Page 1


Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde Un Dialogue Entre Le Grand Erudit Et Humaniste Mohammad Amin Sheikho Et Le Philosophe Du Vingtième Siècle Sir John Godolphin Bennett Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme)

§§§§§ Revu et présenté par le Chercheur et Penseur Prof. A. K. John dit Al-Dayrani Chercheur et penseur islamique

§§§§§ Traduit de l'anglais par Amidou Molouh Mfopit Enseignant des Instituts d'Enseignement Supérieur §§§§§ Revu par Dr Ibrahim Moubarak Mbombo Najâchy Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) Published by Amin-sheikho.com Copyright © amin-sheikho.com All Rights Reserved

§§§§§


Nos sites web www.rchss.com info@rchss.com www.amin-sheikho.com info@amin-sheikho.com


Contents Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde....................................2 Contents...................................................................................................4 Avant-propos............................................................................................5 Qu’est-ce que l’Esprit? Qu’est-ce que l’Âme? Qu’est-ce que la Réflexion? Qu’est-ce que la Raison?........................................................................19 La justice divine......................................................................................52 Miracle du Vingtième Siècle...................................................................77 Tarissement international des grandes rivières durant les temps modernes.............................................................................................104 Aperçu sur la vie de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho.......116 Morceaux choisis des sciences de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho.................................................................................................128 La Note.................................................................................................137


Avant-propos Louange à Dieu, le Seigneur des univers, paix et bénédiction sur le maître des prophètes Mohammad. Les messagers sont envoyés par le Tout Puissant comme miséricorde et lampe éclairante pour les mondes. Ils sont envoyés pour apporter le bonheur à l’humanité et nous porter au stade de la réflexion, du pouvoir et de la foi, de la tolérance, de l’affection, de l’intimité, de la fraternité et de l’abnégation, et vers un monde de perfection, du dévouement et de nobles caractères. Ceux qui les suivent et cherchent leur éclairage, auront un cœur pur. Allah a doté l'homme de la réflexion qui est une fonction importante, et Il a placé les signes de l'univers devant lui comme un livre ouvert afin qu'il l'observe en tout lieu où il se trouve et croie en son Seigneur. Si l'homme jette un regard sur lui-même pour voir comment il a été créé à partir d'une goutte de sperme et s'est formé dans la matrice, afin de sortir dans ce monde en parfait état avec ses organes complets liés les uns aux autres; s'il pense à la mort (une fin inévitable), s'il médite sur son origine: une goute d'eau (sperme) et à sa fin (la mort), alors, ces deux étapes entrainent sa méditation et sa sincérité vers lâ ilâha illa Allah (point de divinité en dehors de Dieu, le Créateur). "Si tu ne réfléchis pas, tu ne seras point guidé."


Extraits des Mémoires de Sir John Godolphin Bennett D’après son livre « Voyages dans les pays islamiques », A propos du Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho _ « Chaque fois que j’écoute les explications de Amin Bey(1) sur le travail spirituel, je suis émerveillé ; il est un véritable maître. Non seulement il a atteint cette réalité pour lui-même, mais aussi il peut montrer aux autres le chemin et leur donner la force et le courage de le suivre. »

_ « Plus je le vois et je découvre ses travaux, plus je suis convaincu qu’il est véritablement un saint et que ses interprétations du Coran sont inspirées par le Très Haut» _ « Ainsi, la rencontre avec lui a été à plus d’un titre pour moi une leçon. J’ai compris ce qu’est la dévotion de tout cœur au travail, et j’ai vu la noblesse de caractère et une immense force d’attirer et de maintenir l’amour et la foi des autres. »


_ « Aujourd’hui, nous avons commencé par vérifier certains points à propos desquels je n’écrirai, au-delà de dire que je n'ai aucun doute que Amin Sheikho a atteint un certain niveau de travail spirituel que je n’ai rencontré auparavant. » _ « J'ai mentionné plus tôt que son intégrité est un problème, car s’il était un homme ordinaire – quelle que soit sa connaissance – je n’aurais même pas pris la peine de passer des heures à discuter sur la théologie, mais Amin Sheikho n’est pas un homme ordinaire. Il est un saint et il a des pouvoirs supranormaux d’un saint. L’on doit donc l’accepter comme tel et chercher à le comprendre. » _ « C’est un homme totalement hors du commun, toute personne qui l’aura connu autant que moi pourra probablement douter de la réalité ces impulsions de foi, espérance et amour qu’il possède. » ____John G. Bennett


Préface de Dr. Moustapha Mahmoud

Dans l’introduction de mon livre Un voyage dans le monde d’Allah, j’ai mentionné que la religion a une réalité essentielle qui est comparable à l’ancien amour que nous portions à l’arrivée dans ce monde. Je fais référence à la nostalgie permanente que nous avons au cœur pour notre demeure originelle, et la soif spirituelle qui engloutit nos sentiments avec empressement vers la source d’où nous provenons. Ce désir insatiable est voilé et dissimulé par les malheurs, les occupations et les désirs de ce bas monde. Je n’écrivais cela que par ma propre perception sans avoir des preuves édifiantes, mais après avoir vu ce grand livre et ce fameux dialogue scientifique et philosophique qui eut lieu entre Sir John Bennett et le savant Mohammad Amin Sheikho, j’ai été certain que ce que je ressentais dans mon fort intérieur était un fait avéré de par cette preuve merveilleuse et logique apportée par le savant Sheikho. Cet esprit humain a donné naissance à quelque chose de grand (la confiance), dont les cieux, la terre et les montagnes ont eu peur et ont refusé de porter. Cela eut lieu avant notre venue sur cette terre qui est comme une école qui a été préparée par Allah pour l’enseignement du succès et du grand salut. En vérité, ce que le Savant a exposé à Sir John Bennett au cours de ce dialogue est exactement ce que j’ai recherché durant ma vie, en


parcourant les écrits de tous les philosophes: Grecques, Romains, Musulmans et Occidentaux. J’ai réalisé qu'aucun d’entre eux ne pouvait s’approcher de la vérité de la recherche du Savant ou bien expliquer la différence entre l’esprit et l’âme, la réflexion et la raison…, au point où j’ai perçu la réalité parfaite dans ce livre grâce auquel tous les problèmes m’ont été élucidés comme ils l’ont été à Sir John Bennett avant moi. En effet, le Savant Mohammad Amin Sheikho met l’accent sur l’esprit et se sent concerné par cela parce que le saint Coran le souligne avec intérêt. Tous les signes du Coran s’adressent à l’esprit, lui donnent des instructions et le guide sur le chemin droit afin qu’il se abaisse et se rapproche d’Allah. Ainsi, le Saint Coran en entier s’adresse à l’esprit humain. Beaucoup de gens s’intéressent à tout: ils s’occupent à bâtir des immeubles, s’acheter des vêtements, manger et boire. Il n’y a pas un seul domaine où Ils ne manifestent leurs intérêts ; tout cela n’ayant rapport qu’avec le corps matériel périssable qui finira poussière. Mais en ce qui concerne l’esprit, ils n’en savent rien. Ils s’occupent de l’écorce en oubliant la véritable moelle éternelle et restent totalement aveuglés. Ils ne goûtent rien de l’amour divin et se privent de la prosternation devant Allah le Tout Puissant pour être proche de Lui. Sans le Livre d’Allah le Tout Puissant, nous manquons la réalité, la sagesse et la noblesse. Nous nous cramponnons plus sur les choses éphémères et périssables afin de satisfaire les plaisirs du corps. Dans Ses signes, notre Seigneur indique que ce corps se séparera un jour de l’esprit et finira dans la terre d’où il a été créé, et d’ailleurs, il portera témoignage contre cet esprit le jour du jugement dernier quand il refusera ses actes.: « A la longue, quand ils y seront (dans le feu), leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils œuvraient. » (Sourate 41, V20). Certaines personnes ne pensaient pas qu’un jour leurs ouïes, vues, peaux, mains et pieds témoigneraient contre eux.


Ils pensaient plutôt qu’Allah l’ Tout Puissant était loin d’eux et ne pouvait pas savoir ce à quoi s’occupaient leurs esprits. C’est cette croyance erronée qui les a entraînés dans la corruption et puis à leur destruction. Comment pourraient-ils avoir de connaissance alors qu’eux-mêmes ne se connaissent pas, et que leur préoccupation majeure dans la vie présente n’était rien d’autre que leurs corps? Ainsi, tu trouveras la parole de l’Eminent Sheikho – qui est un des réformateurs et avertisseurs – étonnantes et étranges si tu ne te connais pas. Qui es-tu? Où étais-tu avant d’arriver dans ce monde? Pourquoi es-tu venu? Où iras-tu après la mort, lorsque ton esprit quittera ton corps? Mais le plus important est de voir que le Savant Sheikho attire notre attention sur l’eau que nous buvons, les origines de ces immenses sources telles que celles du Nil et autres petites et grandes rivières de la planète. J’ai été stupéfait lorsque je lis l’évidence scientifique qui démontre que le pôle Nord et le pôle Sud sont les sources de ces eaux. Qu’elle est immense cette découverte scientifique dans laquelle l’Erudit Mohammad Amin Sheikho devance tous les géologues et astronomes, malgré leurs réalisations en matière de progrès scientifiques de nos jours! Combien était-il proche d’Allah le Tout Puissant, au point qu’il comprît et maîtrisât ces passages par lesquels l’eau coule constamment, et dans un ordre strict, pour se retrouver dans nos verres et coupes, et sans laquelle nous ne pouvons vivre. En fait, voila ce qui m’amène à dire sincèrement que le savant Mohammad Amin Sheikho est un homme qui a reçu l’inspiration de notre Créateur et que sa science provient directement d’Allah. Dieu dit: « …soyez sous la lumière d’Allah, et Allah vous enseignera… » (Sourate 2, V282) Ce noble verset s’est manifesté véritablement en cet homme au point où il bouleverse les pensées par ses explications des


questions complexes, surtout celles posées par les occidentaux à propos des préceptes de l’islam et sa situation de tous les jours. Ces règles leur posent des problèmes, comme le cas du voile, du divorce et de la polygamie. Il y a également ses démonstrations scientifiques détaillées des sept cieux ainsi que les six jours mentionnés dans le Saint Coran. Ainsi, nous lui devons cette science, car il a déchargé de nos épaules le poids des soucis de toutes les situations qui nous paraissaient embarrassantes et difficiles à résoudre. ___ Dr Moustapha Mahmoud Le Caire 29/01/2000


Préface de Prof. Dr. Mohammad Kamal Abdoul-Aziz Professeur à la faculté de médecine, Université d’Al-Azhar au Caire Louange à Dieu, Seigneur des mondes qui a créé et a bien équilibré, estimé et guidé. Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur le maître des messagers qui a été envoyé comme miséricorde pour toute l’humanité. La maison d’édition Nour Al-Bachir nous enrichit toujours de formidables publications. Chaque fois que nous finissons d’inspecter un résultat de leur précieuse recherche scientifique, nous somme face à un autre qui défie ses prédécesseurs, un nouveau témoignage contre cet âge où le matérialisme l'emporte sur la spiritualité et où les gens ne sont prêts qu’à croire au matériels tangibles, visibles ou bien aux phénomènes audibles. La maison d’édition Nour Al-Bachir n’a pas été créée pour recueillir des informations çà et là en vue de les assembler sur les papiers et brochures, mais c’est plutôt une maison de recherche et de rénovation, car elle est toujours en quête de ce qui est nouveau et précieux, tout en adoptant et promouvant les études scientifiques islamiques qui rendent service à cette religion. Ce livre est inondé de recherches scientifiques inédites, non abordées par de nombreux scientifiques, et couvertes seulement de manière superficielle par de nombreux chercheurs sans contemplation ni étude approfondie. Au début de ce livre il y a une recherche sur l’essence de l’esprit, de l’âme, de la raison et de la réflexion. Par le passé, ces sujets ont véritablement bouleversé les pensées. Le second segment de recherche dans ce livre clarifie la méthode par laquelle le Saint Coran agence et dirige les lois de la vie, la façon d’équilibrer les affaires entre les membres de l’humanité, qu’ils soient vertueux ou non, croyants ou mécréants, forts ou faibles.


La troisième et plus miraculeuse recherche est celle qui mène des investigations sur les sources de l’un des secrets de la vie: l’eau, à partir de laquelle Allah créa tout être vivant. Allah dit: « …Nous avons créé tout être vivant à partir de l’eau … » (Sourate 21, V30) Il existe un grand flux intarissable et un cycle inépuisable de l’eau. Cela a été créé par la Puissance d’Allah et non par hasard. Si les lettres de l’alphabet étaient mises dans une boite, puis mélangées, est-il rationnel de croire qu’elles puissent elles-mêmes se combiner pour forme un chapitre de prose ou un poème courant?! Toute considération raisonnable et pertinente du cycle de l’eau dans la nature montrera sûrement que le monde moderne, en dépit du développement technologique qu’il a réalisé, et qui s'est propagé à travers les continents et a créé des gènes dans les industries et laboratoires d’expériences, ce monde se trouve toujours impuissant et faible devant l’Omnipotence du ToutPuissant Créateur. La maison d’édition Nour Al-Bachir, a été honorée et a eu le privilège de publier la recherche de l’Eminent Erudit et Grand Maître, le Savant inspiré Mohammad Amin Sheikho qui a clarifié et révélé la plupart des secrets et sagesses relatifs aux multiples questions islamiques. Ses explications et démonstrations ont un effet considérable sur l’attraction des esprits vers le champ de la croyance sincère, l’affermissement et l’augmentation continue de la foi de ceux qui croient, et le balayage du doute chez ceux dont les cœurs sont malades. Il a rendu des jugements décisifs dans la plupart des sujets, comme la ventouse et la sagesse cachée dans la purification de l’animal avant son abattage par la mention du nom d’Allah à voix haute. En ce qui concerne le livre « Les écoles supérieures pour la Lumière de Dieu », il constitue un élan dans le monde de transparence et des spiritualités islamiques qui atteignent le cœur, car elles prennent source dans le cœur. Qu’Allah le récompense et


honore son rang, lui accorde le Paradis de par ses services rendus à la religion. Les commentaires du grand maître – Prof. A. K. John Alias AlDayrani – introduisent la recherche du Grand Savant Mohammad Amin Sheikho, confirmant le flux de lumière de la science à travers les réflexions et explications contenues dans la plupart de ses recherches, et indubitablement, il a obtenu une portion de cet éclat lumineux et béni. Nos remerciements à la maison d’Editions Nour Al-Bachir pour ses efforts pénibles, pour cette abondante science et pour leur recherche perpétuelle… Qu’Allah accorde une meilleure récompense à ceux qui se sont investis dans cette science. Allah Seul est notre objectif et nous suivons son chemin. ___Prof. Dr. Mohammad Kamal Abdoul-Aziz


Préface de Prof. A. K. John Al-Dayrani Vérificateur et Editeur des livres de l’Eminent Humaniste M. A. Sheikho (que son âme soit sanctifiée par Allah)

Lorsque les gens recherchent la vérité et veulent connaître la réalité actuelle de cette vie – pas celle imaginée -, que doivent-ils faire? Doivent-ils voyager dans l’espace ou bien explorer les profondeurs de la terre? S’ils le faisaient, pourraient-ils penser qu’ils eussent atteint un discernement infaillible, apporté une preuve convaincante ou trouvé une source de vérité certaine? Bien sûr que non… Leurs sciences ne sont pas allées au-delà des limites de ce qui est visible à l’œil nu, tandis que pour les grandes énigmes déroutantes, tous les résultats qu'ils ont obtenus restent de simples suppositions et des conjectures, mais « …la conjecture ne sert à rien contre la Vérité. » (Sourate 53, V28) Où est donc la vérité? Et qui nous guidera vers elle? Toute personne qui lit les livres du vénérable savant Mohammad Amin Sheikho (que son âme soit sanctifiée), les trouvera pleins de faits scientifiques, médicaux et sociaux: de grandes réalités scientifiques qu’il a puisées dans le Livre Saint de Dieu, après avoir observé ses versets par l’œil interne (du cœur) et perçu le but


caché derrière les Mots du Tout-Puissant. Quand il les voit, ils sont écrits de façon simple, mais revêtent un sens profond. Le grand savant s’est occupé de toutes les facettes de la recherche et de la réalisation de l’esprit. Il a établi des règles et des principes pour les sciences universelles et médicales, et les a habillées d’un vêtement de moralité. Ainsi elles sont devenues un domaine imprenable pour cette construction noble et humaine qui provient de la mission céleste. La recherche du savant humaniste, dans tous ses aspects, était – et demeure – impossible à découvrir pour la plupart des personnes. Même les maîtres de la science et les critiques n’auraient pas apporté un seul mot de ce qu’il nous a donné. Ainsi, sa science révèle des faits inédits que personne n’a touchés auparavant. Nous mesurons bien nos mots, car les faits eux-mêmes le démontrent clairement dans tous ses livres. Les études que le grand savant a menées sont différentes parce qu’elles ne suivent pas la méthode des sociologues. Elles prennent en compte les caractéristiques de l’homme contemporain, dépeignant leur recrudescence et leur supériorité dans le sens du développement et du progrès, pour fournir les moyens d’expansion, d’avancement et de succès résultant de ce qui est noble et meilleur pour l’humanité. Par conséquent, sa science est fondée sur la réalité tangible et se résume à un dévoilement étonnant. De nos jours, la civilisation a fait des grands pas, permettant à la science de réaliser d’énormes progrès et développements qui ont abouti à d’excellents résultats en matière de découverte et de planification. Depuis plusieurs siècles, rien de ce qui a été produit, renouvelé ou développé en accord avec la réalité, n’a été en contradiction avec tout ce qu’a dit l’honorable savant. Au contraire, il se trouve que ce qu’il a affirmé a été prouvé. Tout cela parce que le savant a puisé toute sa connaissance à la Source Sainte et Céleste. C’est Dieu le plus Grand, gloire à Lui, la source de toute l’humanité qui a profité, qui profite et profitera toujours.


Dans ce livre, le savant révèle les questions de la réflexion, la science et la vie, allant de l’esprit et de la réflexion à l’âme et la concession à la Main qui se trouve aux cieux et qui dirige tout dans un ordre merveilleux, puis à la croyance en la justice telle que appliquée sur terre, montrant que malgré toutes les contradictions apparentes que nous voyons, il n’y a aucune injustice dans cet univers et que toutes les affaires suivent raisonnablement leur cours normal. Après cela, il y a un étonnant réservoir pour les sources qui nous approvisionnent d’eau potable et pure, et cela a été découvert avant que le cercle polaire ne dévoile ses secrets cachés. Cependant, jusqu’à présent, ils n’ont pas démontré plus que ce qu’a exposé le savant (que son âme soit sanctifiée). Dans toute l’information qu’il nous a présentée, il y a un mélange déroutant et stupéfiant d’inspiration et de sagesse. Il y a une large et spacieuse appréciation qui concorde avec la science de l’heure, la dépassant même, et jetant les bases pour sa législation. Il n’y a aucune exagération à dire que c’était une inspiration divine, dès lors que toute l’humanité est incapable de parvenir à un savoir similaire. Nous n’oublions pas comment Allah le ToutPuissant lui a révélé une science sans précédent telle que la ventouse qui fut la panacée de tous les temps qui éradiquait toutes les maladies – comme la paralysie, le cancer, la migraine, la stérilité, l’hémophilie, les maladies cardiaques, etc. – jusqu’aux autres remèdes divins répandus partout dans ce pays.(2) Il y a aussi son explication de la sagesse divine qui se cache derrière le commandement de Dieu de prononcer Son Nom au moment de l’égorgement de la bête afin de la purifier de tous les agents vecteurs de maladies. Il nous a expliqué que dire la formule « Allah est Grand » sur l’animal au moment de l’égorger débarrasse tous les germes qui existent dans sa chair ; la viande devient ainsi exempte de tout dommage et impureté. Sans oublier de mentionner la grande miséricorde indiquée à travers l’animal à égorger, l’épargnant de la souffrance de l’abattage et les conditions


qui permettent de le revivifier une fois de plus. Ainsi, s’il s’agit des bœufs, ils seront guéris de leur maladie (de la vache folle) tout comme la volaille dans notre cher pays - Syrie - a été soignée de leur grippe après l’application de cette Ordre Divin.(3) A présent, voici ce pan de la recherche miraculeuse que tous les scientifiques du monde entier n’ont pu découvrir. C’est le livre: Les Origines des Eaux de Sources dans le Monde. Le Chercheur et Savant Islamique ___Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani


Qu’est-ce que l’Esprit? Qu’est-ce que l’Âme? Qu’est-ce que la Réflexion? Qu’est-ce que la Raison? Nous voici depuis quelque temps dans l’époque des hautes études et des recherches scientifiques. Les chercheurs se sont succédé, confiant ainsi les uns aux autres les rênes de la recherche et de l’investigation durant de longues nuits de découvertes. Ils passent la plupart de leur vie dans les livres, les cahiers et les volumes. Mais la grande majorité d’entre eux demeurent confus et curieux, puis plongent dans un océan dont aucun d’eux ne pourrait savoir comment ou vers quelle direction naviguer!


L’histoire du Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho Et le Philosophe du vingtième siècle Sir John Godolphin Bennett de la Grande Bretagne • Qu’est-ce que l’esprit? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que l’âme? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que la réflexion? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que la raison? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Quelle est sa relation avec la réflexion? Et quelles sont les relations entre les entités ci-dessus citées? Ces interrogations sont une introduction à une grande question que le savant britannique, Sir John Godolphin Bennett, a posée au Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho. Qui est Sir John G. Bennett? Comment la rencontre s’était-elle tenue? Et quelle était sa préoccupation majeure?


John G. Bennett 1896-1974 Il était un homme politique, de savoir, intelligent et expert, et il a obtenu un grand succès et une large réputation dans le domaine diplomatique. Il a accru son savoir et sa recherche au point d’acquérir une célébrité mondiale et devint un grand philosophe, un brillant astronome et un auteur d’ouvrages internationalement lus. Ses articles, sa connaissance et ses théories étaient véhiculés dans tous les continents et enseignés dans des universités du monde. Il reçut le titre de « Sir » qui est le grade le plus élevé attribué à une personne par le Royaume Uni, titre octroyé exclusivement à une personne ayant rendu un grand service à son pays.


L’Auteur Adrian Gilbert dit dans son préface du livre de Sir John Bennett, « voyages dans les pays islamiques »:

_ « En septembre 1953, quand Bennett engagea son long voyage à travers les pays islamiques, ses équipes se réunissaient à Coombe Springs pendant quelques sept années. Quoique personne ne puisse douter de son engagement pour cette tâche (travail de conversion psychologique), l’on perçoit ses sentiments d’incapacité face à la terrible responsabilité de gestion de l’école ésotérique. Donc, il n’est pas étonnant qu’il sente la nécessité de faire un long voyage au Moyen-Orient à la recherche de nourriture spirituelle. » _ « Les histoires de ses rencontres avec des hommes saints qu’il a enregistrées pour la postérité sont importantes, et c’est une bonne chose que nous les trouvions un jour sous forme imprimée. » _ « La conception de J. Bennett de la recherche lui a permis d’entrer en contact avec de nombreux mentors du vingtième siècle à l’instar de Gurdjieff, Ouspensky, Idris Shah, Shiva Bouri Baba, Back Subh, Hasssan Effendi, et bien d’autres. Puis aux dernières


étapes de sa vie, de 1950 à sa mort, il commença à partager avec d’autres les leçons qu’il avait apprises durant sa vie. » _ « Cette biographie contient une collection rare de mémoires à propos de son voyage en Asie centrale en 1953. Aussi, la lumière est faite sur l’étape qu’atteignit Bennett dans sa vie spirituelle à ce moment-là ; l’étape qui sépara l’homme ancien du nouveau. » _ « La première fois que je rencontre John Godolphin Bennett, alors plus connu sous le nom de « sir John Bennett » fut en 1973. Il était mathématicien, linguiste, soldat, homme d’affaires, fonctionnaire, un maître spirituel… Sa vie était multidimensionnelle. » _ «Bien que ses idées fussent à peine connues hors du petit cercle des étudiants et des admirateurs, il était à mon avis, sans doute, le plus grand philosophe britannique du 20e siècle. » ___Adrian Gilbert Avril 2000 Voilà un petit extrait de la vie et des connaissances de Sir John Bennett… Maintenant, revenons sur les circonstances de sa rencontre avec l’Eminent Mohammad Amin Sheikho, afin de cerner comment les questions mentionnées plus haut ont été posées. Questions qui ont déconcerté l’esprit et la raison des penseurs et philosophes au fil des générations et des siècles.


Rencontre de Sir John G. Bennett avec L’Erudit Mohammad A. Sheikho Durant son service, l’Erudit et Eminent Mohammad Amin Sheikho avait un ami d’une classe sociale élevée qui avait une grande importance pendant le mandat français en Syrie. C’était un prince au nom d’Abdoul Majid Haydir. Ce prince était d’une position distinguée, d’une grande réputation, intelligent et bien éduqué. Il n’avait laissé aucun domaine scientifique, littéraire ou social sans en avoir la maîtrise. Il était un membre de la famille de Chérif Hussein dans le Hedjaz (Arabie Saoudite), un descendant des Hachémites dont la lignée remonte jusqu’au Prophète Mohammad (pbsl). La France voulait installer Abdul Majid Haydir comme roi de Syrie, suivant l’exemple de la Grande Bretagne qui avait installé le roi Fayçal en Iraq et le roi Abdallah en Jordanie. Cependant, pour des raisons politiques, il devint plutôt l’ambassadeur de Jordanie à Londres. Dans l’exercice de ses nouvelles fonctions, il rencontra Sir John Bennett. Au cours d’une réunion dont prirent part le prince Abdul Majid Haydir et sir John Bennett, la conversation suivante eut lieu: Sir John Bennett: Prince Haydir, j’ai une question qui m’a embarrassé depuis longtemps. Depuis quarante ans, je fais des cherches, des enquêtes et des investigations, mais sans résultats. Je n’ai jamais trouvé une réplique convaincante ni une réponse concluante. Le monde est-il incapable de découvrir cette vérité? Prince Haydir: Je sais que vous êtes perdus dans une recherche persistante. Je sais qui peut répondre à vos préoccupations, et lever l’ambigüité des interrogations puis découvrir la vérité. Je suis sûr et certain de ce que je dis. Sir John Bennett: Qui est ce grand homme qui pourra étancher ma soif? Qui est celui qui dévoilera mes questions? Au cours de mes voyages à travers les grands pays du monde, je n’ai jamais


rencontré un philosophe, un savant sans lui poser ces questions. Mais jamais de réponse, et je suis toujours rentré déçu. Prince Haydir: Vous atteindrez votre objectif au Moyen-Orient, à Damas. Sir John Bennett: En Orient? A Damas? Et ce n’est que là que je peux trouver quelqu’un qui répondra à ma question? Prince Haydir: C’est certain ce que je vous dis. Si vous voulez réellement trouver une réponse à votre question, vous ferrez mieux de vous rendre en Syrie. Là se trouve une grande cité appelée Damas où réside un grand homme en dehors de qui personne ne répondra à votre question. Sir John Bennett: Je suis prêt à aller à sa rencontre immédiatement.

Carte de la République Arabe de Syrie En fait, à la suite de leur conversation, Prince Haydir téléphona à son ami en Syrie et l’informa de l’arrivée imminente de Sir John Bennett. Immédiatement Sir appela l’aéroport et réserva une place dans le premier vol en direction de Damas.


L’avion décolla, traversa pays après pays en fendant les nuages avec à son bord Sir John, mais celui-ci demeura déconnecté des autres passagers, des bruits et des turbulences de l’appareil. Dans son fort intérieur, il se pose de nombreuses questions: Qui est ce grand homme? D’où lui vient cette connaissance? Il se fit des images de ce grand homme en se posant ces questions: Est-il actuellement à Damas? Est-il là présentement? Existe-il réellement? Quelle merveille!

L’avion atterrit à l’aéroport et le pilote annonça l’arrivée à Damas. Sir John Bennett se réveilla de ses spéculations et visions, puis se dirigea vers l’hôtel Palace de l’Orient qui, il n’ya pas longtemps, accueillait les étrangers à cause de sa somptuosité. L’Eminent Erudit Amin Sheikho se rendit à l’hôtel accompagné d’un nombre de ses disciples pour assurer la traduction de leur conversation. A l’hôtel, l’Eminent Erudit Amin Sheikho accueillit chaleureusement son hôte, puis après s’être installés, il demanda à son invité de poser ses questions librement. Durant leur discussion, les deux sommités découvrirent qu’ils s’exprimaient en langue


Turque. Cela rendit l’atmosphère plus détendue et compréhensible, ils se départirent des traducteurs, et Sir John exprima ses préoccupations.


Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » John G. Bennett Décrivant les premiers instants de cette rencontre, Sir John Bennett dit: • « Quand je suis entré à l’hôtel, je suis passé à côté d’un jeune syrien bien habillé qui descendait les escaliers avec un jeune musulman. Du haut des escaliers, le directeur de l’hôtel m’interpelle en disant: « ces deux messieurs vous cherchaient ». Nous nous sommes retournés au même moment… C’était Amin Sheikho ». •.« Je n’écrirai pas les détails de notre première rencontre qui dura deux heures, car certaines choses qu’il a dites étaient tellement surprenantes que je ne sais pas si je les prendrai au sérieux. »


L’esprit Sir John Bennett: Je suis venu à Damas pace que j’ai été informé que vous êtes un grand savant et que personne en dehors de vous ne peut m’aider à comprendre ce qui me tracasse depuis longtemps. J’ai voyagé pendant des années à travers le monde entier et j’ai rencontré des chercheurs de tous horizons, des religieux et des experts, en quête de réponse à cette énigme. J’ai parcouru des livres et des revus édités dans plusieurs langues, consacrant ainsi beaucoup de temps et d’énergies dans cette recherche, mais en vain. Pour l’instant, je n’ai trouvé aucune source pouvant m’éclairer, aucune personne qui puisse apaiser mon esprit. Je vais donc vous poser ma question, et J'espère sincèrement que vous serez en mesure de me donner une réponse satisfaisante. Qu’est-ce que l’esprit? Où est situé le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Eminent Amin Sheikho: L’esprit est l’essence de l’homme. C’est une Lumière Divine dont le centre est situé dans la poitrine. Ses rayons se répandent sur toutes les parties du corps à travers les nerfs. Confiné à l’intérieur du corps, l’esprit est informé de tout ce qui l’entoure par le biais des cinq sens. Il voit avec les yeux [de l’homme], entend avec les oreilles, sent l’odeur avec le nez, sent le toucher avec la peau et le goût avec la langue qui est également utilisé pour parler et exprimer les idées. Avec plus de détails, si quelqu’un se place au bord de la mer, il est certain qu’après contemplation de la mer, il percevra avec humilité sa grandeur. Ce sentiment vient de l’esprit. Si nous voyons quelqu’un qui nous est cher avec une main sérieusement blessée, nous nous sentirons touchés et manifesterons de la sympathie à son égard. Cette peine que nous ressentons vient de l’esprit.


Si nous apprenons qu’un des nôtres est rentré saint et sauf d’un long voyage, nous nous sentirons heureux de cette nouvelle. Ce sentiment de joie et de plaisir n’est possible qu’à cause de l’esprit. Ainsi, l’esprit est le composant essentiel de l’homme. Il glorifie, se soumet, sent le chagrin, se met en colère et souffre. L’esprit est régulièrement cité dans le Saint Coran, comme dans le verset suivant: « O ! (toi) esprit au repos (complet) et satisfait (du monde) ». (Sourate 89, V27) Il est chargé de suivre le chemin de la droiture. Le Très Haut dit: « Et par l'esprit et Celui qui l'a harmonieusement façonné; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété! A réussi, certes, celui qui la purifie; et est perdu, certes, celui qui la corrompt. » (Sourate 91 V 6-10) C’est l’esprit qui goûte aux affres de la mort. Mais ce goût est fonction de l’état de l’esprit au moment où il se sépare du corps. Allah dit: « Tout esprit goûtera la mort. Ensuite c'est vers Nous que vous serez ramenés. » (Sourate 29 V 57) C’est l’esprit qui recevra le châtiment douloureux le jour du jugement dernier afin de le purifier s’il est souillé. Le Très Haut dit: « avant qu'un esprit ne dise: «Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j'ai été certes, parmi les cyniques.» (Sourate 39 V56) L’esprit se plait au paradis et ne voudrait plus en sortir. Allah dit: « et vous y aurez ce que vos esprits désireront. » (Sourate 41 V31) Il est appelé esprit

à cause de sa valeur psychique

. Tout ceci n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des connaissances de l’Eminent Erudit Amin Sheikho, au sujet de l’esprit. Sir John Bennett: Ce que vous dites est très pertinent, et je vous remercie pour ces brillantes explications. Je comprends pourquoi


j’ai été orienté vers vous, vous avez manifestement une excellente compréhension de l’esprit de l’humanité. En effet, vous êtes un savant digne de ce nom, et je vous prie de continuer votre élucidation, car je brûle d’envie d’avoir davantage de détails possibles sur l’esprit. Eminent Amin Sheikho: Allah a dit dans un hadith koudsy: « J’étais un trésor caché, puis J’ai décidé de me faire connaître, et J’ai donc fait des créations et Je les ai amenées à me connaître. Ainsi, ils M’ont connu par Moi. » Pour saisir le sens de ce hadith, nous disons que ce « trésor » est quelque chose de beau et précieux. Cela veut dire donc que la beauté divine et la Perfection suprême étaient «cachées » et inconnues de tous. La phrase « j’ai décidé de me faire connaître » fait référence à la Générosité et à l’Amabilité du Tout-Puissant qu’Il a voulu manifester à ses créatures. « J’ai fait des créations » fait référence au plaisir de contempler la Beauté Divine et de se laisser absorber par Sa Perfection infinie. Cela indique qu’Allah fit la création dans le monde appelé « AlAzal », un monde préexistant. « Je les ai amenés à me connaître » signifie Je leur ai montré Ma Grandeur et Ma Bienveillance en les créant. « Ils M’ont connu par Moi » veut dire qu’en se regardant euxmêmes, ils pourraient Le connaître, puis ils auraient le plaisir de contempler ce Magnifique Trésor quand ils observeront une fraction de Sa beauté et de Sa Perfection. Lorsqu’Allah Le Tout-Puissant fit exister les créatures pour la première fois dans ce monde préexistant appelé Al-azal, celles-ci étaient faites d’esprits abstraits sans forme ni corps. C'est-à-dire que toutes les créatures: les humains, les animaux, le ciel, la terre, les anges et les djinns étaient de même nature et de même qualité sans aucune différence. Tous ces esprits avaient le plaisir de


contempler le Précieux Trésor et aimaient beaucoup voir la beauté divine (le plus grand plaisir du paradis sera la vision d’Allah). Plus tard, lorsqu’elles furent privées de voir la beauté d’Allah, cela les plaça dans une situation ennuyeuse. En vu d’atteindre complètement le bonheur, il était nécessaire que la contemplation d’Allah atteignît un stade élevé et permanent. Pour élucider cela, prenons l’exemple d’un homme qui est assis seul dans un beau jardin pendant longtemps, il est certain qu’il finira par s’ennuyer et n’appréciera plus cette beauté. Pour garder son plaisir continu, il devrait se rendre dans un jardin plus beau que le premier. Une créature ne peut mouvoir d’un stade de contemplation de la beauté divine à un autre plus élevé à moins qu’il n’ait accompli des bonnes œuvres qui l’amènent à obtenir l’agrément divin. Ces œuvres agissent comme un élévateur qui porte la créature vers Dieu. Ainsi, Dieu fait migrer ces esprits de ce monde où ils n’ont rien à faire vers une demeure où leurs bonnes œuvres les aideront à se rapprocher plus de leur Créateur, et où ils auront accès au précieux trésor, afin de s’abreuver indéfiniment dans les océans de beauté et de perfection qui se trouvent au paradis. Pour montrer l’effet de ces bonnes actions sur l’élévation de l’esprit et sa proximité à son Créateur, prenons l’exemple d’un commandant qui va à la bataille avec ses soldats. Quand ils reviennent du combat, est-ce que tous les soldats auront le même état psychique et spirituel? Seront-ils au même pied d’égalité? Indubitablement non, ils ne seront pas égaux ; les plus braves qui se sont donnés corps et âmes se sentiront plus proches de leur commandant et auront un grade plus élevé auprès de ce dernier, savourant ainsi le plaisir d’un grand bonheur spirituel partagé, par rapport aux autres. Cet exemple s’applique aussi aux enfants devant leurs parents, les étudiants face à leurs enseignants, aux disciples face à leur guide, et aux croyants vis-à-vis de leur Créateur.


L’une des conditions immuables de l’esprit est qu’il ne peut s’approcher de son Créateur à moins qu’il n’ait accompli des actes méritoires. Plus le sacrifice est grand plus les actes sont louables et plus l’esprit se rapproche du Créateur. C’est pour cette raison que le Tout-Puissant créa ce monde comme demeure d’actions et un tremplin pour l’au-delà où les cieux et la terre sont dans une condition de vérité devant un Roi Omnipotent. L’envie est le stimulus à travers lequel l’on peut atteindre le goût et le bonheur. Sans elle, l’action n’a aucune valeur pour l’acteur. Plus un sacrifice attire et capte l’attention de l’esprit, plus il sera précieux et aura d’effets sur l’esprit. Si l’homme n’aime pas l’argent et n’aspire pas à l’avoir, la charité n’a donc pas de sens, et il ne cherchera pas l’élévation spirituelle ou l’enthousiasme de dépenser. Le contrôle du regard et l’abstinence de tout ce qui est interdit agissent de façon similaire. Dieu le Tout-Puissant nous a donné la liberté de choisir, et cela donne à la créature le pouvoir de poser des actes sans contrainte. En fait, aucune créature ne peut franchir même une marche vers son Créateur ou être digne des ses actes, à moins qu’elle ne possède la liberté de choisir (il s’agit de choix des options données par le Créateur, car Lui Seul connaît nos actes passés et futurs). Dieu dit: « Dis, la vérité provient de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie… » (Sourate 18, V29) Le Saint Coran regorge des nombreux versets relatifs à la volonté et à la liberté de choix. Initialement, la volonté des créatures appartient à son Créateur et est sujet de son pouvoir. Ainsi, elles n’ont aucune habilité à choisir. Comme Dieu a voulu donner aux esprits un précieux cadeau, Il leur montra le moyen par lequel ils pourront atteindre ce don qu’est la liberté de choix. Antérieurement, la volonté des esprits ne leur appartenait pas, mais Dieu décida de confier cette liberté de choix aux esprits, les rendant ainsi libres de suivre la


voie de l’accomplissement de leurs œuvres en fonction de leurs désirs. Le Tout-Puissant dit: « Nous avons donné confiance aux cieux, à la terre et aux montagnes. Ils eurent peur et refusèrent d'en assumer la responsabilité, alors que l'homme bien qu'étant injuste et ignorant, porta la responsabilité. » (Sourate 33, V72) L’octroi de la volonté et de la liberté de choix est indiqué ici par l’expression «confiance». Sir John Bennett: C’est un sujet très intéressant, et je suis particulièrement fasciné par votre explication de la valeur des actes de l’homme et de l’idée de libre choix. S’il vous plaît, est-ce que vous pouvez expliquer exactement ce que veut dire le mot « confiance », et comment elle permet à l’homme de se rapprocher de son Créateur? Eminent Amin Sheikho: Dans le monde pré-matériel, Dieu a donné cette « confiance » sans discrimination à tous les esprits et leur a montré que la liberté de choix de l’acte est quelque chose de très dangereux. Une créature peut gravir l’échelon le plus élevé grâce à ses œuvres, ou bien ses actes peuvent l’humilier et le réduire au degré le plus bas. Ainsi, en dehors de la Sa miséricorde, Dieu leur a signifier que s’ils acceptent cette « confiance » et viennent dans ce monde, Il leur enverrait un Livre comme lumière et guidance pour leurs actions. S’ils sont illuminés par Sa lanterne quand ils commencent à poser des actes selon leur désir, s’ils font recours à Sa guidance et Lui demande inspiration dans leurs mouvements, leur chemin sera droit, leurs marches sécurisées, et leurs actes en conformité avec les prescriptions de Son livre. Ainsi, ils seront protégés et se garderont de poser des mauvais actes. Leurs actions seront la cause de leur ascension et de leur sublimation. Quand ils retourneront à Dieu après la mort, leurs actes humanitaires seront le fondement de leur rapprochement à Dieu, afin de gagner de Sa proximité et de monter successivement et continuellement dans les paradis des délices éternels.


S’ils acceptent cette confiance sans mener leur existence sous l’éclairage de Sa lumière ou sans chercher Sa guidance dans l’accomplissement de leurs actes, ils ne suivront assurément pas le chemin droit qui conduit au bonheur. Par conséquent, toutes leurs actions se solderont par un échec et causeront un dégât aux autres créatures. Quand ils quitteront ce monde, ils rencontreront leur Créateur tout couverts de honte et méprisés à cause de leurs mauvais actes, humiliés par leur ingratitude et leur bassesse. Toute chose qui les amènera à se précipiter dans l’enfer. Ils espèrent oublier leur grande douleur et le tourment spirituel du feu, mais ils y demeureront éternellement. Cela veut dire que l’enfer est le supplice du mécréant ou l’embrasement interne de son esprit. Le mot « feu » ici décrit le feu de Dieu qui traite le mécréant tout comme l’hôpital soigne ses patients. Nombreux sont les versets du Saint Coran qui mentionne ce feu comme lieu de traitement des esprits des malfaiteurs, et que l’esprit qui s’est écarté de Dieu se jette personnellement dans le feu, afin d’oublier sa peine morale. Dieu dit: « Mais ce jour-là nul ne lui causera son tourment. » (Sourate 89, V25) Dans un autre verset Dieu dit: « Laisse ceux qui font de leur religion un jeu et un amusement, et qui sont totalement trompés par la vie de ce monde. Mais, rappelle par ceci (le Coran) qu’un esprit se livrera lui-même à sa ruine par ce qu’il aura acquis… »: il s’agit de la bravoure de se détruire soi-même. Demain, les mécréants qui vivent dans le péché, se jetteront euxmêmes dans le feu en raison de leur souffrance spirituelle. « … Il ne trouvera en dehors d’Allah aucun allié ou intercesseur … » Cela veut dire qu’à cette heure-là, tu n’as aucun défenseur excepté Allah ; et tu te livreras toi-même à Allah en raison de ta peine spirituelle. « … et s’il donne une quelconque compensation, elle ne sera pas acceptée … »: dans l’au-delà, rien de ce qu’il a amassé ne sera accepté. « …ce sont eux qui se sont livrés euxmêmes à la ruine à cause de ce qu’ils ont acquis… »: Ils se jetteront en enfer en raison de leurs mauvais actes. « …ils auront un breuvage bouillant et un châtiment cruel: pour avoir


persisté dans la mécréance »: Qu’il est énorme leur supplice spirituel qui les emmène à se jeter eux-mêmes dans l’enfer! (Sourate 6 V70) Dieu dit: « Ceux-là ont échangé la guidance contre l’erreur, et la clémence contre le châtiment de l'enfer. Ah! Quelle endurance il leur faudra pour supporter le feu! » (Sourate 2 V175) Il est rapporté du Prophète (pbsl) que: « Le jour du jugement dernier, l’homme sera tellement couvert de sueur de déshonneur qu’il dira: « Mon Seigneur, jette-moi même dans le feu. » (Rapporté par Ibn Mas’oud) Dans un autre hadith il (pbsl) dit: « Le jour du jugement dernier, la honte envahira l’homme à tel point qu’il dira: « Oh! Mon Seigneur, m’envoyer en enfer serait supportable pour moi que cette souffrance », quoiqu’il sache le grand tourment qui arrivera. » (Rapporté par Jabir) L’être humain fut nommé ‘An-Nâs’ en Arabe. Le mot ‘An-Nâs’ (qui est un nom générique de tous les fils d’Adam) est dérivé du verbe ‘nassiya’ qui veut dire ‘oublier’ en Français. Les hommes furent ainsi nommés parce que leur venue dans le monde matériel leur ont fait oublier leur connaissance de Dieu depuis le monde pré matériel du ‘Al-Azal’, le monde des esprits. Ce corps physique devint un voile qui empêche l’esprit de se connaître considérant sa faiblesse, sa dépendance à son Créateur et la continuité de Sa connaissance .


Le Centre de l’Esprit Sir John Bennett: pouvez-vous me dire maintenant où est situé cet esprit dans le corps humain? Est-il logé à un endroit précis du corps? Quel rapport a-t-il avec les autres organes et avec le système nerveux? Quel est le centre de l’esprit? Eminent Amin Sheikho: Pour indiquer le centre de l’esprit, Dieu dit dans le Coran: « Dis: je cherche protection auprès du Seigneur des hommes, le Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du mauvais conseiller furtif qui souffle le mal dans les poitrines des hommes, des djinns et des hommes. » (Sourate 114 V1-6) Dans une autre sourate Il dit: « Et certes votre Seigneur sait tout ce que cachent leurs poitrines ainsi que tout ce qu’ils divulguent. » (Sourate 27, V74) Il dit encore: « Dit: Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allah le sait… » (Sourate 3, V29) L’esprit se propage à travers les nerfs, et lorsque les nerfs sont anesthésiés, l’esprit se retire de la partie anesthésiée. Ainsi, le patient ne sent aucune douleur même si un de ses membres est amputé, car l’esprit s’est éloigné de cet endroit. Dieu dit dans le Saint Coran: «c’est Allah qui retire les esprits au moment de leur mort ainsi que ceux qui ne sont pas morts, pendant leur sommeil. Il retire ceux sur lesquels Il a décrété la mort, tandis qu'Il renvoie les autres jusqu'à un terme fixé… » (Sourate 39, V42) L’esprit du patient quitte son corps en raison de l’anesthésie, et l’esprit de celui qui dort quitte aussi le corps à cause du sommeil, et un rayon de lumière reste pour la surveillance du corps. L’âme demeure dans le corps en mouvement, et le cœur bat, mais il ne peut entendre, comprendre ou voir.


Rentrons dans l’histoire du prophète Joseph (Youssouf) avec les femmes qui coupèrent leurs mains. Dans le Saint Coran Dieu dit: « Lorsqu'elle eut entendu leur fourberie (leur parole malicieuse), elle leur envoya (des invitations), et prépara pour elles un banquet; et elle remit à chacune d'elles un couteau. Puis elle dit à joseph: «Sors devant elles» - Lorsqu'elles le virent, elles l'admirèrent et (dans leur étonnement) se coupèrent les mains et dirent: «Dieu est Irréprochable! Ce n'est pas un être humain, ce n'est qu'un ange noble!» (Sourate 12, V 31) Les femmes ont coupé leurs mains car leurs âmes ont été bouleversées par la beauté de Joseph. Dans ce cas, les esprits ont quitté leurs corps pour se diriger vers Joseph. Elles coupèrent donc leurs mains sans aucun mal, parce qu’elles furent étourdies à la vue de sa beauté qui leur rendit insensible à toute douleur. Sir John Bennett: Je n’avais vraiment pas espéré que ma question sur l’esprit puisse trouver une réponse aussi claire et directe. Vu votre réponse, vous m’avez amené à comprendre profondément ce qui m’a tourmenté pendant longtemps. Vos exemples et références tirés du Coran ont considérablement accru mes connaissances, et Je me sens déjà très reconnaissant votre endroit pour votre aide jusqu'ici.


L’Âme Sir John Bennett: Cependant, j’ai d’autres questions supplémentaires qui me préoccupent depuis plusieurs années. Veuillez me faire l’honneur de me consacrer un peu plus de votre temps pour m’élucider cette question, je vous serai très reconnaissant. Ma préoccupation concerne l’âme. Qu’est-ce que l’âme exactement? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Eminent Amin Sheikho: Je suis heureux de continuer de vous assister dans votre quête de la vérité religieuse. En ce qui concerne l’âme, elle est le support de la lumière divine qui se répand dans le sang. Son centre est le cœur, et c’est la force qui anime tout le système et toutes les cellules du corps. Il se meut à travers le corps et le nourrit ; la vie de ce dernier en dépend. C’est la force motrice de l’intention, des besoins, des requêtes et des désirs de l’esprit. L’âme est sous le commandement de l’esprit qui se déplace dans les nerfs en envoyant ses radiations à travers le système nerveux. L’esprit dirige et contrôle tous les mouvements volontaires et involontaires. L’âme des êtres humains, des animaux, et de tous les êtres vivants est identique, mais chez les prophètes et messagers, ce sont des âmes sacrées. C'est-à-dire qu’elles sont exemptes d’impuretés, parce que l’âme de ces Personnes n’a pas été contaminée par les souillures et les péchés de ce bas monde. Ces âmes sont restées vertueuses, pures et sacrées de sorte qu’elles ne manifestent que de la bonté, la droiture, la vertu et la perfection. Où qu’ils se trouvent, la bonté, la félicité, les bénédictions, le bonheur et la béatitude délicieuse et éternelle d’Allah se répandent sur tous ceux qui se font diriger par eux, ainsi que sur leurs compagnons. Sir John Bennett: S’il vous plait, est-ce que vous pouvez parler plus de l’esprit en vous référant à votre Prophète et au Coran? Eminent Amin Sheikho: En ce qui concerne le Prophète Mohammad (pbsl), il a expliqué l’âme et ses rayonnements dans le corps par le moyen du sang. Il dit: « Le diable circule en le fils


d’Adam comme le sang circule dans le corps » (Rapporté par Ahmad) Il est également mentionné dans le noble verset: « Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis: L'âme relève du commandement de mon Seigneur. Et on ne vous a donné que peu de connaissance. » (Sourate 17, V85) « Et ils t'interrogent au sujet de l'âme… »: En réalité, ils lui ont demandé cela pour le frustrer et le vaincre, mais Allah le ToutPuissant répondit: « …dis… »: à eux: «…L'âme relève du commandement de mon Seigneur… »: L’expression «le commandement de mon Seigneur» indique la providence et montre que le soutien divin s’étend sur toutes Ses créatures. La manifestation de la vie de l’être humain, aussi bien que celle des autres créatures y compris les animaux et les plantes ne sont possibles qu’avec le soutien de Dieu Tout-Puissant. Aucun mouvement ne peut s’effectuer si ce n’est par Son concours et Son commandement. Si Dieu supprimait Son soutien (c'est-àdire l’âme) sur les créatures de la terre, elles deviendraient inertes, sans vie et nulles. L’existence de l’âme dans les créatures est comparable au courant électrique qui met en marche toutes les machines qui utilisent cette énergie. Si elle s’interrompt, les machines s’immobilisent. De façon similaire, l’âme est placée dans le cœur de l’être humain et ses radiations circulent dans le sang qui transporte alors les nutriments et l’oxygène vers toutes les parties du corps, en même temps qu’il débarrasse tous les déchets et impuretés du corps par le biais des urines et des effluves. Dans le verset ci-dessus, la phrase « …relève du commandement de mon Seigneur… » renvoie à cet approvisionnement du cœur et du sang qui complète le cycle de la vie. Si cette provision n’est plus assurée aux créatures, elles deviendront sans vie et inanimées. Le sens du mot «âme» comme mentionné dans le saint Coran diffère selon son traitement dans les versets. L’âme en général est


le support de la vie aussi bien pour le cœur physique que pour le centre de l’esprit, comme l’a mentionné le Tout-Puissant dans le noble verset: « Elevé aux degrés les plus hauts, (Il est) le Possesseur de la magnifique révélation divine: à son commandement, Il envoie l’âme sur celui qu'Il veut parmi Ses serviteurs, afin que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre » (Sourate 40, V15) Pour confirmer ce que nous venons de dire, Dieu dit: « …Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah et Sa parole qu'Il accorda à Marie, et une âme venant de Lui. » (Sourate 4, V171) Cette âme n’est autre que la provision divine qu’Allah donna à notre maître Jésus (paix sur lui) par l’intermédiaire de l’ange Gabriel (paix sur lui). Après cela Il ajouta: « …on ne vous (vous êtres humains) a donné que peu de connaissance. Cette parole n’est pas adressée au prophète, mais à ceux qui ont posé la question, parce qu’ici on a utilisé le pluriel. Si c’était au prophète (pbsl), on aurait utilisé le singulier. Le sens est dit-leur Mohammad: « …on ne vous a donné que peu de connaissance. », c'est-à-dire les challengeurs. Sir John Bennett: Merci pour la transmission de votre immense savoir. Je pense que je commence à comprendre plus clairement, mais j’ai encore beaucoup à apprendre. Il y a dans votre Saint Coran beaucoup d’intelligences et de savoirs. Donc l’âme est le canal par lequel nous nous rapprochons de Dieu, me semble-t-il? Eminent Amin Sheikho: Bref, nous disons que si l’homme réfléchit profondément sur cet univers, sa spéculation et sa contemplation le conduiront à l’évidence qu’il existe un grand Créateur et un sage Ordonnateur. Alors son chemin deviendra droit, et cette droiture va générer de bonnes actions et la confiance en la satisfaction de Dieu pour lui. Ces actions et cette confiance deviennent pour l’homme des canaux pour le rapprochement à Dieu, et il acquiert la perfection de


son Créateur à travers la communication avec Lui (la prière). Ainsi, il aimera ceux qui possèdent la perfection, et le maître de la perfection, le prophète Mohammad (pbsl). Son esprit accompagne celui du prophète qui est toujours à proximité d’Allah, et il verra la providence radieuse de Dieu qui prévaut dans toute existence. C’est ce que nous appelons l’âme. Sir John Bennett: Je suis impressionné par votre immense savoir sur l’esprit et l’âme, et j’aimerais une fois de plus vous remercier pour vos éclatantes explications. Au vu de tout cela, il est clair qu’il existe une différence fondamentale entre l’âme et l’esprit. En fait, depuis le prophète (pbsl), cela n’a été clarifié par aucune personne avant ce grand homme (Mohammad Amin Sheikho). Ce sujet qui abasourdit les scientifiques et les chercheurs et subjugua Sir John Bennett.


La Raison et la Réflexion Sir John Bennett: J’aimerais continuer mon questionnement maintenant en vous demandant de bien vouloir me dire quelque chose sur la raison. Quelle est l’essence de la raison humaine? Où est-t-elle située? Et quelle est sa véritable fonction? Eminent Amin Sheikho: Avant de parler de la raison, nous devons tout d’abord établir une différence entre la raison et la pensée. Sir John Bennett: Oui, encore une fois vous faites montre de la profondeur de vos connaissances, car je voulais aussi m’enquérir à propos de la pensée, sa localisation, son centre dans notre corps ainsi que sa fonction. Cependant, je suis confus par rapport à la différence entre la raison et la pensée, car en fait, les gens n’arrivent pas à les distinguer. C’est ainsi qu’ils utilisent l’une à la place de l’autre. Je l’ai parfois remarqué dans mes dialogues et discussions avec les scientifiques et les penseurs dans le monde entier. Pouvez-vous établir la différence entre les deux ainsi que la relation qu’elles entretiennent? Le grand érudit Mohammad Amin Sheikho continue ses propos en soulignant la différence entre les deux concepts. Eminent Amin Sheikho: La raison est une qualité rattachée à l’esprit ; lorsque l’esprit assimile et emmagasine un certain fait qui l’impressionne, l’esprit se distingue et se caractérise par ce fait, et cela devient la raison. Les idées conçues par l’esprit résultent de ce que la raison assimile, car l’esprit est comme un miroir. Lorsqu’il s’oriente vers quelque chose, ce dernier est gravé dans l’esprit. A l’origine, l’esprit est une surface vierge et pure. Lorsque quelque chose lui est imprimé et le préoccupe, cela s’appelle alors raison. La raison est spirituelle, la pensée est cérébrale, l’âme est dynamique et le corps est une monture et un vaisseau pour tout cela. Quand l’esprit se soucie d’une chose et la veut véritablement, il envoie ses radiations


au cerveau qui réagit en conséquence et une empreinte se crée. Cette empreinte dans l’esprit est appelée ‘la raison’. L’esprit a des radiations qui se déplacent comme les rayons solaires, mais à une vitesse plus rapide. Si vous êtes honnêtes, véridiques envers Dieu et loyal à Son messager (pbsl), vous accéderez au rayonnement pour l’éternité, et aussi pour l’Al-Azal, le monde pré matériel. L’esprit atteint cet état spirituellement avant de l’atteindre physiquement, et c’est aussi cela la raison. Quand elle croit fermement à la mort, la raison pénètre à travers elle dans l’au-delà et voie ce qui s’y trouve. Ceux qui voient par la lumière du cœur et de l’esprit comme le prophète (pbsl): ceux-là sont les compagnons du prophète Mohammad (pbsl), les véridiques, les martyrs, les vertueux. L’homme et l’animal ont une raison acquise dans le Azal ; c'est-àdire, celle obtenue dans le monde pré matériel qu’Allah a gravée sur les pages de tous les esprits avant leur arrivée dans ce bas monde, afin qu’ils accomplissent leurs missions avec perfection. Dieu dit dans le Noble Coran: « Pharaon dit (à Moïse et Arun): «Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse?» Il dit (Moïse et Haroun): «Notre Seigneur est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a guidée». (Sourate 20, V49-50) Dans un autre verset Il dit: « Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut, Celui Qui a créé toute chose dans ses proportions, qui a mesuré et guidé » (Sourate 87, V1-3) Dans la sourate 96, Al-Alaq, verset 4, Allah dit « qui a enseigné par la plume ». Le mot « plume » ici fait référence à l’écrit. En Arabe, nous parlons par exemple de la plume du ministre qui veut dire que lorsqu’un ministre écrit une instruction par rapport à son département ministériel, cela devient une loi. Donc, lorsque la plume du ministre écrit, ceci devient parfois réel dans notre milieu. Le mot « plume » dont il est question dans ce noble verset, renvoie à ce qu’Allah a inscrit sur les pages des esprits, et l’instinct et le


désire qu’Il leur a placés depuis le Azal, car chaque créature a sa nature spécifique et ses propres désires. Prenons l’exemple d’un nouveau-né ; qui le guide vers les seins de sa mère dans les premiers instants de son arrivée au monde? Aussitôt qu’il quitte le ventre de la mère, ses lèvres sont déjà prêtes à téter. De même que le caneton, aussitôt qu’il sort de l’œuf, il commence à nager avec une certaine dextérité, tout comme le poussin qui maîtrise déjà l’art de picorer dès qu’il vient au monde. Le poulain qui vient de voir le jour se précipite immédiatement vers les mamelles da sa mère et commence à téter, alors qu’auparavant dans le ventre, il ne connaissait pas cette source d’alimentation. De façon similaire, le chat chasse sa proie, l’oiseau construit parfaitement son nid, et l’abeille bâtit fermement sa ruche et produit du miel à partir du nectar des fleurs. Qui a enseigné au nouveau-né dès sa venue au monde comment téter? Qui a enseigné au caneton à nager et au poussin à picorer? Qui a orienté le poulain vers la poitrine de sa mère? Qui a enseigné au chat à capturer sa proie, et aux oiseaux à faire construire des nids? Qui leur a appris à utiliser des plumes douces et des lambeaux de soie pour ce travail? Qui a enseigné à l’abeille à extraire le nectar des fleurs? C’est la puissance du Créateur Suprême, le Sage et l’Omniscient. Sur la page de chaque esprit, il a inscrit tout ce qui convient pour sa vie et tout ce dont il a besoin. Ainsi chaque créature est guidée de façon innée par des instincts qu’Allah a gravés dans son esprit. De ce fait, sa vie est établie, sa pérennité assurée et son bonheur atteint sans besoin d’autres formes d’assistance. Ces instincts qui sont marqués dans les esprits et les désires qui sont inscrits sur les cœurs, constituent ce qui permet à chaque créature de savoir comment assurer son existence.


N’eurent été ces empreintes, toutes les créatures auraient été indécis sans exécuter aucune action, sans aucun désir et sans objectif. En fait, l’enseignement est réalisé à l’aide de la plume, c'est-à-dire l’octroi du savoir à toutes les créatures leur permettant de vivre, résulte de la gravure qui a été faite de la Main du Sage, l’Omniscient, dans l’esprit de chaque être. Gloire à Celui qui a produit les différentes créatures ainsi que leurs désirs et leurs diverses modes de vie, afin de leur permettre de mener leur existence avec plaisir et bonheur. Voila la raison inspirée, c'est-à-dire ce qui a été imprimé sur l’esprit de chaque créature depuis le Azal, le monde des esprits afin qu’ils puissent agir. Dans la vie présente, l’animal déambule selon cette inscription divine, et il ne peut pas la changer. Mais l’être humain est la seule créature qui a la faculté de modifier, de faire de nouvelles empreintes et de percevoir des nouvelles choses dans la vie. La raison humaine se développe grâce à deux types de connaissances: 1- La connaissance acquise à partir de notre expérience ou de ce que nous apprenons chez les autres. 2.- La connaissance de la réalité profonde venant directement de Dieu. L’ampleur avec laquelle la raison peut atteindre le premier niveau dépend de la véracité et de la détermination de l’esprit et de sa progression vers son objectif. Prenons l’exemple d’un apprentichauffeur qui rencontre beaucoup de difficultés à conduire. Cela l’amène à beaucoup se concentrer au volant. Mais après avoir bien maîtrisé, tout devient facile au point où vous le verrez conduire aisément en fumant ou en causant, tout en respectant les feux de signalisation et évitant les accidents. Considérons aussi quelqu’un qui maîtrise la nage et qui, pendant son sommeil au bord d’une rivière ou d’une piscine tombe dans


l’eau. Instinctivement, ses mains et pieds engageront les mouvements de nage sans qu’il ne sache. Il ne pourra donc pas se noyer. Tout cela se passe sans la moindre réflexion: c’est cela la raison. Son esprit est programmé à nager et cela se fait inconsciemment. En ce qui concerne la connaissance complète des faits par la raison, cela nécessite une lumière plus puissante que la lumière apparente du soleil, de la lune, de l’électricité... ; c'est-à-dire la lumière du Tout-Puissant. Cependant, cela dépend de plusieurs facteurs, comme la droiture, la franchise avec son Créateur, l’observation stricte des prescriptions divines exposées par les messagers (pbse). Ainsi, dans plusieurs versets du Coran, Dieu instruit à Ses nobles messagers de transmettre Son message à Ses adorateurs qu’Il désigne par « ceux qui sont doués de raison. » La raison est alors ce que l’esprit discerne et circonscrit. Pour que l’esprit s’imprègne et atteigne ce qui est nécessaire, l’homme doit se diriger vers ce qui est concevable par l’esprit, et sa raison s’assimilera à cela dans cette direction. Sir John Bennett: Son Eminence, Cela est vraiment important pour moi, mais pouvez-vous me donner un exemple précis de ce que vous dites, soi-il tiré de votre Saint Coran? Eminent Amin Sheikho: Par exemple un élève qui suit attentivement et avec intérêt son enseignant, assimilera bien la leçon dispensée. Pendant ce temps, les étudiants distraits ne se soucient pas des détails et explications donnés par l’enseignant. Ainsi, la raison n’est pas pleinement utilisée sans une réflexion méditative. Cela est rapporté dans plusieurs versets du Saint Coran où l’expression « ceux qui réfléchissent » est toujours suivie de « ceux qui sont doués de raison. » - Dieu dit: « Et c'est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y établit deux éléments de couple. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui réfléchissent. »


« Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins [plantés] de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour ceux qui sont doués de raison. » (Sourate 13, V3-4) Dans une autre sourate, Dieu dit: « D'elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent. » « Il a assujetti pour vous, la nuit et le jour; le soleil et la lune. Et à Son ordre sont assujetties les étoiles. Voilà bien là des preuves pour ceux qui sont doués de raison. » (Sourate 16, V1112) De ce qui précède, nous concluons que la raison ne peut être pleinement utilisée sans une profonde réflexion. Dieu Tout-Puissant n’a pas mentionné la « raison » et la « réflexion » pour rien. Il y a une différence entre les deux, comme nous avons souligné plus haut. Autres exemples: Si la bobine est dépourvue de fil, elle ne peut pas tisser les habits, mais si elle est garnie de fil, elle pourra tisser la soie et la laine avec des belles couleurs. Si l’imprimante est chargée d’encre, le papier en sortira avec des informations, des images et d’histoires. Mais si elle n’en a pas, le papier en sortira blanc comme il y est entré. De la même manière, le jumelage de la réflexion à l’esprit, par crainte de la mort et de ses conséquences, produit la raison et le processus de témoignage spirituel. Ainsi, l’esprit parvient au témoignage par le biais de la réflexion (complète) qui engendre la clairvoyance du cœur. Parlant de la raison dans l’esprit, Dieu dit dans le Saint Coran: «N’ont-ils dont pas voyagé sur la terre afin d'avoir des cœurs pour réfléchir… » (Sourate 22, V46)


Ce verset prouve que la raison est dans le cœur ; le cœur de l’esprit, et pas dans la tête qui contient le mécanisme de réflexion dans le cerveau. Sir John Bennett: Je commence à avoir une idée claire de l’essence de la raison. Je constate qu’elle a une relation étroite avec l’esprit. J’aimerais maintenant entendre parler de la réflexion, l’origine de ce mot, sa signification exacte ainsi que son importance dans notre vie. Eminent Amin Sheikho: Le mot ‘réflexion’ en Arabe est ‘AlFikr’. Dans le langage idiomatique, ‘Al-Fikr’ se décompose en ‘fak’kak’ et ‘ra’a’ qui veut dire ‘dissocier’ et ‘voir’. Cela veut dire que lorsque les choses vues par les yeux, entendues par les oreilles ou perçues par les sens arrivent au mécanisme du cerveau, le processus de dissociation, d’assemblage, d’analyse et de déduction commence. Cela se produit quand une personne est vraiment déterminée à réaliser quelque chose. La lumière de l’esprit monte au cerveau et puis l’esprit voit ce qu’il désire. Par la réflexion, Dieu a différencié l’homme de toutes ses autres créatures. Comme mentionné dans un hadith: « une heure de méditation sur la nature de l’univers est meilleure que soixante dix années d’adoration. » (D’après Anas) Le centre de la réflexion se trouve dans le cerveau, et grâce à cette réflexion, l’homme peut dissocier, analyser et discerner. C’est pour l’homme la seule voie de sortie du carcan de l’amour de ce bas monde et de ses vices. Sir John Bennett: C’est donc uniquement à travers la réflexion que nous pouvons éviter de trop nous attacher à ce bas monde et ses affaires qui nous embourbent dans cette existence vile, au point de nous empêcher la proximité à notre Créateur. Je vous prie de continuer, tellement je suis avide de savoir comment cette réflexion peut nous sauver et nous hisser au plus haut degré de l’existence.


Eminent Amin Sheikho: Grâce à la réflexion l’homme peut s’élever et atteindre un rang supérieur. Mais s’il néglige la réflexion, il restera aveugle et ne verra que l’image des choses. Il sera donc rétrogradé à un rang inférieur à celui de l’animal. Par la puissance de la réflexion, l’homme est à mesure de se guider et de se protéger contre les désirs proscrits. Il ressent l’élévation et trouve la félicité et la joie dans son rapprochement à son Créateur et monte en degré. Toutes les inventions modernes, technologiques et industrielles que nous voyons de nos jours se sont réalisées grâce à la réflexion et à la sincérité. Pour la vie et le bonheur éternel, la réflexion et la sincérité ne peuvent être réalisées que par la recherche de la face du Tout Puissant qui est la Source de la vie. Prenons l’exemple des compagnons du prophète Mohammad (pbsl) ainsi que les compagnons des autres prophètes au moment où ils cherchaient Dieu véritablement. Ils L’avaient reconnu et attesté Son existence et Sa lumière salvatrice. Ils ont répandu le savoir, le bonheur, la miséricorde, la sympathie et l’humanisme partout dans le monde. Les hommes sont devenus des frères, sont devenus amis les uns des autres. L’exemple de ceux qui utilisent leur réflexion pour ce bas monde avec ses vices et ses désirs, concerne ce que nous avons entendu et vu chez certains Européens et prétendus humanistes de l’Orient. Au delà de Sa justice et de Sa miséricorde, Dieu a donné sans discrimination, ce pouvoir de réflexion à chaque être humain. La raison s’accomplit à travers la sincérité et la détermination. Si l’homme est sincère dans son action, la lumière de l’esprit illumine le cerveau, les roues de la réflexion tournent et le résultat se produit.


La fonction du corps Sir John Bennett: Quelle est alors la fonction du corps? Eminent Amin Sheikho: Formé de chair, de nerfs, d’os et du sang, le corps est le vêtement de l’esprit, son vaisseau et le moyen par lequel il accomplit ses désirs, ses requêtes, ses objectifs, ses penchants, ses déviances ou ses vertus ainsi que les bons actes. Le jour de la résurrection, c’est le corps qui proférera des paroles contre l’esprit, et témoignera de ses choix et des actes posés par son entremise. Le Tout Puissant dit: « A la longue, quand ils y seront (dans le feu), leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils œuvraient. » (Sourate 41, V20) Voila un fragment de ce que notre Eminent savant donna comme réponse aux préoccupations de Sir John Bennett, au cours de leur rencontre qui dura plusieurs heures à l’hôtel. Extrait du livre « voyages dans les pays islamiques » - J.G. Bennett Après avoir écouté ces explications à propos de ‘l’esprit’, ‘l’âme’, la ‘raison’ et la ‘réflexion’, Sir John Bennett dit: « Ainsi finit notre première entrevue. Je ne sais toujours pas quoi dire si ce n’est qu’il est un homme très bon et sincère et qui est véritablement dévoué à Dieu. » Cher lecteur, ne pensez-vous pas que ce que nous entendons ici est complètement nouveau et totalement étrange? les gens ont-ils déjà entendu cela avant? ont-ils entendu d’explications aussi nobles? Des éclaircissements aussi suprêmes ne peuvent-ils être adoptés que par ceux qui possèdent un atome de réflexion et qui s’écartent de tout désir déloyal en ne prenant pour seul compagnon que Dieu?


La justice divine Si Dieu est là au ciel et s’il est l’Organisateur et le contrôleur, pourquoi ne maintient-Il pas l’ordre sur terre? Quand je vois l’injuste qui règne sur la terre, je refuse de croire à l’existence de Dieu. Un dieu omniprésent qui supervise, contrôle et surveille partout, omniscient des injustices, ne peut pas admettre cela. Soit il y a injustice et sans Dieu, soit il y a Dieu et sans aucune injustice.


Fin de la première rencontre Sir John Bennett: Après avoir suivi cette séance, j’aimerais que vous m’accueilliez chez vous comme votre hôte. Ayant appris chez vous un savoir méconnu par toute l’humanité jusqu’ici, l’honnêteté intellectuelle oblige que le junior aille vers le senior, et l’étudiant vers l’enseignant. Eminent Amin Sheikho: Vous êtes le bienvenu, mais puis-je d’abord répondre à vos questions? Sir John Bennett: Non, mes questions n’étaient que des tests adressés aux savants, si j’obtiens des réponses avec logique et sagesse, alors je pose ma première et importante question. Si je ne suis pas satisfait, je me contente de ce que j’ai entendu puis je m’arrête. Sir John Bennett promit de se rendre au domicile de l’Erudit le lendemain à 10 heures. Le rendez-vous fut respecté.


Extrait du livre « voyages dans les pays islamiques » J.G. Bennett Sir John Bennet dit: _ J’étais reçu dans le selamlik (vieilles maisons arabes qui étaient réservées aux hommes) extérieur où trois de ses hommes attendaient. Puis nous sommes entrés à l’intérieur après que les femmes se soient retirées. A 14h30, un magnifique repas m’a été servi ave neuf ou dix plats différents de viande et de légumes suivis de six ou sept différents types de fruits. Amin Bey n’a pas mangé avec nous, car il ne mange que deux fois par jour, a-t-il dit ; le matin et le soir. _ Ensuite, j’ai constaté que les gens devaient spécialement rester pour m’accompagner au cours du repas. Il s’est avéré que tous les arrangements de la maison avaient été faits pour m’offrir un déjeuner. Mais quand j’ai insisté sur le fait que tout était pareil pour moi, Amin Bey répondit: « Vous êtes notre hôte et nous vous portons sur notre tête. Vous devez nous dire quand vous avez l’habitude de manger. » Notre grand savant l’a chaleureusement accueilli comme un invité de marque. Puis Sir John Bennett demanda la permission de poser la question qui l’a embarrassé avec tous les autres scientifiques. Sir John Bennett: j’ai contemplé le ciel et j’ai vu d’énormes corps célestes, des étoiles et des planètes étranges, et un système magnifique et harmonieux de créatures et de mouvements parfaits. J’étais certain qu’il ya un Créateur suprême, Tout Puissant qui dirige et organise tout cela avec une stricte discipline. Ensuite j’ai regardé la terre, et quelle terrible situation ai-je vue? Une grande injustice ; le riche et le pauvre, le noir et le blanc, l’oppresseur et l’opprimé, le géant et le cours, le beau et le laid, le sain et le malade, le bienheureux et le misérable, les uns empiétant et spoliant les autres, le fort massacrant le faible, les Etats dominant les uns les autres. Alors j’ai conclu qu’il n’existe aucun dieu, aucun créateur et arrangeur. Si Dieu est là au ciel, et qu’Il est


l’Organisateur et le Contrôleur, pourquoi ne maintienne-t-il pas l’ordre sur la terre? Quand je vois l’injustice sur la terre, je nie l’existence de Dieu. Un Dieu Omniscient qui supervise, contrôle, qui voit tout et qui est Omniprésent ne peut pas admettre tout cela. Soit il y a injustice et sans Dieu, soit il y a Dieu et sans aucune injustice. Voilà ma question, quelle est votre réponse? Eminent Amin Sheikho: Voulez-vous avoir une réponse directe suivie des détails ou bien devons-nous donner la réponse en tant que résultat des exposés des particularités. Sir John Bennett: Etant intéressé par la question et avide d’avoir la réponse, j’aimerais une réponse directe suivie des élucidations et détails. Le grand Erudit lui répondit: Eminent Amin Sheikho: Dieu existe et il n’y a aucune injustice. Sir John Bennett fut pétrifié. Sir John Bennett: Que dites-vous? Il n’y a aucune injustice? Puissiez-vous apporter les détails? Eminent Amin Sheikho: Le Tout Puissant Créateur et Grand Régisseur existe au ciel et sur la terre. Il est dans les cieux et audelà avec Sa Beauté, et sur la terre avec Sa mansuétude. Tout infime mouvement vient de Son Omniscience et de Sa Direction. La perfection et la précision des mouvements dans le ciel et sur la terre viennent de Lui. Il n’y a pas de créateur excepté Dieu qui a créé et qui dirige toutes les créatures dans les cieux et sur la terre. Donc, il n’y a aucune injustice. Dieu Tout Puissant dit: « C'est Lui qui est Dieu dans le ciel et Dieu sur terre, et c'est Lui le Sage, l'Omniscient. » (Sourate 43, V84) L’homme est venu dans ce monde après avoir promis à son Créateur qu’il Le reconnaîtra, suivra Sa lumière, et se laissera toujours guider par Lui. Il accomplira des bonnes œuvres et sera charitable avec toutes Ses créatures et Ses adorateurs. Lorsque


l’homme vint dans ce monde et que Dieu enveloppa son esprit d’un corps matériel, et lui donna le pouvoir de choisir, il oublia sa promesse à Dieu et s’écarta de l’humanité et du droit chemin qu’il avait promis de suivre. Dans ce désordre, la miséricorde de Dieu couvre toujours cet être humain. Dieu lui pourvoit la réflexion, l’ouïe, la vue ainsi que les autres sens, et le distingua de toutes Ses créatures. Il mit entre ses mains des miracles cosmiques tels que les étoiles, les planètes, le soleil, la lune, la pluie et les fruits pour le guider. S’il y réfléchit, toutes ses créatures le guideront vers Dieu Tout puissant, comme elles firent à Abraham et ses frères, les messagers. A travers la mort qui emmène ses bienaimés et ses proches, Dieu veut attirer son attention sur sa satisfaction passagère et sa fausse arrogance afin qu’il élève son sens d’humanisme, atteigne la perfection afin d’avoir accès aux paradis. Dieu envoya aussi à l’homme des nobles messagers pour lui rappeler et les anges pour le prévenir. Il a établi des lois et règlements pour organiser tous les aspects de la vie. Malgré la miséricorde, l’amour et la bonté que Dieu a manifestés à l’égard de l’homme, celui-ci s’est écarté du chemin qui mène vers le bonheur et la vie éternelle. Il s’est laissé absorber par ses lubricités bohémiennes pour offenser, tuer et spolier les adorateurs d’Allah. Toutefois, il ne pourra tuer, voler ou offenser personne sauf ceux qui, auparavant ont tué, volé ou offensé les plus faibles. Ainsi, Dieu laisse libre cours aux oppresseurs les uns contre les autres. Il dit: « Et ainsi accordons-Nous, à certains injustes l'autorité sur d'autres (injustes), à cause de ce qu'ils ont acquis. » (Sourate 6, V129) Pendant ce temps, aucune autorité n’est donnée à l’oppresseur sur celui qui suit strictement le chemin de la vérité et de l’humanité conformément aux ordres de Dieu Tout Puissant. Il (gloire à Lui) dit: « Qu’est-ce que Allah gagne en vous infligeant un


châtiment si vous êtes reconnaissants (en posant des bons actes) et croyants? Allah est Reconnaissant et Omniscient. » (Sourate 4, V147) Pourquoi te punit-Il? Il a créé le bonheur pour toi dans cette vie et dans l’au-delà, mais comme le mal est dans ton esprit, Il t’inflige cette épreuve. Hors de la miséricorde du Tout Miséricordieux et du Tout Sage, Dieu ne laisse pas cet oppresseur faire ce qu’il veut. Dieu lui inflige le désastre, les épreuves, la maladie, la pauvreté, la faim et la dépravation. Dieu dit: « Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim… »: Si le croyant oublie, à un moment d’inattention, Allah lui rappelle et le teste. Hors de Sa sympathie et de Sa compassion, il veut te purifier de tes saletés, car l’homme n’entrera pas au paradis si son esprit n’est pur. Ces épreuves et détresses constituent un rappel pour toi d’écarter la saleté de ton esprit. En cas de crainte, cherche refuge auprès d’Allah et l’impureté disparaîtra de ton esprit. Cette épreuve est comme une opération chirurgicale qui extirpe le péché. « …de diminution de biens, de personnes et de fruits (de ton labeur) mais fais la bonne annonce à ceux qui préservent avec patience »: si quelqu’un a posé un acte malsain, Allah lui inflige une punition en guise de traitement. Il doit être patient, car Allah traite le croyant en vu de le purifier. Quand il devient pur, Allah l’accueillera au paradis. Mais s’il s’obstine, sa maladie sera grave. « Qui disent, quand un malheur les atteint… »: çà c’est lorsque la personne est guérie, l’épreuve atteint le niveau de maladie et de souffrance, puis elle se trouve purifiée ; « qui disent: nous appartenons à Allah… »: donc abandon total à Allah ; « … et c’est à Lui que nous retournerons »: c'est-à-dire, le retour à Lui avec repentance. « Ce sont eux qui reçoivent des bénédictions ainsi que la miséricorde de leur Seigneur… »: ce verset veut dire que leur patience et leur confession de la miséricorde divine signifient que


leurs esprits deviennent purs. Ainsi, la révélation divine descend sur eux. « …et ce sont les biens guidés »: sur le droit chemin – le résultat de cela est qu’ils reçoivent une lumière d’Allah. Ils entrent au paradis. (Sourate 2, V155-156) Il (gloire à Lui) dit: « Et certes, Nous leur ferons goûter au châtiment léger avant le grand châtiment pour qu’ils puissent retourner »: Dieu laisse ces oppresseurs goûter la torture dans ce monde pour qu’ils se repentent, retournent à leur Créateur et arrêtent l’injustice qu’ils se font les uns aux autres. (Sourate 32, V21) Dieu ne donne pas de pouvoir à un oppresseur sauf sur un autre oppresseur, pour qu’il se réveille de son comportement indécent et abandonne sa tyrannie et son agression. Tout cela est fait grâce à l’Omniscience et la Sagesse de Dieu Tout Puissant selon le niveau de transgression de ce dictateur. Ces désastres sont assez difficiles pour attirer l’attention du tyran de son action involontaire. Ainsi, ce n’est pas un mal pour eux, mais plutôt une miséricorde et un bien. Dieu dit: «…Et si Allah ne maîtrisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Plein de générosité pour toutes les créatures. » (Sourate 2, V251) La situation est semblable à celle du maître ou du père qui met la pression sur ses enfants paresseux et inattentifs. Ce genre de stress et d’embarras sont plutôt une forme de miséricorde, de bonté et d’amour ; ce n’est pas de l’oppression, ni de la violence ou encore moins de la vengeance. Dieu Tout Puissant dit: « Dis: O Dieu de tous, possesseur de tout (Créateur de pouvoir et du règlement). Tu donnes la possession et le pouvoir à qui Tu veux, et Tu les arraches à qui Tu veux; et Tu donnes l’honneur à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. » (Sourate 3, V26)


Cela veut dire qu’entre les mains de Dieu il n’y a que de la bonté ; quand Il donne, prive, chérit ou humilie, pour le bénéficiaire, le résultat est ce qui Lui convient. Le médecin qui est obligé d’opérer le ventre de son patient pour extirper le mal, est un exemple patent. Parfois il prive son patient de ses nombreux plaisirs. Le comportement du père, du maître ou du docteur pourrait être vu sous deux angles: 1- Le premier est le sentiment d’injustice, de cruauté et de sévérité, lorsque nous ne connaissons pas les raisons. 2- Le deuxième est un sentiment de soulagement et de bénédiction, si nous savons que l’acte qu’ils ont posé ne vise autre chose que le bénéfice de ceux qui sont affectés. L’élève qui travaille durement, l’enfant obéissant et l’homme sage n’ont pas besoin d’un tel harcèlement, de stress ou de torture. Dieu sait ce qu’il vise en provoquant les désastres. Cela est une trace de Sa Miséricorde et de Son Amour pour Sa créature. Donc, ce que les hommes considèrent comme peine, souffrance et mal, sont plutôt des remèdes pour ces peuples malades d’esprit, et le traitement diffère selon la maladie. Certains sont avides d’argent, ceux-là doivent suivre un régime. Pour cela, Dieu les appauvrit parce que l’argent ne peut pas les rendre heureux. D’autres aiment l’arrogance et utilisent leurs moyens pour opprimer et empiéter sur la liberté du peuple. Quoiqu’il le mérite, Dieu les en dépossède. Puis Il (gloire à Lui) leur inflige une série de traitements tels les épreuves, le désastre et la maladie qui les préoccupent dans leur épuisante maladie spirituelle qui résulte de leur lubricité malveillante. Par ces désastres, ils changeront et oublieront leurs maladies. Ce genre de traitement et d’adversité continuera jusqu’à ce qu’ils meurent. Alors Dieu ne leur infligera plus ce traitement dans l’au-delà. Tous les versets du Coran montrent que la cause des épreuves et des désastres est la conséquence de ce que les gens ont œuvré, avec tout ce qui leur a été envoyé par Dieu. Il (gloire à Lui) dit: « Le mal est apparu sur la terre et dans la mer à cause de ce que les


gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu’ [Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (de leur mal). » (Sourate 30, V41) Il (gloire à Lui) dit encore: « Les Juifs et les Chrétiens ont dit: Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés. Dis: Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés?...» (Sourate 5, V18) Dans un autre verset Dieu dit: « Ainsi, Nous punîmes chacun pour son péché: Il y en eut sur qui Nous envoyâmes un vent violent; il y en eut qui furent saisis par un cri affreux; il y en eut que Nous fîmes engloutir par la terre; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, Allah n'est pas tel à leur faire du tort; mais ils ont fait du tort à eux-mêmes. » (Sourate 29, V40) Quand aux croyants, ils n’ont pas été frappés par ces épreuves. Allah les défend à chaque fois qu’on veut les attaquer. Dieu dit: « Certes, Allah défend ceux qui croient. Allah n'aime aucun traître ingrat. » (Sourate 22, V38) S’ils persistent dans leur infidélité sans pouvoir retourner à Dieu malgré ces désastres, Allah ouvre les portails de ce monde et les élimine soudainement. Ils sauront donc qu’ils étaient égarés. Certains ne tire aucun bénéfice de ce traitement, parce qu’ils ne désirent autre chose que la vie d’ici bas. Ainsi, Dieu leur donne tout ce dont ils ont besoin dans ce monde. Lorsque Dieu leur attribue cela, ils se laissent complètement absorbés par leurs débauches, quoiqu’ils n’oppriment ni n’empiètent sur la liberté des autres. Ils sont les maîtres de cette terre. Ils ont eu tous leurs désirs ici bas, mais ils n’auront rien dans l’au-delà, car ils ont refusé cette opportunité, et leur objectif suprême n’était rien d’autre que ce bas monde. Sir John Bennett: Je commence à bien comprendre le but de notre existence, la miséricorde et l’amour de Dieu pour Sa créature. Quelques références coraniques m’édifieraient davantage. Eminent Amin Sheikho: Dans le Saint Coran Dieu dit: « Mais, lorsqu'ils eurent oublié l’avertissement qu’ils avaient reçu,


Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose; et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà misérables. » (Sourate 6, V44) Dieu dit encore: « Par la générosité de ton Seigneur, Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés à personne. » (Sourate 17, V20) Le croyant peut souffrir de certaines adversités, mais le but visé est l’expiation des péchés et l’élévation vers Dieu afin de contrecarrer le penchant pour ce bas monde. Il peut avoir commis des actes malsains qui se retournent contre lui. Cependant, s’il n’a fait aucun mal, il n’aura aucun préjudice. Dieu veut que cet homme accepte volontairement la guidance à travers sa soumission, car il n’y a aucun profit si l’être humain est forcé à poser un acte qu’il déteste. L’on ne parlera de véritable guidance que lorsque l’homme se remet délibérément à Dieu, voit alors Sa magnanimité et Sa justice, ressent Sa miséricorde et Son amour asperger toute sa vie. Dieu dit: « Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim, de diminution de biens, de personnes et de fruits (de ton labeur), mais fais la bonne annonce à ceux qui préservent avec patience, qui disent, quand un malheur les atteint: nous appartenons à Allah et c’est à Lui que nous retournerons (repentons). » (Sourate 2, V155-156) Le désastre frappe la cible et les calamités sont infligées pour que cet homme retourne à son Créateur. Il demande « pourquoi Dieu m’a envoyé tout cela? » Il passe donc en revue ses actes, trouve les erreurs et prend la détermination de stopper le mal, puis se repent. Cependant, il n’y a pas d’injustice dans l’univers. Celui dont les fonds ont été spoliés, les aura acquis indûment par la fraude, l’escroquerie, ou bien il n’a pas suivi les prescriptions de Dieu en matière d’aumône (Az-Zakat) et d’assistance aux indigents.


Ceux qui sont massacrés auront eux-mêmes commis des massacres par le passé, ou bien ils auront posés des actes tellement mauvais qu’ils méritent de finir ainsi. Aussi, le fornicateur épouse la fornicatrice et l’oppresseur n’asservit qu’un autre oppresseur. Dieu dit: « Le fornicateur ne peut avoir des relations sexuelles qu’avec une fornicatrice ou une idolâtre. Et la fornicatrice ne peut avoir de relations sexuelles qu’avec un fornicateur ou un idolâtre; et cela est interdit aux croyants. » (Sourate 24, V 3) Personne ne domine un homme pur qui fait de bonnes œuvres. Dieu dit: « Qu’est-ce que Allah gagne en vous infligeant un châtiment si vous êtes reconnaissants… » (Sourate 4, V147) Dieu dit encore: « …les femmes pieuses aux hommes pieux et les hommes pieux aux femmes pieuses… » (Sourate 4, V26) Les êtres humains sont divisés en trois catégories en fonctions de leurs œuvres: 1)- Les humanistes. 2)- Ceux qui se font du tord à eux-mêmes – les oppresseurs – et font de la brutalité pour atteindre leurs désirs. 3)- Ceux qui se font du tord à eux-mêmes – les oppresseurs – et procèdent de façon diabolique pour atteindre leurs abjections. De nos jours, les personnes humanistes sont rares, il n’existe plus que des oppresseurs ou pires encore. Dieu seul détient le bien pour le bienfaisant tout comme pour le nuisible, et celui qui ne l’obtient pas ici bas l’aura dans l’au-delà. Alors, il n’y a pas d’injustice au sein des gens, et puisqu’il n’y a pas injustice, il n’y a pas de mal. Ce que nous considérons comme mal n’est que pure bonté pour celui qui est affligé, car ce mal le sauvera du grand mal ; et ce mal ne l’aurait pas atteint s’il n’avait rien fait de mal. Opérer le ventre est un mal pour une personne en bonne santé, mais c’est un bien pour celui qui souffre de maladie bénigne. L’injustice est faite uniquement à celui qui le mérite, et l’oppresseur ne vise que ses


semblables. Dieu dit: « Ainsi accordons-Nous, à certains injustes l'autorité sur d'autres (injustes) à cause de ce qu'ils ont acquis. »: A travers le désastre, il pourra abandonner sa tyrannie et se souvenir de son péché, puis se repentir totalement à Dieu. Ainsi, l’injustice disparaîtra, et Dieu Tout Puissant lui donnera le pouvoir sur ceux qui l’ont opprimé (Sourate 6, V129) Cette disposition n’est pas seulement limitée aux individus, mais elle s’applique aux nations et aux peuples. La nation qui a plus d’aptitude à la foi que d’autres souffrira de l’injustice d’un pays plus oppressif, sur l’ordre d’Allah. Ainsi, il pourra implorer Dieu et cesser les péchés, puis revenir vers Dieu. Dieu le Tout Puissant dit: « Dis: Il est capable de vous infliger un châtiment d'en haut, ou de dessous vos pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans la dissension et vous faire goûter la tyrannie les uns des autres. Regarde comment Nous exposons la révélation pour qu’ils comprennent la vérité. » (Sourate 6, V65) Ensuite, Dieu transforme leurs péchés en bonnes actions et donne le pouvoir aux opprimés sur leurs oppresseurs pas pour attaquer avec violence ou vengeance, mais pour les emmener à retourner sur le chemin de la vérité et de la bonté. Dieu dit: « Et ainsi, lorsqu’un désastre vous frappe, bien que vous ayez été frappés doublement (par un désastre), vous dites: qu’est-ce que c’est? Réponds-leur (O! Mohammad): cela vient de vous-mêmes. Certes Allah est Omnipotent. » (Sourate 3, V165) La méthode de Dieu est douce et sûre. Lorsque l’homme désobéit, une punition lui est assignée. S’il se repent et change le mal en lui, Dieu arrête cette catastrophe. S’il continue son agression sans se repentir et sans changer son comportement, Dieu lui enverra un malheur plus grand afin qu’il arrête son mal et retourne sur le chemin de la bonté. Voici quelques exemples:


Si un élève est studieux et fait ses devoirs correctement, son maître le punit-il? Naturellement non! Il mérite plutôt l’amour, la générosité et les cadeaux. Un autre élève est paresseux et ne fournit aucun effort ; il ne réussira pas car il n’est pas ambitieux. Le maître le négligera, puisque le forcer à étudier ne servira à rien. Il est mieux de le renvoyer pour qu’il puisse apprendre un métier. Le troisième est tantôt paresseux tantôt travailleur. L’indulgence du maître requiert une punition afin de l’amener à travailler durement pour réussir. Supposez qu’un patient souffre d’une maladie chronique et dangereuse et qu’il n’y ait aucun espoir de guérison. Le médecin doit-il prendre soin de lui ou doit-il dire à sa famille de l’enlever et de le faire manger et boire tout ce qu’il désire jusqu’ sa mort certaine? S’il y a un autre patient qui souffre d’une maladie curable, le médecin prendra soin de lui, lui administrera un traitement et des médicaments appropriés et lui interdira de consommer certaines aliments délicieux. Maintenant, est-ce que le médecin s’attèle à traiter une personne en bonne santé? Est-ce qu’il lui fait une opération chirurgicale ou bien lui interdit les boissons et aliments délicieux? Bien sûr que non! Un autre malade dont l’espoir de guérison est possible sera traité avec des puissants médicaments et sera privé de nourritures agréables. Voilà des exemples tirés de notre vie pour nous rendre la réalité évidente. Dieu dit: « O! Mon esclave, cherche-moi et tu me trouveras. Si tu me trouves, alors tu auras tout trouvé et si tu me manques, tu auras tout perdu, et à toi je suis le plus aimé de toute chose. » (Hadith qudsî) Dieu dit encore: « O! Mon esclave, sois pour moi comme Je veux et Je serai pour toi comme tu veux. » (Hadith qudsî)


Dieu Tout Puissant veut que nous soyons francs, ainsi Il nous protégera de tout mal. Il sera toujours avec celui qui est honnête, le soutenant, l’aidant et le protégeant. Dieu dit: «… et Allah ne donnera aucune voie (de succès) aux incrédules contre les croyants. » (Sourate 4, V141) Dans un autre verset, Dieu dit: « Qu’est-ce que Allah gagne vous en vous infligeant un châtiment si vous êtes reconnaissants (en posant des bons actes pour Sa grâce) et croyants (en Lui)?... » (Sourate 4, V147) Dieu dit encore: « … si vous me remerciez (en faisant du bien), Je vous donnerai plus (de Mes gracieux dons)… » Dans ce verset le remerciement veut dire plutôt des bonnes actions. Il (gloire à Lui) dit: «…O! Famille de David, faites du bien pour me remercier… » (Sourate 34, V13) Si l’homme s’écarte de son Seigneur et nie sa grâce, il sera certainement privé de la miséricorde de Dieu le jour de la résurrection. Allah veut du bien pour l’homme et Il lui a réservé les paradis. En restant éloigné de son Créateur, l’homme est injuste envers lui-même et se prive de telles grâces. Tout ce qu’il désire, Dieu lui donnera et l’expulsera de ce monde méprisé et vaincu. Celui qui veut ce bas monde l’obtiendra, mais il n’aura rien le jour de la résurrection. Celui qui mélange les bonnes actions et les mauvaises, et dont la foi est faible, ayant œuvré très peu de bien, ira en enfer la misérable demeure. La miséricorde de Dieu est présente lorsque ces gens sont frappés par les malheurs, les ennuis et l’oppression des autres, en vue de les emmener à se repentir et de revenir à Dieu, car ils ont la capacité à faire du bien. Alors Dieu stoppe leur tourment et autres désastres qui leur surviennent lorsqu’ils retournent vers Lui. Ainsi, ils deviennent heureux ici bas et le seront aussi dans l’au-delà. Dieu dit: « Si seulement il y avait une communauté (de tous ceux qui étaient détruits) qui ait cru et à qui sa croyance eut


ensuite profité comme l’avait fait le peuple de Yûnus (Jonas)! Lorsqu'ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d'ignominie dans la vie présente et leur donnâmes le bien-être pour un certain temps. » (Sourate 10, V98) Dieu ne change pas la condition d’un peuple jusqu’à ce qu’ils changent eux-mêmes. S’ils changent, ils trouveront leur Seigneur miséricordieux qui certainement, leur rendra la vie belle dans ce monde ainsi que dans l’au-delà. La grâce de Dieu est immense sur l’être humain bien que la plupart d’entre eux ne savent pas. « Allah… »: à Lui appartient les plus beaux noms ; « …point de divinité à part Lui .. »: toute chose appartient à Lui, le Tout Puissant. Observe donc ta position, si tu n’es pas heureux, réajuste ton comportement et Allah améliorera tes affaires. Tout est entre les Mains d’Allah: la main de l’homme ne bouge, sa langue ne parle que sur Son ordre. Bref, aucune action n’est effectuée par sa créature que sur Son commandement. Lui, Le Tout Puissant est juste: le fort ainsi que le faible sont entre les Mains d’Allah et Il les contrôle tous, mais Il ne change pas la condition d’un peuple jusqu’à ce que eux-mêmes changent. Change donc ce qui est dans ton esprit et Allah changera ta condition telle qu’elle te convienne. « …Le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même… »: Allah est la source de la vie et de l’existence. Ta vie et ton existence sont rendues évidentes par Allah. Si tu es convaincu de cela, tu ne te plaindras de personne, au lieu d’examiner tes actes afin de comprendre que tu es responsable de tout ce qui t’arrive. Tout est fonction de ton état. Le père met la pression sur son enfant si celui-ci s’écarte du droit chemin. De même le Créateur des mondes châtie l’homme pour le conduire au bonheur. Dans l’univers, toute vie et existence se trouvent entre les Mains de Dieu Tout Puissant. C’est Lui qui manifeste Sa Gloire dans l’univers « …et ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent » (Sourate 2, V255)


Les Quraish ont posé une telle question au prophète Mohammad (pbsl), et ont été étonnés de ce sujet amené par ce grand homme: qu’il n’y a aucune divinité mais Allah. N’ayant étudié dans aucune école ou université, d’où lui vient ce savoir et cette science qui ont été répandus dans le monde entier et qui ont fait de lui le père spirituel, grand éducateur, leadeur génial, qui a formé des leadeurs et des savants de ce monde? Il est le médecin traitant, le bien informé, le réformateur social parfait, le politicien intelligent, le raffineur des esprits, des habitudes et morales, le sage authentique, celui qui a mené l’existence mondaine et celle de l’au-delà avec perfection humaine et des nobles actions. Le parfait et gracieux qui ne fut enseigné par aucun être humain. Il était orphelin et gardait les moutons dans les montagnes de la Mecque. Allah l’interpella dans la sourate An-Nâss (les hommes): O! Mohammad, dis leur « Je cherche refuge auprès du Créateur des hommes, » alors que tu cherches refuge auprès des créatures. Qu’elle est grande la différence! Je me suis refugié auprès de Lui, alors il m’a enseigné, supporté, guidé et inspiré d’une chose tellement lourde à vous transmettre. Si les djinns et les humains se rassemblaient pour produire quelque chose de semblable, ils n’y parviendraient pas. Je me refugie auprès du Roi Créateur de l’oublieux (être humain), qui t’a créé et t’a doté de l’ouïe, de la vue, du goût et du toucher, Il t’a pourvu des trésors et des fruits de ce monde, Il a pris soin de toi et t’a fait sortir du ventre de ta mère alors que tu étais embryon, Il t’a donné tout le lux et t’a rehaussé avec perfection. Puis ils lui demandèrent pourquoi Dieu a créé certaines personnes courtes de taille et d’autres géantes, certains riches et d’autres pauvres, certains blancs et d’autres noirs, certains beaux et d’autres laids. Dieu dit au prophète: dis-leur qu’Il est « Le Roi des hommes. » Ils sont tous entièrement dans Ses Mains, et Il donne à chacun ce qui lui convient. Ils demandèrent: « Puisque Dieu est Miséricordieux et notre Possesseur, pourquoi ne nous fait-Il pas entrer au paradis, et pourquoi créer l’enfer? » Dieu lui intima l’ordre de leur dire qu’Il


est « Le Seigneur des hommes » Qui les gère selon leur choix, les guide vers ce qui leur est bénéfique et convenable. Dieu oriente tes actions conformément à ton choix. Si tu fais attention et suis Ses commandements, tu seras heureux ici bas et dans l’au-delà, tu seras béni et élevé au dessus du reste des créatures. Mais si tu désobéis et sombres dans le péché, fais ce qui te plaît et persiste dans cette voie, Il te guidera selon ton choix et puis tu seras responsable de tout ce qui adviendra. Tu perdras tout ici bas et dans l’au-delà, tu auras choisi de goûter le feu, ainsi subiras-tu ton supplice spirituel et la souffrance de ta perdition éternelle. Qu’elle sera difficile la vie sans espoir dans l’enfer! Sir John Bennett accepta la grâce de ce grand homme après avoir entendu et vu la preuve et l’évidence, les événements et histoires confirmant la vérité et réfutant l’existence de l’injustice. Tous les faits ont été clarifiés à Sir John Bennett qui les confessa et parut surpris et plein d’admiration. Toutes les suspicions et contradictions furent balayées de sa tête.


Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » - John G. Bennett Sir John Bennett dit dans son livre qu’il est disposé à suivre la voie de la croyance afin d’aboutir à la connaissance de Dieu. Il dit: _ La nuit dernière, je me suis battu avec toutes mes forces pour accomplir le travail spirituel que je m’étais donné. Pendant une demi-heure, c’était tellement difficile que je n’ai jamais vu. Quand j’ai fini, je suis allé directement au lit et j’ai dormi jusqu’à 3 heures du matin. Je me suis réveillé avec l’esprit très clair et j’ai décidé de méditer sur le problème majeur de mon existence. Pendant deux heures de temps, j’ai réfléchi à propos et prié sérieusement pour avoir une lumière. Durant ce temps, beaucoup de choses me furent dévoilées, puis à la fin, j’ai trouvé une voie claire devant moi. _ Entre autres, j’ai compris jusqu’où je pouvais aller avec Amin Bey et où je devais m’arrêter afin de continuer à ma manière seul, exceptée la guidance qui me vient de l’intérieur. _ La difficulté majeure avec Amin Bey vient de son extrême bonté et sa pureté. C’est véritablement un homme saint qui croie totalement à la Volonté d’Allah telle qu’il l’entend. Il a fait et il continue à faire beaucoup de biens. Il est le guide pieux et un exemple pour ses mourides (disciples). _ J'ai mentionné plus tôt que son intégrité est un problème, car s’il était un homme ordinaire – quelle que soit sa connaissance – je n’aurais même pas pris la peine de passer des heures à discuter sur la théologie, mais Amin Sheikho n’est pas un homme ordinaire. Il est un saint et il a des pouvoirs supranormaux d’un saint. L’on doit donc l’accepter comme tel et chercher à le comprendre.


Il est temps que cette profonde obscurité et cette ignorance absolue soient effacées car le soleil s’est levé pour éclairer les cieux et la terre. Les philosophes et scientifiques étaient fascinés par ses lumières et sa clarté, et ont été déroutés par sa connaissance et ses grandes actions. Après avoir reçu la réponse à sa question, Sir John Bennett a demeuré pendant plusieurs jours comme hôte dans le domicile de son tuteur M. E. Sheikho, apprenant, requérant et posant toute question qui traverse son esprit. Il commença à questionner sur l’islam et ses piliers, le jeûne, le pèlerinage, la Zakat (aumône légale) et la sagesse de chacun de ces actes. Une fois, il entra chez son hôte et le trouva en pleine prière avec ses disciples. Il prit part à la prière sans se déchausser. Quand ils eurent fini, son tuteur était surpris et l’interrogea à propos de la prière avec les Musulmans sans bain rituel ni ablutions. Sir John Bennett: Vous m’avez expliqué que la prière est une liaison entre l’homme et son Créateur et un éclairage à l’aide de la lumière divine. C’est une combinaison des sentiments, des goûts, d’images et un bonheur hors pair. J’ai établi cette liaison (prière) dont vous m’avez parlée. Son tuteur M. E. Sheikho lui répond gentiment: Eminent Amin Sheikho: Vous vous êtes connectés avec Dieu et avez effectivement communiqué avec Lui, mais chaque chose a ses formes et ses propres réalités. Vous avez eu la pulpe et la vérité ; vous avez quitté le plat pour la nourriture, et Dieu a accepté votre prière, mais sachez que la forme est utile. Les ablutions et le bain rafraichissent le corps, rendent la prière complète (forme et réalité). La réalité doit avoir une forme et vice versa. Sir John Bennett: Je vous ai dis comment je me suis réveillé dans la nuit et la conclusion à laquelle je suis arrivé.


Eminent Amin Sheikho: A présent, je constate qu’Allah vous aime réellement. Il vous a envoyé les anges pour vous guider sur le droit chemin. Il se tourna vers un de ses disciples assis à côté d’eux à même le sol et lui parla en Arabe de sorte que Sir John Bennett ne puisse suivre, puis se retourna vers son hôte et dit: Eminent Amin Sheikho: Je lui ai dis que je n’échangerai pas mon assise avec vous contre dix millions de Livres. La rencontre d’un frère en Allah est meilleure que toute la richesse du monde .


Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » John G. Bennett A propos de cette rencontre, Sir John Bennett dit dans son livre: _ En fait, j’étais très content parce que cela m’a montré qu’Amin lui-même est un « bien-aimé d’Allah. » _ Nous avons tout d’abord parlé du travail spirituel, et j’étais très satisfait de la manière dont il a résolu les difficultés que je rencontrais. En fait, il a mis son doigt sur le grand déficit dans mon travail spirituel que je souhaitais remédier depuis longtemps. Je n’ai plus de doute qu’Amin connaît ce travail et qu’il est capable de transmettre son enseignement à ses disciples. De même, je suis obligé de reconnaître les restrictions de sa vision du monde. En écoutant les explications d’Amin bey sur le travail spirituel, je suis émerveillé ; il est un véritable maître. Non seulement il a atteint cette réalité pour lui-même, mais aussi il peut montrer aux autres le chemin et leur donner la force et le courage de le suivre. _ J’ai observé attentivement les mourides et j’ai vu qu’ils sont vraiment impressionnés par ce qu’ils entendent. J’ai été informé par la suite qu’ils ont tous fait des études secondaires et que la plupart ont été à l’université. Environ un tiers d’entre eux sont des enseignants du secondaire ou d’universités. Je le dis parce qu’il est important de constater que ces mourides ne sont pas des ignorants paysans, mais des hommes qui ont au moins des connaissances sur la pensée occidentale. En fait, ces mourides dans tous leurs actes, se conforment à leur doctrine. Amin Bey se faisait beaucoup d’ennuis pour moi, c’est réellement un homme de bien. Le dicton qui dit que le maître est connu à travers ses élèves se vérifie chez lui, car tous ceux que j’ai rencontrés ont un amour et une sincérité mutuels. _ N’importe comment, cette nuit, il a dit qu’il n’échangera pas la joie de m’avoir rencontré contre « tout Londres et l’Amérique. » Il a déclaré que désormais nous sommes des frères et que je peux partir à Londres, mais son cœur sera avec moi.


_ Il doit avoir parlé de moi à ses disciples en termes assez forts, à juger par le respect qu’ils manifestent à mon endroit. En effet, il a déclaré cette nuit devant la majorité d’entre eux que dans tout Damas, il n’y a aucun musulman aussi proche de Dieu que moi! _ Comme exemple de la foi de ses mourides en lui, je cite ce qu’un d’eux me dit à propos d’un rêve qu’il eut il ya un an – juste à la fin des dix années d’apprentissage au près d’Amin Bey qu’il appelle toujours « mon guide ». il rêva qu’il était assis sur sa cour comme tous les vendredis avec quelques mourides, enseignant le Coran. Pendant qu’il parlait, un jeune homme très beau arriva et prit place à la droite d’Amin Bey. Le mouride continua: « j’ai su intuitivement que c’était notre Prophète (pbsl). Il commença à nous expliquer le sens du mot « taqwa » que la plupart des oulémas (savants religieux) définissent comme « crainte de Dieu». Il dit que la taqwa est l’état qui est atteint dans la prière lorsque l’âme s’offre entièrement à Dieu, Qui alors ouvre ses yeux et lui permet de voir la réalité du bien et du mal. Dans cet état de vision, l’âme ne peut commettre aucune mauvaise action. En écoutant ces explications, je ressentais la joie, parce que notre guide nous a dit exactement la même chose. J’ai donc su que notre guide est un vrai maître, car on nous a enseigné que la vision du Prophète est authentique puisque le diable ne peut jamais prendre l’image du Prophète pour tromper les hommes. De plus, il est évident que cette explication lui a été inspirée de Dieu. _ Et pourtant, malgré cela, cet homme est digne de foi auprès de ses mourides. C’est un homme totalement hors du commun, toute personne qui l’aura connu autant que moi ne pourra probablement douter de la réalité de ces impulsions de foi, d’espérance et d’amour qu’il possède. Sir John Bennett embrassa l’Islam et passa 19 jours à accomplir les rites relatifs à sa nouvelle foi. Ensuite il rentra en Grande Bretagne et commença à dispenser les cours mettant en exergue la grandeur de cet homme ainsi que les preuves scientifiques. Ces


enseignements furent suivis par des professeurs d’universités de Grande Bretagne et d’Amérique. Avant de partir pour la l’Angleterre, et demanda au Grand Savant de l’accompagner: Sir John Bennett: Amin Bey, voulez-vous m’accompagner en Grande Bretagne? Si vous acceptez, vous aurez l’opportunité d’occuper n’importe quel poste que vous voudrez. En Angleterre, votre connaissance sera appréciée et on vous donnera tout ce que vous désirerez. Qu’en pensez-vous? Notre Savant s’excusa en disant: Eminent Amin Sheikho: Il est vrai que vous allez tout me donner sur cette terre, mais quelle est la garantie pour l’au-delà? Me le garantissez-vous? Sir John Bennet comprit que le départ du Savant était impossible. Il essaya avec le fils d’Amin Bey pensant que si l’enfant quitte, le père le suivra, mais en vain. Sir John Bennett quitta Damas seul, par voie terrestre et passant par la Turquie où il rencontra un certain nombre de savants musulmans. Ils s’entretinrent pendant longtemps, puis il leur demanda de lui explique le verset 15 de la sourate 22, Al-Hajj (Le Pèlerinage), « Quiconque pense qu’Allah ne l'aidera pas dans ce monde et dans l’au-delà, qu'il envoie une raison au ciel, puis qu’il cesse, et verra si son plan fait disparaître ce qui l’enrage. » Ils lui répondirent que celui qui pense qu’Allah ne l’aidera pas doit tendre une corde à son plafond et s’y pendre pour voir si après cela ce qui l’enrageait sera écarté. Ils déclarèrent que cela est écrit dans les plus illustres interprétations. Sir John Bennett devint confus et directement, il informa notre Savant de ce qui lui est arrivé en Turquie, puis lui demanda d’interpréter ce verset.


Notre grand Savant lui envoya la réponse suivante avec le sens correct du verset comme stipulé dans le Saint Coran. Eminent Amin Sheikho: Si vous vous conformez aux instructions de Dieu en restant charitable, Il vous écartera les soucis et les chagrins ; suivez cette voie et vous serez heureux. Me direz-vous: pourquoi Dieu m’inflige-t-Il les malheurs? Imaginez un père dont le fils est malade, doit-il tout faire pour le soigner ou non? Dieu est Miséricordieux et Bienveillant. Si vous tombez malade, devezvous chercher à vous soigner ou pas? « Quiconque pense qu’Allah ne l'aidera pas dans ce monde et dans l’au-delà… »: Cela fait référence à toute personne qui pense qu’Allah ne lui accordera pas sa faveur, sa guidance ou du bien. « …qu'il envoie une raison au ciel… »: Il lui revient de poser des actes nobles et de valeur ; en aidant les autres et multipliant les actes de charité. « …puis qu’il cesse… »: C’est-à-dire cesser les mauvaises œuvres. L’on doit renoncer au mal et arrêter de causer du tord à autrui, « …et verra si son plan fait disparaître ce qui l’enrage. »: le sens ici est que quelqu’un peut devenir courroucé parce qu’il sent qu’Allah ne l’aide pas, mais cela est causé par ses actes: s’il fait du bien et abandonne le mal, cela ne le protégera-t-il pas de ces adversités? S’il se conforme à ces recommandations, il verra ses conséquences. Ainsi, son bon comportement ne pourra-til pas le mettre à l’abri des ennuis? Allah ne le soulagera-t-Il pas de sa souffrance? Son Créateur est Miséricordieux ; s’il tombe malade, le soignera-tIl ou non? S’il tombe dans le désespoir en pensant qu’Allah ne le protégera pas des malheurs qui pourront le frapper dans ce monde et au jour du jugement dernier comme conséquence de ses mauvais actes, qu’il entreprenne n’importe quelle action qui le conduira au bien. Qu’il abandonne les actes vils et cherche la repentance. Ainsi, le plan d’Allah ne le mettra-t-il pas à l’abri des ennuis? En somme, si quelqu’un veut une bonne part ici bas et dans l’audelà, qu’il fasse la charité afin d’avoir les récompenses. L’on doit


donc cesser de commettre des péchés et puis comprendre combien Allah est Bienveillant à son endroit et comment Il l’a couvert de Sa Grâce. Lorsque Sir John Bennett arriva dans son pays, il évoqua dans son premier cours sa visite à Damas et sa rencontre avec notre Grand Erudit. Il fit l’éloge de cet honorable homme et affirma qu’il a entendu des nouvelles et vraies choses que la science et les scientifiques partout dans le monde ont été incapables de lui enseigner – il n’a jamais rien rencontré de similaire à ce qu’il a entendu et vu chez lui. Les propos de Sir John Bennett ont été publiés dans les magazines Britanniques et Français et distribués dans le monde entier. Une édition parvint à Beyrouth et un étudiant de notre savant qui était docteur à l’Université Américaine eut une copie. D’où provient le savoir scientifique de ce grand érudit? Il l’a obtenu de son Créateur, car il a consacré son esprit et s’est sacrifié corps et âme pour Ses créatures.


Miracle du Vingtième Siècle Explorons maintenant la profondeur de la connaissance de cet honorable savant Mohammad Amin Sheikho relative à la grande théorie scientifique qui constitue le Miracle du Vingtième Siècle: Les origines des Eaux de Sources dans le Monde. Tous les détails de ce débat sont exposés dans les lignes qui suivent:


Les Origines des Eaux de Sources Dans le Monde Cher lecteur, aimerais-tu nous accompagner dans un voyage conceptuel, sublime et intellectuel? Ne veux-tu pas ajouter quelque chose de nouveau à ta connaissance, c'est-à-dire une science et une vérité que l’homme à l’ère de l’atome et de l’exploration de la lune ne peut révéler, avec tous les appareils et équipements électroniques? Aimerais-tu être avec nous à la porte d’une énigme qui a étourdi les scientifiques, géographes et chercheurs? C’est un mystère qui les a déroutés au point où l’un d’eux commence à prier disant: « O! Dieu, où est la solution? » Cette énigme que géographes, chercheurs et scientifiques étaient incapables de résoudre, est relative à la source de l’eau que toi et moi nous buvons, et sans laquelle il n’y a pas de vie. Quelle est l’origine de cette eau? D’où vient-elle? Et comment? Allons ensemble chercher d’où provient cette eau fraiche. Qui nous l’envoie et comment? Maintenant que la science nous a rattrapés et que la civilisation nous a envahis, il est mieux de quitter le bruit et la fumée des usines et des voitures et partir à un voyage dans le navire de la raison pour examiner la réalité du pôle Nord et du pôle Sud, les deux extrémités de notre monde. C’est un voyage intéressant et excitant, fourré de paysages émouvants, de blancheur éblouissante et de nombreuses attractions créées par Dieu Tout Puissant, et rien ne perturbe cette région sauf le froid sévère.


Le Cercle Arctique est formé d’un océan couvert de neige et entouré de terre de plusieurs côtés

Le Cercle Antarctique est formé d’une bande de terre couvert de neige et entouré d’eau de tous les côtés


Le P么le Nord (Arctique) a une superficie de 14,5 millions de km虏 Le P么le Sud (Antarctique) a une superficie de 14 millions de km虏


Le Pôle Nord a une superficie de plus de 14 millions de km². Cela représente plus de 65 fois la superficie de la Syrie. Il est formé de vastes régions de montagnes et déserts glaciaux. Qui a créé ce formidable paysage? As-tu envie de savoir comment ces neiges sont formées? D’où viennent-elles? Dans quelles circonstances ont-elles été formées et qui se cache derrière tout cela? Ont-elles été formées d’elles-mêmes? Ont-elles été formées par l’Orient ou l’Occident avec toutes leurs sciences et civilisation? N’est-ce pas une Main Miséricordieuse qui prend soin de toi et de moi, qui a créé tout cela? Existe-il de mouvement sans force motrice? Ne pouvons-nous pas demander à la civilisation et aux scientifiques de ce monde: Où est votre science? Où est votre civilisation? Donnez-nous une réponse avant de conquérir l’espace et de fabriquer les armes de destruction massive pour tuer les innocents et humilier les faibles. Dites-nous d’où vient cette eau dont votre vie ainsi que la nôtre en dépendent, avant de vous enorgueillir de vos sciences qui détruisent l’humanité. Dieu vous at-Il créés pour détruire ou démolir, ou bien pour rependre sur terre la justice, la miséricorde, la tolérance, la sympathie, l’humanité et la bonté?

Le Pôle Sud (Antarctique)


Mes chers frères, continuons notre voyage au Pôle Nord où il y a la neige, les montagnes et déserts glaciaux, et où il règne un froid sévère et des tempêtes violentes. Les rayons solaires sont inclinés au Pôle Nord et au Pôle Sud de telle sorte qu’ils ne reçoivent que très peu de chaleur. Il fait très froid et la température descend parfois jusqu’à - 85°C. Généralement, la neige tombe et il ya des vents violents et des sévères tempêtes glaciales qui rendent la visibilité presque nulle. La vie y est difficile et presqu’impossible. Le jour et la nuit peuvent durer des mois à cause de l’inclinaison de l’axe de la terre. Le soleil ne se couche pas pendant l’été. Le soleil peut même être aperçu à minuit, et pendant qu’on est en été dans un pôle, dans l’autre c’est l’hiver. A cause de l’absence du soleil, l’obscurité prévaut le matin et le soir pendant quelques mois.

Le Soleil de Minuit Le jour et la nuit peuvent durer des mois à cause de l’inclinaison de l’axe de la terre. Le soleil ne se couche pas pendant l’été. Le soleil peut même être aperçu à minuit.


Dans l’Antarctique il fait plus froid et l’étendue de glace et de neige est plus grande. La vitesse du vent se situe autour de 350 km/h. La température moyenne dans l’Antarctique est légèrement plus basse que dans l’Arctique. L’hiver est sévère et impitoyable. Plusieurs personnes ont essayé d’explorer l’Antarctique, mais n’ont pas réussi. L’Antarctique, continent gelé, est une vaste région où la neige atteint 5000 mètres de hauteur. Toutes ces conditions: faible luminosité, froid sévère et tempêtes violentes, ont formé des montagnes de neiges. La neige continue à tomber nuit et jour durant toute l’année. Que veut dire tout cela? Cela veut dire qu’au cours des dizaines et des centaines d’années, des grandes quantités de neige s’accumuleront jusqu’à atteindre une hauteur excédant des milliers de mètres à travers la région polaire. Nous savons tous que les deux pôles de la terre constituent des zones tellement vastes que l’un d’eux est considéré comme un des sept continents de la planète.


Au cours de plusieurs années, il semble que les deux zones polaires pourront dominer les autres continents et les changer en un bloc de neige, et par conséquent, il n’y aura plus de vie. Pourquoi cela ne se produit-il pas? Pourquoi est-ce que les zones polaires n’accroissent pas en surface et en hauteur? Pourquoi ontelles gradé leur niveau sans excéder pendant des milliers d’années? La neige tombe continuellement, mais la superficie des pôles ne s’augmente pas, pourquoi? Où va la neige qui tombe? Où est-elle cachée et comment? Personne au monde, même un génie scientifique ou chercheur ou encore un homme ordinaire ne peut dévoiler le secret du destin de cette neige. Est-ce raisonnable? Oui.

Cher lecteur, Si tu perds des précieux bijoux, est-ce possible qu’ils aient disparu d’eux-mêmes ou bien est-ce quelqu’un qui les a pris? Ainsi, nous nous rendons compte qu’il ya une Main qui doit les avoir bougés. Quelle est la Main qui a fait et façonné ces montagnes et ces glaciers? O! Scientifiques, géographes d’Orient ou d’Occident… O! Chercheurs… Explorateurs, avez-vous une réponse à nous donner? Comment ces vastes plaines couvrant des milliers de kilomètres carrés de glace bougent-elles?


Quelle est la force qui les déplace? A quoi ressemble-t-elle? Est-elle mécanique ou hydraulique, propulsive, attractive ou centrifuge? Qu’elle est étonnante cette puissance qui les fait mouvoir! Toute la surface polaire dérive, avec son volume et son étendue si vaste. Au 19e siècle, le scientifique Norvégien Nansen a prouvé l’existence de cette dérive(4). Il alla au Pôle Nord à bord du bateau Fram, qui fut calé dans la glace à la fin du 19e siècle. Nansen voulait montrer au monde que la glace polaire dérive lentement à travers l’Océan au Pôle Nord. Ceci lui a été démontré lorsque son navire Fram a quitté la glace de l’autre côté de l’Océan gelé en 1896 quoiqu’il fût bloqué en 1893. Cela a prouvé que tout le Pôle dérive. Comment est-ce que cette vaste étendue dérive? Qui la fait dériver? Pourquoi et dans quel but? Cela se fait-il par un jeu, capricieusement ou par accident?

En 1893, l’explorateur Norvégien Nansen – un des pionniers du Cercle Arctique – a conduit son navire Fram vers la région glaciale du Pôle Nord où il fut bloqué dans la glace. Il voulait montrer que la glace polaire dérive lentement à travers l’océan au Pôle Nord.


Cela a été démontré, car son navire fut sorti de l’autre côté en 1896, bien qu’il fût toujours bloqué dans la glace.

Le navire Fram bloqué dans la glace de l’océan au Pôle Nord

L’explorateur Nansen en face de son navire Fram bloqué dans la glace en été 1894 Dans le Saint Coran, Dieu dit: « Nous n’avons pas créé les cieux, la terre et tout ce qui se trouve entre les deux par simple amusement. » (Sourate 44 V38)


Etudions les livres de science en vue de comprendre. Allons à Groenland. Le spécialiste en science naturelle Franklin Russels a écrit une revue scientifique sur un phénomène étonnant. Il a constaté aussi bien que les scientifiques orientaux et occidentaux que dans une région du Pôle nord près de Groenland, huit milles icebergs sont formés chaque année, comme confirmé par les calculs informatiques. Dieu dit:« …et dans les montagnes il ya des bandes blanches et rouges, de teintes diverses et intensément noires. » (Sourate 35 V27) Ces icebergs sont déplacés par les vents et tempêtes. Cinq milles d’entre eux arrivent à la baie de Melville. La science humaine était incapable de décrire comment des milliers d’icebergs disparaissaient dans le brouillard et l’atmosphère ténébreuse d’hiver. Où vont ces icebergs? Quelle explication donnée à la disparition des trois milles icebergs? Les scientifiques n’ont pas pu trouver une réponse. Veux-tu avoir la réponse? Ne veux-tu pas connaître la source de l’eau que tu bois? L’origine des eaux de source que tu consomme? Cette eau t’est envoyée sans changement du Tout Miséricordieux et Tout Puissant Dieu. Où va cet iceberg dont le diamètre dépasse quatre milles kilomètres, s’il n’y a pas d’égouts ou de voies de sorties? Ne devraient-ils pas couvrir la terre? Ne devraient-ils pas mettre fin à la vie? La nature réfléchit-elle? Arrange-t-elle ses propres affaires? Est-ce qu’elle évapore l’eau de mer ou fait-elle croître les plantes? fait-elle tomber la pluie et la neige à certains moments? Quelle est cette nature, et qui l’a créée?


Cher lecteur, Nous étions à Groenland au milieu des montagnes de glace et de neige, et nous sentions froid. Nous sommes maintenant dans le besoin de la chaleur du soleil de notre pays. Allons au Liban, à la haute montagne de Bichirry où il y a des dizaines de sources d’eau à une hauteur d’environ trois mille mètres au-dessus du niveau de la mer. La montagne est entourée d’un côté par la mer et de l’autre, par des collines et des déserts qui s’étendent sur des milliers de kilomètres à une basse altitude par rapport à cette montagne. Certainement, l’eau ne peut pas couler dans le sens ascendant. Qui alimente alors ces sources? D’où vient cette eau dans ces montagnes? Nous n’exagérons pas lorsque nous disons que l’être humain qui a essayé de résoudre ce problème – et a apporté une réponse qui a engendré une grande théorie scientifique – est réellement un grand homme. Rendons-nous aussi à la grotte de Juaita au Liban, où il y a des stalagmites et des stalactites. Ce sont des lacs dans une haute montagne dans lesquels voguent les bateaux. Comment ces lacs ont-ils été formés alors que tout ce qui l’entoure se trouve à basse altitude et que l’eau ne peut couler du bas vers le haut, et qu’il n’y a rien qui les alimente? Rentrons maintenant à notre terre verte Damas la terre de nos ancêtres et des prophètes, et visitons la source A-Fijah où il y a une abondante source d’eau fraiche. A cause de sa fraicheur et sa clarté, vous ne pouvez toucher cette eau que pendant quelques secondes. De quel réfrigérateur vient –elle si ce n’est de celui du Tout Puissant? Elle vient du pôle Nord qui se trouve à plus de 14 millions de kilomètres. Comment nous parvient-elle? Comment pouvons-nous dire qu’elle vient du pôle? Quelle est la preuve de cela? Voici la source d’Al-Fijah qui alimente les habitants de Damas, la capitale de la Syrie – d’où lui vient cette fraicheur?


Si la fraicheur venait des pluies, l’eau n’aurait pas été aussi froide. En plus, lorsque l’eau descend sous la terre, sa température augmente d’un degré après chaque 100 mètres de profondeur. Ces sources nous parviennent des lieux qui peuvent atteindre des milliers de mètres de profondeur. D’où viennent ces sources froides et comment existent-elles en haute altitude et aux sommets des montagnes sans être alimentées par un affluent? Il est évident que la neige polaire tombe toujours parce qu’elle vienne des nuages formés par les eaux évaporées des mers. Les rayons solaires pénètrent les mers et les océans aspirent l’eau sous forme de petites gouttes invisibles qui sont ensuite portées par le vent pour former les nuages qui plus tard, tombe sous forme de pluie ou de neige. Cela veut dire que les mers perdent de grandes quantités d’eaux chaque année. Ces eaux ne reviennent plus dans les mers, mais se condensent sous forme de glace aux pôles. Il paraît que dans les prochaines décades, les mers et les océans deviendront secs. Pourquoi cela ne se produit-il pas? Avons-nous remarqué le recul de la mer au niveau des côtes de Tartous ou de Lattakia au Nord-Ouest de la Syrie? Comment pouvons-nous résoudre ce mystère, la civilisation du vingtième siècle l’a-t-elle résolu? Est-il vrai que les eaux de pluies alimentent toutes les sources et les rivières? Ces questions ont été répondues par le grand Erudit Mohammad Amin Sheikho dont la connaissance et la science viennent de Dieu. Il posa la question à Sir John Bennett chercheur en sciences naturelles. Eminent Amin Sheikho: Est-ce que vous scientifiques d’Orient et d’Occident, vous connaissez la source de l’eau que vous buvez, et d’où vos sources sont ravitaillées d’eau? Sir John Bennett: La pluie constitue la source principale d’eau que nous consommons.


Eminent Amin Sheikho: L’eau de pluie est destinée aux plantes et aux animaux. Dieu dit: « …Il fait descendre l’eau du ciel. Ainsi, Nous faisons germer des couples de plantes variées. Manger et faites paître votre bétail… » (Sourate 20, V53-54) Pendant ce temps, Dieu a créé une disposition différente pour les êtres humains qu’Il a honorés. Quelle est alors cette disposition? Dieu dit: « Lui qui a fait de la terre un berceau pour vous et des voies souterraines d’eau pour vous.. » (Sourate 20, V53) Pouvez-vous me dire Sir John, est-ce qu’il y a une grande rivière en Grande Bretagne? Sir John Bennett: Naturellement, la rivière Thames, de grands navires y voguent. Eminent Amin Sheikho: La quantité de pluie qui tombe en Grande Bretagne est-elle assez pour alimenter cette rivière toute l’année?

Par rapport au débit de la rivière Thames, Sir John fit des calculs et trouva:


Nombre de m3 par seconde 3600 x 24 heures x 365 jours de l’année. Il calcula la hauteur moyenne des précipitations en Grande Bretagne et trouva que les eaux de pluie ne pourraient alimenter la rivière que pendant une semaine. Alors, notre savant lui posa une autre question: Eminent Amin Sheikho: D’où s’alimente la rivière Thames durant les 51 semaines restantes de l’année? Lorsque Sir John Bennet n’eut pas pu répondre, notre savant dit: Eminent Amin Sheikho: A partir des eaux de neige, des glaciers et des glaces du pôle. Sir John Bennett: Comment cela se passe-t-il? Eminent Amin Sheikho: Vous savez Sir John, qu’il neige dans les zones polaires presque toute l’année, et que les rayons solaires sont très obscures et inefficaces comme la lumière de la lune. Si cette glace et ces icebergs n’avaient pas d’égouts et des larges orifices au fond de l’océan gelé, la glace s’accumulerait à une hauteur tellement élevée que la vie serait impossible. Il y a une grande pression de la glace et des icebergs sur certaines parties du fond de l’océan glacial. La profondeur moyenne du pôle Nord est de plus de trois milles mètres, et de l’Antarctique est similaire. Scientifiquement, il est connu que lorsque nous descendons de cent mètres sous la terre, la température augmente d’un degré Centigrade. Mais les eaux de sources nous parviennent froides, fraiches et pures, bien qu’elles viennent d’une profondeur pouvant atteindre des milliers de mètres. Selon les lois de la science, ces eaux devraient être chaudes lorsqu’elles nous parviennent, car elles auraient reçu de la chaleur du sous-sol, mais ce n’est pas le cas. La grande pression des icebergs sur les larges orifices (égouts) au fond de l’océan fait fondre la glace à proximité de ces trous, et l’eau descend rapidement dans ces passages chauds(5). La chaleur


à l’intérieur de la terre au niveau des pôles favorise la fonte de la glace et un jaillissement rapide. Après la fonte, elle se ramifie pour alimenter les sources et les rivières sur la surface de la terre. Son flux continu et rapide à travers ces passages(6) maintient l’eau froide, et le niveau élevé des pôles au dessus de la terre, ajouté à l’inclinaison axiale du globe et sa rotation journalière et annuelle, nous explique l’ascension de l’eau au sommet des montagnes qui, parfois atteignent plus de 3000 mètres de hauteur. Certaines de ces sources viennent directement du pôle ; ce qui explique leur fraicheur. D’autres sont moins fraiches, parce que leur passage alimente des réservoirs dans les montagnes qui en retour, alimentent les sources qui ne sont pas aussi fraiches. Sir John Bennett: c’est vraiment une information étonnante pour moi. Je ne savais pas que les pôles avaient une importance aussi directe dans notre vie. Réellement, je n’ai jamais réfléchi au sujet de la provenance de l’eau de nos rivières. J’avais toujours supposé que l’eau de pluie était la source principale d’alimentation du Thames et d’autres grandes rivières de mon pays et partout dans le monde. Mais ce que vous dites est pertinent. Il est aussi important de suivre votre explication sur la fraicheur des eaux de sources. Mais dites-moi O! Savant, d’où vous vient cette information? Y at-il des versets dans le Coran qui expliquent ce phénomène? Eminent Amin Sheikho: Dieu dit: « Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu'elle ne s'ébranle pas avec elles, et Nous y avons placé des ravins servant de chemins afin qu'ils soient guidés. » (Sourate 21, v31) « Nous avons placé des montagnes fermes… »: Nous avons créé la terre ferme avec des montagnes. « …afin qu'elle ne s'ébranle… »: Ainsi sa rotation ne dévie pas et sa surface ne se fissure pas. «…Nous y avons placé des ravins… »: Cela fait référence aux réservoirs d’eau dans les montagnes qui libèrent l’eau suivant des proportions strictes. N’est-ce pas une preuve de l’existence d’Allah? « Chemins »: c'est-à-dire sources. Les grandes sources forment les rivières, alors que les ruisseaux


forment les sources. Qui est ce qui a créé leurs voies souterraines? « …afin qu'ils soient… »: s’ils réfléchissent, «…guidés. »: Vers Allah pour le connaître: si tu ne réfléchis pas tu ne seras pas guidé. Ces sources et rivières coulent continuellement parce qu’elles sont permanemment alimentées par le pôle Nord et le pôle Sud à travers ces passages et ces immenses lacs étendus en dessous du pôle Sud. Elles nous parviennent à un niveau fixe et régulier durant toute l’année. A certaines courtes périodes, à la fin de l’hiver et à l’approche du printemps, le niveau d’eau dans les rivières augmente. Sir John Bennett: Pourquoi cela se produit-il? Eminent Amin Sheikho: Parce qu’elles sont alimentées par les eaux de pluie, et il y a une crue due à la fonte de la glace dans les sources, puis cette crue coule à travers les réservoirs. Après cela, la rivière reprend son niveau normal de l’année. Des explications qui précèdent, nous pouvons constater qu’il y a un formidable équilibre établi par le Tout Puissant pour contrôler tout cela sans contradiction de ces lois naturelles. Il y a un flux continu des sources et des rivières créé par une accumulation continue de neige durant toute l’année dans les critères très précis, et la science humaine n’était pas capable de déceler ses secrets.(7) Qu’ils sont immenses ces réservoirs! Qui les maintient et les reforme chaque année pour nous et pour notre intérêt de sorte que nous puissions en jouir et être honorés? Quelle est la Main Prête et Miséricordieuse qui supervise toute cette providence!? Cela est une partie de Sa permanente Générosité, Son épanchement d’amour et Sa Compassion. Tout cela est à notre intérêt, mais nous n’en savons rien. Dieu dit: « …et Nous avons envoyé des vents transportant des nuages, et Nous avons fait descendre du ciel une eau dont Nous vous abreuvons et que vous n’êtes pas à mesure de conserver. » (Sourate 15, V22)


Pouvez-vous la conserver? S’il pleut en hiver, quelle que soit la réserve que vous faites, que ferez-vous en été? Avez-vous pensé aux sources et la quantité d’eau qui en sort durant toute l’année? N’avez-vous pas réfléchi sur leurs réservoirs? Qui les a organisés? Où sont-ils situés? Ne tarissent-ils pas? Réfléchis à propos afin d’atteindre la véritable foi. Sir John Bennett: Cette information est nouvelle et très étrange pour moi – je m’étonne comment cette question n’a jamais traversé mon esprit avant? Veuillez me donner plus de connaissances à ce sujet. Avez-vous plus de détails à propos du passage d’eau des pôles aux sources à travers le monde? Qu’en est-il des mers et des océans? Jouent-ils un rôle dans ce grand mouvement d’eau à travers la surface de la terre? Eminent Amin Sheikho: Dieu dit dans le Saint Coran: « N’as-tu pas vu qu’Allah fait descendre l’eau du ciel, puis la fait pénétrer dans la terre (et jaillir) sous forme de sources?... » (Sourate 39, V21) Ce saint verset prouve que Dieu envoie ces eaux polaires à travers des passages sous la terre. Les courants pressants passent sous les eaux de la mer, et l’un d’eux appelé la Dérive de l’Atlantique Nord, qui va en direction du Nord-est à partir de la côte Américaine, a une vitesse de cinq à six nœuds, et n’apparaît pas au niveau de la surface des eaux. Il n’a aucun effet à une profondeur d’environ trois cent cinquante mètres. Les chercheurs ont trouvé aussi un autre grand courant appelé Flux du Golfe qui va dans la direction opposée. Les courants qui ont des limites claires sont appelés Flux du Golfe. Les courants de la surface de la terre vont dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Nord, alors qu’ils prennent le sens opposé dans l’hémisphère Sud, ils sont appelés « tourbillons.» Dans l’hémisphère Nord, il y a deux violents tourbillons au Nord de l’océan Atlantique et de l’océan Pacifique, et dans l’hémisphère


Sud, il y a trois tourbillons allant dans la direction opposée, au Sud de l’océan Pacifique et l’océan Indien. Sous l’eau, il y a trois courants dont la direction serait opposée à celle des courants de la surface salée. Ces courants à travers la mer sous l’eau salée sont faits d’eau douce.(8) Dieu Tout Puissant a mentionné dans le Saint Coran ces courants de mer d’eau fraiche et froide sous les eaux salées des océans Atlantique et Pacifique. Dieu dit: « Ou semblables à des ténèbres sur une mer vaste et sans bornes: des vagues la recouvrent, au dessus desquelles s'élèvent d'autres vagues, sur lesquelles il y a le nuage. Ténèbres entassées les unes au-dessus des autres. » (Sourate 24, V40) Allah parle de la réalité de cet homme aveugle et déviant dont les yeux de la raison ne sont pas ouverts, et demeure aveugle. Aux portes de la mort, il vit ses actes et eut honte. Ils sont devenus des ténèbres, semblables à cette mer profonde. Ce saint verset est un exemple parmi tant d’autres qui sont mentionnés dans le Saint coran. Ces exemples sont des réalités qui existent dans la vie présente, tout comme ce verset: «Donne-leur un exemple, les habitants de la cité, quand les messagers de Dieu leur ont été envoyés. » (Sourate 36, V13) Il est hors de doute qu’il y avait une cité à laquelle Dieu avait envoyé des messagers. Un autre verset: « Ils ressemblent à quelqu’un qui a allumé un feu… » (Sourate 2, V17) Et le verset: « Donne-leur un exemple ; deux hommes: à l'un d'eux Nous avons donné deux jardins fruitiers…» (Sourate 18, V32) Ce verset s’applique à ce qui se passe au Nord et au Sud de océans Atlantique et Pacifique qui sont les plus larges et profondes des


océans. Il y a plusieurs autres exemples comme ceux-ci dans le Saint Coran. Dieu mentionne « la profondeur des ténèbres » qui veut dire très profond. Il n’y a aucun doute que c’est la plus profonde des océans et mers. Etant donné que l’eau – et spécialement l’eau salée et ondoyante – reflète la lumière du soleil, plus l’on descend en profondeur plus l’obscurité s’intensifie.


Les spécialistes en océanologie et climatologie ont pris cette photo au pic d’une violente tempête marine dans l’océan. Ces photos ne peuvent même pas présenter une vue claire donnée dans le verset Coranique ci-dessus parlant de la description des actes des mécréants perdus au milieu des profonds ténèbres. La second référence, « des vagues la recouvrent, au dessus desquelles s'élèvent d'autres vagues », indique deux vagues et indubitablement, elles sont différentes les unes des autres. Les vagues supérieures sont celles des eaux salées, alors que les vagues inférieures qui s’écoulent rapidement, sont froides. Les nuages ténébreux reflètent les rayons solaires et donc, cache la lumière et l’eau salée dissimule l’eau fraiche en dessous d’elle. Cela fait augmenter les ténèbres. Sir John Bennett: Pouvez-vous me donner une information spécifique et des exemples relatifs aux plus connus et plus grands cours d’eaux et rivières du monde. Eminent Amin Sheikho: Sous le courant du Golfe qui va vers le Nord-est le long du tronçon Est des USA, il y a un grand courant d’eau douce coulant vers le Sud, dans le Nord de l’océan Atlantique à partir de la zone du pôle Nord.


Le courant du golfe se divise en deux branches ; la première circulant le long de la côte Est de Groenland, du Nord et du Sud de l’Europe, l’autre allant vers le Sud pour poursuivre son tourbillon à la partie Nord du globe. Les courants froids de surface vont habituellement vers le Sud. Dans l’hémisphère Sud, l’eau froide coule autour de la zone polaire pendant que les branches vont au Nord vers les zones tropicales et semi-tropicales. Cela explique le cours du Nil et des rivières Orontes aux USA, et celui des autres qui vont dans la direction opposée. Cela est tout à fait clair en Syrie, car le nom Orontes en arabe signifie « rebelle. » Cela veut dire que les origines des sources et des eaux des rivières viennent d’une part de la glace des pôles nord et Sud. Les rivières qui coulent du Nord au Sud proviennent de la glace du pôle Nord, et celles qui vont dans la direction opposée proviennent de la glace du pôle, à l’exemple du Nil et d’Orontes. Lorsque ces courants profonds vont à travers les mers à partir des couches sous-profondes d’eau salée des pôles, ils passent sans mélange et en même temps se dirigent vers leur seconde source pour devenir des rivières, des lacs et des ruisseaux sans se mélanger à l’eau salée et chaude de surface. Les sources d’eau douce existent même dans les profondeurs de la Méditerrané et prés de la côte Grecque de Kornif, et dans l’océan Atlantique sur la côte du Maroc près d’Agadir et dans la péninsule de Floride. Dans l’île de Irwad et la zone de Lattakia en Syrie, l’eau douce vient du fond de la mer, parce qu’elle est plus légère en densité que l’eau salée avec laquelle elle ne se mélange pas. Elle monte en surface. Les marins et les pêcheurs utilisent cette eau pour augmenter leur ravitaillement en eau douce.


Sir John Bennett: une fois de plus vous m’avez donné une information remarquable qui est totalement nouvelle et étonnante. Veuillez m’en donner davantage. Eminent Amin Sheikho: Dieu dit: « Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers: l'une douce et rafraîchissante, l'autre salée et amère. Et Il a créé entre les deux une barrière et une cloison infranchissable. » (Sourate 25, V53) 1) Dans les profondeurs des mers et des lacs, l’eau salée est en surface tandis que l’eau douce est au fond, et entre les deux il y a une barrière solide faite de sol et de roches et de croûte, comme sur l’île d’Irwid qui est entourée d’eau salée de la mer. Les sources et les puits d’eau douce jaillissent du fond de la mer, et Dieu Tout Puissant a créé une cloison entre eux. L’eau douce ne se mélange pas à l’eau salée ; elle se déplace de l’intérieur de la terre en dessous de la mer salée. Le cloison est la terre du fond de la mer ; c’est une barrière solide dont le verset parle: « …Il a créé entre les deux une barrière et une cloison infranchissable. » dans les montagnes qui entourent les mers, dans les mers et dans leur tréfonds, la barrière est faite de roches et de la terre ; c'est-à-dire de solide. Il en est ainsi avec les îles dans les eaux salées des mers et les eaux douces en dessous. 2)-Le Golfe et les courants de labrador, en plus de courants d’eau douce, a des cloisons aqueuses et liquides, « Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers: l'une douce et rafraîchissante, l'autre salée et amère… » 3)-Dans l’Arctique, il y a des icebergs et de la neige douce dans les mers salées, et la barrière est faite d’eau. 4)-Dans l’Antarctique, vous trouvez des icebergs et de la neige douce entourés d’eau salée des mers. Cette cloison est solide et constituée de roches ; c’est une barrière solide et infranchissable. Elle empêche les eaux de se rencontrer et de se mélanger.


Les eaux salées des mers entourent l’Antarctique, et l’eau douce coule à travers les passages souterrains et puis sous la mer pour former de grandes rivières et des petites sources sur les îles, les villages et partout ailleurs. Il est connu que les déserts contiennent des couches d’eaux en dessous d’eux. Dans le grand désert qui est considéré comme le plus vaste désert du monde, avec une superficie qui dépasse toute l’Europe, il y a un bassin souterrain contenant plus de 12 000 km3 d’eau. C’est 40 fois plus grand que la capacité de la mer Azouf. D’où vient cette eau dans ce bassin? Provient-elle, comme on le dit, des eaux de pluie qui tombent sur les côtes de la Méditerrané, bien qu’il soit 40 fois plus grand que la mer Azouf? Il n’y a aucun doute qu’il prend ses eaux d’un des continents polaires. Dans le Nord de la Russie, les couches riches en eau comprenant les artésiens en existent dans le Qara Qoum et le Qaizeel Qoum et dans d’autres déserts. Un des plus larges bassins artésiens dans le monde est situé à l’ouest de la Sibérie, entre le Urals à l’ouest et la rivière Yanessi à l’Est. La superficie de ce bassin est de plus de 3 millions de km². D’autres larges bassins artésiens existent aussi sur le côté Européen de l’Union Soviétique (par exemple, les bassins de Moscou, Danebro Dontisk et d’autres). L’eau douce de ces larges bassins artésiens logiquement, ne peut pas provenir de la pluie, mais certainement de la zone Nord polaire adjacente. Sir John Bennett: En fait, vous êtes un grand et sage homme. De prime à bord, la notion semblait incroyable: l’idée que le pôle Nord et le pôle sud sont des origines des eaux de source dans le monde, et que des grands réservoirs existent, alimentent nos rivières et se ravitaillent des eaux gelées des pôles. Mais votre explication du


phénomène est entièrement plausible et logique. De plus, vous êtes à mesure de donner plus de détails sur le sujet, et vous avez une connaissance spécifique qui ne provient que d’une grande clairvoyance. J’aimerais vous remercier une fois de plus pour toute la guidance sur ce sujet et bien d’autres. A présent, j’ai une compréhension nouvelle et complète de l’importance de ces débris gelés dans le maintien de l’humanité à travers la provision de la base même de notre existence: l’eau douce. Qui aurait pensé que la glace et la neige du pôle nord et du pôle Sud nous fourniraient les eaux de sources dans le monde. Ces explications scientifiques et uniques, et ces voyages mentaux et miraculeux ont stupéfait Sir John Bennett et augmenté son amour et sa foi en Dieu. Eminent Amin Sheikho: Nous pouvons conclure que les zones polaires sont des grands réservoirs d’eau à partir desquels nous prenons notre eau potable, pure et fraiche ; les montagnes ne sont autre que des réservoirs. Les ouvertures des sources ont des quantités d’eau inchangeables et fixes tout au long de l’année, et la pluie et la neige qui tombent servent seulement à l’irrigation de nos plants et aux animaux. Cependant, l’homme est honoré par Dieu, ainsi il s’abreuve de l’eau pure des zones polaires. Voyez combien Dieu nous favorise par rapport à toutes les autres créatures. Dans le saint Coran, Sourate 100 versets 4 et 5, Dieu dit (9) « Nous avons transféré et maintenu par son immersion »: En arabe, « Atharna » veut dire « transféré » et « maintenu » ; la dernière lettre en Arabe, qui est « n » ; dénote les suprêmes mérites du Tout Puissant Allah ; c'est-à-dire Ses Noms Suprêmes comprenant Miséricorde, Charité, Bonté et Compassion ; en plus des autres Parfaits Mérites. L’expression « par son » dénote la discipline qui a conduit aux précipitations. « Immersion » renvoie à l’accumulation d’eau. La phrase: « Nous l'avons fait à l'emplacement moyen pour tous les être vivants » comprend le mot « Wasatna » en arabe qui signifie qu’il a été fait à un emplacement moyen. La dernière lettre en Arabe « n » dénote les suprêmes mérites du Tout Puissant Allah.


« Par son » renvoie à l’accumulation d’eau. Nous pouvons interpréter ce verset comme suit: Dieu a parlé à propos du mouvement et du maintien de l’eau grâce à Sa Miséricorde, Sa Bonté, Son amour et Son Affection, et montre qu’il y un système à travers lequel la pluie tombe, se réunit et forme un énorme approvisionnement polaire. Il dit à Ses créatures que grâce à Sa Bonté, Son Amour et Son affection, Il transporte l’eau de pluie et l’emmagasine dans ces immenses réservoirs dans les zones polaires. Il transporte cette eau collectée à travers certains passages qui circulent sous la terre, et dans des proportions appropriées qui donnent naissance aux sources et aux rivières pour notre bien. Qui est ce qui maintient, nettoie et réforme tous ces drains et passages souterrains qui transportent ces eaux polaires? Comment ces eaux polaires sont-elles transportées vers tous les villages, villes et îles du monde entier dans des proportions régulières durant toute l’année pour notre usage. Personne ne gouverne, ni ne pourvoit l’univers à part Toi, sans Ton extrême faveur et Ton abondante Générosité, O! Allah. Puisse Allah vous récompenser, notre grand Erudit, avec tout l’amour, l’honneur, le respect et la révérence. Vous méritez d’être honoré pour votre amour pour Dieu et votre omniscience venue d’Allah. Puisse Allah nous y conduire par Sa grande Faveur. Il est très proche, et répond à la prière qui permet de communiquer avec toi. Allah dit dans le Saint Coran: « …soyez sous la lumière d’Allah, et Allah vous enseignera… » (Sourate 2, V282) Louange à Toi, le Créateur des mondes.


Tarissement international des grandes rivières durant les temps modernes Nous avons à présent fini cet intéressant voyage scientifique et mental à travers le monde entier et dans le pôle Nord et le pôle Sud, voyage grâce auquel nous avons connu les sources de nos eaux. Cela nous a été découvert et révélé ainsi qu’au scientifique Anglais Sir John Bennett, par le grand savant Mohammad Amin Sheikho. Cher frère lecteur, examinons maintenant un cas extrêmement important. De nos jours, C’est un grand problème environnemental dont l’humanité souffre. Il s’agit du tarissement international des grandes rivières durant les temps modernes.


Le Tarissement Mondial et récent des Principales Rivières Depuis combien de temps l’homme a-t-il engagé le combat avec la nature, cherchant à briser ou à fréquenter son impénétrable mystère, se sacrifiant énormément et sans se soucier d’affronter sa propre destruction ou disparition. Depuis plusieurs décades, les scientifiques et les aventuriers durant leur vie, ont essayé de pénétrer l’étendue de glace qui a demeuré inconnue jusqu’à une période récente, cherchant ainsi à explorer les cercle polaires. Ces nations ou ces personnes ont fait beaucoup de dépenses et d’expériences, mais leur science n’est pas allée audelà de ce que peut apercevoir l’œil nu, alors que de grandes énigmes perplexes ont persisté sur ces vastes surfaces froides et mouvantes, obscures et de profondeurs inconnues dont personne n’a pu trouver une solution convaincante. Ainsi, le savant humaniste Mohammad Amin Sheikho est venu illuminer les véritables révélations scientifiques et divines puisées dans les pages du Saint Coran d’Allah, vecteur du voyage Mohammadien qui guide les cœurs vers le Créateur qui a créé les grands icebergs en vue de nous approvisionner d’une eau potable et complètement exempte de toute impureté. Ton Créateur te dit: « Et Nous avons fait descendre l'eau du ciel avec mesure… »: Selon les besoins des créatures sur la terre et non au hasard. Les sources coulent en quantité spécifique. « …Et Nous l’avons introduit dans la terre… »: Dans les usines: le pôle Nord et le pôle Sud, puis dans les montagnes. « …Et certainement Nous sommes capable de la faire couler. » (Sourate 23 V18) C’est Lui, le Tout-Puissant qui fait couler ces icebergs à partir des deux pôles et les faits pénétrer dans les passages souterrains, créant ainsi les sources d’eaux. Où sont ces eaux? Quelles sont ces usines? Qui fait descendre l’eau du ciel pour ces passages souterrains, les stocke dans ces


réservoirs, les grands icebergs, puis les faits sortir avec stricte mesure afin de ravitailler la terre durant toute l’année? Ne devriezvous pas chercher à connaître Celui qui réalise cela? Puisqu’Il contrôle l’écoulement de ces eaux, sources et rivières, est-Il alors loin de nous?! N’est-ce pas là une preuve évidente de l’existence d’Allah? Mais si vous ne tirez pas de cela une leçon ou si vous n’y trouvez un signe dénotatif, sachez que Lui qui vous fournit de l’eau, peut la faire disparaître, et voilà un dernier avertissement. Maintenant, l’eau se fait rare. Ne craignez-vous pas Dieu?!


La Raison Directe de la Sécheresse des Rivières La dissolution de la glace constitue le plus grave danger qui menace l’environnement, avec des conséquences importantes qui pourraient produire des grands bouleversements. Cette dissolution est principalement due à la hausse des températures qui ne fait que s’accentuer au fil du temps. Pendant les cent vingt cinq dernières années, la température de la terre a augmenté de 0,75 degrés Centigrade. Cette augmentation a causé une atténuation du niveau de la glace au pôle Nord, un rehaussement en intensité des tempêtes tropicales, un prolongement des saisons au niveau des latitudes moyennes et polaires, etc. Les conséquences négatives du changement climatique résultant de la fonte de la glace peuvent aussi être observées sur les récoltes agricoles. La dissolution des rivières de glaces dans les grandes chaînes montagneuses du monde retarde l’approvisionnement en eaux des rivières. Voila pourquoi celles-ci ont perdu plus d’un tiers de leur volume dans la zone alpine Européenne. A cause de ce retard aussi, l’irrigation agricole est affectée. Une étude scientifique a noté des changements climatiques et des augmentations de température autour de la terre (avec une moyenne de 3,5° Fahrenheit), et leurs effets sur l’augmentation du niveau de fonte de la glace au pôle Nord et au pôle Sud. Les données enregistrées ont montré un niveau considérable de la désertification, un grand nombre d’ouragans qui tuent les populations et détruisent les habitations, et de nombreuses inondations qui ruinent des milliers d’habitats et effacent toute trace d’activités humaines. A côté de cela, un certain nombre de rivières, comme le Nile en Afrique et le Rio Grande ne pourront plus atteindre la mer. De plus, plus de la moitié des grandes rivières connaissent une baisse de leur volume. Par exemple, la rivière Kang en Inde subit actuellement la sécheresse, et les niveaux d’eaux dans le Jourdain sont devenus insuffisants pour les besoins des habitants de la


région. En ce qui concerne le Nile, il semble être exposé à plus de dommages que d’autres rivières. Il y a aussi une probabilité que certaines rivières dans le monde connaîtront la sécheresse, comme le Mékong au Vietnam, le Yangtze en Chine, le Rio de la Plata en Amérique du Sud, le Murray et le Darling en Australie, le Salween et d’autres rivières et lacs dans les différents pays du monde. Le prolongement de ce phénomène de fusion de la glace est la raison de cette sécheresse, à tel point qu’il entrainera la disparition progressive des forêts, la réduction de l’oxygène et l’extension de la désertification. Dieu dit: « Le mal est apparu sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains, afin qu’ [Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (de leur mal). » (Sourate 30 V41) Ces menaces aux rivières et forêts et l’avancée des déserts ne sont autres que le résultat de la rétention de la chaleur qui s’est manifestée ces derniers temps et ses effets sur les deux pôles. La prise de connaissance de ces effets a commencé avec de nombreux signes qui indiquaient que le cercle Arctique fondait graduellement, tels l’accroissement de la température moyenne, la diffusion des amas de glace et la régression de la glace dans les zones glaciales de Norvège, Spitsbergen et Groenland. Aussi, au Nord de Finlande, le cycle agraire s’est prolongé environ de dix jours à deux semaines par rapport à sa durée moyenne au cours des vingt dernières années. De nos jours, les conséquences de la fusion de la glace menacent le monde entier de destruction.


Les Rivières Provenant de l’eau de pluie Leur cours est évidents ; ils coulent dans les vallées hivernales qui se remplissent d’eaux en hiver et s’assèchent en été, telles les vallées d’Alexandre, d’Al-Hawadeth, les rivières Rubin et Ashdod. La petite quantité d’eau créée à l’intérieur par la pluie et les rares tempêtes, coule de façon irrégulière à travers les ravins qui transportent des quantités de sédiments, et sur une distance de quelques kilomètres, elle s’évanouit dans les plaines, laissant derrière elle une grande masse d’alluvions. Les exemples e trouvent dans les grandes vallées sèches du semi-désert d’Al-Sham (i.e. les vallées d’Al-Meyah et d’Al-Sawad).


Dans les profondeurs de ces vallées, il y a des sédiments, et l’eau qui s’y trouve rarement à cause de sa vaporisation en été, s’infiltre dans ces sédiments. Cela est perceptible dans les rivières qui coulent toute l’année. Leur régularité et le flot constant de leurs eaux sont des qualités innées. Leur flot augmente seulement pendant les moments de pluie et de neige, puis retrouve leur niveau habituel après ces périodes. Un exemple est trouvé dans le marécage d’Okavango. Pendant la saison sèche dans le désert du Kalahari, l’eau atteint le marécage d’Okovango. Cette eau vient de la pluie tombée sur les montagnes d’Angola, à des centaines de kilomètres de distance. Cette eau prendre cinq mois pour arriver dans le marécage du Kalahari, et le transforme en un jardin luxuriant. En effet, il ne doit avoir aucun espace sur notre planète qui montre l’importance de l’eau dans la création de la vie aussi clairement que cet endroit, où cette vue inhabituelle en Afrique est perçue comme un monde d’eau verdoyante. Aussi, il se peut qu’il n’y ait aucune manifestation de migration d’animaux sur la terre pareille à cet endroit. Il y a plus de deux millions d’éléphants, de zèbres, d’oiseaux et d’autres types d’animaux qui quittent leurs zones d’origine et se dirigent vers l’intérieur du large delta du marécage d’Okavango. Puis, lorsqu’il devient sec, ils se dirigent vers les abords des rivières saisonnières. En conséquence, dans l’année, ces animaux effectuent deux déplacements au cours desquels ils font un va-et-vient à travers le désert du Kalahari cherchant des sources abondantes d’eaux. Ainsi, les rivières qui coulent en permanence sont définitivement approvisionnées d’eaux venant des deux pôles ; autrement, elles s’assècheraient ou tout au moins, auraient moins d’eaux que le désert du Kalahari. En outre, on peut noter que toutes les sources des rivières sont dans les hautes montagnes et non dans les plaines. Par exemple, la chute d’Al-Malak, la plus élevée du monde, tombe continuellement d’une hauteur de 1000 mètres. Certainement, l’eau ne coule pas dans le sens ascendant. Si vous remplissez un réservoir d’eau, vous


devez fixer un robinet en dessous pour que l’eau puisse couler, et non au dessus. Contrairement aux autres eaux, l’eau de pluie a-t-elle la capacité de couler vers le haut de sorte qu’elle puisse jaillir des hauteurs des montagnes?! Naturellement, non. Elle coule seulement vers les vallées.


Les Réservoirs ravitailleurs des rivières de pluie Ces bassins, particulièrement ceux qui ont des petits lits, ne peuvent pas approvisionner ces rivières, car la plupart d’entre eux sont étanches. Cela est clairement visible dans le cas des rivières costales, qui ont des petits lits et de petites surfaces qui leur approvisionnent d’eau de pluie. Du côté opposé du Nile, nous constatons que le fleuve Congo en Afrique, qui prend son origine à la même latitude, a un flux trente fois plus important que celui du Nile. Si leur approvisionnement venait des eaux de pluie tropicales et orbitales, il n’y aurait pas une si grande disparité dans leurs flux, puisque la différence entre leurs réservoirs d’approvisionnement est petite et que leurs sites sont adjacents. Ainsi, l’eau de pluie a un effet immédiat de courte durée sur les rivières qui coulent toute l’année ; le temps pendant lequel elle disparaît dans les crues.


Phénomène Étonnant et Preuve Effroyable Un groupe de spécialistes a déclaré que les rivières du monde connaîtront de grands changements de leurs niveaux d’eaux à cause de l’intensification du réchauffement de la planète. Ce phénomène affectera environ deux cent de ces grandes rivières qui coulent dans les zones peuplées du monde, et elles ont été récemment affectées. Selon cette déclaration, le Nile a perdu 18% de ses eaux, avec la sécheresse des zones du bassin de la Mer Méditerranée et la diminution des ressources d’eaux des rivières Africaines. Voila réellement ce qui s’est passé pendant les dix dernières années. La plus étonnante et évidente preuve indiquant la source des ces eaux est: la prédiction que le Nile perdrait 18% de ses eaux a été faite à la même période où le Soudan fut inondé. Cela corrobore le fait que la source de cette grande rivière est l’eau polaire, car si son approvisionnement d’eau provenait de la pluie, le niveau de cette rivière augmenterait avec le torrent. Cependant, puisque cette crue est associée à la sécheresse et au décours, cela montre que les eaux de rivières sont directement affectées et connectées au Pôle Sud qui connaît une grande diminution due à l’accroissement de température. Ainsi, le fait est que plus de la moitié des grandes rivières du monde sont exposées à la diminution du volume d’eau, et cela confirme leur source unique: les Pôles, sources de tous les rivières non-saisonnières du monde.


Les passages souterrains des eaux polaires Sous la terre, l’eau se dissout plus facilement qu’à la surface de la terre. Elle pénètre et coule sur de très grandes distances et à des profondeurs insondables. Les expéditions de reconnaissance et les chercheurs qui étudient les couches de la terre sont unanimes qu’il existe d’innombrables cavernes et passages sous nos pieds qui dépassent des centaines de kilomètres. Par exemple, sous la caverne Gazelle en Porino, il y a le plus large passage souterrain du monde. Aussi, les passages souterrains du Mexique sont remplis d’eaux, et ces cavernes étaient d’une grande utilité pour la civilisation Maya li y a 500 ans. Le Yucatan, la péninsule Mexicaine, n’a pas de rivières, ni de lacs ou de ruisseaux, c’est pour cette raison que les Maya dépendaient des cavernes qui étaient remplies d’eaux. Ces passages verticaux ont formé des gigantesques puits qui constituaient leur seule source d’eau. Sans ces passages souterrains d’eaux, les forêts de Yucatan ne se développeraient pas. Environ 350 km de passage d’aux souterraines ont été cartographiés dans les cavernes du Yucatan, mais jusqu’aujourd’hui, nul ne peut deviner l’ampleur de ce monde caché. Ces ouvertures verticales et ces passages inondés d’eaux sont en fait des rivières souterraines non moins importantes que celles qui se versent dans la mer. Toute ces recherches et découvertes, ces connaissances que les scientifiques ont acquises de nos jours ainsi que celles qu’ils atteindront dans l’avenir, ne sont rien d’autre que des signes et des preuves évidentes des faits scientifiques découverts par le grand humaniste et savant Mohammad Amin Sheikho: les faits qui montrent que certaines sources proviennent directement des pôles, ce qui expliquent leur fraicheur, et que d’autres sources sont moins


fraiches du fait qu’elles proviennent d’approvisionnement situés dans les montagnes.

des

réservoirs

Dieu dit dans le Saint Coran: « Nous avons placé des ancres dans la terre, afin qu'elle ne s'ébranle pas. Nous y avons placé des passages profonds afin qu'ils soient guidés.» (Sourate 21: V31) « Nous avons placé des ancres dans la terre… »: des montagnes. « …afin qu'elle ne s'ébranle pas… »: pour que sa rotation ne varie pas et que sa surface ne se fissure pas. «…Nous y avons placé des passages profonds… »: des réservoirs d’eaux conduisant aux montagnes, à partir desquelles l’eau existe selon une mesure précise. N’est-ce pas une preuve évidente de l’existence d’Allah? Le terme « …passages… » fait référence aux sources. Qui est le créateur de ces voies souterraines « …afin qu'ils soient… », s’ils pensent à cela, « …guidés »? C’est-à-dire, ils peuvent être guidés vers Allah afin de Le connaître; si tu ne réfléchis pas tu ne seras jamais guidé. A travers ces cavernes et bien d’autres que la science ne peut pas explorer, le Tout-Puissant fait couler l’eau potable des grands réfrigérateurs polaires vers les réservoirs secondaires dans les montagnes en vue d’abreuver Sa noble création. Toute la louange à Toi, Seigneur des mondes.


Aperçu sur la vie de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho Tout comme moi, vous serez surpris ainsi que les gens partout ailleurs: comment est-ce que ce grand savant a pu avoir une telle réalité, alors que les savants antérieurs et les grands guides et imams n’ont pas pu l’atteindre? Je vous répondrais: l’on obtient que ce à quoi il s’est évertué. Certes, les hommes se distinguent par leurs actions. Cela est vrai même pour les messagers et nobles prophètes… et il y aura des niveaux différents pour chacun selon ce qu’il a œuvré. Notre grand savant Mohammad Amin Sheikho a eu son savoir de Dieu, et s’est distingué par ses grandes œuvres et sacrifices humanitaires. Dieu ne lui a rien donné sauf ce qu’il a mérité.


Son Honorable Naissance Il vit le jour à Damas en l’an 1890 au cours d’une nuit bénie sous le toit d’un commerçant Damascène. Le père manifesta beaucoup d’amour pour son fils à cause de son intelligence et sa beauté pareille à celle de la pleine lune. Dans son enfance, il était actif, intelligent, plein de vivacité et de gaieté, au point de créer une sérénité et un bonheur dans les cœurs de ses proches. Il grandit jour après jour, faisant montre d’une sagesse grandissante, d’une forte personnalité, toute chose qui lui donna un estime considérable des ses parents. Ils l’honorèrent et l’entourèrent d’amour, d’affection et de sympathie. Mais soudain, dans sa tendre jeunesse, la mort frappa son père après une longue maladie. Le décès du père eut un grand effet dans le cœur de tous ceux qui l’avaient connu, car il laissa derrière lui une veuve et deux garçons. M. Mohammad Amin n’avait pas sept ans quand il prit la responsabilité de la protection de sa mère, la défendant et la mettant à l’abri de tout mal qui sévit au sein de sa famille après la disparition de son père, alors que son frère ainé Salim était parti pour la Turquie. Même orphelin, Mohammad Amin s’était distingué par sa patience face aux difficultés de la vie. Il portait une patience qu’un homme puissant ne pourrait avoir, étant était un individu dans une petite et respectable famille qui faisait face à des nombreuses difficultés.


Sa jeunesse et un aperçu sur ses œuvres Pour son honorable lignée qui remonte au Grand Messager de Dieu MOHAMMAD (PBSL), il eut le privilège de côtoyer les grandes personnalités du pourvoir de l’Etat de Turquie à cette époque, et ainsi sa famille a pu trouver une résidence au quartier Sarouja qui s’appelait « Petit Istanbul), la résidence des hommes d’état Turcs à cette époque. Il avait aussi la possibilité d’étudier à la Faculté Ottomane Royale d’Amber à Damas. Il acheva ses études à l’âge de dix-huit ans comme officier de police. Il dépassa ses collègues par sa bravoure, sa confiance, son ardeur au travail et sa persévérance. Il dirigea plusieurs commissariats de police à Damas et devint le directeur de toute la ville. Il fut un exemple, car aussitôt qu’il s’installait dans son poste de commandement, la paix et la sécurité revenaient dans son ressort territorial. Il était l’œil éveillé et la flèche indubitable dans le carquois de l’Etat. Chaque fois qu’il y avait un crime dans le pays, c’est à lui qu’on faisait généralement appel. Quand la peur, le meurtre et la criminalité envahirent la région, il était l’ultime espoir qui écarta le danger et libéra le peuple. Lorsque l’Etat de Turquie amorça la décadence, et que le flambeau de l’Islam s’estompait, la corruption et le chao envahirent tout le pays jusqu’à ce que le crime atteignît un niveau insupportable, la vie rendue difficile et les jours entourés de danger, l’obscurité de la nuit horrible, il n’en était pas question à Damas et sa banlieue, car la sécurité y prévalait grâce à un œil vigilant et un cœur miséricordieux dédié à la paix. Il affrontait avec courage et hardiesse les tempêtes des criminels dans son travail, et il a assiégé plusieurs guérillas et arrêté leurs leaders. Toutes ses actions furent couronnées de succès et d’appui au point où il fut surnommé « Aslan », qui signifie « le lion », pour son audace à affronter les difficultés. Pour sa confiance en Dieu, il était le seul officier qui se dressa contre l’injustice et le terrorisme


à tel point que les criminels et les voleurs craignant sa bravoure, se rendaient à lui, s’excusant et demandant son indulgence. Ainsi, il avança en grade et parcourut les commissariats jusqu’à ce qu’il fût nommé directeur de la cité de Damas, qui compte des entrepôts et des prisons. Il demeura à cette fonction pendant une très longue période, obtint beaucoup de gloires et faisant montre d’une bravoure que Damas n’avait jamais connue auparavant. Avec beaucoup d’audace, il libera des milliers de prisonniers en attente de peine capitale, puis les introduisit dans les rangs des défenseurs de la nation contre l’ennemi infidèle. Son action fut la cause de la suppression des potences qui avaient été plantées par Jamal Pacha, le massacreur, sur les places des marchés et les quartiers du pays pour étrangler des centaines de personnes chaque jour. Pour cette raison, il fut exposé plusieurs fois à la mort. Ainsi, Allah le sauva par Sa Grandeur, Sa Miséricorde et Son Assistance. Pendant le mandat Français, en tant que responsable de la sécurité civile, il avait repris ses fonctions de directeur de district ou chef d’un poste de police jusqu’à la grande révolution Syrienne. Grâce à son amour pour Dieu, et son noble désir de servir son pays, il était le fer de lance des révolutionnaires et l’aorte de la révolution. Son sceau était entre ses mains fidèles. Il inquiéta les forces Françaises par sa prouesse à changer la défaite en victoire et à donner aux révolutionnaires le plus grand contrat d’armement entre la France et la Grande Syrie. Il remit dans la nuit aux révolutionnaires ces armes que la France avait stockées au château d’Anjar au Liban. Le Général Catro, le gouverneur de la Syrie à l’époque, perdit son esprit et ordonna que M. Mohammad Amin soit exécuté, mais le Tout-Puissant le sauva ainsi que son assistant, et il devint pour eux un homme digne de confiance malgré leur erreur de jugement.


L’étape de la guidance et de l’invitation à Allah Il côtoya Cheikh Amin Kuftaro durant vingt et un ans et rendu beaucoup de services à ce grand éminent érudit (qu'Allah illumine son esprit). Après qu’il eût atteint quarante ans, Dieu lui révéla Son Omniscience. Il commença à voir et à entendre dans sa prière (communication avec Dieu), la récitation du Prophète (pbsl) de la sourate Al-Fatiha (l’ouverture). Après cela, il commença à guider ses disciples et porta la bannière de la guidance avec vigueur et honorabilité. On l’appelait « Amin Bey », Bey qui signifie en langue Turque « le pur ». Son salon ne cessait de s’emplir des jeunes de Syrie, du Liban et d’Iraq à la quête de l’irrigation de la source du Prophète MOHAMMAD (PBSL), riche et généreuse dans la diffusion d’une atmosphère de haute valeur, de majesté et de sainteté. Si les nobles actions étaient mentionnées… Dans l’horizon… En toi l’exemple est donné… Pour nous tous…


Aperçu sur son invitation à Allah, sa révélation et sa grande guidance Ses assemblées sanctifiées se distinguaient par leur caractère charmant et unique de la révélation parfaite, claire dans son sens et complète dans la réalité. Ses mots touchaient la cible et tombaient fraichement et paisiblement dans les cœurs de ceux qui l’écoutaient, comme une lumière qui les pénétrait pour libérer leurs esprits afin de les élever davantage. Il a écarté l’obscurité, banni les contradictions et effacé les écoles intrigantes et la pensée stérile qui a créé un grand fossé - dans les esprits - entre les hommes et leur Dieu. Il a exposé aux gens la réalité de Dieu et la perfection de Ses Qualités: Miséricordieux, Compatissant, Sage, Juste, Donateur, Pourvoyeur et digne d’adoration. A Lui appartient la louange même en cas d’épreuve, car cela constitue un traitement pour l’homme. Il n’a pas besoin d’une créature, ni de notre adoration, car Il est Riche alors que nous sommes pauvres et l’adorons pour notre propre bien. Nous avons besoin d’entrer dans Sa forteresse lumineuse de foi, d’être protégés du malheur et de l’adversité. L’histoire honorable de sa vie était une haute interprétation et une constitution claire pour la formidable révélation qu’il a apportée, et qui contenait des faits qui firent fléchir des têtes. La réalité fut une lumière, la forme une preuve et l’application pratique réelle un guide. Sa révélation fut inégalable par les civilisations du monde et les lois positives de la vie présente. Pourquoi sommes-nous créés? Pourquoi l’univers? A quoi servent les rites religieux? Pourquoi le jeûne du mois de Ramadan? Quel est le bénéfice de la prière? Pourquoi le pèlerinage à un endroit désertique?


Pourquoi existons-nous? Où étions-nous? Pourquoi la mort, et qu’y a-t-il après la mort? Qu’est-ce que l’esprit? Qu’est-ce que l’âme? Qu’est-ce que la raison? Qu’est-ce que le paradis? Qu’est-ce que l’enfer? Qu’en est-t-il du destin? Qu’est-ce que le monde pré matériel (le monde des esprits)? Ces faits et questions n’ont pas traversé les esprits des hommes parce qu’ils étaient occupés par un monde de tentations et de déceptions, et ils ont oublié de chercher dans les archives de l’existence afin de connaître leurs secrets. Le fameux scientifique contemporain Anglais Sir John Bennett, dans une de ses rencontres avec les scientifiques occidentaux, affirma: « Toutes les sciences que nous avons acquises n’équivalent pas à l’océan du grand savant oriental. » Cet homme pur a passé des précieuses années dans l’effort et la recherche de la proximité d’Allah. Cette station lui a permis de gagner un rang élevé et une perfection grâce auxquels il a réalisé beaucoup de travaux et consenti d’énormes sacrifices. Ainsi, sa vie était un exemple de comportement louable, car il défendait la vérité dans toutes ses actions. Il a consacré sa précieuse vie au service de ses semblables. Les nuits ténébreuses de Damas furent converties en jours radieux grâce à ses travaux et à son sacrifice.


Sa mort Il fut une lumière qui éclaira des générations sur leur cheminement vers le bonheur à travers le Livre de Dieu, et la lampe qui guida l’homme vers la félicité, la perfection, la vertu et la bonne vie, jusqu’à ce qu’il quitta ce monde pour rejoindre son Seigneur le 1er Rabi’ thâni 1964. Il fut enterré au cimetière du prophète de Dieu Zhoul-Kifli (pbsl) du quartier Al-Salhiyeh. Dieu dit: « Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit: «Je suis du nombre des Musulmans?» (Sourate 41: V33)


Aperçu sur la vie du chercheur et savant islamique Prof. A. K John Al-Dayrani Vérificateur et Editeur des livres du Savant Humaniste Mohammad Amin Sheikho (qu’Allah sanctifie son âme) Fils du grand savant, Cheikh Mohammad A-Dayrani (que Dieu lui fasse miséricorde), disciple du grand cheikh Badrud-Dine AlHassani Al-Husseini (que Dieu lui fasse miséricorde) un des grands savants des hadiths à Damas, le professeur A. K John est né le 24 juillet 1934 à Damas. L’ampleur de ses études était telle qu’il n’a laissé aucun livre de son père sans le lire. Avant d’achever ses études secondaires, il rencontra le savant M. A. Sheikho, et fut stupéfait de la grandeur des sa science divine. Il s’agrippa à lui pendant neuf années et acquerra ainsi d’énormes savoirs. Il termina son cycle secondaire, entama les études universitaires et obtint dix parchemins. Prof. A. K. John a affirmé: •-Ces diplômes ne m’ont produit aucun effet ; mais j’ai tout eu de mon guide, le grand savant M. A. Sheikho. J’ai eu un diplôme en littérature Arabe, mais cela ne m’a jamais servi en philologie ou à comprendre la langue. Je n’ai compris la langue avec ses sens, seulement que de la bouche du savant, et cela concerne également d’autres sciences. •-Tous les livres que j’ai publiés proviennent directement des sciences du savant, et incluant des faits qui ont étonné tout philosophe et scientifique. Certaines sciences et faits vécus constituent ce que j’ai reçu et entendu de la bouche du savant. Je les ai littéralement publiés, étant donné que ce sont des inspirations divines qui ne peuvent être atteintes par la science humaine, même si toute l’humanité se mettait ensemble pour le faire. Ce sont des défis tangibles et actuels devant lesquels les sciences de l’homme ont buté.


•-Certains de ces faits ont apporté de la lumière et chassé l’obscurité ; par exemple, l’opération de la ventouse qui a dépassé la médecine lorsqu’elle guérit les maladies considérées comme incurables par les sciences médicales Arabes, Romaines et Grecques, pendant des milliers d’années. •-Il y a également le secret de la mention du nom d’Allah à voix haute sur l’animal au moment de l’égorger, qui fut découverte par le grand savant humaniste et qui fut une grâce offerte aux consommateurs et à tous les bétails égorgés de cette manière. •-En plus, il y a ce qu’il présenta en physique comme la découverte des origines des eaux de source, un problème qui n’avait jamais été connu auparavant. •-En outre, il y a les grandes sciences Coraniques, telles que la révélation des sens des lettres qui débutent les sourates, et la merveilleuse explication de l’exorde (Al-Fatiha), le sens du verset: « Louange à Allah, Seigneur de l'univers », et davantage la signification de tous les versets du Saint Coran (parole d’Allah). Le professeur A. K. John a écrit plusieurs collections grâce aux leçons Coraniques de son guide, l’humaniste savant, source de son savoir. Il a été témoin de plusieurs actions de grâce de ce dernier autant qu’il en a été informé par d’autres personnes qui ont vécu auprès de lui. Lorsqu’il s’est consacré à son tour à l’appel vers Allah, il a collecté, vérifié et examiné tout ce qu’il a reçu de son guide, puis a publié ces collections afin de les répandre pour le profit de tous, à l’heure où l’humanité a plus que jamais besoin de cette science. Le nombre de livres que le professeur A. K Al-Dyrani a vérifiés est supérieur à cinquante cinq. Ainsi, il est devenu populaire pour avoir associé son nom à celui du grand savant M. A. Sheikho (qu’Allah sanctifie son âme). Il a entrepris la recherche scientifique moderne sur l’opération de la ventouse que le savant a enseignée à ses disciples à partir de la sainte tradition prophétique. Il est ainsi devenu le chef de l’équipe


médicale Syrienne chargée de l’étude moderne et scientifique de la ventouse donc toutes les opérations ainsi que les règles d’applications sont implémentées sous son auspice. Il est consulté à chaque étape du processus. Cette étude a été mondialement répandue de sorte que de nombreux hôpitaux d’Orient et d’Occident l’ont sérieusement adoptée, et elle occupe une place prépondérante grâce à ses merveilleux résultats. Il a également mené d’autres recherches scientifiques pour démontrer la sagesse cachée derrière la mention de l’expression « au nom de Dieu, Allah est Le Plus Grand » à voix haute pendant l’égorgement de la bête. Cela fut une méthode médicale moderne stupéfiante basée sur des tests du grand savant et à travers laquelle il a été confirmé que la mention du nom d’Allah permet de purifier la viande des microbes, épargnant la bête des douleurs de l’égorgement, débarrassant tous les germes dangereux et incurables tels la vache folle et la grippe aviaire. Damas, le 04 ptembre 2007


Morceaux choisis des sciences de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho

Telle fut l’habitude de ce vénérable savant humaniste (qu’Allah sanctifie son âme) en ce qui concerne tout ce qu’il nous a conféré de son interminable savoir qui bouleverse les têtes et les emmène à s’incliner, glorifiant et révérant les sens du Saint Coran: il a rempli les cieux de connaissances scientifiques qu’Allah Tout-Puissant lui a données, car il a mis en exergue le caractère parfait et impeccable des prophètes et la pureté de leurs esprits, dans son livre « Impeccabilité des Prophètes ». Expliquant leurs grandes œuvres pour lesquelles ils ont mérité de recevoir le message de leur Créateur. Ils ont été guidés par la lumière d’Allah et sont devenus ainsi des guides. Il a également réfuté tous propos et conte qui contredisent cette impeccabilité de notre maître Mohammad (pbsl) dans deux ouvrages écrits sur le noble prophète (pbsl) – la véracité de notre


Maître Mohammad (pbsl) apparaît au vingtième siècle et La visite du Prophète (pbsl) et l’effet de son amour dans l’élévation de l’esprit. Il a montré la position des purs compagnons du prophète et leur désignation en tant que califes par Allah Tout-Puissant et Maître de la création. Tel Abou-Bakr qui vainquit les Arabes apostats, les Perses, le Romains, et Oumar Ibn Al-Khattab qui acheva les conquêtes et soutint les orphelins. Il clarifia que leur croyance en Allah et leur amour pour le noble Prophète (pbsl) étaient la source de leur savoir et la raison qui justifie leur sublimité et leur autorité à travers le monde. Il a dévoilé la sagesse cachée derrière les versets du Saint Coran et les commandements donnés par Le Tout-Puissant, car il a décortiqué le sens des lettres venues au début de certaines sourates dont tous les savants musulmans n’avaient aucune connaissance. En outre, il y a sa formidable révélation du sens de l’exorde (AlFatiha), et le secret que revêt sa lecture lors de la communication avec Allah. Tout cela est mentionné dans ses livres « secrets des sept versets » et « Interprétation Al-Amin du Coran Généreux». Du Saint Coran, Il a tiré les heures des cinq prières (communication avec Allah), et a dévoilé le secret de l’orientation vers la Ka’ba. Il en a également extrait le pourcentage de la Zakat (aumône légale) qui est de 2,5%. Il a expliqué le sens de la piété (perception par la lumière d’Allah) et comment l’obtenir au mois de Ramadan, de la même manière qu’il a élucidé la nuit du destin et la raison qui explique la révélation du Coran au cours de cette nuit bénie. Il a aussi dévoilé les secrets du pèlerinage (Al-Hajj) et la sagesse de chacun de ses rites. Sans oublier de montrer le chemin de la foi sincère en Dieu tout en soulignant qu’elle ne s’obtient pas par simple déclaration verbale, mais en la vivant dans ses réalités à travers la mise en application de sa formule: « J’atteste qu’il n’y a point de divinité en dehors d’Allah, et j’atteste que Mohammad est


le messager d’Allah ». Tout cela est exposé dans son livre: Les Ecoles Supérieures de la Taqwa (perception par la lumière d’Allah).


Il a résolu le problème du destin qui a tant embarrassé les scientifiques et philosophes de la mu’tazila (nécessitarisme): les Grecques et le Romains tout comme les philosophe de la Chrétienté, du Judaïsme et de l’Islam. Il en est ainsi de sa haute compréhension des paroles du Tout-Puissant: « … Il pardonne à quiconque le veut et châtie quiconque le veut… » (Sourate 3 V129). « … Il égare quiconque le veut et guide quiconque le veut… » (Sourate 16 V93). Cela veut dire qu’en vérité c’est la volonté du croyant qui suit la voie de la croyance, cherche la guidance et s’écarte du chemin de la perversité, cherche à atteindre la réalité ainsi que la vraie religion. Il a également expliqué la liberté de choix que possède chaque personne dans sa vie. Il a détaillé le sens des six jours mentionnés dans le Saint Coran: « Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis a contrôlé sa destinée… » (Sourate 7 V54) Il a également donné la signification des « dix nuits » et des « sept cieux » que les savants Musulmans, Chrétiens et Juifs ignoraient. Cela est exposé dans son livre: La grande découverte scientifique – L’étonnante réalité des Six Jours et des Sept Cieux. De façon logique, il a élucidé la grande louange que mérite le messager de Dieu (pbsl) dans la sourate Abassa (le renfrogné), lorsqu’il a froncé ses sourcils à Abdoullah Ibn Oum Maktoum. Alors que toutes les autres interprétations du Coran qualifient de mauvaise cette attitude, M. A. Sheikho révèle plutôt l’apologie du messager de Dieu (pbsl) au début de cette noble sourate. Il a clarifié les sens de toutes les sourates contenues dans la trentième partie du Coram (Juz’u Amma), et a expliqué le mot Amma dans un détail inimitable dans son livre Interprétation de Juz’u Amma. Il a aussi exposé la réalité de la polygamie mentionnée au début de la sourate An-Nissa’ (les femmes), et a ainsi résolu ce cas


problématique en réfutant tout propos qui donne à l’Islam une image de religion lascive par la permission à l’homme d’épouser quatre femmes. Alors que le retour au noble verset dans son ensemble stipule autrement. Ordinairement, le Musulman n’est pas autorisé d’épouser plus d’une femme. Prendre une deuxième, une troisième et une quatrième n’est permis que dans les conditions énoncées au début du verset qui a été négligé et mis hors d’usage. Le noble verset stipule que la femme doit être une veuve ayant des orphelins. Ainsi, la polygamie est humanitaire et noble. C’est pour entretenir les veuves et élever les orphelins de manière à bâtir une société saine, et non pour des raisons lubriques, comme allégué par de nombreuses personnes qui utilisent le verset sans retourner à son début. Avec cela, ils ont donné une mauvaise réputation à l’islam et aux Musulmans, car la religion semble être salace et inhumaine à cause de la polygamie. Il a aussi révélé les lois du divorce dérivées du Saint Coran, ainsi que la manière d’appliquer ses règles en cas de rébellion (de la part de la femme) et de progression de la discorde entre les deus époux. Tout cela est exposé dans son livre: L’islam… Pourquoi le voile? Pourquoi le divorce? Pourquoi la polygamie? Il a élucidé l’objectif du Tout-Puissant dans Sa création, et la raison de la création de l’homme et de sa venue dans ce monde, raison indiquée depuis le monde pré matériel (Al-Azal) où l’homme a pris l’engagement de porter la confiance de Dieu. Il a également apporté une réponse à la question embarrassante: pourquoi les prophètes sont-ils nés prophètes? Et quel est le critère de choix du Tout-Puissant de ses personnes comme prophètes et nobles messagers avant leur naissance. Il a démontré la sagesse de la circoncision des hommes et la raison pour laquelle le Tout-Puissant a créé ce prépuce pendant que l’embryon du garçon est dans la matrice, et qui doit être amputé après la naissance. Ce fut une découverte jamais réalisée par les médecins de nos jours et d’avant.


Il a trouvé un moyen d’assainir les bétails lorsqu’il a montré l’usage de la mention du nom d’Allah à voix haute au moment de les égorger suivant la formule: « Au nom de Dieu, Allah est Grand ». Il a expliqué que lorsque l’animal entend cette parole, le corps tremble et tout son sang se vide, ainsi la viande est débarrassée de tous les germes de maladies. Extrait des versets du Saint Coran, cela fit l’objet d’une étude médicale à l’issue de laquelle les laboratoires du Moyen –Orient confirmèrent les résultats de l’éminent savant M. A. Sheikho. Tout cela est mentionné dans son livre: Allah est Grand, Soyez bienveillant envers les animaux. Il a revivifié la sunna sacrée du prophète (pbsl) qui a été effacée par les anciens, laquelle sunna qui consiste à soigner plusieurs maladies par la pratique de la ventouse. Il a clarifié ses conditions en précisant qu’elle doit être effectuée sur la partie supérieure du dos, très tôt le matin à jeun, pendant le printemps, lorsque le croissant de lune diminue, c'est-à-dire après le 17e jour du mois lunaire, car la lune a un effet gravitationnel sur la santé. Une grande équipe médicale du Moyen-Orient composée d’environ 350 professeurs et docteurs, a étudié cette opération selon les conditions indiquées par le savant M. A. Sheikho, pendant trois années consécutives, et le résultat fut stupéfiant au point où la ventouse fut répandue partout dans le monde pour son effet bénéfique sur la santé. Tout cela est mentionné dans son livre: Le remède miraculeux qui traite les maladies cardiaques, le cancer, la paralysie, la migraine – La Ventouse, une science médicale prophétique dans sa nouvelle perspective. Il a aussi dévoilé la réalité des charlatans, prestidigitateurs et magiciens qui travaillent avec les démons pour causer des dommages à travers la magie. Il a ainsi expliqué tous les mensonges et astuces que les magiciens utilisent sur des gens qui ne savent rien de la magie.


Il a également donné la solution à ce problème en montrant le chemin qui conduit à la délivrance et à la guérison de ces maladies spirituelles sans avoir recours à personne, même à ceux qui prétendent traiter les gens par des formules ou la lecture des versets du Saint Coran, alors qu’en fait ils ne savent rien. Tout cela est mentionné dans son livre: Dévoilement des secrets da la magie et des magiciens. Il a décrit dans deux cas différents l’état d’une personne à sa mort: lorsqu’il est un croyant ou bien un mécréant. Il a élucidé aussi son état après la mort, puis dans l’intervalle entre la mort et le Jour de la résurrection. Il a aussi expliqué les versets relatifs au jour du jugement dernier, en clarifiant que les actes de chaque personne sont imprimés sur les pages de sont esprit dans ce monde, de sorte qu’au jour du jugement ils apparaîtront clairement devant lui. Il a révélé les réalités du paradis qui est la vision de la présence (de la Face Illuminée) du Créateur Généreux, en démontrant que tout le plaisir, l’honneur et toute la béatitude que l’homme obtient se trouve en dessous de ce paradis. Il a également clarifié que le jour de résurrection, l’enfer est comme un hôpital où les porteurs de maladies spirituelles sont traités à cause de ce qu’ils ont œuvré dans leur vie. Tout cela est mentionné dans ses livres: Interprétation du Coran Généreux et « Interprétation Al-Amin du Coran Généreux. Il a révélé la réalité de l’intercession que la plupart des savants ont ignorée en pensant que c’était une intercession qui consistait pour le noble messager (pbsl) de sortir qui il veut de l’enfer. Toute chose qui inciterait les hommes à commettre les péchés espérant d’être sauver le jour du jugement. Il a clarifié à l’aide des versets du saint Coran que l’intercession ne pourra être obtenue que par le croyant, et qu’elle commence dans ce monde et finit le jour du jugement dernier. Cela est une liaison d’un esprit à un autre, c'està-dire la liaison de l’esprit du croyant au messager (pbsl), formant un couple afin d’ascensionner vers la présence divine.


Quiconque ne couple pas son esprit avec le messager (pbsl) dans ce monde, n’aura aucune intercession dans l’au-delà. Il a détaillé cette importante recherche dans la plupart de ses livres, précisément: La réalité de l’intercession – Un dialogue calme entre le Dr Moustapha Mahmoud et le Dr Youssouf AlQaradhawi. Il a également montré la réalité de l’expulsion de notre ancêtre Adam du paradis, la raison qui le poussa à manger le fruit de l’arbre, l’état dans lequel lui et notre mère Hawa (pbse) se trouvaient avant la consommation du fruit. Le savant a montré que le grand amour d’Adam pour son Créateur l’avait amené à oublier le conseil de Dieu. Tout cela s’est réalisé par l’arrangement d’Allah, le Tout-Puissant, de manière à sortir notre père Adam du paradis afin qu’il y retourne avec sa progéniture. C’était également pour montrer à lui et à ses fils l’inimitié du diable, afin que l’humanité sache qu’elle a un ennemi qui se cache et dont elle doit se méfier et ne suivre que la guidance du Créateur qui a guidé les nobles prophètes. Ainsi, nous nous garderons de commettre les péchés et de nous mettre sous le contrôle du diable. Il est également Le premier à révéler la réalité de la foi et le chemin pour y parvenir qui est indiqué par le Saint coran, lequel chemin fut suivi par tous les nobles messagers et prophètes. Il a montré la raison de la mention fréquente du conte des Israélites (fils d’Israël) dans le Saint Coran et leur histoire avec leur noble messager, notre maître Moussa (pbsl). Il a ainsi expliqué que si les hommes ne suivent pas la voie de la foi sincère, ils ne tireront aucun profit des miracles et autres actions supranaturelles, et ne seront non plus des véritables croyants quels que soient les signes et l’évidence qui leur sont exposés. Tout cela est mentionné dans son livre: Interprétation Al-Amin du Coran Généreux. Il a également clarifié à partir des versets du Saint Coran toutes les indications de l’Heure, ainsi que l’évidence du retour de Jésus Christ (pbsl), dans son livre La deuxième apparition du Christ.


Une Goutte dans l’Océan Tous ces morceaux choisis que nous venons de citer ne représentent qu’une goutte dans l’océan de ce que ce grand humaniste et savant a révélé, car toute la recherche et l’étendue de la pensée du savant Mohammad Amin Sheikho ne peuvent être écrites. Cela est juste pour attirer l’attention sur l’immense connaissance du Saint Coran qu’il a offerte et révélée à l’humanité. Plusieurs éminents savants ont parlé de lui et loué son savoir et sa compréhension profonde du Saint Coran. Ils ont trouvé sa mission loyale et véridique, puis ont remarqué qu’il s’appuie sur le Saint coran et la sunna sacrée du noble messager de Dieu (pbsl). Ainsi, toutes les disputes sectaires et haineuses qui détruisent la religion de notre maître Mohammad (pbsl) seront écartées par sa guidance. Ce sectarisme étant devenu un pur suivisme des ancêtres et non l’application du Saint Coran. Dr Moustapha Mahmoud a déclaré: « Le Saint Coran a été abandonné avant l’avènement du savoir de ce grand érudit, car il a reçu ses connaissances scientifiques d’Allah et sa révélation est tout a fait logique. Durant toute ma vie, je n’ai trouvé un seul mot similaire venant d’un autre savant. » Dr Moustapha Mahmoud a écrit spécialement un livre sur lui sous le titre: Contemplation des sciences de l’éminent érudit Mohammad Amin Sheikho.


La Note (1)_ M. A. Sheikho: il s’appelait habituellement Amin Bey ; « Bey » est un mot Turc qui signifie « le pur ». (2)_ Voir le livre du Grand Savant et Humaniste M. A. Sheikho (que son âme soit sanctifiée), La Ventouse: Remède Miraculeux qui traite les maladies cardiaques, la paralysie, l’hémophilie, la migraine, la stérilité et le cancer. (3)_Voir le livre du Grand Savant et Humaniste M. A. Sheikho (que son âme soit sanctifiée), Allah est Grand, soyez bienveillant envers les animaux. (4)_Voir les séries Ladybird The Two Polar Areas. (5)_ Au milieu du siècle passé, une expédition conduite par Ostrikene est allée en haute altitude, où un des ces groupes, conduit par Jackle et Temofebel, spécialistes en hydrologie, partit en direction de l’île de Rangel, à une distance d’un mile du pôle Nord. Très tôt, quand cette équipe a atteint un certain niveau, ses membres sondèrent la profondeur de l’océan, et puis répétèrent l’opération après un court instant. Ils découvrirent alors que la profondeur de l’océan a augmenté d’environ 400 mètres par rapport à la première mesure. Ces opérations de sondage afin de mesurer la profondeur de l’océan ont été réalisées successivement, mais les mesures continuèrent à produire des résultats contradictoires. A cette époque, et même bien après, les scientifiques ne parvinrent pas à comprendre le secret qui se cache derrière ces variations de profondeur! En fait, les contradictions dans les mesures de la profondeur de l’océan, malgré qu’elles soient effectuées au même endroit et au même moment, ont prouvé qu’il y a un drainage intérieur de la glace dans l’océan. (6)_Aujourd’hui, il est visible que le problème global de diminution des eaux souterraines et la sécheresse dans certaines


zones est associé au décroissement de la glace dans les deux pôles qui résulte de la rétention de la chaleur. Sans doute, cela indique la connexion et la relation entre la glace polaire et toutes les rivières du monde. (7)_ Récemment, les scientifiques du vingt-unième siècle ont découvert qu’il y a des lacs enfouis sous les couches de glace de l’Antarctique connectés les uns aux autres à travers des rivières qui coulent en dessous. Mais ils ne pouvaient pas vérifier que ces lacs alimentent les rivières dans le monde entier. Le Professeur Martin Cigert de l’Université de Bristol dit: « Nous pensions souvent que les lacs sous la glace étaient séparés les uns des autres. » En outre, par le passé l’on pensait qu’à cause du climat extrêmement froid dans l’Antarctique, il n’était pas possible d’avoir de l’eau liquide sous les couches de glace. Cependant, depuis les années soixante, les satellites artificiels et des avions munis de radars précis ont commencé à trouver un nombre croissant de ces lacs situés à plusieurs kilomètres de profondeurs sous la glace. Plu de 150 de ces lacs ont été découverts jusqu’à nos jours, et les scientifiques s’attendent à en découvrir encore des milliers. Ils croient que de temps en temps, de grandes quantités d’eau passent d’un lac à l’autre à travers des rivières souterraines à cause de l’augmentation de la pression. Certaines de ces rivières ont des dimensions identiques à celles de la rivière Thames à Londres. Les scientifiques affirment que les lacs enfouis sous les couches de glace de l’Antarctique sont connectés les uns aux autres à travers des rivières qui coulent entre ces lacs souterrains. Selon la recherche publiée dans le magazine scientifique Nature, les scientifiques trouvent l’intérêt de revoir les précédents plans afin de réaliser les opérations de fouille exploratoire dans les couches de glace dans cette région. Le superviseur de la recherche, Dangan Wingham, dit: « La fouille à cet endroit peut provoquer la pollution du réseau des eaux souterraines avec son système de drainage. »


Cela indique que jusqu’à présent, ils ne savent rien sur la fonction de ces immenses lacs étendus sous le pôle Sud. (8)_ Récemment, certains scientifiques et géologues Chinois ont découvert une couche d’eau fraiche sur le fond marin près de la côte de la Province de Cheshang située à l’Est de la Chine. Cette découverte augmente l’espoir des scientifiques à trouver plus de sources d’eau potable dans les profondeurs des mers et des océans. Ces couches ont été trouvées à 300 mètres en dessous du niveau de la mer, selon un plan scientifique visant à découvrir la source d’eau fraiche. Environ vingt géologues sont engagés dans cette recherche dont le coût s’élève à plus de 20 millions de Yuan Chinois, soit 2,74 millions de dollars US environ. Le chef de cette équipe des géologues a déclaré: « La première couche qui contient de l’eau pourrait donner au moins environ 10 000 m3 d’eau potable par jour. Mais la grande source est placée à la troisième couche dont la provision journalière atteint 80 000 m3. » (9)_ Bien vouloir vous référer au livre de l’Eminent Erudit Mohammad Amin Sheikho, Interpretation of Am’ma Part of the Qur’an, Al-‘Adiyat (The Blowery Wind) Fortress.

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde  

- Pourauoi Dieu Tout-puissant a-t-Il créé cet univers? - N’est-ce pas pour un grand objet que Dieu nous a crees? - Lousque l’homme ouvre un...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you