A’

A’

HÉBERGEMENT

capacité d’accueil 80 personnes

C’

C’

C’

C’

RESTAURATION

80 à 100 couverts / type “cantine”

SALLE MULTIFONCTIONS

lieu de rassemblement des acteurs du territoire (projections, expositions, spectacles, réunions... )

B’

lieu de rassemblement pour les acteurs territoire

MARCHE

site à environ 40 mn du Port


échantillonages béton, test de teintes et de matérialité L’ensemble du lieu a été pensé et travaillé comme un élément unique aux géométries anguleuses. Le mobilier est comme sculpté, creuser dans la masse et l’ensemble des menuiseries disparait dans l’épaisseur des parois. La teinte et le rendu autant intérieur qu’extérieur du béton a fait l’objet d’une recherche : échantillonnage, collage, prises de vidéos, références d’images sur les rapports lumière-matière. Nous avons décidé qu’il serait intéressant et même primordial d’utiliser la roche calcaire extraite comme agrégats, et s’en servir pour avoir une teinte au plus proche de celle de l’île. maquette de rendu, coulée en béton

Depuis l’extérieur le béton est brut., il encaisse les coups, il microfissure, s’abîme, s’érode et continue d’exister. Les vents poncent, l’air marin creuse et esquinte la matière dans le temps comme les bunkers avant lui. Sa durabilité, son endurance, sa tolérance en font un matériau vivant, capable de survivre dans un tel milieu naturel.

coupe transversale, La matière est travaillée dans son épaisseur

Territoire convoité, avec 400 000 visiteurs par an, le Frioul ne propose aucune offre d’hébergement bien qu’il soit conseillé de parcourir les îles sur deux jours. Monolithe de béton, le projet tente de répondre à une forme « d’invasion touristique » en constante évolution, proposant un espace de restauration, d’hébergement, le temps d’une nuit.

27


03

NAPPE AGRICOLE Zone artisanale agricole d’entrée de ville, (terrain : 61500 m2, bâtit : 4850 m2) Projet de master 1 (2016-2017) Caulnes, Bretagne, 30 minutes de Rennes

NAPPE D’ACIER, Volant au dessus des champs, L’air frais pique les visages. Mouvements lents, Le ciel voilé, Efface l’ombre portée. Découvrir, Prendre le temps, Ressentir les Odeurs,le vent. Nappe, couverture, ouverte sur l’extérieur, les changements de sols marquent un changement d’état entre cultures et transformation. Percé vers l’horizon, champs et fôret fabriquent le panorama. Espace aux multiples luminosité, uniforme pour un travail en atelier, quadriller par la structure, dans le reste de la halle, la figure géométrique, contraste avec un environnement organique, permaculture, nouvelles façons de cultiver sont à l’oeuvre autour de cette nouvelle napper d’acier. Situé en Bretagne, région avec un fort potentiel de production, le site, ancienne exploitation agricole, nous a poussé à garder en partie l’identité du lieu, à savoir l’agriculture, et la production de denrées alimentaires en général. Entrée de ville, nous nous sommes intéressés aux zones artisanales agricoles, et avons souhaité proposer un «nouveau type» de zone, plus compact, proposant une production plus proche de l’idée de la paysanerie, avec une nouvelle esthétique.

28


UNE TOITURE UNIFORME : APPORTER DES QUALITES LUMINEUSES et une nouvelle esthétique

image, collage d’ambiances

29


environ 5 hectares

UNE MEGASTRUCTURE ARTISANALE AGRICOLE

NAPPE ARTISANALE AU MILIEUX DES CHAMPS

Z.A AUJOURD’HUI

une activité = une parcelle, un bâtiment, un parking

environ 5 hectares

UNE ZONE ARTISANALE AUJOURD’HUI

plan masse

PROJET

une nappe qui permet : économie, mutualisation, regroupement (matières, espaces, énergie, outils, moyens, savoirs)

REPENSER LA ZONE ARTISANALE AGRICOLE

UNE ZONE ARTISANALE AUJOURD’HUI

UNE MEGASTRUCTURE ARTISANALE AGRICOLE

environ 5 hectares

NAPPE D’ACIER DETACHEE DE L’HERITAGE DE VILLE GATE : LE MANOIR

Coupe longitudinale : les cultures s’installent autour et se glissent sous la nappe pour être au plus proche des activités de transformation

30

environ 5 hectares


UNE TOITURE UNIQUE ET FLEXIBLE DES ACTIVITES ORGANISEES

CORPS DE FERME ECLATE (bâtiments / champs)

UNE TOITURE UNIQUE, FLEXIBLE

DES ACTIVITES ORGANISEES

MANOIR (lieu d’habitation)

ABLE : SOLS RIGIDES, PLOTS, POTEAUX

DES ACTIVITES ORGANISEES

UNE TOITURE UNIQUE, FLEXIBLE

UNE TRAME ADAPTABLE, SOLS RIGIDES, PLOTS, POTEAUX ORGANISER AUTOUR D’ALLEES

UNE TRAME ADAPTABLE : SOLS RIGIDES, PLOTS, POTEAUX

DES ENTRES DEUX : sols perméables // imperméables DES ACTIVITES ORGANISEES

UNE TOITURE UNIQUE, FLEXIBLE

ORGANISEE AUTOUR D’ALLEES ORGANISER AUTOUR D’ALLEES

UNE TRAME ADAPTABLE : SOLS RIGIDES, PLOTS, POTEAUX

INFRASTRUCTURES BETONNEES DES ACTIVITES ORGANISEES

UNE TOITURE UNIQUE, FLEXIBLE

31


ADAPTABILITE / FLEXIBILITE

schémas d’organisation

RUE INTERIEURE

grande percée, rue intérieure pour la cultivation

REGROUPEMENT

Transformation (bâtits clos) // Cultivation

CENTRALITE

activités organisées autour d’une place central

EFFACEMENT DE LA LIMITE INTERIEURE / EXTERIEURE DES ACTIVITES AU PLUS PROCHE DES CULTURES : plan RDC

32

EFFACEMENT: DISPERSION


maquette de rendu, nappe d’acier, ombre portée

PROTOTYPAGES

tests de toitures plates et inclinées, tests de couvertures (comprendre l’incidence de la lumière naturelle pour apporter des qualités lumineuses)

33


04

CULTIVER LA CURIOSITE Urbanisme, projet réalisé en collaboration avec trois autres étudiants Projet de fin de licence (2015-2016) Clichy-Montfermeil, Ile de France

Dans le cadre du Grand-Paris Express prévoyant l’arrivée d’une nouvelle gare à Clichy-Montfermeil, nous nous intéressons au quartier de la gare et à ses potentiels. Il s’avère que la commune de Clichy Montfermeil est caractérisée par un tissu associatif très dense, ces structures sont majoritairement adressées aux jeunes en difficultés qui pourtant les délaisse. L’offre n’est pas adaptée à la demande. Nous avons souhaité pour ce projet nous appuyer sur les structures existantes en proposant une offre plus adaptée, à travers une stratégie qui valorise la participation des habitants. Nous souhaitons développer trois pôles : _Le jardin de la fabrique urbaine, directement en lien avec la tour Utrillo (« emblème » de Clichy Montfermeil). Ce jardin serait un parc et une vitrine de la production de la culture urbaine. _Deux îlots de logements passerelles avec affectation mixte, ateliers, lieux communs au rez-de-chaussée et habitations aux R+1 et R+2. _Un lieu du savoir proposant des formations courtes et personnalisés, type IUT. Après une analyse fournie sur le territoire nous avons constaté qu’il existait une culture urbaine ancrée sur le territoire, mais pourtant discrète car aucun lieu n’y était dédié. Nous souhaiterions stimuler les jeunes habitants, curieux et sensible à soutenir et participer à cette production existante, dans les rues, les places et les passages pour qu’elle soit visible et tangible par tous. Le but étant d’essayer de fédérer la population à être acteur du changement, et de dynamiser le lieu en essayant de respecter le plus possible les potentiels du territoire et de sa population.

34


35


36


TAUX DE

NON-DIPLOMES NON-SCOLARISES CLI-MONT 2 FOIS

TAUX DE

CHÔMAGE

>

>

CLI-MONT 2,3 FOIS

ILE -DE FRANCE TAUX DE

JEUNES

CLI-MONT 1,5 FOIS

>

ILE -DE FRANCE

ILE -DE FRANCE

ECHELLE 1/25000

ECHELLE 1/25000

ESPACE 93

PARC DE LA MAIRIE

ENTREE OUEST

DEVELOPPER LE

LIEU DU SAVOIR

CLICHY-SOUS-BOIS

TRAVERSER L’ILOT

CENTRE SOCIAL

RESTRUCTURER LA PLACE DU MARCHE

CONSERVER L’EXISTANT

R NE SU VITRI

UYS LA DH

PRODUIRE UNE

VOIES PRINCIPALES VOITURE/BUS

CULTURE URBAINE

MONTFERMEIL ENTREE SUD TRAMWAY

TRAVERSEE

L’Î LO T

CÔTOYER LE SAVOIR

GARE

RIR

UV

S’O

R LA

SU

E

RU

COEUR D’ÎLOT

EXPOSER LA CULTURE

37


05

THE PLACE BEYOND THE MIST Installation, revitalisation d’une place existante Projet d’Erasmus, master 2 (2017-2018) Kasarna Karlin, Prague

Kasarna Karlin à la jonction de quartiers connaissant d’importants travaux de rénovation. Aujourd’hui majoritairement résidentiel de grandes constructions de bureaux voient le jour, cette partie de la ville en «reconstruction» ne possède pas de parcs pourtant très développés sur le reste du territoire. Aujourd’hui la caserne Karlin est abandonnée, seule la place vit. Coordonnée par une association, celle-ci a été en partie défrichée, de nombreux évènements se déroulent (bar, concert, théâtre et cinéma), le lieu est très apprécié par toutes les générations (enfants, jeunes adultes, parents). Dans quelques années (envrion 10 ans), et après d’important travaux de rénovation la caserne deviendra le futur palais de justice de Prague. La place quant à elle a pour vocation de rester publique. La question se pose alors, Comment designer, améliorer, changer ou non cet espace; Aujourd’hui ? Pendant les travaux de rénovation ? ou bien encore après, Quand le palais de justice sera là ? The place beyond the mist, est une proposition de projet, scénographie pouvant être rapidement mis en place sur le site de Kasarna Karlin. Créer un jardin, une place dans le quartier de Karlin, en réponse à la colline de Vitkov lui faisant face, proposer une nouvelle respiration dans le tourbillon de la ville. Complètement artificielle, cette scénographie renvoie à une forêt, une forêt faite d’acier, évoluant au fil des saisons, composée de poteaux, de rideaux métalliques, de brouillard, et de plantes grimpantes. Deux membranes délimitent une cour carrée, et usent des sens, touché, vue. Les utilisateurs peuvent se balader dans ces membranes comme dans un jardin, ils déambulent, peuvent se reposer, jouer, se rafraîchir, discuter, se poser autour où à l’intérieur. La nuit, le «spectacle continue», la combinaison des éléments de la première membrane, poteaux, rideaux de métal et brouillard discontinue crée une brume artificielle, la membrane devient «mystique», l’endroit où l’on s’assoit pour regarder le décor, les étoiles et rêver. La deuxième membrane , surtout en été propose un jeu de lumière plus contrasté, les pavillons plus éclairés, rayonnent, dans ce lieu sombre, la lumière plus forte à l’intérieur passent au travers du feuillage et nous invite à entrer.

38


image de nuit Les membranes s’éclairent et la place continue de vivre la nuit, accueillant utilisateurs et évènements

39


UNE GRANDE PLACE évènements, cinéma, bar extérieur

présentation du site mettre en valeur l’existant

DES AMBIANCES MULTIPLES

UN ESPACE POUR JOUER sports d’équipes, jeux pour enfants

JARDIN ARTIFICIEL «FOREST OF STEEL»

vie le jour et la nuit, arbre chantant, bar musical

AIRE DE JEUX «FOREST OF TREES»

N Situation, axonométrie, JARDIN EN HIVER Le jardin embrumé se transforme en jardin de glaçe, les plantes perdent leur feuillage laissant place à une forêt d’acier colorée

Coupe, JARDIN EN ETE Le brouillard artificiel, les plantes grimpantes et les arbres créer une place agréable pour un jour ensoleillé

40


Entrée du futur palais de justice

1 2

Schéma, vue en plan A travers les membranes, cheminement, perspectives

Schéma, vue en plan A travers les membranes, cheminement, perspectives

Illustrations des différentes possibilités d’usages L’aire de jeux est modulaire, et peut accueillir de nombreuses activités

Collage d’hiver , TRAVERSEE , Quand l’hiver vient, l’eau gèle, les rideaux d’acier scintillent

41


RETROSPECTIVE LOGEMENTS

42


scolaires (Licence)

L’ÎLOT JARDIN (2015-2016) Licence 3, premier semestre, logement collectif (35 appartements), Rue du Soleil / Pixérécourt, Belleville, Paris XX°

MAISON A PATIO (2014-2015)

LOGEMENTS

Licence 2, premier semestre, logement individuel, maison en bande, 150 m2 site fictif

LA TRAME ETROITE (2014-2015) Licence 2, premier semestre, logement collectif (30 appartements), Rue de Thionville, Parix XIX°

43


L’ILÔT JARDIN

croquis façade sur rue du Soleil maquette de rendue Bâtiment sur rue du Soleil

Le projet se situe sur une parcelle étriquée, en pente dans un tissu urbain peu dense composé de bâtiments assez bas. A l’inverse, les immeubles lui faisant face sont denses et hauts. Dans le quartier de Belleville j’ai pu remarqué que les bâtiments étaient disposés de manière à créer des vides où se développe une multitude d’espaces «verts», un idée que j’ai souhaité intégrer. Le projet propose des orientations et des vues en diagonales pour «surpasser» les hauts immeubles lui faisant face. Le bâtiment sur la rue pixérécourt est disposé en forme de L de manière à créer une grande cour au Sud et apporter une meilleure orientation pour les logements. Le bâtiment sur la rue du soleil est une barre assez large, perçer d’une cour, permettant une orientation Sud et un apport de lumière dans cette large épaisseur bâtit. Ouverts sur le jardin, les appartements sont desservis par des circulations extérieures sour formes de coursives. Au centre de la parcelle , un bâtiment bas composé de logements en duplex, et d’une terrasse commune sert de «rotule» et relie les deux bâtiments sur rue. La parcelle se traverse, par les bâtiments ou par le jardin, ou une nouvelle topographie se met en place.

coupe BB’ Le long du jardin commun

44

croquis façade sur rue Pixérécourt


RUE T COUR XERE DU PI

A

RUE DU

B’

EIL SOL

plan R+3 Terrasse collective

B

A’

plan masse Le projet se développe en long sur la parcelle

plan R+2 Un intérieur d’îlot peu dense

plan R-O Entrée sur façade, rue du Soleil

plan R+1 Entrée sur façade rue Pixérécourt Traverser la parcelle, coursives et passages longeant le jardin commun

45


MAISON A PATIO

C’ C

A

A’

D

D’

B’ B

coupe-perspective

R+1, Une maison composée sur deux travées, une permettant la déambulation, l’autre accueillant les fonctions d’une maison

RDC, Entre rue au sud et fôret au nord, le patio devient la vraie source de lumière dans la longueur bâtit

46


LA TRAME ETROITE

plan rez-de-chaussée, Un jardin en coeur d’îlot

plan appartement type, Duplex inversé «réinterpréter la trame étroite» Proposer des espaces extérieurs conséquents

coupe transversale, Immeuble côté rue avec de grandes terrasses en porte-à-faux, maisons individuelles côté jardin

47


PROJETS AGENCES

48


projets professionnels

06 07

TAUPAE COMMONS (2018) Concours «Reinventing Cities», programme mixte : logements, commerces, bureaux Rotunno Justman Architectes en collaboration avec Nicolas Laisne Architectes Auckland, Nouvelle-Zélande

52

LITTOLF (2018) Extension de maison, de l’esquisse au permis de construire Rotunno Justman Architectes Bois- Colombes, Ile-de-France

56

49


TAUPAE COMMONS

Pe

Programme mixte, réalisé avec Rotunno Justman Architectes Concours «Reinventing Cities» (2018) Auckland, Nouvelle-Zélande

Reference: White

06

ROTUNNO JUSTMAN ARCHITECTES

s

ll Fa

Forme ascendante n ma

er

Ald

Le projet prend place à Auckland, Nouvelle-Zélande, il doit à la fois s’adapter à une culture spécifique, celle des MAURI, entretenant des rapports particuliers avec leur environnement mais il doit également répondre aux objectifs énoncés par le concours souhaitant impulser une régénération urbaine bas carbone.

s Fall

ASCENDING SHAPE

In Alderman site the footprint of the buildings recalls the shape of the stream and the profile mirrorsn the natural environement. The «open rma oriented towards the Oratia stream. island» on Falls site area is ldenorth

A

Deux sites en parallèles étaient proposés et nous devions formuler une réponse. Sur le site de Alderman la forme du bâtiment suit celle de la rivière et son profil renvoie à celui de l’environnement (il reprend la forme des montagnes Waitakeree). «L’île ouverte» sur le site de Falls , est orientée au Nord sur la rivière de l’Oratia.

Structure bois s

ll Fa

an

erm

Ald

Le projet sera entièrement construit en bois. La construction poteauxWOODEN STRUCTURE WOOD STRUCTURE STRUCTURE poutres offre un espace flexible pouvant facilenet être réutiliser pour WOOD The entire project will be constructed by wood. The post-and- beam construction system offers a flexible space that can be easily reused for d’autres fonctions comme des bureaux, des ateliers ... other functions such as offices, workshops or retail outlets. Residential

Ce programme mixte est proposé pour améliorer l’environnement urbain dans cet espace aujourd’hui «délaissé» comparé au centre d’Auckland. Le but étant de promouvoir de nouveaux espaces tout en gardant l’esprit Mauri et le respect de son environnement. Le programme de co-habitation pour les logements a pour but de relancer la participation citoyenne au sein des activités.

Programme mixte

Residential

Residential

Commercial Hostel Residential

Commercial

Hostel

Commercial

s

ll Fa

Commercial

an

rm

e Ald

MIXED PROGRAM

a mix of program is proposed to ameliorate the urban environment and promote an healthy community. The co-living program will enhance the participation in neighbourhood activities.

50


p tem

orary

maori art ist

Re ub e

izy Vél at es i n

Housing Un its by Ni

L las co

stm

é Architectes

chitectes an A r

a is n

Ju

erence: wooden R ef ba l co

n co

son ter Pa

o tu nn

Refe ren ce :

nsemble b yR

n

a ak

rk Pa

by Isthmus Grou p

Referenc

icolas Laisné A rch i te c

s te

N by ia op

e: K op up

S LL FA TEL HO

Refere nce :C an

la

t sa

o ns E Viv

o

erg o

taupae commons

N Axonométrie de rendu, Le projet souhaite proposer des espaces publics et privés tournés vers l’extérieur, en lien avec l’environnement présent, notamment l’eau. Place et parc avec des mobilités douces, lieux de partage, de rencontres et de divertissments, respectant et favorisant la biodiversité présente le long des deux rivières.

51


henderson creek North motorway oratia stream

opanuku stream

tui glen reserve

North motorway commercial area falls park

n

to

on

m

ed

rd

ald m er an dr

opanuku reserve

important intersection central hub for Henderson ea

gr tn or th ro ad

residential area gre

at

no

rth

roa

d

New lynn

green corridor to

waitakere rangees Insertion à l’échelle dunational quartier, park

Espaces naturels, transports, bâtiments publics

Crossroads of streets and natural corridor

Commercial area/ Building Height : around 4 to 13 meters

West Way Aquatic and Recreation

The falls (hostel) oratia stream falls park refuge of biodiversity Waitakere central Library Henderson

alde

rman dr

Possible Views on Waitakere Rangees

connection : bridge

2 Kauri (sacred) trees

N

edmonton rd

gre

at

no rth

ton

n mo

roa

d

ed

rd important roundabout : traf c, noise and pollution

Residential and Of ces area / Building Height : around 4 to 6 meters

conservation zone

Insertion à l’échelle du site, Connecter une zone commerciale et une zone résidentielle, proposer une vue sur les montagnes Waitakere

52

ial and a residential zone,


20 18 16 14

LOT 4 DP 24633

LOT 3 DP 24633

LOT 2 DP 24633

LOT 1 DP 24633

10 PT LOT 7 DP 1467

8 PT LOT 3A DP 7645

6 PT LOT 1 DP 21809

4 LOT 2 DP 21809

331

Plan des lots, Division parcellaire et zones «protégées» SITE

Photo aérienne, Implantation du site aux abords d’une zone commercialle et artisanale, sans «identité architecturale»

53


07

LITTOLF Extension de maison réalisé avec Rotunno Justman Architectes (45m2) De l’esquisse au permis de construire (2018) Bois-Colombes, Ile-de-France

Pour ce projet d’exntesion, les clients souhaitaient disposer d’une pièce en plus : un salon pour «adulte» dans lequel ils pourraient accueillir leurs invités, et être au calme. En visitant les lieux nous avons tout de suite été attiré par le jardin se déroulant tout en longueur. Ce cadre nous a semblé propice à la création d’une extension en lien direct avec cet espace. Le projet prend alors place dans la continuité du garage et vient «envelopper» l’existant en se positionnant sur la terrasse au Sud, recréant un espace plus intime, et des coins d’ombres sur cet espace exposé plein Sud et difficilement vivable en plein été. L’extension est surélevée par rapport au niveau du jardin, la façade Sud est entièrement vitrée, comme si nous nous trouvions déjà dans le jardin tout en étant à l’intérieur. En été la façade s’ouvre et le salon se déploie sur l’extérieur, protéger des rayons lumineux grâce à un grand arbre existant.

+/0.00 -0.74

-0.74 -1.16

Pour renforcer cette idée de légèreté et de brouillage des limites intérieurs, extérieurs nous avons travaillé sur une structure légère, en bois faites avec des solives disposées en longueur et dépassant sur l’extérieur. Nous avons souhaité travailler «la finesse» en opposition à la «massivité» de l’existant. Le projet souhaite également repenser le garage dans la continuité de l’extension, avec une structure légère. Ce nouveau langage architectural est rendu visible autant sur la façade Sud que Nord. L’espace du salon existant est agrandit, ajoutant un coin lecture ou jeu et un nouvel apport de lumière zénithale. Une cuisine d’été a été proposé en lien direct avec la terrasse, celle existante étant diposée au Nord, à l’opposé.

Façade sud-est (côté jardin) / Façade nord-ouest (côté rue) photos de façade de l’existant

54


Le projet vient se greffer dans l’existant photo de maquette du projet

55


Zone pavillonaire en bande plan masse

+/-0.00 -0.84

-0.74

-0.74 -1.16

Penser le projet par la structure, apporter de nouvelles qualités lumineuses au centre de la maison coupe longitudinale sur extension PLAN OPTION 2

56

échelle :1:50 13 RUE LITOLLF - 92270 BOIS-COLOMBES Date: Echelle: Maître d'oeuvre :

8 Août 2018

No:

PN.3

1/50

Phase:

-

Atelier Rotunno / Justman

Indice:

0


+/-0.00

-0.74

-1.16

+/-0.00

-0.84

-0.74

Existant plan de toiture

20

+/-0.00

-0.74

-1.16

+/-0.00

-0.84

-0.74

Projet d’extension, ajout d’une pièce à vivre (salon), projeter vers le jardin plan de toiture du projet

20

+/-0.0

-0.40

+0.75

Penser le projet par la structure de la toiture, les solives filent le long de l’extension pour accentuer la projection vers l’extérieur plan de plafond du RDC

57


La toiture et le sol filent le long du salon, la façade peut entièrement s’ouvrir et la pièce se prolonge vers l’extérieur plan masse

20

512

686

TERRASSE 33.59M²

+0.75

254 466

528 194

COIN LECTURE 9.64M2

CUISINE D'ETE 8.06M2

1450

Apporter de nouvelles qualités à la terasse autrefois délaissée, l’extension s’enroule autour et propose un lieu plus intime, en lien avec une cuisine d’été plan rez-de-chaussée

OPTION 2

58


Phase:

+ 9.15 + 7.92 285

1/100

No:

PN.3

échelle :1:50 13 RUE LITOLLF - 92270 BOIS-COLOMBES

OPTION 3

+ 9.63 + 9.4 46 239

+/0.00

629

62

+/0.00

74

8 Août 2018

-0.74

-0.74

-1.16

Echelle:

Date:

La structure légère se répand sur les deux façaces, au Sud l’extension du salon, au Nord le garage, elle se glisse dans l’interstice et enlace l’existant façade nord-ouest (côté rue) // façade sud-est (côté jardin)

N ELEVATION EXISTANT-JARDIN 164

échelle :1:50 +/-0.0 13 RUE LITOLLF - 92270 BOIS-COLOMBES

112 05 juin 2018

340 No: Phase:

Atelier Rotunno / Justman

Indice:

Date:

EL.02

Echelle:

-

62

1/50

-0.40

Maître d'oeuvre :

0

60

265

SALON 26.89M²

573 431

59

Atelier


PROJETS AUTRES

60


scolaires / personnels

LES POUPÉES RUSSES (2016-2017) Master 1, intensif d’ambiance sur la matière, ENSA-Nantes, partenariat avec le «Relais»

TORII (2019)

AUTRES

Master 2, Concours «Festival des Cabanes», (5.4m2) Jardin du Presbytère, Nances, Savoie

61


LES POUPÉES RUSSES «Le dispositif s’appelle ; poupées russes, l’acteur se situe au centre du dispositif et vient vivre l’expérience d’une matière isolante s’ajoutant par couches autour de lui. Au travers de ce dispositif nous avons souhaité mettre en avant les qualités thermiques de cet isolant «Metisse» ainsi que sa douceur. Pour se faire nous avons joué sur l’origine du matériau (isolant réalisé à partir de vêtements usagers, principalement des jeans), et son utilisation actuelle (isolant contenu dans une paroi).

Coupe sur dispositif, Etapes successives de superposition des couches

Photos du dispositif final, Possitionnement dans l’espace, vue intérieure

62

A l’extérieur, le vocabulaire du vêtement prédomine : l’acteur est au centre, vêtu de Métisse tandis qu’à l’intérieur nous retrouvons le vocabulaire de la paroi structurante en bois. Une fois à l’intérieur, le bruit et la luminosité s’atténuent, les contraintes extérieures s’affaiblissent. Le visiteur se retrouve dans un espace plus sombre, où il fait bon et où il peut établir un nouveau contact avec la matière, ressentir ses qualités thermiques, acoustiques mais également sa douceur.


TORII

Perspective intérieure, Une vue sur le lac Ce projet s’est inspiré des Toriis, portails traditionnels japonais, permettant de passer du monde matériel au monde spirituel. La cabane propose un point d’observation sur le paysage alentour. Le visiteur grimpe en passant les portails, au départ très serrés puis par la suite plus éparpillés pour s’ouvrir vers le lac et les alentours. Coupe, Prendre appui sur la clôture existante

Axonométries, étapes constructives, Diminution progressive de la densité de portiques

63


OCEANE PAULET Porfolio 2019 oceanep58@gmail.com +33 62 17 73 47

Profile for oce-p

Architecture Portfolio_Océane Paulet_2019_Fr  

Architecture Portfolio_Océane Paulet_2019_Fr  

Profile for oce-p
Advertisement