Page 1

Février 2011

Trimestriel - 1er trimestre 2011 - Edition spéciale Bureau de dépôt Bruxelles X - N° d'agrément P2A6234

NOS PETITS ORPHELINS

Main dans la main Bulletin d’information destiné à nos amis

Un tout grand merci pour votre soutien en 2010 ! Grâce à votre aide nous avons pu contribuer, après le séisme et l’épidémie de choléra en Haïti, à l’organisation d’une aide d’urgence efficace et durable aux victimes, et à un travail de reconstruction. Ainsi, les enfants d’Haïti peuvent aujourd’hui avoir l’espoir d’un avenir meilleur. Dans les autres villages d’enfants, nous avons également pu réaliser grâce à vous beaucoup de bonnes choses pour nos enfants.


Tout ce que nous avons pu réaliser grâce à votre aide : Mexique

63 de nos étudiants au Mexique ont terminé leurs études secondaires avec succès.

Amélioration du programme scolaire Notre plus ancien village d’enfants offre un foyer et une scolarité à 814 enfants. En plus de ceux-ci, 332 enfants externes bénéficient de notre programme scolaire maternel et primaire. Parmi eux, se trouvent des enfants vivant autour de la décharge publique de Cuernavaca. Certains de ceux-ci terminent même leurs études avec succès. Nous tentons d’offrir le meilleur enseignement possible afin que, plus tard, les jeunes adultes puissent subvenir à leurs besoins. Par conséquent, nous avons systématiquement élargi et amélioré notre programme scolaire. Cette année, nous avons prêté une attention spéciale au développement personnel de l’enfant en intégrant au programme des thèmes comme l’empathie, la responsabilité, l’estime de soi, la planification de son avenir et la prise de décision. Après un an, les enseignants et les éducateurs ont réellement remarqué une évolution positive chez les enfants. Les enfants handicapés recueillis chez nous, et les nouveaux venus n’ayant jamais été à l’école auparavant, bénéficient d’un enseignement adapté à leurs capacités et d’un suivi individuel.

Davantage autonome grâce à l’autosuffisance

Honduras

Priciliano Godoy, ingénieur agricole, à la tête de notre ferme familiale durant son année de service social, a cultivé, en 2010, des produits équivalents à un montant d’achat de plus de 100.000 €. De plus en plus de légumes, comme des carottes, choux, concombres, tomates, laitues et oignons, y sont cultivés par les employés de la ferme. Nous élevons aussi nos propres poulets, vaches et cochons. Actuellement, nous couvrons ainsi 35 % de nos besoins en nourriture. Notre objectif est d’augmenter encore ce pourcentage afin de réduire au maximum nos coûts. Le développement de notre système d’irrigation, qui utilise les eaux usées traitées pour irriguer nos champs, a permis une première réduction des coûts. Ce système nous permet également de disposer d’assez d’eau en période de sécheresse. Deux autres de nos réalisations sont l’achat de nos propres bœufs et la construction d’une nouvelle serre.

Nicaragua

Les enfants sont très contents de leur nouveau logement.

Le déménagement dans le nouveau village d’enfants En 2010, nous avons travaillé d’arrache-pied pour terminer la construction de notre nouveau village d’enfants « Casa Padre Wasson » sur le continent : 14 maisons d’une capacité de logement de 16 enfants ont été construites. Deux maisons sont encore en construction. Fin novembre, la construction de la cuisine et de la grande salle à manger a été achevée. Le 5 décembre 2010, les 150 enfants qui habitaient encore sur l’île volcanique d’Ometepe ont déménagé. La nouvelle école vient d’être inaugurée, ce qui permet aux enfants d’entamer leur nouvelle année scolaire en toute tranquillité en ce mois de février. La nouvelle construction comprend aussi une boulangerie, une buanderie et un entrepôt où est stocké le matériel de chantier.

Le partage avec les voisins Nous comptons dans notre village d'enfants au Guatemala 340 enfants. Notre soutien n’est néanmoins pas limité à nos propres protégés. Nous encourageons, par exemple, aussi les enfants des communautés avoisinantes à intégrer nos établissements scolaires. En 2010, 105 filles et garçons ont profité de cette opportunité. L’année dernière a aussi été marquée par des catastrophes naturelles au Guatemala. Les jeunes (entre 15 et 20 ans) de notre mouvement de jeunesse « Testigos Del Bien » (Témoins du bien) se sont mobilisés en organisant des opérations de secours. En avril, ils se sont rendus à El Progreso, région fortement touchée par la sécheresse, pour y distribuer à 150 familles des colis de vivres et des produits d’hygiène. En mai, la tempête tropicale Agatha et l’éruption du volcan Pacaya ont suscité un grand besoin de solidarité. Nos jeunes ont aidé quelques 100 familles par la distribution de nourriture, de vêtements et de chaussures. Merci d’avoir permis à nos jeunes d’aider les autres.

Guatemala


El Salvador

Dans l'atelier de menuiserie, les jeunes apprennent à réparer des meubles.

Les formations professionnellese Depuis 2 ans, nos jeunes au Salvador peuvent suivre une formation professionnelle. Nous avons une boulangerie et des ateliers de couture, d’esthétique, de menuiserie et, depuis 2010, de soudure. Au total, 98 filles et garçons y apprennent un métier. Avec les compétences qu’ils acquièrent ici, ils pourront plus facilement trouver un emploi plus tard et ainsi subvenir aux besoins de leur famille. Les ateliers sont d’une grand aide au village d’enfants. Dans la boulangerie, les étudiants produisent le pain pour le petit déjeuner et le repas du soir. Dans notre atelier de couture, nos jeunes apprennent à fabriquer des uniformes scolaires et à réparer des vêtements endommagés. Dans les ateliers de menuiserie et de soudure, les élèves fabriquent des armoires, tables, chaises, etc.

République dominicaine L’aide médicale Notre village d’enfants en République dominicaine a considérablement amélioré les soins médicaux aux enfants. Depuis 2010, nous avons un médecin et un dentiste qui travaillent à temps partiel dans notre clinique. Le personnel médical a beaucoup de travail, car 90 % des enfants qui arrivent chez nous sont pauvres, sous-alimentés et malades. Les enfants doivent être suivis à intervalles réguliers, notamment pour vérifier leur poids et leur taille. Notre clinique effectue quelques 70 consultations par mois pour nos enfants. A côté de cela, nous soignons environ 60 enfants et adultes des bidonvilles voisins. Nous prêtons aussi une attention spéciale et offrons des soins particuliers aux enfants infectés par le VIH. En 2010, tous les enfants ont été vaccinés contre la grippe du type A.

Pérou Célébration du sixième anniversaire

Photo de groupe de tous les enfants du village d'enfants lors des célébrations.

Le village d’enfants a ouvert ses portes en décembre 2004. Depuis lors, 78 enfants y ont trouvé un foyer. Nous construisons un nouveau village d’enfants à San Vicente de Cañete pour remplacer l’actuel, situé dans des locaux loués, et avoir plus d’espace pour accueillir beaucoup de nouveaux enfants. Bientôt, tous les enfants y seront relogés. Pour célébrer le sixième anniversaire de l’ouverture du village d’enfants au Pérou, les éducateurs et le mouvement de jeunesse du village ont organisé une fête qui a duré quatre jours. Tous les enfants se sont bien amusés et défoulés durant les activités créatives et sportives organisées à ces fins.

Bolivie Un nouveau village qui grandit Notre village d’enfants en Bolivie est le plus récent des neufs villages. Cette année, nous avons pu accueillir 13 nouveaux enfants dans notre famille. Les filles et garçons sont âgés de 3 à 9 ans. Ils ont été logés dans les 2 nouvelles maisons d’habitation construites grâce à votre aide. Les enfants et nous vous en sommes très reconnaissants.

Tendez également la main à nos enfants en 2011. Chaque enfant a droit à un avenir. Aidez-nous par un don ou en devenant parrain ou marraine d’un enfant. Merci beaucoup !


Haïti: Un besoin d’aide sans relâche en 2010 : L’Hôpital pédiatrique Saint-Damien : En 2010, le Père Rick Frechette, le personnel médical de l’hôpital Saint-Damien et tant de bénévoles se sont énormément investis dans le traitement continu des enfants haïtiens malades et dans la prise en charge des victimes du séisme du 12 janvier 2010 et des malades du choléra en fin d’année. Tous les soins médicaux fournis par l’hôpital sont gratuits pour la population pauvre d’Haïti. Le fonctionnement de l’hôpital est totalement financé grâce aux dons de bienfaiteurs du monde entier. C’est donc aussi grâce à votre aide financière et à votre soutien que l’Hôpital Saint Damien et ses nombreux programmes de santé publique existent et fonctionnent. Les besoins 2011 de l’hôpital sont estimés à 3,1 million d’euros.

Le programme « Anges de lumière » Le programme « Anges de lumière » a été instauré immédiatement après le tremblement de terre, en mémoire du Père Wasson. Son but initial était d’organiser un accueil de jour pour les enfants vivant dans les camps de tentes et de veiller à la bonne nutrition de ceux-ci en leur offrant deux repas par jour et des collations caloriques. Au cours de l’année 2010, nous avons continuellement adapté le programme en fonction des besoins. En octobre, la nouvelle année scolaire a commencé. Tous les enfants de notre Camp de protection « St. Louis », actuellement au nombre de 118, les tout jeunes enfants de la maison de bébés « Ste. Anne », 34 et 740 enfants « Anges de lumières » suivent les cours dans notre nouvelle école « Père Wasson Anges de lumières ». Ici, ils reçoivent également deux repas par jour ainsi que des collations. Nous avons aussi inscrit 1140 autres enfants « Anges de lumières » dans des écoles où nos professeurs donnent cours, plus près de leur camp.

L’aide en chiffres pour l’année 2010 : Nombre d’enfants soignés au sein de l’hôpital

30.000

Nombres de personnes aidées par nos programmes de santé publique

20.000

Soins médicaux, opérations chirurgicales et suivi orthopédique des victimes du séisme au sein de l’hôpital (trois premières semaines après le séisme)

(+/- 1/3 d’enfants de -12 ans)

+ de 10.000

Soins médicaux et opérations chirurgicales des victimes du séisme dans nos 5 hôpitaux mobiles (trois premières semaines après le séisme)

10.000

Nombre de malades soignés du choléra

1.712

Les 382 enfants orphelins et abandonnés vivant dans le village d’enfants « Sainte-Hélène », les 41 toutpetits de la maison de bébés « Sainte-Anne » et les enfants du camp de protection « St. Louis » sont en bonne santé, reçoivent une bonne éducation scolaire et retrouvent une vie paisible et équilibrée. Leur joie de vivre est un vrai plaisir à observer. Merci de nous permettre d’aider tous ces enfants !

Nos enfants vous sont reconnaissants pour votre soutien ! L’organisation mère « Nuestros Pequeños Hermanos » fut établie par le Père William B. Wasson en 1954 et prend soin des enfants orphelins en Amérique Latine et aux Caraïbes. La fondation belge Nos Petits Orphelins fut établie en 1993 et est reconnue sous le numéro national: 451 68 61 41.

Fondation NOS PETITS ORPHELINS • Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 • 1200 Bruxelles Tél. : 02 721 64 61 • Fax : 02 720 18 51 • info@nphbelgium.org • www.orphelins.be N° de compte IBAN : BE74431717338107 • Code BIC : KREDBEBB L’ensemble des donations est réparti entre les différents projets de « Nuestros Pequeños Hermanos » selon les besoins du moment. Editeur responsable : Nicole Boschaert - Fondation Nos Petits Orphelins - Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 - 1200 Bruxelles. © Fondation Nos Petits Orphelins. Tous droits de reproduction par quelque procédé que ce soit, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays avec le consentement écrit préalable de l’éditeur.


/NPO%20Bulletin%202011-02-01  

http://www.nph-belgium.org/ws/news/archive/2011/17/NPO%20Bulletin%202011-02-01.pdf

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you