Page 1

- \sj I1\6\OÙE

tsiits$É

^a

s"

1rl'

onto

,*to'ott'

présente son J

numêro

d'octobre ..:.

ï /*o

I *f,F!

ffi

,J

\''

rrl

^Jà f ti},

.

il , \ *--, M 1116. rzq 25,00

lltill|][[J,

F

lllllrillll 01240

Le prem iou

rnal

(

nou,e..


Ill

50-ecu I

AllllP 0l\|s par

I

Roiret

Nicolas

Acceplês ou refusês

Refusê .

britanique croisé,t,--' Les Anglais ont pq2'1;' de l'eau dans leur tr,;:.:

voici les nouvecrus êcus ro-Magnon est notre

ancètre I C'est un home respectable !

la Comunautê : ils s'oposaient à tous les pro-

Bérégovoy.

jets des autres pays. Ils voulaient inposer le Descartes contre Ie Spinoza, le Danton

u

C'est une brute

idiote à poils longs

!

I'Europe ne peut ètre par un faciès de singe | , riposte ninistre des Finances alemand.

' ', résentée

rment

osez-vous

? s'indigne Béré, Cro-

contre le Cromwell. Le chauvinisme résiste. En tout cas, r.oici le tenp des adieus pour notre bon vieu " dix sacs » et notre « Blaise, désabusé. Pour I'an 2000. ils seront renplacés par le Jean N'lonnet français. le Carolus allemand, Ie Beatles anglais et le Tin-

l"gnon était enfoui dans le sol périgourdin. -.t le premier Européen, le premier à'se -:vir d'outils, à voyager, à construire, le

tin

- Cro-Magnon français dæsiné par Speedy :aphito ir'a finalement recueilli que trois

Eco.

-"mieràpècher!,

:r au sein de Ia comission monétaire

eu-

':éène. Refusé.

-elle enpoignade ! Les conptes rendus de

pas sufisant.

la presse internationale sont unanimes : La France reçoit le prix vinaigre des délibérations pcur I'adoption des billets uniques de

Un modèle pour nos

enfants I , s'écrie

-ù--r ;

|"j I ,j

belge.

L'ltalie lut Ia grande perdante de cette

sé-

lection. Sept propositions et aucune de retenue. Domage pour le Dante et Ie Umberto Les Allemands. eux" réalisent un parcour sans faute: un billet proposé, un billet acceptê. Le Carolus, très " Deux-Allemagne » a séduit Ie jury à l'unanimité. Il est vrai qu'alttl

rhl !trr

50 €cu

Refusê comencenÎ ti ùoilà p,L1!,:':

Presqli ;'.: de l :.,-;,. '.

-4't,t

Acceptê. iu siècle dernier.

.- .:;. .; ,1- [',,!r,7t

' i'- ;'i,:,ti:. En - .::.. t.elui là est _. , .i;,hes tu pied ,..r1,iiquées.

7\

,4

n

r,, Ga,e,ot d"

)aulle disait qu'il n'auait qu'un 'ancurent: Tintin, le célèbre globe ''oter d'Hergé. Les Belges I'ont .naginé dans une tenue Jlamande

,

RgfUSê. Forts des tB ti obtenus par l'Anti Prohibitionist Partr lors des dernières élections européènes, les Hollandais tentent d'enfoncer le clou. En uain. Trop rock'n roll peut ètre...

L

\J

I


Il'l

A[llPIO[\|S pal

.,'1la u**

Roiret

Nicolas

ACCepllê.

,n oru du sranit public, Jean Monil8BB-197t1) est le père du Traité de Rome et du -arché comun. o IJn beau portrait d'humaniste fran:ais ' ont recori.u les Espagnols.

T:

vec une seule proposition et vu I'inportance

du Deutsch Mark dans la conposition I'Ecu, nos sages monétaires n'avaient trop le choix.

de pas

Sobre, /a Checu,la carte bancaire europêène, a été adoptée imêdiatement. La Banque Cen-

trale avait eu la bone idée de former un ' groupe de douze financiers grafistes pour sa rêalisation. No problem. Seuls les Franqais ont ralé une nouvèle fois pour la n date of expiry, et le « mister » précédant Ie nom du

.2.a,-,-- -

propriétaire de la carte. On conserve le libèlé en anglais mais le n misteru disparait. Broutilles. La monaie unique européène est enfin matérialisée. Ouf ? Pas vraiment. Reste à organiser l'échange des billets nationaus en écus. Chaque pays se débrouille. Notre

--

secrétaire d'Etat concerné, Michel Chara.-' a déjà fait savoir que n les laveurs de fri: '

les traficants ne passeront pas r. Come ' autres pays, la France va retourner ses =i telas et crâquer ses bas de laine. Certa:: auront surement du mal à justifier Ia p: venance des liasses de billets déposêes au rchet de leur banque. Ils ont trois mois p: le faire. A partir du premier janvier et -'qu'au premier mars. Après, de Copenha;. à Athènes, on paye sa baguète en Beatle: en Tintin.

RefUSê.

Domase.

La

dée:

Athena calinant le nounours de Cicciolina marie l' érotisme l'humc

ACCepliê. ,"rrrn" n'a mis en doute leur no-

-

toriété. Mafs le'psychédélisme des portraits afait grincer des dents. .Le billet anglais passe de justesse.

ACCeplê.

o"*r,ruez t'étoite rouse à cheual sur fes briques décèlées d'un mur de la honte q,ui n'est plus. Le royaume de Charlemagne ,rassenblait les deur Allèmagnes.

I VISA I

RefUStê . Dessiné par le Français craphito, ce billet a proaoqué une aiue polémique (uo;ir article). Ce Cro Magnon là est du genre béliqueu, presque conquérant.

278 18r > DATE

oE ExPrRYr

03 /ot

ROTREE NICOI.â'S

Yolcl lc ChÔcu, vctrc prcchclno collo bcnccho. Icut tor tr rcpôonr curcnl lc rnômo. Vour pcunat.cnoltro lrÔtct dc vctr ccnpla à Coponhcgua, potiar vctro pcrklng à Rcnro cu lcr dnplomonl llror dor Ôcur dcnr lo Pôlcpcnôro. h,L'*'

ACTUEL N° 124 Octobre 1989  

Rubrique Champions : "Acceptés ou refusés, voici les nouveaux écus" par Nicolas Roiret