__MAIN_TEXT__

Page 1

dossier de presse Edition 2020


Le mot de la

direction Notre ADN : mettre l’humain au coeur de l’innovation Nouveal e-santé c’est l’histoire d’une équipe animée par les mêmes valeurs, les mêmes passions, avec un management innovant et des personnes qui collaborent et innovent au quotidien pour apporter des solutions en adéquation avec les enjeux de santé d’aujourd’hui et de demain.

Alexandre FALZON

Concevoir et développer des solutions digitales cela doit toujours se faire au service de l’humain et sur ce qui nous concerne au service des patients et des professionnels de santé. Pour Guillaume et moi, les relations humaines que nous entretenons avec nos clients, nos partenaires, nos actionnaires, mais avant tout avec notre équipe sont essentielles. Nous avons souhaité mettre l’humain au cœur de notre société en instaurant une philosophie managériale qui nous ressemble : favoriser la communication interne, être à l’écoute des besoins et des idées de notre équipe, faire preuve de bienveillance et nous attacher à proposer un environnement de vie professionnel en adéquation avec ce que nos collaborateurs attendent.

Guillaume FAYOLLE

Cette écoute attentive et sincère, nous la pratiquons également au quotidien auprès de nos clients, grâce à notre équipe de consultants e-santé, afin de répondre au mieux aux besoins de vos métiers.

Nous sommes convaincus que notre expertise de la digitalisation et également de la gestion de projet peut considérablement valoriser l’organisation des professionnels et améliorer les prises en charges de vos patients en simplifiant les relations entre les différents acteurs. Chaque nouveau projet et chaque nouveau succès est une fierté pour Nouveal e-santé et pour chaque collaborateur qui la compose pour faire avancer ensemble la santé connectée.


SOMMAIRE Présentation de l’entreprise.................................................................................. 2 l’Historique de nouveal.........................................................................................3 Organisation de la structure................................................................................. 5 Nouveal en chiffres.............................................................................................. 7 Tous nos articles - Sommaire.................................................................................8

POUR SUIVRE L’ACTUALITÉ

nouveal.com

LinkedIn

Youtube

Twitter

1


Présentation de

l’entreprise Notre métier Basée à Lyon, Nouveal e-santé est une PME française qui développe des solutions digitales en santé connectée. A la fois éditeur de logiciels et prestataire de services numériques, Nouveal e-santé commercialise les solutions e-fitback, ONCO’nect, Léa Santé et tout récemment Covidom. Son expertise dans la conception de solutions e-santé et dans le pilotage de projets de déploiements lui a permis d’accompagner plusieurs acteurs publics et privés du monde de la santé dans leurs projets.

Nos actionnaires Nouveal e-santé est une SAS au capital de 86 878,70 €.

Pour cette première levée de fonds Malakoff Médéric, devenue par la suite Malakoff Humanis, a souhaité soutenir Nouveal e-santé en entrant au capital de la société dès le mois de décembre 2016. Lire le communiqué de presse

Le Groupe La Poste a répondu favorablement à la levée de fonds initiée par Nouveal, finalisée en septembre 2018. L’objectif : accélérer le développement de la société leader de la digitalisation des parcours de soins. Lire le communiqué de presse 2


l’Historique de

nouveal

Tout commence en 2013... La société Nouveal est créée en septembre 2013 par les co-fondateurs Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE, avec le soutien d’Emilie DINALE. Indépendamment de toute autre structure, Nouveal est une SAS dont le capital est fixé à 10 000 €.

2014

Etude de marché sur le secteur du digital et la santé

Nouveal, société de service informatique Nouveal lance son activité de développement de solutions digitales mobiles sur-mesures dédiées aux professionnels de tous secteurs d’activité.

2015

Nouveal e-santé : l’appel à projet Capio Nouveal et Capio s’associent pour concevoir la solution e-fitback : un outil de suivi du patient en pré et post-hospitalisation permettant de développer la Récupération Rapide Après Chirurgie et la chirurgie ambulatoire. Lire le communiqué de presse

2016

Nouveal e-santé est lauréat du challenge de l’innovation 2016 organisé par la Fédération de l’Hospitalisation Privée. Lire l’article

Nouveal finalise sa première levée de fonds avec Malakoff Médéric Participations à hauteur de 1 million d’euros. Le Groupe Elior investit 750 000€ dans la société

2017 3


2018

Nouveal finalise sa 3e levée de fonds avec le Groupe La Poste à hauteur de 2,5 M d’€

Léa santé, la télésurveillance d’hémopathies malignes Janssen et Nouveal e-santé s’associent pour la télésurveillance d’hémopathie maligne et lancent la solution Léa Santé. Une phase pilote est lancée dans 6 services d’hématologie qui bénéficient d’une solution sur-mesure, adaptable à leurs besoins et spcificités organisationnelles. Lire le communiqué de presse

L’AFNOR délivre le certificat ISO 9001 à Nouveal pour l’ensemble de ses services. Lire le communiqué de presse

2019 ONCO’nect powered by

ONCO’nect, le télésuivi des patients en oncologie Nouveal commercialise la solution ONCO’nect, élaborée en collaboration avec l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP) pour permettre aux services d’oncologie de suivre leur patients atteints de cancer à distance. Lire le communiqué de presse

2020

Nouveal e-santé accompagne l’étude pilote ABLE02 menée au Centre LéonBérard (69). Celle-ci a pour objectif d’étudier les effets d’une activité physique adaptée chez les femmes atteintes d’un cancer du sein métastatique. Lire l’article

Faire face au covid-19 avec le télésuivi : covidom L’AP-HP a choisi Nouveal e-santé pour développer covidom : solution de télésuivi des patients suspectés ou atteints de covid-19 depuis leur domicile. Lire le communiqué de presse

4


Organisation de la

structure Notre équipe ORGANIGRAMME

Comité de direction

Direction générale Administratif / RH

Guillaume F.

Alexandre F.

Malakoff Humanis

Emilie D.

Groupe La Poste

Co-fondateur Guillaume F.

Censeur

Co-fondateur Alexandre F.

Assistante Polyvalente Alexandra BOUDIER

Direction Opérationnelle Amélie TORTEL

Nicolas BAILLIF

Responsable AVV Agnès BRIARD Ingénieur d’Affaires Julien SOBRE

Responsable Marketing/Communication

Responsable Qualité

Responsable Technique

Responsable Déploiement

Nicolas BRERO

Fanny LAPORTE

Chargée de communication Soline GRADON

Lead Developpers Fabien MENTION

Consultante Sophie LO PICOLLO

Assistante Communication Alexandra BOUDIER (30%)

Interopérabilité Luc ROUSSET

Consultante Maëlle MASSIMO

Michael PONDERANT

Anne THIBAUDON

Assistante Commerciale Margot TRABBIA

Consultante Emilie PERIER

Assistante Commerciale Léonie PRAMAYON

Consultante Nahela EL BIAD

POLE PRODUCTION

Responsable Commercial

5


Notre engagement qualité Politique qualité 2020 Editeur de logiciel innovant dans le domaine de la santé, notre volonté première est de pouvoir satisfaire les besoins de nos clients et parties intéressées ; ceci dans le respect des exigences applicables et de nos valeurs et dans une dynamique de management où la communication et la participation des salariés est au cœur de nos pratiques. Après l’obtention en 2018 de la norme ISO 9001, la volonté de la direction est plus que jamais de poursuivre sa démarche d’amélioration continue, elle s’est ainsi fixée plusieurs objectifs pour l’année 2020 :

Stratégie métier : Elargir la couverture de services en améliorant la prise en

charge du patient par la liaison ville-hôpital (accompagnant, libéraux de ville, sortie du patient, continuité des soins, téléconsultation, signature électronique, paiement en ligne, etc…)

Technologique : Continuer la stabilisation et la refonte technologique du socle applicatif (refonte de l’authentification, refonte de l’IHM, création d’un nouveau catalogue d’API), réécriture de l’application mobile.

Business : Se faire référencer par les centrales d’achat, continuer à développer le marché public, contractualiser avec des grands comptes.

RH : Entretenir la cohésion d’équipe, recruter en fonction des besoins. Qualité : Obtenir la norme ISO 13485 et le marquage CE en Classe IIa. L’ensemble des services seront mobilisés afin de contribuer à l’atteinte de ces objectifs et plus généralement de l’amélioration continue de notre système qualité. La direction de Nouveal s’engage à faire de la réussite de cette politique une priorité. Elle s’engage à effectuer régulièrement des revues pour vérifier sa bonne mise en application, son efficacité, l’adéquation des ressources humaines et matériels ; ceci en impliquant l’ensemble des salariés.

6


Nouveal en

chiffres Effectif

Chiffre d’affaires

20

4

390

solutions de télésuivi des patients

établissements de santé partenaires

400 K

4,2 M€

télésuivis médicaux opérés

financés grâce aux levées de fonds 7


NOS ARTICLES - SOMMAIRE

2020 04/05/2020 - Innovation mutuelle « Covid-19 : l’application Covidom ouverte gratuitement à la médecine de ville » �����13 23/04/2020 - EIT Health « Covidom Community - COVID-19 Rapid response innovation project »�����������������������������������������15 23/04/2020 - Tic santé « L’application de télésuivi Covidom déployée à l’échelle du territoire métropolitain «pour préparer le déconfinement» » �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������17 23/04/2020 - NPR.org « In France, a new app is helping doctors monitor covid-19 patients remotely »�������������������������������19 23/04/2020 - Communiqué de presse « Pour préparer et accompagner le déconfinement, Covidom s’ouvre gratuitement à l’ensemble des professionnels de santé de ville en France »�����������������������������������������������������������������������������������������������������������23 09/04/2020 - Communiqué de presse « Covid-19 : Ramsay santé officialise sa participation au dispositif COVIDOM déployé par Nouveal e-santé »�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������30 01/04/2020 - Le Monde « Des plateformes assurent le suivi des malades infectés par le coronavirus à domicile »�����������33 27/03/2020 - Techopital « Coronavirus : l’application des patients en quarantaine Covidom référencée par UniHA »�������35 26/03/2020 - Ticsanté « Coronavirus : l’application de télésuivi des patients en quarantaine Covidom référencée par UniHA »�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������36 26/03/2020 - Allodocteurs.fr « Covidom : une nouvelle application permet de suivre les patients covid-19 »���������������������37 25/03/2020 - Communiqué de prese « Covid-19 : le GCS UniHA se mobilise pour éviter la saturation de ses adhérents en référençant Covidom »���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������39 20/03/2020 - Communiqué de presse « L’Agence Régionale de Santé Île-de-France décide de généraliser l’utilisation de Covidom »�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������41 19/03/2020 - URPS Médecins Libéraux Île-de-France « Applis suivi patients Covid-19 à domicile » �������������������������������������42 18/03/2020 - Service-Public.fr « Application Covidom : un télésuivi des patients poteurs ou suspectés de Covid-19 »�����44 17/03/2020 - Connected doctors « #Covidom : l’application de #Téléconsultation pour les patients contaminés »���������45 17/03/2020 - DSIH « Covid-19 : l’AP-HP et Nouveal proposent une application de télésuivi des patients à domicile »�������48 16/03/2020 - TicSanté « Télésuivi des patients en quarantaine : l’AP-HP lance son application »�����������������������������������������50 12/03/2020 - Communiqué de presse « Covidom : Une solution de télésuivi à domicile pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19 co-construite par l’AP-HP et Nouveal e-santé » ���������������������������������������������������������������������������������������������51 11/02/2020 - Nouveal e-santé « Cancer du sein métastatique : l’activité physique est-elle bénéfique ? »���������������������������53

2019 07/12/2019 - La Provence « Vaucluse : Les patients en cancérologie désormais suivis à distance » �������������������������������������57 14/11/2019 - Communiqué de presse « Léa Santé, solution de télésurveillance, compte déjà 4 hôpitaux partenaires »���59 12/07/2019 - Communiqué de presse « Nouveal fait confiance au MiPih pour l’hébergement de ses données de santé »�62 03/07/2019 - Tic santé « Le CHI de Crétail déploie l’application ONCO’nect »���������������������������������������������������������������������������65

8


28/06/2019 - Article de presse - Nouveal « Télésuivi des patients en oncologie : retour d’expérience positif à l’AP-HP»�66 20/06/2019 - Communiqué de presse « Le CHU de Brest booste son virage ambulatoire avec e-fitback »���������������������������68 19/06/2019 - Communiqué de presse - Au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil « Cancérologie : la digitalisation au service d’un suivi au quotidien et en temps réel »�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������70 06/06/2019 - LinkedIn - Jérôme Dubois « Paris Healthcare Week - Innover pour mieux soigner ! »���������������������������������������72 12/02/2019 - Ma Commune.Info « Pose de prothèse de genou en ambulatoire : la clinique Saint Vincent précurseur en Franche-Comté »�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������76 25/01/2019 - Communiqué de presse « ONCO’nect, une solution de télé-suivi destinée aux patients sous traitement anticancéreux désormais commercialisée, grâce au partenariat entre l’AP-HP et Nouveal e-santé»���������������������������������������������78 15/01/2019 - Communiqué de presse « Nouveal e-santé obtient la certification ISO 9001 : 2015 »�������������������������������������79 08/01/2019 - Courlancy Santé « Courlancy santé innove avec une plateforme numérique de suivi médical »�������������������80

2018 17/10/2018 - Les Echos Etudes « La Poste poursuit sa diversification dansla santé à domicile »�������������������������������������������82 08/10/2018 - Communiqué de presse « Janssen et Nouveal e-santé s’ssocient pour accompagner les services d’hématologie dans le déploiement d’une solution de télésurveillance »���������������������������������������������������������������������������������������������������������������84 03/10/2018 - Connected Mag « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé »�����������������������������������������������������������������������87 02/10/2018 - DSIH Magazine « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé » �����������������������������������������������������������������������89 27/09/2018 - Communiqué de presse « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé »���������������������������������������������������������91 18/09/2018 - Communiqué de presse « Résultats du PRogramme d’Optimisation de la CHirurgie Ambulatoire par l’Innovation Numérique (PROCHAIN) »�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������93 18/07/2018 - French Web « [FW Radar] Nouveal e-santé permet d’accompagner les patients sur l’intégralité de leur parcours de soins »���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������96 11/04/2018 - Challenges « Nouveal : une appli présente à chaque étape de votre parcours médical »����������������������������� 100 08/01/2018 - Paris&Co Incubateurs « Elior simplifie le parcours du patient avec la start-up Nouveal e-santé »���������������102

2017 09/10/2017 - Communiqué de presse « L’hôpital Henri-Mondor AP-HP expérimente un outil d’e-santé dédié au suivi médical à domicile de patients atteints de cancer »��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������105 18/09/2017 - 1001startups « #Startup : Les 5 tendances qui secouent le monde de la santé ! »�����������������������������������������107 16/06/2017 - Espace Social Européen « L’Hôpital s’ouvre au ‘Connected Health’ »�����������������������������������������������������������������110 09/06/2017 - Tribune e-santé « Startups qui disruptent dans l’e-santé »�����������������������������������������������������������������������������������111 07/06/2017 - Alloweb « Nouveal e-santé : une startup à suivre en 2017 »�������������������������������������������������������������������������������112 11/05/2017 - Le Progrès « Des applications mobiles pour un meilleur suivi du patient » �����������������������������������������������������115 13/04/2017 - ISLEAN Consulting « Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ? » �������������������������������������117

9


03/03/2017 - BREF ECO « Saga #BrefInnov 9/12 : Nouveal e-santé améliore la prise en charge des patients » ���������������120 01/03/2017 - Life4 by Elior Group « Nouveal e-health, publisher of e-fitback »�����������������������������������������������������������������������121 01/03/2017 - Mag2Lyon n°88 mars 2017 « e-fitback, préparer son opération en toute simplicité »������������������������������������ 122 23/02/2017 - Lyon Bio Pôle « Nouveal e-santé » ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������123 23/02/2017 - Le Point : dossier le boom de l’e-santé « e-fitback, une appli qui accompagne le patient avant et après opération » ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������124 21/02/2017 - Le Progrès « Ces 5 start-up lyonnaises qui veulent conquérir l’Amérique » �����������������������������������������������������125 20/02/2017 - Communiqué de presse Big Booster « Boston Booster Camp : découvrez les 10 US nominees » �����������������127 13/02/2017 - Adjacent Government « Remote patient monitoring to enhance follow-up management » �������������������������128 02/02/2017 - Hospitalia « Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros » ���������������������������� 129 01/02/2017 - Echos de la Tour n°484 « Nouveal finance sa croissance » �������������������������������������������������������������������������������� 130 29/01/2017 - Club Digital Santé « Les 3 meilleures applications de santé » ���������������������������������������������������������������������������131 27/01/2017 - TIC Santé « La start-up Nouveal e-santé lève 1 million d’euros » ���������������������������������������������������������������������132 25/01/2017 - BREF ECO Auvergne Rhône-Alpes « Nouveal e-santé et Opéra Energie lèvent chacun 1 million d’euros » ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������133 21/01/2017 - La Tribune « PLTJE 2017 : les femmes entrepreneures dominent Lyon et sa région » ���������������������������������� 134 18/01/2017 - Connected Mag « Nouveal e-santé développe e-fitback » �����������������������������������������������������������������������������������137 10/01/2017 - 20 Minutes « Se connecter avec sa santé » �����������������������������������������������������������������������������������������������������������138

2016 16/12/2016 - Communiqué de presse « Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros »������ 140 14/12/2016 - BREF ECO Auvergne Rhône-Alpes « e-fitback améliore et sécurise la prise en charge des patients » �������141 13/12/2016 - BREF ECO « Découvrez les six lauréats des Trophées Bref Eco de Lyon » ��������������������������������������������������������142 12/12/2016 - Le Progrès « Chirurgie du côlon : des patients du Tonkin suivis à domicile grâce à une application » �������143 10/11/2016 - Le Progrès « Big Booster : 20 entreprises innovantes sélectionnées à Lyon pour Boston »�������������������������� 144 03/11/2016 - Communiqué de presse « Nouveal devient Nouveal e-santé » ���������������������������������������������������������������������������145 01/11/2016 - Les échos de la Tour n°481 (nov 2016) « Nouveal récompensé pour sa capacité d’innovation » �����������������146 25/10/2016 - BPI France « E-santé : Nouveal aide les patients avant et après leur opération » �������������������������������������������147 01/10/2016 - Fédération de l’Hospitalisation privée n°37 oct-nov 2016 « e-fitback, une solution innovante en e-santé, de Nouveal » �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������148 30/09/2016 - Tumblr de la Fédération de l’Hospitalisation privée « La parole à… Alexandre Falzon, PDG Nouveal, lauréat du challenge de l’innovation FHP » ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������150 28/09/2016 - Communiqué de presse « Nouveal remporte le Challenge de l’innovation 2016 organisé par la FHP » �����151 26/09/2016 - Lyon Bio Pole « Nouveal lauréate du Challenge de l’Innovation FHP » �������������������������������������������������������������152 21/09/2016 - Hospimedia « La FHP estime que l’innovation en santé manque encore d’une stratégie nationale » ���������153 13/09/2016 - TIC Santé « Le ‘challenge de l’Innovation’ de la FHP tient ses finalistes »���������������������������������������������������������155

10


28/07/2016 - Fédération de l’Hospitalisation Privée « Ambulatoire, une application pour l’avant et l’après »�������������������156 27/06/2016 - Le quotidien du médecin n°9508 « Le suivi des patients à portée de clics » ���������������������������������������������������157 01/06/2016 - BREF Rhône-Alpes Auvergne n°2251 « Nouveal va grandir à Irigny » ���������������������������������������������������������������159 11/05/2016 - Le Progrès « Nos équipes médicales ont réalisé des premières mondiales » �������������������������������������������������� 160 25/04/2016 - Le Progrès « Nouveal, une jeune entreprise dans l’ère du digital »���������������������������������������������������������������������161 07/04/2016 - Communiqué de presse « Nouveal, Jeune entreprise innovante » ���������������������������������������������������������������������162 24/02/2016 - Communiqué de presse « L’application e-fitback soutenue par le FEDER et BPI France » �����������������������������163 01/02/2016 - DSIH e-santé « ‘Innovez en santé’ L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la Banque publique d’investissement soutiennent 7 projets d’innovation technologique et d’usage » ������������������������������������������������������������������ 164

2015 15/12/2015 - Hospimedia « Capio va déployer dans tous ses établissements un nouvel outil de suivi des patients en chirurgie »�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������167 09/12/2015 - BREF Rhône-Alpes n°2226 « Nouveal met les applis au service de la santé »������������������������������������������������ 168 09/12/2015 - Communiqué de presse « Nouveal séduit Capio »�������������������������������������������������������������������������������������������������169 09/12/2015 - Communiqué de Presse Capio « Capio s’associe à Nouveal pour développer un outil de suivi du patient en pré et post hospitalisation ... »�������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������170 04/11/2015 - BREF Rhône-Alpes Auvergne n°2221 « Nouveal met le numérique au service de la chirurgie ambulatoire » ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������172 01/11/2015 - Les échos de la tour n°470 (nov 2015) « Nouveal inaugure ses nouveau locaux au château d’Yvours » ���172 30/09/2015 - Health 2 Care�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������173 18/09/2015 - Le Progrès « Nouveal, innovation et mobilité pour les entreprises »�����������������������������������������������������������������175 26/06/2015 - Communiqué de presse « Une jeune entreprise dynamique fruit de 15 ans d’expérience dans les ESN »���176 01/02/2015 - Les échos de la Tour Février 2015 « Nouveal développe du logiciel à Irigny »�������������������������������������������������177

11


2020 12


04/05/2020 - Innovation mutuelle « Covid-19 : l’application Covidom ouverte gratuitement à la médecine de ville »

Actualité 4 mai 2020

Covid-19 : l’application Covidom ouverte gratuitement à la médecine de ville L’application Covidom de télésuivi des patients Covid-19 lancée par l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) en collaboration avec l’éditeur Nouveal e-santé est mise à disposition depuis le 23 avril de l’ensemble des médecins et des infirmiers libéraux de France métropolitaine. L’application Covidom de télésuivi des patients Covid-19 est opérationnelle au sein de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (APHP) depuis le 9 mars 2020. Co-construite avec l’éditeur Nouveal e-santé, elle a déjà permis de suivre à distance plus de 60.000 patients. « Il est nécessaire que les professionnels de santé en ville puissent disposer d’un outil robuste et spécifique pour leur permettre de sécuriser le suivi à domicile de leurs patients à risque, suspects ou atteints de Covid-19 », explique un communiqué de presse du 23 avril 2020 de Nouveal esanté. 13


C’est pour cette raison que Covidom s’ouvre gratuitement à l’ensemble des professionnels de santé de ville – médecins et infirmiers libéraux – en France métropolitaine pour préparer et accompagner le déconfinement. « La médecine de ville a joué un rôle décisif dans le contrôle de l’épidémie. Ce rôle sera renforcé pendant la période de préparation et d’accompagnement du déconfinement qui va s’ouvrir », précise le communiqué de presse. « Covidom doit également permettre d’identifier au plus tôt les résurgences locales de foyers épidémiques et agir au plus vite pour endiguer d’éventuelles nouvelles vagues de contamination. » « Covidom est un outil, dans le contexte pandémique actuel, qui permet un suivi du patient organisé et automatisé, explique la docteure Fabienne Bellon-Urda, médecin généraliste à Vienne (Isère). « Il me permet d’être informée instantanément en cas d’aggravation de l’état clinique de mon patient, grâce aux alertes reçues. Ce mécanisme apporte une double sécurité pour le patient et pour le médecin. Par ailleurs, son utilisation est simple. » Depuis le 23 avril, l’utilisation de Covidom est accessible de manière autonome à l’ensemble des médecins et infirmiers libéraux, via un formulaire d’inscription en ligne. « La solution est déployée dans le strict respect de la réglementation sur les données de santé, qui sont stockées chez un hébergeur certifié spécialisé dans la santé », mentionne le communiqué. Ghislaine Trabacchi

14


23/04/2020 - EIT Health ÂŤ Covidom Community - COVID-19 Rapid response innovation project Âť

Covidom Community COVID-19 Rapid Response Innovation Project

Improving home monitoring of patients with mild-to-moderate symptoms of COVID-19

The challenge Providing ambulatory medicine based on remote surveillance for COVID-19 patients with mild-to-moderate symptoms can help to preserve medical resources for the most severe patients and limit in-person interactions during the pandemic. While most patients will be able to endure the disease at home, it is estimated that 10 to 15% of the cases will become more severe, requiring hospitalisation. The challenge of remote monitoring therefore is to identify the patients at risk of deterioration as quickly as possible, and to propose a timely response.

The solution Covidom is a web application for home management of patients with mild-to-moderate symptoms of COVID-19 through distant monitoring. The application has proven to be helpful, but this project will seek to improve it with patient data. Patients using the app fill in brief, standardised daily questionnaires on their symptoms for 30 days. Their answers are analysed by algorithms, and when a problem is indicated, the system generates mild or top-priority alerts, which are managed by a single regional control centre. In case of an alert, the control centre can refer the patient to a consultation or hospitalisation, or else send mobile emergency services directly to a patient’s home. Covidom was launched in the Paris area on 9 March 2020, and 50,000 patients are already included in the system. Now it is being deployed in other French regions. The Covidom team initially developed empirical algorithms to trigger alerts, but many alerts proved to be irrelevant. The project team will use patient data that has already been gathered by the system to improve the algorithms, thereby making the Covidom platform more efficient.

Expected impact 15


Covidom benefits the health system by enabling patient care while preserving hospital beds and the time of professional carers for patients that truly need these resources. It also mitigates risks to healthcare workers by reducing their direct contact with COVID19 cases. Learning from patient data obtained through the app will not only improve the accuracy of the Covidom algorithms, it will also provide valuable information on the nature of COVID-19.

Partners EIT Health Partner •

Inria

External partner •

Nouveal e-santé

16


23/04/2020 - Tic santé « L’application de télésuivi Covidom déployée à l’échelle du territoire métropolitain «pour préparer le déconfinement» »

L'application de télésuivi Covidom déployée à l'échelle du territoire métropolitain "pour préparer le déconfinement" 30/04/2020

PARIS (TICsanté) - L'application de télésuivi des patients atteints ou suspectés de Covid-19 "Covidom", utilisée depuis le 9 mars par l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), est "gratuitement mise à disposition de l’ensemble des médecins et des infirmiers libéraux de France métropolitaine [...] pour préparer et accompagner le déconfinement", a annoncé le 22 avril Nouveal, la société éditrice.

Lancée le 9 mars mars par l'AP-HP et codéveloppée avec la start-up Nouvéal, l'application Covidom permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile, rappelle-t-on. L’objectif de l'outil est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé ni les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant. Pour rappel, une fois inscrit par son médecin sur la plateforme, le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application, et selon les réponses du patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante. Cette solution est opérationnelle depuis le 9 mars et déployée dans les hôpitaux de l’AP-HP. Développée par la société spécialisée dans l'édition de logiciels de télésuivi Nouveal e-santé, elle est disponible sur les magasins d'applications AppStore d'Apple et Google Play. Dans un communiqué diffusé le 27 mars, l'AP-HP avait annoncé que l’application Covidom était mise à disposition gratuitement de l’ensemble des médecins et des établissements de santé d’Ile-de-France, avec le soutien de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France.

Un déploiement soutenu par un consortium d'acteurs privés de santé La société éditrice de la solution a annoncé jeudi que Covidom était désormais accessible à tous les médecins et infirmiers libéraux de France métropolitaine pour 17


"identifier au plus tôt les résurgences locales de foyers épidémiques et agir au plus vite pour endiguer d’éventuelles nouvelles vagues de contamination", alors que se profile un déconfinement progressif à partir du lundi 11 mai. "L’utilisation de Covidom sera accessible de manière autonome pour l’ensemble des médecins et infirmiers libéraux, via un formulaire d’inscription en ligne dédié aux professionnels de santé. Les médecins pourront ensuite commencer à inclure leurs patients et réaliser le télésuivi depuis leur cabinet, leur domicile ou en mobilité; ils peuvent également, et à tout moment, le déléguer à un infirmier libéral", a précisé Nouveal. Pour permettre un déploiement rapide sur l'ensemble du territoire métropolitain, Nouveal s'est associé aux laboratoires Novo Nordisk et Johnson & Johnson France, ainsi qu'au groupe mutualiste Malakoff Humanis et au groupe La Poste. "L’intégralité des coûts liés à cette opération (développements, maintenance de l’application, assistance utilisateurs, hébergement sécurisé des données de santé...) sont ainsi pris en charge", a indiqué l'entreprise. Depuis son lancement début mars, l'application Covidom "a accompagné 60.000 patients [...] et compte plus de 320 établissements de santé (dont plus de 160 hors Ile-de-France) et plus de 20.000 professionnels de santé utilisateurs (dont 5.000 médecins généralistes)", a revendiqué Nouveal. Wassinia Zirar Wassinia.Zirar@apmnews.com

18


23/04/2020 - NPR.org « In France, a new app is helping doctors monitor covid-19 patients remotely »

In France, A New App Is Helping Doctors Monitor COVID-19 Patients Remotely April 29, 2020 2:21 PM ET ELEANOR BEARDSLEY

People work in a call center of Covidom, a new remote medical monitoring app, inside the Paris public hospitals' Campus Picpus last month. Geoffroy Van Der Hasselt/AFP via Getty Images

On a sunny weekend in mid-March, just a couple of days before President Emmanuel Macron put France in lockdown to help slow the spread of the coronavirus, 32-yearold Daphné Rousseau was outside Paris, enjoying lunch in the countryside with a group of friends. "Everyone was talking about the coronavirus, and then suddenly after lunch, I started to feel a bit weird," she says. "After a few hours, it was obvious that something was going wrong because I had, for the first time in my life, shortness of breath — which is a very, very unusual thing to feel when you've never had asthma or any problems with your lungs." That night, Rousseau had to prop herself up in bed to breathe. "I felt very dizzy," she says. "I felt that my lungs were doing half the job — like only half of what should go inside my lungs was actually going through my lungs."

19


Daphné Rousseau waits for a friend who comes to drop off food and take out the garbage. Daphné Rousseau

Rousseau called the medical emergency line. It took 49 minutes to get through. The coronavirus wave was starting to sweep over France. A doctor eventually came to her apartment, examined her and diagnosed COVID without doing a blood test. "And then he left," she says. Before going, the doctor told Rousseau she would receive a text message and would be registered to a new platform on an app called Covidom, that would guide her through the next days and weeks with the virus.

Every day from her sickbed, Rousseau answered questions generated by the app — on her breathing, heart rate, temperature and a host of other health indicators. Daphné Rousseau

20


France has been one of the countries hardest hit by the coronavirus — with more than 166,000 cases of infection and 23,000 deaths — and Paris is a hot spot. But health officials have been able to keep the city's hospitals from being completely overwhelmed, thanks in part to the Covidom app, which has helped thousands with non-critical cases of COVID-19 ride the virus out at home. The name Covidom is a mashup of "COVID" and "domicile." It was developed in early March by Paris university hospitals, working with a technology start-up called Nouveal e-santé. "This app was developed with the goal of keeping people with non-critical cases from blocking up the paramedics, emergency rooms and hospitals," says cardiologist Patrick Jourdain, who runs the platform supporting the app. Jourdain says thanks in part to use of Covidom, doctors in Paris have so far not been in the position of having to choose who will get a respirator and who won't. The app is free for patients, who make up most of its 100,000 users (doctors are included in that total as well). Healthcare facilities pay for it, and some 350 are using it. There are plans for the French state to finance it. Jourdain says so far, only 300 app users have needed to be hospitalized, and they were identified before their condition became critical. Every day from her sickbed, Rousseau answered questions generated by the app — on her breathing, heart rate, temperature and a host of other health indicators. "You turn yourself into a little doctor every day," she says. "And they were adding new questions because I think they were getting more information on the disease and its symptoms as we went along." In response, Covidom sent Rousseau color-coded messages. There were three levels of alerts, she says. "Green, everything is okay," she says. "Orange, moderate, you will be called by a doctor when someone is available within a few hours — and red, you're being called within eight minutes by the emergency line." Cardiologist Jourdain says some 2,000 volunteers — mostly medical students and non-essential healthcare workers — have been trained to staff the Covidom platform and respond to patients' calls. They work in teams and in shifts from four floors in an empty university building in Paris. In a video, Dr. Loic Josseran, a doctor volunteering for the platform, says you don't have to be physically present with a patient to tell when their condition is worsening. "The determining factor is the way they are breathing," he says. When a phone call is deemed necessary by the app, "We hear right away over the phone those who have trouble talking and are out of breath and coughing a lot. And we have a direct line to emergency services, so if a patient is declining, we can get them help immediately." Alexander Falzon, CEO of Nouveal e-santé, says the app is adapted from a proven telemedicine platform called e-fitback that his company created in 2015 to follow patients convalescing from surgery.

21


"We were contacted by the Paris hospital system in the beginning of March and we were able to quickly adapt our existing platform for COVID," he says. The company says it respects strict European regulations on privacy and security laid out in the data protection law known as the General Data Protection Regulation. Covidom users accept these privacy conditions upon registering. Use of Covidom has expanded outside Paris to other French regions, Falzon says, and officials and hospitals from half a dozen other countries have expressed interest, including the U.S. Nouveal e-santé is now working on an app that would help stop the spread of COVID19 once the nationwide lockdown ends. After her nearly three-week ordeal, Rousseau says she feels fine now. She says the coronavirus is a rollercoaster both physically and psychologically, but with the Covidom app, she didn't feel alone. "I think the platform helps through this very psychological side of the disease," she says. "Which is, basically, you think you're good — and the day after, you're afraid that you will need to go to the hospital. I was having this amazing monitoring but it was all virtual. Nobody touched me. I was talking to a camera – some doctor that I've never seen in my life. And you get through the disease like this." Covidom's Jourdain says the app has helped keep more than 50,000 COVID-19 patients in the Paris region at home and reduced the strain on the city's hospitals. "It's actually transformed people's perception of when they should go to the emergency room," he says. "They realize they can stay at home in security."

22


23/04/2020 - Communiqué de presse « Pour préparer et accompagner le déconfinement, Covidom s’ouvre gratuitement à l’ensemble des professionnels de santé de ville en France »

Communiqué de presse Irigny, le 23 avril 2020

#Covid19 #déconfinement #médecinsdeville #Covidom

Pour préparer et accompagner le déconfinement, Covidom s’ouvre gratuitement à l’ensemble des professionnels de santé de ville en France A partir du jeudi 23 avril 2020, Covidom, l’application de télésuivi des patients Covid-19 développée par Nouveal en collaboration avec l’AP-HP, qui permet déjà de suivre à distance plus de 60 000 patients, sera gratuitement mise à disposition de l’ensemble des médecins et des infirmiers libéraux de France métropolitaine. Une opération rendue possible grâce au soutien de Novo Nordisk, Johnson & Johnson France, La Poste et Malakoff Humanis. La médecine de ville a joué un rôle décisif dans le contrôle de l’épidémie. Ce rôle sera renforcé pendant la période de préparation et d’accompagnement du déconfinement qui va s’ouvrir. Il est nécessaire que les professionnels de santé en ville puissent disposer d’un outil robuste et spécifique pour leur permettre de sécuriser le suivi à domicile de leurs patients à risque, suspects ou atteints de Covid-19. Covidom doit également permettre d’identifier au plus tôt les résurgences locales de foyers épidémiques et agir au plus vite pour endiguer d’éventuelles nouvelles vagues de contamination. L’utilisation de Covidom sera accessible de manière autonome pour l’ensemble des médecins et infirmiers libéraux, via un formulaire d’inscription en ligne dédié aux professionnels de santé. Les médecins pourront ensuite commencer à inclure leurs patients et réaliser le télésuivi depuis leur cabinet, leur domicile ou en mobilité ; ils peuvent également, et à tout moment, le déléguer à un infirmier libéral1.

1

Dans le cadre d’une prescription médicale conformément à la réglementation

Avril 2020

Communiqué de presse

23 Page 1 sur 7


Une nécessaire seconde étape pour répondre aux besoins de la médecine de ville Après avoir répondu aux besoins des établissements de 1ère et 2ème ligne, l’objectif est aujourd’hui de mettre à disposition une solution adaptée à l’évolution de l’épidémie, pour les professionnels de santé de ville. Ils vont désormais avoir un rôle de plus en plus important dans la prise en charge des patients et dans la maitrise de l’épidémie dans les semaines et mois à venir. Ils sont aujourd’hui les plus à même de diagnostiquer, d’adapter le parcours de soin et d’assurer la nécessaire mission d’accompagner leurs patients après l’apparition des premiers symptômes, recommander des mesures de mise en quarantaine et limiter l’éventuel engorgement des établissements de santé. « Nous étions conscients qu’il fallait répondre aux besoins de la médecine de ville à laquelle il manquait un outil dédié simple en complément de la téléconsultation pour travailler avec plus de sérénité, sur l’ensemble du territoire » déclare Alexandre Falzon, co-fondateur de Nouveal e-santé.

Une expertise au service de tous L’application Covidom, développée par Nouveal en collaboration avec l’AP-HP, a permis d’accompagner plus de 60 000 patients suspects ou porteurs confirmés du Covid-19 avec un télésuivi rassurant et sécurisant. Ainsi ce sont plus de 1 250 000 questionnaires qui ont été complétés en moins de 2 mois. C’est la richesse de cette expérience qui est aujourd’hui mise à disposition de l’ensemble des professionnels de santé, sur tout le territoire. L’AP-HP, par la multitude des cas traités dans ses 34 établissements et à distance grâce à l’application, a acquis une expertise qui a été protocolisée et actualisée dans la solution Covidom, pour fiabiliser les alertes et les recommandations associées. Avec plus de 320 établissements de santé (dont plus de 160 hors IDF) et plus de 20 000 professionnels de santé utilisateurs (dont 5000 médecins généralistes), Covidom est aujourd’hui la solution de référence pour le télésuivi ambulatoire du Covid-19. La solution est déployée dans le strict respect de la réglementation sur les données de santé, qui sont stockées chez un hébergeur certifié spécialisé dans la santé.

Avril 2020

Communiqué de presse

Page 2 sur 7

24


Suivre ses patients à distance, reste la meilleure méthode pour limiter la propagation du virus, par le patient ou par le médecin. « Covidom est un outil, dans le contexte pandémique actuel, qui permet un suivi du patient organisé et automatisé. Il me permet d’être informée instantanément en cas d’aggravation de l’état clinique de mon patient, grâce aux alertes reçues. Ce mécanisme apporte une double sécurité pour le patient et pour le médecin. Par ailleurs, son utilisation est simple. » selon le Dr Bellon-Urda, Médecin Généraliste à Vienne.

Une mise à disposition gratuite grâce à des mécènes investis dans ce combat : Novo Nordisk et Johnson & Johnson France, ainsi que les actionnaires de Nouveal : Malakoff Humanis et La Poste Face aux enjeux inédits de santé publique, Novo Nordisk et Johnson & Johnson France, ainsi que Malakoff Humanis et La Poste se sont associés à Nouveal pour mettre à disposition gratuitement la solution Covidom à l’ensemble des professionnels de santé de ville. L’intégralité des coûts liés à cette opération (développements, maintenance de l’application, assistance utilisateurs, hébergement sécurisé des données de santé …) sont ainsi pris en charge.

« La réponse de Nouveal à cette situation de crise sanitaire a été remarquable avec la création en un temps record de Covidom, une solution devenue incontournable en milieu hospitalier. Quand les statistiques alarmantes montrent qu’un décès sur 3 du Covid-19 était une personne atteinte de diabète et constatant le recul inquiétant des consultations en médecine générale, une solution comme Covidom peut aider à redonner confiance aux patients atteints de maladies chroniques. Novo Nordisk souhaite aujourd’hui s’engager avec des partenaires solides pour que chaque patient puisse être mieux suivi, avec une attention toute particulière aux patients diabétiques touchés de plein fouet par ce virus. C’est aussi comme cela que je conçois notre responsabilité d’entreprise du médicament, au-delà de la recherche, du développement et de la fabrication d’innovations thérapeutiques », déclare Etienne Tichit, Directeur général de Novo Nordisk France.

Avril 2020

Communiqué de presse

Page 3 sur 7

25


« Nous sommes heureux de contribuer au déploiement national de Covidom, car cette solution innovante de télésuivi deviendra certainement indispensable à la prise en charge des patients infectés par le Covid-19. Notre contribution collective devrait permettre de franchir une étape décisive dans la transformation numérique que doit opérer notre système de santé et je suis fière que J&J en fasse partie. » Emmanuelle Quilès, PDG de Janssen France, Présidente du Convergence Council Johnson & Johnson France

« La Poste, en complément de ses activités de service à domicile auprès des personnes âgées et des malades chroniques, est aux côtés de Nouveal depuis 2018 pour la prise en charge optimum des parcours patients. COVIDOM peut contribuer à une gestion sécurisée et personnalisée du déconfinement. Diffuser l’usage du télésuivi de patients à domicile auprès des professionnels de santé de ville, c’est leur donner un moyen supplémentaire de rassurer, suivre, et orienter les patients face au COVID. » Delphine Mallet, Directrice des Services Silver économie et Santé.

« Face à la crise sanitaire, sociale et économique sans précédent que nous traversons, Malakoff Humanis, acteur majeur de l’économie sociale et solidaire, met sa performance au service de la société pour répondre à l’urgence du Covid-19 en apportant une aide concrète aux entreprises et aux particuliers. Investisseur historique de Nouveal, le Groupe soutient le large déploiement de l’application Covidom dont le but est d’optimiser le suivi des patients porteurs ou suspectés Covid19 », déclare David Giblas, Directeur Innovation, Partenariats santé, Digital et Data de Malakoff Humanis

Avril 2020

Communiqué de presse

Page 4 sur 7

26


Covidom Covidom est une application e-santé qui permet aux patients (à risque, suspects ou porteurs du Covid-19) de bénéficier d’un télésuivi à distance via des questionnaires médicaux proposés automatiquement une ou plusieurs fois par jour. Le patient utilise l’application disponible sur ordinateur ou smartphone (iOS ou android) et le médecin utilise un tableau de bord disponible via internet.

Comment accéder à Covidom en tant que professionnel de santé ? •

Pour s’enregistrer sur Covidom en tant que médecin, il suffit de compléter le formulaire d’inscription et son N° RPPS sur le site sécurisé https://inscription.covidom.fr La plateforme vous communiquera sous 24h vos identifiant et code d’accès temporaires. Ils vous permettront de finaliser l’inscription et de valider votre accès en tant qu’utilisateur professionnel. L’enregistrement finalisé, vous pouvez inclure immédiatement vos patients dans covidom.

En cas de besoin, l’assistance utilisateurs sera disponible : •

par mail support-mdv@covidom.fr du lundi au dimanche

par téléphone au : 06 84 96 72 45 du lundi au vendredi de 9h à 18h

Comment s’opère le télésuivi ? •

Avril 2020

Pour inclure un patient dans le télésuivi, le médecin qui l’a vu en consultation l’enregistre en saisissant ses principales données médicales et administratives, puis lui transmet l’identifiant et le mot de passe généré automatiquement lors de son inscription. Cet identifiant et ce mot de passe permettront au patient de se connecter à l’application. Chaque patient est ainsi lié à un médecin de référence, même si le télésuivi est délégué à un infirmier. Le médecin a accès à un tableau de bord de suivi de l’ensemble de ses patients, ainsi qu’aux questionnaires de suivi pour chacun d’entre eux. En fonction des réponses du patient à chaque questionnaire, des alertes de différents niveaux de priorité peuvent être transmises au médecin (par SMS ou email) en temps réel. Le traitement des alertes est assuré par le médecin qui a inclus le patient dans le télésuivi ou par l’infirmier libéral à qui il aura délégué le télésuivi. Il pourra ainsi

Communiqué de presse

Page 5 sur 7

27


prendre contact avec le patient pour évaluer la situation, affiner le diagnostic et prendre les mesures adaptées.

Et côté patient ? • •

Après avoir téléchargé l’application Covidom, le patient s’identifie grâce aux identifiants que le médecin lui a transmis. Le patient répond quotidiennement à un ou plusieurs questionnaires de santé sur son application. Des questions simples et répétées qui permettent d’évaluer l’évolution de son état. La fréquence du questionnaire est variable en fonction d’une stratification du risque. Celle-ci peut évoluer en fonction des réponses recueillies et/ou du délai par rapport au début des symptômes.

A propos de Nouveal e-santé Créée en 2013 et basée à Lyon, Nouveal e-santé est une PME française qui développe des solutions digitales en santé connectée. Leader sur le marché français du télésuivi patient avec ses solutions Covidom, e-fitback, ONCO’nect et Léa Santé et notamment plus de 300 établissements utilisateurs, Nouveal e-santé est à la fois éditeur de logiciels et prestataire de services numériques. Son expertise dans la conception de solutions e-santé et dans le pilotage de projets de déploiements lui a permis d'accompagner plusieurs acteurs publics et privés du monde de la santé dans leurs projets. La première référence en 2015, est le groupe de santé récemment racheté par RAMSAY Santé, CAPIO, à l’époque leader en Europe sur la récupération rapide après chirurgie qui avait été séduit par l’application e-fitback. Parallèlement, l’AP-HP et le service d’oncologie médicale de l’hôpital universitaire Henri MONDOR ont sollicité Nouveal e-santé en 2016 pour co-créer ONCO’nect : une application de télésuivi dédiée à l’oncologie. En 2018, JANSSEN France, conscient de l’utilité et de la pertinence d’opérer un télésuivi pour les patients avait demandé à Nouveal de développer la solution Léa Santé pour proposer ce service aux services d’hématologie à ses clients. Enfin, Nouveal esanté a eu l’opportunité de construire son chemin grâce à 2 grands groupes qui sont entrés au capital de la scale-up : le Groupe La Poste et le groupe Malakoff Humanis. Site Internet : https://www.nouveal.com Linkedin : https://www.linkedin.com/company/nouveal Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCkdalqWrYpZLspzPih7v6Yw Twitter : https://twitter.com/Nouveal_sante Facebook : https://www.facebook.com/nouveal.sante/ Contacts presse Nouveal e-santé : Nouveal e-santé : Michael Pondérant - mponderant@nouveal.com - 07 83 39 26 40

A propos de Novo Nordisk Basée au Danemark, NOVO NORDISK est une entreprise de santé leader mondial dans le traitement du diabète forte de plus de 95 années d’innovations. La société occupe également une position de premier plan dans les domaines de l’hémophilie, les troubles de la croissance et le traitement de la ménopause. Novo Nordisk emploie 43 200 personnes dans 80 pays et ses produits sont commercialisés dans plus de 170 pays. Présente également en France, à Chartres (Eure-et-Loir), depuis plus de 60 ans, l’entreprise Novo Nordisk met son expertise au service des patients et des professionnels de santé français. Premier employeur industriel du département, Novo Nordisk compte aujourd’hui 1 200 collaborateurs à Chartres, exporte 95 % des volumes produits dans 80 pays en Europe et au-delà. https://www.novonordisk.fr Contacts Médias Novo Nordisk France: Theo Klargaard - 06 60 17 09 39 - tekd@novonordisk.com Madis Phileo : Guillaume de Chamisso - 06 85 91 32 56 - guillaume.dechamisso@madisphileo.com

Avril 2020

Communiqué de presse

Page 6 sur 7

28


A propos de Johnson & Johnson France Chez Johnson & Johnson, nous sommes convaincus que la santé est le fondement de vies épanouies, de communautés florissantes et de progrès. C'est pourquoi, depuis plus de 130 ans, nous innovons pour maintenir les personnes en bonne santé, à tout âge et à chaque étape de la vie. Aujourd'hui, en tant que 1er groupe de soins de santé au monde, nous contribuons à améliorer l'accès aux soins et à les rendre plus abordables, à créer des communautés plus saines et à mettre un esprit, un corps et un environnement sains à la portée de tous dans le monde entier. Nous allions le cœur, la science et l'ingéniosité pour transformer en profondeur la trajectoire de la santé pour l'humanité. Pour en savoir plus, consultez le site www.jnj.com Suivez-nous sur @JNJNews.

A propos de La Poste La Poste est une société anonyme à capitaux publics, filiale de la Caisse des Dépôts et de l’Etat. Le groupe La Poste est organisé en cinq branches : Services-Courrier-Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GeoPost, Numérique. Le Groupe est présent dans 47 pays sur 4 continents. Chaque jour, les 17 000 points de contact de La Poste, 1er réseau commercial de proximité de France, accueillent 1,3 million de clients. La Poste, neutre en carbone depuis 2012, distribue 21,6 milliards d’objets par an dans le monde (lettres, imprimés publicitaires et colis), 6 jours par semaine. En cette période de crise sanitaire et à fin Avril, les facteurs assurent la distribution du courrier et des colis 4 jours par semaine, la presse bénéficie d’une distribution 5 jours par semaine et près de 10 000 points de contact sont ouverts au public avec des process adaptés aux mesures sanitaires et l’application des gestes barrières aujourd’hui maitrisés des postiers. Les services de proximité comme le portage de repas, de médicaments ou les visites de lien social sont maintenus du lundi au samedi depuis le début de la crise. Avec pour ambition de devenir la première entreprise de services de proximité humaine, pour tous, partout et tous les jours, La Poste s’engage à simplifier la vie. La Poste s’est donné pour objectif d’accélérer sa transformation en continuant à se diversifier, notamment dans la santé à domicile avec des prises de participation dans des prestataires historiques de santé à domicile, elle soutient également des starts up, comme Nouveal ou Newcard dans les nouveaux usages digitaux de suivi des patients à domicile. Contact presse : service.presse@laposte.fr Patrice Lemonnier - patrice.lemonnier@laposte.fr - 06 32 65 90 86

À propos de Malakoff Humanis Acteur majeur de la protection sociale, Malakoff Humanis est né en janvier 2019 du rapprochement des groupes Malakoff Médéric et Humanis. Avec plus de 6,5 Mds€ de fonds propres, 426 000 entreprises clientes et 10 millions de personnes protégées (assurés et ayants droit), Malakoff Humanis détient 17 % de parts de marché de l’assurance collective. En retraite complémentaire, le Groupe gère 36,5 Mds€ d’allocations versées, une mission d’intérêt général menée pour le compte de l’AgircArrco auprès de 568 000 entreprises et plus de 13 millions de cotisants et allocataires. Paritaire, mutualiste et à but non lucratif, Malakoff Humanis met sa performance au service de l’utilité sociale et consacre chaque année plus de 160 millions d’euros à l’accompagnement des personnes en situation de fragilité sociale. www.malakoffhumanis.com

Avril 2020

Communiqué de presse

Page 7 sur 7

29


09/04/2020 - Communiqué de presse « Covid-19 : Ramsay santé officialise sa participation au dispositif COVIDOM déployé par Nouveal e-santé »

Communiqué de presse Le 09 avril 2020 Covid-19 Ramsay Santé officialise sa participation au dispositif COVIDOM déployé par Nouveal e-santé •

Depuis plusieurs semaines, l’ensemble des 133 établissements français du groupe Ramsay Santé, l’un des leaders européens de l’hospitalisation privée et des soins primaires est mobilisé dans la lutte contre l’épidémie de Covid 19. Ramsay Santé accueille à ce jour près de 1500 patients atteints par le Covid dans ses lits en France.

Au-delà de la réorganisation des établissements pour faire face à un afflux inédit de patients le groupe Ramsay Santé a souhaité s’engager dans la surveillance des patients à distance en participant au dispositif COVIDOM.

Ce dispositif de télésuivi des patients porteurs du Covid 19 va être déployé dans la majorité des hôpitaux et cliniques de Ramsay Santé en France.

« Nous avons choisi une solution approuvée par les Agences Régionales de Santé (ARS) et les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) et déjà déployée au sein de l’AP-HP. Ce partenariat s’inscrit donc dans la collaboration que nous entretenons depuis le début de la crise épidémique avec les hôpitaux publics sous l’égide des autorités de tutelle. Nous sommes convaincus que c’est grâce à une meilleure concertation et une mutualisation des ressources des établissements de santé publics et privés que nous pourrons venir à bout de cette crise sanitaire sans précédent » déclare François Demesmay, Directeur Innovation Médicale et Expérience Patient de Ramsay Santé. « Ce partenariat est une grande fierté pour Nouveal e-santé, car c’est une nouvelle fois la preuve de l’expertise que nous avons acquis dans le télésuivi. De plus, c’est un signe de maturité que d’être sollicité et retenu par le premier opérateur de l’hospitalisation privée en France. » déclare Alexandre Falzon, co-fondateur de Nouveal e-santé.

Covidom : une référence en matière de dispositif pour livrer bataille face au COVID19 Covidom est une application e-santé qui permet aux patients porteurs (ou suspectés d’être porteurs) du Covid-19 de bénéficier d’un télésuivi à distance via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour : • •

le médecin inclut le patient dans le processus (connexion à la plateforme, inscription du patient en saisissant ses données administratives et les données médicales utiles) ; le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période ; en fonction de la réponse au questionnaire, il peut être généré des alertes. Lorsque nécessaire, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient,

30


l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge ; en cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15.

Objectif du dispositif Covidom Initialement, l’objectif du projet Covidom était d’anticiper et de tout faire pour éviter la saturation des services hospitaliers et une sur-contamination de la population. Il fallait alors être en mesure de prendre en charge à distance les patients sans facteur de risque et les patients à risque pour permettre aux établissements hospitaliers de se concentrer uniquement sur les cas les plus graves. Covidom pour quels patients : • les patients en sortie d’hospitalisation • les patients vus en consultation à l’hôpital • les patients vus en consultation en ville • les patients appelant

Covidom pour quels types de suivi : • suivi pour patients à risque • suivi pour patients sans facteur de risque • prolongation de suivi

Un dispositif de déploiement qui a fait ses preuves L’application Covidom est disponible, en mode SaaS immédiatement et prête à être déployée dans l’ensemble des établissements français. La rapidité de mise en œuvre est possible grâce à l’hébergement de données de santé effectuée au MiPih et parce qu’aucun logiciel n’est installé sur les postes. Pour faire face à la situation de crise sanitaire nationale, Nouveal s’est organisé et structuré pour répondre à cette urgence avec un dispositif de qualité efficient et éprouvé sur le terrain (à titre d’exemple, la solution a été déployée dans plus de 65 établissements en seulement 14 jours). Tout au long du processus, l’établissement est accompagné par une consultante de la société. De plus, Nouveal e-santé est en mesure de fournir des supports de formation didactiques simplifiés (autoformation, plateforme simple d’usage, accompagnement téléphonique).

”ƒ­‘‹•  Ǧ

Nouveal e-santé – Ramsay Santé Communiqué de presse – Avril 2020

2

31


A propos de Ramsay Santé

Après le rachat du groupe Capio en 2018, Ramsay Santé est devenu l’un des leaders européens de l’hospitalisation privée et des soins primaires. Le groupe compte aujourd’hui 36 000 salariés et travaille avec près de 8 600 praticiens libéraux. Présent dans 6 pays, la France, la Suède, la Norvège, le Danemark, l’Allemagne et l’Italie, le groupe soigne plus de 7 millions de patients par an dans ses 350 établissements. En hospitalisation, Ramsay Santé propose la quasi-totalité des prises en charges médicales et chirurgicales dans trois métiers : Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO), Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et Santé Mentale. Partout où il est présent, le groupe participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire, comme en Suède où le groupe dispose de plus d’une centaine de maisons de santé de proximité. La qualité et la sécurité des soins est la priorité du groupe dans tous les pays où il opère. C’est pourquoi le groupe est aujourd’hui l’une des références en matière de médecine moderne, tout particulièrement en matière de chirurgie ambulatoire et de récupération améliorée après chirurgie (RAAC). Le groupe investit également tous les ans plus de 200 millions d’€ dans ses établissements que ce soit dans les nouvelles technologies chirurgicales, d’imagerie, la construction et la modernisation d’établissements… Il innove aussi au service des patients avec de nouveaux outils digitaux ou encore en faisant évoluer ses organisations pour une meilleure efficacité de la prise en charge. Site Internet: www.ramsaygds.fr - Facebook : https://www.facebook.com/RamsaySante Instagram : https://www.instagram.com/ramsaysante - Twitter : https://twitter.com/RamsaySante LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/ramsaysante - YouTube : https://www.youtube.com/ramsaysante

A propos de Nouveal e-santé

Créée en 2013 et basée à Lyon, Nouveal e-santé est une PME française qui développe des solutions digitales en santé connectée. Leader sur le marché français du télésuivi patient avec plus de 200 établissements utilisateurs, Nouveal e-santé est à la fois éditeur de logiciels et prestataire de services numériques. Son expertise dans la conception de solutions e-santé et dans le pilotage de projets de déploiements lui a permis d'accompagner plusieurs acteurs publics et privés du monde de la santé dans leurs projets. La première référence en 2015, est le groupe de santé CAPIO, leader en Europe sur la récupération rapide après chirurgie qui avait été séduit par l’application e-fitback. Parallèlement, l’AP-HP et le service d’oncologie médicale de l’hôpital universitaire Henri MONDOR ont sollicité Nouveal e-santé en 2016 pour co - créer ONCO’nect : une application de télésuivi dédiée à l’oncologie. Enfin, Nouveal e-santé a eu l’opportunité de construire son chemin grâce à 2 grands groupes qui sont entrés au capital de la scale-up : le Groupe La Poste et le groupe Malakoff Humanis. Site Internet : https://www.nouveal.com

Contacts presse Nouveal e-santé :

Michael Ponderant - mponderant@nouveal.com - tél. 07 83 39 26 40

Contacts presse Ramsay Santé

Lisa Boisneault – 07 62 19 13 26 – lbo@enderby.agency Myriam Baghdadi - 06 26 36 49 02 – mba@enderby.agency Marie Grillet - 06 45 42 91 00 – mgr@enderby.agency

Nouveal e-santé – Ramsay Santé Communiqué de presse – Avril 2020

3

32


01/04/2020 - Le Monde « Des plateformes assurent le suivi des malades infectés par le coronavirus à domicile »

Des plates-formes assurent le suivi des malades infectés par le coronavirus à domicile Covidom, comme l’application Covid AP-HM, permet un suivi quotidien et automatisé des malades ne nécessitant pas d’hospitalisation. Par Perrine Mouterde Publié le 01 avril 2020

Un centre d’appels de la plate-forme de surveillance médicale à distance Covidom, à Paris, lundi 30 mars. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Deux jours plus tôt, sa médecin lui avait dit qu’elle devait à tout prix éviter d’attraper le Covid-19, son système immunitaire étant déjà affaibli par son traitement pour la maladie de Crohn. Alors, quand les symptômes se sont déclarés, vendredi 20 mars, Patricia s’est sentie particulièrement inquiète à l’idée de passer le week-end chez elle. Mais, dès le samedi matin, sa généraliste lui a proposé de l’inscrire à la plate-forme Covidom : celle-ci permet le suivi quotidien et automatisé des patients positifs au coronavirus, ou suspectés d’avoir contracté le Covid-19, mais ne présentant pas de symptômes sévères qui nécessiteraient une hospitalisation. « Au début, on m’appelait deux fois par jour, raconte Patricia, 58 ans, qui vit à Nanterre (Hauts-de-Seine). Certains ont une façon plus ludique que d’autres d’expliquer les choses mais beaucoup ont pris le temps de répondre à mes questions, de m’écouter… Ça m’a vraiment rassurée. S’il n’y avait pas eu ce dispositif, j’aurais embêté ma médecin par téléphone et je me serais beaucoup plus inquiétée ! » 33


Lancée le 9 mars, la plate-forme compte près de 29 000 inscrits. Pour les suivre, 200 à 300 intervenants en télésurveillance se relaient entre 8 heures et 20 heures, sept jours sur sept, dans le grand bâtiment du campus de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) boulevard de Picpus, dans le 12e arrondissement de Paris : étudiants, médecins, kinésithérapeutes, vétérinaires… Organisés en cellules de cinq personnes – quatre intervenants et un médecin –, ces volontaires, qui bénéficient d’une formation et d’un accompagnement, appellent chaque jour entre 4 000 et 6 000 personnes en fonction des alertes reçues. Le système fonctionne à partir des questionnaires en ligne remplis une ou deux fois par jour par les patients, en fonction de leur état, pendant un mois. « On reçoit un lien vers le questionnaire par email et on doit ensuite noter sa température, son pouls et sa fréquence respiratoire. C’est ultrafacile », assure Patricia. Une fois remplis, les questionnaires sont traités automatiquement et peuvent générer des alertes, orange ou rouges.

Important dans ce climat anxiogène En fonction de celles-ci, les patients sont appelés par les intervenants le plus rapidement possible. « Au téléphone, on vérifie la réalité de leurs symptômes, explique Eric Zaoui, cadre supérieur de la santé. Une mauvaise mesure de la fréquence cardiaque peut par exemple s’expliquer par l’anxiété, ce qui est tout à fait normal. En discutant et en reprenant les mesures avec eux, on les apaise. On s’assure aussi du suivi de leurs autres pathologies lorsqu’ils en ont. » « Avec cette plate-forme, on ne renvoie pas simplement les patients chez eux : ils sont télésurveillés et peuvent avoir jusqu’à deux avis médicaux dans la journée, insiste le cardiologue Patrick Jourdain, à l’initiative de Covidom. Dans ce climat anxiogène où l’on est cloîtré chez soi, parfois isolé, c’est particulièrement important. » L’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a également lancé, le 19 mars, l’application Covid AP-HM, un dispositif similaire à Covidom basé sur les questionnaires remplis par les patients, un système d’alerte et une plate-forme de télésurveillance. Plus de 1 200 personnes, inscrites là aussi sur avis de leur médecin, sont ainsi suivies. Un chiffre, comme en Ile-de-France, en constante augmentation. L’objectif de ces dispositifs est non seulement d’assurer un meilleur suivi des malades mais aussi de désengorger les services d’urgences, en évitant que des patients s’y rendent sans en avoir réellement besoin. Parfois, l’enjeu est au contraire de les convaincre de se rendre à l’hôpital le plus vite possible s’ils constatent une dégradation de leur état de santé. A Marseille, la plate-forme de télésurveillance est d’ailleurs installée au sein du SAMU et peut déclencher elle-même une intervention. « Il y a parfois des aggravations très rapides de l’état des patients, sans que cela ne s’explique par un facteur de risque particulier », expliquent Maeva Delaveau et Pierre Champsaur, l’urgentiste et le radiologue qui pilotent ce projet. Ce suivi et les centaines de milliers de questionnaires enregistrés devraient permettre, à terme, d’en savoir plus sur l’évolution de la maladie. « On va voir ce qui se passe pour des populations réelles lors des épidémies hors hôpital, assure Patrick Jourdain. Jamais autant de patients n’avaient été suivis de cette façon pour des maladies aiguës. »

34


27/03/2020 - Techopital « Coronavirus : l’application des patients en quarantaine Covidom référencée par UniHA »

35


26/03/2020 - Ticsanté « Coronavirus : l’application de télésuivi des patients en quarantaine Covidom référencée par UniHA »

L'application de télésuivi des patients en quarantaine Covidom a été référencée par le réseau coopératif d'achats hospitaliers UniHa, a fait savoir ce dernier le 25 mars.

Lancée le 12 mars, Covidom a été conçue par l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) et la société Nouveal e-santé, rappelle-t-on. UniHA a publié un marché "destiné à simplifier et formaliser le référencement de la solution Covidom", a-t-il indiqué. "Compte tenu de l'urgence impérieuse, le marché est attribué à la société Nouveal esanté pendant une durée de 3 mois avec une reconduction tacite de mois en mois. Il s'agit d'un accord cadre mono attributaire conclu sans montant minimum et sans montant maximum", est-il précisé. "Nouveal e-santé est en mesure de fournir des supports de formation didactiques simplifiés (auto-formation, plateforme simple d'usage, accompagnement téléphonique). Tout au long du processus [d'installation], l'établissement est accompagné par une consultante de la société", a fait savoir UniHA. Covidom "permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile […] en complément de mesures de confinement". Elle est disponible en mode SaaS (software as a service) et "immédiatement et prête à être déployée dans l'ensemble des établissements français". "Plus de 65 établissements" l'ont adoptée en 14 jours, a ajouté UniHA. Léo Caravagna leo.caravagna@apmnews.com

36


26/03/2020 - Allodocteurs.fr « Covidom : une nouvelle application permet de suivre les patients covid-19 »

Avez-vous de la fièvre ? Ressentez-vous des frissons ? Quelle est votre fréquence respiratoire ? Voici des questions auxquelles vous aurez peut-être à répondre sur l’application Covidom si vous êtes diagnostiqué ou suspecté Covid-19, mais que vous n’êtes pas hospitalisé. Décharger les hôpitaux et les médecins Cette application, disponible sur smartphone et sur ordinateur, a été développée par l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP). Sa mission : assurer le télésuivi à domicile des patients Covid qui ne présentent pas de signe de gravité. Une solution qui permettrait de décharger les hôpitaux et les médecins généralistes du suivi des patients les plus "légers" pour "se consacrer aux patients plus gravement atteints" précise la Direction de l’information sur le site de l’administration française service-publique.fr. "Cet outil constitue une réponse adaptée qui va par

37


ailleurs nourrir les travaux en cours pour l’accompagnement de la prise en charge des patients en ville" ajoute-t-elle. "Un médecin m’a rappelée dans l’heure" D’abord réservée aux hôpitaux de l’AP-HP, l’application est aujourd’hui utilisée dans toute l’Île-de-France et pourrait s’étendre à l’ensemble du territoire dans les hôpitaux qui souhaitent y souscrire. Anne, 62 ans, a contracté le Covid-19 et a été inscrite sur cette plateforme par le personnel soignant qui l’a diagnostiquée. Un suivi toutes les 12 heures dans son cas, qu’elle trouve "rassurant" : "Matin et soir je réponds à un questionnaire en ligne qui me donne un degré de gravité ou non" explique-t-elle. Elle doit ainsi renseigner sa température, sa fréquence cardiaque et sa fréquence respiratoire en suivant le mode opératoire fourni par l’application. Le questionnaire interroge aussi sur la survenue de malaise, de frissons ou de gêne respiratoire. "Ce matin, j’ai coché « oui » à la case « frissons ». Un médecin m’a rappelée dans l’heure pour vérifier que je ne prenais pas trop de paracétamol et que je ne présentais aucun signe grave" témoigne-t-elle aujourd'hui. Réserver le 15 aux urgences immédiates Effectivement, si le patient signale une forte fièvre ou une gêne respiratoire importante, "l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge" détaille la Direction de l’information. Dans les cas les plus extrêmes considérés comme une "urgence immédiate", il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15. Et gare aux oublis : si le patient omet de remplir son questionnaire, un SMS le lui rappelle. Comment étendre ce télésuivi ? Pour assurer le télésuivi de ces patients inscrits à Covidom et répondre à leurs alertes, un centre de télésurveillance médicale est donc effectif depuis le 12 mars. Mais pour que la plateforme puisse être étendue et répondre aux besoins de toute la population française touchée par le virus, elle nécessite qu’un nombre suffisant de médecins soit disponible. Pour répondre à ce besoin, une idée pourrait être d’affecter au télésuivi les médecins retraités volontaires. Ils pourraient ainsi prêter main forte sans être au contact direct des malades puisqu’ils figurent du fait de leur âge parmi les personnes à risque.

38


25/03/2020 - Communiqué de prese « Covid-19 : le GCS UniHA se mobilise pour éviter la saturation de ses adhérents en référençant Covidom »

Le 25 mars 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE

Covid-19 : le GCS UniHA se mobilise pour éviter la saturation de ses adhérents en référençant la solution de télésuivi Covidom développée par Nouveal e-santé Un nouveau marché pour de nouveaux besoins liés au virus COVID19 Pour faire face à l’épidémie de Coronavirus, les établissements de santé connaissent des besoins nouveaux et urgents parfois non couverts par un marché existant. Tel est le cas de COVIDOM, une solution de télésuivi médical pour les patients porteurs ou suspects Covid-19. Étant donné la situation exceptionnelle de crise sanitaire nationale que rencontrent les établissements de santé, le Groupement de Coopération Sanitaire UniHA s’est très rapidement mobilisé pour ses adhérents en publiant un marché destiné à simplifier et formaliser le référencement de la solution Covidom. Compte tenu de l’urgence impérieuse, le marché est attribué à la société Nouveal e-santé pendant une durée de 3 mois avec une reconduction tacite de mois en mois. Il s’agit d’un accord cadre mono attributaire conclu sans montant minimum et sans montant maximum.

Le principe de covidom Covidom est une application e-santé qui permet aux patients porteurs ou suspects Covid-19 de bénéficier d’un télésuivi à distance via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour : • •

le médecin inclut le patient dans le processus (connexion à la plateforme, inscription du patient en saisissant ses données administratives et les données médicales utiles) ; le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période ; en fonction de la réponse au questionnaire, il peut être généré des alertes. Lorsque nécessaire, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge ; en cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15.

Objectif du dispositif Covidom Initialement, l’objectif du projet covidom était d’anticiper et de tout faire pour éviter la saturation des services et une surcontamination. Ainsi, il fallait être en mesure de prendre en charge à distance les patients sans facteur de risque et les patients à risque pour permettre aux établissements hospitaliers de se concentrer uniquement sur les cas les plus graves. Covidom pour quels patients : • les patients en sortie d’hospitalisation • les patients vus en consultation à l’hôpital • les patients vus en consultation en ville les patients appelant

Covidom pour quels types de suivi : • suivi pour patient à risque • suivi pour patient sans facteur de risque • prolongation de suivi

39 UniHA – Nouveal e-santé– Communiqué de presse – Mars 2020

1


Un dispositif de déploiement qui a fait ses preuves : L’application Covidom est disponible, en mode SaaS immédiatement et prête à être déployée dans l’ensemble des établissements français. La rapidité de mise en œuvre est possible grâce à l’hébergement de données de santé effectuée au MiPih et parce qu’aucun logiciel n’est installé sur les postes. Pour faire face à la situation de crise sanitaire nationale, Nouveal s’est organisé et structuré pour répondre à cette urgence avec un dispositif de qualité efficient, éprouvé sur le terrain avec l’inclusion de plus de 65 établissements en 14 jours : tout au long du processus l’établissement est accompagné par une consultante de la société. De plus, Nouveal e-santé est en mesure de fournir des supports de formation didactiques simplifiés (auto-formation, plateforme simple d’usage, accompagnement téléphonique).

François SAINT-

A propos d’UniHA, la coopérative des acheteurs hospitaliers

UniHA est le premier réseau coopératif d'achats groupés des établissements hospitaliers publics français. Il est le premier acheteur public français, avec en 2019 plus de 4,6 milliards d'euros d’achats et un volume de gains sur achats de 138 M€. UniHA rassemble à ce jour 917 établissements hospitaliers et 100 GHT (groupements hospitaliers de territoire) et peut servir la totalité des établissements de santé publics. UniHA permet aux établissements de soins d’optimiser les achats. Ses 120 collaborateurs en lien étroit avec les entreprises fournisseurs, les aident à innover dans une conception novatrice des achats. www.uniha.org @UniHA_hopital

Contact presse : Jean REMY, Intelligible, tél. 06 75 91 38 15, jean.remy@intelligible.fr

A propos de Nouveal e-santé

Créé en 2013 et basée à Lyon, Nouveal e-santé est une PME française qui développe des solutions digitales en santé connectée. Leader sur le marché français du télésuivi patient avec plus de 70 établissements utilisateurs, Nouveal e-santé est à la fois éditeur de logiciels et prestataire de services numériques. Son expertise dans la conception de solutions e-santé et dans le pilotage de projets de déploiements lui a permis d'accompagner plusieurs acteurs publics et privés du monde de la santé dans leurs projets. La première référence en 2015, est le groupe de santé CAPIO, leader en Europe sur la récupération rapide après chirurgie qui avait été séduit par l’application e-fitback. Parallèlement, l’AP-HP et le service d’oncologie médicale de l’hôpital universitaire Henri MONDOR ont sollicité Nouveal e-santé en 2016 pour co - créer ONCO’nect : une application de télésuivi dédiée à l’oncologie. Enfin, Nouveal e-santé a eu l’opportunité de construire son chemin grâce à 2 grands groupes qui sont entrés au capital de la scale-up : le Groupe La Poste et le groupe Malakoff Humanis. https://www.nouveal.com

Contacts presse Nouveal e-santé :

Michael Ponderant - mponderant@nouveal.com - tél. 07 83 39 26 40

UniHA – Nouveal e-santé– Communiqué de presse – Mars 2020

2

40


20/03/2020 Communiqué de presse « L’Agence Régionale de Santé Île-de-France décide de généraliser Irigny, le- 20 mars 2020 l’utilisation de Covidom »

Communiqué de presse

L’agence régionale de santé Ile-de-France décide de généraliser l’utilisation de COVIDOM Développée en étroite collaboration entre l’AP-HP, l’ARS Île-De-France, l’URPS médecins Île-De-France et Nouveal e-santé, la solution COVIDOM est désormais mise à la disposition de tous les médecins et de tous les hôpitaux de la région Île-De-France. La pertinence du service mis en place au sein de l’AP-HP dès le 9 mars 2020 a rapidement convaincu l’ARS et l’URPS qui ont validé l’extension du dispositif à l’échelle de la région afin de limiter les risques de surcontaminations et de désengorger le système de santé.

Covidom déjà massivement utilisé à l’AP-HP … mais pas seulement (23 établissements de l’AP-HP + 8 établissements privés non lucratifs + 4 SAMUs et plusieurs centres de santé) Dix jours après le lancement de Covidom à Bichat et à la Pitié-Salpétrière, Covidom est à ce jour utilisée dans 23 hôpitaux de l’AP-HP : Ambroise Paré, Antoine Béclère, Avicenne, Beaujon, Begin, Bicêtre, Cochin, Georges Pompidou, Henri Mondor, Louis Mourier, Hôtel Dieu, Jean Verdier, Lariboisière, Necker, Paul Brousse, Raymond Poincaré, Robert Debré, Saint-Louis, Saint-Antoine, Tenon et Trousseau. Parallèlement, plusieurs SAMUs (SAMU 75, 94,92 et 95) et centres de santé (Richerand et MarieThérèse) ont été intégrés dans le dispositif mis en place par l’AP-HP. D’autre part, 8 établissements tels que l’Hôpital américain de Paris, l’hôpital FOCH, l’Institut Mutualiste Montsouris, l’hôpital Francobritannique, l’hôpital Saint-Joseph, le Centre hospitalier intercommunal de Créteil, le Centre Hospitalier de Villeneuve Saint-Georges l’hôpital Marie Lannelongue, ont souhaité intégrer le dispositif. Par ailleurs, depuis le 19 mars 2020, on constate un afflux massif de médecins généralistes après la diffusion de l’information de l’URPS médecins à plus de 21 000 libéraux leur permettant de s’inscrire en tant qu’utilisateurs professionnels.

Covidom décloisonne le système de santé en IDF La solution permet non seulement de suivre les patients porteurs en sortie d’hospitalisation, mais également d’organiser et réaliser le suivi ambulatoire des patients porteurs ou suspectés de covid-19 par le SAMU et les médecins généralistes. Le protocole construit avec des professionnels de santé de l’AP-HP permet de créer l’identité administrative du patient, et de donner un premier avis médical. Le suivi et les éventuelles alertes sont gérés par le centre de commandement initialement créé pour l’AP-HP puis élargit à l’ensemble de l’IDF. Il est composé d’infirmiers et de médecins spécialement formés au covid-19 et constitue la plateforme régionale de télésurveillance qui peut opérer le télésuivi des patients 24h/24h et 7j/7j tout en partageant les informations sur le suivi du patient avec les acteurs de proximité et de confiance que sont les médecins de ville. A tout moment, ces derniers peuvent participer et intervenir s’ils estiment que c’est nécessaire. 41


19/03/2020 - URPS Médecins Libéraux Île-de-France « Applis suivi patients Covid-19 à domicile »

Applis suivi patients Covid-19 à domicile Chères consœurs, chers confrères, Pour les spécialités concernées, voici deux applications qui peuvent vous être utiles dans le suivi à domicile de vos patients suspects COVID-19 :

COVIDOM : application développée en partenariat avec l’AP-HP • • • •

Vous incluez les patients que vous souhaitez suivre à domicile Le patient renseigne ses constantes à domicile Vous suivez au travers d’un tableau de bord l’ensemble de vos patients Le centre régional de télésurveillance AP-HP/URPS/ARS vous accompagne dans la prise en charge de vos patients

Plus de renseignements : • • •

Mode d’emploi médecin (1 page) Présentation du dispositif COVIDOM (25 pages) Mode d’emploi patient

>> Les médecins des spécialités concernées recevront parallèlement un email d’activation de leur compte COVIDOM.

42


Module E-COVID de Terr-esanté : application développée par le GCS Sesan Pour les utilisateurs Terr-esanté, vous pouvez également utiliser le module E-COVID. • • • •

Vous incluez les patients que vous souhaitez suivre à domicile Le patient ouvre son dossier Terr-esanté et à cette occasion : o Définit son cercle de soins o Renseigne ses constantes Vous disposez d’un dossier de coordination complet qui vous permet échanges et interactions avec les différents intervenants de ville et hospitalier. Le centre régional de télésurveillance AP-HP/URPS/ARS vous accompagne dans la prise en charge de vos patients

Plus de renseignements : • •

Plaquette Médecin Plaquette Patient

>> Demande de création de mon compte Terr-esanté : GCS SESAN 01.83.62.05.62 7/7j – 8h-22h Contact E-COVID Terr-esanté : 01.83.62.05.62 support.pro@terr-esante.fr

Nous espérons que ces outils vous seront utiles dans votre exercice en cette période de crise sanitaire. Pour le bureau Dr Bruno SILBERMAN, Président

43


18/03/2020 - Service-Public.fr « Application Covidom : un télésuivi des patients poteurs ou suspectés de Covid-19 »

Application Covidom : un télésuivi des patients porteurs ou suspectés de Covid-19 Publié le 18 mars 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Crédits : © AP-HP

public.fr vous en dit plus.

La nouvelle application gratuite Covidom est destinée au suivi médical à domicile des patients porteurs ou suspectés d'être infectés par le Covid19 passés par certains Hôpitaux de Paris (AP-HP) mais qui ne nécessitent pas d'être hospitalisés. Chaque jour, le patient confiné reçoit un questionnaire médical et en cas de symptômes aigus, une équipe soignante est alertée. Service-

L'objectif est d'assurer un télésuivi à distance des patients qui ne présentent pas de signes de gravité, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes. Ceux-ci peuvent ainsi se consacrer aux patients plus gravement atteints. Dans un premier temps, l'application s'adresse aux patients passés par les Hôpitaux de Paris (AP-HP). En effet, ce dispositif est déployé depuis le 9 mars 2020 dans les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19 de l'AP-HP. Il sera utilisé plus largement pour suivre l'ensemble des patients passés par l'AP-HP.

Comment ça marche ? •

Lors d'une première consultation, le médecin crée le profil du patient dans la plateforme en saisissant ses données administratives et les données médicales utiles ; Le patient répond ensuite quotidiennement à un questionnaire simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l'application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable selon le risque et la période ; En fonction de la réponse au questionnaire, des alertes peuvent être générées. Par exemple, en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l'équipe soignante est alertée et contacte le patient pour adapter le suivi et la prise en charge ; En cas d'urgence immédiate, il sera demandé au patient de se mettre en relation avec le 15.

Un centre de télésurveillance médicale est mis en place pour suivre les alertes de l'ensemble des patients inclus dans Covidom.

44


17/03/2020 - Connected doctors « #Covidom : l’application de #Téléconsultation pour les patients contaminés »

#Covidom : l’application de #Téléconsultation pour les patients contaminés Par Connected Doctors

Coronavirus : l’AP-HP lance une application de téléconsultation pour les patients contaminés L’AP-HP a développé une application mobile de télésuivi à domicile pour les patients infectés par le coronavirus. L’application est en test depuis le lundi 9 mars 2020 à Paris.

L’AP-HP a développé une application mobile de télésuivi à domicile pour les patients infectés par le coronavirus. L’application est en test depuis le lundi 9 mars 2020 à Paris. (©DG/Actu.fr)

45


Eviter un maximum les contacts. C’est la principale recommandation de l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France (ARS) en cette période d’épidémie de coronavirus (Covid-19). Sauf que pour médecins et patients infectés par le virus cette injonction est particulièrement difficile à suivre quand il s’agit du suivi médical des patients.

#Coronavirus #COVID19 | L’AP-HP et @Nouveal_sante ont finalisé, #Covidom, une application #esanté destinée au suivi médical à domicile des patients porteurs ou suspectés Covid-19 qui ne nécessitent pas d’hospitalisation https://www.aphp.fr/contenu/covidom-unesolution-de-telesuivi-domicile-pour-les-patients-porteurs-oususpectes-covid-19 …

Une application déjà opérationnelle Pour répondre à cette problématique, l‘Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), en partenariat avec Nouveal e-santé, a développé une application mobile de télésuivi à domicile baptisé Covidom. « Opérationnelle depuis le lundi 9 mars 2020 et déployée dans les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière à Paris, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19, l’application Covidom

46


va être utilisée plus largement dans un premier temps au sein de l’AP-HP, pour suivre les patients passés par l’AP-HP -« , explique l’établissement. L’objectif avec cette nouvelle application est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation. Un outil qui devrait également permettre d’alléger la fréquentation des établissements de santé.

Un questionnaire journalier Le télésuivi a la forme de questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour, en complément de mesures de confinement. « Le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période », développe l’AP-HP. Le processus n’est ouvert qu’aux patients inscrits au préalable par un médecin. Ces derniers effectueront ainsi un suivi journalier des patients confinés. « Lorsque nécessaire, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge. » L’application est disponible gratuitement sur l’AppStore et sur Google Play. AP-HP rappelle « qu’en cas d’urgence immédiate, il est demandé de contacter directement le 15 ».

47


17/03/2020 - DSIH « Covid-19 : l’AP-HP et Nouveal proposent une application de télésuivi des patients à domicile »

Covid-19 : l’AP-HP et Nouveal e-santé proposent une application de télésuivi des patients à domicile DSIH, MARDI 17 MARS 2020 Dans le contexte de pandémie de coronavirus qui secoue la planète, l’e-santé est appelée en renfort pour soulager les services hospitaliers. L’Assistance publiqueHôpitaux de Paris et Nouveal e-santé ont conçu en un temps record Covidom, une application qui permet aux patients porteurs du coronavirus sans gravité ou suspectés d’en être porteurs de rester chez eux tout en bénéficiant d’un suivi à distance.

Alors que la pandémie gagne du terrain, les établissements de santé concentrent leurs efforts sur les patients atteints des formes les plus graves de Covid-19. Pour assurer un suivi à distance des porteurs du coronavirus ne nécessitant pas d’hospitalisation ou suspectés d’en être porteurs, l’AP-HP et Nouveal e-santé ont finalisé un dispositif de télésuivi à domicile via l’application mobile Covidom, opérationnelle depuis le 9 mars 2020. Son déploiement a démarré dans les CHU de Bichat et de la Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19 de l’AP-HP. À ce stade, 17 établissements de l’AP-HP ont déjà été enrôlés dans le dispositif. Des alertes en cas de besoin Après inclusion dans le dispositif de télésuivi par le médecin, le patient renseigne une ou deux fois par jour un questionnaire numérique en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application Covidom disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play. La fréquence du questionnaire est variable en fonction du niveau de risque et de la période. En cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte ce dernier pour adapter le suivi et la prise en charge. Un centre de télésurveillance médicale mis en place la semaine dernière permet de suivre les alertes de l’ensemble des patients inclus dans Covidom. En cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15. Une mise en œuvre rapide Comment Nouveal e-santé est-elle parvenue à finaliser si vite l’application ? La direction générale de l’AP-HP, qui souhaitait développer en urgence une application permettant d’organiser la prise en charge des patients à distance via un télésuivi, a consulté trois sociétés entre le lundi 2 et le mercredi 4 mars 2020, dont Nouveal e-santé. C’est cette dernière qui a été retenue. « Nous en avons été informés par mail le jeudi 5 mars, tard dans la nuit », explique Alexandre Falzon, CEO de la société basée dans la métropole de Lyon qui fait valoir son expérience en matière d’e-parcours. Elle a notamment développé les solutions e-fitback, ONCO’nect et Léa Santé. À partir d’un socle de fonctionnalités déjà opérationnel, l’équipe technique est parvenue à développer très rapidement les modules indispensables pour livrer une V1 le 9 mars en milieu de journée. « La maturité des process de spécification, de paramétrage et de

48


développement a permis à l’équipe d’être très efficace dans la gestion de projet avec la direction de l’AP-HP », complète Alexandre Falzon. Outre la mobilisation en interne, Nouveal e-santé a pu s’appuyer sur « des partenaires solides qui ont su répondre présent en un temps record pour donner un coup de pouce au projet. Merci au MiPih de nous avoir créé en très peu de temps une infrastructure spécifique de préproduction et de production pour l’hébergement de la solution. Merci également à Econocom, ISTeP et NSOC », poursuit-il. Testée par le Samu 94 et des médecins généralistes depuis quelques jours, la solution devrait progressivement être étendue à d’autres établissements de la région parisienne ainsi que dans d’autres territoires. Le CHU de Lille a notamment donné son accord pour déployer Covidom.

49


16/03/2020 - TicSanté « Télésuivi des patients en quarantaine : l’AP-HP lance son application »

Télésuivi des patients en quarantaine: l'AP-HP lance son application #M-santé #SIH #Télémédecine 16/03/2020

PARIS (TICsanté) - L'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a lancé une application pour suivre à distance leurs patients en quarantaine pour faire face à l'épidémie de coronavirus, a-t-elle annoncé le 12 mars.

L'application "permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile […] en complément de mesures de confinement", a indiqué l'AP-HP. "L’objectif est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant", a-telle expliqué. Une fois inscrit par son médecin sur la plateforme, le patient "répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application". "La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période", est-il indiqué sans plus de précisions. Selon les réponses du patient, "l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge", par exemple "en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient". Cette solution est "opérationnelle depuis le 9 mars et déployée dans les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière" (Paris), mais elle "va être utilisée plus largement, dans un premier temps au sein de l’AP-HP". Baptisée Covidom*, l'application a été développée par la société spécialisée dans l'édition de logiciels de télésuivi Nouveal e-santé. Elle est disponible sur les magasins d'applications AppStore d'Apple et Google Play. Le CHU de Montpellier propose lui aussi aux patients atteints de Covid-19 d'utiliser une application pour être suivis pendant leur quarantaine, a-t-il fait savoir par communiqué le 11 mars. Par ailleurs, le 6 mars, la société spécialisée dans l'échange sécurisé de documents médicaux Lifen a publié en "open source" une solution de suivi à distance des patients atteints de Covid-19 présentée comme une "alternative" à la quarantaine à l'hôpital et réalisée avec le Pr Philippe Ravaud, directeur du centre d'épidémiologie clinique de l'Hôtel-Dieu de Paris (AP-HP), note-t-on.

50


12/03/2020 - Communiqué de presse « Covidom : Une solution de télésuivi à domicile pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19 co-construite par l’AP-HP et Nouveal e-santé » Le 12 mars 2020

Communiqué de presse

Covidom : une solution de télésuivi à domicile pour les patients porteurs ou suspectés Covid-19 co-construite par l’AP-HP et Nouveal e-santé L’AP-HP et Nouveal e-santé ont finalisé une application e-santé destinée au suivi médical à domicile des patients porteurs ou suspectés Covid-19 qui ne nécessitent pas d’hospitalisation.

Covidom est une application e-santé qui permet aux patients porteurs ou suspectés du Covid-19 sans signe de gravité de bénéficier d’un télésuivi à domicile via des questionnaires médicaux proposés une ou plusieurs fois par jour, en complément de mesures de confinement. Concrètement : - le médecin inclut le patient dans le processus (connexion à la plateforme, inscription du patient en saisissant ses données administratives et les données médicales utiles) ; - le patient répond quotidiennement à un questionnaire numérique simple en ligne, depuis un ordinateur ou via l’application disponible sur les principaux stores. La fréquence du questionnaire est variable en fonction de la stratification du risque et de la période ; - en fonction de la réponse au questionnaire, il peut être généré des alertes. Lorsque nécessaire, par exemple en cas de forte fièvre ou de gêne respiratoire importante signalée par le patient, l’équipe soignante est alertée et contacte le patient pour éventuellement adapter le suivi et la prise en charge. Un centre de télésurveillance médicale est mis en place à compter du 12 mars pour suivre les alertes de l’ensemble des patients inclus dans Covidom. - en cas d’urgence immédiate, il est demandé au patient de se mettre en relation avec le 15. Opérationnelle depuis le 9 mars 2020 et déployée dans les hôpitaux Bichat et Pitié-Salpêtrière, deux établissements de santé de référence (ESR) pour le Covid-19 de l’AP-HP, l’application Covidom va être utilisée plus largement, dans un premier temps au sein de l’AP-HP, pour suivre les patients passés par l’AP-HP. Cet outil constitue une réponse adaptée qui va par ailleurs nourrir les travaux en cours pour l’accompagnement de la prise en charge des patients en ville. L’objectif est d’assurer un télésuivi à distance des patients ne nécessitant pas une hospitalisation, sans surcharger les établissements de santé et les médecins généralistes, leur permettant ainsi de se consacrer sur les patients le nécessitant. Covidom est disponible gratuitement sur l’AppStore et sur Google Play

51


À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr A propos de Nouveal e-santé : Créé en 2013 et basée à Lyon, Nouveal e-santé est une PME française qui développe des solutions digitales en santé connectée. Leader sur le marché français du télésuivi patient avec plus de 70 établissements utilisateurs, Nouveal e-santé est à la fois éditeur de logiciels et prestataire de services numériques. Son expertise dans la conception de solutions e-santé et dans le pilotage de projets de déploiements lui a permis d'accompagner plusieurs acteurs publics et privés du monde de la santé dans leurs projets. La première référence en 2015, est le groupe de santé CAPIO, leader en Europe sur la récupération rapide après chirurgie qui avait été séduit par l’application e-fitback. Parallèlement, l’AP-HP et le service d’oncologie médicale de l’hôpital universitaire Henri MONDOR ont sollicité Nouveal esanté en 2016 pour co - créer ONCO’nect : une application de télésuivi dédiée à l’oncologie. Enfin, Nouveal e-santé a eu l’opportunité de construire son chemin grâce à 2 grands groupes qui sont entrés au capital de la scale-up : le Groupe La Poste et le groupe Malakoff Humanis. Contacts presse Service de presse de l’AP-HP : Eléonore Duveau et Anne-Cécile Bard - service.presse@aphp.fr – 01 40 27 37 22 Nouveal e-santé : Michael Ponderant - mponderant@nouveal.com - 07 83 39 26 40

52


11/02/2020 - Nouveal e-santé « Cancer du sein métastatique : l’activité physique est-elle bénéfique ? »

Cancer du sein métastatique : l’activité physique est-elle bénéfique ? Publié le 11/02/2020 par Nouveal e-santé Publié dans Articles, Etudes cliniques

Etude sur les effets d’une activité physique adaptée chez les femmes atteintes d’un cancer du sein avancé : de l’étude de faisabilité ABLE vers l’étude ABLE02 Il est estimé au niveau mondial qu’environ 5% à 10% des cancers du sein sont d’emblée métastatiques et qu’environ 20% à 30% des cancers du sein deviendront secondairement métastatiques. Alors que la littérature est très abondante sur les bénéfices de l’activité physique auprès de femmes avec un cancer du sein localisé il existe très peu de données chez les femmes en situation métastatique. De cette observation est née l’étude de faisabilité ABLE dont l’objectif était d’estimer la faisabilité d’une intervention en activité physique utilisant une montre connectée, durant 6 mois auprès de patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique.

De ABLE à ABLE 02 : quelques chiffres

De nombreux acteurs enrôlés pour ABLE Cette étude pilote n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien de la ligue Nationale contre le cancer et du comité des Landes qui a attribué une bourse doctorale à Lidia Delrieu, Chercheur post doctorante au Centre Léon Bérard, pour mener ce projet à bien. Ce projet a donc été mené entre le Centre Léon Bérard, avec le Département Prévention Cancer Environnement et le Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité (LIBM) à Lyon. Ensuite, différents partenaires ont soutenu le projet financièrement comme le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône Alpes (CLARA), les associations Odysséa, et Activ’RA ainsi que Withings qui a fourni les montres connectées.

53


Ce travail a principalement été réalisé dans le cadre de l’étude de thèse de Lidia Delrieu et a fait l’objet d’une collaboration pluridisciplinaire entre des membres du Centre Léon Bérard et du Laboratoire Interuniversitaire de Biologie de la Motricité. Différentes équipes ont apporté leur expertise sur les différentes thématiques de l’étude (paramètres physiques, biologiques, psychologiques). Le projet a pu aussi bénéficier d’un partenariat international avec Christine Friendenreich, experte Canadienne de l’activité physique et du cancer. Une autre collaboration avec Jeff Vallance au Canada a pu apporter une autre dimension au projet notamment pour connaître les différentes barrières et facilitateurs des patientes vis-à-vis de l’activité physique.

Des résultats concluants pour l’étude de faisabilité ABLE Cette étude a montré l’intérêt majeur des participantes à pratiquer une activité physique puisque l’étude a montré un excellent taux d’adhérence (96%). Par ailleurs, 85% de la population était intéressée pour recevoir des conseils sur la façon de pratiquer une activité physique en situation métastatique et 89% étaient aussi intéressées pour participer à un programme spécialement conçu pour elles. De plus, l’intervention était associée à une amélioration fonctionnelle au test de marche de 6 minutes (+7%) et de la force d’extension du quadriceps (+22%), ainsi qu’au maintien de la qualité de vie, de la fatigue et du niveau d’activité physique malgré les traitements et l’avancée de la maladie. Des biomarqueurs du stress oxydant (MDA et AOPP) sembleraient être des marqueurs prédictifs d’une progression tumorale. Ces résultats suggèrent que l’activité physique pourrait être bénéfique chez les patientes atteintes de cancer du sein métastatique, mais d’autres études nécessitent de confirmer ces résultats à travers des essais contrôlés randomisés.

Vers une étude de plus grande envergure : ABLE 02 L’étude pilote a permis de mettre en avant des résultats préliminaires intéressants en faveur d’un potentiel bénéfice de l’activité physique qu’il est nécessaire de confirmer grâce à une étude contrôlée randomisée auprès d’un plus grand effectif. Nouveal accompagne l’étude dans le développement d’un dispositif connecté du nom de ABLE 02 qui comprend un portail patient (disponible sur ordinateur ou sur smartphone). Les patientes pourront répondre à l’ensemble des questionnaires et participer à des quizz tout au long de l’étude mais aussi suivre leur activité physique en temps réel via leur nombre de pas. En parallèle, Nouveal met à disposition un portail web multi-établissements disponible pour les professionnels en charge de l’étude afin de suivre individuellement chaque patiente et l’accompagner au mieux durant l’étude. Un système d’alertes ainsi qu’une messagerie sera aussi à disposition dans la solution.

54


Il s’agit encore une fois d’un projet pluridisciplinaire qui rassemble le plus d’experts dans la thématique. Le Centre Léon Bérard est le promoteur de l’étude avec comme équipe projet le département Prévention Cancer Environnement et comme équipes partenaires le département d’Oncologie Médicale, de radiologie, d’informatique et la DRCI. Nous avons aussi un partenariat avec l’équipe d’Amélie Anota à Besançon qui est une experte de la qualité de vie ainsi que des liens avec le LIBM pour leur expertise sur la cachexie et le stress oxydant et le laboratoire L-VIS pour la partie liée aux changements de comportements et aux traits de personnalité à Lyon. Les partenaires financiers de cette étude sont la fondation ARC et Janssen horizon qui soutiennent ce projet.

Les partenaires du projet ABLE :

Ligue contre le cancer – Cancéropole CLARA – Odyssea – ActivRA – Withings – LIBM (laboratoire interuniversitaire de biologie de la motricité) – Centre Léon Bérard – Département Cancer Environnement

Les partenaires du projet ABLE02 :

Fondation ARC – Janssen – Nouveal – Withings – Centre Léon Bérard – Département Cancer Environnement – LIBM – Département L-Vis – Plateforme qualité de vie française (d’Amélie Nota) : UMQVC

Les sources de l’étude : -Protocole (JMIR protocol) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30166274 -Résultats principaux (JMIR mHealth): https://mhealth.jmir.org/2020/1/e12306/ -Article sur les préférences des patientes vis à vis de l’activité physique (EJCC) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31571315

55


2019 56


07/12/2019 - La Provence « Vaucluse : Les patients en cancérologie désormais suivis à distance »

Samedi 7 décembre 2019 – La Provence

Vaucluse : Les patients en cancérologie désormais suivis à distance A l’hôpital d’Avignon, un outil numérique permet de développer les thérapies oral es ambulatoires

PHOTO CYRIL HIELY

C’est un dispositif pour lequel le centre hospitalier Henri-Duffaut d’Avignon peut s’enorgueillir d’être le pionnier en termes d’expérimentation. Depuis le mitan de l’été, une cinquantaine de patients de l’établissement atteints d’un cancer sont inclus dans une démarche de télésurveillance baptisée « Léa Santé », développée par le laboratoire Janssen et la start-up Nouveal e-santé. Le but : « développer les thérapies orales ambulatoires », expose le Dr Borhane Slama, chef du service hématologie clinique et oncologie médicale. Autrement dit, permettre à des malades soignés avec des comprimés de suivre leur parcours de soins à domicile.

Dans l'unité de coordination spécialement créée, le Dr Borhane Slama, Nedjma Cervera, infirmière,et Florence Larmat-Barnay, cadre supérieure de santé, surveillent les effets secondaires dont les alertent les patients atteints de cancers qui se soignent chez eux.

Questionnaire sur les effets secondaires Une orientation en phase avec les prévisions de l’Institut national du cancer, qui prévoit que « plus d’un malade sur deux sera traité directement chez lui d’ici une dizaine d’années », relève Borhane Slama. « La question qui se posait était celle de l’observance des effets secondaires à distance, poursuit le cancérologue avignonnais. Il fallait trouver une solution au

57


risque de rupture dans la continuité du parcours de santé compte tenu de l’éloignement avec les équipes soignantes. » Avec Léa Santé, les patients inscrits sur l’outil numérique reçoivent un questionnaire hebdomadaire. En retour, les infirmières coordinatrices (Idec) de l’hôpital reçoivent des alertes, pour réagir notamment sur la toxicité des traitements. « Pour nous, c’est révolutionnaire, témoigne Nedjma Cervera, une des deux Idec de l’unité spécialement créée à Henri-Duffaut. Cela nous permet d’apporter une réponse immédiate au patient. » Dubitative au départ, au regard du profil de certains publics, cette dernière reconnaît que, « même les plus âgés sont assez disponibles et très connectés ». « Ils sont d’ailleurs souvent ravis car ils deviennent acteurs de leur parcours de soins, prolonge Nedjma Cervera. De fait ils sont plus vigilants sur la survenue d’effets secondaires. » Qu’on ne s’y trompe pas. Si Léa Santé est un indéniable progrès, il n’est « qu’un outil de lien avec le patient parmi d’autres, tient à préciser Florence Larmat-Barnay, cadre supérieur de santé au pôle cancérologie de l’hôpital avignonnais. Cela a le mérite de sécuriser les patients, notamment ceux qui n’osent pas déranger. Mais ce n’est pas l’alpha et l’oméga ni la bonne conscience du service. L’objectif est avant tout d’éviter l’hospitalisation. » Tous les acteurs du parcours de soins, tels que le médecin traitant et les infirmières libérales, sont associés. « Les patients vivent de plus en plus longtemps avec leur cancer, fait remarquer le Dr Slama. Les traitements à domicile sont donc amenés à se développer. » Près d’une dizaine d’établissements hospitaliers en France a aujourd’hui suivi l’exemple de celui d’Avignon.

Laurent RUGIERO

58


14/11/2019 - Communiqué de presse « Léa Santé, solution de télésurveillance, compte déjà 4 hôpitaux partenaires »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Issy-les-Moulineaux, le 14 novembre 2019

LÉA SANTÉ, solution de télésurveillance conçue par Janssen et Nouveal e-santé, compte déjà 4 hôpitaux partenaires et ambitionne de dépasser 10 établissements en 2020. Lancée en mars 2019, Léa Santé, solution de télésurveillance à destination des patients atteints d’hémopathie maligne, semble avoir conquis les services d’hématologie puisqu’elle compte déjà 4 hôpitaux partenaires après seulement 6 mois d’existence. Afin d’accompagner ces services d’hématologie dans le suivi de leurs patients à domicile, Janssen s’est associé à Nouveal e-santé, en collaboration avec des hématologues et des infirmières coordinatrices (IDEC) pour lancer la solution Léa Santé. Adaptable aux besoins de chaque service et à tout type d’hémopathie maligne, Léa Santé vise à optimiser les parcours de soins et à améliorer la prise en charge des patients. En phase avec le virage ambulatoire, axe fort de la Stratégie Nationale de Santé, cette solution entend se déployer dans une dizaine d’hôpitaux supplémentaires d’ici fin 2020.

Une solution pour répondre aux nouveaux enjeux de prise en charge des patients en hématologie

Il y a encore quelques années, la majorité des traitements en hématologie étaient administrés par injection et nécessitaient la présence des patients à l’hôpital. Avec l’avènement des thérapies orales, ces traitements peuvent être pris à domicile. En conséquence, les hématologues voient moins fréquemment certains patients, qui nécessitent pourtant une attention particulière. Notre objectif a été de développer une solution qui réponde à ces nouveaux enjeux de prise en charge. », explique Laurence Boussin, Directrice de la stratégie clients chez Janssen.

C’est ainsi que Janssen s’est associé à Nouveal e-santé pour développer cette solution de télésuivi.

Concrètement,les patients se connectent sur leur espace personnel et répondent, à fréquence régulière, à un questionnaire de suivi médical (ex de question : avez-vous eu des épisodes de fièvre, des nausées ? Vous est-il arrivé d’oublier votre traitement ? ...) ; les informations remontent sur le tableau de bord qui se trouve dans le service hospitalier. Une réponse ‘anormale’ déclenche aussitôt une alerte graduée. Aux infirmières coordinatrices (IDEC), en lien avec les médecins spécialistes, de décider de l’action à entreprendre : rappeler le patient, le faire venir à l’hôpital, l’adresser à son médecin traitant... », explique François Tisin, responsable des solutions innovantes en hématologie chez Janssen.

1

59


Léa Santé : une solution personnalisable selon les besoins de chaque service Pour le patient Léa Santé s’adapte aux besoins spécifiques de chaque service d’hématologie en personnalisant son contenu sur demande. Un contenu de base est proposé puis personnalisé à travers divers paramètres, selon les besoins exprimés des acteurs de soins et des patients. La solution propose aussi d’autres modules, tel que l’échange de documents et un service de messagerie sécurisée. Libre aux établissements d’activer ou non ces modules.

Pour le service d’hématologie Clinique

Après quelques mois de lancement, le résultat est encourageant », comme nous le confie Christine Ihuel, Infirmière coordinatrice au Centre Hospitalier d’Avignon : « Léa santé est une solution très facile d’utilisation qui nous permet de maintenir facilement le lien avec nos patients. Ils se sentent davantage rassurés et acteurs de leur prise en charge. »

Janssen et Nouveal e-santé, acteurs de la digitalisation des établissements de santé Janssen s’est associé à Nouveal e-santé, une entreprise française déjà bien implantée dans le télésuivi en chirurgie ambulatoire, pour co-construire cette solution et l’adapter aux besoins de l’hématologie.

Notre objectif est que les patients atteints d’hémopathie maligne bénéficient de la meilleure prise en charge possible. Dans ce projet, Janssen est un facilitateur qui aide les services d’hématologie à se digitaliser, dans l’intérêt des patients » souligne Laurence Boussin. Le premier partenariat a été conclu en mars 2019 avec le Centre Hospitalier d’Avignon, et les premiers patients ont été équipés dans les deux mois suivants. Depuis, le CH d’Annecy, le CHU de SaintLouis (AP-HP) à Paris et l’Institut de Cancérologie de la Loire, Lucien Neuwirth, ont rejoint le projet.

Léa santé est un outil de coordination numérique qui met le patient au cœur de son parcours de soin. Il lui permet de fluidifier les liens avec l’équipe soignante tout en restant à la maison. Cette plateforme permet également d’anticiper la gestion des effets secondaires ou indésirables ainsi que les possibles inquiétudes des patients. Le parcours de soin s’en trouve ainsi plus sécurisé. » précise le Dr. Borhane Slama, chef de service d’hématologie au Centre Hospitalier d’Avignon. La solution Léa santé a pour ambition d’améliorer la prise en charge des patients. Pour ce faire, Janssen va s’attacher à démontrer la plus-value médicale, économique et organisationnelle de ce nouveau mode de suivi par la mise en place d’une évaluation médico-économique.

2

60


À propos de Nouveal e-santé Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une Scale-up spécialisée dans la conception de solutions digitales en santé connectée. Certifiée ISO 9001 depuis 2018, Nouveal e-santé propose une suite logicielle de plusieurs modules permettant aux établissements de santé de simplifier les démarches administratives de leurs patients et de les accompagner du point de vue médical avant et après leur hospitalisation. Grâce au socle applicatif de ces solutions, les équipes soignantes peuvent modéliser de multiples protocoles de prise en charge selon l’aire thérapeutique, le type d’intervention chirurgicale ou la pathologie. Plus d’informations : www.nouveal.com Retrouvez Nouveal e-santé sur LinkedIn et Twitter

À propos de Janssen La mission de Janssen est de bâtir un futur dans lequel les maladies n’existent plus. Et nous œuvrons sans relâche, en tant qu’entreprise pharmaceutique du groupe Johnson & Johnson, pour faire de ce futur une réalité. Nous repoussons les limites de la science pour lutter contre les maladies. Nous faisons preuve d’ingéniosité pour améliorer l’accès aux soins et faire renaître l’espoir. Nos efforts se concentrent sur les aires thérapeutiques dans lesquelles nous pouvons vraiment faire la différence : l’onco-hématologie, l’immunologie, la virologie et les maladies infectieuses, les neurosciences, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, ainsi que l’hypertension artérielle pulmonaire. Janssen en France, c’est aussi 1261 collaborateurs engagés – dont 60% de femmes et un pôle dédié à l’innovation à Val de Reuil en Normandie, 2ème pôle européen de R&D du groupe J&J. Nous sommes Janssen. Nous collaborons avec le monde pour la santé de tous. Pour en savoir plus, visitez notre site www.janssen.com/france Suivez-nous sur LinkedIn, Twitter et YouTube

CP-125061-11/2019

JANSSEN-CILAG est une entreprise pharmaceutique Janssen de Johnson & Johnson.

CONTACTS PRESSE

Michaël Ponderant Responsable Marketing et Communication 07 83 39 26 40 mponderant@nouveal.com

Brigitte Bais Responsable Communication et Affaires Publiques 01 55 00 32 68 / 06 08 69 33 13 bbais@its.jnj.com

Hélène Bléher 01 45 03 57 66 h.bleher@ljcom.net

3

61


12/07/2019 - Communiqué de presse « Nouveal fait confiance au MiPih pour l’hébergement de ses données de santé »

Irigny, le 12 juillet 2019

Nouveal fait confiance au MiPih pour l’hébergement de ses données de santé Souhaitant proposer à ses clients la meilleure qualité de service et une sécurité garantie pour l’hébergement de données de santé, c’est tout naturellement que Nouveal e-santé s’est tournée vers l’offre du Mipih. En effet, le MiPih était le 1er hébergeur de données de santé certifié. Le MiPih reste aujourd’hui l’un des acteurs majeurs et incontournables des systèmes d’information hospitaliers publics et peut s’enorgueillir de plus de 315 établissements hébergés et d’un taux annuel de disponibilité constaté de 100 % sur ces 2 Datacenter de Toulouse et d’Amiens.

Certification HDS Depuis le 28 août 2018, le MiPih est le premier hébergeur de données de santé certifié HDS (hébergeur d’infrastructure physique et hébergeur infogéreur) »

Certification 27001 Hébergement d’infrastructure physique et hébergement avec Infogérance technique et applicative des données de santé à caractère personnel.

62


Certification «Qualité Hôpital Numérique» (QHN) Le Certificat Qualité Hôpital Numérique a été délivré le 9 mai 2017 à l’ensemble des sites du MiPih par AFNOR Certification. Le MiPih devient donc le 1er éditeur de progiciels de gestion hospitalière certifié « Qualité Hôpital Numérique » (QHN). Ce Référentiel Qualité Hôpital Numérique est le résultat d’un travail collaboratif clôturé par une phase de concertation impliquant les fédérations hospitalières et industrielles du secteur, l’ANAP, le COFRAC et des représentants des Organismes Certificateurs, appuyé par l’ASIP Santé et piloté par la DSSIS (Délégation à la stratégie des systèmes d’information de santé). Il spécifie des exigences complémentaires qui viennent concrétiser des objectifs de qualité de la certification ISO 9001 et reflètent les exigences des utilisateurs : • des logiciels testés avant leur installation en production ; • des déploiements efficaces par des équipes formées et stables ; • un support réactif ; • de la visibilité dans la relation avec l’éditeur. Le certificat atteste de la participation du MiPih au programme Hôpital Numérique et de l’harmonisation de ses processus internes, de façon à démontrer son adaptation au secteur de la santé numérique.

Certification ISO 9001 2015 Le Système de Management de la Qualité du MiPih est certifié depuis 2016. Domaines d’application : CONCEPTION, DEVELOPPEMENT ET MAINTENANCE DE PROGICIELS DE SANTE, CONCEPTION ET REALISATION DE SERVICES A VALEUR AJOUTEE, DE PRESTATIONS DE CONSEIL ET DE FORMATION, MISE EN ŒUVRE ET SUPPORT DE PRODUITS ET SERVICES, INTEROPERABILITE DE SYSTEMES D’INFORMATIONS DE SANTE (SIS), HEBERGEMENT D’INFRASTRUCTURE PHYSIQUE ET HEBERGEMENT AVEC INFOGERANCE TECHNIQUE ET APPLICATIVE, EXPLOITATION CENTRALISEE DE PAIE. Pour en savoir plus sur l’offre du Mipih, cliquez ici : https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/securiser-mes-donnees-desante-et-mes-echanges/hebergement.html

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

63


À propos du MIPIH : Créé en 1994, le MiPih est une structure publique de coopération inter-hospitalière spécialisée dans la construction du système d’information hospitalier. Son chiffre d’affaires a atteint 62 millions d’euros en 2014. Le MiPih compte 430 adhérents et emploie près de 500 personnes. Le MiPih diffuse sa propre offre de logiciels ainsi que les logiciels de partenaires publics et privés. La pertinence et la qualité de leur offre de logiciels et de services en système d’information ont fait du MiPih l’un des acteurs majeurs et incontournables des Systèmes d’Information Hospitaliers. Attaché à ses origines publiques mais aussi totalement engagé dans le paysage concurrentiel, le MiPih s’appuie sur ses convictions pour construire le SIH correspondant aux besoins des établissements de santé et en faire le véritable outil de la gouvernance et de la performance des établissements. À propos de Nouveal e-santé PME lyonnaise spécialisée dans la conception de solutions logicielles en santé connectée, Nouveal e-santé est devenue un acteur de référence sur la digitalisation des parcours patients grâce à sa solution e-fitback. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Retrouvez Nouveal e-santé sur LinkedIn et Twitter

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

64


03/07/2019 - Tic santé « Le CHI de Crétail déploie l’application ONCO’nect »

Le CHI de Créteil déploie l'application ONCO'nect #M-santé #Oncologie #OrganisationDesSoins #SIH 03/07/2019

Le centre hospitalier intercommunal de Créteil (Chic) propose désormais aux patients de son service d'oncologie médicale d'être accompagnés et suivis à distance grâce à l'application mobile ONCO'nect, a-t-il fait savoir dans un communiqué diffusé en juin.

L'application, développée par la PME lyonnaise Nouveal e-santé, est proposée depuis le 21 mai aux patients du Chic. Elle a été construite en collaboration avec le Pr Christophe Tournigand, chef du service d'oncologie médicale du Chic et de l'hôpital Henri-Mondor (Créteil, AP-HP), où elle est également mise à disposition des patients. ONCO'nect permet aux équipes d'hospitalisation de jour de coordonner et sécuriser le suivi du patient à distance, en lui soumettant sur l'application des questionnaires médicaux (avant une séance de chimiothérapie et entre deux séances) et grâce à des fonctionnalités de gestion de rendez-vous, d'échange de documents et de messagerie instantanée sécurisée. Un "connecteur informatique" reliant l'outil au dossier patient informatisé Orbis (Agfa Healthcare) du Chic permet d"éviter de fastidieuses ressaisies" et d'"obtenir une traçabilité de tous les évènements survenant au cours de la période de traitement", a souligné le Chic dans son communiqué. Le Chic et Nouveal e-santé travaillent par ailleurs à enrichir l'outil de nouvelles fonctionnalités afin de l'ouvrir à d'autres spécialités médicales, est-il précisé. Raphael Moreaux raphael.moreaux@apmnews.com

65


28/06/2019 - Article de presse - Nouveal « Télésuivi des patients en oncologie : retour d’expérience positif à l’AP-HP»

A l’initiative du projet, il y a 3 ans et demi, le professeur TOURNIGAND revient sur les raisons qui l’ont poussé à co-construire avec la société Nouveal e-santé la solution ONCO’nect. La solution de télésuivi des patients en oncologie a vu le jour grâce à un partenariat entre Malakoff Médéric Innovation Santé, Nouveal e-santé, TNP et l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris(AP-HP).

« ONCO’nect, aujourd’hui nous ne pouvons pas nous en passer » « La satisfaction des patients qui l’utilisent nous montre à quel point le maintien d’un lien est important Professeur Christophe TOURNIGAND – MD PhD –

pour ne pas se sentir isolé. »

Chef du service d’oncologie médicale de l’hôpital universitaire Henri-MONDOR et du CHI de CRETEIL

Pourquoi mettre en place une solution de suivi patient connectée ? Actuellement, le nombre de patients atteints de cancer augmente et la prise de charge médicale ambulatoire s‘amplifie. Or les traitements anti-tumoraux présentent des effets secondaires. En effet, ces derniers peuvent être graves et nécessitent une prise en charge précoce et réactive. Cependant, les médecins de ville sont diversement informés et formés pour répondre aux besoins spécifiques des patients atteints de cancer. En outre, les patients souhaitent avoir un contact personnalisé avec l’équipe soignante. Initialement, nous souhaitions répondre aux besoins des patients qui recevaient un traitement par voie veineuse ou orale. Nous voulions ainsi : • • • • • • •

Améliorer la communication avec les patients et leurs accompagnants de retour au domicile Fluidifier le parcours de soin des patients entre les différents interlocuteurs hospitaliers pour une prise en charge intégrée et continue Réduire le délai d’attente en hôpital de jour avant l’administration de la chimiothérapie Limiter le nombre de produits de chimiothérapie préparés, annulés à la dernière minute Diminuer le recours aux services d’urgences Restreindre le plus possible les hospitalisations non programmées Eviter les toxicités chimio-induites graves et les symptômes induits par le cancer en les détectant précocement

66


Que diriez-vous à vos confrères pour leur présenter ONCO’nect ? ONCO’nect instaure une communication interactive et directe avec le patient et permet de réaliser un suivi personnalisé. Ainsi, l’application renforce le lien ville – hôpital et diminue le recours aux médecins traitants et aux services d’urgence qui sont débordés. En effet, ONCO’nect contribue à la réassurance des patients et au maintien des patients à domicile en limitant le recours à l’hospitalisation. Grâce à cette solution de télésuivi des patients en oncologie nous appréhendons mieux les effets secondaires des traitements au quotidien. De plus, elle permet de mieux anticiper les symptômes avant qu’ils ne deviennent graves ou ne nécessitent une intervention urgente. La traçabilité des symptômes « Patient Related Outcomes » en temps réel est un atout majeur pour mieux intégrer la tolérance de nos traitements. En outre, ONCO’nect simplifie l’organisation et court-circuite les supports traditionnels de communication souvent laborieux (messagerie du secrétariat, fax). De plus, l’utilisation de la solution diminue la consommation de papier grâce à la dématérialisation. Par ailleurs, ONCO’nect assure une meilleure fluidité dans le parcours et évite des déplacements aux patients pour récupérer les documents médicaux.

Seriez-vous prêt à vous en passer aujourd’hui ? Non ! Dès les retours patients, nous étions convaincus que l’outil serait indispensable dans le domaine du soin et de la recherche. Après 2 années d’expérience et 150 patients qui ont utilisé ONCO’nect, la majorité des objectifs ont été remplis. La satisfaction des patients utilisateurs, montre que le maintien d’un lien est indispensable pour ne pas se sentir isolé. Nous souhaiterions d’ailleurs que d’autres services de l’établissement en bénéficient.

Pensez-vous pouvoir réaliser des économies grâce à l’utilisation d’ONCO’nect ? Oui. A ce jour, nous manquons encore d’éléments pour mieux appréhender les économies réalisées. Cependant, nous allons suivre principalement 3 indicateurs : les soins urgents évités, la consommation de produits de chimiothérapie et la satisfaction des patients.

Comment impliquez-vous les patients dans ce nouveau type de relation ? Il est primordial de reprendre les explications par un(e) infirmier(e) ou un autre professionnel de santé pour faire adhérer le patient. C’est pourquoi, nous insistons sur les bénéfices qu’apporte l’utilisation d’ONCO’nect. Nous rappelons notamment la possibilité de joindre et d’être joint par l’équipe. D’autre part, nous leur expliquons que la solution de télésuivi des patients en oncologie fluidifie considérablement leur parcours en hôpital de jour. D’ailleurs pour gagner la participation des patients, tous les supports de communication qu’ils soient imprimés, audio ou vidéo sont un atout.

67


20/06/2019 - Communiqué de presse « Le CHU de Brest booste son virage ambulatoire avec e-fitback »

Irigny, le 20 juin 2019

Le CHU de Brest booste son virage ambulatoire avec e-fitback 1er CHU français à s’engager avec Nouveal e-santé, le CHRU de Brest a choisi la solution e-fitback pour digitaliser les parcours ambulatoires de ses patients. L’établissement support du GHT de Bretagne occidentale a rapidement compris les plus values que pouvait apporter e-fitback sur l’efficience de son organisation.

Un déploiement accéléré pour répondre aux besoins des professionnels Depuis Janvier 2019, l’application était utilisée dans l’unité de chirurgie ambulatoire pour le suivi des patients en orthopédie et en hépato-gastroentérologie. Au fur et à mesure, e-fitback généré une telle satisfaction et suscité un tel engouement en interne que l’établissement a rapidement souhaité contractualiser pour étendre l’utilisation de la solution à d’autres services. Ainsi la direction du CHRU de Brest a prévu un déploiement cadensé sur 3 ans dans plus de 14 services et spécialités : • • •

5 services en 2019 (Hépatogastro-entérologie – Orthopédie – Oncologie – Activité pansements – Neurochirurgie ) 6 services en 2020 (Urologie, Chirurgie Viscérale, Chirurgie Vasculaire, Chirurgie Plastique) 5 services en 2021 (Pédiatrie – Oto-rhino-laryngologie – Ophtalmologie – Odontologie – Gynécologie)

« Nous sommes convaincus que les établissements de santé doivent adapter et proposer des services qui correspondent aux besoins des professionnels et aux usages des patients » nous confie Jean-Marc BOUCHER, DSN du GHT de Bretagne occidentale.

Une solution très paramétrable qui permet de créer une multitude de protocoles sur mesure Rendre e-fitback la plus flexible possible était indispensable pour Guillaume FAYOLLE (Co-fondateur de Nouveal e-santé) :

« L’intérêt pour l’établissement est de ne pas avoir à multipier les applications pour répondre aux besoins de chaque service mais plutôt de recourrir à une seule solution qui permet de prendre en compte les besoins de chaque spécialité et les contraintes de chaque organisation. » Depuis janvier 2016, l’expérience acquise par Nouveal e-santé dans la digitalisation des chemins cliniques de multiples établissements permet à la solution e-fitback de prendre en compte de nombreuses problématiques et d’y répondre de manière pragmatique et évolutive. Ainsi Nouveal e-santé propose un outil technologique suffisamment souple et scalable pour répondre aux exigences du marché.

68


De gauche à droite : Jean-Marc BOUCHER, Directeur des Services Numériques de Territoire du GHT de Bretagne Occidentale, Alexandre FALZON, co-fondateur et dirigeant de la société Nouveal e-santé et Guillaume FAYOLLE, co-fondateur et dirigeant de la société Nouveal e-santé.

M. Boucher, Directeur des Services Numériques de Territoire du GHT de Bretagne Occidentale s’est rendu sur le stand de Nouveal e-santé présent à la Paris HealthCare Week le 21 mai dernier afin d’officialiser le contrat de la solution e-fitback.

À propos du GHT de Bretagne Occidentale : Le GHT de Bretagne occidentale a pour objet la mise en œuvre d’une stratégie de prise en charge partagée et graduée des patients, dans le but d’assurer une égalité d’accès à des soins sécurisés et de qualité. Il vise à garantir un offre de proximité ainsi que l’accès à une offre de référence et de recours dans le cadre du projet médical partagé. Le GHT s’engage à ce que les outils (plateaux médicaux-techniques, activités médicales transversales dont réanimation et USIC) et les organisations des soins (permanence et conitnuité des soins de jour et de nuit) soient maintenues ou renforcées au sein de chaque bassin de population et des conditions de qualité et de sécurité en concertation avec ls communautés médicales, les usagers et les élus. Le GHT comprends 8 établissements membres : Le Centre Hospitalier Le CHU de Brest (étalissement support), le CH Des PAYS DE MORLAIX, le CH de CROZON, le CH LANDERNEAU, le CH LANMEUR, le CH LESNEVEN, le CH SAINT-RENAN et le CH d’Instruciton des Armées CLERMONT-TONNERRE. À propos du CHRU de Brest : 1er opérateur de santé et établissement support du GHT de Bretagne occidentale, le CHRU de Brest compte plus de 2500 lits et places et plus de 6 000 professionnels au service de la santé de la population.A travers ses 9 sites, le CHRU de Brest fournit au public une offre de soins variée et complète allant de la pédiatrie à la gériatrie, de la chirurgie à l’imagerie …Il accueille égalemeltn en son sein le pôle régional de cancérologie. Chaque année il accueille plus de 460 000 consultants externes et 120 000 personnes hospitalisées. Avec plus de 1300 étudiants incrits en faculté de médecine et des sciences de la santé et dans les écoles paramédicales, le CHRU s’affirme comme un grand pôle de formation et de promotion professionnelle. À propos de Nouveal e-santé PME lyonnaise spécialisée dans la conception de solutions logicielles en santé connectée, Nouveal e-santé est devenue un acteur de référence sur la digitalisation des parcours patients grâce à sa solution e-fitback. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Retrouvez Nouveal e-santé sur LinkedIn et Twitter

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

69


19/06/2019 - Communiqué de presse - Au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil « Cancérologie : la digitalisation au service d’un suivi au quotidien et en temps réel »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 juin 2019

Au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

Cancérologie : la digitalisation au service d’un suivi patient au quotidien et en temps réel Depuis le 21 mai 2019, les patients du service d’oncologie médicale du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil peuvent bénéficier d’un accompagnement et d’un suivi à distance via l’application ONCO’nect. ème

établissement de Créteil à bénéficier de l’application de télésuivi pour les patients atteints de Il s’agit du 2 cancer après l’Hôpital Henri-Mondor (AP-HP). Le Professeur Tournigand, chef du service d’oncologie médicale du CHI de Créteil et de l’Hôpital Henri-Mondor, a été l’artisan de cette initiative innovante à la fois organisationnelle et technologique. Depuis 2017, il collabore avec la PME Lyonnaise Nouveal e-santé pour le développement de cette solution de télésuivi. Grâce à cette application, le service d’hospitalisation de Jour (HDJ) du CHI de Créteil va pouvoir coordonner et sécuriser le suivi des patients à distance. Ainsi, l’établissement support du GHT Val-de-Marne Est améliorera, à la fois, le suivi inter-cure des patients sous chimiothérapie et l’organisation de son service en HDJ. Pour simplifier la tâche des équipes, éviter de fastidieuses ressaisies et obtenir une traçabilité de tous les événements survenant au cours de la période de traitement, un connecteur informatique a été développé pour interfacer la solution de télésuivi avec ORBIS, le Dossier Patient Informatisé du CHIC de l’éditeur Agfa Healthcare. Engagés dans un processus d’amélioration continue de la prise en charge des patients atteints de cancer, le CHIC et Nouveal e-santé devraient enrichir la solution ONCO’nect de nouvelles fonctionnalités afin d’ouvrir cet outil à d’autres spécialités.

A propos de Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Etablissement support du GHT Val de Marne Est, le CHI de Créteil est un établissement qui s’appuie sur une double composante : il assure ses missions de recours et de proximité tout en proposant des prises en charge d’excellence et innovantes. Avec un budget global de 200 M d’€, le CHIC emploie plus de 2200 professionnels et dispose de 565 lits et places pour une activité pour plus de 56 800 séjours d’hospitalisation et 310 400 consultations en 2017. Le CHI de Créteil s’appuie sur 3 pôles d’expertise majeurs : 

Urgence – imagerie / Médecine et santé publique (130 000 passages aux urgences en 2017)

Périnatalité femme enfant et adolescent (3700 accouchements en 2017)

Cancérologie et spécialités

En lien avec l’université Paris Est Créteil Val-de-Marne, le CHI Créteil est conventionné pour 9 disciplines hospitalouniversitaires. L’établissement dispose également d’un centre de recherche clinique et d’un centre de ressources biologiques.

70


COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 juin 2019

A propos de Nouveal e-santé Nouveal e-santé est une PME lyonnaise qui est spécialisée dans la conception de solutions logicielles en santé connecté. Nouveal e-santé est devenue un acteur de référence sur la digitalisation des parcours patients grâce à sa solution e-fitback.

Contacts presse : Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Camille Piger-Bayle Mail : camille.piger-bayle@chicreteil.fr Tel : 01 57 02 23 82 / 07 83 86 42 19 Nouveal e-santé https://www.nouveal.com Service Communication : mponderant@nouveal.com Retrouvez Nouveal e-santé sur LinkedIn et Twitter

71


06/06/2019 - LinkedIn - Jérôme Dubois « Paris Healthcare Week - Innover pour mieux soigner ! »

72


73


74


75


12/02/2019 - Ma Commune.Info « Pose de prothèse de genou en ambulatoire : la clinique Saint Vincent précurseur en Franche-Comté »

Publié le 12/02/2019 - 15 :11 Mis à jour le 12/02/2019 - 16 :06

Vidéo • La clinique Saint Vincent de Besançon est le seul établissement de Franche-Comté à proposer depuis 2017 la pose d'une prothèse de genou chirurgie ambulatoire avec un retour à domicile le jour même de l'opération. Auparavant, cette intervention nécessitait près de 10 jours d'hospitalisation. Comment est-ce possible ? Rencontre avec Valérie Fakhoury, la directrice de la clinique Saint Vincent et avec les chirurgiens orthopédiques d'un patient juste avant son opération.

À 70 ans, Louis souffre depuis 15 ans d’un dysfonctionnement de son genou. Lorsqu’on lui a proposé de se faire opérer en chirurgie ambulatoire, il n’a pas hésité : « On a beau être bien soigné à l’hôpital, on est quand même mieux chez soi même après une opération. On m’a tout expliqué, je ne suis pas stressé », explique Louis précisant qu’il a eu une consultation avec une infirmière quelques semaines auparavant pour faire un point sur son parcours, son opération et sa future sortie de la clinique. Afin que le retour chez lui puisse être possible, Louis doit avoir quelqu’un à ses côtés après l’opération (sans qualification particulière en médecine) : « Si j’étais seul chez moi, j’aurai demandé à rester quelques jours en maison de rééducation », souligne-t-il en se disant rassurer de vivre à proximité d’un kinésithérapeute et d’une infirmière. « Un patient plus vite autonome » Tout juste sorti d’intervention le chirurgien orthopédique Lionel Doury confirme qu’il n’y a pas de danger à laisser sortir un patient le jour même et bien au contraire ! : « Il n’y a que des avantages à ce que le patient rentre chez lui plus rapidement. Il y aura moins de risques d’infections, car il part plus vite, il marchera davantage chez lui et sera donc plus vite autonome et sur le plan psychologique, cela lui enlèvera du stress supplémentaire », explique le chirurgien qui aimerait arriver à 75% d’opérations en chirurgie ambulatoire.

76


Remarque : Concernant les cas plus complexes, une prise hospitalisation est toujours possible (sur un ou deux jours). À cette nouvelle approche de la chirurgie, s’ajoute désormais une plus faible utilisation de la morphine : « On tend à s’en passer et on réutilise d’autres médicaments. Cette nouvelle prise en charge en amont permet aussi de donner moins de calmants chimiques », indique l’anesthésiste AnneSophie Balon. Une application pour suivre le patient « plus longtemps » Après l’opération, le patient n’est bien sûr pas livré à lui-même lorsqu’il rentre chez lui. Il est suivi grâce à l’application - « e-Fitback » - qui s’installe son téléphone personnel. Il doit ainsi répondre le lendemain de sa sortie à un questionnaire dressé par l’équipe médicale : « c’est une obligation de suivi. Avant, on passait uniquement un coup de téléphone au patient le lendemain de son retour à domicile. Avec cette application, on peut suivre le patient plus longtemps, jusqu’à un mois après son opération », souligne Isabelle Defontenay, responsable santé des unités en chirurgie ambulatoire. « Si les réponses que le patient donne atteignent un seuil d’alerte, nous rappellerons le patient ou nous lui demanderons de venir si nous jugeons que c’est nécessaire pour son suivi. Le patient n’est pas abandonné », explique Valérie Fakhoury, directrice de la Clinique Saint-Vincent. La clinique Saint-Vincent poursuit le développement de l’application pour permettre aux patients de l’installer en amont de l’opération afin de scanner leurs papiers, demander un kinésithérapeute en particulier… Info + Quelques chiffres concernant la clinique Saint Vincent : •

Plus de 80 opérations de pose de prothèse du genou (sur 600) en ambulatoire sur l’année 2018

250 lits et places

17 salles d’intervention

430 salariés, 80 médecins libéraux, 20 kinésithérapeutes libéraux

38 800 séjours/séances/soin externes dont plus de 24 000 interventions (en 2018) 63,8 % des prises en charge réalisées en ambulatoire (en 2018).

Publié le 12 fevrier à 15h11 par Hélène L.

77


- Communiqué de presse « ONCO’nect, une solution de télé-suivi destinée aux patients sous 25/01/2019 Irigny, le 25 janvier 2019 traitement anti-cancéreux désormais commercialisée, grâce au partenariat entre l’AP-HP et Nouveal e-santé»

ONCO’nect, une solution de télé-suivi destinée aux patients sous traitement anti-cancéreux désormais commercialisée, grâce au partenariat entre l’AP-HP et Nouveal e-santé. Nous avons annoncé dans notre communiqué du 09 octobre 2017, la signature d’un partenariat entre Nouveal e-santé et l’hôpital Henri-Mondor (AP-HP) afin d’expérimenter e-fitback pour le suivi des patients en oncologie. Ce partenariat a donné lieu à la conception d’ONCO’nect : une solution dédiée au télésuivi des patients atteints de cancer bénéficiant des protocoles du service d’oncologie médicale du Pr C. Tournigand. Cet outil connecté permet la mise en relation directe des patients avec l’équipe soignante : il intègre également un suivi de qualité de vie et le recueil de données en vie réelle sur la douleur et les effets secondaires liés aux traitements prescrits. Après avoir débuté sous forme d’une étude pilote, dans le but de tester l’outil auprès des patients et de l’équipe soignante, la solution ONCO’nect est aujourd’hui commercialisée par Nouveal e-santé. Grâce aux protocoles élaborés par les équipes médicales de l’AP-HP, ONCO’nect permet de prévenir les effets indésirables liés aux traitements du cancer et d’adapter la conduite à tenir pour chaque patient. ONCO’nect dispose de nombreuses fonctionnalités permettant d’assurer un monitoring continu : questionnaires médicaux, détection de situations à risque, messagerie instantanée sécurisée, gestion des prochaines séancesou encore échange de documents médicaux. Toutes les données transmises via l’interface ONCO’nect font l’objet d’un hébergement sécurisé chez un Hébergeur Agréé Données de Santé. A travers cet essaimage de la solution ONCO’nect, Nouveal e-santé souhaite simplifier et sécuriser le parcours de soins des patients en cours de chimiothérapie (administration intraveineuse ou voie orale). À propos de l’AP-HP L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne, mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 10 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, qui est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’AP-HP est le premier employeur d’Ile-de-France : 95 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. Plus d’informations : http://www.aphp.fr À propos de Nouveal e-santé Nouveal e-santé est une jeune PME spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Fondée en 2013, Nouveal e-santé est rapidement devenu un acteur majeur dans le suivi des patients connectés grâce à sa solution e-fitback. Initialement conçue pour aider les établissements de santé à se structurer, organiser et développer la prise en charge des patients en ambulatoire, e-fitback a rapidement convaincu de grands groupes d’entrer au capital de la jeune startup. C’est ainsi que MALAKOFF MEDERIC (décembre 2016), ELIOR (octobre 2017) et le groupe LA POSTE (juillet 2018) ont voulu rejoindre Nouveal e-santé. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Nouveal e-santé sur LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/nouveal

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

78


15/01/2019 - Communiqué de presse « Nouveal e-santé obtient la certification ISO 9001 : 2015 »

Irigny, le 15 janvier 2019

Nouveal e-santé obtient la certification ISO 9001 : 2015 Depuis mars 2018, la société s’était officiellement engagée dans cette démarche certifiante avec l’accompagnement de l’organisme AFNOR Certification. Après un pré-audit effectué en juillet 2018, l’audit externe réalisé le 12 décembre 2018 par l’expert mandaté de AFNOR Certification a permis de démontrer l’implication de toute la société dans la démarche d’amélioration continue. Nouveal e-santé a donc obtenu la certification AFAQ ISO 9001 : 2015 pour l’ensemble de ses services dans le cadre de son activité de conception, de développement et déploiement de logiciels et applications dans le domaine de la santé.

« L’obtention de cette norme représente l’accomplissement d’un travail collectif et est aujourd’hui une belle récompense pour notre startup. Elle traduit l’engagement de notre direction mais aussi de l’ensemble des salariés dans une démarche d’amélioration continue avec au cœur de notre process la volonté de satisfaire toujours plus nos clients en leur apportant un service et un produit de qualité. » souligne Priscilla Ohling, Consultante et Responsable Qualité chez Nouveal e-santé. Enfin, cette certification permet à Nouveal e-santé de faire valoir son savoir-faire et ses compétences qui s’inscrivent dans une démarche orientée vers les clients-utilisateurs de ses solutions et vers l’innovation.

À propos de AFNOR Certification AFNOR Certification est l’activité du groupe AFNOR leader en France grâce à ses services de certification et d’évaluation de systèmes, de services, de produits et de compétences. AFNOR Certification est accrédité en France par le COFRAC et offre un service de proximité grâce à 40 agences sur cinq continents et 13 délégations régionales en France. Elle mobilise 1 600 auditeurs qualifiés pour répondre aux besoins de ses clients sur plus de 60 000 sites dans le monde. AFNOR Certification anime le système de certification NF et propose plusieurs signes de confiance tels que la certification AFAQ, les labels Diversité et Egalité professionnelle, le dispositif Testé et approuvé par les seniors et l’Ecolabel européen. https://certification.afnor.org À propos de Nouveal e-santé Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Grâce à sa solution e-fitback, la société est devenue leader en France dans l’accompagnement du patient, de la préadmission en ligne, jusqu’au suivi post-opératoire du patient pour tous types de pathologies. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Nouveal e-santé sur LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/nouveal

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

79


08/01/2019 - Courlancy Santé « Courlancy santé innove avec une plateforme numérique de suivi médical »

COURLANCY SANTÉ INNOVE AVEC UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE SUIVI MÉDICAL Le 8 janvier 2019 MyCourlancy, tel est le nom de la plateforme de suivi médical développée par les équipes du groupe Courlancy Santé. En pleine révolution digitale, le groupe de santé propose aux patients de la Polyclinique Reims-Bezannes d’effectuer en ligne toutes leurs démarches administratives de réservation (pré-admission). Accessible depuis internet (www.mycourlancy.com), sur tablette, PC ou smartphone, MyCourlancy sera la vitrine de la digitalisation du parcours de soins des patients du groupe hospitalier privé dans les prochaines années. A ce stade, MyCourlancy permet déjà aux patients de dématérialiser leurs démarches administratives. Ainsi, il leur est possible depuis le 3 décembre de : •

Réaliser leurs réservations (pré-admissions) en ligne ;

Préparer leurs séjours et interventions grâce à des questionnaires personnalisés ;

Recevoir des notifications d’informations sur leurs parcours ;

Communiquer avec les équipes soignantes pour leurs suivis à domicile.

Pour les patients dépourvus d’accès numérique, un accompagnement personnalisé continuera d’être proposé au bureau des admissions de la Polyclinique Reims-Bezannes. MyCourlancy sera déployé aux autres établissements du groupe hospitalier début 2019 avec toujours plus de fonctionnalités et d’innovations au service de la santé des patients.

80


2018 81


17/10/2018 - Les Echos Etudes « La Poste poursuit sa diversification dansla santé à domicile »

LA POSTE POURSUIT SA DIVERSIFICATION DANS LA SANTÉ À DOMICILE Écrit le 17 octobre 2018

Par Hélène CHARRONDIERE

Le groupe va entrer au capital de Nouveal e-santé, start-up éditrice de la solution digitale e-fitback® Après l’acquisition d’Asten Santé en 2017, les partenariats avec Tactio Health et Visiomed, et le lancement en début d’année de l’appli La Poste eSanté, le groupe franchit une nouvelle étape sur le marché de la santé en prenant une participation minoritaire dans Nouveal esanté. Cette jeune société, créée en 2013 à Lyon par Alexandre Falzon et Guillaume Fayolle, s’est spécialisée dans le développement de solutions numériques destinées à digitaliser le parcours patient. Son premier projet, baptisé e-fitback®, prend la forme d’une application mobile qui accompagne le patient dans le cadre d’une opération de chirurgie ambulatoire. L’appli comporte 4 fonctions : la pré-admission en ligne, la préparation cognitive et médicale de l’intervention chirurgicale (prise de certains médicaments ou préparation physique, par exemple), l’accès à un kiosque de services (repas, chambre individuelle et télévision) et le suivi post-opératoire (identification des situations à risque via un moteur décisionnel et possibilité de rester connecté à l’équipe médicale en cas de problème). C’est à ce stade souvent critique du parcours de soins que Nouveal e-santé se positionne. Critique au sens où il induit des coûts importants au sein des établissements (préparation administrative des dossiers, accueil et orientation du patient par des secrétaires ou des paramédicaux…) et où il peut désorienter un patient mal préparé ou mal informé lorsqu’il est de retour à son domicile. Cette solution, qui a reçu en 2016 le Trophée de l’Innovation de la FHP (Fédération Hospitalière Privée), est financée par les établissements hospitaliers eux-mêmes, qui la proposent ensuite gratuitement à leurs patients. Pour l’heure, la société investit 4 domaines médicaux : la chirurgie ambulatoire et la RRAC (Récupération Rapide après Chirurgie), le suivi des maladies chroniques (amélioration de l’observance thérapeutique), la psychiatrie et l’oncologie. À titre d’exemple, l’appli est testée à l’Hôpital Henri Mondor à Créteil dans le service du Professeur Tournigand, dans le cadre du suivi médical des patients atteints de cancer. Ces derniers peuvent remplir à intervalles réguliers des questionnaires sur leurs symptômes et la tolérance à leurs traitements. Ils ont 82


aussi la possibilité d’envoyer des photos via une messagerie sécurisée. Autre exemple, le développement expérimental de cette solution pour une durée de 3 ans, en partenariat avec le laboratoire pharmaceutique Janssen, à destination des patients atteints d’hémopathie maligne. Des solutions destinées à remédier aux déserts médicaux et aux ruptures dans les parcours de soins Après avoir bénéficié de plusieurs prêts auprès de Bpifrance, les fondateurs de Nouveal esanté ont procédé à plusieurs levées de fonds auprès de l’assureur Malakoff-Médéric et du groupe Elior. La Poste rejoint donc ce consortium d’actionnaires puissants pour soutenir le développement commercial et technologique de la société. Ce nouvel investissement s’inscrit pleinement dans la volonté du groupe d’accélérer le déploiement de ses activités santé BtoBtoC. Objectif : constituer progressivement une plate-forme de services à domicile, alliant suivi médical, portage de médicaments, livraison de repas et autres services à la personne. Des services qui ont vocation à s’adresser à l’ensemble des acteurs du système de santé, comme le précisait, en mars dernier, David de Amorim, Directeur de l’innovation au sein de la filiale Docapost, dans une interview accordée aux Echos Etudes : « nous nous inscrivons dans un continuum entre prévention, soins hospitaliers et ambulatoires, prise en charge médicale et paramédicale, médico-social. Nous cherchons des solutions pour des situations où l’on constate des ruptures dans l’accompagnement des patients ou des personnes âgées. »

83


08/10/2018 - Communiqué de presse « Janssen et Nouveal e-santé s’ssocient pour accompagner les services d’hématologie dans le déploiement d’une solution de télésurveillance »

Communiqué de presse

Issy-les-Moulineaux, le 8 octobre 2018

Janssen et Nouveal e-santé s’associent pour accompagner les services d’hématologie dans le déploiement d’une solution de télésurveillance à destination des patients atteints d’hémopathie maligne. Afin d’accompagner les services d’hématologie dans le suivi de leurs patients à domicile, Janssen s’associe avec une startup française, Nouveal, pour lancer la solution Léa Santé. Adaptable aux besoins de chaque service et à tout type d’hémopathie maligne, Léa Santé vise à optimiser les parcours de soins et améliorer la prise en charge des patients. En phase avec le virage ambulatoire, axe fort de la Stratégie Nationale de Santé, cette solution répond aux besoins et aux enjeux actuels des centres et des services hospitaliers. Janssen - Nouveal : un partenariat au service de la santé Afin d’aider les services d’hématologie à optimiser les parcours de soins et le suivi à domicile, Janssen s’associe avec Nouveal pour créer la marque Léa Santé. Créée en 2013, la startup française Nouveal est animée par l’innovation technologique et la volonté d’apporter des solutions digitales mobiles dédiées au monde la santé. Forte de son savoir-faire sur le parcours du patient en chirurgie ambulatoire, Nouveal élargit l’usage de sa plateforme aux parcours de soins en cancérologie.

« Fortement engagé dans le développement d’innovations notamment en hématologie, Janssen est particulièrement concerné par le suivi des patients à domicile. Grâce à notre connaissance en hématologie, nous entendons être un partenaire de santé responsable, en accompagnant davantage les services d’hématologie des centres hospitaliers dans le suivi de leurs patients » précise Emmanuelle Quilès, Présidente Directeur Général, Janssen France.

1

84


Léa Santé : une solution innovante, adaptable aux besoins de chaque service L’objectif des partenaires est de pouvoir proposer aux équipes soignantes une solution « sur mesure » qui soit la plus adaptable possible à leurs besoins et à leurs spécificités organisationnelles. L’enjeu est d’être dans une démarche de co-construction avec les services hospitaliers concernés qui décident du contenu médical de la solution. Ainsi chaque service d’hématologie a la possibilité de proposer Léa Santé à l’ensemble des patients atteints d’hémopathies malignes. Une phase pilote menée dans six services d’hématologie Six services d’hématologie ont d’ores et déjà exprimé leur volonté de se lancer dans le projet Léa Santé en participant à une phase pilote de trois ans. « Nous sommes très fiers d’accompagner ces services d’hématologie désireux de s’engager dans la transformation digitale du suivi des patients. Nous espérons que cette phase d’expérimentation de 3 ans contribuera à une meilleure connaissance de la place de ce type de solution dans l’optimisation des parcours de soin » souligne Nathalie Gimenes, Directrice Solutions et Partenariats Institutionnels, Janssen France. Dans cet objectif, une évaluation de l’impact de la solution sera menée. À propos de Nouveal e-santé Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Grâce à sa solution e-fitback, la société est devenue leader en France dans l’accompagnement du patient, de la préadmission en ligne, jusqu’au suivi post-opératoire du patient pour tous types de pathologies. Plus d’informations : https://www.nouveal.com Retrouvez Nouveal e-santé sur LinkedIn et Twitter

A propos de Janssen Chez Janssen, filiale pharmaceutique du Groupe Johnson & Johnson, nous rêvons d’un monde sans maladie. Ce qui nous inspire au quotidien, c’est de transformer les vies en découvrant de nouvelles et meilleures façons de traiter, de guérir, de prévenir et d’intercepter les maladies. Pour y parvenir, nous conjuguons sans relâche science et talents. Janssen met à disposition des professionnels de santé et des patients des innovations dans 6 domaines thérapeutiques qui répondent à des enjeux majeurs de santé publique, l’onco-hématologie, l’immunologie, la virologie et les maladies infectieuses, les neurosciences, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, ainsi que l’hypertension artérielle pulmonaire (depuis le rachat d’Actelion en 2017). Janssen collabore avec le monde pour la santé de tous. Pour plus d’informations sur Janssen France, visitez notre site : www.janssen.com/france Suivez-nous sur Twitter - Suivez-nous sur Youtube.

2

85


Cilag GmbH International; Janssen Biotech, Inc.; Janssen Oncology, Inc. et Janssen-Cilag International NV font partie des sociétés pharmaceutiques Janssen du Groupe Johnson & Johnson.

Contacts presse :

Michaël PONDERANT Responsable Marketing et Communication Tél : 07 83 39 26 40 Mail : mponderant@nouveal.com Brian HUVET Community Manager Tél : 04 78 50 24 92 Mail : bhuvet@nouveal.com

Brigitte BAIS Responsable Communication et Affaires Publiques Tél : 01 55 00 32 68 / 06 08 69 33 13 Mail : bbais@its.jnj.com

Anne Leroux Tél : 01 45 03 89 89 Mail : a.leroux@ljcom.net

3

86


03/10/2018 - Connected Mag « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé »

87


88


02/10/2018 - DSIH Magazine « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé »

La Poste entre au capital de Nouveal e-santé (Communiqué) Le Groupe La Poste, MARDI 02 OCTOBRE 2018 La Poste poursuit son développement dans les Services de Santé et de e-santé en prenant une participation minoritaire dans la société Nouveal e-santé, acteur de la digitalisation du parcours patient. Le Groupe La Poste a engagé des négociations exclusives en vue d’une prise de participation minoritaire dans la société Nouveal e-santé. La Poste rejoindra ainsi le consortium d’actionnaires déjà constitué de Malakoff Médéric (décembre 2016) et Elior (octobre 2017) pour accélérer le développement de Nouveal e-santé, l’un des leaders de la digitalisation du parcours patient, aussi bien pour l’ambulatoire que pour le traitement des maladies chroniques (Oncologie, BPCO, Psychiatrie). Depuis 2013, Nouveal e-santé apporte aux établissements de santé, et laboratoires pharmaceutiques, tout son savoir-faire dans la digitalisation du parcours de soins, selon les principes de la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC) et de la prise en charge en ambulatoire de manière globale afin de réduire les durées moyennes de séjour en hospitalisation complète. Nouveal e-santé a démontré son expertise dans la digitalisation des protocoles et prises en charges médicales et administratives des patients avant, pendant et après leur séjour en établissement de santé. La Poste et Nouveal e-santé partagent l’ambition de participer à la modernisation du système de santé en apportant des services innovants, notamment de digitalisation du parcours patient et d’amélioration de la prise en charge et du suivi des patients à leur domicile. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la diversification du Groupe La Poste dans les services et la santé à domicile. Editeur de la solution digitale de suivi des patients et de gestion des parcours de soins « efitback » Nouveal e-santé bénéficiera des infrastructures, des solutions et de l’expertise de Docapost pour poursuivre son développement et l’enrichissement de ses services : carnet de santé numérique, signature électronique et paiement en ligne, hub numérique et data management… Selon les besoins des établissements de santé, Nouveal e-santé pourra également s’appuyer sur les services existants à La Poste ou chez ses partenaires, pour sécuriser le retour à domicile : portage de médicaments, portage de repas, services à la personne…

À propos de Nouveal e-santé : Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Grâce à sa solution e-fitback, la société est devenue leader en France dans

89


l’accompagnement du patient, de la préadmission en ligne, jusqu’au suivi post-opératoire du patient pour tous types de pathologies. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Le Groupe La Poste Société anonyme à capitaux 100 % publics, Le Groupe La Poste est organisé en cinq branches : Services-Courrier-Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GeoPost, Numérique. Le Groupe est présent dans plus de 44 pays sur 4 continents. Chaque jour, les 17 000 points de contact de La Poste, 1er réseau commercial de proximité de France, accueillent 1,6 million de clients. La Poste distribue 22,726 milliards d’objets par an dans le monde (lettres, imprimés publicitaires et colis), 6 jours par semaine. En 2017, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 24,110 milliards d’euros, dont 24,4 % à l’international, et emploie plus de 253 000 collaborateurs. Dans son plan stratégique « La Poste 2020 : conquérir l’avenir », La Poste s’est donné pour objectif d’accélérer sa transformation en partant à la conquête de nouveaux territoires. Avec pour ambition de devenir la première entreprise de services de proximité humaine, pour tous, partout et tous les jours, La Poste s’engage à simplifier la vie.

90


27/09/2018 - Communiqué de presse « La Poste entre au capital de Nouveal e-santé »

Paris, le 27 septembre 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Poste entre au capital de Nouveal e-santé

La Poste poursuit son développement dans les Services de Santé et de e-santé en prenant une participation minoritaire dans la société Nouveal e-santé, acteur de la digitalisation du parcours patient. Le Groupe La Poste a engagé des négociations exclusives en vue d’une prise de participation minoritaire dans la société Nouveal e-santé. La Poste rejoindra ainsi le consortium d’actionnaires déjà constitué de Malakoff Médéric (décembre 2016) et Elior (octobre 2017) pour accélérer le développement de Nouveal e-santé, l’un des leaders de la digitalisation du parcours patient, aussi bien pour l’ambulatoire que pour le traitement des maladies chroniques (Oncologie, BPCO, Psychiatrie). Depuis 2013, Nouveal e-santé apporte aux établissements de santé, et laboratoires pharmaceutiques, tout son savoir-faire dans la digitalisation du parcours de soins, selon les principes de la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC) et de la prise en charge en ambulatoire de manière globale afin de réduire les durées moyennes de séjour en hospitalisation complète. Nouveal e-santé a démontré son expertise dans la digitalisation des protocoles et prises en charges médicales et administratives des patients avant, pendant et après leur séjour en établissement de santé. La Poste et Nouveal e-santé partagent l’ambition de participer à la modernisation du système de santé en apportant des services innovants, notamment de digitalisation du parcours patient et d’amélioration de la prise en charge et du suivi des patients à leur domicile. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la diversification du Groupe La Poste dans les services et la santé à domicile. Editeur de la solution digitale de suivi des patients et de gestion des parcours de soins « e-fitback » Nouveal e-santé bénéficiera des infrastructures, des solutions et de l’expertise de Docapost pour poursuivre son développement et l’enrichissement de ses services : carnet de santé numérique, signature électronique et paiement en ligne, hub numérique et data management… Selon les besoins des établissements de santé, Nouveal e-santé pourra également s’appuyer sur les services existants à La Poste ou chez ses partenaires, pour sécuriser le retour à domicile : portage de médicaments, portage de repas, services à la personne…

La Poste – Société Anonyme au capital de 3 800 000 000 euros – 356 000 000 RCS PARIS Siège social : 9 RUE DU COLONEL PIERRE AVIA – 75015 PARIS

91


A propos du Groupe La Poste : Le Groupe La Poste Société anonyme à capitaux 100 % publics, Le Groupe La Poste est organisé en cinq branches : Services-Courrier-Colis, La Banque Postale, Réseau La Poste, GeoPost, Numérique. Le Groupe est présent dans plus de 44 pays sur 4 continents. Chaque jour, les 17 000 points de contact de La Poste, 1er réseau commercial de proximité de France, accueillent 1,6 million de clients. La Poste distribue 22,726 milliards d’objets par an dans le monde (lettres, imprimés publicitaires et colis), 6 jours par semaine. En 2017, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 24,110 milliards d’euros, dont 24,4 % à l’international, et emploie plus de 253 000 collaborateurs. Dans son plan stratégique « La Poste 2020 : conquérir l’avenir », La Poste s’est donné pour objectif d’accélérer sa transformation en partant à la conquête de nouveaux territoires. Avec pour ambition de devenir la première entreprise de services de proximité humaine, pour tous, partout et tous les jours, La Poste s’engage à simplifier la vie.

Contact presse Service de presse Le Groupe La Poste perrine.landry@laposte.fr 01 55 44 22 39 jacques.gourier@laposte.fr 01 55 44 22 43 À propos de Nouveal e-santé : Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Grâce à sa solution e-fitback, la société est devenue leader en France dans l’accompagnement du patient, de la préadmission en ligne, jusqu’au suivi post-opératoire du patient pour tous types de pathologies. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Nouveal e-santé sur LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/nouveal Contact presse mponderant@nouveal.com 07 83 39 26 40 bhuvet@nouveal.com 04 78 50 24 92

92


18/09/2018 - Communiqué de presse « Résultats du PRogramme d’Optimisation de la CHirurgie Ambulatoire par l’Innovation Numérique (PROCHAIN) » Irigny, le 18 sept. 2018

Résultats du PRogramme d’Optimisation de la CHirurgie Ambulatoire par l’Innovation Numérique (PROCHAIN) Porté en 2015 par le partenariat entre un grand groupe de cliniques privées et Nouveal e-santé, le projet PROCHAIN a été sélectionné par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de sa mission de soutien à l’innovation. CONTEXTE

Le but du projet est d’évaluer la pertinence d’une solution digitale d’accompagnement pré et post opératoire des patients (e-fitback) afin de favoriser le déploiement de la chirurgie ambulatoire. Les principaux objectifs du projet sont : faciliter la vie des patients, sécuriser leur sortie précoce, faciliter leur prise en charge pour des chirurgies dites « simples » (1ère génération), et permettre l’ambulatoire pour des chirurgies « lourdes » (2nde génération). En outre, le projet PROCHAIN répond aux objectifs fixés par le Ministère des Solidarités et de la Santé que sont le développement de l’ambulatoire (objectif de 70% d’ici 2020) et la transformation numérique des établissements de santé.

MÉTHODOLOGIE Le projet a débuté en septembre 2015 et s’est achevé en avril 2017. Les modules pré et post opératoire de la solution e-fitback ont été progressivement déployés dans sept cliniques privées où près de 6 500 patients ont pu bénéficier de l’outil. Par ailleurs, le module de préadmission de l’application a été implémenté au sein de deux services d’une seule clinique.

DES RÉSULTATS POSITIFS

Enrôlement des patients : information, implication et responsabilisation « Les patients sont rendus plus actifs … (sensibilisation aux signes possibles d’alerte, autonomie dans l’évaluation de la douleur) », ils s’impliquent davantage et respectent mieux les consignes des professionnels car ils sont accompagnés et sollicités au bon moment, à chaque étape de leur parcours. Questionnaire digital du lendemain : moins de temps perdu au téléphone par les IDE et plus de réponses collectées L’infirmière perd moins de temps sur l’appel du lendemain, d’autant plus que 75% des utilisateurs d’e-fitback remplissent eux-mêmes le premier questionnaire de suivi à domicile, tandis que sans l’application, 50% des patients environ sont injoignables. Gestion du risque postopératoire efficace et sécurisante Sur 6 mois d’étude, le système d’alertes visant à identifier précocement des signes de complications lors de la convalescence a déclenché 106 alertes dont 5 qui ont donné lieu à une réadmission : 3 consultations dans l’heure et 2 hospitalisations dans un délai inférieur à une heure. « 100% de ces alertes ont été traitées dans l’heure par l’IDE ». Développement de l’ambulatoire pour la chirurgie de 1ère et de 2ème génération… « … en rassurant les praticiens sur le suivi de leurs patients, l’application constitue un levier pour les praticiens réticents à pratiquer leurs interventions en ambulatoire ». Grâce à e-fitback la prise en charge des patients en chirurgie ambulatoire de première génération (20 prises en charge différentes étudiées) est simplifiée et sécurisée. Réduction de la durée d’hospitalisation pour des chirurgies lourdes « L’application e-fitback est utilisée pour le suivi post-opératoire de patients ayant subi des interventions lourdes (chirurgie colique, bariatrique, urologie, neurochirurgie, HDL, rachis, PTG, RTUP/V…). Exemple 1 : « sur 89 opérations du colon sur 6 mois : 31 sorties à J1 (contre des hospitalisations de 5 à 8 jours pour ce type d’intervention habituellement) » soit 34 % de sorties précoces. Exemple 2 : « réduction de la DMS d’un jour pour des interventions lourdes (en chirurgie bariatrique) passant de 2,8 à 1,8 jour en 6 mois » soit une diminution de 35 % de la durée de séjour.

93


« PLUS-VALUE EFFECTIVE » « Très importante plus-value » pour les patients : - Qualité de vie - Autonomie - Continuité des soins

« Le patient est en convalescence chez lui (entourage et activités personnelles), tout en étant en contact permanent avec l’établissement de santé ». Pour les patients, l’utilisation de l’application offre une qualité de vie accrue, le lien avec l’établissement de santé est continu et simplifié puisque l’ensemble des démarches, de la préadmission au suivi post-opératoire, s’effectue à travers une seule plateforme. « La préadmission en ligne permet aux patients d’économiser du temps de trajet ». « 90% des patients répondant au questionnaire “ votre avis m’intéresse ” sont satisfaits de l’outil » « Très importante plus-value » pour les professionnels de santé : - Sécurisation de l’activité professionnelle - Efficacité de la prise en charge

Concernant les professionnels de santé, l’application apporte plus de confort dans leur activité quotidienne, favorise le travail pluridisciplinaire et fait gagner du temps à l’infirmière sur certaines tâches telles que l’appel de la veille et du lendemain. Par ailleurs, la solution sécurise l’activité des professionnels puisqu’elle les rassure concernant la pratique de l’ambulatoire pour les chirurgies lourdes. La solution e-fitback rend alors la prise en charge plus efficace en la simplifiant et en permettant une réactivité accrue de l’équipe soignante grâce au système d’alertes en temps réel.

« Très importante plus-value » pour le système de santé : - Fluidification de la filière de soin - Amélioration de la qualité de la prise en charge

La plus-value pour le système de santé réside dans la « fluidification de la filière de soin », la « facilitation de la coopération entre professionnels au sein de l’établissement mais aussi avec la médecine de ville grâce à l’interopérabilité de la solution (qui est connectée au dossier patient) ». Enfin, la « solution améliore la qualité de la prise en charge globale du patient ».

D’AUTRES INDICATEURS SUR LA RATIONALISATION DES RESSOURCES ET DES COÛTS Cette rationalisation est un objectif à long terme et donc difficilement quantifiable sur la période de l’étude seule. Néanmoins, certaines données montrent que l’utilisation de la solution, couplée à un programme RRAC, a permis d’éviter plus de 200 jours d’hospitalisation pour les chirurgies du colon entre novembre 2016 et avril 2017 et de réduire d’un jour la DMS en chirurgie bariatrique. Si vous souhaitez en savoir plus sur le rapport, contactez-nous à l’adresse contact@nouveal.com ou par téléphone au 04.78.50.24.92.

94


À propos de L’ARS AURA L’ Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, créée à la suite de la fusion des deux régions au 1er janvier 2016, est un établissement public d’État. Elle a pour rôle le pilotage et la mise en œuvre de la politique de santé définie par le ministère, ainsi que l’organisation de l’offre de santé sanitaire et médico-sociale pour garantir la qualité de la prise en charge des usagers. Plus d’informations : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/ À propos de Nouveal e-santé Fondée en 2013, Nouveal e-santé est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciels en santé connectée. Grâce à sa solution e-fitback, la société est devenue leader en France dans l’accompagnement du patient, de la préadmission en ligne, jusqu’au suivi post-opératoire du patient pour tous types de pathologies. Plus d’informations : http://www.nouveal.com Nouveal e-santé sur LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/nouveal

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante

95


18/07/2018 - French Web « [FW Radar] Nouveal e-santé permet d’accompagner les patients sur l’intégralité de leur parcours de soins »

[FW Radar] Nouveal e-santé permet d’accompagner les patients sur l’intégralité de leur parcours de soins 18/07/2018

Alexandre Falzon et Guillaume Fayolle les co-fondateurs de la société et se sont rencontrés chez leur

précédent employeur où ils étaient respectivement Directeur de marché et Responsable avant-vente consultant SI.

Plus de détails avec Alexandre Falzon et Guillaume Fayolle, Fondateurs de Nouveal e-santé :

FrenchWeb : À quel besoin répond votre service ? En tant que startup spécialisée dans le développement de solutions dédiées au monde de la santé,

Nouveal e-santé souhaite, à travers sa solution e-fitback, répondre à l’un des défis majeurs que

rencontrent les établissements de santé aujourd’hui : l’objectif de 70% d’actes ambulatoires d’ici 2020,

fixé par le gouvernement. Bien sûr, plus qu’un chiffre, l’ambulatoire représente un bénéfice majeur autant pour les hôpitaux et cliniques (réduction des coûts avec une qualité de soins accrue) que pour les patients (réduction du risque nosocomial, meilleur confort de vie).

96


Quelle est votre proposition de valeur ? Notre solution e-fitback permet d’accompagner les patients sur l’intégralité de leur parcours de soins,

de la préadmission jusqu’à la fin du suivi post-opératoire. Elle créé un lien entre patients et soignants qui n’existait pas jusqu’alors et leur permet d’échanger des informations de manière simple et

sécurisée à travers des checklists, rappels de RDV, une messagerie, et des questionnaires de santé qui

alerteront l’équipe soignante si les réponses sortent des seuils fixés par les soignants.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions ? Nos utilisateurs sont les patients et les professionnels de santé. Les patients veulent avant tout être

rassurés, on a tous ou on connait tous quelqu’un qui s’est fait hospitaliser, même si ça se passe très

bien, ça reste une expérience stressante. Pouvoir retrouver toutes les infos nécessaires et entrer

facilement en contact avec un soignant depuis chez soi avec un suivi en temps réel grâce à une seule application change la donne.

Pour les professionnels de santé, qui on le sait sont toujours plus surmenés et sursollicités, ont besoin

de se libérer de tâches chronophages sans valeur ajoutée sans pour autant négliger la qualité des

soins et du suivi de leurs patients. e-fitback rend cela possible en automatisant ces tâches et permet aux professionnels de prioriser leur tâche grâce à un tableau de bord ergonomique et intuitif.

Quel est votre plan de développement ? Depuis septembre 2017 le socle de fonctionnalités d’e-fitback à savoir préadmission en ligne,

préparation préopératoire et suivi postopératoire, est opérationnel. Désormais nous travaillons pour

l’enrichir avec de nouvelles technologies comme la signature électronique, les objets connectés ou encore l’intelligence artificielle en prenant en compte les besoins de nos clients et prospects.

Aujourd’hui 30 collaborateurs, nous prévoyons de recruter une dizaine de profils d’ici fin 2019, techniques pour accélérer les développements, mais aussi commerciaux et avant-vente pour soutenir

la commercialisation et le déploiement d’e-fitback.

Nous espérons bien sur nous développer à l’international et avons déjà commencé notamment avec des références en Suisse. Nous avons mené plusieurs autres actions qui nous ont valu de bonnes marques d’intérêt au Royaume-Uni, Canada, et en Belgique.

97


Quels sont vos enjeux ? L’enjeu principal que nous gardons en tête est d’être constamment à l’écoute du marché, apporter de

nouveaux usages qui répondent réellement aux besoins et être un acteur incontournable du secteur.

Bien que nous sommes initialement positionnés sur la chirurgie ambulatoire, nous avons également

des références pour du suivi à long-terme en oncologie, addictologie et essais cliniques, segments

que nous allons continuer à développer.

À terme nous nous sommes fixé comme objectifs d’arriver à l’équilibre cette année, et de dégager un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros d’ici 5 ans.

Enfin côté RH, que nous plaçons au cœur de la stratégie, mettons tout en œuvre pour garantir une

qualité de vie au travail à nos collaborateurs à travers une philosophie managériale différente basée

sur la transparence et le travail collaboratif.

Qui sont vos concurrents ? Le marché est en pleine effervescence, la concurrence aussi, et elle se constitue principalement de startups encore très jeunes qui veulent apporter leur pierre à l’édifice comme Satelia ou Exolis. Nous nous différencions dans un premier temps par la taille, nous concentrons toutes les compétences en interne pour développer, commercialiser et déployer e-fitback, de façon à être plus réactifs et proches

de nos clients. Aussi nous sommes les seuls à proposer le parcours de soins intégral du patient, aussi bien administratif que médical.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire ? Steve Jobs, car il avait cette capacité à pouvoir innover et capter rapidement le marché. C’était un visionnaire qui savait se positionner au bon moment avec le bon produit.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi : De manière très simple : • • • • •

Facebook pour la communauté,

La météo pour savoir comment m’habiller, BFM pour l’actualité,

L’appli de ma banque pour bien gérer le budget

e-fitback pour toujours être au fait de l’évolution du produit.

98


Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi : • • • •

VivaTech, car c’est le rendez-vous tech incontournable en France.

Le HealthIT, le pendant tech du plus grand salon de la santé en France : la Paris Healthcare Week. TheWebConference, pour tout savoir des dernières tendances du web et celles à venir.

Les TechDays Santé, pour découvrir les dernières innovations autour du patient et de son parcours de soins.

Le CES de Las Vegas, évidemment, le salon de référence à la pointe des nouvelles technologies

d’envergure mondiale.

Une start-up à nous faire découvrir ? Adele H. Music, pour les mélomanes et les pianistes. C’est une petite équipe de passionnés basée à

Lyon qui a conçu un synthétiseur pliable pouvant produire exactement le même son qu’un piano à queue, ce que les synthés traditionnels ne peuvent pas faire. C’est bluffant !

Les données clés : • • •

Fondateurs : Alexandre Falzon et Guillaume Fayolle Date de création : 16 septembre 2013

Levée de fonds : Oui, à ce jour nous avons réalisé deux levées de fonds : la première en décembre

2016 avec Malakoff Médéric à hauteur d’1,5 million d’euros et la seconde en octobre 2017 avec le groupe Elior pour 750k euros. Nous sommes également en train de finaliser une troisième levée

de fonds de 3 millions avec un grand groupe français qui devrait se préciser d’ici octobre au plus tard.

Siège : Nous sommes basés près de Lyon, dans le cadre très agréable du château d’Yvours au 35 rue d’Yvours 69540 Irigny.

99


11/04/2018 - Challenges « Nouveal : une appli présente à chaque étape de votre parcours médical »

CHALLENGES > START-UP

Start-up

Nouveal: une appli présente à chaque étape de votre parcours médical Par Challenges.fr le 11.04.2018 à 11h04

Plus que l’éditeur de e-fitback, Nouveal est une équipe animée par l’innovation technologique et la volonté d’apporter des solutions digitales mobiles dédiées au monde de la e-santé. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2018” de Challenges.

Alexandre Falzon et Guillaume Fayolle

C O P IE D ’ É C R A N S I T E I N T E R N E T N O U V E A L

Capitaux recherchés : 3 millions d'euros

L'ambition des fondateurs est immense. Ils ont déjà procédé à une première levée de fonds avec Malakoff Médéric et Elior Group. Ils sont en discussion avec d'autres acteurs de l'assurance ou de la santé pour se développer à grande vitesse. Leur idée ? Développer une appli qui prend en charge le parcours du patient en chirurgie ambulatoire. " Le ministère de la santé pousse à l'utilisation de la chirurgie ambulatoire, confie Alexandre Falzon cofondateur et directeur général. L'absence d'hospitalisation diminue les coûts de santé et on peut augmenter le nombre d'opérations. Nous proposons de gérer toute la préadmission en ligne, avant que le patient se rende à l'hôpital. " Le gain de temps est énorme : plus besoin d'attendre qu'une infirmière remplisse un bataillon de formulaires avant de voir le chirurgien. L'appli indique au patient ce qu'il doit faire avant le rendez-vous, si par exemple il prendre un certain médicament à J-3 ou J-2. L'appli fait même de la géolocalisation dans 100


l'hôpital pour indiquer au patient dans quel bâtiment il doit se rendre. Le soir, quand le patient rentre chez lui, elle l'accompagne dans le post-opératoire avec éventuellement un questionnaire à remplir. Elle peut aussi récupérer les données des dispositifs médicaux. Gratuite pour le patient, l'appli est payante pour les hôpitaux ou les cliniques. Les fonds serviront à conquérir le marché de l'internet des objets et à développer l'interopérabilité. L'idée est que l'appli pourra recevoir le dossier de santé du médecin de ville et le partager avec le chirurgien voire le pharmacien. Alexandre Falzon, 41 ans, est passé par une école de commerce avant de s'installer à Lyon où il a rencontré Guillaume Fayolle, 37 ans, bac + 5 informatique puis IAE de Lyon. Ils ont eu l'idée de se lancer dès 2013 mais la société démarre vraiment en 2015. Elle compte déjà 31 employés et aurait réalisé 750 000 euros de chiffre d'affaires l'an dernier. Contact : contact@nouveal.com

101


08/01/2018 - Paris&Co Incubateurs « Elior simplifie le parcours du patient avec la start-up Nouveal e-santé »

Elior simplifie le parcours du patient avec la startup Nouveal e-santé Paris & Co Incubateurs - Le 8 janvier 2018 #Open Innovation #Startup

Elior Group a conclu un partenariat avec Nouveal e-santé, start-up spécialisée dans la conception de logiciels connectés dédiés au marché de la santé, afin d’améliorer le parcours de soin des patient·e·s avant, pendant et après son hospitalisation, durant sa convalescence. Au service de 600 000 patient·e·s dans le monde chaque jour, Elior se doit d’adapter continuellement ses offres aux nouveaux besoins du marché médico-social pour être en phase avec la société et les attentes de ses client·e·s. Dans le cadre de son partenariat avec Tech Care Paris, plateforme d'innovation e-santé et bien-être, le Groupe s’est associé à la start-up lyonnaise Nouveal e-santé, dont l’application e-fitback propose une solution de préparation et de suivi des patient·e·s, tant au niveau administratif que médical. L’objectif de ce partenariat est de proposer, avec l’application e-fitback de Nouveal e-santé, des services adaptés à la pathologie et au parcours de santé du patient via une conciergerie intégrée : aide à domicile, livraisons des repas de menus étudiés qui respectent un régime nutritionnel particulier… Déjà utilisée dans une quarantaine d’établissements en France, e-fitback permet aujourd’hui à un·e patient·e de réserver ses repas en ligne avant même son admission pour une opération. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du Life4 Start-up Program d’Elior Group, programme de co-construction, d’association et/ou d’investissement avec des startups, pour

102


accélérer la politique d’innovation du Groupe autour des 2 thèmes suivants : la restauration du futur et la e-santé. Interview express de Guillaume Fayolle et Alexandre Falzon, fondateurs de Nouveal e-santé Pourquoi vous être orientés vers un partenaire industriel comme Elior plutôt que vers un fonds financier ? "Nous pensons que des investisseurs industriels s’intéressent plus à l’accompagnement et à

la bienveillance de l’activité tout en ayant en tête bien entendu la performance économique de l’entreprise. L’intérêt de ces acteurs c’est qu’ils sont partie prenante dans le business car ça leur permet, et à nous aussi, de toujours élargir la couverture de service et d’innover. De plus, les fonds industriels ont une meilleure perception de notre domaine d’activité qui est la esanté car le milieu de la santé leur est familier. Il s’agit alors de combiner la santé avec le digital que Nouveal maîtrise." Quels sont selon vous les points clés à avoir en tête pour nouer ce type de partenariat ? 1. "Identifier les industriels qui peuvent avoir un intérêt dans un rapprochement des

métiers et des acteurs qui cherchent à élargir leur rayonnement (comment toucher plus de personnes) ou qui ont des métiers en transformation lié la digitalisation 2. Échanger et dialoguer avec l’industriel pour vérifier que la vision stratégique est commune, et permettant ainsi la création de synergies autour des métiers. En soit, le rapprochement des deux entités (industriel et start-up) permet une meilleure couverture des services et élargir les champs de chacun sans avoir à tout réinventer. De plus chacun reste alors sur ses domaines de prédilection bien maîtrisé. 3. Présenter son produit et valoriser ses expériences, montrer le potentiel prometteur sur la base de faits concrets ou réels et de retours d’expérience." Quels sont vos synergies ?

"Dans le cadre d’Elior, Nouveal cherchait à apporter des services à la personne dans son kiosque de services. Elior de son côté, cherchait à élargir ses possibilités de service à la personne, en particulier sur les plateaux repas. De son côté, Nouveal met à disposition des patients sa solution e-fitback qui prend en charge le parcours intégral du patient, très en amont de la chirurgie, et en aval avec un suivi post-opératoire permettant de proposer des services à valeur ajouté tout au long du parcours et dans la durée. L’ambulatoire a réduit le chiffre d’affaire des services annexes dans les hôpitaux comme les plateaux repas, par conséquent, par quels moyens toucher plus de monde."

103


2017 104


09/10/2017 - Communiqué de presse « L’hôpital Henri-Mondor AP-HP expérimente un outil d’e-santé dédié au suivi médical à domicile de patients atteints de cancer » Le 09 octobre 2017

Communiqué de presse

L'hôpital Henri-Mondor AP-HP expérimente un outil d’e-santé dédié au suivi médical à domicile de patients atteints de cancer Un contrat de partenariat a été signé entre l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, le Groupe Malakoff Médéric, la société Nouveal e-santé et TNP Consultants pour la mise en place d’un outil d’e-santé connecté, destiné à mettre en relation les patients atteints de cancer avec l’équipe soignante. Cet outil, initialement développé par Nouveal, a montré son efficacité pour l’accompagnement des patients en chirurgie ambulatoire. Il est aujourd’hui adapté pour le suivi spécifique de patients atteints d'un cancer par le Pr Christophe Tournigand, chef du service d’oncologie de l’hôpital Henri-Mondor AP-HP. Cet outil connecté recueille les symptômes à intervalle régulier sous forme de questionnaires remplis directement par le patient depuis un ordinateur ou une application disponible sur les principaux stores. Cela permet au patient d’informer l’hôpital s’il présente par exemple de la fièvre, des douleurs ou autre symptôme, quelques jours avant une séance programmée de chimiothérapie. Le patient est également invité à remplir des questionnaires sur la tolérance du traitement selon les toxicités principales rencontrées. Il peut envoyer un message ou des photos grâce à une messagerie sécurisée. Un questionnaire de qualité de vie est adressé au patient via la plateforme, de façon régulière. Les informations reçues par l’équipe soignante en temps réel sont traitées selon le niveau d’alerte qui s’affiche sur un tableau de bord. L’objectif est de suivre au quotidien le patient en cours de traitement, le patient étant le propre acteur de sa santé, et de rompre l’isolement vis-à-vis de la structure de soin. Ce service est proposé dans le service d’oncologie médicale du Pr Christophe Tournigand, à l’Hôpital Henri Mondor – AP-HP, et débute sous forme d’une étude pilote afin de tester l’outil auprès des patients et de l’équipe soignante. « Avec cet outil, c’est le patient lui-même qui décrit ses symptômes avant et après son traitement, en temps réel. Cela permettra de mieux communiquer, de réagir plus rapidement en cas de problème et donc de contribuer à rompre l’isolement que ressentent parfois les patients. C’est également une aide à l’organisation des secteurs d’hôpital de jour. » Un rapport scientifique d’expérimentation et d’évaluation sera établi après 12 mois d’utilisation par les patients et les équipes soignantes avant d’envisager un déploiement plus large de la solution. L’utilité des outils de recueil de symptômes par le patient lui-même et de communication entre le patient et l’hôpital a notamment été démontrée lors du dernier congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), le plus grand colloque mondial sur le cancer de juin 2017. Une étude présentée par le Dr Ethan Basch* montrait que ces outils de e-santé pouvaient allonger la survie des patients atteints de cancer.

105


Ce projet innovant bénéficie d'un soutien du Groupe de Protection Sociale Malakoff Médéric, dont la stratégie vise à faciliter l'émergence de filières hospitalières de prise en charge coordonnée, pour des parcours plus efficients et plus sécurisés. TNP Consultants, cabinet de conseil spécialisé dans la transformation digitale, accompagne le Pr Christophe Tournigand depuis l’origine de cette initiative. Après avoir étudié sa faisabilité et identifié les solutions et partenaires les plus pertinents, TNP Consultants intervient sur le cadrage et le pilotage de ce projet. *Web-Based System for Self-Reporting Symptoms Helps Patients Live Longer - Study Supports Increased Use of Patient-Reported Outcomes in Oncology

À propos de l’AP-HP : L’AP-HP est un centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu. Ses 39 hôpitaux accueillent chaque année 8 millions de personnes malades : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile. Elle assure un service public de santé pour tous, 24h/24, et c’est pour elle à la fois un devoir et une fierté. L’APHP est le premier employeur d’Ile de-France : 100 000 personnes – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs et ouvriers – y travaillent. http://www.aphp.fr A propos de Malakoff Médéric : Malakoff Médéric est un acteur majeur de la protection sociale complémentaire, qui exerce deux métiers (chiffres au 31 décembre 2016) : > l’assurance de personnes (santé, prévoyance, épargne retraite), avec 3,8 Mds€ de chiffre d’affaires récurrent, 4,9 Mds€ de fonds propres et une marge de solvabilité supérieure à 2 fois l’exigence réglementaire Solvabilité 2. Malakoff Médéric assure la santé et la prévoyance de 212 000 entreprises, et couvre 4,8 millions de personnes au titre d’un contrat collectif et 1,8 million au titre d’un contrat individuel. > la gestion de la retraite complémentaire avec 10,8 Mds€ de cotisations encaissées et 16,5 Mds€ de prestations versées, une mission d’intérêt général menée pour le compte de l’Agirc-Arrco auprès de 207 000 entreprises, 2,8 millions de salariés cotisants et 2,9 millions de retraités. Le Groupe étant paritaire, mutualiste et à but non lucratif, sa gouvernance garantit la prise en compte et la défense des intérêts des entreprises et des salariés. www.malakoffmederic.com A propos de Nouveal e-santé La société Nouveal est une start-up spécialisée dans l’édition de logiciel en e-santé. Elle a été créée en septembre 2013 indépendamment de toute autre structure en tant que SAS. L’année 2014 a servi de rampe de lancement pour l’entreprise et pour le projet e-fitback, c’est en effet durant cette année que Nouveal a mené une étude approfondie du marché de la e-santé. En 2015 Nouveal lance le développement de la solution e-fitback qui se décline en 3 modules principaux : la préadmission en ligne, la préparation médicale et cognitive du patient avant sa chirurgie ainsi que le suivi post-opératoire du patient avec un système de déclenchement d’alerte auprès des soignants et des praticiens. Au-delà de la chirurgie ambulatoire, e-fitback s’applique à tous types de pathologies (dont l’oncologie, les maladies chroniques et la psychiatrie). Fin de l’année 2016 Nouveal lève 1 million d’euros afin d’accélérer son développement. En 2017 plus de 15 000 patients et 40 établissements de santé utilisent l’application e-fitback. www.nouveal.com A propos de TNP Consultants Créé en 2007, TNP est un cabinet de conseil indépendant français, spécialisé dans la transformation des entreprises. Intervenant sur diverses dimensions - stratégie opérationnelle, métier, capital humain et système d’information, il œuvre dans les secteurs de la banque, de l’assurance et de la protection sociale, de la santé, de la mobilité, de l’énergie et de la distribution. Aujourd’hui, TNP s’appuie sur 300 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 50 millions d’euros. Accélérateur de performance pour de nombreux grands comptes, le cabinet pilote 25 % de ses missions à l’international. Son approche et son expertise du pilotage de programmes de transformation complexes, uniques sur le marché du conseil, lui valent depuis sa création une percée remarquée par les acteurs du secteur et une croissance de 40 % chaque année. Ses grands clients : BNP Paribas, Société Générale, BPCE, AXA, CNP, Covea, Malakoff Médéric, AG2R La Mondiale, Humanis, MGEN, Harmonie…

106


18/09/2017 - 1001startups « #Startup : Les 5 tendances qui secouent le monde de la santé ! »

#Startup : 5 tendances qui secouent la santé ! L’évolution des usages, le patient acteur de son parcours de soins, la convergence du digital et du dispositif médical, l’intelligence artificielle et le traitement de masse de données, tout concourt à révolutionner ce secteur. Il faut dire que presque 1% des milliards de requêtes quotidiennes sur Google comportent un symptôme médical. Autre indicateur, en 2016, les startups françaises de la HealthTech ont levé près de 100 millions d’euros. Dans cette optique, des startups se lancent et mettent au point des solutions innovantes. Mais quelles sont les tendances qui vont révolutionner le monde de la santé ?

Baisser les coûts de production des moyens de dépistage Le numérique permet de réduire les coûts de nombreux procédés. La santé n’y échappe pas. Par exemple, la startup Alzohis est en train de développer le premier test sanguin fiable pour les patients souffrant de troubles cognitifs. Un nouveau test pour diagnostiquer la maladie d’Alzheimer ainsi que d’autres maladies neurodégénératives. Pour sa part, la startup DreamUp Vision a mis au point un outil de diagnostic précoce de la rétinopathie diabétique, principale cause de cécité aujourd’hui. La précocité et le coût n’entament en rien la fiabilité dans ce cas là puisque l’algorithme dépiste la maladie dans 97,5 % des cas d’après la fondatrice de la startup. En Suisse, la startup Diagnoplex propose ainsi un diagnostic du cancer du côlon (colox) sans colposcopie et pour un prix divisé par trois. Attention toutefois à tenir ses promesses, la startup américaine Theranos qui promettait de révolutionner le test sanguin en réduisant la quantité de sang nécessaire et le coût, a annoncé fin 2016 cesser toutes ces activités en lien avec cette technologie, qui lui avait value une valorisation à près de 9 milliards de dollars.

Des dispositifs médicaux toujours plus connectés Des startups oeuvrent pour connecter et améliorer notre quotidien. Par exemple, la startup Rythm, a développé le bandeau de nuit Dreem. Par des stimulations sonores synchronisées avec certaines phases de sommeil, la startup améliore la qualité du sommeil profond. Le bandeau stimule le cerveau et un programme de machine learning permet d’améliorer la pertinence de ces stimulations en fonction des retours d’analyse en temps réel. Aujourd’hui la startup compte 500 utilisateurs qui fournissent une base de données de près de 30.000 nuits pour améliorer les performances. Si le bien-être reste le cheval de bataille des startups BtoC, la startup Sensome, qui a levé 4,7 millions d’euros en juillet dernier, développe quant à elle un guide connecté destiné à accompagner les patients atteints d’AVC. Dotés de la nouvelle technologie phare de Sensome, ces capteurs d’impédance micrométriques sont capables de reconnaître le tissu de la peau, associés à des algorithmes d’apprentissage machine permettant, en temps réel, une analyse très détaillée de ce tissu. À partir des informations transmises, le document définit quelle forme de cette pathologie frappe le patient et délivre la meilleure méthode pour le soigner. Enfin la startup PKVitality, a créée K’Watch Glucose, le premier bracelet qui mesure votre glycémie sans effort, sans douleur et en quelques secondes. K’Watch Glucose

107


La gestion des absences et l’optimisation des ressources humaines dans les hôpitaux Gestion des remplaçants, gestion des absences et arrêts maladie, accident du travail : les établissements de santé sont confrontés chaque jour à ces problématiques. L’absentéisme crée une démotivation des équipes en poste, épuisées par une surcharge de travail pour suppléer en permanence aux absences de leurs collègues et la dégradation de la qualité des soins. Selon une étude de l’HAS publiée en 2004 le surcoût des remplacements sur des évènements indésirables évitables est compris entre 400 millions d’euros et plus d’un milliard d’euros chaque année en temps perdu, dégradation de la qualité des soins et accidents médicaux. La startup Whoog a créé une solution inédite et brevetée basée sur le volontariat du personnel pour pallier aux absences imprévues, sans intermédiaire, dans le secteur de la santé. Whoog a su gagner la confiance de plus d’une centaine d’établissements en France dont 25% des CHU. La startup Nouveal, a de son côté développé un assistant numérique postopératoire, permettant l’optimisation de la présence des personnels médicaux. L’application intervient dans le suivi de l’intervention chirurgicale avec des questionnaires quotidiens à remplir pendant la convalescence. L’application alerte l’équipe, uniquement si une réponse signale une anomalie, ce qui libère les équipes des appels postopératoires chronophages. Mais comment assurer la bonne collecte de ces données de santé ? e-fitback by Nouveal

Big data : la gestion des données au centre des préoccupations de santé Tous les capteurs et autres applications amassent des quantités de données. En 2015, Apple a sorti son Research Kit qui permet de collecter les données d’utilisateurs d’iPhones à des fins scientifiques. Si l’accès à ces données est compliqué, en raison de la protection de la vie privée ou autres, elles offrent de nouvelles perspectives. Pour autant, il faut désormais aider les médecins à comprendre et à utiliser ces données. La startup Honestica, fondée par l’ancien Chief Scientist de Critéo, développe une plateforme globale de gestion des données de santé, capable de faciliter la collaboration entre praticiens et de permettre le partage et l’analyse des données, tout en protégeant les droits des patients et en assurant une sécurité maximale. De son côté, la startup Medpics, créée par Safia Slimani, une médecin urgentiste, permet de diffuser entre les professionnels de santé des photos de cas cliniques prises avec un smartphone pour faire sauter les contraintes temporelles et géographiques. La sécurité reste au centre des préoccupations, car la première crainte des patients, c’est de voir leurs données perdues ou utilisées par des tiers. Pour analyser ces données, le médecin n’est plus seul, dans l’objectif de diagnostiquer plus précisément et d’augmenter le taux de réussite, les géants du web et des startups pilotent des programmes d’intelligence artificielle.

108


« L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE D’IBM DIAGNOSTIQUE UN CANCER DU POUMON AVEC UN TAUX DE RÉUSSITE DE 90%. LE TAUX DE RÉUSSITE EST DE 50% POUR UN MÉDECIN. » L’intelligence artificielle remplacera-t-elle le médecin ? L’intelligence artificielle n’a pas de limite. IBM développe depuis plusieurs années une intelligence artificielle appelée « Watson », qui a déjà résolu des dizaines de cas médicaux complexes. Un logiciel de Philips peut détecter automatiquement des cas de tuberculose en analysant des radiographies. De son côté la startup américaine Cardiogram assure que son application peut détecter les battements de coeur anormaux des porteurs d’une montre connectée, et ainsi prévenir les crises cardiaques grâce à son algorithme qui distingue un rythme cardiaque normal d’une fibrillation auriculaire. Début 2017, une étude de CB Insights a comptabilisé, 106 startups de la HealthTech utilisant le machine learning et l’analyse prédictive dans un objectif de prévention. Pourtant, l’IA ne se cantonne pas à la recherche en matière de santé, la startup française DocForYou propose une assistance au diagnostic, mais comme cela est précisé sur leur site : « le but n’est pas de remplacer le médecin, mais bien d’informer le patient tout en l’aidant à préparer sa consultation ». À chaque problème sa solution avec les startups de la HealthTech.

Cardiogram

1001startups, partenaire média Le Bivouac

109


16/06/2017 - Espace Social Européen « L’Hôpital s’ouvre au ‘Connected Health’ »

110


09/06/2017 - Tribune e-santé « Startups qui disruptent dans l’e-santé »

STARTUPS qui disruptent

i-Nside

Un smartphone p scruter le tympa

Amélioration du parcours de soin des patients, échanges entre professionnels de santé... Voici dix startups qui pourraient favoriser le développement de l’e-santé et in fine l’efficience du système de santé.

Comme d’autres succès de médicaux connectés, le Smar au point par la startup i-N inventé par un médecin. En vant l’amélioration de la qual tos numériques des smartpho teur Laurent Schmoll s’es pourraient remplacer les c analyses médicales. Pour cet sait d’images du tympan réalis copes que l’on introduit dans prototype avec des lentilles de tubes de plastique, explique-t-il. par une batterie autonome et en lentilles, on obtenait des images t férer sur un écran. » Avec son de Strasbourg a convaincu le c médical Karl Storz. Après av l’industriel allemand commer

Nouveal

Hipok

Avec e-fitback, la startup Nouveal se développe sur l’un des secteurs les plus dynamiques de l’e-santé, l’assistance pré et post–opératoire. Le projet est simple : accompagner le patient avant, pendant et après une intervention, afin de faciliter son séjour et d’assurer son suivi. Le principe : une application mobile élaborée avec les médecins de l’établissement. La formule fonctionne en trois temps, comme l’explique le cofondateur et CEO de Nouveal, Alexandre Falzon. « Une partie propose une pré-admission en ligne avec des scans ou des photos des pièces à fournir. Une deuxième permet au patient de se préparer au mieux avant sa chirurgie et de commander des services particuliers : télévision en chambre, plateaurepas, taxi… Enfin, l’application se consacre au suivi de l’intervention chirurgicale avec des questionnaires à remplir quotidiennement pendant la convalescence. Si une réponse révèle un problème, l’app alerte l’équipe médicale, qui n’a plus besoin d’appeler régulièrement pour voir si tout va bien. » Avant son lancement, e-fitback a bénéficié d’une large étude de marché pour être une solution vraiment adaptée aux besoins. En remportant l’appel d’offres du groupe hospitalier suédois Capio, pionnier de la chirurgie ambulatoire implanté dans toute l’Europe, Nouveal a bénéficié d’une caution appréciable pour convaincre d’autres établissements, au-delà de l’opératoire, pour des patients traité en oncologie ou même en psychiatrie. Avec 22 salariés basés à Irigny, dans la périphérie de Lyon, Nouveal affiche un objectif d’un million d’euros de chiffre d’affaires pour 2017 dans sa phase de commercialisation.

Le nom Hipok vient d’Hippo sûr qu’il aurait validé notre so Elien Meynard, PDG de la star Hipok, cité par Objectif Aquit des risques de cyber-attaques pourrait bien connaître un im loppement. Avec un système dernière génération, il perm sionnels de santé d’échange données santé de patients e une sécurité maximale. Un faible nombre de professio est équipé d’une messagerie fin de 2016, dans une interv Objectif Aquitaine, Elien Mey qu’ils n’étaient que 35�000 à e qu’ils étaient nombreux à écha rier et échanges numériques Pour convaincre les professio la startup avance également gain de temps administratif, a en direction des patients. Il 2�000 euros annuels par pro santé, 10�000 euros par an po toires de biologie médicale, et liers d’euros par an et par éta santé. La startup vise 20�000 u fin de l’année.

dans l’e-santé

Un assistant numérique postopératoire

Pour sécuriser les échanges entre m

111


07/06/2017 - Alloweb « Nouveal e-santé : une startup à suivre en 2017 »

AlloWeb > Actualité Startups > Startups - Entrepreneurs et Ressources > Startups Interview > Nouveal e-santé : une startup à suivre en 2017 (Interview)

Nouveal e-santé : une startup à suivre en 2017 (Interview) 09/04/2017

Nouveal e-santé fait partie du top des startups à suivre en 2017 selon AlloWeb.org ! Basée à Irigny, Nouveal e-santé est une start-up française spécialisée dans le(s) secteur(s) Santé, Médical – Medtech. Créée en 2013, Nouveal e-santé a réalisé une levée de fonds en 2017 (consultez la liste des levées de fonds de startups en 2017). Les principaux membres de l’équipe sont Alexandre Falzon, Guillaume Fayolle (retrouvez plus d’infos sur Nouveal e-santé dans la base de données de startups : plus de 30.000 acteurs de la French Tech y sont référencés). Nous avons posé cinq questions à Nouveal e-santé , sur son business model, son marché, ses objectifs pour les mois à venir… Vous pouvez retrouver encore plus d’informations en consultant notre page dédiée à l’actualité de Nouveal e-santé, ou sur le compte Twitter de l’entreprise.

Nouveal e-santé Création : 2013 Siège social : Rhone Alpes Activité(s) : Santé | Médical – Medtech Equipe : Alexandre Falzon | Guillaume Fayolle … Levée de fonds : 1 | Montant total : 1 500 000 € Incubateur(s) / Accélérateur(s) : Réseau Entreprendre, Big Booster, TechCare Paris

Interview : Nouveal e-santé 1) Pouvez-vous nous présenter votre entreprise / votre business model ? Nouveal e-santé est une start-up éditrice de logiciels en e-santé composée de 22 collaborateurs. Depuis 2015, la société développe et commercialise e-fitback : la solution de préparation et de suivi du patient. e-fitback a été originellement conçue pour favoriser l’emploi de la chirurgie ambulatoire par les établissements de santé, une discipline qui permet de réduire la durée de séjour et par conséquent d’optimiser l’activité de l’hôpital. L’application offre une interface dédiée à chaque utilisateur, à savoir patients, personnel soignant et chirurgiens. Pour les patients, e-fitback leur permet de faire leur préadmission en ligne et éviter les allers-retours entre leur domicile et l’établissement. Ils peuvent ensuite se préparer via l’application à leur intervention grâce à du contenu pédagogique sur leur pathologie, des rappels et des checklists préparatoires. Après son hospitalisation le patient rentre chez lui et est suivi via l’application grâce à des questionnaires sur

112


l’évolution de son état de santé, qui déclencheront une alerte si jamais les réponses sortent des seuils paramétrés par l’établissement. Côté établissement, e-fitback permet d’éviter les lourdeurs administratives et le taux d’erreurs liées à l’admission des patients. Pour les professionnels de santé, e-fitback leur offre une interface intuitive permettant de rapidement voir quels patients ont besoin d’un suivi accru et ainsi prioriser les tâches. L’outil met également à dispositions des outils d’analyse de performance, des questionnaires de satisfaction, et une messagerie instantanée sécurisée. e-fitback est entièrement paramétrable ce qui offre aux établissements de santé la possibilité d’intégrer leurs propres protocoles de prise en charge en conservant la propriété intellectuelle. Enfin, e-fitback est mise à disposition en mode SaaS (Software as a Service), c’est-à-dire en location de service, qui comprend la maintenance, les mises à jour. Ainsi, les établissements bénéficient d’un outil évolutif qui répond à leurs contraintes économiques et organisationnelles.

2) Quel est votre marché / quelles sont ses perspectives ? e-fitback s’adresse aux établissements de santé. Au niveau national cela représente plus de 3 300 établissements avec plus de 12 millions de patients hospitalisés par an. A niveau européen, on dénombre plus de 10 000 établissements supplémentaires avec un potentiel de 95 millions de patients. Pour 2016 et 2017, notre stratégie commerciale était de commercialiser en direct auprès de de l’hospitalisation privée réputée pour contractualiser plus rapidement que le secteur public d’autre part moins contraint par la réglementation des appels d’offres. D’ici fin 2017, nous comptons accroître notre visibilité sur les pays francophones limitrophes (Suisse et Belgique) car ces deux marchés semblent matures. Pour 2018, nous envisageons de compléter notre force de commercialisation par un circuit de distribution indirecte comme des centrales d’achat et des éditeurs déjà implantés dans les établissements publics. Cette option nous permettrait de simplifier le déploiement et de commercialiser plus rapidement. Pour le reste de l’Europe, nous nous appuierons à partir de 2018, sur notre premier client, le groupe CAPIO, qui détient une vingtaine d’établissements en France et plus d’une centaine d’établissements en Europe (Suède, Norvège, Danemark, Allemagne, et France, …).

113


3) Avez-vous bénéficié du soutien d’un incubateur / accélérateur ? Si oui, qu’est-ce que cela vous a apporté ? Oui, nous avons eu et avons la chance d’avoir été accompagné par 3 programmes d’incubation et d’accélération de startups : • Le Réseau entreprendre Le Réseau Entreprendre accompagne les fondateurs de la société depuis le début, par le biais d’un tuteur « entrepreneur expérimenté » qui leur a apporté toute son expertise et son expérience afin d’éviter des erreurs et de prendre les bonnes décisions pour pérenniser et développer l’activité. D’autre part, ils ont bénéficié de ses conseils pour mettre en place une philosophie managériale différente, axée sur l’innovation et l’humain. Le Réseau Entreprendre a également été décisif dans le processus de levée de fonds de Nouveal.

• Big Booster Le Big Booster est un programme d’accélération de startups qui relie Lyon et Boston. Ce programme a donné à Nouveal e-santé toutes les clés pour bien comprendre et aborder le marché nord-américain grâce à des stages de mentorat intensifs dans un premier temps à Lyon, puis à Boston.

• TechCare Paris (de Paris&Co Incubateurs) Nouveal e-santé est membre de l’incubateur TechCare Paris (branche santé de Paris&Co Incubateurs, plus grand incubateur de France). L’accompagnement de TechCare a permis et permet toujours à Nouveal e-santé de gagner en visibilité, participer à des événements, et d’être mis en relation avec de grands comptes.

4) Quels sont vos projets / objectifs pour 2017 ? Prévoyez-vous de recruter ? En ce qui concerne le recrutement, nous avons prévu de recruter 6 à 7 personnes d’ici la fin d’année pour renforcer notre force de ventes et nos consultants e-santé pour accélérer la commercialisation et l’implémentation de la solution e-fitback. Parallèlement à cela, nous étudions de nouveaux projets proposant des services complémentaires à e-fitback. Enfin, notre objectif pour l’année 2017 est de réaliser un chiffre d’affaires d’1 million d’euros.

5) Un dernier mot pour terminer cette interview ? Un conseil à donner aux jeunes entrepreneurs ? Croyez en vous et faîtes confiance à vos collaborateurs et allez jusqu’au bout de vos convictions. Attention dans le cadre d’une levée de fonds, cherchez les investisseurs bienveillants.

114


11/05/2017 - Le Progrès « Des applications mobiles pour un meilleur suivi du patient »

Jeudi 11 mai 2017 - 16:37 391 mots

Des applications mobiles pour un meilleur suivi du patient Dans un souci d'efficacité, de sécurisation et de qualité du parcours de soins, notamment en chirurgie, les établissements utilisent des applications pour recueillir un maximum d'informations sur le patient, avant et après l'hospitalisation. Une chirurgie est un acte lourd, qui peut entraîner des complications et être source d'inquiétude pour le patient. La communauté hospitalière cherche donc des moyens de préparer au mieux ce passage difficile, mais aussi le retour à la maison. 1. Le logiciel Moebius Ainsi Moebius, logiciel de maîtrise du parcours de soin, est utilisé par les anesthésistes de la clinique du Grand Large (Décines) pour préparer l'opération et évaluer le risque patient via un questionnaire. Ce qui permet un parcours de soins personnalisé. Anesthésiste, infirmière et patient reçoivent chacun des préconisations ciblées, en fonction de l'information reçue, pour limiter les risques. 2. L'application e-fitback D'autres établissements ont misé sur e-fitback. Cette application créée par une entreprise d'Irigny est gratuite et accessible sur ordinateur, tablette et smartphone. Il s'agit ici d'accompagner au mieux l'hospitalisation, de plus en plus courte, en apportant un maximum d'informations au patient avant son admission. Mais surtout d'assurer le suivi après la sortie de l'hôpital, notamment an ambulatoire. Elle a été déployée à la Polyclinique du Beaujolais, la clinique du Tonkin (Villeurbanne) et la clinique de la Sauvegarde (Lyon 9e) sur différents types d'opérations. Le patient répond à des questions simples, matin et soir, dès son retour à domicile. Si une urgence est détectée par le médecin de garde qui traite les réponses, une consultation ou une hospitalisation s'organise. Les retours des patients et praticiens sont positifs, tant les bénéfices de ces outils sont nombreux. Nul doute qu'ils seront davantage déployés à l'avenir. Télécharger e-fitback sur Google Play ou l'App store.

115


Ces applications permettent de rendre le patient actif dans son parcours de soins. Photo Ces applications permettent de rendre le patient actif dans son parcours de soins. Photo d'illustration Docteur Olivier Ganne, anesthésiste-réanimateur à la clinique du Grand Large, d'illustration Docteur Olivier Ganne, anesthésiste-réanimateur à la clinique du Grand Large, docteur Eric Olagne, chirurgien viscéral et digestif à la clinique du Tonkin, Isabelle Grizard, docteur Eric Olagne, chirurgien viscéral et digestif à la clinique du Tonkin, Isabelle Grizard, responsable du pôle chirurgie à la polyclinique du Beaujolais et Yasmina Betraoui, responresponsable du pôle chirurgie à la polyclinique du Beaujolais et Yasmina Betraoui, responsable du pôle ambulatoire à la clinique de la Sauvegarde. Photo Léa Cordonier. sable du pôle ambulatoire à la clinique de la Sauvegarde. Photo Léa Cordonier.

116


13/04/2017 - ISLEAN Consulting « Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ? »

Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ? 13|04|2017par Flavie Joos

Après avoir rencontré plusieurs start-up en e-santé, j’ai eu l’opportunité d’échanger avec les fondateurs de Nouveal, société spécialiste de solutions digitales pour le monde de la e-santé… Une start-up qui nous confirme une fois de plus (si nous n’étions pas déjà convaincus) que le monde médical est bien prêt à vivre la révolution numérique.

Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ?

Nouveal est un nouvel acteur de la e-santé bien implanté dans le suivi médical connecté Bonjour à vous deux, pouvez-vous nous parler de votre solution e-fitback, développée chez Nouveal ? A l’origine, Nouveal est une société de services informatiques dans les technologies digitales. En 2013, on décide de créer un département e-santé pour faire une étude de marché sur la santé connectée ; au bout d’un an d’étude sur les technologies digitales et leurs implémentations dans le monde médical, le constat est le suivant : le marché présente un énorme potentiel mais les échecs sont aussi nombreux dans les initiatives entreprises. C’est en 2015 que Nouveal se lance sur le marché de l’ambulatoire, car il s’agissait d’un marché mature. Notre problématique était de développer des outils adaptables dans tous les contextes et n’importe quel établissement de santé. Nous nous sommes rapprochés de CAPIO (groupe de santé suédois) afin de co-développer cette solution ; l’union du monde médical et de la technologie pour créer une offre innovante ! Notre démarche a été d’intégrer les contraintes de CAPIO dans l’outil et le rendre générique par la suite pour d’autres systèmes et établissements de santé. CAPIO est un très bon partenaire ; ils sont pionniers dans la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie) et l’ambulatoire ce qui nous a permis d’optimiser notre solution pour répondre à toutes les problématiques.

Justement, parlons un peu plus en détail de votre produit et expliquez-moi votre proposition de valeur ? Tout d’abord, nous adressons l’ensemble du parcours administratif et médical des patients de la préadmission à la sortie et au traitement post-opératoire. Nous mettons à disposition du corps médical et du patient toutes les informations nécessaires dans un dossier digital, et ce de manière complètement sécurisée. Cela permet d’éviter la perte de temps due à la gestion de dossiers papiers (ressaisies, pertes…) et l’information est bien mieux qualifiée. Ensuite, nous gérons toute la préparation cognitive et médicale du patient en donnant des informations sur la chirurgie (les informations justes et nécessaires qui éviteront au patient de s’inquiéter), la checklist préopératoire, les analyses biologiques, les alertes, les éléments de préparation à J-2, la visite virtuelle de l’établissement… Tous les éléments qui mettent le patient dans de bonnes conditions sont donc disponibles sur l’application e-fitback (voici une présentation de efitback en 45 secondes).

117


Enfin, concernant le postopératoire, nous avons développé un moteur de détection de situations à risques basé sur des questionnaires correspondant aux protocoles médicaux des praticiens ; les règles d’alertes sont donc définies par les professionnels de santé eux-mêmes. Pour résumer, on transpose dans l’outil informatique tout le savoir-faire détenu par les médecins, les établissements de santé… Notre connaissance et expertise des technologies digitales nous permet de mettre en place les solutions les plus adaptées pour apporter une offre complète : par exemple bientôt nous utiliserons des objets connectés pour récupérer les données de santé du patient et faire remonter le maximum d’informations dans l’outil, nous avons développé une messagerie totalement sécurisée pour envoyer des photos via l’application…

Selon vous, qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ? Principalement trois choses. D’une part nous proposons une solution totalement paramétrable et donc adaptable à tous les établissements de santé, tous les contextes pour implémenter des protocoles personnalisés. L’intégration se fait très rapidement dans un nouvel établissement de santé (quelques jours pour un protocole, et paramétrage rapide). Ensuite, nous avons une connaissance assez fine du monde médical grâce aux résultats de notre étude de marché ; par exemple, il en ressort que les établissements de santé sont peu enclins à soustraiter leur suivi de patientèle (complexité de la sous-traitance, importance de l’image de l’établissement, nécessité d’assurer un suivi par le personnel de santé rencontré lors de l’opération…) ce qui nous a orienté vers une solution interne contrairement à certains de nos concurrents. L’outil digital peut avoir tendance à atténuer un peu la relation humaine, il ne faut donc pas une 2nde rupture ; c’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’assurer la continuité des soins. Enfin, notre relation avec CAPIO est différenciante, car ils ont su nous alerter sur les bonnes pratiques pour assurer le suivi à distance des patients et aujourd’hui 10 000 patients utilisent notre solution.

Quel bilan et quelles perspectives d’évolution pour Nouveal ? A l’heure actuelle, nous avons signé avec le groupe suisse, MV Santé, qui compte 8 établissements et utilisent la solution notamment en ophtalmologie. En France 15 établissements sont en test depuis janvier et nous avons un portefeuille de 100 établissements pour 2017. En parallèle, nous avons fait une levée de fond auprès de Malakoff Médéric Participations, de Bpifrance et d’une banque. Cela

118


rassure les établissements de santé et accélère les choses ! Nous avons pour objectif d’atteindre les 10 millions de patients d’ici 2020 ; c’est très ambitieux ! La santé est un domaine sensible encore en retard sur les nouvelles technologies par rapport à d’autres plus matures comme l’aéronautique et l’automobile… Il faut donc y aller progressivement pour ne pas faire de rupture trop forte et injecter les technologies digitales petit à petit. Nos objectifs à long terme sont d’avancer sur le big data, les objets médicaux connectés, la restructuration optimisée des établissements de santé… Nous espérons aussi un développement international qui est soutenu par notre partenariat avec le groupe CAPIO (plus de 100 établissements dans plusieurs pays). Enfin, en parallèle, l’outil va évoluer pour apporter de nouveaux services au patient et au médecin. L’outil étant générique nous comptons le développer dans un contexte d’hospitalisation plus large : généralisation à la chirurgie et autres domaines thérapeutiques.

Les solutions de e-santé apportent réponses et confiance à des patients de plus en plus demandeurs et exigeants sur le suivi de leur santé Pour certains, le développement de la e-santé c’est le début de l’ubérisation de la santé ; quel est votre avis ? L’ubérisation du système, c’est un peu fort ! Nous souhaitons garder et surtout améliorer la communication entre l’hôpital et le patient. Aujourd’hui, la e-santé c’est surtout du traitement de données, c’est la possibilité de dématérialiser un certain nombre de processus, afin d’optimiser le travail des chirurgiens qui adhèrent à ce genre de solutions. L’établissement de santé paye pour ces solutions car c’est une amélioration de son organisation, un atout marketing, qui rassure et attire la patientèle. Et pour le patient, tout cela reste gratuit.

Parlons des patients justement ; comment vivent-ils l’intrusion du numérique dans leur suivi médical ? La population française est totalement éligible à notre solution avec une couverture en smartphones de 80% sur le territoire. Initialement le patient n’était pas forcément demandeur mais maintenant qu’il s’implique dans son parcours de santé, qu’il se documente et s’informe, notre solution répond à un véritable besoin. Par exemple, après le premier rendez-vous chez le médecin, on a tendance à oublier en partie ce qui a été dit ; il est alors fréquent que le patient aille chercher des réponses sur internet quand il est en manque d’informations… et là il panique ! C’est très anxiogène ce type de procédé. Notre solution lui apporte toute l’information, juste et nécessaire au suivi de son opération de manière progressive et au bon moment. Nous avons de bons premiers retours d’expérience d’utilisateurs qui trouvent agréable et rassurant d’être suivi à distance, d’obtenir une réponse rapide dès le moindre doute…

Merci à Guillaume Fayolle et Alexandre Falzon pour cette interview ; pour plus d’informations sur Nouveal e-santé et sa solution e-fitback, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet : http://nouveal.com/fr/

119


03/03/2017 - BREF ECO « Saga #BrefInnov 9/12 : Nouveal e-santé améliore la prise en charge des patients »

120


01/03/2017 - Life4 by Elior Group « Nouveal e-health, publisher of e-fitback »

121


01/03/2017 - Mag2Lyon n°88 mars 2017 « e-fitback, préparer son opération en toute simplicité »

122


23/02/2017 - Lyon Bio Pôle « Nouveal e-santé »

Nouveal e-santé Nouveal e-santé est une société éditrice de logiciels en santé connectée et est l’éditeur d’efitback,

solution

de

préparation

et

d’accompagnement du patient tout au long de son parcours administratif et médical.

Initialement conçue pour la chirurgie ambulatoire et la RAAC (Récupération Améliorée Après Chirurgie), la solution a été développée de telle manière qu’elle peut s’adapter à de nombreuses spécialités différentes (chirurgie, maladies chroniques, psychiatrie, oncologie, …). Elle permet au patient d’être acteur de sa santé, réaliser sa préadmission en ligne, mieux se préparer à son hospitalisation avec des checklists et des informations, et être suivi à distance depuis chez lui après l’opération.

Pour les professionnels de santé, e-fitback permet de prioriser les tâches en éliminant celles qui sont chronophages comme l’appel de la veille et du lendemain (digitalisés sous forme de questionnaires) et de consacrer du temps aux patients qui en ont le plus besoin.

Aujourd’hui, e-fitback est leader sur le marché français des solutions de suivi du patient et ce notamment grâce à certaines distinctions qu’elle a obtenue. En effet, en septembre 2016 Nouveal e-santé remportait le challenge de l’innovation de la FHP dans la catégorie « Services au patient connecté » suite à un pitch devant 200 directeurs d’établissements de santé privés. Par ailleurs la société a été sélectionnée avec 19 autres startups (sur plus de 90) pour partir à Boston du 13 au 16 février prochain dans le cadre du Big Booster, un programme international accélérateur de startup, et ainsi établir des connexions outre-Atlantique. De plus la société a été sélectionnée par Paris & Co Incubateurs afin de bénéficier d’un programme d’accompagnement centré sur la esanté.

Enfin, l’arrivée de l’investisseur Malakoff Médéric Participations à hauteur d’1 million d’euros va permettre à la société d’asseoir sa place de leader en accélérant la commercialisation d’e-fitback.

123


23/02/2017 - Le Point : dossier le boom de l’e-santé « e-fitback, une appli qui accompagne le patient avant et après opération »

124


21/02/2017 Le Progrès « Ces 5 start-up lyonnaises qui veulent conquérir l’Amérique » RHONE – -ENTREPRISES

Ces 5 start-up lyonnaises qui veulent conquérir l’Amérique

Vingt start-up viennent de participer au programme d’accélération initiée par Big Booster à Boston. Parmi elles, cinq lyonnaises, en quête d’investisseurs et de marchés.

Anne-Marie Graffin, responsable de BigBooster, et les cinq Lyonnais présents à cette nouvelle édition à Boston : Guilhem Tourniaire, Florian Miguet, Dany Kuhn, Xavier Barry et François Grosse. Photo Vincent ROCKEN Pendant quatre jours, les 20 start-up sélectionnées par le programme d’accélération lyonnais BigBooster (Université de Lyon, Métropole, Région et partenaires privés) ont rempli leur mission. Echanges avec des experts, investisseurs et mentors dont le célèbre Stuart Paap, visites des plus grands incubateurs de Boston (dont Greentown, LabCentral, CIC, MassChallenge) et des rendez-vous en B to B ont animé ce séjour de façon très dense. Sans oublier le pitch (oral en anglais de quelques minutes devant un jury d’investisseurs américains), qui a conclu la 2e édition de ce programme américain du BigBooster. Une sur deux a été distinguée à cette occasion (les deux Lyonnaises sur les cinq présentes : Clim8 et Forcity, mais aussi Fine-Heart, Glomeria Therapeutics, Micropep Technologies, Gulplug, In Touch, Hysilabs, Sylphen et un coup de cœur pour Ubitransports). Mais toutes se retrouveront pour le grand oral qui se déroulera devant un autre jury, à Lyon, lors de Biovision du 4 au 6 avril. Une délégation de la ville de Boston emmenée par John Barros, responsable du service économique de la capitale du Massachusetts, est alors attendue à Lyon. Initiative qui récompense les efforts entrepris pour enrichir les liens économiques mais aussi culturels (Arty Facty pourrait organiser un équivalent des Nuits sonores à Boston) entre ces deux métropoles. « On vient de passer un cap sérieux », commente Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole en charge 125


de l’innovation. En s’appuyant notamment sur la signature d’un accord entre l’incubateur américain Greentown labs, spécialisé dans les clean techs et l’Aderly (Agence pour le développement de la région lyonnaise) et le pôle de compétitivité Axelera, Sans oublier des négociations très avancées pour l’implantation à Gerland d’un LabCentral (laboratoire accueillant des start-up des sciences de la vie à l’image de celui existant dans le quartier de Cambridge à Boston) avec l’appui d’un groupe privé français dont le nom n’a pas encore été dévoilé. Autant de signaux positifs en plus des implantations de filiales de sociétés qui devraient se multiplier au fil des mois. Le président de la Métropole pourrait rendre visite à son homologue démocrate, Marty Walsh, à l’automne.

126


20/02/2017 - Communiqué de presse Big Booster « Boston Booster Camp : découvrez les 10 US nominees »

Communiqué de presse Lyon, France le 20 février 2017

Boston Booster Camp : découvrez les 10 US nominees

Les 20 startups de la seconde édition du Booster Camp de Boston étaient plus déterminées que jamais à tirer le meilleur de cette immersion unique. Au cours de ces 4 jours de travail intense et grâce au soutien des partenaires de BigBooster, les jeunes pousses ont plongé au cœur de l’écosystème bostonien. 10 startups ont été récompensées en tant que US nominees en présence de Marty J.Walsh, Maire de Boston, John Barros, chef du service de développement économique pour la ville de Boston, Karine DogninSauze, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon et Valery Freland, Consul général de France à Boston. Les mentors et juges du programme ont tous été impressionnés par la qualité et la maturité des projets présentés ainsi que par les performances réalisées par les entrepreneurs. Les 10 US nominees par catégorie sont : Informative Tech category § Clim8 § Forcity § In Touch § Gulplug

Bio & Health category § FineHeart § Kaira Medics § Micropep technologies

Global § § §

Impact category Hysilabs Sylfen UbiTransports (prix coup de cœur)

Les 10 startups « US nominees » en présence des partenaires du Programme.

Une seconde édition de haut niveau tant sur la forme que le contenu “Grâce à la qualité de la sélection du Booster Camp de Lyon et un programme sur-mesure avec des contenus spécialement conçus pour les startups, cette semaine à Boston a été un vrai succès. Les entreprises engagées aux côtés de nos partenaires ont participé à des temps d’échanges privilégiés placés sous le signe de l’efficacité et de la bienveillance. Le tout sous la supervision de l’équipe BigBooster » explique Anne-Marie Graffin, CEO du programme d’accélération international. Un engagement profond de la part des partenaires de BigBooster Pendant 4 jours intensifs, les partenaires institutionnels ont donné vie aux synergies créées entre les pôles mondiaux d’innovation que sont la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la métropole de Lyon et la ville de Boston (Massachussetts) : « Je suis ravi que des entrepreneurs étrangers viennent à Boston à la fois pour partager leurs écosystèmes d’innovation mais également échanger autour du développement durable, de la culture, de l’éducation et du tourisme. Je suis reconnaissant à la ville de Lyon pour sa coopération et sa proactivité dans ce partenariat international. Le soutien solide et continu de BigBooster en faveur de l’entrepreneuriat nous aide à valoriser notre vision internationale du développement économique et de l’innovation » explique Martin J.Walsh, Maire de Boston.

127


PROFILE 13/02/2017 - Adjacent Government « Remote patient monitoring to enhance follow-up management »

Remote patient monitoring to enhance follow-up management Digital solutions are opening the door to remote patient monitoring, as Nouveal e-health’s e-fitback app demonstrates

O

ver the past few years, several issues have been raised in the

health sector: Rising expenses,

saturated healthcare centres, avoidable re-admissions, patients getting more involved in their care, and healthy ageing. The European Union has been addressing these concerns through its 2010-2020 plan for health. Simultaneously, Information and Communication Technologies (ICTs) have become more widespread in healthcare. protocols’ efficiency and therefore track

which is triggered, to prevent further

and increase patient satisfaction.

complications and re-admissions.

a remote patient monitoring solution

As for patients, they are assisted

During the entire pathway, patients

called e-fitback to put ICTs at the

through their whole pathway, from

can use the app’s messaging service,

In order to address these key issues, Nouveal e-health has been developing

forefront of healthcare. In a few words,

pre-admission to the end of their

where media are redeveloped to

e-fitback is an e-health solution that is

recovery. Back home after the first

ensure the confidentiality of the

available on the web, via electronic

appointment

surgeon,

exchanges. This way the remote

tablets and smartphones (App Store and

patients create their ID, log into the

patient follow-up is entirely secure as

Google Play) and has been designed

application and start the pre-admis-

they are constantly monitored by the

for use by both patients and health-

sion paperwork directly via e-fitback,

solution.

care professionals. It is currently used

without having to return to the health-

to enhance day surgery, and is about

care centre.

with

the

Contact us and we will be glad to show you all the features of the solution

to be applied to many other fields, including psychiatry and oncology.

They

also

receive

pre-operative

e-fitback.

information regarding their surgery:

What is e-fitback and how does it add value for healthcare centres?

For healthcare centres, e-fitback auto-

1

Information about how to be well prepared, about their recovery, and checklists to ensure they are ready for their operation to help to avoid

mates many time-consuming tasks

cancellations. Back home, patients

such as administrative paperwork, and

receive medical questionnaires to fill

phone calls before and after surgery.

in about their condition. According to

e-fitback also allows for better priority

their answers, an alert is triggered and

management by highlighting patients

sent to the medical staff in charge of

who need particular attention from

the e-fitback follow-up. Patients are

the healthcare team. This solution also

then taken care of accordingly,

includes an analytical tool to assess

depending on the level of the alert

www.adjacentgovernment.co.uk

Nouveal e-health Tel: +33478502492 www.nouveal.com www.twitter.com/nouveal_sante

128


02/02/2017 - Hospitalia « Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros »

SIS

Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros Rédigé par Rédaction le Jeudi 2 Février 2017 à 12:26 | Lu 498 fois

La conclusion de cette première levée de fonds marque un tournant dans l’histoire de la startup, qui jusque-là développait des applications mobiles digitales à destination des entreprises. Trois ans après sa création, la société Nouveal devient Nouveal e-santé, éditeur de la solution de préparation et de suivi du patient e-fitback. Développée depuis septembre 2015, la solution e-fitback a rapidement été un facteur de croissance, face à l’engouement qu’elle a suscité auprès des professionnels du monde de la santé. De nombreux recrutements ont été réalisés en vue du développe- ment d’e-fitback, et de sa commercialisation en location de service (S aaS ). Le vendredi 16 décembre, Nouveal e-santé a conclu une première levée de fonds avec Malakoff Médéric, assureur en santé et prévoyance de plus de 200 000 entreprises en France, pour un montant d’un million d’euros. C ette opération dans laquelle Nouveal e- santé a été accompagnée par KP MG va permettre de rester leader sur son marché, avec à ce jour plus de 8 000 patients ayant utilisé sa solution e-fitback.

e-fitback, une solution reconnue À ce jour, e-fitback suscite déjà l’intérêt de nombreux établissements de santé en France et à l’international. Depuis ses débuts, Nouveal e-santé a remporté de nombreux con- cours et distinctions comme le challenge de l’innovation de la FHP, le Care Talks Tour, le trophée de l’innovation e-santé Bref Eco ou plus récemment, d’être sélectionnée pour partir au Boston Booster C amp. Autant d’éléments qui permettront à la société de conquérir de nouveaux professionnels de la santé à l’échelle internationale.

129


01/02/2017 - Echos de la Tour n°484 « Nouveal finance sa croissance »

INFORMATIQUE Nouveal finance sa croissance Nous vous annoncions dans les Echos de la Tour de novembre dernier la distinction attribuée à cette jeune et dynamique entreprise, par la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP). Dans la continuité logique de cette récompense, Nouveal a procédé à un appel de fonds auprès d’investisseurs institutionnels, afin de financer sa croissance. Initiative couronnée de succès, puisque Nouveal a conclu une première levée de fonds globale de 1,5 million d’euros fin 2016. Cette étape marque aussi un tournant majeur pour cette jeune société, qui va pouvoir passer d’une situation où elle développait des logiciels pour le compte de plusieurs clients, au statut d’éditeur de son propre logiciel « e-fitback » et devenir « Nouveal esanté ». Dans sa quête de nouvelles expériences, l’entreprise va présenter en février prochain son logiciel au concours « Big Booster » de Boston (Etats-Unis), et va pousser les portes du marché Nord-Américain. Encore un grand bravo à ses dirigeants Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE, et à toute leur équipe pour leur esprit d’entreprise et leur savoir-faire technologique.

130


29/01/2017 - Club Digital Santé « Les 3 meilleures applications de santé »

LES 3 MEILLEURES APPLICATIONS DE SANTE La nouvelle technologie occupe aujourd’hui une place importante dans le domaine de la santé. Il existe différentes sortes d’applications qui facilitent grandement la vie de tous les patients. Pour vous aider vous aussi à profiter de la médecine moderne, nous avons sélectionné pour vous ce que nous pensons êtres les 3 meilleures applications de santé.

Citizen Doc L’application Citizen Doc évite la perte de temps pour des consultations médicales inutiles. Citizen Doc permet de faire la différence entre un simple petit bobo et une véritable maladie. Facile d’utilisation, elle peut être utilisée par n’importe quel patient. Elle recueille des informations relatives à votre état de santé et aux symptômes que vous remarquez à partir d’un questionnaire. Elle offre ensuite différents conseils sur votre alimentation, sur la bonne posture que vous devriez adopter ou encore sur les médicaments que vous devriez prendre. Retenez bien quand même que l’application ne remplacera jamais un vrai médecin.

E-fitback Vous vous êtes fait opérer et vous avez peur de ce pourrait être la suite ? Avec efitback, vous n’avez plus aucune raison de paniquer. Il s’agit d’une application qui permet de faire le suivi de tous les patients avant et après chaque opération. Elle facilite toutes les procédures à suivre relatives à l’opération : remplissage des paperasses et de documents de consentement, visite virtuelle de l’hôpital, … L’application est même aujourd’hui pour faciliter le suivi des personnes en psychiatrie ou de celles qui sont atteintes de cancer.

My Hospi Friends Il n’a rien de plus désagréable que de se retrouver dans un lit d’hôpital, fermé entre quatre murs et de n’avoir que des personnels médicaux tout autour. My Hospi Friends est une application dont le principal objectif est de briser la sensation d’isolement dans les hôpitaux. C’est une forme de réseau social qui permet de mettre en relation tous les patients en fonction de leurs patients. Une personne atteinte de cancer, passionnée par la mode, peut entrer en relation avec une autre qui souffre de troubles cardiaques et qui partage la même passion.

131


27/01/2017 - TIC Santé « La start-up Nouveal e-santé lève 1 million d’euros »

La start-up Nouveal e-santé lève 1 million d'euros La start-up lyonnaise Nouveal e-santé, spécialisée dans l'édition de logiciels favorisant le suivi des patients lors d'une hospitalisation, a annoncé en janvier avoir levé 1 million d'euros auprès de l'assureur Malakoff Médéric. Nouveal e-santé édite la solution "e-fitback", assistant numérique permettant de suivre le patient avant, pendant, et après une hospitalisation, au niveau administratif comme médical (préadmission en ligne, préparation du patient, questionnaires de suivi médical, messagerie, etc.). Récompensé en 2016 lors du challenge de l'innovation de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), il est utilisé par six établissements publics et privés et actuellement en test dans deux autres établissements. La levée de fonds réalisée auprès de Malakoff Médéric s'ajoute à un financement de 300.000 euros obtenu par Nouveal e-santé auprès de Bpifrance et doit permettre d'accélérer la commercialisation d'"e-fitback" en France et à l'international.

132


e projet de l Floriot va objectif du TGL Group et sa et donner une image à notre groupe afin qu’il soit mieux e d’affaires filiale Artefact vont ECO Auvergne Nouveal e-santé livrer et Opéra Energie lèvent chacun 1 million prochainement identifié »,- BREF reconnaît le dirigeant qui,Rhône-Alpes à moyen terme,«vise ntre 180 et25/01/2017 70 logements dans d’euros » les « 500 à 800 millions d’euros de chiffre d’affaires ». TGL andes bien l’ancien hôpital Debrousse à Lyon. BREF ECO a d’ailleurs intégré le programme Accélérateur ETI porté i a racheté AUVERGNE par Bpifrance  : « un vrai coup de booster », fait remarquer antiers qui TGL GROUP RHÔNE-ALPES Thierry Gloriès. Et, outre ses activités dans le BTP, le groupe technique Pdt : Thierry Gloriès 25 jAN 2017 Siège : Lyon développe un pôle « services » avec des participations dans s de PalaiSite historique : d’autres secteurs. Dernière en date  : le restaurant gastrons d’euros Bourg-en-Bresse CA 2016 (au 30/09) : nomique «L’éclat» qui vient d’ouvrir ses portes quai de la t. 142 M€ à Lyon et dans lequel TGL a pris 70 % du capital e politiqueAINPêcherie BÂTIMENT / TRAVAUX PUBLICS RN : 4,6 % du CA Effectif : 350 personnes aux côtés du jeune chef (25 ans) Vincent Leleu. « L’objectif eau à Paris, est d’avoir une étoile ». Les pieds sur terre, mais la tête dans continuer les étoiles.IIC.D. pérennité

CÔTÉ RHÔNE

TGL Group : « Il faudrait pouvoir atteindre les 500 à 800 M€ »

RHÔNE SANTÉ

chinois Tinavi Medical. Pour 2018, l’objectif des

Les espoirs de Spineway ventes est de 10 M€. Depuis ses nouveaux bureaux baignés de lumière et sur le marché nord-américain

RHÔNE ÉNERGIE / SANTÉ surplombant Rhône, place Tolozan à Lyon, Thierry Spineway (Ecully), fabricantled’implants chirurNouveal e-santé et Opéra Energie Gloriès a le sourire. Lepathologies groupe de BTP dirige et dont il gicaux pour le traitement des de qu’il lèvent chacun estvertébrale, l’unique actionnaire, Group a signé deux 1 million d’euros la colonne annonce unTGL chiffre d’af-(Floriot), faires 2016 de 5,12 M€ versus en 2015. d’euros Deuxen lauréats Trophées Bref Eco de gros contrats à plus5,68 M€ de 50 millions 2016  :2016 des la La société, qui réalisede 90 % de son à l’innovation viennent de lever 1 M€ chacun. Le construction l’Arena de l’activité Asvel (55 millions d’euros) qui l’export, indique cette « ne reflète  ; et courtier en énergie, Opéra Energie (Lyon), a réadoit êtreque livrée enévolution 2020 à Villeurbanne un programme pas la bonne dynamique commerciale de la lisé sa levée de fonds de 1 045 logements étudiants à Palaiseau (Essonne) pour le auprès d’Odyssée Venture. société, impactée par le décalage de ses ventes Créé en 2014 par compte du groupe Océanis (le même qui porte le projet detrois ex-cadres d’Engie, Opéra consécutif au retard d’agrément CE et du glisEnergie aide les entreprises et copropriétés à « Tony Parker Academy » à Gerland et pour lequel Floriot va sement de livraison des ventes de sa filiale US optimiser leurs achats de gaz naturel et d’électriconstruire 400 logements). De quoi devancer l’objectif du sur 2017 (2 M$) ». Le groupe a su maintenir ses cité en comparant les offres des différents fouret donner une image à ànotre groupe afin qu’il soit mieux visait les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires parts de groupe marchéqui et enregistre une progression nisseurs. Cette levée de fonds doit permettre identifié », reconnaît le dirigeant qui, à moyen terme, vise en (+ 2020  : « Sur l’exercice 2017, seronsladéjà 180 etd’asseoir en Europe 12 %) et notamment en nous France PMEentre lyonnaise sa position de leader les « 500 à 800 millions 200 millions à unlecarnet commandes bienen énergie, (+ 22 %). En Amériqued’euros Latine, grâce bien que Brésil de dans le courtage en renforçant sesd’euros de chiffre d’affaires ». TGL a d’ailleurs intégré le des programme Accélérateur ETI porté fourni », affirme l’ex-directeur régional qui acommerciales racheté et l’Argentine aient maintenu un bon niveaude Vinci équipes et en développant d’activité,l’ela zone marque un Floriot repli temporaire par « un vraietcoup de booster », fait remarquer pourqui faciliter leBpifrance courtage  :en ligne ntreprise bressane en 2007. Parmisolutions les chantiers lié à unedémarrent situation difficile Vénézuela. Deun plateau la baisse des facturesThierry d’énergie. Gloriès. Et, outre ses activités dans le BTP, le groupe  : le siègeausocial de LDLC, technique même, l’Afrique/Moyen-Orient a dû faire face à De son côté, Nouveal e-santé (Irigny), développe un pôleéditeur « services » avec des participations dans au centre hospitalier de Grenoble, les logements de Palaiune dévaluation exceptionnelle de la livre égypd’une appli de suivi pré et postopératoire, a en date  : le restaurant gastrod’autres secteurs. Dernière seau, sans compter les 500 logements (35 millions d’euros tienne entraînant un ralentissement des ventes. conclu sa première levée de fonds avec Malanomique «L’éclat» qui vient d’ouvrir ses portes quai de la de chiffre d’affaires) pour sa filiale Floriot Habitat. Pour 2017, Spineway fonde de bons espoirs sur koff Médéric. À ce jour, plus de 8 000 patients Pêcherie à Lyon et dans lequel TGL a pris 70 % du capital Croissance externe. TGL poursuit par ailleurs une politique le marché nord-américain et sur l’Asie, grâce ont utilisé cette solution (e-fitback) de suivi de aux côtés du jeune chef (25 ans) Vincent Leleu. « L’objectif de croissance externe. Si le groupe a déjà un bureau à Paris, à la signature récente d’un partenariat avec le leurs séjours hospitaliers. Commercialisée en il veut s’y renforcer. « Nous sommes contraints de continuer à nous développer pour assurer une certaine pérennité

RHÔNE TÉLÉCOMMUNICATIONS

ACRT recrute

ACRT (Villefranche-sur-Saône ; CA 2016 : 3,8 M€, stable) développe ses métiers les plus porteurs et prévoit le recrutement de techniciens, après l’ouverture récente d’une nouvelle agence à Feurs (Loire) complétant celles de Villefranche, Bourg-en-Bresse, Lyon et Mâcon. La société avait vu le jour en 1998 à l’initiative de deux associés, Claude Ponthus et Rémy Gardette, qui se partagent aujourd’hui les compétences techniques et commerciales. ACRT tire sa force de son panel de services  : téléphonie, sécurité, vidéo protection, alarmes et contrôles d’accès (flux de personnels, badges…), câblage. Elle distribue les marques Alcatel, Alaya et ShoreTel. Et, depuis peu, elle développe une activité de gestion d’abonnements téléphoniques et de création des liens fibres, SDSL, ADSL. ACRT (34 salariés) prévoit d’arriver d’ici à la fin d’année à une quarantaine de personnes. Parmi les clients d’ACRT, la Caisse d’Epargne (téléphonie) et Bayer (alarmes). La société envisage un déménagement sur un autre site caladois en

TGL Group et sa filiale Artefact von prochainement liv 70 logements dan l’ancien hôpital Debrousse à Lyon

TGL GROUP Pdt : Thierry Glor Siège : Lyon Site historique : Bourg-en-Bresse CA 2016 (au 30/0 142 M€ RN : 4,6 % du CA Effectif : 350 pers

est d’avoir une étoile ». Les pieds sur terre, mais la tête dans les étoiles.IIC.D.

RHÔNE SANTÉ

Les espoirs de Spineway sur le marché nord-américain Spineway (Ecully), fabricant d’implants chirurgicaux pour le traitement des pathologies de la colonne vertébrale, annonce un chiffre d’affaires 2016 de 5,12 M€ versus 5,68 M€ en 2015. La société, qui réalise 90 % de son activité à l’export, indique que cette évolution « ne reflète pas la bonne dynamique commerciale de la société, impactée par le décalage de ses ventes consécutif au retard d’agrément CE et du glissement de livraison des ventes de sa filiale US sur 2017 (2 M$) ». Le groupe a su maintenir ses parts de marché et enregistre une progression en Europe (+ 12 %) et notamment en France (+ 22 %). En Amérique Latine, bien que le Brésil et l’Argentine aient maintenu un bon niveau d’activité, la zone marque un repli temporaire lié à une situation difficile au Vénézuela. De même, l’Afrique/Moyen-Orient a dû faire face à une dévaluation exceptionnelle de la livre égyptienne entraînant un ralentissement des ventes. Pour 2017, Spineway fonde de bons espoirs sur

chinois Tinavi Medical. Pour 2018, l’objec ventes est de 10 M€.

RHÔNE ÉNERGIE / SANTÉ

Nouveal e-santé et Opéra Ener lèvent chacun 1 million d’euros

Deux lauréats 2016 des Trophées Bref E l’innovation viennent de lever 1 M€ chac courtier en énergie, Opéra Energie (Lyon), lisé sa levée de fonds auprès d’Odyssée Ve Créé en 2014 par trois ex-cadres d’Engie, O Energie aide les entreprises et copropri optimiser leurs achats de gaz naturel et d’é cité en comparant les offres des différent nisseurs. Cette levée de fonds doit perme la PME lyonnaise d’asseoir sa position de l dans le courtage en énergie, en renforça équipes commerciales et en développan solutions pour faciliter le courtage en lig la baisse des factures d’énergie. De son côté, Nouveal e-santé (Irigny), é 133 d’une appli de suivi pré et postopérato conclu sa première levée de fonds avec koff Médéric. À ce jour, plus de 8 000 pa


21/01/2017 - La Tribune « PLTJE 2017 : les femmes entrepreneures dominent Lyon et sa région »

- Le 21/01/2017

134


135


136


18/01/2017 - Connected Mag « Nouveal e-santé développe e-fitback »

Nouveal e-santé développe e-fitback Nouveal e-santé est une startup lyonnaise éditrice de logiciel en e-santé. La société développe e-fitback : une solution de préparation et de suivi du patient tant au niveau administratif que médical.

Parmi les fonctionnalités principales proposées on retrouve la préadmission en ligne, la préparation du patient avant l’intervention et son suivi après l’opération. L’application comprend également une messagerie permettant de préserver le lien patient-soignant. La solution e-fitback permet ainsi pour les établissements de santé de favoriser la chirurgie ambulatoire et d’éliminer les tâches administratives et les appels de la veille et du lendemain qui sont très chronophages. L’établissement peut ainsi optimiser son organisation et ses protocoles grâce aux statistiques collectées par l’application. Le personnel soignant quant à lui peut se focaliser sur les patients qui en ont vraiment besoin grâce au système d’alertes automatiques déclenchées selon les réponses aux questionnaires données par le patient depuis chez lui. Il y a un an, e-fitback était implémentée dans un seul établissement. Aujourd’hui, elle est déjà utilisée par de nombreux professionnels de santé et patients. Ce genre de solution est amené à être incontournable dans les années à venir car elle aide à l’amélioration du parcours de soin des patients et optimise l’organisation des établissements. Plusieurs distinctions C’est notamment grâce à cette solution que depuis sa création en 2013 la société a remporté de nombreux challenges tels que les Trophées de l’innovation en santé de BrefEco, le challenge de l’innovation de la FHP pour les services aux patients, ou encore le premier tour du Big Booster qui est un programme international d’accélération de startups qui emmène la société à Boston en février prochain. Une levée de fonds pour e-fitback Le 16 décembre 2016 la société a clôturé sa première levée de fonds d’un montant de 1 million d’euros auprès d’un investisseur institutionnel auxquels s’ajoute le financement à hauteur de 300.000€ de BPI france et 200.000€ par une banque afin d’accélérer la commercialisation de sa solution e-fitback aussi bien sur le territoire national qu’à l’international. En savoir plus : www.e-fitback.com

www.nouveal.com

137


10/01/2017 - 20 Minutes « Se connecter avec sa santé »

4 ■■■Actualité

Mardi 10 janvier 2017

PRATIQUE Les applis pour simplifier la vie des patients sont en plein essor

Se connecter avec sa santé Oihana Gabriel

L

a santé est un domaine où les innovations numériques se bousculent au portillon. 20 Minutes a sélectionné trois applications qui buzzent et qui sont en mesure d’aider n’importe quel patient.

V Pour éviter les consultations

inutiles : Citizen Doc. Pas toujours évident de faire le tri entre petit bobo et vraie maladie. Destinée au grand public, l’appli Citizen Doc propose un questionnaire sur votre état et vos

« Si les symptômes sont inquiétants, une alerte est envoyée. » symptômes pour ensuite délivrer des conseils alimentaires, de posture et des médicaments. Mais aucune ordonnance n’est délivrée, seuls les médicaments de confort sont conseillés. « Le but est d’éviter les consultations inutiles chez le généraliste et aux urgences, résume Arthur André, président de Citizen Doc et neurochirurgien. Mais, si les symptômes nous semblent inquiétants, une alerte “le doc est inquiet, il vaut mieux consulter” est reçue par l’internaute. » V Pour plus de sociabilité à l’hôpital : My Hospi Friends. My Hospi Friends propose un réseau social aux patients hospitalisés en fonction de leurs passions et non de leur pathologie. Julien Artu, cofondateur et président de My Hospi Friends, en sait quelque chose : il a passé six mois seul dans une chambre d’hôpital à la suite

Nouveal

Arthur André, neurochirurgien

E-fitback propose un suivi postopératoire numérique. d’un accident de voiture. Son engagement : ne pas revendre les données récoltées à des entreprises pharmaceutiques. Le service, gratuit pour l’utilisateur (environ 10 000), tisse sa toile. La Fondation Adolphe-de-Rotschild, à Paris (19e), doit être le cinquantième établissement à s’y inscrire. V Pour un suivi postopératoire : E-fitback. E-fitback, un site et une application, vise à simplifier l’avant et l’après-opération. Tant pour les patients que pour le personnel. « Au lieu de perdre du temps à remplir de la paperasse à l’hôpital pour la préparation de l’opération, les documents de consentement, vous pouvez tout anticiper chez vous », résume Alexandre

Falzon, cofondateur. De même, le patient peut faire une visite virtuelle de l’hôpital, demander un service (la télévision, un taxi), savoir comment se préparer (douche à la Bétadine, médicament à prendre la veille…). C’est surtout un suivi numérique précieux qui est proposé. « Pendant les cinq jours après l’opération, le patient répond à des questionnaires en fonction de sa pathologie et du type d’intervention », reprend le cofondateur. Ainsi, grâce à des algorithmes, une alerte prévient le soignant en cas de souci, qui rappelle le patient. L’objectif, à terme ? Encourager la prise en charge en ambulatoire et ainsi permettre à la Sécurité sociale de faire des économies. W

ARTICLE PARU DANS 20 MINUTES NATIONAL

138


2016 139


16/12/2016 - Communiqué de presse « Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros »

Communiqué de presse # 07 | PARIS, le 16 décembre 2016

Nouveal e-santé conclut sa première levée de fonds de 1 million d’euros

2015 Début de e-fitback

NOUVEAL E-SANTÉ, ÉDITEUR DE E-FITBACK La conclusion de cette première levée de fonds marque un tournant dans l’histoire de la startup, qui jusque-là développait des applications mobiles digitales à destination des entreprises. Trois ans après sa création, la société Nouveal devient Nouveal e-santé, éditeur de la solution de préparation et de suivi du patient e-fitback.

UNE PREMIÈRE LEVÉE DE FONDS Développée depuis septembre 2015, la solution e-fitback a rapidement été un facteur de croissance, face à l’engouement qu’elle a suscité auprès des professionnels du monde de la santé. De nombreux recrutements ont été réalisés en vue du développement d’e-fitback, et de sa commercialisation en location de service (SaaS). Le vendredi 16 décembre, Nouveal e-santé a conclu une première levée de fonds avec Malakoff Médéric, assureur en santé et prévoyance de plus de 200 000 entreprises en France, pour un montant d’un million d’euros. Cette opération dans laquelle Nouveal esanté a été accompagnée par KPMG va permettre de rester leader sur son marché, avec à ce jour plus de 8 000 patients ayant utilisé sa solution e-fitback.

E-FITBACK, UNE SOLUTION RECONNUE A ce jour, e-fitback suscite déjà l’intérêt de nombreux établissements de santé en France et à l’international. Depuis ses débuts, Nouveal e-santé a remporté de nombreux concours et distinctions comme le challenge de l’innovation de la FHP, le Care Talks Tour, le trophée de l’innovation e-santé Bref Eco ou plus récemment, d’être sélectionnée pour partir au Boston Booster Camp. Autant d’éléments qui permettront à la société de conquérir de nouveaux professionnels de la santé à l’échelle internationale.

Disponible sur web

Disponible sur App Store & Google Play

2016 Premiers utilisateurs & retours e-fitback Premier prix Challenge de l’Innovation FHP Catégorie patients Care Talks Tour Etude du marché Nord-Américain + 8000 utilisateurs de la solution e-fitback Big Booster | Boston Programme international d’accélération de startup Bref Eco Trophée de l’innovation en e-santé

1 MILLION D’EUROS

PREMIERE LEVEE DE FONDS

contact@nouveal.com

www.nouveal.com

140


14/12/2016 - BREF ECO Auvergne Rhône-Alpes « e-fitback améliore et sécurise la prise en charge des patients »

141


13/12/2016 - BREF ECO « Découvrez les six lauréats des Trophées Bref Eco de Lyon »

- PUBLIÉ LE 13/12/2016 - 21:45

Découvrez les six lauréats des Trophées Bref Eco de Lyon

Les lauréats accompagnés des partenaires des Trophées de l'Innovation Lyon 2016

Ce mardi 13 décembre à l'Hôtel de Ville de Lyon a eu lieu la 11e édition des Trophées Bref Eco de l'Innovation. Plus de 500 personnes ont assisté à la cérémonie qui a récompensé six entreprises innovantes d’Auvergne Rhône-Alpes. Après une première moisson d'entreprises récompensées à Grenoble le 24 novembre dernier, six autres lauréats ont été mis en lumière à Lyon. Les voici : • • • • • •

Lauréat Innovation Environnement et Energie : Aryballe Technologies Lauréat Innovation Santé/Biotechnologies : Nouveal e-santé Lauréat Innovation Service : Opéra Energie Lauréat Innovation Transports et Véhicules du Futur : Vision Systems Lauréat Innovation Objets Connectés : Vapé Rail Coup de Cœur : Lagazel

Un trophée Lab Meeting de Bref Eco a également été remis au projet CX-COG porté par la société Theranexus et soutenu par le pôle de compétitivité Lyonbiopôle. « Esprit d’innovation… Es-tu là ? » La soirée a également été l'occasion de réunir deux passionnés et acteurs de l’innovation autour du thème « Esprit d’innovation, es-tu là ? » : Jean-Christophe Simon, VP senior Innovation et Recherche du Groupe Seb, et Gaël Langevin fondateur de InMoov. Nous remercions nos partenaires et les 82 entreprises qui ont candidaté. Pour découvrir le détail des projets, lisez Bref Eco 2269. Corinne Delisle

142


12/12/2016 - Le Progrès « Chirurgie du côlon : des patients du Tonkin suivis à domicile grâce à une application »

RHÔNE SANTÉ

Chirurgie du côlon : des patients du Tonkin suivis à domicile grâce à une application Le groupe Capio teste à la clinique du Tonkin une application de la start-up lyonnaise Nouveal.

P

riorité des autorités de santé, le développement de la chirurgie ambulatoire peut représenter une belle

opportunité pour l’e-santé. Une start-up d’Irigny, Nouveal, s’est ainsi lancée sur ce marché avec e-fitback, une application disponible sur internet, tablette et smartphone. « L’objectif est de préparer le patient avant la chirurgie et de le suivre ensuite à son retour chez lui », explique Alexandre Falzon, l’un des fondateurs de Nouveal. La start-up a été retenue par Capio dans le cadre d’un appel d’offres sur le développement de son offre en chirurgie ambulatoire dans laquelle le groupe suédois a été précurseur. L’application est actuellement utilisée à la clinique du Tonkin pour le suivi des patients rentrés précocement chez eux après une chirurgie du côlon. Concrètement, chaque patient rempli deux fois par jour un questionnaire comportant une dizaine d’items sur son état de santé (fièvre, vomissements, douleurs…). S’il ne répond pas dans les temps, il reçoit une alerte. Si l’un de ses paramètres est anormal, c’est l’infirmière qui reçoit une alerte orange ou rouge. « Auparavant, on a discuté avec les patients notamment de ce que cela veut dire d’avoir mal », explique Geneviève Giovanni, cadre de santé. Le déploiement de cet outil s’inscrit aussi « dans le développement de nouveaux métiers », indique Guillaume Mainhaguiet, directeur opérationnel du Tonkin où depuis un an, les patients sont reçus en consultation préopératoire par une infirmière. De son côté, la polyclinique du Beaujolais teste le volet pré-hospitalisation de l’application dont les contenus doivent être enrichis. L’Agence régionale de santé a financé près de la moitié du développement du projet - ont le coût total s’élève à 400 000 € - dans le cadre d’un dispositif de soutien aux projets innovants en santé. L’application sera ainsi évaluée. « On regarde s’il y a une amélioration du suivi des patients en termes de qualité, de santé et de bénéfices médico-économiques. Et, en cas d’efficacité, si on peut essaimer », explique le Dr Thierry Rusterholtz, de l’ARS. L’enjeu est donc de taille pour les concepteurs de e-fit back, lui a déjà remporté plusieurs prix et dont le développement se poursuit en France. Sylvie Montaron

143


10/11/2016 - Le Progrès « Big Booster : 20 entreprises innovantes sélectionnées à Lyon pour Boston »

RHÔNE Big Booster : 20 entreprises innovantes sélectionnées à Lyon pour Boston

Les 20 dirigeants des start-up sélectionnés ce jeudi soir avec les élus et les partenaires du Big Booster/VR Pendant trois jours à Lyon, start-ups, mentors et experts ont travaillé afin d’affiner leur stratégie dans le cadre du Big Booster. Mais ce jeudi soir, il fallait choisir parmi les 92 start-ups concurrentes quelles seraient les 20 qui franchiraient l’Atlantique pour une nouvelle sélection. Après la séance de pitch devant près de 60 juges, les 20 start-ups qui s’envoleront pour Boston, du 13 au 17 février 2017, afin de s’immerger dans l’écosystème américain sont : Abilisense, Alcmeon, Cellenion, Clim8, Ehtech, Fineheart, Forcity, Glomeria, Gulplug, Intouch, Hysilabs, Ittention, Micropep, Morphosense, Nouveal, Rheonova, Speakplus, Sylfen, Ubi Transports et Wenow. Rappelons que le programme Big Booster a été créé en 2015 et organisé par la Fondation pour l’Université de Lyon, BigBooster est un programme international d’accélération non-profit unique pour les startups des secteurs « Biotech & Health», « Informative tech »,« Global impact ». Ce dispositif s’appuie sur des compétitions sous forme de « booster camps » courts et intenses organisés entre la métropole de Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes) & la ville de Boston (Massachusetts), deux régions reconnues pour l’excellence de leur écosystème d’innovation.

144


03/11/2016 - Communiqué de presse « Nouveal devient Nouveal e-santé »

# 06 Irigny, le 03 Novembre 2016

Nouveal devient Nouveal e-santé UNE TRANSITION VERS LE MEDICAL

TIMELINE E-FITBACK

Alors que Nouveal développait des applications mobiles digitales à destination des entreprises depuis janvier 2015, la startup se tourne à présent vers le monde de la e -santé. Ce choix n’est pas un hasard puisque trois ans après la création de la socié-

2015

té, et un an et demi après le lancement de son activité, la startup lyonnaise devient éditrice de la solution e-fitback qui accompagne le patient tout au long de son par-

Début des développe-

cours administratif et médical.

ments Application disponible

E-FITBACK, UNE SOLUTION RECONNUE

sur les stores

A ce jour, e-fitback suscite déjà l’intérêt de nombreux établissements de santé. Cette application au caractère innovant a permis à Nouveal e-santé d’obtenir la

2016

statut de Jeune Entreprise Innovante ou plus récemment, de remporter le premier prix du Challenge de l’Innovation 2016 organisé par la FHP (Fédération de l’Hospi-

Implémentation au

talisation Privée). Autant d’éléments qui permettront à la société de conquérir de

sein du Groupe Capio

nouveaux professionnels de la santé à l’échelle internationale. Obtention du label Jeune Entreprise Innovante

+ 4 000 patients ont utilisé la solution

Nouveal e-santé remporte le Challenge de

la FHP

Grâce à e-fitback, le patient devient acteur de son rétablissement à son retour à domicile.

DISPONIBLE SUR

UNE EQUIPE QUI S’AGRANDIT Si Nouveal e-santé connaît aujourd’hui de nombreux succès dans le domaine médical, l’entreprise anticipe dès à présent sa croissance. Après une dizaine d’embauches en moins d’un an, la startup dépassera la barre symbolique de 20 collaborateurs d’ici fin 2016, afin de poursuivre son aventure digitale.

www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante 145


01/11/2016 - Les échos de la Tour n°481 (nov 2016) « Nouveal récompensé pour sa capacité d’innovation »

INFORMATIQUE NOUVEAL RECOMPENSE POUR SA CAPACITE D’INNOVATION Nous vous annoncions dans les Echos de la Tour de Novembre dernier l’inauguration des locaux de cette jeune et dynamique société au sein du Château d’Yvours. Alors riche de 15 collaborateurs, elle se consacrait à la création d’applications mobiles dédiées aux entreprises et à la fourniture de services en Informatique. Elle a, depuis, choisi de développer un logiciel très original et innovant destiné au monde de la santé, ce qui l’a conduite à élargir son équipe qui compte aujourd’hui 21 salariés. C’est ce logiciel « e-fitback » qui a été récompensé au niveau national par la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP, en obtenant le 1er prix sur le thème « Quels nouveaux services proposer au patient connecté, avant, pendant et après son hospitalisation ? » Finaliste parmi 63 candidats répartis sur 2 catégories, elle a donc gagné cette distinction décernée par un jury de 200 directeurs d’établissements hospitaliers, pour une application permettant une bonne surveillance à domicile des personnes récemment opérées. Depuis le début de 2016, plus de 4 000 patients « connectés » ont utilisé cette application, qui grâce à cette distinction, est en train de conquérir de nombreux nouveaux clients, et devrait équiper une vingtaine de cliniques françaises d’ici la fin de cette année. Ce succès va induire plusieurs nouvelles embauches pour pouvoir enrichir le logiciel de nouvelles fonctionnalités et faire face à son plan de développement, déjà établi pour les 12 prochains mois. Un grand bravo donc à ses dirigeants Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE, et à toute leur équipe de techniciens pour cette belle reconnaissance de leur dynamisme et de leur capacité d’innovation.

146


25/10/2016 - BPI France « E-santé : Nouveal aide les patients avant et après leur opération »

Accompagner les patients avant et après une opération, c’est l’objectif e-fitbac k , une applic ation mobile développée par la s tart-up Nouveal s ituée à Irig ny près de L yon. E ntretien avec A lex andre F alz on, c ofondateur de c ette jeune entrepris e innovante. « Il s’agit d’une solution innovante qui permet d’une part de préparer le patient avant une intervention en ambulatoire, et d’autre part de suivre ce même patient à son retour chez lui » précis e Alexandre F alzon, co-fondateur de Nouveal avec G uillaume F ayolle.

Un prog ramme interac tif de s uivi médic al e-fitback a été conçu pour améliorer la qualité de pris e en charge des patients et pour optimis er les proces s us liés au parcours de s anté. Il est des tiné aux établis s ements de soin. L’appli possède quatre fonctions : • • • •

la pré-admission en ligne (envoi de documents comme la carte vitale ou la pièce d’identité), la préparation cognitive et médicale (information sur la prise de médicaments avant l’opération, la préparation phys ique et ps ychologique, une vis ite virtuelle de l’établissement de santé, etc.), un accès à un kiosque de s ervices (commander un repas, une chambre individuelle, une télévis ion), et un s uivi pos t-opératoire. « Cette dernière fonction s’appuie sur un moteur décisionnel qui permet de faire de la détection de situation à risques après l’intervention » précis e Alexandre F alzon. L e patient répond à des ques tionnaires quotidiens et les s oignants peuvent recevoir des alertes en fonction de ces répons es . « Nous permettons au patient de rester connecté avec l’établissement tout en restant chez lui » ajoute le cofondateur de Nouveal. E -fitback est utilis é par cinq établis s ements du groupe C apio (s ur 20), le Centre Hospitalier de Strasbourg et un hôpital de l’AP HP à P aris . L’appli a reçu récemment le Trophée de l’Innovation de la F édération Hos pitalière P rivée.

Nouveal a été ac c ompag née par B pifranc e, à plus ieurs repris es , en innovation. « C e s outien nous a aidé à continuer à développer l’outil et à recruter une équipe commerciale » apprécie Alexandre Falzon, qui estime à 40 millions d’euros le potentiel de ce marché en France, et à 90 millions en E urope.

147


01/10/2016 - Fédération de l’Hospitalisation privée n°37 oct-nov 2016 « e-fitback, une solution innovante en e-santé, de Nouveal »

Alexandre FALZON

Bonjour à tous. Nous avons développé une solution innovante en e-santé à partir de plusieurs constats.

Guillaume FAYOLLE

En effet, vous subissez une pression économique permanente, ainsi que sur la qualité des soins et la sécurité du patient. Vous devez donc rassurer vos patients, mais également les soignants et les médecins quant aux sorties précoces et les convaincre qu'elles ne représentent pas un risque supplémentaire.

Alexandre FALZON

C'est la raison pour laquelle nous avons développé la solution E-fitback qui permet la préparation et le suivi des patients sur l'ensemble de leur parcours administratif et médical.

Le patient préparera sa préadmission en ligne. Par le biais de check-lists, il sera mieux préparé à l’intervention, et ses antécédents médicaux pourront être validés. L’objectif est ainsi de faire diminuer le stress de la personne hospitalisée en amont de son opération. Le patient pourra visiter virtuellement le lieu dans lequel il devra se rendre, il pourra également commander des services supplémentaires disponibles au sein de l'établissement.

« PREPARATION ET SUIVI DU PATIENT SUR TOUT LE PARCOURS ADMINISTRATIF ET MEDICAL » Guillaume FAYOLLE

En phase postopératoire, les patients ne seront pas livrés à eux-mêmes. Vous garderez en effet un lien privilégié et direct avec eux grâce à E-fitback. Les réponses apportées par le patient à des questionnaires d'évaluation

148


déclencheront en effet des alertes de différents niveaux. Grâce à ce mécanisme, les praticiens pourront filtrer les patients qui nécessiteront un suivi accru et, grâce aux dispositifs médicaux connectés et certifiés, ils peuvent récupérer des données physiologiques en temps réel. Et des données pourront en outre être récupérées directement dans le SIH grâce à Efitback.

Guillaume FAYOLLE

Chez Nouveal, nous pensons que ce qui n’est pas mesurable n’est pas améliorable. Aussi, avons-nous intégré directement des statistiques dans l’outil. Par ailleurs chaque établissement peut intégrer ses propres protocoles médicaux et les faire évoluer.

Anicet MBIDA

Ce coût inclut-il l’appel de la veille et du lendemain ? Et que se passe-t-il en cas d’alerte ?

Alexandre FALZON

Ces appels n’existent plus grâce à l’outil. Tout est automatisé et géré à partir d’E-fitback. Nous proposons un service ne mode SaaS dans lequel tout est compris, un tarif adapté aux contraintes économiques des professionnels. En cas d’alerte, celle-ci est remontée sur la plateforme et en contactant par téléphone ou messagerie le patient. Souhaitant conserver un contact humain pour interagir la visio sera bientôt intégrée à l’outil.

Alexandre FALZON

Les établissements pourront également remonter, dans la solution, les données des laboratoires de ville. E-fitback est utilisé par plus de 4 000 patients depuis le 1er janvier 2016, dans deux cliniques privées, nous avons reçu plusieurs retours de la part de praticiens. Ainsi, des anesthésistes ont revu leur protocole grâce à l’outil. 90% des retours exprimés sont positifs. Le coût de la solution est de 1.50 euro, toutes options incluses.

149


30/09/2016 - Tumblr de la Fédération de l’Hospitalisation privée « La parole à… Alexandre Falzon, PDG Nouveal, lauréat du challenge de l’innovation FHP »

Le Tumblr de la Fédération de l'Hospitalisation privée ­ L'actualité des 1000 cliniques et hôpitaux privés

La parole à…Alexandre Falzon, PDG Nouveal, lauréat du challenge de l’innovation FHP En quoi consiste  e­fitback, l’innovation qui a permis à Nouveal e­santé d’être récompensée à l’occasion des Trophées de l’Innovation de la FHP 2016 ? Notre application e­fitback est une solution innovante qui permet d’une part la préparation du patient avant une intervention en ambulatoire, et d’autre part le suivi de ce  même patient à son retour chez lui.  Elle repose sur trois fonctionnalités : dans un premier temps, e­fitback permet au patient de gérer l’ensemble de sa  pré­admission en ligne. Il n’a pas l’obligation de venir dans l’établissement  de santé donc il ne perd pas de temps dans des files d’attente. Ensuite,  e­fitback permet de le préparer à l’intervention qu’il va subir. C’est ce que  l’on appelle la préparation cognitive et médicale. Par le biais d’une  check­list qu’il doit valider en ligne, intégrant notamment ses antécédents  médicaux, le patient découvre progressivement quel sera le déroulement de  l’intervention et toutes les étapes qui l’entourent. Il peut notamment  effectuer une visite virtuelle de l’établissement. C’est une étape importante  pour le rassurer et faire tomber le stress pré­opératoire. Enfin, une fois  l’intervention terminée, e­fitback est un outil de suivi et de contrôle des  suites post­opératoires. Au­delà de ces  avantages pour les patients, quel est l’intérêt de votre application pour les établissements de santé ? C’est un outil qui  permet d’augmenter le taux de chirurgie ambulatoire, tout en ayant une  meilleure prise en charge de chaque patient. Tout d’abord, parce que la  fonctionnalité de préparation cognitive et  médicale du patient doit faire  baisser le nombre des déprogrammations. Ensuite, parce que e­fitback  est un outil  exceptionnel de gestion de toute la période post­opératoire. Nous avons  développé un  moteur décisionnel qui permet de détecter les situations à  risque. Le patient, dans un contexte de  chirurgie ambulatoire, devra en effet  répondre à des questionnaires récurrents, le soir de l’opération, à  J+1, à  J+2… en fonction du protocole médical lié à son opération. Et selon les  réponses qu’il donnera,  il soulèvera ou non des alertes du côté de  l’établissement de santé. Celui­ci peut donc suivre son  patient à distance et  assumer parfaitement sa prise en charge en apportant une réponse appropriée à   toute problématique lors de sa convalescence. J’ajoute que nous avons  développé notre outil pour que  chaque établissement de santé en France  implémente ses propres protocoles médicaux. Enfin, ils  peuvent proposer des  services supplémentaires à leurs patients à partir de cette application. Le  jour  de l’opération, le patient aura en effet accès à un kiosque de services  au travers de l’application : pour  commander un repas, un film vidéo… C’est  une façon de « cocooner » les patients. Oui, depuis le 1er janvier 2016, e-fitback a déjà été utilisée par plus de 4.000 patients. Nous avons pour cela profité d’un accord passé avec deux établissements du groupe Capio installés dans le sudouest. Trois autres, implantés cette fois en région lyonnaise, l’adopteront dès le début du mois d’octobre, puis l’ensemble des établissements français du groupe Capio d’ici la fin de l’année. Le CHU de Strasbourg, via le Centre de Chirurgie Orthopédique et de la Main, est également en phase de pré-étude avec quelques-uns de leurs patients. Tout comme pour un établissement de l’AP-HP qui teste e-fitback sur la thématique de la maladie chronique. Car à l’avenir nous souhaitons décliner efitback pour les prises en charge en ambulatoire pour les maladies chroniques et pour de l’hospitalisation classique. Sep 30th, 2016 Votre solution  est­elle déjà utilisée dans des établissements de santé ? 

150


28/09/2016 - Communiqué de presse « Nouveal remporte le Challenge de l’innovation 2016 organisé par la FHP »

Irigny, le 28 Septembre 2016

Nouveal remporte le Challenge de l’Innovation 2016 organisé par la FHP E-FITBACK RÉCOMPENSÉE LORS DE L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ

Parmi les 63 startups candidates au Challenge de l’Innovation, seules dix ont été retenues pour la demi-finale, puis quatre pour la finale — dont Nouveal. C’est à l’occasion de l’Université d’été de la FHP (Fédération de l’Hospitalisation Privée) que les prix ont été remis. L’ultime étape, un pitch de 5 minutes suivi de questions-réponses, devait convaincre le jury alors composé de 200 directeurs d’établissements de santé du potentiel de cette solution innovante. Nouveal s’est vu recevoir le prix pour la catégorie « Nouveaux services proposés au patient connecté avant, pendant et après son hospitalisation » avec son application e-fitback.

UN SOUTIEN REGIONAL Depuis ses prémisses, e-fitback a bénéficié de l’accompagnement de nombreux acteurs régionaux, prônant le caractère innovant et le dynamisme du bassin rhônalpin. C’est suite au dossier AMI 2015 « Innovez en santé pour le territoire Rhône Alpes » que l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Bpifrance, le FEDER et le Cluster i-Care ont conjointement décidé d’apporter leur soutien. Nouveal a donc reçu une enveloppe qui a permis à la société de financer une partie des développements de la solution. Cette innovation d’usage, e-fitback, rentre dans le cadre du Programme d’Optimisation de la Chirurgie Ambulatoire par l’Innovation Numérique.

ILS NOUS SOUTIENNENT

Fond Européen de développement économique des régions

Les dirigeants Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE reçoivent le 1er prix pour la solution e-fitback en présence de Sylvain CHAPUIS, Directeur Général du Groupe MNH, Lamine GHARBI, Président de la FHP et de Padraic WARD, Président de Roche France.

151 www.nouveal.com | 04 78 50 24 92 | contact@nouveal.com | Twitter : @nouveal_sante


26/09/2016 - Lyon Bio Pole « Nouveal lauréate du Challenge de l’Innovation FHP »

Nouveal lauréate du Challenge de l’Innovation FHP

Le Challenge FHP de l’innovation a primé deux start-ups innovantes dans le domaine de la santé, Télécom Santé et Nouveal, société membre de Lyonbiopôle. Il s’agissait de la première édition de ce challenge organisée dans le cadre de la 5e Université d’été de la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP).

La start-up lyonnaise Nouveal a été récompensée dans la catégorie « Quels nouveaux services proposer au patient connecté avant, pendant et après son hospitalisation ? » pour son application e-fitback, un assistant numérique lors du parcours médical, avant, pendant et après l’hospitalisation pour les patients et les professionnels de santé. Découvrez la vidéo de présentation. Les prix ont été remis à la suite d’une présentation et d’un vote du jury composé des directeurs de cliniques et hôpitaux privés parmi les quatre finalistes, préalablement sélectionnées par un jury de professionnels. Plus de 60 start-up du domaine de la santé s’étaient portées candidates pour cette première édition du challenge, organisé par la FHP, en partenariat avec le groupe MNH et Roche. Nouveal pourra ainsi bénéficier du soutien du groupe MNH sur la médiatisation de son succès, tandis que Roche offrira un accompagnement global d'expertises et de compétences permettant le développement et le déploiement de la solution.

152


21/09/2016 - Hospimedia « La FHP estime que l’innovation en santé manque encore d’une stratégie nationale »

153


154


13/09/2016 - TIC Santé « Le ‘challenge de l’Innovation’ de la FHP tient ses finalistes »

13/09/2016

Le "challenge de l'innovation" de la FHP tient ses finalistes La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) a dévoilé le 8 septembre les noms des quatre start-up finalistes de son "challenge de l'innovation" organisé en partenariat avec la Mutualité nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social (groupe MNH) et les laboratoires Roche. Sélectionnées par un jury de professionnels afin de présenter leurs solutions lors de la finale du challenge qui aura lieu le mardi 20 septembre lors de l'université d'été de la FHP, les quatre start-up finalistes sont divisées en deux catégories. Dans la catégorie "Nouveaux services proposés au patient connecté avant, pendant et après l'hospitalisation", la start-up Nouveal a été choisie pour son application "e-fitback". Elle sera confrontée au service de suivi médical connecté Maela. Dans la catégorie "Services digitaux pour améliorer l'organisation des personnels et l'activité de la clinique", les finalistes retenus sont Slak4Health, solution de messagerie instantanée sécurisée permettant la coordination des soins, la consultation du dossier médical et la prescription, et Télécom Santé, pour son logiciel d'optimisation du parcours ambulatoire baptisé Ambu-Track. Les adhérents de la FHP présents lors de son université d'été pourront voter afin d'élire les lauréats du challenge. rm/ab

155


28/07/2016 - Fédération de l’Hospitalisation Privée « Ambulatoire, une application pour l’avant et l’après »

156


27/06/2016 - Le quotidien du médecin n°9508 « Le suivi des patients à portée de clics »

157


158


01/06/2016 - BREF Rhône-Alpes Auvergne n°2251 « Nouveal va grandir à Irigny »

159


11/05/2016 - Le Progrès « Nos équipes médicales ont réalisé des premières mondiales »

160


25/04/2016 - Le Progrès « Nouveal, une jeune entreprise dans l’ère du digital »

LE PROGRÈS LUNDI 25 AVRIL 2016

24 ACTU LYON SUD IRIGN Y

E MPLOI

Nouveal, une jeune entreprise dans l’ère du digital L’entreprise signe la charte 100, en partenariat avec Sud-ouest emploi, et s’implique auprès des demandeurs d’emploi du territoire.

N

ouveal est une société spécialisée dans la conception et l’élaboration de solutions digitales sur mesure, destinées aux entreprises. Implantés sur le territoire irignois, ces deux gérants (Guillaume Fayolle et Alexandre Fazon) sont à la tête d’une équipe mixte de quinze personnes.

Une charte en faveur de l’orientation de l’emploi Si le projet et le concept ont émergé dans l’esprit des créateurs en septembre 2013, l’activité a réellement démarré en janvier 2015. « Pour définir plus facilement notre activité, nous accompagnons nos clients vers la transition de données sur supports fixes vers des solutions en adéquation avec des supports mobiles, explique Mickaël Pondérant, responsable marketing. Nouveal travaille beaucoup avec le secteur de la santé et de l’industrie, avec des clients comme Elcia, Capio, Aguettant, etc. Nous sommes à la recherche de projets innovants. Il est aussi important d’être acteur sur le territoire dans le secteur de l’emploi. J’ai décidé d’impliquer la société en signant la charte 100, en partenariat avec Sud-ouest emploi. » Pour rappel, cette charte réunit quatorze points en faveur de l’orientation de l’emploi. Les signa-

IRIGNY

n Mickaël Ponderant : « Le chiffre d’affaire de la société en 2015 est de 341 000 €. » Photo Isabelle BERTRAM

taires s’engagent, par des actions définies, à apporter leur soutien et à mener des implications concrètes auprès des demandeurs d’emploi. « Nous recrutons actuellement du personnel technique. J’aime beaucoup le principe de cette charte. Un des thèmes sur lesquels j’ai pris un engagement est de participer à des simulations d’entretien pour des demandeurs d’emploi, afin de les aider à se préparer au recrutement. J’ai fait ce choix car j’ai eu, moi aussi, à me reconvertir et j’aurai aimé avoir accès à un tel dispositif. » PRATIQUE Société Nouveal, château d’Yvours, 35, rue d’Yvours, à Irigny. Tél. 04.78.50.24.92. www.nouveal.com

REPÈRES n Conseils pour préparer son CV u Le CV doit se démarquer dans sa présentation, il doit y avoir un élément graphique qui interpelle le lecteur. u Ne pas jouer un rôle lors du face-à-face, savoir rester authentique. La supercherie et le mensonge seront découverts tôt ou tard. Ils ne favoriseront jamais le candidat. u S’informer sur l’activité de l’entreprise avant le rendez-vous u Être conscient et avoir réfléchi sur ses objectifs personnels, afin de déterminer la relation entre le poste et ses objectifs. C’est une des questions essentielles lors d’un

recrutement. Vivre les échecs aux entretiens d’embauche comme des étapes positives. Il faut savoir en tirer bénéfice pour avancer encore plus. u Se présenter dans une tenue propre et correcte. u Ne pas hésiter à questionner le recruteur sur les points positifs et négatifs du rendez-vous. Il s’agit d’éléments essentiels, mais chaque recruteur va aussi avoir ses propres inspirations et sa démarche. Un dernier fait, plus vous avez d’entretiens plus vous apprenez et plus vous vous perfectionnez. u

LOISIRS

Les motards se sont réunis au centre culturel ce week-end Créé en 2011, le chapitre lyonnais du Gunfighters MC était de retour, ce week-end, au centre culturel de Champvillard pour son 5e Guns kustom maniak. Un retour qui a attiré un nombre impressionnant de motards venus de loin. Prêtant un peu trop l’oreille à une météo annon-

Concerts et ballade Des concerts entrecoupés d’une ballade à laquelle environ 150 motards ont défilé sur leurs superbes machines. Une belle réussite pour Sam Barbe, président, et ses amis qui ont attiré plus de 2 000 visiteurs, motards ou non, sous

paux ainsi que douaniers, le Gunfighters MC trouve ses origines aux USA et est présent dans de nombreuses nations européennes. Ils ont pour but de promouvoir l’amitié, la solidarité et la fraternité entre les membres des forces de l’ordre appartenant à ce club, roulant exclusivement à

161


07/04/2016 - Communiqué de presse « Nouveal, Jeune entreprise innovante »

Solutions digitales mobiles dédiées au secteur médical Irigny, le 7 avril 2016

Nouveal, Jeune Entreprise Innovante E-FITBACK, UN PROJET INNOVANT Nouveal, startup lyonnaise spécialisée dans le développement d’applications digitales dédiées aux entreprises, obtient le statut de Jeune Entreprise Innovante pour son projet d’application d’accompagnement et de suivi du patient dans un contexte de chirurgie ambulatoire. Suite à une directive visant à renforcer la cohésion de la politique européenne, l’état français lance l’instruction n° DGOS/R3/2015/296 le 28 septembre 2015. Cette instruction met en exergue le retard de la France en terme de chirurgie ambulatoire, dont le taux n’est que de 44% contre l’objectif de 66,2% à atteindre d’ici 2020 conformément à la directive européenne. E-fitback, développé par le département Santé de Nouveal, répond à un besoin d’organisation du système hospitalier français, à un moment charnière où la technologie et les méthodes de communication sont amenées à évoluer dans le domaine de la Santé.

NOUVEAL INVESTI DANS L’INNOVATION Depuis le lancement de son activité en janvier 2015, Nouveal a mis en place un management tourné vers la Recherche et le Développement. Chaque collaborateur bénéficie une journée de R&D par mois, qui peut se matérialiser sous plusieurs formes : le développement d’un projet innovant lié à la technologie, la réalisation d’une veille technologique, la participation financée par l’entreprise à un salon technologique ou une conférence. Grâce à ce management orienté R&D, Nouveal encourage l’émergence de nouvelles idées auprès de ses collaborateurs, et créé une dynamique d’innovation et d’incubation au sein de ses équipes.

E-FITBACK : LE CONCEPT E-fitback, programme interactif de suivi médical, est une application fluide et intuitive disponible sur web, tablette et smartphone qui place le patient au cœur de son parcours de soin. Elle permet aux établissements de santé d’implémenter leurs propres protocoles de suivi médical. Entièrement paramétrable, la solution interprète les données de santé des patients en fonction de ces protocoles et à travers un moteur décisionnel qui détecte les situations à risque. De retour à domicile, les patients ne perdent pas le lien avec leurs interlocuteurs clinique. Leur suivi s’effectue sous forme de questionnaires et checklists médicaux, qui peuvent être complétées par des échanges sur la messagerie redéveloppée. Cela permet de mettre en évidence les cas qui nécessitent un traitement particulier, sous forme d’alertes. Le temps des équipes soignantes est optimisé, le patient est sécurisé et devient acteur de son propre rétablissement.

UN DÉPARTEMENT R&D SOUTENU L’équipe de Nouveal se voit confortée dans la pertinence de sa politique d’innovation, qui est déjà soutenue et accompagnée par de nombreux acteurs :

E-fitback est cofinancée par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Auvergne-Rhône-Alpes avec le Fonds européen de développement régional

162


24/02/2016 - Communiqué de presse « L’application e-fitback soutenue par le FEDER et BPI France »

Ce projet est cofinancé par l’Union Européenne

*Signature provisoire: le nom de la région sera fixé par décret en conseil d’État avant le 1er octobre 2016, après avis du conseil régional.

Le 24 février 2016 Irigny, France

L’application soutenue par le FEDER et BPI France Nouveal, startup lyonnaise spécialisée dans le développement d’applications digitales dédiées aux entre-

prises, va bénéficier d’un financement de 200 000 € du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et de BPI France. Dans le cadre de la programmation 2014-2020 de la politique de cohésion européenne, Nouveal a été retenue pour son application E-Fitback comme « programme d’optimisation de la chirurgie ambu-

latoire utilisant l’innovation numérique ».

E-Fitback est une application interactive, fluide et intuitive qui place le patient au cœur de sa convalescence et de son rétablissement. Entièrement paramétrable, elle permet à chaque établissement ou groupe de santé d’implémenter ses propres protocoles de suivi médical. Ces protocoles sont automatisés : l’application planifie les différentes tâches qu’aura à accomplir le patient tout au long de son parcours de soin. Elle lui enverra des documents, des fichiers (vidéos, photos, …) et lui soumettra des questionnaires médicaux et des check-lists à renseigner et à renvoyer. Les soignants recevront une notification lorsque le patient n’aura pas renvoyé les documents dans les délais demandés. Les réponses aux questionnaires (constantes, douleurs, …) saisies par le patient seront analysées par des algorithmes et pourront déclencher des alertes en fonction des seuils déterminés par l’équipe de soignant en amont. Ainsi les soignants pourront se focaliser sur les suivis patients qui nécessitent vraiment une attention particulière. De nombreuses tâches chronophages seront éliminées pour les professionnels. De son côté le patient peut réaliser la préadmission en ligne, préparer et s’informer sur le déroulement de sa journée dans le service ambulatoire et sur les différentes étapes de sa convalescence. Informé, préparé, rassuré et serein, le patient est impliqué avant et après l’intervention chirurgicale. En cas de doute, il peut solliciter aisément l’équipe soignante par le biais de la messagerie intégrée dans l’application dans laquelle nous avons redéveloppé l’ensemble des médias ( audio, photo, vidéo) pour garantir la confidentialité des échanges au sein de celle-ci. De plus, toutes les données sont stockées chez un HDS (Hébergeur de Données Santé) agréé. En conclusion, la Simplicité, la Confidentialité et la Traçabilité des échanges entre tous les acteurs finissent de rendre E-fitback indispensable pour promouvoir, développer et optimiser le recours à la chirurgie ambulatoire dans chaque établissement. Enfin la capacité de cet outil à évoluer au gré des besoins laisse entrevoir bien d’autres fonctionnalités comme dans le suivi de maladies chroniques à ou dans la coordination entre la médecine de ville à la médecine hospitalière . Site internet: www.nouveal.com Tél.: (+33) 04 78 50 24 92

mail: contact@nouveal.com

163


01/02/2016 - DSIH e-santé « ‘Innovez en santé’ L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la Banque publique d’investissement soutiennent 7 projets d’innovation technologique et d’usage »

« Innovez en santé » L’Agence régionale de santé Auvergne-RhôneAlpes et la Banque publique d’investissement soutiennent 7 projets d’innovation technologique et d’usage (Communiqué) ARS Auvergne-Rhône-Alpes, Lundi 1er février 2016 En 2015, l’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes (aujourd’hui AuvergneRhône-Alpes), le conseil régional Rhône-Alpes (aujourd’hui Auvergne-Rhône-Alpes) et la Banque publique d’investissement (BPI) France ont décidé, ensemble, de lancer un appel à manifestation d’intérêts (AMI) pour soutenir des projets innovants impactant l’environnement régional de la santé. Cette synergie des organismes financeurs vise à accompagner la démarche conjointe d’innovation initiée par des structures sanitaires ou médico-sociales, l’économie sociale

et

solidaire

(ESS)

du

territoire

régional

et/ou

des

industriels.

L'ARS peut financer les structures de santé, la BPI et le conseil régional Auvergne-RhôneAlpes

peuvent

soutenir

les

entreprises

privées

associées

aux

projets.

Le Cluster i-Care, le cluster des Technologies régionales, a contribué au pilotage opérationnel de l’AMI « Innovez en santé Rhône-Alpes » et assuré le lien avec le tissu industriel. L’Union régionale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (URIOPSS) Rhône-Alpes et l’Observatoire régional des actions innovantes sur la dépendance et l'autonomie (ORAIDA) ont apporté leur expertise sur le champ médicosocial et assuré le lien avec l’écosystème de l’économie sociale et solidaire. 7

projets retenus et soutenus par l’ARS à hauteur de 500 000€

-

Projet d’aide aux aidants : formation, information, répit du centre intercommunal d’action sociale d’Alboussière par la création d’un centre de soutien aux proches aidants, porté par l’EHPAD Le Grand Pré (Alboussière – Ardèche), en partenariat avec l’hôpital local de Vernoux (Ardèche).

-

Mise en place d’un dispositif innovant (trajet lumineux et alerte aux soignants) pour prévenir et réduire le délai de prise en charge au décours d’une chute nocturne des résidents en EHPAD, porté par le Centre hospitalier Annecy Genevois, en partenariat avec ANAXI TECHNOLOGY (Haute-Savoie).

-

Solution innovante dans le processus d'assistance ventilatoire de l’arrêt cardiaque, portée par le SAMU 74 et le Centre hospitalier Annecy Genevois (Haute-Savoie).

-

Innovation technique permettant la surveillance de la fonction respiratoire des transplantés pulmonaires à domicile pour prévenir les hospitalisations non

164


programmées, portée par le CHU de Grenoble, en lien avec l’association AGIRAàDom (Isère), les Hospices civils de Lyon (Rhône) et AQSITANIA SAS (Gironde). -

Création d’une plateforme de télé-expertise dédiée à l’urgence traumatologique du membre supérieur, porté par Imalink Médical (Rhône), en partenariat avec l’Institut chirurgical de la main et du membre supérieur (Rhône).

-

Projet de formation et d’initiation à la « e-santé » auprès des usagers et des professionnels de santé, porté par l’association FORMATICSanté (Gard), en partenariat avec ETICEO Santé (Isère).

-

Projet d’innovation d’usage pour optimiser la chirurgie ambulatoire par la création d’une application web accessible sur smartphone et tablette, porté NOUVEAL (Rhône), en partenariat avec le GIE CAPIO Gestion (Rhône).

Ces dossiers ont été validés par un comité de pilotage réunissant les organismes cités ci-dessus et présidé par Véronique Wallon, directrice générale de l'ARS Auvergne-RhôneAlpes. Les dossiers des entreprises privées retenus sont en cours d'instruction. Par ailleurs, en 2015 l'ARS a poursuivi le financement pluriannuel des projets retenus suite à l'appel à projets innovants en santé publique lancé en 2014, pour un montant de près de 500 000 euros. Dans le cadre de cet appel à projets, huit dossiers ont fait l’objet d’un accompagnement et d’un travail complémentaire en 2015. Ainsi, quatre d'entre eux ont été finalement financés à hauteur de 650 000 €. Il s'agit : -

d'une unité de médecine sociale mise en place au CHU de Grenoble (Isère),

-

d'un Centre d'innovation en prévention articulaire au sein d'EPI Santé Savoie à Chambéry (Savoie)

-

du développement d'un programme d'aide aux aidants, aux enseignants et aux professionnels des loisirs au sein d'un dispositif global dédié à l'accompagnement d'enfants et adolescents porteurs d'autisme au Centre hospitalier Alpes-Isère (Isère),

-

et de l’offre de santé Nelly pour la maladie rénale chronique sévère non dialysée en région Auvergne- Rhône-Alpes, porté par Calydial (Rhône).

A SAVOIR : Un nouvel appel à manifestation d’intérêts sur l’innovation en santé sera lancé au cours du 1er trimestre 2016 par l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

165


2015 166


15/12/2015 - Hospimedia « Capio va déployer dans tous ses établissements un nouvel outil de suivi des patients en chirurgie »

167


09/12/2015 - BREF Rhône-Alpes n°2226 « Nouveal met les applis au service de la santé »

168


09/12/2015 - Communiqué de presse « Nouveal séduit Capio »

NOUVEAL séduit Capio L’application mobile innovante e-fitback de la startup Lyonnaise Nouveal, pour assurer le suivi du patient après un épisode chirurgical, a séduit Capio. CAPIO INNOVE DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT CAPIO, prestataire de soins privé d’origine suédoise, qui compte une centaine d’établissements en Europe dont une vingtaine en France, s’est engagé depuis plusieurs années dans la mise en œuvre d’une médecine moderne, et notamment la Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC), dont il est le leader en Europe. Ce mode de prise en charge innovant centré sur le patient lui permet de récupérer plus vite ses capacités fonctionnelles après une intervention chirurgicale, et ainsi retrouver plus rapidement son environnement familial et ses activités quotidiennes, en toute sécurité. Il a également permis aux équipes chirurgicales de Capio d’initier la chirurgie ambulatoire de seconde génération et de réaliser ainsi des interventions dites lourdes avec une hospitalisation de moins de 24 heures.

NOUVEAL EN QUELQUES MOTS Nouveal est une startup issue de l’association d’Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE, forts de leurs expérience dans le milieu des ESN. Spécialisée dans le développement d’applications digitales dédiées aux entreprises, Nouveal est au cœur des problématiques liées à la mobilité. Disposant d’un centre de services composé d’ingénieurs d’études, de chefs de projet et d’UI/UX Designers, la jeune société réunit tous les éléments qui permettent de placer l’utilisateur au centre des projets. Depuis le lancement de son activité en janvier 2015, la société n’a cessé de croître et compte aujourd’hui un effectif de 15 collaborateurs, et un Chiffre d’Affaires de 400 000 €.

« Nouveal a su appréhender les besoins médicaux et apporter de l’innovation technologique et de services à travers une application ergonomique et intuitive » François Demesmay, Directeur Général Délégué Capio France

E-FITBACK EN QUELQUES MOTS Cette application digitalise le parcours clinique du patient en prenant en compte les volets administratifs et médicaux sans briser le lien entre les professionnels de santé et le patient, sécurisé à son domicile. Au travers de son outil de reproduction des algorithmes et des protocoles médicaux de suivi post-opératoire, e-fitback détecte les situations qui justifient une attention particulière. Les infirmières sont alors en mesure de filtrer les alertes permettant ainsi au praticien d’exercer pleinement son métier. L’outil permet d’autre part une capture intégrale de toutes les données permettant d’objectiver la qualité de la prise en charge d’un patient donné et également de la pertinence de l’organisation de l’établissement (taux de réhospitalisation, de transfert en hospitalisation complète, de complication, de satisfaction).

Ce premier contrat avec Capio rend compte de l’engouement que suscite notre solution, et nous confirme que nous sommes au cœur des besoins du marché. – Alexandre Falzon D’autres groupes de santé nous consultent et nous témoignent un fort intérêt. e-fitback répond à un large champ d’applications du domaine de la santé. – Guillaume Fayolle

169 SAS NOUVEAL

35 rue d’Yvours

04 78 50 24 92


09/12/2015 - Communiqué de Presse Capio « Capio s’associe à Nouveal pour développer un outil de suivi du patient en pré et post hospitalisation ... »

Le 9 Décembre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE

Capio s’associe à Nouveal pour développer un outil de suivi du patient en pré et post hospitalisation et poursuit ainsi la mise en œuvre de sa stratégie médicale axée sur l’innovation en Récupération Rapide Après Chirurgie et en chirurgie ambulatoire Le 19 Novembre 2015, Capio a signé avec Nouveal un contrat visant à développer un outil de suivi du patient en pré et post hospitalisation : e-Fitback. Pour cela, Capio fournira son savoir-faire médical et Nouveal son savoir-faire informatique. Cet outil, accessible sur Internet, tablette et smartphone, permettra de mieux préparer/informer le patient avant son hospitalisation, de le suivre en postopératoire et de générer éventuellement des alertes en fonction de l’évolution de son état de santé, après son retour à domicile. Cette application se déclinera en plusieurs modules : - Un 1er module, qui sera essentiellement médical puisqu’il sera destiné à assurer le suivi postopératoire du patient à domicile, y compris dans la durée, sur la base de la récupération rapide après chirurgie. Il permettra notamment en post-opératoire de générer des alertes en cas de doutes sur l’état de santé du patient et de recueillir des données pour évaluer la qualité de la prise en charge. - Un 2ème module qui permettra au patient de bien préparer son séjour : faire sa préadmission en ligne, s’informer et se préparer à son intervention. - Enfin, un 3ème module qui permettra d’ouvrir la plateforme aux professionnels médicaux et paramédicaux extérieurs, afin de bien coordonner le parcours du patient grâce à une transmission ciblée des informations. La phase pilote démarrera au premier trimestre 2016 et le déploiement de l’application se fera dans tous les établissements Capio courant 2016. « La mise en œuvre de la Récupération Rapide Après Chirurgie dont nous sommes leader en Europe, permet au patient de récupérer ses capacités fonctionnelles plus rapidement et ainsi de regagner son domicile plus tôt en toute sécurité. Dans ce cadre, et pour apporter à nos patients la meilleure qualité de soins et de service, il était essentiel pour Capio de mettre en place un outil moderne et efficace pour informer le patient en amont de son intervention, le rassurer après son retour à domicile grâce à un suivi quotidien via l’application, surveillée et monitorée par l’équipe soignante, à même de filtrer les alertes et d’alerter le cas échéant », selon le Dr François Demesmay, Directeur Général Délégué et Directeur des Activités Médicales. Pour plus d’informations : François Demesmay, Directeur Général Délégué, Directeur des Activités Médicales, Tel. : 06 74 89 62 44, fdemesmay@capio.fr Clarisse Paget, Responsable Qualité, Pilote projet, Tel 06 30 63 07 60, cpaget@capio.fr

170


A propos de Nouveal Nouveal est une startup issue de l’association d’Alexandre FALZON et Guillaume FAYOLLE, forts de leurs expérience dans le milieu des ESN. Spécialisée dans le développement d’applications digitales dédiées aux entreprises, Nouveal est au cœur des problématiques liées à la mobilité. Disposant d’un centre de services composé d’ingénieurs d’études, de chefs de projet et d’UI/UX Designers, la jeune société réunit tous les éléments qui permettent de placer l’utilisateur au centre des projets. Depuis le lancement de son activité en janvier 2015, la société n’a cessé de croître et compte aujourd’hui un effectif de 15 collaborateurs, et un Chiffre d’Affaires de 400 000 € www.nouveal.com/e-sante

A propos de Capio Créé en 1994 en Suède, le groupe Capio est devenu depuis, l’un des principaux prestataires de soins en Europe. Présent en France depuis 2002, le groupe Capio regroupe, sur l’ensemble du territoire, 5 187 collaborateurs dans 22 établissements qui ont accueilli en 2014, plus de 526 700 patients en ambulatoire et 137 800 patients en hospitalisation complète. Pour répondre aux enjeux de la qualité des soins, le groupe Capio investit fortement dans ses établissements et ses équipes pour promouvoir et proposer aux patients une médecine moderne efficiente : « une approche différente de la médecine visant à repenser la façon dont produit les soins ». Plus d’informations sur : www.capio.fr

171


04/11/2015 - BREF Rhône-Alpes Auvergne n°2221 « Nouveal met le numérique au service de la chirurgie ambulatoire »

01/11/2015 - Les échos de la tour n°470 (nov 2015) « Nouveal inaugure ses nouveau locaux au château d’Yvours »

172


30/09/2015 - Health 2 Care

173


174


18/09/2015 - Le Progrès « Nouveal, innovation et mobilité pour les entreprises »

175


26/06/2015 - Communiqué de presse « Une jeune entreprise dynamique fruit de 15 ans d’expérience dans les ESN »

Communiqué Presse 26 Juin 2015 Salon I-Connect

Une jeune entreprise dynamique fruit de 15 ans d’expérience dans les ESN

( Entreprises de Services Numériques) Etant pleinement convaincu par les capacités des terminaux mobiles à améliorer le quotidien des professionnels, nous avons créé une nouvelle société de services spécialisée dans le développement d’applications mobiles dédiées au monde des professionnels. Chez Nouveal, nous pensons que chaque projet doit être vécu pleinement. Notre motivation, la synergie de nos compétences, nos expériences et nos engagements conduisent à de belles réussites. Des organismes d’état et privés nous accompagnent dans le financement de nos projets. Nouveal, bientôt JEI « Jeune Entreprise Innovante » souhaite investir les secteurs de la santé et de l’industrie. Ce sont deux domaines où nous connaissons les attentes et les contraintes du marché, ce qui nous permet de nous inscrire dans le cercle très fermé des entreprises qui accompagnent leurs clients sur des projets ayant des besoins en Recherche et Développement très important. Nous considérons que l’application mobile métier doit disposer de ses propres offres, c’est pourquoi notre société combine : un savoir faire SSII, une expertise métier dans la mobilité et une maîtrise en communication et ergonomie. Le salon I-connect est pour nous l’occasion de présenter et de parler de notre application mobile santé, Ambuli.

Nouveal présente Ambuli: l’Application E-Santé innovante de suivi du patient en chirurgie ambulatoire

Pour proposer le suivi du patient en post-opératoire, nous développons une application qui permet au corps médical (chirurgiens, infirmières, libéraux…) et au patient de communiquer et d’échanger sur le suivi de la convalescence.

L’application utilise et exploite les informations existantes issues du PMSI sur le patient grâce à des interfaces de connexion (coordonnées, intitulé de l’opération avec les actes prodigués ; informations issues des systèmes informatiques hospitaliers). Au retour à son domicile, le patient peut par le biais de l’application, renseigner quotidiennement son état de santé général ainsi que son évolution (niveau de douleur, prise de constantes, photos ou vidéos de son état de cicatrisation, retour sur le traitement médicamenteux…). Il s’agit dans ce contexte de renseigner des informations attendues par le corps médical, au travers de protocoles de suivi de soins implémentés sur un moteur d’interprétation. L’application mobile, couplée à des moyens informatiques back-office de collecte et de partage sécurisés dans le Cloud, permet la saisie de notes écrites ou vocales, la prise de photos ou de vidéos. De plus l’application permettra de réaliser du diagnostic médical.L’ensemble des centres médicaux peut proposer un suivi personnalisé simple, intuitif et à distance. Notre application s’articule autour de moteurs configurables et adaptables aux problématiques de santé. Elle offre en complément des services de communication et d’échanges d’information. Contact: Château d’Yvours, 35 rue d’Yvours 69540 Irigny Tel/ 04 78 50 24 92

Pour plus d’informations: www.nouveal.com https://www.facebook.com/nouveal https://twitter.com/Nouveal_

176


01/02/2015 - Les échos de la Tour Février 2015 « Nouveal développe du logiciel à Irigny »

177


L’expertise de la digitalisation au service des acteurs de la santé

Nouveal 35 Rue d’Yvours 69540 Irigny

+33 (0)4 78 50 24 92 contact@nouveal.com www.nouveal.com

Profile for Nouveal e-santé

Dossier de presse Nouveal e-santé  

Dossier de presse Nouveal e-santé  

Advertisement