Issuu on Google+

France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

Revue de presse Octobre 2011

UK


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché français John Deere entre dans le top 100 des meilleures marques Connaissez-vous le point commun entre John Deere, Coca-Cola, Google ou Porsche ? Elles font parties du prestigieux classement d'Interbrand qui hiérarchise les 100 meilleures marques au monde. John Deere vient de faire son entrée dans le top 100 des marques d'Interbrand. Ce classement regroupe les 100 marques jouissant de la plus forte valeur. Pour l'intégrer, les entreprises doivent remplir des critères de visibilité, de transparence financière et de positionnement dans le monde. Cette hiérarchie reflète la puissance actuelle de la marque mais également sa capacité à dégager de futurs profits. La marque John Deere occupe une honorable 97e place, estimée à 3,663 milliards de dollars, devant HTC (98e), Ferrari (99e) et Harley Davidson (100e), mais loin derrière le trio de tête Coca Cola (1er et estimé à près de 72 milliards de dollars), IBM (2e, avec presque 70 M$) et Microsoft (3e, à 59 M$). Cette entrée de John Deere dans le classement s'explique en outre par un positionnement sur les marchés asiatiques.

La France et la Grèce doivent renforcer leur lutte contre la pollution par les nitrates La Commission européenne appelle la France et la Grèce à adopter des mesures plus fermes pour lutter contre la pollution de l'eau causée par les nitrates. « Le cadre législatif en vigueur en France et les programmes d'action mis en œuvre pour les zones vulnérables face à la pollution par les nitrates ne suffisent pas pour lutter efficacement contre cette pollution» estime la Commission européenne. La Grèce est elle aussi coupable de certains manquements dans ce domaine. Un avis motivé va être adressé à la France pour n'avoir pas désigné toutes les zones vulnérables face à la pollution par les nitrates, de sorte qu'un grand nombre d'entre elles ne feraient toujours pas l'objet de programmes d'action. La Commission estime également que les mesures prises sont insuffisantes Par la directive sur les nitrates, les États membres sont notamment tenus de prévoir des périodes durant lesquelles l'épandage d'effluents d'élevage et de fertilisants chimiques est interdit, des capacités suffisantes de stockage des effluents d'élevage lorsqu'ils ne peuvent pas être épandus, ainsi que des restrictions frappant l'application de fertilisants. En France, la Commission estime que les périodes d'interdiction sont trop courtes et que les restrictions concernant l'épandage des effluents d'élevage et des fertilisants sont insuffisantes. La France et la Grèce disposent d’un délai de deux mois pour se conformer aux avis motivés. Si elles n'adoptent pas les mesures nécessaires, la Commission peut décider de saisir la Cour de justice de l'Union européenne. 2


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché français Baisse des ventes des pesticides les plus dangereux Lors d'un point d'étape du plan Ecophyto, le ministre de l'Agriculture s’est félicité de la baisse des ventes des substances les plus dangereuses mais estime que le secteur agricole doit faire mieux pour réduire l'utilisation globale de produits phytosanitaires. Élaboré dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, ce plan, lancé en 2008, a pour objectif de réduire de moitié, « si possible », l'usage des pesticides d'ici 2018. Un plan "réaliste", a déclaré Bruno Le Maire devant le Conseil national d'orientation et de suivi du plan Ecophyto.

Le ministre s'est félicité des "excellents résultats" dus à la baisse très nette (-87%) des ventes des substances les plus dangereuses depuis 2008. A noter également un recours plus important (+65%) à des méthodes alternatives comme l'utilisation de coccinelles pour lutter contre les pucerons. En revanche, le ministre s'est dit "pas satisfait", estimant que l'on "doit pouvoir faire mieux" quant à l'utilisation globale de pesticides, incluant l'ensemble des substances, qui est restée, elle, "stable". "Il faut continuer à mettre la pression suffisante pour que les choses progressent", a ajouté le ministre qui souligne que "ce n'est pas uniquement les agriculteurs qui doivent faire des efforts". Le ministre souhaite notamment que les industriels dans le secteur des pesticides participent à la mise au point de nouvelles substances, plus respectueuses de l'environnement. Piloté par la direction générale de l'alimentation (DGAL), ce plan vise à réduire la dépendance des exploitations agricoles aux pesticides, tout en s'assurant de leur viabilité économique. Agriculteurs, industriels, associations de défense de l'environnement et des consommateurs participent à ce programme Ecophyto 2018 qui va lancer dans les prochaines semaines une campagne d'information dans la presse départementale et spécialisée.

Vin : les prix devraient se maintenir Les coopératives de vin sont optimistes grâce à une récolte 2011 plus abondante et des prix qui devraient se maintenir, affirme la Confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF). On retrouve le sourire après trois années de crise qui ont laissé les vignerons dans une situation de trésorerie épouvantable", déclare Denis Verdier, président de la CCVF. Les prévisions de récolte font état de 50 millions d'hectolitres vendangés pour 2011, soit une augmentation de 11% des volumes par rapport à l'année précédente. Cette hausse des volumes français ne devrait toutefois pas entraîner une baisse des prix, assure le responsable du fait d’une baisse des récoltes au niveau européen et notamment en Italie et en Espagne, les deux principaux concurrents de la France.

3


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché français Vin : les prix devraient se maintenir (suite) Les prix payés aux producteurs devraient se maintenir, selon M.Verdier qui estime que certaines appellations comme les Côtes du Rhône devraient encore augmenter leur prix de 5 à 10%. L'an dernier à la même époque la CCVF avait réclamé une hausse "d'au moins 10%" des tarifs, surtout pour les vins d'entrée de gamme. Ces hausses ont été obtenues, voire dépassées pour atteindre jusqu'à 20%, affirme le président de la Confédération des coopératives vinicoles de France (CCVF). Selon ce dernier, le consommateur a été peu touché par ces hausses, la grande distribution et le négoce ayant grignoté leurs marges.

Observatoire des marchés

Tournesol St Nazaire +5 €/t390 €/t Colza Moselle +3 €/t450 €/t

Blé tendre la Pallice =0 €/t192 €/t Blé tendre Rouen =0 €/t184 €/t Blé dur Départ Sud-Ouest =0 €/t325 €/t

Colza Rouen -2 €/t435 €/t

Mais Creil =0 €/t181 €/t Mais Bordeaux =0 €/t190 €/t Orges fourragères Rouen =0 €/t189 €/t Orge hiver Rouen =0 €/t216 €/t Orge printemps Moselle =0 €/t250 €/t

Pois fourrager Creil =0 €/t220 €/t Pois alimentaire Creil =0 €/t225 €/t Féveroles Rouen =0 €/t247 €/t 4


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Actualité Web Marketing En Europe, 5% du trafic digital provient des Smartphones et des tablettes, selon comScore MobiLens 91,4 millions d’abonnés mobiles (39%) en Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni) déclarent utiliser un Smartphone, soit une progression de 46% en un an. En août 2011, les supports connectés – Smartphones en tête – ont représenté 5% du trafic numérique total de la région. L’adoption croissante des terminaux hors ordinateur soutient la hausse de la consommation de médias multisupports en Europe, d’après une étude comScore MobiLens (conduite de juin à août 2011 sur des abonnés mobiles de 13 ans et +, en Allemagne, France, Italie, Espagne et au Royaume-Uni). La plateforme iOS d’Apple (iPhone, IPods, iPod Touches) représente désormais 30,5% des supports mobiles connectés dans l’Europe des 5. Elle dépasse l’audience de Symbian (28,7%), suivi par Google Android (23,5%). L’iOS d’Apple génère 61% du trafic hors ordinateur (pages vues selon les navigateurs), devant Android, 21%) et RIM, 8,5% (source : Device Essentials). Les tablettes jouent un rôle croissant dans la consommation de médias multi-supports : les iPads représentent 43% du trafic total iOS, alors qu'ils constituent moins d'1/4 des supports iOS.

5


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Actualité Web Marketing Google et la MMA lancent un baromètre de l'usage du mobile Google et la Mobile Marketing Association proposent une base de données statistique en ligne sur l'usage des mobiles dans une trentaine de pays. Google et la Mobile Marketing Association France lancent "Notre planète mobile", un baromètre de l'usage des mobiles en France et dans une trentaine de pays. Ce service propose gratuitement des informations sur l'utilisation des smartphones et sur les différentes attitudes face aux mobiles. Il permet de créer des graphiques personnalisés permettant d'identifier la relation qu'entretiennent les utilisateurs avec leur téléphone. "Notre Planète mobile" repose sur une enquête effectuée entre mars et juillet 2011 auprès de mobinautes issus des access panels en ligne d'Ipsos et des panels partenaires dans chaque pays : http://www.ourmobileplanet.com/

Publicité sur mobile : un marché en expansion Selon BuzzCity, la France occupe le 10ème rang européen avec une croissance de +99% concernant le marché de la publicité sur mobile. Selon le dernier rapport de BuzzCity, l'adoption du marketing sur portable par les marques et par les marketeurs ne montre aucun signe de faiblesse en 2011. Sur le troisième trimestre 2011, le réseau BuzzCity affiche une croissance de 11 %. Le rapport de BuzzCity est une synthèse trimestrielle des tendances et des forces qui composent la publicité sur mobile. Ce rapport montre que sur le troisième trimestre 2011, plus de 33.6 milliards de bannières publicitaires ont été livrées au travers du réseau BuzzCity. Après la croissance significative sur le premier semestre 2011, cinq marchés se distinguent et publient désormais plus d'un milliard d'annonces par trimestre : l'Inde, l'Indonésie, l'Europe, le Vietnam et le Brésil. Les autres croissances notables sont : l'Arabie Saoudite, le Royaume-Uni, qui est le seul marché où le BlackBerry domine, avec 71.7 % de taux d'équipement, la Pologne, qui a vu une augmentation de 69% d'annonces publicitaires sur mobile et qui atteint un total de 370 millions d'annonces (contre 98 millions en 2010) et la Turquie, qui publie maintenant plus de 350 millions de bannières par trimestre.

6


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

ActualitĂŠ Web Marketing

7


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Actualité Web Marketing Les chiffres du Web en France FRANCE

2010

Population 1

64 667 000

Nombre d'Internautes 2

35,9 millions (67,1% de la population)

Nombre de foyers ayant accès à Internet 3

17,6M

Pourcentage de foyers ayant accès à Internet 3

64,7%

Nombre d'abonnements haut et très haut débit 4

20 060 000

Taux de mobinautes / utilisateurs mobile 5

29,1%

Taux d'équipement en smartphones 5

20% 1. Télécommunications 438,2 M€ 2. Services 397,9 M€ 3. Ets Financiers - Assurance 395,2 M€ 4. Voyage-Tourisme 345,3 M€ 5. Culture / Loisirs 299,7 M€ 6. Distribution 289,3 M€ 7. Automobile 287,1 M€ 8. Information Media 225,1 M€ 9. Hygiène Beauté 176,2 M€ 10. Alimentation 168,2 M€ 1. Domicile 93% 2. Lieu de travail 39% 3. Chez des proches 22% 4. Lieu d'étude 12% 5. Lieu public 6%

Top 10 des annonceurs (millions d'Euros) investissement brut 6

Lieu de connexion 7

1 Source INSEE 2010 2 L’audience de l’Internet en France, Médiamétrie, avril 2010 3 GFK / Médiamétrie, La Référence des Equipements Multimédias - 1er Trimestre 2010 4 Observatoire du Haut et très Haut débit, ARCEP, juin 2010 5 Mobile Consumer Insight, Médiamétrie, mai 2010 6 Source Baromètre IAB-SRI réalisé par Kantar Media sur les investissements publicitaires online bruts 2009 7 Source Profiling IPSOS Septembre 2008 Usages Outre la consultation des mails, les pratiques des internautes français peuvent avoir quatre différentes fonctions : les services, le suivi de l’actualité, la communication et enfin les loisirs. Voici le top 10 des opérations effectués par ces internautes au cours des 30 derniers jours: 1- Recherche d’informations pratiques 77% 2- Recherche d’informations liées à l’actualité 74% 3- Opérations ou consultations bancaires 64% 4- Messagerie instantanée 57% 8 5- Réalisation des démarches administratives 44%


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché allemand Ensoleillement record sur l’Allemagne en octobre Sur le mois d’octobre les allemands ont connu un ensoleillement de 160 heures en moyenne, soit 48% de plus que la moyenne habituelle des dernières années. Les précipitations sont quant à elle conformes à la normale avec 52 litres par m², à peine moins que les 56 litres par m² des années précédentes. La température moyenne était de 9,4°C, avec des pics de chaleur encore jamais atteints notamment dans le nord de l’Allemagne. Les conséquences sur l’agriculture, déjà habituée à la neige à cette période, sont encore floues.

Les « awards » de la prochaine édition Agritechnica viennent juste d'être dévoilés Une des deux médailles d'or revient à Krone pour sa nouvelle presse capable de réaliser toutes les séquences, en continu, sans avoir à marquer le moindre temps d'arrêt. La seconde et la plus significative car elle préfigure la notion de « troupeau de tracteurs » a été décernée à Fendt pour son « tracteur esclave » sans chauffeur qui est piloté (via ondes radio) par un « tracteur maître » dans lequel se trouve le conducteur. Quatre médailles d'argent pour John Deere Le constructeur américain a reçu une médaille d'argent pour son système Harvest Lab qui va désormais bien plus loin en proposant aux entrepreneurs ou aux agriculteurs de pouvoir facturer l'ensilage livré en s'appuyant sur une analyse très poussée, en temps réel, de la composition (intégrant même la teneur en glucides et en protéines). Les autres médailles concernent un système optimisant la vidange des moissonneuses batteuses, un siège éliminant une grande partie des vibrations et un nouveau chargeur frontal.

Fertilisation interdite de novembre à janvier Les plantes prennent très peu de minéraux pendant les mois d’hiver. C’est la raison pour laquelle le législateur a décidé d’interdire la fertilisation entre le 1er novembre et le 31 janvier. Cette restriction concerne les fertilisants minéraux, le lisier, le purin, les restes de fermentations de fermes biogaz, les excréments de volailles et d’autres boues diverses. La seule exception autorisée concerne le fumier, dont l’azote organique ne s’évapore pas facilement.

9


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché italien Stop au ventes de tracteurs dans le troisième trimestre Après un premier semestre encore « dopé » par les immatriculations liées aux aides 2010 (+13% de vente de tracteurs janvier – juin 2011), l’actif de ventes est tombé à +3% par rapport à 2010, tandis que la vente des moissonneuses batteuses marque le pas avec -3,9% par rapport à 2010.

Seule région en forte tendance positive, grâce à des aides régionales et à une bonne année pour les agriculteurs (céréales et tomates en particulier), les Pouilles, qui enregistrent 1580 tracteurs neufs immatriculés cette année (+49%), soit 8% du marché national et 33% du marché de l’Italie du sud. Massimo Goldoni, Président de UNACOMA (Association Nationale Constructeurs) a mis en évidence que cette conjoncture représente un moment très délicat pour tous les pays du sud (Espagne -4%, Portugal 10%, Grèce -1,7%). Les événements dans les pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient ont contribu�� aussi à un effondrement des exportations de tracteurs italiens en Syrie (-81%), Liban (-35%), Egypte (-66%), Libye (42,6%), Tunisie (-28%), Algérie (-42%), Maroc (-52%).

Salon Agrilevante en Italie (Bari) Entre le 13 et le 16 octobre s’est tenu à Bari (Italie) le salon Agrilevante, le plus important événement de ce type en Italie du Sud. UNACOMA, organisateur du Salon, parle de record de présences : 41 140 visiteurs, soit +24% par rapport à la précédente édition (2009).

10


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché espagnol Inscription tracteurs premier Semestre 2011 et index de pénétration (IP) par Marque

Les modèles vendus en Espagne (1er Semestre 2011)

11


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché espagnol Salon « FIRA AGRÀRIA DE SANT MIQUEL – FIRA DE LLEIDA » Du 29 Septembre au 2 Octobre il a eu lieu le salon « Fira Agrària de Sant Miquel » a Lleida, Espagne. C’est le salon de matériel agricole de référence dans la région de Catalogne, avec 300 marques représentées et 150 mil visiteurs. En cette occasion Agriaffaires a assisté comme visiteur et on a eu une bonne occasion de rencontrer des clients et prospects. Les clients rencontrés sont contents de la visibilité d’Agriaffaires pour vendre ces matériels d’occasion (même en ces moments difficiles). Agriaffaires est perçu dans le monde Agricole comme le site de référence pour le matériel d’occasion.

Rassemblement Tracteurs Fendt « Fendtgüinos 2011 » a Bellpuig, Espagne Le 6 Octobre dernier, il y a eu le rassemblement de tracteurs de la marque Fendt dans la localité de Bellpuig en Espagne. En cette occasion 798 tracteurs Fendt se sont rassemblés. Ce rassemblement « Fendtgüinos » est en plus une journée de démonstrations de la marque conjointement avec des fabricants de matériel comme Kuhn, Amazone, Kverneland, Michelin, Vogel&Noot, Razol… Agriaffaires a été invité par le concessionnaire Fendt de la zone et a eu l’opportunité de rencontrer des dirigeants des marques présentes.

12


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché polonais La réforme de la répartition des aides est une « plaisanterie » Le ministre polonais de l'Agriculture a qualifié mercredi de « légère plaisanterie » le projet de modification de la répartition des aides entre exploitations agricoles, inclus dans les propositions de Bruxelles pour réformer la politique agricole commune (Pac). « Après deux ans de discussions, la Commission européenne est consciente de la nécessité d'établir de nouveaux critères de répartition des moyens et d'équilibrer les niveaux des aides », souligne Marek Sawicki, cité par l'agence PAP. Mais sa proposition de modifier ce système « dans un cycle long de 14 années est une légère plaisanterie », a-t-il déclaré. M. Sawicki a dénoncé aussi les règles de verdissement inclus dans le projet de Bruxelles, qui conditionnent quelque 30 % des subventions au respect de mesures environnementales.

« Les exigences seront les mêmes à l'égard de tous les agriculteurs européens mais pour y répondre un agriculteur balte se verra verser une douzaine d'euros, un Polonais environ 50 euros, alors qu'un Grec ou un Maltais recevra 180 euros », a-t-il insisté. « Ce paquet législatif n'est pas une réforme », a regretté le ministre polonais. « C'est une tentative d'apporter des changements cosmétiques et de maintenir le statu quo pour ce qui est de la répartition de fonds européens », a-t-il estimé.

Crédit Agricole étend sa marque en Pologne Implanté depuis 10 ans en Pologne, le groupe Crédit Agricole opère sur ce marché à travers différents métiers : le crédit à la consommation, le crédit-bail, l’assurance, et la banque de financement et d’investissement. Une nouvelle étape a été franchie : l’activité de la banque de détail a été développée à côté de celle du crédit à la consommation. Désormais, la banque se révèle au marché sous la marque Crédit Agricole, avec un réseau de 450 points de vente de proximité, répartis sur tout le territoire polonais. Crédit Agricole Bank Polska propose une offre de produits et services très large, destinés aux particuliers, professionnels et entreprises. Une grande campagne de publicité à partir du 18 octobre permet de lancer la nouvelle marque auprès du grand public. L’actrice Juliette Binoche sera le porte-parole de la marque.

13


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marchés Russe et Ukrainien Machines agricoles, battant le marché russe Le marché des machines agricoles a subi une importante croissance depuis le début de l’année 2011 en Russie, l'un des pays ayant la plus forte demande pour le matériel agricole. Les ventes de tracteurs qui, selon les données de Rosagromash (Association russe des constructeurs des machines agricoles) ont atteint en 2009 environ 15 200 unités, en 2010 ont augmenté à 21 000 unités au total, ce qui représente une augmentation de 38%. Pour la période de Janvier à Juillet 2011, les ventes des tracteurs en Russie ont atteint 22 900 unités, contre 11 200 unités durant la même période en 2010, soit une augmentation de plus de 100%. La même tendance pour les ventes de moissonneuses batteuses : +60 % par rapport à la même période de l’année 2010 (janvier - juillet), soit 5060 machines.

SA "Rostselmash" veut prendre 25% du marché des machines agricoles en Ukraine Le constructeur russe de matériels agricoles "Rostselmash" (Russie) estime prendre 25% du marché ukrainien de machines agricoles en 2012. En 2010 la société a doublé ses ventes dans le pays. Le constructeur estime le marché des moissonneuses batteuses en Ukraine entre 1600 – 1900 unités, des tracteurs (plus de 80 CV) - entre 6 – 7 milles unités pour le matériel neuf . Pour l’info : SA "Rostselmash" entre dans le TOP 5 des constructeurs mondiaux des machines agricoles avec ses 12 sociétés au Canada, les Etats-Unis, en Russie, l'Ukraine et le Kazakhstan. La gamme des produits se compose de 17 types de machines agricoles, les ventes sont effectuées dans 26 pays.

L’une des fermes laitières les plus performantes de Russie devient la plus grande ferme VMS du monde La plus grande exploitation laitière équipée de robots de traite VMS en Europe et en Asie est sur le point de devenir la plus grande ferme robotisée du monde. La ferme Rakhimovo située dans la République du Tatarstan de la Fédération de Russie, a signé un contrat de 16 VMS supplémentaires avec DeLaval afin de développer ses opérations actuelles. Cet investissement se traduira par un total de 32 VMS à la ferme Rakhimovo ; cette ferme se situe parmi les meilleures exploitations laitières au regard de la qualité du lait et du bien être des animaux dans cette région, selon un rapport publié en 2010*. •Selon les rapports mensuels de la société Unimilk Volga. Unimilk du groupe Danone est une société leader de transformation du lait et de fabrication de produits laitiers destinés aux aliments pour bébés en Russie, en Ukraine, en Biélorussie, et au Kazakhstan. Ce rapport recense tous les clients Unimilk dans la région et mesure la qualité du lait, les taux butyriques, protéiques, les bactéries et le nombre de cellules somatiques. Le Tatarstan compte plus de 500 exploitations laitières. 14


France

Web Marketing

Allemagne

Italie

Espagne

Pologne

Ukraine

UK

Marché anglais Le Royaume-Uni s'oppose à la France sur la PAC Londres et Varsovie sont en désaccord avec la France au sujet de la prochaine réforme de la politique agricole commune. Polonais et Britanniques estiment que celle-ci défend des pratiques obsolètes. La Grande-Bretagne et la Pologne souhaitent une réforme « radicale » de la PAC. Pour le Royaume-Uni et la Pologne, la nouvelle politique agricole commune en préparation à la Commission européenne doit faire l’objet d’une refonte "radicale" pour se recentrer sur la compétitivité et la protection de l’environnement. Cet appel conjoint est intervenu en parallèle d’une réunion des ministres européens de l’Agriculture, le 20 septembre à Bruxelles. Pour Marek Sawicki et Jim Paice, cette réforme devrait préparer l'agriculture européenne aux « défis et opportunités pour 2050 et au-delà […] plutôt que de défendre des pratiques révolues », ont-ils affirmé, appelant à une réduction des paiements directs versés aux agriculteurs. Ces déclarations visent directement la France qui souhaite maintenir le système de paiements directs inchangé. Elle considère que les agriculteurs ont besoin d’un soutien financier pour faire face aux variations soudaines des prix du marché. Le Royaume-Uni et la Pologne voudraient à l’inverse que l’accent soit mis sur la libéralisation du marché et plus de mesures environnementales. « Nous ferons pression pour une réforme ambitieuse de la PAC qui permette au secteur de répondre au marché mondial, et d’en tirer de meilleurs retours sur investissement », ont écrit les deux ministres. Ils demandent aussi une simplification des procédures. Pour atteindre leurs objectifs, les deux alliés veulent modifier la répartition des fonds, en renforçant le Fonds européen agricole de développement rural au détriment du soutien financier direct. La Pologne en a aussi profité pour réitérer sa demande de convergence entre les sommes que touchent les agriculteurs des anciens et nouveaux pays membres. Elles varient actuellement de plus de 500 euros par hectare en Grèce à moins de 100 euros en Lettonie. La Commission a par conséquent proposé de combler peu à peu ce fossé d'ici 2020. Paris n’y est pas opposée en soi, mais cherche à protéger la part réservée à ses agriculteurs. De leur côté, les représentants français à Bruxelles ont tourné cette déclaration commune en ridicule, affirmant que les deux pays étaient en réalité « en désaccord ». « Derrière cette déclaration conjointe, il y a en réalité deux visions assez divergentes de l'agriculture », a déclaré une source diplomatique, expliquant que la Pologne cherchait depuis longtemps à augmenter les paiements directs versés à ses agriculteurs et pâtirait donc d'une réduction des financements du premier pilier. « C'est le mariage de la carpe et du lapin », s'est-il exclamé, affirmant que « les spécialistes de la PAC ne s'y tromperaient pas ».

15


Revue de presse Oct2011