Page 1

© PNR Landes de Gascogne - Frédéric Gilbert

AIX ELEC, 1Er SALON du véhICuLE 100 % éLECtrIquE

FORÊT DES LANDES DEUX-SÈVRES, BORDEAUX, CAVAILLON, ARTOIS

CONSO

PLUS SÛR

Les normes dans l’automobile

Pneus sous surveillance

40 MILLIONS D’AUTOMOBILISTES

Radars routiers: les failles du système?

L E M A G A Z I N E N AT I O N A L D E S A U T O M O B I L I S T E S - J U I N 2 0 1 1 - N ° 8 8 - 2 , 3 0 E U R O S


© PNR Landes de Gascogne - Frédéric Gilbert

ÉDITO Buzzcar et DrivePad

SOMMAIRE Quoi de neuf?

2-7

Voitures, circulation, transports, événements, l’actualité en bref

Conso

8-9

À l’heure des normes

40 millions d’automobilistes

10-11

Radars routiers Les failles du système?

Plus sûr

12-13

Robin Case, la grande prêtresse de l’autopartage, a fondé Zipcar : un réseau mondial de location de très courte durée (6 000,000 adhérents et 9 000 voitures partagées). Elle a choisi la France, et particulièrement Paris, pour tenter une nouvelle expérience “unique au monde”. Contrairement aux systèmes d’autopartage municipaux, où la Ville met des véhicules à disposition du public, il s’agit d’une démarche exclusivement de particuliers à particuliers. Avec Buzzcar, ce sont les gens qui fournissent leurs véhicules personnels à des conducteurs, moyennant rétribution. Il suffit de s’abonner pour avoir accès au réseau et à l’application smartphone permettant de localiser rapidement les voitures disponibles à proximité. Le tarif pour le client est de 7 euros, avec un forfait de 70 euros pour la journée. Robin Case considère qu’un seul conducteur, utilisateur régulier, pourrait rapporter au propriétaire de la voiture de 200 à 500 euros par an. Quel que soit le succès de cette initiative, elle laisse entrevoir clairement que le couplage d’Internet et de l’utilisation de la voiture ouvre de nouveaux horizons aux usagers de la route. C’est le cas également de DrivePad (voir page précédente), dont nous avons déjà parlé. La start-up, lancée par Éric Bataille, permet aux automobilistes de maîtriser l’entretien de leur voiture en direct grâce à un site particulièrement réactif. DrivePad, dont les Automobile-Clubs sont partenaires, et Buzzcar sont les témoins de l’entrée dans une nouvelle génération de services mais aussi dans une nouvelle culture.

Pneus sous surveillance

François Loustalan

Nouveautés

14

Le palmarès

Comment ça marche?

16

Décapoté

Escapade

18-22

Landes, Artois, Bordeaux, Cavaillon, Deux-Sèvres

Loisirs

23-25

Spectacles et manifestations

Automobile Clubs

26-27

Le réseau des usagers

ÉDITEUR Union Nationale des Automobile-Clubs SEPTAM sarl - 17 Bd de la Gare, BP 45 866, 31 506 Toulouse CEDEX 5 Tél. : 05 62 47 93 30 - Fax : 05 62 47 93 39 Courriel : coteauto@cotepresse.com Gérant : François Loustalan Directeur de la publication : André Barrié Rédaction : Jean Louis Bordenave Ont collaboré à ce numéro : les présidents et les collaborateurs des Automobile-Clubs.

RÉGIE - RÉDACTION & PUBLICITÉ ÉCLAIR Plus - Pôle Gaston Fébus - Berlanne - 64 160 Pau-Morlaàs Tél. : 05 59 140 140 - Fax : 05 59 140 149 IMPRESSION - Perspective, Pau-Morlaàs Commission paritaire N° 0614 G 83 292 Ce numéro comprend un encart Automobile-Club

1 an, 10 numéros 20

€, au lieu de 23 €. Adhérents Automobile-Club 16 €

Abonnements : 05 62 47 93 30

Règlement par chèque ou par carte bancaire - Renseignements: SEPTAM - 17 Bd de la Gare - BP 45866- 31506 TOULOUSE CEDEX 5


Régionsen direct

2

Entre patrimoines et culture… PACA se prépare pour 2013 Les équipements, qui sortent de terre à Marseille pour répondre aux critères de capitale européenne de la culture 2013, sont sans équivalent sur le Continent. La création d’une salle de spectacle dans un ancien silo à grain du port, proche du futur musée de l’Europe et de la Méditerranée, la construction d’un conservatoire futuriste à Aix-en-Provence, l’extension du musée de l’Arles antique et la réhabilitation de la plus ancienne salle de cinéma du monde à La Ciotat devraient être les principaux symboles du réveil culturel de la région.

Nord, les caps en parc naturel Le site des deux caps Blanc-Nez et Gris-Nez sur la Côte d’Opale s’est vu décerner le label Grand Site de France, par le ministère de l’Écologie. Il s’agit du 9e au niveau national, mais le premier au nord

FORD REVIENT À BLANQUEFORT

Ford investit à nouveau à Blanquefort (Gironde) et doit pérenniser 955 emplois sur 1500. Ce programme intègre 6 projets, dont 5 portent sur la fabrication de composants et de sous-ensembles mécaniques; le 6e est lié à la production d’une transmission automatique à 6 vitesses à compter de 2013. Cette boîte de vitesses à la technologie très moderne sera construite et assemblée à Blanquefort, dès début 2013, pour équiper nos véhicules compacts et de grande taille en Europe et pour les exportations proches de l’Europe. Elle est déjà produite aux ÉtatsUnis et elle sera aussi fabriquée en Chine pour les marchés chinois et asiatiques.

PSA investit dans le Pas-de-Calais

PSA Peugeot Citroën annonce de nouveaux investissements industriels dans la région Nord-Pas-de-Calais. Il engagera 220 millions d'euros d'ici à 2014 dans son usine de Valenciennes pour la production d'une nouvelle boîte de vitesses à double embrayage (7 rapports), avec une capacité de 400 000 unités par an (400 embauches prévues). Le constructeur va

de Paris. Cette distinction représente pour les élus du littoral une reconnaissance synonyme d’opportunités touristiques et économiques.

Le poumon vert de Toulon protégé Le mont Coudon, qui domine à 700 m d’altitude Toulon (Var), est désormais classé, par décret ministériel, « site naturel protégé ». Cette décision préserve les 2 300 ha du massif de toute tentative d’urbanisation anarchique.

Tournus capitale du vélo La petite cité de Bourgogne a organisé, en avril, son Festivalternatif autour du vélo avec des films, une exposition, un concours de vélos déguisés, mais surtout le lancement de pôle régional du vélo et l’inauguration du musée du Vélo. Le tout parrainé par Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour de France.

également renforcer son centre d'expertise sur les boîtes de vitesses de Valenciennes, qui passera d'une cinquantaine d'ingénieurs et techniciens actuellement à 110 d'ici à 2013 et qui concentrera notamment ses travaux sur les transmissions automatiques. PSA va par ailleurs mettre en œuvre un programme d'investissement de 135 millions d'euros sur trois ans sur le site de la Française de Mécanique à Douvrin, qui commencera en 2013 à produire un moteur à essence à trois cylindres turbo à un rythme pouvant atteindre 320 000 unités par an. Cette version turbo viendra s'ajouter aux versions atmosphériques qui seront fabriquées à partir de 2012 à Metz-Tremery (Lorraine), avec une capacité de 640 000 moteurs par an. Enfin, PSA et Fiat continueront jusqu'en 2017 à produire des véhicules en commun sur le site de Sevelnord de Hordain, près de Valenciennes, mais ils ne renouvelleront pas cet

accord au-delà en raison d'orientations différentes en matière de stratégie produit. En revanche, les deux partenaires prévoient de produire des Peugeot Boxer, Citroën Jumper et Fiat Ducato jusqu'en 1019 à Val di Sangro en Italie.

La Rochelle, bus sans conducteurs La Rochelle teste en situation réelle le Cybus, autobus électrique sans conducteur pouvant transporter cinq passagers à une vitesse de 10 km/h. Trois véhicules, dotés de scanners et de radars permettant de détecter les obstacles et de les éviter, sont mis en circulation en ville jusqu'à cet été.


Régions

3

en direct

Aix Elec 1er rendez-vous du véhicule 100 % électrique Depuis plus de 30 ans, l’Automobile Club d’Aix en Provence & du Pays d’Aix et la Ville d’Aix en Provence sont des partenaires incontournables, notamment grâce aux actions menées conjointement en terme de Sécurité Routière (plus de 15 ans d’expérience en ce domaine) mais également par la création d’un service de Covoiturage, depuis 2006. Également rompu depuis plus de 30 ans à l’organisation de manifestations nationales et internationales de voitures de collection et de prestige, l’Automobile Club d’Aix en Provence & du Pays d’Aix s’apprête, dans quelques jours, à ouvrir les portes au public d’un nouvel événement phare, le salon Aix Elec Sainte Victoire. Un salon international dédié aux véhicules 100 % électrique, ouvert au grand public et qui ne devrait pas manquer d’intéresser les décideurs privés, les institutions et les élus de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Un salon en résonance parfaite avec l’entrée d’Aix en Provence et de la Communauté du Pays d’Aix dans le dispositif ZAPA (lire ci-contre).

Aix Elec: Trois événements en un Le Salon : Les véhicules exposés sont répartis en huit grandes catégories. Les deux roues, les 3 roues, les voitures de loisir, les voitures de tourisme, les voitures de sport, les vintages (véhicules du siècle dernier), les utilitaires et enfin les bus et mini-bus. ■ La parade : un défilé sur le Cours Mirabeau où se tient le salon ■ La ronde de la Sainte Victoire : Elle a lieu le dimanche 3 juillet.

Au départ d’Aix en Provence elle conduit les participants sur une première étape en direction de la centrale photovoltaïque de Puyloubier. Tout un symbole. Les véhicules auront au préalable emprunté la montée de l’ex-course de côte de Saint Antonin sur Bayon. À la mijournée après 35,5 km et un déjeuner bien mérité, les participants prennent le départ en direction de Saint Marc Jaumegarde. Ils auront à franchir le Col des Portes. À 18h après un total de 65,5 km, les premiers trophées Aix Elec Cezanne Sainte Victoire seront décernés.

Un salon d’envergure

internationale

ZAPA: un contexte favorable La ville d’Aix en Provence et la Communauté du Pays d’Aix ont été retenues parmi les six collectivités pilotes en France pour l’expérimentation du programme Zone d’Actions Prioritaires pour l’Air. La loi Grenelle II a accouché d’une mesure, déjà en vigueur dans plusieurs pays européens (Allemagne, Italie, etc.) : les Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air (ZAPA). Le but est de définir des zones, en général au centre des villes, où les voitures les plus polluantes seraient interdites, totalement ou partiellement. Le ministère du Développement durable et l’ADEME ont annoncé en décembre 2010 le nom des 6 collectivités retenues pour

participer à l’expérimentation de Zones d’Action Prioritaires pour l’Air – ZAPA : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune (Saint-Denis) et la ville de Paris. Cette mesure qui a été prévue lors de la deuxième mouture du Grenelle de l'environnement en juillet 2010, se fonde sur une réglementation européenne déjà appliquée dans 180 villes d'Europe. Elle s'appuie sur une étude de l'O.M.S. Ainsi, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, il y aurait chaque année, 42 000 morts prématurées en France, du fait de problèmes de qualité de l'air. Le trafic automobile générant en milieu urbain plus de la moitié des particules fines présentes dans l'atmosphère.

Les constructeurs français et étrangers ont déjà répondu présent pour participer à cet événement : ■ Nissan Europe présente la LEAF, élue voiture électrique de l’année 2011, ■ Peugeot, participera avec une ION, Citroën avec une Zéro ■ Mitsubishi, 1 MIEVE, ■ Tesla Motors, ■ 2 Smart électriques et le tout nouveau SC SUN de la société Eco & Mobilité sont également présentes ainsi que d’autres véhicules.


quoide neuf?

4

Un quart des voitures au Stop & Start Le dispositif de mise en veille Stop & Start pourrait équiper un quart des véhicules vendus en Europe cette année, d'après des prévisions de Global Insight Automotive et de Valeo. En 2010, près de 1,9 million de véhicules ont été équipés d'un Stop & Start en Europe, soit 13 % des livraisons totales. Les projections de Global Insight montrent qu'en 2020, le marché européen devrait être composé essentiellement de véhicules hybrides et électriques. Dans le reste du monde, les moteurs conventionnels représenteraient encore la moitié des ventes en 2020, le reste du marché devant être constitué pour moitié de véhicules dotés d'un Stop & Start et pour l'autre moitié de voitures hybrides et électriques. Chez les constructeurs français, le basculement technologique devrait s'effectuer

44000 bornes de recharge en 2014 Le développement des véhicules électriques nécessite, dans les 25 plus grandes agglomérations françaises, le déploiement d'un minimum de 7 000 bornes de recharge en 2011 et de 44 000 d'ici à 2014, d'après le Livre vert sur les infrastructures de recharge, remis par le sénateur des AlpesMaritimes, Louis Nègre, à la ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Les coûts pourraient aller de 4 000 à 9 000 euros par points de charge en 2011, ce qui impliquerait, à l'échelle de ces 25 agglomérations, un flux de coûts de l'ordre de 45 millions d'euros en 2011 et de 300 millions en 2014 pour l'établissement

du projet. S'il devait supporter intégralement le coût de ces infrastructures, le client final paierait sa recharge entre 13 et 36 euros (charge normale ou rapide), en plus des 2 euros d'électricité nécessaires pour faire le plein. Le gouvernement se fixe pour objectif de voir circuler 2 millions de véhicules électriques et hybrides en 2020, ce qui nécessiterait au même horizon 400 000 bornes accessibles au public et 4 millions de bornes privées.

LAB et sécurité routière Les progrès réalisés en termes de sécurité routière au cours des dernières

dans les deux prochaines années. En 2012, plus de 90 % des moteurs diesel de Renault seront équipés d'un Stop & Start. Ce sera le cas également pour la quasi-totalité des motorisations à essence, à l'exception des petits modèles d'entrée de gamme où le prix est un élément important dans la décision d'achat. Chez PSA Peugeot Citroën, le déploiement concerne d'abord les motorisations diesel, sur les Citroën C5, C4 et C4 Picasso, ainsi que sur les Peugeot 308 et 508 ; les organes à essence suivront, à une date encore indéterminée. Les deux constructeurs n'ont pas fait le même choix technologique, PSA ayant développé un alternodémarreur avec Valeo, tandis que Renault s'est associé à Bosch pour coupler un démarreur renforcé et un alternateur.

décennies sont considérables, notamment grâce au LAB. Le Laboratoire d'accidentologie, de biomécanique et d'études du comportement humain a été fondé par Renault et Peugeot en 1969.

Voiture à pile à combustible Opel teste actuellement des moteurs 100 % électriques fonctionnant avec des batteries, mais le constructeur travaille en parallèle à l'élaboration d'un véhicule à pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène. Opel ambitionne de produire en série ce type de véhicules d'ici à 2015 et de les commercialiser aux ÉtatsUnis, en Allemagne, au Japon et en Corée (pays favorables à ce type de piles). La quatrième génération de la voiture concept à pile à combustible d'Opel, l'HydroGen4, est actuellement testée en conditions réelles.

NOUVEAUTÉS Mobilité multimodale Citroën a lancé son portail de mobilité multimodal, www.multicity.citroën.fr. Ce site permet de calculer des itinéraires porte à porte, en prenant en compte tous les modes de transport disponibles (voiture, train, métro, bus, avion, etc.), en indiquant les temps de transport, les coûts et les émissions de CO2. Le constructeur sort de son cœur de métier pour devenir un facilitateur de déplacement avec ce portail qui centralise l'ensemble des informations permettant de choisir son itinéraire et d'organiser son voyage.

Brevets énergies vertes Général Motors est la société américaine qui a enregistré le plus de brevets liés aux énergies vertes en 2010. Le constructeur a déposé 135 brevets sur ce thème l'an passé, sur un total de 1 881. GM a par ailleurs déposé 940 brevets au total en 2010, ce qui le place parmi les 25 sociétés américaines ayant déposé le plus de brevets l'an dernier.


quoi

5

de neuf?

À savoir… Sécurité routière: ce qui change Le comité interministériel sur la sécurité routière a rendu public une série de mesures visant à sanctionner davantage les comportements dangereux au volant. Les panneaux indiquant la présence des radars fixes vont être supprimés et les avertisseurs de radars interdits. La vente d'appareils signalant la position de radars (fixes ou mobiles) sera punie de deux ans de prison et de 30 000 euros d'amende ; la possession de ce type de matériel sera quant à elle punie de 1 500 euros d'amende et donnera lieu au retrait de 6 points sur le permis. Par ailleurs, 1 000 nouveaux radars seront installés d'ici à 2012 (en plus des 2 800 déjà en fonction) et les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais considérés comme un délit passible de trois mois d'emprisonnement et de 3 750 euros d'amende. L'alcool étant impliqué dans un accident mortel sur trois, il a en outre été décidé de sanctionner davantage les conducteurs roulant avec plus de 0,8 g/l d'alcool dans le sang (8 points retirés, contre 6 actuellement, plus une amende de 4 500 euros). En revanche, le projet d'abaisser de 0,5 g/l à 0,2 g/l le seuil autorisé pour les 18-25 ans n'a pas été retenu. Le fait de téléphoner en conduisant ou de tenir son portable à la main entraînera une amende de 135 euros et le retrait de 3 points sur le permis. De plus, la présence d'un écran diffusant des vidéos au conducteur (hors GPS) sera punie d'une amende de 1 500 euros et du retrait de trois points. Enfin, les plaques d'immatriculation des deux-roues vont être agrandies et une formation spécifique sera imposée à ceux qui reprendront la conduite d'une moto après une interruption de plus de cinq ans. Les conducteurs de deux-roues, qui représentent 24 % des personnes décédées dans des accidents de la route en 2010 pour moins de 2 % du trafic, devront tous porter un gilet réfléchissant.

Taxis jaunes Nissan à NY

Nissan a remporté un contrat exclusif d'un milliard de dollars sur dix ans avec la

ville de New-York en vue de lui fournir ses futurs taxis, des modèles NV 200 qui deviendront électriques à partir de 2017. Le contrat porte sur une flotte de 13 000 véhicules à livrer à compter de fin 2013. Le choix des NV 200 s'est fait à l'issue d'un processus de sélection qui a duré plus de deux ans. Les principaux concurrents pour le contrat avec la ville de New York étaient Ford et le Turc

Karsan Otomotiv. Jusqu'à présent, Ford, Toyota, Nissan et Volkswagen se partageaient le marché des taxis jaunes.

Centre de recherche d’Inergy Repris à 100 % par Plastic Omnium, Inergy Automotive Systems, leader mondial des systèmes de carburant, va créer un centre de recherche et développement en France. L’emplacement sera décidé en 2012 et l’inauguration est programmée pour 2013.

d'un système d'autopilotage. Les essais auraient été réalisés à une vitesse de 80 km/h, se rapprochant ainsi des vitesses réelles. Selon des estimations, des voitures pourraient être équipées d'un tel système dans quelques années. Le pilotage automatique serait en premier lieu activé uniquement sur autoroute ; la vitesse serait adaptée aux autres véhicules présents sur l'axe routier. Le système détecterait le moindre changement de comportement des autres véhicules et s'y adapterait en quelques fractions de seconde.

Nombre de morts sur les routes…

3944

En France, 3.994 personnes sont décédées dans des accidents de la route en 2010. Un chiffre en baisse de 6,5 % par rapport à l’année précédente. En matière de sécurité routière, la France se classe dans la moyenne des 27 pays de l'Union européenne, avec 67 morts par million d'habitants en 2009, un niveau proche de celui de l'Irlande (63 morts par million d'habitants), de la Finlande (65) et de l'Espagne (68). Les meilleurs élèves en Europe sont les Pays-Bas (41), la Suède et le Royaume-Uni (43), ainsi que l'Allemagne (54).

Plastic Omnium dispose déjà pour son activité pare-chocs et modules extérieurs d’un centre de R & D unique près de Lyon, qui emploie environ 500 personnes. Inergy possède pour sa part de centres à Laval, Compiègne et en Belgique.

Un système d’autopilotage L'Institut de Technologie de Karlsruhe teste une Volkswagen Passat dotée

Les radars sont embarqués Les premiers radars embarqués à bord de voitures et de motos de police banalisées seront testés dès cet été sur les routes françaises. Les trois systèmes qui seront expérimentés permettront de flasher tout véhicule en excès de vitesse dans le flux de circulation et seront indétectables par les dispositifs d'avertissement de type Coyote.


de neuf? quoi

6

Ambitions pour les énergies nouvelles

La Chine compte développer massivement la production et l’utilisation des véhicules électriques (et hybrides) et va investir 15 milliards de dollars d’ici à 2020. La moitié sera consacrée à la recherche et au développement de véhicules à énergies nouvelles (électriques, hybrides et hybrides rechargeables), tandis que le reste sera alloué à l’expansion des infrastructures (36 000 bornes de recharge sont prévues à Pékin d’ici à 3 ans). L’électrification des véhicules reçoit un soutien sans faille du gouvernement chinois, et le pays dispose en plus des ressources nécessaires à son développement (comme le lithium et les terres rares). Le pays doit compter 1 million de véhicules

FLAMBÉE DES DÉLITS GRAVES Le nombre de délits routiers graves a flambé en janvier et février, indique l’Observatoire de la délinquance. Le nombre de grands excès de vitesse (de plus de 50 km/h) a bondi de 55,75 % sur deux mois (à 2358), celui de conduites sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants de 16,4 % (à 32093) et celui de conduites sans permis de 19,16 %. Les associations de victimes estiment que ces chiffres traduisent une dégradation des comportements routiers; l’Observatoire explique qu ils traduisent plutôt une augmentation de l’activité de contrôle

25 % de voitures en plus L'OICA indique que la production mondiale de véhicules légers s'est élevée à 77,6 millions d'unités en 2010, en hausse de 25 %, dont 75 % de voitures particulières (58,2 millions d'unités ; +22 %) et 25 % de véhicules utilitaires légers (19,3 millions d'unités ; +38 %). La Chine est restée le premier pays producteur d'automobiles (18,26 millions d'unités ; +32 %), avec 23,5 % de la production mondiale, devant le Japon (9,6 millions d'unités ; +21 %), les ÉtatsUnis (7,76 millions ; +35 %), l'Allemagne (5,9 millions ; +13,4 %), la Corée du Sud (4,27 millions ; +21 %), le Brésil (3,64 millions), l'Inde (3,53 millions), l'Espagne (2,38 millions ; +10 %), le

hybrides d’ici à 2015, ainsi que 500 000 modèles hybrides rechargeables et 100 % électriques - ces derniers devant atteindre le seuil des 5 millions d’unités à l'horizon 2020. Chez les constructeurs locaux, BYD, leader sur le segment, prévoit de démarrer la commercialisation de véhicules électriques aux États-Unis et en Europe en 2012. BAIC a de son côté l’intention de produire 150 000 véhicules à énergies nouvelles d’ici à 2015 (contre 3 500 cette année), tandis que JAC compte en fabriquer 100 000 d’ici à cette même date. De nombreux modèles électriques ont par ailleurs été présentés : BYD e6, Chery Riich M1, BAIC C30, un véhicule de loisir électrique chez Great Wall, etc.

Mexique (2,34 millions ; +50 %) et la France (2,22 millions ; + 8,8 %). Suivent le Canada (2 millions d'unités) et six pays dont la production se situe entre 1 et 2 millions d'unités : Thaïlande, Iran, Russie (1,4 million ; +93 %), RoyaumeUni, Turquie et République tchèque.

Empreinte carbone Renault a calculé l'empreinte carbone moyenne de l'ensemble de ses véhicules (y compris ceux des marques Dacia et Renault Samsung). Cette empreinte carbone, qui intègre l'ensemble du cycle de vie du véhicule, de la fabrication au recyclage, a été estimée à 32 tonnes équivalent CO2 par véhicule ; Renault compte la réduire de 20 % d'ici à 2016 avec une première étape à - 10 % entre 2010 et 2013 et 10 % entre 2013 et 2016. Pour y parvenir, il doit baisser la moyenne des émissions de CO2 de ses modèles à 100 g/km en 2016, un objectif nettement plus ambitieux que celui des instances européennes, qui ont fixé un objectif de 95 g/km pour 2020. Le véhicule électrique est un support qui doit permettre de donner de l'appétence au public sur la

notion de cycle de vie, qui n'est actuellement comprise que par une population très éclairée. Renault est persuadée que les États intégreront à moyen terme cette notion d'empreinte carbone dans la définition des réglementations et des politiques fiscales.

Amendes de stationnement à 17 euros Le montant de l'amende sanctionnant le non-paiement du stationnement devrait passer de 11 à 17 euros au 1er août ; il n'avait pas été changé depuis 1986. Selon Bercy, la hausse du montant de cette amende, qui a rapporté près de 600 millions d'euros en 2010 (+30 %), apportera aux collectivités locales un surcroît de recettes compris entre 24 et 36 millions d'euros par an.


quoi

7 Inde: 3e marché mondial?

Le marché indien des voitures particulières devrait plus que quadrupler d'ici à 2020, à 9,3 millions d'unités : il deviendra alors le troisième plus gros marché mondial. Le marché indien devrait s'établir à 2,1 millions d'unités en 2011 ; il pourrait dépasser le marché japonais d'ici à 2014 et seuls les marchés chinois et américain le surpasseraient encore en 2020. Le marché chinois devrait pour sa part s'approcher des 35 millions de voitures à l'horizon 2020. Maruti Suzuki devrait rester le premier constructeur en Inde, mais sa part de marché devrait passer sous la barre des 50 % au cours de cette décennie. Il devrait en outre y avoir de nombreux nouveaux acteurs sur le marché indien d'ici à 2020, mais c'est principalement Tata Motors et Hyundai Motor India qui gagneraient une part de marché significative.

Consommation à l’honneur Les constructeurs mettent de plus en plus l'accent sur la consommation. Honda, Subaru, Nissan, Hyundai et Kia développent des modèles compacts ou de petites dimensions, moins gourmands en carburant. Général Motors a indiqué que sa nouvelle Chevrolet Malibu sera une version « Eco », qui ne consommera que 6,2 litres de carburant aux 100 kilomètres. Une version de la nouvelle Ford

de neuf?

Les Chinois changent Une étude TNS Automotive a montré un changement dans les motivations d'achat d'automobiles en Chine. Ces motivations sont réparties en six « types » : puissance, statut, maîtrise (sécurité), harmonie (confort), appartenance à une communauté, et « fun ». Jusqu'au début des années 2000, les clients à la recherche d'une voiture statutaire étaient largement majoritaires (38 % en 2003). En 2010, leur part a reculé, à 10 % des acheteurs. Les automobiles recherchent désormais de plus en plus de la maîtrise (20 %) et du « fun » (17 %). Taurus de l'année 2013 affichera une consommation réduite de 11 %. Chrysler devrait commercialiser une version diesel du Jeep Grand Cherokee dès 2013.

Norme pour véhicules connectés?

L'OICA (Organisation internationale des constructeurs d'automobiles) milite pour qu'une norme mondiale soit définie en matière de protocoles de communication sans fil pour favoriser les systèmes de transport intelligent (ITS). Les États-Unis et la Commission européenne ont déjà signé un accord pour une harmonisation, mais « faute d'un engagement ferme d’une harmonisation de ces normes au niveau global, elles risquent fort d'être appliquées uniquement au niveau régional, par exemple en Europe, aux États-Unis ou au Japon.

Label pour les VO, de 2 à 7 ans Renault doit lancer un nouveau label baptisé « Prix futés », destiné aux véhicules d'occasion âgés de 2 à 7 ans et dont le kilométrage peut atteindre 100 000 km. Ces Prix futés prennent le relais des Occasions Garantie Or, qui couvrent pendant 12 ou 24 mois les pièces et la main-d’oeuvre du V.O. ; ils offrent la même couverture aux clients, mais avec une durée de 6 mois. En revanche, l'essai du véhicule est effectué à l'identique, tout comme les 88 points de contrôle.

LANCEMENT DE L’OFFRE CAR2GO

Après avoir testé son projet Car2go à Ulm (Allemagne) et à Austin (Texas), Daimler a lancé cette offre d’autopartage dans la métropole d’Hambourg. L’exploitation du service est confiée à Europcar Allemagne, qui détient 75 % d’une société commune créée avec Car2go, filiale de Daimler. 300 Smart sont disponibles à la location dans la ville hanséatique; les véhicules sont localisables sur Internet et la location est facturée à l’heure (14,90 euros) ou à la minute (0,29 euros). Après utilisation, les véhicules peuvent être garés sur n importe quelle place de stationnement dans le périmètre couvert par l’opération. Plus de 1000 préinscriptions auraient été enregistrées. Par ailleurs, Amsterdam devrait être la prochaine ville où sera proposée l’offre d autopartage Car2go.

Accidents dus au téléphone…

1 sur 10

D'après un rapport de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et de l'Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux), près d'un accident corporel sur dix serait lié à l'usage du téléphone portable, et l'utilisation d'un kit mains-libres ne réduirait pas significativement les risques. L'utilisation du mobile au volant causerait le décès de 350 personnes par an.


mmation conso

À l’heure des Du fabricant de glaces, en passant par celui de robinetterie, aujourd’hui pour tout produit mis sur un marché de masse, la normalisation est un passage obligé. L’automobile, produit mondial par excellence, est concernée au premier chef. Devant une production universelle, des pièces conçues dans les pays du monde entier, et un marché ouvert, les normes automobiles continentales ou internationales ont pour objectif premier d'unifier les réglementations et de standardiser certaines pièces.

8

normes

On distingue généralement deux catégories de normes : les normes en rapport avec la sécurité et les normes techniques. Il va sans dire que la sécurité est au cœur du système normatif. En la matière, l'homologation d’un véhicule ne peut avoir lieu sans que celui-ci réponde très précisément aux normes édictées au niveau international (normes ISO), mais aussi continental ou même national. Citons à titre d’exemple les normes relatives à la combustibilité des matériaux qui visent à retarder l’inflammation des voitures ou encore les normes relatives à la contactabilité (pas de pièces saillantes dans l'habitacle d'une voiture). Mais outre les normes internationales, européennes, Nord américaines etc. les constructeurs aussi exigent de

leurs sous-traitants des spécifications techniques. Il en va ainsi des engrenages de boîtes de vitesses, dont les propriétés (dimensions des dentures) sont données par les constructeurs. Autre exemple, les roulements, qui sont normalement des éléments standards, créés par le fabricant de roulement, et non-modifiables, sont élaborés par rapport aux demandes des constructeurs, et donc conçus sur mesure. Tout cela rend difficile l'adaptation d'une voiture produite dans un pays A au marché d’un pays B. Un défi important pour le futur est donc de continuer à harmoniser toutes les normes afin de n'avoir plus que des normes internationales. Cela augmentera la concurrence entre les constructeurs dans le monde entier. On l’aura compris un marché


conso

9 normalisé permet de commercer dans une saine concurrence. C’est aussi pour le consommateur la possibilité de disposer de critères de choix fiables pour comparer les produits à sa disposition. Devant l’évolution des matériaux et des process de fabrication, les normes évoluent. Pour les entreprises en particulier les sous-traitants de petite taille, il n’est pas toujours évident d’un point de vue des coûts d’investissement de s’adapter à de nouveaux procédés industriels.

Depuis 1926 En France l’AFNOR (Association Française de Normalisation) est l’animateur du système français de normalisation. Association régie par la loi 1901, créée en 1926, elle regroupe environ 3000 adhérents, et est placée sous la tutelle du Ministère de l’Industrie. Elle coordonne l’action des bureaux de normalisation (BN) : chacun dans un secteur d’activité précis, ils sont chargés, d’élaborer des normes, tout en se concentrant sur un secteur d’activité précis. Les BN sont agréés par le ministère chargé de l’industrie. Actuellement au nombre de 27, leurs principales missions sont d’animer les commissions de normalisation (CN), de participer aux programmes français, européen et international de normalisation, de préparer des projets de normes. Le Bureau de normalisation de l’automobile (BNA) est l’un des 27 bureaux de normalisation français coordonnés par AFNOR,

mmation plus particulièrement chargé de la normalisation des caractéristiques des véhicules routiers et des cycles. Le BNA est aussi ancien que l’AFNOR. Il fut créé en 1927, initialement pour permettre aux industriels de l’automobile d’élaborer des côtes et de référencer des matériaux. Le but de ces démarches alors que nous ne sommes qu’au tout début de l’histoire de l’automobile est déjà de diminuer les coûts de revient, d’augmenter les volumes de fabrication et d’améliorer la qualité et la sécurité. Aujourd’hui le BNA se charge de la normalisation des véhicules routiers au sens large puisque cela comprend aussi les cycles. Son périmètre d’action et étendu et comprend la normalisation des matériaux, des composants, et équipements spécifiques de la construction à la réparation en passant par la mise en œuvre et le contrôle. Tout commence par une phase de sollicitation des fabricants, jusqu’aux pouvoirs publics. La proposition d’une norme ne pourra voir le jour sans l’approbation formelle des différents intervenants du secteur. Une fois cet accord donné les experts élaborent le contenu du projet de norme. Il faut un consensus général pour parvenir à l’édition d’un référentiel. Ce dernier comporte des solutions techniques pertinentes, fiables et robustes représentant au mieux un savoir-faire ou un état de l’art. Enfin la phase dite d’enquête publique

réalisée par l’AFNOR vise à recueillir l’approbation de tous les acteurs, approbation nécessaire pour que la norme prenne toute sa valeur.

Pour la première fois les consommateurs représentés Lorsque ces différentes étapes se sont déroulées, un document est alors édité : il tient évidemment compte des remarques de l’enquête publique et c’est lui désormais qui va servir de référentiel. Pour en arriver là, un délai d’un an et demi en moyenne est nécessaire. Après publication au Journal officiel, le référentiel prend définitivement le statut de norme. Il est alors mis à la disposition de tous par l’AFNOR, organisme officiel chargé de le commercialiser. Outre les aspects techniques, ce document définit aussi les usages et/ou pratiques communément admises sur le marché. Enfin contrairement à une idée reçue, une norme n’a pas de caractère obligatoire : elle peut simplement servir de support technique dans un cadre contractuel, voire de pas être utilisée du tout.

Mais en cas de litige elle devient opposable aux parties. Pour la première fois de son histoire, le BNA a permis à des consommateurs de siéger aux côtés du groupe d’experts mandatés pour la rédaction d’une norme portant sur la réparation des vitrages automobiles. Au cœur du sujet, la réparation des vitrages en particulier des pare-brise, en tant qu’alternative au strict remplacement. Après 12 mois de travaux, les experts ont rendu un référentiel qui permet maintenant aux professionnels de déterminer objectivement si un vitrage peut-être ou pas réparé. Ce document a été publié fin mars 2011.

Reconnaissance accrue pour L’UNAC C’est à l’UNAC qu’est revenu l’honneur de représenter les consommateurs durant cette longue réflexion. Une première dans l’histoire de la normalisation automobile et qui confère à l’Union Nationale des Automobile Clubs un rôle désormais reconnu dans la normalisation et auprès des pouvoirs publics.


dique juri

Jean Charles TEISSEDRE, Avocat Membres de la Commission juridique de « 40 millions d'automobilistes »

10

RADARS ROUTIERS: LES FAILLES DU SYSTÈME? D’aucuns peuvent penser que le contentieux lié aux appareils de mesure de la vitesse n’est pas prêt de s’épuiser. Et pour cause, avec la multiplication des radars, la question de leur contrôle et de leur utilisation est source de litiges et de contestations pour les automobilistes.

Le contrôle des appareils de mesure Il faut rappeler que ceux-ci doivent d’abord être homologués par la délivrance d’un certificat d’approbation par le ministère de l’industrie. Une fois homologué, l’appareil subi une première vérification primitive puis tous les 12 mois à compter de sa dernière vérification, une vérification périodique afin de s’assurer du respect des erreurs maximales tolérées. Ainsi, la date du dernier contrôle (et non pas la date de la prochaine vérification) doit être mentionnée à peine de nullité de la procédure. La jurisprudence est allée plus loin, en prononçant la relaxe du prévenu lorsque le procès-verbal était surchargé ou raturé concernant la date

de vérification. Par ailleurs, le procèsverbal doit indiquer la vitesse relevée et la vitesse corrigée par application du barème des marges de tolérance. La Cour de cassation exige ainsi que cette mention figure sur le procès-verbal. L’organisme désigné pour réaliser la vérification périodique pose souvent problème. Cinq organismes sont habilités pour effectuer ces contrôles et ce, à peine de vice de forme du procès-verbal : LNE, CETE, LCIE, SGS et CONSEIL. Or ces contrôles sont encore trop souvent effectués par des organismes non habilités. Ainsi, il a été mis en lumière par l’association 40 Millions d’Automobilistes que des contrôles étaient effectués par les DRIRE, alors qu’elles ne sont pas compétentes pour le faire depuis décembre 2009. Il faut encore préciser que les textes en vigueur interdisent cette vérification par les organismes concepteurs ou distributeurs et que la Cour de cassation veille à ce que cette exigence d’impartialité soit respectée. De plus, une question fait toujours débat s’agissant de la nécessité d’un test préalable avant chaque utilisation, test imposé par la plupart des notices de constructeurs. Si la Cour de cassation n’a pas retenu cet élément pour prononcer la relaxe, les juges du fond semblent parfois lui résister et admettre cette condition au bénéfice des conducteurs. Enfin, le point de savoir si le positionnement du radar peut être source

de nullité fait partie des questions que les automobilistes se posent souvent. En effet, les radars cabines de type MESTA doivent respecter un angle de 25 degrés entre l’axe du faisceau d’émission et la trajectoire du véhicule alors que les radars lasers ne tolèrent aucun degré d’angle de visée. À défaut cela entraînerait des erreurs dans la mesure de la vitesse. La Cour de cassation a mis un terme à cette brèche en ne reconnaissant pas cette condition comme une possibilité de contestation (arrêt du 18 mars 2009).

Les radars tronçon Ces radars tronçon enregistrent la vitesse moyenne entre deux points sur une distance de 10 à 20 km. Cependant, des failles juridiques sont à prévoir, notamment en cas de changement de conducteur sur la portion contrôlée puisqu’il risque d’y avoir un problème quant à l’identification de ce dernier pour déterminer la responsabilité du conducteur. En tout état de cause, l’automobiliste pourra se prévaloir des mêmes causes d’exonération que pour les cinémomètres classiques à savoir le fait qu’il n’était pas le conducteur du véhicule ou qu’il s’agit d’un véhicule volé, cédé ou loué. La loi LOPSSI 2 a prévu que le lieu d’infraction serait le lieu de positionnement du radar positionné en fin de parcours.

Votre Automobile Club est membre associé de « 40 millions d’automobilistes », association nationale d’intérêt général, porte-parole des automobilistes.


11 Mesures du CISR: Trop c’est trop!

Ce à quoi il faut s’attendre En 2006, une circulaire du 6 janvier imposait l’affichage de la limitation de vitesse en amont de chaque radar. Le Comité Interministériel de la Sécurité Routière qui s’est réuni le 11 mai 2011 projette de supprimer les panneaux de signalisation des radars fixes sur le bord des routes. De même, les cartes d’implantation de ces radars ne sont plus accessibles au public. En conséquence, fini les avertisseurs de radars de type Coyote qui jusqu’alors étaient légaux. Le gouvernement souhaite également implanter 1 000 nouveaux radars d’ici la fin de l’année 2012. Des radars mobiles de nouvelle génération et des radars semi-mobiles seront testés cette année. Quoi qu’il en soit, des failles restent exploitables, et de nouvelles ne manqueront pas d’apparaître avec l’arrivée de nouveaux appareils. Si les radars ne chômeront pas, les juristes, en quête de la défense des automobilistes, non plus.

L’association « 40 millions d’automobilistes » a pris connaissance des décisions du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), réuni le mercredi 11 mai sous la présidence du Premier ministre. Ces décisions, annoncées dans un contexte d’augmentation du nombre de tués sur les routes en avril, ont été prises, une nouvelle fois, en cédant à l’émotion, sans véritable analyse des causes de cette aggravation et sans concertation avec les usagers. En laissant ainsi des technocrates, loin de la réalité des Français, prendre des décisions arbitraires dans le secret des cabinets ministériels, le gouvernement développe un arsenal répressif inadapté et inacceptable. L’automobiliste est un citoyen responsable et ne peut pas être considéré, par principe, comme un délinquant que l’on prive de ses droits les plus élémentaires qui sont la liberté de se déplacer et de communiquer. Si certaines mesures portant sur une plus grande fermeté à l’encontre d’infractions majeures, comme l’alcoolémie excessive ou les très grands excès de vitesse, sont compréhensibles par les automobilistes, d’autres vont totalement à l’encontre de l’acceptabilité sociale de la politique de sécurité routière. C’est le cas, notamment, de la suppression des panneaux d’annonce des radars fixes qui contribuaient pourtant à la vigilance des usagers dans les zones contrôlées. Cette mesure démontre à elle seule que les autorités privilégient le tout répressif au détriment de la prévention et de la dissuasion. En s’appuyant sur les analyses développées par son Institut d’Études des accidents, l’association a identifié les différents facteurs à l’origine des accidents mortels. Ces facteurs ne se résument pas à la vitesse. Or l’essentiel des mesures proposées repose sur ce seul aspect. « 40 millions d’automobilistes », avait fait aux autorités des propositions constructives basées sur la responsabilité des usagers et le respect de règles acceptables. Ainsi, l’association se déclare tout à fait favorable à une présence visible et renforcée des forces de l’ordre dans tous les endroits dangereux afin d’inciter les automobilistes à ne pas commettre des imprudences. De la même manière, elle souhaite que les radars soient installés visiblement, sur les axes à fort trafic, dans les endroits à risques, afin de réguler le comportement des usagers. « 40 millions d’automobilistes » attire également l’attention des pouvoirs publics, au niveau national et local, sur l’état des infrastructures routières qui ne cesse de se dégrader. C’est en particulier le cas du réseau secondaire où se produisent plus de 70 % des accidents mortels. Il est désormais temps de s’attaquer aux vraies causes de l’insécurité routière ! L’association appelle les automobilistes à soutenir ces propositions et à se mobiliser contre cette logique d’interdiction, de restriction des libertés individuelles et de sanctions. Elle les incite à la rejoindre ainsi que l’ACO et l’ensemble des Automobile clubs membres de l’UNAC, seuls membres associés de 40 millions d’automobilistes. Une pétition et un courrier type à envoyer au député de sa circonscription sont en ligne sur le site www.40millionsdautomobilistes.com Elle demande aux parlementaires de soutenir notre action et d’interpeller le gouvernement.

Votre Automobile Club est membre associé de « 40 millions d’automobilistes », association nationale d’intérêt général, porte-parole des automobilistes.


sûr plus

12

On néglige trop souvent l’état de nos pneus alors qu’ils sont pourtant le point clé de l’adhérence au sol. En mouvement, un pneu doit remplir de multiples fonctions, c’est pourquoi le gonflage est aussi important que l’état de la gomme.

Un pneu doit parvenir à un état d’équilibre parmi toute une série de paramètres : Il doit supporter la charge, c'est-à-dire le poids de l’auto et de son chargement. Résister, accrocher et supporter les hautes ou basses vitesses. En matière de puissance, il doit faire passer au sol le couple et les chevaux ; savoir se déformer pour adhérer parfaitement au sol, ce qui comprend le gommage des

Pneus aux petits soins

défauts de la chaussée. La gomme du pneu doit offrir une bonne adhérence sans pour autant générer une trop grande résistance au mouvement. De plus, cette adhérence doit exister et ce, que le sol soit sec, mouillé, propre, irrégulier, déformé… C'est à la société Goodyear que revient le procédé en 1839 de la vulcanisation du caoutchouc.

De IB Dunlop aux frères Michelin Un procédé qui inspire John Boyd Dunlop, jeune vétérinaire écossais et inventeur en 1887 du pneumatique. Il conçoit une "chambre à air" enveloppée d'une toile en coton tissé, qu'il colla et cloua sur une jante en bois. Le résultat fut tout aussi rustique


plus

13 qu’efficace. Le 23 juillet 1888, il dépose le brevet qui allait révolutionner la roue. En 1891 Les frères André et Édouard Michelin inventent le pneu démontable, une autre révolution qui ne tarde pas à faire le tour du monde. Vers 1910, les pneus s'équipent d'une tringle métallique dans le talon, destinée à améliorer la rigidité. Ils adoptent aussi des structures, et on ajoute du noir de carbone pour augmenter leur résistance à l'abrasion. Les Allemands en 1915, mettent au point un caoutchouc synthétique. Dans les années 1920, la toile tissée disparaît, pour être remplacée par des tissus câblés sans trame. C'est en 1937 que Michelin a créé la carcasse en Acier. Des études récentes prouvent qu'un bon gonflage des pneus peut faire économiser jusqu'à 2,5 % d'essence. En effet, un pneu sous-gonflé augmente le frottement.

Sous gonflage égale usure précoce La plupart des détériorations observées sur les pneus sont causées par une mauvaise pression de gonflage. En conduite normale, contrôlez la pression à intervalles réguliers de 2 semaines. Pensez aussi à vérifier la roue de secours. La pression que le constructeur automobile prescrit est indiquée dans le manuel d'utilisation du véhicule, à l'intérieur de la trappe du réservoir ou sur la tranche de la portière. Une mauvaise pression augmente l'usure des pneus et pose des problèmes de tenue de route. Lors de la mesure et du réglage de la pression des pneus, certains points sont particulièrement importants : il s’agit de la pression du pneu à froid. On ne corrige jamais la pression d'un pneu à chaud (une hausse de pression pendant la conduite est normale). La pression de gonflage doit être identique pour tous les pneus. La pression peut toutefois

sûr différer entre le train avant et le train arrière. Les bouchons de valve doivent être vissés correctement car ils protègent la valve de la poussière et de la saleté et évitent les fuites. En hiver, la température ambiante a un effet sur la pression des pneus. Plus la température est basse, plus la pression mesurée est faible. Aussi, pour compenser l'effet "basse température" en hiver et rouler à bonne pression avec les pneus hiver, il est nécessaire de rajouter 0,2 bar (à froid) à la pression d'utilisation courante ou à la pression d'autres utilisations. Permuter les pneus avant et arrière tous les 5 000 à 10 000 kilomètres peut également s’avérer utile pour l’entretien des pneus. En effet, lorsque la pression est différente d’un pneu à un autre, celui-ci aura des conséquences sur la maniabilité de votre voiture. De plus, les pneus s’useront beaucoup moins rapidement s’ils ne supportent et ne subissent pas les mêmes charges en restant toujours à la même place. Jamais de permutation diagonale pour respecter le sens de rotation des roues (important pour les pneus Tubeless). En installant vos pneus, suivez le sens de rotation préconisé sur le flan du pneu. Si vous avez commis l’erreur de monter vos pneus dans le sens contraire, ils n’auront pas la qualité maximale que vous recherchez. Enfin, lorsque vous êtes derrière le volant, appliquez-vous à conduire calmement, évitez les freinages soudains et les dérapages sur la chaussée, ne faites pas d’accélérations brusques. Et surtout, ne dépassez pas la charge maximale de votre véhicule. Sinon, vous risquez de réduire d’une manière considérable la durée de vie de vos pneumatiques. La loi interdit depuis le 1er janvier 1995 (article R59 du Code de la Route) de monter sur les véhicules automobiles et leurs remorques des pneumatiques de structures différentes, à l'exclusion de l'éventuel pneumatique de secours à usage temporaire. La structure

identique des pneus signifie aux yeux du législateur que les pneus doivent être obligatoirement de même marque, de même dimension, de même catégorie d'utilisation (pneus route, pneus neige par exemple), de même structure (radiale ou diagonale), de même code de vitesse et de même indice de capacité de charge. Sachez enfin qu'il est possible de classer les pneus en quatre grandes catégories. Premièrement, il y a les pneus super-premium qui offrent une performance maximale sous tous les angles que ce soit pour l'adhérence au sol ou pour le freinage sans oublier le confort des passagers. Il s'agit ici des pneus qui relèvent du nec plus ultra. Viennent ensuite les pneus premium qui sont aussi particulièrement intéressants dans la mesure où ils peuvent être qualifiés de high-tech. Puis, il y a les pneus standards qui offrent un compromis intéressant entre le prix et la qualité proposée. En dernier lieu, il y a les pneus premiers prix qui, avec des prix très bas, présentent quand même une qualité acceptable.

Un radar pour pneu lisse Développé par la firme Traffic Observer à la demande de la police allemande, le TyreEye est un détecteur automatique de profondeur des rainures des pneumatiques. Il fonctionne pour les voitures particulières, les utilitaires et même les camions disposant au maximum de quatre roues par essieu. L’appareil, posé au sol, ressemble à une plaque d’égout sur laquelle on roule. Lorsqu’un pneu passe sur les rainures de la grille, un capteur laser prend une empreinte de sa structure et mesure automatiquement la profondeur des rainures. Si elles sont inférieures au seuil légal, qui est rappelons-le de 1,6 millimètre, le dispositif a alors le temps de prendre en photo l’arrière du véhicule pour noter le numéro de la plaque d’immatriculation.


veautés nou Les nouveautés Audi Dans les prochains mois la marque lancera le véhicule de loisir Q3 et la berline sportive RS6. Les Q5 RS et A3 Sportback devraient être commercialisés fin 2012. Audi devrait ensuite lancer l'A2, la berline A3 et la RS7 courant 2013. La future A9 (en variantes coupé et cabriolet) est attendue en 2014, et la nouvelle génération de l'A4 à la fin 2014. Le véhicule de loisir Q1 devrait être commercialisé en 2015.

Renault prépare le monospace compact R-Space, qui confirme la nouvelle identité du groupe pour les 6 ans à venir. Le R-Space, qui pourrait préfigurer un futur Scénic, est également un clin d'œil adressé à l'Espace, dont le renouvellement, suspendu pendant la crise, est maintenant annoncé pour 2014 sur une plateforme avec Nissan. Le RSpace est notamment doté, pour les enfants, d'un compartiment arrière en

En plus d’un style ambitieux, le PhoeniX présente des particularités techniques (modularité, motorisation, etc.) qui permettront d’augmenter la rentabilité de la prochaine 9-3. Les lignes de l’étude, signées par Jason Castriota, directeur du style de la marque, sont en outre appelées à déterminer le nouveau style des modèles Saab. Le PhoeniX constitue une nouvelle référence pour l'avenir du design des produits Saab.

forme de pièce de jeu avec habillage en cubes de couleurs et, pour les parents, de deux sièges avant dont les dossiers s'enlacent.

Toyota Prius, troisième génération

BYD, 2 électriques

Monospace compact R-Space

14

BYD prépare deux modèles électriques : le véhicule à cinq places e6-eco et le véhicule de loisir S6DM. L'e6-eco reçoit une batterie au lithium phosphate de fer, rechargeable en 40 minutes, et dispose d'une autonomie de 300 km. Le S6DM dispose pour sa part d'un moteur électrique de 75 ch, couplé à un organe à essence de 2 litres.

Saab Phœnix, future 9-3 Saab a surpris avec le PhoeniX, qui doit en principe préfigurer la nouvelle génération de la 9-3, attendue en 2012. Long de 4,40 mètres et doté de portes papillon, le véhicule à deux places reçoit un organe à quatre cylindres de 1,6 litre de 200 ch, couplé à un moteur électrique de 34 ch.

Toyota a dévoilé deux variantes de la nouvelle Prius (3e génération). La première, baptisée « Prius V » et dotée de 5 places, dispose de dimensions légèrement supérieures à celles de l'actuelle Prius, mais conserve la même technologie, à savoir une batterie nickel-métal-hydrure. La seconde variante est un break à 7 places, pour l'instant connu sous le nom de « Prius Space Concept » ou « Prius + ». Cette Prius break pourra être équipée en option d'une batterie lithium-ion. La production a démarré le mois dernier dans l'usine de Tsutsumi, pour une commercialisation en avril au Japon. Alors que les deux variantes seront proposées au Japon, seule la variante à 5 places sera disponible aux États-Unis (à l'été 2011), et seule la variante à 7 places sera vendue en Europe (en 2012).


Lettre CÔTÉ La de l’Automobile Club AUTO du Nord de la France AUTO-MOTO-TOURISME

■ ■ ■ ■

21, av. Léon Blum - BP 40016 - 59 370 Mons en Baroeul Tél. 03 20 28 40 40 - Fax : 03 20 28 48 10 autoclubnord@wanadoo.fr ■ www.autoclubnord.com www.autoclubnord.mobi

juin 2011

QUESTIONNAIRE : SUR LA QUALITE DU SERVICE RENDU AUX USAGERS DES PREFECTURES DU NORD ET DU PAS DE CALAIS Dans l’intérêt de Tous !!! L’Automobile Club du Nord de la France a décidé de s’associer à l’enquête que mènent les Préfectures du Nord et du Pas de Calais sur la qualité du service public rendu aux usagers. Nous vous remercions vivement de consacrer quelques instants à cette recherche d’amélioration que met en place l’Administration préfectorale, en remplissant le questionnaire ci-dessous. Vous pouvez le déposer dans l’un des points d’accueil de l’Automobile Club du Nord de la France (liste au 03 20 28 40 40 ou sur www.autoclubnord.com) ou le retourner à : ACNF 21 avenue Léon Blum BP 40016 59370 Mons en Baroeul. Il est également téléchargeable sur notre site www.autoclubnord.com L’Automobile Club recueillera les réponses, les transmettra aux Préfets des deux départements et en publiera les résultats. Ce questionnaire est ANONYME ; il a pour objet de recueillir votre opinion, à l’image de ce que font de nombreuses entreprises ; il n’a toutefois pas vocation à remettre en cause la réglementation sur les formalités administratives. *Lorsqu’il vous est demandé d’indiquer une note, veuillez la situer entre 1 (mauvaise) et 10 (très bonne).

LES SERVICES DE L’ETAT ÉTUDIERONT VOS REMARQUES AVEC ATTENTION. Vous êtes : - Un particulier 

- Un professionnel 

votre secteur d’activité ____________________________________________________________

ACCUEIL SUR PLACE 1) Vous êtes-vous rendu dans une Préfecture ou une Sous-Préfecture du Nord ou du Pas de Calais ces 12 derniers mois ? oui 

non 

si oui, laquelle ___________________________________________________________________________________________

2) Pour quel (s) motif (s) ? __________________________________________________________________________________________________ 3) Quel a été le temps d’attente ? A l’accueil général ___________ Au service ___________ Note _____ / 10 L’avez-vous trouvé : • satisfaisant oui  non 

oui 

4) Les conditions d’attente ont-elles été agréables ? 5) Vos démarches ont-elles abouties ?

oui 

• trop long

non 

oui  non 

non 

Note _____ / 10

Si non, pourquoi ________________________________________________________

_______________________________________________________________________________________________________________________


6) L’accueil par l’agent qui vous a reçu a-t-il été agréable ?

oui 

non 

7) Les explications données par l’agent ont-elles été claires et compréhensibles ? 8) Les horaires d’ouverture au public vous conviennent-ils ? oui 

non 

9) Seriez-vous favorable à une ouverture le samedi matin ? oui 

non 

Note _____ / 10 oui 

non 

Note _____ / 10

Note _____ / 10

ACCUEIL TELEPHONIQUE et COURRIER POSTAL / ELECTRONIQUE 10) Lors de votre dernier appel téléphonique, au bout de combien de sonneries une personne vous a-t-elle répondu ? ____________ 11) A-t-elle pris le temps d ‘écouter votre demande avant de vous passer le service ? 12) Avez-vous obtenu rapidement le service que vous demandiez ? 13) La réponse que vous attendiez a-t-elle été claire ?

oui 

oui 

oui 

non 

non 

Note _____ / 10

non 

Note _____ / 10

Note _____ / 10

Note _____ / 10

14) les horaires du standard téléphonique du service que vous demandez vous conviennent-ils ?

oui 

non 

Note _____ / 10

15) En dehors des heures d’ouverture du standard téléphonique, le message du répondeur est-il clair ?

oui 

non 

Note _____ / 10

16) Suite à une demande faite par écrit, le délai de réponse de la Préfecture / Sous-Préfecture a-t-il été raisonnable ? oui  non  17) Avez-vous trouvé les termes du courrier de réponse compréhensibles ? 18) Avez-vous déjà consulté le site Internet de la Préfecture

oui 

non 

• du Nord ? oui  non 

Note _____ / 10

Note _____ / 10

• du Pas de Calais ?

19) Si oui, l’estimez-vous suffisamment clair et avez-vous trouvé aisément les informations que vous cherchiez ?

oui  non 

oui 

non 

Note _____ / 10

20) Avez-vous déjà utilisé le formulaire électronique du site pour poser une question ? oui  non  21) Avez-vous obtenu une réponse dans un délai raisonnable ?

oui 

non 

Note _____ / 10

INFORMATIONS GENERALES 22) Pour certaines demandes, pensez-vous qu’il serait plus pratique d’organiser des rendez-vous ?

oui 

non 

23) Veuillez donner une note d’appréciation générale suite aux contacts que vous avez eus avec - la Préfecture du Nord __________________ du Pas de Calais _____________________________________________________________________ - de la Sous-Préfecture de ___________________________________________________________________________________________________ 24) Si vous estimez ne pas être satisfait de certains aspects pratiques, quel point pensez-vous qu’il serait nécessaire d’améliorer (par exemple : signalisation intérieure, distributeurs, chaises, accès …) _______________________________________________________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________________________________________ ________________________________ 25) Autres suggestions _____________________________________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________________________________________

Avec nos remerciements L’ Automobile Club du Nord de la France


COMMUNICATION

LE NOUVEAU SITE INTERNET DE L’AUTOMOBILE CLUB DU NORD est en ligne www.autoclubnord.com eaucoup plus vivant, coloré, attractif, mais aussi interactif, il permet de visualiser déjà sur la page d’accueil, la diversité des activités de l’Automobile Club du Nord.

B

Sur la calandre automobile en haut de la page sont regroupées les services et produits que l’on peut commander en ligne ; l’adhésion, les accessoires de sécurité, les stages de récupération de points, ainsi que la présentation de l’association, ses services, et les mille et une raisons d’adhérer au club. Une boîte à outils vous permet de trouver le centre de contrôle technique de l’ACNF le plus proche de chez vous, et de prendre un rendezvous. On y trouve également un accès pour les professionnels, reprenant l’ensemble des services intéressant les entreprises et les collectivités (formations à la sécurité routière, contrôles techniques, stages de récupération de points, voyages, adhésions…), un accès pour la presse, les actualités de l’association et de l’automobile en général, mais aussi un focus sur le pôle formation, devenu l’un des piliers du club, et la médiation, service spécifique de l’association, permettant à un automobiliste, devenant adhérent, d’être aidé et conseillé pour tout litige lié à l’utilisation de son véhicule. Enfin, des vidéos, et un lien avec Facebook, permettent aux internautes d’entrer en contact, de dialoguer et d’échanger sur tout sujet qui les intéresse en lien avec l’Automobile Club du Nord. Au gré des différentes pages, vous trouverez une quantité d’informations sur l’ACNF :

L’ensemble des avantages des adhérents, en quoi consiste la protection juridique automobile et vie privée, le descriptif de la dizaine de formations proposées, nos offres en tourisme, les coordonnées de nos centres de contrôle technique et de nos points d’accueil, des informations sur les sanctions encourues en cas d’infractions au code de la route, en France, mais aussi en Europe, et tous les détails sur les têtes de chapitres présentées en page d’accueil.

PV INJUSTIFIES OU ERRONNES...

... RECTIFIES GRACE A L’ACTION DE L’AUTOMOBILE CLUB L’Automobile Club du Nord de la France reçoit régulièrement des demandes d’intervention pour des procès pour lesquels il y a problème ; voici quels cas : des amendes réclamées alors que la voiture a été vendue ! A titre d’exemple, parmi de nombreux autres, nous pouvons citer le cas de Monsieur B. de Willems qui a reçu pas moins de 20 PV depuis qu’il n’est plus propriétaire de son véhicule. Nous sommes intervenus auprès de l’Administration pour qu’elle annule les poursuites à son encontre.

■■■

des avis d’infractions reçus par des automobilistes alors qu’ils n’étaient pas dans la ville ou la région concernée. Usurpation de plaques d’immatriculation et/ou erreur de l’Administration lors de la saisie ou de la lecture du numéro. Nous avons pu prouver et faire valoir la bonne foi des personnes injustement poursuivies.

■■■

Vous pouvez bien sûr nous contacter à l’aide des formulaires proposés, et nous poser toutes les questions que vous souhaitez. Surtout, n’hésitez pas à visiter notre site, donnez nous votre avis, et faites nous part de vos suggestions pour l’améliorer. Il a été conçu pour devenir un lien continu avec les adhérents, nous permettre d’échanger sur vos attentes, et d’apporter les réponses à vos questions. Mais il est aussi là pour montrer notre présence, communiquer, et faire connaître nos avantages, nos prestations, et nos activités auprès des particuliers et des entreprises. Ce média, traité de façon dynamique et interactif, doit être un vecteur de développement de notre association. En plus de 110 ans d’existence, l’image de l’Automobile Club du Nord a bien évolué, et s’inscrit bien dans la modernité de la communication actuelle.

des avis d’amendes forfaitaires majorées reçus par des automobilistes alors que l’amende initiale a été payée et… débitée par le Trésor Public ! Là encore nous sommes intervenus pour faire rectifier la situation.

■■■

des automobilistes verbalisés pour plusieurs infractions simultanées, qu’ils ne contestent pas, voient parfois s’envoler 9 ou 10 points d’un seul coup ! Or l’article L223-2 du code de la route précise que « dans le cas où plusieurs infractions entraînant retrait de points sont commises simultanément, les retraits de points se cumulent dans la limite des deux tiers du nombre maximal de points, soit huit points ». Bien entendu il faut apporter la preuve que les procès n’ont été dressés que lors de la même interpellation. Lorsque de tels cas se produisent, nous faisons le nécessaire et les titulaires se voient remettre 1 ou 2 points enlevés par erreur.

■■■

des automobilistes qui reçoivent une amende forfaitaire majorée, signifiant qu’ils n’ont pas réglé dans les délais, alors qu’ils n’ont jamais reçu l’avis initial d’infraction. Là également l’Automobile Club est intervenu. Sachez toutefois qu’il n’est plus possible de contester si vous avez déjà réglé l’amende car le paiement vaut reconnaissance de l’infraction. En revanche dans certains cas, il est obligatoire de consigner l’amende pour pouvoir contester ; il ne faut donc pas confondre les 2 documents que vous recevez après une infraction. L’un s’intitule « carte de paiement » à utiliser si vous ne contestez pas et l’autre « carte de consignation » si vous contestez.

■■■

L’Automobile Club est à votre disposition pour assurer votre défense lors de contestation dès lors où une anomalie ou une erreur est constatée. Si vous avez un doute ou une question sur un avis de contravention, n’hésitez pas à nous consulter.


DECOUVERTE

L’Automobile Club organise un circuit …

STAGES DE RECUPERATION DE POINTS DU PERMIS DE CONDUIRE NOS PROCHAINES DATES 2011 Vous pouvez désormais faire un stage tous les ans (loi LOPPSI du 15 mars 2011)

De WASHINGTON à NEW YORK AUTOMOBILE-CLUB MONS EN BAROEUL 21, Av. Léon Blum Tél. 03 20 28 40 40

Quelques points forts : Transferts depuis la région Nord Pas de Calais ■■■ Messe de Gospel dans le quartier de Harlem ■■■ Visite de la maison de George Washington ■■■ Visite d’Ellis Island ■■■ Visite du musée de l’espionnage ■■■ Découverte de Manhattan et de Brooklyn ■■■ Découverte de la capitale fédérale ■■■ Vols aller-retour à bord de l’Airbus A380 ■■■ Train entre Washington et New-York ■■■ Accompagnateur au départ de France et pendant tout le circuit ■■■ Ascension à l’Empire State Building re ■■■ Hôtels 1 catégorie (normes américaines) ■■■ Repas, visites, excursions selon programme ■■■ Assurances annulation / assistance-rapatriement

JUIN

Vendredi 17 et samedi 18

JUILLET

Lundi 4 et mardi 5 Vendredi 29 et samedi 30

AOUT

Lundi 29 et mardi 30

■■■

Prix : 3350 € par personne (base chambre double) Minimum 20 participants incluant une réduction de 45 € pour toute inscription avant le 15 juin 2011. Automobile Club du Nord de la France : association immatriculée au registre des opérateurs de voyages et de séjours sous le numéro IM059100021

PROMOTION

Sur les gilets haute sécurité et les triangles de pre-signalisation Avant les départs en vacances, n’oubliez pas votre gilet de sécurité ainsi que le triangle de pré signalisation, obligatoires dans votre véhicule. Pour toute commande passée jusqu’au 31 juillet 2011, bénéficiez de notre tarif promotionnel : ■■■ ■■■ ■■■

4€ (au lieu de 6€) pour le gilet réfléchissant 2 bandes Normes CE Jaune. 5€ (au lieu de 7€) pour un triangle pliable grande stabilité avec ses 4 pieds. 7€ le lot « gilet + triangle » (au lieu de 11€).

Profitez-en, et adressez-vous à votre centre, votre agence, ou auprès du siège de l’Automobile Club du Nord. Nous vous rappelons que le gilet de sécurité doit être porté par le conducteur avant de sortir du véhicule, lequel est immobilisé sur la chaussée ou ses abords à la suite d'un arrêt d'urgence. Il faut donc le garder impérativement dans le véhicule et pas dans le coffre. Il est également conseillé de disposer d'autant de gilets que de personnes à bord Le triangle de pré-signalisation devra aussi se trouver à bord du véhicule. Le conducteur devra le placer sur la chaussée, dès qu'il sort du véhicule, à une distance de 30 mètres au moins de celui-ci ou de l'obstacle à signaler. Ce triangle doit être homologué. Sa conformité est attestée par le marquage E 27R apposé sur le triangle.

SEPTEMBRE Lundi 5 et mardi 6 Mercredi 28 et jeudi 29 OCTOBRE

Lundi 17 et samedi 18

DUNKERQUE - 41, rue Albert 1er Tél. 03 28 66 70 68 JUIN

Vendredi 17 et samedi 18

JUILLET

Mercredi 6 et jeudi 7

AOUT

Mercredi 3 et jeudi 4

SEPTEMBRE Vendredi 2 et samedi 3 Lundi 26 et mardi 27 OCTOBRE

Mercredi 19 et jeudi 20

VALENCIENNES - Av. Adolphe Lacuzon Pont Villars Tél. 03 27 46 17 78 Lieu du stage : CREFO - 43, rue de l'Abreuvoir JUIN

Mercredi 15 et jeudi 16

JUILLET

Lundi 25 et mardi 26

SEPTEMBRE Lundi 12 et mardi 13 OCTOBRE

Mercredi 5 et jeudi 6

DOUAI - 151, Place d'Armes - Tél. 03 27 88 90 79 Lieu de stage : Restaurant LE ROMAGNANT 40, rue des Moudreurs à DOUAI JUIN

Lundi 20 et mardi 21

JUILLET

Mercredi 27 et jeudi 28

SEPTEMBRE Mercredi 14 et jeudi 15 OCTOBRE

Lundi 10 et mardi 11

ARRAS - Centre Routier - Arras Est rue H.Geiger Tél. 03 21 50 25 25 Lieu du stage : Restaurant L'Arrageoise Av. d'Immercourt JUIN

Mercredi 15 et jeudi 16

JUILLET

Lundi 11 et mardi 12

SEPTEMBRE Mercredi 7 et jeudi 8 OCTOBRE

Lundi 3 et mardi 4 Mercredi 26 et jeudi 27


ça marche? comment

16

Décapoté La sécurité des cabriolets s’est considérablement accrue en quelques années au point que l’arceau de sécurité non escamotable a pratiquement disparu au bénéfice du style. À l’époque des premières voitures cabriolet, la sécurité était tellement controversée que le constructeur américain Cadillac avait annoncé en 1976 qu'il allait purement et simplement arrêter de fabriquer des cabriolets après la commercialisation de son modèle Eldorado. C'est à partir des années 80 que les ingénieurs trouvent des moyens de fabriquer des voitures cabriolet plus sûres, si bien qu'à présent ces techniques sont tellement évoluées que l'on peut rouler en toute sécurité au volant d'un cabriolet et oublier toutes idées reçues. Tout d'abord, le centre de gravité d'une voiture cabriolet est situé très bas sur la caisse, afin qu'elle reste collée à la route. Il est très rare de voir un cabriolet se retourner et faire des

tonneaux. Grâce à un toit très léger (en aluminium ou en alliage par exemple) et une augmentation du poids général de la voiture (le mécanisme de toit et le châssis renforcé y sont pour beaucoup), la probabilité qu'une voiture cabriolet se retourne est faible et reste dans tous les cas moins importante qu'avec une berline traditionnelle. Ensuite, la rigidité des montants de pare-brise des cabriolets a été largement renforcée grâce à l'utilisation de matériaux toujours plus efficaces. Ces montants sont faits d'aciers spéciaux qui peuvent supporter des efforts considérables, et sont étudiés pour absorber certains chocs. Sur les cabriolets, l'arceau de sécurité fixe, non obligatoire, mais évidement nécessaire en cas de retournement, a quasiment disparu. Il a en fait été remplacé par un élément mobile se déployant automatiquement en cas de risque de retournement. Ces arceaux extractibles à déclenchement pyrotechnique, en cas de détection d’un risque de retournement, créent en quelques millisecondes, une cellule de protection des passagers en complément des montants de baie renforcés à cet effet. C'est la Mercedes SL qui a la première proposé ce système aujourd'hui quasiment généralisé, au grand bénéfice du style.

Des renforts sont également placés judicieusement sur toute la caisse, dans les portières, à l'avant et à l'arrière du véhicule et toute une panoplie de systèmes de sécurité active et passive équipent dorénavant pratiquement tous les modèles de voitures cabriolet (airbags, systèmes électroniques d'aide à la conduite et d'anticipation des risques, etc.). Plusieurs systèmes liés à l'agrément et au confort sont de plus en plus présents également (air chaud soufflé derrière la nuque, affichage tête haute, commandes électroniques en tout genre) et contribuent encore à une meilleure sécurité des voitures cabriolet puisqu'elles apportent un bien-être au conducteur. Bien entendu, les voitures cabriolets souffriront toujours d'un manque évident lié à leur essence même : l'absence de toit en mode décapoté. En cas de choc le moyen le plus efficace d'éviter l'éjection en dehors du véhicule reste la ceinture de sécurité. Soyez toujours prudents, respectez le code de la route et les limites de vitesses, ne téléphonez pas en conduisant, ne vous laissez pas distraire, et évitez de laisser des objets lourds ou contendants dans votre cabriolet, en cas de choc, ils peuvent être projetés et causer des blessures.


© OT Cavaillon

pade esca Cavaillon et le Lubéron

Corsos de Cavaillon et du Lubéron

© OT Cavaillon

Le corso, ou défilé de chars colorés est une tradition encore très vivace dans le sud-est de la France. Le Lubéron offre de beaux exemples de cette fête populaire en plein air.

Les chars fleuris toujours aussi populaires

Pour la deuxième fois consécutive, Tignes Pourquoi ne pas profiter de la douceur de cette fin de printemps pour visiter le Parc Régional du Lubéron autant que partager ses plus vivantes traditions ? Si le Lubéron séduit pour la beauté de ses paysages préservés, ses célèbres villages perchés et son patrimoine riche, il emportera définitivement le cœur du visiteur à l’occasion de l’une de ses fêtes traditionnelles les plus emblématiques qu’est le corso. Les corsos ont lieu dans les trois villes principales du Lubéron (Cavaillon, Apt et Pertuis) tout au long du mois de juin. C’est à Cavaillon que débutent les festivités pour sa 80ème

édition cette année. Au cours du week-end de l’Ascension, cette célèbre petite ville du Lubéron voit défiler sur ses cours, musiques, fanfares et chars carnavalesques colorés. La rue devient le théâtre des festivités, comme en témoigne le sens étymologique du mot corso qui signifie « rue » en italien. L’idée de renouveau est souvent associée à la fête : ici on célèbre la prochaine arrivée de l’été et ses promesses de jours d’abondance. En revanche, un thème nouveau est choisi à chaque édition. Et pour le corso 2011, la féerie sera au rendez-vous avec le thème « Fantasia » inspiré des plus beaux contes revisités par Walt Disney. Des chars tout en couleurs, musiques et danses et une parade innovante à l’effigie de créatures fantastiques, lutins, fées et autres magiciens enchanteront la ville pour ce week-end de joie. Pour l’occasion, la chanteuse Douchka, qui fut l’ambassadrice de Walt Disney dans les années 80, donnera de la voix et reprendra les thèmes des célèbres films qui ont bercé notre enfance. Durant les festivités de nombreuses animations, concerts, bals et fête foraine sont au rendez-vous mais aussi des concours de boules, des courses hippiques et des spectacles taurins qui viennent ajouter davantage de liesse à ce rendrez-vous populaire. Le corso de Cavaillon, c’est ainsi toute l’âme de la Provence convoquée pendant quelques jours de fête dans un cadre préservé, au pied de la colline Saint Jacques et aux portes du parc régional du Lubéron. Après Cavaillon, la fête se poursuivra à Apt du 11

au 13 juin. Même ambiance de fête et même défilé de chars mais une différence cependant quant à la technique de réalisation. À Apt, les chars sont conçus à la façon de ceux du Carnaval de Nice, avec des sujets peints alors qu’à Cavaillon, on utilise la technique du « bouillonage » qui consiste à créer un effet de dentelle à l’aide de lanières de papier découpé et froissé. Enfin à l’aube de l’été, les 18 et 19 juin, on se rendra à Pertuis pour suivre la tradition de chars fleuris cette fois. En Lubéron, juin est donc synonyme de liesse populaire et totale (certains défilés ont lieu en nocturne). Et même si la fête demande bien des efforts en amont et si plusieurs mois sont nécessaires à la confection des chars, le moment venu, chacun se joint à la manifestation avec allégresse et se laisse emporter par la chaleur communicative de cette fête populaire traditionnelle.

Utile Office de Tourisme de Cavaillon 79 Place François Tourel 84300 Cavaillon Tél. : 0490713201 www.cavaillon-luberon.com

Automobile Club Vauclusien 185, route des Remouleurs - ZI Courtine BP 91000 - 84095 Avignon Cedex 9 Tél.: 0490862871


18/19

L’Artois © CRT Nord Pas de Calais

une vie de châteaux

Le Château de Barly, à 20 km à l’ouest d’Arras

Réputé pour ses beffrois et son patrimoine industriel, le NordPas-de-Calais en son sud Artois, possède également d’étonnants châteaux offrant un visage insolite de la région. Qui dit patrimoine architectural du Nord-Pas-de-Calais, dit en premier lieu places pavées, maisons de briques, hauts beffrois et riche patrimoine industriel lié à l’exploitation de la mine et aux industries textiles et métallurgiques. Mais à côté de ces « classiques » du paysage de la région, le visiteur averti ne manquera pas de s’égarer en sud Artois pour apprécier tout le raffinement de quelques demeures seigneuriales, datant pour la plupart du XVIIIe siècle. Ainsi, autour d’Arras, capitale du Pasde-Calais, on découvre au cœur d’un environnement préservé, quelques beaux vestiges de l’Ancien Régime, ayant dignement résisté aux secousses de l’Histoire. Ouvert au public depuis 2003, le château de Couin, l’un des plus grands et des plus authentiques de la région, est aujourd’hui l’un des plus visités du nord de la France. Son intérieur comme son extérieur sont classés à

l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Outre les visites guidées qui offrent la possibilité de découvrir l’atmosphère unique de ce site du XVIIIe siècle, le pavillon de chasse est ouvert en gîte ou chambre d'hôtes et les salons accueillent désormais réceptions prestigieuses et séminaires. Témoin d’une époque révolue, le château de Couin a conservé de nombreux détails d’une décoration exceptionnelle : des mûrs lambrissés, des planchers à la capucine, des cheminées avec glaces ou trumeaux, des portes dorées à l’or fin jusqu’au marbre et au fer forgé des écuries. À quelques kilomètres de là, le bourg de Pas-en-Artois, dominé au Moyen-Age par son château fort, possède également un château XVIIIe, érigé en 1780 par Jean-Antoine de Fourmestraux, seigneur de Pas. Construction en pierre blanche aux hautes fenêtres offrant une belle vue sur le parc paysager, il est aujourd’hui la propriété privée du comte Le Mesre de Pas. Vaste demeure en brique et pierre, le château de Grand Rullecourt

fut mis au goût du jour par le marquis de Hamel de Bellanglise à la fin du XVIIIe siècle. Des visites guidées et commentées sur réservation permettent de découvrir la beauté des salons, de la salle à manger, de la chapelle, de la bibliothèque mais aussi des chambres à l'étage et de la cuisine. La famille de Saulieu, heureuse propriétaire de cette prestigieuse bâtisse depuis plus de vingt ans, se fait une joie d’accueillir les hôtes désireux de passer une nuit dans l’une des chambres du château, tout en distillant avec passion l’historique de sa restauration. En voisin, le château de Barly, construit sur les bases d’une ancienne maison seigneuriale est un pur bijou de style Louis XVI d’une grande qualité architecturale. Célèbre pour la beauté des boiseries de ses salons et salle à manger, Barly offre au visiteur la possibilité d’une balade bucolique dans son parc arboré de plus de deux hectares. Enfin dernier et bel exemple du classicisme architectural florissant au XVIIIe siècle dans les provinces du Nord pacifiées par Louis XIV, le château de Duisans conjugue parfaitement la science des proportions au savoir-faire artésien. Une belle occasion donc que ces demeures remarquables du sud Artois de découvrir un patrimoine d’exception et son histoire, encore trop méconnus.

Utile Comité régional de tourisme du Nord Pas de Calais 6 Place Pierre Mendès France 59800 Lille Tél. : 03 20 14 57 57 www.tourisme-nordpasdecalais.fr

AC du Nord de la France 21, av. Léon Blum 59 370 Mons en Baroeul Tél. : 03 20 28 40 40 Fax : 03 20 28 48 10 www.automobileclubnord.com


© Frédéric Grime

pade esca Le Rallye du Centenaire sur le circuit de Fontenay Le Comte

100 ans sur les chapeaux de roues © Frédéric Grime

L’Automobile Club des DeuxSèvres fête en ce printemps 2011 ses 100 ans. Après le formidable succès de la journée du centenaire, les célébrations se poursuivent tous azimuts.

Club des automobiles SOVAM construites à Parthenay

C’est précisément le 11 mars 1911 que les « Pères fondateurs » ont porté sur les fonts baptismaux l’Automobile Club des Deux-Sèvres. La décision avait été prise quelques semaines auparavant par 22 personnes qui avaient en commun de posséder et de conduire une automobile. Réunies au café Les Colonnes à Niort elles lancent en ces termes la création d’une « association forte et puissante capable de lutter contre toutes les exploitations inacceptables de la part de gens qui augmentent si facilement leurs factures, au détriment de notre bourse ». La défense des automobilistes est dans les gènes. Cent ans plus tard et alors que 185 000 voitures sont immatriculées dans les Deux-Sèvres, ce sens du service par tous les moyens légaux est toujours

la préoccupation N° 1 de l’Automobile Club. Un état d’esprit rigoureux qui n’empêche l’équipe actuelle de l’Automobile Club emmenée par son Président Roland Jouannetaud de célébrer dans un esprit de fête et de convivialité le centenaire. On a pu s’en rendre compte avec le grand succès populaire de la Journée du Centenaire dimanche 15 mai où pas moins de 5 000 visiteurs ont convergé sur l’aérodrome de Niort-Souché. Là quelques 700 véhicules, anciens, sportifs, 2 roues, les attendaient. Le rallye de régularité baptisé Rallye du Centenaire faisait son arrivée sur l’aérodrome, terrain d’envol idéal pour un baptême en ULM, auquel de nombreux spectateurs se sont prêtés. Les avions anciens de l’ABAN (Association du Bassin Aéronautique Niortais), l’aéro modélisme, le bureau de poste temporaire pour les cartes postales ont largement contribué au succès de la fête. Le prochain rendez-vous grand public de cette commémoration sur les chapeaux de roues a lieu le 2 juillet avec le Grand Prix Historique de Bressuire 2011. Auparavant le 18 juin, le club aura tenu son Assemblée générale. Pour cette 6ème édition Historique du Grand Prix, l’Automobile Club des Deux-Sèvres présente en ouverture un plateau des ancêtres automobiles. Rappelons que c’est la section de Bressuire de l’Automobile Club qui est à l’origine de la création du Grand Prix de 1951 à 1955. Un accident tragique ayant coûté la vie à

plusieurs Deux-sèvriens lors des 24 H du Mans est à l’origine de l’arrêt du Grand Prix en 1955. Enfin, du 2 juillet au 2 octobre on ne manquera pas de découvrir l’exposition « 100 ans d’automobile en Deux-Sèvres ». Celle-ci se tient au Musée d’Agesci à Niort avec lequel l’Automobile Club a travaillé main dans la main. L’exposition donne à voir des véhicules produits dans notre département tel que les Barre, Tuar, Sovam, WM Heuliez… La signalisation en Deux-Sèvres et bien d’autres thématiques sont à découvrir. La boutique du centenaire vaut aussi la peine que l’on s’y arrête. On y trouve des plaques du centenaire numérotées et tirées à 200 exemplaires, des encarts philatéliques eux-mêmes en série limitée, un recueil sur les 100 ans, de superbes reproductions d’affiches anciennes en tirage limité et sur papier de collection et la médaille du centenaire. N’hésitez pas à remonter le temps dans une des régions de France les plus emblématiques de l’histoire de l’automobile.

Utile Comité départemental de tourisme des Deux-Sèvres www.tourisme-deux-sevres.com

AC des Deux-Sèvres 49, avenue de La Rochelle 79 000 Niort Tél. : 05 49 06 07 07 www.automobile-club79.com


20/21

Bordeaux

la Garonne s’offre une fête géante Les 18 et 19 juin, les bordelais célébreront la Garonne autour d’un rendez-vous festif devenu depuis 7 ans, un incontournable de la ville. Deux jours de liesse non-stop au bord du fleuve! 2011 a été déclarée « année du fleuve » à Bordeaux et la prochaine fête aura donc pour cette nouvelle édition, une envergure d’autant plus grande et un programme plus fourni encore. Ainsi, ce ne sont pas moins de 3000 marins, sportifs, artistes et musiciens qui vont contribuer à animer le Port de la Lune et faire de cet événement, un moment éclectique qui devrait ravir les bordelais et visiteurs de tous horizons. Moment de fête avant tout, le chant et la danse seront à l’honneur de la Place de la Bourse au bas de l’esplanade des Quinconces où plusieurs scènes feront vivre les quais. Le Miroir d’Eau accueillera une grande scène dédiée à la musique : du classique au zouk, en passant par le

rock et des bandes originales de films, on vibrera au fil des notes en attendant, la nuit tombée, le spectaculaire feu d’artifice qui habillera de mille reflets les eaux du fleuve. Les amateurs de danse quant à eux se retrouveront sur la Prairie des Girondins pour apprécier tous les styles, des plus traditionnels aux plus exotiques avant de communier à l’occasion des soirées dansantes qui clôtureront les deux journées. Mais le fleuve devient aussi terrain de jeu et d’affrontements. En effet, nombreuses courses sur et dans l’eau ont lieu durant ce temps festif comme la célèbre traversée de Bordeaux à la nage au cours de laquelle 500 participants s’affrontent sur 1,7 km dans l’estuaire, le plus propre d’Europe faut-il le rappeler. L’étonnante Stand Up Paddle City Tour où les compétiteurs semblent marcher sur l’eau, la régate des trainières, longues barques sur lesquelles s’embarquent 13 rameurs, ou encore la course Bilbao-Bordeaux sont autant d’épreuves où ferveur et suspense sont à leur comble. Si la ville de Bilbao est d’ailleurs de la partie, c’est en raison des liens forts qui unissent Bordeaux et la capitale

de la province de Biscaye. Bordeaux a souhaité rendre hommage à cette amitié en proposant à Bilbao un pavillon d'honneur dédié à ses richesses culturelles et touristiques durant la fête du fleuve et à l’intérieur duquel chacun pourra apprécier les charmes typiques de cette ville amie. Escale incontournable quand il s’agit notamment de se restaurer et de déguster des produits marins et fluviaux, le Village du Fleuve et de la Mer est un passage obligé, également point d’information sur l’ensemble des festivités. Mais qui dit fleuve à l’honneur dit également balades nautiques sur des « Classics » proposées entre le Pont de Pierre et le Pont d’Aquitaine ou visites de bateaux d'exception tel le légendaire Bélem et quelques fiers représentants de la Marine Nationale. Découverte et connaissance du fleuve et de son histoire se prolongeront grâce aux expositions sur place dont celle intitulée « Le bonheur est dans le fleuve » visible jusqu’au 27 juin. Enfin, pour illustrer les liens étroits entre l’histoire du vin de Bordeaux et celle de la Garonne, des compétitions mettent en scène des bateaux de travail. Le challenge consiste notamment pour chaque équipage à charger et décharger en un temps donné six barriques sur chaque rive. Un bien bel hommage fluvial à la capitale mondiale du vin !

Utile

© Fête du Fleuve

Office de tourisme de Bordeaux 12, cours du XXX Juillet 33080 Bordeaux Tél. : 05 56 00 66 00 Fête du fleuve - 18 et 19 juin www.bordeaux-tourisme.com www.bordeauxfetelefleuve.com

AC du Sud Ouest 8, place des Quinconces 33 080 Bordeaux Cedex Tél. : 05 56 44 22 92


pade esca Landes © PNR Landes de Gascogne - Frédéric Gilbert

une forêt habitée et bien vivante

Les cercles : à la fois cafés associatifs et lieux culturels. Ici, le cercle de l’Union à Pissos.

En cent ans, les Landes de Gascogne ont vu leur paysage bouleversé dans un but d’assainissement pour devenir aujourd’hui le plus vaste massif forestier cultivé d'Europe. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le grand désert landais occupait une vaste étendue de lande sur près de 1 million d'hectares, vouée principalement au pastoralisme. C’est sous le Second Empire, que par la volonté de l’homme et dans un désir de modernité, on a composé avec ce milieu difficile de landes humides pour créer une gigantesque forêt artificielle de pins maritimes. Cette variété s’est remarquablement accommodée du sable, omniprésent sur le plateau landais, pour donner une forêt lumineuse et odorante, dans un espace sans clôtures. Genêts, ajoncs, ou bruyère apportent leur touche de couleurs au fil des saisons. Les lagunes, ces étangs circulaires aux eaux noires

et immobiles et à la grande richesse biologique, que l’on trouve encore dans la forêt landaise, sont des vestiges de la lande originelle et font l’objet d’une volonté de préservation en tant que patrimoine naturel local. Autre particularité locale du patrimoine bâti cette fois, l’airial. Cette forme d’habitat caractéristique se trouve généralement sur un terrain enherbé entouré de chênes et reste le témoin d’une occupation plus intense de l’ancienne lande comme de l’adaptation de l’homme à cet environnement particulier et difficile. A côté des maisons à ossature en bois, on y trouve de petites dépendances et un ensemble de petit patrimoine vernaculaire singulier de la région comme des fours à pain, des poulaillers perchés ou des parcs à moutons. Outre le paysage qui a gagné en diversité et en verticalité, c’est également l’économie locale qui s’est trouvée totalement bouleversée par l’évolution des Landes de Gascogne. Ainsi les bergers sont au fil du temps devenus résiniers et actuellement, la forêt représente encore la première ressource économique des Landes de Gascogne. De l’agro-pastoralisme, la région a donc basculé dans un système agro-sylvicole,

basé essentiellement sur le gemmage et l'exploitation forestière destinée à l'industrie papetière. Autre particularité en parallèle à une activité économique spécifique, les Landes de Gascogne ont connu une activité sociale particulière à travers notamment la création de nombreux cercles, ces hauts lieux de la politique villageoise nés au sortir de la Révolution. Créés à l’origine par des notables, ils s’ouvrent aux populations modestes, bergers et professionnels du bois, métayers, gemmeurs, ouvriers des scieries et des chemins de fer et constituent des lieux de discussion souvent politique mais surtout de détente. Ces cafés pas comme les autres sont un lieu essentiel de la vie locale et parmi les cercles qui perdurent aujourd’hui, certains sont des bistrots traditionnels, d’autres sont devenus de nouveaux lieux de sociabilité: rendezvous de retraités, d'associations sportives et de loisirs, d'échanges culturels et d’animations sociales. Mais l’attrait des cercles c’est définitivement l’ambiance, et les soirées que l’on y organise, récréatives ou festives, du concours de belote à la soirée musicale ou théâtrale. Ce mouvement vivant, bénévole, fidèle à ses origines et désormais ouvert à tous est un véritable phare communal au milieu du village… et de la forêt de pins.

Utile Parc naturel régional des Landes de Gascogne Maison du Parc 33, route de Bayonne 33 830 BELIN-BELIET Tél. : 05 57 71 99 99

AC des Landes 71, av. Corps Franc Pommiès 40 280 st Pierre du Mont Tél. 05 58 75 03 24 www.automobile-landes.org


loi sirs

23 MONT DE MARSAN DU 4 AU 9 JUILLET

LILLE JUSQU’AU 25 JUIN

Arte Flamenco

Le Nord dans l’objectif

Organisé depuis deux décennies par le Conseil général des Landes, le Festival International Arte Flamenco est devenu le rendez-vous incontournable de tous les « aficionados » de tous les passionnés. Les noms les plus illustres s’y sont produits, de Camaron à Cristina Hoyos, de Paco de Lucia à Sarah Baras. Jamais une scène d’art flamenco n’a accueilli autant d’artistes prestigieux. Pour cette 23e édition, année de l’entrée du flamenco au patrimoine mondial de l’Unesco, le festival a choisi d’inviter deux figures majeures de la danse flamenca, Maria Pages et Israël Galvan. Maria Pages qui avait conquis le festival de flamenco de Mont-deMarsan il y a deux ans avec Autorretrato, fera l’ouverture du festival lundi 4 juillet, à l’Espace FrançoisMitterrand avec Mirada, ballet créé à l’occasion des 20 ans de sa compagnie. Au sommet de son art, Maria Pages triomphe sur toutes les scènes du monde.

Le Transphotographiques de Lille, festival international de photographie entend promouvoir l’art photographique auprès du grand public, grâce à un programme artistique très riche et varié. À l’occasion du dixième anniversaire des Transphotographiques, le thème choisi par les deux commissaires d’exposition est celui du regard porté sur la région du Nord, au sens le plus large du terme, comme le signale le pluriel du titre. Le programme est consacré à la valorisation du territoire, lieu privilégié de la promotion de la photographie, rendue accessible à tous les publics. Ce programme est davantage ancré dans la région - avec notamment la participation de nouveaux lieux -, mais aussi élargi à plusieurs villes de la métropole lilloise et dans les lieux culturels principaux de la ville de Lille. La thématique de cette dixième édition des Transphotographiques est aussi l'occasion pour le public de revisiter des projets de création qui ont été menés dans la région au cours de ces dernières années.

Renseignements : www.arteflamenco.landes.org

Renseignements : www. transphotographiques.com

MONTPELLIER JUSQU’AU 1ER JUILLET

NATIONAL LES 12 ET 13 JUIN

La scène par tous les bouts

Pique-nique dans les vignes

Il est des rendez-vous traditionnels, tout à la fois incontournables et très attendus. Le Printemps des Comédiens est de ceux-là. Événement majeur, il s'inscrit tout naturellement, depuis 25 ans maintenant, dans le paysage et la vie culturelle du département de L’Hérault. Éclectique, populaire, ouvert à tous, il rassemble sous les micocouliers du parc du Château d'O, chaque année plus encore, les Montpelliérains mais aussi un public venu parfois de beaucoup plus loin, pour goûter et savourer les événements d'exception que ce festival offre dans le domaine du théâtre, du cirque et celui des cultures du monde. Cette année encore, sous l'impulsion de son nouveau directeur Jean Varela, le Printemps des Comédiens nous invite à découvrir avec surprise, une programmation artistique abondante et imprévisible. Renseignements : www.printempsdescomediens.com

Né en Alsace, le concept de Pique-nique chez le vigneron indépendant se déroule le temps d’un week-end. Cet événement réunit cette année et pour la première fois, toutes les régions viticoles de France. Véritable occasion de rassembler professionnels du vin et grand public, cette première édition nationale représentera le plus grand pique-nique jamais réalisé avec une surface potentielle d’environ 12 000 hectares ! Le principe est simple, le vigneron indépendant invite amis, clients et grand public à venir dans son domaine. Chaque visiteur, muni de son panier-repas est accueilli par le vigneron avec tables, chaises, animations et boissons pour accompagner le pique-nique ! L’événement est ouvert à tous : passionnés, amateurs, ainsi qu’à tous les curieux qui souhaitent découvrir et comprendre la vigne, les vins et ceux qui les élaborent. Renseignements : pique-nique.vigneron-independant.com


loi sirs

24

HASTINGUES (40) LES 11, 12 ET 13 JUIN

BOULOGNE-SUR-MER DU 14 AU 17 JUILLET

L’art du feu par les maîtres

Grande fête de la mer

Le week-end de la Pentecôte, une soixantaine de céramistes de France et d'Europe se donnent rendez-vous dans l'abbaye d'Arthous à Hastingues, dans les Landes. Ils exposent et vendent poteries, sculptures et grès, faïences et porcelaines. Ce rendez-vous, le plus important marché de céramistes d'Aquitaine, donne lieu à trois jours de rencontres entre des potiers français et internationaux. Plus de 68 céramistes vous y attendent ! Cette année, c'est l'Inde qui est le pays à l'honneur et vous pourrez apprendre à connaître plus particulièrement la poterie de ce pays. En plus du marché des céramistes, la manifestation comprend une exposition de céramiques et de produits de l'artisanat indien.

Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche français, organise pour la Côte d'Opale sa cinquième grande fête maritime du 14 au 17 juillet 2011. Après le succès rencontré par les quatre précédentes éditions qui ont lieu tous les deux ans et ont rassemblé plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, la ville de Boulogne organise une nouvelle programmation de cet événement sur le thème de la mer. La mer sera fêtée sous divers aspects, histoire, gastronomie, environnement, traditions avec au programme : spectacles, parades de vieux gréements, animation pyrotechnique, concerts de chants de marins et de musique marine, démonstrations du savoir faire artisanal, dégustations de produits de la mer, initiations à la voile traditionnelle, expositions et rassemblement de vieux gréements. L'opus 2011 mettra les phares à l'honneur, avec notamment une exposition sur les phares de la côte d'Opale. « La Côte d'Opale fête la mer » a l'ambition d'être la fête du patrimoine maritime de l'ensemble du littoral régional et de rassembler tous ses acteurs.

Renseignements : www.tourismelandes.com

Renseignements : 03 21 10 88 10

LA ROCHELLE DU 1ER AU 10 JUILLET

AURILLAC LES 1, 2 ET 3 JUILLET

Le cinéma par la grande porte

Le gôut fait recette

Vieux de plus de trente ans, le festival international du film de La Rochelle a l'originalité de n'avoir aucun jury, et donc de ne pas être une compétition, tout en sélectionnant des films d'excellente qualité. Il propose des films récents ou anciens venus du monde entier. Une nuit blanche du film est organisée chaque année pour se terminer dans un café du port au petit matin (du samedi 9 au dimanche 10 juillet). Cette année, Le festival du film de La Rochelle aura lieu du 1er au 10 juillet, avec entre autres une rétrospective Buster Keaton, l'intégrale des films de David Lean, ou encore un hommage rendu à Jean-Claude Carrière. Les raisons de cet attachement au festival de La Rochelle viennent de la particularité de son programme : hommages, rétrospectives, soirées exceptionnelles, projection de films rares ou réédités et la présentation d'œuvres inédites en France.

Déjà la 7ème édition pour Les Européennes du Goût ! Avec une fréquentation de plus de 30 000 visiteurs, elle est devenue la manifestation gastronomique incontournable du début d'été. En 2011, Les Européennes du goût ont choisi de mettre en avant la filière porcine en sacrant le cochon "star" de la manifestation ! Le leitmotiv des Européennes du goût est de faire de ces 3 jours une vitrine permettant de valoriser les produits du Massif Central ainsi que ceux de nos voisins (régions ou pays) invités pour partager et échanger leur savoir-faire. Au programme cette année : pôle "cochon", dégustations, ateliers du goût, marché gourmand, concours des Goudots gourmands… et des nouveautés au niveau des offres de restauration : vente à l'assiette et au verre sur le marché, cochon à la broche et repas thématiques sur les berges de la Jordanne dans un esprit guinguette !

Renseignements : www.festival-larochelle.org

Renseignements : www.e-gout.fr


25 BORDEAUX 18 ET 19 JUIN

NEUVE-EGLISE (67) DU 24 AU 26 JUIN

La ville, son fleuve, la fête

Le festival qui monte

Les 18 et 19 juin, les bordelais amoureux de la fête, des quais et de la Garonne et les très nombreux visiteurs de passage ou en séjour dans notre ville sont invités à un rendez-vous incontournable et festif. Bordeaux a décrété 2011, "l'année du fleuve". La 7ème édition de Bordeaux Fête le Fleuve prend une toute nouvelle tournure et une plus grande envergure. 3000 marins, sportifs, artistes et musiciens vont ainsi contribuer à animer le Port de la Lune. Spectacles, concerts, courses, balades sur le fleuve : un programme exceptionnel a été élaboré ! 2 jours "non stop" de festivités inoubliables… Bordeaux a souhaité rendre hommage à cette amitié en proposant à Bilbao un pavillon d'honneur dédié à ses richesses culturelles et touristiques. La capitale de la province de Biscaye a réservé de nombreuses surprises aux Bordelais et chacun appréciera les charmes basques typiques de cette ville, amie de Bordeaux.

En 1992, un groupe d’amis provenant de la même association, le Cercle St Nicolas, décide de créer une manifestation festive plus en phase avec leurs goûts et leurs désirs. L’envie première de ces jeunes est de promouvoir leur village, celui de Neuve-Eglise situé au cœur de la Vallée de Villé, à mi-chemin entre Strasbourg et Mulhouse. La première édition de Décibulles rassemble 700 personnes et a pour concept : un cocktail mariant musique rock (décibels) et fête de la bière (bulles). Le concept Décibulles est né. La formule est un succès puisque de 2007 à 2010 le festival a attiré en moyenne 15 000 festivaliers par édition. Au programme des « têtes d’affiches » internationales, nationales mais aussi des groupes découvertes et régionaux. Renseignements : www.decibulles.com/festival

Renseignements : www.bordeauxfetelefleuve.com

TOULOUSE DU 15 AU 19 JUIN

PORVINS (77) 18 ET 19 JUIN

L’énergie latine dans les rues

À la table du roi Arthur

Le festival Rio Loco consacrera exceptionnellement sa 17ème édition à la richesse des cultures et musiques du monde ! Durant le mois de juin, plus de 200 artistes vous invitent à explorer le monde à travers la musique, les arts visuels, les spectacles urbains, le cinéma, la gastronomie et l'artisanat dans toute la ville. Le cœur de fête aura lieu du 15 au 19 juin à la Prairie des Filtres, dans un parc en plein centre de la ville accueillant jusqu'à 20 000 spectateurs par soir. Associant musique, spectacles pour jeune public, art visuel, cinéma de plein air, conte, cirque, mais aussi rencontres de quartiers, tables rondes et conférences Rio Loco reflète la diversité et la richesse des pays invités. Rio Loco, est avant tout un événement populaire qui se diffuse dans toute la ville.

Les Médiévales de Provins vous transportent les 18 et 19 juin dans l’univers magique et féerique du Moyen âge. La cité médiévale, qui fête ses 10 ans d’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, devient, comme chaque année, le théâtre de l’une des plus grandes fêtes médiévales d’Europe ! Pour cette 28ème édition, la manifestation est placée sous le signe des “Saveurs, plantes & jardins”. Apothicaires, cuisiniers et espiciers vous révèlent tous les secrets et les vertus des plantes. À cette occasion, un authentique jardin médiéval est reconstitué sur la Place du Châtel ! Suivez la dame et le moine à travers le verger, l’hortus, le jardin des simples et des aromatiques. Plusieurs invités d’honneur attendent le public pour partager des moments exceptionnels !

Renseignements : www.rio-loco.org

Renseignements : 0164 00 3939


26

Aussi indispensable que

les phares

Aujourd’hui l’automobiliste membre d’un Automobile-Club peut compter sur la force du réseau national. N’importe où en France et en toutes circonstances, la solidarité du réseau jouera en votre faveur pour vous tirer de l’embarras.

L'AC du Sud Ouest au Salon Bordeaux Auto Retro L'Automobile Club du Sud Ouest a fêté les 60 ans du premier Grand Prix de Bordeaux à l'occasion du salon Bordeaux Auto Rétro qui s’est tenu au parc des expositions de Bordeaux du 15 au 17 avril. À l'initiative de sa section historique, les Automobiles d'Hier et d'Autrefois, l'ACSO exposait sur son stand une TALBOT LAGO T26 GS semblable à celle que Louis Rosier mena à la victoire du Grand Prix de Bordeaux 1951. Illustré de photos d'archives, d'un film d'amateur aimablement confié par Monsieur Marc Bigata, et d'ouvrages retraçant les Grand Prix de Bordeaux qui enthousiasmèrent le public de la place des Quinconces jusqu'en 1955, le stand de l'ACSO a reçu pendant deux jours de nombreux visiteurs attirés par la commémoration de cette page d'histoire locale et automobile presque oubliée. La présence de Monsieur Yves Baillot d'Estivaux, fils du Président Louis Baillot d'Estivaux instigateur et réalisateur des GP de Bordeaux, rappelait aux admirateurs, qu'alors enfant, c'est lui qui remit la gerbe du vainqueur à Louis Rosier comme en témoignait une photo où l'on reconnaissait également Jacques Chaban-Delmas… jeune maire de Bordeaux.

Lors du cocktail d'inauguration, le vendredi soir, on remarquait, autour de l'équipe d'organisation, Monsieur et Madame Claude Chambonnaud, Président de l'ACSO, Monsieur Yves Albert, directeur général, et de nombreux sociétaires, adhérents et amis ravis de voir leur club renouer avec l'histoire de Bordeaux et de son Automobile Club.

La splendide TALBOT LAGO T 26 GS aimablement prêtée par Monsieur Gaby BESSAIZ


27 Le cas du mois Retrait de points impossible Sébastien G. reçoit le 10 janvier 2011 une lettre recommandée référencée 48 SI, du ministère de l’Intérieur, lui notifiant l’invalidation de son permis de conduire. Une infraction commise le 2 juillet 2010 entraînant un retrait de 6 points est à l’origine de cette invalidation. Or, l’infraction avait été commise avec un véhicule d’une puissance de 50 cm3. Saisi des intérêts de M. G., le service juridique de l’Automobile Club lui conseille de contester le retrait de points sur le fondement suivant. Il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé. Le recours ayant été exercé dans les délais réglementaires, l’administration a réattribué les 6 points retirés, sur le permis de conduire de M. G. qui a pu, grâce aux conseils de l’Automobile Club, retrouver le droit de conduire.

Ce que dit la loi La circulaire interministérielle du 11 mars 2004 relative au régime général du permis à points (NORT/ INT/D/04/000031/C), dans son titre 1 “Les principes généraux du permis à points”, il est stipulé : “Il ne peut y avoir de retrait de points que pour les infractions commises avec un véhicule pour la conduite duquel un permis de conduire est exigé”. Cette analyse a été confirmée par une jurisprudence du conseil d’État. À noter que la contestation du retrait de points doit intervenir dans les deux mois à compter du jour où l’intéressé a reçu la notification du retrait de points. Le recours ne pouvant être intenté sur la base du relevé intégral d’information.

La famille des AC s’agrandit À la conquête de l’Est La grande Famille des Automobile-Clubs vient de s’agrandir. L’Automobile Club de l’Est de la France, nouvelle association de droit local Alsace-Moselle ayant son siège social à Strasbourg, vient ainsi rejoindre les forces vives des 27 AC qui composent aujourd’hui l’Union Nationale des Automobile-Clubs. La création d’un Automobile Club est un acte fort et s’inscrit dans l’Histoire des AC de France. L’union fait la force et nous ne serons jamais de trop pour défendre ensemble et avec énergie les droits des usagers de la route. L’actualité le prouve après le dernier CISR et les récentes mesures toujours plus répressives. Grâce à notre affiliation à 40 Millions d’automobilistes et à son soutien, nous agirons pour une mobilité durable et responsable, nous nous mobiliserons pour défendre nos droits. Au sein de ce mouvement fédérateur et en totale cohésion avec les fondamentaux de notre action associative au service des automobilistes, l’AC de l’Est et son Comité de Direction contribueront activement à la stratégie de développement de l’UNAC. Au-delà de l’objectif d’une couverture géographique du Grand-Est avec le regroupement déjà engagé de Clubs existants et la création de nouvelles entités, les domaines d’intervention seront nombreux car les enjeux sont importants. Représentation et défense, services et prestations, stages de récupération de points, formation et sécurité routière, sport automobile, ou encore l’évènementiel, la liste est longue et nous mettrons tout notre savoir-faire à profit pour y parvenir. En terme opérationnel, France Alsace Events Production, qui avait l’exclusivité de l’accueil des invités de la FFSA et de la promotion auprès du public du Rallye de France – Alsace WRC 2010, deviendra la société d’exploitation de l’association AC de l’Est. Vous pouvez déjà vous inscrire à la 4ème édition du Rallye Touristique Aventure ou au Championnat de véhicules miniatures que nous organisons pour vous en octobre et novembre 2011. Plus d’infos sur www.faevents.org Notre petite association deviendra grande et nous invitons tous les usagers de la route de l’Est de la France à nous rejoindre. Pour adhérer ou suivre l’actualité de votre AC, il vous suffira de vous connecter prochainement sur le site internet du Club www.automobile-club-est.org Longue et bonne route à et AVEC l’Automobile Club de l’Est de la France ! Rémy Rodriguez, Président


28

L’UNION NATIONALE DES AUTOMOBILE CLUBS COUVRE 70 DÉPARTEMENTS ET REGROUPE LES AUTOMOBILE CLUBS SUIVANTS

AC Basco-Béarnais

AC Landes

AC Dauphinois Grenoble

AC du Nord de la France

1, bd Aragon - 64 000 Pau Tél. 05 59 11 08 00 - Fax : 05 59 11 08 08 acbb2@wanadoo.fr www.automobileclub64.org

71, av. Corps Franc Pommiès 40 280 St Pierre du Mont Tél. 05 58 75 03 24 - Fax : 05 58 46 28 00 automobileclub.landes@wanadoo.fr www.automobile-landes.org

107, rue des Alliés - 38 100 Grenoble Tel : 04 38 49 81 90 - Fax : 04 38 49 81 94 info@ac38.org www.ac38.org

21, av. Léon Blum - 59 370 Mons en Baroeul Tél. : 03 20 28 40 40 - Fax : 03 20 28 48 10 www.automobileclubnord.com

AC Deux Sèvres 49, av. de La Rochelle - 79 027 Niort Tél. 05 49 06 07 07 - Fax : 05 49 24 23 18 automobile-club.deux.sevres@laposte.net

AC Limousin 8, rue Pierre de Fermat - 87 280 Limoges Tél. 05 55 04 19 69 - Fax : 05 55 04 19 70 aclimousin@wanadoo.fr

AC Midi 17, bd de la Gare - BP 45 866 31 506 Toulouse Cedex 5 Tél. 05 62 47 93 30 - Fax : 05 62 47 93 39 automobile-club-du-midi@wanadoo.fr www.automobile-club-du-midi.fr

AC Périgord 14, rue Wilson - 24 000 Périgueux Tél. 05 53 53 35 19 - Fax : 05 53 53 56 76 a.perigord@wanadoo.fr

AC Sud-Ouest 8, place des Quinconces 33 080 Bordeaux Cedex Tél. 05 56 44 22 92 - Fax : 05 56 48 57 47 automobileclub-sudouest@wanadoo.fr

AC d’Aix-en-Provence et Pays d’Aix

AC de la Drôme

7, bd Jean Jaurès - 13 100 Aix-en-Provence Tél. : 04 42 23 33 73 - Fax : 04 42 28 05 44 www.autoclubaix.com

15, rue du Pont du Gat - 26 000 Valence Tél. : 04 75 43 61 07 - Fax : 04 75 42 27 03 auto.club.drome@wanadoo.fr www.autoclub-drome.fr

AC des Alpes

AC Gard Lozère Ardèche

9, rue des Métiers - 05 000 Gap Tel. : 04 92 51 22 12 - Fax : 04 92 51 28 13 automobileclubdesalpes.fr

AC du Centre 40, avenue Jean Jaures - 18 000 Bourges Tél. : 02 48 21 23 36 - Fax : 02 48 70 21 85 automobile-club.centre@wanadoo.fr

AC Charente-Maritime 1, rue Gaspard Monge - BP4 17 053 La Rochelle Cedex 9 Tél. 05 46 44 98 00 - Fax : 05 46 44 89 04 auto.club17@wanadoo.fr www.permisapoints17.org www.automobile-club17.com

KM DELTA - Pole Delta Littoral - Bat. B 850, rue Etienne Lenoir - 30 900 Nîmes Tél. 04 66 04 01 62 - Fax. 04 66 84 47 41

AC Hérault Aveyron

AC de Provence 149, bd Rabatau - 13 010 Marseille Tél. : 04 91 78 83 00 - Fax : 04 91 25 74 38 automobile-club-provence@wanadoo.fr www.automobileclubprovence.com

AC du Roussillon 28, cours Palmarole - 66 000 Perpignan Tél. : 04 68 34 30 22 - Fax : 04 68 34 37 30 automobile-club-roussillon@wanadoo.fr

AC de Savoie

3, rue Maguelone - 34 000 Montpellier Tel. 04 67 58 44 12 - Fax. 04 67 58 26 39 acha@wanado.fr

15, rue François de Guise 73 000 Chambéry Tél. : 04 79 69 14 72 - Fax : 04 79 62 23 52

AC du Mont Blanc

AC Vauclusien

15, rue de la Préfecture - 74 000 Annecy Tél. : 04 50 45 09 12 - Fax : 04 50 52 96 08

AC Nice et Côte d’Azur 9, rue Massenet - 06 000 Nice Tél. : 04 93 87 18 17 - Fax : 04 93 88 90 00 asso.wanadoo.fr/automobile.club.nice/

AC de Corse

AC de l’Ouest

17, avenue Franco Russe - 75 007 Paris Tél. : 01 45 51 53 24 - Fax : 01 56 89 26 06

Tél. : 02 43 40 24 24 http://www.autoclub.fr/club_aco/index.html

185, route des Remouleurs - ZI Courtine BP 91 000 - 84 095 Avignon Cedex 9 Tel. 04 90 86 28 71 - Fax. 04 90 27 14 29 acv@automobileclub.fr


Tant qu’on ne distribuera pas de permis de conduire dans les boîtes aux lettres, le vôtre est précieux !

Pour votre demande de stage, contactez votre Automobile Club (voir adresses page 28)

www.stage-points-permis.org


Coté Auto - juin 2011  

Magazine trimestriel de l'Automobile Club