Page 1

bulletin municipal de Notre-Dame-de-Gravenchon

GRAVENCHON N° 146

Mai / Juin 2008

infos

P4 Transport à la demande

P 8/11 DOSSIER

Vos nouveaux élus au travail

Budget du CCAS

P 12

Un véhicule électrique

P 16


agenda

13 mai Internet et les ados

en mai jeudi 1

Repas rallye pédestre • Orée du bois, Salle Péguy Randonnée du Lait de mai, départ Mairie 9h

samedi 3

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h 40 ans jumelage Street

lundi 5

Petit-déjeuner • Loisirs et amitié, Rés. Les Sapins

mercredi 7

Repas pétanque • Inter-âge, Salle L’Escale

samedi 10

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h

mardi 13

jeudi 15

er

Le groupe parentalité (qui réunit des intervenants du Centre social, de l’ACVL, de l’Arcade, du collège, du Carrefour santé de Bolbec et de la Caisse d’allocations familiales) vous invite à une conférence-débat le mardi 13 mai, 18 heures, à l’Arcade, rue Jean-Maridor. Lors de cette soirée intitulée « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos enfants et Internet, sans jamais oser le demander », vous pourrez poser des questions sur les différentes techniques de communication sur Internet, la manière d’accompagner un enfant à l’utilisation d’Internet, les risques qui existent et les moyens de s’en prémunir. Vous pourrez même y acheter des livres sur le thème et échanger autour d’une boisson chaude. Renseignements au 02 35 39 69 63.

Petit-déjeuner • Loisirs et amitié, Rés. Robert-Lebas Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h

vendredi 16

Concours de manille • Loisirs et amitié, Rés. Les Sapins 14h Repas • Orée du bois, Salle Péguy

17 & 18

Salon des antiquaires, Salle L’Escale

jeudi 22

samedi 24

mardi 27

jeudi 29

Don du sang, Salle L’Escale Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h

17 & 31 mai 7 & 14 juin Kermesses des écoles

Sortie de printemps • Loisirs et amitié Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h

en juin

vendredi 6

Dominos • Loisirs et amitié, Rés. Les Sapins

samedi 7

Marché nocturne, Les Hallettes 18h-23h Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h

dimanche 8

50 ans église Saint-Georges

jeudi 12

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h

vendredi 13

Lancement journée nationale Don du sang, sur le marché

jeudi 19

Concours de belote • Loisirs et amitié, 9h

samedi 21

21 & 22

lundi 23

mardi 24

jeudi 26

Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 9h30-12h

Voici les dates à retenir par établissement : samedi 17 mai pour l’école MarieCurie  (10h) ; même date pour l’école Raoul-Dufy (10h30) et pour l’école Charles-Péguy (10h pour les maternelles, 12h pour les élémentaires) ; le 31 mai pour l’école Albert-Schweitzer (11h) ; samedi 7 juin pour l’école Professeur-Roux (11h) ; 14 juin pour l’école Petite-Campagne (dès 11h45). L’école Jean-de-La-Fontaine n’organisera pas pour sa part de kermesse.

Fête de l’été en musique Repas à la bonne franquette • Loisirs et amitié, Rés. Robert-Lebas 12h Repas • Loisirs et amitié, Rés. Les Sapins Friperie • Emmaüs, Rue Maréchal-Leclerc 14h-17h Directeur de publication : Jean-Claude Weiss Elaboration et conception : Service communication - Mairie - Tél. : 02 32 84 55 60 Impression : Imprimerie Nouvelle Normandie - Yvetot - Tél. : 02 35 95 06 00 Distribution : Distrimultiservices - Le Havre Dépôt légal : à parution

 Mairie - Place d’Isny - BP 29 - 76 330 NOTRE-DAME-DE-GRAVENCHON

Pour vos remarques et vos suggestions

0 800 076 330 www.notre-dame-de-gravenchon.fr


EDITO JEAN-CLAUDE WEISS Maire de Notre-Dame-de-Gravenchon

Titre

SOMMAIRE Infos municipales

4

Transport à la demande.

6

Travaux Commission sécurité.

Dossier

8

Les nouveaux élus au travail.

Social

12

Le budget du CCAS.

Intercommunalité

14

Pour l’amélioration de l’habitat.

Environnement

16

Développement durable.

Jeunesse

18

L’Arcade prépare l’Armada.

Sport & loisirs

20

Salle Michel-Comont.

Entre nous

22

Libre expression

23

Actualités

24

Dans mon précédent édito, j’invitais les Gravenchonnais à voter pour les municipales. 61 % d’entre vous sont allés voter et 66,62 % ont renouvelé leur confiance à l’équipe que je menais. Merci à toutes et à tous pour cette confiance et cet excellent résultat. Maintenant, au travail ! Et comment ! Il y a moins d’adjoints, et cela vous est expliqué par ailleurs, pour regrouper certaines fonctions qui me paraissent indissociables : la Jeunesse, le Scolaire et le Sport par exemple ou bien le Social, le Logement et la Solidarité… Par contre, des conseillers délégués viendront soit renforcer les secteurs trop lourds pour un seul adjoint, soit mettre en place ponctuellement un nouveau projet : des minigroupes travailleront sur des sujets précis et rendront compte de leurs travaux en commissions. Donc, au total moins d’adjoints, mais plus de participation des conseillers. Nouveauté aussi : un adjoint chargé de la Politique de la Ville, autrement dit de la transversalité entre les politiques sectorielles, thématiques, pour assurer la cohérence de l’ensemble. Enfin, un effort particulier sera fait pour permettre à tous d’être informés, de participer, de vivre en direct la vie de la cité. Comme promis, nous multiplierons les structures participatives. Au Conseil des enfants qui existe depuis 18 ans, nous ajouterons le Conseil des ados et le Conseil des sages. Nous organiserons les Assises de la Ville pour associer tous les Gravenchonnais à la réflexion sur les ambitions de la Ville. Tout cela représente du travail, celui du printemps et de l’été pour vous être présenté à la rentrée. Il me reste à souhaiter à tous bon courage. L’ouvrage est vaste, mais passionnant.

Fête de l’été.




infos municipales

Transport à la demande : deux ans de succès ! Les Gravenchonnais ont de plus en plus recours au service du transport à la demande mis en place en septembre 2005. Mais les déplacements ont encore besoin d’être mutualisés. En septembre 2005, le système du transport à la demande était confié à une société extérieure sous la forme d’une délégation de service public (DSP). La volonté de la Municipalité était alors d’optimiser le service, de ne pas laisser tourner le bus à vide pendant les heures creuses, de faire des économies de carburant et enfin de ménager le véhicule qui subissait alors beaucoup de pannes. Deux ans et huit mois après ce passage à une DSP, le bilan du transport urbain dans son ensemble est positif : en 2007, 20 593 Gravenchonnais (dont 13 298 clients non payants) ont eu recours au transport à la demande (qui fonctionne de 9h30 à 11h30 et de 14h30 à 16h30) et au transport régulier, contre 19 958 en 2006. Les passagers se répartissent ainsi : 43,5 % de passagers pour le transport à la demande, 56,5 % pour le transport

La société Périer a fait l’acquisition d’un nouveau véhicule fin 2007. A ce jour, il n’est pas encore aux couleurs de la Ville et de Périer. Identique au précédent, il dispose de 33 places, dont 15 assises et 17 debout, d’un large espace central et d’une plate-forme adaptée permettant le transport des personnes en fauteuil.



régulier. A noter que 64 % des déplacements se font le matin. Le vendredi, jour de marché, deux véhicules circulent. L’après-midi, le bus est davantage utilisé par les scolaires. Un nouvel arrêt a d’ailleurs été créé spécialement pour eux à l’intersection des rues du Haut et Clément-Ader. En 2007, le bus a effectué 39 452 kilomètres, contre une moyenne de 50 000 avant l’instauration du transport à la demande. Le prix du ticket (0,32 e) n’a pas évolué depuis 2005 : « Les hausses des carburants et des salaires ont été prises en charge par la Ville. », explique Alexa LangrenéPrudhomme, Responsable des Services généraux. Seulement 25 % des voyageurs paient. Le bus est gratuit pour les scolaires, les plus de 60 ans, les groupes dont le voyage est financé par la Ville : les collégiens se rendant au conservatoire pour les horaires aménagés musique ; les personnes âgées qui vont aux spectacles dans le cadre de la Semaine bleue ou qui participent aux goûters des associations. Optimer les déplacements Selon Jean-Louis Wahart, des Cars Périer, « Le système est bien assimilé par la population, il est bien entré dans les mœurs, mais certains jours le bus devient un taxi

individuel au lieu d’une navette prenant plusieurs personnes sur son parcours. » Afin de ne pas s’éloigner du but de départ, Municipalité et société de transports s’accordent à dire qu’il faudrait que les transports soient davantage mutualisés, que les passagers s’arrangent entre eux, avec l’aide des salariées qui prennent les réservations du bus au numéro vert, pour optimiser les circuits. Certaines personnes le font déjà : celles qui se retrouvent tous les matins à 9h45 à l’arrêt Hôtel de ville ont parfaitement compris l’intérêt de voyager ensemble. Qu’elles remontent au Bois du Parc ou se rendent dans le Vieux Gravenchon, elles constituent un joyeux petit groupe, partageant même café et viennoiseries avec la conductrice du bus, les mardi et jeudi. Réservez votre place aller/retour au 0 800 110 136 (appel gratuit d’un poste fixe).


Hommage au dernier Poilu Lundi 17 mars, à la demande du Président de la République, un hommage était rendu à l’ensemble des combattants de la Première guerre mondiale à l’occasion des obsèques de Lazare Ponticelli, dernier survivant des combattants français de 19141918. La cérémonie au monument aux morts, place de la Libération, rassemblait élus, représentants des sapeurs-pom-

piers, de la gendarmerie, ainsi que des associations patriotiques. Après le dépôt de gerbes, Jean-Claude We i s s a l u l e m e s s a g e d’Alain Marleix, Secrétaire d’Etat à la Défense chargé

des anciens combattants. Salle Coty, le premier magistrat de la commune a retracé la vie du dernier Poilu, né en 1897 en Italie, qui a fondé en 1921 avec ses frères une entreprise bien connue de Por t-Jérôme. La société de montage et d’entretien de cheminées industrielles est devenue, depuis sa création, une multinationale employant plus de 3 000 salariés, dont 360 en Normandie.

Votre journal en version interactive Retrouvez ce numéro du Gravenchon Infos sur le site de la Ville www.notredame-de-gravenchon.fr En plus de la version PDF (téléchargeable depuis la page « E-brochures », rubrique « Découvrir la ville »),

vous avez dorénavant accès à une version numérique et interactive du journal municipal. Vous pouvez désormais le feuilleter page par page, zoomer, accéder directement à une page grâce à un menu ludique, le

mettre en plein écran, l’imprimer, l’envoyer par courriel à un ami... Ce service vous permet une lecture plus aisée. Rendez-vous à la rubrique « S’informer de la vie locale ».

Centre de natation : une cafétéria à votre service Un petit creux entre deux longueurs ? Besoin d’une pause pendant votre séance bronzage ? Pour la troisième année consécutive, la cafétéria du Centre de natation Alain-Guilloit sera ouverte au public pendant les vacances d’été, du 3 juillet au 31 août, de 12h30 à 18h, sauf le lundi. En famille ou entre amis, vous pourrez bénéficier d’une restauration rapide à l’heure du déjeuner ou du goûter et grignoter chips, croque-monsieurs, pizzas, gaufres, glaces, confiseries, café, soda...

C h a q u e a n n é e, l e s r e s ponsables constatent une augmentation de la fréquentation de ce service. Les estivants apprécient de pouvoir prendre un verre et s’installer un moment en terrasse,

avant de retourner dans l’eau ou sur la pelouse. L’activité a même eu du succès l’été 2007, alors que la mauvaise météo avait fait baisser les chiffres de fréquentation de la structure en général.

en bref… Réunions du Conseil municipal

Il se réunira le jeudi 15 mai à 18h30, le jeudi 19 juin à 18h30. Ces dates seront rappelées par la convocation affichée à la porte de la mairie et publiée dans la presse. Le personnel d’accueil de la mairie pourra aussi vous confirmer qu’aucun changement n’est intervenu (Tél. : 02 32 84 55 00). Les séances sont publiques. Le compte-rendu sera diffusé sur le site Internet de la ville www.notre-dame-degravenchon.fr

Fermetures

Le Centre de natation AlainGuilloit et la Médiathèque François-Deveaud fermeront les 1er, 8 et 12 mai.

Cartes d’identité, passeports…

Vous devez bientôt partir en voyage ou vous déplacer à l’étranger… N’oubliez pas de vérifier la validité de vos carte d’identité (10 ans) et passeport (10 ans pour les majeurs, 5 ans pour les mineurs, 5 ans pour les anciens passeports sur lesquels ont été inscrits des enfants). En raison des délais administratifs (au minimum quatre semaines), il est nécessaire de s’y prendre à l’avance pour les renouveler. Renseignements auprès de l’accueil de la mairie.

Grippe aviaire

Un arrêté ministériel en date du 9 avril dernier officialise la décision d’abaisser le niveau de risque modéré au niveau de risque faible. Ce qui induit l’assouplissement de la réglementation sur l’ensemble du territoire français : le confinement des oiseaux ou leur mise sous filets n’est plus obligatoire.




travaux

Pour une utilisation en toute sécurité Construction, entretien du patrimoine existant et réhabilitation font partie du quotidien des Services techniques de la Ville. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que ces services s’occupent aussi de votre sécurité à l’intérieur des bâtiments publics. Que vous pratiquiez l’escalade à Péguy, que vous dessiniez à l’Ecole d’arts graphiques et plastiques ou que vous résidiez à la Maison de retraite… vous êtes utilisateurs des établissements publics. A ce titre, votre sécurité fait partie des préoccupations de la Ville. Parmi les pouvoirs de police du maire : la prévention contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public. La Ville doit « prévenir par des précautions convenables et faire cesser, par la distribution des secours nécessaires, les accidents et les fléaux calamiteux, tels que les incendies, les épidémies, les épizooties… ». C’est un gros travail pour le responsable Sécurité des bâtiments.

incendie testés ; les systèmes électriques, installations de chauffage et gaz, ascenseurs, matériel de levage et de manutention des salles de spectacles contrôlés, tout comme le matériel de cuisson. Des prestataires extérieurs sont chargés d’assurer la maintenance. A titre d’exemple, 2007 a connu 170 interventions pour assurer la protection des personnels, 118 sur les installations gaz… Le responsable Sécurité assure la conduite des opérations de mise en conformité, le montage, la gestion et le suivi des contrats de maintenance, les registres de commission de sécurité… et aussi la veille juridique, point non moins important vu la rapidité avec laquelle les réglementations évoluent. Des mesures générales s’appliquent Sécurité incendie, voire plus aux établissements recevant du public, Tout doit être mis en œuvre afin d’ob- mais chacun fait l’objet de mesures tenir une protection maximale des per- supplémentaires selon le type d’activités sonnes et permettre leur évacuation en qui s’y déroulent, sa taille et sa capacité cas d’accident. Il faut limiter les risques, d’accueil. prendre des mesures constructives, identifier les spécificités des lieux, mettre en Tous les établissements, place le matériel de secours et organiser y compris privés les plans de secours. Le responsable Sécurité veille enfin à Les 511 extincteurs sur l’ensemble des organiser les commissions de sécubâtiments sont répertoriés et vérifiés ; les rité officielles. Composées d’un élu, d’un systèmes de désenfumage, de détection pompier professionnel, d’un pompier gaz et incendie, les poteaux et bouches local, d’un représentant de la Direction 

départementale de l’Equipement, d’un membre de la Police nationale, elles interviennent à échéances régulières. 16 commissions sécurité ont été menées en 2007. S’il semble logique que la Ville soit responsable du bon état de fonctionnement des bâtiments qui lui appartiennent, il peut paraître plus surprenant qu’elle doive contrôler aussi les établissements privés. Elle vérifie en effet la sécurité auprès de tous les magasins et hôtels de la commune. La commission de sécurité ne passera que sur les plus importants. Le contrôle effectué, la logique voudrait que l’exploitant se conforme aux prescriptions et réalise éventuellement les travaux de mise aux normes. La commission ne fournit qu’un simple avis au maire, qui reste lui responsable de la sécurité au sein de tout établissement recevant du public. Il en va de même partout sur la commune, puisque sont contrôlés aussi les équipements urbains, multisports et aires de jeux. A la sécurité incendie s’ajoutent en effet aujourd’hui d’autres notions telles que l’accessibilité des locaux, les problèmes environnementaux, le montage de chapiteaux, tentes et autres structures…


Circulation interdite le 24 mai En raison de la 14 e édition des 10 km EMSL, organisée par la section jogging d’ExxonMobil Spor ts et Loisirs, le samedi 24 mai, les voies suivantes seront momentanément interdites à la circulation, entre 14 et 18 heures : les rues Raoul-Dufy, Maryse-Bastié,

d e l a Fo rg e ( d e l ’ i n te r section avec la rue Bastié jusqu’à l’intersection de la rue Hélène-Boucher avec l’allée Henri-Farman), l’allée Farman, les rues de Fontaineval, Edmond-deLillers, Boucher, Jean-Mermoz, Jean-Cocteau. Des commissaires de

co u r s e s e ro nt p r é s e nt s à chaque intersection concernée. L’ é p r e u v e c o n s i s t e e n un contre-la-montre, par équipes de 4, sur une boucle entre le stade MariusVirmontois et le parc du Télhuet.

en bref… Ralentisseurs

Des ralentisseurs sont posés sur l’avenue Victor-Hugo, au niveau de l’école RaoulDufy, et sur la rue Jean-Maridor, au niveau du stade des Cités et du Dojo. Appelés « coussins berlinois », ils ont la particularité de pouvoir être déplacés selon les besoins.

Marquage au sol

Sculpture Saint-Georges, suite… La restauration de la sculpture « Saint-Georges t e r r a s s a n t l e d r a g o n  » , apposée sur la façade de l’église Saint-Georges est en bonne voie. Dans l’atelier de l’artisan Christophe Blary, les différentes opérations se poursuivent. La structure de base en cuivre a d’abord été renforcée. Puis, pour remplacer les feuilles de plomb qui la re-

couvraient auparavant et qui l’alourdissaient un peu trop, des coques en résine ont été réalisées. Enfin, une patine chargée en poudre de bronze a été appliquée sur l’ensemble. L’auteur de l’œuvre, Philippe Scrive est venu plusieurs fois à l’atelier d’Arcueil mettre la main à la pâte.

Artiste et artisan sont en train de remonter la sculpture, qui devrait être réinstallée sur la façade de l’église Saint-Georges avant fin mai. L’inauguration officielle aura lieu le dimanche 8 juin.

Une grande campagne de réfection de la signalisation routière horizontale va être réalisée dans différents secteurs de la ville.

Garages

Un bon coup de propre va être donné aux garages situés à côté du Foyer des sports. Inoccupés depuis déjà un certain temps, la Ville souhaite se les réapproprier afin d’y garer certains véhicules municipaux. En bout, un petit local trop vétuste va être supprimé.

Tennis couverts

En juin, la Ville va faire procéder à la remise en état des bois de charpente du bâtiment des Tennis couverts Michèle-Caulier, sur leurs parties extérieures.

Des salles de bains adaptées

EPHAD : les finitions commencent ! Malgré le retard dû aux intempéries, le chantier suit son cours et le planning est tenu. L’établissement devrait ouvrir ses portes en fin d’année 2008. Au printemps, les entreprises de gros œuvre ont terminé la partie « Administration » et hall d’entrée. La couverture, réalisée à 70 %, sera terminée dans

quelques semaines. Le patio est désormais bien visible. A l’intérieur, on devine déjà que la rue couverte prendra une place centrale dans l’utilisation du bâtiment. En mai, la chambre témoin sera réalisée. Les entreprises ont souhaité attendre des températures plus printanières pour poser peintures et

revêtements de sols. Les chambres sont aménagées au fur et à mesure du déroulement des travaux. Bien sûr, équipements et matériels viendront en dernier. On devine déjà que les lieux offriront de l’espace et beaucoup de lumière aux résidents. A suivre…

Des travaux ont été réalisés par la société Seine Manche Immobilière dans les 40 logements que compte la Résidence de personnes âgées Robert-Lebas. Des douches ont été installées selon le label « Habitat Seniors » et sont maintenant adaptées à la mobilité des personnes âgées. Barres de maintien, bacs de douche à 16 cm maximum du sol, siège de douche dans la cabine et mitigeur, plus facile à manipuler. Les résidents apprécient déjà le changement. Les éviers dans les cuisines et les toilettes ont été également remplacés. En 2009, Seine Manche Immobilière prévoit de changer les volets. 


dossier

Une nouvelle organisation pour plus de participation.

Vos nouveaux élus au travail Que s’est-il passé depuis que vous vous êtes rendus aux urnes pour élire le conseil municipal gravenchonnais ? Comment les représentants que vous avez mis en place se répartissent-ils la gestion des affaires de la Ville ? Le 9 mars dernier, vous vous êtes majoritairement exprimés en faveur de la liste Gravenchon Nouvel Horizon menée par Jean-Claude Weiss qui se voyait confier à nouveau les rênes de la Ville. Les nouveaux conseillers élus, l’organisation interne du conseil devait se décider plus tard au sein même de la structure. C’est ainsi que le 16 mars, lors de la toute première réunion du conseil municipal, Jean-Claude Weiss se portait candidat à sa propre succession au poste de maire, Jean-Louis Patin se présentant également. Soutenu par ses 23 colistiers, JeanClaude Weiss était officiellement proclamé maire et immédiatement installé. Sept adjoints au maire étaient, par ailleurs, retenus parmi les membres (élus au scrutin de liste à la majorité absolue, sans panachage, ni vote préférentiel), sans se voir de suite notifier leurs attributions personnelles. Dès lors, les instances essentielles de la Ville étant désignées, le traitement des



affaires pouvait reprendre. Aujourd’hui, pour tous, c’est le moment de prendre connaissance de l’environnement municipal. La « formation » des nouveaux élus Les premières semaines du mandat sont mises à profit par les nouveaux élus pour découvrir la collectivité, le rôle des uns et des autres, les possibilités et les limites aussi des actions à mener… Sur 29 membres que compte aujourd’hui le Conseil municipal gravenchonnais, la moitié environ n’a jamais auparavant exercé ce type de responsabilité. A des degrés divers, élus expérimentés, direction générale, services municipaux ont ouvert leurs portes et proposé formations et rencontres. Début avril, par exemple, les élus qui le souhaitaient avaient la possibilité de visiter les locaux de la mairie, de rencontrer les agents qui y travaillent. Les services extérieurs, de la médiathèque aux salles


de sport… attendent aussi de les engagées, gérer en direct et au recevoir afin de communiquer quotidien les affaires de la comsur leur savoir-faire. Ces visites mune. pourraient se faire dans le cadre Premier relais : le Conseil d’addu travail des commissions. joints. Il se réunit tous les mercrePlus stressant, le déclenchement dis matins (sauf périodes de vadu PPI (Plan particulier d’inter- cances) et permet aux adjoints de vention) était au programme de garder constamment un regard la réunion d’adjoints du 2 avril. Il sur l’avancement des dossiers. Il faut savoir que chaque semaine, est amené à trancher certaines un binôme élu / fonctionnaire affaires pressantes. Il se doit aussi est en charge d’assurer une as- de passer en revue les orientatreinte, notamment en rapport tions qui seront données aux avec le PPI. Si les nouveaux ont commissions afin qu’elle mènent découvert avec parfois un peu leurs études en cohérence avec d’appréhension le système la politique globale des élus. d’alerte, d’autres plus anciens en ont profité pour « réviser » leur leçon. Enfin, le 11 juin prochain, un séminaire est déjà programmé à destination des adjoints. Les élus présenteront la Découverte de la console d’alerte PPI. politique qu’ils souhaitent mettre en place dans Ces commissions sont officielleur domaine de compétence. Les lement définies en début de chefs de services feront le point mandat. Elles sont présidées par sur leur service, son organisation un adjoint : selon l’intérêt qu’ils et l’avancement des dossiers en portent au domaine concerné, cours. les conseillers s’y inscrivent ofD’autres initiatives suivront pro- ficiellement pour entourer l’adbablement selon les besoins pour joint de référence. Toutes les que les élus puissent exercer leur commissions sont également tâche en pleine connaissance de ouvertes à tous les autres memcause. bres du Conseil municipal qui peuvent s’y joindre quand ils le La mise en place de souhaitent, en fonction des quescommissions spécifiques tions portées à l’ordre du jour. Les Seul, le Conseil municipal qui se commissions étudient de près les réunit une fois par mois (sauf pé- propositions faites par les foncriode de vacances) ne peut pas, tionnaires, tranchent et valident vu la taille de la commune et projets et actions… Le fruit de le nombre important d’actions leur travail est ensuite remonté

Visite des élus chez les fonctionnaires.

avis d’élu

Jean-Claude Weiss, Maire.

Vous souhaitez intégrer un nouveau maillon dans votre système : des conseillers délégués… Quel est l’objectif ? Nous avons réduit le nombre d’adjoints au maire. Nous avons également concentré les domaines d’intervention de chacun. Ils ont tous une tâche plus conséquente que leurs prédécesseurs, autour de questions plus larges. L’objectif serait donc de les décharger un peu afin qu’ils supervisent les questions qui leur sont confiées, sans être accaparés par le travail de groupe. Les conseillers délégués pourraient eux se rapprocher des services municipaux pour lancer les projets, réunir autour d’eux quelques autres conseillers municipaux volontaires, coordonner les groupes de réflexion et mener les études préalables pour faire remonter auprès des adjoints des dossiers déjà bien défrichés. Les adjoints prendront alors le relais pour présenter le dossier en Conseil d’adjoints et en Commission. Les conseillers municipaux se sentent toujours un peu tenus à l’écart, pas suffisamment informés ou sollicités pour la conduite de la politique de la Ville. Ils auront là toute possibilité de s’investir pleinement. Et puis, plus nombreux on est à s’exprimer, plus on a de chances d’offrir à notre public des services adaptés. Quels seront les projets phares de ce nouveau mandat ? Les nouvelles orientations ? Les nouveaux projets ont été esquissés lors de la campagne électorale, mais s’il faut en citer quelques uns qui nous tiennent particulièrement à cœur, je dirais : - Le logement afin d’assurer une offre diversifiée ; - Le centre-ville toujours au cœur de nos préoccupations : nous recherchons un cabinet d’étude qui devra préciser le programme général et les spécificités de chaque phase (une étude précédente ayant déjà permis de cerner enjeux et ambitions) ; - Le quotidien des jeunes et des moins jeunes : cela regroupe l’offre culturelle et de loisirs, la santé tout autant que la politique d’accueil des personnes âgées… - La concertation et la proximité avec la population ; - La formation, l’insertion, l’emploi et le développement économique seront les priorités défendues au niveau de l’Intercommunalité. Quant aux valeurs et orientations que nous souhaitons garder constamment à l’esprit dans la mise en place de notre politique communale aujourd’hui, je dirais que le développement durable conditionnera tous nos choix : il s’agira de mettre en place des actions cohérentes, toujours économiquement raisonnables, respectant l’environnement et prenant en compte le volet social.




dossier L’astreinte : un rôle parfois difficile

7 adjoints au maire en place Jean-Claude Weiss, Maire, réélu en mars 2008 pour 6 ans par les membres du Conseil municipal, est entouré de 7 adjoints au maire : • Christian Morisse, 1er Adjoint chargé de la Politique de la Ville et de la Coordination des politiques menées par chaque autre adjoint dans ses domaines de compétences délégués, et des Finances de la Ville et ses budgets annexes. Permanences : uniquement sur rendezvous ; • Catherine Liandrat, 2e Adjointe chargée des Affaires sociales, du Secteur gérontologique et du Logement. Permanences : le jeudi de 16h30 à 17h30 et sur rendez-vous ; • André Chevin, 3e Adjoint chargé des Travaux, bâtiments et voiries, et des Espaces verts. Permanences : uniquement sur rendez-vous ; • Fabienne Beaudoin-Vaucelle, 4 e Adjointe chargée de l’Enfance et de la Jeu-

nesse, de l’Enseignement pré-élémentaire, élémentaire et secondaire, et des Sports. Permanences : le mardi de 16h30 à 17h30 et sur rendez-vous ; • Patricia Guirand, 5e Adjointe chargée des Affaires culturelles, du Patrimoine et des Animations. Permanences : le mercredi de16h30 à 18h ; • Yves Guégaden, 6e Adjoint chargé de l’Environnement, des Risques technologiques et de la Sécurité dans les bâtiments recevant du public. Permanences : uniquement sur rendez-vous ; • Marie-Françoise Loison, Adjointe chargée de l’Insertion, de la Formation et des Relations avec l’intercommunalité. Permanences : uniquement sur rendezvous. Jean-Claude Weiss supervise lui-même la Sécurité publique, la Communication et les Ressources humaines. Permanences : le jeudi de 17h à 18h.

auprès du Conseil d’adjoints avant de passer en Conseil municipal pour être définitivement entériné. Ces commissions n’étant pas ouvertes au public sont donc moins visibles et connues du grand public. Pourtant, c’est en leur sein que se déroule tout le débat préalable, essentiel, indispensable qui est la raison d’être de l’assemblée délibérante qu’est un Conseil municipal. C’est là qu’a lieu le véritable débat poli-

tique. C’est une particularité à Notre-Damede-Gravenchon. Toutes les communes n’ont pas ce travail de commissions, le Conseil municipal pouvant absorber à lui seul le débat politique. C’est à la fois un avantage, les discussions pouvant être menées plus en profondeur par des élus intéressés par la question. Ce peut être un inconvénient dans le sens où tous les élus ne se sont pas forcément

10

Si l’on imagine souvent le maire et ses adjoints dans leur rôle de représentation sur les événements locaux, festifs ou sportifs, assemblées générales ou encore goûter des anciens… on ne s’imagine pas l’envers de la médaille. L’astreinte qu’assurent à tour de rôle les adjoints au maire, en binôme avec un fonctionnaire, leur fait vivre parfois des moments difficiles auxquels ils ne sont pas toujours préparés. Un suicide, un décès à domicile : ils iront sur place pour signer l’autorisation de transport de corps. Un accident sur la commune : ils s’y rendront pour valider la mise en place par les services de la Ville des premiers dispositifs de sécurisation ; si un Gravenchonnais décède dans cet accident, il leur reviendra la lourde tâche d’annoncer le décès à la famille. S’il arrivait un grave accident technologique sur la zone industrielle, menaçant la sécurité de la population, ils devraient gérer la crise et éventuellement la mise en place du Plan particulier d’intervention (PPI). Bien sûr, il y a heureusement moins gravissime : un incendie et il faudra tout de même prévoir dans l’immédiat un lieu de vie temporaire pour la famille ; une pollution de l’eau et il faudra prendre les mesures de protection qui s’imposent ; un événement climatique et il faudra rappeler le personnel et coordonner l’intervention des équipes auprès de la population…

exprimés sur le dossier (bien qu’ils aient tous la possibilité de le faire). C’est aussi ce qui explique que le Conseil municipal gravenchonnais semble, à certains, un lieu d’échanges insuffisants : la véritable discussion a déjà eu lieu en amont. Une nouveauté devrait d’ici peu venir compléter le dispositif : des conseillers délégués pourraient se voir confier un domaine ou un projet particulier et décharger un peu les adjoints au maire.


Les conseillers municipaux de la liste Gravenchon Nouvel Horizon

Christian Hauchard

Martine Moulard

Patrice Pichon

Valérie Colé

Michèle Lôpitaux

Sylvain Oursel

Marie-France Christophe Jean-Philippe Rigaud

Catherine Déhais

Alain Czelaj

Les différentes commissions

Farida Amarouche

Christèle Oursel

Mohamed El Ouardi

Samuel Boulanger

Sébastien Le Coq

Hélène Duval

Les conseillers municipaux de la liste Gravenchon Atout Cœur

Hervé Loisel

Jean-Louis Patin

Patricia L’Antoine

Marie-Odile Lecourtois

Anisse Chagraoui

7 commissions ont été mises en place par le nouveau Conseil municipal afin de pouvoir débattre des affaires de la commune : - Commission Finances - Commission Politique de la Ville - Urbanisme - Relations avec l’Intercommunalité - Commission Environnement – Risques technologiques - Commission Travaux – Espaces verts - Commission Affaires sociales – Logement - Commission Affaires culturelles – Animations - Commission Jeunesse – Affaires scolaires et sportives

Rappel sur les résultats des élections 2 431 électeurs (66,621 %) ont voté en faveur de la liste Gravenchon Nouvel Horizon menée par Jean-Claude Weiss, Maire sortant, et 1 218 (33,379 %) en faveur de la liste Gravenchon Atout Cœur menée par JeanLouis Patin. La logique de la répartition à la proportionnelle à la plus forte moyenne s’appliquant, il en ressort que la liste Gravenchon Nouvel Horizon de Jean-

Claude Weiss occupe aujourd’hui 24 sièges et la liste Gravenchon Atout Cœur de Jean-Louis Patin 5. Sur 6 185 Gravenchonnais inscrits sur les listes électorales, 3 795 ont effectivement participé au scrutin du 9 mars. 3 649 se sont véritablement exprimés puisque 145 bulletins blancs ou nuls ont été relevés lors du dépouillement.

11


social

Centre communal d’action sociale : le vote du budget Le budget du CCAS a été voté en février dernier dans le prolongement des budgets précédents. Résidences pour personnes âgées et la mission de coordination du secteur gérontologique. Le secteur des interventions sociales qui regroupe les actions de l’assistante sociale, les attributions de prêts d’urgence, des tickets services, des conseils en insertion professionnelle et l’accompagnement des bénéficiaires le RMI évoluera en fonction des demandes des familles. Le budget de fonctionnement du CenUn domaine d’actions toujours imtre social, quant à lui, en évolution de portant 2,2 %, est établi à 406 000 e pour 2008. La part du budget spécifiquement Ce centre labellisé, situé rue Emile-Zola, consacrée aux personnes âgées conti- intervient dans le domaine de la prévennuera d’augmenter sensiblement. Le tion et de l’éducation. Accompagnement volet « prévention et soutien aux per- scolaire, pôle « Emploi », Point informasonnes âgées » regroupe le maintien à tion jeunesse, ateliers de proximité sont domicile, le service de portage des repas, les activités principales du Centre social. le service de téléalarme, la gestion des Toute l’année, l’équipe d’animation et Vieillissement de la population comme partout ailleurs, développement de la précarité sociale (malgré une baisse du nombre de demandeurs d’emplois) et mise en œuvre d’actions d’animation sociale (confiée par la Ville dans le cadre d’une mission générale de prévention) ont fait croître les dépenses depuis le début des années 2000. Ces mêmes facteurs continuent aujourd’hui d’agir.

12

d’éducateurs entraîne son public à participer à la vie de la cité et aux différents événements festifs. L’investissement en matière sociale s’élèvera en 2008 à 119 240 e et sera essentiellement consacré à la poursuite de la réfection des espaces communs de la Résidence Robert-Lebas. Trois étages doivent encore être modernisés par un financement du CCAS. En 2008 pourtant, le budget est placé sous le signe de la stabilisation : stabilisation des dépenses de personnel, stabilisation des transferts sociaux (allocation étudiant pour 36 000 e, secours versés aux familles ou personnes isolées pour 20 000 e), enfin stabilisation de la subvention demandée à la commune. Avec le soutien de la Ville Sur la base d’un budget de fonctionnement de 1 459 500 e, la subvention accordée par la Ville sera de 927 500 e (soit 63,55 %). Elle a augmenté de 23 % sur cinq ans, ce qui traduit essentiellement l’évolution des dépenses de fonctionnement du CCAS en matière de prévention et de soutien aux personnes âgées. Quant à la Caisse d’allocations familiales, elle participe aux dépenses du Centre social à hauteur de 70 000 e, bien qu’elle se désengage cette année d’un certain nombre d’actions, reportant la dépense sur la collectivité locale.


en bref…

Un séjour autofinancé Huit jeunes Gravenchonnais, âgés de 13 à 17 ans, ont séjourné à Berck (Pasde-Calais) du 14 au 18 avril, pendant les congés scolaires. Accompagnés de deux animateurs du Centre social, Rachid Benabdeslam et Rachid Hichou Sliman, ils ont découvert une activité nouvelle : le char à voile sur les larges plages de sable de la Côte d’Opale. Ils ont également fait de l’équitation et du bowling. Pour autofinancer une partie de ces vacances chez les

Ch’tis, ils avaient organisé une soirée « Spéciale collégiens », à l’Escale, le 9 avril, en partenariat avec le Centre social et l’Arcade. Plus de 70 collégiens originaires de Gravenchon avaient répondu à l’invitation. Les dames des Ateliers de vie quotidienne avaient préparé des sandwiches. Le Carrefour santé

de Bolbec y tenait un pôle prévention mettant à disposition de la documentation sur la sexualité, la cigarette… et sensibilisant aux nuisances sonores d’une soirée comme celle-ci.

Faites la fête entre voisins ! La 9 e édition de la manifestation « Immeubles en fête » aura lieu le mardi 27 mai dans 25 pays de l’Union européenne. A Gravenchon, plusieurs initiatives fleurissent dans les quartiers. Ces rendez-vous sont l’occasion de se retrouver entre voisins, de faire connaissance en partageant un repas en toute convivialité. Dans ce même esprit, trois rendez-vous sont d’ores et déjà programmés. Le samedi 31 mai, les habi-

tants des allées des Troènes et des Rosiers, des immeubles Jacques-Préver t et Saint-Georges, ainsi que les riverains de la rue Marc-Seguin se retrouveront au pied de l’immeuble Saint-Georges pour un pot de bienvenue offert par l’association CLCV (Consommation, logement, cadre de vie), et un barbecue. Cet événement est réalisé en partenariat avec le bailleur Seine Manche Immobilière, la Caisse d’allocations familiales, la Ville, l’Arcade et le Centre social. Chacun ap-

portera salades composées, fromage ou desserts. Le 14 juin, un repas de quartier rassemblera les habitants du square de Street, tandis que fin juin, une fête aura lieu dans le quartier du Beauregard (Vieux Gravenchon). En septembre, ce sera au tour des habitants des rues Flaubert et voisines. Cette liste n’est cependant pas exhaustive ! Renseignezvous auprès de vos voisins et prenez à votre tour l’initiative de créer un rendez-vous sympathique !

Chasse à l’œuf dans la vallée Les animateurs du Centre social en avaient caché plus de 300 dans le parc du Télhuet le 2 avril dernier. Malgré la pluie, plus de 70 enfants inscrits au soutien scolaire, des élus du Conseil municipal des enfants et des parents ont participé à la chasse à l’œuf, organisée pour la 2e année consécutive. Dès le coup de sifflet de départ, les enfants se sont

précipités pour collecter les précieuses coquilles. Véritable ou en plastique, l’œuf trouvé rapportait un certain nombre de points pour obtenir la récompense espérée : l’œuf en chocolat. Tous les participants sont repartis avec un lot, mais les plus chanceux (les 3 premiers) ont récolté les plus grosses pièces en chocolat.

Déclaration de ressources CAF

A partir de cette année, vous n’avez plus à remplir votre déclaration de ressources pour la Caisse d’allocations familiales (CAF). La déclaration de revenus que vous ferez auprès du service des impôts (que vous soyez imposable ou pas) permettra aussi à la CAF de calculer vos droits aux prestations. Important : vos prestations restent identiques jusqu’au 31 décembre 2008. Vous n’avez rien à faire auprès de la CAF, sauf si vous souhaitez lui signaler un changement de situation familiale ou professionnelle. Si c’est votre première déclaration d’impôts, rendez-vous sur www.impots.gouv.fr ou auprès de votre centre des impôts pour obtenir le formulaire de déclaration de revenus 2007.

Accessibilité : la commission sur le terrain

La Commission communale pour l’accessibilité des personnes handicapées s’est réunie récemment en mairie. Ses membres ont pris connaissance du document de 15 chapitres, qui leur permettra de faire prochainement, répartis en quatre groupes, l’audit des bâtiments communaux. Il a été élaboré par un technicien selon les textes en vigueur. Le 24 avril, ils se sont rendus à la nouvelle salle Michel-Comont pour un test « grandeur nature » de l’accessibilité du gymnase.

13


intercommunalité

Un programme de rénovation de l’habitat Si vous envisagez de faire des travaux dans votre logement, renseignez-vous. Vous pourrez peut-être bénéficier de subventions. aux permanences avec ce document. » Le dispositif vise à lutter contre la vacance de longue date du patrimoine, à inciter les propriétaires, occupants modestes ou très modestes, à sortir des logements en très mauvais état (donc à lutter contre l’insalubrité), à encadrer et favoriser la transformation de l’usage de bâtiments agricoles désaffectés en logements locatifs, à Plusieurs objectifs favoriser l’accès des moins de 30 ans Ce programme concerne les loge- au logement locatif privé à loyer maîm e n t s p r i v é s a n c i e n s d e p l u s d e trisé… enfin à permettre l’adaptation 15 ans ou les transfor mations de des logements privés anciens aux b â t i m e n t s va c a n t s e n l o g e m e n t s handicaps et au vieillissement de la locatifs. Peuvent être subventionnés population. les projets globaux de réhabilitation comprenant plusieurs travaux de type : toiture, isolation, menuiseries, assainissement, sanitaires, électricité, Prochaines permanences chauffage, travaux favorisant le déveen mairie A l’origine, la CVS loppement durable. Ils ne doivent pas 11 juin de 14 à 17 heures 9 juillet de 14 à 17 heures. Typhaine Petit est chargée de cette avoir commencé et seront réalisés par Avec ou sans rendez-vous. Les mission à la demande de la Commu- des professionnels du bâtiment. techniciens peuvent se déplacer à nauté de communes Caux vallée de « Les subventions attribuées varient en domicile. Seine qui a récemment mis en place, fonction du type de travaux et de l’état Renseignements auprès de la et ce pour trois ans (2008-2011), un du logement et du montant du loyer société Page9 : 02 35 31 69 05 programme innovant et incitatif en locatif », explique Typhaine Petit. « Elou 06 31 63 72 32. faveur de l’amélioration de l’habitat. les dépendent aussi des ressources du Pour la mise en œuvre de cette action, propriétaire occupant, c’est-à-dire du elle s’est engagée dans un partena- revenu fiscal de référence qui figure sur riat avec l’Etat, par l’intermédiaire de l’avis d’imposition 2006. Nous recoml’ANAH (Agence nationale pour l’amé- mandons donc aux intéressés de venir « Je vous ai appelée car j’aimerais changer les fenêtres et volets du pavillon dont je suis propriétaire. » Cet habitant de Saint-Maurice d’Etelan explique en détails son projet à Typhaine Petit, qui prend des photos de la maison. Salariée d’un bureau d’études, elle accompagne dans leur démarche les propriétaires, occupants ou bailleurs, et les aide à monter leur dossier de demande de subvention pour des travaux qu’ils souhaitent accomplir dans leur logement. « Jusqu’à présent, j’ai eu des demandes de subvention pour ce que j’appelle des petits postes de travaux isolés (menuiserie, chauffage, volets…) mais nous pouvons aider à une réhabilitation complète. Il s’agit de tout type de travaux liés à la réhabilitation de l’habitat ancien. »

14

lioration de l’habitat), et le Département de Seine-Maritime. Ce Programme d’intérêt général (PIG) « habitat » consiste à donner aux propriétaires privés, occupant ou louant leur logement, ainsi qu’aux locataires, un accès privilégié à des subventions pour travaux de rénovation de leur logement.


en bref…

A vos agendas ! Dans le cadre des Rendezvous du printemps, manifestation organisée par l’Office de tourisme Caux vallée de Seine, dont vous avez reçu le programme dans vos boîtes à lettre, la nursery de la Ferme du Tipi ouvrira ses portes au public les 3 et 4 mai. Vous pourrez découvrir les nouveaux-nés : lamas, ânes, chevaux, chèvres, moutons et autres cochons. Les enfants pourront également faire des baptêmes à poneys. Entrée libre et gratuite de 10 à 17 heures. Renseignements à la Ferme du Tipi, Ecuries du Bois d’Harcourt, hameau des

Fosses, Notre-Dame-de-Gravenchon. Tél. : 02 35 31 09 55.

L’orchestre symphonique Caux vallée de Seine, l’ensemble vocal Renaissance et le chœur de Fécamp interpréteront, sous la direction de Thierry Müller, les Saisons de Haydn. Plein tarif : 17 e, tarif réduit : 14 e. Tél. : 02 32 84 64 64.

Avant l’ouverture d’Eana Le samedi 24 mai à 14h30 : vous pourrez visiter gratuitement le chantier d’Eana, premier parc de loisirs qui vous fera voyager des origines de notre planète à 2050. Inscriptions au 02 32 70 46 32. Enfin, le 28 juin à 21 heures, un concert annoncera l’ouverture du parc au public le 12 juillet. La Ferme du Tipi en promenade en ville.

Jean-Claude Weiss, Président de la CVS Mardi 15 avril se tenait à l’Escale le Conseil communautaire de la Communauté de communes Caux vallée de Seine (CVS). Un mois après les élections municipales, il s’agissait d’élire à nouveau le président de la structure intercommunale et 14 vice-présidents.

Seul en lice, Jean-Claude Weiss a été réélu Président avec 66 voix pour, 7 blancs et 1 nul. Marie-Françoise Loison, Adjointe au maire de Notre-Dame-de-Gravenchon chargée de l’Insertion, de la Formation et des Relations avec l’intercommunalité, a

été élue 3e vice-présidente avec 70 voix pour, 3 blancs et 1 nul. Sachez que les autres délégués communautaires qui représenteront la commune auprès de l’intercommunalité sont Christian Morisse, Catherine Liandrat, Patricia Guirand, Catherine Déhais, Jean-Philippe Rigaud, Syl vain Oursel. Ils sont assistés de 16 délégués suppléants.

Reports de collecte

Pour les logements qui font l’objet d’une tournée des éboueurs les jeudis 1er et 8 mai, les collectes seront avancées respectivement aux 30 avril et 7 mai. En raison du lundi de Pentecôte, les collectes du lundi 12 mai sont décalées au mardi 13 mai et celles du 13 mai décalées au 14 mai.

Déchetteries

La déchetterie vous accueille rue Jérôme-Cardan, sur la zone artisanale Grande-Campagne (tél. : 02 35 38 89 32). Elle est accessible à tous, du lundi au vendredi, de 10 à 12 heures et de 13h30 à 18 heures ; le samedi de 9 à 12 heures et de 13h30 à 18 heures. Elle est fermée le dimanche et les jours fériés. Attention, certains déchets n’y sont pas acceptés : les bouteilles de gaz, les médicaments, les radiographies, les pare-brises, les ordures ménagères, l’amiante de déflocage.

Randonnées L’Office de tourisme Caux vallée de Seine organise des randonnées guidées, deux mercredis dans le mois. Au programme : Le 7 mai : randonnée de 11 km autour de Lillebonne (rendez-vous à 14 heures sur le parking de la piscine de Lillebonne).

Le 21 mai : randonnée de 11 km autour de Norville (départ à 14 heures sur le parking en face de l’auberge de Norville). Le 4 juin : randonnée de 12 km en forêt de Brotonne (14 heures à l’aire du Grand Maître). Le 18 juin : randonnée de 18 km autour de Lillebonne

(11 heures sur le parking de la piscine de Lillebonne). N’oubliez pas votre piquenique ! Le nombre de participants est limité à 50. Inscrivez-vous vite dans l’un des accueils de l’office, à Lillebonne, Caudebec-en-Caux ou Bolbec. www.tourismecauxseine.fr 15


environnement

On roule à l’électricité ! Un premier véhicule électrique équipera les agents de la voirie. La Ville poursuit ses actions de développement durable, dans le cadre de la charte éco-responsabilité. Nous vous l’annoncions dans le numéro précédent : le Conseil municipal a adhéré à la charte éco-responsabilité signée, avec les quatre autres communes pilotes dans l’élaboration de l’Agenda 21 intercommunal, le 26 février dernier. Venant s’ajouter au tri du papier dans les établissements communaux, d’autres actions concrètes ont d’ores et déjà été mises en place par la Ville. La plus visible et la plus importante : l’achat d’un véhicule utilitaire électrique pour le secteur voirie des Services techniques. Cette acquisition est subventionnée par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Le petit camion, facile d’utilisation et bridé en accélération, a une autonomie de 60 kilomètres. Il se recharge tous les soirs sur secteur et consomme environ 1,20 e d’électricité au 100 km. Il peut transporter une charge de 600 kg maximum sur plateau fixe. La Ville a opté pour un véhicule sans permis, trois agents sur cinq n’étant pas titulaires de la carte rose. Pour s’équiper, la Ville a eu recours à un constructeur du Lot et Garonne, qui a déjà fourni des communes comme Le Trait, Darnétal, Bihorel ou Rouen. Cette action s’inscrit non seulement dans un souci de développement durable, mais aussi dans un axe d’amélioration des conditions de travail des agents, qui 16

devront modifier leur façon de faire. Actuellement, pour leurs six tournées hebdomadaires, ils poussent toute la journée des chariots. « Ce véhicule va leur permettre de gagner du temps, de se déplacer plus librement et d’aller plus souvent dans des zones qui accueillent davantage de population comme les ZAC du Val-Ravenot et du BosquetReine. », explique Stéphane Bouillon, responsable du secteur Voirie. Cet achat n’est qu’une première étape dans le programme d’équipement des services municipaux en véhicules électriques.

modèles classiques. Enfin, deux points fraîcheur en inox ont été installés fin mars au restaurant municipal, rue Coty. Les bouteilles d’eau en plastique, dont une trentaine de packs étaient utilisés par semaine, ont laissé la place aux carafes d’eau du robinet filtrée. Ce système écologique engendre donc aussi des économies. En mairie, à la médiathèque ou au cinéma… des fontaines à eau sont installées depuis 2004. Le site Internet de la ville, www.notredame-de-gravenchon.fr lance en juin un e-débat sur le développement durable. Profitez-en pour vous exprimer sur le sujet.

Fontaines à eau et sèche-mains Autre action de la Ville : l’installation de trois centrales de dilution des produits d’entretien au Centre de natation AlainGuilloit. Ces équipements permettent la dilution d’une solution parfaitement dosée, évitent la surconsommation et les gaspillages et diminuent les manipulations de produits dangereux par les agents d’entretien. Ce système pourrait bientôt être élargi aux autres bâtiments communaux. Signalons également que deux nouveaux sèche-mains viennent d’être installés dans les toilettes des salles de réception du Clos du Manoir. Ils consomDeux points fraîcheur ont été installés au ment 80 % d’électricité en moins que les restaurant municipal.


Sirènes PPI : le changement… pour plus tard Le nouveau son des sirènes PPI (Plan particulier d’intervention) avait été annoncé pour début février… mais l’installation est apparue en réalité plus délicate que prévu. La Communauté de communes Caux vallée de Seine, en charge de l’entretien du dispositif pour le compte de la Ville et chargée de superviser l’aménagement de ces sirènes, a fait un premier test début mars sur le quartier de la Place de Normandie. L’essai n’a pas été concluant. On avait pensé tout d’abord qu’il suffirait d’échanger la carte son. Or, il s’avère que la nouvelle carte ne peut pas s’adapter sur le matériel

existant, déjà ancien. être installé, vous en seriez La solution serait de rempla- informés par le biais de ce cer toutes les sirènes par un magazine ou par la presse matériel neuf. L’opération locale. représente une dépense fort Pour l’instant, il est seuleimportante : aucune déci- ment prévu de réviser les sion définitive n’a été prise installations de façon à en dans ce sens. assurer le fonctionnement L’arrêté préfectoral impo- normal. sant la modification vise à Pour mémoire, les essais ont homogénéiser les systèmes lieu tous les premiers merd’alerte risques majeurs. Peu credis du mois, à 12 heures de changement cependant : précises. la sirène équipée du nouveau son se ferait simplement un peu plus Attention ! L’essai est mensuel. languissante. Prochains essais : Bien sûr, si la situation se débloquait mercredis 7 mai et 4 juin, et que le nouveau à 12 heures. son puisse enfin

Sirènes PPI

Des objets recyclés en expo Du 13 au 17 mai, à l’Arcade, vous pourrez découvrir une exposition d’objets recyclés : tables, chaises, cadres, objets transformés en animaux… Ils ont été récupérés, entre sep-

tembre et novembre 2007, à la déchetterie de Lillebonne, par une quinzaine de jeunes de 16 et 25 ans, suivis par la Mission locale du Pays de Caux vallée de Seine.

Cette exposition sera accompagnée par celle d’une dizaine de reproductions de photos de Yann ArthusBertrand, sur le thème du développement durable.

Une haie rue Dufy Le service des Espaces verts a planté une haie champêtre rue Raoul-Dufy, en s’inspirant de la charte paysagère Caux Vallée de Seine. Longue de 150 mètres, elle formera un écran de verdure le long du champ de bosses récemment créé à destination des jeunes adeptes du bicross. Elle est composée de 16 variétés différentes de végétaux, arbres et arbustes caduques et persistants, choisis pour leur pousse rapide et leur faible en-

tretien : érables, charmes, aubépines, amandiers, houx, spirées, lauriers, cornouillers

jaunes, rosiers rugueux… Certains ont été recépés (coupés au ras du sol pour favoriser la naissance de pousses plus vigoureuses) et ainsi former des buissons plutôt que des arbres « tige ». La floraison sera échelonnée du printemps à la fin de l’automne. Cette haie est tellement remarquable que certains ont jugé bon d’arracher quelques plants pour les repiquer dans leur jardin privé. Consternant !

en bref… Ramassage des monstres

Secteur A : Mercredi 11 juin Mercredi 10 septembre Le secteur A est constitué de toutes les résidences situées à l’ouest des avenues Kennedy, Anatole-France, du Bois, ainsi que du lotissement du Bois du Parc. Secteur B : Jeudi 12 juin Jeudi 11 septembre Le secteur B est constitué de toutes les résidences situées à l’est des mêmes avenues, y compris le VieuxGravenchon. Les encombrants sont à déposer avant 8 heures sur le trottoir. Il est interdit de présenter pneumatiques avec ou sans jantes, peintures, solvants, huiles (vidange…), produits toxiques, amiante, batteries, déchets verts… La déchetterie est là pour ça.

Les municipaux sur l’Armada

Le secteur des Espaces verts de Notre-Dame-deGravenchon a été sollicité pour concevoir et réaliser le décor du stand que tiendra le parc Eana sur les quais de l’Armada mi-juillet, à Rouen. Avec « quelque fierté », la Ville a accepté la demande de la Communauté de communes Caux vallée de Seine et sera donc indirectement présente sur la manifestation.

Qualité de l’air Février Dioxyde soufre • Moyenne 15 µg/m3 (objectif qualité 50 µg/m3) • Maximum horaire : 240 µg/m3 le 5 février à 10h TU Mars Dioxyde soufre • Moyenne 13 µg/m3 (objectif qualité 50 µg/m3) • Maximum horaire : 207 µg/m3 le 9 mars à 22h TU

17


jeunesse

Armada 2008 : tous à l’eau sur un radeau ! Le 3 juillet, quatre jeunes gravenchonnais participeront à la « Grande pagaille » de l’Armada, à Rouen, grâce à l’Arcade. Le projet est né lors de l’accueil au centre de loisirs en février. « C’est vraiment un hasard. Nous surfions sur Internet et nous avons découvert que l’Armada organisait une course de bateaux fantaisistes sur la Seine. Ça nous a tout de suite intéressés » explique Jérôme, 16 ans. « Nous nous sommes renseignés, les animateurs de l’Arcade étaient partants pour nous accompagner. Et voilà ! » Pour Hassan Aït Chattou, animateur à l’Arcade, le fait que les jeunes soient à l’initiative de ce projet est particulièrement important. « Ils étaient demandeurs. C’est vraiment leur idée, leur projet et non le nôtre. Nous les aiderons simplement à faire aboutir cette idée ! »

taller à bord. Deux personnes à bâbord contre une à tribord, le radeau tangue sérieusement. Et brusquement les lois de l’apesanteur sont plus fortes que les encouragements des badauds, l’embarcation vrille sur la gauche et Erwan se retrouve les pieds dans l’eau. Quelques minutes de confusion et le calme revient parmi l’équipage. Les jeunes ont compris ; il faut répartir équitablement les masses sur le radeau sous peine de chavirage. Jérôme et Erwan se placent devant, Hassan derrière. Ils actionnent les pagaies faites maison (planchettes sur manche à balai), direction l’îlot central de l’étang. Le radeau glisse sur l’eau. Les manœuvres se déroulent bien, le navire vire à bâbord sans souci. Soudain, La mise à l’eau à quelques mètres du rivage, l’embarcaCe jour-là sur les étangs Marcel-Legen- tion s’emballe, tangue à gauche, tangue dre, les essais de flottabilité ont débuté à droite, et se retourne. Patatras tout le sur une franche partie de rigolade. Car monde à l’eau ! Le radeau a chaviré et quand il s’agit de naviguer, même les les trois matelots d’un jour ont goûté adultes redeviennent des enfants. Qua- l’eau fraîche des étangs. tre bidons sanglés sur des palettes en bois et par-dessus, quatre petites chai- Rendez-vous en juillet ses. L’embarcation est mise à l’eau. Pas C’est en forgeant que l’on devient de problème : elle flotte ! « Nous avons forgeron. Il faudra apporter quelques récupéré des palettes, acheté des bidons modifications à l’embarcation et revenir usagés » explique Loïc, animateur. « Avec faire de nouveaux essais. « La prochaine les plans que nous avons récupérés, c’est fois, nous rajouterons deux bidons et nous demanderons à Hassan de rester sur la assez simple » ajoute Romain, 18 ans. Mais les choses se compliquent quand terre ferme ! ». les premiers passagers tentent de s’ins- Les animateurs aimeraient agrémenter 18

le radeau d’une voile ? Pour le moment, les jeunes préfèrent les pagaies à la voilure. Ensuite, les jeunes devront penser à la décoration du radeau. Fantaisiste, de préférence ! Une chose est sûre, Jérôme, Erwan, Romain et Robin porteront les couleurs de la Ville de Notre-Dame-de-Gravenchon lors de la Grande Pagaille, à Rouen, le 3 juillet prochain. Et si vous alliez les encourager...

L’Armada, premières dates à retenir • Jeudi 3 juillet La Grande pagaille (course de bateaux fantaisistes) • Lundi 7, mardi 8 et mercredi 9 juillet 21h Grand spectacle gratuit 23h Feu d’artifice • Jeudi 10 juillet Footing-course des marins • Samedi 12 juillet 17h Défilé des équipages de Rouen • Dimanche 13 juillet Animations dernier jour • Lundi 14 juillet Départ des bateaux des quais de Rouen et lancement de la « Parade en Seine », de Rouen à la mer, avec animations dans les communes traversées.


Dessine-moi la carte de France ! La cour de l’école Albert-Schweitzer est en plein chantier. Le projet : reproduire au sol la carte de France au 1/40.000e. Finie, la carte ne mesurera pas moins de 26 mètres du nord au sud et d’est en ouest. Les élèves de CM2 de la classe de Christian Richer y travaillent depuis le début de l’année. « Le projet est très complet au niveau pédagogique : calcul, géométrie, expression écrite... Tout est bon. » explique l’enseignant. Par exemple, les élèves ont rédigé la demande d’autorisation faite à la Ville, qui finance aussi le matériel nécessaire au projet. Ils ont par ailleurs calculé les quantités nécessaires de peinture, la répartition des couleurs. En juin, ils se chargeront de la

rédaction du courrier d’invitation pour l’inauguration. Début avril, les enfants en étaient encore aux contours de la carte de France. Alice, 11 ans, avoue « C’est difficile. Nous commençons par dessiner à la craie, puis le maître vérifie, corrige. Parfois, il y a des décalages. » Lorsque l’enseignant a contrôlé, les élèves peuvent refaire à la

peinture le tracé définitif. Il faudra ensuite s’intéresser à l’intérieur de cette carte et y apporter des couleurs. Pour Maxime, « Le plus dur, c’est de dessiner. J’ai hâte de passer à la couleur : avec la peinture et les rouleaux, ça va être rigolo ! » Pour chaque département apparaîtront le numéro et le nom de la ville préfecture. Enfin, les enfants ont tous un rêve en plus… Ils ont prévu d’écrire au photographe Yann Arthus-Bertrand pour lui demander la photo de leur carte, vue du ciel…

Le Conseil des enfants fait son show ! Le 17 mai, la joyeuse compagnie du Conseil municipal des enfants présentera son spectacle à la Maison du Télhuet. Une représentation unique bâtie sur mesure pour les résidents ! Voici des semaines que les 21 membres du Conseil préparent leur spectacle. L’idée est née en janvier dernier. Les enfants comme tous les ans sont allés présenter leurs vœux aux personnes âgées de la Maison du Télhuet et partager avec elles un morceau de galette des Rois. Ils ont chanté tous ensemble. Puis à l’issue de la rencontre, certains anciens se sont faits plus curieux : « Vous ne pourriez pas nous chanter des choses plus actuelles, des chansons que vous chantez aujourd’hui entre jeunes ? »

Les enfants relèveront le défi et iront encore plus loin : ils présenteront également un spec tacle de danse. Le groupe d’artistes ne part pas de zéro. Parmi eux, il y a des musiciens : guitariste, violoncelliste ou flûtiste. Toutes les répétions s e s o nt d é ro u l é e s s o u s l’œil de l’animateur, Jimmy

Lombardo. Andréa, 15 ans, va interpréter à la flûte un morceau de Florent Pagny, « Io le canto per te ». Pour elle, il n’est pas question d’avoir le trac. « J’aime bien ça. Je n’ai pas du tout peur. Et puis cela me fait plaisir de donner de la gaieté aux gens. Si nous, on ne le fait pas, qui le fera ? » S o i t  ! Po u r l e c o u p, l e s chansons sont actuelles. Les enfants chanteront « La lettre » de Renan Luce et « Parle à ma main » de Fatal Bazooka. Un bel exemple d’échange entre les générations.

en bref… Transports scolaires

Les demandes de transport scolaire des élèves des écoles primaires et maternelles, pour l’année 2008-2009, sont à retourner dûment complétées, impérativement pour le vendredi 27 juin, en mairie, au secteur scolaire des Services généraux. Les demandes de transport des jeunes des collèges et lycées professionnels de Bolbec, pour l’année 2008-2009, sont à retourner dûment complétées, impérativement pour le vendredi 27 juin, mais cette fois à la mairie annexe du Bois du Parc.

Restauration scolaire

Tous les enfants prenant leur repas au restaurant scolaire doivent être impérativement inscrits ou réinscrits. Les inscriptions pourront se faire du 15 juillet au 22 août, de 9 heures à 11h30 et de 14 à 17 heures en mairie ou de 9h à 12h et de 13h30 à 15h45 à la mairie annexe. Seront demandées l’attestation du quotient familial de juin 2008 pour les familles ayant plus d’un enfant à charge (fournie par la Caisse d’allocations familiales) et la déclaration de revenus 2007 pour les familles n’ayant qu’un seul enfant à charge.

Garderie scolaire

A la seule condition que père et mère exercent tous les deux une activité salariée, la garderie extrascolaire peut accueillir, pendant l’année scolaire, l’enfant le matin et/ou le soir. S’adresser à la mairie, auprès du secteur scolaire, du 15 juillet au 22 août, de 9 heures à 11h30 et de 14 à 17 heures. L’attestation employeur des deux parents sera demandée.

19


sports et loisirs

De la construction à l’utilisation Le 5 avril, le gymnase Michel-Comont recevait les premiers matches de basket. Dans les tribunes flambant neuves, un spectateur bien connu de tous les amateurs de la discipline a depuis longtemps eu l’occasion de découvrir la salle. Hasard des offres d’emploi : Medhi a travaillé à la construction du nouveau gymnase Michel-Comont. En mars dernier, il est appelé par une agence d’intérim pour travailler sur un chantier à Gravenchon : « Il s’agissait de poser le parquet du gymnase. J’ai tout de suite accepté. Le chantier a duré plus d’un mois. Nous étions quatre, deux menuisiers et deux intérimaires, et parfois cinq sur le chantier. Nous avons d’abord posé de la mousse partout, puis le plancher. Nous sommes intervenus à la fin du chantier, c’était la dernière étape de construction du gymnase. » Sur le chantier... Mehdi, bien sûr, était particulièrement intéressé par ce chantier qui se déroulait sur sa commune de résidence, NotreDame-de-Gravenchon. Il était surtout et doublement intéressé sachant que, plus tard, il reviendrait dans cette salle pour y jouer lui-même, pour en utiliser toutes les commodités. Mehdi Ghenim, 23 ans, est en effet également connu comme basketteur à Notre-Dame-de-Gravenchon. Il est tombé dans la raquette tout petit : il avait 8 ans quand il a commencé. Aujourd’hui, il joue ailier dans l’équipe réserve de la promotion d’honneur de la section basket du Club sportif gravenchonnais 20

(CSG). Il faut dire que, chez les Ghenim, le basket est une histoire de famille. Maman est bénévole au club : elle tient la buvette. Quant à la sœur, elle joue également dans le club. Au CSG basket, Medhi connaît tout le monde et salue une nouvelle personne toutes les deux minutes : « J’ai beaucoup d’amis ici. C’est vrai, tout le monde me connaît. » Quand on lui demande s’il est fan d’un groupe de musique ou s’il a un modèle, il tend le bras et désigne un sportif, de l’autre côté du terrain, sur le banc, assis aux côtés de l’entraîneur Bruno Soares : « Pierre Parker, le frère de Tony ! C’est lui qui m’a donné envie de poursuivre. Nous avons fait les sélections ensemble lorsque nous avions 14 ou 15 ans. Nous faisions partie des 12 meilleurs joueurs de la région à cette époque. Pour moi, c’est un exemple. Lui en a fait son métier ». Pierre Parker joue maintenant en Pro B et vient de signer dans le club d’Aix. Et basketteur Dans le gymnase flambant neuf, Medhi a donc doublement conscience de la qualité du nouvel équipement : « C’est une vraie chance pour nous ! » Ce qu’il apprécie surtout c’est l’espace, un terrain de 1 500 m2, de grandes tribunes pouvant accueillir 500 spectateurs. « Il y a de la place autour du terrain. » Le par-

quet est de très bonne qualité : « Il est neuf, naturel et ne glisse pas. Ecoutez, on entend les bruits des semelles qui crissent. C’est excellent. » Un seul petit reproche, qui tient justement à la nouveauté de l’équipement : les panneaux. « Tous les joueurs le disent, pour le moment, ils sont trop neufs, trop rigides. Mais ils vont se faire rapidement ! » Comme tous les joueurs, Medhi a bel et bien adopté la nouvelle salle. « Nous avons fait quelques entraînements. C’est un endroit génial  ! Vraiment, c’est super ! »

Medhi et son modèle, Pierre Parker.


Journée « Nutri Athlé » le 25 juin On connaît l’importance d’une alimentation équilibrée associée à la pratique du sport. La section athlétisme du Club sportif gravenchonnais, en co l l a b o rat i o n avec la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Havre, organisera le mercredi 25 juin, au complexe Virmontois, une journée de sensibilisation au « Bien manger,

bien bouger » par la nutrition et l’athlétisme. But de la journée : faire découvrir de façon ludique l’athlétisme aux jeunes, de l’école maternelle au lycée, tout en leur apprenant à bien s’alimenter. Les enfants pourront participer à un quadrathlon composé de courses de vitesse et d’endurance, d’un saut et d’un lancer. Des représentants de la CPAM et des

nutritionnistes animeront des stands d’information. Il s’agira également de lutter contre l’obésité et de sensibiliser aux conséquences médicales (diabète…) d’une telle pathologie. Tous pourront rencontrer deux athlètes de haut niveau de l’équipe de France : Ladji Doucouré (champion du monde sur 110 m haies et relais 4x100 m) et Idrissa M’Barké (champion d’Europe de relais 4x400 m). Rendez-vous le 25 juin, de 9 à 12 heures et de 13h30 à 16h30.

Duboscq et Gravenchon : une longue histoire… L’entraînement qu’il a souhaité faire au Centre de natation Alain-Guilloit en mars lui aura sans aucun doute porté chance… Hugues Duboscq, nageur havrais habitué des bassins gravenchonnais, a récemment obtenu le titre de vice-champion d’Europe à Eindhoven. Entraîné par Christos Paparrodopoulos, il a décroché la médaille d’ar-

gent du 100 mètres brasse avec un temps exceptionnel de 59’’78, pulvérisant le record de France. Il faudra suivre les championnats de France à Dunkerque, fin avril, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Pékin, pour savoir s’il r e v i e n d r a s’ e n t r a î n e r à Gravenchon, en vue de ces compétitions face à l’élite mondiale.

Nage avec palmes : section au « top » ! Félicitations à la section Nage avec palmes du CSG qui a permis au club de se hisser à la 1 ère place du palmarès des clubs français, toutes catégories, lors de la Coupe de France, à Istres les 23 et 24 mars derniers. Grâce à la première place des équipes masculines et à la 3e place des équipes féminines, la section surclasse les 30 autres clubs participant à la compétition.

en bref… Expo à l’EAGP

Les élèves de l’Ecole d’arts graphiques et plastiques (EAGP), de la section maternelle aux ateliers adultes, présenteront lors d’une exposition qui se déroulera à la Madrag, du 23 mai au 3 juin, les travaux réalisés pendant l’année scolaire. Elle est ouverte aux parents, amis et curieux… (entrée tous les jours de 15 à 18 heures, week-ends inclus.) Le vernissage aura lieu le vendredi 23 mai, à 18 heures. Les inscriptions pour l’année suivante pourront se faire dès cette date.

Calendrier sportif 8 mai : Tournoi de mini-hand sur herbe, plaine de jeux Péguy, au Bois du Parc. 10 mai : Plus de 550 élèves, du CP au CM2, participeront aux 8e foulées scolaires à la plaine de jeux Péguy. Départ : 9h. 10 et 11 mai : Championnat de France de side-car cross. 24 mai et 14 juin : Tournoi de judo au Dojo Albert-Leroux. 8 juin : Tournoi cauchois de basket, qui rassemble tous les clubs de la commission cauchoise (Barentin, Bolbec, Caudebec-en-Caux, Fécamp, Lillebonne…). La catégorie Poussins évoluera toute la journée à la salle Virmontois. 28 juin : Gala de la section gymnastique du CSG, salle Terray. 29 juin : Gala des Rollers de NotreDame-de-Gravenchon, salle CharlesPéguy. Le site Internet de la ville, www. notre-dame-de-gravenchon.fr vous rappelle chaque semaine les évènements sportifs sur la commune.

21


Etat civil

entre nous

Naissances Léa Deheulle le 22 février. Jeanne Rault le 23 février. Sofia Boulanger le 24 février.

Sara Boukdir le 3 mars. Kylian Beaucher le 13 mars.

Enzo Leclerc le 18 mars. Ilham Tourabi le 21 mars. Timéo Chantosme-Derouard le 23 mars.

Mariages Vera Do Nascimento Barao et Samuel De Olivera Correia le 23 février.

Rencontres régionales du patchwork C’est à Notre-Dame-de-Gravenchon que, courant mars, les adeptes du cousu main venues de toute la région se sont retrouvées autour de leur passion. Tous les ans, les passionnées du patchwork viennent des quatre coins de la région et se retrouvent le temps d’une journée de l’amitié. Cette fois, Gravenchon recevait à l’Escale et réunissait 170 adhérentes, représentant 25 clubs de la Seine-Maritime et de l’Eure. Le public a pu admirer un éventail de patchworks en tous genres, entièrement faits main. Dès le matin, des groupes de 20 personnes se sont formés pour monter chacun un patchwork, d’après un modèle choisi. Le soir, après tirage au sort, un membre

22

de chaque groupe est reparti avec l’ouvrage monté, faisant la promesse de le terminer avec molleton et doublure pour le présenter au rendez-vous de l’année prochaine. Pour faire de cette journée un vrai moment de détente et de convivialité, les participantes avaient elles-mêmes confec tionné des petits

gâteaux, alors que l’association des Abeilles offrait les rafraîchissements. La journée devait se terminer sur une tombola : tout le monde y a gagné son lot (matériel, fils, aiguilles…). Sans aucun doute une réussite qui ravit la monitrice de patchwork, Arlette Romanat !

Les ateliers des Abeilles Les Abeilles sont toujours prêtes à accueillir de nouvelles adeptes du patchwork. Une petite visite au préalable pour voir les patcheuses au travail est possible les lundi, mercredi ou jeudi après-midi, de 14 à 17 heures. L’association sera heureuse de recevoir les intéressées à l’annexe, 55 rue du Président-Coty.

Nadia Fremont et Jocelin Praîté le 22 mars. Alexa Prudhomme et Bruno Langrené le 5 avril.

Décès Marie Verdier née Pertel le 8 février.

Bernard Madeleine le 10 février.

Yvonne Marcel née Roussel le 13 février. Béatrice Hébert née Leber le 16 février. Gérard Dick le 18 février. Marie Lejeune née Langrené le 21 février. Lucie Toutfaire née Lesueur le 25 février. Elie Charpantier le 2 mars. Danielle Marie née Osmont le 7 mars. Louis Bersout le 7 mars. Raymond Saby le 17 mars. Blanche Garin née Edeline le 17 mars. Odette Duchêne le 2 avril.


Libre expression

Liste « A tout cœur » Des élus différents et attentifs L’élection municipale est passée. Les Gravenchonnais(es) ont décidé de reconduire la majorité sortante avec 66,62 % des suffrages exprimés. Le nombre de suffrages exprimés représente 58,99 % des électeurs inscrits. Le taux d’abstention moyen a été de 38,64 %, soit 2 536 personnes qui n’ont pas voté, ce qui doit relativiser la représentativité de tous les élus. L’ e s p o i r d e c h a n g e m e nt suscité durant la campagne, au travers des différents contacts entre vous et nous, ne s’est pas concrétisé lors de

ce scrutin. Cependant, nous tenons à remercier les 1 218 personnes qui nous ont apporté leur soutien et cru en notre projet, ceux-ci nous ont permis d’obtenir un siège supplémentaire au conseil municipal : nous sommes désormais cinq à vous représenter. Le travail qui sera le nôtre durant ces six prochaines années sera un travail de représentativité, de demandes d’éclaircissement, de refus, et aussi et surtout de participation active aux différentes commissions qui proposeront et décideront des changements pour la commune

Nos contacts : Jean-Louis Patin : 06 68 82 05 13 et jeanlouis.patin@free.fr Marie-Odile Lecourtois : marie-odile.lecourtois@wanadoo.fr

H. Loisel

J-L. Patin

en ligne avec nos engagements pré-électoraux. Nous regrettons la participation minimum qui nous est laissée dans tous les domaines de la commune. Nous travaillerons à vous tenir informés, comme vous avez le droit de l’être, mais sous un éclairage différent : avec notre sensibilité et notre vision citoyenne qui placera toujours l’individu au centre de nos préoccupations. N’hésitez pas à nous contacter pour tout problème que vous rencontrerez dans votre vie de tous les jours. Sans vous et votre avis un conseiller municipal reste un

élu sans voix. Notre profession de foi durant la campagne était : la proximité entre les élus et les administrés, nous la mettrons en application pour notre mandat de conseiller. Les prochains articles auront principalement comme sujet la vie locale de NotreDame-de-Gravenchon, et les répercussions que pourront avoir les décisions gouvernementales sur notre vie quotidienne. Restons vigilants, présents à l’écoute et critiques : du débat sort toujours la meilleure solution.

Anisse Chagraoui : anisse2@hotmail.fr Patricia L’Antoine : lantoinepatricia@live.fr Hervé Loisel : hloisel@wanadoo.fr

M-O. Lecourtois

P. L’Antoine

A. Chagraoui

L’anecdote Savez-vous qu’il existe une spécialité fromagère qui porte le nom de notre commune  répondant au joli nom de « Notre-Dame-de-Gravenchon, ville d’amour et de plaisir »? C’est grâce à l’une de vos concitoyennes, Gravenchonnaise curieuse et fière de sa ville, que nous vous dévoilons aujourd’hui son existence, au cas où vous ne seriez pas vous-mêmes déjà

au courant. A l’origine de la fabrication de ce fromage de 200 grammes, caillé crémeux, dont le goût se situe entre le brie et le camembert, et qui est affiné au pommeau : la fromagerie Maître Pennec de Saint-Benoît d’Hébertot, dans le Calvados. Le responsable de la société, fondée en 1950, et employant huit salariés, est tombé sous le charme de notre com-

mune « une jolie ville, calme, m a n d e z M a r i e - C é c i l e, l a agréable, avec des espaces crémière. verts appréciables, et qui a une histoire. » Ce fromage est en distribution exclusive depuis le début de l’année dans l’un de vos supermarchés locaux. N’hésitez pas ! Si vous souhaitez d é g u s t e r, d e 23


actualités

GRAVENCHON N° 146

infos

Marché nocturne le 7 juin Le marché nocturne sera de retour le samedi 7 juin, de 18 à 23 heures, sous les hallettes. Une trentaine d’exposants proposeront accessoires de mode, objets en bois, peinture sur métaux et céramique, bijoux, sacs en tous genres, articles d’inspiration indienne, mais aussi confitures artisanales, charcuterie, confiseries et divers produits de la ruche. On a même pensé à vos lectures de plage : Robert Bruce, écrivain de nouvelles, originaire de Bacqueville-enCaux, sera présent. Côté restauration, vous pourrez goûter aux boudins antillais et aux accras de morue… ou déguster sur place (sans inscription préalable) un barbecue marocain préparé par le public du Centre social. Trois groupes rock, programmés par le Conservatoire Caux vallée de Seine, animeront la soirée. La Ville offrira le verre de cidre vers 19 heures.

Retrouvez en photos les manifestations qui vous sont proposées sur le site Internet de la Ville, www.notre-dame-degravenchon.fr, rubrique « S’y distraire ». puis «Animations»

Ent r e l e s ch a ns o ns d e s enf ant s des é coles é lé mentaires, apprises sous la houlette des intervenants du Conservatoire de musique Caux vallée de Seine… les ambiances des groupes

régionaux (jazz manouche, funk, reggae…) et les stars du p odium de variétés, François Feldman et Houcine de la Star Academy…, la Fête de l’été se fera en musique !

N’oubliez pas le 2e volet de ce rendez-vous auquel la Ville vous invite et venez passer un dimanche autour d’activités sportives et ludiques.


Gravenchon Infos 146  

Le magazine municipal de la Ville de Notre-Dame-de-Gravenchon

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you