Page 1

Nord : la fin des BB 16500 P Pa a rr tt iie e 2 2

Textes et photos de Nicolas Deldycke


Au service du Transport Express Régional…

Et ouais ! Il faut s’en faire une raison, c’est sur ces trains là qu’elles finissent leur carrière. Sur des longues tournées de plus de 500 km par jour, à travers la région Nord, les BB16500 ont ainsi démontré leur savoir faire en tête de RIO,VR2N ou RRR, à 120 ou 140 km/h…


Les trains de marchandises…

Les danseuses étaient également bien présentes sur de lourds trains de marchandises, en UM ou en US. Quelques clichés retraçant leur épopée…


Les préservées… Outre les diverses pièces déjà préservées comme le pupitre de BB16500 d’origine, visible à la Cité du train de Mulhouse, d’autres engins ont été sauvés de la découpe. Ainsi la cabine de la BB16517 a été préservée par le CMCF Oignies. En 1997, la machine a été gravement accidentée à un passage a niveau à Phalempin. La caisse a été découpée quelques temps plus tard aux ateliers d’Epernay, où une cabine seule a été gardée. Elle devait y subir une modification qui consistait à améliorer le confort des danseuses. Cette disposition unique n’aura finalement jamais eu lieu sur d’autres engins.

▼ La BB16506, préservée par le CMCF Oignies, est aujourd’hui stationnée sur la plateforme trimodale de Dourges Delta 3, en compagnie de la BB12068.


▲ La BB16745 est mise de côté par la Cité du Train. Elle a récemment effectué le trajet Lens-Sotteville en tête de quelques machines radiées. Elle sera traitée aux ateliers de Quatre Marres et devrait ressortir en livrée d’origine.

La BB16652 est préservée en vue d’une présentation statique dans le Nord.


Le dépôt de Lens…

Depuis leur sortie d’usine, les BB16500 ont presque toujours était affectées au dépôt de Lens, hormis les quelques échanges réguliers entre Lens, Thionville, Achères, Strasbourg et Paris la Villette. C’est la dernière série d’engins électriques dite « ancienne génération » que le dépôt de Lens voit partir. Certaines locomotives, au moment de leur radiation, cumulent presque 50 années de service intensif !


Les différentes livrées…

Verte d’origine ou presque.

Béton intermédiaire.


Béton classique sous un ciel d’orage.

Vert dromadaire « Paris-Beauvais ».


L’unique livrée « Ile de France » avec la BB16583.

Vert Fret.


La maintenance…

L’entretien de nos vieilles caisses prend une part importante dans cet hommage, car le métier de conducteur de BB16500 était certes « pénible » pour le dos ou pour les oreilles, mais celui d’appareilleur ou de mécanicien était redoutés par ceux qui n’aimaient pas se salir !!! Les hommes de l’ombre – comme je nous surnomme – travaillent et assurent la maintenance sans broncher, les même gestes acquis auprès des anciens du dépôt et cela depuis des décennies ! S’appuyant sur une documentation technique cinquantenaire, les cheminots du dépôt de Lens devaient effectuer un travail parfois simple, mais aussi parfois compliqué ou très physique. Les « mécaniciens » se souviendrons des dizaines de jeux de sabots remplacés chaque nuit, car la journée, les machines roulaient au TER et la nuit c’était l’atelier ou les tournées Fret… Un sabot pèse environ une bonne quinzaine de kilos et, sur chaque engin, vous en montez 16… faites le calcul du poids total soulevé lors d’une de ces nuits après une dizaine de locomotives !!!


Moteur de traction, Transformateur, caisse, pantographe, bogies‌tout est solide sur une BB16500 !


Remerciements…

Certains se reconnaitront dans ces quelques photos prises au hasard des roulements, au hasard des différentes tâches qu’accomplissent – tous les jours et par tous les temps – les agents lensois. Merci à tous ceux qui m’ont appris le boulot sur une « 500 », à mes collègues de m’avoir supporté (hihi), aux cheminots du bassin Lensois, ainsi qu’aux différents amateurs de BB16500 et à tous ceux qui m’ont aidé à réaliser cet hommage. Désormais, il reste les souvenirs : près de 8 000 photos de BB16500, en argentique, en numérique… pas mal pour une série de 294 unités ? Non ? Je remercie en particulier : Didier, Pascal, Hervé, Yannick, Thomas, Henri, Jérôme, Eric …et tous les autres, d’avoir posé pour la postérité !


Nicolas Deldycke, UO de Lens

BB16500 partie 2  

La fin des BB16500 partie 2