Page 1

LA REVUE DE PRESSE


DEPECHE AFP - 27/06/2019


L’EST RÉPUBLICAIN - 28/06/2019

L’EST RÉPUBLICAIN - 13/07/2019


L’EST RÉPUBLICAIN - 6/10/2019


L’EST RÉPUBLICAIN - 9/10/2019

TOMBLAINE La nouvelle saison d’Aux Actes Citoyens démarre vendredi NANCY

Un flashmob avec 200 personnes place Stanislas

LE JOURNAL DE NANCY Mercredi 9 octobre 2019

NANCY

Photo ER/Patrice SAUCOURT

> PAGE 4

Ce mardi, à la Pépinière, l’heure était aux derniers préparatifs pour Nancy Jazz Pulsations qui lancera son édition 2019 ce mercredi soir, à Poirel. Photo ER/Fred MARVAUX > PAGES 2-3


L’EST RÉPUBLICAIN - 9/10/2019

TEMPS FORT

MEURTHE-ET-MOSELLE

2

1/2

Rédactions Nancy : 03 83 59 03 60 lerredacncy@estrepublicain.fr Lunéville : 03 83 73 07 56 lerredaclun@estrepublicain.fr Pont-à-Mousson : 03 83 81 06 58 lerredacpam@estrepublicain.fr Toul : 03 83 43 01 64 lerredactou@estrepublicain.fr Retrouvez-nous également sur facebook ALERTE INFO Vous êtes témoin d’un événement, vous avez une info ?

contactez le

0 800 082 201

Service & appel gratuits

ou par mail à lerfilrouge@estrepublicain.fr

NANCY Festival

Nancy Jazz Pulsations prêt à vibre Coup d’envoi, ce mercredi, de la programmation « In » du festival nancéien qui célébrera ses 46 ans. Jusqu’au 19 octobre, la Pépinière va vibrer au rythme des soirées d’une programmation soignée. Ce mardi, l’heure était aux derniers préparatifs.

C

omme chaque année, ce mardi, les troupes de Nancy Jazz Pulsations attaquaient la dernière ligne droite dans le parc de la Pépinière. L’antre festif qu’est le Magic Mirrors sortait progressivement de terre, son armature et son habillage reprenaient leurs quartiers d’automne… Comme s’ils n’avaient jamais bougé, finalement ! Ses nuits s’annoncent plus chaudes que jamais, avec une programmation à la fois décalée et fouillée. Du côté du Chapiteau et ses 2.200 places, là aussi, tout est rodé, chacun sait ce qu’il a à faire, c’est une affaire qui roule. Seules les loges des artistes restaient à aménager. Les cabines des kinés étaient, elles, prêtes tout comme le bar des

coulisses qui sera, cette année, recouvert d’une tente noire. Nancy Jazz Pulsations ronronne donc, mais, dans les détails, les choses bougent. Exit, dans la mesure du possible, les bouteilles d’eau en plastique destinées au staff technique, aux artistes et à des bénévoles. Les organisateurs ont fait faire cent cinquante gourdes aux couleurs de NJP et des fontaines à eau seront ventilées aux emplacements stratégiques. « Petit à petit, on va multiplier ce genre de gestes en faveur de l’environnement. À notre petit niveau, on peut faire des choses », explique Thibaud Rolland, le nouveau directeur du festival.

Deux cents bénévoles

Un directeur qui s’apprête donc à vivre son baptême du feu même s’il connaît bien Nancy Jazz Pulsations pour avoir assisté, avec Justine Loubette, Patrick Kader les années précédentes. Le voilà donc à la barre de ce vaisseau âgé de 46 ans, mobilisant près de 200 bénévoles durant plus de onze jours durant lesquels près de

80 concerts seront joués. Que ce soit à la Pep, à Poirel, à La Manufacture, au Hublot ou encore à L’Autre Canal. À quelques heures du lancement, Thibaud Rolland observe et concède qu’il est « à la fois excité et impatient que ça commence. La billetterie se porte bien (lire par ailleurs) et je suis heureux que l’on ait pu développer de nouvelles choses. Mise à part la météo, pour le moment, tout roule ! » Malgré tout, il reste des choses à régler… « C’est vrai, je prends des notes sur des petits trucs à parfaire. Ce sont parfois des détails mais cela fait souvent la différence. » Une différence que NJP cultive depuis plus de quatre décennies et qu’il entend bien entretenir à l’avenir. Un avenir se dessinant donc avec une nouvelle équipe entendant assurer un changement dans la continuité et qui pourra s’appuyer, si besoin, sur son président Claude-Jean Antoine, dit Tito, et l’ancien directeur Patrick Kader, qui a rejoint en 1975 le festival créé en 1973. Yannick VERNINI

Une billetterie qui se porte bien

À 24 heures du lancement de l’édition 2019 de Nancy Jazz Pulsations, Thibaud Rolland affiche une sereine satisfaction en indiquant que la billetterie se porte bien. Le directeur confirme que plusieurs dates affichent d’ores et déjà complet. C’est le cas pour la soirée du mardi 15 avec Catherine Ringer, Lou Doillon et Dégage. Un superbe plateau pris d’assaut et qui se jouera donc à guichets fermés. Ce sera également le cas pour la salle Poirel, ce jeudi, avec la venue de Kyle Eastwood et du Léon Phal 5tet. Le fils de Clint attire toujours les foules et la formation du Grand Est a électrisé le Bal Blomet, à Paris, lors de la présentation de la programmation de NJP. « Une belle soirée ayant rassemblé près de 100 personnes, dont la moitié constituée de journalistes, de bookeurs et de programmateurs », rappelle le directeur de NJP. Au chapitre des dates pour lesquelles il ne reste plus un seul billet en vente, on retrouve également celle du vendredi 11, à L’Autre Canal, avec les venues de la Berge-

Ce so

} Je suis heureux Lors de la présentation de la programmation de NJP à Paris, la formation jazz du Grand Est a électrisé le Bal Blomet. Photo ER/Yannick VERNINI rie, du phénomène Zola et du complice de Nekfeu, à savoir Alpha Wann. Un plateau hip-hop confirmant que la musique urbaine a définitivement sa place dans la programmation de Nancy Jazz Pulsations. Et si ces trois soirées affichent complet, d’autres n’en sont pas loin, les amateurs ne

devront pas traîner. Que ce soit pour Mayra Andrade et Sarah McCoy ce mercredi soir à Poirel, Kokoroko et Alfa Mist, ce jeudi au Magic Mirrors à 20 h, ou encore Youn Sun Nah Trio, à l’Opéra, le vendredi 18, les derniers sésames vont vite partir. Y.V.

que l’on ait pu développer de nouvelles choses ~

Thibaud Rolland directeur de NJP

54B02 - V2


L’EST RÉPUBLICAIN - 9/10/2019

2/2

Mercredi 9 octobre 2019

à vibrer durant onze jours

3

Le jazz au cœur de la programmation

À la Pépinière, jeudi 10, le Magic Mirrors ouvrira ses portes dès 20 h pour une soirée jazz. Photo ER/Fred MARVAUX On l’a dit et écrit, le jazz reste la colonne vertébrale de Nancy Jazz Pulsations. Il fera, cette année encore, les belles heures de la salle Poirel et de La Manufacture. Mais aussi du Magic Mirrors avec, ce jeudi, une soirée mettant en lumière la très active scène jazz anglaise et ce, dès 20 h. Un endroit magique pour de belles découvertes. L’occasion, pour les non-initiés et ceux souhaitant mettre un pied dans cet univers, de faire leurs premiers pas. Du côté du Chapiteau, deux soirées feront résonner des pulsations jazzy. Celle du lundi 14 vibrera aux accords du jazz manouche avec un bel

Cette année encore, le Chapiteau de la Pépinière et ses 2.200 places vont vibrer au rythme des soirées rock, pop et jazz. Photo ER/Fred MARVAUX

~

nd ur JP

54B03 - V2

hommage à Django Reinhardt. Jeudi 17, c’est une légende du genre qui prendra possession des lieux. En effet, Jean-Luc Ponty, avec son violon électrique, revisitera, justement, sa période électrique, accompagné de quatre musiciens. Mais il ne sera pas seul. Guillaume Perret sera également à l’affiche tout comme l’incroyable quintet formé des Américains Randy Brecker, David Liebman, Marc Copland, Drew Gress et Joey Baron ! Deux soirées où, une fois n’est pas coutume, le public du Chapiteau sera assis pour savourer ces moments. Y.V.

Derniers préparatifs au parc de la Pépinière avant le lancement de l’édition 2019 du NJP. Photo ER/Fred MARVAUX


LORRAINE ACTU.FR - 12/10/2019

1/2


LORRAINE ACTU.FR - 12/10/2019

2/2


LA CROIX - 14/10/2019

14 octobre 2019


our articles. Punkt festival,

2019

CITIZEN JAZZ - 15/10/2019

RYMDEN OU LE FEU NORDIQUE Échos de Nancy Jazz Pulsations # 5 - Lundi 14 octobre 2019, Théâtre de la

Norvèg

1/2 // Lars Danielsson Mélange Bleu Bugge Wesseltoft, Laurent Garnier & Philippe Nadaud // Théâtre Antique de Vienne

Manufacture – Eran Har Even & Claire Parsons / Rymden.

A LIRE AUSSI À PROPOS D DAN BERGLUND

Rymden © IDB

E.S.T. et Eivind Aarset JVC Jazz Festival Eran Har Even & Claire Parsons © Jacky Joannès

24/10/2019 Rymden ou le feu nordiqueutilise - sur Citizen Jazz Elle est luxembourgeoise, chante et joue des claviers qu’elle aussi

pour modifier sa voix. Il est israélien, habite Amsterdam et je vous avais parlé de ce guitariste attachant à l’occasion de l’album EL4CTRIC publié en quartet sous la houlette du pianiste lorrain Stéphane Escoms. L’association entre Claire Parsons et Eran Har Even est placée sous le signe de l’intimisme. Ici, pas d’effet de manches, le guitariste privilégiant la fluidité et le calme de son jeu à toute démonstration virtuose, pour mieux unir sa voix à celle de sa complice qui, de temps à autre, se lance dans un scat dont elle s’acquitte plutôt bien parce qu’elle sait ne pas céder à la tentation de l’exercice trop scolaire. Le duo joue sa propre musique mais s’autorise aussi des reprises : ainsi « Norwegian Wood » des Beatles ou un standard du jazz comme « You https://www.citizenjazz.com/Rymden-ou-le-feu-nordique.html And The Night And The Music ». C’est une heure de musique qui passe avec

douceur, comme une eau filant entre les doigts.

Tonbruket // Live Salvation

A LIRE AUSSI À PROPOS

Punkt festival, Norvèg BUGGE WESSELTOFT Jan Lundgren // 2019 Potsdamer Platz Bugge Wesseltoft’s N Lars Danielsson // Rymden ou leoffeu Conception Jazz // Mélange Bleu nordique Cigale

Bugge Wesseltoft, Tonbruket // Dig It Ne To Bugge Wesseltoft Laurent Garnier & End Conception of Jazz // Philippe Nadaud // Filming Théâtre Antique de E.S.T. // Live In London Vienne Transition - Jazz Festi Utrecht

A LIRE AUSSI À PROPOS D A LIRE AUSSI À PROPOS MAGNUS ÖSTRÖM DAN BERGLUND E.S.T. et Eivind Aarset E.S.T. et Eivind Aarset JVC Jazz Festival JVC Jazz Festival

Eran Har Even & Claire Parsons © Jacky Joannès

Elle est luxembourgeoise, chante et joue des claviers qu’elle utilise aussi pour modifier sa voix. Il est israélien, habite Amsterdam et je vous avais parlé de ce guitariste attachant à l’occasion de l’album EL4CTRIC publié en quartet sous la houlette du pianiste lorrain Stéphane Escoms. L’association entre Claire Parsons et Eran Har Even est placée sous le signe de l’intimisme. Ici, pas d’effet de manches, le guitariste privilégiant la fluidité et le calme de son jeu à toute démonstration virtuose, pour mieux unir sa voix à celle de sa complice qui, de temps à autre, se lance dans un scat dont elle s’acquitte plutôt bien parce qu’elle sait ne pas céder à la tentation de l’exercice trop scolaire. Le duo joue sa propre musique mais s’autorise aussi des reprises : ainsi « Norwegian Wood » des Beatles ou un standard du jazz comme « You And The Night And The Music ». C’est une heure de musique qui passe avec Bugge Wesseltoft (Rymden) © Jacky Joannès

douceur, comme une eau filant entre les doigts.

On peut dire que ces trois-là sont attendus… Pensez donc : voilà une sorte d’union sacrée entre les représentants de ce qu’on nommait au début du https://www.citizenjazz.com/Rymden-ou-le-feu-nordique.html

Lars Danielsson Group Tonbruket // Live Salvation Punkt festival, Norvèg 2019 Jan Lundgren // Potsdamer Platz Rymden

RymdenSvensson ou le feu Trio Esbjörn nordique Coutances

Tonbruket // Dig It To E.S.T Symphony End

E.S.T. // Live In London

A LIRE AUSSI À PROPOS D NANCY JAZZ PULSATIONS A LIRE AUSSI À PROPOS

Thomas de Pourquery MAGNUS ÖSTRÖM la fièvre du vendredi s

E.S.T. gagnante et Eivind Aarset Party pour P JVC Jazz Festival Lay

Lars Danielsson Grou

Punkt festival, Norvèg 2019


CITIZEN JAZZ - 15/10/2019 24/10/2019

2/2 Rymden ou le feu nordique - sur Citizen Jazz

XXIe siècle le « future jazz  », mouvement musical en provenance de Scandinavie. Souvenons-nous  : il y avait la New Conception du Norvégien Bugge Wesseltoft d’un côté, et de l’autre le trio du pianiste suédois Esbörn Svensson. Je vous épargne l’histoire de la disparition tragique de ce dernier pour en venir directement aux faits. Wesseltoft avait à cœur de travailler à nouveau dans le cadre d’un trio – mais comment être original avec une formule si éprouvée ? – et après une collaboration au sein de Trialogue avec le contrebassiste Dan Berglund, membre d’E.S.T., a germé en lui l’idée de reconstituer la paire rythmique d’une formation dont la course effrénée

NJP dans les eaux limpides de Mare Nostrum NJP 2013 - Echos des Pulsations - 14/10 NJP 2013 - Echos des Pulsations - 11/10 Nancy Jazz Pulsations 2016

s’était arrêtée bien trop tôt. Magnus Öström (batteur d’EST, la boucle est bouclée) est entré dans la ronde, signant l’acte de naissance de Rymden (qui signifie « espace » en sudéois) au début de l’année 2018. Ce nouveau trio a publié voici quelques mois chez Jazzland (label créé par Wesseltoft) un premier disque : Reflections & Odysseys. Une réussite, soit dit en passant. À l’exception de « New Song », une composition jouée pour la première fois à Nancy, c’est le répertoire de l’album qui constitue la matière première du concert à NJP. Et si la musique de Rymden possède en elle une part importante de l’essence du trio d’Esbjörn Svensson – une écriture complexe se déployant en longues progressions, le jeu brûlant de Dan Berglund et son recours fréquent à l’archet, la polyphonie des percussions de Magnus Öström – elle existe bien par elle-même. Là où E.S.T. semblait sonder les âmes par un travail d’introspection et de quête de soi, Rymden veut ouvrir en grand une fenêtre offrant une vue sur de larges espaces et prendre le temps de la contemplation. C’est là toute la personnalité de Bugge Wesseltoft qui s’exprime dans ce changement majeur. Son sens de l’épure, son minimalisme, sa capacité à modeler des formes changeantes à partir d’une ou deux notes, au piano comme au Fender Rhodes ou au synthétiseur,

DU MÊME AUTEUR : DENIS DESASSIS

Nicolas Folmer / Agathe Jazz 4tet à Nancy L’étrange boîte de Francesco Bearzatti L’équilibre selon Mark Guiliana

Naïssam Jalal // Quest O The Invisible

Claude Tchamitchian // Spirit – Contrebasse sol Le monde selon Marc Berthoumieux

font merveille. Le plaisir est double, c’est évident : la dramaturgie qu’on aimait tant chez E.S.T. est là, intacte mais Rymden trace son propre sillon, dans une narration plus sereine. Je ne peux cacher ici la forte vibration qui m’a parcouru tout au long du concert et que je devine dans un public très enthousiaste. Rymden est revenu pour un court rappel, une émotion réciproque entre musiciens et spectateurs s’est tissée pendant plus d’une heure et demie. Sans aucun doute, une nouvelle histoire nordique, très chaleureuse, commence.

par Denis Desassis // Publié le 15 octobre 2019

DANS LA RUBRIQUE SCÈNE

Steve ouvre Babylone à Peter, John et Jobic

NJP : une descente de la West Coast pour le fina au Chapiteau Les échos en liberté de Michel Edelin

NJP : quand le jazz s’élèv au Chapiteau

Soul Music à NJP : espri es-tu là ?


LES INROCKUPTIBLES - 16/10/2019

1/3


LES INROCKUPTIBLES - 16/10/2019

2/3


LES INROCKUPTIBLES - 16/10/2019

3/3


LA SEMAINE - 17/10/2019

1/2


LA SEMAINE - 17/10/2019

2/2


TSUGI - 17/10/2019

1/2


TSUGI - 17/10/2019

2/2


LE MONDE - 20/10/2019

1/2


LE MONDE - 20/10/2019

2/2


CITIZEN JAZZ - 20/10/2019

1/3


CITIZEN JAZZ - 20/10/2019

2/3


CITIZEN JAZZ - 20/10/2019

3/3


L’EST RÉPUBLICAIN - 20/10/2019


JAZZ MAGAZINE - décembre 2019

JAZZ MAGAZINE - DÉCEMBRE 2019


JAZZ NEWS - décembre 2019

1/2

Re n co nt re avec Ryan Porter A l ’occasio n d u Festival Na ncy J az z Puls at io ns En clôture de la 46e édition du Nancy Jazz Pulsations, Ryan Porter est programmé avec le West Coast Get Down. Kamasi Washington, Jumaane Smith, Brandon Coleman, Miles Mosley et Tony Austin sont de la partie. Une poignée d’heures avant qu’ils n’enflamment le Chapiteau, ce 19 octobre 2019, on a rencontré le californien quarantenaire, disponible et détendu, dans les loges attenantes. PAR ALICE LECLERCQ

78

devenu père, avec tous les changements y compris de mode de vie plus sain que cela entraîne. Premier du collectif à être devenu père, Ryan a adopté le surnom de « RyanPapaPorter » sur son compte instagram. Sur scène, il prendra le temps de nous expliquer que le titre « Anaya » est également le prénom de sa fille et signifie « God answers » : « Dieu m’a répondu lorsqu’elle est entrée dans ma vie ».

J A Z Z N E W S / DÉCEMBRE 2019-JANVIER 2020

Comment avez-vous vécu les cinq dernières années depuis que le succès de The Epic a mis en lumière le collectif West Coast Get Down ? Ces dernières années ont été surréelles, on est passé de petites jauges à des concerts sold-out devant des foules énormes. Etes-vous conscient de votre impact, de votre influence sur les jeunes générations de musiciens, à l’échelle internationale ? Dans ce champ de l’industrie musicale et spécialement en tant que tromboniste,

© S A M A N D M A X P H OTO

Dix ans ont passé depuis que vous avez composé dans le sous-sol du père de Kamasi Washington la matière de votre précédent album The Optimist. Une décennie plus tard, aviez-vous raison d’être optimiste ? 2008 était une année mémorable, j’étais à la fois plein d’espoir avec l’élection du premier Président noir, et l’idée que des changements allaient s’amorcer dans le milieu musical, que le jazz allait devenir plus populaire et que notre musique allait un jour toucher le monde. Sur le plan personnel, c’est à cette époque également que je suis


JAZZ NEWS - décembre 2019

2/2

j’avance avec humilité. Oui, je peux observer un impact par exemple au travers des retours sur instagram. Je prends du temps pour enseigner, pour transmettre lors de masterclasses. J’ai quarante ans, mes propres enfants jouent de la musique et je mesure combien l’enseignement que j’ai reçu a changé ma vie, alors j’essaie de créer les mêmes connexions avec les jeunes générations. Force For Good, le titre de votre dernier album, correspond à une citation de John Coltrane des années 1960. De quelles valeurs, de quelle spiritualité voulez-vous être porteur aujourd’hui à travers cet album et plus largement vos concerts ? Chacun est amené dans sa propre vie à faire des choix : aider ou blesser les gens. John Coltrane a fait de la musique sa vie. Je veux transmettre de nos jours son héritage, ses valeurs de paix, d’unité et d’amour par la musique, en me concentrant sur l’amélioration de ma sonorité. Ryan Porter développera à nouveau ce même message sur scène, après le titre « Madiba » qui ouvre le concert. Vous préparez un nouvel album combinant poèmes et chant. Pouvez-vous m’en dire plus ? L’album s’intitulera The Resilient, il sortira à l’été 2020. Il montrera une autre facette de mon écriture, plus expérimentale. Pour le moment, j’en suis à l’étape d’enregistrement de la musique. Le premier single consistera en mon interprétation personnelle de la poésie et du spoken word de Maya Angelou. Elle a écrit des poèmes aussi provocateurs que des textes de hip-hop et je veux la faire redécouvrir spécialement aux jeunes générations. Comme dans Force For Good, j’inviterai des vocalistes : Nia Andrews et d’autres. Vous avez récemment déménagé à Washington D.C, allez-vous poursuivre le travail avec le West Coast Get Down ? J’ai passé du temps à Cleveland, Ohio, pour me faire soigner, j’y ai rencontré ma petite amie qui devait poursuivre pour un temps ses études de médecine à Washington D.C J’y ai donc déménagé pour quelques mois seulement, puis je rentrerai à Los Angeles, où sont mes enfants. Et je n’arrêterai jamais de jouer avec le WCGD, bien sûr ! Quelle set-list présentez-vous lors de votre tournée actuelle ? Des pièces issues des albums The Optimist et Force For Good, et une avant-première : le nouveau single de Miles Mosley, dont c’est l’anniversaire aujourd’hui ! Le single s’intitule « Brother ».

La Table de Mendeleïe

& Andrea

L’exploration son des éléments chim continue ave

LIBER AZ

BISMUTH | POLONIUM | ASTATE | RADIUM | RUTHERFORDIU

Avec

ANDREA PARK

accordéon, lap

CHRISTOPHE GA

contrebasse

GUILLAUME GRE

composition, trompe

THIBAUT MAR

Sur scène, « Brother » se révèle être un morceau de soul galvanisant sur lequel chante le contrebassiste au brassard de gladiateur.

batterie

FRED MEYE guitare

Nancy Jazz Pulsations 19 octobre 2019

Une production du lab DÉCEMBRE 2019-JANVIER 2020 / J A Z Z N E W S

79

Disque réalisé avec l’aide à la pr Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Arbre Canapas est un collectif co Rhône-Alpes, soutenu par la Régio Bourg-en-Bresse, la SACEM et la Sp

Profile for nancyjazzpulsations njp

La revue de presse 2019 : sélection  

La revue de presse 2019 : sélection  

Profile for njp2012
Advertisement