Issuu on Google+

- le zine qui a plus de retard que les trains mais que les gens s'en moquent totalement -

R é vo l u ti o n L u d i qu e l e f an zi n e d u C e r c l e d e s C o m p ag n o n s d ' O n i r o s e t d e s au tr e s au s s i

RÉVOLUT!ON LUD!QUE

N o 13

Mars 20 1 1

T S E E D L I U G ! A E L É R A L C DÉ GUILDE DU GRAND CENTRE TOUT SUR CETTE ENTITÉE ET SES IMPLICATIONS

FÉDÉ.G .N . UNE A.G . FÉDÉRALE CHEZ LES BERRICHONS

DOSSIER LICENCE OR NOT LICENCE ? PRATIQUE ET LA BAGATELLE EN GN ? TECHNIQUE LA FICHE D ’INFORMATIONS D ’UN JEU POUR LES AUTORITÉS

BRICOLAGE

L’AVENTURE DU FORTIN BCB


SOM M AIRE Édito

p. 3

Présentation

p. 27

Réflexion

p. 4

Retour de jeu

p. 29

Bricolage

p. 7

Je joue, donc je suis

p. 31

Tendance

p. 9

Le BCB de Ptit Louis

p. 33

Politik extérieure

p. 1 1

Kalendrier

p. 35

Oldies but goodies

p. 36

By Momo from Vierzon Un label vert pour le GN ? Un fortin pour BCB Superstition et jdr

Une A.G. Fédé chez les berrichons

Du droit et du gauche Le mineur en asso 1901

MICADO, ludothèque itinérante La première rando-western

Un peu de kubb en vacance Le recrutement à BCB Toutes les dates

Donkey fait le kong sur le plateau

Retour de jeu

p. 1 3

Ceux de la révolution

p. 37

La hache dans la mare

p. 1 5

On the web

p. 38

Politik intérieure

p. 1 8

Hach ! Le pon fieu temps !

p. 39

Encart

p. 20

Ha bin oui...

p. 41

Polit buro

p. 25

Fiche teknik

p. 42

Un GN pour ados

Licence or not licence ?

Présentation de la G UILDE DU GRAND CENTRE Les statuts de la Guilde Anneso, présidente de la Guilde

La confrérie des arcanes Ce qui traine sur la toile Sea, sex and GN

Promos et futur numéro Prévenez bien tous le monde !

E l f e t t e p a r C é d ri c

RL - N o 13

2


ÉDITORIAL Des jeux des jeux encore des jeux, je rentre dans mon bureau et c'est la premiere chose que je vois, des bouquins de jdr qui s'entassent, des boites de jeux qui prennent la poussière...

3

H IER, J ' AI MÊME FAILLI ME CASSER UNE JAMBE EN GLISSANT sur un dé à 20 faces qui trainai par terre. Si l'on y réfléchit bien, le jeu fait partit de ma vie, il est même devenu au fil des années indispensable, et même quand mon cercle de rôlistes n’est pas disponible et bien je me prends à rêver, à imaginer et je transpose mes idées sur papier pour un futur scénario ou une bonne base pour le background d’un GN. Quand je rentre dans une boutique de jeux spécialisée, je me sens chez moi, c'est mon domaine, je dirai même que je maitrise les choses, ou plutôt que les choses me maitrisent, j'ai du mal à ne pas toucher les articles, feuilleter les nouveautés et pire ; j'ai le plus grand mal à ressortir sans rien acheter. J'ai commencé le jeu de rôle il y a peu prés 18 ans, en commençant tout seul par les livres dont vous êtes le héros, ensuite avec de réels jeux de rôles, puis des cartes Magic, et bien sûr, du GN, et depuis je n'ai jamais arrêté cela fait 18 ans que chaque weekend je joue encore et encore certaine fois en pleine semaine et d'autre fois toute la semaine, j'ai même joué une fois pendant 38 heures de suite sans interruption et je n'étais pas seul. Eh oui, j'en suis conscient ; je suis accro au jeu. J'en suis totalement dépendant, j'ai même vu

un médecin, j'ai fréquenté les cures d'addiction et j'en arrive à une conclusion ce n'est pas une maladie, mais un bienfait, laissez-moi vous expliquer mon point de vue juste après le point qui clôture cette phrase. Nous sommes quelques un à croire dur comme fer que nous avons la plus belle passion du monde, nous n'avons besoin de rien pas de support, pas de matériel, pas de contrainte, juste de l'imagination. On a juste besoin de faire travailler nos méninges quand on y pense. Que l'on soit en famille, avec des amis, des connaissances ou des inconnus dans une convention, on peut pratiquer ces jeux fabuleux où, le plus souvent, on ne joue pas les uns contre les autres, mais tous unis, contre l'adversité. Si vous ne fréquentez pas encore des gens jouant à ce genre de jeux, si cet édito vous intrigue, si vous pensez que l'imaginaire est plus fort que tout, n'hésitez pas : rejoignez une des assos du grand centre ; jeux de rôles, jeux de rôles grandeur nature, jeux de plateaux, de figurines et de cartes. Tout est faisable, tout est possible si vous laissez votre imaginaire exploser. Une seule adresse sur le net pour nous rejoindre : http://guildecentre.blogspot.com/ Momo

Révolution Ludique, le fanzine fait pour et par les acteurs du jeu en Région Centre. Il vise à rapprocher et faire vivre la communauté des joueurs. Sa propagation se fait par militantisme des acteurs du jeu, sous format papier ou informatique PDF. Fondateur : Anatole Patouchard. Rédacteur en Chef : Nicolas Leblanc. Éditeur : RLI - Cercle des compagnons d'Oniros. Ont participé à ce N o : Agnès, Annabelle, Anne-Sophie, Cédric, Dame Agnès, Étienne, Franck, Jérome, Stéphane, Matthieu, Micado, Momo, Nicolas L., Nicolas P., Ptit Louis, On peut joindre la rédaction au 02.48.64.87.80 ou par le net : nleblanc@wanadoo.fr. La copie, partielle ou non, est autorisée sous réserve quelle serve le jeu et de mentionner la source. La Révolution Ludique Internationale est un mouvement virtuel visant à faire connaître les jeux de simulation au plus grand nombre. La PAO est faite avec le logiciel libre SCRIBUS v.1.3.8  ng, sous LINUX, distribution UBUNTU 10.10. Police utilisée pour ce numéro : DejaVu Sans en corps 8 book et bold, en 10 book et condensed, en 12 bold et ExtraLight, en 15 bold, en 30 bold et 35 ExtraLight. Siège social au : 33 route des Aix, 18510 Menetou-Salon.

RL - N o 13


RÉFLEXION SOLEIL VERT « Et si on rendait nos GNs verts?

–  Ouaip, ouaip, et on ferait un label vert et tout !

—    Ouaip, mais faut voir que coté —    Ce n'est pas de la politique, message ce serait cool, rapport c'est une attitude responsable que de prendre nos responsabilités face à la nécessité d'accorder notre loisir au développement durable  ! —    Oui, chaque geste compte. Bravo-bravo. —    Ouaip-ouaip et on utiliserait du liquide vaisselle vert ! —    Arrêtez vos conneries, les GNs sont moins verts qu'une virée à moto. Si tu veux avoir un loisir pas trop polluant, passe le we devant la télé. —    Ou mieux, organisons un GN où les monstres sont les ordures et les loots magiques sont des sacs poubelles. —    Ouaip, la notion de développement durable est une propagande pensée pour donner l'illusion que ce système pourra durer alors qu'on va bientôt tous crever dans une apothéose de migrations de réfugiés climatiques, de catastrophes de tous ordres, de combats à mort pour l'eau, de radicalisations diplomatiques et dans le retour de vieilles idéologies que l'abondance a provisoirement éloignées.

—    Le rapport c'est que tu peux

RL - N o 13

—    Non au contraire, c'est aller dans le sens de la désinformation de masse qui veut nous faire croire que «  Génère pas de CO2  » signifie «  Protège l'environnement  », un message mal formulé peut être plus nocif que pas de message du tout. —    A bas le système, salauds de capitalistes.

« le GN n'étant définitivement pas une activité verte »

Quels que soient les avis sur ce sujet, il a le mérite de rappeler deux choses essentielles : • Le GN n'est pas une activité verte. Si on osait faire le bilan, on s'apercevrait sans doute que le bilan pour l'environnement est très négatif : produits et matériaux utilisés pour les armes et accessoires ; utilisation de costumes, chaussures et accessoires presque "one-shot" donc qui seront peu utilisés ; kilomètres enfilés avec nos voitures-qui-font-prout ; ect. Et ce pourquoi ? Pour notre simple plaisir et encore est-il de courte durée. • Les «  bonnes pratiques environnementales   » peuvent s'appliquer à chacune de nos activités. Et le rappeler, le matraquer, est louable. Alors, si créer un «  Label vert  » serait excessif, le GN n'étant définitivement pas une activité verte, avoir une démarche d'information et d'aide aux orgas et joueurs ne peut être qu'une bonne chose. Au final, tous les gestes que l'on pourrait faire toute notre vie changeront-ils quoi que ce soit à la situation globale? Non, sans doute pas. Mais quand bien même le seul impact positif serait de nous aider à garder bonne conscience, à ne pas avoir un peu honte de notre loisir qui fait prout au nez de l' environnement, ce serait déjà bien.

SA N S P

4

ROU T -

—    Bin quel rapport, moi j'trie mes cartons, et ce serait bien qu'on le fasse aussi sur nos GNs.

aux autorités, la presse, tout ça.

—    Arrêtez les gars, c'est la faute de l'homme, pas du système. Pis de toute manière? on est trop nombreux sur terre.   »

F I I É T R

bien trier tous les cartons que tu veux, ça ne changera rien au fait que l'avenir proche ne ressemblera pas à Star Trek, mais plutôt à Mad Max.

Agnès

GN C E

—    HEU... OUAIP ENFIN JE SUIS D' ACCORD qu'on peut faire un ou deux effort, mais on fait du GN hein, pas de la politique. Si je voulais être militant écologique, je le serais.


DU DROIT ET DU GAUCHE MINEUR ET DROIT À L'ASSOCIATION

L'interdiction d'association au mineur ou du moin son accès aux postes à responsabilités est une certitude solide. Il est donc temps de mettre les choses au point.

5

J E SUIS BÊTEMENT MILITANT SUR CERTAINES choses et de plus, je travaille auprès des jeunes, ce qui n'arrange rien. Au moment où nous discutions des articles statutaires mettant en place la Guilde du grand centre, j'ai soulevé le cas des mineurs pouvant être représentés au sein de cette nouvelle structure. Les points abordés concernaient le devoir d'autorisation parentale pour un mineur voulant adhérer ainsi que sa capacité de vote. Il se trouve que l'argumentation donnée alors pour conclure les débats était, en gros, que le mineur n'a pas le droit d'association en France, d'en être dirigeant et donc, par fait, de voter. Alors, voilà les textes de loi actuels, directement tirés de sites institutionnels non réfutables. Ce n'est pas pour montrer aux gens que «   J'avais raison na na na   », mais seulement pour permettre à tous de connaître l'état du mineur au sein de l'association loi 1901, afin que certaines croyances soient combattues. J'espère ainsi permettre au plus grand nombre et aux mineurs de rejoindre une Guilde proche des membres et de leurs besoins directs. Nicolas

la sécurité nationale, de la sûreté publique ou de l’ordre public, ou pour protéger la santé ou la moralité publiques, ou les droits et libertés d’autrui. • Convention ratifiée par la France 1

Le mineur dans l’association 1901 2

Ainsi en est-il du droit d’adhésion du mineur. «  Le mineur qui adhère à une association est présumé avoir reçu une autorisation verbale de ses parents. La jurisprudence considère même que cette autorisation peut être tacite et résulter du fait que les parents ne sont pas opposés à l’exercice de la vie associative (TGI Seine 13.02.65)  ».

Capacité de créer une association D’ailleurs, dans le cas du mineur Selon l’article 1124 du Code Civil, «  les mineurs non émancipés sont incapables de contracter dans la mesure définie par la loi  ». Ils ne peuvent donc, en principe, constituer une association, sauf à être représenté au contrat par la personne qui exerce sur eux l’autorité parentale (en principe les parents). Toute-

non émancipé, une réponse ministérielle confirme la possibilité de faire partie d’une association : «  l’article 1er de la loi du 1er juillet 1901 dispose que l’association est régie quant à sa validité par les principes généraux du droit applicables aux contrats et obligations, principes selon lesquels les mineurs

« les mineurs peuvent faire partie d’ associations avec l’ autorisation tantôt écrite et expresse, tantôt tacite et présumée de leurs parents ou tuteurs »

fois, lorsque le mineur est en état de comprendre la portée de ses actes (situation qui, en cas de litige, relèvera de l’appréciation du juge), il est admis que l’incapacité du mineur non émancipé se limite «  aux actes de disposition et aux actes d’administration qui causeraient un Convention Internationale préjudice pécuniaire  ». La constitudes Droits de l’Enfant tion d’une association n’est donc pas interdite, dès lors que le mineur ne Article 15 fait pas d’apport en numéraire ou en 1. Les Etats parties reconnaissent nature. les droits de l’enfant à la liberté d’association et à la liberté de Capacité d’être adhérent réunion pacifique. Le mineur non émancipé reste sous 2. L’exercice de ces droits ne peut l’autorité de ses parents jusqu’à sa faire l’objet que des seules restric- majorité ou son émancipation «  sauf tions qui sont prescrites par la loi et dans le cas où la loi ou l’usage autoqui sont nécessaires dans une socié- rise les mineurs à agir eux-mêmes  » té démocratique, dans l’intérêt de (art. 389-3 et 450 du code civil).

sont incapables de contracter (C. civil, art. 1108 et 1124). Mais, des travaux préparatoires de la même loi, il résulte que les mineurs peuvent faire partie d’associations avec l’autorisation tantôt écrite et expresse, tantôt tacite et présumée de leurs parents ou tuteurs  » (Rép. min. n° 19419 JOANQ du 28 août 1971, p. 4019). S’agissant du versement d’une cotisation par un mineur non émancipé, il est d’usage de considérer que celui-ci est possible sans autorisation du titulaire de l’autorité parentale, dès lors que le montant de la cotisation n’excède pas ce qu’il est convenu d’appeler «  argent de poche  » (en cas de litige, l’appréciation relèvera du juge du fond).

RL - N o 13


Capacité d’être élu

À l’heure actuelle, aucune décision de jurisprudence n’est intervenue concernant la capacité ou non d’un mineur non émancipé à représenter ou gérer une association. Une ré-

avec l’association représentée par un mineur. En revanche, et dans une logique de protection des mineurs, l’association qui confierait pouvoir de le représenter à un mineur, ne pourrait pas se retourner

« les mineurs peuvent donc exercer leur droit de vote à l’ assemblée générale des associations dont ils sont membres, être élus au conseil d’ administration » ponse ministérielle, datant de 1971, précisait sur ce point : «  ... les mineurs peuvent donc exercer leur droit de vote à l’assemblée générale des associations dont ils sont membres, être élus au conseil d’administration et contribuer efficacement à la vie et au développement de leur groupement, sans qu’ils puissent toutefois être investis de la mission de le représenter dans les actes de la vie civile, ou être chargés de la gestion financière...  ». Des directives ont été données aux services préfectoraux à l’effet d’enregistrer les déclarations des associations dont plusieurs dirigeants sont des mineurs sous la seule réserve que le président et le trésorier, respectivement chargés de la représentation de l’association dans les actes de la vie civile et de sa gestion comptable, soient, eux, majeurs ou émancipés (Rép. min. n°19419, JOANQ du 28 août 1971, p. 4019). La quasi-totalité des juristes s’accorde aujourd’hui pour considérer les solutions dégagées par cette réponse ministérielle comme trop restrictives, voire non fondées juridiquement (on rappelle à ce propos que les réponses ministérielles n’ont pas de valeur juridique ; elles ne reflètent que la position de l’administration sur telle ou telle question, et ne s’imposent pas au juge). En effet, le dirigeant d’une association est le mandataire de celleci ; or, un mineur non émancipé, peut, selon les dispositions mêmes du code civil (art. 1990) être choisi comme mandataire. Ainsi, une association peut nommer ou élire un mineur en qualité de dirigeant, et les tiers pourront traiter valablement

RL - N o 13

contre lui en cas de faute (sauf à prouver la fraude), comme elle pourrait le faire contre un dirigeant majeur (C. civ., art. 1312 et 1990). Cette disposition peut expliquer une certaine réticence des associations à confier des fonctions d’administrateurs à des mineurs_; sur ce point, il faut d’ailleurs préciser que rien n’interdit à une association de prévoir dans ses statuts que seules les personnes majeures pourront exercer des fonctions de direction ou de gestion.

Capacité de voter

À partir du moment où les mineurs sont membres de l’association, ils peuvent exercer leur droit de vote à l’assemblée générale. L’enfant peut décider d’un certain nombre d’actes et il appartiendra aux parents, aux dirigeants ou au juge en cas de conflit, d’apprécier si l’enfant jouit du discernement nécessaire pour réaliser ses actes. Pour les mineurs de 16 ans, une circulaire du 24.02.78 (Boen 16.03.78, p. 922) autorise, dans les associations agréées de jeunesse et d’éducation populaire, les jeunes qui ont atteint 16 ans à participer aux assemblées générales dans les mêmes conditions que les adultes. D’une manière générale, c’est à l’association de décider de son organisation quant au vote des mineurs et de l’inscrire dans les statuts ou dans le règlement intérieur. Il conviendra d’apprécier à partir de quel âge on peut voter, et pour ceux qui n’ont pas atteint cet âge, dans quelle mesure ils pourront être représentés par leurs parents.

1

D ÉCLARATION ET RÉSERVE DE LA R ÉPUBLIQUE FRANÇAISE

1 - Le Gouvernement de la République déclare que la présente Convention, notamment l'article 6, ne saurait être interprétée comme faisant obstacle à l'application des dispositions de la législation française relative à l'interruption volontaire de grossesse. 2 - Le Gouvernement de la République déclare, compte tenu de l'article 2 de la Constitution de la République Française, que l'article 30 n'a pas lieu de s'appliquer en ce qui concerne la République. 3 - Le Gouvernement de la République Française interprète l'article 40, paragraphe 2, b, v, comme posant un principe général auquel la loi peut apporter des exceptions limitées. Il en est ainsi, notamment, pour certaines infractions relevant en premier et dernier ressort du tribunal de police ainsi que pour les infractions de nature criminelle. Au demeurant, les décisions rendues en dernier ressort peuvent faire l'objet d'un recours devant la cour de cassation qui statue sur la légalité de la décision intervenue. 2

Source : http://www.associations.gouv.fr/

6


BRICOLAGE

U N F O R TI N POU R B C B

U n e b i e n b e l l e h i s t o i re q u e j ' m ' e n va vo u s c o n t e r

7

C ETTE ENVIE DE FORTIN REMONTE À CETTE période où le jeu Berry Champ de Bataille quittait ses langes pour devenir un vrai Wargame GN, étoffé de plus de 400 joueurs, avec une infrastructure plus médiévale (tentes, auberge...), des manoeuvres tactiques un peu élaborées et des batailles de plus en plus impressionnantes. Tout naturellement, l'envie vint de prolonger ces actions militaires ouvertes sur le terrain par des phases de guerre de siège, et le premier fortin dont rêvaient les membres de l'asso et notament samy, fut construit lors de la 3ème édition sous la forme d'une structure en pallox (caisses de bois destinées à la cueillette des pommes), de branchages et tissus. Bien que rudimentaire, il remplit son rôle, se montra parfaitement jouable, et le plaisir d'assaillir / tenir une place forte fut excellent (j'étais encore joueur à cette époque ! ). Mais il était difficile de s'en satisfaire, surtout pour ami Samuel qui d'année en année complexifiait les plans des fortins, rajoutant des tours de pallox, des portes articulées ... avec simulations 3D sur ordinateur ! En douce, il s'était même mis à en construire un en dur dans son hangar, pour ses filles (une façon de nous encourager à faire de même ?).

grandiose il faut bien le dire, rencontra alors plusieurs circonstances qui favorisèrent sa concrétisation. Ce fut d'abord une rencontre, entre Samuel, bricoleur, décorateur et rêveur historique de BCB, de Ivan, récente recrue parmi les orgas qui révéla rapidement son talent pour une bricole très soignée et pleine d'esthétisme (il faut voir ses plans à la plume et à l'encre) et enfin de ton serviteur, très désireux d'apporter quelque chose à BCB mais dont le seul talent était là aussi le bricolage.

Samuel avait déjà conçu le projet d'un tel fortin de son côté depuis longtemps, mais le monde n'était pas encore prêt... De son côté Ivan croquait les esquisses de ce qui pourrait être le fortin de ses rêves ... et quand il nous les montra en rigolant, à Sam et à moi, je crois que quelque chose s'est allumé. Enfin, de mon côté, je venais de vivre une semaine épuisante de montage de 2 fortins pallox qui avaient mobilisé entre 4 et 8 orgas selon les jours, et je me suis dit ''débrouille toi pour ne plus jamais connaître un tel boulot, il faut trouver une solution plus classe et moins coûteuse en temps et en énergie''. Je pense aussi que ce projet allait dans le sens d'un désir des membres de BCB, à ce moCette volonté de passer à une ment là, de faire progresser le jeu construction plus durable, et plus vers quelque chose plus grand ...

Nos 3 visions se rencontrèrent donc peu après le jeu de septembre 2009, et pour ne pas faire foirer d'emblée ce projet auquel nous tenions tant, nous décidâmes de faire les choses le plus sérieusement du monde, ce qui n'était pas une attitude naturelle pour nous au départ ... Il fallut plusieurs réunions pour, en un temps record (avant l'AG de BCB d'octobre 2009 mettant en place les grandes lignes de l'année à venir) définir exactement notre projet, lui donner une forme précise répondant à un cahier des charges que nous nous sommes imposé d'emblée, et susceptible de remporter le suffrage du comité d'administration de l'association (ça se passe comme ça chez BCB, c'est des pros, qui osera dire le contraire ?) Rapidement, on a monté un dossier  : - notre vision d'un beau fortin, à la mesure d'un beau GN comme le nôtre, ses exigences en terme de jouabilité, son utilité sur le jeu, l'impact sur les joueurs. - les qualités qu'il devait avoir : montage facilité par une conception sous forme d'un nombre limité d'éléments modulables et s'assemblant facilement ; transport facile des pièces pouvant être mobilisées par 2 personnes seules (bon, costauds quand même) ; solidité de l'ensemble ; esthetisme médieval. Cette étude était complétée par

RL - N o 13


Photos prises par Jérémy Leblanc (Champs Libre).

des plans que j'avais réalisé de chaque pièce et de l'ensemble après avoir fait une synthèse des toutes nos idées de conception et d'assemblage, mais aussi par une maquette démontable qui en montrait les principes, et qui était susceptible de séduire... Enfin, j'avais fait plusieurs estimations du coût des materiaux. C'est Sam et Ivan qui s'acquitèrent brillament de la présentation de notre projet devant les très honorables membres organisateurs de BCB et qui obtinrent leur quitus pour en attaquer la réalisation.

test des premiers éléments (avec mise à l'epreuve par les plus costauds, BBQ et bibine) mais trop pris par le temps, ça n'a pu se faire; l'inquiétude chez BCB était palpable, de devoir faire un montage définitif sans répétition juste avant le jeu, où même de carrément se planter et rester sans fortin à la dernière minute (les gars, on prévoit quand même quelques pallox ? sans vouloir vous vexer...) et je dois avouer qu'à certains moments, je n'en menais pas large, mais tous nous ont fait l'amitié de nous garder leur confiance jusqu'au bout.

A partir de là, ce fut une galère géniale pour nous trois, pendant environ 9 mois à ne penser qu'à ça, à acheter les 16 m3 de bois nécéssaires, les transporter en plusieurs fois avec le camion et l'aide de Juju (mais freine donc, tu sais combien on a de poids au cul ?! ! Ah mince, on est encore embourbés) le stocker encore gelé, attendre le printemps pour qu'il dégèle (il finit quand l'hiver cette année ? début avril les bastaings sont encore gelés à coeur ! ) faire des prototypes des pièces de base pour ensuite en modifier les plans, alléger les structures ... et enfin passer à la fabrication en masse de tous les élements du fortin, la tête toujours pleine de plans, de cotes (tu t'es pas trompé dans la taille des trous ? ça passe, là ?) , à essayer de prévoir où ça va coincer immanquablement, à éviter les erreurs stupides (il y en a eu) dans le soucis de respecter les délais avant le prochain jeu. Il avait été prévu une séance de

Finalement, c'est sur les chapeaux de roue que le temps du montage arriva, dans son ambiance habituelle d'avant jeu mêlée du plaisir de se retrouver tous et du stress d'avoir tant à faire. Le transport des pièces ne posa pas de soucis majeur, même si les derniers élements auront été montés sur place à l'arrache ; on se retrouva vite avec pas mal de bras pour nous aider, les copains nous montrant là une fois de plus leur interet et leur amitié et c'est avec bonheur (et surprise ! ) qu'on a vu le fortin se monter sans grand problème, les élements s'assemblant (presque) impeccablement. Maintenant encore, je n'en reviens pas que tout ce soit si bien passé, les petites retouches ayant été finalement assez anecdotiques.

RL - No N o 13

y penser l'an prochain) et le fortin était beau ! Comme dans nos rêves ! Au milieu de ce champ nu, dans le silence de la campagne berrichonne, en plein soleil ou au couchant, on ne lassait plus de le contempler, avec ses hautes murailles, ses tours octogonales, sa grille et son ingenieux système de leviers à bascule, ses créneaux, son chemin de ronde, l'élégante poutraison qui soutenait ses planchers ... Arrêtez-moi si j'en fais trop, c'est juste pour dire qu'avec les amis, on était bien contents. Et de fait, je crois qu'il a fait bien plaisir aux joueurs, qui dès le début du jeu étaient au courant (Matthieu avait fait fuir l'info peu avant sur le net, quel facétieux chenapan) et qui rapidement se sont rués dedans dès la première bataille, réalisant en un coup tous les tests de résistance possibles (il y avait des joueurs partout, juchés sur tout ce qui tenait debout), montrant là qu'on avait fait du costaud. C'était la fin de l'aventure pour les bricolos, qui laissèrent alors leur bébé aux mains (et sous les pieds) des joueurs, pour qu'il vive sa vie de fortin, faite de sape, d'attaque au bélier et de volée de flèches. Mais c'était bien sympa quand même.

Voilà ce que nous avons vécu cette année là au sein de BCB, une asso à Et rapidement vint le temps d'une nulle autre pareille, la seule à ce que auto satisfaction sans borne pour je sais qui pouvait nous offrir une nous. Oui, on peut le dire, au 3ème aventure telle que ce fier fortin ! jour, le montage était terminé, à part les portes qui fermaient mal (il faudra Nicolas P.

8


TENDANCES SUPERSTITIONS & JEU DE RÔLES Les joueurs sont des gens très superstitieux. Une seule soirée passée en leur compagnie suffit à le prouver, ils n'arrêtent pas de tripoter leurs dés pour « avoir de la chance » ... C AR LES DÉS SONT L' INSTRUMENT DE LA destinée de leurs personnages et, petit à petit, ils deviennent des sortes de porte-bonheur dont aucun rôliste ne se séparerait, pour rien au monde...

de votre compagnon en faisant le ménage, ce serait dommage de mettre fin prématurément à une relation sentimentale...). Au-delà des

bons et des mauvais dés, beaucoup de joueurs ont également les dés qui font petit et les dés qui font gros... Et certains rôlistes ne se sentent bien qu'avec certaines combinaisons de couleurs, surtout pour les D100 (noirs pour les dizaines et rouges pour les unités, sinon ça-va-pas ! ). Une autre légende concernant les dés veut qu'ils fonctionnent plus ou moins bien suivant qu'ils sont lancés par le MJ ou par un joueur... Il existe ainsi des dés qui font des scores toujours excellents (voire même trop) quand la personne est MJ, mais si la même personne utilise les mêmes dés alors qu'elle in-

Croyances rôlistiques

Les rôlistes croient en deux sortes de dés : d'une part aux dés qui «  Portent chance   », d'autre part, aux de dés qui «  portent la poisse  ». Bizarrement, ils préfèrent de loin le premier type de dés, on ne sait pas pourquoi. Dès qu'ils en ont, ils se mettent à sourire comme des enfants à qui on offre une barbe à papa, et à sauter dans tous les sens en se moquant des autres, qui eux n'ont que des de dés qui «  Portent la poisse  ». Les joueurs se divisent donc eux aussi en deux camps : les chanceux et les autres, ceux qui n'ont vraiment aucune chance aux dés. Les chanceux chérissent leurs dés. Les autres les balancent violemment contre la table à chaque échec critique.

9 APBmgR

APBmgR

Il va sans dire qu'un bon rôliste ne prête jamais ses dés, ou y rechigne énergiquement. Car on ne sait jamais, si quelqu'un d'autre les touche, ils perdront peut-être leur chance... Tout rôliste a un (des) dé(s) préféré(s), c'est une constante universelle du jeu de rôle, dans tous les pays. Si jamais il le(s) perd, il mettra des mois à s'en remettre (petits amis et petites amies, message important : n'égarez jamais les dés

RL - N o 13


Photo prise par M atthieu. Dessins dés et chat noir : Wikimédia.

carne un simple PJ, les dés ne font en début de partie (et pendant le partie puis à lancer le dé sans plus plus du tout de bons résultats ! reste de la partie aussi, mais ce attendre. Le dé est ainsi informé du n'est qu'un détail). jet qu'il doit faire ! (lancer sur une surface plastifiée augmente encore Alors, les rôlistes, pour s'attirer la 6. De même, un autre rituel très si- l'efficacité de la cérémonie du feu). chance, ont inventé une centaine milaire, pratiqué en cours de partie Et sans rire ça marche : les dés de recettes destinées à transformer par de nombreux joueurs, consiste c'est en plastique (les miens du leurs de dés qui à relancer compulsivement ses dés moins) et le plastique chaud ça "Portent la poisse" en dés qui pendant des heures jusqu'à ce colle, yek yek yek ! "Portent chance". Voici quelques- qu'ils fassent des séries de bons unes de ces recettes, garanties chiffres. 13. Utiliser des dés spéciaux pour 100% efficaces (enfin... presque) : certains jeux. Par exemple à Polaris, 7. Certains joueurs vont même jus- deux dés bleus transparents... 1. Laisser les dés sur la face oppo- qu'à cultiver des trèfles à quatre sée au résultat que l'on veut ob- feuilles pour y poser leurs dés. 14. Utiliser les dés qui vous ont portenir, pendant des semaines avant D'autres encore font les boucheries té chance lors de la création du la partie. Cela permet de l'alourdir, pour obtenir des pattes de lapin, personnage pour cette partie. et d'augmenter les chances de tirer histoire de se confectionner une un bon score pendant la séance. bourse à dés porte-bonheur. 15. Certains joueurs pensent qu'avoir des dés de la même cou2. Poser le dé dans un endroit très 8. Magnétiser les dés est une autre leur porte la poisse, et qu'il faut poussiéreux, la face opposée au solution. Des joueurs apportent donc avoir des dés avec un maximum de couleurs possibles.

Rituels magiques

APBmgR

« Le pire, c'est que de temps à autre, ça marche . . . »

résultat à obtenir devant se trouver sur le dessus. Laisser le dé des années dans ce lieu. La poussière accumulée sur la face supérieure alourdira le dé, qui ne tirera que des bons scores. Inconvénient : cette méthode requiert beaucoup de patience et d'années d'attente.

4. Souffler sur les dés avant de les jeter est une autre solution. En remontant aux origines bibliques (Dieu souffle sur l'homme pour l'animer), on peut dire que le rôliste essaie de donner la vie à ses dés pour qu'ils lui obéissent et fassent de bons jets. Mais bon, les rôlistes ne sont pas Dieu, et on n'a jamais vu de cas de dés vivants.

Il n'y a pas que les dés qui sont sujets à superstition chez les rôlistes ! Par exemple, il ne faut jamais prononcer des phrases comme «   Je te parie que. . .   » ou «   Il ne manquerait plus que. . .   », car les chances que 9. Un joueur ayant des dés qui les événements énoncés se pro«  Portent chance  » a même été sur- duisent, sont toujours trop proche pris en train de les momifier dans de 100  % ! du papier à cigarettes, «  Pour que la chance, elle parte pas   »... La superstition au sujet des dés fait 10. Relancer fébrilement les dés jus- partie du folklore rôlistique. Elle est qu'à obtenir une série de mauvais devenue avec le temps indissojets. Les mauvais jets étant passés, il ciable du jeu de rôle (mis à part les ne devrait en rester que des bons... en- jeux sans dés, mais c'est une autre fin en théorie, statistiquement quoi... histoire...). Et d'ailleurs, le premier jeu de rôle ne s'appelait-il pas... 11. La plupart des joueurs pensent «  des dés  » ? que l'on peut mentalement influen- Mais de toute façon, de l'avis génécer le résultat des dés, à la Mave- ral des rôlistes, tous affirment ne rick. C'est une croyance assez pas être superstitieux, car cela répandue. Mais si les rôlistes porte malheur... étaient réellement dotés de télékinésie, cela se saurait, non ? Stéphane

5. Un rituel consiste à lancer les dés sans arrêt pendant trente minutes avant la partie pour chauffer les dés, qui ont parfois, il faut le reconnaître, du mal à faire de bons jets

12. Un autre rituel est la cérémonie du feu, qui se pratique avec une bougie. Elle consiste à exposer la face opposée d'un bon jet à la flamme de la bougie qui éclaire la

3. Certains pensent qu'en secouant pendant longtemps les dés dans ses mains avant de les lancer, ils feront de meilleurs scores. Le pire, c'est que de temps à autre, ça marche...

RL - N o 13

leurs dés à un marabout pour qu'il les envoûte. On en a même vu qui faisaient des poupées vaudou à l'effigie des dés du MJ, histoire de mettre toutes les chances de leur côté.

Autres superstitions

Un mot pour finir

10


POLITIK EXTERIEURE J'Y ÉTIONS ! Chroniques de l'organisation de l'AG de Des "Géhénistes" qu' tu dis ? Ha bah oui, y-sont en train de courir dans les bois avec leurs épées molles...

la Fédé GN par le CCO par Franck B, trésorier du susdit... jet fut négligeable, tout au plus quelques avis style vieux sage qui se la pète glissés en douce à ma moitié qui elle était plus impliquée. Mais je ne vais pas vous bassiner avec mes histoires de couple, ce n'est pas le sujet. Il apparut assez vite qu'en matière d'orga dite «  à l'arrache  », le CCO était un petit joueur par rapport à la Fédé.

room of the Duc Jean , reyeah !

Qu'importe ces tracasseries, les forces vives du CCO se mirent en quête de lieux d'hébergements, salles de réunion, des menus furent élaborés et des fournisseurs recherchés. De grandioses idées fusèrent du cerveau fertile de notre vénéré Président afin de divertir toute l'intelligencia Géhennistique qui viendrait de toute l'Hexagonie.

Heureusement, notre grandiose Fédé se chargea de nous réveiller, en changeant la date de l'AG... Je pense que ce jour-là, le niveau de jurons dans le Berry a atteint le niveau 3 sur l'échelle de Bigard. Adieu salle du duc Jean ! adieu marché de Noël de Menetou-Salon , toi qui a l'outrecuidance de tomber le même jour que notre grand-messe.

Adressons une minute de silence aux projets et idées tombées pour la cause, fauchées sournoisement par des budgets lilliputiens et des tarifs pharaoniques : location du CREPS, jolies salles, amphis, tout sur place, capacité de 1500 personnes entassées dans des duvets sur un terrain de basket... Seul hic  ; toute manifestation sportive passe en priorité devant toute autre, même en réservant. Tant pis...Palais Jacque Coeur, salle Calvin.Moulin de la Voiselle joli mais qui boucle tout à 23 heures... And the winner is : the auberge of the youth ! Yeah. And the

Qu'importe ! il en faut plus pour décourager notre Grand Stratéguerre. Notre AG du mois d'octobre fut l'occasion d'un vibrant appel aux forces vives ou mortes du CCO, ce fut très beau, limite Churchillien... Enfin, la machine se mettait vraiment en route, mais le flou le plus intégral persistant côté Fédé, nos glorieuses trésorière et secrétaire commencèrent donc les opérations de harcèlement massif. On finit par se mettre d'accord sur un budget et les modalités de remboursement qui vont avec, ainsi qu'un nombre de participants de 60. Les nerfs à vif, dans une posture que n'au-

And the amphi of the muséum re reyeah ! Ah oui, au fait, tout ceci sans aucune aide de notre brave cité berruyère of course, tous ces deux établissements étant payants...

Tout prenait forme, lieux, repas, petite balade nocturne postdinatoire, sans trop savoir pour combien et à quel prix. L'été apCCO : «  On s'rait combien ? prochait, avec son lot d'activités Fédé : –  Pff, ça dépend, faut voir... Oniresques, et le projet sombra CCO : –  On a quoi comme budget ? dans un recoin obscur de l'inFédé  : –  Mouarff faut voir...  » conscient associatif. Pas oublié, Etc. mais pas d'actualité.

11

O R DON C CETTE AN N ÉE LÀ, DAN S l'Berry, il faisait un temps à ne pas mettre une mémé dehors, ni un orga de GN sain d'esprit... Mais vois tu, ami lecteur, je ne sais pas si le bon peuple berrichon attendait l'événement, tel un roi mage guettant un signe dans le firmament abyssal et obscuuur. Par contre, notre président l'avait voulu avec l'appétit du requin-tigre guettant le surfeur péroxydé et imprudent. Ah ça, il la voulait son AG ! Et nous autres on ne peut rien lui refuser, on ne veut pas le peiner... Des voix pernicieuses chuchotèrent dans l'ombre, «  ça va foirer, ils n'ont pas les épaules, ils sont trop bordéliques  ». C'est pas faux, mais c'est pas toujours vrai (proverbe ouzbek). Le projet se mit donc en place lentement. L'honnêteté intellectuelle m'impose de préciser que ma contribution à cette partie du pro-

RL - N o 13


Dessin de N icolas L. . Photo prise par Valérie Dagrain A. G FedeGN 2010 à Bourges (France) Licence CC By SA.

rait pas renié Ponce Pilate, les éminences grises du Cercle décrétèrent que : «  Flûte, y'en a marre  : si ils sont plus, on les envoie à la Fédé et basta...  » Le vocabulaire est volontairement édulcoré pour épargner nos jeunes lecteurs... Le jour J approchait, commande de victuailles et boissons, préparation des listings, classique. Quelques petites péripéties plus étranges malgré tout méritent d'être citées. L'épopée du marabarnum : Les cuisines de l'auberge n'étant pas accessibles, il fallut se résoudre à cuisiner certains plats en extérieur. Pas de problème, dixit notre Guide suprême, la ville de Bourges a plein de marabouts. Oui mais voilà  ; lesdits marabouts servaient lors d'une mercantile opération noëlistique, à caractère infantile. Notre bon président était effondré, tel un Napoléon

au bord de la Bérézina, sauf qu'à la place des russes, c'est les cuisinières du CCO qu'il avait aux baskes... Puis vint le miracle, sous la forme d'une chose trop vite grandie qu'on a fait sauter sur nos genoux, euh oui bon je m'égare, en bref un Hervé : «  Heu, à St Martin, on en a un...  » Gloria alleluia ! Tout requinqué, notre Surnous appelle donc la mairie de Pomeland, et là, catastrophe : «   Un marabout ? Ah non, on n'a pas de ça chez nous...  ». Décomposé, à la limite de la liquéfaction, Nicolas contacta donc son frère, qui lui rétorqua aussitôt: «  Ah oui, mais c'est normal, à St Martin ils appellent ça un Barnum ...  ». Que dire de plus ? Rien.

au frais, Mag et Chacha prêtes à contrôler les laisser-passer... La suite est moins rocambolesque, une armée de cuisinières et de serveurs, du CCO et de toutes les assos amies, aimables , polis et zen jusqu'à l'abnégation, une nourriture et des boissons de haute tenue. Du coté orga, une ambiance et une solidarité des grands jours, du montage à l'ultime rangement. Voilà, Nicolas l'avait voulu, nous l'avons fait, et de plein gré en plus... Et tout ça pourquoi  ? Se comporter en contestataires teigneux et quitter la Fédé un mois plus tard...

Finalement, tout était en place, Le destin est taquin parfois... 8 minifours réquisitionnés et empilés dans la tisanerie, le marabarnum en place, le whisky et Franck autres tequilas des orgas bien

Et nous continuerons à faire caca dans des trous, nous resterons à couper notre saucisson avec un couteau pas propre ! Car nous sommes avant tout des culs terreux, noudediou !

Heu... Non chef... le texte c' était pas plutôt : « Vive le GN pro, normé, avec des joueurs licenciés » ? Hein, dis chef...

?!

RL - N o 13

12


RETOUR DE J EU LE GN OU LA MAGIE DU JEU Une forêt… Une clairière… Un campement… Des peaux de bêtes séchant au soleil… Des grottes inquiétantes…

13

E T TOUT À COUP DES HOMMES SINGES plus vrai que nature plutôt énervés, des chefs de tribu impressionnants et belliqueux et une shaman qui vous fait asseoir rien qu’en vous regardant, la main droite tenant fermement un grand bâton orné d’une tête de lapin. Bienvenu dans le monde merveilleux du GN  ! Retour sur une belle expérience. Pendant deux jours, les jeunes du CATSS 1 se préparent, rue de la Vernusse  : ils essayent d’entrer dans la peau de leur personnage, de saisir le scénario, fabriquent des armes dans les règles de l’art, conçoivent leur costume et choisissent leurs accessoires…

Bref, il n’est pas question pour eux de ne pas être à la hauteur. Et pour cause, un «  vrai GN  » les attend. Le jeu commencera en début d’après-midi et se terminera le lendemain midi, sur un

servaient un vrai moment de préhistoire. Tout est pensé, dans les moindres détails  : ce n’est pas du décor mais un camp préhistorique bien réel où l’on vit, le temps d’une partie.

« . . . une shaman qui vous fait asseoir rien qu’ en vous regardant . . . » site choisi et soigneusement aménagé pour l’occasion. Le matin du départ, chacun présente sa panoplie du parfait homme préhistorique. Impressionnant  ! Ils ont tous l’air de sortir tout droit d’une machine à remonter le temps. Mais ce n’était que le premier acte du jeu. Les autres joueurs et membres de l’association nous ré-

Les jeunes chefs de tribus, guérisseuses, apprenti shaman, chasseurs, pisteurs et même universitaires en voyage dans le temps ont été conviés aux activités de chasse et de cueillette  en pleine forêt, confrontés à des attaques d’hommes singes venus jusqu’au campement, invités à faire leur

RL - N o 13


Photos prises par M atthieu.

preuve au cours d’une initiation très sérieuse dans des grottes profondes et surtout se sont vus combattre une gigantesque araignée dans son antre sombre et humide. Que d’émotions  ! La vie d’hommes préhisto-

qu’humain. Les jeunes participants aussi ont pu se rendre compte de l’envers du jeu, en assistant, la partie finie, à un making off  : l’imagination du scénario, avec son lot d’improvisations au cours du jeu

« C’ est une parenthèse temporelle et sociale, un moment de vie où chacun joue une autre réalité » riques n’a pas été de tout repos  ; même lors du succulent banquet où chacun a mangé tel un homme des cavernes et de la veillée autour du foyer où vérités, mensonges, histoires et contes se sont mêlés, nos jeunes personnages étaient toujours en alerte.

qu’il faut savoir gérer à tout instant, la conception et la réalisation des décors, accessoires et costumes qui doivent être à la fois plausibles et fonctionnels, les points de sécurité à ne pas négliger et tous ces petits détails qui font la différence (le repas, les tentes en toile, les tapis en (fausse) peau de Le GN, ce n’est pas du cinéma  ! bête, les écuelles, la bande-son, C’est une parenthèse temporelle et l’aménagement des lieux…). sociale, un moment de vie où chacun joue une autre réalité. Mais Merci à tous pour cette très belle pour arriver à ce niveau de magie, il expérience qui restera pour moi le faut beaucoup de travail, d’investis- triomphe de la magie du jeu. sements et ne rien laisser au hasard. Les PNJ, les Orgas, les PJ et Annabelle tous ceux qui s’impliquent mais restent hors jeu sont des éléments essentiels pour la réussite de ce qui est plus qu’une mise en scène. N. D. L. R. : Annabelle encadre durant

14

l'été plusieurs stages au CATSS

Le CATSS a bénéficié encore cette dont celui "JDR GN" depuis 2 ans année d’une équipe formidable tant avec votre serviteur, Nicolas du CCO. d’un point de vue «  professionnel  »

Cékoi le Kats ?

Le CATSS (Centre d'Activitée Technique Scientifique et Sportive) est une structure de loisirs de la ville de Bourges destinée à accueillir les jeunes de 10 à 17 ans durant des stages dédiés à une discipline précise. Depuis 2000, le CATSS propose un stage d'intitiation au jeu de role grandeur nature sur une semaine avec un GN d'initiation compris. Le CCO intervient pour mettre en place le GN. Tous les jeux de simulations sont bien représentés au CATSS (depuis longtemps ) avec des stages jeux de role sur table, wargame, création de décors de wargame ou encore jeux de plateaux.

Renseignements : 02 48 21 24 08

RL - N o 13


LA HACHE DAN S LA M ARE LICENCE OR NOT LICENCE THAT IS THE CONVENTION

,

COMÉDIE EN 5 ACTES

NOTE DE L’ AUTEUR : Entendez cet article comme une pièce Shakespearienne avec les portes qui claquent, de la verve, les regards sournois des traîtres, le phrasé d’un Orson Wells qui fit trembler l’Amérique avec sa guerre des mondes. Voilà vous y êtes, vous êtes prêts  ?

Trois coups, ouverture du rideau.

OUVERTURE

Un jardin anglais une petite musique douce. Le narrateur apparaît et commence le texte.

«  Alors au départ il y a une idée pas idiote voire intéressante  : proposer aux GNistes de France et de Navarre une Carte GN, vous savez un truc distinctif qui vous fait croire que vous faites tous partie du même clan, mais que VOUS vous êtes différents de ceux qui ne l’ont pas  ! Non d’accord je déconne; mais à peine.  »

ACTE I

15

chambre style 19 e, chacun ses goûts  ! Bref en 2007, les problématiques de cette Carte GN / Licence GN sont déjà soulevées et il faudra y faire attention  dit on : la possibilité de faire une découverte GN sans prendre la Carte, seuls les porteurs de cartes sont assurés dans les assos affiliées à la fédé, comment faire pour les autres, la vente en début d’année des cartes à tous les Gnistes de France va créer un effet de surchauffe dans les bureaux de la fédé. Mais une brave compagnie de GNistes sans peur et sans reproche se lance dans cette campagne hostile et hop ça suit son cours.  »

République de Venise, une place dans l’enceinte d’un château, la foule qui va qui vient, des marcACTE II hands, le seigneur et ses sbires. L'automne flamboyant sur le bord de mer, un L’idée de base c’est que quand on est GNistes navire va accoster, l’équipage de pirates s’apon a des besoins qui sont souvent les mêmes  : louer prête à déferler sur le village, ses lieux de déun camion pour une orga ou aller avec du matos sur bauche et les filles de petites vies. un GN, acheter de matériaux de construction, de décor, des babioles, du tissu, enfin tout ce qui sert à notre belle et noble activité. Et en plus, on a tous le même GRAND besoin  : être assuré pour nos GN d’aventures à coup d’épées en latex. Faut dire qu’en France nous sommes hyper couverts entre nos cartes de crédit, les RC maison et voiture, l’assurance des mômes pour l’école, et je suis sûre que j’en oublie. Mais une assurance dédiée au GN c’était trop top  !

Le seigneur harangue sa populace :

« Et voilà qu’en AG de la fédéGN en 2006, puis 2007 le principe est présenté avec les avantages à l’appui  : on pourra compter le nombre effectif de GNistes en France et ainsi la FédéGN pourra défendre aux mieux nos intérêts auprès des pouvoirs publics, on pourra faire des stats sur le nombre de GN / joueur / an, le GNistes aura des réductions chez plein de vendeurs de tout et n’importe quoi, tous les porteurs de la carte seront assurés, les associations n’auront plus de liste à envoyer à la fédé... Bref une belle avancée  ! La majorité vote le fait de continuer à travailler sur le projet.  »

INTERMÈDE

Retour du narrateur.

«  Ce qui est intéressant, quand on s’emmerde un peu, c’est de se lire les procès-verbaux d’AG, le cul bien posé sur le coin d’une latrine romaine ou médiévale à votre choix, à moins que vous préfériez le pot de

En 2008, plus personne ne parle en AG de la FédéGn de cette carte GN / Licence mais, ah ah ah (effet de surprise soutenu par un mouvement musical profond) retour fulgurant en 2009, le groupe licence propose un truc Révolutionnaire  : une licence que l’on prend en ligne sur le site de la Fédé -site qui devrait pouvoir permettre à toutes les association de gérer leurs inscriptions via le calendrier et le paiement Paypal. Pour tout le reste ce n’est qu’une resucée de ce qui a été dit en 2007 en un peu plus limitatif  : la découverte n’est envisagée que sur des salons ou nuits du Huis Clos validés par la FédéGN. Bref pour les gars qui ont le déplacement cette année-là, ça paraît valable, mais bon encore à fignoler leur bouzin et pas mal de questions à suivre. En l’an de grâce 2009 au 5 e jour de décembre, l’AG vote donc un CALENDRIER de travail qui prévoit 6 mois de test et une super explication de textes à toutes les assos pour fin 2010 quand il faudra dire vraiment OUI ou NON on la prend cette de licence.

APBmgR

ACTE III

Un piton rocheux inhospitalier, les brumes, les sorcières, les entraves…

Et là hop hop hop ça dérape, l’équipe de travail de la FédéGN prend du retard, la phase de test est limitée à une asso qui organise des jeux pour 25 personnes (donc forcément ça marche  !) et pour régler le problème d’assurer tous les joueurs de GN sans se faire RL - N o 13


chier –car je rappelle que le projet est révolutionnaire  !ça décide en haut lieu de verrouiller la licence  : 1- une asso devrait se conventionner avec la Fédé  : entendez prendre la RC via la Fédé et n’accepter sur son jeu que des GNistes ayant pris leur licence. 2- Le Gnistes prend une carte appelée pour l’occasion licence qui lui confère une assurance RC + individuelle Accident sur toutes les assos conventionnées de la FédéGN.

Ah oui, mais là il y un problème, un gros, voire plusieurs  :

1- toutes les assos de France ne sont pas affiliées à la fédéGN et pas forcément assurées via la Fédé d’ailleurs . 2- Un Gniste joue chez des assos affiliées, pas affiliées. 3- Une asso affliée ou pas fait jouer qui elle veut, des pro Fédé, des non Fédé, des libres penseurs du GN…

Fin de la première partie sur cette suspension (atroce) de la trame de cette histoire.

ENTRACTE

On rallume les lumières, on va pisser, prendre une nouvelle bière, on recolle les neurones fatigués de tant de complexité, la cloche sonne et on retourne poser nos arrières trains sur les fauteuils vieillots pour reprendre le fil de cette histoire somme toute haletante.

OUVERTURE DE LA SECONDE PARTIE

L’Italie, retour du narrateur.

«  Maintenant on multiplie les cas, une asso affiliée mais non conventionnée, des assos affiliées conventionnées, des joueurs non licenciés dans des assos affiliées conventionnée, des joueurs débutants qui ne savent même pas qu’il y a une fédé (et probablement qui s’en foutent)… Ça y’est vous avez mal au crâne  ? Attendez c’est pas fini. Le meilleur reste à venir.  »

machiavéliques… car les principes sont devenus  : 1- Une asso affiliée et assurée déjà via la Fédé deviendra automatiquement conventionnée au 1 er janvier 2011 – sans avis préalable pour résilier son contrat d’assurance via la Fédé. 2- Le GNiste prendra une licence auprès de la FédéGN qui lui confère une assurance RC + Individuel Accident. 3- Une asso affiliée et conventionnée ne pourra accepter sur son jeu QUE des GNistes LICENCIÉS. 4- Pour les photographes et aides non licenciés il y aura une licence temporaire . 5- Pour tous les joueurs non LICENCIÉS, l’asso leur vendra une  licence en direct. 6- Et si le joueur ne veut pas de la licence «  Quoi, elle est pas fraîche ma licence  ?  », eh bien ce n’est pas grave on lui vend quand même parce que sinon pas de jeu.

ACTE V

Une forêt l’hiver, un spectre qui crie vengeance, un crâne, une folie pour déjouer le complot des traîtres.

Alors comment on fait le tri  ? Pas de problème répond le groupe «  Licence  » de la Fédé, le cas des assos non «  conventionnée  » et des joueurs  non « licenciés  » tendra à disparaître. Et on arrive à quoi  ? A la présentation en AG d’un super produit pour lequel il faut voter OUI par ce que vous comprenez «  on y a vachement bossé  ». Et là le bât blesse, elle est où l’ouverture pour la découverte  et la promotion de notre activité vers un public plus large  ? Il est où le choix personnel d’une assurance pour couvrir ses activités. Car le changement radical est bien là  : avant les assos assuraient leurs joueurs, MAINTENANT c’est le joueur qui s’assure pour faire son activité. Or il a le droit de s’assurer là où il veut, il a juste à prouver qu’il est couvert à l’asso chez qui il va jouer.

Voix du traître :

« Ah, mais non, si tu vas dans une asso conventionnée tu dois être assuré par le biais de l’asun automne qui sent déjà l’hiver, une lande, un surance FédéGN.  »

ACTE IV

brouillard, une guerre se prépare.

Alors comment on fait le tri  ? Pas de problème répond le groupe «  Licence  » de la Fédé, le cas des assos non «  conventionnée  » et des joueurs  non « licenciés  » tendra à disparaître. Ah  ! et là crac, c’est le début de la fin. «  A horse my kingdom for a horse  !  » Là quelques assos commencent à mettre le nez dans les affaires d’assurance de la Fédé. A discuter avec le groupe pour lui parler de quelques mauvaises propositions ou mécanismes vus dans toute cette affaire. Ouh la la ça chauffe, ça ne plaît jamais les gens qui posent des questions, qui veulent savoir, non, non, juste comprendre ce qu’il y a derrière le truc révolutionnaire qui tout à coup prend des allures RL - N o 13

Mais le bras vengeur des assos de la Région Centre –mais pas seulement- à frappé, les braves n’ont pas faibli, ils ont combattu âprement durant plus de 4 semaines. Le seigneur et ses sbires n’ont pas succombé sous les coups car ils étaient en trop grand nombre, mais ils ont été affaiblis et ont dû reculer (sans l’avouer) et revoir leur copie Licence. Sous couvert d’une soudaine sympathie et écoute de son bon peuple, le seigneur et ses acolytes ont écrasé les décisions démocratiques –et encore le mot est discutable- de leurs bottes. La new licence est maintenant en vente dans tous les bons kiosques de la FédéGN. -

16


ÉPILOGUE

Une église, un couple enlacé dans la mort et une ville déchirée par la haine de deux familles. Le narrateur clôt la pièce.

« Car bon peuple de Vérone, nous avons découvert tout ce que l’on ne vous pas dit lors de l’AG de la FédéGN en ce jour sombre du 12 décembre 2010  :  »

17

Mais ce qui est sûr c’est la fracture est née, le pôle de résistance né dans le Berry ce 12 décembre 2010 s’est étendu. Certains GNistes ont décidé de combattre de l’intérieur, d’autres ont fui vers les lieux propices à la guerrilla et montent leurs réseaux actifs. Car en ce jour honteux du 1 er janvier 2011, dit le ‹premier jour de la convention›, le monde GNiste éclairé a décidé de lutter pour la Révolution Ludique Internationale contre l’obscurantisme. Il ne tient qu’au peuple de Vérone de choisir ses dirigeants, de choisir son assurance, licence or not licence, that is the question.

- L’assurance de la FédéGN est l’APAC. - L’APAC propose une assurance aux Fédés (n’importe lesquelles) qui ont des associations membres sur tout un territoire . - La fédé peut donner la liste nominative des membres des ses associations membres à l’APAC et payer un montant forfaitaire qui assure en RC + Individuelle Accident les membres des associa- Noir, Rideau, Salut tions LORSQU’ILS vont faire la même activité Lady MacAgnès dans toutes les associations membres de la Fédé. Ça va, vous suivez toujours  ? - MAIS ceci est un double choix  : de l’association membre de la Fédé de prendre l’assurance pour ses membres via la Fédé ET celui des membres Mademoiselle la présidente, des associations de choisir d’être assurés pour leur activité par l’assurance fédérale. Suite au débat et au vote de nos - ET pour tous ceux qui ne sont pas membres des membres lors de notre assemblée associations affiliées ayant fait le choix de extraordinaire, le CCO ne renouprendre l’assurance fédérale mais qui viendront vellera pas son adhésion à la Féparticiper à une activité, me direz vous  ? dération française des jeux de «  L’APAC a tout prévu, l’association qui acrôles en grandeur nature. Cette cueille un joueur de passage, un découvreur décision est loin d'être prise à la paye un montant forfaitaire journalier et légère et suscite du regret au sein l’informe.   » de notre association qui fut Fastoche  ! membre co-fondatrice de la FédéLa question primordiale est pourquoi la FédéGN dans sa grande explication à son petit peuple associatif n’a pas pris le temps d’expliquer cela  ? Le savait elle  ? Avait-elle envie d’envisager ce cas  ? Sommes-nous trop Gnistes Med’bourrins de base pour comprendre  ? Nous ne le saurons probablement jamais.

GN en 1 995. Mais les priorités choisies depuis quelques temps ne correspondent plus -ou pas- aux attentes et valeurs des membres de notre association et par là donc, du CCO. Nous quittons donc la FédéGN, tout en gardant un oeil sur son évolution et ses orientations futures. Nous pourrons bien entendu, changer de positionnement, quand la fédération sera plus en accord avec ce que nous attendons d'une entité censée représenter le jeu de rôle grandeurnature associatif, proche des besoins des associations ou des organisateurs de terrain. Nicolas Leblanc président du Cercle

RL - N o 13


POLITIK IN TÉRIEURE LA GUILDE DU GRAND CENTRE

Rapide présentation de cette nouvelle entitée qui compte réunir et rassembler sans s'empêtrer avec un master-plan...

D E PU I S Q U E LQ U E S AN N É E S , D E nombreuses associations de la Région Centre et de la Nièvre collaborent de façon informelle pour l’organisation de leurs évènements ludiques respectifs  : prêts de matériel, aide à l’animation de conventions du jeu, déplacements de groupements de PNJ, aides logistique et cuisine… La Guilde est née de cette base commune autour du jeu et de la volonté de ces associations d’officialiser cette entraide et de l’étendre à de nouvelles associations de jeux de simulation. Un esprit associatif militant de partage et d’entraide pour la défense d’une idée commune du jeu pour tous et par tous.

La Guilde a ainsi été fondée sur les grands principes suivant  : - La promotion des jeux de simulations auprès des joueurs, du grand public et de tous ses par-

tenaires institutionnels, le soutien et l’accompagnement de ses membres afin de développer les activités multi associatives. - La coopération et la communication entre les joueurs, les clubs et les associations par la mutualisation des moyens et des savoirs associatifs. - La défense des intérêts collectifs du Jeu de Simulation - La participation à toute action visant au développement, à la promotion et l’organisation des jeux de simulations.

Toute jeune et déjà forte de neuf associations, la Guilde s’est vue missionner par ses membre de nombreux projets menés convivialement dans un souci de simplicité et de pratique de terrain parmi lesquels  on retrouve ; accès assurance de l’ APAC à moindre frais pour toutes les associations qui le souhaitent, can-

didature pour une participation au Festival ludique international de Parthenay, création d’un site internet vitrine où les membres pourront retrouver les listes de matériel disponible au prêt ou encore une boite à outils contenant des documents officiels type (contrat terrain, demande de subvention…) ou des fiches techniques (préparer un budget repas…), organisation d’un TrollBall Région Centre ou encore de jeux divers inter-associatifs. Toutes les associations liées au jeu de simulation de la Région Centre et des départements limitrophes qui le souhaitent sont les bienvenues. En attendant le site internet, vous pouvez nous contacter sur : guildegrandcentre@yahoo.fr. Charlotte Déléguée du CCO à la Guilde.

Photo prise par Valérie Dagrain A. G FedeGN 2010 à Bourges (France) Licence CC By SA.

RL - N o 13

18


EN CART LA GUILDE DU GRAND CENTRE Siège Social : mairie d’Achères (18)

-STATUTSPRÉAMBULE

Deux membres délégués des associations suivantes : Odyssée (Nevers 58), Le Cercle des Compagnons d’Oniros -CCO- (Menetou-Salon 1 8), Berry Champ de Bataille -BCB- (Menetou-Salon 1 8), la Compagnie du Bras de Fer (Chinon 37), La Porte des Songes (Orléans 45), De Cape et de Dé (Tours 37), les Mille Mondes (Neuvy le Barrois 1 8), Le Royaume de la Meute (Châteauroux 36) se sont réunis, en assemblée générale constitutive le 1 2 décembre 201 0. Des membres adhérents à titre individuel se sont joints à la présente assemblée générale constitutive afin d’établir et approuver les présents statuts à l'unanimité. Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1 901 et le décret du 1 6 août 1 901 . Cette association, à caractère non politique et non religieux, a pour titre Guilde du Grand Centre des Jeux de Simulation, qui peut être plus communément appelée Guilde du Grand Centre. Toute utilisation du nom de l'association est soumise à l'accord du bureau. Cette autorisation doit être demandée au préalable. De plus, elle doit être établie en deux exemplaires, l'un pour le demandeur, l'autre pour archivage. Toute association membre peut utiliser le logo et/ou le nom de la Guilde du Grand Centre des Jeux de Simulation sur ses documents de communication. La Guilde du Grand Centre des Jeux de Simulation porte une intention fédérative des initiatives liées aux jeux de simulation dans la région du Centre et les départements directement limitrophes.

Titre Premier BUT ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1 - B UTS

L'association dite «  Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation  », a pour but : • La promotion des jeux de simulations auprès des joueurs, du grand public et de tous ses partenaires institutionnels. • L'information des Jeux de Simulation auprès des collectivités publiques et des médias. • Le soutien et l’accompagnement de ses membres afin de développer les activités multi associatives. Elle s’attachera en priorité à soutenir les activités à caractère pédagogique et/ou éducatif. • La coopération et la communication entre les joueurs, les clubs et les associations de Jeu de Simulation en coordonnant la mise en réseau et l’élaboration de services par la mutualisation des moyens et des savoirs associatifs. • La défense des intérêts collectifs du Jeu de Simulation dans la Région administrative Centre et les départements directement limitrophes (des dérogations peuvent être accordées) et des intérêts particuliers de ses membres en se faisant acte d'agir en justice. • La participation à toute action visant au développement, à la promotion et l’organisation des jeux de simulations. • La collaboration de ses membres avec les personnes physiques ou morales ayant des activités en lien avec les jeux de simulation. Elle a un caractère éducatif. Elle a pour objet d'assurer la promotion, le développement, l'information, la création, l'animation de toute activité en relation avec les Jeux de Simulation, de réaliser des activités à caractère pédagogique, des échanges et des formations, de mutualiser les moyen propres à réaliser son objet, de représenter ses associations membres auprès des organismes publics et privés dans le cadre de son objet, d'apporter des conseils de toute nature à

RL - N o 13

ses membres et d'agir en Justice pour la défense, tant des intérêts particuliers de ses membres que des intérêts collectifs du Jeu de Simulation. Sa durée est illimitée.

ARTICLE 2 - D URÉE ARTICLE 3 – S IÈGE SOCIAL

Elle a son siège social en mairie d’Achères (18), l’association pourra à tout moment définir un siège d’exploitation chez un des membres du bureau. Le siège social pourra être transféré, par décision à la majorité simple des membres présents et représentés, par le Conseil d’Administration.

ARTICLE 4 - LIMITATIONS

La Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation est une association ouverte à tous dans le respect des convictions individuelles et dans l'indépendance à l'égard des Partis Politiques et des Groupements Confessionnels. Toute propagande politique et tout prosélytisme religieux sont interdits au sein de l'association. L’association s’interdit toute discrimination, veille au respect de ce principe et garantit la liberté de conscience pour chacun de ses membres.

ARTICLE 5 - M EMBRES

La Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation se compose de membres à jour de leur cotisation : • Associations loi 1901 qui souhaitent adhérer et qui devront être agréées par le Bureau et être en règle au regard des textes en vigueur et de leurs statuts. Ces associations doivent être cooptées par le Conseil d’Administration, pour obtenir a qualité de Membre Actif. Chaque association devra désigner un représentant et un suppléant auprès de la Guilde. Le représentant et le suppléant ne pourront l’être que pour une seule association. • Personnes physiques qui devront être agréées par le Bureau, qui peuvent avoir le statut de Membres Actifs par cooptation du Conseil d’Administration, Bienfaiteurs ou d'Honneur (exempt de cotisation). Les associations adhérentes contribuent au fonctionnement de la Guilde du Grand Centre en versant une cotisation annuelle fixée par l’Assemblée Générale. Leurs adhérents bénéficient des services de la guilde du Grand Centre des jeux de simulations dès lors qu'ils sont à jour de leurs cotisations au sein de l’association adhérente. Pour les Membres Actifs à titre Individuel, la cotisation annuelle est fixée par l’Assemblée Générale. Les mineurs peuvent adhérer à l’association sous réserve d’une autorisation écrite de leurs parents ou tuteurs légaux. Ils sont membres à part entière de l’association. Pour les Membres Bienfaiteurs la cotisation est égale à 5 fois la cotisation d’un Membre Actif individuel. Ils bénéficient du statut de Membres Actifs par cooptation du Conseil d’Administration. Les contributions et les cotisations annuelles sont modifiées par décision de l'Assemblée Générale, sur la proposition du Conseil d’Administration, à la majorité simple des membres présents et représentés. Le titre de Membre d'Honneur peut être décerné par l’Assemblée Générale aux personnes physiques ou morales qui rendent ou qui ont rendu des services signalés à la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation, sur proposition du Bureau. Les Membres Donateurs sont ceux qui contribuent sous la forme de dons ou de legs, au devenir de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation. Le Règlement Intérieur en précisera alors les attributions et les devoirs.

20


Encart ARTICLE 6 – PERTE DU STATUT DE M EMBRE

La qualité de Membre de l'association se perd : a) Pour les associations : • Par retrait décidé par celle-ci, conformément à ses statuts ; • Par la radiation prononcée par le Bureau, sauf recours non suspensif à l'Assemblée Générale la plus proche ; • Pour non-paiement de la cotisation, motif grave ou refus de contribuer au fonctionnement ; • Par dissolution de l'association. Le/La Président(e) de l'association ou, à défaut le/la Secrétaire de celle-ci est préalablement appelé à fournir des explications par écrit, par lettre recommandée avec accusé de réception. Celle-ci, sous la signature du/de la Président(e) de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation ou de son/sa délégué(e) à cet effet, mentionne les motifs de la radiation envisagée ; elle est envoyée au moins 21 jours avant la réunion du Bureau devant examiner sa radiation. Les explications en retour sont adressées au/à la Président(e) de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation par lettre recommandée avec accusé de réception au plus tard 5 jours francs avant la date du Bureau. En cas d'absence de réponse de l'association concernée dans les formes et délais ci-dessus, celle-ci est réputée avoir accepté, sans réserves, sa radiation pour les motifs invoqués et ne saurait faire appel de la décision que prendrait le Bureau devant l'Assemblée Générale.

b) Pour les membres à titre individuel :

• Par la démission ; • Par la radiation pour non-paiement de la cotisation, motif grave ou pour non respect des statuts et règlements ; • Par décès. La radiation est prononcée par le Bureau, l'intéressé ayant été préalablement appelé à fournir des explications selon les mêmes formes et modalités que pour les Président(e)s d'Associations sauf recours non suspensif à l'Assemblée Générale la plus proche. Le membre démissionnaire, décédé ou exclu, de même que les ayants droit de celui-ci, démissionnaire, exclu ou défunt non aucun droits à faire valoir sur l'avoir ou le fond social de l'association et ne peuvent en aucun cas réclamer leur remboursement ou des compensations pour les cotisations versées ou les apports effectués.

21

Titre II ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT ARTICLE 7 – D ÉROULEMENT DE L’ASSEMBLÉE G ÉNÉRALE

Sont convoqués à l’Assemblée Général les membres actifs -tel que décrit à l’article 5-, sont invités à l’Assemblée Générale les autres membres. L'Assemblée Générale se réunit une fois par an au minimum en session ordinaire et chaque fois qu'elle est convoquée par son/sa Président(e), ou sur la demande du quart, au moins, de ses Membres Actifs. Son ordre du jour est réglé par le Conseil d’Administration sur proposition du/de la Président(e). L'Assemblée Générale, ordinaire ou extraordinaire, comprend tous les membres adhérents à jour de la cotisation. Seules les personnes physiques âgés de 16 ans au moins au jour de l’élection sont autorisés à voter. L'Assemblée Générale ne peut valablement délibérer que si le quart au moins de ses membres est présent ou représenté. Si le quorum n'est pas atteint, il est convoqué avec même ordre du jour, une deuxième Assemblée Générale dans les trente jours qui suivent et qui délibère valablement quel que soit le nombre des Membres présents ou représentés. L'Assemblée Générale délibère puis se prononce sur les rapports relatifs à la gestion et à la situation morale et financière de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation. Elle entend les rapports sur la gestion du Conseil d’Administration. Après présentation par le Conseil d’Administration des activités proposées pour l’exercice à venir, l’Assemblée Générale délibère et valide ou non les propositions et leurs moyens. En veillant à respecter l’égal accès des hommes et des femmes dans des proportions qui reflètent l’ensemble des adhésions, elle élit les membres du Conseil d’Administration dans les conditions fixées à l'article 7. Elle fixe le montant des cotisations. L'Assemblée Générale approuve le compte de l'exercice clos, vise le budget de l'exercice suivant et pourvoit s'il y a lieu, au renouvellement des Membres du Conseil d’Administration en veillant à respecter l’égal accès des hommes et des femmes dans des proportions qui reflètent l’ensemble des adhésions. Elle délibère sur les questions préalablement mises à l'ordre du jour et peut révoquer le Conseil d’Administration même si la question ne figure pas à l'ordre du jour.

Le (La) trésorier(e) rend compte de l’exercice financier et le bilan financier est soumis à l’approbation de l’assemblée dans un délai de 6 mois après la clôture des comptes. Le procès verbal de l’Assemblée Générale, ordinaire ou extraordinaire, incluant le rapport annuel, le prévisionnel d’activité et les comptes sont adressés chaque année à tous les membres votants de la Guilde du Grand Centre à l'Assemblée Générale dans un délai de un mois. Toutes les autres délibérations sont accessibles aux membres à jour de leur cotisation. Les copies ou extraits devront être signés par deux administrateurs.

ARTICLE 8 – VOTES EN ASSEMBLÉE G ÉNÉRALE

L'Assemblée Générale comprend tous les Membres Actifs à jour de leur cotisation ainsi que les Membres d'Honneur. Elle se réunit au moins une fois par an. Quinze jours au moins avant la date fixée les membres sont convoqués par les soins du secrétaire par lettre simple, fax ou courriel. L'ordre du jour est indiqué sur les convocations, sauf exception décidée par le Conseil d'Administration sur des décisions devant être prise rapidement par l'Assemblée Générale sur une question s'étant posée durant ce délai de quinze jours. Seuls les Membres Actifs présents ou représentés, disposent du droit de vote. La répartition des droits de vote est la suivante : • Chaque Membre individuel ne dispose que d'une voix à l'Assemblée Générale, • Chaque Association dispose de 5 voix à l'Assemblée Générale. Les délibérations de l'Assemblée Générale sont prises, sauf dispositions contraires des présents statuts, à la majorité simple des votants. Dans tous les organes de l'Association, les membres actifs pourront se faire représenter par un autre membre muni d'une procuration écrite, signée et datée. Chaque membre ne peut bénéficier que d'une procuration.

ARTICLE 9 – C ONSEIL D ’ADMINISTRATION Composition du Conseil d’Administration

La Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation est administrée par un Conseil d’Administration composé au minimum de 5 membres et un maximum de 9 membres. — Le représentant d’une association élu au Conseil d’Administration sera assisté par son suppléant. — Les mineurs de plus de 16 ans sont éligibles au conseil d’administration (avec l’autorisation des parents ou du tuteur) mais ne peuvent être ni président(e), ni trésorier(e).

Pouvoirs du Conseil d’Administration

Le Conseil d'Administration détermine et conduit la politique de l'Association dans le strict respect des décisions de l’assemblée générale. Il a pour objet d’organiser et d’animer la vie de l’association, dans le cadre fixé par les statuts. Il dispose à ce titre d'une plénitude de compétences sous réserve de celles reconnues par les présents statuts à l'Assemblée Générale. Il surveille la gestion des membres du bureau et a le droit de se faire rendre compte de leurs actes. Il peut notamment, sans que cette énumération soit limitative et sans préjudice de tous autres pouvoirs dérivant de la loi ou des statuts, faire et passer tout acte et tout contrat, transiger, prendre et donner bails à tous les biens meubles et immeubles nécessaires pour réaliser son objet social. Il statue sur l'acceptation des dons et legs, sous réserve de l'approbation prévue par la loi. Il peut aussi conférer tous pouvoirs à des mandataires de son choix, membres ou non, et nommer et révoquer le personnel de l'association. Le conseil d'administration détermine les occupations et les émoluments de son personnel. Il peut faire toutes délégations de pouvoirs pour une question déterminée et un temps limité. Il devra être saisi pour les achats dépassant 300€ TTC. Il ouvre tout compte en banque ou au CCP en France et à l'étranger. Il décide tout placement de fonds ou recettes de revenus. Il retire de la poste, de la douane, de la société des chemins de fer, les lettres, télégrammes, colis recommandés. Il encaisse tous mandats postes ainsi que toute assignation ou quittance postale.

RL - N o 13


Encart Représentation au Conseil d’Administration et Procuration

Les Administrateurs élus le sont pour une durée de 3 ans. Ces administrateurs sont renouvelés par tiers lors de l’Assemblée Générale ordinaire. Les deux premières années les administrateurs sortants sont désignés par tirage au sort ou sur la base du volontariat. Nul ne peut représenter plus d'une association Membre. Chaque association Membre ne peut avoir plus de un représentant au sein du Conseil d’Administration, ce représentant a un suppléant. Chaque membre titulaire du Conseil d’Administration (Association ou personne physique) dispose d’une et une seule voix au Conseil d’Administration. En présence du titulaire, le suppléant est présent de façon consultative lors des votes du Conseil d’Administration. En l‘absence du titulaire, le suppléant possède une voix. Chaque membre titulaire (Association ou personne physique) du Conseil d’Administration peut porter le pouvoir (la procuration) d’un autre membre titulaire. La procuration doit parvenir au plus tard au début de chaque Conseil d’Administration par mail ou courrier, être datée, être signée et mentionner le titulaire présent possédant le pouvoir. La procuration peut éventuellement déjà exprimer les intentions de votes des points de l’ordre du jour faisant l’objet d’un vote. Les membres du Conseil d’Administration, personnes physiques, doivent être âgés de plus de 16 ans et jouir de leurs droits civiques. Ils ne doivent recevoir aucune rétribution en raison de leur fonction. En cas de départ du Conseil d’Administration, d'un ou plusieurs d'administrateurs personnes physiques, le Conseil d’Administration pourra coopter dans les limites fixées au présent article. Il est procédé à leur désignation ou à leur remplacement définitif par la plus proche Assemblée Générale. Les pouvoirs des Membres ainsi élus prennent fin à l'époque ou devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés ; dans le cas d'une désignation d'administrateurs destinée à compléter le Conseil d’Administration, l'Assemblée Générale appelée à confirmer les nouveaux administrateurs détermine, pour chacun d'entre eux, la date d'échéance de leur mandat. Les associations Membres, doivent désigner, conformément aux dispositions statutaires de celle-ci, des représentants lors de l’Assemblée Générale, ces représentants doivent être âgés de plus de 16 ans et jouir de leurs droits civiques.

Bureau du Conseil d’Administration

En veillant au respect de l’égal accès des hommes et des femmes, le Conseil d’Administration choisit parmi ses membres titulaires, un Bureau composé, au moins, d'un Président, éventuellement d'un ou plusieurs Viceprésidents, d'un Secrétaire et, éventuellement, d'un ou plusieurs Secrétaires Adjoints, d'un Trésorier et, éventuellement, d'un ou plusieurs Trésoriers Adjoints.

ARTICLE 10 – RÉUNIONS DU C ONSEIL D ’ADMINISTRATION

Le Conseil d’Administration se réunit au moins une fois tous les trois mois et chaque fois qu'il est convoqué par son/sa Président(e) ou sur la demande écrite du quart de ses membres. Dans ce dernier cas la demande écrite, signée des membres du Conseil d’Administration est adressée avec l'ordre du jour au/à la Président(e) de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation qui doit convoquer le Conseil dans un délai d'un mois à compter de sa réception. La présence ou la représentation de la moitié au moins des membres du Conseil d’Administration est nécessaire pour la validité de ses délibérations. Les décisions sont prises à la majorité simple des voix. Les Procès Verbaux sont signés du/de la Président(e) ou du Secrétaire. Le Conseil d’Administration a les pouvoirs les plus étendus pour la gestion de l'association et peut prendre toutes décisions qui ne sont pas du ressort de l'Assemblée Générale. Il veille à l'application des décisions de l'Assemblée Générale. Il pr��pare les rapports annuels et les comptes de gestion qui doivent être soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale. Il prépare pour discussion, approbation ou rejet par l’Assemblée Générale les descriptions argumentées des activités proposées pour l’exercice à venir ainsi que les moyens financier, matériels et humains nécessaires à leur bonne réalisation. Les membres de l'association sont bénévoles et ne peuvent à ce titre prétendre pour quelque raison que ce soit, à une compensation pour leur activité au sein de cette association. A ce titre, les membres du Conseil d'Administration ne peuvent recevoir aucune rétribution à raison des fonctions qui leur sont confiées. Toutefois, les frais et débours occasionnés

RL - N o 13

par l'accomplissement de leur mandat leur sont remboursés au vu des pièces justificatives et dans les limites définies par le règlement intérieur. Le remboursement de ces frais doit faire l’objet d’une information au Bureau. Le rapport financier présenté à l'Assemblée Générale Ordinaire doit faire mention des remboursements de frais de mission, de déplacement ou de représentation payés à des membres de l'association. Dés que la situation l’exige, le Conseil d’administration peut demander au trésorier(e) de faire le point sur la situation financière de l’association. Le Conseil d'Administration a également le pouvoir de valider toute activité organisée par l'association. Le refus d'une activité peut être prononcé pour des raisons de risques financiers ou d'accidents corporels ou d'activités pouvant nuire à l'image, à la déontologie ou à la réputation de l'association. Les agents rétribués de la Guilde du Grand Centre ou des personnes extérieures, physiques ou morales peuvent être appelées par le/la Président(e) à assister, avec voix consultative, aux séances du Conseil d’Administration.

ARTICLE 11 – D ÉLIBÉRATIONS SPÉCIFIQUES

Les délibérations du Conseil d’Administration relatives aux acquisitions, échanges et aliénations d'immeubles nécessaires aux buts poursuivis par la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation, constitutions d'hypothèques sur les dits immeubles, baux excédants neuf années, aliénation de biens rentrant dans la dotation et emprunts doivent être approuvées par l'Assemblée Générale. Les délibérations du Conseil d’Administration relatives à l'acceptation des dons et legs, aux aliénations des biens mobiliers et immobiliers dépendant de la dotation à la constitution d'hypothèques et aux emprunts, ne sont valables qu'après approbation administrative donnée dans les conditions prévues par les textes en vigueur.

ARTICLE 12 – B UREAU

Les Membres du Bureau sont choisis pour un an. Seules des personnes morales, en règle au regard de leurs statuts et des personnes physiques majeures peuvent être élues au Bureau. Le Bureau est investi des pouvoirs les plus étendus entre les réunions du Conseil d’Administration. Le Conseil d’Administration peut révoquer son Bureau lors d’une de ses séances, même si cela n’est pas prévu à l’ordre du jour. Président(e) : dispose des pouvoirs les plus étendus pour l'exécution des décisions prises par le Conseil d'Administration ou le Bureau, représente l'Association, accomplit toute démarche utile, ordonnance les dépenses autorisées, établit l’ordre du jour, préside les réunions des instances statutaires de l'Association, représente l'Association dans tous les actes de la vie civile. Il/Elle peut consentir des délégations de compétence à certains membres de l'Association ainsi qu'à certains salariés de l'Association. En cas d'empêchement, il/elle est remplacé(e) par un/une vice-président(e). Le/La Président(e) représente l’association dans tous les actes de la vie civile et toute action devant la justice judiciaire ou administrative tant en demande, une fois l’intervention décidée par le conseil d’administration, qu’en défense. Il/Elle est autorisé(e) à ester en justice au nom de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation, conformément à son objet ou pour le compte de ses membres. En cas de représentation en Justice, le Président ne peut être remplacé que par un mandataire agissant en venu d'un pouvoir spécial du Président. Secrétaire général : coordonne les diverses activités, présente un Rapport annuel d'activité de l'association devant l'Assemblée Générale. Sous sa responsabilité, il est tenu procès-verbal des séances des organes statutaires. Les procès-verbaux sont signés par le/la Président(e) ou par le/la Secrétaire. Ils sont établis sans blancs ni ratures, sur des feuillets numérotés et conservés aux sièges social ou d’exploitation de l'Association. Trésorier/Trésorière : gère les comptes de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation, est chargé de tout ce qui concerne la comptabilité et les finances de l'Association, règle les dépenses ordonnancées par le/la Président(e). Il/Elle rend compte de l'état des finances devant l’ensemble des adhérents lors de l’assemblée générale ainsi que devant le conseil d’administration, à chaque fois que celui-ci le demande ou au minimum tous les semestres.

22


ARTICLE 13 – FÉDÉRATIONS N ATIONALES

Dans le cas où la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation adhère à une ou plusieurs Fédérations Nationales, les Membres Actifs de la Guilde, également membre de cette Fédération Nationale, peuvent désigner un administrateur au Conseil d’Administration. Cet administrateur est désigné lors de l’Assemblée Générale dans les conditions de l’article 10, pour une durée de un an par les Membres Actifs de la Guilde qui sont également membres de la Fédération Nationale. Cet administrateur a pour rôle de représenter la Fédération Nationale au Conseil d’Administration, et de servir de lien entre la Fédération Nationale et la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation. Il y a un administrateur et un seul par Fédération Nationale affiliée. Nul ne peut représenter plus d’une Fédération Nationale. Ce ou ces administrateurs supplémentaires viennent s’ajouter en plus des administrateurs prévus par l’alinéa 1 de l’article 7. Ce ou ces administrateurs peuvent être révoqués par les Membres Actifs pratiquant l’activité de la Fédération Nationale lors de l’Assemblée Générale même si la question ne figure pas à l'ordre du jour. Un représentant fédéral perd son statut d’administrateur dès que la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation cesse d’adhérer à la Fédération Nationale concernée.

ARTICLE 14 – M OYENS D ’ ACTIONS

Les moyens d'actions de l'association peuvent être notamment (liste non exhaustive) : · La tenue de réunions de travail · La publication d'un site Internet ou d’un blog · La publication d'une feuille d'information · L'organisation, la participation, le soutien ou l'information aux manifestations en rapport avec les jeux simulations. · Toute initiative pouvant aider à la réalisation de l'objet de l'association. . La publication d’un agenda/calendrier pour toutes les manifestations des différentes associations participant à la guilde.

23

Titre III RESSOURCES ANNUELLES ARTICLE 15 - RESSOURCES

Les ressources annuelles de l'Association se composent : • Des cotisations des adhérents ; • Des subventions de l'Europe, de l'Etat, des Régions, des Départements, des Communes, des Institutions publiques ou semi-publiques ; • Et d'une façon générale, de toutes ressources autorisées par les textes en vigueur.

ARTICLE 16 - C OMPTABILITÉ

Il est tenu à jour une comptabilité deniers en recettes et dépenses et une comptabilité matière.

Titre IV MODIFICATION DES STATUTS ET DISSOLUTION ARTICLE 17 – M ODIFICATION DES STATUTS

Les statuts ne peuvent être modifiés que sur proposition du Conseil d’Administration ou sur la demande du quart de ses Membres Actifs représentant au moins le quart des voix. Le texte des modifications doit être communiqué aux Membres de l'Assemblée Générale 30 jours au moins avant la réunion de l'Assemblée Générale. L’Assemblée Générale ne délibère valablement sur la modification des statuts que si les deux tiers des adhérents sont présents ou représentés. Si l'Assemblée n'atteint pas ce quorum, une nouvelle Assemblée souveraine est convoquée au moins quinze jours à l'avance. La convocation reproduit l'ordre du jour en indiquant la date et les résultats de la première réunion. Dans tous les cas, les statuts ne peuvent être modifiés qu'à la majorité absolue des deux tiers des membres présents ou représentés.

ARTICLE 18 - D ISSOLUTION

L'Assemblée Générale appelée à se prononcer sur la dissolution de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation est une Assemblée Générale Extraordinaire, convoquée spécialement par courrier avec accusé de réception. L’Assemblée Générale de dissolution doit comprendre au moins la moitié plus un de ces Membres Actifs. Si cette proportion n'est pas atteinte, l'Assemblée est convoquée de nouveau mais dans les trente jours au moins et cette fois elle peut valablement délibérer quel que soit le nombre des Membres présents. Dans tous les cas, la dissolution ne peut être prononce qu'à la majorité des deux tiers des voix.

ARTICLE 19 - LIQUIDATION

En cas de dissolution, l'Assemblée Générale nommera un ou plusieurs liquidateurs qui ont les pouvoirs les plus étendus pour réaliser toutes les valeurs et tous les biens mobiliers et immobiliers de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation. Le reliquat de l'actif après prélèvement des frais de liquidation et paiement des dettes de la Guilde du Grand Centre de Jeux de Simulation, sera dévolu, conformément à l'article 9 de la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901, à une association répondant à un but similaire à celui défini par l'article 1 des présents statuts.

Titre V DISPOSITIONS DIVERSES ARTICLE 20 - D IVERS

Il est renvoyé à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901 sur les associations pour tout ce qui n'est pas prévu ou stipulé dans les présents statuts. L’assemblée constitutive à élu aux postes suivants : • Jean-Noël Reyne (LPdS) secrétaire • Anne Sophie Moreux(Odyssée) présidente • Charlotte Picard (CCO) trésorière Fait à Bourges le 12 décembre 2010

ARTICLE 17 : RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

Un règlement intérieur et/ou un règlement de fonctionnement sera établi par le Conseil d'Administration qui le fera alors approuver par l'Assemblée Générale. Ces règlements ont pour but de fixer les divers points non prévus par les statuts. Notamment ceux qui ont trait à l'administration interne de l'association et aux règles de sécurité lors des activités.

RL - N o 13


POLIT BURO

ANNESO ET LES CHICS TYPES Dans un monde de tueurs de dragons,il est chic d'avoir pour chef... une femme !

25

«  ALORS DONC , ANNESO , C ' EST LE diminutif de quoi  ? D’AnneSordelà ? D’Anne-Soeur  ? Bref  ; comment t'appelles-tu ? Au fait, moi, c'est Nicolas.

leur logement, leur conseillant du matériel ou en cherchant avec eux de nouvelles façons de faire en contournant les obstacles qu'ils rencontrent dans leur quotidien.

le Gn c'est par accident, on m'a dit tient Bidule c'est cassé la jambe! Est ce que ça te tente de le remplacer, on a GN dans 1 5 jours et depuis que j'ai rencontré la grande communauté –  Anneso est le diminutif d'Annedes Gnistes et je ne peux plus Sophie, tout simplement. Je suis –  Comment es-tu venue au jdr m'en passer. vice présidente de l'association plutôt qu'au du foot ou au poney  ? Odyssée, après quelques an–  Si tu étais un style de jeu de nées comme trésorière. –  Comme beaucoup de filles, j'ai plateau, ce serait lequel  ? suivi un homme mais bon –  «  Gare au dragon  », compren–  Dans la vrai vie, tu es  ? j'avais quelques prédispositions dra qui pourra ! –  Je suis ergothérapeute sur étant déjà fan de littérature fanBourges, je rencontre des per- tastique, de jeu de plateau et –  Et un style de jeu GN  ? sonnes handicapées à leur domi- de jeu de rôle sur PC. C'est –  Un GN convivial, dans une amcile pour les aider à retrouver comme ça que j'ai intégré l'as- biance feutrée par le froid, de l'autonomie en aménagent sociation Odyssée. Sinon pour comme BCBCH.

RL - N o 13


Photos prises par M atthieu.

–  Parlons politique, pourquoi –  La rédaction du journal, je plus haut point, mais après ; à t'es-tu emmanché dans cette laisse ça à ceux qui feront ça voir suivant le GN et l'associahistoire, «  ils  » t'ont forcé  ? beaucoup mieux que moi. tion qui l'organise. –  Tout est parti d'une idée saugrenue de Matthieu mais en y réfléchissant cette idée m'a plu car ça fait déjà un moment que l'on attend que le projet de la guilde se concrétise et je trouve ça passionnant de pouvoir y contribuer.

–  Bon alors, la Guilde va adhérer –  Pour finir, c'est quand le proou pas à la FédéGN  ? chain rdv pour la Guilde  ?

–  Je ne sais pas, cette question n'a pas encore été évoquée au sein de la Guilde. Je pense que malgré les désaccords on ne devrait pas se couper entièrement de la FédéGN car ce ne serait –  Je te connais, mais pour les pas une bonne chose pour la autres, quelles sont tes qualités communauté gnistique, mais ce pour tenir ce poste  ? Et à l'in- n'est que mon avis.

verse, pourquoi n'aurais-je pas du voter pour toi à l'AG consti- –  Mince, le prochain GN de l'asso tuante  ? Bref, ton principal dé- Tartempion te fait envie mais ils faut  ? sont conventionnés. Que fais-tu  ?

–  Je pense que ma première qua- –  Bonne question, le principe de lité pour ce poste est ma motiva- la «  licence  » m'exaspère au tion, le projet de la guilde me tient vraiment à cœur. Après pour les défauts, j'ai une conception du rangement que je suis la seule à comprendre, Stef (présidente d'Odyssée) dirait plutôt que je suis bordélique !

–  Qu'espères tu réussir avec la Guilde du Grand Centre  ?

–  Conquérir le mooonde (ha non c'est pas ça !). Plus sérieusement, j'espère que l'on pourra suivre l'exemple de nos cousins bretons, que chaque asso puisse trouver sa place et de réels avantages.

–  Pour toi, quel dossier ou action prioritaire pour 2011  ?

–  Les actions prioritaires pour le moment sont de donner des bases solides à la guilde , on a déjà des statuts mais tout reste à faire.

–  Quel serait LE dossier dont tu aimerais être porteuse  ?

–  Peut être organiser une convention avec toutes sortes d'activités ludiques ( JDR, jeu de plateau, petit jeu, une soirée enquête) et des ateliers pratiques sur l'organisation de GN par exemple.

–  Quel dossier aimerais-tu refiler à quelqu'un d'autre  ? RL - N o 13

–  Normalement des convocations devraient partir d'ici peu pour une prochaine AG car beaucoup de questions sont restées en suspend lors de la première AG constitutive et notamment le planning de l'année 201 1 , sinon un premier événement «  guilde  » vient d'être initié par Matthieu de BCB : La chasse au trésor de la guilde du grand centre alors tous à vos cartes pour trouver l'ile des pirates en Méditerranée !

26


PRÉSEN TATION quel est ce gros camion qu’on MICADO Mais aperçoit parfois  ?

27

MICADO EST UNE LUDOTHÈQUE itinérante associative qui offre aux familles la possibilité d’emprunter des jeux une fois par mois, de passer du temps à jouer. Des professionnels vous y accueillent avec grand plaisir  ! C’est quoi une ludothèque  ? Un lieu où les jeux et les jouets sont

les rois  ! On y vient pour passer un moment agréable autour d’un jeu, avec d’autres quelques soient l’âge, l’origine sociale et géographique.

structures existantes à travers des moments ludiques. Elle est soutenue par la CAF, la MSA, le Conseil Général et Régional, communes et communautés de communes.

L’objectif principal de MICADO est de créer du lien entre les MICADO gens, les générations, les animations

propose ponctuelles

des pour

RL - N o 13


Photos : M icado.

différentes manifestations  : arbre de Noël, Halloween, fête d’école, Amicale des Parents d’élèves, carnavals. La ludothèque participe aussi à de grandes manifestations telles que la fête mondiale du jeu organisée entre autre sur Menetou-Salon, le festival Môm’en théâtre organisé aux Aix d’Angillon.

dames, les échecs, le Rummikub, les Triominos. Des jeux originaux, jeux d’ambiance, d’adresse, de réflexe. Des jouets et jeux pour tous les âges. Le jeu sur place est gratuit, l’emprunt est possible après adhésion à l’association qui est de 15 euros/an par famille et permet d’emprunter 3 jeux par mois.

MICADO est conventionnée avec des associations, des maisons de retraites, des communes, des communautés de communes, un collège.

Nos lieux de permanences pour tous sont communiqués tous les mois sur le blog de MICADO  : http  : //micado.over-blog.fr.Alors si vous souhaitez venir découvrir MICADO, lieu de jeux, Ainsi elle est présente une fois de rencontres et de détente, par mois dans ces lieux. n’hésitez pas  ! Micado organise aussi des soirées pour les adultes et des temps spécifiques pour les ados qui sont acteurs de l’organisation de leur soirée. Quels sont les types de jeux proposés par MICADO  ? Des jeux classiques tels que les

RL - N o 13

Vous pouvez nous joindre au 0963435647

ou par mel :

micadoludo@orange. fr

28


RETOUR DE J EU VOL. 2

TH E BLACK HILLS WEEKLY PIONNEER DEADWOOD CITY, BLACK HILLS, SATURDAY, FEBRUARY, 1877

NO.4

HORDE D'AVENTURIERS À LA RECHERCHE DU TRESOR DE BUTCH CARSON Alors que l'information de la disparition soudaine et mystérieuse du vieux Butch Carson s'était répandue telle une trainée de poudre dans tous les Etats, les rumeurs les plus folles concernant son trésor alimentaient les discussions dans les saloons des territoires du Dakota. Il n'aura fallu que quelques semaines pour que des bandes d'aventuriers et de desperados en tout genre, venus de tout le Nouveau Monde, convergent vers notre ville de Deadwood, attirés

29

Mike Cassidy

Bob Pistol

suivie. Certains ont cru trouver trace de Butch dans le sanctuaire Showshone tout proche de la Cow River qui était à sec en cette période d'été. D'autres glanaient des informations et des indices tout au long de l'après midi, faisant fi des chemins peu surs, leurs esprits enivrés par la soif de l'or et de la fortune à portée de main... Les maigres renseignements obtenus ont conduit ces aventuriers au Fort Weakling, à la croisée des trappeurs, le long de Telegrah-Road, arpentant chemins creux et fouillant le moindre bosquet. Ce n'est que tard en fin de journée que les premiers aventuriers revenaient sur Deadwood tout sourire en pocession du fer en or, bien que chacun resta discret sur l'emplacement du trésor du vieux Butch, nous Sancho Pacha et Pocahontas avons pu apprendre que beaucoup avaient cherché par la soif d'aventure et surtout l'or du vieux mineur. dans le sanctuaire des Lakotas, ne craignant pas la fureur des esprits des vieux indiens... À défaut de Des dizaines de cavaliers se sont massés sur les celle du vieux mineur. chemins de nos collines des Black Hills sous une chaleur écrasante qui n'épargnait ni les hommes ni Comme il se doit, en soirée, chacun est venu raconter les animaux. On avait entendu plus tôt dans la journée ses exploits au saloon N°10 de Deadwood. au saloon N°10, cette vieille histoire des mules de Butch chaussées de fer en or, il n'en a pas fallu plus Quelques cowboys excités par la présence du fameux pour échauffer les esprits et mettre tout le monde sur Wild Bill Hickok ont rapidement gardé raison devant la piste du trésor caché. l'agilité de l'ancien schériff d'Abilène. C'est alors une véritable ruée vers l'or qui s'en est

La tension palpable est redescendue dès les premières notes sorties du banjo de Cattle Call, ne dit-on pas que la musique adoucit les moeurs ? Moeurs qui se sont avérées une fois de plus légères lorsque les filles du saloon invitaient les cowboys à venir les rejoindre sur la piste, ne manquant pas de soulever les jupons et de montrer leurs cuisses devant un public ébahi par une telle débauche, mais pour la plus grande joie des cowboys présents. Tard dans la soirée d'ailleurs personne n'a pu endiguer une bagarre entre les filles de petite vertue Le saloon N°10 a été le haut lieu d'une soirée qui restera marquée dans les esprits des habitants ! Seth Carter Journaliste au Black Hills Weekly Pionneer

Steacy Gareth et son père Pat

RL - N o 13


Photos prisent par Jérémy Leblanc (Champs Libre).

THE ULTIMATE COWBOY TRAIL RIDE

Cette randonnée western scénarisée est organisé par F.G. Ranch. Elle se déroule à Menetou-Salon sur un terrain alliant forêt et prairies. Prochaine édition (la troisième) : 6 & 7 août prochains. www.fg-ranch.com 02 48 26 96 28

Un aventurier semblant indiquer le lieu du trésor

Wild Bill Hickok

Vu au Saloon dans la soirée

Vu au Saloon dans la soirée

RL - N o 13

30


J E J OUE, DON C J E SUIS

LES AVENTURIERS DU KUBB OUBLIÉ Tou t e s t l à : l a te n te , l e s v i v re s , l a b i è re , m êm e l es sl i ps d e re c h a n g e . C ' e s t b o n ; o n p e u t p a rt i r . . .

31

Q UELLE JOIE DE PARTIR QUELQUES jours avec ses frangins en célibataires et en camping. À nous les ballades en montagne, à nous les suédoises nues à forte poitrine, les bières et les parties de Kubb. Kubb  ? Damned  ! Nous avons oubliés le kubb  ! Harrg et plus encore. Quels imbéciles  ! Pourtant, ils me l'avaient bien dis  : «  Tu penses bien à ton jeu du kubb surtout  ». Ce à quoi j'avais répondu «  Bien sur, comment je pourrais oublier d'emporter le kubb  ?  C'est un vrai piège à suédoises nues  ». C'est là leur faute  : Ils savent très bien que je suis incapable de me souvenir d'un truc important  ! Vraiment, on ne peut faire confiance à personne, même pas à ses propres frères. Ils auraient du EUX me demander, avant de partir, si j'avais bien pris le jeu. Les incapables...

curie des cadets. Aussi, décidais-je de sauver la situation en proposant de construire un jeu complet de Kubb sur le chemin des vacances. En quelques secondes, je redevenais le grand C'est sur l'autoroute, le point 0 frère balèze adulé. dépassé (vous savez, le point zéro, à partir d'où il n'y a plus as- Comme sur l'autoroute les matésez de kérosène pour revenir à riaux à disposition étaient plutôt la base ou trop de bornes pour pauvres (panneaux métalliques, retourner à la maison) que bornes plastique), nous primes l'absence du jeu indispensable à le chemin des clampins  (les déde bonnes vacances fut décou- partementales) pour rejoindre verte. En un instant, je suis pas- l'agglomération d'autochtones sé de «  frère aîné adoré et la plus proche. Heureusement, respectable  » à «  T'as de la une grande pratique du rally chance d'être accroché au vo- raid berrichon et un sens inné lant  ; sinon tu volais par la fe- de l'orientation (naturelles chez nêtre pour t'écraser sur le moi) fit que nous trouvions rapibitume de l'autoroute  »  . Pff, in- dement des endroits suscepgrats. Mais bon, l'atmosphère tibles de stocker et vendre les s'étant refroidie dans l'habitacle matières indispensables. Évidevéhiculé, il me fallait prendre les ment, ce ne fut pas si simple  : choses en main pour réparer l'in- entre les magasins de cam-

pagne où des marchands truands vous vendent des outils hors de prix (si vous connaissiez le prix d'une bête scie en province ; c'est d'un scandale ! ) et l'incompréhension béate du quidam commerçant ne comprenant pas ce que vous voulez faire avec du poteau de clôture section carré, la chose pris un certain temps. Au final, nous avions le plein d'essence et des bières, mais toujours pas de kubb. C'est en retournant vers l'autoroute -vers la civilisation-, que nous trouvâmes une grande surface spécialisée et de qualité. Même s'il me fallut courir après mes cadets voulant acheter tout ce qu'ils trouvaient dans les rayons, nous réussîmes à dégotter à la fois la matière première, l'accessoire de finition et RL - N o 13


Dessin par N icolas L. , photo de Jérémy L.

le service abordable pour la découpe (nous reposions alors la scie -toujours hors de prix- prise au cas où). Ha, la fougue et l'impatience de la jeunesse  : à peine sortis du magasin, j'ai dû accepter que les frangins testent le nouveau jeu tout juste dégrossi. C'est donc sur le parking que le kubb oublié devint le kubb des vacances, sous les regards étonnés et curieux des clients (oui, ils sont de province et ne connaissent que la crapette ou au mieux les billes, jouées encore dans les cours d'écoles locales en terre battue). Les visages de mes frères, emplis de joie et de reconnaissance envers la bonté sécurisante que je représente à leurs yeux, fut pour moi un grand moment d'émotion. Une fois encore, le grand frère modèle avait montré sa valeur en redonnant aux vacances l'éclat de l'été qui s'annonçait. Quelques clichés plus tard, nous revoici sur le ruban rassurant d'asphalte nous guidant vers notre destination.

aout. Dès le lendemain, profitant d'un temps exécrable et mouillé, nous installions à l'arrière du kangoo un atelier d'ébénisterie sommaire  : rabotage et ponçage des plots constituant le kubb. FROOT

FROOT FROOT GRATT GRATT GRATT SOUFL SOUFL faisait le kan-

goo et interloqués étaient les campeurs de proximité (certain se disent encore que vraiment, les gens de la capitale ont de drôle d'endroit pour s'égailler sexuellement et que bon, il y a tout de même des enfants ici).

Le soir même, un kubb tout neuf, sans aucune trace de choc, sans échardes et sans vie prenait le chemin du kubbaudrôme accolé au camping et squatté par des pétanqueurs ne connaissant même pas l'historique kubbesque de l'endroit où ils lançaient benoitement des boules tristement rondes. Mais comme nous connaissons la simplicité touchante des peuplades éloignées des citées lumineuses du centre, c'est avec modestie que nous installâmes le jeu sur le Joie et pluie  ! Nous voici arrivés. côté du kubbaudrome détourné. Le temps de monter notre tente médiévale (ho-regarde-le-tipi- Et encore une fois, le miracle eu des-gens) et de faire le plein de lieu  : en quelques bière locale, la nuit passera instants, une avec une température vafoule comC' est Grissom, nous guement trop fraiche pacte se avons un problème ; pour des vacances en pressa le tueur au baton est de retour...

autour de nous et demanda «  Ho dites, expliquez-nous ce qu'est ce jeu incroyable ! ». Ce qui fut fait. Nous accordâmes à quelques un le privilège de partager une partie avec nous et beaucoup d'autre, déçus, restèrent longuement sur le côté pour profiter tout de même du spectacle de qualité qu'est toujours une partie de kubb menée par des joueurs de niveau international comme nous le sommes. Après plusieurs heures, c'est avec difficulté que nous réussîmes à remballer le jeu, promettant aux spectateurs frustrés de revenir pour leur plus grand bonheur dès le lendemain. Il y eu même ce douloureux moment où je dû persuader une toute jeune mariée au visage d'ange et aux seins fermes de ne pas quitter son triste époux pour moi, même si je lui avait ouvert les yeux sur ce qu'était la vrai vie. Haa, quelle joie, de retour sous notre tente (ho-regarde-elleest-trop-marrante-la-tente-desmessieurs), de déguster une bière de qualité, entouré de ses frères aimés, en regardant avec émotion les premiers gnons apparus sur les plots de bois ludiques, prémices d'une future patine sacrée qu'arborent les jeux de kubb vénérables, signes de milliers d'heures de jeu. Mais tiens, quelqu'un vient... Oui  ? C'est pourquoi  ? Ha  ?! Vous êtes suédoises et vous ne savez plus où sont vos vêtements  ? Mais rentrez-donc, ne restez pas prendre froid dehors. Nicolas Concerning the hobbits the Kubb :

spot.com/ g lo .b b b u k e d onfrancaise http://federati RL - N o 13

32


LE BCB DE P'TIT LOUIS

33

RL - N o 13


Dessin et scĂŠnario par Ptit Louis.

34

RL - N o 13


KALEN DRIER JOURNÉE MULTIMÉDIA

NUIT DU JEU

BCB CAMPAGNE

30 avril Henrichemont

2 & 3 avril

26 au 28 aôut

Menetou-Salon Menetou-Salon & Achères Organisation : Organisation : Organisation : MICADO CCO BCB CAMPAGNE WARHAMMER WESTERN GN LYONESSE 12 mars au 6 & 7 aôut 4 & 5 juin 9 avril 35 MenetouBannegon Bourges Salon Organisation : Organisation : Organisation : Confrérie des CCO Arcanes FG Ranch

RANDONNÉE

GN HOPITAL 13

MENETOU GN MÉDIÉWELT SALON DE JEU Week-end de Pâque 1, 2 & 3 juillet 28 & 29 mai Lieu pas Parthenay Menetou-Salon connu Organisation : Organisation : Porte des Songes Organisation : MSEF & CCO les Mille Mondes RL - N o 13


OLDIES BUT GOODIES Donkey Kong Quand un futur mythe franchi la barrière du jeu vidéo vers le jeu de plateau...

présentent. Le singe lance ses fameux tonneaux qui si ils tombent dans le bidon en bas du plateau se transforment en flamme. Un second dé est lancé pour faire bouger les obstacles. Le joueur face à l'adversité pourra se servir de cartes actions pour les détruires ou les esquiver. Le vainqueur sera celui qui aura le plus de points avidement gagné avec les cartes actions ou en arrivant le premier. J E VO U S AVAI S D É J À P RÉ S E N TÉ Tetris et bien en voilà un autre dans le même genre. En effet, Donkey Kong est le premier jeu avec le singe du même nom mais également avec Mario qui deviendra la mascotte connue de tous. Le principe est simple. Notre Donkey, comme son cousin King, a kidnappé une jeune fille. Les joueurs incarnant

le plombier italien arborant une magnifique moustache vont devoir la délivrer. Pour ce faire, il suffit de gravir les différents étages de la structure où le singe s'est posé. On lance alors un dé pour savoir de combien de cases avancer. Le premier arrivé au sommet marque la fin de la partie. L'affaire se corse lorsque les obstacles se

On retrouve ainsi tous les éléments du jeu vidéo sorti en 1980 dans un jeu de plateau pour 4 joueurs. La figurine du singe est même articulé avec un système de réserve afin de poser les tonneaux sur le plateau. Encore un jeu qui réconciliera les joueurs de plateaux et les jeux vidéo. Étienne

Une adaptation point pour point du célèbre jeu vidéo de nitendo sorti en 1 981 .

RL - N o 13

36


CEUX DE LA RÉVOLUTION D /52 467 8 / CDA /B 18

SECTION DE SURVEILLANCE DES GROUPUSC ULES LUDIQUES CATION__ IDENTI___FI FICHE___D' ____________ ____________

_____________________ _______ ____________ ____________ NOM :

S L A C O NFRERI E DES ARC ANE

CREATION :

Septembre 2009

sident) Morin Mathias alias Zartaf ( pre cote du le derrie re la mairie annexe , a sal e, ier Asn a ton Dan rue 9 LOC ALISATION : fle uriste . ________ _________________________________ ___ ___ ___ ___ ___ _ _ ___ ___ ___ __________________

DIRIGEANT :

37

mer, etc ), ACTIVITES CONNUES : Runequest, Vampire, Scion, Warhamx de cartes a 2, ADD , DD4 t tou de peu un ( e 40K), Jeu Jeux de rol tle , At 43, un peu de SDA et de Jeux de Fig urines ( Warhammer Bat Mag ic, World Of Warcraft, Cthulu, etc ) et du Jeux de collec tio nne ( Pokemo n, un peu de Plateaux. SYMPATHISANTS : de 15 ans a plus de 40 ans ). Une vingtaine de membre s ( allant a la RELATIONS EXTRIEURES : ns malheures eme nt pas pu venir avo n' s nou es, Gam oes Her d' et Nuit du jeux d' Avo rd remise . votre mais se n' est que partie ACTIONS REVENDIQUEES : * 2010 : Annive rsaire de la MJC jeunes ( estivale le 6 juille t et L' ass ociation venait de se cre er sous l' ass ociation Heroes Games. gre ve d' ess enc e ! ).

heberg e), ete des d' asniere ( ass ociation qui nous ociations . 2 semaine en aout), fete des ass eque, mais pre sente lors de l' expositio n a la mediat e 2010 ( en ple ine Nuit du jeu les 23 et 24 Octobr

ACTIONS EN PREPARATION : Gratuit Warhammer Battle . 19 & 20 Fevrie r 2011 : Tourno i pag ne Warhammer Battle : 5euro de partic ipatio n, gratuit Du 12 Mars au 9 Avril 2011 : Camon, le but etant de ras semble r une communaute de joueurs pour les membre s de l' ass ociati on ( vis os principaleme nt les joueurs qui n' ont pas de battle sous une meme ass ociati salle d' ass ociation) . rie des arc ane s dans la grande fre con la de Jeu Du t Nui : 1 Le 22 & 23 Octobre 201 des fetes d' asniere. a la guilde du LES PROJETS : pour redonner un coup de boo st ons ati oci ass er int ons ati aniser aus si rel Dynamiser les cela va de soit ! Souhaitont orgs et soiree bre mem de s plu ir avo sur n Bie ree s murder grand centre . DS. Pre voient egalement des soi des tourno is AT 43 et pokemo n sur mois. a the me une fois tout les deux

RL - N o 13


ON THE WEB FANZINE & OLD-STYLE U n p e ti t to u r s u r l a

toi l e et en c ore u n e foi s d e bon n es c h oses t ro u v é e s

White Flag

Dans la foison des fanzines téléchargeables con cernant notre domaine de loisir, il y a un peu de tout, du moins bon comme du meilleur. Aussi, c'est avec plaisir que j'ai découvert White Flag, fanzine orienté wargame et jeux de plateaux. Très agréable à lire, la maquette est claire et le ton sympathique du rédac'chef reste critique quand il faut. Chaque numéro met en avant un seul jeu, on retrouve une partie histoire pour remettre dans le contexte, une critique du jeu très complète, le rapport d'une partie point par point, des scénarios et variantes. Un article sur le créateur permet d'en savoir un peu plus sur ces gens de l'ombre qui concoctent nos boites à jouer. Bref, un beau et bon contenu très documenté fait par un passionné et un chat. À cette date, on trouve 8 numéros téléchargeables gratuitement là  :

http://www.whiteflag.fr/

Le renouveau des livres dont vous êtes le héros

Les tablettes et les téléphones mobiles sont en train de donner une nouvelle jeunesse aux livres dont vous êtes le héros. La société “Choose Your Own Adventure” (CYOA, Choisissez votre propre aventure), qui détient les droits de nombreux classiques de cette littérature dite interactive a porté plusieurs titres sur l’iPhone. Edward Packard, le créateur originel de la

RL - N o 13

série CYOA a créé la marque U-Ventures pour faciliter l’adaptation de ses anciens titres sur l’iPhone. La société Bright AI travaille à la conversion des titres de Steve Jackson, l’un des auteurs phares (notamment la série Fighting Fantasy en court de portage sur smartphones comme Le labyrinthe de la mort ou Le sorcier de la montagne de feu. Pour l’iPad et l’iPhone, le développeur australien Tin Man a conçu l’excellente série de Fantasy Adventures Gamebook (déjà 4 titres : 1er épisode), dans un monde Tolkienesque accompagné d’élégantes illustrations sépia et doté d’un système très efficace de jeté de dés et de mémorisation des pages… Car ici, la fiction interactive fusionne avec des éléments de jeux de rôle. D’autres applications, moins élaborées, permettent également de télécharger des romans interactifs en mode textes, comme Twisty pour Androïd ou Frotz pour les iPad et iPhone. Le Kindle d’Amazon connait également ses premières applications interactives, notamment avec Choice of Broadsides (Kindle Store), une histoire interactive développée par Choice of Games, qui a reçu une mention honorable au dernier Festival des jeux indépendants, l’une des compétitions du secteur. Ce qui est intéressant c’est que les systèmes logiciels qui permettent de construire ces histoires deviennent également disponibles. Choice of Games a publié

ChoiceScript, un langage disponible gratuitement et qui permet aux utilisateurs de créer leurs propres titres. iStory (disponible sur l’iPhone), permet de développer ses propres histoires interactives même si l’interface n’est pas encore très amicale. Reste que cela ouvre des perspectives, estime Keith Stuart. Notamment celui de voir de plus en plus d’utilisateurs investir ces dispositifs pour créer de nouvelles histoires. Pour l’instant, il est juste amusant de redécouvrir le concept des romans interactifs, leurs limites et leurs bizarreries, leurs conventions et leurs tactiques narratives. Il y a juste encore deux problèmes, estime Keith Stuart, très peu d’applications vous permettent de relancer les dés. Comme dans trop de versions informatiques de jeux familiaux (Monopoly, Scrabble...), les règles l’emportent sur le lecteur. Ces systèmes ne permettent pas suffisamment de tricher ! On ne trouve encore aucun titres en français. Peut-être que les éditeurs français devraient se rapprocher des développeurs pour y porter leurs titres ? Vite, avant que la mode ne passe à nouveau, ou que les formes interactives commencent à conquérir de nouvelles natures d’histoires. Le Monde.fr Pour appeler ta mère, tu prends la porte de gauche ou celle de droite ?

38


HACH ! LE PON FIEU TEM PS ! SEA, SEX AND GAME Le monde du GN n’a pas toujours été

l’antre de la bien séance…. Non… Il fut une époque où les GN n’étaient que râles de jouissances et de plaisirs.

OK… CE TEXTE est écrit par un vieux de bientôt 45 piges, moche gras adipeux et envieux, mais qui lui aussi a eu son heure de gloire !

39

la simple «  syphilis »… Combien de joueurs et combien de joueuses finirent ce jeu avec des cernes sous les yeux et des parties intimes purpurines ? Nul ne le sait, car à l'époque personne ne tenait de compte et les râles de jouissance n'étaient pas encore censurés par l'obscurantisme et le puritanisme chrétien.

Il fût une époque que les moins de 20 ans n’ont pas connu, ou le cul, car il faut bien appeler un chat une chatte était encore vécu comme une normalité… Certes cette époque n’était pas encore marquée par le sida et Mais que voulez-vous, un jeu transpirait les années 70 à pourri par le temps n'était plein pot ! jamais perdu et personne ne s'en plaignait (et pour Le cul facile, le cul joyeux, le cause). Ainsi, je rencontrais cul fédéré par une activité moult jeunes femmes festive sans atropine (de chatoyantes et aguerries cheval), conféré encore à une pour les gaudrioles, mission soutenue par Ravi encouragé que j'étais par Shankar et les Beatles. Bref, un don naturel pour la dans ce monde violent, âpre et chose (malheureusement, sanguinaire, un rayon de ce don s'est perdu avec lumière trou parfois les l'âge). Oui, à l'époque ténèbres… C’est ainsi qu’au une tente deux places milieu des pires scénarios de finissait régulièrement jeux, naissent des par dépasser son quota, compensations qui 20 ans plus aux dépens souvent de tard laissent encore des l'une des parties, ainsi certains trémolos dans la voix… Ainsi, joueurs ou joueuses un jeu frappé de malédiction et finissaient dans la tente de mauvais temps, peu laisser d'une gente dame ou d'un l’indescriptible souvenir d'une gentilhomme qui par pitié partouze mémorable ! les accueillait afin qu'il n'est pas à subir les Hé oui ! Ce jeu a bien eu lieu en assauts déplacés de 1993, un jeu organisé par colocataires en rut… l'association Alkhémia et qui Échanges heureusement finit par une débauche de très souvent bénéfiques. sexualité qui devait bien malgré tout, sonner le glas Et puis la maladie, d'une ambiance libertine. l'obscurantisme, le retour Dernier moment de débauche, à des valeurs religieuses, avant la prise de conscience la crise sociale, l'inculture d’une maladie plus grave que firent que nous revenions

50 ans en arrière, les gamins de 20 ans tout confits par de bonnes intentions d’une moralité à toute épreuve, devenaient plus vieux que leurs parents, le tout poussé par une hypocrisie transcendée

RL - N o 13


Dessins par M atthieu.

par un pouvoir politique et religieux à toute épreuve. Les GNs devenaient sinistres... plus un râle de bonheur ne s'échapper des tentes et les rares fois où cela se produisait nous avions l'impression de nous retrouver dans les années 50 «  Euh t’entends, c'est dégueulasse on dirait qu'ils baisent... », un voile pudique s’abattait et les regards se détournaient hypocritement… Hé oui, les activités sexuelles étaient devenues sales, grâces au processus hypocrite d'une prohibition étatique et religieuse. Y’a 20 ans les copains se regroupaient autour de la tente en gueulant « ALLEZ MATTHIEU ! ALLEZ MATTHIEU ! ALLEZ MATTHIEU ! (on savait rire de tout...). Seul restait l'onanisme pratiqué indifféremment par les jeunes hommes et les jeunes femmes, qui ainsi gâchaient une quantité indescriptible de sperme et de cyprine sur l'autel de soi-disant site Internet de rencontres sur lesquels il ne se passe rien... Petit à petit le GN devenait asexué, à tel point que ne reconnaissant plus son propre sexe on en arrivait à faire des confusions… Mais que voulez-vous, on ne peut pas torcher une bouteille de vodka en une demi-heure et avoir les prétentions d'une longue nuit d'amour derrière, les râles de jouissance des années 80/90 ont été remplacées par les borborygmes de gamins incultes vomissant leur mauvais alcool persuadé qu'ils sont devenus des hommes. Petit con ! Au lieu de te bourrer la gueule de façon minable sans même être passé par la RL - N o 13

case je suis saoul ça peux être agréable et la jeune fille à côté aussi (saoule et agréable), mais où sont les préservatifs ? (Seule question primordiale du moment). Non, petit con ! Tu nous emmerdes à vomir partout... Te demandant juste si tu vas passer la nuit ou mourir étouffé par ta connerie.

filles perverses viennent exciter des mâles puants et dégoulinants de sueur, les massant avec des huiles de mauvaise qualité tout en poussant de petits cris fugaces simulés comme elles le font si bien à la maison avec leurs concubins. Je suis contre les maisons closes et les bordels simulés en GN ! C'est souvent juste navrant...

Allez donc baiser pour de vrai sous la tente ! Promis ce n'est pas si compliqué, en général il faut un mâle et une femelle (nous nous occupons ici des cas les plus classiques)… Cas qui consiste à juste tirer un coup pour se faire plaisir et qui met de côté le sentiment amoureux et visqueux bienséant. Ne tergiversez pas, vous ne serez pas ridicule à proposer un « tu baises ? » Franc et massif, au mieux ça passe au pire on rigole, sauf si bien sûr la proposition va vers un des cas pathologiques cité plus haut, ou la baffe devient possible, Reste une frange de population mais dans tous les cas on prude et chaste écrasée par le continuera à se marrer. poids d'une culture religieuse lourde de conséquences sur la Ne bandez plus pour rien, ne psychologie et l'approche mouillez plus les petites naturelle d'une sexualité culottes pour rien en GN ! épanouie, qui deviendra plus Passez à l’acte, vous me tard une population de pauvres remercierez plus tard… ères, acceptant des mariages arrangés afin d'assurer au Matthieu mieux un héritage familial. Il n'est pas ici question d'amour, mais juste de reproduction et de génétique. Heureusement ! Mère Nature a éloigné de notre activité la plupart de ces cas pathologiques. Mais il y a aussi dans notre activité GN, le pire... Le bordel, la maison close, honte absolue de notre activité, ou de jeunes

40


HA BIN OUI...

Promotion libre et gratuite

Comme vous l'avez peut-être vu dans l'ours, ce zine est fait avec des logiciels libres. Si vous ignorez ce que sont les logiciels libres, je vous invite à visiter les deux sites illustrés sur cette page. Vous découvrirez alors peut-être un autre monde où vous n'êtes pas pris pour une vache à lait et surtout, vous vous demanderez mais comment en sommes nous arrivé là. Si vous utilisez déjà Firefox, Open Office ou encore VLC, vous avez déjà un pied dans ce milieu. Essayez donc Scribus, le logiciel de PAO (utilisé donc pour ce que vous lisez actuellement), il est disponible pour les différents systèmes d'exploitation et celà, gratuitement (ce qui n'est pas forcement le cas pour tous les logiciels libres). Et puis un jour, faites comme moi et beaucoup d'autre : passez du côté de la lumière en basculant sur système Linux ! Donc :

http://www.framasoft.net/ http://www.april.org/

41

http://docs.scribus.net/index.php?lang=fr

Et voilà...

Après des années d'attente revoici Révolution Ludique. C'est maintenant qu'on se décide et qu'on envoie ses articles pour le prochain numéro qui paraitra quand bon lui semblera. Mais dès aujourd'hui, je peux vous donner quelques pistes sur ce que vous trouverez dans le numéro 14  :

Une nouvelle elfette Re-découvrez Anatole Patouchard Le site d'orga GN «  LARPWRITER  » Votre première recette de GN Deux planches de Ptit-Louis Un retour de jeu de BCB CH Un retour de jeu de la Nuit du CCO et d'autres trucs... RL - N o 13


FICHE TEKNIK

NOTE D ' INFORMATION D ' ORGANISATION D ' UN JEU DE RÔLE GRANDEUR- NATURE

Cette feuille est destinée à être donnée une semaine avant votre jeu aux différentes autorités de votre secteur (gendarmerie, mairie...). Ainsi, chacun est correctement prévenu et renseigné sur ce qui va se passer et pourra intervenir d'autant plus rapidement en cas de besoin. Il est aussi préférable de joindre à cette feuille de renseignements un plan de situation de votre jeu, avec les accès et les principaux lieux de jeu ou de logistique.

Destinataire : Transmise le :

Voici les informations relatives au jeu de rôle grandeur nature qui se déroulera prochainement sur votre secteur :

Association organisatrice : Siège social : Président :

(nom, adresse, n o de tél.)

Responsable du jeu :

(nom, adresse, n o de tél.)

Date du jeu :

du

au

soit

42

jours

Nom du jeu : Nombre de participants attendus ou connus : Arrivée et départ de l'organisation sur le terrain : Arrivée et départ des participants sur le terrain :

Situation géographique du jeu : Commune de :

Adresse, lieu-dit... Terrain privé

terrain communal

terrain privé & communal

Contact sur le terrain : (nom et tél. portable) Autre :

Feuille d'information transmise aussi à : Mairie

RL - N o 13

Gendarmerie/Commissariat

Pompiers

Médecin

Autre



Révolution Ludique 13