Page 1

bulletin municipal de Notre-Dame-de-Gravenchon

GRAVENCHON N°154

Septembre / Octobre 2009

infos

Le développement durable

P6

P 8/11 DOSSIER

Bien vieillir à Gravenchon

P 12

Prêt pour une nouvelle année scolaire 7 jours pour comprendre la sécurité

P 20


agenda en Septembre

Samedi 19 Dimanche 20

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h Fête de l’automne • Ville, Vallée du Télhuet 10h-17h

Jeudi 24

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h

Samedi 26

Gala de catch • Comité des fêtes Salle Péguy 21h

Du 21 septembre au 4 octobre

Fermeture du cinéma

en Octobre Samedi 3

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30 -12h

Du 3 au 10

« 7 jours pour comprendre la sécurité » • Ville, cf programme

Jeudi 8

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h

Samedi 17 Dimanche 18 Mercredi 21 Jeudi 22 Dimanche 25 Samedi 31

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h Foire à tout • CSG Cyclo Salle Péguy 7h-18h Marché aux plantes • Ville, Les Hallettes 10h-17h Diverti’bleu • Ville Arcade, Madrag, Maison du Télhuet 9h-17h Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h Un dimanche à la campagne • Ville, Vallée du Télhuet 10h-17h Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h

Directeur publication : Jean-Claude Weiss, Maire. Service communication - Mairie - Tél.: 02 32 84 53 32 Rédactrice en chef : Catherine Loisel, Rédacteur et photographe : Manuel Chevallier, Mise en page et PAO : Cyril Bodelle, Impression : ETC INN. - Yvetot - Tél. : 02 35 95 06 00 Distribution : Distrimultiservices - Le Havre Dépôt légal : à parution Mairie - Place d’Isny - BP 29 - 76 330 NOTRE-DAME-DE-GRAVENCHON

2

Des travaux de réfection de sol du hall d’entrée entraîneront la fermeture des 3 Colombiers durant cette période de quinze jours.

Pour vos remarques et vos suggestions

0 800 076 330 www.notre-dame-de-gravenchon.fr


EDITO JEAN-CLAUDE WEISS Maire de Notre-Dame-de-Gravenchon

Une rentrée chargée Faisons, à l’occasion de cette rentrée 2009, le point sur trois sujets : la rentrée scolaire, une réussite à Gravenchon ; les impôts locaux, des explications nécessaires ; la grippe A (H1N1), des craintes et une bonne préparation.

SOMMAIRE Infos municipales

4à7

Le Conseil des sages dévoile ses projets. L’avenir durable se prépare dès aujourd’hui.

Dossier

8

Prêt pour une nouvelle année scolaire.

Social

12

Le bien vieillir à NotreDame-de-Gravenchon.

Intercommunalité

14

Une compétence qui coule de source.

Environnement

16

« 7 jours pour comprendre la sécurité ».

Jeunesse

18

Pas de vacances pour la Maison de l’enfance.

Sport & loisirs

20

Deux rendez-vous à ne pas manquer.

Entre nous

22

Libre expression

23

Actualités

24

Concernant la rentrée scolaire, pour être bref, les objectifs sont atteints : pas de fermeture de classes (on craignait notamment une fermeture à Péguy) ; retour à des effectifs équilibrés par classe et par école, notamment à Roux et Petite-Campagne (en moyenne 24 en maternelle, 23 en élémentaire). On a évité d’avoir à terme deux écoles à deux classes en fermant Dufy. Toutes les mesures nécessaires ont été prises pour faciliter le changement. Le résultat de cette nouvelle formule est à attribuer aux élus et aux services. Ils ont osé raisonner de façon simple et pragmatique. Il aurait été moins risqué de faire l’autruche devant la situation due, comme partout, à la baisse des effectifs, d’attendre les fermetures de classes et de défiler ensemble, enseignants, parents, élus... pour rien, comme dans beaucoup de villes. On pouvait comprendre la crainte de certains parents, mais aujourd’hui chacun peut faire le bilan. Les impôts locaux sont le sujet de fin d’année partout en France. Tous les journaux en font l’analyse et, si les raisons invoquées divergent à gauche et à droite, la hausse existe : la demande de tous de nouveaux services publics, le coût de nouvelles méthodes de gestion des marchés publics, de l’urbanisme, du principe de précaution... Sur le foncier bâti : + 47 % à Paris, + 16,5 % à Nice, + 14,30 % à Nantes (cf. Le Point 3.9.09). Sur la taxe d’habitation : + 17,7 % à Nice, + 12,3 % à Argenteuil, + 11,9 à Grenoble (cf. Le Point 3.9.09). Mais à Notre-Dame-de-Gravenchon, qu’en est-il ? La Ville « aurait dû » augmenter son taux d’imposition, ne serait-ce que du pourcentage du coût de la vie. Mais, il nous a semblé normal de raisonner au niveau local : la Communauté de communes Caux vallée de Seine a créé une fiscalité nouvelle ; par conséquent, la commune n’a pas augmenté ses taux. Enfin, je voudrais rappeler que les taux de la Ville n’ont pratiquement pas bougé depuis 25 ans (¼ de siècle, diraient certains) : 3,71 % pour la taxe d’habitation, 14,96 % pour la taxe foncière. (Les taux départementaux moyens s’élèvent à 15,43 % pour la taxe d’habitation, 24,31 % pour la taxe moyenne foncière. ) Très bien, me direz-vous, mais la note globale augmente ! Effectivement, il faut noter les augmentations considérables du Département (taxe foncière + 14,74 %, taxe habitation + 14,70 %). A cette tendance générale s’ajoute une raison dont on parle peu : la suppression annoncée de la taxe professionnelle, remplacée par...?, puis la mise en place de la taxe carbone. Annonces officielles peu claires, des débats qui se multiplient dans les cercles restreints (ministères, MEDEF, associations d’élus, maires des grandes villes, des petites, communautés...) qui font tous du lobbying, chacun pour sa chapelle. Tout cela ne facilite pas la tâche des élus locaux qui à moyen terme n’ont pas de lisibilité sur leur autonomie financière et fiscale. Quant à la grippe A (H1N1), nous avons travaillé à imaginer les difficultés qui nous attendent, et les solutions pour y pallier de façon à pouvoir assurer le maintien de nos services essentiels, l’aide et l’assistance à l’ensemble de nos concitoyens. C’est une expérience nouvelle utile pour identifier les secteurs sensibles et les moyens dont on dispose. Tout est prêt, en particulier pour les établissements scolaires et les structures de personnes âgées. Mais il faut que chacun sache que, si nous sommes « touchés par la pandémie », il faudra sans doute faire appel aux solidarités traditionnelles, Ville, associations, voisinage, familles...

3


infos municipales

Le Conseil des sages dévoile ses projets Investi le 12 février dernier à l’initiative de la Municipalité, le Conseil des sages s’attache désormais à se faire connaître auprès de la population et à développer ses propres projets. Le Conseil des sages est un groupe indépendant et apolitique dont les 24 membres mettent leurs compétences et leur temps à la disposition des Gravenchonnais. Comme l’explique Christian Charbonnier, Président du Conseil des sages, « A notre niveau, nous avons pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie sur cette commune où nous vivons. D’autant plus que notre conseil est vraiment représentatif de l’ensemble des quartiers de la ville puisque nous sommes 24, ce qui fait trois sages par bureau de vote. » De l’installation à la réflexion Après l ’investiture, les Sages ont pris le temps de s’organiser, de faire connaissance et de se tenir au courant des affaires de la ville. On a donc pu retrouver des membres du Conseil des sages aux ateliers mis en place lors des Assises de la Ville ainsi que dans les réunions concernant le nouveau contrat de projet du Centre social ou l’opération Coeur de ville, lors des inaugurations ou des conseils municipaux. Réflexion s u r l e s p ro b l è m e s c o n c e r n a n t l a collecte des ordures ménagères ou du stationnement au Bois du parc : les sages trouvent leur place en tant qu’organe de réflexion pouvant soumettre des 4

avis et faire des propositions au Conseil municipal qui reste la seule autorité légitimement décisionnaire. Rendez-vous en janvier En juin dernier, les Sages ont constitué quatre ateliers de travail autour des thématiques suivantes : nouvelles technologies, Coeur de ville, Centre social, Historique de la ville. Pour Christian Morisse, 1er Adjoint en charge de la Politique de la ville et des Finances, « Ce dernier point semble prometteur car nous avons assez peu de témoignages sur notre ville, des années 50 à nos jours. C’est

cette période qui a façonné la ville et le site industriel comme nous les connaissons aujourd’hui. Les Sages vont donc se charger de collecter la petite et la grande histoire de la Ville et de la retranscrire dès janvier dans chaque numéro du Gravenchon infos. » Cette réflexion alimentera également dès janvier un nouveau service du site Internet. Pour l’année à venir, les Sages devraient aussi se pencher sur les problèmes écologiques, le développement durable, ainsi que sur les Ateliers solidarité, prévenance et intergénérationnel.

Présentation des Sages à la population Cinq réunions seront organisées dans les différents quartiers de la Ville afin que la Municipalité puisse présenter les Sages à la population, et que la population du quartier puisse repérer les Sages qui la représentent et qui sont susceptibles d’intervenir auprès d’elle. Calendrier des réunions : - le lundi 28 septembre à 18 h : Rendez-vous salle Péguy 2 bureaux de vote sont représentés : 6 (Salle Charles-Péguy) et 7 (Ecole Charles-Péguy) - le mardi 13 octobre à 18 h : Rendez-vous Madrag bureau 1 (salle de l’Escale) - le mardi 20 octobre à 18 h : Rendez-vous salle Coty bureaux 2 ( salle polyvalente de l’école Roux) et 8 (réfectoire école Roux) - le mardi 27 octobre à 18 h : Rendez-vous salle des mariages bureaux 3 (Hôtel de ville) et 5 (ancienne école Raoul-Dufy) - le mardi 10 novembre à 18 h : Rendez-vous Foyer des sports bureau 4 (école Albert-Schweitzer)


Passeport biométrique : du changement Au terme d’un règlement communautaire, visant à sécuriser les documents d ’i d e n t i t é e t p r o t é g e r les usagers contre la fraude documentaire, les états membres de la communauté européenne ont désormais l’obligation de délivrer sur l’ensemble de leur territoire un passeport biométrique qui remplace définitivement le passeport électronique depuis le 29 juin. Le passeport biométrique compor te, outre les données contenues dans le passeport électronique actuel, l’image numérisée du visage du titulaire ainsi que celle de deux de ses empreintes digitales. La réalisation de ce nouveau type de passeport

nécessitant une technologie particulière, seules 2 000 communes françaises sont équipées de stations biométriques pouvant recevoir les demandes de passeport.

Puisque Notre Dame-de-Gravenchon n’est pas équipée de ce type de station, les demandes de passeport biométrique des Gravenchonnais

devront obligatoirement être déposées auprès des 30 communes du dépar tement de Seine Maritime habilitées à le d é c e r n e r. L i l l e b o n n e , Bolbec ou Saint-Romain de Colbosc (chefs lieux de canton) figurent parmi les communes les plus proches géographiquement. A noter que les usagers auront ensuite l’obligation d e re t i re r l e p a s s e p o r t a u p rè s d e l a co m m u n e dans laquelle ils auront déposé leur demande. Les demandes de car te nationale d’identité sont, pour leur part, maintenues à la mairie du domicile de l’usager. Pour tout renseignement, contacter l’accueil de la mairie au 02 32 84 55 00.

Grippe A : mieux vaut prévenir... Depuis son apparition à la fin du 1 er trimestre de cette année, la grippe A (H1N1) n’a cessé de faire parler d’elle. Plus ou moins en sommeil durant l’été, le virus pourrait repartir de plus belle à l’arrivée de l’automne ou durant l’hiver, périodes plus propices à la contamination (espaces plus confinés, air humide...). Qu’est-ce que la grippe A ? La grippe A est une infection humaine par un nouveau virus grippal de la famille A (H1N1) qui affecte habituellement les porcs mais qui se transmet dorénavant d’homme à h o m m e. Le v i r u s H 1 N 1 est une évolution du virus grippal, il n’est donc pas plus dangereux que l’épisode grippal de l’hiver dernier mais simplement plus contagieux car plus résistant.

Propagation et symptômes La transmission se fait de la même manière que pour la grippe saisonnière : - par la toux, les éternuements ou les postillons, - par contact rapproché avec une personne infectée (serrer la main, s’embrasser...) - par contact avec des objets touchés et contaminés par une personne malade (poignée de porte...). Les symptômes sont d’ailleurs les mêmes : fièvre supérieure à 38°, courbatures, grande fatigue, toux ou difficultés respiratoires. Si vous ressentez ces symptômes, appelez votre médecin traitant. Contactez le 15 uniquement en cas d’urgence.

réservé) ou avec une solution hydroalcoolique, puis se sécher les mains avec une serviette personnelle ou jetable ; - limiter les contacts avec les personnes malades, éviter les contacts rapprochés avec l’entourage et aérer régulièrement les pièces ; - en cas de grippe, mieux vaut rester chez soi afin d’éviter la contamination car on est contagieux une journée avant les premiers symptômes et 7 jours après ; - se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse ou éternue avec un mouchoir à usage unique que l’on jette dans une poubelle à couvercle. Si l’on n’a pas de mouchoir, le faire avec le coude, qu’on lavera rapidement.

Quelques conseils Il faut : - se laver régulièrement les mains au savon (minimum 30 secondes avec un savon

Pour plus d’informations : ht t p : / / w w w. p a n d e m i e grippale.gouv.fr/ Numéro de téléphone INFO GRIPPE : 0 825 302 302

en bref… Conseil municipal

La prochaine réunion aura lieu le jeudi 12 novembre à 18h30. Les séances sont publiques et ouvertes à tous. Vous y serez donc les bienvenus.

Mise à jour du système d’alerte téléphonique

Dans le cadre de sa politique de prévention attachée aux risques technologiques majeurs, la Ville travaille actuellement à la mise à jour des fichiers de son système d’alerte téléphonique. Merci de lire avec attention le document encarté dans ce Gravenchon Infos.

Parcours aventure

Dans un précédent Gravenchon Infos, nous vous annoncions la réalisation d’un parcours aventure qui viendrait compléter l’offre de loisirs du Centre de natation Alain-Guilloit. En raison de difficultés rencontrées par l’entreprise chargée de son installation, il faudra attendre encore plusieurs semaines pour découvrir cette structure de 25 m de long sur 5 m de large qui comportera douze modules à près de 3 m du sol, ainsi qu’une tyrolienne.

Infos par SMS

Pour vous inscrire aux Infos SMS en fonction des thèmes qui vous intéressent (alertes PPI , information locale et pratique, information de l’Accueil de loisirs municipal...), rendezvous sur le site Internet de la Ville (www.notredame-de-gravenchon. fr) et cliquez sur l’icône « inscription info sms ». Ce service d’information municipal est bien évidemment gratuit. Une simple demande suffit pour s’en désinscrire.

5


infos municipales

L’avenir durable se prépare dès aujourd’hui Ville pilote de la conduite de l’Agenda 21 intercommunal, Notre-Dame-de-Gravenchon continue de multiplier les actions et les engagements dans le domaine du développement durable. S o u s l ’i m p u l s i o n d e s é q u i p e s municipales successives, les services de la Ville tendent depuis plusieurs années vers un fonctionnement plus respectueux de l’environnement. Ces initiatives s’élargissent aujourd’hui à l’ensemble de la commune. « Une quantité d’actions à mener » Comme le rappelle Christian Morisse, Adjoint au maire chargé de la Politique de la Ville, «  Un développement n’est durable que s’il permet de répondre aux besoins du présent en tenant compte des aspects écologiques, économiques et sociaux sans compromettre l’avenir des générations futures. Le développement durable est donc au coeur des Politiques de la Ville : de la création d’une offre de logement de qualité en passant par la gestion responsable des ressources ou par le développement de services à la population, il y a quantité d’actions à mener. » La dimension sociale du développement durable se retrouve dans les dispositifs de démocratie participative mis en place par la Municipalité : Conseils municipaux jeunes et enfants, Assises de la Ville, Conseil des Sages. L’urbanisme au premier plan Dans le domaine de l’urbanisme, les 6

initiatives se multiplient. A l’image du lotissement HQE (Haute qualité environnementale) des Rosiers, il est prévu de créer au sein de la ZAC du BosquetReine un éco-quartier, avec des maisons dites passives, consommant très peu d’énergies, voire pas du tout. Pour le renouvellement de l’éclairage public (soit 2 800 points lumineux), il est prévu la mise en place progressive d’éclairage dit à leds, moins gourmands en énergie et à la longévité plus importante. Ces équipements pourraient, selon leur emplacement, être équipés de systèmes solaires ou éoliens ainsi que de détecteurs de présence ou de variateurs d’intensité. On pourrait aussi évoquer la gestion des eaux de pluie à la parcelle dans la ZAC du BosquetReine, la mise en place systématique de récupérateurs d’eaux de pluie dans les futures opérations d’urbanisme ou encore la promotion de la diversité et de la mixité de l’offre de logement. Les modes de déplacements (développement des pistes cyclables, Pédibus, étude pour la mise en place d’un transport à la demande propre...), L’attractivité commerciale, les services à domicile, l’accompagnement du grand vieillissement sont autant de pistes de réflexion.

La Ville s’engage Avec l’arrivée de nouveaux véhicules électriques pour le service Propreté, en complément du mini camion déjà en service, la Ville renouvelle son engagement. Dans le cadre du remplacement de sa flotte de véhicules, l’acquisition de véhicules à faibles émissions en CO2 et de vélos à assistance électrique est envisagée. Dans tous les services de la collectivité, le tri sélectif est de mise. Les agents qui utilisent des produits d’entretien sont formés pour une utilisation de ces produits. Certains sites sont équipés d’appareils doseurs afin d’en éviter la surconsommation. L’intégration de produits issus de l’agriculture biologique dans les cantines ou les repas portés à domicile, des actions ponctuelles continuent d’être menées. La difficulté reste l’éloignement des sites de production. Les transports engendrés allant à l’encontre du développement durable, il est nécessaire d’inciter à l’implantation de ce type de culture sur le territoire. Dans le domaine du scolaire, l’école maternelle Charles-Péguy dispose désormais de sèche-mains électrique. Pratique, sain et respectueux de l’environnement ( sans utilisation de papier ) : ce dispositif sera prochainement étendu à toutes les structures communales


Modification et révisions simplifiées du Plan local d’urbanisme Suite à l’enquête publique qui s’est déroulée en mairie du 7 mai au 8 juin 2009 et à l’avis positif émis par le commissaire enquêteur, deux révisions et une modification du Plan local d’urbanisme (PLU) seront proposées pour approbation lors du Conseil municipal du 17 septembre. La commune de Notre Dame -de -Gravenchon a décidé de procéder à la modification du PLU a f i n d e re m é d i e r à d e s difficultés constatées. Cette modification touche, par exemple, le réglement afin de permettre la création d’annexes et la réalisation d’agrandissement de

constructions existantes en Zone Naturelle... Pour les révisions, la 1 ère concernera l’urbanisation de deux parcelles localisées au Mont-à-Lardier, toutes deux classées actuellement en zone naturelle et qui, compte tenu des travaux programmés dans ce secteur, vont se trouver, viabilisées. Cependant, du fait de la faible surface concernée (environ 3 000 m2), il a été reconnu que cette extension ne portera pas atteinte au Projet d’aménagement et de développement durable du PLU. La 2 e révision portera sur le déclassement par tiel d’un espace boisé classé

de 8 050 m2, en amont des phases 2 et 5 de la ZAC du Bosquet Reine. Cet espace permettra la création d ’ u n c h e m i n d ’a c c è s à l’ouvrage de retenue des eaux pluviales qui va être réalisé par la Communauté de communes Caux vallée de Seine, dans le cadre de sa compétence de gestion des eaux de ruissellements. Dans la mesure où la création de ce chemin d’accès est nécessaire à l’entretien de l’ouvrage de collecte des eaux de ruissellements, il faut que l’espace boisé classé en question soit retiré, ce qui ne peut être fait qu’après révision du PLU.

Passage au cinéma numérique Comme annoncé en mars dernier, le Centre culturel Les 3 Colombiers passera à la projection numérique avant la fin de l’année. Le passage à l’ère numérique n’est pas anodin puisqu’il implique le remplacement des trois projecteurs ainsi que l’achat de serveurs, de logiciels et de la bibliothèque de films.

Cette évolution assurera la pérennité de cet équipement culturel de proximité car la projection numérique deviendra un standard indispensable d’ici quelques années. L’image sur suppor t numérique présente notamment l’avantage de ne pas s’altérer de projection en projection et propose une

meilleure répartition de l’étalement de la lumière d’éclairement de l’image. Le cinéma numérique facilite la projection de contenus stéréoscopiques (« 3D  »). Parce qu’elle s’étend à tout le réseau de distribution, la révolution numérique permettra une meilleure disponibilité des films.

Stationnement et trottoirs Avant une éventuelle arrivée de la grippe A, la Ville connaît une épidémie de... voitures-ventouses ! Pour éviter que ce phénomène ne s’instaure, on rappellera que : - Les places de stationnement qui se trouvent à proximité des habitations et qui relèvent du domaine public ne sont en aucun cas

privatives. Chacun est donc libre de s’y garer. - Les voitures ne doivent pas stationner plus de 7 jours d’affilée sur des places qui relèvent du domaine public (article R 417-12 du Code de la route). En cas d’infraction caractérisée, la police verbalisera. Enfin, le stationnement doit

obligatoirement se faire dans les limites des places matérialisées mais en aucun cas sur le trottoir ou sur les pistes cyclables. Pour que chaque mode de déplacement cohabite en toute sécurité et en harmonie, merci de respecter cette règle qui tient avant tout du bon sens citoyen.

en bref… Acquisition du « garage Lainé »

Situé à proximité de l’entrée sud de la ville, face au rondpoint de la gare, le « garage Lainé » a été mis en vente par son propriétaire il y a quelques mois. Sa situation dans le périmètre PPI et une réglementation qui rend de ce fait impossible tout changement de destination commerciale des locaux (un garage ne peut devenir un restaurant par exemple), ont fortement compliqué sa reprise. La Ville a donc décidé d’acquérir ce bien dans le cadre de l’opération « Cœur de Ville ». En effet, sa position permettra de parfaire l’aménagement futur de l’entrée de la ville.

Vallée du Télhuet

Les travaux d’aménagement de la future esplanade de la Vallée du Télhuet ont débuté fin août et se poursuivront jusqu’à la mi-octobre. Celle-ci sera alors prête à accueillir les bovins et autres équidés qui participeront le 25 octobre prochain à la manifestation Un dimanche à la campagne.

Vidéotransmission

Afin de compléter l’offre culturelle et d’animations proposée par la Municipalité, la commune a adhéré au réseau de vidéotransmission « Ciel Ecran » sur la base d’une convention d’une durée de 3 ans. Grâce à un réseau de vidéotransmission par satellite, des spectacles et événements (variété, théâtre, ballet, humour, comédie musicale, spectacle pour enfants…) pourront désormais être projetés en direct ou en différé (à l’Escale, aux 3 Colombiers ou à l’Arcade), sur un créneau horaire susceptible de toucher le grand public.

7


dossier

Prêt pour une nouvelle année scolaire ! Le jeudi 3 septembre dernier, 844 enfants scolarisés en école maternelle ou élémentaire ont fait leur rentrée. Comme à chaque fois, cette rentrée a été l’objet de toutes les attentions de la part des services de la Ville.

A vos cahiers, calculettes, crayons, gommes... pour cette nouvelle année.

Que la rentrée soit attendue ou redoutée, il faut bien se rendre à l’évidence : quand la cloche sonne pour la première fois après deux mois de vacances, c’est bel et bien reparti pour une année ! En coulisses, pour les élus et les agents municipaux ayant œuvré au bon déroulement de cette rentrée (Service scolaire et Jeunesse, Ateliers municipaux, services Techniques…), cette première cloche résonne de la satisfaction du travail accompli. Car, si l’enseignement reste du domaine de l’Education nationale, les communes jouent elles aussi un rôle clef dans le bon déroulement de l’année scolaire. Des inscriptions à l’entretien des locaux en passant par la restauration et le transport scolaire, comme chaque année, le maximum a été fait pour assurer l’épanouissement des enfants. Une carte scolaire modifiée Cette année, la rentrée scolaire a été placée sous le signe de la modification de la carte scolaire, validée lors du conseil

8

municipal du 12 février dernier. En effet, peu de temps après les élections de mars 2008, l’équipe municipale en place avait été alertée par les services municipaux que la rentrée scolaire 2009/2010 risquait d’être frappée d’une nouvelle fermeture de classe, comme cela se reproduit chaque année depuis la rentrée 2005/2006. Depuis quelques années, la combinaison de multiples facteurs (vieillissement de la population, diminution du nombre de naissances, développement urbain de la commune…) entraîne un déséquilibre des effectifs, menaçant la pérennité du nombre de classes dans certains groupes scolaires tandis que d’autres établissements frôlent le dépassement de la capacité d’accueil autorisée. Au vu de ces constatations, et parce qu’elle en a la responsabilité, la Ville a engagé une modification de la carte scolaire afin de procéder à une harmonisation des effectifs pour la rentrée scolaire 2009/2010 permettant de sauvegarder ses 36 classes. Effectuée en


concertation avec les acteurs du monde éducatif (Inspection, directeurs d’écoles, représentants de parents d’élèves), cette modification a abouti à la création de trois groupes scolaires, tous composés d’au moins une école maternelle et d’une école élémentaire : - groupe scolaire Petite-Campagne / Marie-Curie / AlbertSchweitzer, - groupe scolaire Charles-Péguy, - groupe scolaire Jean-de-la-Fontaine / Professeur-Roux. Rééquilibrage des effectifs : 1er bilan Pour cette rentrée scolaire, le rééquilibrage des effectifs, rendu possible par la fermeture de l’école maternelle Raoul-Dufy, a donc permis de sauvegarder et de maintenir un nombre de classes identiques grâce à un remplissage plus homogène des écoles. On dénombre ainsi 97 élèves en maternelle à Charles-Péguy (24,25 en moyenne par classe), 98 à l’école Petite-Campagne (24,5 en moyenne par classe) et 97 à Jeande-la-Fontaine (24,25 en moyenne par classe). Pour les écoles élémentaires, Albert-Schweitzer compte 116 élèves (23,2 en moyenne par classe), 111 élèves pour Marie-Curie (22,2 en moyenne par classe), 184 élèves pour Professeur-Roux (23 en moyenne par classe) et 141 pour Charles-Péguy (23,50 en moyenne par classe). Bien qu’il ait prouvé son efficacité, ce rééquilibrage ne permet pas cependant, pour le moment et compte tenu d’une démographie toujours en baisse, d’écarter toute éventualité de fermeture de classe pour la rentrée 2010/2011. En effet, c’est en dessous de 22 enfants par classe que l’Inspection académique justifie la fermeture de classe.

Le midi, deux services pour tous ! Au-delà de ces constatations comptables, le rééquilibrage des effectifs visait aussi à améliorer le bien-être des enfants en s’attaquant notamment à la surcharge de certaines classes. La restauration scolaire peut être, elle aussi, une source importante de fatigue pour les jeunes élèves à cause de l’important volume sonore généré par des dizaines d’enfants réunis dans un même espace. C’est pour cela que la Municipalité a décidé, à l’occasion de cette nouvelle rentrée, d’instaurer la restauration à deux services pour l’ensemble des élèves mangeant à la cantine (plus de 650 inscrits) : jusqu’alors, seules les écoles élémentaires bénéficiaient de cette avancée. Testée depuis le retour des vacances de Pâques jusqu’aux vacances d’été à l’école maternelle Petite-Campagne, cette nouvelle organisation a été saluée positivement. S’il est indéniable que le bruit est moindre dans le réfectoire, et

avis d’élu Fabienne Beaudoin-Vaucelle

Adjointe au maire chargée de l’Enfance et de la Jeunesse, des Affaires scolaires et des Sports

Quel bilan peut-on tirer de cette nouvelle rentrée scolaire ? On peut dire que tout s’est bien déroulé. A plus d’un titre, cette rentrée scolaire était particulière pour nous, élus, mais aussi pour le service scolaire. Sous la menace de fermeture de classe, nous avons dû prendre nos responsabilités et décider d’une modification de la carte scolaire. Tout le monde a évidemment retenu que cette décision entraînait la fermeture de l’école maternelle RaoulDufy mais le plus important était ailleurs. Rééquilibrage des effectifs, passage à un double service pour tous le midi, nouvelle organisation des transports scolaires avec, à la clef, des trajets optimisés et des temps de transport réduits, toutes les décisions que nous avons prises n’avaient qu’un seul but : accroître le bienêtre des élèves qui font leur scolarité dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville. L’apprentissage n’en est que meilleur. Et je pense qu’après explication, les parents que nous avons rencontrés au fil de l’année ont bien compris que nous voulions tous la même chose. Les inscriptions du mois de juin se sont par ailleurs très bien déroulées et la rentrée a été sereine. En plus des nombreux aménagements et travaux présentés dans ce dossier, y a-t-il d’autres nouveautés ? C’est vrai que cette année les travaux dans les écoles ont été plus nombreux et importants que d’habitude surtout à l’école PetiteCampagne. A ce titre, il faut saluer les services municipaux ainsi que les équipes enseignantes avec qui nous avançons conjointement et en totale coordination. Pourtant, préparer une rentrée scolaire, cela ne se limite pas qu’aux seuls travaux. C’est aussi l’occasion d’ajuster et d’améliorer des détails qui vont faciliter la vie de tout le monde, des enseignants aux élèves, sans oublier leurs parents. Par exemple, à leur demande, nous avons mis en place une garderie dans toutes les écoles élémentaires, à l’image de ce qui existait déjà dans les écoles maternelles. Les horaires de ces deux garderies débutent dès 7h50 le matin, ce qui est plus évident pour l’accueil des fratries qui seraient sur deux niveaux scolaires différents. Préparer la rentrée scolaire, c’est, comme l’ont fait les coordinateurs sportifs de la Ville, Olivier Gréco et Lydie Eudier, travailler sur un véritable projet EPS qui accompagnera les élèves du CP au CM2. Préparer la rentrée scolaire, c’est aussi prévoir qu’une enfant handicapée fera sa rentrée dans une école et proposer du personnel municipal spécifiquement formé à l’accueillir jusqu’à ce que l’Education nationale prenne le relais. C’est toutes ces choses qui, mises bout à bout, font qu’une rentrée est réussie.

9


dossier donc que les repas sont plus reposants pour les enfants, l’effectif réduit permet également aux 20 agents municipaux chargés de la restauration d’assurer un service de très bonne qualité. Il convient enfin de souligner que l’augmentation du coût de confection d’un repas (charges de personnel comprises) s’élève de 7 % par rapport à l’an passé, essentiellement en raison de la hausse conséquente du prix des denrées. Ainsi, après une relative stabilité du tarif de la restauration scolaire ces dernières années, le Conseil municipal a voté en juin dernier une augmentation de 3,5 % du prix des repas. En fonction du quotient familial, les prix des repas appliqués dans les restaurants scolaires, mais également pour l’Accueil de loisirs municipal, sont désormais compris entre 0,56 E et 3,39 E (3,74 E pour un enfant extérieur à la commune). Les menus, élaborés par une diététicienne puis soumis en commission sont consultables sur le site Internet de la Ville.

scolaires. Jusqu’alors, deux cars assuraient le ramassage des enfants matin et soir ; seul le groupe scolaire Péguy n’était pas desservi. Afin de pallier les éventuelles

Des transports scolaires optimisés Le transfert des trois classes de RaoulDufy vers les autres écoles maternelles de la ville a également nécessité quelques aménagements au niveau des transports

difficultés rencontrées par les parents suite à la redistribution des enfants dans les écoles, la mise en place de trois circuits de transport est désormais effective pour cette nouvelle rentrée avec, pour chacun,

une couleur attitrée qui figure à la fois sur les cartes de transport et sur les bus : - un transport de 59 places dessert le groupe Petite-Campagne / Curie / Schweitzer matin et soir (couleur bleue), - un transport de 59 places dessert le groupe La Fontaine / Roux matin et soir (couleur jaune), - un transport de 36 places dessert le groupe Péguy matin, midi (uniquement pour l’école maternelle), et soir (couleur verte). En affectant spécifiquement un car à un groupe scolaire précis et en optimisant chaque circuit, le temps de trajet est désormais réduit par rapport à ce qui existait auparavant. Par ailleurs, cette nouvelle organisation a nécessité d’harmoniser les horaires d’entrée et de sortie des élèves de maternelle et élémentaire du groupe scolaire Péguy, matin et soir. La mise en place du Pédibus, sorte d’autobus pédestre encadré par des adultes volontaires, est reportée à la rentrée 2010. En effet, la Municipalité a préféré différer la mise en route de ce mode de déplacement «  doux  », c’est-à-dire non polluant, afin de ne pas imposer une « nouveauté » supplémentaire aux enfants lors de cette rentrée qui en comporte déjà beaucoup !

Des élèves et des enseignants Les 844 élèves de cette rentrée 2009/2010 seront encadrés par une quarantaine d’enseignants. Plusieurs mouvements de personnel sont à signaler. Tout d’abord, à l’école Marie-Curie, Catherine Fontvieille, Directrice, a pris sa retraite. Avant de laisser sa place à M. Delauney, elle a été remerciée pour ses 35 années d’enseignement, dont 6 à Gravenchon, lors d’une cérémonie qui s’est tenue en juin dernier en présence de Fabienne Beaudoin-Vaucelle, Adjointe au maire chargée de l’Enfance et de la Jeunesse, des Affaires scolaires et des Sports, et de Mme Bloomfield, Inspectrice académique de la circonscription de Lillebonne. « J’ai commencé en tant qu’élève à Marie-Curie, j’y termine ma carrière en tant que directrice : la boucle est bouclée », a confié, un peu émue, Catherine Fontvieille. Toujours à Marie-Curie, Patrick Fontvieille, décédé en juillet dernier, est remplacé par Mme Mercier. La fermeture de l’école Raoul-Dufy occasionne la création d’une 4e classe à Jean-de-la-Fontaine : celle-ci sera tenue par Mme Favrel qui était déjà en poste à Dufy. A noter également un changement de direction : Mme Kosmala sera remplacée par Mme Bignon qui arrivera après les vacances de la Toussaint. L’interim sera assuré par Mme Lebret, enseignante à Jeande-la-Fontaine. La 4e classe de maternelle créée à l’école Charles-Péguy sera tenue par Mme Masson et celle de Petite-Campagne par Mme Dégremont qui était enseignante à Raoul-Dufy. Enfin, pour être exhaustif, Mme Roly, ancienne Directrice de Dufy, est quant à elle partie diriger l’école maternelle de Saint-Antoine-la-Forêt. Enfin un nouvel inspecteur a été nommé à la circonscription de Lillebonne en remplacement de Mme Bloomfield: il s’agit de M. Gilbert.

10


Ecoles : les douze travaux de l’été Traditionnellement propice aux travaux dans les écoles, la période estivale a encore une fois été très utile pour la préparation de la rentrée scolaire.

To u t a c o m m e n c é début juillet par le déménagement d’une partie du mobilier scolaire de l’école RaoulDufy vers les autres écoles maternelles de la ville afin d’y meubler les nouvelles classes. L’espace a ensuite été réaménagé en vue d’y accueillir les 3-5 ans de l’Accueil de loisirs municipal durant tout l’été. L’ancienne école fera encore l’objet de quelques aménagements en vue d’accueillir en permanence les 3-7 ans de l’Accueil de loisirs municipal.

A Petite-Campagne, La transformation d’un appartement qui ser vait l’été aux m a î t re s - n a g e u r s d u Centre de natation Alain-Guilloit a permis de répondre à toutes les normes de sécurité relatives à l’accueil de la classe supplémentaire (escalier de secours, présence d’un sanitaire à l’étage...) mais aussi de faciliter le travail du personnel (espaces de rangements supplémentaires, coin cuisine...). Toujours pour répondre aux normes en vigueur, les deux classes de l’étage bénéficient désormais d’une issue de secours.

E n p l u s d e l’aménagement de la 4e classe de maternelle, l’école Charles-Péguy a bénéficié de nouveaux meubles pour son espace BCD (bibliothèque centre documentaire d’école) ainsi que d’espaces de rangements à l’infirmerie. Surtout, un cabanon a fait son apparition pour accueillir les vélos des enfants.

L’é c o l e m a t e r n e l l e Pe t i t e - C a m p a g n e a été l’objet de toutes les attentions puisque c’est cet établissement qui nécessitait le plus d’aménagements en vue de recevoir une 4e classe. Tout d’abord, une rampe d’accès pour personnes à mobilité réduite a été créée. Comme pour l’école Marie-Curie, une place handicapée a également été matérialisée à proximité immédiate de l’école. Le surbaissement des trottoirs environnants sera réalisé plus tard dans l’année.

A l’école Jean-de -laFontaine, de nouveaux placards coulissants f a c i l i te nt d é s o r m a i s le rangement de la salle collective. Un coin bibliothèque remplace les anciens bacs à fleurs tandis qu’un nouveau système d’éclairage a été implanté dans une classe. A l’avenir, toutes les autres classes devraient progressivement en bénéficier. A Jean-de-la-Fontaine comme à l’école Petite-Campagne, le système d’alerte incendie a été remplacé.

Enfin, à l’école AlbertSchweitzer, un espace de rangement a été créé sous un des escaliers afin d’accueillir les vélos. Les toilettes extérieures ont quant à elles bénéficié d ’ u n ra j e u n i s s e m e nt , les faïences ayant été entièrement refaites.

11


social

Le bien vieillir à Notre-Dame-de-Gravenchon De nombreuses structures municipales et associatives se mobilisent pour répondre au vieillissement de la population. Vieillir n’est pas une maladie, c’est une étape de la vie qui nécessite d’adapter ses comportements et son environnement en conséquence. Toutefois, la perte d’autonomie qui survient chez certaines personnes (apparition d’un handicap, transformation soudaine de la cellule familiale…) ébranle les repères et peut amorcer le mécanisme de l’isolement, de l’exclusion relationnelle et sociale. La lutte contre cet effet s’appelle la «   prévenance  »  : il ne s’agit plus seulement de répondre aux besoins vitaux mais de favoriser l’accompagnement à la vie sociale des personnes concernées. Une responsabilité collective « En tant qu’autorité publique, citoyens acteurs et professionnels de différents horizons, nous avons une responsabilité collective pour organiser cette démarche de maintien du lien et de la place de la personne âgée dans la vie locale. Le bien vieillir est une priorité de la Ville et concerne chacun d’entre nous  », explique Catherine Liandrat, Adjointe au maire chargée des Affaires sociales, du Sec teur gérontologique et du Logement. C’est dans ce cadre que se sont créés les Ateliers solidarités coanimés par le secteur gérontologique et le Centre social. « Les débats autour des conditions de vie de nos aînés ont 12

abouti à une volonté d’être au plus près de leurs besoins. », poursuit Catherine Liandrat. «  Le recueil de la parole des uns et des autres représente une étape incontournable si nous souhaitons construire les réponses les plus adaptées possibles. » Un questionnaire à venir Un questionnaire a été élaboré par les différents partenaires pour soutenir cette démarche. Il aborde l’ensemble des domaines pouvant présenter des difficultés pour la personne âgée (habitat, mobilité, santé…) et sera proposé avec le Gravenchon Infos d’octobre. Si vous connaissez un proche ou un voisin en difficulté pour remplir seul ce do-

cument, n’hésitez pas à proposer votre soutien. Un moment partagé peut être si important pour quelqu’un d’isolé ! De plus, les idées de chacun sont bonnes à prendre : c’est en avançant ensemble que nous pourrons faire bouger la situation et tisser un lien entre les âges. Cette première étape sera suivie de visites à domicile auprès de personnes âgées dépendantes repérées par les services médico-sociaux. Des représentants de la Ville seront officiellement désignés pour recueillir de façon précise la parole des aînés volontaires. Les résultats de ce questionnaire serviront également de matière pour le travail des Ateliers solidarités.

Rendez-vous le 21 octobre pour « Diverti’bleu » Déjà au programme de la Semaine bleue 2008 (semaine nationale des retraités et des personnes âgées), le thème de l’intergénérationnel incarne aussi une préoccupation des Ateliers solidarité. Des échanges réguliers existent déjà entre les jeunes et les seniors de Gravenchon, que ce soit à la Maison du Télhuet ou dans les Résidences pour personnes âgées (RPA). Le bienfait de ces rencontres a conduit le groupe de travail à élaborer un projet d’échanges ludiques, sportifs et culturels entre les générations qui se déroulera le 21 octobre : c’est le projet « Diverti’bleu ». Si vous avez plus de 60 ans et que vous souhaitez transmettre une passion ou un savoir particulier aux nouvelles générations, vous pouvez participer au Diverti’bleu en contactant Véronique Barré au 02 32 84 55 33 ou Hélène Galle au 02 32 84 12 50.


en bref…

La téléassistance : vivre chez soi en sécurité La téléassistance est un service à distance qui relie un abonné chez lui à un réseau de personnes désignées et aux services d’urgence. Pilotée par un opérateur spécialisé depuis u n e c e n t r a l e d ’é c o u t e, la mise en contact entre l’abonné et ce réseau ( f a m i l l e, a m i s, s e r v i ce s d ’ u rg e n ce, m é d e c i n … ) utilise le plus souvent des techniques de communication audio (réseau téléphonique). La téléassistance s’inscrit dans les possibilités de maintien à domicile et se destine à un ensemble de situations : futures mamans devant rester alitées, personnes accidentées, handicapées, isolées, âgées, malades ou confrontées à la

solitude due à l’absence du conjoint. A Notre-Dame-deGravenchon, le Centre communal d’action sociale propose le service « présence ver te  », un système de téléassistance complet composé d ’un appareil à brancher sur une prise téléphonique et d’un pendentif (ou d’un bracelet). D’une simple pression sur le bouton d’appel du transmetteur, vous pourrez rentrer en contact avec un interlocuteur de la centrale d’écoute, dialoguer avec lui et mobiliser, si nécessaire, votre réseau de solidarité, le médecin ou les services d’urgence. Simple et fiable d’utilisation, que vous ayez besoin d’une assistance au long cours ou temporaire, le

système « présence verte » sera toujours à votre écoute, 7 jours sur 7, 24h sur 24. L’installation de ce système est prise en charge par la Ville de Notre-Dame-deGravenchon qui participe également au financement de l’abonnement mensuel, en fonction de vos revenus. Sachez enfin que, dans le cadre de la loi Borloo, le service «  présence verte  » bénéficie d’un agrément «  offre de ser vices à la personne » permettant aux abonné(e)s imposables de bénéficier d’une réduction sur leurs impôts de 50 % du montant de leur abonnement à « présence verte ». Renseignements en mairie auprès de Nathalie Canu au 02 32 84 55 30.

Reprise de la Résidence Henri-Dunant Depuis le 1er juin, c’est désormais l’AFTAM, « entreprise associative », qui assure la gestion de la Résidence Henri-Dunant (ancien foyer Aggafot). Cette résidence, composée de 130 loge ments, héberge à la fois des personnes âgées d’origine maghrébine, des travailleurs saisonniers liés à l’activité de la zone industrielle et des personnes en grande difficulté sociale. A cour t terme, l’AFTAM envisage d’effectuer des aménagements dans l’établissement en vue d’y implanter une Maison relais qui aura un équivalent sur le territoire de Bolbec, les deux sites disposant chacun d’une capacité d’accueil de huit personnes. Dispositif fortement encouragé par l’Etat, la Maison relais se destine

à accueillir une population désocialisée (marginaux, sans domicile fixe...) avec un accompagnement social important (deux intervenants 6 jours sur 7).

L’objectif de l’association, à moyen terme, vise à engager une réhabilitation complète de l’ensemble de la résidence afin de lui donner le statut de Résidence sociale. Ainsi, la Résidence HenriDunant verrait son offre

de logements augmenter en qualité et en diversité (accueil de couples, de familles...). Grâce à des financements appropriés du Département (notamment de la DDASS), ce nouveau statut permettrait également aux résidents de bénéficier d’un accompagnement social plus approprié sur de nombreuses problématiques (retour à l’emploi, santé...). Initialement créée en 1962 pour former les travailleurs migrants, l’AFTAM s’est depuis développée nationalement dans quatre domaines majeurs: l’habitat social adapté, l’hébergement social, le secteur médico-social et la promotion sociale. Entre l’agglomération du Havre et celle de Rouen, l’AFTAM gère une quinzaine de structures et de dispositifs.

Portes ouvertes à la Maison du Télhuet

Après son inauguration officielle, l’association gestionnaire de la Maison du Télhuet organisera une demi-journée portes ouvertes le samedi 19 septembre de 14h à 17h30. Tous les quarts d’heure, une visite des nouveaux locaux de l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sera proposée aux visiteurs. Retour en images sur le déménagement, présentation des activités à destination des personnes âgées, organisation des locaux : pour tout savoir sur la Maison du Télhuet, rendezvous le 19 septembre rue Edmond-de-Lillers.

Inauguration du Centre social

L’inauguration des nouveaux locaux du Centre social avait été annoncée pour le 7 novembre prochain. En raison de retards pris par les travaux, cette inauguration interviendra en début d’année 2010.

Téléthon

Cette année, le Téléthon aura lieu le 4 et le 5 décembre. Une réunion de préparation rassemblant tous les partenaires de l’événement se tiendra le lundi 21 septembre à 18h dans les locaux de la Maison de l’intercommunalité de Lillebonne. Pour mémoire, c’est désormais la Communauté de communes qui s’occupe de l’organisation du Téléthon au niveau intercommunal. Le service communication-animations de la Ville n’intervient plus que dans l’organisation du Téléthon communal.

13


intercommunalité

Une compétence qui coule de source Depuis sa création en 2008, la Communauté de communes Caux vallée de Seine (CVS) dispose de la compétence « Eau et assainissement » qu’elle exerce sur un territoire hydrographique de 269 km2, entre terres agricoles et zones industrielles. Les missions du ser vice Eau et assainissement de la CVS couvrent la gestion de l’eau potable et de l’eau industrielle, de l’assainissement et d e l ’a s s a i n i s s e m e nt p l u v i a l, m a i s également du SAGE de la Vallée du Commerce (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux qui recense et répond aux besoins des communes et des collectivités), le SPANC (Service public d’assainissement non collectif ) et du COGE. Signé le 10 juin entre la collectivité, l’Agence de l’eau et le Département, le COGE (Contrat objectif gestion des eaux) dispose d’un budget de 60,5 millions d’euros destiné à planifier l’ensemble des actions sur les communes du territoire. Ce contrat met également l’accent sur la lutte contre les inondations, le rétablissement de l’écosystème des rivières ainsi que la préservation des ressources en eau. Une consommation de 4 200 000 m3 par an... 870 km pour le réseau d’eau, 470 km de réseau d’assainissement, 21 forages et 26 stations d’épuration et lagunes (procédé d’épuration naturelle qui utilise la végétation aquatique comme agent épurateur des eaux polluées), 4 200 000 m3 d’eau consommés par an, le service Eau et assainissement, qui comporte neuf agents, ne 14

manque pas d’occupation ! Cette année encore, de nombreux travaux et chantiers ont été lancés : construction d’une nouvelle station d’épuration à Lillebonne (sur la zone industrielle des Compas), extension du réseau d’eau pluviale et des eaux usées à Gruchet-le-Valasse et à Bolbec, travaux d’interconnexion entre la Frenaye et la station d’épuration de Gravenchon. ... dont 1 million pour Gravenchon ! La proximité immédiate de la zone industrielle de Port-Jérôme confère par ailleurs à Notre-Dame-de-Gravenchon une place particulière sur le territoire. La consommation annuelle de la ville s’élève ainsi à un million de m3 dont la moitié se destine aux besoins domestiques de l’usine ExxonMobil. Dès 1960, une usine de traitement de l’eau industrielle implantée sur Norville a été mise en place pour produire de l’eau spécifiquement dédiée à un usage industriel à partir de l’eau de la Seine et ainsi économiser l’eau potable. D’une capacité de traitement de 32 millions de m3/an, elle alimente des sites implantés sur Port-Jérôme et sur la zone industrialo-portuaire du Havre. En 2010, sur le territoire de la commune, le service Eau et assainissement participera notamment, en partenariat avec la Ville, au réaménagement du quartier Hé-

louis et lancera la réhabilitation de deux réservoirs d’eau. Objectif : tarification unique Le principal objectif à long terme reste l’harmonisation du tarif de l’eau sur l’ensemble du territoire et la reprise de la gestion complète de l’eau et de l’assainissement qui est à l’heure actuelle partagée avec plusieurs entreprises délégataires. Entamé depuis la fusion, ce grand chantier ne pourra pas aboutir avant 2017 lorsque tous les contrats signés entre les syndicats d’eau potable et les communes arriveront à échéance. La CVS pourra alors appliquer un tarif unique au mètre cube pour tous les usagers (probablement aux alentours de 3,50 E/m3). A l’heure actuelle, on peut constater des écarts qui vont du simple au double entre certaines tarifications.

« Mém’eau » Le service Eau et assainissement de la Communauté de communes se situe au 13 rue Louise-Michel à Bolbec, dans la zone d’activités qui se trouve en face du collège de Roncherolles. Ce service est ouvert au public de 8h30 à 12h et de 13h00 à 17h. Accueil téléphonique 02 32 84 40 23


Problème d’eau dans le sec teur « Ecole Roux » A la fin du mois d’août, les habitants des rues Hélouis, Ravel, RenéCoty (en partie), HélèneBoucher (en partie), Notre -Dame ainsi que des allées Roland-Garros et Saint-Exupéry ont été invités par la Ville de NotreDame -de -Gravenchon et la Communauté de communes Caux vallée de Seine (CVS) à ne pas consommer l’eau du robinet (usages alimentaires). Recherches et analyses ont été lancées rapidement,

tant sur le réseau que sur les bâtiments publics et privés. Les résultats ont révélé certaines anomalies sur un périmètre très restreint, principalement des concentrations anormales en hydrocarbures aromatiques polycycliques responsables d’odeurs. En tout, 83 abonnés ont été concernés. Une distribution d’eau embouteillée a été mise en place au niveau de la Salle Comont. C’est par un courrier de la Direction Départementale

des Affaires Sanitaires et S ociales, daté du 11 septembre, rapidement adressé aux 83 abonnés concernés, qu’on apprenait un retour à la normale : l’eau du robinet pouvait alors de nouveau être consommée (utilisation sans restriction pour les usages sanitaires et pour la boisson).

Le Poste de commandement opérationnel déménage Du fait de la prochaine redéfinition du périmètre PPI (Plan particulier d ’i n t e r ve n t i o n ) e t d e l’élargissement de l’alerte des populations en cas d’accident technologique m a j e u r, l e Po s t e d e c o m m a n d e m e n t o p é r a t i o n n e l ( P CO ) v a définitivement quitter le Foyer des sports de NotreDame -de -Gravenchon pour s’installer à la Maison

d e l ’i n t e r c o m m u n a l i t é située à Lillebonne. Ce déménagement s’explique notamment par le fait que le PCO doit être à la fois situé au plus près des lieux d’actions mais également hors de la zone à risque. Ceci n’était plus p o s s i b l e à G rave n c h o n puisque le Foyer des sports se trouvera désormais dans le nouveau périmètre PPI. Les communes de Petiville,

Saint-Maurice - d’Etelan, La Frenaye, Lillebonne, Saint-Jean-de -Folleville, Saint-Nicolas-de-la-Taille, Quillebeuf et Saint-Aubinsur-Quillebeuf sur Seine sont concer nées par le nouveau PPI qui pourrait être mis en application d’ici à la fin de cette année.

en bref… Journées du patrimoine

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine du 19 et 20 septembre, la Communauté de communes Caux vallée de Seine proposera tout le week-end une visite guidée de l’abbaye du Valasse. Pour l’occasion, l’entrée du parc Eana sera exceptionnellement fixée à 5 E.

Utilisation de la déchetterie

Transporter vos déchets verts ou vos déchets issus de travaux à la déchetterie, c’est bien ! Faire en sorte qu’ils ne se dispersent pas sur votre chemin, c’est mieux ! En effet, il arrive de plus en plus souvent que les axes menant à la déchetterie soient jonchés de feuilles ou de branches. Ce n’est évidemment pas très valorisant pour l’image de la ville, mais cela pourrait aussi s’avérer dangereux. Veillez donc à bien arrimer ou à protéger votre chargement pour qu’il arrive entier à la déchetterie ! La déchetterie de NotreDame-de-Gravenchon vous accueille du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 18h ainsi que le samedi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h.

Permanences de l’espace Info Energie Depuis le début de l’année, Denis Patient Aspillaga conseille gratuitement les particuliers sur tout ce qui concerne l’utilisation des énergies renouvelables et la maîtrise des dépenses énergétiques que le domicile soit ancien, récent ou sur le point d’être construit. Il pourra également aiguiller parmi l’offre nombreuse des aides f i n a n c i è r e s a u xq u e l l e s

les particuliers ont droit pour tous travaux ou aménagements liés à ces deux domaines. En semaine paire, il assure des permanences téléphoniques chaque matin à la maison du Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande située à NotreDame - de -Bliquetuit. En semaine impaire, ces permanences sont assurées

à partir de la Maison de l ’i n te rco m m u n a l i té à Lillebonne. Sur rendez-vous uniquement, l’animateur de l’espace Info Energie assure des rendez-vous individuels tous les jeudis en mairie de Notre-Damede-Gravenchon. Renseignements et rendezvous au 02 35 37 22 92 ou au 02 32 84 40 40.

15


environnement

« 7 jours pour comprendre la sécurité » 3e édition Forts du succès des précédentes éditions, la Ville et plus d’une quarantaine de partenaires reconduisent pour la 3e fois l’opération « 7 jours pour comprendre la sécurité » du 3 au 9 octobre 2009. « Rendez-vous dans deux ans ! » : voilà le message qu’adressait Jean-Claude Weiss en octobre 2007 aux partenaires de l’opération « 7 jours pour comprendre la sécurité ». Car si les années passent, le besoin d’information en matière de sécurité reste. De plus, comme ajoute Jean-Claude Weiss, « prévenir, informer, réussir l’intégration harmonieuse des industries en renforçant la sécurité, c’est aussi un des moyens d’assurer la pérennité des installations industrielles ». La Ville, avec de nombreux partenaires, a donc souhaité poursuivre la démarche déjà engagée : la variété d’expériences et de compétences des organismes participant (Préfecture de Seine-Maritime, Chambre de Commerce et d’Industrie Fécamp-Bolbec, Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Haute-Normandie, les sociétés du groupe ExxonMobil en Normandie...), permettra à cette 3e édition de couvrir de nombreux aspects de la sécurité. Une journée «  grand public  » le 3 octobre Cette 3e édition débutera le samedi 3 octobre en centre-ville (de 10h à 17h) par la journée « grand public » qui permettra à tous ceux qui le souhaitent d’échanger sur les aspects évoqués, de rencontrer 16

les acteurs qui travaillent pour leur sécurité et de participer à de nombreuses animations gratuites à la fois ludiques et pédagogiques parmi lesquelles figureront : manœuvres de secours routier, exposition de véhicules et démonstration de l’utilisation du défibrillateur cardiaque par les sapeurs-pompiers du Centre d’intervention et de secours de Gravenchon, voiture tonneau, simulateur de moto, démo casque pour sensibiliser les enfants à la sécurité routière, autochoc, animation pédagogique sur le confinement, stand sur les risques majeurs, démonstration de brancardage, jeu quizz sur la sécurité routière animé par le Conseil municipal des enfants, séance collective de révision du code de la route animée par le Centre social, ateliers sur les risques domestiques (maison des géants) et ménagers ainsi que sur les liens entre santé et nutrition, parcours de prévention des chutes pour les personnes âgées, stand sur la sécurité informatique à destination du grand public, projection de films et diffusion d’anciennes photos sur le thème de la sécurité. Un rythme désormais annuel La nouveauté majeure annoncée lors du lancement de cette 3e édition est le passage de la manifestation à un rythme annuel. Inscrire l’opération dans le pro-

gramme des animations locales, voire régionales, lui permettra de gagner en visibilité et d’oeuvrer plus efficacement à la maîtrise et à l’application des consignes de sécurité par la population.

Des actions ciblées du 5 au 9 octobre Il y en aura pour tous les goûts, du 5 au 9 octobre, des actions plus ciblées (conférences, débats, rencontres…) seront ouver tes à tous, au grand public comme aux professionnels. Ce sont en tout plus d’une trentaine de rendez-vous qui seront organisés dans les salles et structures de la ville. Le programme complet de la manifestation sera bientôt distribué dans toutes les boîtes aux lettres gravenchonnaises. Vous pouvez vous rendre sur le site Internet dédié : http:// www.notre-dame-de-gravenchon.fr/ securite/Bienvenue.html


Plan paysage : phase diagnostique Au fil de son évolution, NotreDame-de-Gravenchon est devenue une ville à la fois « verte » et industrielle avec de nombreux espaces publics plantés, un grand parc ainsi que de nombreux jardins privatifs. Comment mettre en valeur cette identité et évoluer vers une « ville nature » ? Pour répondre à ces questions, la Ville va se doter

d’un plan paysage. Entamée en début d’année, cette procédure a connu en juin un premier aboutissement avec la présentation aux élus et au comité de pilotage d’un diagnostic préparé par une équipe composée de paysagistes, d’écologues et cartographes et de sociologues et urbanistes. Les éléments de ce rapport très détaillé, pour lequel de

nombreux Gravenchonnais ont d’ailleurs été interviewés, vont maintenant servir de base à la constitution du Plan paysage.

Abattage de peupliers Durant le mois de juillet, la Ville a fait procéder à l’abattage de 110 peupliers ainsi que d’une haie de thuyas de 175 m à proximité de la rue Aristide-Briand. Ces arbres, vieillissants pour la plupart, étaient devenus trop imposants au point de priver de lumière les habitations situées à proximité. L’entreprise chargée par la Ville de l’abattage présentait la particularité de valoriser les copeaux

issus du tronçonnage sous forme de plaquettes qui seront ensuite destinées à

alimenter la chaufferie au bois de la Ville de Gonfreville l’Orcher. Celle-ci alimente

notamment en eau chaude 9 bâtiments municipaux, 976 logements sociaux, 4 groupes scolaires... Une fois nettoyé, le site de la rue AristideBriand a, quant à lui, commencé à recevoir ses nouvelles plantations. Le réaménagement du site sera terminé en novembre prochain lors de la « semaine de plantation de l’arbre » grâce à l’apport de 370 arbustes par les élèves des écoles primaires.

Opération « haies champêtres » Comme chaque année depuis 1996, le service des Espaces verts de la Ville proposera l’opération « haies champêtres  » qui permet de fournir gratuitement des arbustes à chaque Gravenchonnais souhaitant remplacer ou créer une haie en bordure de rue. Comme l’explique André Chevin, Adjoint au maire chargé des Travaux, de la Voirie et des Espaces verts, «  la Municipalité veut ainsi inciter ses concitoyens à planter une

haie champêtre ou fleurie constituée d’essences locales. De cette façon nous pourrons continuer à valoriser et à sauvegarder notre patrimoine végétal local. » Sur les deux dernières années, plus de 120 particuliers ont ainsi bénéficié de cette opération qui connaîtra cette année une évolution de sa palette de végétaux vers encore plus de diversité. Pour en bénéficier, n’hésitez pas à vous rendre au service des Espaces verts, situé au

Bois du Parc. Les inscriptions seront possibles jusqu’au 13 novembre ainsi que lors du marché aux plantes du 18 octobre, au stand tenu par le service des Espaces verts.

en bref… Ramassage des Qualité de l’air monstres

Juin Prochaines collectes les 11 Dioxyde soufre et 12 marsde 2009. • Moyenne : 4encombrants µg/m3 (objectif qualité Les sont à 50 µg/m3) déposer avant 8 heures • Maximum horaire : 106 µg/m3 sur le trottoir. Il est interdit le 10 juin à 7h TU de présenter les déchets suivants : pneumatiques Juillet avecDioxyde ou sans jantes, de soufre 3 peintures, solvants, huiles • Moyenne : 11 µg/m (objectif qualité 50 µg/m3) (vidange…), produits • Maximum horaireamiante, : 123 µg/m3 toxiques, le 24 juillet à 6h TU batteries, déchets verts… Ces produits sont à porter à Août la déchetterie. Dioxyde de soufre • Moyenne : 5 µg/m3 (objectif qualité 50 µg/m3) • Maximum horaire : 267 µg/m3 le 1er septembre à 0h TU

Encombrants

Le prochain ramassage des encombrants aura lieu les 16 ( secteur A ) et 17 septembre ( secteur B ).

Fleurissement estival

Vous avez été encore nombreux à apprécier le fleurissement de la ville cet été. Certains, sans doute plus admiratifs que d’autres du travail du service des Espaces verts, ont décidé d’emmener avec eux quelques végétaux ! Ces dégradations, localisées sur certains massifs bien précis, ne se sont heureusement pas reproduits tout l’été mais ont néanmoins laissé un goût amer aux agents qui travaillent dur. D’autant plus que le jardin potager qu’ils avaient réalisé en collaboration avec les enfants de l’Accueil de loisirs a lui aussi été « visité » plusieurs fois…

Sirènes PPI Prochains essais : mercredi 7 octobre, à 12 heures. mercredi 4 novembre, à 12 heures. 17


jeunesse

Pas de vacances pour la Maison de l’enfance ! Même si son activité se trouve un peu réduite, la Maison de l’enfance a continué de recevoir des enfants durant tout l’été. La rentrée de septembre marque par contre la reprise des activités du Relais d’assistantes maternelles. Comme l’explique Carole Troadec, Directrice de la Maison de l’enfance, «  cette période estivale fut appréciable, tant pour les enfants que pour le personnel, car elle vient clore une période assez longue de bouleversements dans le quartier, et surtout, d’importants travaux au niveau du Centre social qui jouxte la Maison de l’enfance. Au plus fort de ces travaux, la poussière et le bruit s’invitaient régulièrement dans nos locaux, ce qui a été un peu lourd à supporter pour tout le monde ! Mais c’était un mal pour un bien car la nouvelle proximité du Centre médicosocial et l’agrandissement du Centre social permettront de renforcer et de diversifier nos partenariats. » Deux types d’accueil La Maison de l’enfance propose plusieurs t ypes d ’accueils pour les enfants âgés de 10 semaines à 4 ans sous la responsabilité d’une équipe qualifiée et pluridisciplinaire composée de onze personnes (en équivalent temps plein). Tout d’abord, l’accueil régulier (crèche), de quinze places, en un lieu de vie spécialement aménagé pour l’éveil et le bien-être des petits, âgés de 10 semaines à 3 ans. Cette structure favorise la socialisation de l’enfant dans un environnement adapté, tout en assurant une continuité avec la maison. L’enfant 18

peut y trouver ses propres activités ou, s’il le souhaite, participer aux activités d’éveil accompagné du personnel éducatif, à l’intérieur ou à l’extérieur de la structure (médiathèque, marché, parc de jeux...). Cet accueil est ouvert du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h30. Ensuite, l’accueil occasionnel (haltegarderie) peut recevoir 15 jeunes enfants âgés de 3 mois à 4 ans de façon temporaire dans un lieu de jeux, de rencontres, de découvertes, du lundi au vendredi de 8h45 à11h45 et de 13h30 à 17h30 (16h30 le vendredi). Par contre, la halte-garderie du Bois du Parc ne reprendra pas ses accueils faute d’un taux de fréquentation suffisant depuis plusieurs années. Ces services sont proposés aux habitants de Gravenchon et des communes périphériques. Les tarifs de l’accueil régulier et de l’accueil occasionnel sont fixés en fonction des revenus des parents. Inscriptions le mardi et le vendredi de 9h à 10h ou sur rendez-vous au 02 35 38 00 01. Un Relais d’assistantes maternelles La Maison de l’enfance, c’est aussi un relais d’assistantes maternelles (RAM) réparti sur deux sites (rue Emile-Zola et Bois du Parc) qui a reçu 285 personnes en 2008 lors de ses 168 journées

d’ouverture. C’est un lieu d’accueil, d’information et d’écoute destiné aux parents d’enfants de moins de 6 ans, aux assistantes maternelles agréées ou candidates à l’agrément. Le RAM est également un lieu de vie et d’animation pour les assistantes maternelles accompagnées des enfants qu’elles accueillent. C’est dans ce cadre que des Assistantes maternelles rédigent et éditent L’écho des nounous, un journal d’échanges et de conseils, qui est ensuite distribué aux quelques 230 assistantes maternelles du secteur.

Bientôt un service municipal A partir du 1er janvier 2010, la gestion de la Maison de l’enfance sera assurée par la Ville. Ce changement, qui sera assuré dans la continuité, est actuellement en cours de préparation avec le personnel de la Maison de l’enfance et les services municipaux concernés.


en bref…

CEL : bientôt 10 ans ! Cette nouvelle année scolaire n’est pas anodine pour les inter venants du dispositif du Contrat éducatif local (CEL). En effet, ce dispositif principalement financé par la Ville (avec également une subvention de la CAF du Havre) fêtera ses dix ans en 2010. Depuis sa mise en place, le CEL continue de rendre a cce s s i b l e p o u r tous les enfants fréquentant l e s é c o l e s gravenchonnaises un large éventail d’activités manuelles, culturelles ou physiques durant près de 45 minutes, le midi. Quelques modifications interviennent dans l’organisation du dispositif suite au passage en double service dans les cantines des écoles maternelles. Dès cette rentrée, les petits,

une partie des moyens ainsi que les enfants inscrits en soutien scolaire déjeunent au premier service, tandis que l’autre par tie des moyens et des grands est en activité CEL ; puis cela s’inverse au second service.

De plus, les 15 intervenants CEL en école maternelle suivent désormais les mêmes élèves tout au long de l’année scolaire. Comme l’explique Fabienne Beaudoin-Vaucelle, Adjointe au maire chargée de l’Enfance et de la Jeunesse, des Affaires scolaires et des Sports, « De cette façon, nous

allons renforcer les liens entre les enfants et les intervenants, alors qu’auparavant, ceux-ci tournaient sur les différentes écoles tout au long de l’année. Plus qu’une simple occupation de temps libre, les intervenants, qui déjeunent chaque midi avec les enfants, sont là pour partager un moment convivial et éducatif où l’on s’amuse mais où l’on apprend aussi les règles de vie en collectivité. » Peu de changements au niveau des écoles élémentaires, si ce n’est que le choix des activités a été fait entre les enfants et les intervenants dans les deux jours qui ont suivi la rentrée alors qu’auparavant, ce choix était fait en juin avec les inscriptions. Après son retour en force l’année passée, le CEL a également repris au Collège.

Une bonne rentrée se prépare à l’avance Pour la 3 e année, la Ville a offert un dictionnaire à chaque élève des écoles élémentaires de la ville passant en 6 e. En tout, ce sont ainsi 109 dictionnaires comportant une dédicace de Jean-Claude Weiss qui o n t é t é re m i s a u x C M 2

des écoles élémentaires Charles-Péguy, ProfesseurRoux et Albert-Schweitzer. C’est d’ailleurs dans cette dernière école que, le 26 j u i n d e r n i e r, Fa b i e n n e Beaudoin-Vaucelle, Adjointe au maire, et Marie-France Christophe, Conseillère

municipale, sont allées remettre les dictionnaires dans les classes de Stéphane Daigremont (photo de gauche) et de Christian Richer (photo de droite).

Avis aux lauréats Ramassage des Pour la 5 année consécutive, lamonstres Municipalité e

Prochaines collectes les 11 mettra à l’honneur à la et 12 mars 2009. fin de l’année les jeunes Les encombrantsayant sont à Gravenchonnais déposer 8 heures obtenu leavant baccalauréat sur le trottoir. Il est interdit général, technologique ou de présenter lesou déchets professionnel, BEP CAP, suivantsen : pneumatiques juin dernier. ou sans jantes, Pour queavec la liste des invités peintures, solvants, soit complète, lahuiles Ville (vidange…), convie tous lesproduits jeunes amiante, concernéstoxiques, à se présenter en batteries, déchets verts… mairie, au Service scolaire, Ces produits sont à porter avant le 20 novembre, s’ilsà la un déchetterie. n’ont pas reçu courrier les invitant à la cérémonie. Ils devront fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile, leur diplôme ou relevé de notes. L’année dernière, 122 élèves avaient répondu présent à l’invitation et avaient notamment reçu un chéquier cadeau d’une valeur de 100 €.

Aide aux devoirs

Dispensée dans le cadre du Contrat d’accompagnement scolaire, l’aide aux devoirs se destine aux élèves scolarisés du CP à la 3e. . Les inscriptions sont possibles dès maintenant auprès du Centre social. Les sessions auront lieu les mardi et jeudi de 16h15 à 18h à l’école Marie-Curie, les mardi et jeudi aux mêmes horaires à CharlesPéguy, les mardi et jeudi de 16h15 à 17h45 au Centre social pour les élèves de Professeur-Roux. Les collégiens auront rendezvous au Centre social le lundi de 16h30 à 18h et le mercredi de 10h à 12h.

Collège

A l’occasion de cette nouvelle rentrée scolaire, l’équipe pédagogique du Collège Calmette accueille une nouvelle principale en la personne de Joëlle Vielle.

19


sports et loisirs

Deux rendez-vous familiaux à ne pas manquer Ce n’est pas parce que l’été a décidé de prendre des vacances que l’on va s’arrêter de s’amuser, de découvrir et de rêver ! Avec la Fête de l’automne et Un dimanche à la campagne, la Ville de Notre-Dame-de-Gravenchon met de l’animation dans vos fins de semaines. La Fête de l’automne, le 20 septembre La Fête de l’automne est une grande fête médiévale. Sous la bienveillance de Merlin l’enchanteur et de Sigoline la voyante, on y trouvera notamment un village des vieux métiers (le forgeron, l’émouleur, le bibelotier et son manège en bois, le souffleur de verre…), un bal médiéval (avec orchestre), des troupes en déambulation, un espace marmaille ( jouets de plein air du Moyen Age à destination des plus jeunes), de nombreux stands tenus par les associations locales ainsi qu’une restauration médiévale le midi. La Fête de l’automne ne serait pas ce qu’elle est sans la présence de campements et de troupes pour qui le temps s’est arrêté au XIV e siècle. Campement viking, compagnie du Lion de Flandre et son fabuleux spectacle les elixirs de Cornélius : il y en aura pour tous les goûts. Cette Fête de l’automne sera également l ’occasion de prendre d ’assaut le campement des Frères d’armes 1380. Cette troupe, menée par François-David, aventurier bien connu du petit écran, a pour maîtres mots « historicité, humour et action » et vous surprendra avec ses spectaculaires combats, sa maîtrise de 20

l’escrime médiévale et ses reconstitutions jus de pomme pressé et issu en partie du saisissantes. verger gravenchonnais. A noter qu’Un dimanche à la campagne sera la première Un dimanche à la campagne, manifestation à bénéficier de l’esplanade le 25 octobre de la Vallée du Télhuet. Un mois plus tard, la Ville vous donne de nouveau rendez-vous dans la Vallée Trois concours du Télhuet. Comme l’explique Patricia Un dimanche à la campagne sera Guirand, Adjointe au maire chargée des l’occasion de la 124e édition de la Foire Affaires culturelles, du Patrimoine et des aux bestiaux qui aura lieu entre 9h30 et Animations, « La Fête de la pomme et la 12h. Les éleveurs y présenteront leurs plus Foire aux bestiaux proposaient une trop beaux spécimens bovins, équins, ovins, grande similarité dans les thèmes et les caprins et équidés aux jurys. dates : le rassemblement s’est donc imposé. A 10h débutera le concours de cidre Ainsi est né « Un dimanche à la campagne », fermier (sec ou demi-sec),  patronné qui se nourrit du meilleur de la Fête de la pour la 5e année par la Commanderie de Normandie et Picardie des Gouste-cidre pomme et de la Foire aux bestiaux ». Marché artisanal, atelier de traite et de France. Ce concours est ouvert à tous de pédicure pour sabots de bovins, les producteurs agricoles, artisanaux ou dégustation de viande bovine biologique, familiaux, de cidre bouché de la région ou démonstration de teillage de lin, mini- des régions limitrophes. ferme Tiligolo et mini-ferme pédagogique, Pour participer au concours de tarte aux démonstration de fabr ication «  à pommes, les candidats devront apporter l’ancienne » de beurre et de crème avec du entre 9 et 12h, dans la vallée du Télhuet, matériel d’époque, fabrication et brassage une seule tarte aux pommes dans un de jus de pommes sur une presse à moule de cuisson fourni par la Ville lors l’ancienne et une presse hydraulique, de l’inscription préalable et obligatoire en démonstrations de fabrication de mairie. La tarte sera dégustée sur place tonneaux, groupes folkloriques (danses par le jury à partir de 13h30. Pour ces et chants traditionnels). La Ville offrira deux derniers concours, les prix seront aux visiteurs des bouteilles remplies du remis à 15h sur le podium.


Du nouveau à la médiathèque L’équipe de la Médiathèque François-Deveaud a une nouvelle fois élargi son offre d’abonnement à l’occasion de cette rentrée : il y en aura pour tous les goûts. La salamandre et La petite salamandre vous invitent à découvrir la vie des plantes et des animaux qui vous entourent. L’environnement sera également au cœur de 7 autour du monde, le magazine des ados écolos, Maison écologie, le magazine de l’écoconstruction et des

énergies renouvelables, Cheval, mensuel équestre, 30 millions d’amis, le magazine de la vie des animaux et de MAKA, qui, tous les deux mois, offre un fabuleux voyage vers la connaissance, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Parmi cette nouvelle sélection, il y a des classiques comme Capital, magazine leader de la p re s s e é c o n o m i q u e, e t aussi quelques inclassables comme Silence, revue

alternative, ou XXI, trimestriel d’information grand format qui propose une étonnante récolte d’images et de rencontres. Les plus jeunes ne sont pas oubliés avec J’apprends l ’a n g l a i s , m a g a z i n e e n anglais destiné aux 6 ans et plus, Lucculus succulus, le premier magazine de cuisine des 7-12 ans ou encore Music keys, le magazine jeunesse dédié à la musique. Bonne lecture !

Une première approche de l’eau La section natation du Club spor tif gravenchonnais (CSG) propose depuis quatre ans maintenant une activité à destination des plus jeunes afin de leur proposer une première approche de l’eau et de la natation. Elle se destine aux enfants âgés de 4 et 5 ans. A ne pas confondre avec l’activité « bébés nageurs » qui, elle, se destine aux enfants de 6 mois à 3 ans. Au Centre de natation Alain-Guilloit, chaque mercredi matin, de 11h à 11h45, les

éducateurs sportifs du club proposent aux enfants des séances ludiques qui leur permettent de s’adapter

a u m i l i e u a q u at i q u e e t de se diriger doucement vers l’apprentissage de la natation. Pour des raisons de

sécurité et de qualité de l’encadrement, le nombre d’inscrits est limité à 40 places. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en contactant Franck ( 06 13 75 40 36 ). Notez qu’à l’issue des deux années de cycle, les enfants se voient proposer la possibilité de rejoindre les rangs des « bonnets jaunes » du club où ils pourront se perfectionner aux techniques des quatre principales nages.

Tous à vos recettes Dans le cadre de la semaine nationale du goût qui se déroulera du 12 au 16 o c to b re, d e s p a n n e a u x seront mis à la disposition du public afin que vous puissiez y déposer des recettes culinaires (entrées, plats ou desserts) sur papier libre. Cuisiniers des dimanches en famille, amis de la préparation facile et pas

chère, gardiens des recettes familiales : ces panneaux seront là pour vous ! Vous les trouverez aux endroits suivants : Accueil de loisirs municipal (rue Edmondde-Lillers), Maison de l’enfance (rue René-Coty), M é d i a t h è q u e Fr a n ço i s Deveaud, Centre social et Centre médico-social (PMI). Lors de la prochaine édition des Familiales, qui

se tiendront du 16 au 19 novembre prochain, ces panneaux seront regroupés a f i n d ’e n ré c u p é re r l e s recettes pour en faire un livre. Un travail d’illustration avec les enfants des structures par ticipantes viendra finaliser ce projet qui sera ensuite mis à disposition dans tous les lieux ayant servi à la récolte des recettes.

en bref… Pass’Loisirs CSG Gymnastique 2009 : La Fédération française de plus que quelques gymnastique a mis en place jours d’attente une procédure de label-

Ils sont chaque année lisation des clubs affiliés très attendus et très proposant des activités demandés : l’édition 2009 gymniques adaptées à la pedes Pass’Loisirs (6/10 ans tite enfance afin de donner et 11/20 ans) et le nouveau aux parents, mais aussi aux Pass’ Toutp’tit destinés aux institutions, des garanties 0/6 ans sera disponible en de sérieux et de qualité. Le mairie de Notre-Dame-de16 juillet dernier, la section Gravenchon à partir du 12 Gymnastique du CSG s’est janvier. Pour rappel, ces ainsi vu décerner le label « pass » sont un système Petite enfance. de chéquiers offerts par la Ville, qui permet aux Dynamic Club parents deGym bénéficier de Lesréductions cours de gym aquatique sous la forme reprendront le 28 sepde coupons, cumulables ou tembre. Si vous avez mannon, auprès de la quinzaine qué lesd’associations dates d’inscriptions et de du début du mois, n’hésitez structures partenaires. pas à vous présenter aux cours où vous pourrez vous inscrire. Renseignements 02 35 38 67 30 ou 02 35 31 55 18.

Structure Pyracorde

Il manque actuellement la rampe d’accès de cette structure ludique située dans la vallée du Télhuet. Celle-ci a été retirée pour pouvoir être refaite à neuf après bien des années de bons et loyaux services. Cette structure très appréciée reste néanmoins accessible par ses quatre pieds et peut donc continuer à être utilisée en toute sécurité.

Calendrier sportif CSG Football : Les seniors, en promotion d’honneur, recevront Saint-Adresse 2 le 11 octobre et Bolbec le 25 octobre. Rendez-vous à 15 h, au stade Virmontois. CSG Basket : Les féminines en Nationale 2 affronteront Nantes le 19 septembre à 17h, Ifs le 26 septembre à 20h, Evreux le 10 octobre à 20h et Rennes le 24 octobre à 20h. Les joueurs, en Nationale 3, seront opposés à Alençon le 19 septembre, à Neuville aux bois le 3 octobre et à Bihorel le 17 octobre.Tous les matches auront lieu à 20 heures, gymnase Michel-Comont. 21


entre nous Noces d’or Le samedi 25 avril dernier, les noces d’or de Pierrette Cr o c h e m o r e (n é e H y) e t de Lionel Crochemore étaient célébrées en salle des mariages de l’Hôtel de ville, en compagnie de leurs proches.

Etat civil Naissances

Mariages

THÉNEAU Lilou le 18 mai HÉBERT Enzo le 25 mai CORCESSIN Chloé le 9 juin CANIVET Enoha le 11 juin MASSON Shanna le 12 juin NOUWYNCK Ynès le 13 juin SKORIC Raphaël le 14 juin MÉNORET Adrien le 17 juin AUVRAYEmma le 28 juin COISY Alixe le 14 juillet BLONDEL Sarah le 14 juillet QUENTIN Melvin le 15 juillet LEVESQUE Faustine le 16 juille TASSEL Louise-Andréa le 16 juillet BOURGOIS Aude le 24 juillet ARGENTIN Lya le 25 juillet BOCQUET Clément le 2 août SORET Noham le 5 août PHELIPPEAU Timoty le 15 août LECROQ Emma le 20 août CARIOU Lenny le 26 août

FLAMANT Romain et LAFONTAN Adeline PRÉVOST Philippe et HEUZÉ Sylvie

DANGER Georges le 18 mai RESSE née NOURICHARDle 20 juin DUPRAY Janine le 20 mai AHANNACH Saïd le 31 mai MOREL Alexandre et HÉBERT Amandine GRANDCAMP née RIBLIER Georgette le 14 juin LECROQ Jérôme et MASSON Caroline CAVÉ Emmanuel et THOMAS Séverine BEAUFILS née VIGER le 27 juin Christiane le 26 juin DELASALLE Francis le 29 juin FOLLIOT Sébastien et VANCLEF Aline REMOND Pascal le 3 juillet PATIN Nicolas et GILLE Angélique CADINOT née CANUDO DELU Grégory et WYNANTS Isabelle Carmen le 4 juillet LE GUEN Pascal et DOGUET Anne BRUMENT Raoul le 15 juillet MESSOUDI Mohamed et EL BEIYAD Ahlam le 4 juillet LEROUX Max le 19 juillet MORISSE née LÉVESQUE le 21 juillet LOUVEL Jean-Michel et CHEVAILLIER Valérie Muriel le 11 juillet RUPPÉ Gaston le 1er août DUFOUR Daniel le 1er août ALBRECHT Henry et PINTAUD DES ALLÉES Anne TOUTAIN Francis le 2 août le 18 juillet CORDONNIER Adrien le 14 août ESNAULT Philippe le 18 août BOULARD Boris et LIANDRAT Claire DELACROIX née EVRARD CHEVIN Alexandre et VIRON Sophie Mauricette le 19 août POTEL Didier et OCTAU Pauline le 29 août

LEBER Yoann et ANQUETIL Céline FOLDRIN Mickaël et DOLO Lucie AUBÉRY Florian et LECROQ Emmanuelle le 5 septembre

22

Décès


Libre expression Liste « Atout cœur »

Gravenchon Nouvel Horizon

Une opposition municipale «en forme» pour la rentrée.

Le rôle de nos associations

La période des congés prend fin, les partis politiques et les syndicats ont tenu leurs universités d’été afin d’établir leurs stratégies politiques pour les mois à venir. Quant à nous, cela fait maintenant un an et demi que cer taines et cer tains nous ont choisi pour les représenter au sein du conseil municipal de notre commune. Durant le temps écoulé, nous avons réussi à imposer notre expression puisque vous êtes de plus en plus nombreux à nous encourager, à poursuivre notre action. Nous allons donc continuer dans les mois à venir, à exercer notre mandat d’élu en toute responsabilité, la tête « hors de l’eau  » en approuvant les actions qui nous semblerons positives et en dénonçant celles qui nous semblerons négatives, utilisant au p ré a l a b l e, n o t re d ro i t d e formuler des propositions différentes. Face à une équipe de divers droite dirigée depuis un quart de siècle par un élu se voulant être omnipotent, et qui a pris l’habitude de tout contrôler et monopoliser, nous devrons donc, plus que jamais être vigilants quant aux décisions prises qui auront un impact direct sur la vie des gravenchonnais. Un de nos principaux engagements va consister à imposer une véritable

démocratie au sein de notre Conseil Municipal Notre équipe de conseillers d ’o p p o s i t i o n t r a v a i l l e à apporter une différence dans la façon de faire de la politique au sein du conseil municipal dont les « pratiques de fonctionnement  » ont été élaborées, de longue date, par le Maire et ses proches adjoints. Pour exemple : - exiger, que les Conseillers Municipaux puissent débattre, publiquement, lors des Conseils Municipaux de l ’or ientation général e de la politique de la ville en s’appuyant sur les travaux de la commission… - exiger, que ce soit le Conseil Municipal qui délibère, des orientations politiques développées, lors d’un réel débat, plutôt que celui-ci ne se cantonne en une simple chambre d’enregistrement des actes, décidés, voire déjà engagés… préalablement par le Maire et ses adjoints… L’actualité politique nationale et plus près de nous les échéances régionales vont être un moment de démocratie directe dont les électeurs devront se saisir pour se doter d’institutions leur permettant de défendre leurs intérêts face aux difficultés grandissantes du fait de la politique néfaste du pouvoir en place. Vous pouvez d’ores et déjà compter sur nous pour y faire face.

La période estivale, propice à la réflexion, nous amène naturellement à envisager la rentrée avec ceux qui contribuent à la vitalité de notre cité, les acteurs de la vie municipale et ceux de la vie associative. Notre ville comprend un très grand nombre d’associations, véritable concentré d’énergie. Deux formes de lien associatif se dégagent. Le premier consiste pour la Municipalité à « déléguer  » tout ou partie d’une activité dans différents domaines, sportif, culturel, social... (CSG, Arcade, Maison du Télhuet, Maison de l’enfance...). Dans ce cas, il est contractualisé par le biais d’une convention de moyens financiers, matériels, intellectuels... Le second concerne nombre d’associations qui agissent dans un domaine précis : social, animation... (Emmaüs, Restos du coeur, Croix-Rouge, Comité des fêtes, Comité de jumelage...). Ces associations peuvent alors toucher des subventions, des aides matérielles, tout en gardant une complète autonomie d’action. Les liens entre nos politiques municipales et nos associations existent depuis longtemps. Mais l’objectif fixé par JeanClaude Weiss pour ce mandat est : - de les renforcer,

- de coordonner toutes les activités. Une complémentarité concrète entre les associations, qui connaissent bien les problèmes qu’elles traitent, et le travail municipal nous permet, par exemple, dans le domaine social, un meilleur suivi des situations individuelles ou familiales difficiles. Il nous faudra aller plus loin et ajuster les activités associatives et municipales dans les domaines de l’intergénérationnel, de l’accompagnement social... Dans cette période morose où le chômage et la précarité n’épargnent pas les Gravenchonnais, tout ce qui rassemble dans un même engagement d’actions les hommes et les femmes de bonne volonté issus des associations et l’action publique doit être renforcé. Il s’agit d’accroître une gestion s’appuyant sur ceux qui connaissent concrètement les problèmes au plan local, nos associations qui dans bien des situations permettent à nos concitoyens de faire face à leurs difficultés. Sans attache « politicienne  » à l’écart de toute obédience, notre équipe s’efforce de renforcer le tissu associatif, véritable lien social et levier indispensable au bien vivre à Notre-Dame-de-Gravenchon.

Christian Morisse, Adjoint au maire chargé de la Politique de la Ville et des Finances H. Loisel

J-L. Patin

M-O. Lecourtois

P. L’Antoine

A. Chagraoui

23


TĂŠlĂŠphone : 02 32 84 55 00 www.notre-dame-de-gravenchon.fr

Gravenchon Infos 154  

Magazine municipal de la Ville de Notre-Dame-de-Gravenchon numéro 154

Advertisement