Page 1

Projets futurs de construction :

Septembre 2010

Constructions en Haïti :

Construction au Guatemala :

• de nouvelles maisons d’habitation dans le village d’enfants à Kenscoff ; • un nouveau village à côté de l’hôpital pédiatrique St.-Damien ; • une nouvelle école pour les enfants des taudis de Port-au-Prince.

• une école maternelle

NOS PETITS ORPHELINS Bulletin d’information destiné à nos amis

Témoignage de Pascal Baltus :

La nouvelle « Casa » comprenait un réfectoire pour 500 enfants ainsi que six maisons destinées à accueillir 16 enfants chacune. Elle était complétée par un puits d’eau potable, par l’égouttage, et par les réseaux d’énergie (eau, électricité, téléphone) pour permettre d’accueillir à terme 500 enfants. J’ai pu apporter une certaine précision dans la finalisation du design (réalisé en coordination avec le service famille de la fondation) et dans la gestion de l’exécution du projet. J’ai également fermement négocié avec les entreprises pour respecter les budgets et le planning. Cependant, malgré tout ce que j’ai pu apporter à ce beau projet, je reste convaincu que cette expérience, cet enchevêtrement de cultures et les rencontres m’ont été encore plus précieuses. Je me souviens de ces journées remplies de niños réjouis, de moments importants marqués de regards enfantins nostalgiques, des peurs fermement ancrées du manque de pain, des premiers pas de Juan-Manuel... Je suis fier qu’aujourd’hui le travail a repris et que de nouvelles maisons sont construites afin d’accueillir de nouveaux enfants."

Bureau de dépôt Bruxelles X - N° d'agrément P2A6234

Main dans la main

Pascal Baltus, architecte belge, a coordonné en 2005, en tant que bénévole, la construction du village d’enfants en Bolivie.

"En tant qu’ingénieur civil architecte et déjà lié à l’Amérique latine dans le passé, j’ai exhaussé mon souhait en 2005 à partir bénévolement pendant un an en Bolivie. Ma mission consistait à coordonner la construction de la nouvelle implantation du village d’enfants à Portachuelo.

Trimestriel – 3ème trimestre 2010 - Edition spéciale

Suite au tremblement de terre nous tentons de protéger un maximum d’enfants orphelins ou semiorphelins vivant dans les camps de tentes autour de Port-au-Prince. Nous avons créé le « St. Louis Child Protection Camp » à côté de l’hôpital. Nos employés ont enregistré non moins de 375 enfants qui doivent être mis en sécurité. 38 de ces enfants ont été recueillis dans notre village d’enfants existant et 50 autres habitent maintenant dans notre camp de protection. Ce camp se compose de conteneurs convertis et d’installations sanitaires récemment construites. Bientôt 350 enfants pourront trouver ici provisoirement un logement et des soins dans l'attente d'un nouveau foyer.

Actuellement, les petits enfants du village d’enfants au Guatemala ont leur classe dans un local de la maison de bébé. Vu l’augmentation du nombre d’enfants et le besoin de prise en charge des enfants des communautés voisines, nous avons décidé de bâtir une école maternelle. Le terrain à bâtir est déjà acheté et le plan de construction est achevé. Reste les fonds à récolter afin de lancer les travaux de construction.

Chaque enfant a droit à un toit et à un foyer

Coût total pour la construction de l’école

= 176.000 euros

Aidez-nous a offrir un toit, un foyer et une éducation à nos enfants ! L’organisation mère « Nuestros Pequeños Hermanos » fut établie par le Père William B. Wasson en 1954 et prend soin des enfants orphelins en Amérique Latine et aux Caraïbes. La fondation belge Nos Petits Orphelins fut établie en 1993 et est reconnue sous le numéro national: 451 68 61 41.

Fondation NOS PETITS ORPHELINS • Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 • 1200 Bruxelles Tél. : 02 721 64 61 • Fax : 02 720 18 51 • info@nphbelgium.org • www.orphelins.be N° de compte : KBC 431-7173381-07 • Les dons à partir de 30 € sont fiscalement déductibles. L’ensemble des donations est réparti entre les différents projets de « Nuestros Pequeños Hermanos » selon les besoins du moment. Editeur responsable : Nicole Boschaert - Fondation Nos Petits Orphelins - Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 - 1200 Bruxelles. © Fondation Nos Petits Orphelins. Tous droits de reproduction par quelque procédé que ce soit, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays avec le consentement écrit préalable de l’éditeur.

Afin de pouvoir accueillir de nouveaux enfants, il nous faut disposer d’infrastructures suffisamment grandes. Dans trois des neuf pays où la Fondation Nos Petits Orphelins est active de grands projets de construction sont en cours. Et d’autres projets se préparent…


Nos trois grands projets de construction sous la loupe:

Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” au Pérou.

La construction de notre village d’enfants « Casa Padre Wasson » au Nicaragua. Le recueil d’enfants abandonnés et orphelins au Pérou par notre organisation a démarré en 2004. Aujourd’hui, six ans plus tard, notre village d’enfants “Casa Hogar” est au bout de ses capacités d’accueil. L’année dernière, 23 nouveaux enfants ont trouvé un foyer dans notre famille portant le total à 71 enfants. Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” – en construction depuis avril 2009 – se situe sur un terrain de 15 ha et non loin de la capitale Lima. Notre projet de construction commence petit, mais à terme nous souhaitons pouvoir offrir un foyer à plus de 300 enfants.

Nous avons déjà évoqué souvent la problématique de notre actuel village d’enfants “Casa Santiago” situé sur l’île Ometepe au Nicaragua. Le volcan actif “Concepción” a – de par son éruption abrupte en fin mars 2007 – fait fuir nos enfants et éducateurs sur le continent. Heureusement, aucun d’entre eux n’a été blessé. Après cet incident et la crainte d’être confrontée une nouvelle fois à ce calvaire, notre organisation a choisi de bâtir un nouveau village d’enfants. Un terrain à construire a été acheté à Jinotepe, sur le continent, non loin de la capitale Managua. En 2009, la construction du village a pris son envol. Ci-dessous, un bilan du projet de construction :

Travaux achevés :

• 12 maisons d’habitation : 7 pour filles et 5 pour garçons ; • l’installation électrique et la plomberie ; • le système écologique de traitement des eaux usées fournissant de l’eau potable et du biogaz ; • les sources qui relient la tour et le réservoir d’eau.

Travaux en cours :

• les routes qui mènent vers le village d’enfants ; • une maison pour bébés et cinq maisons d’habitation pour enfants entre trois et sept ans (pour l’accueil de 58 enfants au total) ; • une grande cuisine avec salle à manger d’une superficie totale de 600 m2 ; • l’école primaire avec huit classes et une capacité scolaire de 120 enfants ; • un grand terrain de sports.

De nouvelles maisons d’habitation pour le village d’enfants “Casa Padre Wasson” en Bolivie

Construction à entreprendre : • une école secondaire avec des ateliers professionnels pour nos formations et workshops.

L’inauguration du village d’enfants a eu lieu en janvier 2010. Actuellement, 67 enfants vivent déjà dans les nouveaux bâtiments. Bientôt encore un groupe d’enfants déménagera dans les maisons d’habitation.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 tuyau d’un mètre = 5 euros.  1 sac de ciment = 7,20 euros.  1 mètre cube de sable = 18,85 euros.

Un aperçu de l’avancement des travaux :

Travaux achevés :

• deux des quatre maisons d’habitation, offrant chacune un toit à 16 enfants et deux éducateurs ; • les sources d’eau amenant l’eau potable au village d’enfants ; • la citerne d’eau.

Notre village d’enfants en Bolivie a été créé en 2005. Actuellement, il offre un toit et un foyer à 71 enfants. Le village compte six maisons d’habitation, dont une maison pour bébés, deux maisons pour filles, deux maisons pour garçons et une maison pour le personnel. Egalement en Bolivie la capacité d’accueil maximale a été atteinte et les besoins sont grands. Ce village d’enfants a été conçu de sorte à ce que l’on puisse l’agrandir et accueillir à terme 500 enfants. En juin 2009 nous avons commencé les travaux de construction de deux maisons d’habitation ; une pour filles et une pour garçons. Ces deux maisons vont cette année encore offrir un foyer à 30 nouveaux enfants. Bientôt déjà une partie des enfants vont déménager dans le nouveau village d’enfants. Si tout se passe bien, la totalité du village d’enfants aura déménagé pour janvier 2011.

Constructions à entreprendre : • une maison pour bébés pouvant accueillir 40 bébés et petits enfants ; • quatre maisons d’habitation ; • une grande cuisine et salle à manger.

L’état des travaux en un clin d’œil :

Travaux achevés :

Travaux en cours :

• le système électrique provisoire ; • la troisième et quatrième maison.

• une buanderie ; • un petit entrepôt pour le stockage du matériel de construction.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 poutre métallique du toit = 50 euros.  1 porte en bois = 45 euros.  1 évier en céramique = 30 euros.

• huit maisons d’habitation pouvant accueillir chacune 16 enfants et deux éducateurs ; • le réfectoire commun offrant la possibilité à 500 enfants de manger ensemble ; • une petit chapelle ; • les sources d’eau ; • la citerne d’eau.

Travaux en cours :

• une cuisine équipée d’un endroit de stockage et d’une pièce de refroidissement ;

Constructions à entreprendre : • d’autres maisons d’habitation ; • une clinique.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1000 briques = 50 euros.  Coût total de la construction d’une

maison d’habitation = 65.000 euros.


Nos trois grands projets de construction sous la loupe:

Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” au Pérou.

La construction de notre village d’enfants « Casa Padre Wasson » au Nicaragua. Le recueil d’enfants abandonnés et orphelins au Pérou par notre organisation a démarré en 2004. Aujourd’hui, six ans plus tard, notre village d’enfants “Casa Hogar” est au bout de ses capacités d’accueil. L’année dernière, 23 nouveaux enfants ont trouvé un foyer dans notre famille portant le total à 71 enfants. Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” – en construction depuis avril 2009 – se situe sur un terrain de 15 ha et non loin de la capitale Lima. Notre projet de construction commence petit, mais à terme nous souhaitons pouvoir offrir un foyer à plus de 300 enfants.

Nous avons déjà évoqué souvent la problématique de notre actuel village d’enfants “Casa Santiago” situé sur l’île Ometepe au Nicaragua. Le volcan actif “Concepción” a – de par son éruption abrupte en fin mars 2007 – fait fuir nos enfants et éducateurs sur le continent. Heureusement, aucun d’entre eux n’a été blessé. Après cet incident et la crainte d’être confrontée une nouvelle fois à ce calvaire, notre organisation a choisi de bâtir un nouveau village d’enfants. Un terrain à construire a été acheté à Jinotepe, sur le continent, non loin de la capitale Managua. En 2009, la construction du village a pris son envol. Ci-dessous, un bilan du projet de construction :

Travaux achevés :

• 12 maisons d’habitation : 7 pour filles et 5 pour garçons ; • l’installation électrique et la plomberie ; • le système écologique de traitement des eaux usées fournissant de l’eau potable et du biogaz ; • les sources qui relient la tour et le réservoir d’eau.

Travaux en cours :

• les routes qui mènent vers le village d’enfants ; • une maison pour bébés et cinq maisons d’habitation pour enfants entre trois et sept ans (pour l’accueil de 58 enfants au total) ; • une grande cuisine avec salle à manger d’une superficie totale de 600 m2 ; • l’école primaire avec huit classes et une capacité scolaire de 120 enfants ; • un grand terrain de sports.

De nouvelles maisons d’habitation pour le village d’enfants “Casa Padre Wasson” en Bolivie

Construction à entreprendre : • une école secondaire avec des ateliers professionnels pour nos formations et workshops.

L’inauguration du village d’enfants a eu lieu en janvier 2010. Actuellement, 67 enfants vivent déjà dans les nouveaux bâtiments. Bientôt encore un groupe d’enfants déménagera dans les maisons d’habitation.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 tuyau d’un mètre = 5 euros.  1 sac de ciment = 7,20 euros.  1 mètre cube de sable = 18,85 euros.

Un aperçu de l’avancement des travaux :

Travaux achevés :

• deux des quatre maisons d’habitation, offrant chacune un toit à 16 enfants et deux éducateurs ; • les sources d’eau amenant l’eau potable au village d’enfants ; • la citerne d’eau.

Notre village d’enfants en Bolivie a été créé en 2005. Actuellement, il offre un toit et un foyer à 71 enfants. Le village compte six maisons d’habitation, dont une maison pour bébés, deux maisons pour filles, deux maisons pour garçons et une maison pour le personnel. Egalement en Bolivie la capacité d’accueil maximale a été atteinte et les besoins sont grands. Ce village d’enfants a été conçu de sorte à ce que l’on puisse l’agrandir et accueillir à terme 500 enfants. En juin 2009 nous avons commencé les travaux de construction de deux maisons d’habitation ; une pour filles et une pour garçons. Ces deux maisons vont cette année encore offrir un foyer à 30 nouveaux enfants. Bientôt déjà une partie des enfants vont déménager dans le nouveau village d’enfants. Si tout se passe bien, la totalité du village d’enfants aura déménagé pour janvier 2011.

Constructions à entreprendre : • une maison pour bébés pouvant accueillir 40 bébés et petits enfants ; • quatre maisons d’habitation ; • une grande cuisine et salle à manger.

L’état des travaux en un clin d’œil :

Travaux achevés :

Travaux en cours :

• le système électrique provisoire ; • la troisième et quatrième maison.

• une buanderie ; • un petit entrepôt pour le stockage du matériel de construction.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 poutre métallique du toit = 50 euros.  1 porte en bois = 45 euros.  1 évier en céramique = 30 euros.

• huit maisons d’habitation pouvant accueillir chacune 16 enfants et deux éducateurs ; • le réfectoire commun offrant la possibilité à 500 enfants de manger ensemble ; • une petit chapelle ; • les sources d’eau ; • la citerne d’eau.

Travaux en cours :

• une cuisine équipée d’un endroit de stockage et d’une pièce de refroidissement ;

Constructions à entreprendre : • d’autres maisons d’habitation ; • une clinique.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1000 briques = 50 euros.  Coût total de la construction d’une

maison d’habitation = 65.000 euros.


Nos trois grands projets de construction sous la loupe:

Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” au Pérou.

La construction de notre village d’enfants « Casa Padre Wasson » au Nicaragua. Le recueil d’enfants abandonnés et orphelins au Pérou par notre organisation a démarré en 2004. Aujourd’hui, six ans plus tard, notre village d’enfants “Casa Hogar” est au bout de ses capacités d’accueil. L’année dernière, 23 nouveaux enfants ont trouvé un foyer dans notre famille portant le total à 71 enfants. Le nouveau village d’enfants “Ciudadela Santa Rosa de Lima” – en construction depuis avril 2009 – se situe sur un terrain de 15 ha et non loin de la capitale Lima. Notre projet de construction commence petit, mais à terme nous souhaitons pouvoir offrir un foyer à plus de 300 enfants.

Nous avons déjà évoqué souvent la problématique de notre actuel village d’enfants “Casa Santiago” situé sur l’île Ometepe au Nicaragua. Le volcan actif “Concepción” a – de par son éruption abrupte en fin mars 2007 – fait fuir nos enfants et éducateurs sur le continent. Heureusement, aucun d’entre eux n’a été blessé. Après cet incident et la crainte d’être confrontée une nouvelle fois à ce calvaire, notre organisation a choisi de bâtir un nouveau village d’enfants. Un terrain à construire a été acheté à Jinotepe, sur le continent, non loin de la capitale Managua. En 2009, la construction du village a pris son envol. Ci-dessous, un bilan du projet de construction :

Travaux achevés :

• 12 maisons d’habitation : 7 pour filles et 5 pour garçons ; • l’installation électrique et la plomberie ; • le système écologique de traitement des eaux usées fournissant de l’eau potable et du biogaz ; • les sources qui relient la tour et le réservoir d’eau.

Travaux en cours :

• les routes qui mènent vers le village d’enfants ; • une maison pour bébés et cinq maisons d’habitation pour enfants entre trois et sept ans (pour l’accueil de 58 enfants au total) ; • une grande cuisine avec salle à manger d’une superficie totale de 600 m2 ; • l’école primaire avec huit classes et une capacité scolaire de 120 enfants ; • un grand terrain de sports.

De nouvelles maisons d’habitation pour le village d’enfants “Casa Padre Wasson” en Bolivie

Construction à entreprendre : • une école secondaire avec des ateliers professionnels pour nos formations et workshops.

L’inauguration du village d’enfants a eu lieu en janvier 2010. Actuellement, 67 enfants vivent déjà dans les nouveaux bâtiments. Bientôt encore un groupe d’enfants déménagera dans les maisons d’habitation.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 tuyau d’un mètre = 5 euros.  1 sac de ciment = 7,20 euros.  1 mètre cube de sable = 18,85 euros.

Un aperçu de l’avancement des travaux :

Travaux achevés :

• deux des quatre maisons d’habitation, offrant chacune un toit à 16 enfants et deux éducateurs ; • les sources d’eau amenant l’eau potable au village d’enfants ; • la citerne d’eau.

Notre village d’enfants en Bolivie a été créé en 2005. Actuellement, il offre un toit et un foyer à 71 enfants. Le village compte six maisons d’habitation, dont une maison pour bébés, deux maisons pour filles, deux maisons pour garçons et une maison pour le personnel. Egalement en Bolivie la capacité d’accueil maximale a été atteinte et les besoins sont grands. Ce village d’enfants a été conçu de sorte à ce que l’on puisse l’agrandir et accueillir à terme 500 enfants. En juin 2009 nous avons commencé les travaux de construction de deux maisons d’habitation ; une pour filles et une pour garçons. Ces deux maisons vont cette année encore offrir un foyer à 30 nouveaux enfants. Bientôt déjà une partie des enfants vont déménager dans le nouveau village d’enfants. Si tout se passe bien, la totalité du village d’enfants aura déménagé pour janvier 2011.

Constructions à entreprendre : • une maison pour bébés pouvant accueillir 40 bébés et petits enfants ; • quatre maisons d’habitation ; • une grande cuisine et salle à manger.

L’état des travaux en un clin d’œil :

Travaux achevés :

Travaux en cours :

• le système électrique provisoire ; • la troisième et quatrième maison.

• une buanderie ; • un petit entrepôt pour le stockage du matériel de construction.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1 poutre métallique du toit = 50 euros.  1 porte en bois = 45 euros.  1 évier en céramique = 30 euros.

• huit maisons d’habitation pouvant accueillir chacune 16 enfants et deux éducateurs ; • le réfectoire commun offrant la possibilité à 500 enfants de manger ensemble ; • une petit chapelle ; • les sources d’eau ; • la citerne d’eau.

Travaux en cours :

• une cuisine équipée d’un endroit de stockage et d’une pièce de refroidissement ;

Constructions à entreprendre : • d’autres maisons d’habitation ; • une clinique.

Exemples de coûts de matériaux indispensables à la construction :

 1000 briques = 50 euros.  Coût total de la construction d’une

maison d’habitation = 65.000 euros.


Projets futurs de construction :

Septembre 2010

Constructions en Haïti :

Construction au Guatemala :

• de nouvelles maisons d’habitation dans le village d’enfants à Kenscoff ; • un nouveau village à côté de l’hôpital pédiatrique St.-Damien ; • une nouvelle école pour les enfants des taudis de Port-au-Prince.

• une école maternelle

NOS PETITS ORPHELINS Bulletin d’information destiné à nos amis

Témoignage de Pascal Baltus :

La nouvelle « Casa » comprenait un réfectoire pour 500 enfants ainsi que six maisons destinées à accueillir 16 enfants chacune. Elle était complétée par un puits d’eau potable, par l’égouttage, et par les réseaux d’énergie (eau, électricité, téléphone) pour permettre d’accueillir à terme 500 enfants. J’ai pu apporter une certaine précision dans la finalisation du design (réalisé en coordination avec le service famille de la fondation) et dans la gestion de l’exécution du projet. J’ai également fermement négocié avec les entreprises pour respecter les budgets et le planning. Cependant, malgré tout ce que j’ai pu apporter à ce beau projet, je reste convaincu que cette expérience, cet enchevêtrement de cultures et les rencontres m’ont été encore plus précieuses. Je me souviens de ces journées remplies de niños réjouis, de moments importants marqués de regards enfantins nostalgiques, des peurs fermement ancrées du manque de pain, des premiers pas de Juan-Manuel... Je suis fier qu’aujourd’hui le travail a repris et que de nouvelles maisons sont construites afin d’accueillir de nouveaux enfants."

Bureau de dépôt Bruxelles X - N° d'agrément P2A6234

Main dans la main

Pascal Baltus, architecte belge, a coordonné en 2005, en tant que bénévole, la construction du village d’enfants en Bolivie.

"En tant qu’ingénieur civil architecte et déjà lié à l’Amérique latine dans le passé, j’ai exhaussé mon souhait en 2005 à partir bénévolement pendant un an en Bolivie. Ma mission consistait à coordonner la construction de la nouvelle implantation du village d’enfants à Portachuelo.

Trimestriel – 3ème trimestre 2010 - Edition spéciale

Suite au tremblement de terre nous tentons de protéger un maximum d’enfants orphelins ou semiorphelins vivant dans les camps de tentes autour de Port-au-Prince. Nous avons créé le « St. Louis Child Protection Camp » à côté de l’hôpital. Nos employés ont enregistré non moins de 375 enfants qui doivent être mis en sécurité. 38 de ces enfants ont été recueillis dans notre village d’enfants existant et 50 autres habitent maintenant dans notre camp de protection. Ce camp se compose de conteneurs convertis et d’installations sanitaires récemment construites. Bientôt 350 enfants pourront trouver ici provisoirement un logement et des soins dans l'attente d'un nouveau foyer.

Actuellement, les petits enfants du village d’enfants au Guatemala ont leur classe dans un local de la maison de bébé. Vu l’augmentation du nombre d’enfants et le besoin de prise en charge des enfants des communautés voisines, nous avons décidé de bâtir une école maternelle. Le terrain à bâtir est déjà acheté et le plan de construction est achevé. Reste les fonds à récolter afin de lancer les travaux de construction.

Chaque enfant a droit à un toit et à un foyer

Coût total pour la construction de l’école

= 176.000 euros

Aidez-nous a offrir un toit, un foyer et une éducation à nos enfants ! L’organisation mère « Nuestros Pequeños Hermanos » fut établie par le Père William B. Wasson en 1954 et prend soin des enfants orphelins en Amérique Latine et aux Caraïbes. La fondation belge Nos Petits Orphelins fut établie en 1993 et est reconnue sous le numéro national: 451 68 61 41.

Fondation NOS PETITS ORPHELINS • Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 • 1200 Bruxelles Tél. : 02 721 64 61 • Fax : 02 720 18 51 • info@nphbelgium.org • www.orphelins.be N° de compte : KBC 431-7173381-07 • Les dons à partir de 30 € sont fiscalement déductibles. L’ensemble des donations est réparti entre les différents projets de « Nuestros Pequeños Hermanos » selon les besoins du moment. Editeur responsable : Nicole Boschaert - Fondation Nos Petits Orphelins - Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 - 1200 Bruxelles. © Fondation Nos Petits Orphelins. Tous droits de reproduction par quelque procédé que ce soit, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays avec le consentement écrit préalable de l’éditeur.

Afin de pouvoir accueillir de nouveaux enfants, il nous faut disposer d’infrastructures suffisamment grandes. Dans trois des neuf pays où la Fondation Nos Petits Orphelins est active de grands projets de construction sont en cours. Et d’autres projets se préparent…


Projets futurs de construction :

Septembre 2010

Constructions en Haïti :

Construction au Guatemala :

• de nouvelles maisons d’habitation dans le village d’enfants à Kenscoff ; • un nouveau village à côté de l’hôpital pédiatrique St.-Damien ; • une nouvelle école pour les enfants des taudis de Port-au-Prince.

• une école maternelle

NOS PETITS ORPHELINS Bulletin d’information destiné à nos amis

Témoignage de Pascal Baltus :

La nouvelle « Casa » comprenait un réfectoire pour 500 enfants ainsi que six maisons destinées à accueillir 16 enfants chacune. Elle était complétée par un puits d’eau potable, par l’égouttage, et par les réseaux d’énergie (eau, électricité, téléphone) pour permettre d’accueillir à terme 500 enfants. J’ai pu apporter une certaine précision dans la finalisation du design (réalisé en coordination avec le service famille de la fondation) et dans la gestion de l’exécution du projet. J’ai également fermement négocié avec les entreprises pour respecter les budgets et le planning. Cependant, malgré tout ce que j’ai pu apporter à ce beau projet, je reste convaincu que cette expérience, cet enchevêtrement de cultures et les rencontres m’ont été encore plus précieuses. Je me souviens de ces journées remplies de niños réjouis, de moments importants marqués de regards enfantins nostalgiques, des peurs fermement ancrées du manque de pain, des premiers pas de Juan-Manuel... Je suis fier qu’aujourd’hui le travail a repris et que de nouvelles maisons sont construites afin d’accueillir de nouveaux enfants."

Bureau de dépôt Bruxelles X - N° d'agrément P2A6234

Main dans la main

Pascal Baltus, architecte belge, a coordonné en 2005, en tant que bénévole, la construction du village d’enfants en Bolivie.

"En tant qu’ingénieur civil architecte et déjà lié à l’Amérique latine dans le passé, j’ai exhaussé mon souhait en 2005 à partir bénévolement pendant un an en Bolivie. Ma mission consistait à coordonner la construction de la nouvelle implantation du village d’enfants à Portachuelo.

Trimestriel – 3ème trimestre 2010 - Edition spéciale

Suite au tremblement de terre nous tentons de protéger un maximum d’enfants orphelins ou semiorphelins vivant dans les camps de tentes autour de Port-au-Prince. Nous avons créé le « St. Louis Child Protection Camp » à côté de l’hôpital. Nos employés ont enregistré non moins de 375 enfants qui doivent être mis en sécurité. 38 de ces enfants ont été recueillis dans notre village d’enfants existant et 50 autres habitent maintenant dans notre camp de protection. Ce camp se compose de conteneurs convertis et d’installations sanitaires récemment construites. Bientôt 350 enfants pourront trouver ici provisoirement un logement et des soins dans l'attente d'un nouveau foyer.

Actuellement, les petits enfants du village d’enfants au Guatemala ont leur classe dans un local de la maison de bébé. Vu l’augmentation du nombre d’enfants et le besoin de prise en charge des enfants des communautés voisines, nous avons décidé de bâtir une école maternelle. Le terrain à bâtir est déjà acheté et le plan de construction est achevé. Reste les fonds à récolter afin de lancer les travaux de construction.

Chaque enfant a droit à un toit et à un foyer

Coût total pour la construction de l’école

= 176.000 euros

Aidez-nous a offrir un toit, un foyer et une éducation à nos enfants ! L’organisation mère « Nuestros Pequeños Hermanos » fut établie par le Père William B. Wasson en 1954 et prend soin des enfants orphelins en Amérique Latine et aux Caraïbes. La fondation belge Nos Petits Orphelins fut établie en 1993 et est reconnue sous le numéro national: 451 68 61 41.

Fondation NOS PETITS ORPHELINS • Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 • 1200 Bruxelles Tél. : 02 721 64 61 • Fax : 02 720 18 51 • info@nphbelgium.org • www.orphelins.be N° de compte : KBC 431-7173381-07 • Les dons à partir de 30 € sont fiscalement déductibles. L’ensemble des donations est réparti entre les différents projets de « Nuestros Pequeños Hermanos » selon les besoins du moment. Editeur responsable : Nicole Boschaert - Fondation Nos Petits Orphelins - Avenue Heydenberg 45 - Boîte 5 - 1200 Bruxelles. © Fondation Nos Petits Orphelins. Tous droits de reproduction par quelque procédé que ce soit, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays avec le consentement écrit préalable de l’éditeur.

Afin de pouvoir accueillir de nouveaux enfants, il nous faut disposer d’infrastructures suffisamment grandes. Dans trois des neuf pays où la Fondation Nos Petits Orphelins est active de grands projets de construction sont en cours. Et d’autres projets se préparent…

/NPO%20Bulletin%202010-09-01  

http://www.nph-belgium.org/ws/news/archive/2010/17/NPO%20Bulletin%202010-09-01.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you